Revenir en hautAller en bas



 
Nouveautés du mois
Viens vite voir les nouveautés du mois, par ici !
Ouverture des Gumiho
C'est portes ouvertes chez les Gumiho.
N'hésites donc pas à les rejoindre si tu le souhaites !
Ils sont attendus
Ahn Soo Hwan • Maybe you're gonna be the one that saves me Tumblr_pwhqa0sZ2A1x9zrr3o5_100Ahn Soo Hwan • Maybe you're gonna be the one that saves me Tumblr_pwhqa0sZ2A1x9zrr3o5_100Ahn Soo Hwan • Maybe you're gonna be the one that saves me Tumblr_pwhqa0sZ2A1x9zrr3o5_100Ahn Soo Hwan • Maybe you're gonna be the one that saves me Tumblr_pwhqa0sZ2A1x9zrr3o5_100

 :: Examen d'entrée :: Suneung :: Fiches validées
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Ahn Soo Hwan • Maybe you're gonna be the one that saves me

Ahn Soo Hwan
Ahn Soo Hwan
❝ REGULAR ☙ MEMBER
Mes petits secrets

Ahn Soo Hwan • Maybe you're gonna be the one that saves me Ahn Soo Hwan • Maybe you're gonna be the one that saves me Empty Dim 25 Aoû - 21:42

Ahn Soo Hwan
Today was gonna be the day but they'll never throw it back to you
Nom : Ahn, le nom de son père adoptif. Prénom(s) : Soo Hwan, pas Soo Hyun, ni Soo Wan mais bien Soo Hwan, un prénom écorché depuis toujours parce que trop rare, voire unique. Impossible de savoir d’où il sort, il paraît que c'est comme ça qu’il s’appelait quand il a été adopté. Surnom(s) :  Soo ou Hwan normalement mais il a aussi pris l’habitude d’être appelé par un autre nom que le sien, comme Soo Wan et Soo Hyun ou même Michael, surnom qu'on lui a donné aux Etats-Unis. Âge : 25 ans. Date et lieu de naissance : 01/03/1994, en Corée, ville inconnue ; voilà qui laisse très peu d’indices pour retrouver un jour sa famille biologique. Origines : Sud-coréennes, ça a toujours été évident pour lui, même s’il ne pensait pas que ces origines ne lui venaient pas de ceux qui l’ont fait grandir. Toujours est-il qu’il n’est pas chinois, comme les enfants avec qui il a grandi en Corée lui ont toujours répété. Nationalité : Américaine et sud-coréenne, l’avantage de sa double-nationalité, c’est qu’il exempté de son service militaire. Cursus universitaire : Il a fait sa première année en langues vivantes étrangères appliquées (anglais), mais il s'est tellement ennuyé qu'il s'est ensuite reconverti dans les études de journalisme. Il est donc en sixième et dernière année de journalisme. Métier : Il n'a pas besoin de travailler pour l'instant mais il a fait quelques stages dans des chaînes de télévision connues, grâce à l'influence de son père. Orientation sexuelle : hétéro-sexuelle, même s’il n’a pas eu beaucoup d’expérience. Classe sociale :  riche-moyenne, son père est à la tête d’une entreprise : non pas en tant que président, mais il a quand même un poste important, qui se résume concrètement à lécher les basques du président et de ses fils. Toujours est-il que, comme il fait bien son travail, sa famille est toujours conviée aux fêtes du chaebol, tantôt en tant qu’ami, tantôt en tant qu’actionnaire important de l’entreprise. Tu veux t'investir dans une fraternité ? Il est sango jusqu'à la fin de l'année scolaire !
IDENTITY CARD
Il parait que...
Il a étudié à l’étranger, c’est un gosse de riches (faux : Soo Hwan a passé ses dix premières années à Atlanta mais il n’y a pas “étudié” autre chose que l’école primaire - d’ailleurs, sa famille est certes plutôt riche, mais c’est grâce aux efforts de son père qui a su monter les échelons un par un pour se hisser dans la présidence d’une importante entreprise coréenne).

