Revenir en haut Aller en bas



 
POUR LES NOUVEAUTÉS C'EST PAR ICI ! :heart:
BONNE SAINT VALENTIN A TOUS NOS AMOUREUX :cute:

Rapporte son cœur dans cet écrin. ft. Kwang Min

 :: Le reste du monde :: Les mondes parallèles
Moe Ella
Moe Ella
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Jeu 7 Fév - 22:54

MOE
Ella

PARK
Kwang Min

「 Rapporte son cœur dans cet écrin 」
Dress / Child + Les rêves ont rarement la vie longue, mais ils l'ont intense.

Comme tous les jours, je rejoins mon plus fidèle ami pour une journée entière remplie de jeux et de rires. Passer du temps avec lui est si joyeux. Si bon. Il est comme mon frère. Mon meilleur ami. Avec lui, je peux tout faire. Y compris les pires bêtises. Mais nous sommes prince et princesse et cela nous empêche d'être trop sévèrement disputés car nos parents nous aiment plus que tout au monde. Malheureusement, un drame met fin à cette vie de rêve. Ma maman, gravement malade, finit par nous laisser et partir rejoindre les plus belles étoiles.

- Promets moi de toujours rester mon ami !

Dress / Teenager + Ma vie est tellement différente depuis le décès de ma très chère mère. Mon père s'est remarié. Une femme très belle et pleine de pouvoirs sur nos sujets. Mais aussi sur mon père. Je devrais être heureuse de le voir si amoureux d'une autre femme mais j'ai comme une mauvaise impression. Heureusement, que mon meilleur ami, le prince du royaume voisin, est toujours présent, lui. Je continue de passer mes journées entières avec lui, même si cela semble déplaire à ma belle-mère. Je ne peux pas imaginer le reste de ma vie sans passer la moindre seconde de mon existence à ses côtés. Il compte tellement pour moi. Elle devrait le comprendre, elle qui se dit folle amoureuse de mon père. Mais encore une fois, ses paroles semblent fausses. Et encore une fois, un drame vient réduire tout mon bonheur à zéro. Mon père décède à son tour. Effondrée, je tente d'aller me réfugier dans les bras du seul homme restant de mon cœur mais on m'en empêche. Les gardes de la Reine me retiennent et vont m'emprisonner dans la plus lointaine et la plus cachée des cellules du château.

- Mais enfin que faites-vous ? Je suis votre princesse !

- Vous enfermer ici est un ordre de la Reine, nous sommes désolés, princesse...

- Mais enfin, ce n'est pas possible, pourquoi ma belle-mère me voudrait tant de mal ? Revenez ! Je vous en prie, ne me laissez pas ici, aidez-moi ! Venez me libérer, je vous en conjure ! Pitié...

Dress / Adult + Cela fait des années, maintenant, que la Reine, ma belle-mère, m'a fait passer pour morte. Mon père m'aurait emmené, avec lui, rejoindre ma mère dans les étoiles. Foutaises. Et pourtant, le peuple y croyait. Personne n'est donc venu me libérer. Pas même Floriant. Lui qui fut mon ami. Il faut croire que je suis, dorénavant, seule. J'ai eu le temps de m'habituer, depuis le départ de mes parents. Mais c'est encore très dur. Je n'ai que très peu de visites. Parfois, les gardes de la Reine viennent m'apporter des restes de nourriture. Parfois, ce sont les oiseaux qui viennent jusqu'à mes barreaux de cellule pour me chanter de douces mélodies et apaiser, ainsi, mon cœur. Mais puis-je vraiment être apaisée dans un endroit pareil ? En plus de me retirer mon titre, la Reine m'a aussi retiré ma dignité en m'habillant d'un simple haillon. Je me regarde. Je suis si sale. Personne ne me reconnaîtrait. Ma vie va se terminer. On m'a annoncé que la Reine voulait ma mort. Un homme va venir pour en finir avec moi. Je ne peux que l'attendre. L'attendre et pleurer sur mon sort.

