Revenir en hautAller en bas



 
Nouveautés du mois
Venez vite voir les nouveautés du mois, par ici !
Chatbox du forum
N'hésitez pas à passer faire un tour sur la chatbox !
Plus on est de fous, plus on rit !
Les défis RP !
N'oubliez pas que vous pouvez gagner des points en
réussissant les défis RP ! Pour plus d'infos, c'est par ici !
Ils sont attendus
SU MISO ❧ LET S RUN AWAY Ssds10SU MISO ❧ LET S RUN AWAY Ssds10SU MISO ❧ LET S RUN AWAY Ssds10SU MISO ❧ LET S RUN AWAY Ssds10

 :: Examen d'entrée :: Suneung :: Fiches validées
Aller à la page : 1, 2  Suivant

SU MISO ❧ LET S RUN AWAY

Su Miso
Su Miso
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
Mes petits secrets

SU MISO ❧ LET S RUN AWAY SU MISO ❧ LET S RUN AWAY Empty Dim 6 Oct - 23:24

Su Miso ❧
beautiful liar
Nom : Su bien que son véritable nom de famille ait une consonance beaucoup plus ... nord coréenne.  Prénom(s) : Miso mais son vrai prénom est Miyeon. Surnom(s) : Elle n'en a pas. Calmez vous. Âge : 22 ans Date et lieu de naissance : 22 décembre 1997 Origines : Coréenne du nord. Nationalité : Officiellement Coréenne du sud avec de faux papier. Cursus universitaire : // Métier : Tête pensante d'un clan mafieux. Orientation sexuelle : Hétérosexuel. Classe sociale : Riche Tu veux t'investir dans une fraternité ? citizen pour cette fois ♡
IDENTITY CARD
Il parait que...
Aurait fuit la Corée du nord son pays d'origine. (VRAI.  Quand elle avait 13 ans) + Elle s'est longtemps cachée sans assumer sa féminité et même son existence (VRAI. En tant que réfugié sans papier, elle préférait rester invisible) + Elle a une peur panique des bruits de pétards (FAUX elle n'aime pas ça mais ça ne l'effraie pas) + Elle chante au karaoké pour se défouler et adore jouer au baseball (VRAI. avec une batte entre les mains elle fait des miracles !) + Elle a un jumeau qu'elle a perdu de vu après sa fuite de la chine. (VRAI. Mais elle l'a retrouvé quand ils sont rentrés dans le gang tous les deux.) + Elle n'hésite pas à mentir et voler pour avoir une vie tranquille (VRAI. Lui en voulait pas trop.) + Elle est au top de la technologie et possède tout d'une vraie geek (FAUX Elle n'a connu internet qu'à l'âge de 20 ans et a du mal à se faire à l'idée d'avoir un téléphone portable) + Elle garde sur elle un collier qu'elle a volé un garcon qui l'a aidé il y a quelques années quand elle était au japon (FAUX. c'est le seul objet qui a appartenu à sa mère et qu'elle porte la plupart du temps.) + Miso est un chaton sauvage (VRAI, mais chaton que d'apparence.) + Elle a été violé par le passeur qui se chargeait de la faire aller en chine. (VRAI, elle cherche aujourd'hui à s'en venger et souhaite tuer cet homme). /div>
Dis nous qui tu es !
TENACE (★★★★✰) : Têtue ou plutôt bornée Miso est une jeune femme tenace qui ne laisse jamais tomber. En soi ce n’est pas vraiment une qualité mais cela fait d’elle une jeune fille capable de se sortir de toutes les situations.  Elle fait preuve de sang-froid et trouve toujours les ressources nécessaires  pour affronter les aléas de la vie. Elle a parfois du mal à lâcher prise et à admettre qu’elle peut avoir tort. Elle ne se remet que peu souvent en question, pas parce qu’elle a décrété qu’elle a toujours raison, mais parce que l’effort de se mettre à la place des autres la fatigue d’avance.
             
MENTEUSE   (★★★★★) : Souvent, au besoin en fait. Ce n’est pas qu’elle aime ça ou qu’elle serait malade – les mythomanes ça porte bien son excuse – mais disons que c’est plus facile ainsi. Mentir sur son nom, son âge, son passé, sa date de naissance, c’est un peu le moyen de recommencer à 0. Elle se trouve toujours des excuses, des alibis, des mensonges, assez pour pouvoir éluder les questions fâcheuse. Elle a parfois du mal à s’y retrouver et s’emmêle les pinceaux, c’est d’ailleurs avec ses maladresses que vous pourrez vous rendre compte qu’elle n’est pas forcément très clean. Ça lui arrive même de mentir pour avoir ce qu’elle veut, vous faire croire que vous comptez pour finalement vous tourner le dos quand elle n’a plus besoin de vous. On pourrait croire qu’elle est manipulatrice et peut-être qu’elle l’est dans le fond mais ne ment jamais pour blesser les autres ou jouer avec leur sentiment. De son point de vu elle ne le fait que pour se protéger.
             