Il paraît qu’il a de la famille proche qu’il a laissé derrière aux Etats-Unis (faux : Soo Hwan est fils unique et il a fait venir avec lui son père et sa mère - adoptifs bien sûr. Son petit cousin, qu'il affectionne particulièrement et considère comme un petit frère, est resté plus longtemps que lui aux Etats-Unis mais il est désormais en Corée aussi)

Il paraît qu’il a essayé un peu tous les sports (vrai : depuis qu’il est en Corée, Soo Hwan a essayé tous les sports, d’abord pour se défouler, ensuite parce qu’il y a pris goût. Ainsi a t-il fait trois ans de taekwondo, deux ans de tennis, un an de football, un an de voley-ball et quatre ans de basket-ball. Le seul sport qu’il n’a jamais fait de sa vie, même en loisir, c’est la natation. Soo Hwan a toujours eu très peur de l’eau. Le sport est pour lui, c’est un passe-temps sympathique et même s’il n’est plus inscrit dans un club de sport, il lui arrive de s’incruster)

Il paraît qu’il supporte très mal l’alcool (faux : ce fut le cas au début de sa carrière de fêtard, il était si jeune que deux verres suffisaient à le mettre à plat ; mais à force de faire la fête, il est devenu résistant et c’est donc très, très rare qu’il boive assez pour oublier ce qu’il a fait ou pour perdre conscience de ses actions ou de ses mots)

Il paraît qu’il a l’alcool mauvais (faux : à moins que devenir un jeune homme très immature et bruyant soit considéré comme avoir l’alcool mauvais, Soo Hwan n’a pas l’alcool mauvais. Quand il boit beaucoup, il devient juste excessivement souriant, légèrement stupide aussi. Il met complètement de côté la certaine maturité qu’il a acquise avec l’âge et avec ses expériences)

Il paraît que c’est une vraie poule mouillée (vrai et faux : il est terrorisé de choses stupides, comme l’eau, les films d’horreur ou les simples histoires d’horreur, de maisons hantées ou de personnes possédées, qu’elles soient fausses ou vraies - d’un autre côté, il n’a peur d’aucun animal, ni d’aucun insecte, et il ressent moins la peur que les autres dans des situations “dangereuses”, pour le peu de fois où il s’est mis dans de telles situations)

Il paraît qu’il était connu pour traîner dans les plus grandes boîtes de nuit de Séoul alors qu’il n’était encore qu’au lycée (vrai et faux : il traînait effectivement dans des boîtes de nuit régulièrement alors qu’il n’était pas majeur, mais dire qu’il était connu pour ça est faux ; d’ailleurs, ce n’était pas les plus grandes boîtes de nuit parce que ces dernières n’auraient jamais commis l’imprudence de faire rentrer un mineur, c’est au contraire dans des boîtes de nuit plutôt mal-famées qu’il passait ses nuits)

Il paraît que dans son adolescence, il faisait tout ce qu’il ne fallait pas : fumer, se droguer, et il se serait même tatoué sur un coup de tête (faux : certes, il buvait de l’alcool avant l’âge, chose très mal vue en Corée, et il a aussi goûté une cigarette, mais il n’a jamais fumé régulièrement, ni pris de drogue ; pour le tatouage, l’histoire est un peu plus complexe…)

Il paraît qu’il a un tatouage de tête de mort en bas du dos (faux : toutes ces rumeurs sur le tatouage viennent d’une soirée où il a beaucoup trop bu et où il a failli se faire tatouer par ses “amis” de l’époque - ses souvenirs sont très flous, il se rappelle surtout se réveiller chez un tatoueur, qui lui a expliqué que des personnes toutes aussi bourrées que lui lui ont demandé de le tatouer en plein milieu de la nuit, mais qu’il a refusé parce qu’il se doutait que ce n’était ni sage, ni consentant)

Il paraît qu’il se fait facilement avoir par les autres (vrai : il est de nature naïve, ce qui fait qu’il a été manipulé plus d’une fois, des gens profitaient de sa gentillesse pour lui demander des services, d’autres traînaient avec lui parce qu’il était plutôt riche, et les derniers semblaient prêts à tout pour le mettre dans des situations dangereuses ; il a surtout été mal entouré jusqu’à l’âge de dix-huit ou dix-neuf ans, où il s’est assagi sur les soirées et où quelqu’un lui a fait ouvrir les yeux sur le regroupement d’ordures qu’il avait autour de lui)

