Revenir en hautAller en bas



 
Nouveautés du mois
Venez vite voir les nouveautés du mois, par ici !
Concours de headers
C'est bientôt Noël et pour l'occasion, nous avons
besoin de vous pour embellir le forum, par ici !
Chatbox du forum
N'hésitez pas à passer faire un tour sur la chatbox !
Plus on est de fous, plus on rit ! :heart:
Ils sont attendus
(( flashback : Face to Face)) ft Young Min - Page 2 Abb95f28eb28847eb862d7cb9b027cb5f9b4c236_128(( flashback : Face to Face)) ft Young Min - Page 2 Tumblr_pwhqa0sZ2A1x9zrr3o5_100(( flashback : Face to Face)) ft Young Min - Page 2 Tumblr_pwhqa0sZ2A1x9zrr3o5_100(( flashback : Face to Face)) ft Young Min - Page 2 Tumblr_pwhqa0sZ2A1x9zrr3o5_100

 :: Campus Universitaire Yonsei :: Grand Hall
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

(( flashback : Face to Face)) ft Young Min

Wang Nam Ja
Wang Nam Ja
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: (( flashback : Face to Face)) ft Young Min (( flashback : Face to Face)) ft Young Min - Page 2 Empty Sam 9 Nov - 13:25
Face to face

(tenue)  Je ne peux pas vraiment me concentrer sur mon job et c’est loin de me plaire. Avoir l’esprit ailleurs pendant que je sers les clients peut me conduire à la faute et je n’ai pas envie de perdre mon mi-temps parce que Young Min est têtu ou qu’il me voit comme un tue l’ennuie avec ses bêtises. Je n’aime pas ça, le simple fait qu’il puisse chambouler ma journée laisse annoncer la suite, s’il réussit à me toucher, me troubler je suis foutu. Le repousser c’est la seule chance que j’ai pour éviter de perdre pied et bien que je ne puisse pas lui dire, peut-être que ma façon froide et distante de l’accueillir pourrait le dissuader de continuer à me « poursuivre ». Je le juge devant sa réponse très enfantine. « Tu exagères Hyung tu as quel âge, cinq ans ? » Des jeux, non mais je vous jure. Je me demande ce qu’il ne comprend pas quand je dis que je « bosse » est-ce trop difficile pour lui de comprendre ? « Tu as vraiment autant de temps libre ? Tu ne joues pas au basket aujourd’hui ? » J’en sais trop rien, ça fait longtemps que je ne l’ai pas vu donc même si je sais qu’il a continué et que je l'ai secrètement et de manière non assumé suivi sur internet, je n’ai aucune idée de ce qu’il devient réellement. « Alors ne lui demande pas ! » Je rouspète, sachant qu’il a raison vu que ma mère est comme ça, mais… Non. Je ne veux pas. « Pourquoi un jour, dis-moi le maintenant ! » Gosse impatient, il sait comment me frustrer. « Bientôt. » Mince, j’aurais dû lui dire non, il aurait peut-être perdu patience ! Quel idiot je suis des fois…

« Depuis que tu es installé ici, tu n’aurais pas pu commander un truc à manger ? » Je soupire, il me rend fou. Prenant ma tête entre mes mains et le fixe malgré moi. « La version diabolique ? Laisse-moi douter de son existence Hyung, j’ai l’impression d’être face à un bisounours. » Je me moque de lui bien sûr. J’entends bien sa dernière phrase et je m’apprête à dire un « oui », sauf qu’aucun mot ne sort et je ne réponds rien pour le moment, me maudissant moi-même de ne pas suivre la logique de mes pensées. « Tu aimes le poulet ? » Je balance ça comme si c’était normal, me levant pour aller prendre des trucs de l’autre côté du comptoir et les déposant sur un plateau. « Tiens, mange. » J’ai envie de me cogner la tête contre la tête sévère, je suis un imbécile, vraiment. « Et sois un peu plus sérieux sinon je te donne le menu enfant. » Blague à part je retire mon haut d'uniforme pour aller le ranger, prenant juste une boisson que je remplis à la machine avant de revenir m’installer à la table.


© LOYALS.
Gong Young Min
Gong Young Min
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: (( flashback : Face to Face)) ft Young Min (( flashback : Face to Face)) ft Young Min - Page 2 Empty Sam 9 Nov - 20:35
Face to face

(tenue) Je me comporte comme un sale garnement qui réclame toute l’attention. Je me moque bien du reste des clients parce que je ne connais pas toutes ses personnes. Le seul regard comptant dans cette foule c’est le sien ! Me demander pas pourquoi ? Cette question pourrait être pertinente si et seulement si nous étions engagés dans une relation. Hors nous sommes juste de vieilles connaissances dont le chemin se croise une nouvelle fois. Ce moment pourrait être unique car nous ne sommes pas devins. Est-ce que nous aurons une occasion de nous revoir ? Aucune idée alors je profite de ce moment. Cela ne semble pas enchanté mon petit panda mais peu importe. Je veux uniquement son attention. Sa question me fait sourire alors que mes yeux se lèvent pour observer sa réaction. « Cinq ans et demi » Ma langue dépasse légèrement de mes lèvres pour une expression malicieuse. Mes yeux pétillent quand son exaspération est visible. Cependant je me rends bien compte que je dérange Nam Ja pendant ses heures de travail. Remarque je ne suis pas allé plusieurs fois au comptoir pour m’accaparer toute son attention et sa personne. Je me suis tenu dans un coin en attendant, certes je faisais des siennes en attirant ses collègues autour de moi. Espérons que cela ne va pas attirer des ennuis à Jaja ! Je gonfle mes joues en détournant le regard. Pourquoi il appuie sur un point douloureux ? Boudant presque, je réponds « Je revenais de l’entrainement quand on s’est croisé… enfin je sortais de l’administration surtout parce que je voulais changer de cours… mais sinon ouais j’ai du temps depuis que mon copain est parti. » Mon petit cœur bondit dans ma poitrine, nullement de joie comme lorsque nos regards se sont croisés mais de façon plus triste. Un évènement douloureux.

Heureusement en évoquant sa maman, sa réaction m’arrache aux bras de la mélancolie. Je reporte mon attention sur petit panda. Sa curiosité reçoit un sourire radieux. Il ne change pas dans le fond. Il reste toujours cet enfant curieux qui ne supportait pas de ne pas savoir. Je tends la main puis joue avec son nez. « Non petit curieux ! Tu devras patienter pour connaitre la suite. » Je propose alors de quitter cet endroit si ma présence dérange autant Jaja. Cela me fera du mal mais je peux aussi comprendre… enfin non… pourquoi c’est compliqué ? Je retiens ma respiration, craignant sa réponse mais comme il persiste dans ses réponses à seulement évoquer mon estomac vide je me détends. Finalement il ne souhaite pas mon départ. Un bon point pour moi. Je peux poursuivre mes taquineries. « Un bisounours… MOI ? » Je prends une expression choquée. « Je suis outré… » Un rire résonne dans ma gorge mais disparait quand mon esprit reçoit une révélation soudaine. On dira plutôt une connerie. « en faites tu ne souhaites pas me voir partir parce que tu voudrais faire des câlins avec moi. » Un clin d’œil. « c’est pour ça que tu me vois comme un bisounours » Ok je sors ?! Je risque de me prendre des coups ? Il est devenu violent Nam Ja ? Pas le temps de répondre pour le poulet comme il m’apporte un plateau avec de la volaille frite. Ma langue passe sur mes lèvres de façon gourmande alors que je m’attaque au repas. « Tu te souviens de ma faiblesse ? » Je mords dans la nourriture. « Il y a un jouet dedans ? » Je me moque bien d’avoir un menu enfant tant que je peux remplir mon estomac qui me criait famine. Lorsque Jaja disparait, je me demande si mes propos avaient été trop loin encore. Merde ! Il me fuit ? Je ne sais pas où il est ? Je dois sortir du KFC ? Il vit où désormais ? Une tonne de questions se bousculent dans ma tête mais les réponses n’ont pas le temps de me venir parce que Jaja revient. Je pousse un soupir de soulagement avant de lui sourire. « Je croyais que tu m’avais abandonné » Je pousse le plateau vers lui. « Tu en veux ? » Je me lèche les doigts tout en le regardant. « Tu es arrivé depuis quand à Séoul ? » Je pris de sa boisson pour me désaltérer avant de remonter les manches de ma chemise laissant voir le petit loup qui ornait mon avant-bras droit. « Tu fais quelle filière ? » Je m’intéressais vraiment à lui. Attendez ! Ne vous imaginez pas que j’avais des idées derrière la tête. Il est petit panda ! Je souhaitais juste rattraper ce que j’avais manqué pendant toutes ses années. « Dis-moi ce que j’ai manqué ! Ta famille ça va ? »


