Revenir en hautAller en bas



 
Nouveautés du mois
Venez vite voir les nouveautés du mois, par ici !
Concours de headers
C'est bientôt Noël et pour l'occasion, nous avons
besoin de vous pour embellir le forum, par ici !
Chatbox du forum
N'hésitez pas à passer faire un tour sur la chatbox !
Plus on est de fous, plus on rit ! :heart:
Ils sont attendus
[chapter 2] you're ripped at every edge - il kyang Abb95f28eb28847eb862d7cb9b027cb5f9b4c236_128[chapter 2] you're ripped at every edge - il kyang Tumblr_pwhqa0sZ2A1x9zrr3o5_100[chapter 2] you're ripped at every edge - il kyang Tumblr_pwhqa0sZ2A1x9zrr3o5_100[chapter 2] you're ripped at every edge - il kyang Tumblr_pwhqa0sZ2A1x9zrr3o5_100

 :: Défouloir :: La boîte à souvenirs :: Archive Rps
Aller à la page : 1, 2  Suivant

[chapter 2] you're ripped at every edge - il kyang

Kim Ye Won
Kim Ye Won
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

[chapter 2] you're ripped at every edge - il kyang [chapter 2] you're ripped at every edge - il kyang Empty Dim 13 Oct - 18:12
tenue// Une suspension qui se termine, ton retour au dortoir pyobeom. La vie semble reprendre son cours, paisiblement. En apparence en tout cas. Parce que ces remontrances n’ont pas changé grand chose. Ton père a fait taire les accusations, a fini par débloquer ton compte. A décidé de nouvelles conditions pour garder toutes ces choses qu’il t’offre. Si on peut appeler ça ainsi. Et tu t’y contrains, d’une certaine manière. Tu prends un peu plus de temps pour étudier, pour obtenir de meilleurs résultats. Mais il faut croire que tout empire. Un peu plus de crimson pour tenir le coup, pour continuer d’étudier, mais aussi boire, t’amuser. Si seulement on peut appeler ça s’amuser. C’est toujours un moyen pour arrêter de penser à Yejun, à l’endroit où il pourrait se trouver. Un moyen pour arrêter de ressasser cette soirée désastreuse ou t’as du affronter Il Kyang. Mais rien n’a changé entre vous, à peine un regard quand tu le croises. Tout juste un bonjour lorsque vous vous retrouvez dans la même pièce. Tu l’évites plus encore qu’avant, bride ces souvenirs que vous partagez. Tu ne sais plus vraiment quoi penser de tout ça. De ces mots que vous vous êtes échangés. Des reproches que vous vous êtes fait. Tu sais qu’il y a une certaine vérité dans les propos qu’il a eu. Tu sais que tu te détruis à continuer de vivre comme ça. Mais t’as cette impression funeste que t’arriveras pas à sortir la tête de l’eau. Que t’arriveras pas à l’oublier complètement. Mais t’as besoin d’avancer, même si tu ne sais plus comment faire. T’as besoin de respirer, retrouver cette vie qui ne t’appartient plus entièrement. T’as au moins eu le courage de parler à Hyemi, t’avais besoin de son épaule pour pleurer, t’avais besoin d’une oreille pour t’écouter. T’as de la chance de l’avoir, même si t’es loin d’être la meilleure amie parfaite ces derniers temps. Un pas en avant, mais t’as peur d’en faire trois en arrière à la moindre difficulté. Un soupire, alors que t’essaies d’éviter de penser à tout ça. Une main qui passe machinalement dans tes cheveux alors que tu retrouves quelques amis devant un bar de la capitale. On te voit arriver, perchée sur tes hauts talons. L’une de ces façons stupides de faire croire que t’es une femme forte qui affronte le monde sans aucune peur, et qui pourtant, est pétrifiée à l’intérieur. Un sourire de façade, l’envie toujours présente de passer un moment coupée de tes problèmes. « Je sais, j’vous ai fait attendre, désolée. » lances-tu dans un léger rire. Encore une soirée où tu vas certainement trop boire, où tu vas encore traîner dans l’un des nightclubs de la capitale. C’est ce que tu pensais, jusqu’à ce que tu vois cette silhouette que tu connais par coeur. Celle d’Il Kyang. Celui qui arrive encore à briser ton coeur plus de trois ans après votre séparation. Tu déglutis, mais ne montre rien, autant que tu peux. Fais mine de ne pas l’avoir vu, te concentre sur les personnes en face de toi. C’est plus facile comme ça. Quelques secondes de plus avant d’entrer dans l’établissement, vous installer à une table. T’es nerveuse à l’idée de le savoir là, pourtant, t’as pas envie qu’il vienne gâcher à nouveau cette soirée. Tu tentes autant que possible de laisser ton regard se focaliser sur tes amis, même si parfois l’envie te démange de savoir où il est, ce qu’il fait. Pourtant, tu ne changes pas tes habitudes, part rapidement en direction du bar pour commander vos boissons. Toujours ce sourire que tu traînes sur tes lèvres, une façade toujours plus agréable à montrer. Faire semblant de s’amuser, encore une fois. Faire comme s’il n’était pas là, ça paraît si simple, et pourtant…


