Revenir en haut Aller en bas



 
Viens vite voir les nouveautés du mois !
Ce mois-ci c'est portes ouvertes chez les Gumiho ! N'hésites donc pas à les rejoindre si tu le souhaites ! Et tout ça sans passer pas la case propagande, n'est-ce pas génial ?
Au mois de Septembre, souviens-toi de filer !

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Golden Love ft. Park Kwang Min

 :: Défouloir :: La boîte à souvenirs :: Archive Rps
Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
Golden Love ft. Park Kwang Min - Page 3 Empty Mer 30 Jan - 23:28

MOE
Ella

PARK
Kwang Min

「 Golden Love 」
- Tu décomptais les secondes carrément ? Dis-je, en riant.

Je regarde nos mains et croise lentement mes doigts aux siens. Je suis bien, ainsi. Apaisée. Je le regarde dans les yeux sans pour autant le voir. Car il porte des lunettes et notre connexion est, alors, coupée. Mais cela est nécessaire. Nous devons être discrets. Sinon, nous ne pourrons pas profiter de ce premier rendez-vous.

- Prenons une formule pour couples ! Dis-je, en souriant.

Je me rendis, alors, compte de quelque chose. Nous commençons une histoire. Nous partageons même, dorénavant, des formules pour couples. Mais nous ne nous connaissons pas.

On rêve tous de l'amour parfait, de la personne qui saura se battre pour nous, traverser toutes les épreuves à nos côtés. On s'imagine notre conjoint idéal. Quelqu'un qui nous fera passer en premier, à qui on pourra faire confiance. Quelqu'un qui sera là pour nous dans les périodes les plus difficiles. La fille qui nous écoutera, le garçon qui nous ouvrira des portes... Dans notre esprit, notre future histoire reprend tout ce à quoi nous aspirons depuis l'enfance. Nous nous bâtissons tout un scénario, imaginant comment elle viendra réparer nos fêlures et nous rendre notre équilibre. On se crée des listes, des règles, des attentes. On se dit d'attendre "le bon", sans jamais nous contenter de moins... Sans nous laisser charmer par quelqu'un qui ne nous mériterait pas sur tous les plans.

Le seul problème, c'est que tout ça nous mène à chercher quelque chose qui n'existe pas. C'est merveilleux de rêver de son prochain amour, de fantasmer sur la personne qui nous apportera un tel épanouissement. De visualiser cette histoire qui surmontera tous les écueils, se renforcera à chaque obstacle. C'est très bien aussi d'apprendre de ses mauvaises expériences et de ne plus vouloir se laisser séduire par quelqu'un qui ne s'implique pas totalement dans la relation, de ne pas être trop prompt à ouvrir son cœur. Et il est bon de se souvenir que la personne qu'il nous faut sera généreuse et attentionnée, chaleureuse et tendre, et toutes les autres qualités qu'on peut vouloir.

Le véritable amour ne consiste pas à attendre la personne idéale, ni à trouver quelqu'un qui réponde à tous nos critères. L'amour, c'est rencontrer un être imparfait et construire avec lui une histoire aussi compliquée que merveilleuse. On espère tous vivre mieux que les relations douloureuses de notre passé. On veut tous être avec quelqu'un qui ne nous fera jamais de mal, nous aidera à oublier nos blessures, se donnera à nous corps et âme. On aspire tous à connaître une vraie histoire de cinéma : deux cœurs battant à l'unisson, pour le meilleur et pour le pire. On a envie de croire que la perfection existe, et qu'on finira par la trouver.

Mais voilà la vérité : le véritable amour est chaotique, émaillé de frustrations et de déceptions, de disputes et de compromis, d'énervements et d'incompréhensions. Aucun couple ne sort de chaque conflit en tombant rigoureusement d'accord sur tout. Aucun couple n'arrive invariablement à faire abstraction de ses différences ou à mettre de côté ses émotions pour dire de résoudre les problèmes. Aucun couple n'est capable de toujours dire et faire ce qu'il faut, de donner tout son amour sans jamais rien réclamer, à chaque instant d'une relation. C'est difficile d'aimer vraiment. Mais c'est justement ça qui en fait une expérience aussi incroyable. Il ne s'agit pas de trouver le conjoint parfait, ni d'avancer sur un chemin paisible, sans aucun accrochage. Ça ne veut pas dire qu'il faut se contenter de peu, seulement éviter d'être trop exigeant.

Aimer vraiment, c'est trouver quelqu'un qui nous correspond et se battre pour que ça continue, même lorsque le temps vient éroder notre entente. Aimer vraiment, c'est savoir que son conjoint n'est pas parfait, parce que la perfection n'existe pas — mais qu'on n'en est pas moins épris pour autant. C'est jouir pleinement de sa relation, pas parce qu'elle nous offre tout ce qu'on a pu imaginer, mais parce qu'elle est aussi tumultueuse qu'extraordinaire, aussi exaltante que difficile, et tant d'autres choses encore. Le conjoint parfait n'existe pas. Mais vous savez ce qui existe ? Un cœur qui saura battre au même rythme que le vôtre. Un être qui comprendra vos souffrances passées, et fera de son mieux pour ne jamais vous blesser ainsi. Une âme qui n'aspirera qu'à vous donner tout ce qu'elle est capable de donner.

J'espère que vous saurez attendre cette personne — cette personne compliquée, parfois imprévisible, avec ses défauts et ses incohérences, mais qui saura aussi voir et aimer toutes vos imperfections. Je l'ai rencontré, pour ma part. Et je souhaite en apprendre davantage sur lui.

- Je me demandais... nous pourrions profiter de ce rendez-vous pour apprendre à nous connaître. Plus en profondeur, je veux dire ! Nos goûts, tout ça...

Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
Golden Love ft. Park Kwang Min - Page 3 Empty Dim 3 Fév - 13:51

MOE
Ella

PARK
Kwang Min

「 Golden Love 」
Je m’adoucis en la présence de la jeune femme. Je deviens plus fleur-bleue sans accepter spécialement ce fait. Je n’aime pas vraiment passer pour un homme mièvre mais il faut bien avouer qu’elle me faisait cet effet. Mes paroles prennent également des tournures plus romantiques lorsque je rejoins la jeune femme et que je m’installe face à elle. Je souris même si elle ne peut pas le voir. Il y avait dorénavant une paroi entre nous, des artifices qui nous permettent de rester cachés aux yeux des autres tout en nous voyant. Certes, les yeux bleus de la jeune femme sont désormais assombris par la teinte de mes lunettes de soleil et mes légers sourires sont cachés derrière un tissu opaque mais je sais que c’est ce qu’il faut faire pour pouvoir être en couple avec elle et je le ferais aussi longtemps qu’il le faudra. Elle accepte la formule de couple et j’appelle le serveur pour passer cette fameuse commande.

