Revenir en hautAller en bas



 
Nouveautés du mois
Venez vite voir les nouveautés du mois, par ici !
Chatbox du forum
N'hésitez pas à passer faire un tour sur la chatbox !
Plus on est de fous, plus on rit !
Avis aux nouveaux venus !
Ce mois-ci, c'est portes ouvertes chez les Cheonglyong.
N'hésitez donc pas à les rejoindre, si vous le souhaitez !
Les défis RP !
N'oubliez pas que vous pouvez gagner des points en
réussissant les défis RP ! Pour plus d'infos, c'est par ici !
Ils sont attendus
bad girl, down | feat. Yeo Raon Tumblr_pap8v8p75s1wqe23wo9_250bad girl, down | feat. Yeo Raon 200405044119491628bad girl, down | feat. Yeo Raon 200405044119491628bad girl, down | feat. Yeo Raon 200405044119491628
Le Deal du moment : -23%
TV QLED Samsung QE65Q65R 2019
Voir le deal
999 €

 :: Digital City :: Centre Ville :: L'hôpital

bad girl, down | feat. Yeo Raon

Yeo Rin
Yeo Rin
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
Mes petits secrets

bad girl, down | feat. Yeo Raon bad girl, down | feat. Yeo Raon Empty Jeu 16 Mai - 0:04





I've missed your calls for months it seems Don't realize how mean I can be 'Cause I can sometimes treat the people That I love like jewelry 'Cause I can change my mind each day


OOTD + Elle avait essayé. Promis, elle avait tenté de se passer de cette substance addictive qui avait quitté sa chambre dès que Ji Ho l'avait trouvée là. Pendant un moment, elle n'avait eu l'impression que d'être une ombre de ce qu'elle était réellement, trop habituée à ce simulacre d'elle-même avec lequel elle avait vécu pendant quelques mois. Devant le miroir, soudainement, elle avait eu l'impression de ne simplement plus être la même, d'avoir perdu toutes ces qualités qui pouvaient pourtant la rendre si aimée. Quand les heures dans la journée retombaient à vingt-quatre et qu'au moins huit de ces dernières devaient être consacrées au sommeil... Tout semblait juste... Étrange. La vie redevenait plate et déprimante, rythmée par les cours dont le sens semblait simplement se perdre dans les pensées omniprésentes de Rin.

Rien n'allait plus, en somme. Toute la petite vie fraîchement aménagée de la jeune demoiselle avait disparu au profit d'un monde qui lui semblait morne et terne, sans la folie de ce que la crimson avait pu lui apporter. Le manque rendait ses journées difficiles, au final. La fatigue qui retombait, le sourire qui ne remontait plus sur ses lèvres que pour faire semblant d'aller bien. Pour ses garçons préférés, ceux qu'elle supportait depuis leurs débuts, Rin avait voulu être forte et pouvoir surmonter l'épreuve toute seule, mais la montagne à gravir était juste trop haute. Alors, elle s'était faite discrète, en récupérant les billets économisés dans son porte-feuille. Elle avait tout caché dans son manteau, puis sous son matelas. Toutes ces petites pilules rouges qui faisaient trembler ses mains rien qu'à les voir.

« Non, je ne suis pas bizarre... J... Je crois que je suis tombée malade... » Malade. Malade parce qu'elle avait avalé tant de pilules d'un coup, sans réellement y réfléchir, en une seule gorgée. Et quelques heures plus tard, elle était là, tremblant comme une feuille dans la tribune de l'amphithéâtre, son cœur battant à cent à l'heure. Elle le sentait dangereusement palpiter dans son buste, comme lorsqu'elle était avec Ji Ho. Elle bougea un peu dans son siège, dans un espoir de pouvoir réussir à sortir de l'amphithéâtre dans une certaine discrétion pour pouvoir vomir le contenu de son estomac pourtant presque vide, seulement rempli d'eau et de pilules.

