Revenir en haut Aller en bas



 
POUR LES NOUVEAUTÉS DU MOIS C'EST PAR ICI ! ♡ | NOUS AVONS BESOIN DE TON AVIS ALORS CLIQUE ICI
Qui en Juin se porte bien, aux temps chauds ne craindra rien (c'est pourri, je sais, mais c'est la seule que j'ai trouvé d'à peu près potable) ! :y:
AVIS AUX NOUVEAUX MEMBRES : LA FRATERNITÉ ROSE EST OUVERTE PENDANT UNE DURÉE INDÉTERMINÉE; VOUS POUVEZ DONC CHOISIR D’INTÉGRER DIRECTEMENT LES PYOBEOM, SI VOUS LE SOUHAITEZ ! ♡

I can see your voice [Mi Ok & Jae Hyuk]

 :: Défouloir :: La boîte à souvenirs :: Archive Rps
Leukova Mi Ok
Leukova Mi Ok
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
I can see your voice [Mi Ok &  Jae Hyuk] Empty Jeu 20 Déc - 19:36
I can see your voice …  

Leukova Mi Ok & Lee Jae Hyuk

 

 


Les cours de la journée étaient depuis longtemps finis. Mi Ok s'était installée dans la salle de musique du club. En son centre, trône un immense piano à queue. Elle s’etait assise à celui-ci. Le regard fixe dans le vide, elle réfléchit dans le calme de cette pièce.
Elle avait réussit à pouvoir trouver un créneau où aucun membre n’était présent. Elle avait besoin de ces moments de calme et de solitude. Depuis son arrivée à Séoul, elle n’avait plus eu l’opportunité de se rendre seule dans une forêt sauvage. Mi Ok recherchait donc de temps en temps des endroits calme pour pouvoir se recentrer.

En ce moment, Mi Ok fait le point de cette début d’année. Elle ne peut pas encore dire qu’elle avait des amis. C’est pour le moment juste des gens de passage dans sa vie. En début d’année, une étudiante avait été son guide dans les méandres des couloirs de l’école. Maintenant, la jeune femme n’a plus de contact avec elle.
Elle avait aussi entendu beaucoup de remarques d’incompréhension face à sa cécité et la présence de son chien-guide. Mais les plus blessantes furent quand les personnes ne comprenaient pas ses manières étrangères. Mi Ok n’avait pas grandi en Corée, mais en Belgique. Deux cultures complètement différentes, la jeune femme n’arrivait pas à s’habituer à toutes les nouvelles contraintes de ce pays.

Elle pousse un soupir tellement long que sa chienne Kala relève la tête. Le son cristallin de sa clochette se répercute alors dans le silence de la salle. Tournant la tête dans la direction de sa chienne, elle cherche de sa main le poil soyeux. Caressant machinalement la tête du canidé, Mi Ok change complètement de pensées. Elle est ici pour jouer et non se lamenter. Mais qu’est-ce qu’elle va donc jouer aujourd’hui ?

Sortant de son sac une farde jaune, elle passe son index sur les bords des intercalaires. Quand elle trouve celui de son choix, elle continue ses recherches au niveau des feuilles soigneusement rangées. Ce classeur est comme son journal intime. Toutes ses créations y figurent parmi ses morceaux favoris.
Son doigts déchiffre enfin le titre qu’elle espérait trouver. Elle entame alors une lecture assidue des note en braille. La jeune femme travaille toujours ses partitions en les retenant. Mais de temps en temps, il fallait se rafraîchir la mémoire. La lecture finit, elle pose sa farde à coté d’elle sur le large siège.
Pendant un long moment, ses doigts posés sur les touches, le corps crispé par la concentration pour l’interprétation à venir, puis dans le silence, une note sonne, puis une deuxième, ... la mélodie commence.

Quand Mi Ok est à un piano, le monde nocturne dans lequel elle vit, commence alors à se teindre de mille et une couleurs. Ses souvenirs des moments passés en forêt en Belgique lui reviennent en mémoire. Elle se sent parmi les arbres majestueux, seule dans cette nature sauvage.
Quand la dernière note de la composition de Chopin sonne, le silence revient. Seule dans cette pièce, la jeune femme se sent elle-même. Percevant, la présence de sa chienne couchée à côté de son siège, elle est dans son univers.  Personne pour la ramener dans la réalité des "voyants", personne pour la bloquer dans une pratique, ... elle est libre comme un courant d'air.

