Revenir en haut Aller en bas



 
POUR LES NOUVEAUTÉS DU MOIS C'EST PAR ICI ! ♡ | NOUS AVONS BESOIN DE TON AVIS ALORS CLIQUE ICI
Qui en Juin se porte bien, aux temps chauds ne craindra rien (c'est pourri, je sais, mais c'est la seule que j'ai trouvé d'à peu près potable) ! :y:

Welcome to Swarovski, my Diamonds Empire • Yeo Risae

 :: Le reste du monde :: Séoul
Kwon Il Ae
Kwon Il Ae
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Welcome to Swarovski, my Diamonds Empire • Yeo Risae Empty Mer 1 Mai 2019 - 8:17
Welcome to Swarovski
My Diamonds Empire
We were Idol & Fan for some days
Oh my, what a surprise ! How did you climbed so high ? It's incredible to meet you here amongst the greats. Has the little bird learned how to fly ? You're an impressive girl, I concede you that. But... You're challenge is just beginning. I will make the work harder just for you. Because I like you. Or I only like to annoy you. Yeo Risae, are you truly ready to fight for your dreams ? ••• Swarovski. Photoshoot Time. Il était comme un prince ici. Habitué des lieux comme si il y avait vécu. Sa stature longiligne et stylisé n'était inconnue de personne en ces locaux légendaires de LA marque de composants en cristal dont tout le monde de la mode s'arrachait les inestimables produits. Même les femmes de ménage ne semblaient pas ignorer son identité et c'en était à croire qu'à leur entretien d'embauche on leur posait toujours cette question cruciale : qui est l'héritier du PDG de Swarovski Korea ? Kwon Il Ae. Sauriez-vous le reconnaître parmi ces visages ? En leur montrant des photos pièges stratégiquement étalées sur leur bureau. Ça aurait pu être une des exigences exubérantes et égocentriques de ce diablotin aux apparentes ailes blanches immaculées. Un jour, il avait croisé une femme qui ne l'avait pas reconnu, au sein même de l'entreprise dirigée par son patriarche ! Un choc inadmissible pour le second fils du Grand Cygne Noir et qui n'avait pas intérêt à se reproduire. Ainsi toute personne ayant pour but de travailler au sein de la société devait absolument avoir en connaissance le visage de ses six figures les plus importantes. La sienne -et celle de sa petite-soeur, Eunsil- en particulier. Pour leurs frères, il autorisait les lacunes. Le pseudonyme de Prince des Cygnes Noirs lui allait comme un gant mais le grand public n'avait aucune conscience à quel point ce fait était vrai. Ilae était une plaie et se plaisait à l'être. Ici, c'était le royaume de son père et il y régnait comme un authentique sang bleu. Son influence y était bien plus forte que partout ailleurs, même si limité, bien entendu. Prendre la direction de Swarovski Korea aurait étendue son pouvoir à loisir mais... diriger un territoire d'une telle ampleur ne l'attirait pas. Les caprices étaient plus dans ses cordes, moins crevants et plus distrayants. Puis, surtout, il était né pour créer. Pas pour présider un empire. Dans cet endroit on baissait la tête devant lui sans qu'il ait à hausser le ton, on le respectait pour son statut et on le craignait pour son caractère -on le pestait discrètement pour ça, aussi-. On ne disait pas amen à toutes ses exigences mais on prenait bien garde à son langage quand on lui tenait tête. Son père était quelqu'un de sage et d'intelligent qui ne virait pas ses employés pour un oui ou pour un non, à moins d'être dans un mauvais jour... Cependant, il avait procédé à plus d'un renvoi de membres qui avaient osé frappé fort dans leur révolte contre son malicieux garçon. Ceux-là ne possédaient alors pas un rôle suffisamment important dans la boîte pour les protéger... ainsi, ils ont dû faire leurs adieux à Swarovski Korea. Et peut-être à la promesse d'un grand avenir, au passage ?

Ruiner le futur professionnel et social d'autrui ?
Un passe-temps, pour lui.
Selon la rumeur.