left you my tears, remember?
i die everytime you
walk away
, don't leave me alone with me, see, i'm
afraid
of the darkness, and my demons, and the voices – see nothing's gonna be
okay
.
Seo Il Kyang
Seo Il Kyang
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: [chapter 2] you're ripped at every edge - il kyang [chapter 2] you're ripped at every edge - il kyang Empty Sam 19 Oct - 17:30
J’ai retrouvé mes petites habitudes dans cette chambre étroite. J’étais bien logé durant ce mois d’exclusion, je dois bien l’admettre vivre chez la famille de Sawan avait été une belle opportunité. Cependant, je n’avais pas profité plus que ça… j’avais bossé comme un dingue pour gagner de l’argent et continué à aider mes parents. Et la suite ? On la connait, eux aussi ont fini par trouver cette lettre, celle qui parlait de mon exclusion. Celle que je voulais éviter et comme toujours j’ai eu le droit aux mots qui blessent ceux qui te disent que tu les as déçu et peu importe si tu fais tout pour les rendre fier tu as tout gâché. Ça m’avait affecté, plus que je ne voulais le montrer mais j’avais envie de profiter ce soir. Je n’étais pas d’humeur à faire de la musique pourtant, mais Kitae m’avait encore une fois de plus convaincu. Il fallait que je me remette dans le bain que je m’investisse un peu plus dans notre duo. En ce moment j’ai l’impression que rien ne va… entre ma famille, mes amis et… le reste… les études, ce n’est pas ça non plus. J’ai sans cesse l’impression de me débattre pour rien. Et puis il y a eu cette soirée aussi, celle où j’ai croisé Ye Won… un enfer. Ça n’avait rien à voir avec ce que j’aurais pu imaginer. Je n’avais pas eu les mots qu’il fallait mais au-delà de ça c’était surtout « elle » qui m’avait troublé. J’avais finis par apprendre son exclusion aussi… Je soupire, attendant de voir Kitae arrivé. J’aurais presque envie de faire demi-tour, mais je sais qu’une fois sur scène je me sentirais différent. Je tente de prendre sur moi quand soudain mon regard se fige sur une silhouette élancée. Tout de blanc vêtue, élégante, il faudrait être aveugle pour ne pas la remarquer, mon cœur en rate un battement. Je ne pensais pas la voir ce soir et encore moins dans ce bar. Ye Won… je me mordille l’intérieur de la joue, détourne les yeux et tente de me concentrer sur autre chose. Mais je me sens nerveux tout à coup... Est-ce qu’elle sait qu’on joue ce soir ? … A quoi je pense ? Comme si je pouvais imaginer un seul instant qu’elle soit venu pour nous voir. Je fronce les sourcils, agacé par mes pensées tandis qu’une main se pose sur mon épaule « Il Kyang ! Désolé je suis en retard. » Kitae me fait face, un grand sourire aux lèvres. Il ne tarde pas à vouloir en savoir plus sur notre passage mais mon regard se détourne malgré moi vers Ye Won… je la trouve belle… La première fois que je l’ai vu, j’ai été hypnotisé, comme la plupart des garçons qui se trouvaient là. Je n’étais pas bon pour la drague, mais j’avais la musique et mon sourire pour la séduire. Ça avait suffi à l’époque… et je n’aurais jamais cru qu’on en arrive là aujourd’hui. « Tu m’écoutes ? » je sors de mes pensées, jette un regard à Kitae « Attends, je reviens. » je ne sais pas ce que je fous. Je crois qu’en fait je suis dingue, j’ai beau me dire que c’est une mauvaise idée d’aller la voir, je suis déjà adossé au bar où elle se trouve. « T’as besoin de force ? », c’est maladroit, ça sonnerait presque comme un reproche alors qu’elle se commande des verres. Conscient de ma remarque, je me retourne pour commander deux bières. Les yeux rivés sur le bar, je balance simplement « Je suis surpris de te voir ici. » Qu’est-ce que je tente de faire ? De discuter normalement ? J’ai presque honte mais je chasse mes idées pour poursuivre « Kitae est là aussi. On joue ce soir. »  Je relève les yeux vers elle tandis qu’une vague de parfum vient me caressé le visage. « Il serait surement content de te revoir. » je me planque derrière cette excuse, une manière de justifier ma présence à ses côtés. Mais je pense ce que je dis, Kitae et Ye Won étaient les seuls à me supporter quand je déraillais. Le barman me tend mes bières, je les saisis rapidement pour fuir son regard… c’est surement une mauvaise idée d’être venu lui parler. Après ce qui s’est passé lors de notre dernière discussion, j’ai du mal à croire qu’on pourrait discuter comme si de rien n’était. 