Après s’être échauffée les doigts sur quelques morceaux connus, elle peut entamer ce pourquoi elle recherchait tant la solitude.
— Alors ma belle, que veux-tu entendre aujourd'hui ? demanda Mi Ok en français en se penchant vers sa chienne pour la caresser.
Après un laps de temps de réflexion et de fouille dans sa farde, elle se lance dans une de ses anciennes compositions au piano. Cela lui rappelait son pays natal et ses amis, car la jeune femme l’avait créé en leur honneur. Et pour rajouter à la magie, elle y mêle sa voix par un chant en français écrit par une de ses très chers amies belges.
   
FICHE PAR STILLNOTGINGER.
Lee Jae Hyuk
Lee Jae Hyuk
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
I can see your voice [Mi Ok &  Jae Hyuk] Empty Mer 26 Déc - 0:07
I can see your voice …  

Leukova Mi Ok & Lee Jae Hyuk

 

 


C’était un bon jour. Il ne savait pas vraiment pourquoi mais Jae Hyuk était particulièrement enjoué en ce jour de décembre. Il en dansait presque dans les couloirs. Pourtant l’approche des fêtes de fin d’année n’avait pas de quoi le réjouir. Quelques années qu’il les passait en solitaire et tous ces discours autour de l’amitié, de l’amour, et de la famille, quand il avait perdu deux d’entre eux et jamais connu le troisième, décidément, on voulait rabaisser son moral plus bas que terre. Cependant, il participait à une sortie aux sports d’hiver avec cette fraternité. Une éternité qu’il n’avait pas fait de sortie de la sorte. Plus jeune, dans son école, il en faisait chaque année et il aimait tellement ça qu’il n’en dormait pas pendant une semaine, trop excité à l’idée du départ qui se rapprochait. C’était donc des poches sous les yeux (pour changer) mais le sourire aux lèvres qu’il déambulait dans les couloirs de la Yonsei vers des lieux qui lui étaient inconnus. Plutôt que dire qu’il avait eu des envies d’exploration après avoir passé un certain temps dans ses bâtiments, dire qu’il s’était laissé perdre par ses pieds sautillants serait plus proche de la vérité. Tant pis ! Des notes de piano s’échappaient des portes entrouvertes et enjouait son esprit. Comme tout bon petit Chaebol, il avait appris la musique dès son plus jeune âge. Il ne se vantait jamais d’avoir un bon niveau et piano, harpe et violon. C’était son petit jardin secret, il avait aimé en faire, il aimait parfois s’entraîner un peu, ça avait été une passion pendant longtemps qu’il avait fini par délassé pour le sport et les études. On ne vit pas de musique. Si seulement il avait pu naître avec une jolie voix en prime ! Peut-être serait-il devenu chanteur ? Comme Min Sang, il serait trainee ? En y réfléchissant bien, cette vie n’était pas pour lui. Il préférait largement ses rêves de conquête mondiale à ceux de ses gens extravagants qui aimaient se faire remarquer et qu’on aimait admiré. Lui aussi les admirait un peu, en cachette. Mais pour rien au monde il n’aurait échangé sa place avec la leur. Était-elle ainsi la jeune femme qu’il entendait chanter ? Était-ce son rêve à elle aussi de chanter, danser, faire la belle, jouer la comédie ?  Il ressentait plus de poésie que de passion dans les sons qu’elle arrachait au silence. Et plus il se rapprochait, plus il la trouvait enchantante cette douce voix. Et puis il eut envie de rire. C’était du français ! Comment n’avait-il pas pu le remarquer avant ? Quelle originalité… C’en était fini de lui, il était bien trop curieux. Il se laissa guider vers la musique, s’approchant à pas de loup pour ne pas déranger l’artiste dans son travail. Mais déjà son travail s’achevait. Il applaudit.

« Ouah ! Bravo, tu as une super voix ! » s’exclama-t-il en français avec un charmant accent coréen (en espérant qu’elle ne se contente pas que de le chanter!). Puis il remarqua le chien qui s’était retourné vers lui, babines retroussés, près à aboyer. Un chien dans l’université ? Que faisait-il ici ? Qui était-elle ?
   
FICHE PAR STILLNOTGINGER.




le petit princeJe ne savais pas trop quoi dire. Je me sentais très maladroit. Je ne savais comment l'atteindre, où le rejoindre. C'est tellement mystérieux, le pays des larmes.  
Leukova Mi Ok
Leukova Mi Ok
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
I can see your voice [Mi Ok &  Jae Hyuk] Empty Ven 28 Déc - 0:56
I can see your voice …  

Leukova Mi Ok & Lee Jae Hyuk

 

 

Quand la dernière note sonne, un bruit d’applaudissement l’accompagne ainsi qu’un compliment. Sursautant, Mi Ok fait tomber à terre sa farde. Se sentant prise au piège, elle se paralyse de peur. D’instinct Kala se lève et grogne sur ce nouveau venu. La chienne est de nature protectrice surtout quand sa maîtresse est prise autant au dépourvu.

