Revenir en haut Aller en bas



 
POUR LES NOUVEAUTÉS DU MOIS C'EST PAR ICI ! ♡ | NOUS AVONS BESOIN DE TON AVIS ALORS CLIQUE ICI
Petite pluie du matin en juillet est bonne pour le vin !

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

ryeo athena ♡ and stars above us

 :: Examen d'entrée :: Suneung :: Fiches validées
Ryeo Athena
Ryeo Athena
❝ PAILLETTE ✨ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
ryeo athena ♡ and stars above us Empty Lun 10 Déc - 19:33

Ryeo Athena Hana
la tête dans les étoiles
Nom : Ryeo. Prénom(s) : Athena Hana. Surnom(s) : Athe, At, 'Ena, Nana, et le milieu du hacking la connaisse sous le pseudo de A. Âge : dix-huit ans. Date et lieu de naissance : vingt-deux février deux mille à Atlanta (États-Unis). Origines : américaine et allemande par sa mère, coréenne par son père. Nationalité : américaine. Cursus universitaire : Mathématique, informatique, technologie (option aérospatial), elle aspire à toucher les étoiles et voir la terre depuis l’espace, à entrer dans la nasa. Métier : Elle n’a jamais eu besoin à travailler pour se faire de l’argent et financer ses études, mais elle a essayé par curiosité mais au bout de trois heures elle est partie. Pourquoi ? Perte de temps, elle préfère dépenser son argent, son énergie et son temps avec ses amis. Orientation sexuelle : juste les hommes, les filles sont trop compliquées et elle la première. Classe sociale : très fortunée, son père est à la tête d'une entreprise de produit de luxe, l'Oréal korea (en plus de disposer beaucoup d'action dans d'autres) et sa mère, d'une entreprise agroalimentaire à renommée mondiale spécialisée dans la transformation du cacao (elle gère la branche américaine de Valrhona). Tu veux t'investir dans une fraternité ? j'y réfléchis ♡ sango pour la vie, je veux retrouver ma famille, mes frères et mes soeurs
IDENTITY CARD
Il parait que...
Si elle peut retenir des informations très complexes et pointues sans qu’il y ait besoin de lui répéter une deuxième fois, elle n’arrive en revanche pas à se souvenir du nom des gens qui l’entourent et surtout des personnes de son âge (faux, elle prétend souvent ne pas connaître le nom des personnes ni même retenir leur visage pour cacher le fait qu’elle est complètement désintéressée et qu’elle part du principe qu’au fond, elle ne reverra pas ces personnes) ; Ne jamais rien lui confier d’objet high-tech dernier cri car elle risque de le détruire ou alors, qu’il ne fonctionnera plus comme par avant (vrai, elle a la manie de démonter tout objet qui l’intrigue dans sa composition. Elle est curieuse mais l’objectif est bien évidemment de tout réassembler mais il se peut qu’elle rate. Pour autant, autant lui donner un objet à réparer, elle peut peut-être faire quelque chose – cette manie, passion pour la mécanique lui vient de son père) ; Populaire auprès des garçons mais absolument pas appréciée de ses camarades féminines car elle avait la manie de leur voler leurs crush ou petit-amis pour simplement les collectionner (faux, c’était plus la jalousie qui parlait qu’autre chose et elle n’a pas vraiment eu de petits-amis grâce à ses deux bff qui prenaient un malin plaisir de les faire fuir et puis généralement, les garçons qui l’approchaient, c’était plus à la suite de paris stupides, à celui qui sortira avec l’asiatique de l’établissement – elle a déjà eu son premier baiser avec son ami d’enfance juste par curiosité et pour imiter les grands, elle crush sur une personne depuis presque deux ans) ; De nature violente, elle aurait été à l’origine de plusieurs bagarres au lycée (faux, elle était au contraire isolée par ses camarades de classe, un an plus âgé qu’elle puisqu’elle a sauté une classe. Ils lui reprochaient tout ce qu’il pouvait trouver : ses notes, son refus de prendre part à leurs « petits » jeux (notamment en ne voulant pas humilié le wang-ta du moment – elle a finalement pris sa place), ses origines mixtes, son attitude – si bien qu’ils s’en sont pris à elle verbalement mais aussi physiquement) ; Plutôt que prendre les toilettes réservées aux femmes, elle entre dans les wc des hommes par habitude sans se soucier que ce soit vide ou pleins (vrai, ses deux bff et meilleurs amis la prennent pour un mec et lui trouve rien de féminin, du coup, pour les faire chier, elle a pris l’habitude de les suivre même dans les toilettes des hommes – et puis, c’est plus rapide que chez les femmes) ; Tous les jours, à la même heure, qu’importe le lieu où elle se trouve ou les activités qui s’y déroulent, elle prend une photo d’elle en se touchant le nez (vrai, elle a tout un dossier photo d’elle avec cette pose mais aussi de ses amis d’enfance. Les gens supposent souvent que c’est sa « trademark» alors que non) ; Elle parle couramment plusieurs langues en plus de l’anglais et le coréen (vrai, elle parle l’allemand car sa mère est d’origine allemande en plus d’être américaine et que ses grands-parents vivent encore aujourd’hui à Berlin (elle les appelle assez régulièrement) et possède un bon niveau en chinois) ; Le soir, quand elle se promène en ville elle évite les streets performances car trop bruyant, trop noir de monde pour elle (faux, bien au contraire, c’est limite une des choses qu’elle a envie le plus de voir, et si elle est d’humeur et que la musique est bonne, il lui arrive de se joindre aux gens pour danser ou chanter) ; Elle collectionne les accessoires qui se portent au niveau du poignet, aussi bien sportif, que purement fashion. Elle a beaucoup de montres, de bracelet, ou serre-poignet  (faux, c’est surtout pour cacher les mutilations sur son poignet qu’elle s’est infligée au lycée à un épisode de sa vie où tout allait mal, où elle est était simplement incapable de parler à quiconque des bizutages qu’elle subissait : pas à ses parents qui avaient de trop grandes attentes à son égard, pas à ses meilleurs amis qui seraient vraiment capable d’empirer les choses plus que de l’aider (surtout qu’ils étaient indirectement visés), ni même à ses professeurs (qui de toute façon, avaient bien trop peur des parents de ses camarades-auteurs car trop proches du directeur) – aujourd'hui, elle va mieux, beaucoup mieux) ; Elle a déjà eu recours à ces compétences de hackeuse pour détourner de l’argent et se faire des millions (vrai, mais c’était l’entreprise de son père pour se venger de lui, elle l’a fait tout juste avant de décoller vers le pays au matin calme – bien évidemment, ils ont réglé ça à l’amiable. Il ne l’a pas poursuivi et elle lui a rendu l’argent, et puis, d’une certaine façon, ils se sont réconciliés) ; Depuis qu’elle a lancé son jeu sur smartphone avec Elijah, elle se fait un peu d’argent – en plus de l’argent de poche que lui donne ses parents (vrai, c’est un jeu gratuit dans son intégralité, juste que pour progresser plus vite il est possible d’acheter des items avec de l’argent réel – on peut jouer sans payer, évoluer mettra juste un peu plus de temps ; une boîte a voulu leur racheter le jeu mais ils ont refusé, c’est leur bébé) ;
Dis nous qui tu es !
☇ « Petit génie » comme son père aime la surnommer, sa capacité de mémorisation est impressionnante tout comme sa créativité. Dossier scolaire de qualité, des notes irréprochables. Derrière cette apparence d’élève parfaite qui ne connait que les têtes de classements, se trouve une enfant et adolescente perdue et victime de discrimination autant aux États-Unis qu’en Corée du sud. Sa fierté lui a empêché de demander l’aide, sa volonté s’est retrouvée plus que brisée. Alors, elle s’est mutilée et puis a un soir, tenté le pire mais il l’a sauvé mais pas de tous ses démons.