Kim Ye Won
Kim Ye Won
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: [chapter 2] you're ripped at every edge - il kyang [chapter 2] you're ripped at every edge - il kyang Empty Sam 19 Oct - 18:04
Tu pensais pouvoir passer une nouvelle soirée avec tes amis, loin des emmerdes du quotidien. Tu pensais que t’allais pouvoir boire quelques verres, t’enivrer, t’amuser avec ces personnes qui te traînent toujours dans les nuits les plus folles. Celles qui te font oublier ce rôle de marionnette que tu joues le jour. Celles qui te font oublier l’absence de ton frère, et le trou qu’il a provoqué dans ton coeur. Celles qui, en ce moment, te font oublier la présence d’Il Kyang dans ton quotidien, cette dispute, ces mots qui t’ont tant blessée. Mais tu comprends que ça ne sera pas le cas ce soir, pas alors que vous vous trouvez en fin de compte dans le même bar. Un soupir à cette pensée, alors que tu patientes au bar. Tu tentes déjà d’oublier le fait qu’il soit là aussi, faire abstraction de cette scène qui tourne encore et encore dans ta tête. Mais c’est sa voix qui te sort de tes pensées. Sa question que tu prends comme un affront alors que tes sourcils se froncent. Tu te demandes ce qu’il fait là, à venir te parler, en sachant comment ça s’est terminé la dernière fois. « Ca doit être ça. » siffles-tu entre tes lèvres alors que ton regard se pose sur le barman. Tu peux déjà sentir ton coeur battre un peu plus fort dans ta poitrine, sans savoir comment réagir à ça. Tes lèvres qui se pincent dans un geste fin alors que tu essaies de ne pas prêter attention à celui qui se trouve à côté de toi, même si cela semble impossible. Toi non plus, tu ne t’attendais pas à le voir ici ce soir, mais ne dit rien. Ca semble comme une évidence à tes yeux, mais ne voit pas l’intérêt de le souligner. Pourtant, ton attention se reporte sur lui lorsqu’il parle de Kitae, du fait qu’ils jouent ici ce soir. T’as arrêté de voir Kitae quand Il Kyang a disparu de ta vie, malgré tout ce que vous avez supporté ensemble. Malgré ces journées entières à s’inquiéter pour le sort de celui qui se trouve bien proche de toi. « Passe lui le bonjour de ma part. » C’est tout ce que tu trouves à dire avant qu’il ne quitte le bar, te laissant à ton tour récupérer tes boissons. Il te faut quelques secondes, immobile, pour reprendre tes esprits, ce sourire de façade que tu affiches auprès de tes amis. Ta tête qui se secoue lentement avant que tu ne repartes à ta table, cet entrain qui sonne pourtant si faux. Il va falloir te faire à l’idée que pendant une bonne partie de ta soirée, Il Kyang sera dans les parages. Capable de voir à quoi tu passes tes nuits. T’apprécies peu cette idée, mais tu ne peux plus faire marche arrière, proposer d’aller ailleurs. Et tu prends sur toi, comme tu peux. L’une de tes amies t’observant un large sourire sur les lèvres. « Bah alors, c’est qui l’beau gosse avec toi au bar ? » T’oses pas répondre à cette question, t’as pas envie d’expliquer, de toute façon, même toi tu ne saurais dire ce que vous êtes devenus l’un pour l’autre. L’impression stupide que tout ce que vous aviez partagé pendant ces années n’est devenu que poussière. Oublié quelque part, sans aucune importance. « Personne. » réponds-tu simplement, soulignant cette réponse par un sourire presque forcé. Tu t’enfonces un peu plus dans ta chaise, laissant les autres changer de sujet, suivre d’une oreille. Ton regard lui, se perd sur la foule présente ce soir. Tu commences déjà à boire quelques gorgées de ta boisson, n’arrivant plus à te détacher de l’image d’Il Kyang qui continue de tourner dans ton esprit. Ton inconscient le cherche bien malgré toi parmi les gens autour. Tes doigts fins qui coincent une mèche de cheveux derrière ton oreille, laissant finalement le temps défiler avant de pouvoir quitter cet endroit.


left you my tears, remember?
i die everytime you
walk away
, don't leave me alone with me, see, i'm
afraid
of the darkness, and my demons, and the voices – see nothing's gonna be
okay
.
Seo Il Kyang
Seo Il Kyang
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: [chapter 2] you're ripped at every edge - il kyang [chapter 2] you're ripped at every edge - il kyang Empty Sam 19 Oct - 18:14
Je tends les bières à Kitae, son regard posé sur moi alors qu’il observait la scène de loin. « C’était… » je le coupe avant de prendre une gorgée « Ye Won. » et il le sait je n’aime pas parler d’elle. Parce-que lui mieux que personne sait ce que j’ai traversé avec elle et ce que je lui ai fait subir. Il connait tout, mes maladresses, mes nons-dits, mes faiblesses… Il n’a jamais cherché à me conseiller, encore moins me juger mais il savait pertinemment que je faisais une connerie avec elle. Elle était trop bien pour moi, c’est ce que je me disais souvent en étant enfermé dans ma chambre… Il ne me demandera pas plus, il sait déjà que je l’ai croisé plusieurs fois et que je l’évite comme je peux. Que je n’assume jamais rien et que tout devient plus compliqué depuis que je l’ai vu la dernière fois. Je crois qu’au fond notre histoire me revient comme un boomerang que j’ai tenté de lancer trop loin. Je reste muet sur le sujet, alors il me parle des choses banales pour se préparer. On a juste le temps de boire notre bière, s’encourager mutuellement et déjà le patron annonce notre venue sur scène. Je souffle un bon coup, cette fois c’est bon je n’aurais plus qu’à penser à la musique. Les lumières sont plus douces, suivant le son des premiers accords de ces chansons qu’on connait par cœur. Je tente de me laisser bercer, entrainer mais malgré moi je cherche où elle peut être. Je finis par la trouver à quelques mètres de là avec des amis qui ne sont surement pas ceux d’autrefois… J’ai beau l’avoir trouver, je fuis quand même son regard pour me concentrer sur Kitae et notre concert. Il faut que je laisse tout derrière moi, la musique à ce pouvoir sur moi. Cette facilité à me faire tout oublier… mais Ye Won m’obsède… En réalité c’est les mots de la dernière fois qui me troublent encore. Elle avait tellement raison. Ils m’ont blessés car ils étaient vrais et je crois que c’est ça qui me détruit le plus. Cette discussion elle l’a voulait tellement… je suis un con. Et je me déteste brusquement alors qu’on enchaine déjà sur la deuxième musique. J’aimerais que les choses soient plus simples… Kitae chante sa partie tandis que je me sens de plus en plus minable. Quand j’y pense cela fait plus de trois ans que Ye Won n’a pas assisté à l’un de nos concerts… Pour elle aussi le moment doit être difficile, des vieux souvenirs qu’elle aurait préféré oublier… Quand la chanson se stoppe, j’interpelle mon ami avant qu’il ne vienne… « Kitae… » Je me mordille l’intérieur de la joue, un peu gêné « Je vais la chanter. » Maintenant et je suis sur de moi. Il me connait, il sait de quoi je parle, alors il n’hésite pas, il se met en arrière et me laisse me positionner. Je ne vais pas présenter cette chanson, parce qu’elle m’appartient et qu’elle n’a pas besoin d’être nommée. Je m’installe, place ma guitare et commence les premiers accords, lentement sans me laisser intimider. Puis je commence à chanter, dans ce silence horrible. Les premiers mots sortent de ma bouche… Et c’est avec assurance que je relève la tête pour trouver son regard… cette musique je la connais par cœur, tout comme ces mots et ils sont pour elle. Mes yeux rivés dans les siens, je n’ai envie de regarder nulle part ailleurs, c’est dans son regard que je veux me perdre. Ye Won… je suis un con désolé, mais ce soir je te demande de me pardonner, parce-que je n’ai pas fait ce qu’il fallait. J’ai été trop bête pour voir que tu m’aimais, que tu serais toujours là pour moi. Tu mérites tellement mieux… alors pardonne-moi. Même si cela m’a pris du temps, j’ai compris. 