- Pourquoi une telle méchanceté ? Dis-je dans un murmure, à genoux, au sol et en pleurs.


Les gens qui s'aiment trouvent toujours une solution pour s'aimer davantage. Love you.
rainmaker
Park Kwang Min
Park Kwang Min
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Dim 10 Fév - 2:48

MOE
Ella

PARK
Kwang Min

「 Rapporte son cœur dans cet écrin 」
Prince Charming + Le lieu où je suis convié aujourd’hui n’est pas un lieu où j’ai envie de me rendre. Ce château me rappelle une jeune femme qui était plus que mon amie, plus que ma famille, elle représentait la joie de mon quotidien et elle est partie, bien trop tôt. J’adorais passer tout mon temps avec elle et elle m’a abandonné, elle nous a tous abandonné en mourant avec son père. Je ne sais pas pourquoi elle est morte, pourquoi toute sa famille est morte si tôt, ne laissant derrière elle qu’une belle-mère en qui je n’ai pas confiance. C’est chez cette femme que je me rends aujourd’hui et je descends de mon cheval pour les laisser aux soins des valais du château. Je ne sais pas encore la raison pour laquelle j’ai été appelé aujourd’hui mais le pressentiment que j’ai ne me dit rien de bon.

Je m’attendais certainement à tout, sauf à cela et je suis en colère contre cette infâme personne que le père de ma chère Blanche-Neige. Elle a tant de gardes, de bourreaux pour ce genre de choses mais c’est, selon elle, moi qu’elle a choisi. Je n’ai pas pu refuser, elle ne m’en a même pas donné l’occasion. C’était le mariage, ou tuer cette inconnue et je n’ai pas pu me résoudre à accepter un mariage avec cette horrible marâtre. L’envie de tuer cette femme ne m’est pas agréable mais celle d’abandonner et de laisser cette Reine gagner plus de pouvoir en m’épousant est encore plus désagréable. Je me prépare alors à devoir tuer, ce n’est pas la première fois que je le fais. Depuis quelques années, je suis devenu un prince bien différent de celui que j’étais par le passé. Froid, impassible, solitaire et surtout sans cœur, j’ai trouvé au fin fond de ma peine une noirceur que je ne me connaissais pas et je l’ai invitée à grandir en moi. C’est ainsi que je suis devenu celui capable de tuer sans remords, celui qui aime la chasse et se déplaît dans les bals, dans les lieux peuplés de toutes ces personnes inconnues et trop chaleureuses. J’ai changé parce que celle qui faisait de moi le Prince Charmant a disparu, elle est partie rejoindre ses parents et m’a laissé derrière avec une magnifique amitié inachevée.

Je vérifie l’état de ma lame, il faut qu’elle soit parfaite pour ce que je m’apprête à faire et j’y vois le soleil se refléter tant elle est affûtée. Une jeune femme va devoir mourir, aujourd’hui, une inconnue qui a trahi la couronne. Ce n’est selon moi pas une raison pour tuer une femme mais je n’ai pas vraiment le choix. Je dois tuer cette femme, arraché son coeur et le rapporter dans un écrin à la cruelle Reine. J'ai trouvé ses consignes barbares mais le choix n'est plus mien, je ne peux pas laisser mon royaume à cette horrible femme. Je commence alors à monter les marches d’une tour isolée du château, lointaine et j’ai l’impression que la Reine n’apprécie vraiment pas cette traîtresse. Chaque marche m’est difficile  et je regarde par chaque petite ouverture servant de fenêtre, je vois un paysage qui m’était familier il y a encore quelques années. Depuis, je ne viens plus dans ce château mais je me rappelle des bons moments passés avec Blanche comme je la surnommais. Nos promesses restent ancrées dans les murs de cet immense endroit, nos rires lorsque parfois nous nous cachions de la Reine… Je n’ai même pas pu lui dire au revoir et il s’agit de mon plus grand regret. J’arrive devant la porte et le garde, me reconnaissant, me laisse le passage et je le congédie. Je n’ai pas envie que quelqu’un soit derrière la porte. Si je dois tuer une femme, je préfère que personne ne soit là. Je déverrouille la porte, la pousse et dégaine mon épée tranchante. Je découvre une femme en pleurs et lève mon épée pour en finir au plus vite jusqu’à ce qu’elle lève son visage vers moi. Mon geste se suspend et je la regarde longuement en reconnaissant les traits qui hantent autant qu’ils embellissent toutes mes nuits, ces traits ont muris et l’adolescente qui était ma meilleure amie est devenue une jeune femme. Mais qu’est-ce qu’elle fait dans cette tour isolée ? Je me laisse tomber au sol à ses côtés et n’ose pas toucher ce fantôme de mon passé.

