Revenir en haut Aller en bas



 
Au mois d'août, le vent est fou !
HAPPY BIRTHDAY STW !!!! VIENS FÊTER L'ANNIVERSAIRE DE STW, PAR ICI !

dr bae junior is pleased to meet you ~

 :: Défouloir :: La boîte à souvenirs :: Archive Rps
Bae Ilyan
Bae Ilyan
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
dr bae junior is pleased to meet you ~ Empty Lun 25 Mar - 15:45
dr bae junior is
pleased to meet you ~
Ilyan & Sorin

Il n’y a pas de bons pères, c’est la règle. Qu’on n’en tienne pas rigueur aux hommes, mais au lien de paternité qui est pourri. Ilyan n’était pas quelqu’un qui se définissait par rapport à ses parents. Ses parents n’étaient que des géniteurs, deux êtres humains ayant partagés une bonne partie de jambes en l’air sans réellement de se soucier de ce qui en résulterait par la suite. La filiation et la paternité étaient des sujets bien plus important que de savoir techniquement qui l’avait mis au monde. Le lien qui se créait émotionnellement et moralement était la seule maternité ou paternité dont il vaille la peine de parler. Pourtant il le tolérait encore, il s’en amusait même. De le voir jouer de sa notoriété pour glisser dans son lit des jeunes stagiaires parfois bien plus jeune que lui ne l’était. Mais, l’opinion que possédait le jeune homme, éventuellement altéré par les actions de son père et ceux des hommes de son entourage, était si malsaine qu’il se moquait bien du sort de ces demoiselles à partir du moment où il voyait clairement qu’elles étaient consentante. Pourquoi se soucier de ces femmes aux petits moeurs lorsqu’elles offraient leur corps dans l’espoir d’obtenir un poste, une promotion ou une simple lettre de recommandation. La bassesse humaine. « ilyan, j’ai une charmante demoiselle qui m’attend à la cafétéria de l’hôpital donc cette conversation va devoir attendre. Par contre tu es le bienvenu pour te joindre à nous. » fuir les conversations sérieuses afin d’éviter d’avoir à enfiler ce rôle de père qui lui rappelait que sa réussite professionnelle ne s’était pas appliquée à sa vie personnelle. Raté. Ilyan avait l’habitude, cela faisait bien longtemps qu’il avait cessé de dépendre de son géniteur, se contentant de profiter du peu que celui-ci lui offrait, c’est à dire de l’argent, des relations et un toit sur la tête. Trois choses qu’ilyan était capable de se faire tout seul. « ok. » lâchait le jeune étudiant, les mains dans ses poches, le regard neutre alors qu’il arpentait les couloirs, suivant l’homme qui fut un temps il appelait papa mais qu’il nommait à présent dr bae. Il ne pouvait guère forcer l’affinité comme il forçait le respect, c’était une chose dont ilyan était incapable. Tolérer était une chose, concéder et endosser une autre. Il y avait bien longtemps que les deux hommes avaient fait chemin à part et seul l’admiration qu’il avait eu, de longues années auparavant pour ce père docteur, était ce qui le maintenait encore à ses côtés.

Il n’avait d’ailleurs pas l’habitude de lui rendre visite à l’hôpital, manque de temps d’un côté comme d’un autre, ilyan était pris avec les Stags, son père avec les blocs opératoires. Et même lorsque le jeune homme désirait s’entretenir avec son géniteur, celui-ci trouvait le moyen de privilégier une « charmante demoiselle » à celui qu’il nommait son fils. « j’espère que ta charmante demoiselle est tout aussi intelligente que plaisante physiquement, sinon compte pas sur moi pour finir mon repas. » il avait passé l’époque où il se murait dans le silence à tolérer la présence de femmes toutes plus idiotes les unes que les autres. Ilyan ne faisait plus dans le paraître. « Vois par toi-même. » il relevait son regard vers son père, les sourcils froncés de manière dubitatif alors qu’il suivait le geste de la main de celui-ci vers la personne à laquelle il était adressé.il aurait été mentir que de dire que la vision qu'il avait à présent de cette pseudo charmante demoiselle ne l'avait pas prise de court. non pas qu'il eût oublié qu'elle travaillait ici, mais ilyan semblait l'avoir surestimé, songeait-il peut-être qu'elle était bien trop caractérielle pour tomber entre les filets de son très cher père. à croire que non, l'appât du gain restant toujours bien plus intense que les principes éthiques et moraux. " professeur ahn." son sourire carnassier s'agrandissant au fur et à mesure qu'il se rapprochait d'elle. comment ça il avait oublié de préciser qu'il était son géniteur ? " je ne m'attendais pas à vous voir ailleurs que dans votre salle de classe. " les probabilités étaient pourtant hautes, disons simplement qu'il aurait aimé lui éviter ce déplaisir ... just kidding. au final peut-être qu'il se montrerait reconnaissant envers dr bae une fois ce repas terminé ...