Et ce fut un échec. Elle eut un violent haut le cœur, se levant de son siège avant de rendre une partie de ce qu'elle avait dans son estomac, de l'eau rougeâtre et de la bile, titubant pour sortir de sa rangée. Près des marches. Elle cogna le bord de la rangée, posant étrangement le pied sur la marche avant que ses yeux ne tournent dans le vide. Il ne fallut qu'un instant avant qu'elle se mettre à dévaler la nuée de marches, roulant et se cognant contre chaque marche sans entendre les cris des autres élèves dans l'amphithéâtre. Cessant finalement d'être ballotée dans les escaliers, inconsciente, au bas des marches.

« Monsieur Yeo Raon ? Ici l'hôpital central de la Digital City. Votre jeune sœur, Yeo Rin, vient d'arriver aux urgences. Nous avons besoin de votre présence ici, s'il vous plaît. »
(c) SIAL ; icons sial


 





Falling into a crimson nightmare.
Yeo Raon
Yeo Raon
❝ REGULAR ☙ MEMBER
Mes petits secrets

Re: bad girl, down | feat. Yeo Raon bad girl, down | feat. Yeo Raon Empty Dim 26 Mai - 15:45





I've missed your calls for months it seems Don't realize how mean I can be 'Cause I can sometimes treat the people That I love like jewelry 'Cause I can change my mind each day


OOTD + « Monsieur Yeo Raon ? Ici l'hôpital central de la Digital City. Votre jeune sœur, Yeo Rin, vient d'arriver aux urgences. Nous avons besoin de votre présence ici, s'il vous plaît. » C’est fou comme certaines situations pouvaient donner l’impression de se répéter dans une vie. Sans que ce ne soit les mêmes, il avait l’impression que c’était bien les mêmes mots qu’il avait entendu de la part de son caporal à l’armée quelques années auparavant. « Deuxième classe Yeo ! L’hôpital de l’Université de Séoul a appelé, votre père s’y trouve, vous avez la soirée pour vous y rendre et nous informer de la situation. Repos soldat. » Il en avait la nausée à se souvenir de tout ça mais surtout à imaginer ce qui avait pu arriver à Rin. Sa main tremblait tellement qu’il finit par lâcher son téléphone, et le bruit que l’appareil fît en tombant sur son bureau le sortit de sa torpeur.  

Le cœur du coréen s’agitait dans sa poitrine, il aurait voulu en savoir plus, il aurait voulu savoir à quel point il devait avoir peur, s’il devait se préparer au pire. C’était horrible, mais Raon était tellement habitué au pire qu’immédiatement son cerveau se faisait les pires films. Sans prendre le temps de se saisir de plus que son téléphone et son portefeuille, l’assistant d’administration s’excusa auprès de ses supérieurs, justifiant une urgence familiale qu’il n’expliqua pas plus en détail tout comme il ne prit pas le temps de savoir si son absence poserait problème ou non. Ses sœurs étaient sa seule priorité.  

Il ne saurait expliquer comment il était arrivé dans le métro, il était passé en mode pilote automatique. Rongé par l’inquiétude, il avait hésité à prévenir Rian et Risae avant de se raviser, il ne les préviendrait que lorsqu’il en saurait plus. Les minutes semblaient s’étendre, elles s’écoulaient bien plus lentement qu’elles ne le devraient. Et lorsque Raon arriva enfin à l’arrêt de métro de l’hôpital, il avait tellement maltraité son téléphone portable qu’un des coins était irrémédiablement griffé.  C’est quatre à quatre qu’il monta les marches de l’hôpital et c’est en courant qu’il arriva au bureau d’accueil. S’il avait eu encore de l’humour à ce moment-là, il aurait pu se dire que tout ça faisait très drama, mais ce n’était pas le moment. L’assistante médicale à l’accueil mit quelques secondes à trouver le dossier de Rin, secondes encore bien trop longues. « Ah oui Yeo Rin... Elle nous a été amené par les secours après une chute dans les escaliers de l’université. » Elle marqua une pause et fronça les sourcils. « Vous devriez parler avec le médecin qui s’occupe d’elle. En attendant, je vous invite à rester avec elle. » Et après qu’elle lui ait indiquer où trouver la benjamine Yeo, Raon prit la direction, un nœud dans la gorge et toujours une horrible nausée qui lui collait au ventre. Enfin, il arriva près de la chambre de Rin, s’il pouvait appeler cet espace ainsi. Le cœur battant, il tira le rideau pour retrouver sa petite sœur, angoissé à ne pas savoir quelle vision l’attendait.
(c) SIAL ; icons sial


