Revenir en haut Aller en bas



 
POUR LES NOUVEAUTÉS DU MOIS C'EST PAR ICI ! ♡ | NOUS AVONS BESOIN DE TON AVIS ALORS CLIQUE ICI
Qui en Juin se porte bien, aux temps chauds ne craindra rien (c'est pourri, je sais, mais c'est la seule que j'ai trouvé d'à peu près potable) ! :y:

She's back oh ! #WONKA

 :: Le reste du monde :: Séoul
Dam Young Won
Dam Young Won
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
She's back oh ! #WONKA Empty Ven 12 Avr - 20:36

she's back oh !
Tazhin Kaia & Dam Young Won
OOTD | Les technologies avaient du bon, Young Won serait le dernier à nier ce fait. Il était le premier à bénir les appels longues distances, les applications de communications, les facetimes et tout ce qui lui avait permis de garder contact avec sa meilleure amie pendant son voyage, ou plutôt son exile comme il aimait le dire. Deux ans, c’était long. Beaucoup trop. Tant et si bien que lorsque Young Won en avait eu l’occasion (c’est à dire à deux reprises), il était allé la rejoindre et s’était incrusté pendant quelques semaines pour rester avec Kaia. Mais ces opportunités s’étaient faites trop rares depuis la fin des études du jeune Dam, et cela faisait de très longs mois qu’il n’avait pas vu la belle. Et elle lui avait manqué cruellement, c’était là que Young Won ressentait les limites de la technologie. Parce que la chaleur d’une étreinte n’était pas transmissible par un simple appel, l’éclat pétillant des yeux de Kaia ne se voyait pas au travers d’un facetime et ce dernier moyen ne permettait pas de sentir une présence réconfortante à l’autre bout de la pièce. Non, les technologies permettaient un minimum de communications mais elles restaient froides et elles manquaient de tant de choses qui faisaient de Kaia, Kaia justement.  

Young Won allait sans doute loin dans la réflexion mais excusez-le, il avait très peu dormi cette nuit-là (il était probablement trop impatient) et le service du midi avait été, pour lui, un brin chaotique. Mais tout ça n’avait plus aucune importance alors qu’emmitouflé dans son manteau d’hiver et les mains enfoncées dans ses poches, il attendait que les portes s’ouvrent et lui rendent enfin Kaia.

L’écran affichait son avion comme étant atterri depuis un moment maintenant. A chaque fois que les portes s’ouvraient, il lançait un regard presque désespéré pour la voir ou au moins l’apercevoir. Comprenez-le, il avait froid, il était fatigué et il avait faim. Elle allait l’entendre pour l’avoir fait attendre aussi longtemps. Ce qu’il ne disait pas pour le moment, c’était surtout qu’elle lui manquait beaucoup trop. C’était quelque chose dont il n’avait pas l’habitude, et c’était même légèrement déroutant pour quelqu’un comme Young Won. Mais tout ça touchait enfin à sa fin alors que les portes s’ouvraient pour révéler Kaia, ses quelques bagages et son chien. Un sourire étira les lèvres de Young Won qui avança juste assez pour se rendre visible aux yeux de la jeune femme. Croisant enfin son regard, y trouvant cet éclat qu’il adorait tant, il ouvrit les bras ne sachant quoi faire d’autre, se disant qu’il n’avait plus que quelques secondes à attendre. Enfin, elle était là.
electric bird.


party girl: i do need that

party love: do want that
ANAPHORE
Tazhin Kaia
Tazhin Kaia
❝ SHAKE IT RADIO ♫ ON AIR
PLUS D'INFORMATIONS ?
She's back oh ! #WONKA Empty Mer 17 Avr - 21:22

she's back oh !
Tazhin Kaia & Dam Young Won
OOTD | Vingt-deux mois. Aujourd'hui c'était la fin de vingt-deux mois d'aventure. Pour être parfaitement précis, aujourd'hui était même le six cent cinquante et unième jour de voyage pour Kaia et elle rentrait enfin à Séoul pour y rester. Pour y retrouver un rythme de vie normal. Après des dizaines de semaines passées à vagabonder, à se goinfrer des beautés du monde (et de la cuisine du monde aussi, cette fille est un gouffre après tout), à aller à la rencontrer de cultures différentes, de gens aux modes de vies, aux philosophies différentes. Après des semaines de découvertes, d'émotions, de rires et de pleurs, elle rentrait enfin à Séoul. Et dire qu'elle en était contente serait un euphémisme.