Kim Ye Won
Kim Ye Won
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: [chapter 2] you're ripped at every edge - il kyang [chapter 2] you're ripped at every edge - il kyang Empty Sam 19 Oct - 18:25
music// Ca se voit, à quel point tu peux encore être perturbée par la présence d’Il Kyang. Pendant si longtemps, t’as cru l’avoir oublié. T’as cru avoir tourné la page. Pourtant, trois ans plus tard, t’as encore l’espoir d’avoir des réponses à tes questions. T’as le coeur qui se serre lorsque ton regard se pose sur lui. Et plus encore, ces souvenirs qui te reviennent, plus violents à chaque fois. Malgré ses travers, t’avais cru naïvement qu’il était le bon. Tu pensais pouvoir le sortir de là, et laisser place au bonheur que vous méritiez. Mais il est parti, sans aucune explication à ton égard. T’as cru revivre la disparition de Yejun, et ce vide dans ton coeur n’a fait que s’accroître, à chaque jour qui passe. Après ça, tu pensais pas qu’il ferait à nouveau partie de ton quotidien, même aussi subtilement. Même avec des contacts aussi froids et impersonnels. T’as même cru à une mauvaise blague quand tu l’a revu à l’université, puis au dortoir. T’as réussi à t’y faire, un temps. A rester aussi distante que possible. Mais cette dernière soirée a tout changé, tu le sais. Au loin, tu les vois finalement monter sur scène. Lui et Kitae. Ils étaient ton quotidien pendant si longtemps, leurs concerts constituaient la majeure partie de tes soirées. Leur musique toujours dans ton esprit. Et t’as tout effacé, tu t’es forcée à tout laisser de côté. Alors ce soir, c’est étrange d’entendre à nouveau leurs chansons, sa voix. Ton regard se pose sur Kitae, tu lui offres un sourire. Brisé par le temps, par les épreuves que vous avez traversé. T’essaies de rester concentrée sur les personnes à ta table, pourtant, ton attention se porte bien plus sur la scène. Parce que ça a au moins le don de ramener de meilleurs souvenirs. Ces soirées ou tu voyais Il Kyang heureux, sa guitare à la main. Ces instants ou tu pouvais croire que tout était possible, et qu’il allait s’en sortir. Ca te donnerait presque envie de croire que tout va mieux, aujourd’hui, même si dans le fond tu sais que c’est bien loin de la vérité. Tu te laisses tomber sur le dossier de ta chaise, ton verre à la main. Ton regard paraît bien vide alors que tu te concentres bien plus sur la voix d’Il Kyang que celle des personnes en face de toi. Une nouvelle chanson, tes yeux venant se poser brièvement sur lui, captant son regard. Et à la façon qu’il a de t’observer, une part de toi comprend. Que les mots qu’il commence à chanter te sont adressés. Qu’il y a quelque chose de particulier dans cette chanson. Tu peux sentir ton coeur rater un battement, tes yeux s’humidifier. Tu n’es pas sûre de réellement comprendre ce qu’il essaie de te dire par ces paroles, pourtant, elles ont l’effet d’une tornade. D’un changement certain. Lui qui n’a jamais daigné te donner les explications que tu pensais mériter, ose ce soir t’adresser cette chanson. Et tu ne sais pas comment réagir à ça. T’en oublies la présence des autres, plongée dans son regard. Un moment qui semble si court et interminable à la fois. A te remémorer toutes ces journées à attendre un message de sa part, des nouvelles qu’il n’a jamais donné. Des appels sans réponse, des heures entières à continuer de t’inquiéter. La peur au ventre qu’il lui soit arrivé quelque chose de grave. Jusqu’à te faire à l’idée, qu’il ne reviendrait pas. Comme s’il n’y avait jamais eu de réelle fin à votre histoire, et qu’elle prend finalement forme sur cette scène. Perdue dans cette vision d’Il Kyang, cette mélodie douce qui pourtant t’arraches un cri du coeur, les dernières notes se font entendre. Au même moment, l’un des mecs avec toi tapote ton épaule, explosant la bulle qui venait de se créer autour de toi. « On t’a perdu ou quoi ? » Les rires qui émanent de la table te ramènent brusquement à la réalité. Tu regardes ces gens autour de toi, ceux qui ne savent rien de ton passé, de ce qui te lie avec celui qui chante pour toi ce soir. D’un trait, tu termines ton verre, puis te lèves. « J’ai juste besoin d’un autre verre. » Tes pas se font rapides jusqu’au bar ou tu t’installes, commandes un nouveau verre. Des larmes pourraient bien se mettre à couler sur tes joues, mais tu les retiens. Tes mains qui passent sur ton visage, comme pour reprendre un peu de contenance. T’es perdue. Cette impression que tu ne comprendre plus rien, que tu ne maîtrises plus rien. Assise seule sur ce tabouret, t’as besoin d’un moment pour remettre ces idées en place, même si tu n’es plus vraiment sûre de pouvoir y arriver. Ton regard qui se perd à nouveau sur lui, sur cette partie de ton passé que tu n’as pas totalement oublié.