Il paraît qu’il a eu son premier rapport sexuel au collège (faux : il a, pendant longtemps, laissé croire à ses parents qu’il enchaînait les copines et allait loin avec elles, comme un acte de provocation envers ces derniers, mais ça n’a jamais pris ; d’autant plus qu’en réalité, il n’a dépassé le stade du baiser qu’à l’université)

Il paraît qu’il n’est jamais sorti sérieusement avec quelqu’un (vrai : il n’est en effet jamais sorti sérieusement avec quelqu’un tout bonnement parce qu’il a trop peur de l’abandon et n’a donc jamais voulu s’engager dans une relation sérieuse ; ce qui ne veut pas pour autant dire qu’il n’a jamais aimé personne, puisqu’il a déjà eu un premier amour et quelques autres amours qui ont mal fini par sa faute : même dans les cas où c’était réciproque, c’est lui qui faisait tout pour ne pas s’engager, par peur, et il a donc brisé des coeurs aussi souvent qu’il se l’est brisé à lui-même)

Il paraît que Soo Hwan a vraiment changé entre sa dernière année de lycée et son entrée à la fac, mais personne ne sait pourquoi (vrai : le changement ne s’est certes pas fait en une nuit, mais c’est une personne qu’il connaissait depuis longtemps qui l’a remis sur le droit chemin, qui a fini par lui faire comprendre que ce n’est pas en criant contre ses parents chez lui et en buvant avec des mauvaises influences dehors qu’il se sentirait mieux dans sa peau)
Dis nous qui tu es !

#souriant #franc #taquin
#rebelle #naïf #impulsif
#social #perdu #sportif

Enfant aimé, gâté, choyé et pourtant si vide. Soo Hwan était un petit garçon qui ne manquait de rien, ni d’attention, ni d’amour, ni d’argent. Il avait une famille à l’écoute, qui l’encourageait dans chacun de ses choix et l’avertissait de tous les dangers. Une enfance brillante que n’importe qui aurait pu envier et pourtant, ce mal-être a toujours été présent, ce sentiment que le tout pouvait se transformer en rien du jour au lendemain, cette peur de se réveiller du beau rêve… en l’occurrence, les nuits du petit garçon étaient équipées de cauchemars sans fin, revenant encore et toujours hanter ses nuits. Celui dont il se rappelle le plus, c’est de marcher dans les rues en rigolant, tenant la main de son père et de sa mère, les cheveux volants dans la brise printanière, quand soudain il tourne la tête et plus personne. Plus personne pour lui tenir la main, plus aucun éclat de rire qui s’emporte dans le vent, juste lui, tournant en rond, perdu, paniqué, seul. Un cauchemar qu’il a mis du temps à comprendre, et pourtant si clair lorsqu’il en a compris l’origine.

L’enfant sage s’est brisé à l’âge de dix ans. C’était juste une paperasse, juste plusieurs feuilles reliées entre elles que le petit garçon de dix ans n’aurait jamais dû lire. Mais au fond, ce n’est pas l’avoir lu qui a tout provoqué, parce qu’il le sait, il l’a toujours su. S’il a compris tous ces mots compliqués, c’est parce qu’une voix intérieure lui a soufflé “voici la preuve de ce que tu as toujours su”. Même lui avait remarqué quelques incohérences, mais au delà de ça, c’était un ressenti. Quelque chose qui lui criait qu’il n’était pas à sa place, quelqu’un qui lui chuchotait que tout pouvait encore disparaître. Enfant aimé, gâté, choyé, mais surtout adopté. Voilà l’adjectif qui lui manquait pour mieux se comprendre pendant ses dix premières années, pour mettre un sens à ce vide intérieur, à ces cauchemars à répétitions.

Et la sagesse s’est transformée en impulsivité.