-Blanche… ? Est-ce vraiment toi ?


THINKING ABOUT YOU

ANAPHORE
Moe Ella
Moe Ella
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Dim 10 Fév - 23:27

MOE
Ella

PARK
Kwang Min

「 Rapporte son cœur dans cet écrin 」
Dress + Je n'ai jamais prêté d'importance à la façon dont j'allais mourir, mais mourir à la place de quelqu'un que j'aime semble être une bonne façon de partir. J'aurais tant aimé mourir à la place de ma très chère mère ou même à la place de mon très cher père. Mais me voilà condamnée et prête à les rejoindre. Je ne regrette pas les décisions qui m'ont menées ici car elles m'ont aussi rapprochées de mon très cher ami. Que dirait-il s'il me voyait dans cet état ? Il serait écœuré, cela va sans dire. Je ne suis même pas sûre qu'il me reconnaisse, ainsi. J'ai beau réfléchir à mes paroles, à mes actes, à ma vie entière, je n'arrive toujours pas à comprendre pourquoi la Reine me voue une telle haine. Je ne lui ai jamais manqué de respect. Je n'ai jamais enfreins ses règles. Je ne suis jamais allée contre son autorité. Alors, pourquoi ? Pourquoi m'envoie-t-elle l'un de ses pions pour me tuer ? Pourquoi ne vient-elle pas le faire, elle même ? J'aurais eu plus de chances. Plus de chances pour comprendre. Car je veux comprendre. Afin de m'apaiser. Car me voilà terrorisée. Oui. J'ai peur. Peur de mourir et de disparaître définitivement de l'esprit de mon peuple. De l'esprit de Floriant qui m'a, sans doute, déjà oublié. Je ne serais pas étonnée d'apprendre qu'il s'est marié à une belle et magnifique princesse des alentours. Je ne serais pas étonnée, non plus, d'apprendre qu'il est heureux et bientôt père de famille. J'entends, alors, des bruits de pas. Sourds. Inquiétants. Il arrive. Celui qui est prêt à m'ôter la vie pour plaire à ma belle-mère. Comment peut-il venir si calmement ? Sait-il, au moins, qui je suis réellement ? Bien sûr que non, tout le monde me croit morte. Depuis bien longtemps. J'essaie de sécher mes larmes, je ne veux pas qu'il me voit ainsi. Mais j'ai bien peur qu'il soit trop tard. J'ai bien peur qu'il se trouve, déjà, face à moi. Prêt à commettre l'irréparable. Maintenant, j'ai peur. Encore plus que tout à l'heure. Mais pas de mourir. De lui. De cet homme prêt à tuer une femme innocente. Même si, je suis certaine que la Reine m'est déclarée traîtresse à la couronne pour faire passer ses penchants sadiques. J'essaie de calmer ma respiration et de me rassurer. Je me dis que j'ai vécu une belle vie. J'ai été choyé. Aimée. Je me dis que la mort ne peut qu'être paisible. Simple. Que vivre est bien plus difficile. Et cette simple pensée me donne assez de courage pour lever la tête. J'ai envie de croiser le regard de la dernière personne que je rencontrerais en ce monde. Mais en faisant cela, je ne m'attendais pas à ce que mon bourreau soit vêtu comme un prince. Je ne  m'attendais pas à ce qu'il s'arrête, désemparé, et qu'il s'écroule à mes côtés. Je le regarde, désemparée à mon tour. Il prends, ensuite, la parole et ce qu'il dit me glaça. Ça ne peut être lui. C'est impossible. Elle aurait envoyé mon meilleur ami pour me tuer ?

