Revenir en hautAller en bas



 
Nouveautés du mois
Viens vite voir les nouveautés du mois, par ici !
Ouverture des Gumiho
C'est portes ouvertes chez les Gumiho.
N'hésites donc pas à les rejoindre si tu le souhaites !
Ils sont attendus
Busan panic + seah my love Tumblr_pwhqa0sZ2A1x9zrr3o5_100Busan panic + seah my love Tumblr_pwhqa0sZ2A1x9zrr3o5_100Busan panic + seah my love Tumblr_pwhqa0sZ2A1x9zrr3o5_100Busan panic + seah my love Tumblr_pwhqa0sZ2A1x9zrr3o5_100

 :: Défouloir :: La boîte à souvenirs :: Archive Rps

Busan panic + seah my love

Anonymous
Invité
Invité
Mes petits secrets

Busan panic + seah my love Busan panic + seah my love Empty Lun 17 Juin - 21:39
Busan panic
junah
Jun Young n’était pas à bout, mais pas loin. La vie active n’avait réellement rien à voir avec les études, même après ces six folles années qu’il avait passé. Si à l’époque le rythme des examens et des dossiers à rendre l’avait impressionné, il n’en était rien maintenant avec son stage. Il enchaînait les rendez-vous professionnels, les presque nuits blanches pour finir ses articles, les coups de téléphone avec ses maîtres de stage.  Évidemment, il s’était attendu à ne pas se rouler les pouces lorsqu’il avait posé sa candidature pour cette si prestigieuse agence. Mais là, tout était au-delà de ses attentes. Le café était devenu son meilleur ami, et les sorties avec Jjijimi s’avéraient être dorénavant ses seuls moments de détente de la semaine. Car heureusement pour lui, le week-end, il pouvait fuir cette ville maritime pour celle qu’il avait toujours connu. Mais surtout, il pouvait rejoindre les bras de Seah. Jamais il n’avait tant aimer retrouver sa cadette.

Sauf que ce vendredi soir là, Jun Young n’avait pas conscience du temps. C’est pourquoi en voyant le nom de sa belle s’afficher sur son téléphone, il fut prit de panique. Elle était arrivée. Elle l’attendait à la gare. Sauf qu’il était encore au travail, que son adorable chienne se trouvait chez sa voisine, et que son appartement… était dans un état pitoyable. Il était dans la merde. Se pressant de tout ranger, étant de toute manière le dernier au bureau, le journaliste prit soin de bien fermer derrière lui avant de prendre le métro, direction la gare de Busan. Se mordillant la lèvre inférieur, le jeune homme ne cessait de tenter de se rappeler de l’état de son studio. Il n’en avait que de vagues brides, ce qui l’inquiétait. Non pas que Seah était une maniaque du ménage, mais il ne voulait pas qu’elle apprenne pour son… problème. Une fois arrivé, Jun Young se pressa de chercher sa belle du regard, et en la voyant au loin, il fonça pour la serrer tout contre lui, éperdument heureux de la retrouver. « … Désolé du retard. ». Il huma son parfum et finit par se reculer, lui prenant le visage dans ses mains pour l’admirer. « Tu es plus belle de semaine en semaine... ». Était-ce le manque qui le rendait encore plus amoureux ? Très certainement.

Anonymous
Invité
Invité
Mes petits secrets

Re: Busan panic + seah my love Busan panic + seah my love Empty Mer 19 Juin - 17:00
Busan panic
JUNAH
Je pose ma valise et la valse des taxis commence. Je les regarde passer et je les décline un à un, la politesse avant tout mais au bout du dixième, je commence légèrement à saturer et m'éloigne de la folie ambiante que draine la gare de Busan un vendredi soir. Je suis pas venue depuis longtemps et d'ordinaire je prends ma voiture, pas très à l'aise à l'idée de partager les quelques heures à perdre en compagnie d'un voisin de siège collant. Le voyage n'aura pas été perdu pour tout le monde cela dit, trop de manspread tue le manspread et je me suis pas privée pour renvoyer le gars à côté de moi dans ses retranchements ("j'ai pas mes jambes sur vos genoux à ce que je sache alors à moins que vous vouliez mon sac sur le bide pour le reste du voyage, va falloir serrer les cuisses" ou un truc du genre plutôt radicalement efficace.)