Un premier rendez-vous, une première sortie de couple. Je n’aurais jamais pu parier sur une telle tournure dans notre histoire en me levant ce matin. Je pensais simplement que tout serait comme avant, qu’elle ne serait toujours pas à moi et que si nous nous voyions, ça ne se passerait pas bien. Mais tout a été faussé en quelques minutes et en quelques secondes seulement, nous sommes devenus un couple. Tout s’est passé si vite, les secondes dans toute une vie ne sont que des poussières et pourtant, ce sont des poussières que jamais je ne voudrais nettoyer.

J’ai eu l’impression que tout entre nous nous séparait, que rien ne pourrait jamais provoquer une histoire d’amour entre nous. Interdiction, blessures du passé, incompréhension, toute ces choses accumulées nous ont séparés et m’ont fait penser qu’il valait mieux oublier plutôt que de se battre. L’amour n’est pas simple et entre Ella et moi, il ne le sera jamais mais il sera parfait, parfait avec ses imperfections. Il sera peut-être difficile pour les autres d’imaginer que Ella puisse m’aimer, que je puisse être assez fou pour risquer ma carrière pour elle. C’est parce que c’est difficile que c’est beau. Je n’aurais jamais souhaité un amour lisse, sans épreuve, sans problème, l’ennui et le quotidien sont mon pire ennemi. Avoir combattu le pire aux côtés d’une femme qu’on aime ne peut rendre l’avenir que plus beau. Je n’aime pas être affaibli par ce que je vis, il est plus intéressant d’en ressortir plus fort à chaque fois. C’est ainsi que je me suis construit, trop brut, trop cassant, trop pessimiste, peut-être mais plus fort, prêt à affronter les problèmes prochains.

Ella est devenue celle avec qui je voulais vivre ces problèmes mais aussi les moments de bonheur qui suivront. Elle est celle avec qui tout n’ira pas toujours bien mais avec qui je veux quand même être. Je ne pensais pas à être en couple, être idole prenait tout mon temps et faisait mon obsession. Je riais toujours lorsqu’on me parlait de la possibilité de réduire le temps que je consacre à la musique pour l’offrir à une femme. Maintenant, ce temps, je pourrais le passer à tenir sa main en pensant aux plus naïves chansons d’amour. Rien n’avait bien commencé entre elle et moi mais je crois que c’est ce qui nous promet à des lendemains plus beaux. J’espère ne pas avoir à me cacher avec elle éternellement.

-C’est une bonne idée. Alors, dis-moi… Qu’est-ce que tu aimes faire lorsque tu as du temps libre ?

Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
Golden Love ft. Park Kwang Min - Page 3 Empty Lun 4 Fév - 13:41

MOE
Ella

PARK
Kwang Min

「 Golden Love 」
Je le laisse passer commande et souris au serveur avant qu'il ne s'éloigne de nous. Je me concentre, ensuite, sur mon petit ami et lui souris, également. Il accepte ma proposition. Je vais pouvoir apprendre à le connaître et rien n'aurait pu me faire plus plaisir. On côtoie souvent beaucoup de gens dans notre quotidien, sans vraiment pouvoir dire qu'on les connait bien. Connaitre la routine de quelqu'un, ça ne compte pas pour dire que tu le connais vraiment. Il faut souvent prendre le temps de s'arrêter et se parler plus que cinq petites minutes.

- Ce que j'aime faire lorsque j'ai du temps libre ? répétais-je en riant. Je n'ai pas beaucoup de temps libre, à vrai dire. Enfin, sûrement plus que toi... Je dirais que j'aime passer du temps avec mes amis, flâner sur internet et écouter les dernières musiques sorties. Je me mords la lèvre. Et à partir de maintenant, passer du temps avec toi...

J'ignorais si c'était une réponse convenable. Il est vrai que je ne m'étais jamais posé la question. Qu'est-ce que je peux bien aimer faire lorsque je n'ai rien à faire, justement ? Il me semble avoir toujours quelque chose de prévu, c'était donc assez difficile de parler de mon temps libre car il n'arrive qu'au moment du coucher.

- Et toi, qu'aimes-tu faire ? dis-je, en souriant doucement, avant de trouver une seconde question que je lui pose immédiatement. À quoi tu penses le soir en te couchant ?

Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
Golden Love ft. Park Kwang Min - Page 3 Empty Mar 5 Fév - 0:41

MOE
Ella

PARK
Kwang Min

「 Golden Love 」
Je regarde quelques secondes nos mains entrelacées et me rends compte qu'un sourire probablement idiot est né sur mes lèvres. Je lève mon regard vers la jeune femme et malgré les lunettes de soleil, je parviens à observer ses traits gracieux alors qu'elle rit suite à ma question. Celle-ci était peut-être ridicule mais c'est la première qui m'est venue à l'esprit. Ella a un rire doux et tout aussi beau qu'elle. J'aurais envie de passer des heures à la faire rire mais je n'ai jamais été particulièrement drôle et amusant comme garçon, j'espère que ce n'est pas ce qu'elle attend de moi... Elle répond alors à ma question et je hoche la tête, sachant que nous avons tous les deux des horaires de ministre. Le temps libre est précieux mais je l'utilise la plupart du temps à récupérer le sommeil qui me manque. Sa dernière phrase me fait sourire et mon cœur s'emballe un peu dans ma poitrine. Heureusement qu'elle ne peut pas entendre à quel point il bat vite en ce moment. Quelques mots de sa part me vont vibrer inhabituellement et je me surprends encore de pouvoir être amoureux à ce point. Je serre un peu plus sa main dans la mienne en continuant de lui sourire, elle m’a rendu heureux en acceptant simplement d’être ma petite amie et j’ai toujours du mal à y croire.

-Tout ce que j’aime faire, je le fais chaque jour en étant idole. C’est le métier parfait pour moi puisque je peux danser, chanter et faire de la musique, c’est ça que j’aime faire.