- Floriant ?

Ma voix est faible et tremblante. Je n'arrive à rien dire d'autre. Il y a encore, quelques secondes, je me croyais sur mon lit de mort. J'étais prête à me laisser mourir et me voilà face à un homme qui pourrait se révéler être celui qui m'a tant manqué depuis ma capture. Comment est-ce possible ?


Les gens qui s'aiment trouvent toujours une solution pour s'aimer davantage. Love you.
rainmaker
Park Kwang Min
Park Kwang Min
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Mar 12 Fév - 22:10

MOE
Ella

PARK
Kwang Min

「 Rapporte son cœur dans cet écrin 」
Prince Charming + J’ai beau cherché la raison pour laquelle je me retrouve face à ma meilleure amie, je n’en trouve aucune et je ne peux qu’être complètement déstabilisé. Je regarde longuement ses traits, comme pour me convaincre que je dois douter de son identité mais ça m’est impossible. Ces yeux… Je les reconnais entre mille bien que leur éclat est terni par la pénombre de cette horrible pièce. N’est-elle pas morte il y a des années ? Le fantôme de celle qui hante chaque seconde de mes jours se présente-il devant moi ? Suis-je fou ou est-ce ce monde qui l’est ? Elle prononce mon prénom et je m’interdis de douter de qui est cette jeune femme. Ma main se tend et se pose sur sa joue comme pour vérifier si elle est de chair et de sang, si ce n’est pas l’illusion de son absence dans mon cœur qui me la montre pour me faire moins souffrir. Le miracle est qu’elle est réelle, que celle que j’ai cru enterrer il y a si longtemps déjà a pu grandir et continuer de vivre. Je caresse sa joue de mon pouce. A-t-elle vraiment vécu ? Je regarde autour de nous, me demandant si c’est ici qu’elle a dû vivre tout ce temps, loin de tous, loin de moi, privée de liberté. Sans plus attendre, je la prends dans mes bras et la serre fort contre moi. Je peine à y croire mais je m’abandonne entièrement dans l’histoire que je ne sois pas en train de rêver. Je la serre contre moi, ma main sur ses cheveux et l’autre autour de son corps pour la presser au plus proche de moi. Blanche est vivante, je reconnais sa douce odeur de fleur de printemps venant d’éclore, cette fraîcheur que les étreintes que nous partagions dans le passé me reviennent en mémoire à travers celle de nos retrouvailles. Je l’éloigne de moi et prends son visage dans mes mains avant de vérifier qu’elle va bien. Je remarque sa maigreur, son teint plus pâle encore que celui dont je me rappelle et malgré qu’elle soit devenue une jeune femme, son visage privé de lumière extérieure me montre la vie qu’elle a subi toutes ces années sans que je ne vienne à son secours.


-Oui c’est moi, Floriant, tu me reconnais ?

Elle ne peut pas m’avoir oublié, je veux croire que j’ai été un de ses plus beaux souvenirs comme elle a été le mien jusqu’à aujourd’hui. J’ai peur d’ouvrir les yeux et de me retrouver dans mon lit avec ce rêve derrière moi. Je me demande si elle parvient à retrouver en moi les traits de son meilleur ami malgré les années passées tout comme moi, je me souviens de son regard que j’aimais me rappeler chaque fois que je ne parvenais pas à m’endormir. Je prends sa main dans la mienne tandis que mon autre main se glisse sur sa taille pour l’aider à se mettre debout.

