Revenir en haut Aller en bas



 
Viens vite voir les nouveautés du mois !
Ce mois-ci c'est portes ouvertes chez les Gumiho ! N'hésites donc pas à les rejoindre si tu le souhaites ! Et tout ça sans passer pas la case propagande, n'est-ce pas génial ?
Au mois de Septembre, souviens-toi de filer !

I don't want to leave you #kiming

 :: Défouloir :: La boîte à souvenirs :: Archive Rps
Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
I don't want to leave you #kiming Empty Jeu 21 Mar - 19:07

I don't want to leave you
kiyong & yiming #kiming
---------------------

OOTD ➢ Ki Yong raccrocha, rangeant son téléphone dans son sac. Se dirigeant vers le parking des professeurs, l'ancien Serpent trouva rapidement sa voiture et s’y engouffra. Il pianota un instant sur le volant, inspirant profondément. La police avait réussi à mettre la main sur quasiment tout le gang. Sauf quelques-uns. Et Ki Yong sentait que ça allait mal tourner. Qu’il allait les croiser. Il se doutait, en les mettant tous en taule, qu’il y allait avoir des représailles. Il ne savait juste pas quand. Le professeur démarra et prit la direction de chez lui, où l’attendait Yi Ming. D’ailleurs, il envoya rapidement un message à celle-ci à un feu rouge, la prévenant qu’il arrivait dans 5 minutes à peine. Arrivé dans le parking sous-terrain, le jeune homme se gara et sortit du véhicule. Récupérant ses affaires, il contourna sa voiture pour prendre la direction de l’ascenseur mais s’arrêta net. Ki Yong posa son regard sur son ancien camarade de gang et laissa ses yeux glisser jusqu’à sa main qui tenait un couteau. « Tu ne devrais pas faire ça. » Lança Ki Yong, le fixant froidement. Serrant la mâchoire, l’ancien Serpent posa ses affaires sur le capot de sa voiture. Il remonta ses manches et se positionna face à son agresseur. Il savait très bien qu’il allait attaquer, qu’il n’allait pas le laisser s’en sortir comme ça. Lui qui les avait tous foutu en taule. Ki Yong esquiva le premier coup mais pas le second qui lui fit une entaille légère sur le bas ventre. Et puis, des mains se posèrent sur ses épaules, le maintenant, malgré qu’il tente de se débattre. Deux hommes le tenaient et le plaquèrent contre le capot de sa voiture, faisant tomber toutes ses affaires, tandis que le Serpent s’avançait vers lui, sourire carnassier aux lèvres. Il allait le planter, là, maintenant. Et Ki Yong ne pourrait même pas dire une dernière fois à Yi Ming à quel point il l’aimait. Ni même voir leur enfant naître. Le couteau s’enfonça dans sa chair, à plusieurs reprises. Et on le laissa pour mort. Puisant dans ses dernières forces, le professeur réussit à attraper son téléphone et à appeler Yi Ming. « Yi Ming... » Souffla-t-il. Et puis, plus rien.
Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
I don't want to leave you #kiming Empty Lun 3 Juin - 19:10