Quand la jeune femme se ressaisit enfin de sa stupeur, elle rappelle à l’ordre Kala dans un français sans accent : « Doucement ma belle ! ». Puis elle dirige son regard vide vers la porte. Elle se maudit de s’être autant emportée dans sa musique pour ne pas avoir entendu l’arrivée de l’homme. Cette voix, elle ne la reconnaît nullement. Il ne fait pas parti du club de musique. Mi Ok avait pris soin de mémoriser tous les membres. Alors qui est-il donc ?

- Je ne pense pas que vous êtes autorisé à rentrer dans cette salle, rétorque dans un murmure l’aveugle en se levant de son siège.

Rougissant, elle vient de se rendre compte qu’elle avait parlé dans sa langue natale. Comprenant sa maladresse, elle rectifie sa phrase en la traduisant dans un coréen hésitant. Kala vient alors se collant aux mollets de sa maîtresse sentant son malaise.
Mi Ok caresse le haut du crâne de sa chienne. Sentir ainsi les poils soyeux s’entremêler dans ses doigts la rassurait toujours dans son monde de noir. La présence de Kala lui permet de ne pas sombrer. Surtout depuis son arrivée à Séoul, la jeune femme n’avait plus de repères.

Tout d’un coup, l’embarras s’empare de tout son corps. Pourquoi elle se sent autant en tort alors que c’était cet inconnu qui était rentré dans la pièce du club sans accord ? Elle se maudit pour cette attitude. Elle pouvait parfois se détester d’être ainsi.
Frustrée, elle s’accroupit et tâtonne le sol à la recherche de sa farde. Si elle l’avait pu, elle se serait enterrée sous terre. Il ne s’était pas passé grand chose. Mais quand la jeune femme se trouvait à fleur de peau, la moindre petite chose prenait de proportion gigantesque pour elle.

Après le succès de sa fouille, elle se relève d’un bond avant de se retrouver dans sa position accroupie les mains sur la tête. Une douleur atroce l’assaille sur le haut de crâne. Des larmes lui montent aux yeux. Elle venait de se prendre le piano.
FICHE PAR STILLNOTGINGER.
Lee Jae Hyuk
Lee Jae Hyuk
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
I can see your voice [Mi Ok &  Jae Hyuk] Empty Ven 11 Jan - 1:38
I can see your voice …  

Leukova Mi Ok & Lee Jae Hyuk

 

 

Les dents du canin activèrent une peur anormale qui le fit reculer, s’excluant totalement de la salle. Un long déglutissement lui passa par la gorge. Tel chien, tel maître. Sa propriétaire se trouvait être plutôt agressive, remettant en question sa présence en ces lieux. Il allait vraiment falloir qu’il arrête d’interrompre les étudiants dans leur entraînement parce que ça les mettait dans une humeur épouvantable. Quoiqu’il avait su tirer profit d’une situation similaire la dernière fois. Enfin, c’était sans oublier la bête qui semblait prête à lui sauter à la gorge et à la lui arracher en un coup de mâchoire. Son esprit d’analyse qui fut quelque peur stoppé par la présence d’un danger inattendu redémarra tel Windows en mise à jour et en quelques secondes interrogea la situation. Le chien et son harnais, le regard fixe de la jeune femme bien qu’à peu près tourné dans sa direction mais incapable de rencontrer son visage. Elle était aveugle, et apparemment pas qu’un peu. Elle cherchait désespéramment les papiers qu’elle avait laissé tomber sur le sol, elle s’exprimait en français puis en coréen, bafouillait, tenta de calmer son chien et finalement se prit le piano dans la tête avant que Jae Hyuk ne puisse finir de lui crier : « Attent...ion. » .  Elle paraissait complètement affolé, incapable d’agir convenablement comme si un tas d’informations arrivait dans son cerveau en même temps.

« Mon dieu, ça va ? » lança-t-il avant de s’avancer vers elle, inquiet. Le chien qui lui montrait ses crocs le dissuada pourtant de trop s’approcher ou de la toucher.   « Tu as dû te faire mal... Je suis désolé je ne voulais pas te surprendre ! » continua-t-il en français puisqu’elle semblait plus à l’aise avec cette langue.