-Comment est-ce possible ? Je te croyais morte… Es-tu enfermée ici depuis tout ce temps ? Blanche, j’ai si longtemps pensé que je t’avais perdu définitivement…

Mon regard se berce de tristesse alors que je ne lâche pas sa main, je ne la lâcherais plus. Cette reine est bien plus mauvaise et pervertie que je l’imaginais. Faire passer ma meilleure amie pour morte et l’emprisonner des années ici avant d’essayer de l’exécuter est tout simplement cruel. La cupidité de cette marâtre a causé sa stupidité et m’envoyer tout droit auprès de celle qui compte le plus à mon cœur est l’erreur qui causera sa perte. Je récupère mon épée lâchée sous le choc de découvrir Blanche dans un tel endroit et range l’arme dans son fourreau, l’idée d’exécuter ma Princesse et ridicule.

-J’aurais dû venir te sauver il y a longtemps… Laisse-moi le faire maintenant et sortons d’ici.


THINKING ABOUT YOU

ANAPHORE
Moe Ella
Moe Ella
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Mar 12 Fév - 23:20

MOE
Ella

PARK
Kwang Min

「 Rapporte son cœur dans cet écrin 」
Dress + Pourquoi ne me parles-tu pas ? Mon très cher ami reste là, à m'observer silencieusement. Doute-t-il de ma sincérité ? Je peux voir que quelque chose ne va pas. Je ne mens pas. Je ne veux pas qu'il croit que je lui mens. C'est moi. Blanche. Sa Princesse. Et il est mon Prince. Nous avons toujours été honnêtes l'un envers l'autre. Je peux l'être, encore, aujourd'hui. Je crois en lui. Il ne me fera aucun mal. Floriant. Tu es la seule chose dont j'ai besoin. Il est, à la fois, mes poumons, mon air, l'oxygène que je respire. J'ai, sans cesse, caché des choses que je ne montrais pas. Montré des choses que je ne connaissais pas. Mais tout ça, c'est terminé. Désormais, je lui partagerais tout. Y compris mes doutes. Même les plus ridicules. Cela m'aurait sûrement évité toutes ces années de prison. J'ose espérer. J'ose croire encore en ma liberté. Je sais qu'il sera honnête avec moi. Quand trouveras-tu enfin les mots pour me parler ? Il est là, à m'enlacer et je comprends alors, qu'il est présent pour soulever ce poids qui pèse sur mes épaules depuis tout ce temps. Avec ses mains, il me construit un abri où je me sens bien. Où le malheur se brise. Remplacé par l'amour qui nous unit. De sorte que je ne sois plus seule. Seule à fuir. Alors viens et fuis avec moi.

- Bien sûr que je te reconnais, dis-je en levant ma main pour la poser sur l'une de ses joues.

Je tente de lui sourire comme autrefois mais c'est bien trop difficile. Mon visage est fatigué. Ma voix l'est d'autant plus et il doit bien se rendre compte de mon état de faiblesse. Mais je n'en reste pas moins heureuse de le revoir. J'ai l'espoir que mon avenir devienne meilleur, désormais. L'espoir qu'il m'aide à me relever. Ce qu'il fit presque aussitôt et je m'accroche, alors, à lui. Je plonge mon regard dans le sien tout en le remerciant.

- Tu es devenu très beau. Un vrai prince. Comme tu m'avais promis de le devenir, tu te souviens ? De nos promesses et de l'avenir que l'on se souhaitait mutuellement ? Tu es le seul à avoir tenu parole, je m'en excuse. Ce que je suis devenue fait peine à voir.

Je tente de faire un pas mais mes forces m'abandonnent très rapidement. Je reste donc accrochée à lui. Contre lui. À moitié dans ses bras. Je lui souris, tendrement. Il est ici pour me sauver, j'en ai la certitude.