Contrairement à d'autres, j'ai parfaitement conscience du temps. Les trois mois depuis que Jun Young est parti à Busan et les cinq semaines ou presque qu'on a passé lui et moi sans se voir autrement que par Facetime, à des heures pas possibles et qui me faisaient toujours m'endormir en plein milieu d'une conversation. C'est là que j'avais compris toute la difficulté d'une relation à distance, qui se complique encore lorsque chacun à son emploi du temps difficilement adaptable. Et pourtant, tout allait bien. Tout semblait aller pour le mieux.

Puisque patience est mon second prénom, je commence naturellement à m'impatienter. J'ai fait le tour de mon téléphone et quand je commence à m'amuser avec l'application Météo, c'est franchement que j'ai atteint un point de non-retour. "Un peu moins d'une heure, j'ai connu des prétendants nettement plus à l'heure." Je lève les yeux au ciel en glissant mes bras autour de sa taille, un sourire soulagé au coin des lèvres. J'ai enfin l'impression que le tourbillon de sur-activité dans lequel on était coincé ces derniers jours s'est dissipé en quelques secondes.

Pourtant quelque chose m'échappe. Il sent l'alcool. C'est léger, vraiment léger au point que je me fais peut-être des idées tellement l'odeur de tous les cafés qu'il a du descendre depuis le début de la journée domine sur son eau de Cologne qui me donne, en temps normal, envie de fondre sur lui comme un glaçon. Je fronce les sourcils mais range ces considérations de côté, pas plus tard que la semaine dernière je faisais un concours de shots avec Minah pour fêter son chômage éternel et mes candidatures de stage qui font tout sauf aboutir. Et ça me ferait presque manquer les soirées où lui et moi, on trinquait sur nos bouteilles de bière en se chauffant entre deux parties de jeux vidéos... mon dieu, ce que c'est long cinq putain de semaines. "Je t'ai manqué tant que ça pour que tu retombes dans ta phase de lover ?" Je me moque tendrement en replaçant non sans une once de fierté une mèche de cheveux derrière mon oreille. "T'as l'air crevé. La semaine s'est bien passée ?" Je demande avec légèreté en remettant ma petite valise sur ses quatre roues pour le suivre jusque chez lui.
Anonymous
Invité
Invité
Mes petits secrets

Re: Busan panic + seah my love Busan panic + seah my love Empty Mer 19 Juin - 22:52
Busan panic
junah
JJun Young se donnait corps et âme dans ce stage. Car il voyait ce CDI au bout de ces longs mois. Il pouvait presque le frôler. Et s’il venait à réussir à le décrocher, alors cela signifierait avoir un salaire fixe. Avec lequel il pourrait mettre de l’argent de côté, pour économiser progressivement. Pour ainsi un jour offrir à son couple un toit. Un petit cocon de bonheur rien qu’à eux. C’était bien cet objectif qui le faisait tenir. Il voulait rendre sa belle heureuse, et l’avoir à ses côtés tous les jours. Si tout n’était pas rose pour le moment, il se jurait qu’un jour ça serait le cas. Mais en attendant, il était en retard. Très en retard. Et il détestait l’idée de savoir Seah seule avec sa valise, en plein milieu de la gare. Heureusement pour lui, sa belle avait un fort caractère, et il ne doutait nullement de ses capacités à éloigner les lourdingues.

