Revenir en hautAller en bas



 
Nouveautés du mois
Venez vite voir les nouveautés du mois, par ici !
Chatbox du forum
N'hésitez pas à passer faire un tour sur la chatbox !
Plus on est de fous, plus on rit !
Avis aux nouveaux venus !
Ce mois-ci, c'est portes ouvertes chez les Beolsae.
N'hésitez donc pas à les rejoindre, si vous le souhaitez !
Les défis RP !
N'oubliez pas que vous pouvez gagner des points en
réussissant les défis RP ! Pour plus d'infos, c'est par ici !
Ils sont attendus
She's back oh ! #WONKA O1jeShe's back oh ! #WONKA O1jeShe's back oh ! #WONKA O1jeShe's back oh ! #WONKA O1je
Le deal à ne pas rater :
NIKE Chaussures de running REVOLUTION 5 – Homme – Noir et Gris
34.99 €
Voir le deal

 :: Le reste du monde :: Séoul

She's back oh ! #WONKA

Dam Young Won
Dam Young Won
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

She's back oh ! #WONKA She's back oh ! #WONKA Empty Ven 12 Avr - 20:36

she's back oh !
Tazhin Kaia & Dam Young Won
OOTD | Les technologies avaient du bon, Young Won serait le dernier à nier ce fait. Il était le premier à bénir les appels longues distances, les applications de communications, les facetimes et tout ce qui lui avait permis de garder contact avec sa meilleure amie pendant son voyage, ou plutôt son exile comme il aimait le dire. Deux ans, c’était long. Beaucoup trop. Tant et si bien que lorsque Young Won en avait eu l’occasion (c’est à dire à deux reprises), il était allé la rejoindre et s’était incrusté pendant quelques semaines pour rester avec Kaia. Mais ces opportunités s’étaient faites trop rares depuis la fin des études du jeune Dam, et cela faisait de très longs mois qu’il n’avait pas vu la belle. Et elle lui avait manqué cruellement, c’était là que Young Won ressentait les limites de la technologie. Parce que la chaleur d’une étreinte n’était pas transmissible par un simple appel, l’éclat pétillant des yeux de Kaia ne se voyait pas au travers d’un facetime et ce dernier moyen ne permettait pas de sentir une présence réconfortante à l’autre bout de la pièce. Non, les technologies permettaient un minimum de communications mais elles restaient froides et elles manquaient de tant de choses qui faisaient de Kaia, Kaia justement.  

Young Won allait sans doute loin dans la réflexion mais excusez-le, il avait très peu dormi cette nuit-là (il était probablement trop impatient) et le service du midi avait été, pour lui, un brin chaotique. Mais tout ça n’avait plus aucune importance alors qu’emmitouflé dans son manteau d’hiver et les mains enfoncées dans ses poches, il attendait que les portes s’ouvrent et lui rendent enfin Kaia.

L’écran affichait son avion comme étant atterri depuis un moment maintenant. A chaque fois que les portes s’ouvraient, il lançait un regard presque désespéré pour la voir ou au moins l’apercevoir. Comprenez-le, il avait froid, il était fatigué et il avait faim. Elle allait l’entendre pour l’avoir fait attendre aussi longtemps. Ce qu’il ne disait pas pour le moment, c’était surtout qu’elle lui manquait beaucoup trop. C’était quelque chose dont il n’avait pas l’habitude, et c’était même légèrement déroutant pour quelqu’un comme Young Won. Mais tout ça touchait enfin à sa fin alors que les portes s’ouvraient pour révéler Kaia, ses quelques bagages et son chien. Un sourire étira les lèvres de Young Won qui avança juste assez pour se rendre visible aux yeux de la jeune femme. Croisant enfin son regard, y trouvant cet éclat qu’il adorait tant, il ouvrit les bras ne sachant quoi faire d’autre, se disant qu’il n’avait plus que quelques secondes à attendre. Enfin, elle était là.
electric bird.




 
scratched out ☩
some days it doesn't take much to bring me down, but right now I'm floating above it all. so you can call till your voice is running out but I can't hear you now. i'm somewhere far away where you can't bring me down so I can't hear you now
Anonymous
Invité
Invité
Mes petits secrets

Re: She's back oh ! #WONKA She's back oh ! #WONKA Empty Mer 17 Avr - 21:22

she's back oh !
Tazhin Kaia & Dam Young Won
OOTD | Vingt-deux mois. Aujourd'hui c'était la fin de vingt-deux mois d'aventure. Pour être parfaitement précis, aujourd'hui était même le six cent cinquante et unième jour de voyage pour Kaia et elle rentrait enfin à Séoul pour y rester. Pour y retrouver un rythme de vie normal. Après des dizaines de semaines passées à vagabonder, à se goinfrer des beautés du monde (et de la cuisine du monde aussi, cette fille est un gouffre après tout), à aller à la rencontrer de cultures différentes, de gens aux modes de vies, aux philosophies différentes. Après des semaines de découvertes, d'émotions, de rires et de pleurs, elle rentrait enfin à Séoul. Et dire qu'elle en était contente serait un euphémisme.

Kaia avait tout prévu, tout envisagé avant de partir. Elle s'était préparée aux éventuelles blessures, à se retrouvée perdue en milieu inconnu, à perdre des affaire importantes, elle avait même envisagé la possibilité d'être obligée de rentrer avant la fin. Ce qu'elle n'avait pas prévu c'était la fatigue. Enfin si, elle savait que des journées entières de randonnée, de passer d'un pays à l'autre toujours en mouvement, toujours à la recherche de trucs à faire pour profiter au maximum de l'expérience, c'était quelque chose de fatiguant. Une fatigue physique en tout cas. Et certainement une fatigue de l'esprit qui doit tout emmagasiner en très peu de temps, qui est tout le temps en éveil, émoustillé. La fatigue qu'elle n'avait pas prévu c'était la fatigue affective, la fatigue de la distance. La distance la séparant des siens, de sa famille, de ses amis, de sa zone de confort. Certes elle avait constamment eu son frère à ses côtés et elle avait rencontré plus de gens en deux ans que certaine personne en rencontrent en une vie. Ça ne l'avait pas empêché de se sentir seule parfois. Tout simplement parce qu'il y a des jours où ceux qu'on aimerait avoir à nos côtés sont à des milliers de kilomètres de là et que le plus proche qu'on puise être d'eux à ce moment là, c'est en leur parlant derrière un écran. Une sorte du mal du pays peut-être, une fatigue à laquelle elle pensait être habituée après des années à vivre loin de sa famille. Mais non, même si elle n'avait pas eu une seule seconde pour se laisser aller, la fatigue émotionnelle était toujours là, juste un peu différente. Cette fatigue, elle l'avait laissé déborder et s'en était débarrassé d'une partie ces deux dernières semaines qu'elle avait passé avec ses parents et ses deux frères sur l'île de Jeju. Elle avait eu l'occasion de passer plusieurs semaines en leur compagnie pendant leur passage au États-Unis, mais elle était encore, à ce moment là, dans le mouvement, dans l'effervescence de l'aventure alors elle ne s'était pas bien rendue compte à quel point elle en avait eu besoin de les avoir tout près comme ça, de les retrouver. Ces deux dernières semaines marquaient son retour en Corée, la fin de l'aventure et cette fois elle s'en était bien rendu compte. Il était temps qu'elle retrouve sa vie, elle en avait besoin.