- Tu ne peux pas t'en vouloir. Le peuple tout entier me croyait partie. Alors que la vérité était toute autre. Elle m'a enfermé ici, le jour du décès de mon père. Je ne comprends toujours pas pourquoi. Et voilà qu'elle t'envoie me tuer. Qu'ais-je bien pu lui faire ? Demandais-je, désespérée. Je te suis redevable d'être venu aujourd'hui. Je te confie ma vie, Floriant.


Les gens qui s'aiment trouvent toujours une solution pour s'aimer davantage. Love you.
rainmaker
Park Kwang Min
Park Kwang Min
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Hier à 1:00

MOE
Ella

PARK
Kwang Min

「 Rapporte son cœur dans cet écrin 」
Prince Charming + Elle m’a reconnu et un sourire soulagé naît sur mes traits. Nos retrouvailles sont un miracle en lequel la raison m’empêchait de croire. Je rêvais d’elle la nuit, de son corps que je pouvais encore étreindre et rapprocher du mien. Je pensais être obsédé par un fantôme sans une seconde être traversé par l’hypothèse que ce n’était pas encore un fantôme. Je m’en veux à mourir de l’avoir ainsi laissée tomber. M’en a-t-elle voulu ? M’a-t-elle détesté de l’avoir ainsi abandonnée à cause d’un piège qui me semble évident maintenant que j’en prends conscience. Croire les paroles de cette cupide reine a été naïf de ma part, le mensonge était trop gros, c’est pour ça que j’y ai cru… Le sourire de ma Princesse est fané par la fatigue, la tristesse et l’usure des murs qui ont déteint sur elle. Tout son être hurle sa faiblesse et maintenant que je suis là, je ne peux évidemment pas la laisser se lever seule. Je l’aide à se relever en lui donnant la force qu’elle n’a pas pu recevoir depuis si longtemps. Elle complimente mon physique et je parviens à rougir avant de caresser sa joue comme elle s’excuse.

-Blanche, ne dis pas ça. À mes yeux, tu es magnifique. Tu es en vie et je n’espérais même plus que tu puisses avoir un futur… Maintenant que nous sommes réunis, je vais t’offrir tout pour que tu puisses enfin tenir tes paroles.

Je passe une main dans ses cheveux devenu bien longs depuis ces années où elle a été éloignée de tous. Elle m’apprend qu’elle est enfermée ici depuis la mort de son père et mes sourcils se froncent. Des années… Comment a-t-elle pu tenir le coup aussi longtemps ? S’accrocher sans jamais abandonner ? Peut-être qu’elle l’a fait mais aujourd’hui, je suis là et je vais la sauver comme elle me confie sa vie. Ma main passe avec douceur autour de sa taille et mon front vient se poser contre le sien.

-Peu importe ce qu’elle te veut, je ne la laisserais jamais te faire du mal. Je vais t’emmener en lieu sûr.

Je suis forcé de m’éloigner d’elle et ma main se glisse dans la sienne alors que mon autre main dégaine mon épée au cas où nous croisons des gardes. J’ouvre la porte avec mon pied et vérifie que l’escalier est vide. Invitant Blanche-Neige à rester derrière moi pour sa sécurité, je ne veux pas qu’il lui arrive quelque chose pendant que nous nous échappons du château. Je descends les escaliers qui menaient à sa prison en l’invitant à me suivre. Je m’arrête devant la porte qui mène à un couloir et me tourne vers elle.

-Essayons d’être les plus discrets possibles, le mieux serait que nous ne soyons pas repérés.


THINKING ABOUT YOU

ANAPHORE
Contenu sponsorisé
PLUS D'INFORMATIONS ?

Tu peux prétendre être assez fort pour l’éviter mais le Crimson saura toujours te trouver.

Evolution de contexte en cours !
Tu veux en prendre part ?
Viens vite te renseigner par ici !
Concours d'écriture
Suite à l'engouement qu'a suscité le concours d'écriture du mois de janvier, nous avons décidé d'en mettre en place un deuxième. Alors viens vite nous faire profiter de ta jolie plume et de ce que lui inspire un thème comme la Saint Valentin !

Pour en savoir plus, clique ici !