Tous les mots qu’il n’a pas su dire et tous les mots qu’il n’aurait pas dû dire tournent dans sa tête, sans fin, et ne cessent de lui serrer le coeur, de lui rappeler ses erreurs. Et voilà qu’au lieu de dire merci de m’avoir offert un foyer, il leur hurle qu’ils n’ont pas à se mêler de son éducation parce que ce ne sont pas ses vrais parents. Il ne sait plus ce qui lui a fait mal, si c’est de savoir qu’il a été abandonné, ou si c’est de savoir qu’on lui a caché. C’est le sentiment désagréable d’avoir été trompé par ceux qu’il aimait le plus qui se mélange à celui d’avoir été laissé tomber par ceux qui auraient dû l’aimer plus que tout au monde. Il leur fait des reproches qu’il ne pense pas, et il ne sait pas comment leur dire ce qu’il leur reproche. Le garçon si souriant à l’extérieur ne fait que crier quand il est chez lui, et ses parents finissent par céder. Ils retournent en Corée, sur les traces des origines de leur fils.

Adolescent, le jeune homme était souvent dans les soirées. Passant la nuit à taire ses regrets à coup de musique forte qui résonne dans la tête et de verres d’alcool beaucoup trop forts pour un garçon de seize ou dix-sept ans. Il a passé des nuits à l’extérieur, conscient de l’inquiétude que ça provoquait pour ses parents qui attendaient son retour.  En grandissant cependant, Soo Hwan a appris à mieux exprimer ses sentiments, à se calmer sur les soirées à a mûrir, tout simplement.

Le Soo Hwan adulte est un jeune homme qui n’a pas perdu son esprit de fête, mais qui n’y passe pas tous ses week-end et qui ne boit pas trop ; un jeune homme franc, qui dit les choses telles qu’il les pense, parce qu’il a perdu trop de temps à ne pas savoir comment dire ses sentiments ; un jeune homme social, qui s’entend bien avec tout le monde ; un jeune homme perdu, parce que l’abandon est toujours brutalement inscrit en lui et le sera toujours tant qu’il ne connaîtra pas sa famille biologique.
anae


Coucou  :fiou:

Normalement j'ai prévenu tous les liens de Soo Hwan mais si j'ai oublié quelqu'un parce que je suis bête je m'excuse en avance :faint:
Bon du coup pas d'énormes changements dans le caractère, mais surtout son histoire. Mais aimez-le, il en a besoin svp  :cute:

Si ton personnage est inventé, remplis ce petit code :
Code:
<taken>park jin young (got7)</taken> ⇝ [url=http://www.shaketheworld.net/u1319]ahn soo hwan[/url]


ps; supprimez le code inutile.


Shine your star
(Rimbaud) vocivus + élissan.
Ahn Soo Hwan
Ahn Soo Hwan
❝ REGULAR ☙ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Ahn Soo Hwan • Maybe you're gonna be the one that saves me Ahn Soo Hwan • Maybe you're gonna be the one that saves me Empty Dim 25 Aoû - 21:43

It's my life...
by now you should've somehow realized what you're not to do
1994 -- From 0 to 10

Les cris de l’enfant raisonnent dans la maternité mais ils ne sont accueillis par personne d’autre que les sage-femmes. La mère refuse de voir son enfant, c’est un non catégorique. Le choix est déjà tout fait dans sa tête, cet enfant ne sera jamais heureux avec elle et elle ne sera jamais heureuse avec lui. Il faut qu’il parte, dans une famille qui saura l’épanouir, et que jamais ils ne reprennent contact. Et tels que la mère le voulait, le nourrisson est mis à l’adoption. C’est une famille coréenne et stérile, siégeant à Atlanta, qui recueille ce bébé de six mois chez eux. Cet enfant, c’est leur seule chance d’éduquer un enfant un jour.