Elle n'avait que des bons souvenirs et serait certainement partante pour remettre ça d'ici quelques années, mais lorsque son avion touche le sol et qu'elle attrape son chien et ses baguages, Kaia a un poids sur les épaules, elle se sent comme compressée, comme coincée sous l'eau. Privée de certain de ses sens. Le nez rivé sur son téléphone où s'affichent les nombreux messages de son frère resté à Jeju encore quelques jours avec des copains, elle a le sourire, mais l'esprit cotonneux. Enfin entourée d'une langue familière, elle est comme dans de l'ouate alors qu'elle suit le mouvement de la foule sans trop réfléchir. Elle arrive finalement dans le grand hall des arrivées de l'aéroport et elle s'arrête. Elle n'attend personne, mais elle est arrêtée là, tentant de revenir à la surface, de se dire "ça y est cette fois je rentre chez moi" et pourtant cette léthargie qu'elle se traine depuis plusieurs jours ne la quitte toujours pas. Alors elle avance un peu sans trop savoir où elle va. Il lui faut un taxi ou trouver le métro, elle devrait être habituée après tout ce temps passé dans les aéroports, mais son esprit a décidément du mal à se reconnecter.

Jusqu'à l'électrochoc. Ses yeux se posent sur une silhouette familière et c'est comme sortir la tête de l'eau. Elle a les larmes qui lui piquent les yeux, la gorge serrée et le bout des doigts qui picotent d'un soudain regain d'énergie, d'une excitation nouvelle. Elle connait ce jeune homme qui est posté à quelques mètres d'elle avec les bras ouverts, il fait même partie des gens qui lui ont le plus manqué durant son voyage et qu'elle avait eu le plus de mal à quitter lors de son départ. Young Won se tient là, son éternel bonnet sur la tête et soudain Kaia respire. Son visage presque éteint jusqu'ici s'illumine et ses jambes l'emportent vers lui à toute vitesse, elle qui ne se contentait que de vivoter jusqu'ici. Oublié les bagages, elle court à sa rencontre et se jette sur lui dès qu'elle en est assez proche, un couinement joyeux lui échappant alors qu'elle entoure son cou de ses bras et sa taille de ses jambes, le visage caché dans son cou. Elle respire, elle tremblotte un peu. Agrippée à lui tel un koala accroché à son arbre favoris, elle laisse échapper un rire à la fois joyeux et humide. Elle ne s'attendait pas à le voir là et elle se sent bête pour ça. Bien sur qu'il serait là. S'il y avait une seule personne à Séoul qui serait là le jour de son retour, c'était Young Won. La visage caché contre lui, elle sourit à en souffrir des zygomatiques, se saoule de son odeur familière, de sa présence et les minutes passée dans ce silence électrique sont longues. Des dizaines de gens passent à côté d'eux en le regardant du coin de l’œil. Certain avec bienveillance, certain avec émotion, certain avec désapprobation. Mais peu importe, Kaia est dans son monde et celui-ci ne s'étend qu'à Young Won. Même le brouhaha autour ne lui parvient pas alors qu'elle ravale ses larmes d'émotion et vient chuchoter contre son oreille d'une voix rauque et tremblante. « I missed you. »

Ses émotions et sa fatigue la rattrape et elle se sent bête d'en être aussi fébrile, mais c'est pourtant la toute simple vérité. Il lui avait manqué. Certes il était venu la retrouver à deux reprises, passer quelques semaines avec elle, mais ce n'était pas pareil. Ce n'était pas suffisant. Et quand bien même ils s'appelaient dès qu'ils en avaient l'occasion, à terme ça ne faisait que lui rappeler à quel point il était loin. Maintenant qu'il était là entre ses bras, elle peinait un peu à le lâcher. Lorsqu'elle trouve enfin le courage de déloger son visage de son cou et de plonger son regarde dans le sien, elle a les yeux vitreux, mais brillants. Peut-être plus encore que le sourire qu'elle lui adresse avant d'aller faire péter deux gros bisous sur chacune de ses joues. « Tu m'as manqué. » Elle l'a déjà dit et de toute façon il le sait très bien, mais elle a malgré tout besoin de lui dire. De lui dire jusqu'à se débarrasser de ce poids qui lui comprimait le cœur depuis quelques temps, jusqu'à trouver la force de se détacher de lui et de reposer les pieds au sol. Ça prendra un certain temps, mais finalement, elle descend de son perchoir avec un sourire méga watt, récupère ses bagages abandonnés à quelques mètres de là et son chien qui a fini de sauter de joie autour d'eux. Elle ne sait pas trop quoi dire, alors de sa main libre elle attrape celle de Young Won, se colle à lui et l'emmène avec elle vers la sortie. Kaia respire de nouveau, sa mélancolique léthargie oubliée dans le hall des arrivées. Elle est bêtement heureuse. Elle enfin de retour chez elle.



electric bird.
Dam Young Won
Dam Young Won
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: She's back oh ! #WONKA She's back oh ! #WONKA Empty Mar 9 Juil - 19:04

she's back oh !
Tazhin Kaia & Dam Young Won
OOTD | L’étudiant était plutôt sociable, il avait un petit cercle d’amis, un cercle de connaissances assez important et il avait quelques personnes proches (dont ses parents) avec qui il pouvait aller plus loin dans l’expression de ses idées et de ses émotions. Mais au milieu de toutes ces personnes, Kaia était unique. Il n’y avait qu’avec elle qu’il s’accordait à dire ou ressentir certaines choses. C’était sans doute cette proximité et cette liberté totale d’expression et de comportement qu’il avait avec elle qui menaient les gens à les penser en couple. Mais c’était encore plus fort que ça. Pour Young Won, son amitié avec Kaia était plus riche que tout ça. Il savait depuis longtemps que l’âme sœur n’était pas forcément la personne dont on tombait amoureux. C’était différent, c’était plus complexe et ça n’en était que plus beau. C’était sans doute ce lien si fort qui avait fait qu’elle lui avait tant manqué, le fait qu’elle était la seule avec qui il s’accordait une liberté totale. Avoir la possibilité de la retrouver, c’était comme pouvoir enfin respirer à plein poumons de nouveau.

D’ailleurs, en croisant enfin le regard de sa meilleure amie, il inspira, ne s’étant pas rendu compte qu’il retenait sa respiration jusque-là. Il se prépara à encaisser le choc lorsqu’il l’a vit arriver vers lui en courant, sentant l’excitation de la retrouver et de la serrer dans ses bras pulser dans ses veines. Malgré le fait qu’il se soit positionné de façon à la réceptionner du mieux possible, l’impact lui coupa le souffle lorsque Kaia lui sauta dessus. Néanmoins, il était hors de question de la lâcher. Il fît un léger pas en arrière emporté par l’élan de la jeune femme, et la maintint contre lui en passant un bras derrière sa jambe droite et l’autre dans son dos. Il inspira profondément l’odeur de Kaia, le nez enfoui dans ses cheveux alors que le visage de la jeune femme avait trouvé refuge dans son cou.  

Il la serra encore plus fort contre lui en entendant sa voix tremblante, un sourire tendre aux lèvres. « Missed you too. » Parvint-il à articuler dans un souffle, la gorge nouée autant par l’émotion que par le fait de la porter et la serrer dans ses bras. Comme si elle avait compris que l’endurance de Young Won n’était pas des meilleures, Kaia reposa enfin les pieds sur terre, non sans arracher un léger rire au presque-coréen, en l’embrassant de deux « baisers de grand-mère » comme il les appelait. C’était presque en gentleman qu’il se proposa pour prendre les bagages de la jeune femme, la laissant seulement s’occuper de son chien qu’il salua quand même de quelques caresses mais surtout d’un « tu manques à ta chérie ! », ponctué d’un petit rire. Tout en tenant la main de Kaia, il passa les portes de l’aéroport, pour la mener à sa voiture. Il avait du mal à se dire qu’elle était bel et bien là, mais surtout qu’elle n’allait pas repartir. Il avait attendu son retour avec une impatience non dissimulée, et c’était presque irréel de se dire que l’attente prenait finalement fin.  