Je n’ai de toute façon pas l’occasion d’avoir d’autres activités à aimer faire, je n’ai pas le temps pour ça. Il n’y a que pendant les rares jours de congé que j’ai que je peux y penser et autant dire que ça n’arrive vraiment pas souvent. Ella s’en doute. Elle m’a posé une seconde question à laquelle je ne m’attendais pas et je prends le temps d’y réfléchir un peu avant de répondre.

-Je n’ai pas souvent le temps de penser quand je me couche. Je m’endors presqu’immédiatement ! Mais quand je prends ce temps, j’essaye d’imaginer ma vie si je n’avais pas été idole… Pas que je regrette mais je me demande parfois ce à quoi aurait ressemblé mon quotidien sans la musique.

Nous recevons le plat pour couples constitué de pâtisseries et d’une seule boisson dans laquelle ont été plongées deux pailles. Je me mords la lèvre inférieure avant de sourire, je suis certes un peu gêné mais la sensation est agréable. Je prends une des petites pâtisseries entre mes doigts et le tend à la jeune femme pour qu’elle y goûte.

-Maintenant, c’est à toi que je penserais avant de m’endormir. Dis-moi à quoi tu penses, toi, avant de dormir ? Ah et est-ce que tu aimes les pâtisseries au moins ?

Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
Golden Love ft. Park Kwang Min - Page 3 Empty Mar 5 Fév - 23:02

MOE
Ella

PARK
Kwang Min

「 Golden Love 」
Je l'écoute me répondre et souris doucement. Ses mots ont trouvé écho en moi. Comme s'ils m'étaient destinés. Comme si ils décrivaient ma propre histoire. Mes propres pensées. Je suis littéralement tombée amoureuse de ses mots. Je les trouve vrais, authentiques. Sans détour. Sans mensonge. Ils sont vérité. Ma vérité. Et alors qu'il me dit que je serais, dorénavant, sa dernière pensée avant qu'il puisse s'endormir, mon cœur bondit et me fit comprendre à quel point je l'aime. Véritablement. La magie n’est pas réelle et pourtant, depuis que je suis à ses côtés, tout me semble magique. Il est la partie qui manquait à mon cœur.

- Oui, j'aime les pâtisseries !

Il fallait que je le rassure, dans un premier temps. Je lui souris, plus sincèrement, et croque dans celle qu'il me tend. Je prends le temps de bien goûter puis exclame ma gourmandise en déclarant que c'est un délice. Je lui prends, alors, la pâtisserie des mains pour la lui tendre, à mon tour.

- Il faut que tu goûtes ! Dis-je, en continuant de sourire. Et pour tout te dire, la seule chose que je n'aime pas, c'est le café. Je préfère de loin un bon chocolat chaud. Ah oui, et je ne mange pas de viande. Du moins, j'essaie. C'est difficile car quand je suis invitée et que l'on me sert de la viande, j'ai peur de blesser mais de base, je suis végétarienne !

Ce genre de détails me semblait important. Il devait savoir pour espérer mieux me connaître et ne pas faire d'erreurs. Je repense, ensuite, à la question qu'il m'avait posé et décide d'y répondre.

- Avant de dormir, j'essaie de me réinventer une vie. Une vie parfaite. Surtout au niveau de la relation entretenue par mes parents... dis-je en soupirant, tristement. Disons que leur couple est loin d'être le modèle que j'aurais aimé avoir. Le comportement de ma mère, surtout. Passons ! Je retrouve alors mon sourire. De qui es-tu le plus proche dans ta famille ? Et quel est ton souvenir de famille préféré ?

Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
Golden Love ft. Park Kwang Min - Page 3 Empty Sam 9 Fév - 20:55

MOE
Ella

PARK
Kwang Min

「 Golden Love 」
Ella me rassure immédiatement en annonçant qu’elle apprécie les pâtisseries, le contraire aurait été embêtant pour pouvoir profiter pleinement de la formule de couple choisie un peu plus tôt. Un couple… C’est ce que nous sommes devenus il y a quelques heures à peine et quand je regarde Ella, j’ai encore du mal à me dire qu’elle a voulu être ma petite amie. Elle mord dans la pâtisserie tendue un peu plus tôt, je regarde ses lèvres avec un petit sourire sur les miennes alors que j’aurais plutôt envie de goûter aux siennes plutôt qu’aux sucreries posées sur la table. Elle prend celle que je tenais entre ses doigts pour me la tendre à son tour et je baisse mon masque, découvrant mes lèvres pour les approcher de sa main et à mon tour croquer dans la pâtisserie. Je ne quitte pas Ella des yeux en constatant à mon tour que c’est délicieux. Je ne remets pas mon masque, nous allons continuer à manger pas la peine d’à chaque fois couvrir mes lèvres. Elle me fait part de ses goûts en matière de cuisine et je hausse les sourcils en apprenant sans m’y attendre qu’elle est végétarienne. Je n’aurais jamais pu deviner ça mais il vaut mieux qu’elle me le dise maintenant.

-Oh je n’aurais pas pensé que tu es végétarienne. Il y a d’autres choses à part la viande que tu ne peux pas manger ? Je ne connais pas du tout ce style d’alimentation, excuse-moi…

J’ai besoin qu’elle m’en dise plus, de peur de ne pas en savoir assez et de faire l’erreur de lui proposer un repas à base d’ingrédients qu’elle se refuse de manger. Ça ne me dérange pas qu’elle refuse de consommer de la viande, je comprends ce choix bien que je n’ai pas fait le même qu’elle. Je ne pense pas arriver un jour à me passer de viande, j’espère alors qu’elle ne m’en tiendra pas compte puisque nous nous retrouverons sans aucun doute à manger un soir ensemble. Au moins, elle aime les pâtisseries et le chocolat chaud. C’est cette boisson qui se trouve entre nous et je me penche vers celle-ci pour prendre une des deux pailles entre mes lèvres et attendre qu’elle fasse de même pour boire quelques gorgées. Mon regard est ancré dans le sien et j’aime cette proximité entre elle et moi. Je m’éloigne et reprends sa main dans la mienne pour faire jouer nos doigts ensemble avec un petit sourire sur mes lèvres. Elle répond ensuite à ma question et je comprends que sa vie avec ses parents n’est pas très simple, c’est un point que nous avons en commun. Je hoche la tête et ma main étreint la sienne avec douceur. Elle m’en parlera davantage quand elle le voudra.