Alors l’enfant grandit avec tout l’amour du monde. Il ne manque de rien, ni d’amour, ni de matériel. Le petit garçon est sage, gentil, souriant, social, il ne défie pas les règles qu’on lui impose. Mais ce petit garçon, toutes les nuits, il rêve qu’il est abandonné par tous ceux qui l’entourent. Ce petit garçon, il grandit en remarquant les moindres différences entre lui et ses parents, même celles qui ne sont pas alarmantes, comme si quelqu’un lui soufflait que c’était anormal. Ce petit garçon, il ne comprend pas tout du monde mais surtout, il ne se comprend pas. Il ne comprend pas sa peur bleue de l’eau, ni les rêves qu’il fait toutes les nuits. Et cet enfant, il veut comprendre, mais il ne sait pas par où commencer.

2004. -- From 10 to 15

C’est l’histoire d’un enfant qui descend dans la cave dont l’accès lui est formellement interdit. C’est l’histoire d’un petit garçon sage qui défie les règles, sans lui-même comprendre pourquoi. Il va dans cette cave pour chercher un jouet qui a disparu mais il se retrouve entouré de cartons débordant de papiers, qui n’ont visiblement rien avoir avec son jouet. Et pourtant, le petit garçon se sent comme appelé par ces feuilles. Il oublie son jouet et il prend un tas de feuille qu’il ne comprend pas, il parcourt les papiers comme s’il cherchait quelque chose, sans trop savoir quoi. Puis, entre ses deux mains, il trouve pleins de feuilles agrafées entre elles, et le petit garçon lit tant bien que mal cette langue qu’il ne connaît pas très bien. Il parle anglais dehors, coréen à la maison, mais pour ce qui est de la lecture, c’est une autre histoire. Alors il ne comprend pas trop, non plus, les mots qu’il décrypte, les phrases qu’il lit. Néanmoins, tout devient clair. Sans trop comprendre, tout devient évident. C’est le papier qui explique ces dix ans de vide, ces dix ans de cauchemar, ces dix ans d’incompréhension. C’est le papier qui décrypte cette lueur dans les yeux de ses parents, et celle dans les yeux de son oncle et de sa tante à chaque fois qu'il passe du temps avec son cousin. C’est le papier qui explique tout ce que les gens auxquels il tenait ne lui ont jamais dit. Et l’enfant, ça le rend fou de savoir qu’on lui a menti pendant si longtemps. Il a l’impression qu’on s’est moqué de lui. Pourtant, au fond, il le sait. Il sait que ses parents l’aiment, que ses parents ne lui voulaient pas de mal en lui cachant la vérité. Mais c’est plus fort que lui. Et le petit garçon veut à tout prix retourner en Corée, il veut retourner sur ses terres plus que jamais. Il rejette les états unis, il rejette Atlanta, il rejette ses parents. Il les aime, mais il ne sait plus comment leur dire. Il leur ait reconnaissant, pourtant il leur en veut tellement.

Puis les parents cèdent. Il ne faut que quelques semaines pour que le père parvienne à obtenir un poste en Corée et aussitôt, ils déménagent. Mais ça ne calme pas leur fils, qui reste toujours aussi cru, sauvage, qui défie les règles. Il n’est plus rien du petit garçon sage qu’ils ont connu. Echec scolaire, remarques froides. Ils subissent ça en silence. Ils essaient d’agir, mais ignorent comment s’y prendre. Parce qu’ils pensent que c’est avant tout de leur faute. Et l’enfant grandit comme ça.

2009. -- From 15 to 18

L’entrée au lycée empire tout. L’adolescent passe des nuits entières dehors, rentre complètement déchiré. Et pourtant, miraculeusement, ses résultats scolaires s’améliorent. Ca, c’est grâce à un de ses amis d’enfance, qui a toujours été dans sa vie et qui l’a toujours mieux compris que n’importe qui. Cet ami, plus âgé que lui de plusieurs années, il l’a remis sur le droit chemin. Il lui a dit que sa rancoeur ne doit pas gâcher son avenir. Il lui a dit que sa rancoeur ne changera pas le passé, mais peut empirer le futur. Il lui a enseigné tellement de bonnes choses, que Soo Hwan a fini par céder. Il a accepté d’étudier, au moins ça. Puis les années lycée passent, et les mots commencent à revenir dans sa tête. Il sait qu’il ne peut pas continuer à parler mal à ses parents, parce que c’est toujours lui que ça blesse le plus quand il fait ça. Il sait qu’il a tort de se comporter comme ça et qu’en plus, ça n’arrange rien. Et alors qu’il réalise ça de plus en plus clairement, le changement se fait tout seul. Il parvient, petit à petit, à mieux s’exprimer. À mieux dire à ses parents ce qu’il ressent envers eux, à s’excuser pour ce qu’il a fait jusqu’à là. Il réalise que beaucoup de ceux qu’il appelle “amis” sont loin d’en être. Et il décide de repartir de zéro, d’améliorer les choses. Puis il passe à l’université.