Une fois toute la marchandise chargée (la bête à poils et Kaia compris), Young Won se tourna vers elle.  « Plusieurs programmes s’offrent à toi ma belle. » Il leva la main, le point fermé avec seulement l’index levé. « Option un : on rentre chez toi pour que tu déballes tes affaires, t’installes à nouveau et te poses un petit peu. » Il leva ensuite son majeur. « Option deux : on va chez moi, Aakia retrouve sa dulcinée et on profite de l’appart’ pour glander mais surtout que tu me racontes tout ce que tu as fait sans moi. J’ai pris ma journée, t’inquiète pas pour ça. » Rien que pour elle oui. Mais c’était surtout qu’il détestait l’idée de la savoir dans le métro et toute son agitation à peine descendue de l'avion, le pire retour au pays possible. Il leva ensuite son annulaire. « Option trois : on passe prendre Asa et on va se balader. » Sous-entendant passer du temps ensemble, papoter, profiter, se retrouver... Il leva enfin son auriculaire. « Option quatre : ton option à toi. » Et il se tourna vers le volant pour mettre le contact, attendant les consignes de sa meilleure amie.
electric bird.




 
scratched out ☩
some days it doesn't take much to bring me down, but right now I'm floating above it all. so you can call till your voice is running out but I can't hear you now. i'm somewhere far away where you can't bring me down so I can't hear you now
Anonymous
Invité
Invité
Mes petits secrets

Re: She's back oh ! #WONKA She's back oh ! #WONKA Empty Sam 20 Juil - 1:48

she's back oh !
Tazhin Kaia & Dam Young Won
OOTD Morte à l'intérieur, c'était presque comme ça qu'on aurait pu décrire Kaia lorsqu'elle était montée dans l'avion ou même lorsqu'elle en était descendue, comme anesthésié de toute émotion de base et il lui avait suffit de croiser le regard de Young Won pour que tout lui revienne d'un coup en pleine tronche. Une effervescence la faisant presque trembler de tout ses membres alors qu'elle sert la main de son ami dans la sienne, la sert probablement un peu trop fort même. Des semaines qu'elle fait une liste mentale de toutes les choses qu'elle veut faire avec Young Won une fois rentrée au pays. Une liste de toutes les choses qu'elle veut lui dire, veut lui montrer, toute les choses qu'elle veut savoir et demander et malgré tout, alors qu'elle peine à détourner les yeux du jeune homme contre lequel elle est collée, elle est rendue muette. Elle n'a plus la moindre idée, ou peut-être justement qu'elle en a trop. Elle ne sait pas par où commencer et ce n'est que parce qu'elle est bien trop heureuse de le retrouver qu'elle ne se met pas hurler de frustration.

Heureusement, Young Won est son superhéros, comme toujours et lorsqu'ils sont enfin installés dans sa voiture, il calme son esprit à la fois fébrile et en pleine tumulte en lui proposant quelques petits programmes de base pour se retrouver. Le seul soucis étant que tous les programmes proposés lui plaisent beaucoup et qu'à chaque fois qu'elle entrevoie l'un d'entre eux, une dizaine d'autres programmes lui viennent et Kaia regrette, non pas pour la premier fois de sa vie, la non-existance des journées de plus de 24h. Elle veut tout faire, tout de suite, elle veut tout savoir tout de suite et elle réalise qu'ils ne rattraperont pas les moins passés loin de l'autre en une journée, alors elle prend un profonde respiration et ferme les yeux pour tenter de se reconcentrer sur ce qui est vraiment important, fondamental. Lorsqu'elle rouvre les yeux c'est pour les poser sur le visage bienveillant de son ami, un sourire au coin des lèvres alors qu'elle l'observe silencieusement quelques longues secondes. Cherchant dans ces trais qu'elle connait par coeur, quelque chose qui aurait changé, une preuve qu'elle était partie trop longtemps. Elle se perd dans ses yeux en amande où brille une éternelle lueur chaleureuse. Son regard se balade sur ses trais masculins et pourtant délicats d'une certaine façon, passe par sa bouche en cœur au coin de laquelle semble toujours planer un presque imperceptible sourire affectueux pour revenir à ses yeux et elle se rend compte que si elle ne sait pas par où commencer ce n'est pas parce qu'il y a trop de choses qu'elle veut faire avec son meilleur ami, mais parce qu'une toute petite partie d'elle n'a pas encore bien réalisé que cette fois leur temps ensemble n'est plus compté, elle ne va nulle part, ils ont de nouveau tout le temps du monde. Alors peut-être qu'il a les cheveux un peu plus long que dans son souvenir ou qu'il a perdu un peu du bronzage qu'il avait l'été dernier la dernière fois qu'ils s'étaient vu en personne, mais c'est toujours le même Young Won face à elle, même après tout ce temps.

Ils ont tout le temps, personne ne va nul part et c'est lorsqu'elle enregistre enfin cette information que Kaia se laisser aller sur le siège, un peu plus sereine, un sourire paisible au coin des lèvres. « Eum... j'ai pas tellement envie de rentrer au dortoir tout de suite... » Lance-t-elle doucement, presque timidement. Même si elle est impatiente de retrouver ses quartiers, de rencontrer les petits nouveaux, de retrouver les anciens, elle est fatiguée et fébrile et sait qu'elle serait bien trop vite submergée par tout ce monde, par toutes ces choses à faire, toutes ces choses à dire... Et puis en deux ans, peut-être que tout à changé chez les sango et Kaia a sa dose de découverte pour les dix prochaines années à venir ! Tout ce qu'elle veut c'est retrouver ses repères, ses habitudes, s'envelopper de quelque chose de simple et de familier. Alors,si deux minutes plus tôt choisir quoi faire lui semblait être une tâche impossible, c'est pourtant avec une facilité déconcertante qu'elle répond enfin à la question de Young Won. « Je meurs de faim. On pourrait passer chercher un truc à manger et rentrer chez toi ? C'est moi qui offre et on ne discute pas. En plus je suis certaine qu'Aakia est aussi impatient que moi de retrouver Asa. Et puis ce soir on pourrait peut-être passer au resto ? J'ai envie de revoir ta maman aussi. Oh et bien entendu, cette nuit je squatte ton lit donc si t'as un rencard, ça serait avisé de la prévenir qu'elle a droit au canapé et aux deux toutous pour lui tenir compagnie et rien de plus. » Sur ce Kaia lui offre un sourire mégawatt avec un éclat de douce espièglerie et monte un peu le chauffage alors qu'ils prennent enfin la route et que par la fenêtre, retrouve un paysage qui n'a rien de tout ce qu'elle a pu voir ces deux dernières années, mais qui lui aura pourtant manqué plus qu'elle aurait cru ça possible. « Does your mother know i'm back ? » Kaia demande distraitement alors qu'elle chipote à la radio, cherche quelque chose de joyeux, mais d'aussi assez calme pour être un bruit de fond confortable à leurs retrouvailles, ne trouvant rien qui lui plaise vraiment, elle plonge dans son sac et en ressort son téléphone. La première chose qu'elle fait n'est toute fois pas de choisir de la musique, mais de se pencher par dessus la console centrale pour coller sa joue contre celle de Young Won, une fois qu'ils sont arrêtés à un feu rouge bien entendu, avec un sourire gigantesque, presque exagéré et de tout aussi grands yeux et de prendre une photo d'eux avant de l'envoyer. « Now she knows ! » Elle branche finalement son téléphone et met tourner une playlist assez douce que Young Won et elle avait composé il y a des années de ça, lovés sur le sofa de son appart par une soirée pluvieuse. Lorsqu'elle se réinstalle confortablement sur le siège, tournée vers son ami, elle se perd une fois de plus dans la contemplation de celui qui était son roc depuis des années maintenant, comme si le lâcher des yeux une seule seconde c'était prendre le risque qu'il disparaisse soudainement. Ils avaient tellement de choses à se dire, tellement de temps à rattraper, mais à cet instant là il n'y a qu'une chose que Kaia voulait savoir. « Comment tu vas ? » Question bidon pour la plupart des gens, mais Kaia n'est pas une fervente utilisatrice des "comment tu vas ? oh ça va et toi ? oh bah ça va" et Young Won et elle étaient sur la même longueur d'onde depuis suffisamment longtemps pour qu'elle ne s'inquiète pas. Elle savait qu'il comprendrait les millions de questions que contienne ce "comment tu vas" empli de tendresse, de curiosité et de dévouement qu'elle n'utilise que pour ceux qui comptent vraiment.