Il s’accroupit et tenta d’approcher sa main pour vérifier son état mais la reporta sur les papiers qu’elle avait laissé tomber en se cognant. Il se sentait affreusement coupable des larmes qui échappaient des si jolies et étranges yeux de la demoiselle. Recroquevillée, rouge, larmoyante, désarmée, elle paraissait si fragile que ça en était touchant. Jae Hyuk aurait voulu la prendre dans ses bras et lui chuchoter que tout allait bien se passer mais cette réaction aurait été disproportionné à la situation. Et puis surtout, il ne prenait pas le premier inconnu dans ses bras.  (Il allait devoir réellement remettre cette affirmation en question un jour ou l’autre.) Il préfèra lui tendre sa farde et accompagna son geste des mots suivants :

« Attends, je vais t’aider. »

Mots innocents, prononcés simplement mais dont il ne pouvait imaginer l’ampleur pour une belle Mi Ok un poil énervée par ce qui lui arrivait à cause du petit prince de la Yonsei.  
FICHE PAR STILLNOTGINGER.




le petit princeJe ne savais pas trop quoi dire. Je me sentais très maladroit. Je ne savais comment l'atteindre, où le rejoindre. C'est tellement mystérieux, le pays des larmes.  
Leukova Mi Ok
Leukova Mi Ok
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
I can see your voice [Mi Ok &  Jae Hyuk] Empty Dim 13 Jan - 14:48
I can see your voice …  

Leukova Mi Ok & Lee Jae Hyuk

 

 


- Attends, je vais t’aider.

Ces mots sont prononcés innocemment par le jeune homme mais prennent une proportion énorme pour Mi Ok. Elle déteste entendre ces simples mots quand elle est dans une situation due à sa maladresse et principalement à sa cécité. Quand les gens se rendent compte de cet handicap, ils sont toujours au petit soin pour la jeune femme. Elle sait s’occuper d’elle comme tout le monde. Elle n’est pas faite de porcelaine.
Elle sent bouillir en elle une colère mais ne laisse rien dévoiler. Elle ne voulait pas paraître agressive bien que son torrent interne ne rêve qu’une seule chose, se déverser sur cet inconnu.
Les gens réagissent souvent de la même manière que le jeune homme ou alors l’évitent complément. Pourtant elle se sent toujours comme quelqu’un de normal. Son handicap ne l’a jamais mis mal à l’aise.

Mi Ok prend une profonde respiration et souffle longuement. Fermant les yeux, elle essaye de se  calmer. Cela ne sert à rien de parler sous la colère. Elle n’est pas de ce genre là.

Quand un semblant de calme est revenu, Mi Ok tend sa main pour essayer de retrouver sa farde. Comme elle le devine, le jeune homme lui présente ses affaires devant elle. Frôlant sa peau, Mi Ok retire subitement sa main.

A son contact, la jeune femme est saisie d’un sentiment étrange. Fronçant des sourcils, elle essaye de fixer l’endroit où doit se tenir le jeune homme. Papillonnant des yeux, Mi Ok perçoit vaguement quelque chose.
Elle ne sait jamais si c’était la réalité ou son imagination des souvenirs de sa vue qui lui joue un tour mais, elle peut de temps en temps percevoir une forme de couleur qui se rattache à une personne. Elle la compare généralement à l’aura de l’individu. Et en ce moment, elle semble vaguement percevoir celle du jeune homme.
Habituellement, Mi Ok ne peut pas la définir aussi rapidement. Elle apparaît quand elle connaît plus profondément la personne.

En ce moment, l’aura se dessine en laissant un traînée de rouge foncé vers la couleur du sang dans la vision noir de la jeune femme. Cette teinte lui donne la chair de poule, ne lui inspire pas confiance.

Par réflexe, elle recule. Sentant un mouvement souple à ses côtés, Kala vient de se placer devant sa maîtresse formant un mur de protection.

- Qui êtes-vous? demande la jeune femme d’une voix qui se veut plus dur.

Tant de questions se bousculent dans sa tête. Elle s’imagine tous les scénarios possible.

Tout d’un coup, elle sent son petit cœur se serrer et être empli d’une tristesse. Celle-ci s’amplifie au point de lui lacérer entièrement sa poitrine. Sous l’effet, les larmes de la jeune femme redoublent. Mi Ok sait pertinemment à ce moment là qu’elles ne sont pas réellement les siennes.

FICHE PAR STILLNOTGINGER.
Lee Jae Hyuk
Lee Jae Hyuk
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
I can see your voice [Mi Ok &  Jae Hyuk] Empty Sam 16 Fév - 14:06
I can see your voice …  

Leukova Mi Ok & Lee Jae Hyuk

 

 

Il se sentait mal. Il ne comprenait pas le malentendu. Il essayait simplement d’aider, de prêter une main portant son bon cœur. Il ne fallait pas paniquer, les chiens sentent la peur. S’il ne montrait que de la bonne volonté et du calme, sûrement le toutou ne se montrait nullement agressif. Mais pour cela encore il aurait fallu que sa maîtresse ne se sente pas aussi agressée. Il ne savait pas vraiment ce qu’il avait fait de si mal mais son cœur se serrait. La détresse de la demoiselle était réelle, il pouvait presque la sentir.  Mais il ne la comprenait pas, elle n’avait pas à se sentir en danger à ses côtés. Ses intentions n’étaient que bonté. Jamais il n’aurait pu lui faire du mal.