☇ D’une fille particulièrement sociale, elle est devenue méfiante et elle donne difficilement sa confiance pour autant, elle n’est plus l’adolescente qui se laissait écraser. Bien au contraire, dès lors qu’elle fait face à une situation d’injustice, elle voit rouge. Ses excès de colère sont effrayants surtout lorsqu’elle n’en garde aucun souvenir par la suite. Elle essaie de se contrôler mais c’est difficile faire qu’à dire. Sur la paume de ses mains, on voit des petits croissants, des traces de ses ongles, à serrer les poings jusqu’à en saigner. Toutefois, elle est violente naturellement avec ses amis, on dit qu’elle ne contrôle pas bien sa force.
Pleurer et en public, elle déteste cela pour autant elle n’est pas faite de glace et il peut arriver que l’émotion la submerge. Dans un premier temps, son expression se raidit et elle tente de se distancier, changer de conversation. Dans un second temps, si elle n’y arrive pas, sa technique pour ne pas pleurer est de faire le poirier. Chaque fois qu’elle sent qu’elle va craquer, elle le fait, qu’importe où elle se trouve. Rare sont ceux qui l’ont vu pleurer. Elle est souriante, tout le temps, si bien qu’il est parfois difficile de dire lorsqu’ils sont vrais et forcés.
☇ Née dans une génération où la technologie lui était plus qu’à portée de main, elle a commencé le codage et la programmation comme passe-temps (elle a déjà créé deux petits jeux de type MMORPG sur téléphone avec l’un de ses meilleurs amis) avant de passer au hacking. Inoffensive de manière générale car pour elle ce n’est qu’un jeu, elle est redoutable lors des compétitions nationales et internationales dans le domaine.
Passionnée par les étoiles depuis toute petite, elle a toujours voulu devenir astronaute. Elle a collé le plafond de sa chambre d’étoile fluorescente, elle a économisé pendant longtemps pour s’offrir à télescope et sa tenue, pour aller dans l’espace est prête (du moins, celle qu’elle a cousu avec son grand-père). Les nuits d’été, elle aime s’endormir à la belle étoile : elle ne se lasse pas de les observer et puis, elle se confie. Elle a l’impression qu’on veille sur elle. Elle le fait aussi la journée, c’est un jeu vain mais une habitude pour apaiser son esprit.
Sportive et compétitive, elle a participé à de nombreuses compétitions de taekwondo mais aussi de natation (en plus d’avoir essayé plusieurs sports sans avoir continué au-delà de 7 mois). Elle aime la natation car le monde en apnée est fascinant – elle s’y sent à l’aise, et rêve que l’espace est cette étendue d’eau qui l’immerge. Elle ne court pas exceptionnellement vite mais elle a une très bonne endurance et de bon réflexe. Toutefois, elle a décidé d’arrêter le taekwondo à l’université pour le tir à l’arc en espérant que cela puisse améliorer son self-control.
☇ Elle aimerait être plus féminine mais chacun de ses tentatives sont détruites par ses amis d’enfance. Selon eux, elle est un peu trop violente et belliqueuse, trop téméraire, trop casse-cou, trop garçonne, trop autoritaire, pas assez délicate, pas assez mignonne, pas assez …Fille. Elle a fait l’erreur de les voir en robe et depuis, elle est complexée et a tendance à acheter des vêtements unisexes ou juste pas de robe ni jupe. Du moins, pas avec eux dans les parages. – et puis, en combat d’endurance, elle les massacre tous les deux.
☇ Peut-être qu’elle a absorbé la chaleur d’Atlanta, mais la demoiselle n’est absolument pas frileuse, bien au contraire, elle a souvent trop chaud. En hiver, c’est à peine si elle se force à porter un pull pour ne pas trop choquer son entourage. Elle tombe rarement malade et lorsque cela arrive, elle a la fâcheuse tendance à essayer de transmettre sa maladie à quelqu’un (souvent un membre du trio qu’elle forme, les Starters) en se disant qu’elle guérira plus vite en lui filant ses miasmes.