A l'occasion du Yeon Deung Hoe, Festival des Lanternes de Séoul ayant lieu au début du mois de mai, une nouvelle collection de bijoux cristallins avait été créé par la célèbre marque. Aujourd'hui avaient lieues la séance photo puis la séance de tournage destinées à faire la promotion des raffinés articles. Ilae était le seul mannequin recruté sans passer par la case casting. Évidemment, c'était l'entreprise elle-même qui l'avait contacté, jugeant que la gamme de produit proposée serait suffisamment dans les goûts de leur égérie phare pour qu'elle accepte de poser pour eux. Ils avaient eu raison. Lorsque Ilae était venu au repérage pour vérifier si les tenues et les accessoires qu'on lui ferait porter seraient bien dans ses critères de style, l'héritier avait directement passé le dressing au peigne fin. A croire qu'il inspectait bijoux et tissus à la recherche d'une malheureuse particule de poussière. Même les robes n'y avaient pas échappé, bien qu'il n'ait l'intention d'en porter aucune puisqu'il n'était pas une femme. Au final, le prince Swarovski avait été assez satisfait des pièces qu'il allait porter aux côtés de cinq autres mannequins. Le jour J, Ilae n'eut pas de surprise quant à leur identité puisqu'il avait auparavant réclamé la liste des candidats qui avaient été retenus. Parmi eux : deux inconnus, une admiratrice et deux qui ne pouvaient pas le voir en peinture. Entre ces deux derniers... Il y avait une fille qui fréquentait la même université que lui. Yeo Risae. Si c'était bien la Yeo Risae qu'il connaissait. Tiens, tiens, elle avait réussi à se hisser jusque là ? Chapeau bas. L'étudiante était plus âgée que lui et pourtant il ne l'avait jamais abordé par des termes respectueux. A dire vrai, il était rare qu'Ilae n'emploie pas un langage familier avec les autres élèves, peu importe leur âge. Et ce n'était pas par quelconque sentiment d'amitié. Oh que non. Au départ, à la vue de ce nom sur la liste des mannequins engagés, un refus catégorique avait gagné le sournois renard qui avait cherché à la faire virer du casting. Sauf qu'il était trop tard pour espérer trouver un autre mannequin dans le temps imparti... Pas moyen, donc, de se débarrasser de son ex-fan. Son hostilité, de plus, était injuste mais ceci ne lui était pas venu à l'esprit. Il n'aimait pas cette bachelor depuis leur "accrochage". Euphémisme es-tu là ? Lui non plus, ne pouvait pas l'encadrer.

Mais en y repensant... Le filou avait fini par se dire que cette séance photo promettait d'être plus amusante que prévue. D'ailleurs, il ne s'était pas privé de l'aborder soudainement avec un grand sourire « Hey, salut Risae ! On se retrouve dans deux jours ? Pense bien à prendre un bon repos la veille du shoot, question d'optimiser le naturel et la pureté de ton teint. Hydrate bien ta peau, soigne bien tes ongles et fais un masque pour tes cheveux si possible. Tu devras être au top du top pour représenter la marque dans toute sa splendeur le jour J. Une mannequin mal préparée peut faire perdre tout son éclat aux plus beaux bijoux. Swarovski compte sur toi, tiens-toi parée ! Bonne journée, Riri. » en la croisant au détour d'un couloir de Yonsei cette semaine. Ses mots devaient à peine lui donner la pression, la pauvre... Si elle ignorait qu'il serait présent à la séance, désormais, elle ne pouvait plus prétendre de ne pas être au courant. C'était galant de sa part de la prévenir, non ? Avec des conseils de pro en prime. Si c'était pas attentionné, ça ! Son arrogance et son impertinence ne gâchaient qu'un tout petit peu l'esprit de soutien qui avait animé son blabla de foutu faux-cul...

:copyright: 2981 12289 0


universe prev.