Kaia avait tout prévu, tout envisagé avant de partir. Elle s'était préparée aux éventuelles blessures, à se retrouvée perdue en milieu inconnu, à perdre des affaire importantes, elle avait même envisagé la possibilité d'être obligée de rentrer avant la fin. Ce qu'elle n'avait pas prévu c'était la fatigue. Enfin si, elle savait que des journées entières de randonnée, de passer d'un pays à l'autre toujours en mouvement, toujours à la recherche de trucs à faire pour profiter au maximum de l'expérience, c'était quelque chose de fatiguant. Une fatigue physique en tout cas. Et certainement une fatigue de l'esprit qui doit tout emmagasiner en très peu de temps, qui est tout le temps en éveil, émoustillé. La fatigue qu'elle n'avait pas prévu c'était la fatigue affective, la fatigue de la distance. La distance la séparant des siens, de sa famille, de ses amis, de sa zone de confort. Certes elle avait constamment eu son frère à ses côtés et elle avait rencontré plus de gens en deux ans que certaine personne en rencontrent en une vie. Ça ne l'avait pas empêché de se sentir seule parfois. Tout simplement parce qu'il y a des jours où ceux qu'on aimerait avoir à nos côtés sont à des milliers de kilomètres de là et que le plus proche qu'on puise être d'eux à ce moment là, c'est en leur parlant derrière un écran. Une sorte du mal du pays peut-être, une fatigue à laquelle elle pensait être habituée après des années à vivre loin de sa famille. Mais non, même si elle n'avait pas eu une seule seconde pour se laisser aller, la fatigue émotionnelle était toujours là, juste un peu différente. Cette fatigue, elle l'avait laissé déborder et s'en était débarrassé d'une partie ces deux dernières semaines qu'elle avait passé avec ses parents et ses deux frères sur l'île de Jeju. Elle avait eu l'occasion de passer plusieurs semaines en leur compagnie pendant leur passage au États-Unis, mais elle était encore, à ce moment là, dans le mouvement, dans l'effervescence de l'aventure alors elle ne s'était pas bien rendue compte à quel point elle en avait eu besoin de les avoir tout près comme ça, de les retrouver. Ces deux dernières semaines marquaient son retour en Corée, la fin de l'aventure et cette fois elle s'en était bien rendu compte. Il était temps qu'elle retrouve sa vie, elle en avait besoin.

Elle n'avait que des bons souvenirs et serait certainement partante pour remettre ça d'ici quelques années, mais lorsque son avion touche le sol et qu'elle attrape son chien et ses baguages, Kaia a un poids sur les épaules, elle se sent comme compressée, comme coincée sous l'eau. Privée de certain de ses sens. Le nez rivé sur son téléphone où s'affichent les nombreux messages de son frère resté à Jeju encore quelques jours avec des copains, elle a le sourire, mais l'esprit cotonneux. Enfin entourée d'une langue familière, elle est comme dans de l'ouate alors qu'elle suit le mouvement de la foule sans trop réfléchir. Elle arrive finalement dans le grand hall des arrivées de l'aéroport et elle s'arrête. Elle n'attend personne, mais elle est arrêtée là, tentant de revenir à la surface, de se dire "ça y est cette fois je rentre chez moi" et pourtant cette léthargie qu'elle se traine depuis plusieurs jours ne la quitte toujours pas. Alors elle avance un peu sans trop savoir où elle va. Il lui faut un taxi ou trouver le métro, elle devrait être habituée après tout ce temps passé dans les aéroports, mais son esprit a décidément du mal à se reconnecter.