Elle a peur des orages et déteste la solitude, les mensonges ainsi que les serre-câbles ♡ Elle a tendance à taper du pied quand elle est nerveuse (ou taper la table de ses doigts) ♡ Elle est bonne cuisinière, elle aime le tom yam et le jajangmyeon ♡ Elle mange beaucoup et aime particulièrement chiper dans l’assiette de son voisin ♡ Sa saison préférée est l’hiver car elle et la neige, c'est une grande histoire d'amour ♡ Elle aime les couleurs pastels, en particulier le bleu et le rose ♡ Elle écoute de la musique classique le matin pour se réveiller ou lorsqu’elle révise ♡ Elle aime bien bricoler les jours de pluie et parfois peindre ♡ Ses parfums préférés sont ceux aux odeurs bien fleuris et fruités, les Trésors de chez Lancôme ♡  Si elle a créé deux jeux, elle n’aime pas pour autant jouer – juste suffisamment pour analyser les univers et mode de jeux ♡ Cinq heures de sommeil lui suffisent pour se sentir en forme mais elle est parfois somnambule ♡ Elle voudrait adopter un chien ou élever un hérisson ♡ Elle sait lire les livres à l’envers à force de loucher sur les lectures de l’un de ses meilleurs amis ♡ Elle a l’habitude d’écrire sur la buée des vitres, ses souhaits ♡ Elle n’a pas encore son permis de conduire, elle circule principalement en vélo ♡ Elle aimerait passer le permis avion et bateau (dans l'idée de posséder son propre sous-marin) ♡  Lorsqu’elle est excitée, elle a tendance à danser sur place (popping please) ♡ Elle s'est faite kidnapper une fois et à tendance à se figer quand elle voit un van noir ralentir ou s'arrêter ♡ Si dans la vie de tous les jours, elle n’a peur de rien, elle reste tout de même incapable de regarder un film d’horreur – son imagination trop débordante lui fait défaut ♡ Les soirées avec elle doivent toujours passer par une étape karaoké ♡ Elle n’est pas très fan de ce qui est sucré, les bonbons ? Très peu pour elle ♡ Elle ne boit pas de café, pour autant, le noisette caramel latte, ça lui parle bien - la seule exception niveau sucré pour les boissons ♡ Elle aime bien ce qui est acide (un verre de citron pressé au petit déjeuner, elle ne dit pas non) ♡  Chanceuse, elle gagne souvent aux jeux de hasard ♡ Elle complexe un peu sur la taille de ses pied, fins mais elle chausse du 39 bien qu'elle se plaise à dire que ce soit du 38,5 ♡ Elle évite les soirées mondaines et réceptions privées, mais quand elle n’a pas le choix… elle est méconnaissable ♡ Elle a pris des cours de violon depuis son enfance et à participer à quelques petites compétitions mais aujourd'hui, elle n’y touche plus vraiment (par manque de temps) sauf pour faire plaisir à sa mère ♡ Gauchère contrariée, sa mère ne lui a pas laissé le choix ♡...