left you my tears, remember?
i die everytime you
walk away
, don't leave me alone with me, see, i'm
afraid
of the darkness, and my demons, and the voices – see nothing's gonna be
okay
.
Seo Il Kyang
Seo Il Kyang
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: [chapter 2] you're ripped at every edge - il kyang [chapter 2] you're ripped at every edge - il kyang Empty Sam 19 Oct - 18:26
Je n’ai pas pensé à mal lorsque j’ai commencé à chanter, je voulais juste qu’elle entende ces mots qu’elle méritait. Je me sentais assuré, je savais ce que je voulais pour la première fois depuis des mois. Mais je ne sais pas à quoi je m’attendais. Est-ce que j’ai cru un seul instant qu’elle pourrait juste sourire et me dire « ok ». Je commence à hésiter, surtout quand je vois cette lueur dans ces yeux, celle qui me dit que c’est trop. Mais dans quel sens ? Trop dur d’écouter ? Trop difficile de pardonner ? Je ne sais plus, je me sens brusquement perdu et c’est pire lorsqu’elle finit par me tourner le dos et s’enfuir. Kitae me rejoint, il me voit hésiter et pose une main sur mon épaule. J’ai besoin d’y aller, il faut que je lui parle. Mais il n’a pas l’air de vouloir que je m’en aille. Pas maintenant et je crois qu’il a raison. Lui non plus je ne peux pas le laisser tomber. Alors je continue à jouer ces musiques avec lui comme si de rien n’était. Mais ma tête est ailleurs, je ne peux plus décrocher mon regard d’elle. Je guette chacun de ses gestes en espérant y voir une réponse que je n’aurais jamais. On enchaine quelques chansons qui me paraissent durer une éternité. J’attends à peine les applaudissements pour me lever et quitter la scène. Je ne veux pas parler avec Kitae, pas cette fois, il faut que j’aille la voir elle. Alors je prends ce qui me reste de courage pour aller la rejoindre, mon cœur s’emballe une fois à ses côtés. « Ye Won… » J’ai presque peur de la troubler davantage. Je vais percer sa bulle et je sais qu’elle va me détester… je m’avance doucement, détourne les yeux « Je… je suis désolé… » Pour ce soir parce-que elle ne devait pas s’attendre à ça. Je parle doucement, presque bas parce-que j’ai l’impression que ce moment n’appartient qu’à nous. « Je n’aurais pas dut, c’était maladroit. Je… Je ne sais pas, mais… » je me sens effrayé tout à coup, mais parce-que l’angoisse me guette je finis par tout balancer « Je te devais des excuses depuis trois ans putain. Je suis désolé d’avoir fait ça maintenant. Ce n’était pas le bon moment, peut-être pas comme ça mais bordel tu me connais. Je suis maladroit, je ne sais pas comment te dire tout ça. Et si tu me demandes si je crois en tout ce que j’ai dit, je te dirais oui. Il fallait que tu saches, je t’assure, tout ça… ce n’était pas que du vent. » Tout ça… c’était nous. J’y croyais un peu tu sais, même si je n’ai jamais su me projeter. Moi je vivais au jour le jour, et ça me suffisait. « Bon sang Ye Won, j’ai merdé je le sais. Mais j’étais paumé, j’ai cru que m’éloigner de toi ça règlerait tous mes problèmes… et je crois… que j’avais honte… » pour elle, pour mes parents et ces amis que j’ai trahit. Je me déteste, si elle savait. Je me sens comme un enfant qui justifie une bêtise. J’ai les mains qui tremblent, je laisse planer un silence qui me pèse. Est-ce qu’elle va me répondre ? Me gifler ? Fuir ? Et si… si finalement cette discussion marquait la fin de tout ? J’ai peur subitement, je l’ai abandonné mais au fond quelque part j’ai toujours su qu’elle était là dans les couloirs de l’université, à la frat. Mais l’idée que tout ça puisse se terminer réellement m’effraie vraiment. « Je t’en supplie… parle-moi » je n’ai pas le droit de lui demander ça. Car pendant des mois je suis resté silencieux. Jamais je ne lui ai parlé, jamais je ne lui ai donné des réponses.