-C’est de mon jumeau que je suis le plus proche, je n’ai pas de très bonnes relations avec mes parents alors que je vois mon frère tous les jours. Ça fait longtemps que je n’habite plus chez moi, je ne sais pas si je suis capable de te citer mon souvenir préféré. Je pense que c’était à chaque fois que Kwang Jin et moi pouvions jouer de la musique devant nos parents, ils ne voulaient pas qu’on en fasse notre métier… Mais plus jeunes, nous jouions parfois devant eux et c’était agréable.

Je reste pensif, quelques secondes, repensant à ces moments où nous pouvions encore jouer de la musique chez nous jusqu’à ce que notre père… Je repense à ma fugue, à cet instant de ma vie où, jeune, j’ai décidé que je ne voulais plus vivre avec mes parents. J’avais été têtu mais je ne regrette toujours pas ma décision, mon rêve n’était pas celui que mes parents avaient prévu pour moi mais ce n’était pas à eux de choisir ma vie. Je sors de mes pensées et pose à nouveau mon regard sur la jeune femme en face de moi, ma petite amie.

-Tu ne m’as jamais dit si tu avais des frères et sœurs ! C’est le cas ou tu es fille unique ?

Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
Golden Love ft. Park Kwang Min - Page 3 Empty Dim 10 Fév - 23:08

MOE
Ella

PARK
Kwang Min

「 Golden Love 」
Il goûte, à son tour, à la pâtisserie que je lui tends et je souris, instantanément. J'aime ce doux moment de complicité. J'apprécie ce que nous sommes en train de faire. Ce que nous sommes en train de vivre. Ce que nous sommes en train de créer. Je perds, ensuite, un court instant, mon sourire lorsque je l'entendis prendre la parole. Non pas parce que son intervention me rend triste mais parce qu'elle me rend perplexe. J'ai l'air de le surprendre et j'eus, alors, l'envie de rire. Il est vrai qu'être végétarien n'est pas si courant que ça. Du moins, je n'en connais que très peu. Mais comme dirait ma mère, je ne suis pas une vraie végétarienne vu que je mange la viande qu'elle me sert. Comment lui dire non, de toute façon ?

- Tu n'as pas à t'excuser ! Je ne mange pas de viande, c'est tout. Du moins, j'essaie de ne pas en manger... dis-je, avec un sourire gêné.

Je tente de le rassurer et regarde, ensuite, la boisson qui se trouve face à nous. Il faut croire que la même idée vient de traverser son esprit car il se penche pour prendre une des pailles entre ses lèvres. Je retrouve mon sourire et fais de même. Nous buvons, ainsi, ensemble, les yeux dans les yeux. Je suis bien. Cet instant m'apaise encore plus. Je sens ensuite sa main venir prendre la mienne et ses doigts venir jouer avec les miens. Je me redresse, doucement, et reste fixée, le temps de quelques secondes, sur ce doux spectacle. Je continue de sourire. N'ayant aucune raison de ne pas poursuivre dans cette attitude. Il semble comprendre ce que je vis. Je crois le lire dans ses yeux. Mais il reste respectueux. Sans curiosité. Ou du moins, il dissimule cette dernière. Je lui en suis reconnaissante et écoute, avec attention, ce qu'il me répond, à son tour. J'acquiesce en souriant doucement. J'aime sa façon de me parler de son passé. J'aime l'idée de le connaître un peu plus à chaque question posée et à chaque réponse donnée. Notre couple en sort plus vivant. Plus vrai.

- Je suis fille unique !

J'ai répondu à sa dernière question avec une rapidité douteuse. Et je m'en suis rendue compte, quasi aussitôt. Je soupire, alors. Cette question me met toujours en position de faiblesse. Il doit bien se douter que quelque chose ne va pas, maintenant. Je dois lui apporter des réponses. Autant qu'il m'en apporte depuis le début. Après tout, je l'ai choisi pour être mon petit ami, on doit donc tout partager.

- Ma mère a eu une liaison et a failli avoir un fils, mais elle a accouché avant la date donnée et le bébé n'a pas survécu. J'ai du mal à me dire que cet enfant était mon frère, la trahison de ma mère envers mon père est encore difficile à accepter...

Je souris bien plus légèrement et baisse, un instant, les yeux. Quand je repense à ce que mon père a vécu à cause d'elle, cela m'attriste. Au plus haut point. Il mérite tellement mieux que cette vie-là. Il mérite tellement mieux que cette femme. Qui est pourtant ma mère. C'est triste de dire cela mais c'est là vérité, malheureusement...

- Continuons ! Quel est l'endroit où tu te sens le mieux ? Ah et, tu es certain que ce que tu fais, actuellement, est ce que tu veux faire comme métier pour la vie ? Oh et d'ailleurs, quand tu étais plus jeune, quel était ton métier de rêve ? Et aussi, s'il fallait que tu ne manges qu'une seule chose pendant un mois, ce serait quoi ?


Je me rends compte que je me suis, un peu, peut-être même beaucoup, emballée. Je ris doucement et secoue la tête, amusée par ma propre curiosité.

- Je suis désolée, je t’assomme de questions mais j'en ai tellement en tête...

Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
Golden Love ft. Park Kwang Min - Page 3 Empty Mar 12 Fév - 2:22

MOE
Ella

PARK
Kwang Min

「 Golden Love 」
Je suis surpris d’apprendre que la jeune femme devenue récemment ma petite amie est végétarienne, il est vrai que je ne m’attendais pas à cette annonce mais je ne ressens pas d’émotions négatives. Évidemment, je respecte le choix de ma petite amie. Je mets alors l’information dans un coin de ma tête, on ne sait jamais, si un jour je prépare quelque chose pour Ella, je ne veux faire aucune erreur. Nous goûtons au chocolat chaud et la proximité entre nous fait battre mon cœur un peu plus vite. Cette jeune femme est unique, elle a réussi à me faire vaciller, à me faire tomber définitivement sous son charme. Je l’aime, c’est une réalité que je n’ai plus besoin de cacher. Je prends alors sa main dans la mienne et joue doucement avec ses doigts. Les contacts entre elle et moi sont doux, rassurant et j’en deviens presque accro. Nous avons eu beaucoup de mal à nous trouver, à nous retrouver, à finalement craquer l’un pour l’autre pour nous aimer en secret, mais enfin ensemble. J’espère maintenant que nous pourrons rester ensemble et devenir plus forts en tant que couple. Je lui demande alors si elle a des frères et sœurs et Ella répond très vite qu’elle est fille unique. Je penche la tête alors qu’elle semble avoir quelque chose à dire en plus de cette simple information. Ma main serre doucement la sienne alors qu’elle reprend la parole et je comprends pourquoi elle a été si empressée de répondre qu’elle est fille unique. Elle baisse les yeux un instant et je me lève pour me pencher au-dessus de la table. Ma main se glisse sur sa joue et je relève son visage vers moi pour poser mon front contre le sien.