Autumn spring




hello, it's me ♡ (again)

Code:
<taken>jeon somi</taken> ⇝ [url=http://www.shaketheworld.net/u1648]ryeo athena[/url]

Ryeo Athena
Ryeo Athena
❝ PAILLETTE ✨ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
ryeo athena ♡ and stars above us Empty Lun 10 Déc - 19:34

Emmène-moi sur la lune
Laisse-moi jouer parmi les étoiles
1999. Coup de foudre dans un aéroport entre une américaine et un coréen. L’un a perdu ses bagages et l’autre l’a aidé, ils ont tous deux raté l’avion du retour mais ont commencé un nouveau voyage sans en connaître la destination finale. Ils se sont mariés six mois plus tard.  2000. Naissance d’Athena, le nom de la déesse grecque car c’est devant l’un de ses temples que le père a demandés en mariage celle qui allait devenir sa femme et la mère de son enfant. 2006. Le couple ne se sépare pas vraiment, mais tous les éloignent entre les déplacements d’affaire qui se font à des endroits opposés du globe, la mutation du père en Corée du Sud, et l’incapacité de la mère de suivre son époux du fait des contrats importants qui se signent et se succèdent. Après de longues discussions coupées par des coups de téléphone, ils décident qu’il vaut mieux pour Athena de suivre son père mais chaque vacance, elle revient à Atlanta. 2009. Un kidnapping et une demande de rançon importante, non pas pour un enfant mais deux. Le deuxième est une erreur, un accident, mais les deux sont sauvés. En procédure de divorce, le père se rapproche de la mère du deuxième enfant, seule et finissent par vivre ensemble. 2012. Le père vit mal sa deuxième rupture et la procédure de divorce qui trainait finit par être annulé. Athena retourne aux États-Unis avec son père. Les Ryeo sont à nouveau réuni. 2015.  L’adolescente vit mal l’éloignement avec ses deux amis d’enfance et meilleurs amis, elle profite d’un voyage de famille au pays du soleil levant pour annoncer sa décision de rester là-bas, chez ses grands-parents s’il le faut. Toute la famille décide finalement de s’installer en Corée du sud mais pour l’adolescente, cela reste une grande maison vide la plupart du temps. 2016. Tentative de suicide et nouveau départ. La naissance du petit frère, Daeul.

– Le kidnapping.
Des souliers rouges velours bien vernis, un imperméable jaune canari brillant, un parapluie bleu où y était suspendu au bout de fil des étoiles, un sac à dos cuivré où était brodé par ci et là des planètes en tout genre. Le ciel s’était dégagé, les nuages semblaient filer vers d’autres horizons, la demoiselle s’amusait à sauter au-dessus des flaques, et parfois même, elle semblait vouloir rivaliser avec les voitures en les éclaboussant comme ils faisaient de même. Alors qu’elle avait faussé compagnie à sa nounou qui criait son nom à en s’épuiser la voix, elle riait doucement en empruntant un de ses nombreux raccourcis pour rentrer chez elle. Elle n’était pas pressée de retrouver cette maison où seul sa voix raisonnait la journée jusqu’à très tard le soir. Après s’être balancé sur la balançoire, en essayant d’atteindre le ciel de sa main, plutôt que de freiner avec ses pieds en enfonçant ses talons dans le sable, elle a sauté avec la grâce d’un chat et en position finale de gymnastique. Intrépide et téméraire, elle n’a peur de rien. Les égratignures ? Juste des bobos qui piquent sur le coup mais qu’elle oublie dès qu’elle a soufflé dessus et que son attention s’est reportée ailleurs. Le monde est une aire de jeu immense pour elle, elle ne voit pas le danger : les bons, les mauvais n’existent qu’à la télévision, et c’est toujours le bien qui triomphe. Et puis, il y a Elijah et Hoon pour la protéger, même s’ils sont loins, elle sait que ses deux meilleurs amis seront toujours là pour elle. Ils l’ont juré. C’est pourquoi, elle ne sent pas le danger lorsqu’un van noir aux vitres toutes aussi sombres ralentit, s’arrête. Elle ne voit pas la menace et continue son chemin, mais quand deux personnes en noir sortent du véhicule et lui couvre la bouche d’un tissu imbibé d’éther, elle n’a pas le temps de crier qu’elle perd connaissance. En cinq seconde, elle disparait de l’entrée du parc. Personne ne l’a vu, les caméras filment mais personne ne regarde les moniteurs de sécurité. Ce n’est que trois heures après son enlèvement, que sa nounou signale sa disparition.