 
Kim Ye Won
Kim Ye Won
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: [chapter 2] you're ripped at every edge - il kyang [chapter 2] you're ripped at every edge - il kyang Empty Sam 19 Oct - 19:33
Tu t’attendais pas à ça, pas ce soir. Jamais, d’ailleurs. Quelque part, t’avais perdu cet espoir d’obtenir des réponses, de pouvoir comprendre, ce qu’il s’est passé. Ce qui a fait qu’il est parti comme ça. Pourtant tu sais, en entendant ces mots, qu’ils te sont adressés. Comme une évidence, finalement. Comme si c’était la suite logique à ce que vous avez vécu. Parce que t’as toujours su qu’il s’exprimait mieux par la musique. Pourtant, tu pensais pas qu’il irait jusque là. Et t’es simplement perdue, sans savoir quoi penser, comment réagir. T’as attendu si longtemps ces mots. Et maintenant, plus rien. Comme si le néant avait pris place dans ton coeur. Comme si tout ça sonnait réellement comme la fin de votre histoire. Et la douleur se fait plus vive que tu ne l’aurais cru possible. Tu préfères fuir, alors que t’as supplié si longtemps pour cette discussion. Malgré tout ça, t’es encore au bar, à écouter le son de sa voix. L’impression stupide que cette même chanson tourne désormais en boucle. Un verre devant toi, que tu n’as pas la force de toucher. Le regard dans le vide, perdue dans ces pensées qui t’obsèdent. Tu te créés finalement une bulle autour de toi, tes yeux qui crient la douleur du passé. Le temps qui s’écoule, une partie de cette soirée qui passe, qui semble pourtant si longue. Jusqu’à ce que ton prénom résonne autour de toi. Tu n’as pas besoin de te retourner pour reconnaître cette voix. Celle d’Il Kyang. Tes lèvres qui se pincent, alors que tu te décides enfin à boire une gorgée de ta boisson. Comme pour te donner un peu de courage. Et ces excuses que t’as cru ne jamais entendre sonnent comme un électrochoc. T’oses pas l’interrompre, les mots te manquent à cet instant précis. Une main qui passe dans tes cheveux, un soupire. T’as besoin de temps pour encaisser tout ça, tu le sais. Mais tu sais aussi que tu l’auras pas forcément. Pas maintenant. « Je… Je sais pas Il Kyang. » Le simple fait de prononcer son nom, après ça, devient un supplice. Une perle qui glisse sur ta joue, que t’effaces d’un geste fin. Tu finis par te retourner vers lui, lui faire enfin face. « Je comprends toujours pas pourquoi t’as disparu comme ça. De quoi t’avais honte. J’pensais vraiment que tu savais que j’étais là pour toi. J’pensais que j’méritais ne serait-ce qu’un mot de ta part. » Ta tête se baisse légèrement, alors que tes mains passent sur ton visage. Toi qui tente autant que possible de cacher tes émotions aux autres, t’en es incapable devant lui. « J’sais pas quoi te dire Il Kyang. J’crois que j’ai attendu trop longtemps, en fait. J’crois que j’ai trop espéré avoir ces explications, mais en fait, ça change rien. » Ca change rien au sentiment d’abandon que t’as encaissé une fois de plus. Ca change rien à la douleur qui reste omniprésente. Et t’avais certainement pas pensé à ça. Parce que t’aurais pas fini comme ça si tu l’avais su plus tôt. Du moins, c’est l’explication que t’essaies de te donner face à lui. Pourtant, lui remettre toute la faute dessus ne changera rien non plus. « Qu’est-ce que tu veux maintenant Il Kyang ? Qu’est-ce que tu crois qu’il va se passer après ça ? » T’es pas sûre d’être capable de pardonner totalement, pas ce soir en tout cas. Pas maintenant alors que tes pensées s’embrouillent un peu plus, que ton coeur tambourine dans ta poitrine. Et soutenir son regard devient de plus en plus difficile, en fin de compte. Les mots qui s’échappent de tes lèvres ne sont que le signe d’une souffrance supplémentaire que tu t’infliges. Peut-être est-elle nécessaire pour tourner définitivement la page, si seulement cela était possible.