-J’imagine à quel point ça doit être difficile, Ella, mais tu n’es plus seule maintenant. Les épreuves, on les traverse, ensemble.

Je me rassieds et me fais assiéger par plusieurs questions. Je souris, amusé par la curiosité de ma petite amie. J’essaye de retenir chaque demande et réfléchis un peu pour mettre toutes mes idées en place. Elle est adorable lorsqu’elle rit et parvient à me faire sourire un peu plus encore. Je reprends sa main dans la mienne, lâchée plus tôt pour rapprocher nos visages et je reprends ensuite la parole.

-Une chose à la fois… Alors… L’endroit où je me sens le mieux est sans aucune hésitation la salle de danse. Je t’y emmènerais un jour si tu veux ! J’ai toujours rêvé d’être danseur, de faire de la musique, alors devenir idole est le métier de mes rêves. Je n’ai aucun doute sur le fait que c’est ce que je veux faire pour la vie. Quand j’étais gosse, je voulais déjà devenir une star, enfin, il y a un moment où je voulais être pilote de moto professionnel ! Ces véhicules-là me passionnaient. Sa dernière question me fait rire et je réfléchis un peu avant de trouver une réponse évidente. Tu ne partageras sûrement pas cette opinion mais je pourrais vivre en ne mangeant que du bœuf ! Manger ça pendant un mois me ferait sûrement perdre mon corps de rêve mais c’est délicieux ! Je suis aussi un grand fan des nouilles !

Je me suis emballé dans la réponse que je lui donne et je me demande si elle arrivera à tout retenir. Je reprends une pâtisserie que je lui tends en la regardant avec la même curiosité qui l’animait avant mes réponses.

-Dis-moi aussi ce qui l’en est pour toi ! Ah, et j’aimerais savoir si tu as un talent caché ? Et est-ce que tu as une phobie ? Une honte inavouable ? Aimes-tu les fleurs et en as-tu des préférées ? Comment vois-tu ton futur ? Et quel est ton plus grand rêve, le plus fou ? Je t’assomme aussi mais tu comprendras, je veux tout savoir de toi.

Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
Golden Love ft. Park Kwang Min - Page 3 Empty Mar 12 Fév - 13:47

MOE
Ella

PARK
Kwang Min

「 Golden Love 」
Alors que je venais de lui confier l'un de mes plus terribles secrets, l'un de ceux qui m'ont fait du mal comme jamais, je me sens différente. Comme soulagée. Je savais, désormais, que je pourrais tout lui dire. Tout lui partager. Et il me le confirme très rapidement. Je sens sa main se glisser tendrement sur ma joue et je relève la tête pour le regarder. Nos fronts se rencontrent alors et je ferme les yeux, en souriant. Il me rassure. Il me console. S'il savait comme son comportement m'aide à surmonter cette soudaine tristesse envahissante. S'il savait comme mon amour pour lui s'intensifie de plus en plus. Il me dit que nous allons, désormais, traverser et passer au travers des épreuves de la vie, ensemble. J'ai envie de le croire. J'ai envie d'y croire. Je souhaite rester à ses côtés. Je souhaite qu'il me change et qu'il me rende meilleure. J'espère que notre amour sera plus fort que tout et que nous pourrons vivre la plus belle histoire que le monde n'a jamais connu. Même si pour l'instant, nous devons vivre cachés, j'ai l'espoir qu'un jour nous pourrons nous montrer et avouer notre amour à tout le monde. Dès que ce sera fait, notre histoire n'en deviendra que plus belle. J'y crois. Et je suis certaine que c'est ce qui se passera. Je l'aime et ce sentiment triomphera.

- Oui, ensemble... murmurais-je, en souriant et en acquiesçant.

Nos mains se retrouvent enfin et je l'écoute très attentivement. Je lui ai posé tellement de questions différentes qu'il m'impressionne. Il a tout retenu et réponds à chacune d'entre elles sans en oublier. Je souris, satisfaite des réponses qu'il m'apporte. J'ai la sensation qu'il est celui que je cherche depuis tout ce temps. Qu'il est celui qu'il me faut. Si nous participions à une enquête scientifique pour trouver son âme sœur, il est certain qu'il me correspondrait à plus de 90%. Pour ne pas dire entièrement. Restons réalistes. Il me confie une partie de sa vie. Ses goûts. Et j'en suis heureuse. Je vois à sa façon de parler que le métier d'idole lui tient énormément à cœur. Je me promets alors de toujours veiller à son bonheur. Je ne peux pas lui retirer ce doux rêve. C'est ce qu'il est, aujourd'hui. Et je dois le respecter, même si cela pourrait devenir difficile à l'avenir. Kwang Min doit rester ce qu'il est pour rester celui dont je suis tombée amoureuse, si rapidement. Il me révèle ensuite trois autres informations qui me surprennent et je ne peux m'empêcher de le questionner davantage.

- Je respecte. Quand je mangeais, encore, régulièrement de la viande, le bœuf était celle que je préférais. Dis-je, en riant doucement. Je sais dorénavant quoi te faire à manger, des nouilles et du bœuf, c'est noté. Je lui souris le plus sincèrement possible. Et tu me parlais de ta passion pour les motos... Tu en as une ?

J'étais assez surprise et clignais, lentement, des yeux. Je n'ai, bien entendu, rien contre ces engins. Disons que je ne les connais que très peu et qu'elles m'effraient un peu. Bon nombre d'accidents graves arrivent aux conducteurs de moto et j'en viens à m'inquiéter pour lui. J'espère, simplement, qu'il est prudent s'il vient à en conduire une. Je n'ose même pas imaginer la réaction et la douleur que j'aurais, s'il devait lui arriver quelque chose. Il enchaîne en me proposant une seconde pâtisserie et j'essaie, alors, de me détendre. Je croque dedans avant d'entendre sa voix résonner, de nouveau. Je termine ma bouchée et pose une main devant ma bouche. Je peux ensuite lui répondre.