Le parquet ne grinçait pas, mais il était poussiéreux et collant. La fenêtre avait des vitres opaques et les jours venteux, elle était bruyante tant l’air s’infiltrait et les faisaient vibrer. La petite lumière ne fonctionnait pas toujours, par moment elle grésillait mais rarement la nuit, ou alors quand elle le faisait, elle rendait les ombres plus inquiétantes. La pièce est à peine meublée et si elle l’était, les seuls meubles sont recouverts d’un drap blanc grisé par la poussière. Elle n’ose pas crier ni pleurer, elle ne peut pas bouger à cause des serres-câbles qui entourent ses jambes et ses poignets presque jusqu’au sang. Le seul réconfort dans cette pièce était ce garçon allongé à côté d’elle, face à elle. Un peu plus âgé qu’elle mais tout aussi effrayé et pourtant, c’est lui qui la console. Pour chasser ses peurs, il lui raconte toute sorte d’histoire. Lorsque la lumière s’allume faiblement dans la pièce et fait apparaître des ombres, il transforme ce qui la terrifie en quelque chose d’agréable de ses mains. Ce qui ressemblait à un monstre n’était plus qu’un arbre sur lequel un papillon pouvait se poser. Quand lui était effrayé, alors elle ouvrait son parapluie et lui décrivait le nom de chaque étoile qu’elle avait dessiné et accroché. Lorsque le ciel nocturne était dégagé, elle lui montrait les constellations qui parcouraient le ciel. Elle inventait beaucoup, mais il la croyait. Ils ne pouvaient qu’attendre, qu’on leur donne à manger, qu’on les laisse aller aux toilettes, qu’ils arrêtent de se disputer. Ce qui semblait durer une éternité pour eux, ne dura en vérité que cinq jours. Non pas parce que la demande de rançon avait été satisfaite – puisqu’ils demandaient toujours plus, mais parce qu’une nuit, ils ont réussi à s’enfuir mains dans la main, serrant autant que possible celle de l’autre pour rassembler des forces et beaucoup du courage. Ils ont couru aussi loin qu’ils le pouvaient, sans jamais s’arrêter face à des adultes par peur qu’ils soient un complice. Ce n’est qu’en croisant le chemin d’un adolescent, qu’ils demandèrent de l’aide. Tout se passa très vite autour d’eux, mais les enfants restèrent ensemble longtemps, se murmurant des promesses, se disant que tout allait bien se passer. C’est presque à contrecœur que leurs mains se délient, quand son père la prend dans ses bras, la fillette pleure. De même pour lui, quand sa mère arrive et le serre contre elle du plus fort qu’elle pouvait.

De coïncidences en rencontre, son père finit par fréquenter un peu, souvent, beaucoup, la mère du garçon. Ils se ressemblent beaucoup dans leur défaut, dans cette vie prenante qu’est le travail. Plutôt que de laisser les enfants seuls, ils décident d’emménager ensemble pour qu’ils puissent être là l’un pour l’autre, veiller l’un sur l’autre. Elle avait ainsi un frère et lui avait une sœur, et puis, ils allaient à la même école. Au début, la situation leur paraissait normale mais celle des parents étaient trop compliqués pour qu’elles soient racontés à chaque fois. Ainsi, plutôt que de répondre aux questions sans fins de leur camarade, ils les ont simplement ignorés. Laissant les rumeurs courir jusqu’à ce qu’elles n’intéressent plus personnes. Ils ne parlaient pas tant que ça à l’école, mais ils allaient et rentraient toujours ensemble. Mais quand leurs parents se sont séparés et qu’ils se sont retrouvés forcés à se quitter, et les rumeurs sont revenues. Tandis que lui continuait à les entendre et les ignorer, elle était partie rejoindre sa mère à Atlanta.  