 



tell me where our time went and if it was time well spent.
JUS'T DON'T LET ME
FALL ASLEEP
Yeo Rin
Yeo Rin
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
Mes petits secrets

Re: bad girl, down | feat. Yeo Raon bad girl, down | feat. Yeo Raon Empty Sam 20 Juil - 2:23





I've missed your calls for months it seems Don't realize how mean I can be 'Cause I can sometimes treat the people That I love like jewelry 'Cause I can change my mind each day


OOTD + Une fois tous les escaliers de l'amphithéâtre dévalés, Rin était parfaitement inconsciente. Inconsciente des dangers qu'elle continuait de prendre en consommant cette drogue malgré le fait qu'elle ait pu arrêter pendant quelques jours, tout simplement inconsciente, ayant sombré dans des profondeurs dont elle ne parvenait pas à se soustraire, trop faible pour réussir à simplement rouvrir les yeux et épousseter ses vêtements comme si de rien n'était, comme si ce n'était qu'une petite chute.

Elle s'était laissé ballotter sans un mot, sans un mouvement, se contentant de laisser les secours à l'université, puis les médecins à l'hôpital, prendre soin d'elle et parler pour lui demander ce qui venait de se passer. Muette. Elle n'avait pas voulu en dire un mot, au tout début, renfermée dans une sorte de mutisme où elle s'était contentée de secouer la tête quand on lui demandait des informations, réfractaire à l'idée de la discussion. Mais la mention de la crimson, qu'ils ne connaissaient que trop bien ici, avait réussi à doucement délier sa langue. Ils savaient très bien que la crimson était liée à tout ça, alors il ne servait à rien de mentir. Alors qu'ils désinfectaient la plaie qu'elle avait au front, après sa chute dans les escaliers, elle s'était mise à parler.

Cela n'avait pas été facile, mais leur diagnostic était le bon. Elle se droguait, elle avait été en manque, elle avait frôlé l'overdose et avait eu une grande chance. Dans ces escaliers, elle aurait presque pu se tuer, mais elle avait simplement une plaie à la tête qui ne demandait rien de sérieux et quelques contusions. Une fois seule dans sa chambre, elle se doutait bien du fait que quelqu'un allait prévenir son frère... Et elle commença à réfléchir avec les larmes aux yeux, se nichant sous le drap du lit. Comment pouvait-elle simplement lui expliquer tout ce qui s'était passé ?... Il allait sûrement s'énerver. Il allait être déçu. Mais elle devait assumer ses actes... Ou au moins... Elle devait essayer de les assumer.

Dès qu'elle entendit des bruits de pas, qui n'étaient autre que ceux de son frère même si elle ne le savait pas encore, elle se cacha un peu mieux sous le drap à la manière d'une enfant et se tourna vers la fenêtre, pour être sûre qu'elle ne serait pas immédiatement visible une fois le rideau derrière elle tiré. Et une fois le rideau tiré, elle attendit un instant avant de doucement rouler sur le dos dans le lit, honteuse, abaissant le drap pour qu'on puisse voir son visage. Reconnaissant son frère, elle détourna le regard et mordilla doucement sa lèvre, honteuse. « Raon... J'espère que t'étais pas en train de faire quelque chose d'important et que je ne te fais pas perdre ton temps. »

Lui dire immédiatement la vérité ? Elle ne se sentait pas de le faire. Elle savait que si elle lui disait... Il allait forcément être très déçu... Alors elle esquissa un léger sourire, clairement mal à l'aise, passant brièvement une main sur la compresse qui était sur son front. « J'ai glissé dans les escaliers à l'université, dans l'amphithéâtre, et j'ai tout dévalé comme une grosse pas douée. »
(c) SIAL ; icons sial


