Revenir en hautAller en bas



 
Nouveautés du mois
Venez vite voir les nouveautés du mois, par ici !
Chatbox du forum
N'hésitez pas à passer faire un tour sur la chatbox !
Plus on est de fous, plus on rit ! :heart:
Ouverture de fraternités
Ce mois-ci, ce n'est pas une frat mais deux qui sont ouvertes.
Vous avez donc la possibilité de rejoindre directement
les Beolsae ou les Cheonglyong, sans passer par la propa !
Ils sont attendus
Oops, I did it again ! [feat. Nam Ja] D6f71a932d96ca878a2f097c20de050aabe6fef7r1-682-1024v2_128Oops, I did it again ! [feat. Nam Ja] Tumblr_pwhqa0sZ2A1x9zrr3o5_100Oops, I did it again ! [feat. Nam Ja] Tumblr_pwhqa0sZ2A1x9zrr3o5_100Oops, I did it again ! [feat. Nam Ja] Tumblr_pwhqa0sZ2A1x9zrr3o5_100

 :: Défouloir :: La boîte à souvenirs :: Archive Rps
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Oops, I did it again ! [feat. Nam Ja]

Gong Young Min
Gong Young Min
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Oops, I did it again ! [feat. Nam Ja] Oops, I did it again ! [feat. Nam Ja] Empty Mer 13 Nov - 19:26
Oops, I did it again !

Depuis que nous nous sommes croisés dans le hall, il y a un de cela maintenant, nous avons essayé de construire une relation amicale… quand on essaie de prendre le dessus sur l’autre. On ne supporte pas de ne pas avoir le dernier mot alors nos conversations partent toujours en sucette. On dirait deux enfants. Nous le sommes restés dans le fond. Il pouvait au moins reconnaitre que je faisais des efforts parce que mon enquête avait abouti finalement. Il m’avait fallu une semaine entière pour trouver sa faculté : arts appliqués, option musique. Cette information, une fois en main, ne me surprenait pas. Jaja avait toujours montré une curiosité du point de vue musical. Je ne savais pas en revanche si monsieur jouait d’un instrument ou se destinait à une carrière plus « idol ». Il faudrait que je lui pose la question mais on se voit de moins en moins ces derniers temps. La faute ? La mienne forcément. Il est difficile de supporter ma blessure, la souffrance qui l’accompagne. Je me perds dans les vices les plus communs pour trouver pendant quelques minutes un peu de plénitude : l’alcool, le sexe. Je trouvais de moins en moins de force à sourire pour ne pas inquiéter Nam Ja. Il arrivait aussi que je repousse le jeune homme en étant des plus désagréables avec lui avant de revenir en le suppliant de ne pas bouder. Une vraie horreur pour mon entourage. Mes parents ne me voyaient plus. Mon coach me mettait une pression de plus en plus forte sur les épaules. Je ne pouvais pas abandonner mon équipe alors je sombrais. Il n’y avait pas de meilleure solution à mes yeux. Je ne me rendais plus aux séances de rééducation, je refusais d’envisager la nouvelle opération que l’on m’avait proposée. Celle-ci permettrait fin à tous mes plans… en même temps ils ont jamais été les miens. La vie est devenue plus compliquée.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Mes cours venaient de prendre fin quand mon coach nous appela pour une session entrainement intensive pendant laquelle mon genou me valut de poser mes fesses le banc une bonne partie de l’après-midi. Je devenais fou !! Quand cela cesserait pour toujours ? Je passe une main dans mes cheveux en me rendant dans les vestiaires pour prendre mes affaires. Les regards de mes coéquipiers me glacent sur place. Certains éprouvent une espèce de pitié pour moi, les autres m’en veulent de continuer parce que je ne leur laisse pas l’occasion de briller. On me tient aussi responsable pour les défaites comme des fautes commises. Evidemment je ne suis plus aussi bon que dans le passé mais on poussait le bouchon, non ? Lorsque je suis sur le terrain qui se trouve dans un des quartiers voisins du campus, je pose mon sac puis retire mon t-shirt. J’aime jouer torse nu quand je fais du basket de rue. Cela me permet d’oublier toute la pression qui pèse sur mes épaules. Malheureusement je me rends vite compte que mon genou ne coopère pas aujourd’hui. Je me stoppe dans mes lancers puis me dirige vers mon sac pour prendre une bouteille d’eau – oui je suis sérieux pendant les cours et moins en soirée – puis une pilule rouge. Aucune discrétion pour la crimson ! Je me tourne pour avaler le tout mais… il semblerait que je ne sois pas seul.