electric bird.
Dam Young Won
Dam Young Won
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: She's back oh ! #WONKA She's back oh ! #WONKA Empty Mer 23 Oct - 20:45

she's back oh !
Tazhin Kaia & Dam Young Won
OOTD | Pour certaines personnes, les silences étaient pesants, les moments à se regarder dans les yeux, juste à s’observer, à apprécier la présence de l’autre en se plongeant dans son regard ou dans l’observation de son visage. Mais cet exercice-là était un de ceux parfaitement maîtrisés par Kaia et Young Won. Et lorsque la jeune femme le détailla, l’américain ne se sentit pas gêné un instant, il la regardait lui aussi, savourant le plaisir d’avoir retrouvé sa meilleure amie. Pour plaisanter, il dirait presque qu’ils étaient comme un fil et une aiguille, impossible de fonctionner l’un sans l’autre. Oui c’était bien ça, il avait enfin l’impression qu’il allait pouvoir fonctionner normalement après tout ce temps à attendre le retour de la belle. Lorsqu’elle était en Corée, ils ne se voyaient pas forcément tous les jours, mais elle était là, à porter de main, juste un coup de fil (ou pas d’ailleurs) l’un de l’autre pour se retrouver et passer un moment ensemble.

Un sourire aux lèvres, il l’écouta confirmer ce qu’il pensait, il ne l’imaginait pas vouloir rentrer aux dortoirs immédiatement, et honnêtement, le programme qu’elle proposait était hautement à son goût. « Y a pas de date à virer t’inquiète. » Dit-il en souriant amusé par la jalousie de Kaia et à la façon qu’elle avait là de lui demander si elle allait le retrouver mais devoir le partager avec une éventuelle petite-amie ou non. Se concentrant sur la route, il la laissa bidouiller avec l’autoradio encore trop habitué à la voir faire malgré tout ce temps loin l'un de l'autre. Il détestait le trafic de l’aéroport au centre de Séoul, mais il était prêt à ce sacrifice pour sa meilleure amie. Il lâcha un rire à l’espièglerie de la jeune femme, se rendant compte à quel point ça lui avait manqué. « She knew anyway. She was thrilled to know you were coming back. » Dit-il après avoir posé sur la photo, et aussi avec une pointe d’ironie. La mère de Young Won aimait beaucoup Kaia, c’était un fait, mais elle aurait aussi aimé qu’il se trouve une petite amie pendant l’absence de la jeune femme.  

Tout en conduisant, il prit la main de la jeune femme et la serra dans la sienne. Il posa leurs mains l’une dans l’autre sur le siège de la jeune femme, tenant le volant à une main. « En tout cas c’est parfait. Je te propose de nous arrêter à notre resto coréen préféré et d’aller chez moi. Ensuite je veux que tu me racontes toutes les choses que t’as oublié de me raconter au téléphone, et je ferais pareil. » Il eut un sourire en coin, parce qu’il était certain qu’il y avait des choses qu’ils avaient mutuellement omis (volontairement ou non). Il attendit d’arriver au feu rouge pour regarder Kaia en répondant à sa question. « Je vais mieux maintenant. » Il effectua une pression affectueuse sur sa main trop froide à son goût, sous entendant qu’il allait mieux grâce au retour de la jeune femme. « Et toi ? » Lui demanda-t-il sans la quitter des yeux. Enfin, jusqu’à ce qu’un assourdissant coup de klaxon le poussa à constater que le feu était passé au vert (probablement depuis un moment) et de se remettre en route, non sans lâcher un « shut up you moron » tout en faisant. Après un léger silence, il se tourna vers Kaia, un fin sourire aux lèvres. « J’ai à la fois l’impression que t’es pas partie, c’est trop naturel de t’avoir là, et en même temps, j’ai l’impression que t’es pas encore avec moi. » Il lâcha un petit rire. « La preuve que t’es pas autorisée à repartir. It fucks me up. » Et il entra enfin dans Séoul, encore une vingtaine de minutes, et ils pourraient se prendre à manger avant de rentrer.
electric bird.




 
scratched out ☩
some days it doesn't take much to bring me down, but right now I'm floating above it all. so you can call till your voice is running out but I can't hear you now. i'm somewhere far away where you can't bring me down so I can't hear you now
Anonymous
Invité
Invité
Mes petits secrets

Re: She's back oh ! #WONKA She's back oh ! #WONKA Empty Dim 17 Nov - 4:34

she's back oh !
Tazhin Kaia & Dam Young Won
OOTD Le ciel est gris au dessus de Séoul, presque blanc même et le vent est froid, piquant. Pourtant, perchée au bout de son siège passager bien au chaud, Kaia trouve la journée soudainement charmante et radieuse. Elle a le nez collé à la fenêtre, littéralement, au point qu'elle fait de la buée sur la vitre en respirant, à deux doigts d'y dessiner des petits coeurs si seulement elle n'avait pas tant de choses avec lesquelles se refamiliariser là-dehors. Et si elle n'avait pas déjà passé une vingtaine de minutes à faire ça sur le hublot de l'avion quelques heures plus tôt aussi, accessoirement.  Elle regarde les champs, les maisons, les gratte-ciels passer comme si c'était la première fois, elle se saoule de cet environnement familier et pourtant devenu comme étranger. Elle profite aussi de sa position pour cacher à Young Won un petit sourire satisfait lorsqu'il lui confirme qu'il n'y avait pas de date à mettre à la porte en arrivant chez lui. Pas qu'elle n'aurait pas apprécié qu'il lui ai caché avoir quelqu'un en vue, mais presque. Puis il est notoirement connu et il ne viendrait même pas à l'idée de l'accusée d'en rougir, que Kaia n'est pas partageuse quand il s'agit de son Woonie. Tout au plus elle prendra un air légèrement contrit face à la maman de Young Won l'espace de deux-trois secondes pour donner le change, mais après faut pas trop lui en demander. C'est d'ailleurs dans ce domaine d'idée que se risque Young Won lorsqu'il lui répond, non sans une pointe subtile d'ironie, que la dite maman est plus qu'impatiente de la revoir. Kaia n'en doute pas un instant, n'a jamais douté de l'affection que la maman de son meilleur ami lui porte. Raison pour laquelle elle ne peut que sourire, blaguer et en rajouter une couche avec un coeur d'enfant lorsqu'entre deux douceurs elle a droit au "il ne se trouvera jamais personne si vous passez tout votre temps collés l'un à l'autre comme deux malasadas trop cuits dans un bol tu sais !" désormais culte. Diffusé et rediffusé avec plus ou moins de subtilité selon la saison et selon l'humeur. Cette fois elle se détourne du paysage qui défile à leurs côtés pour lancer un sourire gigantesque à la fois fière et farceur à son ami. « Aha, what can say ? She loves me ! » Elle rit silencieusement l'espace d'une seconde avant de baisser les yeux vers la main qui s'est furtivement emparé de la sienne avec un froncement de nez typique de la Kaia qui tente de supprimer une moue de pure adoration ou de satisfaction coupable, qui essaye de ne pas laisser apparaitre un sourire béatement bien heureux sur son visage déjà bien assez niais comme ça.  Elle fixe leurs doigts entrelacés, ronronne presque de la chaleur qui émane de son ami. Une chaleur agréable pour le corps, l'âme et l'esprit. Elle l'écoute distraitement en jouant avec ses doigts, mais lorsque les mots "resto coréen préféré" est émis elle relève de grands yeux remplis d'étoiles, presque vibrante d'excitation. « TELLEMENT !! I want jajangmyeon soooo bad ! J'ai envie de salade aussi, je sais pas pourquoi. J'ai toujours envie de salade tu vas me dire, mais là c'est genre big time, like pregnant woman craving !  Ca fait une semaine que je mange du thon sous toutes ses formes, je sais pas ce qu'ont mes parents avec le thon en ce moment, mais j'ai sincèrement envisagé la possibilité qu'ils aient tenté de faire de la contrebande, que ça ait foiré et qu'ils aient donc un stock à écouler. Oh en parlant de bouffe je t'ai déjà dit qu'aussi bizarre que ça puisse être, les meilleurs dimsum que j'ai jamais mangé, c'était pas en Chine mais c'était au Kazakhstan ? Sérieux la devanture du resto payait pas de mine, en plus on comprenait rien de ce qui était écrit sur l'enseigne, mais c'était une vraie tuerie ! On ira ensemble un jour ! Enfin bref c'était une fuite de cerveau gratuite, on s'en fout ! J'ai faim. »