– L’agonie silencieuse.
Ce n’est qu’à coup de larmes et de crises, qu’elle réussit à convaincre ses parents de la laisser rejoindre ses deux meilleurs amis d’enfance au pays du matin calme. Atlanta sans eux, c’était comme se laisse vivre dans une prison dorée où les apparences étaient trompeuses. Derrière les sourires aimables de ses camarades, claquaient les langues plus vénéneuses les unes que les autres par ci et là. Sans Hoon et Elijah, la vie était bien plus morne et elle ne trouvait plus cette force de passer au-dessus des discriminations qu’elle subissait. Et puis, il y avait lui. Celui qui avait été son frère pendant deux ans. Malgré la distance, le décalage horaire, ils ont continué à s’envoyer des messages textuels ou parfois vocaux sans pour autant essayer de s’appeler. Ainsi, la demoiselle pensait pouvoir tout surmonter s’ils étaient là, mais elle se trompait. En arrivant, tout lui paraissait hors de portée.

Dès son arrivée, elle attirait l’attention. Élève transférée en milieu de semestre arrivant tout droit des États-Unis, famille fortunée, une année en avance par rapport à ses camarades, des origines coréennes et américaines. Elle était différente, alors forcément elle intriguait mais à se penser intouchable presque par orgueil et a refusé de se plier à leur règle, elle a fini par devenir la cible si bien qu’au final, filles comme garçons s’en prenaient à elle. Des rumeurs couraient, blessantes, humiliante et elle n’avait personne vers qui se tourner. Ses parents étaient bien trop occupés pour l’écouter ou chercher à la comprendre. Ses meilleurs amis étaient dans d’autres établissements et elle ne voulait pas paraître faible ou plomber l’ambiance avec ces petites histoires. Celui qui avait été son frère ne savait pas, il était là mais ne voyait que la partie visible de l’iceberg et puis, elle lui avait demandé de ne rien faire. Une erreur peut-être, mais noyée parmi tant d’autres. Les choses se sont accumulées, sa vision s’est obscurcit.

Un matin, elle a simplement décidé qu’il fallait peut-être mieux en finir avec cette souffrance. Si ce cercle vicieux ne pouvait être brisé que de l’intérieur, le seul maillon qui pouvait disparaître, c’était elle. Si elle n’était plus là, les autres ne pourraient plus jamais l’atteindre. La pensée s’est imposée à elle comme une évidence alors ce jour-là, elle a pris cette décision comme s’il s’agissait d’un choix comme un autre. La journée s’est déroulée comme d’habitude, avec plus de sérénité, et s’est terminée à contempler la rivière Han et la capitale s’illuminer de mille et une lumière. Elle s’était déchaussée, avait laissé son sac au sol et regardait la ville, assise sur le rebord du pont, balançant dans le vide ses jambes. Elle ressemblait à une adolescente comme les autres, portable en main, elle semblait avoir une conversation animée avec l’un de ses meilleurs amis, avant d’en avoir une un peu plus sérieuse avec l’un de ses parents, avant de finir par raccrocher et écouter le troisième mouvement de la Suite bergamasque de Debussy, Clair de lune. Quand le morceau se termine, sur un accord parfait mineur… elle s’élance mais une main l’agrippe fermement. Plutôt que de basculer dans le vide, sa chute au sol est amortie par cette personne au visage masqué, la capuche abattue.

Ils sont deux à regarder la nuit tomber, les étoiles scintiller dans le ciel, à écouter le bruit de la ville. Ils discutent de tout et de rien. En le quittant, elle ne gardera de lui que trois promesses et un papier sur lequel il avait griffonné son adresse mail. Rien de plus, si ce n’est de l’espoir, de la confiance. Elle avait changé, plus jamais, elle ne se laisserait faire. Plutôt que serrer les poings et subir, elle allait rendre chaque coup.