© LOYALS.
Wang Nam Ja
Wang Nam Ja
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Oops, I did it again ! [feat. Nam Ja] Oops, I did it again ! [feat. Nam Ja] Empty Mer 13 Nov - 21:14
Oops, I did it again !

ootd Bien trop souvent je me retrouvais à penser à ce garçon qui malgré mes craintes, mes réticences avaient fini par faire partie de ce quotidien duquel je le vire sans pitié. Parfois capable de l’écouter d’autre obligé de le fuir pour me préserver, je ne savais plus trop sur quel pied je dansais. Le coup de massue ? C’est quand j’ai recommencé à le voir dans mes rêves, je me suis maudit des jours durant en étant d’une humeur exécrable, je déteste être piégé dans mes propres sentiments. Young Min m’avait trouvé, on avait parlé, gardé contact malgré moi et finalement… Les choses ont commencé à changer. Il a changé. Parfois il est celui qui me rejette, s’énerve, il semble ailleurs, cachant un mal-être que je ne comprends pas. Je m’énerve contre lui quand il agit de la sorte parce que ça me blesse, je n’attends pas de Young Min qu’il me court après comme un petit chien sagement, pas du tout même ! Je pense que nos conflits quotidiens, no désaccords me permette de tenir, trop de gentillesse, trop de sérieux, je ne serais pas capable d’assumer une relation de la sorte. Dans tous les cas ça me frustré et inconsciemment je voulais le voir, c'était plus fort que moi. Je fus attiré par un son, celui du ballon de basket résonnant sur le terrain. Je soupire une fois que je me retrouve à bonne distance pour les regarder jouer, me maudissant à voix haute d’avoir succombé au désir de venir m'assurer qu'il s'y trouver pour le croisé, quel abruti, je suis désespérant…

Pourtant, mon regard a beau naviguer de joueur en joueur, je ne le trouve pas, jusqu’à le remarquer au niveau du banc. Je mentirais si je disais ne pas avoir posé les yeux sur son torse dénudé et admiré ses tatouages, bien que je ne put pas le détailler, trop occupé à fixer ce qu’il est en train de faire… Je serre les poings quand finalement il me remarque, nos regards se croisent et mon expression montre ma colère. « Qu’est-ce que tu viens de prendre ?  » Je l’interroge sans aucune hésitation. M’approchant pour fouiller son sac, me fichant bien des regards qui peuvent se poser sur moi ou de déranger l’entrainement. Je trouve les pilules et grogne de mécontentement. « Je m’en doutais… » C’est la vérité, mais je n’avais pas de preuves jusqu’à aujourd’hui. « Depuis quand tu prends cette merde ?  » Putain, on dirait son mec qui le réprimande ! Mais je ne peux pas fermer les yeux, j’ignore pourquoi, je n’y arrive pas et ça me donne envie de pleurer, la rage de le voir se tuer la santé avec ses conneries ! « Hyung putain ! Tu déconnes.  » Si on m’arrête pas je vais l’incendier toute la journée, d’ailleurs je garde les pilules avec moi.


© LOYALS.
Gong Young Min
Gong Young Min
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Oops, I did it again ! [feat. Nam Ja] Oops, I did it again ! [feat. Nam Ja] Empty Mer 13 Nov - 22:28
Oops, I did it again !