© LOYALS.
Wang Nam Ja
Wang Nam Ja
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: (( flashback : Face to Face)) ft Young Min (( flashback : Face to Face)) ft Young Min - Page 2 Empty Dim 10 Nov - 13:51
Face to face

(tenue)  C’est un comique, je me souviens du gars qu’il était dans le passé, celui qui aimait m’embêter et me chercher rien que pour me voir râler. À l'époque je rouspétais comme aujourd’hui, à chaque « attaque » qu’il me faisait c’est vrai, mais en vérité j’étais le gosse le plus heureux d’attirer son attention, de voir que je n’étais pas invisible à ses yeux et qu’il prenait le temps de me taquiner. Si je m’en tiens à ses souvenirs là ce sont de bons moments que je n’aurais pas eu à mettre de côté, mais la suite m’y a obligé. Désormais je suis face à lui, tel un enfant qui fait des caprices et je ne manque pas de le lui faire comprendre, bien que Young Min ne s’offusque en aucun cas. Je soupire simplement à sa réponse.

Je lui parle du basket, me souvenant bien entendu que c’est sa passion, son occupation primaire, alors n’a-t-il pas envie de jouer au lieu de passer des heures ici à m’attendre ? Je ne le comprends pas honnêtement, je ne sais plus quoi penser quand il agit ainsi alors que je ne suis personne, juste un gamin lié à adolescence, ce n’est pas comme s’il y avait vraiment un lien indestructible entre nous, même si de mon côté c’est malheureusement une vérité. Je l’écoute me parler de son entrainement et surtout de l’administration, je ne veux pas l’avouer de vive voix, mais ça me rend curieux. Pourquoi semble-t-il abattu en parlant ainsi, moins joyeux que ses instants de moquerie. Je l’observe, mais la dernière phrase qu’il balance m’écrase à terre. Je m’en doutais, il était avec mon frère… Ce souvenir que je ne veux pas me rappeler et qu’il fait revenir sans cesse sans que je ne puisse le contrôler. Maintenant il me balance « son copain » comme si c’était banal, normal, suis-je sensé savoir qu’il aime les hommes ? Pourquoi ma poitrine me fait mal ? Je ne veux rien ressentir qui puisse m’arracher cet organe, il m’emmerde, je vous jure, ce mec me rend dingue. « Hyung, je ne t’ai pas demandé de me raconter ta vie. » Je ne voulais pas savoir pour sa « rupture » ou ce qu’il semble en être. Bien sûr, je mentirais si je disais que je n’étais pas content d’entendre que cette relation est « finie », mais je ne l’assumerais pas, ce n’est qu’une partie de mon inconscience qui garde l’information en évidence.

La suite semble l’amuser et je gonfle les joues, il s'amuse avec moi ! Je ne veux pas patienter pour savoir la suite, qu’il me le dise maintenant, c’est… « Sadique. » Oui, parce que je ne sais pas ce que c’est et que je vais chercher malgré moi, sans savoir ce qu’il ne me dit pas. Je le traite d’enfant c’est vrai, mais en fait je suis convaincu que sous cette apparence qu’il renvoie, il y a un homme différent. Je ne saurais l’expliquer, mais je le sens et heureusement pour lui, parce que les bisounours ça va deux minutes. « Tu vois quelqu’un d’autre avec nous ? » Mon regard le fixe comme pour confirmer avec certitude que je parle bien de « LUI ». J’ai envie de sourire, mais je garde cette expression neutre, évitant de lui donner trop confiance et surtout me protégeant moi-même de ce moment, j’étais censé lui dire de partir, couper le lien de façon net, alors pourquoi je parle avec lui et suis incapable de le rejeter comme je le voudrais ? Suis-je aussi faible ? Je me déçois vraiment d’agir de la sorte. Des… cal...« MAIS NON ! » Réactions impulsives, mais je ne veux pas de câlin avec lui ! Quelles idées. « Hyung, arrête avec tes allusions bizarres, en plus je n’aime pas les bisounours… » À voir la vie parfaite, d’amour et d’amitié, non merci. Je soupire, ce gars est incroyable de bien des façons. Sa faiblesse ? « Je suis censé la connaitre ? » Désespéré, je le suis totalement. Un jouet, vraiment ? Je… Ah, même pas la peine de répondre, un souffle trahit ma pensée.

Je l’abandonne le temps d’aller me changer, le KFC s’est vidé et ferme bientôt, j’ai donc fini mon service et plutôt que de faire mon job en nettoyant avec les autres, je fais quoi ? Je tape la discute avec cette ombre de mon passé, je me sens idiot et frustré. À l'arrière j’ai hésité à fuir, m’en aller et juste le laisser. Alors pourquoi ne l’ai-je pas fait ? Il me rend malgré moi plus vulnérable que je ne le voudrais, mais ce n’est pas pour autant que je vais m’écraser, lui faciliter la vie, j’ai connu l’enfer d’être prisonnier de ma jalousie, de mes sentiments qui m’ont privé d’une adolescence simple, normale, insouciante. Cet homme est la pièce principale à mon cœur brisé en morceaux et je ne devrais pas prendre le risque de m’en approcher, de me souvenir, de sentir cet organe réagir… Quel idiot, je dois être totalement maso, voilà tout.

« Ce n’est pas l’envie qui m’en manque. » Trop franc ? Je m’assieds pourtant avec lui, une boisson à la main, je secoue la tête quand il me propose le poulet. « Non, mange. » C’est lui qui abrite un lion dans son estomac, pas moi. La paille entre mes lèvres, je bois une gorgée alors que Young Min m’interroge sur mon arrivée ici, je hausse simplement les épaules, relâchant ma boisson. Le temps de lui réponde il l’a prise pour boire et je le fixe avec des yeux ronds, il est sérieux… ? « ... Ne te gêne pas surtout. » Je suis outrée par son comportement, franchement il n’a aucune limite ? Je pousse la boisson vers lui. « Garde là, j’en veux plus. » Je suis sérieux, aucune chance que je puisse boire derrière lui. Il y a une époque où j’aurais vraiment adoré, me sentant tout excité, le cœur battant de ce baiser indirect, mais là ? Je tente de garder tout vice de côté. Tout rapprochement éloigné. « Longtemps. » Je fixe ce tatouage sur son bras en même temps que je donne cette réponse sans pour autant entrer dans les détails, pas avec celui qui m’a poussé à fuir. Mon frère avec. « Si je te le dis, je t’imagine déjà débarquer devant ma salle pour m’attendre, alors tu n’as qu’à deviner par toi-même. » Je ne lui facilite pas la tâche, mais ce n’était pas mon intention ! Je n’ai aucun désir à lui confier ma nouvelle vie, crainte de le voir en faire partie. « Hyung, tu n’as pas le numéro de mon frère ? Appel le si tu veux des nouvelles, moi je n'ai rien à dire. » Je ne peux pas faire comme si de rien n’était. « Quand tu as fini on s’en va. » Ce n’est pas la peine de s’éterniser ici. « Ton tatouage est cool. » Ceci dit en passant, je l’ai assez observé pour le dire, j’avais cette remarque sur le bout de la langue. Maintenant c'est dit.