2012. -- From 18 to 25

L’année du renouveau. Soo Hwan aime toujours la fête, mais il en fait moins. Il a trop traîné dans cette ambiance, vu et entendu trop de choses à un jeune âge aussi. Maintenant, il reprend un peu la sagesse du passé et la mélange à son impulsivité de l’adolescence. Il essaie de trouver le juste-milieu, il essaie de faire une croix sur l’abandon qu’il a vécu dans son enfance et d’aller au-dessus de tout ça.


Shine your star
(Rimbaud) vocivus + élissan.
Choi Eun San
Choi Eun San
❝ TEAM ANIM ҉ HERE TO PLEASE YOU
Mes petits secrets

Re: Ahn Soo Hwan • Maybe you're gonna be the one that saves me Ahn Soo Hwan • Maybe you're gonna be the one that saves me Empty Dim 25 Aoû - 21:43
MINE :han:
edit; j'édit un peu plus après, mais jtm, eun et lui c'est pour la vie :perv: :han:

edit 2; T'ES LA PERFECTION, L'HOMME DE LA VIE DE MA EUNSAN :han: toujours là, ils sont invincibles ensemble et on va leur donner un coup de jeune, on va les relancer et ils vont devenir les prochains chouchous de la communauté stw, si si si je plaisante pas (ou juste un peu parce que y'a trop de couples d'enfer par ici) :mdr:
TU SAIS QUE JTM, TOI ET SOOHWAN :cute:
et puis jinyoung bb :cute:
toute façon que ce soit iwan ou soohwan, onew ou jinyoung, le coeur de ma eunsan ne bat que pour tes hommes, peu importe leur forme. :perv:
feels  feels  feels  feels  feels
nos bébés d'amour  Ahn Soo Hwan • Maybe you're gonna be the one that saves me 1174020843  Ahn Soo Hwan • Maybe you're gonna be the one that saves me 1174020843  Ahn Soo Hwan • Maybe you're gonna be the one that saves me 1174020843

tentate  tentate  tentate  tentate  tentate  tentate  tentate


    i fell in love with him like a little girl opening her heart to magic. it always seemed surreal until the moment it became true.
Ahn Elijah
Ahn Elijah
❝ TEAM ANIM ҉ HERE TO PLEASE YOU
Mes petits secrets

Re: Ahn Soo Hwan • Maybe you're gonna be the one that saves me Ahn Soo Hwan • Maybe you're gonna be the one that saves me Empty Dim 25 Aoû - 21:47
MAIS T'ES LA PIRE

edit : bon ben... contente que tu prennes le cousin ? :cute: on va faire des merveilles tkt :emo: bon reboot, hâte de voir ce que tu vas faire de soohwan :y:



Which one’s the real me ?
question ⊹ The thoughts I have, The actions I make, Are they all really me ? No answers but so many questions... (by anaëlle)
Hwang Luna
Hwang Luna
❝ PAILLETTE ✨ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Ahn Soo Hwan • Maybe you're gonna be the one that saves me Ahn Soo Hwan • Maybe you're gonna be the one that saves me Empty Dim 25 Aoû - 22:07
Je vois que t'es descendu de ton télésiège :lyaa:
BON REBOOT :han:
C'est trop vide pour qui tu t'prends :russe:


- i found maybe,
there's a safe place in your eyes
Lim Nam Kyung
Lim Nam Kyung
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
Mes petits secrets

Re: Ahn Soo Hwan • Maybe you're gonna be the one that saves me Ahn Soo Hwan • Maybe you're gonna be the one that saves me Empty Dim 25 Aoû - 22:18
Euh ok... on me prévient même pas qu'on poste sa fiche :oo:
Et bah pour la peine :finger:
J'vais te laisser te faire bouffer par le monstre de la nuit, bff en carton !