 





Falling into a crimson nightmare.
Yeo Raon
Yeo Raon
❝ REGULAR ☙ MEMBER
Mes petits secrets

Re: bad girl, down | feat. Yeo Raon bad girl, down | feat. Yeo Raon Empty Ven 23 Aoû - 19:15





I've missed your calls for months it seems Don't realize how mean I can be 'Cause I can sometimes treat the people That I love like jewelry 'Cause I can change my mind each day


OOTD + Raon détestait les impressions de déjà-vu au quotidien, mais cette impression de déjà-vu qu’avait déclenché l’appel de l’hôpital était la pire de toutes. Il avait clairement senti son cœur s’arrêter, et la bile remonter dans sa gorge. Si son corps n’avait pas su comment agir, il serait resté sur place les bras ballants, et aurait peut-être succombé à sa nausée. Mais son corps avait réagi grâce à l’adrénaline, et rapidement il s’était mis en route le cœur battant et avec tous les pires scénarios se jouant en boucle dans sa tête.

Les hôpitaux réveillaient une telle angoisse en lui. Il savait que c’était compliqué dans une vie de ne jamais y venir ou y revenir, mais s’il avait pu signer un pacte avec qui que ce soit, une des clauses aurait été de ne jamais revenir dans un tel endroit. A défaut, la gorge nouée il avait demandé où se trouvait sa sœur, et c’était une Rin qui lui tournait le dos qui l’avait accueilli dans son semblant de chambre. Le visage tuméfié de la benjamine Yeo lui serra le cœur. Ses angoisses étaient légèrement apaisées, mais pas son émotion en la voyant dans cet état. Il se demandait vraiment ce qu’il s’était passé, il savait juste que ses blessures n’étaient apparemment pas dramatiques, c’était déjà ça.

« Je t’ai réveillé ? » Bizarrement c’était sa première inquiétude en la voyant se retourner pour croiser son regard, qu’elle ne soutint pas longtemps d’ailleurs. Il s’avança pour venir s’asseoir sur la chaise (tout à fait inconfortable) qui se tenait près du lit. Il poussa un léger soupir en entendant la source des inquiétudes de Rin. « Ne t’en fais pas pour ça. » Il tenta de lui adresser un sourire rassurant malgré le nœud qui lui nouait la gorge, et vint serrer la main frêle (depuis quand l’était-elle autant d’ailleurs ?) de l’étudiante dans la sienne. Ce geste était autant pour le rassurer lui que la rassurer elle.

Fronçant les sourcils, Raon écouta le récit qu’elle lui fît de sa chute, détestant l’image de poupée désarticulée qui lui vint en tête. « T’as toujours été une casse-cou mais là tu te dépasses. » Essaya-t-il de dire en plaisantant, mais n’y parvint pas vraiment. « T’as de la chance de n’avoir rien de cassé. » Malgré lui, il ne pouvait s’empêcher ce ton réprobateur, mais il avait eu tellement peur. « Ils ont fini de te faire passer tous tes examens ? Ils ont vérifié ta tête ? » Demanda-t-il en avisant le pansement sur son front qu’elle avait légèrement touché, avait-elle mal ? Avait-elle besoin de surveillance ? Et quoi si elle était, en réalité, blessée davantage qu’ils ne le pensaient ? Raon poussa un nouveau soupir pour essayer de calmer ces angoisses qui ne le mèneraient à rien, et reporta son attention sur le visage pâle et amoché de sa petite sœur. « Je dois parler à ton médecin lorsqu’il passera. Tu n’as pas trop mal ? Tu veux que je lui demande des anti-douleurs ? » Ce soir, elle rentrerait avec lui chez eux, et il la garderait à l’oeil.  
(c) SIAL ; icons sial


 



tell me where our time went and if it was time well spent.
JUS'T DON'T LET ME
FALL ASLEEP
Yeo Rin
Yeo Rin
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
Mes petits secrets