Certaines personnes avaient tendance ces derniers temps à me taper furieusement sur le système parce qu’elles se permettaient de me faire des réflexions alors que je leur demandais pas la couleur de leur culotte. Il manquait plus que Jaja vienne mettre son nez dans mes affaires. Heureusement nos rencontres – même si elles finissent en dispute – il revient toujours ou je me colle à ses fesses. Pourquoi ? Il est difficile pour moi de parler encore de ce que ce jeune homme réveille en moi. Je croyais que toutes ses émotions avaient disparu avec le temps. Cependant je me suis royalement planté ! Il y avait juste une couche de sable sur mes sentiments. Je ne souhaitais pas prendre cette voie avec le petit frère de mon ex, bien que cette histoire date désormais. L’eau avait coulé sous les ponts depuis. Ma mémoire en revanche n’oubliait pas et mon cœur encore moins. Jaja ne devait pas s’attendre à quoique ce soit avec moi parce que mes pensées sont complètement accaparées par ma souffrance. Quand cet épisode sera derrière moi, je pourrais peut-être me poser tranquillement pour essayer d’en connaitre plus sur ses préférences. Espérons seulement qu’il ne sera pas trop tard alors !

Je me trouvais sur le terrain en compagnie de quelques-uns des joueurs du quartier. On faisait souvent des affrontements quand nos emplois du temps nous le permettaient. J’aimais ces moments où nous pouvions juste prendre le temps de jouer sans aucune pression d’une compétition au-dessus de la tête. On zappait les conflits pour mes coéquipiers. On redevenait simplement des amateurs de basket. Ce sont ses instants que je préfère le plus ! Quand je faisais la même chose aux USA, ma pratique avait évolué. Cela me plaisait d’apprendre encore sur un sport que je maitrisais depuis de nombreuses années. Je prenais du plaisir que sur ce terrain.

Mon genou termina par me faire souffrir. Quel sale traitre ?! Il me pourrissait mon existence. Je commençais à ne plus pouvoir poser le pied au sol alors je clopine vers mon sac. Je farfouille dans mes affaires pour prendre ma bouteille mais aussi cette petite pilule rouge qui me soulagera de cette souffrance. Je cherche une délivrance. Je me tournais pour observer mes partenaires mais mes yeux aperçurent un visage plus familier qui me fixait. Je ne pouvais pas ignorer mon cœur qui loupait quelques battements en le voyant. Je me sentais euphorique malgré son expression renfrognée. Qui va avoir des ennuis ? C’est moi !! Toujours de badabada ni de garçon courant le coucher de soleil sur une plage déserte. Non… Juste petit panda qui me fonce dessus. Son visage ne présageait rien de bon pour moi. Les premières paroles qui franchissent cette bouche dont je rêve la nuit sont cassantes. Avalant rapidement ma pilule, je hausse les épaules avec désinvolture. « Mes médocs pour mon genou » Ooooooh le beau mensonge ! Est-ce que Jaja marchera ? Non évidemment ! Ce petit est bien trop futé pour mon plus grand malheur. Je le regarde fouiller dans mes affaires alors que je proteste en poussant des « Wooow ! Tu fous quoi ? » Il ne semble pas m’entendre parce qu’il continue ses investigations puis ressort de mon sac avec un sachet de pilules. Merde ! Il me fait chier ! Les autres se stoppent pour nous regarder. Je voudrais les voir disparaitre. La honte ! Petit panda ne parait pas intimidé par ce public. Il poursuit ses vociférations qui commencent doucement à me taper sur le système. Le vase déborde alors le ton monte aussi. « T’es pas mon mec ! T’as rien à me dire ! » Nous nous donnons en spectacle mais peu importe. Je me moque bien de mes coéquipiers qui se foutent de moi en cette seconde. Il garde mon sachet. Il m’agace ! « Rends-moi ça ! » Je tends la main pour essayer de reprendre mon bien. « C’est toi qui déconne avec ta crise ! » Mes yeux lancent des éclairs. « Maintenant, c’est bon ! Cesse de faire le gamin et rends-moi ça. C’est mon dernier sachet ! » Pourquoi je lui dis ça ? Jaja ne fera pas de connerie. Je lui fais confiance sinon cela ira mal pour lui. « Allez ! Déconne pas. J’en ai besoin ! »