I don't want to leave you
kiyong & yiming #kiming
---------------------

OOTD ➢ Yi Ming était plutôt fière d’elle. Elle qui était si maladroite, et avec en plus un ventre de la taille d’un gros ballon, elle avait réussi à cuisiner un bon petit plat pour ce soir. Oh, elle en avait mis un peu partout et la cuisine ressemblait à une scène de guerre, mais elle avait encore le temps de tout ranger maintenant que le plat reposait dans sa marmite, jusqu’à ce qu’arrive Ki Yong. Elle était loin d’être à son niveau, mais elle espérait que ça lui ferait plaisir. Alors qu’elle s’activait du mieux qu’elle pouvait, vu qu’elle se fatiguait de plus en plus vite à 6 mois de grossesse désormais, à ranger et nettoyer la cuisine. Elle reçut un message de son petit-ami qui l’informa qu’il arrivait dans 5 minutes et 4 minutes et 59 secondes plus tard, elle put s’affaler dans le canapé après avoir fini de tout nettoyer. Fiou, qu’il ne lui demande pas de faire le service ce soir, c’était plutôt elle qui avait besoin de se faire dorloter. Alors qu’elle était à deux doigts de s’endormir sur le sofa, un appel la sortie de sa torpeur et elle maugréa en se redressant difficilement pour récupérer son téléphone posé sur la table basse. Oh, c’était Ki Yong. Décrochant, le sourire aux lèvres, elle allait parler quand elle resta figée en entendant la voix faible de son petit-ami. « Ki Yong ? »  demanda-t-elle, inquiète. « Ki Yong ?! »  Elle se releva et raccrocha avant de rappeler le téléphone du jeune homme. Ça sonnait dans le vide. Son souffle se précipita, rongée par l’inquiétude, elle était à deux doigts de pleurer avant de réussir à réfléchir. Il ne devait pas être non loin d’ici. Elle enfila rapidement des chaussures, prenant ses clefs de voiture avant de descendre quatre à quatre les escaliers pour aller jusqu’à sa voiture. Elle tenta d’appeler de nouveau le téléphone du garçon et se figea en arrivant dans le garage sous-terrain. Une sonnerie raisonnait au loin. La jeune femme se mit à courir, suivant le son, tout en criant le nom de Ki Yong avant de s’arrêter face à la scène. Elle se précipita vers Ki Yong, allongé au sol, une flaque de sang commençait à s’étendre peu à peu. Des larmes roulèrent sur ses joues. « Non, non, non, non. T’as pas le droit, t’as pas le droit de me laisser toute seule. Reste avec moi. »  sanglota-t-elle en attrapant son téléphone pour prévenir les secours. Elle resta avec eux en ligne, tandis qu’ils essayaient tant bien que mal de l’aider à stopper l’hémorragie jusqu’à ce que le véhicule des secours arrive. Yi Ming ne cessait de pleurer alors qu’elle tentait à l’aide de ses deux mains de stopper le sang de couler, mais elle avait l’impression que ça ne s’arrêterait jamais. Jusqu’à ce qu’une sonnerie retentisse dans le garage. Les pompiers étaient là. En état de choc, la jeune femme eut du mal à laisser Ki Yong s’éloigner d’elle et les secours remarquèrent rapidement qu’elle était enceinte et tentèrent de la redresser et de l’éloigner. La police arriva peu après, mais elle ne faisait que pleurer et était incapable de dire quoi que ce soit. Le reste fut assez flou, mais elle comprit que Ki Yong était encore en vie et le trajet de l’immeuble jusqu’à l’hôpital lui parût interminable. Une fois sur place, son petit-ami fut rapidement pris en charge, amené dans une salle des urgences alors qu’elle fut elle-même apostrophé par deux infirmières. Elle ne comprit pas vraiment ce qu’elles lui voulaient, mais alors qu’elles voulurent l’emmener dans une salle pour vérifier ses constantes, ainsi que celles du bébé, Yi Ming refusa de quitter la salle d’attente. Une infirmière resta auprès d’elle alors que la jeune femme fut plongée dans une attente insoutenable.
Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
I don't want to leave you #kiming Empty Sam 15 Juin - 15:36

I don't want to leave you
kiyong & yiming #kiming
---------------------

OOTD ➢ Ki Yong tomba contre le béton du parking, sa chemise blanche se tintant au fur et à mesure de son sang. Il avait affreusement mal. Mais malgré la douleur, toutes ses pensées étaient tournées vers Yi Ming. Elle l’attendait. Alors, il puisa dans ses dernières forces pour récupérer son téléphone. Après avoir réussi à l’extirper de sa poche, l’amener lentement face à son visage, il put appeler la jeune femme. Il priait pour qu’elle décroche… Ses paupières commençaient à se faire lourdes et il n’avait qu’une envie : fermer les yeux et que la douleur disparaisse. Il souffla le prénom de l’étudiante et puis, plus rien. Sa main glissa le long de sa joue et retomba, inerte, contre le sol. Il n’entendit pas Yi Ming arriver et crier son nom. Il ne l’entendit pas plus appeler les secours, ne sentit pas ses mains sur son corps, tentant d’appuyer sur ses plais. Mais elles étaient trop nombreuses. Il se vidait de son sang, devant la femme qu’il aimait. Et il ne pouvait même pas la rassurer. Lui dire que tout irait bien. Qu’il irait bien. Il n’entendit pas plus les sirènes des pompiers, ne sentit pas qu’on le soulevait pour le mettre sur un brancard et l’amener jusqu’à la voiture. Tout était noir. Tout présageait sa mort, que la vie quitte son corps mais, Ki Yong s’accrochait. Il avait envie de vivre, de se battre pour se vivre. Être aux côtés de Yi Ming était son souhait le plus cher. Aussitôt arrivé à l’hôpital, on l’emmena en salle d’opération. Les médecins s’affairèrent autour de lui. Des heures plus tard, Ki Yong quitta le bloc opératoire, transporté vers une chambre en attendant son réveil. Mais pour l’instant, rien. Il n’ouvrait pas les yeux, restait dans un sommeil profond, qui semblait sans fin. Pourtant, son pronostic vital était stable. Et puis, ses doigts s’agitèrent un peu, serrant légèrement le drap. Ses paupières s’ouvrirent difficilement, lentement. Le jeune homme tourna la tête d’un côté, puis de l’autre, pour enfin poser son regard sur sa bien-aimée. « Yi Ming… » Appela-t-il doucement.
Contenu sponsorisé
PLUS D'INFORMATIONS ?
I don't want to leave you #kiming Empty

Tu peux prétendre être assez fort pour l’éviter mais le Crimson saura toujours te trouver.

Evolution de contexte en cours !

Tous aux abris, la Doyenne débarque !
Plus d'infos par ici !