ENJOUEE (★★★★✰) Parce qu’elle ne quitte pas son sourire. Un rempart très utile et qu’elle abuse à tout bout de champs. Miso est une très jolie fille et elle le sait, peut-être un peu trop. Elle sait quel regard lancé pour plaire et qu’elle sourire afficher pour attirer l’attention. Tout comme elle sait se montrer discrète et s’effacer dans son coin. Toute fois on ne peut pas manquer son caractère enjouée et enjoueur. Elle a toujours une idée farfelue, un peu dingue, pour s’amuser, pour profiter de sa liberté dont elle a trop longtemps été privée. Elle rit à grand éclat et trouve une beauté à chaque chose, elle voit la vie de son meilleur côté et préfère ignorer le plus sombre. Elle arrive toujours à entrainer quelqu’un dans ses histoires et ses idées dingues, mais c’est aussi pour ça qu’on l’aime Miso. Parce qu’elle est follement douce et attirante quand elle se met à rire de bon cœur.
             
RANCUNIERE (★★★✰✰) Elle n’oublie pas. Difficilement. Elle accorde peu souvent sa confiance mais les coups dans le dos, les mots trop hauts et les réflexions, les trahisons … elle n’oublie pas. Difficilement. Elle a la rancune facile et le pardon impossible, elle est pourtant de celle à se jouer des autres et c’est peut-être là ce qu’elle craint le plus. Ne fait pas aux autres ce que tu ne voudrais pas qu’on te fasse. C’est là tout l’inverse de la situation. Mais elle se trouve des excuses, elle n’agit pas ainsi pour blesser, juste pour se sauver. L’inverse par contre lui semble improbable et impensable.
             
PERSPICACE (★★★✰✰) Elle comprend les choses rapidement, les analyses pour en tirer le meilleur profit. Elle n’a pas besoin de réfléchir bien longtemps pour comprendre et c’est sûrement cette qualité et son instinct qui lui ont permis de se sortir de nombreux coups foireux.

CARACTÉRIEL (★★★★✰) Ça lui donne un certain charme, parfois, de temps en temps … pas souvent en fait. Elle est le genre de femme à se vouloir indépendante qui a longtemps vécut seule et qui n’a besoin de personne pour vivre. Elle ne fait confiance qu’en son jugement que ce soit pour suivre une route ou prendre une décision importante. Elle est sûre d’elle, parfois trop, parfois à tort, mais c’est bien que se laisser faire et d’être soumise comme elle l’a toujours été. Fuir son pays lui a permis de se révéler, d’être enfin qui elle voulait être, la transition n’a pas été facile et peut être qu’aujourd’hui elle est de ces femmes trop fortes qui font fuir les hommes. Qui sait, elle n’a peut-être besoin que d’une personne …
             
DROLE (★★★★✰) Elle aime rire et elle faire des blagues, même si son humeur peut être parfois particulier il est sincère, déroutant. Elle peut rire aux éclats devant un bon film, assise en tailleur sur son canapé en mangeant des céréales, comme lancer une bataille d’eau générale avec des enfants dont elle apprécie particulièrement le contact.  
             
EGOISTE (★★✰✰✰) Si elle ne pense à elle, qui le fera ? C’est là son crédo. Elle ne veut pas agir comme si elle était seule au monde, mais c’est tout comme. Elle prend ce qu’elle veut prendre, les autres ont bien assez de chance pour se contenter de ce qu’ils ont. Ce n’est pas la plus malheureuse, mais elle n’a pas une vie rêvée non plus, alors elle sait se placer quand la situation l’exige.
             
DEBROUILLARDE (★★★★✰) comme pas deux. Elle a toujours des petites astuces des techniques pour réussir à se débrouiller. Laver son linge gratuitement. Manger à l’œil et faire durer son paquet de nouilles qu’elle recycle. Se faire un peu d’argent facilement. Elle a toujours des petits trucs pour lui faciliter le quotidien et sa vie de vagabonde.
             