Elle reprend son souffle, baisse les yeux une fois de plus vers leurs mains jointes et sourit avant d'ajouter, soudain presque fébrile. « Faisons comme ça. Mais faudra être patient avec moi ok ? J'ai l'impression que j'ai tellement de choses à te dire, que je ne sais pas trop par où commencer... » Le timing est parfait, lorsque Kaia relève les yeux de leurs deux mains avec un sourire presque timide, Young Won s'est arrêté à un feu rouge et plonge ses beaux yeux chocolat dans les siens en lui avouant qu'il va mieux maintenant. Cette fois la jeune femme ne cache pas son sourire bien heureux, et serre à son tour la main de son ami dans la sienne. Elle n'ignorait pas que la distance avait été aussi difficile pour lui que ça ne l'avait été pour elle, mais c'était agréable à entendre. Un réconfort dont elle ne pensait même pas avoir besoin, l'affirmation claire et ferme qu'elle n'avait pas été la seule à le ressentir au plus profond d'elle, comme une sorte de vide que rien, pas même l'excitation de deux ans de découvertes plus incroyables les unes que les autres, ne pouvait combler. Plongée dans les yeux de son ami, elle s'apprête à répondre à sa question lorsqu'un coup de klaxon la fait sursauter tel un chat près d'une porte qui claque et elle lance une moue faussement courroucée au pare-brise arrière. D'où qu'on se permet chez ces mécréants de klaxonner ses retrouvailles avec son MOH perso non mais, le toupet des gens parfois !
Un silence confortable retombe sur les deux compères et Aakia. Kaia est de nouveau dans ses pensées qui s'élancent à mille à l'heure et en même temps elle reste bloquée sur "Et toi ?". Depuis deux trois jours, alors que son retour définitif au bercail se rapprochait un peu plus chaque heure, elle n'avait pas trop pris le temps de savoir ce qu'elle ressentait, usant de toute son énergie pour profiter des derniers moments de son périple et de sa famille. Et elle, comment elle allait ? C'était une bonne question. Entre deux questionnements internes, Kaia porta, sans faire attention, l'index de sa main libre contre ses lèvres pour y coller un bisou avant d'aller poser délicatement le dit index ainsi sanctifié contre la joue de son ami, les yeux un peu vides typiques de la Kaia qui est en plein débat intérieur, qui aimerait verbaliser tellement de chose, mais ne sait pas trop comment. Une habitude candide, qu'elle avait perdu ces deux dernières années, mais qui lui était revenu tellement naturellement que peut-être était-ce une réponse en soi. « Je me sens comme dans un concours d'hyperboles. Comme si toutes mes émotions étaient exagérées. Tu sais ce sentiment d'émoi lorsque t'as trouvé le mot parfait pour verbaliser le degré de satisfaction que te procure quelque chose et ce moment de total désespoir trois secondes plus tard lorsque tu te rends compte que c'est pas encore assez fort, mais que t'es pas sur que la linguistique puisse t'offrir mieux ? C'est comme ça. C'est comme si un tout petit bout de mon cerveau redoutait encore de se réveiller dans une tente au beau milieu d'une plaine déserte du Kansas et de devoir attendre encore des mois avant de te revoir. C'est troublant, c'est exténuant. » Toujours compter sur Kaia pour une réponse précise et cartésienne. Entre ça et parler en alexandrins, il n'y a qu'un pas. Sans trop s'en rendre compte Kaia porte une nouvelle fois son index contre ses lèvres et vient poser un nouveau fingerkiss sur la joue de son ami avant que son regard ne s'éclaire un petit peu, s'alliant à un sourire sincère pour prouver qu'elle a délaissé ses pensées l'espace d'un instant pour être présente de corps et d'esprit à 100%. « Mais je vais bien. Mieux moi aussi. Et je ne vais nulle part de si tôt. » Un silence d'une demi seconde et Kaia ajoute dans la hâte «  Sauf aux toilettes, dès qu'on arrive au resto, mais après je te quitte plus promis ! » Elle brandit fièrement son petit doigt comme pour sceller sa pinky promise toute seule, se met à chantonner tout bas en tapant la mesure du pied, un léger sourire aux lèvres. Oui, elle va bien, elle va mieux. Un peu plus chaque seconde.

Lorsqu'ils arrivent à quelques rues du restaurant qu'ils avaient l'habitude de fréquenter assez régulièrement, Kaia ne tient plus en place et ça n'a presque rien à voir avec des toilettes. Elle se tortille dans son siège, à la limite de se mettre à émettre des petits piaillements aigus à chaque fois que ses yeux se posent sur quelque chose qu'elle reconnait, sur quelque chose qui n'a pas bougé, pas changé, toujours là comme si elle n'était jamais partie. Et lorsque Young Won se gare enfin près du restaurant, Kaia est hors de la voiture avant même qu'il ait coupé le moteur. Elle sautille sur place et lorsque Young Won arrive à sa hauteur, elle lui attrape gaiment le bras et le tire avec elle au gré des grondements de son ventre affamé. Elle le délaisse à l'instant même qu'ils ont franchi la porte d'entrée, non sans avoir glissé quelques billets dans sa main et un vrai baiser sur sa joue, lui faisant pleinement confiance pour commander tout ce dont ils auraient besoin pour se faire un super gueuleton une fois rentrés. Ce n'est que de retour dans la voiture quelques minutes plus tard, leurs petits plats qui sentent bon le retour au bercail sur les genoux, (parce qu'on ne peut pas compter sur Aakia pour les surveiller, sachez-le) qu'elle se rend compte d'un truc. « Ils ont repeint les toilettes ! » Vous êtes sur Kaia Découvertes, la chaine la plus What The Fuck du pays.



electric bird.
Dam Young Won
Dam Young Won
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: She's back oh ! #WONKA She's back oh ! #WONKA Empty Jeu 26 Mar - 21:20

she's back oh !
Tazhin Kaia & Dam Young Won
OOTD | Aussi bavard Young Won pouvait-il être, il était vrai qu’il avait des épisodes où il était difficile de le faire taire (c’était d’ailleurs dans ces moments qu’on pouvait entendre chez lui un léger zozotement), il savait aussi se taire lorsque c’était sa meilleure amie qui avait des choses à dire. Ils leur avaient fallu du temps pour qu’ils en arrivent à ce niveau d’intimité et se connaissent aussi bien, mais le jeune homme savait reconnaître quand Kaia passait en mode « talkative » (et il s’enorgueillait de la voir dans un tel état d’enthousiasme). Il l’écoutait avec attention, tout en conduisant, s’assurant aussi qu’elle prenait des respirations de temps à autre. C’était ça qui lui avait manquait, tous ces petits détails que la distance gommait dans les mémoires, ces petites choses qui faisaient partie intégrante de la personnalité de l’autre. Young Won avait l’impression de redécouvrir la jeune femme alors qu’il pouvait presque prétendre qu’il la connaissait par cœur. « I got it you’re starving. » Se contenta-t-il de répondre, notant qu’elle pensait déjà à repartir malgré tout. Roulant tranquillement vers ce programme qui leur plaisait à tous les deux, il faut dire qu’il ne doutait pas que le plus important était qu’ils soient ensemble.  