- Alors, pour ma part... L'endroit que je préfère et où je me sens le mieux est lorsque je me trouve derrière ma caméra. J'adore mon travail et j'adore être mannequin mais j'aime encore plus filmer et réaliser des documentaires. Je souhaite en faire mon véritable métier, devenir journaliste est un rêve que je possède depuis longtemps. Je sais que ce métier est fait pour moi, même si j'aimerais continuer mon travail actuel. J'ignore si cela sera possible, si les deux sont compatibles. Nous verrons bien. Mais quitte à choisir, je prendrais journaliste !

Je lui souris puis réfléchis aux questions posées et aux réponses que je peux lui apporter.

- Le tofu est un aliment que je pourrais manger tous les jours, jusqu'à la fin de ma vie sans jamais m'en lasser. Je risque d'être en carence si je ne mange que ça mais tant pis. On peut faire tellement de plats différents et variés avec du tofu, c'est l'aliment de base de ma nouvelle vie. Mais j'aime également beaucoup les nouilles. Avouais-je en riant. Sinon, pour répondre à tes questions, je ne pense pas avoir de talent caché. Je sais cuisiner mais qui ne le sait pas ? J'aime danser et chanter de temps à autre, mais ce n'est rien d'exceptionnel. On me dit souvent que ce qui est incroyable chez moi, est ma facilité à jouer un rôle. C'est pour cela que je participe à des clips vidéos. Car j'ai un bon rôle d'actrice, alors, on va dire que c'est mon talent caché. Ensuite, ma plus grande phobie est de me retrouver seule. Abandonnée. Sans personne à mes côtés.

Je prends le temps de réfléchir davantage avant de répondre au reste de ses questions.

- Une honte inavouable... Oui, j'en ai une. Dis-je, avant de soupirer et de me mordre la lèvre. J'ai eu une période, jusqu'à ce que je te rencontre, où j’enchaînais les compagnons de nuit. Mon désir d'être entourée, d'être aimée me poussait à tomber dans les bras de n'importe qui. Du premier garçon qui passait et qui réussissait à me faire sourire. À me faire rire. J'ai même, parfois, conclu des contrats de tournage avec des producteurs ou des idoles.

Je me sens très mal à l'aise, tout à coup. Que va-t-il penser de cet aveu ? Je ne sais même pas pourquoi je lui ai raconté tout ça. J'ai pris un grand risque. Celui qu'il s'énerve. Qu'il soit déçu et qu'il finisse par me rejeter, finalement, en prétextant que je ne suis pas celle qu'il aimerait avoir. J'enchaîne alors, sans trop perdre de temps, et espère le garder encore un peu, avec moi.

- J'aime beaucoup les fleurs. Et je m'intéresse, énormément, à la signification et au langage des fleurs. Du coup, je n'ai pas vraiment de fleurs préférées car elles sont parfaites et magnifiques, à la fois, pour tous les événements de la vie et pour toutes les déclarations possibles. Mon père me dit que la rose est celle qui me convient le mieux et qui sublime ma beauté, ma mère, elle, prétend que c'est la fleur de lys. Dis-je, en haussant les épaules. Mon futur, je le vois beau. Je prie pour qu'il le soit, en tout cas. J'aimerais être heureuse dans ma vie, dans mon quotidien, dans mon travail. Je me vois devenir une grande journaliste connue dans le pays entier. Je me vois entourée de mes proches. Je me vois aimée et désirée par l'homme de ma vie. Je marque un petit temps de pause. Toi. Je me vois mariée. Avec des enfants, pourquoi pas. Une vraie vie de simplicité et de bonheur. Une vie de princesse. Et mon plus grand rêve est en lien avec ce futur que j'espère tant. Mon rêve le plus fou est de vivre une histoire hors du commun avec l'homme qui... me rendra heureuse et comblée. Vivre une histoire hors du commun avec toi. Et espérer devenir un jour ta femme.

J'ai arrêté de parler d'un homme et je l'ai, plutôt, cité comme l'homme que j'attendais et que je désire pour le restant de ma vie. J'espère, seulement, que cela ne le fera pas fuir.

- Dis moi ce qui l'en est pour toi, réponds aux questions que tu viens de me poser. Demandais-je, en souriant doucement et en caressant ses doigts. Penses-tu avoir des enfants ? Comme moi. Si oui, combien ? Ta destination idéale pour partir en vacances ? Et, raconte moi le pire rendez-vous que tu as eu avec une femme...

Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
Golden Love ft. Park Kwang Min - Page 3 Empty Dim 17 Fév - 4:36

MOE
Ella

PARK
Kwang Min

「 Golden Love 」
CJe connais bien la vie et je ne doute pas qu’Ella aussi. Elle est semée d’embûches et quand on croit que tout va bien, elle se fait un plaisir de nous rappeler que le bonheur n’arrive jamais seul et que si le soleil arrive après la pluie, l’orage suit souvent le beau temps. Mais maintenant, nous ne sommes plus seuls, nous sommes ensemble comme si nous n’étions plus qu’une personne. Je ferais de ses problèmes les miens et ferais tout pour que tout s’arrange toujours pour elle. Elle mérite tout le bonheur du monde et je veux le lui offrir avec le bonus de mon amour. C’est un beau mot, ensemble, c’est tout un art, surtout avec Ella auprès de moi. Il y a quelques jours, je pensais déjà que nous n’avions plus aucune chance d’être ensemble et aujourd’hui, nous sommes en couple. Ella est la première petite amie avec qui je veux avoir la relation la plus sérieuse qui soit. Elle me pose ensuite mille et une question et je suis déstabilisé mais parviens à retenir tout ce qu’elle veut savoir de moi. Je n’ai pas l’habitude de m’ouvrir autant aux autres mais avec Ella, c’est plus facile. Les mots me viennent comme si je pouvais d’un coup transposer directement mes pensées en phrase que j’offre à ma petite amie. Je n’ai plus à être distant, méfiant, désagréable, je peux simplement être moi-même et ne pas avoir peur de lui dire la vérité sur qui je suis vraiment. Elle respecte mes choix, mes goûts et m’apprends qu’avant de devenir végétarienne, le bœuf était la viande qu’elle préférait. J’imagine déjà une scène un peu niaise où Ella m’aurait préparé de délicieuses nouilles au bœuf juste pour me faire plaisir dans un appartement que nous partagerions. Je souris, je me trouve incroyablement niais alors qu’on ne sort ensemble que depuis quelques heures.

