Revenir en hautAller en bas



 
Nouveautés du mois
Venez vite voir les nouveautés du mois, par ici !
Concours de headers
C'est bientôt Noël et pour l'occasion, nous avons
besoin de vous pour embellir le forum, par ici !
Chatbox du forum
N'hésitez pas à passer faire un tour sur la chatbox !
Plus on est de fous, plus on rit ! :heart:
Ils sont attendus
huntdownzoned ♣ #jaeseul ♥ Abb95f28eb28847eb862d7cb9b027cb5f9b4c236_128huntdownzoned ♣ #jaeseul ♥ Tumblr_pwhqa0sZ2A1x9zrr3o5_100huntdownzoned ♣ #jaeseul ♥ Tumblr_pwhqa0sZ2A1x9zrr3o5_100huntdownzoned ♣ #jaeseul ♥ Tumblr_pwhqa0sZ2A1x9zrr3o5_100

 :: Campus Universitaire Yonsei :: Bâtiment Taejo :: Les clubs :: Club de volley

huntdownzoned ♣ #jaeseul ♥

Lee Jae Sang
Lee Jae Sang
❝ TEAM ANIM ҉ HERE TO PLEASE YOU
Mes petits secrets

huntdownzoned ♣ #jaeseul ♥ huntdownzoned ♣ #jaeseul ♥ Empty Ven 1 Nov - 17:47
huntdownzoned

#jaeseul


« On arrête ici pour aujourd'hui ! » Les ballons s'arrêtèrent de voler dans l'air et rapidement, les élèves commencèrent à ranger le matériel pour ensuite se changer et rentrer chez eux. C'était le quotidien de Jaesang qui devait gérer deux clubs, dont aussi le club de l'université. Être coach le réussissait bien, les gens l'aimaient bien et puis il avait petit à petit appris à comment enseigner le volley aux autres. Ce n'était pas facile mais il se débrouillait. S'il ne se débrouillait pas en même temps, il ne serait pas coach aujourd'hui. Néanmoins depuis quelques temps, il fuyait toujours le plus rapidement lorsque la fin du cours était annoncée, disant un rapide au revoir à ses élèves avant d'aller se changer en triple vitesse et de pratiquement courir hors du gymnase. La raison ? Bai Yiseul. Elle était toujours dans le club comme Jaesang l'avait forcée à venir à l'époque où il était lui-même élève, et maintenant il regrettait. Ça aurait été bien plus pratique de l'éviter si elle n'était pas dans le club. Enfin, pour l'instant, il avait réussi à l'éviter avec succès. Si jamais Yiseul lui parlait c'était concernant le club et elle n'avait pas abordé le sujet fâcheux depuis la fois où elle l'avait découvert. Ça arrangeait bien Jaesang mais du coup, il ne pouvait plus aller la voir pour la draguer comme autrefois. C'était donc tout naturellement qu'ils ne se parlaient plus vraiment. Mais vu qu'elle savait, autant lâcher l'affaire. Il jettera son dévolu sur quelqu'un d'autre. Mais aujourd'hui, au lieu de pouvoir fuir en toute tranquillité la salle, un élève le retint pour en apprendre un peu plus sur une technique qu'ils avaient vu aujourd'hui. Jaesang lui sourit alors qu'à l'intérieur, il le maudissait. Bah oui, il aurait pu s'enfuir déjà et il voyait très bien que Yiseul était encore là ! L'écoutant tout de même avec attention, il pria dans sa tête pour qu'ils en finissent vite. Dieu ne semblait jamais écouter les souhaits de Jaesang puisqu'ils furent rapidement les deux seuls dans la salle. Ou presque. Lorsque l'élève le remercia et le salua avant de partir se changer, le coach poussa un soupir avant de tourner les talons pour aller se changer aussi. C'était sans compter sur Yiseul, dont il venait de rencontrer le regard. Il déglutit. Qu'est-ce qu'elle faisait encore là ? Enfin, ça ne le concernait pas, il agira comme si il ne l'avait pas vu- « Jaesang. » Et merde. Il fut obligé de s'arrêter en plein mouvement lorsqu'il l'entendit appeler son nom. Il forma le sourire le plus crispé qu'il pouvait former, regardant Yiseul. « Oui ? » dit-il comme si de rien n'était. Il avait envie de partir. Très loin. Et très vite.
(c) DΛNDELION


+JAE SANG+
l'imbécile heureux jaesang ne possède aucune logique. mais qui a dit qu'une âme humaine ne devait pas être complexe, après tout ?
Bai Yiseul
Bai Yiseul
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
Mes petits secrets

Re: huntdownzoned ♣ #jaeseul ♥ huntdownzoned ♣ #jaeseul ♥ Empty Mer 6 Nov - 3:57
Huntdownzoned

#jaeseul


S’inventant des qualités de pédagogue et se berçant d’illusions sur sa popularité en tant que coach sportif, Yiseul éprouvait une certaine compassion à son égard tant il était pathétique. Toutefois, elle devait lui reconnaître un talent inné : celui d’être un merdeux. Merdeux depuis l’enfance, dès lors qu’il l’avait enfermé dans une spirale sans fin de moquerie et brimade tout en rejetant sa confession de façon impitoyable. Merdeux quand il tournait autour d’elle avec ses techniques de drague qui pourraient faire retourner les entrailles de la terre tant elles étaient épouvantes et d’un autre âge. Merdeux, quand il disparaissait à chaque fois de son champ de vision quand elle essaie de le coincer depuis ce fameux séjour. Suffisamment merdeux pour qu’elle n’arrive pas à le formater de ses pensées de la même façon qu’on vide une clef USB devenue un peu problématique. Autant réfléchir à la façon dont elle pouvait le torturer était une source infinie de divertissement et d’inspiration, autant le fait qu’il squatte en toute clandestinité ses pensées lui était insupportable, simplement emmerdant. C’est comme si sa conscience avait fait alliance avec son alter, l’inconscience, pour la rendre folle : elle le voyait là où il ne se trouvait pas, elle l’entendait sans que personne d’autres ne puisse confirmer, et pire encore, il y avait cet étrange sentiment qu’elle n’arrivait pas à s’expliquer et qui l’étranglait doucement mais surement. Au fond, elle ne veut pas simplement admettre qu’elle s’inquiète.

Faisant de son mieux à l’entraînement bien que ses talents ne peuvent être évalué que négativement et que ses préoccupations récentes l’empêchent d’être particulièrement réactive, l’étudiante en droit ne peut s’empêcher de regarder dans sa direction. Non pas qu’il soit devenu beau, mais plutôt pour y guetter le moindre de signe comme quoi, il n’aurait pas décroché, qu’il continue à consommer cette foutue crimson. Réfléchissant à un moyen pour l’empêcher de fuir, comme il le faisait déjà lâchement depuis cette sortie, elle vit la chance lui sourire en voyant qu’un autre étudiant retardait sa sortie. Rictus victorieux, elle l’approcha quand il eut fini avec l’autre membre du club et qu’ils furent seuls. « Jaesang » fit-elle simplement, d’un ton parfaitement détaché en croisant les bras au-dessus de sa poitrine. « Je crois qu’on n’a pas terminé notre conversation la dernière fois » poursuit-elle en articulant avec lenteur les deux derniers mots. Elle savait qu’elle n’avait pas besoin de se montrer particulièrement précise pour qu’il comprenne. Il était stupide, mais pas à ce point.

(c) DΛNDELION



Tu peux prétendre être assez fort pour l’éviter mais le Crimson saura toujours te trouver.

Evolution de contexte en cours !

Tous aux abris, la Doyenne débarque !
Plus d'infos par ici !