Re: bad girl, down | feat. Yeo Raon bad girl, down | feat. Yeo Raon Empty Lun 16 Sep - 22:09





I've missed your calls for months it seems Don't realize how mean I can be 'Cause I can sometimes treat the people That I love like jewelry 'Cause I can change my mind each day


OOTD + Se retrouver là, devant son frère qui semblait tant s'inquiéter pour elle, avait tout d'un crève-cœur terrible pour lui comme pour elle. Aucun des deux n'était étranger à ce jour maudit, il y a environ onze ans, qui avait laissé les enfants de la famille Yeo orphelins et livrés à eux-mêmes. Ils avaient tous souffert, en apprenant cet accident, en maraudant dans les longs couloirs blancs désinfectés qu'ils avaient parcouru de long en large... Maintenant, à cause d'elle, c'était Raon qui était forcé de marcher dans ces couloirs de nouveau pour venir à ses côtés et la soutenir, après qu'elle lui ait caché tant de choses par peur de la culpabilité.

La main de son frère aîné, qui vint se nicher dans la sienne une fois qu'il fut assis près du lit, lui sembla bien douce et réconfortante car chaude, elle qui était assez grande pour l'envelopper confortablement dans la sienne. « Non, je ne dormais pas... » Comment dormir en étant sûre et certaine de faire du mal à Raon, de le blesser au plus profond de son cœur, à part en espérant dormir assez longtemps pour qu'il n'ait jamais à connaître toute cette histoire fâcheuse ? Cette main au chaud contre la sienne et ce sourire familier avaient au moins le mérite de la faire sourire un peu, elle aussi, même si elle ne se sentait pas des plus innocentes.

Oui, Rin avait toujours été une casse-cou et une adolescente désobéissante, en plus d'avoir été une enfant terrible et d'être maintenant une adulte irresponsable. Raon n'avait pas tord de dire que cette fois, elle y avait été fort. Et heureusement pour lui, cela n'arriverait qu'une seule fois. Elle n'était pas assez folle pour se mettre en danger de nouveau, après tout ça... Elle voulait revenir cette Rin insouciante, cette étudiante amoureuse de son groupe de musique préféré, qui rêve du prince charmant quand le professeur ferme la bouche. Elle hocha légèrement la tête malgré le ton réprobateur de son frère, qui n'avait pas tord d'apparaître.

« Oui, je n'ai rien de cassé alors je vais bien et tu n'as pas trop à t'inquiéter pour moi, tu sais... Ma tête va bien et ils ont tout fini, oui. Ils ont dit que je devais me reposer un peu, maintenant. » Sa tête allait plutôt bien, oui, au moins de l'extérieur et si on enrayait cette addiction toxique qui l'avait poussée jusqu'ici. Elle se redressa un peu dans son lit pour mieux pouvoir observer Raon, bougeant un peu le drap parce qu'elle ne se sentait pas plus à l'aise en dessous, dévoilant quelques bleus et marques apparus depuis sa chute, secouant légèrement la tête en l'entendant parler. « Je n'ai pas trop mal, ne t'inquiètes pas, je n'ai besoin de rien... A part peut-être d'un câlin parce que les bras de mon grand-frère me manquent, ça fait longtemps... Et je ne dis pas ça parce que j'attends un truc de ta part en retour... »

Cette petite pointe de malice n'était pas morte. Cette joie de vivre, cette passion au fond d'elle, rien n'était perdu... Tout était encore là, simplement dissimulé sous une couche épaisse de problèmes qui lui avaient rongé la vie ces derniers temps. La preuve fut le sourire un peu plus sincère qu'elle adressa à son frère avant de tendre les bras vers lui, espérant que cela puisse la rassurer autant que cela pourrait le rassurer lui, peut-être.
(c) SIAL ; icons sial


 





Falling into a crimson nightmare.
Yeo Raon
Yeo Raon
❝ REGULAR ☙ MEMBER
Mes petits secrets