Bird in the storm ✧ When something bad happens you have three choices. You can either let it define you, let it destroy you, or you can let it strengthen you...
Anonymous
Invité
Invité
Mes petits secrets

Re: Ahn Soo Hwan • Maybe you're gonna be the one that saves me Ahn Soo Hwan • Maybe you're gonna be the one that saves me Empty Dim 25 Aoû - 22:20
BON REBOOT :heart: :heart:
tu es déjà prévenue mais : je viendrais t'harceler pour un lien :russe: :y:
Anonymous
Invité
Invité
Mes petits secrets

Re: Ahn Soo Hwan • Maybe you're gonna be the one that saves me Ahn Soo Hwan • Maybe you're gonna be the one that saves me Empty Lun 26 Aoû - 0:34
BON REBOOT :aah: :aah: :aah: :aah:
et bon courage pour ta fichette :plz:
Ahn Soo Hwan
Ahn Soo Hwan
❝ REGULAR ☙ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Ahn Soo Hwan • Maybe you're gonna be the one that saves me Ahn Soo Hwan • Maybe you're gonna be the one that saves me Empty Lun 26 Aoû - 11:15
@Choi Eun San a écrit:
MINE :han:
edit; j'édit un peu plus après, mais jtm, eun et lui c'est pour la vie :perv: :han:

YOURS :han: :heart:

@Ahn Elijah a écrit:
MAIS T'ES LA PIRE

edit : bon ben... contente que tu prennes le cousin ? :cute: on va faire des merveilles tkt :emo: bon reboot, hâte de voir ce que tu vas faire de soohwan :y:

Sois déjà contente que je t'ai prévenue, même au dernier moment, parce que tout le monde a pas eu cette chance.

@Hwang Luna a écrit:
Je vois que t'es descendu de ton télésiège :lyaa:
BON REBOOT :han:
C'est trop vide pour qui tu t'prends :russe:

pas grâce à miran
MERCI.
Et maintenant c'est (quasi) plein donc tu vas redescendre.

@Lim Nam Kyung a écrit:
Euh ok... on me prévient même pas qu'on poste sa fiche :oo:
Et bah pour la peine :finger:
J'vais te laisser te faire bouffer par le monstre de la nuit, bff en carton !

C'est vrai que j'ai pas prévenu mais j'ai quand même dit que je la postais vite dans la soirée :plz: pardon
:aah: :aah:

Chu Yury a écrit:
BON REBOOT :heart: :heart:
tu es déjà prévenue mais : je viendrais t'harceler pour un lien :russe: :y:

MERCI :heart: :heart:
Harcèle moi quand tu veux :y:

Choi Yujin a écrit:
BON REBOOT :aah: :aah: :aah: :aah:
et bon courage pour ta fichette :plz:

MERCIIII :hot: :hot: :hot:
Fichette qui était déjà écrite comme à mon habitude :mdr:


Shine your star
(Rimbaud) vocivus + élissan.
Yeo Risae
Yeo Risae
❝ REGULAR ☙ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Ahn Soo Hwan • Maybe you're gonna be the one that saves me Ahn Soo Hwan • Maybe you're gonna be the one that saves me Empty Lun 26 Aoû - 11:28
jinyoung oppa :cry:

bon reboot mlle :emo:




style with attitude.
Nymphadora Tonks ☽ You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.
Contenu sponsorisé
Mes petits secrets

Re: Ahn Soo Hwan • Maybe you're gonna be the one that saves me Ahn Soo Hwan • Maybe you're gonna be the one that saves me Empty
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Tu peux prétendre être assez fort pour l’éviter mais le Crimson saura toujours te trouver.

Evolution de contexte en cours !

Tous aux abris, la Doyenne débarque !
Plus d'infos par ici !