C’était quoi cette sensation désagréable qui lui tordait les tripes. On dit souvent « si un regard pouvait tuer », à défaut d’yeux qui auraient la capacité de lancer des éclairs, la jeune femme les envoyait avec tous son corps. Elle dégageait de mauvaises ondes envers lui qui lui donnait la nausée. Il n’aimait pas les malentendus, il les hait. Il n’était pas méchant, il n’était pas condescendant. Jae Hyuk faisait seulement de son mieux, pourquoi recevait-il une telle réaction ? Méritait-t-il une telle réaction ? Un sentiment de culpabilité l’envahit sans qu’il ne puisse réellement le contrôler. Il se savait en son bon droit. Pourtant il avait cette impression constante d’être toujours en faute.

C’était dû à son passé. Il a toujours été le mauvais gars, le mec arrogant dans les films auquel tu as envie de mettre des baffes pour lui faire comprendre que le monde ne fonctionne pas comme il l’entend. Que tout ne lui sera pas apporté sur un plateau d’argent. Une boule dans la gorge. Il a été ce genre d’infâme personnage qu’on ne rencontre que dans les fictions, alors c’est à lui de faire des efforts désormais. Pas aux autres, lui seul doit se montrer constamment sous son meilleur jour car ce qu’il a détruit, ce qu’il a enfui au fond de lui est sombre et répugnant. Il a tout fait pour changer et enfin s’aimer. Ne plus rejeter de la noirceur dans ce monde, seulement lui chercher la lumière. Il a tant sacrifié alors non, il n’aimait pas la situation qui était en train de se dérouler.

Toujours, il est toujours gentil, aimant, aidant, dévoué, prêt à rendre service. Certes, il a du caractère, de la fierté, on ne lui marche pas facilement sur les pieds. Mais son cœur est bon, il le savait. C’est injuste, pourquoi devait-il une nouvelle fois être le méchant de l’histoire ? Pourquoi réagissait-elle ainsi ? Il devait fixer cela, de n’importe quelle manière. Il ne pourrait que se sentir mal tant qu’elle n’éprouverait pas de la sympathie envers lui. Ce besoin constant de voir les autres l’aimer parce qu’il est quelqu’un de bien. Ça n’a pas de sens de ne pas apprécier quelqu’un qui ne vous veut que du bien. Mais lui qui parlait si bien avait du mal à trouver le bon ton, les bons mots face à une personne si singulière à la réaction si inhabituelle.

« Je hrum.. J.. » Il balbutiait. Reprends-toi Lee Jae Hyuk, tu es pathétique. « Désolé, je ne voulais pas vous surprendre.. » Reprenant naturellement une adresse plus polie, peut-être n’a-t-elle pas aimé qu’il la tutoie. Après tout il ne la connaît pas.

C’est bizarre cette manière qu’elle a de le fixer… Peut-être arrive-t-elle un peu à voir après tout ? Mais… Hein ? Pourquoi elle se remet à pleurer? S’il avait bien une chose que le jeune homme  avait peine à gérer, c’était bien les larmes d’une femme.

« Ah… Mais non… Ne pleurez pas ! Je suis désolé, je suis désolé ! » s’affole-t-il légèrement. Puis se reprenant, après tout ils ne peuvent pas être tous deux hors de contrôle. « Pardon, je m’appelle Lee Jae Hyuk, je suis en master de sciences politiques, je ne faisais que passer, vraiment, quand je vous ai entendu. Je n’aurai pas dû vous déranger… Je suis désolé, ne pleurez plus… »

Il ne sait pas quoi faire, il est comme un bêta, accroupit par terre auprès de la demoiselle au visage trempé. Il n’ose pas faire un geste de peur de l’effrayer encore plus. Il n’ose pas retirer un mouchoir de sa poche pour le glisser dans sa main alors il lui propose simplement.