La serrant tout contre lui, Jun Young enfouit encore plus son visage dans le cou de sa petite amie à sa remarque, grommelant contre lui-même dans sa barbe inexistante. Il s’en voulait, terriblement. « J’suis vraiment désolé… J’ai pas vu l’heure passer… ». Il avait de la chance qu’elle soit compréhensive, toutes les femmes n’étaient pas comme elle et lui auraient volontiers créé une scène devant tous les inconnus présents dans la gare. Finissant par se reculer par l’admirer, un sourire tendit les lèvre du journaliste. « Tu l’adores ma phase de lover, ne fais pas semblant. ». Et il vint enfin l’embrasser, avec amour. Quelque chose de doux, presque chaste, ne voulant pas trop attirer l’attention sur eux. Et ils purent ensuite se mettre en route, Jun Young liant de suite leurs mains. « … Je suis crevé. Le travail est intensif, mais tellement intéressant. Mais on n’est pas là pour parler de ça ! Ce week-end, je t’amène à la mer. ». Il avait beau sourire, au fond de lui, plus les pas les rapprochaient de son appartement de service, plus le châtain balisait sur la question de la propreté de ce dit appartement. Il ne voulait pas décevoir Seah avec des plats commandés non jetés à la poubelle, un panier de lessive débordant et des cadavres de bouteilles…

Anonymous
Invité
Invité
Mes petits secrets

Re: Busan panic + seah my love Busan panic + seah my love Empty Mer 10 Juil - 13:52
Busan panic
JUNAH
Je cache un mouvement de recul lorsqu'il m'embrasse à nouveau, ce mélange de caféine sur un lendemain d'alcool prêt à me lever le cœur après un voyage en train de presque deux heures. "Si tout se passe bien !" Je hausse les épaules, n'ayant de toute façon pas spécialement envie de m'engager sur le terrain professionnel de l'actualité débordante, des termes de la rédaction auxquels je comprends rien et de tous ces gens qu'il côtoie au bureau et que je ne connais pas. Un weekend au bord de l'eau en revanche, l'idée parvient à m'arracher un sourire avant que je ne badge ma carte de transport sur la borne du métro.

Une quinzaine de minutes plus tard, je pousse la porte de l'appartement la première. "O...k..." Même s'il fait sombre, je distingue les vestiges de ce qui ressemble à une grosse soirée qui s'est éternisée et qu'on n'a pas eu le temps de ranger avant de retourner au travail. "T'as pas l'air de t'ennuyer, c'est bien." Je lève les yeux au ciel en constatant les cadavres de bouteilles vides alignées au sol et les emballages cartonnés, seuls vestiges des plats commandés par pure flemme de se faire à manger. "Je vais peut-être aller planter ma tente sur le sable de la plage. Toi qui t'y connais maintenant, tu me conseilles plutôt celle de Gwangalli ou celle de Haeundae ?" Je menace entre un sourire pincé et une moue affligée. "Parce que je te préviens, il est hors de question que je touche à ça." Je termine en pointant du doigt le bordel dans lequel il vit, et tournant sur mes talons, je lui jette un dernier regard et poursuis, "je vais récupérer Jjijimi et toi, tu vas prendre une douche, ok ?" Je sais pas si c'est assez délicat et élégant comme ça pour lui faire passer le message ?

Je souffle doucement en attendant que la porte s'ouvre. Elle laisse apparaître une petite dame assez vieillie, les sourcils froncés derrière la fine ouverture, ses yeux me détaillant de haut en bas sans chercher à le cacher. "Je n'suis pas intéressée" grogne-t-elle et j'ai seulement le réflexe de poser ma main sur la poignée pour l'empêcher de me claquer la porte au nez "attendez ! je viens récupérer le chien de mon copain !" Elle s'immobilise et me jauge d'un regard insondable. "Jjijimi. Jun Young vient de rentrer du travail, c'est moi qui viens la chercher." J'offre un sourire qui n'est pas retourné et la petite tête du chiot qui a bien grandi depuis la dernière fois que je l'ai vu se fraye un chemin sur le seuil de la porte pour venir me tourner autour et me faire la fête. "Hm. Elle a l'air de vous apprécier..." Je me baisse pour récupérer Jjijimi et acquiesce respectueusement. "Hm. On se connaît bien toutes les deux." Alors par contre, non, hors de question que ta langue baveuse touche mon visage de porcelaine Jjijimi, certaines règles ne changent jamais. Elle est prête à refermer la porte quand je l'interrompt une fois de plus. "Attendez ! C'est pas trop bruyant à côté ? Les sorties, les soirées, s'il vit encore comme un étudiant en dehors de la résidence universitaire, hésitez pas à frapper à sa porte, c'est le même fonctionnement qu'un enfant parfois..." Souvent, en fait. Elle me regarde impassible avant de secouer la tête. "Des soirées ? Y'a jamais personne qui vient ici" elle me regarde avant d'insister "jamais". Confuse, je la fixe et elle soupire. "C'est une bonne chose que vous soyez là." Son regard semble vouloir me dire quelque chose mais je saisis pas sur le moment.