© LOYALS.
Gong Young Min
Gong Young Min
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: (( flashback : Face to Face)) ft Young Min (( flashback : Face to Face)) ft Young Min - Page 2 Empty Dim 10 Nov - 20:18
Face to face

(tenue) Soirée en compagnie de ce fantôme passé… Il y a franchement pire comme punition. La fin du monde pourrait avoir lieu que je me moquerai bien du sort de la planète. Pourquoi je me montre ainsi ? Obsédé ? Obnubilé ? Existe-t-il un bon terme pour expliquer mon attitude envers petit panda ? Ayant pas avalé un dictionnaire, je serai incapable de fournir une réponse. En plus, je m’en moque totalement. Actuellement mon attention est tournée vers cet enfant qui a grandi pendant mon absence. Sa présence apaise mon cœur tourmenté en ce moment. Les ruptures ont toujours un goût amer, bien que nous n’ayons pas eu de dispute ou de conversation qui mettait un terme à notre histoire. Je considère que nous ne sommes plus ensemble. Les nouvelles sont quasi inexistantes ?! Cependant, Elio restera toujours cet homme que j’ai aimé au point où j’en perdais la raison. Une relation comme on en compte peu dans son existence. Mon chemin ne croisera pas une autre personne capable de me transporter de cette façon. Est-ce possible que je me trompe ? On a le droit à une seconde chance ?

Repoussant toutes les mauvaises pensées qui grignotent ma joie, je me comporte alors comme un enfant avec Nam Ja. Impossible de montrer mes faiblesses, mes failles ! Il n’y comprendrait rien. Nous ne sommes pas assez proches pour que ma carapace se fissure. Je ne suis plus cet adolescent insouciant qui prenait la vie comme elle venait. Les années ont laissé leurs traces sur moi. Il n’y avait pas de retour en arrière possible. Lorsque mon petit panda me balance froidement que ma vie privée ne présente aucun intérêt pour lui, mon cœur se serre un peu plus dans ma poitrine. Encore une personne avec qui je ne pouvais pas me libérer ! Je resterai donc Young Min cet idiot qu’il avait toujours connu. Je me rendais pas compte alors que l’évocation de ma vie privée blessait mon compagnon et encore moins que ce dernier était devenu un jeune homme ayant eu aussi son lot d’épreuves. Nous étions chacun dans une bulle qui s’entrechoquait quand nous nous rencontrions. Elles n’étaient pas prêtes pour laisser une brèche et permettre une fusion. J’esquissais un petit sourire triste puis capitulais tout en détournant le regard. Il est temps de reconnaitre que cette bataille restera stérile. Elio sera ma blessure. J’apprendrais seul comment guérir sans aucune aide extérieure.

La conversation se poursuit naturellement vers un terrain plus enfantin mais une fois encore Jaja repoussa mes tentatives de plaisanteries ou de rapprochement. Pourquoi ? Ma présence est aussi déplaisante ? Il avait un truc contre moi ? Bordel ! Nous ne nous sommes pas disputés dans mes souvenirs. Je suis seulement parti loin pour mes études. Il avait pris mon départ comme une trahison ? Il était juste le petit frère de mon sex friend… enfin… non… Son attitude était blessante. Je devrais comprendre que nous sommes désormais des adultes. Nos agissements ne sont plus aussi innocents. Nam Ja me hurlait silencieusement que son passé ne devait pas revenir sur le devant de la scène mais je me montre égoïste. Sourd au langage de son corps, j’impose ma présence sans éprouver une once de remords. Il ne me repousse pas directement non plus. Mon petit panda disparait quelques minutes avant de revenir prendre place en face de moi. Je suis heureux qu’il prenne la décision de poser ses fesses sur la chaise. Au moins il n’est pas parti en courant quand l’occasion s’est présentée. Sa franchise me fait sourire alors que je mords dans mon poulet. Je connais de meilleures adresses pour en manger mais comme il est offert par Jaja je ne fais pas mon difficile. Mes pupilles sont pétillantes alors qu’il hausse des épaules. J’attrape sa boisson pour en boire une gorgée tout en l’observant. Un geste assez intime. Tout de suite, cette dimension m’échappe complètement. J’avais seulement soif ! Sa réaction un peu vive me rappelle les miennes quand on pique dans mon assiette. Je souris malicieusement avant de lui répondre « Quoi ? Tu ne veux pas d’un baiser indirect avec moi ? » Je prends une expression faussement innocente tout en riant. « Remarque on a déjà eu notre baiser indirect puisque j’ai déjà bu » Je posais la boisson avant de reprendre du poulet. « On ne partage pas alors petit panda ? » Ses réactions me plaisaient. Elles étaient vives, spontanées, impulsives. Il ne réfléchissait pas ! Il agissait ! « Tu n’as pas tort ?! Je viendrai t’attendre à la fin de tes cours. Cela dérangerait ta copine ou ton copain ? » Autant savoir si je risque la claque ou les coups en agissant sur un coup de tête. « Hmmmm… aucun indice ? » Il me demande de trouver la filière dans laquelle il est. Mes yeux parcourent son visage puis sa silhouette. Dans quoi il pourrait bien s’épanouir ? Je me souvenais que mister aimait cuisiner et la musique. Il ne dessinait pas ? Je mordillais la paille de sa boisson alors que mon cerveau carburait pour trouver une réponse. Il y en avait plusieurs qui me venaient mais je soupesais le pour et le contre. Est-ce que je suis prêt à me prendre des coups ou pas ? Une grande question existentielle. Que dois-je choisir ? Mes yeux regardaient les choses autour de nous, cherchant une solution. « Tu es devenu gogo dancer ? » Mes tibias vont-ils avoir des hématomes ? « Plus sérieusement… Hmmm… je dirai cuisine ? » J’en sais rien moi !

Sa remarque concernant son frère est comme un coup de poing. Pourquoi il en parle ? J’ouvris de grands yeux en le fixant comme des antennes venaient de lui pousser sur le sommet de sa tête. « Ça va pas, petit panda ?! Je demandais juste des nouvelles parce que ta famille était sympa avec moi. » Je suis un peu sec mais tant pis. Je me renferme, poursuivant mon repas dans le silence. « Puis pour ta gouverne, c’est pas ton frère que je voulais revoir ! » Je suis contrarié comme pas possible. Pourquoi je reste ? Parce que je ne sais pas si nous allons nous croiser à nouveau ou pas. Je ne possède même pas son numéro et ne connait pas sa filière. Je replonge dans le silence pour achever mon repas. Quand ce dernier est terminé, je me lève pour prendre mes affaires dont mon gros sac de sport. Je jette les restes du poulet et de la boisson, gardant toujours mon visage fermé. Je me radoucis seulement quand Nam Ja me complimente sur mon tatouage. Il a pris le temps de l’observer ? Intéressant ! « J’en ai d’autres… si tu veux les voir… bah viens une fois me voir à l’entrainement sinon rendez-vous dans une chambre. » Je bouscule son épaule tout en riant. « Tu en as ? » Je passais mon bras autour de son cou tout en marchant. « Tu n’as pas faim ? T’as rien avalé ! » Une allusion sexuelle ? Il décidera lui-même du sous-entendu. « Tu veux aller quelque part en particulier ou tu dois rentrer ? »


© LOYALS.
Wang Nam Ja
Wang Nam Ja
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: (( flashback : Face to Face)) ft Young Min (( flashback : Face to Face)) ft Young Min - Page 2 Empty Dim 10 Nov - 23:37
Face to face

(tenue)  Des faiblesses j’en avais, je n’ai jamais prétendu être parfait et je me connais assez pour savoir que j’allais finir par le blesser. Pas seulement avec des remarques d’enfant mécontent, vexé ou touché, mais j’avais beau être encore un gamin, mon expérience me mettait en garde. J’allais vouloir l’atteindre comme il m’avait atteint, j’ignore comment, j’ignore quand, mais je le sentais. Je m’en voulais inconsciemment de seulement vouloir lui faire regretter quelque chose que Young Min ignorait, mes sentiments pour lui n’étaient peut-être pas évidents. Ça ressemblait peut-être juste à ceux d’un garçon plus jeune en admiration ? Pourtant, ce n’était pas ça… Mon ainé face à moi semblait si insouciant, bien plus que moi et ça m’énerver tellement ! Il était impossible de parler sérieusement, d’engager un sujet important, comment faire alors qu’on ne l’avait jamais fait ? Notre lien n’était en rien comparable à ceux d’amis d’enfance ou d’amis tout simplement… Il était l’amant de mon frère et je sentais mon corps et mon cœur revivre les mêmes sensations quand il était face à moi avec ce sourire, cette nouvelle carrure, ce regard, son amusement. Pire encore, ses mots. Young Min n’avait pas conscience de l’impact qu’ils avaient, ses réponses franches, ses paroles fluides, son comportement avec moi. Je le sentais au fond, il me voyait toujours comme le petit que j’étais à l’époque, il ne me voit pas plus grand et ça me faisait mal de me dire que malgré les années, au fond, à ses yeux je n’avais pas changé.