« Hrum.. Voulez-vous un mouchoir ? Que j’aille chercher quelqu’un ? Qu’est-ce que je peux faire pour vous aider ? » finit-il par demander timidement. 
FICHE PAR STILLNOTGINGER.




le petit princeJe ne savais pas trop quoi dire. Je me sentais très maladroit. Je ne savais comment l'atteindre, où le rejoindre. C'est tellement mystérieux, le pays des larmes.  
Leukova Mi Ok
Leukova Mi Ok
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
I can see your voice [Mi Ok &  Jae Hyuk] Empty Lun 4 Mar - 15:43
I can see your voice …  

Leukova Mi Ok & Lee Jae Hyuk

 

 

Le flot de larme l’a tellement prise au dépourvue qu’elle n’a eu comme solution de laisser le torrent se déverser.
Regardant le ciel, enfin vers le haut, elle essaye tant bien que mal de calmer les cascades.
Elle doit se reprendre ! Malgré la crainte de la couleur de l’aura de cet inconnu qui porte maintenant le nom de Lee Jae Hyuk, elle ne peut certainement pas le juger aussi facilement sur un seul élément. En plus, elle n’a jamais compris ce code de couleur qui s’imposait à elle.

La panique et les réactions malhabiles du jeune homme confirment son dépassement de la situation qui s’offre à lui. Quel désolé spectacle que notre jeune métisse doit lui présenter. A cette réflexion, elle se sent très bête. Ses propres réactions face à cet inconnu doivent être si contradictoire que ça ne l’étonne pas qu’il la prenne pour une folle.
Son côté timide revient tout d’un coup au galop. Retenant les dernières larmes, elle éclaircit ses pensées. Première chose, redevenir présentation. Le sillon sur ses joues et la morve ne doivent pas la mettre dans ses plus beau jours. Et de ce qu’elle avait pu comprendre de la Corée, c’est que le côté apparence a une importance.

Les propositions du jeune homme montre son côté humain. Cela rassure un peu notre jeune femme.  

- Non, merci beaucoup. Pouvez-vous, par contre, me donner mon sac qui doit se trouver près de vous ?

Après avoir fouiller, dénicher son paquet de mouchoirs et essayer de reparaître normal, elle reprit la discussion plus calmement d’une voix timide. Elle ne sait plus où se mettre, rêvant de pouvoir s’enterrer pour effacer de la mémoire cette séance disgracieuse.

- Veuillez me pardonner ! Hum...
Elle se trouve bête. Elle ne sait pas comment expliquer au jeune homme comme elle se sent bête de son changement de réaction si soudain. Même elle ignore la réponse. C’est comme si elle était en trans, oubliant tout autour d’elle et donc sa manière de ce comporter.

Elle cherche alors du réconfort et de la force dans le contact des poils soyeux de Kala. La chienne s’est calmée depuis un moment, ne montrant plus de signe d’agressivité.

- Je ne voulais pas vous..., reprend-elle.
Les mouvements saccadés de ses yeux confirment son malaise. Comme tout voyant, dans ses moments de doute, son regard cherche tout autour. Elle a gardé cette habitude de sa période d’avant.

Elle respire un grand coup. Évacuant la tension de son corps, elle va enfin se lancer dans sa tirade explicative. Soudain la sonnerie de sa montre retentit dans le silence de la pièce déstabilisant les maigres bases solides que la jeune femme venaient diriger. L’heure est venu pour elle de partir.
FICHE PAR STILLNOTGINGER.
Lee Jae Hyuk
Lee Jae Hyuk
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
I can see your voice [Mi Ok &  Jae Hyuk] Empty Jeu 7 Mar - 22:04
I can see your voice …  

Leukova Mi Ok & Lee Jae Hyuk

 

 

Son œil méfiant ne cesse de passer du chien à sa propriétaire. Il a peur des deux. L’animal pour son comportement agressif et la demoiselle pour sa santé. Il s’inquiète sérieusement pour elle, pour les larmes qu’elle verse qui semble être de sa faute. La présence canidé le rend d’autant plus anxieux qu’il ne peut arriver à aider la jeune femme comme il le souhaite. Il a déjà en horreur les chats, il ne va pas se mettre à craindre les toutous aussi ? Un peu de courage et de concentration s’il te plaît Lee Jae Hyuk. Fait fonctionner ton cerveau et résout la situation, tu sais le faire ça. Mais que peut-il faire de plus ? Il semble qu’il lui a donné toutes les raisons de lui faire un minimum confiance, tatonnant à pattes de velours sur la glace de son état émotionnel. Elle cherche, quelque chose de ses yeux qui semblent voir quelque chose que le reste de l’humanité ne peut voir, cherche, le confort de sa chienne, sa protection. Il n’est pourtant pas un danger.