left you my tears, remember?
i die everytime you
walk away
, don't leave me alone with me, see, i'm
afraid
of the darkness, and my demons, and the voices – see nothing's gonna be
okay
.
Seo Il Kyang
Seo Il Kyang
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: [chapter 2] you're ripped at every edge - il kyang [chapter 2] you're ripped at every edge - il kyang Empty Dim 20 Oct - 7:39
Les mots sont tristes, pesant, agressifs… chacun de ses gestes décortiqués sous mon regard bien trop curieux. J’ai peur de ce qu’elle va dire, un haut le cœur me guette alors que cette question tourne dans ma tête. Qu’est-ce qui va se passer après ? Je n’en sais rien, je n’y ai jamais pensé… mon imagination n’a jamais été aussi loin. Comme prisonnier d’une réaction que je ne connaissais pas. Je ne m’attendais à rien je crois, seulement à vivre ce moment. Et qu’importe comment il se passerait, tant que je lui aurais dit ce que je pensais. Ça tourne dans mon esprit, ma main se serre, lentement… j’ai mal. J’ai envie de fuir, de partir loin d’ici et de lui dire que tout ça n’était qu’une erreur. Au final, qu’est-ce que je veux ? Qu’est-ce que j’attends de toi ? Que tu me pardonnes ? Parce-que je suis égoïste, j’ai besoin de ça pour avancer, comme une case à cocher sur une liste bien trop longue. Après viendra le tour de mes parents peut-être… et cette idée me glace. Suis-je devenu insensible à ce point ? Je détourne les yeux, incapable d’affronter son regard qui devient pesant. Je ne sais pas ce que je ressens, mon corps tremble un peu, j’ai froid subitement… comme si un poids venait de s’écrouler. Alors c’est ça ? Juste retirer le poids des remords ? On balaye tout, on recommence tout. Ouais… c’est ça je crois. Je suis un idiot devenu comme ça. Je me suis toujours caché derrière des sourires, des actes. Etre léger c’est la clé de tout, aucune souffrance, juste tirer le bon parti des situations. Avant j’écrivais sur les autres, parce-que j’inventais ou j’écoutais ce qu’ils ressentaient. Puis avec le temps, j’ai écrit sur moi… parce-que j’ai compris que je ne pourrais pas toujours me cacher. Je relève les yeux, surement prêt à dire la plus grosse connerie de ma vie. Mais mon regard croise le sien et je ne suis plus sûr de rien… Cette lueur me prend aux tripes, je n’ai plus envie de mentir. Je n’ai pas envie de lui raconter des histoires. Alors je balance juste « J’en sais rien… » Je suis désolée Ye Won, de ne pas être un garçon sûr de lui. Je n’ai jamais eu confiance en moi, je ne sais pas diriger les autres, dire que tout ira bien parce-que je ne sais pas. Je crois que j’ai compris une chose, elle ne pourra pas me pardonner, pas de cette manière en tout cas. « Je t’ai blessé… mais… » Je m’approche d’elle tout doucement, parce-que j’ai peur qu’elle me fuit, je ne veux pas la brusquer. « Je pensais que t’éviter c’était plus facile… et ça l’était… mais depuis la dernière fois… » Je suis un peu plus proche, assez pour ne pas avoir à élever la voix et couvrir le bruit du bar. Mes yeux rivés sur ses mains, j’éprouve le besoin de lui dire la vérité. « ça a tout changé… je peux plus faire semblant, comme si tu n’existais pas. T’as le droit de partir, de me tourner le dos pour qu’on en reste là… » j’ai envie de la toucher… mes doigts frôlent les siens, s’interdisant de se frayer un chemin dans sa paume réconfortante. Je ne pense à rien, seulement à ce qu’on a vécu et ces souvenirs douloureux. Elle peut me laisser, elle en a le droit, mais c’est si compliqué. Je ne sais pas ce qu’on pourrait devenir, des amis ? Des exs ? Je ne sais plus… mais j’en ai marre d’être un fantôme dans sa vie. Je relève les yeux vers elle et dans un murmure « J’ai pas le courage de t’oublier… » et je pense chacun de mes mots. Parce-que je ne peux pas partir d’ici en me disant que rien n’est arrivé. J’y arriverais pas putain ! Je ne sais pas faire ça, pas avec elle… 

Kim Ye Won
Kim Ye Won
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: [chapter 2] you're ripped at every edge - il kyang [chapter 2] you're ripped at every edge - il kyang Empty Dim 20 Oct - 10:01
Perdue dans ces souvenirs de vous, les plus douloureux te restent en mémoire ce soir, en face de lui. Ces nuits entières à tourner en rond, ton téléphone à la main. Laissant les larmes emplir ton visage. Tentant de répondre par toi-même à toutes ces questions, sans jamais trouver de réponse logique à tout ça. T’as eu l’impression de revivre le départ de Yejun, celui de Wenyi aussi, quelque part. Comme si tu n’étais bonne qu’à ça. Donner le meilleur de toi-même pour les autres, jusqu’à ce qu’ils n’arrachent un nouveau morceau de ton coeur. Mais tu le gardes pour toi, tout ça. T’as arrêté de te rapprocher trop près des autres. T’as arrêté de leur offrir cette confiance que t’as perdu. T’as arrêté de vouloir aider tous ceux qui croisent ton chemin, en fin de compte. Et face à ces mots, tu ne sais plus. Si t’as bien fait, si t’aurais du arrêter avant. Ton regard qui reste planté dans le sien, pour t’imprégner de toute la sincérité dont il fait finalement preuve. Pourtant, il y a cette pointe de colère qui reste toujours aussi vive au fond de toi. Celle qui crie encore et toujours que tu ne méritais pas qu’on te tourne le dos comme ça. « Blessée ? Tu m’as abandonnée Il Kyang. Et t’as osé faire ça alors que tu savais que ça me détruirait de le subir encore une fois… » Tu n’as plus vraiment la force de t’énerver une fois de plus. Plus la force de faire face à la colère qui te ronge. Il n’y a plus que la souffrance qui s’échappe d’entre tes lèvres. Celle que t’as tenté par tous les moyens d’effacer, même si c’est impossible. Celle que tu caches encore tous les soirs, derrière ces pilules et ces verres que t'enchaînes pour laisser tous ces moments s’envoler. Mais ils ne vont jamais très loin, finalement. Ton coeur rate un battement alors que tu peux sentir ses doigts effleurer ta peau. Un contact perdu depuis si longtemps. Tes yeux qui restent figés sur ce geste, et ton corps qui ne saurait comment réagir, restant immobile. « Qu’est-ce qui a changé finalement ? On met juste un terme à tout ça, tu l’sais aussi bien que moi. » T’en avais besoin, quelque part. Mais tu te rends surtout compte que l’instant est bien plus important à ton coeur que ce que tu pensais. Bien plus douloureux, aussi. « Et je crois qu’il était temps. » Ajoutes-tu, ta voix devenant plus hésitante, tremblante. Tu te détaches finalement de ce contact, te retourne vers le bar. Quelques gorgées de ta boisson pour faire passer ces mots qui sont lourds de sens. Qui marquent finalement la fin de ce cauchemar. « J’ai pas réussi à t’oublier, à oublier tout ce qu’on a vécu toi et moi. Mais il faut se rendre à l’évidence, ça fait plus de mal qu’autre chose. » Tu n’as plus le courage de lui faire face, de soutenir son regard, ni même les gestes qu’il pourrait avoir à ton égard. « J’suis fatiguée d’souffrir Il Kyang… » souffles-tu comme un aveu, presque imperceptible dans le bruit de la foule autour. Ta main vient faire tourbillonner ce verre, comme si tu avais encore besoin de t’occuper l’esprit. Comme si tu avais encore besoin d’un peu plus de courage, de temps aussi, pour enfin passer à autre chose. Même si tu as fini par comprendre qu’il n’y a pas que le temps qui arrange les choses, au contraire. T’as besoin d’être entourée, quelque part. Mais tant que tu ne trouveras pas l’envie certaine de t’en sortir, tu continueras d’échouer, bien malgré toi.