© LOYALS.
Wang Nam Ja
Wang Nam Ja
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Oops, I did it again ! [feat. Nam Ja] Oops, I did it again ! [feat. Nam Ja] Empty Mer 13 Nov - 23:01
Oops, I did it again !

ootd Je n’ai aucun droit de lui faire ce genre de scène, j’en ai parfaitement conscience et même si je le sais ce n’est pas aisé de me retenir en le voyant prendre cette chose. Sur l’instant j’ai l’impression que l’ampoule s’est allumé et de réaliser que son mal était réel, mais qu’il s’y prenait justement de la mauvaise manière pour le soigner. Qui suis-je pour lui faire des leçons ? Mais je prenais la liberté de le faire, il aurait dû m’abandonner, me laisser dès le début s’il ne voulait pas me voir ainsi, fouiner dans ses affaires. Mon cœur bat trop vite, la colère, l’inquiétude ? Je me sens idiot de ne pas l’avoir vu plus tôt alors que je l’observe autant ! C’est vraiment insensé, tout ce que je peux faire c’est arracher ce sachet dans son sac et le garder. Il me ment pour son genou, des médicaments ? Quelle connerie ! Je suis agacé, surement autant que lui qui se met en rogne, il m’attaque et je savais qu’il n’allait pas rester calme devant mes paroles, mon comportement ou encore le fait que je lui enlève sa drogue ! Je ne suis pas son mec, ça, je le sais parfaitement. Pourtant je ne lui rends pas ce sachet, le planquant dans mon dos en le tenant fermement. « Non ! » Je ne vais pas céder facilement. « Ma crise ? » Je vois rouge, ne voit-il pas dans quelle situation je me trouve ? Bien sûr que non, comment pourrait-il le voir. « Depuis quand tu prends ça ? » Sérieusement. « Je ne suis qu’un gamin après tout, tu me le rappelle assez souvent, pourquoi devrais-je cesser de l’être ? » Oui, je joue sur les mots, mais je me sens faible, touché profondément de le voir ainsi. « Tu n’en as pas besoin ! » Je gueule n'acceptant pas cette situation. « Ce n’est qu’une excuse, ce que tu appelles un besoin ce n’est rien d’autre que de la dépendance Hyung ! » Je pince ma lèvre et n’hésite pas à quitter le terrain avec le sachet, courant quelque mètre plus loin, je sais qu’avec son genou j’aurais toujours de l’avance… M’arrêtant pour souffler, me calmer, mes mains tremblent alors que mes yeux fixent les pilules dans le sachet, je sais qu’il viendra les chercher, il va arriver. Je me retourne en le voyant déjà approcher. « Tu ne peux pas avoir besoin d’autre chose ? Pourquoi il faut que ce soit ça !? » Je suis déçu, aucune chance que je lui remette, aucune !

© LOYALS.
Gong Young Min
Gong Young Min
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Oops, I did it again ! [feat. Nam Ja] Oops, I did it again ! [feat. Nam Ja] Empty Jeu 14 Nov - 20:20
Oops, I did it again !