Comme dans une expérience extra-corporelle, Young Won avait vraiment du mal à réaliser que Kaia était là. Pourtant, ils en avaient passé des longs moments à énumérer des endroits où ils devraient aller ensemble à son retour, et des choses qu’ils devraient faire lorsqu’ils se retrouveraient. Mais la jeune femme n’était pas la seule à être submergée par son retour, il l’était aussi. Partagé entre la joie de la voir revenir, toutes ces choses qu’il avait envie de lui raconter, toutes ces choses qu’il avait hâte d’entendre et tous ces projets qui allaient enfin prendre vie. C’était presque trop pour un organisme, un ordinateur aurait déjà fait un shutdown avec écran bleu, heureusement l’être humain pouvait supporter plus. « Tu m’préfères à des nuits sous une tente au Kansas en tout cas. » Dédramatisa-t-il, comprenant ce qu’elle voulait dire sans pour autant le comprendre. C’était ça aussi avec Kaia parfois, et c’était sans doute pour ça qu’ils passaient encore autant de temps ensemble sans jamais se lasser. « Missed you too. » Finit-il par sourire à Kaia, levant lui aussi son petit doigt pour sceller cette promesse de rester ensemble pour les heures, et qui sait, les jours à venir. Tout en conduisant, du coin de l’œil, il regardait Kaia s’émerveiller de toutes ces petites choses qu’elle redécouvrait. Il avait l’impression de voir une enfant à Disney Land, les yeux brillants à chaque petit détail qu’elle remarquait.  

Arrivés au restaurant, ils se séparèrent, presque à contre cœur pour Young Won qui regretta déjà la prise que sa meilleure amie avait eu sur son bras. L’avait-il rêvé ? Être sans elle après si peu de temps après l’avoir retrouvée lui donnait la sensation que tout n’avait été qu’une illusion, même si ce n’était que pour quelques minutes. La seule chose palpable, c’était ces billets qu’elle lui avait glissé en main et avec lesquels il paya en partie leur commande : tous les plats qu’ils préféraient dans ce restaurant. Enfin, après quelques dizaines de minutes, ils se retrouvèrent dans la voiture et Young Won n’attendit pas pour démarrer et prendre la direction de son appartement. À peine quelques secondes après, il éclata de rire à la remarque de Kaia. « No shit !! » Surjoua-t-il. Il secoua doucement la tête. « Ça fait un moment en fait mais c’est vrai. » Il prit un air faussement horrifié. « J’ai oublié de te raconter ce détail ! » Il reporta son attention sur la route, prenant un virage, puis au bout de quelques mètres, entra dans un parking souterrain. Trouvant rapidement sa place attribuée, il gara sa voiture et en sorti rapidement pour aller récupérer les sachets dans le coffre (ils n’avaient pas risqué de les mettre à porter Aakia). « Bon tu verras, dans l’appart rien à changer. À part mes plantes. J’ai dû les remplacer, elles ont pas survécu à la vie avec moi. Pourtant j'ai essayé la fameuse technique où faut leur parler et leur dire des trucs sympa. Rien n'y fait. » Il haussa les épaules. « Si celles-là crèvent aussi, je lâche l’affaire. Je suis pas un tueur en série moi. » Et il prendrait des plantes artificielles, même s’il savait que pour les énergies dans un espace, les plantes étaient vraiment importantes. Aidant la jeune femme avec ses affaires pendant qu’elle s’occupait de son chien, ils rejoignirent ensemble l’ascenseur pour finalement arriver à l’appartement de Young Won. De derrière la porte, alors qu’il cherchait ses clés dans ses poches, il entendait Asa japper. Avait-elle senti son maître ? Ou son meilleur pote qui était de retour. La réponse ne tarda pas puisque, à peine la porte ouverte, la chienne fît rapidement le tour du coréen pour le saluer avant de japper en sautant auprès d’Aakia, obligeant les deux jeunes gens à rentrer précipitamment dans l’appartement pour que le bruit cesse de résonner. Refermant la porte, Young Won se tourna vers sa meilleure amie en souriant. « Home sweet home. » Parce qu’elle était ici chez elle.
electric bird.




 
scratched out ☩
some days it doesn't take much to bring me down, but right now I'm floating above it all. so you can call till your voice is running out but I can't hear you now. i'm somewhere far away where you can't bring me down so I can't hear you now
Tazhin-Seo Kaia
Tazhin-Seo Kaia
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: She's back oh ! #WONKA She's back oh ! #WONKA Empty Dim 12 Avr - 17:27

she's back oh !
Tazhin Kaia & Dam Young Won


Kaia et la parlotte c'était un peu par phases et surtout par gens. Si la plupart de ses simples connaissances resteront bien loin de l'appeler bavarde, certaines personnes en ce bas monde ont parfois l'opportunité de l'entendre déblatérer son quota de mot hebdomadaire en une minute et demie, voir moins s'ils sont malchanceux. Young Won est l'une de ces personnes, pour ne pas mentir, c'est peut-être même LA personne avec qui Kaia semble perdre le contrôle de sa bouche et de son enjaillement de façon tellement régulière qu'on pourrait la croire possédée par le démon de la parlotte. Tout y passe, sans le moindre filtre et du coup c'est bien souvent le bordel entre ce que son conscient veut dire, ce que son subconscient veut dire, les trente quatre choses qui lui passe par la tête à la seconde et ce qu'elle dit réellement. Heureusement, Young Won a de la pratique, de la patience et assez de tendresse pour elle pour l'écouter jusqu'au bout et la comprendre sans même qu'il semble lui falloir un effort surhumain pour y parvenir. Bless him. Lui et son don inné du résumé car yes, she's starving indeed and yes she likes him better than a night in the middle of nowhe...Kansas.

De retour dans la voiture, entre deux découvertes le long de la route et son émerveillement presque constant de retrouver ce qu'elle connait si bien, Kaia se détache du paysage pour lancer un faux air scandalisé à son ami qui lui même lui offre une moue faussement horrifiée qui la ferait sourire si elle n'avait pas un don pour rester dans le personnage. « Comment ? Tu as oublié ? What is wrong with you !?! Tu es un piètre informateur, sache le ! C'est quoi la prochaine nouvelle ? T'as changé tes rideaux sans m'en parler ? T'es devenu addict aux jeux vidéos ? Séoul a explosé et s'est reconstruit en une nuit ? Tu as trouvé un bébé dragon dans ta boite aux lettres ? Peut-on seulement te faire confiance ? » Pour le show, Kaia boude l'espace de deux secondes avant que ses grands yeux bleus ne se retrouvent un fois de plus attirés par ce qui se passe dehors et elle aime ce qu'elle voit.