Cette histoire le rend quelque peu triste. S’il s’en réfère à la personnalité de cette inconnue, portrait qu’il peut rapidement dresser en essayant de ne pas porter de préjugés en ces quelques minutes passées, alors il peut mieux comprendre sa réaction. C’est étrange et compréhensible, elle semble ne pas beaucoup aimer la rencontre avec l’inconnu, avec un autre être humain. Elle devient agressive en position de faiblesse, elle a peur des autres. Elle ne semble pas pouvoir leur faire confiance. Sembler, verbe bien choisi. Jae Hyuk n’ose pas lancer de conclusions trop hâtive en utilisant son seul cas pour référence. Peut être que quelque chose dans son comportement lui a déplu ? Pourtant, tout chez lui est étudié pour donner la parfaite première impression. Non seulement par son éducation mais par sa volonté en tant que futur politicien. Cependant, si il y réfléchissait un instant il avait été sûrement malpoli de sa part de l’interrompre ainsi pendant sa période d’entraînement. Quel imbécile. Ce n’est pas comme si la situation est nouvelle. Il devraot pourtant le savoir maintenant. Les artistes n’ont pas l’air d’apprécier qu’on les dérange dans leur travail. Même s’il n’a que de bonnes intentions.

Pourquoi est-elle comme ça ? C’est pour ces gens qui n’ont plus confiance qu’il veut se battre. Pour leur assurer que le monde peut être un paradis terrestre, que l’être humain est bon par nature. Il veut changer les choses, les changer eux. Si on se parlait un peu plus, se tendait la main, acceptait celle des autres, alors il en est convaincue : cette planète serait plus belle. Lui tendre son sac comme elle le lui demande avec timidité cette fois… Hum ? Elle semble avoir changé son comportement. Comme si elle est apaisé à présent. Un sourire qu’elle ne peut deviner s’étire sur la visage de Jae Hyuk, ce n’est pas un faux semblant. Il est sincèrement heureux qu’elle semble revenir à ses esprits même si la situation était encore sûrement très inconfortable. Se mettre à pleurer devant un étranger n’est pas la chose la plus agréable. Il peut parfaitement le comprendre. On ne peut que redouter de montrer une faiblesse à quelqu’un dont on ne donnait pas encore les intentions. Surtout quand même à ses propres proches on n’ose se confier. Lui-même avait été habitué à ne rien laisser transparaître, pas la moindre faille. Maintenant qu’il s’est frayé une porte de secours en dehors du carcan familial, il se prend parfois au jeu de laisser ses erreurs s’exprimer. D’être humain. Comme cette fameuse fois où complètement saoul il avait laissé de pareilles larmes coulés sur ses pommettes sèches devant cet australien qu’il compte désormais dans ses plus beaux soutiens dans son combat quotidien contre lui-même et ce monde trop sévère.

« Ce n’est rien. C’est moi qui m’excuse, je vous ai surprise. » déclare-t-il d’un ton posé qui se veut apaisant. Ce n’est pas grave. Tout va bien. N’aie pas peur. Mais au final c’est lui qui sursaute attirant l’attention du chien quand la montre de la jeune femme se met à biper. Allons bon. Voilà qu’il vient lui aussi de se cogner la tête contre ce fichu piano. Il réprime un cri de douleur et expire fortement. « Désolé si je vous retiens Mademoiselle hum… ? » articule-t-il douloureusement. Il n’a pas le souvenir qu’elle se soit présentée ou alors dans cette situation si inhabituelle il n’a pas saisi son nom ?  
FICHE PAR STILLNOTGINGER.




le petit princeJe ne savais pas trop quoi dire. Je me sentais très maladroit. Je ne savais comment l'atteindre, où le rejoindre. C'est tellement mystérieux, le pays des larmes.  
Leukova Mi Ok
Leukova Mi Ok
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
I can see your voice [Mi Ok &  Jae Hyuk] Empty Dim 10 Mar - 1:00
I can see your voice …  

Leukova Mi Ok & Lee Jae Hyuk

 

 

Mi Ok se sent embêtée quand le jeune homme se cogne lui aussi à l’imposant piano. Mais il lui certifie qu’il n’y avait rien à s’inquiéter. Il s’excuse même de la retenir pour finir de demander son nom.
Honteuse, la jeune femme réalise qu’elle ne s’était jamais présentée. Le rouge lui brule ses pommettes. Le regard ailleurs, elle respire un bon coup. Cette situation passe vraiment par tous les scénarios. De l’hystérie à la jeune fille timide.

- Je me nomme Leukova Mi Ok, répondit-elle dans un coréen correcte avec un accent francophone sur son nom de famille.