   
Yeo Risae
Yeo Risae
❝ REGULAR ☙ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Welcome to Swarovski, my Diamonds Empire • Yeo Risae Empty Dim 5 Mai 2019 - 6:06
Welcome to Swarovski
My Diamonds Empire
We were Idol & Fan for some days
Dès le réveil, mon estomac fait des allers-retours susceptibles de me provoquer une belle nausée. Cette réflexion n’est pas frappée par le glamour, thème de la journée, mais je suis humaine. Je ne sais pas comment j’ai fait pour dormir correctement mais maintenant que j’ai pu poser mon regard sur l’heure, j’ai l’impression que le temps s’affole et qu’il se dérobe à une vitesse grand v. Au lieu d’accélérer le mouvement, je me contente de prendre de longues respirations pour essayer de me détendre, ce qui n’est pas chose facile. D’ailleurs, je ressemble étrangement à une jeune femme enceinte qui prend ses premiers cours d’accouchement. C’est évidemment une image puisque mon ventre est beaucoup plus plat qu’avant. J’ai perdu du poids, deux-trois kilogrammes, rien de dramatique si on ne me compare pas mon corps à celui de mes adversaires. Je ne dis pas que je suis en train de complexer mais jauger le physique de l’autre est monnaie courante dans la vie de tous les jours, et encore plus dans cette branche qu’est le mannequinat. Si l’ère moderne tend à afficher des corps sains dans des publicités ou ailleurs, notre pays a un train de retard. La Corée du Sud et ses splendeurs. Je suis encore étonnée de voir que l’agence dans laquelle je suis, ne m’a poussé à accéder à la case chirurgie esthétique. C’est quelque chose que je refuserais mais en ai-je le pouvoir ? Je devrais jeter un nouveau coup d’œil à mon contrat.

Désormais à l’extérieur du dortoir, je passe par l’agence puisque celle-ci va nous déposer devant les locaux où se déroulera la session photo, voire même nous accompagner. Un autre mannequin de mon agence fait partie des festivités mais je doute qu’elle puisse échapper un conseil à mon attention. Son expérience n’est pas un secret pour tout le monde, sa générosité l’est un peu plus. Peut-être que je me trompe. De toute façon, j’ai eu la chance d’avoir quelques consignes de la part de l’image même de la marque : Kwon Il Ae. Ce nom, je l’avais chuchoté à plusieurs reprises. Non pas pour un rite vaudou bien qu’il est vrai que j’ai eu envie d’user de la magie pour atteindre son rang mais parce que je l’admirais... Ce mec avait toujours eu un truc en plus, en dehors de son nom de famille. Je ne me suis jamais souciée d’un quelconque statut. C’était son charisme, cette nonchalance que je voyais dans son attitude, qui me rendait envieuse. J’aurais pu sauter de joie quand il m’a adressé la parole, sauf que j’ai découvert précédemment que c’était qu’un gros connard. C’était un peu cliché de dire ça mais je pèse mes mots.  Ses mots repassent inlassablement dans ma tête et grimace sans arrêt. Bonne journée, Riri, hydrate ta peau Riri ! Je vous jure… Je le maudis d’avoir relancé une vague de stress, plus importante que les autres qui plus est. C’est par son intervention inattendue que j’ai compris que le cygne sera de la partie. Au fond, une part de moi s’en doutait mais j’aurais préféré une toute autre sentence. Je ne me sens pas à l’aise avec ce type.

Une demi-heure après, la voiture s’arrête sur le bas –côté de la route. Sans tarder, je sors du véhicule  et sens finalement une once d’excitation envahir mon être. Bien sûr, elle n’est pas suffisante pour me débarrasser de ce nœud de stress qui a élu mon ventre comme domicile mais c’est quand même un soulagement. J’ai enfin atteint un de mes objectifs. L’échec n’est pas permis, Risae. Ni pour Swarovski, encore moins pour toi. Voilà ce que le jeune homme avait oublié de souligner.

