Revenir en hautAller en bas



 
Nouveautés du mois
Venez vite voir les nouveautés du mois, par ici !
Chatbox du forum
N'hésitez pas à passer faire un tour sur la chatbox !
Plus on est de fous, plus on rit !
Avis aux nouveaux venus !
Ce mois-ci, c'est portes ouvertes chez les Beolsae.
N'hésitez donc pas à les rejoindre, si vous le souhaitez !
Les défis RP !
N'oubliez pas que vous pouvez gagner des points en
réussissant les défis RP ! Pour plus d'infos, c'est par ici !
Ils sont attendus
Help me...ft Alana - Page 3 O1jeHelp me...ft Alana - Page 3 O1jeHelp me...ft Alana - Page 3 O1jeHelp me...ft Alana - Page 3 O1je
Le Deal du moment : -30%
Enceinte connectée Amazon Echo (3ème ...
Voir le deal
69.99 €

 :: Le reste du monde :: Séoul
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Help me...ft Alana

O'Brien Declan
O'Brien Declan
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Help me...ft Alana Help me...ft Alana - Page 3 Empty Mar 14 Avr - 18:24
échec et mat

The world was on fire and no one could save me but you. It's strange what desire will make foolish people do. I'd never dreamed that I'd meet somebody like you. And I'd never dreamed that I'd lose somebody like you.


Un sourire avait étiré les lèvres du jeune homme alors qu'il la voyait dégagé son cou pour le laisser l'embrasser comme jamais. Il aimait la voir devenir dépendante de ses lèvres ainsi. Il n'osait pas encore marquer son corps bien que la tentation était grande. Mais dans sa tête, ils n'en n'étaient pas. Ils en étaient ou d'ailleurs. A l'entente de son gémissement, il grogna, presque satisfait de la faire se sentir rien qu'à l'aide de ses baisers. Son regard s'accrocha au sien, fronçant des sourcils. Son père? Que venait-il faire ici alors qu'il n'avait aucun lien. Et surtout, en quoi balancer sa maladie le ferait gagner une chose quelconque? Il attrapa le doigt d'Alana sur ses lèvres, le bloquant doucement avec ses dents. "Cet homme n'est pas un père" dit-il simplement. "Il a juste permis à ce que je sois en vie. Tout simplement." Et rien de plus à ses yeux. Il n'était qu'une ordure qui méritait de pourrir dans son coin, sans jamais en ressortir. Declan le pensait et le disait souvent haut et fort, se moquant des dits ou des regards accusateurs. Il suffisait de voir l'effet qu'il avait eu sur l'agence pour comprendre qu'il n'était en rien un homme bon.
Le jeune homme la regarda, fronçant des sourcils. "Tu as donc cherché.." Il ne savait que faire de cette information en réalité. Etait-ce mal ou bien? Au moins, ça lui évitait de lui expliquer ce que c'était ni même de faire un long discours pour lui dire qu'elle avait rêvé et qu'il n'avait rien eu. Ses mains se déplacèrent sur les cuisses de la jeune femme, dessinant des petits ronds. "Et tu en penses quoi Alana? De cette maladie. Tu en penses quoi? Je suis inutile? Faible? Monstrueux?" Lui personnellement, il la détestait. Car elle l'affaiblissait, lui faisait dévoiler une faiblesse qu'il ne pouvait se permettre. Il ne voulait pas qu'on le voit faible. C'était impossible. Et pourtant, il n'était plus maitre mot de ses actions. Il ne pouvait que subir silencieusement les attaques de ces fichus tremblements. "D'ailleurs, comment as-tu me calmer Alana? Ce n'est pas en cherchant le nom de cette maladie qu'on découvre comment soulager."



CODAGE PAR AMATIS
AVATARS PAR ECRIRE ICI
Seo Alana
Seo Alana
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Help me...ft Alana Help me...ft Alana - Page 3 Empty Mar 14 Avr - 21:12
échec et mat

The world was on fire and no one could save me but you. It's strange what desire will make foolish people do. I'd never dreamed that I'd meet somebody like you. And I'd never dreamed that I'd lose somebody like you.