-Oui, je me suis acheté une nouvelle moto très récemment d’ailleurs ! Dès que je peux, je la conduis. Tu aimerais faire un tour ?

Je lui propose à nouveau une pâtisserie en ayant à mon tour envie d’en savoir plus sur elle, de connaître les réponses aux questions qu’elle m’a posées il y a un instant. Si elle doit tout savoir sur moi, je veux aussi connaître chacun de ses secrets même les plus inavouables mais pas que ! Tout ce qui la dérange, tout ce qui fait naître des étoiles dans ses magnifiques yeux bleus, tout ce qui la fait sourire mais aussi ce qui la fait pleurer. Il n’y a rien d’elle que je ne veux pas connaître et je n’ai pas peur de tout découvrir parce que je sais déjà que la moindre de ses petites failles me feront l’aimer encore plus. À son tour, elle me parle de son métier, de son envie d’être journaliste et j’ai un petit sourire en coin.

-Peut-être qu’un jour, ce sera moi que tu filmeras ! Un documentaire sur moi, ça ne peut-être que passionnant, qu’est-ce que tu en penses ?

Je ris, évidemment, je suis ironique. Même si je suis sûr que ça me plairait de la voir à l’œuvre je ne suis pas certain qu’être celui devant la caméra m’enchanterait. J’écoute ses réponses suivantes et hoche la tête, essayant de faire marcher ma mémoire pour retenir toutes ses paroles, les buvant à chaque fois que ses lèvres s’entrouvrent pour me les offrir. Nous partageons la même appréciation pour les nouilles et ça me fait penser à un restaurant spécialisé dans la préparation de ces pâtes. Remarque à plus tard : réserver une table dans cet endroit et y emmener ma belle. Existe-il des nouilles au tofu ? Je ne me suis jamais posé la question, je ne suis pas un grand chef cuisinier mais j’apprends qu’Ella s’en sort plutôt bien dans cet « art ». J’avoue que la surprise naît sur mes traits quand je l’entends me dire qu’elle aime danser et chanter et cette information m’intéresse tout particulièrement. Je lui souris en écoutant le reste de sa réponse et serre sa main dans la mienne avant de reprendre la parole suite à un court silence pour me laisser réfléchir à tout cela.

-Je suis plutôt nul en cuisine mais tu pourras toujours m’apprendre ! Ah, et je voudrais te voir chanter et danser un jour si tu veux bien. Je suis sûr que ça me plaira beaucoup. Je confirme ton talent d’actrice, dans les MV’s qu’on a fait ensemble, tu m’as impressionnée à chaque scène. Maintenant que nous sommes ensemble, tu ne seras plus seule. Je t’en fais la promesse.

Je lie nos petits doigts ensemble pour lui montrer que ma promesse est, bien qu’enfantin, très sérieuse et j’ancre mon regard dans le sien de façon intense. Elle m’avoue alors sa plus grande honte et je pince les lèvres en faisant un lien que j’aurais préféré ne pas faire. Le premier soir où Ella et moi nous sommes rencontrés, nous avons fait l’amour… Était-ce simplement parce que je la faisais sourire ? Étais-je « n’importe qui » ? Je ne me fais pas d’illusions, c’était clairement le cas mais comment pourrais-je lui en vouloir, ne serait-ce qu’essayer d’être froid face à cette jeune femme que j’aime et qui de toute évidence, s’en veut et se sent coupable face à ce comportement. J’aimerais prendre la parole pour me positionner devant ce qu’elle vient de me dire mais elle ne m’en laisse pas le temps. Je comprends pourquoi, je sais qu’elle doit ressentir un malaise qui la pousse à changer de sujet pour continuer à répondre à mes questions et je la laisse faire, sachant pertinemment qu’elle me laissera la parole un moment où un autre. Et c’est ce qu’elle finit par faire après avoir répondu dans les détails à mes questions, exactement comme j’attendais qu’elle le fasse. J’aime quand elle définit l’homme de sa vie en m’identifiant à lui. Je sais qu’entre nous, ce n’est pas une blague, ce n’est pas une passe, une relation dont on finira par se lasser. Je ne me lasserais jamais d’Ella et savoir qu’elle imagine déjà un futur où nous sommes encore ensemble comme si c’était le premier jour, un futur où elle voudrait être ma femme. Je regarde rapidement autour de moi et, profitant qu’il n’y ait personne dans le petit café, je retire mes lunettes de soleil pour pouvoir enfin ancrer mon regard dans le sien et profiter de ce « eye contact » qui fait anormalement battre mon cœur.

-Je dois avouer que savoir que tu as passé plein de nuits avec d’autres mecs ne me ravit pas vraiment… Je suis divisé entre la jalousie et la « joie » que tu me l’aies avoué malgré que ce soit honteux pour toi. Je sais que j’ai peut-être été un de ces mecs pour toi ce soir-là. Heureusement, sinon, nous ne serions pas là aujourd’hui, en couple. Tant que tu ne recommences plus, je ne t’en veux pas. Je m’arrête pour retrouver mon léger sourire et me détendre une fois ce sujet éclairci.[/b] Pour ce qui est des fleurs, je ne suis pas d’accord. Tu es unique, la fleur qui te correspond doit automatiquement être unique. Pour ce qui est de ton futur, je te promets de tout faire pour qu’il soit magnifique et hors du commun comme tu le souhaite. Tant que je serais à tes côtés, je sais que je pourrais réaliser tous tes rêves, ou je ferais tout pour en tout cas.[/b]

Une relation sérieuse comme celle-ci, je n’en ai jamais eue auparavant, je n’ai jamais été aussi sérieux avant. Ella ne me connaît pas encore si bien que ça, ce rendez-vous nous permet de nous connaître mieux, de nous aimer encore plus. Si je suis devenu l’homme de sa vie, je veux être digne de cette chance. Je ne crois pas avoir déjà imaginé que je puisse mériter une fille comme elle. Même si je suis devenu une idole, une célébrité et que je sais que ça joue un rôle important dans notre relation, je pensais que mon caractère continuera éternellement à faire fuir les plus gentilles. C’est à nouveau à mon tour de prendre la parole et de répondre à mes nombreuses questions en plus des siennes et je me concentre un peu, détournant mon regard asiatique vers la baie vitrée pour trouver les réponses que je vais formuler.