 
Made by Neon Demon


stags

The master has failed even more times than the beginner has even tried. Great men are not born great, they grow great.
Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
dr bae junior is pleased to meet you ~ Empty Dim 19 Mai - 17:13
dr bae junior is
pleased to meet you ~
Ilyan & Sorin

Ce n'est rien de grave M. Jung. lance la jeune médecin en retournant derrière son bureau, remettant son stéthoscope autour du cou. Ah bon? demande l'homme d'une soixantaine d'années, remettant son pull. Mais oui, c'est une petite rhino, je vous prescris ce qu'il faut. Elle tapote au clavier l'ordonnance des médicaments lorsque son téléphone, posé près du clavier, vibre une fois, affichant un message du Dr. Bae. Elle lève les yeux au ciel et se remet à la rédaction de l'ordonnance tandis que son client prend place devant son bureau. En quelques minutes, elle imprime les feuilles et les donne au sexagénaire avant de l'accompagner à la sortie de son cabinet. C'était le dernier rendez-vous de la matinée avant la pause repas de midi. Elle referme donc la porte et s'enferme dans son cabinet pour retourner s'assoir à son bureau et en profite pour lire le message qu'elle avait reçu. Dr Bae n'est autre que son supérieur à l'hôpital, même si lui est en chirurgie. Dr. Bae, c'est le coq dans la basse cours entouré de ses poules, ni plus ni moins. A la recherche d'une proie nouvelle, de chaire fraîche à se mettre sous la dent, il a un jour croisé Sorin dans les couleurs de son service alors qu'elle cherchait une collègue. Et depuis ce jour, il ne l'a plus jamais lâché. Tel un prédateur. Il l'attendait devant son cabinet le soir, la raccompagnait chez elle parfois, l'invitait au restaurant, invitations qu'elle a toutes déclinées pour l'instant. Ça devait faire peut-être 4 ou 5 fois déjà qu'elle avait repoussé l'homme mais il insistait, alors la dernière fois, elle lui a promis qu'ils mangeraient ensemble au self de l'hôpital. Comme ça, il n'a rien à lui payer et donc elle n'aura aucun compte à lui rendre quand elle aura fait de lui ce qu'elle voulait. Le chirurgien était déjà impatient à l'idée de la retrouver. Elle sait bien ce qu'il cherche quand elle voit ses yeux lorgner sur ses seins cachés sous la blouse blanche... Elle sait qu'il n'est pas là pour lui apprendre des choses, même si elle, elle aurait préféré avoir des discussions plus intéressantes avec lui. Plan drague en vue. Elle soupire et retire la broche de ses longs cheveux soyeux pour se recoiffer. Elle prend les clés de son cabinet et le ferme à clé, descendant alors au self.

Elle s'installe à une table, croisant les jambes. Dr. Bae n'est pas encore arrivé et Sorin déteste attendre mais soit, elle n'a pas vraiment le choix. Elle ne pense même pas à la possibilité qu'il lui ait posé un lapin, il ne ferait jamais ça, il attendait ce rendez-vous avec trop d'impatience. Cependant, elle le repère bien vite. Mais ce n'est pas lui qu'elle repère au début. C'est le beau brun à ses côtés. Ce gamin. Bon sang, pourquoi a-t-elle remarqué le plus jeune d'abord? Parce qu'il est beau, ni plus ni moins. Elle déglutit et reste droite sur sa chaise alors que les deux hommes approchent. Ilyan prend la parole, s'adressant directement à elle. Au moins, le père comprendra que Sorin est aussi la prof particulière de son fils. Bonjour Ilyan. lui répond-elle dans un sourire en se levant de sa chaise pour les saluer tous les deux en se penchant poliment. Il faut croire que je suis pleine de surprises. finit-elle en arquant un sourcil dans un sourire malin, avant de reporter son attention sur son supérieur. Veuillez m'excuser pour mon retard, j'avais des chats à fouetter. Elle se rassoit sur sa chaise. Mon premier rendez-vous est à 13h, je n'ai pas beaucoup de temps. Mais ce sera un plaisir de partager la pause de midi en votre compagnie. dit-elle en levant le regard vers eux alors qu'elle se lève pour aller prendre son plateau, passant devant père et fils Bae. Il y a sûrement à dire sur ses jolies jambes ou sur la robe qu'elle porte et qui moule son fessier raffermi.