Comme une enfant, je découvre les studios et leur agitation. Les coulisses s’activent, sonnant comme un ring de départ. Je dois me lancer. Ce n’est pas ma gentillesse, ni mon ambition qui vont me permettre de réussir cette épreuve mais je salue tout de même l’équipe. Toutefois, je n’ai pas le temps de visiter les lieux (je n’étais pas là pour ça non plus), qu’une quadragénaire  se précipite vers moi pour me placer dans un siège. « C’est la première fois que vous travaillez pour la marque, non ? » Je la gratifie d’un sourire alors qu’elle s’amuse avec ma chevelure. C’est la première fois tout court que j’ai un contrat aussi important, aurais-je envie de lui confier. « C’est exact. Vous devez être une habituée de votre côté ? » Nos échanges sont courtois et professionnels. Cependant, nous sommes interrompues dans notre discussion par l’arrivée d’une personne. Certainement, la personne qui va prendre place sur ma droite. Les filles de l’autre agence ? Jetant un coup d’œil dans le miroir, par curiosité, je tombe finalement sur le faciès du fils de … Ah. La coiffeuse brise le silence : «  Mr Kwon, bonjour. » Je dois m’y faire, je me suis préparée mentalement à supporter son comportement majoritairement détestable. Évasive, je me contente d’imiter l’employée. « Bonjour. » Je ne vois pas trop quoi lui dire de plus, surtout aux vues notre dernier échange à sens unique.

:copyright: 2981 12289 0




style with attitude.
Nymphadora Tonks ☽ You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.
Kwon Il Ae
Kwon Il Ae
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Welcome to Swarovski, my Diamonds Empire • Yeo Risae Empty Mar 11 Juin 2019 - 3:04
Welcome to Swarovski
My Diamonds Empire
We were Idol & Fan for some days
Oh my, what a surprise ! How did you climbed so high ? It's incredible to meet you here amongst the greats. Has the little bird learned how to fly ? You're an impressive girl, I concede you that. But... You're challenge is just beginning. I will make the work harder just for you. Because I like you. Or I only like to annoy you. Yeo Risae, are you truly ready to fight for your dreams ? ••• Perfection. Tout repose sur le visuel. Tout n'est qu'image extérieure. Superficialité. Le monde du mannequinat, le monde de la mode, même dans le monde du cinéma c'est ainsi qu'il en est. Déferlantes de beaux visages rarissimement naturels, fréquemment retouchés, jamais démaquillés. Il n'y en a pas un pour exhiber des dents jaunes et tordues, summum de l'horreur esthétique parmi d'autres. Cercle vicieux qui appâte continuellement de nouveaux poissons aux écailles refaites. It's the Game of Beauty. Un jeu qui semble avoir démarré depuis la nuit des temps pour ne point connaître de finalité. Ilae le blâmait tout en s'intégrant à ses règles. La Beauté Visuelle. L'Enchantement des Yeux. Voilà ce qui avait engagé son âme sur la voie du stylisme et de la création vestimentaire onirique. Les Saveurs de l'Optique. Dîtes-moi, vous dira-t-il, pourquoi produire et reproduire des millions de fois les mêmes styles costumiers que l'on voit finalement partout ? Comment trouver la source de l'inventivité là où les aiguilles ont déjà piqué leur pointe une quantité monstrueuse de fois ? Qui arrive à se contenter de réaliser un pâle dérivé de telle pièce tissulaire et à s'en sentir comblé ? Pas lui. Grand Dieu, pas lui. Le Classique est trop Classique. Rien ne l'inspire dans la Simplicité et le Déjà-Vu. Ilae avait besoin d'accessoirisé, de transformer, de changer ce qu'il avait entre les mains. C'était vital. Kwon Il Ae ne serait pas Kwon Il Ae sans son inventivité originale et exubérante. Le Renard de Cheshire visualisait parfois son muscle palpitant comme un coussin à épingles creux, picoté de mètres rubans souples, de ciseaux affutés, d'aiguilles d'argent, d'or ou de diamant, ainsi que de maints autres outils de couture... et cet énorme coeur de lin pulsait des rubans de dentelle multicolores, des ornements de joaillerie aux métaux luxueux, des ourlets à profusion, des manches brodées de motifs puisés au fin fond de son imaginaire insaisissable. Puis ses mains prenaient la suite, détentrices suprêmes du rôle d'assemblage qui rendrait ses tenues fictives réelles. Dans ses cauchemars, ses doigts s'enroulaient dans les fils de ses créations et saignaient jusqu'à ruiner tout son labeur en le tâchant fatalement de carmin indélébile. Une des peurs de l'artiste, abusivement aggravée par ses songes irrationnels. Je vous passe les détails glauques...