INSTABLE. (★★★★★)  C’est ce qui la correspond le plus. Elle tente pourtant de se poser et de reprendre sa vie en main, mais du haut de ses 23 rien n’est aussi simple quand on fuit son passé. Sans identité. Sans papier, elle se fait toute petite pour éviter la justice. Pas de compte en banque. Pas de domicile fixe. Elle se contente de vivre çà et là comme elle peut. Elle déteste quand on la prend pour un SDF, elle préfère s’appeler une femme libre. Libre d’aller où elle veut. Loin des dictats de la société.
Poupou
Pas de gros changement pour Miso, mais après avoir perdu tous mes liens quasiment, je la vieillis légèrement et remet un coup de neuf à son histoire pour qu'elle soit plus facile à appréhender ! :heart:

Si vous avez des DC, merci de les recenser ici
Code:
<z>Poupou</z> ► cho su nah ; park in su ; lim bo bae ; hwang kelea ; bang wen yi ; lee bom chan ; su miso ; koo sang jae ; gwak ma nah ; im khaliyan ; kim damon ; hwang alexander  ; eom skyla ; seo alana ; bang elio ; wang mok ; wade mason ; yun pornsawan ; sung woo ; gwak ma nah..



N U M B  T H E  P A I N

I just caught up with a good dream and real things, never really seem to add up and I’ve been outta touch with  this thing called love, because I ain’t think I deserved it much.
Su Miso
Su Miso
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
Mes petits secrets

Re: SU MISO ❧ LET S RUN AWAY SU MISO ❧ LET S RUN AWAY Empty Dim 6 Oct - 23:25

It's my life...
et là une petite citation...
Chapitre 1 : La Corée du Nord.
 
« Chérie ? Réveille-toi, c’est l’heure. » La voix de ma mère est cassée, anxieuse et surtout apeurée. Je n’ai pas vraiment réussi à dormir et je saute de mon lit, surement pour la dernière fois de ma vie, et enfile mes chaussures sans un mot. Le silence de plomb règne dans notre petit appartement. J’ai la nausée mais je ne peux pas me plaindre, j’ai trop peur qu’en ouvrant la bouche je me mette à vomir. J’attrape la main de mon frère jumeau en tremblant et attend que ma mère est fini de se préparer. Il est à peine 2h du matin. Nous n’emportons que le strict minimum. Quelques rations de nourriture, des vêtements, pas très chaud pour ne pas prendre de place. Je regarde en direction de mon frère qui tente de me sourire, mais lui aussi est mort de trouille parce qu’il sait … il sait ce qui nous attend … Mon père est parti il y a deux jours, pour nous préparer le terrain qu’il disait. On va fuir. Quitter ce pays. Ce pays où …

Les gens sont fusillés pour avoir regardé un film d’hollywood. Ce pays où les gens meurent pour avoir osé aller sur internet. Ce pays qui se moque de nous, qui nous réduit au silence. Ce pays qui nous dit quand rire, quand pleurer. Ce pays qui nous dit comment nous habiller et qui régit jusqu’au moindre de nos souffles. Ce pays qui nous détruit, qui nous façonne, tels des pantins. Ce pays qui nous ment. Les guerres que nous avons gagnées, des guerres que nous n’avons jamais vécues. Ce pays qui nous étouffe et qui nous fait mourir aux yeux du monde. Ce monde qui ne fait rien pour nous aider …
 
 Chapitre II : La traversée.
 
Il fait froid, tellement froid que j’en tremble. Je n’arrive pas à me réchauffer, j’ai du mal à garder les yeux ouverts. Ma mère me supplie de rester réveiller et mon frère me serre contre lui. Papa nous attend de l’autre côté. Enfin, c’est ce qui était prévu. Nous sommes 4. Un passeur nous guide au péril de sa vie. Il nous guide pour une somme d’argent qui nous ruinera jusqu’à la fin de notre vie. Il nous fait passer, les après les autres. Je déteste l’idée d’être seule avec lui. Il me fixe de cette façon qui m’effraie. J’ai 16 ans. 16 et je découvre pour la première fois la perversion de l’homme. Il fait d’abord passer mon frère. Il nous sépare. S’arrange pour m’affaiblir. Il se tourne vers moi et pense pouvoir profiter de la situation. Mais ma mère, cette femme courageuse refuse de le laisser approcher. Elle me place derrière elle. Ses cheveux noirs que j’ai toujours aimé sentir me chatouille le nez. Je n’ai pas tout de suite compris quand elle m’a dit qu’elle revenait. Elle m’a dit de restée assise ici, de ne pas dormir, de l’attendre. Le temps m’a paru une éternité. L’éternité lui a paru douloureuse. Elle revient. La jupe de travers. Les cheveux en bataille et le regard remplie de larmes. L’homme revient. La ceinture encore ouverte. Je détourne le regard. Je ne veux pas comprendre ce qui vient de se passer. Je ne veux pas comprendre ce qu’à faire ma mère pour moi. J’ai 16 ans. J’ai encore le temps. Le temps de m’horrifier de ces choses …
 