Re: bad girl, down | feat. Yeo Raon bad girl, down | feat. Yeo Raon Empty Sam 2 Nov - 17:23





I've missed your calls for months it seems Don't realize how mean I can be 'Cause I can sometimes treat the people That I love like jewelry 'Cause I can change my mind each day


OOTD + Rin n’était pas inconnue aux hôpitaux. En général, c’était un passage rapide aux urgences pour un bandage ou quelques points de sutures. Il ne s’agissait jamais de quelque chose de bien grave, juste d’une cascade ou d’une idée saugrenue qui avait mal tournée. Ce jour-là, les choses semblaient différentes, parce que le ton employé par le personnel soignant semblait solennel, et même le comportement de Rin était un brin étrange. Elle semblait moins vive que d’habitude, comme si elle était sur la réserve. Raon se disait qu’elle devait être sous le choc, elle aurait pu se blesser gravement et elle en avait sans doute conscience. Et il devinait sans mal qu’une dose de culpabilité se cachait aussi derrière sa petite voix, ses yeux de biche et ses sourires presque timides.

Souriant doucement à l’espièglerie de sa sœur malgré la situation, le coréen quitta sa chaise pour venir s’asseoir au bord du lit et prendre la jeune femme dans ses bras. Il vint poser sa joue sur le haut de la tête de celle-ci après y avoir déposé un baiser. « C’est drôle parce que c’est exactement ce que tu ferais si tu avais quelque chose à me demander. » Tout comme la benjamine, une pointe de malice était audible dans la voix de Raon. « Ou si tu avais quelque chose à te faire pardonner. » Il y avait toujours le même ton dans sa voix.  

Il embrassa le front de Rin, se reculant juste un peu pour la regarder tout en parlant mais en la gardant malgré tout contre lui. « Je pense qu’ils te laisseront sortir après qu’on aura parlé au médecin. Je te remmène à la maison. » Et l’air qu’il affichait montra qu’il n’accepterait aucune discussion. « Tu resteras avec Halmoni et moi tout le temps que je l’aurais décidé. Aucune discussion possible. On passera prendre les affaires dont tu as besoin et qui sont restées au dortoir demain ou dans les jours qui viennent. » Il replaça une mèche de cheveux derrière l’oreille de sa sœur pour mieux voir son visage. Celui-ci commençait à montrer les bleus et hématomes qui étaient encore en train de sortir suite à sa chute. Il devinait facilement que les bras, les jambes et le reste du corps de Rin devaient en être couverts, ce qui lui serrait le cœur. « L’étape numéro une sera de rentrer, t’installer confortablement et te donner à manger. » Et il n’avait pas besoin de préciser qu’elle avait gagné le droit de choisir le menu, ça coulait de source.

Sur ce, le médecin passa le rideau et le salua en se présentant. Raon se leva, lâchant en fin sa sœur, et se présenta à son tour en lui serrant la main. Le médecin regarda Rin d’un air grave, ce qui inquiéta l’aîné. « Avez-vous eu le temps de discuter avec votre frère Mademoiselle Yeo ? Ou souhaitez-vous que nous discutions de la suite des événements ensemble ? » Le coréen fronça les sourcils, se demandant si sa sœur avait besoin de soins supplémentaires, peut-être de rééducation ? Mais elle ne semblait pas avoir quelque chose de casser...  
(c) SIAL ; icons sial


 



tell me where our time went and if it was time well spent.
JUS'T DON'T LET ME
FALL ASLEEP
Yeo Rin
Yeo Rin
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
Mes petits secrets

Re: bad girl, down | feat. Yeo Raon bad girl, down | feat. Yeo Raon Empty Jeu 14 Nov - 1:10





I've missed your calls for months it seems Don't realize how mean I can be 'Cause I can sometimes treat the people That I love like jewelry 'Cause I can change my mind each day


OOTD + Raon avait raison et ne connaissait sa petite sœur que trop bien, après toutes ces années... D'habitude, elle voulait le câliner et était aussi mignonne surtout par malice, pour obtenir quelque chose de sa part... Cette fois, sa stratégie n'avait pas tant changé, même si elle cherchait surtout à obtenir le pardon de son grand frère qui n'était encore pourtant au courant de rien en plus d'un peu de réconfort sincère, d'un peu d'anti-douleurs naturels pour essayer de se défaire un peu de la situation. Au lieu d'une place pour un concert ou d'un chauffeur pour aller jusqu'à un fanmeeting, elle quêtait un peu de chaleur humaine, la chaleur qu'elle ne trouvait comme ça qu'auprès de Raon, sa famille.