Au loin se dresse fièrement l'immeuble de Young Won et Kaia est rendue muette, le coeur dans la gorge. Elle adresse un sourire à son meilleur ami lorsqu'une fois garé il lui fait le topo de ce à quoi elle doit s'attendre dans l'appart, mais elle sent bien que ce petit sourire est lointain. A chaque pas dans les couloirs qui l'emmènent doucement vers un lieu qui était devenu son second chez elle, Kaia s'enferme un peu plus dans son mutisme. Elle a l'impression de marcher dans un rêve, dans un souvenir. Tout est familier et pourtant comme voilé, comme si elle n'était pas bien certaine que tout n'était pas le simple produit de son cerveau. Une impression des plus désagréable pour quelqu'un qui avait passé son enfance à se battre contre son propre cerveau, contre son propre sens de la réalité, du rêve et du cauchemar. C'est automatique, elle attrape malgré elle le bras de Young Won alors qu'elle le suit, silencieuse. Son coeur s'emballe lorsqu'ils arrivent à la porte où on peut déjà entendre Asa japper et un rire un peu humide s'échappe de Kaia alors qu'une fois la porte ouverte la chienne s'enjaille à leurs côtés, manquant de peu de la faire tomber dans son excitation des retrouvailles, l'équilibre de la jeune étudiante un peu bancal dans sa fébrilité. Elle tente tant bien que mal de suivre le rythme des deux toutous, mais il n'y a rien à faire, au moment même où Young Won se retourne vers elle avec un doux home sweet home, Kaia est submergée par toutes ses journées à avoir le cœur lourd d'être si loin des siens qu'elle aura ignorer, enfouis au plus profond d'elle. Submergée par les odeurs, les couleurs, les lumières qui compose cette toile sur laquelle elle évoluait allègrement au rythme des bons et des mauvais moments, au gré de cette relation presque symbiotique qu'était devenu leur amitié. Un tableau qu'ils avaient peint ensemble et dont ils faisaient à tel point partie intégrante qu'elle se sentit un instant bête d'être à ce point fébrile par la simple vision de Young Won dans son propre appartement. This is right. Alors comme deux semaines plus tôt, lorsqu'elle avait serré ses parents dans ses bras pour la première fois depuis un an, Kaia laisse enfin s'effondrer les remparts qu'elle aura construit autour des eaux de sa mélancolie et à la première larme qui coule sur sa joue, se réfugie contre son meilleur ami, l'entoure de ses bras, le sert contre elle, le visage caché contre son torse. Elle qui n'avait pas laissé coulé une seule larme de ses 2 ans d'aventure, malgré tous les moments difficiles auxquels ils avaient du faire face. La fatigue, les blessures, les petits maux de corps et du coeur, les angoisses de l'inconnu,... elle s'était raccroché à tous les bons moments sans jamais flancher, déployant des trésors d'optimisme qu'elle même ne se serait jamais cru capable. Elle n'aurait jamais cru que c'est à son retour qu'elle finirait par craquer et pourtant elle était bien là à sangloter bêtement contre celui qui avait toujours été son roc, son pilier. This is so right !  « This is where i belong. » chuchotte-t-elle en serrant Young Won contre elle un peu plus fort. « Home sweet home » répète-t-elle une ou deux minutes plus tard lorsqu'elle relève enfin son visage humide du torse de Young Won avec un sourire minuscule mais dégoulinant de bonheur, de soulagement et de reconnaissance. Elle se perd de longues secondes dans les yeux chocolatés de son ami avant de finalement placer un bisou sur le bout de son nez et de le libérer de son étreinte avant d'essuyer ses joues humides sur les manches de son pull. « Let's eat. » lança-t-elle en se défaisant de ses chaussures, les rangeant correctement contre le mur de l'entrée avant de sautiller dans l'appartement, s’élançant sur le parquet pour faire un dérapage contrôlé l'emmenant à la cuisine. Tout y est à sa place et en battement de cil, elle y retrouve ses habitudes. Bols, cuillères, baguettes, elle emmène son petit barda dans le salon où elle s'échoue avec un couinement bien heureux sur le canapé et dépose les boites de nourriture et leur ustensiles de travail sur la table basse. Une fois que tout est installé, elle s'installe en indien à terre face à la table et son ventre se met à grogner, lui soutirant un léger rire. Elle a déjà engloutit la moitié d'une portion de brocolis au sésame lorsqu'elle relève les yeux de leur festin pour se refamiliariser avec ce qui l'entoure. C'est vrai qu'il n'y a pas grand chose qui a changé et malgré tout elle passa presque deux minutes a observer un des meubles contre le mur du salon à se demander s'il avait toujours été de cette couleur ou si elle n'y avait juste jamais fait plus attention que ça. Ce sentiment qu'on a parfois lorsqu'on fait soudainement attention à quelque chose qui avait toujours été là et tout d'un coup on est plus certain si c'est nouveau ou non. Elle laisse finalement tomber son petit questionnement intérieur d'un haussement d'épaule, la bouche pleine d'aubergines grillées et ses yeux continuent de se balader, revenant se poser assez régulièrement sur Young Won comme pour s'assurer qu'il n'avait pas disparu. Elle avait toujours aimé le soin qu'il mettait à harmoniser son intérieur de manière à ce qu'on s'y sente directement si bien. Épuré et cosy à la fois, un chez soi avec une âme, quelque chose de chaleureux. Ou bien étaient-ce tous les souvenirs contenus entre ces murs qui en faisait un endroit aussi charmant, elle ne savait pas trop, elle s'en fichait un peu. L'important c'est qu'elle était de retour et que petit à petit elle se rendait compte qu'elle n'était plus rongée par cette peur de ne plus avoir sa place, de se sentir comme une étrangère, comme un point rouge au milieu d'un tableau bleu. « Peut-être qu'on devrait te lancer sur des plantes grasses ? Il parait que c'est très difficile a tuer... » lance-t-elle lorsque ses yeux se posent sur une plante qui semble tirer un peu la tronche. « Faut juste beaucoup de lumière et tu dois pas les arroser souvent... » Lorsque son regard revient à son ami, elle lui adresse un sourire espiègle « Ou peut-être qu'elles aiment juste pas ta tête. » dit-t-elle sur un ton de celle qui ne veut pas y toucher, haussant candidement des épaules avant d'attraper un nouveau carton de nourriture dont elle sort un demi oeuf cuit dur qu'elle pose sur une petite assiette devant Young Won avec un moue de dégoût. Oeufs cuits durs, beurk ! Du bout des baguettes, elle lui présente ensuite un bout de brocolis avant qu'elle n'ait tout mangé sans qu'il puisse en profiter, un nouveau sourire tendre sur les lèvres. « Moi j'aime ta tête, je serai ta belle plante t'inquiètes ! » Soudainement Kaia ouvre grand les yeux victimes d'une illumination et se lève en trombe pour courir chercher son sac où elle fouille frénétiquement entre deux bouchées de tofu grillé. Elle en ressort finalement un petit sac en papier avec un petit "aha" triomphant. Bien que son contenu ne soit pas réellement fragile, c'est avec délicatesse qu'elle ressort du sac une figurine en pierre de la taille de son poing et le tend à deux mains à Young Won avec un grand sourire content. « Je t'avais dit que j'avais rencontré des gens descendants d'une famille Inuits quand j'étais en Alaska non ? Ils m'ont offert ça et je me suis dit qu'il serait parfait pour toi ! » Annonce-t-elle joyeusement en désignant d'un signe de menton la petite figurine gris foncé que Young Won tenait entre ses mains. « C'est un ours en stéatite. L'ours est considéré par les Inuits comme un protecteur et apercevoir l'emprunte d'un ours est considéré comme un bon présage. Bon si tu me demande à moi, si je croise l'emprunte d'un ours, j'ai surtout peur de le croiser lui au détour d'un arbre, mais bon. Tu pourrais le mettre près de tes plantes, il les protégera. Il m'a bien protégée pour le reste de mon voyage, maintenant il te protégera toi ! Oh et stéatite en anglais c'est soapstone, je trouve ça chouette comme mot, presque poétique. » Termine-t-elle joyeusement avant de plonger dans un carton de Jajangmyeon avec un gémissement de bonheur s'échappant on ne sait comment de sa bouche pleine alors qu'elle se laisse aller contre le canapé avec la tête de la fille qui n'a jamais rien mangé d'aussi bon. « Oh fuck, that's so good ! I love you !» Voilà qui est indécent, mais Kaia et la bouffe c'est une grande grande histoire d'amour.