Combien de temps est-ce que ça faisait, maintenant, qu'il se montrait à l'extérieur avec un seul œil chocolat et l'autre hazel électrisé ? Un ? Deux ans ? Aucune idée. Tant qu'il ne s'en lasserait pas, il n'arrêterait pas. C'était la seule évidence. Ilae aimait donner l'impression de sortir d'un autre univers, être bizarre c'était un compliment pour lui. Le Prince des Cygnes Noirs s'en ramassait des critiques comme des louanges et, ce jour-là, au studio de "sa" société ce fut bien lui-même qui y pointa le bout de son nez. En temps normal, cette lentille qui lui donnait un regard surnaturel n'aurait pas été acceptée pour une séance de photoshoot mais il s'agissait d'une de ses marques de fabrique. On aurait pas idée de lui demander de la retirer. En l’occurrence, son look correspondait bien au style du jour.

Bonjour, Monsieur Kwon, par-ci. Bonjour, Monsieur Kwon, par-là. Ilae inclinait rarement la tête contrairement à eux et, ce faisant, c'était d'un mouvement raide, très bref pour saluer les visages les plus éminents qu croisaient son itinéraire de marche. Flanqué d'un maquilleur et d'une coiffeuse qui le suivaient à la trace comme des limiers dociles mais nerveux depuis qu'il était apparu dans les locaux, Ilae arriva dans la loge où s'activaient les équipes de maquillage, de coiffure & co, embrassant la pièce du regard pour repérer les mannequins présents et absents. Seul un autre homme répondait présent, pour le moment... ainsi que Yeo Risae. La voir là lui fit naître un léger sourire en biais, peint de sournoiserie. Tout à fait naturellement, il vint s'asseoir dans le siège à la droite de son ex-fan qui le salua par un simple "Bonjour"... Hm, pas de Mr Kwon ? Alors qu'elle se trouvait dans son antre et juste devant une des employées du studio, en plus ? Un départ inconvenant, Miss Yeo. D'abord silencieux, le styliste fait mine de ne pas l'avoir entendu tandis que ses deux modistes terminent de l'assaillir de questions, d'indications et de précisions quant aux différents looks qu'ils allaient lui donner aujourd'hui pour s'assurer une dernière fois que tout lui conviendrait. Une fois en ordre, sa coiffeuse commença par rassembler le matériel dont elle aurait besoin pour la première coupe capillaire. Ce fut seulement à ce moment-là qu'il daigna remarquer sa familière voisine. « Bonjour, Risae. » L’artiste fixa le mannequin de deux ans son aîné en posant ses yeux vairons sur son reflet dans le miroir. Puis il tourna la tête vers son enveloppe de chair et d'os. « Comment vas-tu ? Tu n'es pas trop stressée par ce premier gros photoshooting ? Si c'est bien ta première séance pour une marque iconique de la mode. » Son timbre vocalique était calme... mais faussement avenant, il y avait quelques notes de dédain quand il s'exprimait à elle. Mais il lui esquissa quand même un sourire... qui n'atteignit pas ses yeux. « Tu n'as pas de cernes sous les yeux, tu as dû réussir à dormir malgré la pression. Bravo. A moins que tu n'aies mis de l'anti-cerne ou simplement que tu ne te sentes assez confiante et sûre de toi pour partir de la certitude que la séance se passera bien pour toi ? As-tu pris en compte les quelques conseils que je t'aie donnés, l'autre jour ?  » Se demandant, Ilae glissa ses prunelles sur les cheveux de la jeune femme. Ils étaient soyeux et sûrement souples. Rien à redire de ce côté-là au premier coup d’œil. Puis il posa les yeux sur ses ongles et lui prit la main droite pour les regarder de plus près tandis qu'elle lui répondait.

:copyright: 2981 12289 0


universe prev.

   
Contenu sponsorisé
PLUS D'INFORMATIONS ?
Welcome to Swarovski, my Diamonds Empire • Yeo Risae Empty

Tu peux prétendre être assez fort pour l’éviter mais le Crimson saura toujours te trouver.

Evolution de contexte en cours !

Tous aux abris, la Doyenne débarque !
Plus d'infos par ici !