La porte se referme, Jjijimi sniffant bêtement mon nouveau shampoing avant de se stabiliser dans mes bras.

Quand je reviens dans l'appartement, je prends le temps d'observer autour de moi en essayant de faire le rapprochement entre ce que je pensais être et ce qui semble être. Quand il sort de la salle de bain, je le fixe en m'efforçant de reprendre un air léger, loin de toute suspicion. "Ils'est passé quoi ici ?"
Anonymous
Invité
Invité
Mes petits secrets

Re: Busan panic + seah my love Busan panic + seah my love Empty Mer 10 Juil - 17:19
Busan panic
junah
Jun Young comptait sur ces deux jours pour reprendre non selon de l’énergie, mais surtout du courage pour la prochaine semaine à venir. Sa petite amie avait toujours était sa batterie, celle qui le rechargeait dans ses plus grands moments de baisse de régime. Son sourire, sa voix, ses câlins remplissaient sa jauge de bonheur. Et là, il en avait clairement besoin. Certes Jjijimi participait plutôt bien à lui remonter le moral, mais cette petite boule de poils, aussi adorable qu’elle était, ne pouvait pas être comparée au pouvoir de Seah. C’est pourquoi le désormais journaliste misait beaucoup sur son programme du week-end. Entre sorties à la mer, dégustation de fruits de mer frais et concerts de rue. Jun Young était sûr de son coup. Tout était parfait ; sur le papier, tout du moins.

Sauf qu’il déchanta bien vite en ouvrant la porte de son petit deux pièces. Les bouteilles avalées de la veille l’avaient empêché de voir cette triste réalité ce matin-là. Se pinçant les lèvres, il n’osa pas regarder Seah. « Je… J’ai pas eut le temps de ranger ce matin. ». Sans blague. « Y-Yah ! Tu restes ici ! C’est propre dans la chambre. Je vais tout nettoyer, laisses moi juste... ». Ses yeux allaient et venaient sur l’état presque catastrophique de l’endroit. « … quelques minutes. ». Sauf qu’au lieu de ça, sa belle lui quémanda d’aller prendre une douche. Il sentait mauvais ? Il ne le remarquait même plus. Hochant alors simplement la tête, Jun Young s’en alla comme demandé, prenant du temps pour bien se savonner et se laver les cheveux. Il allait sentir bon, promis !

Quand il revint au salon, tout beau tout propre, le jeune homme eut un doux sourire en voyant Seah et Jjijimi dans ses bras. Cette scène lui avait manqué. Mais son bonheur fut de courte durée pour que la jolie brunette lui demanda des explications, principalement sur le nombre déconcertant de cadavres de bouteilles d’alcool. Vite, un mensonge. « … On a fait une soirée hier. Pour fêter la promotion d’une collègue. Tout le monde est partit tard, c’est pour ça. ». Jun Young détestait mentir. Mais avouer à sa petite amie son problème d’alcool lui était impossible. Alors, il se pressa de lancer une machine tout en remplissant la caisse de verre de bouteilles de soju et celle de l’aluminium avec des de bières. « T-Tu veux un verre d’eau ? Fais comme chez toi hein ! Je t’ai fait de la place dans l’armorie de la chambre, pour tes affaires. ». Car mine de rien, il avait pensé à elle.

Contenu sponsorisé
Mes petits secrets

Re: Busan panic + seah my love Busan panic + seah my love Empty

Tu peux prétendre être assez fort pour l’éviter mais le Crimson saura toujours te trouver.

Evolution de contexte en cours !

Tous aux abris, la Doyenne débarque !
Plus d'infos par ici !