electric bird.
Dam Young Won
Dam Young Won
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: She's back oh ! #WONKA She's back oh ! #WONKA Empty Lun 11 Mai - 19:38

she's back oh !
Tazhin Kaia & Dam Young Won
OOTD | « Well, there are few things I forgot to tell you. » Il lui lança un regard en coin tout en gardant une certaine attention sur la route. Il tenta de ne pas sourire à ce qu’il disait à sa meilleure amie. « Some voluntary. I’m engaged. Wanted to tell you when you’re back. » Immédiatement, il sentit Kaia se tourner vers lui et le fixer, bientôt il allait avoir un trou dans le côté de son crâne s’il ne faisait rien. « Je plaisante ! » Finit-il par avouer en riant. Mais visiblement, il n’avait fait rire que lui, il sentit le regard lourd de la jeune femme sur lui. Il la regarda rapidement. « I’m sorry ! It was lame. » Il tendit son bras vers elle, posant sa main à la fois sur sa nuque et à la fois sur sa joue qu’il caressa du pouce. « Tu sais bien que j’aurais jamais fait ça sans t’en parler, je plaisantais. » Son attention était revenue sur la route, bien qu’il restait très attentif à Kaia. « Je crois qu’à part les toilettes du restaurant j’ai pas oublié grand-chose. You would have been mad at me otherwise. » Il finit par glisser sa main le long du bras de la jeune femme pour prendre sa main dans la sienne. Il la porta à ses lèvres avant de laisser retomber leurs paumes l’une contre l’autre pendant qu’il conduisait. « Excuse this bestfriend of yours, he isn’t funnier as you can see. » Il ne savait pas pourquoi il avait fait cette blague, il savait que ça n’était pas drôle. C’était sans doute le fait qu’elle semblait vouloir des informations croustillantes, alors il lui en donnait une. La titiller autant, c’était quelque chose qu’il ne faisait pas souvent, du moins pas de façon aussi brutale, comme si la distance entre eux avait glissé une touche de maladresse sans doute alimentée par l’excitation et la joie de se retrouver.

Heureusement, cela ne les fît pas tomber dans un silence de plomb, et ils alternèrent entre parler de ci et ça et des moments de silence durant lesquels Kaia semblait redécouvrir cette ville qui pourtant était la sienne. Enfin, ils arrivèrent dans le complexe d’appartements où vivait Young Won, et après encore quelques minutes, le temps de décharger la voiture, de monter jusque chez lui et de regarder les chiens qui ne cessaient de japper et de se tourner autour, ils parvinrent enfin à entrer chez le jeune homme. Après quelques pas, le jeune homme se retrouva avec Kaia blottie contre lui. Un peu à l’aveugle, il posa le sachet de nourriture sur un meuble, hors de portée des chiens avant de passer ses bras autour de la silhouette frêle de sa meilleure amie. Il posa sa joue sur le haut de la tête de la jeune femme après y avoir déposé un baiser. « Yeah you’re home. You’re back. » Et il la laissa s’ancrer dans le moment, réaliser qu’elle était là, de retour, qu’ils étaient tous les deux. Un dernier baiser sur le haut de sa tête, et il se mit en marche aussi pour sortir leur repas des sachets, avant que le tout ne soit froid. Entre quelques plaisanteries et autres petites discussions en apparence sans importances (sauf qu’elles en avaient, puisqu’elles signifiaient qu’ils s’étaient retrouvés), ils sortirent le nécessaire avant de s’installer. Les chiens semblaient calmés, mais comme leurs propriétaires, ils ne semblaient pas vouloir se séparer et restaient presque collés l’un à l’autre.

C’était comme si rien n’avait jamais changé, se retrouver ensemble, autour de la table, leurs plats préférés sur la table. Un peu comme s’il y avait eu une faille temporelle et que ces longs, très longs mois où Kaia était au loin n’était déjà qu’un lointain souvenir. « Impossible qu’elles aiment pas ma tête. » Il pointa son propre visage du doigt tout en tenant ses baguettes. « Qui n’aimerait pas ça ?! » Et il la regarda d’un air sûr de lui, impossible de contre-argumenter. Mais elle n’ajouta rien, quittant la table pour lui amener une figurine. Young Won posa ses baguettes pour la prendre à deux mains, fixant l’objet avec attention. Il était superstitieux, il croyait aux pouvoirs ou à l’énergie de certains objets, en témoignaient les cristaux disposés ci et là dans les pièces de son appartement. Kaia savait pertinemment le genre de choses qu’il aimait avoir et dont il aimait s’entourer. Il l’écouta avec attention, notant dans un coin de son esprit qu’il devrait se renseigner un peu plus sur cette pierre, sur cette croyance inuit et le symbole de l’ours en général. « Fuck the plants, I’ll keep the vibes for Asa and me ! » Il sourit à sa meilleure amie, un sourire doux et sincère. « Merci, il sera bien ici. » Et en attendant de lui trouver la place parfaite, il se leva pour aller le mettre en hauteur, à l’abri de tout dommage possible. Il revint s’asseoir et reprit ses baguettes pour continuer de manger, avant de lâcher un rire à la remarque de sa meilleure amie, manquant de s’étrangler au passage. « Ouais j’entends ça souvent, mais dans d’autres circonstances. » Il se remit à rire en continuant de manger, détaillant la moindre réaction de Kaia alors qu’elle mangeait et semblait se régaler. Il enregistrait dans sa mémoire les petites mimiques et les petites expressions qu’elle pouvait avoir en étant aussi contente et excitée, tout ce qui lui avait tant manqué.

« Mmh ! » Il déglutit ce qu’il avait en bouche avant de continuer. Ses yeux brillaient soudainement. Depuis ces dernières semaines, il avait surveillé les événements culturels, expositions ou toutes autres sorties du genre qu’il voulait faire avec sa meilleure amie. Et il avait déjà une petite liste à lui soumettre. « Un cinéma à Daehak-ro va faire un marathon de film d’horreur des années 70 à partir de la semaine prochaine. » Si l'on pouvait trouver ces films kitchs, certains, d’un point de vue de l’image et de la photographie, étaient de véritables petits bijoux que Young Won adorait découvrir. Après avoir terminé une nouvelle bouchée, il continua. « Ah ! Et le Coex va abriter une exposition sur le dessin contemporain. En gros dessins et nouvelles technologies. » Il savait qu’il n’avait pas besoin d’en dire plus, ils se contenteraient de se fixer le jour où ils iraient. « D’ailleurs, le restaurant libanais du Coex a fermé et pour le moment j’en ai pas trouvé un aussi bon. We’ll have to go hunting ! » C’était une des nourritures que Young Won préférait, et maintenant, le meilleur restaurant (à sa connaissance) avait fermé. Mais il était certains que Kaia et lui pouvaient trouver une petite perle, il n’avait pas vraiment eu le cœur de le faire, elle était sa partenaire préférée pour ça.  
electric bird.




 
scratched out ☩
some days it doesn't take much to bring me down, but right now I'm floating above it all. so you can call till your voice is running out but I can't hear you now. i'm somewhere far away where you can't bring me down so I can't hear you now
Contenu sponsorisé
Mes petits secrets

Re: She's back oh ! #WONKA She's back oh ! #WONKA Empty

Rejoins les colibris !
Les Beolsae sont ouverts. Vous avez donc la possibilité de les rejoindre directement, sans passer par la case bizutage. Alors n'hésitez plus ! Ils seront ravis de vous accueillir dans leurs rangs !