Elle eut un petit rire qui lui fit du bien quand il évoqua sa malice, comme si tout allait presque bien, avant de légèrement hocher la tête malgré une certaine incertitude quand il se mit à parler de rentrer à la maison. « Si l'Université accepte, ça devrait aller... » Peut-être que cette fois, c'était juste son innocence pure et dure qui avait parlé et qui lui demandait si elle pouvait vraiment juste rentrer à la maison et prendre un peu de temps pour elle. Malheureusement, ce n'était pas ce qui était exactement prévu au programme pour le moment... Malgré tout, cet espoir semblait vivre à travers les yeux de son grand frère. Et puis ça, c'était rassurant comme plan. Rentrer à la maison et se faire dorloter.

Quand le médecin arriva, cependant, la petite bulle de bonheur des deux sembla éclater plus tôt que prévu. Le regard sévère de l'homme capta celui de Rin rapidement, qui détourna le sien pour ne pas le subir plus longtemps, ses doigts attrapant le drap pour doucement le serrer. « On a juste eu le temps de se dire bonjour, on n'a pas beaucoup plus parlé... » Le stress, la petite panique. Typiquement, Rin savait que Raon n'allait pas être heureux de la situation. Peut-être même qu'il allait être très en colère, même si elle ne l'avait vu que très rarement dans un état pareil, peut-être même jamais. Mais qui aurait pu penser qu'elle se droguait, aussi ? Qui aurait pu imaginer que Rin prenait de la crimson dans le dos de tous les autres ?

« Raon... Ne sois pas trop déçu et ne sois pas trop triste, d'accord ? » Elle n'osait même plus vraiment regarder le jeune homme, maintenant. Une épée de Damoclès au dessus de la tête. « J'ai pas été très honnête avec toi... Enfin, avec Rian et Risae non plus... » A qui avait-elle dit qu'elle consommait de la crimson à part à son président de fraternité, hm ? « Du coup, il faut qu'on discute de ça ensemble avec le médecin... »

« Mais surtout, ne te mets pas trop en colère, d'accord ?... Pour aujourd'hui, s'il te plaît, m'engueule pas... J'ai pas envie du tout pour aujourd'hui... »
(c) SIAL ; icons sial


 





Falling into a crimson nightmare.
Yeo Raon
Yeo Raon
❝ REGULAR ☙ MEMBER
Mes petits secrets

Re: bad girl, down | feat. Yeo Raon bad girl, down | feat. Yeo Raon Empty Jeu 6 Fév - 20:43





I've missed your calls for months it seems Don't realize how mean I can be 'Cause I can sometimes treat the people That I love like jewelry 'Cause I can change my mind each day


OOTD + C’était peut-être faire des plans sur la comète que de dire à Rin qu’elle reviendrait chez eux pendant un temps et quitterait sa vie à la fraternité. Mais il était, un de ceux qui pouvaient appuyer ces autorisations, et s’il fallait qu’il abuse de ce pauvre pouvoir pour aider sa sœur, il le ferait. Et elle prendrait aussi quelques jours pour récupérer avant de retourner en cours et retourner étudier. Si sa place, pour une fois, pouvait les aider, il abuserait allègrement de ce qu’il pouvait faire. « T’as oublié qui était ton frère ? » Lui demanda-t-il en riant doucement alors qu’il la tenait toujours contre lui. « Ils seront d’accord t’en fais pas. » Et comme pour la rassurer, il embrassa le haut de sa tête.