-Mes talents ne sont plus vraiment cachés depuis que je suis une idole… Tout le monde sait que je danse bien, que je m’en sors aussi du côté chant et qu’étrangement, je parviens facilement à parler plusieurs langues et à les étudier. Je ne sais pas si ça compte mais je suis super fort pour faire en sorte que les gens me détestent, même quand c’est pas intentionnel. J’ai un autre talent mais je ne l’ai jamais dit à personne… J’écris. J’en ai honte alors je le cache mais y a pas un jour où je n’écris pas. Ça peut être des paroles de chansons comme des simples textes, même dans différentes langues… J’écris tout et n’importe quoi mais je sais pas si c’est un talent vu que personne ne le sait. Ma plus grande phobie est assez contradictoire avec qui je suis. J’ai peur que plus personne ne m’apprécie, surtout en tant qu’idole. J’ai bizarrement besoin de reconnaissance et putain si je devenais du jour au lendemain privé de mon talent et de mes fans, j’en mourrais. Ma deuxième phobie s’est déjà réalisée… Quand mon frère et moi nous nous sommes éloignés, j’ai été méconnaissable. Il n’y a que quelques personnes qui me rendent meilleur et sans elles, je ne suis plus qu’une moitié de moi-même. Sans mon frère, ma meilleure amie… et toi.

Je m’arrête et ancre mon regard dans le sien avec intensité. Je sais qu’elle est devenue l’une des personnes les plus importantes quand elle est entrée dans ma vie. Parce qu’elle a su me déstabiliser, me rendre fou par son absence et passionné par sa présence, heureux par ses mots comme parfois brisé par ses actes. Je continue alors en passant par ma plus grande honte, celle que je déteste le plus et j’ai dû mal à me dire que je vais réussir à lui en parler.

-J’ai été à la rue. Quand plus rien n’allait, j’ai quitté l’appartement où je vivais avec mon frère et me suis retrouvé sans abri. On n’avait pas beaucoup d’argent à l’époque, on avait même pas encore débuté alors j’avais rien. J’ai dû vivre plusieurs nuits dehors parce que je n’avais plus assez d’argent pour payer un hôtel ou n’importe quel endroit où vivre. Je n’ai jamais demandé de l’aide à mon frère, ma fierté m’en empêchait. Mais je me suis quand même rabaissé à voler. Je ne me souviens même plus si c’était une fille ou un garçon mais je lui ai pris de l’argent pour pouvoir dormir dans un lit pendant une nuit. C’était avant que je ne rejoigne le dortoir des pyo… J’aurais bien voulu loger chez des amis mais je n’en ai pas beaucoup tu vois…

Mon regard se perd au loin, elle risque de me trouver horrible parce que c’est horrible de voler et c’est l’erreur que je n’aurais jamais dû commettre. Mais je l’ai fait et je ne peux pas revenir en arrière, reste la nervosité de ne pas savoir comment Ella va réagir à cela alors, comme elle l’a fait un peu plus tôt, j’enchaine avec la réponse suivante.

-Les fleurs c’est pas trop mon genre. Mais si je dois me comparer à une d’entre elles, c’est le cactus. Ils font aussi des fleurs malgré leur apparence déplaisante, ça me correspond plutôt bien. Pour ce qui est de mon futur, je le vois d’une seule façon : moi qui suis toujours idole dans Zeus, danseur accompli. Je me verrais bien faire un album en duo avec mon jumeau et pour ce qui est de la vie privée, je ne la vois plus qu’avec toi… Je voudrais que l’on ait un appartement et une fois mariés, une maison. Simplement m’imaginer rentrer le soir chez moi et pouvoir me blottir contre toi me rend heureux. Mon plus grand rêve s’est déjà réalisé, je veux simplement qu’il continue. Je n’ai jamais rêvé d’amour comme toi, je pensais simplement que ça ne m’arriverait jamais.

Déjà, Ella embraye sur les questions suivantes et je passe une main dans mes cheveux en réfléchissant. Les questions qu’elles me posent sont sans aucun doute nouvelles pour moi, des questions que je ne me suis jamais posées avant qu’elle ne les dise à voix haute.

-Des enfants ? Je n’y ai jamais pensé. Je suppose que oui… Je crois que si j’en ai, j’en veux au moins deux mais comme je te l’ai dit, je n’y ai jamais réfléchi. J’aimerais aller partout dans le monde, je trouve que tous les pays valent la peine d’être visité et en étant idole, j’espère que j’aurais l’occasion de voyager. Au sinon, pour des vacances, je choisirais un pays d’Europe. Je ris un peu avant de poursuivre. Mon pire rendez-vous avec une femme ? Je dois dire que je n’en ai jamais eu de bonds. Mais si je dois citer les pires… Il y en a eu un où je pensais que j’appréciais vraiment la jeune femme mais en arrivant, elle m’a simplement dit qu’elle se foutait de moi et qu’elle me détestait comme toutes les autres. Il y en a eu un autre aussi, qui a duré plus longtemps mais la fille en question était une fan de moi au point de m’appeler Hermès et de ne me parler que de ma vie d’idole. Elle n’était pas vraiment intéressée par moi mais elle l’était juste parce que je suis Hermès. C’était plutôt désagréable de voir que je n’existais pas à ses yeux.

Je mange l’autre morceau de pâtisserie dans lequel Ella a mordu il y a un instant puis me penche à nouveau pour goûter à la boisson chaude entre nous. Quand je reprends la parole, c’est dans le but à nouveau de l’inciter à parler.

-Réponds aussi aux questions que tu m’as posées. J’aimerais aussi savoir tes goûts au niveau des films, des livres et même de la musique même si je sais déjà que tu aimes les Zeus. Je me demandais aussi si tu étais dans une fraternité vu qu’on étudie tous les deux à la Yonsei et si oui, pourquoi avoir choisi cette fraternité-là ?

Alors que je lui souris, une pensée traverse d’un coup mon esprit et mon visage s’assombrit. J’ai complètement oublié pourquoi elle était venue me trouver à la base…

-Où est-ce que tu vas partir pendant ces trois semaines… ? Putain j’ai pas vraiment envie que tu partes si longtemps…
Contenu sponsorisé
PLUS D'INFORMATIONS ?
Golden Love ft. Park Kwang Min - Page 3 Empty
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Tu peux prétendre être assez fort pour l’éviter mais le Crimson saura toujours te trouver.

Evolution de contexte en cours !

Tous aux abris, la Doyenne débarque !
Plus d'infos par ici !