left you my tears, remember?
i die everytime you
walk away
, don't leave me alone with me, see, i'm
afraid
of the darkness, and my demons, and the voices – see nothing's gonna be
okay
.
Seo Il Kyang
Seo Il Kyang
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: [chapter 2] you're ripped at every edge - il kyang [chapter 2] you're ripped at every edge - il kyang Empty Dim 20 Oct - 17:06
« Un terme à tout ça… » Ça me fait mal de l’entendre prononcer cette phrase. Je m’y attendais mais c’est différent quand elle le dit. Tout devient encore plus concret. Mes membres s’endolorissent sous le poids de mes actes et de mes remords. Ça n’y changera finalement rien pour moi… je suis toujours coupable. Oui elle a raison, tout ça nous fait mal, elle plus que moi surement. Je ne m’étais jamais rendu compte à quel point je comptais dans sa vie. Toutes ces personnes qui avaient fini par lui tourner le dos et j’en faisais partie. Je suis chamboulé par cette lueur triste dans ses yeux et je me rends compte à quel point elle m’a manqué… si ça ne tenait qu’à moi je la prendrais dans mes bras… mais j’en ai perdu tous les droits. Je ne sais pas à quoi je joue, ce que je cherche à faire non plus. Je veux juste être là pour elle, lui donner ce qu’elle a tant espérer… mais me résoudre à la laisser me tord le ventre. Tout comme cette façon qu’elle a de me fuir, à sa façon elle s’éloigne doucement de moi… et je ne lui en veux pas. Je détourne les yeux à mon tour, pose ma main sur le bar et fixe mes doigts. Je ne sais pas quoi lui dire… elle a tellement souffert par le passé. Je ne peux pas lui promette que tout ira bien parce-que c’est faux. Alors je me contente d’un « Je sais… » À peine assumé. Un silence s’installe finalement entre nous, parce-que je n’ai pas le bon remède pour ses blessures. Je finis par me commander un verre, sans pour autant oublier sa présence. Je crois qu’en fait j’aimerais être loin… dans le passé surement. A cette époque où tout nous souriait à elle et moi. J’aimerais crier à ce gamin trop arrogant qu’il ouvre les yeux, qu’il se rende compte de ce qu’il a. Putain ! Pourquoi je n’ai pas su voir qu’elle était là, qu’elle tenait à moi ? Je suis agacé contre moi mais aussi cet endroit. Trop bruyant, cette ambiance trop pesante et cette façon qu’elle a de flirter avec l’alcool. Mais j’évite ces sujets qui fâchent, je crois que pour ce soir elle a eu sa dose d’émotion. D’un ton impassible j’ajoute « Je te laisserais le temps qu’il te faut… » Pour quoi ? Pour qu’elle me pardonne ? Peut-être, mais aussi pour qu’elle m’ouvre à nouveau une place dans sa vie… « On pourra peut-être devenir ami un jour… » Et je sais que c’est idiot, elle aurait le droit de me rire au nez. Je suis comme un gamin, je ne suis jamais de bon conseil. Je me retourne vers la salle, incapable d’affronter son regard « J’espère que tu seras heureuse… ». Ça sonne comme un au revoir mais c’est plutôt un vrai souhait. Je regarde la table où je l’ai vu plus tôt avec ces gens que je ne connais pas. Je soupire, frustré par leur façon d’être et cette nouvelle vie qu’elle a. « On savait s’amuser différemment à l’époque. » Et même si on buvait ce n’était pas pour oublier nos problèmes. Elle et moi on était fêtard, je n’ai jamais été du genre pantouflard à rester chez moi. J’accepte toujours des défis ridicules qui me poussent parfois dans des situations désastreuses, mais ça n’a rien de pervers. Là, c’est juste un moyen de s’occuper, de se mentir… et je le sais. Parce-que j’étais pareil avant… « Tu comptes passer la fin de la soirée avec eux ? » je me retourne à nouveau, attrape mon verre et bois une gorgée avant d’ajouter. Mon ton est un peu sec, voir un poil accusateur. Je ne sais pas, je ne les aime pas. J’ai beau ne pas les connaitre c’est leur façon d’être qui m’irrite. Certains n’ont pas la décence de regarder ailleurs quand je croise leurs regards. A croire qu’ils nous ont observés durant tout ce temps. A leur différence Kitae est un mec droit et honnête. Il a beau connaitre toute l’histoire il n’ira jamais mettre son grain de sel dans ce qui nous appartient. 


Contenu sponsorisé
Mes petits secrets

Re: [chapter 2] you're ripped at every edge - il kyang [chapter 2] you're ripped at every edge - il kyang Empty
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Tu peux prétendre être assez fort pour l’éviter mais le Crimson saura toujours te trouver.

Evolution de contexte en cours !

Tous aux abris, la Doyenne débarque !
Plus d'infos par ici !