Il en loupe pas une et j’ai l’impression qu’il joue avec moi, qu’il est capable de voir à travers ma peau cet organe en morceaux qui malgré tout, bat secrètement pour lui, sa manière de me troubler m’insupporte, il réussit à m’attaquer sur des faiblesses que je voulais cacher. Heureusement, je tente de minimiser les dégâts, mais jusqu’à quand pourrais-je le faire ? « Direct ou indirect, je ne veux pas t’embrasser. » Je ne baisse pas le regard de crainte qu’il voie le mensonge dans les mots. « Tu es le seul à l’avoir eu, mais si ça te fais plaisir ne te gêne pas. » Je sais parfaitement que cela ne le dérange pas, il ne ressent rien pour moi, boire dans le même verre, à la même paille ou bouteille, ça n’a aucun impact quand les sentiments ne s’en mêlent pas, dans mon cas c’est malheureusement ça le problème. Je ne veux rien qui puisse sortir de sa torpeur cet amour que je tente de garder enfoui, mais que Young Min s’amuse à alerter, provoquer et cela sans pitié. Partager ? Je ne peux m’empêcher d’esquisser un petit ricanement. « Pas avec toi. » Je suis violent avec lui, je le sais, il aurait pu s’en aller à force de se prendre mes remarques désagréables dans la tronche, mais j’ignore pourquoi, il s’accroche. Honnêtement il m’intrigue de par cette force avec laquelle il veut ce contact avec moi, je ne sais toujours pas ce que je peux représenter à ses yeux, si c’est juste un lien du passé qu’il veut, mais c’est frustrant parce qu’à travers mes rejets, son acharnement me plaît.

Il le ferait vraiment ? Je l’imagine venir m’attendre devant la salle de classe après les cours, combien de fois en ai-je rêvé quand j’étais au collège ? J’ai espéré tellement le voir débarquer et m’enlever, j’étais vraiment un gosse trop romantique de croire à ses choses-là. Idiot. Lamentable. Que gagnerais-je aujourd’hui à voir ces moments autrefois désirés se réaliser ? « Parce que tu es gay tu penses que tout le monde l’est ? » Oups. « J’ai une… » Copine. Pourquoi ça ne veut pas sortir ? Putain Nam Ja. « Bref, faudrait-il encore que tu devines. » Chose que je ne suis pas sûr de le voir réussir, il faudrait qu’il se souvienne de mes passions étant plus jeune et en général, j’ai toujours été un grand passionné donc, difficile de deviner. Je le fusille du regard à sa première proposition, mimant un coup de poing. « Tu veux que je te frappe !? » Ce ne sont pas ses tibias que je vais fumer, c’est sa tête ! « Non, loupé. Mais continue, tu trouveras peut-être un jour. » Je lui décoche un clin d’œil taquin, comme pour l’encourager dans une tâche que je sais compliquer.

Quand il parle de ma famille je pense évidemment à mon frère, ce qui me rend irritant, je sais qu’il était proche de mes parents aussi, il a connu mes petites sœurs quand elles étaient toutes jeunes, mais j’associe automatiquement Young Min à mon ainé, c’est le traumatisme qui rend les choses ainsi et difficiles de le changer. « Aurais-je touché un point sensible ? » Devrais-je me taire ? Surement. « Ah bon, alors qui ? » Je ne vois pas en dehors de mon frère qui il pourrait avoir le plus envie de croiser, suis-je bête ? Surement. Il finit son repas dans le silence, je ne dis rien non plus, le regardant simplement, de toute façon ça semble l’avoir heurté, mais pas assez pour abandonner l’idée de trainer à mes côtés. Surtout quand je parle de son tatouage qui ne m’a pas échappé. « Tu as succombé à la folie de l’encre sur la peau on dirait. » C’est beaucoup rependu de nos jours. Dans une chambre !? « Ce n’est pas parce que tu t'ai tapé mon frère que je suis comme lui. » Trop de violence encore, putain, quel con. Je ramène ma main sur mon front, las de mes conneries, cette impulsivité aura ma peau. Je ne sais même pas pourquoi j’ai lâché cette merde. « Et non j’en ai pas… » Je boude un peu, mais ce n’est que par crainte d’avoir trop parlé. C’est un indice important dans mon comportement, pas pour découvrir mes sentiments, mais… Le pire dans tout ça, c’est que je suis curieux. Pour ses tatouages.

« Hyung. » Le ton de ma voix est sérieux quand je m’arrête une fois dehors pour lui faire face, les yeux dans les yeux une nouvelle fois. Je m’apprête à lui parler sincèrement, mais je finis par soupirer, son visage me fait perdre mes moyens et je capitule comme un lâche. « Si je dois rentrer tu vas me raccompagner jusqu’à la porte de ma chambre non ? » Je pourrais sourire rien qu’à cette scène, bon sang, directe sortie d’un film romantique. « Si tu veux passer du temps avec moi, propose un endroit, tant que ce n’est pas un hôtel, un bar gay ou un lieu louche et sombre. » Parce que voilà. Juste quand je dis ça je regrette encore une fois d’avoir donné mon feu vert, vous savez, j’ai juste l’impression d’être piégé, réellement.


© LOYALS.
Gong Young Min
Gong Young Min
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: (( flashback : Face to Face)) ft Young Min (( flashback : Face to Face)) ft Young Min - Page 2 Empty Lun 11 Nov - 1:50
Face to face

(tenue) Avoir envie de prendre la poudre d’escampette alors que le petit panda montrait les crocs… cela me paraissait être une attitude normale. Je remarquais bien que ses paroles ou son attitude avait pour objectif de mettre de la distance entre nous. Chacun de ses gestes me criaient presque de prendre mes jambes à mon coup. Nam Ja ne souhaitait pas avoir de contact avec moi. Ses raisons obscures auraient pu avoir raison de mon côté mature mais heureusement je suis encore un enfant dans ma tête alors je reste. Il faut savoir que les défis ont toujours été attirants à mes yeux. Je ne comprends pas ses motivations mais je finirai par les découvrir mais surtout faire un trou dans cette forteresse qui se dressait entre nous. Il me connait pas coriace ? Il va l’apprendre à ses dépens. Il devra accepter aussi de se prendre des remarques parce que je peux laisser passer certaines remarques mais pas toutes. Il ne fallait pas pousser Mémé dans les orties. Je me mordais la joue pour contenir quelques réponses acerbes. Je pouvais jouer aussi comme ça si Jaja insistait. Une petite voix me souffla de me montrer plus adulte et accepter ses remontrances enfantines. Il avait probablement été blessé par mon départ aux USA. Son modèle avait disparu sans donner de nouvelles. Une épreuve difficile pour un gamin de son âge ?!

Dans quelle filière, il se trouvait ? Cette question me tourmentait parce que je ne souhaitais pas le voir seulement une seule fois. On avait passé des bons moments ensemble quand nous étions plus jeunes. Certes nous avons pris des chemins différents mais cela ne veut pas dire que nous ne pouvons pas nous entendre. On pourrait même approfondir notre relation. Il n’y avait pas de raison pour que notre entente n’existe pas… ou alors il me manquait des pièces du puzzle. Il me fallait un éclaircissement. Cherchant dans quel domaine il pouvait bien évoluer, je balançais une connerie. Celle-ci fut accueillie froidement. Il se prend pour la reine des neiges pour se montrer aussi désagréable ? Je pousse un soupir alors que son discours est presque homophobe. Il y avait quelque chose qui me dérangeait dans ses remarques. Quoi ? Je ne sais pas encore. Je pose mon menton sur ma paume tout en fixant Nam Ja. « Qui a dit que je suis gay ? » Je jouais avec un morceau de poulet. Suis-je nerveux ? Non ! Ma sexualité ne me pose pas de problème. Je ne considère pas comme une tare mes préférences même si celles-ci dérangeaient mes partenaires. « Je suis pansexuel » Autant lui dire alors ? Pourquoi il ne finissait pas sa phrase ? Il avait une… QUOI ? Fourmi ? Érection ? Copine ? Je dois deviner ? Je ne suis pas madame Irma. Il pourrait me donner plus d’indices. Jaja détourna alors la conversation pour en revenir à sa filière. Je soufflais tout en sortant mon téléphone portable. Absorbé par mon écran, je suis resté muet pendant de longues minutes. Une attitude énervante ? Oui ! « Je pourrais te le dire quand ta mère me répondra » Je tire la langue avant de reprendre mon repas.