 
Made by Neon Demon
Bae Ilyan
Bae Ilyan
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
dr bae junior is pleased to meet you ~ Empty Lun 10 Juin - 15:29
dr bae junior is
pleased to meet you ~
Ilyan & Sorin

La journée aurait du se dérouler bêtement, une journée des plus banales, une rencontre peu accoutumé avec son géniteur, un repas entre quatre yeux qui se transformait, une fois de plus, en un repas entre six yeux, huit yeux voir plus. Mais la vie nous réservait toujours des surprises, en mal comme en bien, c'est pourquoi elle méritait aux yeux du jeune scientifique d'être vécue. et aujourd'hui cette surprise se présentait sous l'apparence d'une divine créature dont il ne se lassait guère de croiser le regard. ahn so rin. et quelle surprise que de la voir arborer cette attitude si polie et courtoise alors qu'elle se penchait en avant pour les saluer. encore une femme qui ravalait sa fierté dés qu'elle se trouvait face à l'un de ses supérieurs. attitude raisonnable lorsque l'on connaissait l'enjeu de ces rencontres dites banales mais qui participaient à la création d'opportunités professionnelles qui s'avéraient relativement rare dans leur domaine. des relations que l'on ne désirait pas foncièrement entretenir mais qui se révélaient indispensables à son avenir professionnel. ilyan trouvait cela amusant de voir les rôles s'inverser, l'enseignante pourtant si caractérielle qui offrait à présent un aspect bien plus raffiné de sa personnalité. suivant le paternel et la jeune femme, c'était donc tout naturellement qu'ilyan s'emparait d'un plateau, ignorant les regards déplacés que posait son géniteur sur la jeune femme dont le robe, quoique censé être adapté à la profession, semblait bien trop petite. même si sur ce point là, il ne s'agissait que de l'avis subjectif d'un jeune étudiant dont le regard sur la jeune femme n'était pas bien plus respectueux que celui que portait à celle-ci son père.

« Alors comme ça Mademoiselle Ahn est ton enseignante ? » question rhétorique à laquelle le jeune bae se contentait de répondre d’un signe de la tête, conscient que cette question n’avait pour objectif que de débuter une conversation avec l’enseignante et non avec ce si précieux fils qu’il était aux yeux de Dr Bae. « j’espère que mon fils ne vous en fait pas voir de toutes les couleurs. Il est aussi intelligent que son père mais étrangement bien moins docile. » comment utiliser sa progéniture à son avantage et ce, en l’infantilisant. une expression neutre dessiné sur son visage, l’étudiant se contentait de remplir son assiette sans réellement se soucier de ce qu’il choisissait, un sourire sarcastique qu’il adressait à son père puis à la jeune femme alors qu’il dépassait celle-ci pour venir prendre place à table. charmante surprise que de déjeuner avec celle-ci, beaucoup moins agréable lorsque le géniteur se la jouait lourdaud. Glissant une patate douce entre ses lèvres, il observe la jeune femme prendre place à table et son père s’asseoir en face de celle-ci et à coté de lui par la même occasion. allez comprendre pourquoi mais l’enthousiasme du jeune étudiant à la vue de son enseignante s’était envolé aussi vite qu’il n’était arrivé. « Alors Ilyan que t’enseigne cette jolie demoiselle ? » compliment prononcé sous la forme d’une question, chose qui aurait pu révulser le jeune homme si celui-ci n’était d’hors et déjà pas habitué aux techniques de drague de son paternel. il mâchait silencieusement, prenant le temps de répondre, son regard se posant sur la jeune femme alors, qu’une fois ayant avalé sa bouchée, il entrouvrait ses lèvres pour répondre de la manière la plus neutre qu’il put être. « rien que je ne sache déjà » une simple phrase et pourtant dieu sait que celle-ci lui redonnait le sourire, son regard planté dans celui de la jeune femme alors qu’il glissait un morceau de boeuf entre ses lèvres rosés. il pouvait d’hors et déjà sentir son père lever les yeux au ciel à côté de lui et pourtant cela n’était à défaut de l’avoir mis en garde à plusieurs reprises. Ilyan n’était pas homme à faire profil bas et ce, encore moins pour honorer son père. « excuses le, il est un peu imbus.. » une sonnerie, une de plus, ilyan ne comptait plus le nombre de fois que cette sonnerie les avait interrompus. « excusez je dois prendre cet appel, je vous laisse. » et le voici qui s’éclipsait en bon docteur surbooké qu’il était. certains appellerait ça le professionnalisme, d’autres un manque d’organisation mais soit. « je vois que t’as fais la connaissance de mon père. sympa n’est-ce pas ? » soufflait-il avec ironie alors qu’il s’emparait de son verre pour y boire une gorgée d’eau. voilà qui était bien mieux, sorin et lui, en tête à tête.