Mais le temps est joueur. douloureux. alors que ma mère s'endort à moitié, épuisé du froid et l'attente, l'homme en profite et me vole la seule chose qu'il n'aurait jamais du me prendre. Je n'ai jamais rien dit. Jusqu'à l'avouer à Hwan récemment. Le seul soulagement que j'ai et de savoir que ma mère n'aura jamais su que son sacrifice aura été vain, ni le mal que ce monstre a fait a sa fille ... 

Chapitre III : L’arrivée.
 
J’ai encore du mal à y croire mais on est sur le point de traverser la frontière. J’aperçois mon père au loin. J’ai le cœur qui flanche, des impatiences dans tout le corps. Je veux courir vers lui mais on m’en empêche. On doit s’accroupir, les hommes s’agitent, les hommes sont nerveux. Soudain un cri. COUREZ. COUREZ LA DOUANE EST LA. L’agitation qui éclate après ce silence lourd me fait trébucher. Je cours sans savoir où je vais. Des sifflements me poursuivent et des éclats dans la nuit noire m’effrayent. J’ai réussi. Je ne sais pas comment mais j’ai réussi. J’atterri dans les bras de mon père qui me soulève et cours avec moi. Je ne le vois pas tout de suite mais il est blessé. Je vois mon frère, ma mère, tout le monde cours dans la même direction. On court pour sauver nos peaux, nos vies. Parce qu’on croit en un avenir meilleur. Parce qu’on veut pouvoir vivre. Vivre libre. Et cette liberté à un prix, elle laisse un gout amer dans la bouche. Je retiens mes larmes et m’accroche à mon père.
 
On est en chine. Tout me parait fou autour de nous. J’ai envie de partir loin, de fuir le plus loin possible mais les environs sont fouillés. Je reste assise, accroupie à m’en bruler les jambes. J’ai mal mais je ne dis rien. Le moindre souffle pourrait nous trahir. Le moindre souffle pourrait nous tuer. Je ferme les yeux et me serre contre mon père. Son souffle est lent, erratique. Il doit avoir froid. Il serre ses enfants contre lui et ma mère nous enveloppe. Je m’endors sans m’en rendre compte. On l’a fait. On a passé la frontière.
 
Chapitre IV : le réveille.
 
Quand j’ai rouvert les yeux ma mère pleurait en silence et mon petit frère fixait le vide d’un air absent. Livide et pétrifié. Le soleil se levait tout juste. Il faisait si froid que nos souffles se cassaient en une fumée opaque. J’ai mis quelques secondes avant de réaliser que mon manteau était couvert de sang. J’ai un mis un temps avant de réaliser que le souffle si berçant de mon père avait cessé. J’ai mis un temps avant de comprendre qu’il n’était plus là … J’étouffe un sanglot. Pleurer nous est interdit. Avoir de la peine nous est mortel. On doit rester discret, on doit … rester discret … C’est finalement le passeur qui nous retrouve 3h après … Le soleil est bas dans le ciel. Le froid n’a pas cessé de nous bruler le bout des doigts. Au petit matin je me retrouve à creuser un trou, un assez profond pour cacher le corps de mon père. Je n’ai pas de force mais je continue de racler le sol froid. Ce sol qui accueillera la dépouille de mon père pour toujours. On a mis une heure pour le cacher sous les feuilles. Au moins … Ils n’auront pas son corps. Maigre consolation.
 
La vie continue elle, la course contre la montre ; la peur au ventre, le cœur en miette on reprend la route. Ma mère, faible marche en se tenant à nous. On la soutient. On l’aide du mieux qu’on peut … on l’aura aidé jusqu’au bout. Nous avons passé 2 mois en chine, aidé par d’autres réfugiés nous avions un toit, un abri, de la nourriture, on travaillait, on aidait pour faire vivre l’appartement … Puis un jour notre mère nous a dit qu’elle devrait aller à la frontière pour chercher sa sœur. Elle refusait qu’on l’accompagne. Elle n’est jamais revenue. Peu de temps après nous avons été mis à la porte. Deux bouches à nourrir de trop, des places à fournir. Nous avions notre liberté à nous mais enfermé dans cet appartement les trois quart du temps nous avons eu du mal à nous y faire … Nous avions de fausse carte d’identité. Une nouvelle identité. On a parcourus le pays quelques mois avant à la recherche de notre mère ... mais nous avons fini par rejoindre la Corée, là où notre père voulait nous envoyer. 
 