Lorsque nous évoquions sa famille, ce jeune homme me répondit avec une telle véhémence que je me reculais dans mon fauteuil. Son frère ? Pourquoi il venait sur le tapis, lui ? Ce moment que nous partagions venait de prendre une tournure désagréable. Ma réponse fut froide, distante. Il venait de me piquer au vif. Impossible de faire autrement ! Je préfère quand il se montre rebelle en ne rebondissant pas sur mes taquineries. Il essaie de ne pas me laisser le contrôle de la situation. J’aime lire dans son regard ce combat intérieur ! Il ne sait pas cacher ses tourments mais je suis loin de me douter ce qui se cache réellement dans ses yeux et son cœur. Il reste seulement cet enfant qui prenait toujours la mouche quand je le taquinais. Il avait toujours été incapable de ne pas plonger tête la première dans mes provocations. Ma mémoire avait gravé tous ses moments. Avait-il touché un point sensible ? EVIDEMMENT ! Hors de question de lui révéler ma faiblesse sinon il aura une emprise sur moi. Sa curiosité m’arrache un ricanement. « Il veut savoir alors qu’il est incapable de comprendre pourquoi je reste alors qu’il est aussi froid qu’un glaçon avec moi… Il n’est pas prêt. » Est-ce que je parle de lui en utilisant la troisième personne comme si monsieur ne se tenait pas là ? OUI ! Débrouille-toi pour comprendre. Je ne m’expliquerai pas plus.

Nous quittons le KFC pour marcher vers une destination inconnue. Je ne souhaitais pas lui dire encore au revoir mais que puis-je faire si jamais il souhaitait rentrer ? Je comptais faire une remarque concernant mes tatouages quand il me balança la pire chose qui soit possible. Il était au courant pour son frère et moi ? Non je ne peux pas y croire. Il avait tout raconté ? Pourquoi ? C’était seulement un gosse. Il n’en avait rien à faire des performances sexuelles de son ainé, non ? Je me stoppe. Jaja venait de me lancer un seau d’eau froide en plein visage. Interdit, choqué. Que faire ? Que dire ? Il m’en voulait parce que j’avais accaparé l’attention de son frère ? « Comment tu sais ? » Les mots avaient franchi difficilement mes lippes. Ma gorge me faisait mal de les avoir prononcées. Je devrais être furieux, gueuler que cela ne le concernait pas mais une petite voix me soufflait que cela avait un lien avec son comportement. « Ton grand frère t’aime… je n’ai jamais voulu accaparer son attention. Tu passais toujours avant moi. » Mes excuses sont-elles assez crédibles ? J’ai même été jaloux de ce petit frère mais il n’avait pas besoin de le savoir ! Cette claque me laisse sonner pendant que nous reprenons notre route. J’aurai presque oublié Nam Ja si ce dernier ne m’avait pas appelé. Me tournant, je sens mon cœur jouer du yoyo tandis que nos regards se croisent.

Son regard est intense mais je suis bien incapable d’y lire quoique ce soit. Le choc est encore trop violent pour moi. Je remarque seulement qu’il souhaitait me dire quelque chose mais il semble faire marche arrière. Que voulait-il dire confesser ? Les raisons de ce froid ? De cette véhémence quand nous avons évoqué sa famille ? Je reste suspendu à ses lèvres inutilement parce que Jaja revient sur un chemin plus innocent. Il y avait déjà des non-dits entre nous. Il venait d’en rajouter ? Pourquoi ? Je me secoue pour répondre à sa question. « Oui bien sûr ! Je saurai alors où tu dors… du coup je pourrais t’attendre là-bas. » Je me force à sourire puis en entendant la suite je ricane. Je fais un pas dans sa direction. « Tu élimines beaucoup trop d’endroits amusants. » Je soupire puis passe mes bras autour de sa nuque. « Je t’aurai bien proposé de venir admirer mes tatouages pendant que je joue au basket mais il fait bien trop sombre pour que tu aies un bon aperçu de mon corps. » Tellement facile de le mettre en colère ou dans l’embarras. Je prends sa main puis le traine derrière moi. Je savais où on allait poursuivre cette soirée avant de rentrer ! Je pose mes fesses sur un banc dans un parc. Il y a un terrain de basket non loin sur lequel une bande de copains joue. « Est-ce assez soft pour toi, petit panda ? » Je lui jetais un regard en coin. « J’aurais préféré t’emmener ailleurs mais tu as retiré toutes les meilleures possibilités. » Je me tourne vers lui. « Tu es aussi méchant avec moi à cause de ton frère ? » Je tendis la main pour remettre en place une de ses mèches. « Tu as des questions à me poser ? » Je retardais le plus possible le moment où nos chemins devrons se séparer…


© LOYALS.
Wang Nam Ja
Wang Nam Ja
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: (( flashback : Face to Face)) ft Young Min (( flashback : Face to Face)) ft Young Min - Page 2 Empty Lun 11 Nov - 14:15
Face to face

(tenue)  J’étais loin d’être homophobe même si cela pouvait sembler être le cas. Je n’avais rien contre ceux qui aimer des personnes du même sexe, ce serait hypocrite au vu de ma situation… En vérité j’aurais pu, il m’aurait été aisé de rejeter la faute sur l’orientation comme défouloir, de me fermer à la moindre ouverture d’esprit pouvant atteindre mon âme tourmentée, mais je ne suis pas aussi puéril. Je n’ai jamais pensé à ça, je nourrissais seulement ma colère avec de la jalousie et un rejet des miens. C’était ma manière d’avancer et aujourd’hui je me retrouvais devant lui à tenter tout ce que je pouvais pour éviter de rechuter. Quelle blague. Qui ? Je pousse un soupire en faisant signe de la tête vers lui, l’accusant de s’être trahis. « Tu as parlé de ton copain non ? » Ce n’est qu’une des raisons que je peux énumérer, vu que la plus grande des preuves à son orientation je la connais, je l’ai vu… Ah, chasse ça de ton esprit Nam Ja ! Pansexuel ? « Et à quand remonte ta relation avec une fille ? » J’ai vraiment demandé ça ? Je l’ai vraiment posé ? Non, mais quel idiot. Je m’en fiche de ses relations ! Je devrais noter à moi-même ce côté masochiste qui semble se développer un peu plus en sa présence, franchement c’est abusé. Ma mère ? « Comment ça !? Hyung, ce n’est pas fairplay. » Quelle importance, je savais qu’il s’amusait à me provoquer, j’ignore pourquoi ni si c’est réellement drôle pour lui, mais je ne marche pas, je cours…

Mon regard se fixe sur mon ainé, il parle de moi en baragouinant sa phrase là ? Je tire une expression innovante, le jugeant avec cet air perplexe. « Pas prêt à quoi ? » Non parce que je veux bien avouer qu’il a raison sur le fait que rester avec moi et mon sale caractère ça montre quand même son intérêt, bien que j’ignore les raisons qu’il a de s’acharner avec quelqu’un comme moi, mais cette dernière phrase … J’aimerais savoir à quoi il pense et je sais pourtant que Young Min s’amuse justement de cette avide curiosité sans me donner les réponses que j’attends, c’est cruel. Pourtant, je ne suis pas mieux. En matière de froideur j’ai déjà un bon niveau, mais pour ce qui est d’être piquant dans mes mots et d’envoyer du lourd je ne suis pas mal dans mon genre. Je viens carrément d’avouer que je sais pour lui et mon frère ! Oui, ce secret que j’ai si bien gardé toutes ces années, manquerait plus que je balance que je l’ai aimé et je peux partir m’enterrer… Je vous jure, ça craint. Je ne dois pas rester avec lui, c’est dangereux, trop pour ma santé mentale autant que mon pauvre cœur déjà abimé. Je voulais seulement complimenter son tatouage, comment on a dévié en quelques instants de cette façon. « Pourquoi je te le dirais ? » Impossible, je ne le ferais pas. Je vois bien a son expression qu’il est plus sérieux, j’ai attaqué fort malgré moi, mais maintenant c’est fait.