Jusqu'à l'électrochoc. Ses yeux se posent sur une silhouette familière et c'est comme sortir la tête de l'eau. Elle a les larmes qui lui piquent les yeux, la gorge serrée et le bout des doigts qui picotent d'un soudain regain d'énergie, d'une excitation nouvelle. Elle connait ce jeune homme qui est posté à quelques mètres d'elle avec les bras ouverts, il fait même partie des gens qui lui ont le plus manqué durant son voyage et qu'elle avait eu le plus de mal à quitter lors de son départ. Young Won se tient là, son éternel bonnet sur la tête et soudain Kaia respire. Son visage presque éteint jusqu'ici s'illumine et ses jambes l'emportent vers lui à toute vitesse, elle qui ne se contentait que de vivoter jusqu'ici. Oublié les bagages, elle court à sa rencontre et se jette sur lui dès qu'elle en est assez proche, un couinement joyeux lui échappant alors qu'elle entoure son cou de ses bras et sa taille de ses jambes, le visage caché dans son cou. Elle respire, elle tremblotte un peu. Agrippée à lui tel un koala accroché à son arbre favoris, elle laisse échapper un rire à la fois joyeux et humide. Elle ne s'attendait pas à le voir là et elle se sent bête pour ça. Bien sur qu'il serait là. S'il y avait une seule personne à Séoul qui serait là le jour de son retour, c'était Young Won. La visage caché contre lui, elle sourit à en souffrir des zygomatiques, se saoule de son odeur familière, de sa présence et les minutes passée dans ce silence électrique sont longues. Des dizaines de gens passent à côté d'eux en le regardant du coin de l’œil. Certain avec bienveillance, certain avec émotion, certain avec désapprobation. Mais peu importe, Kaia est dans son monde et celui-ci ne s'étend qu'à Young Won. Même le brouhaha autour ne lui parvient pas alors qu'elle ravale ses larmes d'émotion et vient chuchoter contre son oreille d'une voix rauque et tremblante. « I missed you. »

Ses émotions et sa fatigue la rattrape et elle se sent bête d'en être aussi fébrile, mais c'est pourtant la toute simple vérité. Il lui avait manqué. Certes il était venu la retrouver à deux reprises, passer quelques semaines avec elle, mais ce n'était pas pareil. Ce n'était pas suffisant. Et quand bien même ils s'appelaient dès qu'ils en avaient l'occasion, à terme ça ne faisait que lui rappeler à quel point il était loin. Maintenant qu'il était là entre ses bras, elle peinait un peu à le lâcher. Lorsqu'elle trouve enfin le courage de déloger son visage de son cou et de plonger son regarde dans le sien, elle a les yeux vitreux, mais brillants. Peut-être plus encore que le sourire qu'elle lui adresse avant d'aller faire péter deux gros bisous sur chacune de ses joues. « Tu m'as manqué. » Elle l'a déjà dit et de toute façon il le sait très bien, mais elle a malgré tout besoin de lui dire. De lui dire jusqu'à se débarrasser de ce poids qui lui comprimait le cœur depuis quelques temps, jusqu'à trouver la force de se détacher de lui et de reposer les pieds au sol. Ça prendra un certain temps, mais finalement, elle descend de son perchoir avec un sourire méga watt, récupère ses bagages abandonnés à quelques mètres de là et son chien qui a fini de sauter de joie autour d'eux. Elle ne sait pas trop quoi dire, alors de sa main libre elle attrape celle de Young Won, se colle à lui et l'emmène avec elle vers la sortie. Kaia respire de nouveau, sa mélancolique léthargie oubliée dans le hall des arrivées. Elle est bêtement heureuse. Elle enfin de retour chez elle.



electric bird.

Tu peux prétendre être assez fort pour l’éviter mais le Crimson saura toujours te trouver.

Evolution de contexte en cours !

Tous aux abris, la Doyenne débarque !
Plus d'infos par ici !