Chapitre V : La Corée du Sud.
 
23 ans. la temps est passé si vite. filant entre nos doigts comme du sable fin. j'ai grandis, on a grandit. Hwan et moi faisons désormais partie d'un clan mafieux. ce n'est certainement pas ce qu'aurait voulu nos parents mais c'est le seul avenir qui semble nous ouvrir ses portes et nous éviter la pauvreté. nous avons de faux papier, nous avons de l'argent, du pouvoir. le pouvoir de changer les choses ... nosu refusons de vivre à nouveau caché, à nouveau oppressé ... Ô ça non, on refuse. Je veux être heureuse, je veux pouvoir vivre ma vie, et continuer d'avancer, qu'importe que les beaux yeux d'Aciel vienne tout compliquer. 

 


N U M B  T H E  P A I N

I just caught up with a good dream and real things, never really seem to add up and I’ve been outta touch with  this thing called love, because I ain’t think I deserved it much.
Anonymous
Invité
Invité
Mes petits secrets

Re: SU MISO ❧ LET S RUN AWAY SU MISO ❧ LET S RUN AWAY Empty Lun 7 Oct - 6:43
mon bb d'amour :heart:
bon petit reboot ma femme ! :y:
Im Eui Geon
Im Eui Geon
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
Mes petits secrets

Re: SU MISO ❧ LET S RUN AWAY SU MISO ❧ LET S RUN AWAY Empty Lun 7 Oct - 8:05
bon reboot :heart:
je t’aime SU MISO ❧ LET S RUN AWAY 1174020843



--- and suddenly
i fell in love with the most perfect woman in the world.
Li Jia Xin
Li Jia Xin
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
Mes petits secrets

Re: SU MISO ❧ LET S RUN AWAY SU MISO ❧ LET S RUN AWAY Empty Lun 7 Oct - 8:52
Bon reboot :heart:



Trust your heart if the seas catch fire,
- live by love though the stars walk backward.
Yi Min Seok
Yi Min Seok
❝ PRESIDENT ♛ I'M YOUR LEADER
Mes petits secrets

Re: SU MISO ❧ LET S RUN AWAY SU MISO ❧ LET S RUN AWAY Empty Lun 7 Oct - 13:24
Bon reboot :heart:
Yi Ri An
Yi Ri An
❝ TEAM ANIM ҉ HERE TO PLEASE YOU
Mes petits secrets

Re: SU MISO ❧ LET S RUN AWAY SU MISO ❧ LET S RUN AWAY Empty Lun 7 Oct - 13:41
bon reboot, hâte de voir ce que tu vas faire de la miso 2.0 :cute:


    - - to the stars who listen — and the dreams that are answered.
Anonymous
Invité
Invité
Mes petits secrets

Re: SU MISO ❧ LET S RUN AWAY SU MISO ❧ LET S RUN AWAY Empty Lun 7 Oct - 20:27
bon reboot :heart:
Cho Su Nah
Cho Su Nah
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
Mes petits secrets

Re: SU MISO ❧ LET S RUN AWAY SU MISO ❧ LET S RUN AWAY Empty Lun 7 Oct - 20:42
LES AMOURS MERCI ♥
Je vais refiltrer tout ça et repartir de bon pied avec ma miso :plz:
Merci à tous :heart:


I know you, I walked with you once upon a dream
I know you, that look in your eyes is so familiar a gleam and I know it's true that visions are seldom all they seem. I know what you'll do. You'll love me at once, the way you did once upon a dream
Ryeo Théo
Ryeo Théo
❝ STAFF MODO ✯ DEMON SQUAD
Mes petits secrets

Re: SU MISO ❧ LET S RUN AWAY SU MISO ❧ LET S RUN AWAY Empty Lun 7 Oct - 21:02
bon reboot tchikita ;)




Contenu sponsorisé
Mes petits secrets

Re: SU MISO ❧ LET S RUN AWAY SU MISO ❧ LET S RUN AWAY Empty
Aller à la page : 1, 2  Suivant

BONNE RENTREE !

Bonne rentrée à tous <3
le staff de STW vous envoi tout son courage pour ce retour en cours, et au travail ! Mais pour égayer un peu plus vos journées n'hésitez pas à venir participer aux concours d'écriture et de graphisme que vous trouverez >> par ici !