Merde. Je ne veux pas entendre ça. Rendre officielle leur relation ne me fait aucun bien, l’entendre parler de mon frère non plus, je sais parfaitement que mon Hyung m’aime, cela ne m’a pas empêché de le détester ! Je ne suis qu’un sale gosse égoïste, dirigé par ses émotions incontrôlées. Ce n’est pourtant pas l’amour de mon frère que je recherchais à ce moment-là, immaturité innocente, j’avais juste des rêves plein la tête. J’enjolivais mes sentiments, mon Hyung, jusqu’à ce moment j’étais heureux de simplement le voir, d’admirer son sourire ou de râler à ses attaques pour attirer son attention. J’étais trop naïf et jeune pour voir les regards qu’il échangeait avec mon frère et ce lien qui les unissaient. Young Min brillait tellement à mes yeux que mon ainé rouspété parfois que j’étais trop proche de « lui ». Ce passé m’a apporté beaucoup de bonheurs, de souvenirs, mais y penser aujourd’hui ne fait que me rappeler ce qui s’est brisé, la douleur de la réalité quand le rêve s’est terminé. Je ne veux pas m’y replonger. J’ai gardé le silence pour éviter d’envenimer la situation, j’aurais pu choisir cette excuse pour couper les ponts, m’en aller. Mais comme vous l’aurez surement deviné, je ne l’ai pas fait. Je reviens sur mes mots sans aller au bout de mes pensées, je décidais de dévier de manière cool… « Arrête de vouloir m’attendre partout. » Je vous jure, il aime ça, attendre ? Puis pourquoi faire, ça revient toujours à cette question dont je n’ai toujours pas de réponse et c’est frustrant ! Le gamin impatient et curieux que je suis veut des réponses rapidement, mais Young Min se fait un plaisir de profiter de ça et il m’agace.

« Des endroits amusant à tes yeux, tu iras avec d'autres personnes. » Pas avec moi c’est certain. Son bras autour de moi créer un contact bien trop rapproché, je chope sa main pour qu’il la retire et lui lance un regard du genre « ne me touche pas ». « Tu auras tout le loisir de me les montrer une autre fois. » Je peux attendre pour « ça », ce n’est pas comme si le voir se déshabiller allé épargner mon palpitant, je préfère éviter de trop le stimuler… je pense l’avoir déjà bien assez fait au cours de la soirée, bien que ce soit à mes dépend. Il prend ma main cet idiot, je viens pourtant de lui faire comprendre de ne pas me « toucher », durant le trajet j’ai fixé bêtement ses doigts qui tenaient les miens, pourquoi ça me trouble à ce point ? Ça va pas bien Nam Ja, reprends-toi. Nos pas s’arrêtent et je relève la tête pour voir que nous sommes dans un parc. « Ça peut aller. » Dire oui ce serait trop me demander, mais ça me va très bien en vérité. J’aime ce genre d’endroit. « Et je m’appelle Nam Ja. » Je dis ça à titre informatif, on ne sait jamais qu’il finit par l’oublier, je le répèterais encore. « Oh la ferme… » Ailleurs, je pense étrangement à l’hôtel et ça me dérange, c’est loin d’être le genre de lieu où je mettrais les pieds avec lui. Pour ma propre survie.

Je pose mes fesses sur le banc, à l’opposé de la place de Young Min, chacun son bout. « Je suis méchant ? » Non sans blague. Je ne m’attendais pas à son geste, le jugeant en silence, il est décidément trop attentionné, trop tactile… « Je n’avais pas remarqué. » Quelle mauvaise foi. « À quoi bon, tu t’amuseras surement à garder les réponses pour toi non ? » Je souris légèrement, m’adossant au siège du banc. « Est-ce que tu me « poursuis » parce que je lui ressemble ? » Bien que mon frère ait un visage plus viril et moi plus enfantin, nous sommes du même sang, on se ressemble forcément, alors j’aimerais savoir si c’est moi en tant que Nam Ja qui le rend nostalgique ou plutôt ses moments passés avec mon ainé qu’il se souvient en me voyant. Ça peut paraître idiot, mais je n’ai aucune idée de ce qui le pousse à vouloir me fréquenter aujourd’hui. Alors je creuse…



© LOYALS.
Gong Young Min
Gong Young Min
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: (( flashback : Face to Face)) ft Young Min (( flashback : Face to Face)) ft Young Min - Page 2 Empty Lun 11 Nov - 18:00
Face to face

(tenue) « Je parlais de mon copain parce que ma relation la plus récente a été avec un homme… mais j’ai eu aussi des histoires avec des femmes. » J’appuyais mon menton sur mes mains tout en observant sa réaction. « Tu sais ce que cela veut dire « pansexuel » ? Je me moque bien de l’apparence physique, du sexe de mon partenaire. Seule sa personnalité m’intéresse. » Il est adorable ! Une peluche que l’on avait envie de serrer contre soi tout en pinçant ses joues. Je souris en attendant une réponse ou non de sa part sur cette information. Il est vrai que les hommes ont quand même plutôt tendance à me plaire parce qu’ils ont bien plus de personnalité que les filles. Ils avaient toujours su me mettre dans tous mes états, retenant toute mon attention alors. Je me demandais bien pourquoi ma sexualité semblait aussi intéressante. Il avait entendu des choses ? Il ferait quoi ce type d’informations ? Mes préférences sexuelles ne me causent aucune gêne. Je peux en discuter librement avec les personnes qui le souhaitent. Il y a rien de mal dans tout ça. « Et toi ? Tu aimes quoi ? » Une question par pure provocation. Autant mettre les pieds dans le plat pour savoir si je me trouvais en face d’une personne ouverte ou pas. Cela me peinerait que ce ne soit pas le cas de Nam Ja mais chacun ses affaires. Je ramenais la conversation faire ses études. Ne sachant pas quoi choisir entre la musique et son autre passion dont le nom m’échappait totalement, je bluffais en prétendant contacté ses parents. La vérité ? Je demande aux personnes que je connais comment découvrir la filière dans laquelle une personne est inscrite. BAH QUOI ? On fait avec les moyens du bord.

Marmonnant une réponse concernant son incapacité pour comprendre le sous-entendu presque évident de mes paroles, je le laissais ronchonné parce que je ne satisfaisais pas sa curiosité. Au moins il restait le même sur ce point. Mes yeux exprimèrent leur amusement quand il insista pour avoir le fin mot de l’histoire. Devais-je lui dire ? Je tapotais mon menton avec mon index puis souris en me tournant vers lui. « Je te promets de tout te dire quand tu seras prêt pour l’entendre. » Une réponse qui ne donne encore aucune information. Il devra faire encore travailler son imagination ou trouver un moyen de me tirer les vers du nez. Jouer avec Jaja est tellement facile ?! Il va bien devenir dingue à un moment et me supplier de connaitre tous les détails. Selon mes dispositions à son égard, je lui livrerai mes plus sombres secrets. Le temps viendra nous dire si sa patience est légendaire ou pas… Lorsque nous quittons le KFC, il balance comme ça être au courant pour ma relation avec son frangin. Mon cœur loupe quelques battements en entendant cette nouvelle. Je pensais que nous avions été assez discrets. Il semblerait que non ?! Impossible de dire pourquoi je suis effrayé en comprenant que Nam Ja le savait. Je ressentais une douleur dans ma cage thoracique comparable à celle d’un étau. Pourquoi cela faisait aussi mal ? Je voulais courir chez moi, dans ma chambre étudiante, me planquer sous ma couette pour laisser libre cours aux souffrances qui m’habitaient. Heureusement nous avons pris un chemin différent…