Made by Neon Demon


stags

The master has failed even more times than the beginner has even tried. Great men are not born great, they grow great.
Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
dr bae junior is pleased to meet you ~ Empty Ven 14 Juin - 18:09
dr bae junior is
pleased to meet you ~
Ilyan & Sorin

 Sorin est habituée aux regards insistants sur elle. Sur ses jambes, sur sa poitrine ou son fessier. Le résultat d'une fille qui prend soin d'elle et de son corps mais qui est quand même née avec quelques attributs. Merci la génétique. Or, il y a bien eu des situations au début où elle voulait être bien plus laide, pour s'éviter les sifflements ou les sous-entendus déplacés dans le milieu professionnel. And guess what? Elle vient encore de tirer le gros lot. Dr. Bae, cinquantenaire élégant, doué dans ce qu'il fait mais un peu trop gourmand des femmes. Le coq au milieu de la basse cour. Mais quand on a du succès comme lui auprès de la gente féminine, on fait vite le tour et c'est exactement ce qui s'est passé. Il a rapidement fait le tour de ce qu'il y avait à explorer. Certaines ont écarté les jambes, d'autres non parce que pas assez belles ou fidèles à leurs maris. Il commençait à s'ennuyer cet homme. Mais l'arrivée de Sorin l'a ravi et ses yeux ont immédiatement brillé quand il l'a vu débarquer lors de son premier jour à l'hôpital. Depuis, il ne l'a pas lâché. Des petites visites impromptues à son cabinet, des invitations à répétition pour aller dans les plus beaux restaurant de la capitale... Des invitations qu'elle a toutes déclinées. Mais aujourd'hui, il faut subir.

Elle se sert son assiette, se prend une orange en dessert et file s'asseoir à la table, suivie des pères et fils Bae. Si son dégoût pour le premier était difficile à cacher, son intérêt pour le second battait tous les records. Jamais elle ne s'était intéressée à un garçon de cette façon. Pas même pour un homme de son âge, et c'est bien là le problème. Elle aime le regarder, elle aime croiser son regard profond et y lire toute la défiance qu'il y a. Il a beau l'énerver, elle s'y accroche encore plus. Tout le monde sait que Sorin a un problème mental, mais à ce point, ça devient inquiétant. Mais quand le père prend la parole pour parler d'Ilyan, Sorin daigne à peine lever le regard vers le docteur. Très peu intéressée par ce qu'il dit puisqu'elle le sait déjà. Évidemment que son fils est moins docile, mais il doit y avoir une panoplie de raisons derrière un tel comportement, et Sorin a hâte de le découvrir.

« rien que je ne sache déjà » Un sourire étire les lèvres pulpeuses de la jeune prof alors qu'elle lève un regard provocateur vers son élève, comme si elle s'attendait à une réponse du genre, mais elle lève les yeux au ciel à la réaction du père. Je suis habituée. assure-t-elle au père pour qu'il prenne aussi conscience qu'elle connaît plutôt bien son fils. Et là, son téléphone sonne. Le quinquagénaire s'excuse et se lève de table pour répondre au téléphone. Sorin profite de cet instant pour manger quelques bouchées de ses spaghettis alors qu'Ilyan prend la parole pour parler de son père. A sa question, la poupée blonde lève les yeux vers le principal concerné et le détaille du regard, avant d'appuyer son menton sur le revers de sa main, levant les yeux au ciel. J'ai déjà hâte de retourner à mon cabinet. Elle a même l'audace de regarder l'heure sur la montre à son poignet gauche avant de reprendre une bouchée de pâtes. Elle fixe Ilyan le temps d'avaler la nourriture puis, une fois ça de fait, elle a un sourire presque moqueur qui étire ses lèvres. C'est quoi son problème à ton père? Elle boit une gorgée d'eau et balance sa chevelure par dessus son épaule. Il a pas l'air de comprendre que je veux pas de lui, c'est presque comique. Elle hausse les épaules et pose sa fourchette pour prendre l'orange. Quoique, je me ferai un plaisir de le lui dire. elle commence à éplucher le fruit et dépose les épluchures dans son assiette, sans quitter Ilyan du regard. Quelle plaie. rajoute-t-elle, sur un ton presque moqueur. Quelle plaie d'avoir un père comme lui. Elle pourrait presque avoir pitié du pauvre garçon face à elle. Au fait. reprend-elle alors qu'elle met un quartier d'orange dans sa bouche. Elle déglutit. Que je sache, on a jamais couché ensemble. Alors pourquoi tu me tutoies? regard suffisant et sourcils légèrement froncés, elle a hâte d'entendre sa réponse.
 
Made by Neon Demon
Contenu sponsorisé
PLUS D'INFORMATIONS ?
dr bae junior is pleased to meet you ~ Empty

Tu peux prétendre être assez fort pour l’éviter mais le Crimson saura toujours te trouver.

Evolution de contexte en cours !

Tous aux abris, la Doyenne débarque !
Plus d'infos par ici !