Elle tient à garder cette touche qui la rattache toujours à sa terre natale. Les coréens ont, par contre, un peu de difficulté à le prononcer comme la jeune femme le souhaite. Ils l’écorchent toujours la faisant tiquer.
Il lui semble qu’un silence plane un moment entre eux. C’est un peu inconfortable pour Mi Ok. Bizarrement, elle ne sait pas ressentir ou voir ce que fait Jae Hyuk et cela la met mal à l’aise. Elle décide donc pour camoufler sa gêne d’harnacher sa chienne. Attrapant le matériel sous la chaise du piano, elle profite d’être à la hauteur de Kala pour l’attacher à l’appareillage. Ses mains exécutent dans une habitude monstre les mouvements. L’animal reste calme pendant toute l’opération.
Quand le travail est achevé, un nouveau éclat brille dans les yeux de Kala. Elle prend à cœur comme tous les chiens d’aveugle le boulot qu’on lui confiait. Elle recommence donc son service à cette instant.
Ensuite, quand le moment est venu de se lever, Mi Ok entreprend la manoeuvre délicatement. Une fois suffit de se cogner. Elle sent encore la douleur de sa première expérience.

Quand elle est début sur ses deux pieds, ses affaires dans son sac en bandoulière, la main sur le harnais de sa chienne, elle invite Jae Hyuk à bien vouloir la suivre pour quitter le local.
Dans le couloir, après avoir fermé la porte, Mi Ok se tourne dans la direction du jeune homme en lui disant :

- Je suis encore vraiment désolé pour ce qui s’est passé tout à l’air près du piano.

Elle ouvre la bouche puis la referme. Hésitant à délivrer un nouveau message, elle s’abstient en fin de compte et tourne les talons gênée.
FICHE PAR STILLNOTGINGER.
Lee Jae Hyuk
Lee Jae Hyuk
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
I can see your voice [Mi Ok &  Jae Hyuk] Empty Dim 28 Avr - 10:14
center>
I can see your voice …  

Leukova Mi Ok & Lee Jae Hyuk

 

 

« Leukova Mi Ok, Leukova Mi Ok... »

Jae Hyuk répète ce nom tout bas pour être sûr de l’imprimer correctement dans son cerveau. Il faut toujours un peu plus d’effort pour imprimer un nom étranger… En tout cas, cela explique qu’elle chantait en français. Et son petit accent bizarre en coréen qu’il avait un peu eu du mal à identifier bien qu’il soit habitué à celui des français pour en avoir plusieurs en amis… Ou alors n’est-elle que francophone ? Leukova sonnait européen mais plutôt de l’est. Il aurait voulu lui poser des questions sur son origine mais la demoiselle s’affairait déjà à acharner sa chienne puis entreprit de rassembler ses affaires et de se lever délicatement. Le jeune homme, galant, entreprit de coller sa main sur le coin du piano où ils s’étaient tous deux cognés pour éviter un autre accident. Un peu plus et on l’accusait de martyriser les jeunes femmes sans défense ! Elle n’était même pas sans défense ! Il fixa le chien qui avait finalement détourné le regard, animé par sa nouvelle tâche : guider. Mi Ok lui intima de le suivre pour qu’elle puisse fermer la salle et il s’exécuta.

Elle n’avait pas l’air très à l’aise, aussi ne l’était-il pas non plus. Il ne savait pas comment l’approcher, elle semblait être facilement déstabilisée.  Ses belles manières ne pouvaient marcher sur une telle personne. Il devrait improviser mais à la fois, être à ses côtés, apportait un nouveau challenge. Une opportunité d’ouvrir son esprit et de découvrir de nouvelles choses. Malgré leur rencontre peu agréable, il avait envie d’être son ami. Il ouvrit la bouche pour lui proposer de lui payer un café pour la dédommager du temps qu’elle avait perdu dans sa répétition par sa faute mais elle ne lui laissa pas le temps de placer un mot. Elle parla très vite et tourna les talons.

Elle partait comme ça ? Il mit une seconde à réaliser la situation. Apparemment ne partageait-elle pas l’envie de sympathiser… La rattraper semblait un peu extrême, si elle voulait partir il n’allait pas l’empêcher, la demoiselle était sûrement pressée. Il se contenta de l’interpeller.

« Oh attends Mi Ok ! Juste, je ne me suis pas présenté. Moi c’est Lee Jae Hyuk, enchanté et à la prochaine ! »

Puis il partit également. 
FICHE PAR STILLNOTGINGER.




le petit princeJe ne savais pas trop quoi dire. Je me sentais très maladroit. Je ne savais comment l'atteindre, où le rejoindre. C'est tellement mystérieux, le pays des larmes.  
Contenu sponsorisé
PLUS D'INFORMATIONS ?
I can see your voice [Mi Ok &  Jae Hyuk] Empty

Tu peux prétendre être assez fort pour l’éviter mais le Crimson saura toujours te trouver.

Evolution de contexte en cours !

Tous aux abris, la Doyenne débarque !
Plus d'infos par ici !