Pour le coup elle ne pouvait être que d’accord avec ce qu’il venait de lui dire. Un père n’aurait jamais agi ainsi. Il n’était, comme il le disait si bien, tout au plus un géniteur. Mais toute la haine que lui portait son fils n’avait d’égale que l’homme immonde qu’il était. Elle était presque désolée pour Declan qu’il ait à subir un tel père mais … Alana ne pouvait que le comprendre. Elle avait passée toute sa vie à courir après l’amour d’un père qui ne voyait en elle qu’un moyen de s’enrichir, et quand sa fille tomba malade, elle n’était plus qu’un poids qu’il ne pourrait jamais rentabiliser. Une fois la prise de conscience passée Alana avait décidé de vivre pour elle, de faire les études qu’elle voulait, elle voulait utiliser sa plume, parfois acerbe, pour punir ce monde de ce patriarcat qu’elle détestait temps. Elle voulait punir les hommes mauvais et leur asséner la justice qu’il méritait. Mais elle n’était personne et son statut de femme ne l’aidait en rien. Bien au contraire. Sa paire de seins et ses lèvres pulpeuse la relayaient au rang de pute. Elle n’était qu’une Femme, que pouvait-on attendre d’elle. Pourtant Alana tendait à s’illustrer de plus en plus dans ce monde qui ne lui portait aucune réelle considération. Mais ses articles étaient souvent salués par la critique et applaudit. Elle devait en faire deux fois plus qu’un homme pour obtenir de bon sujets, mais jamais elle n’avait baissé les bras. Comme Declan … il s’était construit. Lui-même, sans l’aide de personne. Et qu’importe que son père puisse le voir faible, fils à maman, Alana découvrait un homme fort, remplie de ressource qui n’abandonnait jamais … elle est toutefois surprise par ses mots : forts, violents. Totalement injustes, et injustifiés. Elle affiche une moue contrariée avant de souffle le visage sérieux, en témoignait ses petits sourcils froncés « Evidemment que non ! » elle s’offusquait presque. Elle croisa son regard et murmura « Ta maladie te rends fort Declan. » sa voix était pleine de conviction, douce comme si elle voulait le faire comprendre à un enfant dérouté. « Ta maladie que personne ne voit elle ne te définit pas. Mais elle te fait vivre des épreuves injustes et douloureuses qui te construisent. Elle ne t’a pas affaibli, bien au contraire, moi je vois un homme qui a surmonté chacune de ses crises sans le moindre bruit, sans que personne n’entende ta souffrance. Et pourtant tu es là … fort, robuste … tu es là Declan. » dit-elle en acquiesçant. Puis elle pince ses lèvres à sa question. Détourne le regard. Hésite. Il ne serait pas juste qu’elle connaisse son secret sans qu’il ne sache le sien … alors dans un geste délicat qui lui demandait beaucoup d’effort la jeune femme fit tomber la serviette et lui montra les tâches sur son corps. « Je suis malade. J’ai … Pour faire simple je suis allergique au soleil. Je ne peux pas sortir en plein jour … c’est pour ça que je t’ai demandé de pouvoir venir travailler ici à la tombée de la nuit … ce n’était ni un caprice, ni une question d’emploi du temps, mais si je sors dehors à la lumière du jour, je peux mourir. » littéralement mourir. Elle marque une pause pour voir sa réaction. Lui donne le nom compliqué de sa maladie et termine pour répondre à sa question « Alors j’ai demandé à mon médecin qu’elle pouvait être les choses qui pourrait te soulager … » était-ce étrange de s’être inquiétée, intéressée à lui autant ? Alors qu’ils semblaient se détester la veille. « Suis-je monstrueuse … ? » demande-t-elle pour la première fois vulnérable. 





CODAGE PAR AMATIS
AVATARS PAR ECRIRE ICI
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Rejoins les colibris !
Les Beolsae sont ouverts. Vous avez donc la possibilité de les rejoindre directement, sans passer par la case bizutage. Alors n'hésitez plus ! Ils seront ravis de vous accueillir dans leurs rangs !