Attrapant sa main dans un mouvement impulsif, je me promène avec lui me moquant bien des regards des passants qui croisent notre chemin. Cela avait peu d'importance ! Nous ne les connaissons pas. De plus qu’est-ce que cela pouvait bien leur faire de voir deux hommes se tenant par la main ? Il semblait assez évident que Jaja n’avait pas envie de passer plus de temps avec moi. Il ne cessait pas de me rappeler que je lui cassais les pieds. Certes il le faisait comprendre de façon plus poétique mais qu’importe le message restait le même. Pourquoi restait-il ? Combien de fois avait-il eu l’occasion de se tirer ? Une tonne. Il n’en avait jamais profité. Pourquoi ? Est-ce que nos retrouvailles remuaient aussi des choses en lui ? Notre passé commun avait laissé dans sa mémoire une trace joyeuse ? Il ne voulait pas que l’on se dise au revoir tout de suite ? Je ne savais plus sur quel pied danser en sa compagnie. Il me retournait le cerveau comme une crêpe dans une poêle. Quand nous sommes dans le parc, je prends place sur un banc alors que petit panda choisit son extrémité. Mon odeur corporelle est dérangeante ? Je renifle mon haut sans rien détecter de suspect. Ma douche me collait toujours à la peau. Je haussais les épaules pendant Jaja continue de déverser son venin. Il n’est pas possible. Je soupire puis m’allonge sur le banc. Heureusement que je suis grand ainsi ma tête peut reposer sur ses genoux sans que je fasse des efforts. Je m’installe confortablement puis observe le jeune homme. Je devrais commencer par quoi ? Je mâchouille ma joue tout en réfléchissant au comportement que je devais adopter maintenant. Il paraissait tendu alors provoquer encore cette boule de nerfs allait me desservir ? « Alors commençons… non je ne vais pas cesser d’avoir envie de t’attendre. Je suis capable de le faire quand mon emploi du temps me le permettra. » Je pose mes mains sur mon ventre comme si je me préparais pour une sieste. Je profite de ce coussin improvisé parce que Jaja risque de me virer, non ? Un sourire. « Si nous devons un jour coucher ensemble, je t’appellerai Nam Ja à ce moment-là » Ouais en gros cela arrivera jamais mais en version plus perverse pour lui dire. « Je pourrais me montrer plus franc que tu ne l’imagines mais en ne posant aucune question tu ne le sauras jamais. » Je bouge pour prendre une position plus confortable. J’aime bien être ainsi avec lui. Malheureusement ne durera pas ? Je tends la main pour jouer avec ses cheveux. « Tu ne lui ressembles en rien, petit panda. C’est pour ça que j’aime être avec toi… et que je te poursuis. » Un peu d’honnêteté devrait faire pencher la balance de mon côté, non ? « Tu cuisines toujours ? » Je vais aussi poser des questions. Je laisse de côté mon visage gamin pour rester sérieux. « Tu crois aux coïncidences ? » Mon expression devient songeuse. « Il me semble que si nous nous sommes croisés aujourd’hui… c’est pour une raison particulière… » Je ricane ensuite pour me moquer de mes croyances. « Je dois toujours deviner dans quelle filière tu es ? Tu ne veux pas me donner un indice ? » Je tends les mains pour faire craquer mes articulations. « Si jamais tu as froid, tu me le dis ! On pourrait aller dans un love hotel. Promis on regardera juste la tv et on se réchauffera en prenant une douche… On sera sage si tu n’as pas envie de plus. » Je tire la langue juste par provocation. Jaja ne prendra jamais ce chemin avec moi. Son admiration reste celle d’un enfant.

© LOYALS.
Wang Nam Ja
Wang Nam Ja
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: (( flashback : Face to Face)) ft Young Min (( flashback : Face to Face)) ft Young Min - Page 2 Empty Lun 11 Nov - 21:44
Face to face

(tenue) Je ne veux pas savoir. Je me piège tout seul en lui parlant et j’en ai conscience, mais je n’arrive pas à ralentir, enchainant les paroles trop rapidement et je les regrette vraiment quand il parle aisément de ses « conquêtes » alors que je suis là, devant lui. Bien sûr je sais parfaitement qu’il ne me verra jamais comme un potentiel partenaire, ses plaisanteries envers moi n’en sont que plus blessantes, heureusement que malgré ma sensibilité accrue, cette partie de moi trop pudique pour montrer ses émotions me sauve de trop d’invisibilité qu’il pourrait remarquer. « Pansexuel ou bisexuel, qu’importe. » Il couche avec les deux. Je n’ai pas envie de débattre sur le sujet, je ne suis pas au même niveau que lui sur ce terrain-là et savoir comment il vit sa vie privée ou sexuelle ce ne serait qu’un nouveau poignard que je me planterais. Alors non merci. Moi ? Je roule des yeux sans répondre, pourquoi devrais-je lui parler de ce que j’aime ? Je devrais répondre « toi » pour lui faire clouer le bec, mais je n’en aurais jamais le courage puis… Je ne l’aime pas ! Non, pas du tout… Je soupire, menant se combat dans mon esprit qui se renvoie la balle sur ce que je peux ressentir pour l’asperge, ça me fou une migraine tout ça.

Il m’énerve, il m’énerve, IL M’ÉNERVE ! « Tu es vraiment un mec chiant, on te l’a déjà dit non ? » Il joue avec mes nerfs, mon impatience, ma curiosité en laissant en suspend ses phrases comme si… « Je suis sûr que tu n’as rien à me dire ! Ne fais pas genre que c’est super-important ou incroyable, je ne marche pas. » Mouai, je veux juste éviter de me faire avoir -encore- mais ça me frustre vraiment. Cela faisait longtemps que je n’avais pas eu quelqu’un comme ça pour me rendre fou, évidemment il faut que ce soit toujours le même sinon ce ne serait pas drôle. Que ce soit il y a des années ou aujourd’hui, on dirait que je suis destiné à être sa victime et… au risque de me répéter. Ça m’énerve !

La bombe que j’ai lâchée dehors se tasse, il ne cherche pas plus loin alors que je ne lui donne aucune réponse à ses interrogations, il doit s’en poser lui aussi, mais tant pis ! Je ne suis pas disposé à satisfaire sa curiosité moi non plus, autant ne pas s’attarder dessus, j’ai changé de sujet pour éviter de devoir me confier sur mes secrets enfouis, ceux que je ne suis pas prêt à dévoiler… Et pourtant, qu’est-ce que j’y perdrais au fond, il serait surpris ? Me jugerait en me voyant comme un gosse, ne me prendrais pas au sérieux ? Puis quoi ? On se quitterait sur cet aveu ? Je ne dirais rien, jamais ! J’ai beau parler, la page n’est pas vraiment tournée et je ne suis pas guéri du passé, je ne peux jouer avec mes sentiments, c’est la seule chose que je suis incapable de réellement maitriser. Young Min ne me laisse pas de répit, son aisance à avoir des gestes affectueux -un peu trop- me fait perdre mes moyens, je l’ai laissé faire sans réagir, surement parce que je n’ai pas quitté des yeux cette union entre nous, ce n’est rien qu’une main tirée, mais ce contact à mes yeux manque d’innocence et je perds pied dans mes pensées.

Assis sur le banc, j’avais pourtant pris place au bout pour ne pas me coller à lui et qu’est-ce qu’il fait cet enfoiré ? Il s’allonge, normal, la tête sur mes genoux. Je me fige, inconsciemment ma respiration s’arrête, je le regarde sans réaction, sans bouger, en vrai je ne sais même pas quoi faire de mes mains… Quel boulet. M’attendre. Le pourrait-il vraiment ou est-ce qu’il dit cela juste pour se donner un genre ? Je ne sais pas ce qu’il est, ce qu’il attend vraiment, je ne comprends pas et ça me fait tirer une moue pensive, le regard perdu fixant un point au centre du parc. Chose qui ne dure pas longtemps quand la phrase de cet abruti arrive jusqu’à mes oreilles, ma réaction première fut de le pousser dans l’intention de le jeter par terre en hurlant. « Crève ! » Oups. Trop de violence encore ? Mais je me sens virer rouge, en vérité je peux dire que c’est la colère, mais je suis surtout embarrassé. Il parle de « ça » comme si ce n’était rien. Je … Il plaisante et je le sais parfaitement, il ne veut pas m’appeler par mon prénom donc évidemment il use d’une scène qui n’arrivera jamais, mais c’est encore une fois blessant. Je ne veux pas être blessé, mais chaque fois qu’il m’attaque j’ai l’impression qu’une nouvelle fissure se créait. Enfin, Min est toujours sur moi, ma tentative pour m’en débarrasser n’a pas marché et il est encore plus tactile, ce qui me perturbe clairement, en silence…

Ma question concernant la ressemblance avec mon frère est légitime, je connais leurs relations et je crains au fond de n’être qu'une sorte de substitution ou un truc dans le genre. Je creuse pour en savoir plus. Au fond j’ai beau dire « non » je veux savoir des choses, je veux lui poser des questions, mais, je me terre dans une colère qui m’empêche d’être honnête. « On vient de se retrouver et tu dis déjà que t’aime être avec moi ? Tu ne vas pas un peu vite ? » Je ne peux m’empêcher de sourire cette fois, peut-être parce qu’il dit une phrase plaisante en étant sérieux ? Je ne sais pas. « Tu fais toujours du basket non ? Pourquoi j’aurais arrêté la cuisine ? » Je ne le dis pas clairement, mais je sous-entends évidemment que oui. Comme si c’était trop compliqué pour moi de seulement dire « oui » ou « non ». « Quelles coïncidences ? » Je le regarde dans les yeux en attendant qu’il me dise ce qu’il pense, cet instant est assez bizarre. Min qui semble moins enfantin, plaisantin, ça me force malgré moi à le prendre au sérieux et donc à l’écouter. « Idiot. Tu vas me sortir un truc du genre « c’est le destin » ? » Je secoue la tête, c’est peut-être le cas, mais honnêtement je dis fuck au destin, parce que malgré les retrouvailles, ce n’est que frustration et souffrance qui m’attendent.