Il se disait qu’ils n’avaient plus qu’à recevoir les dernières recommandations du médecin, et ils pourraient rentrer chez eux. Mais il se trompait. Il le réalisa rapidement suite à la question du docteur lorsqu’il les rejoint, mais aussi avec le comportement de Rin. Il se recula pour mieux la regarder, un poids vint s’installer dans le creux de son ventre à chaque mot prononcé par sa petite sœur et à cet air si coupable qu’elle affichait. Il avait peur... Son esprit immédiatement s’imagina des scénarios comme sa sœur ayant eu des rapports non protégés et attendant un « heureux » événement, avait-elle un petit-ami ? Sa sœur ayant fait la fête hier et ayant été en cours avec la gueule de bois, la menant dans ce lit d’hôpital ? Ou encore Rin s’étant battue ou ayant trop chahuté, la menant à cet endroit aussi ? Les idées les plus folles et les moins plausibles lui traversèrent l’esprit, parce qu’il n’imaginait pas ce qu’elle avait pu réellement faire.

Voir sa cadette tourner un peu autour du pot et l’angoisse qui lui serrait les tripes l’amenèrent à se reculer, ses bras jusque-là autour d’elle se retirèrent et il posa ses mains sur les épaules de l’étudiante. « Rin, qu’est-ce que tu as fait ? » Sa voix sortit plus froide et intimidante qu’il ne l’aurait voulu. Voyant qu’elle ne répondait pas, il tenta avec sa première hypothèse. « T’es pas enceinte quand même ? » Et l’angoisse était audible dans sa voix. Le médecin choisit ce moment pour intervenir. « Non, elle a été testée négative pour tout signe de grossesse. Ce qui est bien mieux vue les substances qui ont été trouvé dans son organisme. » Raon haussa les sourcils, son regard allant du docteur à sa sœur pour se poser à nouveau sur le professionnel. « Les substances ? » L’homme hocha la tête d’un air grave. « Plusieurs étudiants de l’université de Yonsei ont été amenés dans le même cas de votre sœur. Ils prennent une drogue, proche des amphétamines qu’on encense pour booster les performances universitaires. Sauf que les effets secondaires et la dépendance sont importants. Et votre sœur en fait les frais. » Il poussa un petit son désapprobateur. « Lorsqu’elle ira mieux, votre priorité sera de la désintoxiquer de ce qu’ils appellent la Crismom. » Après quoi, il continua de parler mais Raon ne l’entendit qu’à moitié, il était question de pouvoir sortir et de n’avoir droit qu’à une faible dose d’antidouleurs en cas de souffrance suite à la chute, et de les rappeler pour parler dépendance. Mais l’aîné des Yeo avait décroché, il le salua de façon automatique et lorsque le médecin sortit, le silence retomba entre le frère et la sœur.

Il défit ses mains des épaules de Rin, n’osant même pas la regarder. Il était en colère, il était déçu, il se sentait coupable aussi de n’avoir rien vu... Un mélange terrible qui lui donnait envie de vomir. Si leur père était encore en vie, rien de tout ça ne serait arrivé... Il poussa un soupir et se releva. Il prit une inspiration (qui ressembla à un reniflement) pour canaliser ses émotions. « Je vais te laisser te rhabiller. Je vais aller payer les soins pendant ce temps et je reviens te chercher. » Parce que son cerveau n’arrivait pas à encaisser ce qu’il venait d’entendre, il se sentait incapable d’en parler avec Rin dans l’immédiat.  
(c) SIAL ; icons sial


 



tell me where our time went and if it was time well spent.
JUS'T DON'T LET ME
FALL ASLEEP
Contenu sponsorisé
Mes petits secrets

Re: bad girl, down | feat. Yeo Raon bad girl, down | feat. Yeo Raon Empty

Rejoins les dragons !
Les Cheonglyong sont ouverts. Vous avez donc la possibilité de les rejoindre directement, sans passer par la case bizutage. Alors n'hésitez plus ! Ils seront ravis de vous accueillir dans leurs rangs !