Le temps passe mais sa boîte de réception reste vide tandis que ses pensées se remplissent d’incertitude. Est-il toujours là ? Elle sent sa présence, mais elle voudrait à présent, un signe. N’importe lequel, pour qu’elle puisse s’y accrocher. Continuer à donner un sens à ce crush.  

Park Hoon
Park Hoon
❝ PAILLETTE ✨ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
ryeo athena ♡ and stars above us Empty Lun 10 Déc - 19:34
Bonsoir ♥️ :y:


I'm loving you so much you can't imagine it
(Rimbaud) vocivus + élissan.
Ahn Elijah
Ahn Elijah
❝ TEAM ANIM ҉ HERE TO PLEASE YOU
PLUS D'INFORMATIONS ?
ryeo athena ♡ and stars above us Empty Lun 10 Déc - 19:34
:heart:



Which one’s the real me ?
question ⊹ The thoughts I have, The actions I make, Are they all really me ? No answers but so many questions... (by anaëlle)
Lee Mi Young
Lee Mi Young
❝ DEMON SQUAD ✯ PRÉSIDENTE
PLUS D'INFORMATIONS ?
ryeo athena ♡ and stars above us Empty Lun 10 Déc - 19:36
ah ouais. même pas ça envoie sa fiche. j'suis vexée.

edit. pas rebienvenue du coup. peste.

re-edit. j't'aime plus.


you're the cause of my euphoria
Kang Na Ra
Kang Na Ra
❝ TEAM ANIM ҉ HERE TO PLEASE YOU
PLUS D'INFORMATIONS ?
ryeo athena ♡ and stars above us Empty Lun 10 Déc - 20:59
somi, elle est cute :han:
rebienvenue ici :y:


     
    i wanna see the sunrise and your sins, just me and you. ☾
Ryeo Athena
Ryeo Athena
❝ PAILLETTE ✨ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
ryeo athena ♡ and stars above us Empty Lun 10 Déc - 21:05
@park hoon bonsoar toi ♡
@ahn elijah ♡ coucou ♡  
@lee mi young . . . tqt, c'est réciproque alors ♡
@kang na ra et suzy est trop magnifique ♡  merci (même si je n'aime pas trop ce smiley... il est douteux)
Myung Jae Hee
Myung Jae Hee
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
ryeo athena ♡ and stars above us Empty Lun 10 Déc - 21:18
somi :han: qu'elle est belle ryeo athena ♡ and stars above us 1347565382
rebienvenue à la maisoooon ♡♡♡


I DON'T NEED A GOD TO TELL ME THAT I'M WRONG,
I DON'T NEED HELL TO MAKE ME SCARED OF LOVE.
by wiise
Ryeo Athena
Ryeo Athena
❝ PAILLETTE ✨ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
ryeo athena ♡ and stars above us Empty Lun 10 Déc - 21:21
@myung jae hee blblbl. ça me souhaite la bienvenue avec eunhyuk (manque plus que donghae et je n'aurais plus qu'à écouter D&E, Oppa) ♡ merci à toi !
Yu Senji
Yu Senji
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
ryeo athena ♡ and stars above us Empty Lun 10 Déc - 21:29
la faiblesse :y: :y:
ça se propage petit à petit :mdr:
re avec la belle somi :heart:
j'ai hâte de lire tout ça :hot:



☽☽ i don’t have biceps or pecs, i don’t have a super car like batman. it was my dream to become a hero but the only thing i can give you is anpan. i dreamed of a hero like superman. so i jumped around, bouncing to the sky. wasn’t scared of getting my kneecaps scratched up. it was my innocent childhood imagination.

Contenu sponsorisé
PLUS D'INFORMATIONS ?
ryeo athena ♡ and stars above us Empty
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Tu peux prétendre être assez fort pour l’éviter mais le Crimson saura toujours te trouver.

Evolution de contexte en cours !

Tous aux abris, la Doyenne débarque !
Plus d'infos par ici !