« Non. Si tu veux me voir, faudra que tu me trouves Hyung. » Un défi que je lui lance, mais s’il est sérieux il va le relever pas vrai ? Bien que je devrais espérer le contraire et le voir abandonner. « Dis. Est-ce que t’es en manque ? » Je sais, ça sort de nulle part ça aussi, mais avec ses allusions au sexe je commence à me poser la question. « Puis genre, si je n’ai pas envie de plus ? Parce que toi tu veux coucher avec moi ? » Je ne sais pas s’il réalise que c’est dur pour moi, bien sûr que non, il joue, me taquine, me provoque, mais… « Si je te dis « ok » tu fais quoi ? Tu prends la poudre d’escampette, tu reviens sur tes mots ? Tu fais genre « je plaisantais » ? » Merde, je suis encore une fois partie dans mon monologue impulsif, mais ça m’a heurté. « Ne joue pas à ça, je n’ai plus dix ans. » Je le repousse pour me lever et une fois debout je lui lance un regard de haut. « Puis, je ne t’ai toujours pas dit ce que j’aimais. » Sexuellement parlant.


© LOYALS.
Gong Young Min
Gong Young Min
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: (( flashback : Face to Face)) ft Young Min (( flashback : Face to Face)) ft Young Min - Page 2 Empty Lun 11 Nov - 23:36
Face to face

(tenue) Installés dans ce petit parc non loin de son KFC, on prend place sur un banc afin de nous trouver un peu en paix. Nam Ja pose ses fesses immédiatement sur une extrémité du banc. Son attitude est vexante. Dois-je comprendre que je pue ? Monsieur joue au petit prince qui ne se mêle pas à la populace ? Je meurs d’envie de lui envoyer ma façon de penser dans sa face mais en même temps je souhaite passer du temps avec lui. Les choses sont contradictoires. Mes neurones envoient des signaux qui s’entrechoquent rendant mes pensées confuses. Que devais-je faire ? Soupirant tout en regardant dans sa direction, je choisis de prendre les choses en main. Je m’allonge pour poser ma tête sur ses genoux. Ma grande taille me permet de prendre cette position assez facilement. Je bouge un peu avant de trouver comment m’installer confortablement. Jaja est désormais bloqué par mon poids. Il ne pourra pas partir sans me virer ! Je suis bien curieux de voir comment il va réagir devant mon côté sans gêne. Ma remarque concernant l’utilisation de son prénom me vaut un beau « crève ». Quelle douce poésie ! Je souris en entendant sa voix hurlée sa réponse. Pourquoi gueuler ainsi ? En faites il imagine bien la scène ou il s’offusque réellement de cette possibilité ? Je plisse les yeux pour trouver la réponse mais comme notre conversation se poursuit, je laisse couler. Il faut savoir quand ne pas rentrer en conflit… je devrais graver ça dans ma mémoire parce que dans un futur lointain, je ne me comporterai pas ainsi avec lui.

Nous abordons alors la question de sa ressemblance avec son frangin. Comment lui dire les choses ? Je me montre bizarrement assez honnête. Hors de question de plaisanter sur ce que je pense d’eux. Nam Ja est bien différent de son aîné. Leurs traits physiques sont similaires puisque papa et maman Wang ont fourni des gênes qui forment un beau mélange mais ils sont diamétralement opposés sur leurs caractères. Malgré ma réponse franche, petit panda ne parait pas convaincu. Sa voix affiche toujours des notes colériques. Pourquoi ? Que dois-je faire pour être pris au sérieux ? Sa remarque m’arrache un ricanement. Sérieux ? Il s’agace juste pour cette remarque ? Je lève les yeux au ciel. « Calme-toi ! Je dis seulement que ta présence est apaisante. En plus, même si nous venons de nous retrouver, je te signale que nous nous connaissons. Je suis capable de dire si être avec toi est plaisant ou pas. » Je gonfle mes joues pour retenir des paroles acerbes qui mettraient sûrement un terme à ses retrouvailles. Je voudrais encore passer un peu de temps avec lui. Cependant il se radoucit en affichant un sourire qui fait louper quelques battements à mon cœur. Son visage s’illumine quand il sourit. Est-il au courant ? Je hausse les épaules. « Tu aurais pu abandonner cette passion pour une autre… mais tu as raison, cela parait assez stupide quand on le dit ».

Ses moqueries concernant les coïncidences de nos retrouvailles m’arrachent un ricanement. Je sais bien que mes croyances peuvent paraitre des plus stupides mais pourquoi pas ? Les forces de l’univers pourraient nous envoyer un message. Nous devrons juste apprendre à en décrypter chaque indice. « Pourquoi pas ? » Je boude un peu mais pas longtemps. Il n’est pas le seul qui estime ce genre de superstition comme étant puérile ou fantasque. Je n’en suis pas offusqué même si cela me plairait de savoir que Jaja y croit un peu. Pas grave ! Je suis de toute façon en recherche de réponse concernant sa filière. Dans quelle faculté est-il inscrit ? Il veut que je le retrouve ? Intéressant. « D’accord, petit panda ! Je te trouverai… tu me verras à la sortie de tes cours » Il est heureux de ma réponse ? Je manque de m’étouffer en entendant sa question concernant un possible manque sexuel. Il enchaine en plus… Il veut ma mort ?! Laissant Jaja poursuivre, je me demande ce que je devrais répondre. Devais-je être transparent ou pas ? Il y a plusieurs questions qui se bousculent dans ma tête. Je lâche un grognement en entendant ses dernières paroles. Pourquoi il n’y répond pas ? Il craint de ce qui se passerait ensuite entre nous ? Il flippe ? « Waouh ?! » Je me redresse mais pose une main sur son genou tout en me penchant dans sa direction. Mon visage se rapproche dangereusement. Je me stoppe à quelques millimètres de sa bouche. Mon souffle caresse ses lèvres. « Je peux en placer une ? » Je souris avant de reprendre. « Si tu me répondais « oui », je ne compte pas disparaitre et assumerai parfaitement mes provocations. » Je me recule pour reprendre place sur ses genoux. « La question n’est pas : est-ce que je plaisant ou pas ? Elle serait plutôt : est-ce que tu assumerais toi ? » Je lui lance un regard sans équivoque. « Tu ne crois pas qu’une part de toi craint que tout pourrait être différent entre nous si tu me laissais entrer réellement dans ta vie ? » Je caresse mon ventre, enfin je lisse plutôt mon haut. « Physiquement tu n’as plus dix ans… mais tu resteras toujours mon petit panda. » Je baille discrètement. « Tu comptes répondre ou pas sur tes préférences ? Ou tu veux que je le découvre par moi-même ? » Une provocation sérieuse. « Tu es encore en colère contre moi ? Pourquoi ? »


© LOYALS.
Contenu sponsorisé
Mes petits secrets

Re: (( flashback : Face to Face)) ft Young Min (( flashback : Face to Face)) ft Young Min - Page 2 Empty
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Tu peux prétendre être assez fort pour l’éviter mais le Crimson saura toujours te trouver.

Evolution de contexte en cours !

Tous aux abris, la Doyenne débarque !
Plus d'infos par ici !