Son comportement provoque chez moi deux sensations bien distinctes. Il y en a une qui me vaudra sûrement une belle dispute et la seconde qui… en faites elles me vaudront toutes les deux une engueulade en règles. Je rêve de faire taire petit panda en écrasant ma bouche contre la sienne. Cela va rendre fou mon cerveau ainsi que mon organe mou appelé cœur mais au moins il ne me hurlera plus dessus. Je voudrais aussi le passer par-dessus mon épaule, allé dans un port pour le foutre dans une caisse qui partira loin. Mes oreilles seraient ravies de ne plus se faire casser de la sorte. Ce jeune homme fait naitre des sentiments contradictoires. Il n’y a pas de bonne solution. Il existe même une multitude de possibilités. Il suffit seulement de faire un choix. La moutarde me monte quand même au nez alors que Nam Ja me crie dessus. Je voudrais disparaitre parce que je vois bien les sourires de mes coéquipiers. Ils se moquent de moi ? Super ! Comment faire taire petit panda ? Il semble avoir la langue bien pendue. Il respire quand ? Je me pose des questions pratiques comme je suis incapable de placer un mot. Il semble avoir beaucoup de choses à me dire. Il abuse ! Ce sont seulement des cachets de crimson, rien à voir avec de la cocaïne ou une autre drogue de ce genre. Il y a rien de dangereux. Pourquoi il fait ça ? Il me hurle dessus puis pars tout en faisant exprès de ne pas me rendre mon sachet. « HEY ! » Sans prendre le temps de la réflexion, je cours derrière lui pour récupérer mon bien. J’entends des ricanements dans mon monde. Je boite parce que ma jambe me fait souffrir atrocement. Comment faire pour le rattraper ? Je me vois bien lui envoyer des choses à la tête pour qu’il tombe. Trop de violence ?! Quand il se stoppe, je profite de ce moment pour revenir vers lui. « Non mais pourquoi tu me fais ça ? » Je tente de reprendre ma respiration car celle-ci est saccadée. J’ai presque la sensation que mes poumons vont quitter mon corps pour aller mourir sur le sol. Il ne devrait pas faire ça alors que la drogue ne fait pas encore son effet. Je me plie en deux pour reprendre mon souffle puis me redresse. Les joues rouges, je reprends notre dispute parce que je ne vais pas le laisser s’en tirer ainsi. « Jamais j’ai dit que tu étais un enfant… mais en ce moment, tu te comportes comme tel ! » Lorsque je suis en colère, il n’y a pas de filtre alors tant pis si mes paroles le blessent ou le vexent. « Il y a aucune dépendance avec ce truc. Ce sont juste des cachets qui me permettent de ne plus penser à cette douleur dans mon genou. Bien plus efficace que la médecine. » Je tends la main. « Maintenant rends-les moi s’il te plait » Je me rapproche, espérant coincé mon petit panda contre une surface dure. « Tu voudrais que j’ai besoin de quoi ? De qui ? » Ma vie montait dans les octaves. « Tu vas faire quoi ? T’en as rien à faire de moi ! » Pourquoi des larmes me montent aux yeux ? Je me donne en spectacle et cela m’énerve au plus haut point. « S’il te plait… je vis un calvaire avec mon genou. C’est la seule chose qui me permet de tenir ! » Je ne sais plus quoi dire pour le convaincre. « Tu ferais quoi à ma place ? Attends ! Laisse-moi deviner ! Pas ce que je fais évidemment. Essaie de comprendre un peu dans quelle situation je me trouve. »

© LOYALS.
Wang Nam Ja
Wang Nam Ja
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Oops, I did it again ! [feat. Nam Ja] Oops, I did it again ! [feat. Nam Ja] Empty Jeu 14 Nov - 21:28
Oops, I did it again !

ootd Je me fichais que ce soit de la drogue pure et dure ou bien juste un médicament, à mes yeux ça restait nocif et oui, je sais, je n’avais rien à dire là-dessus car je n’avais aucun droit le concernant et pourtant je le prenais. Tant pis si on me voyait comme un gosse chiant, tant pis s’il se mettait en colère contre moi ou si je devais faire face à ses remarques accablantes et méchantes, tout ça, je m’en fichais ! Je m’étais seulement enfui plus loin, à l’abri de tous ses gens, à l’abri de Young Min, essayant surtout de me calmer et de me mettre à l’abri de mes propres sentiments. J’avais beau regarder ce sachet, j’avais seulement envie de le jeter, je tremblais des nerfs, de la colère. L’inquiétude de voir cet homme tomber dans cette merde, de devenir quelqu’un d’autre, d’être dépendant ou que sais-je les effets secondaires ou toutes ses choses qui me dépassent. Je sens seulement ce cœur battre dans ma poitrine, partagé entre l’envie de l’incendier et celui de lui hurlé que MOI je suis là. Ironique n’est-ce pas ? Je n’assume en rien ce que je ressens pour lui aujourd’hui, je ne veux pas les assumer, je ne veux même pas l’avouer ni aux autres, ni à moi-même… Pourtant, je ne peux pas fermer les yeux, je n’y arrive pas. Il gueule, se fatigue, je l’ai faits courir à ma suite avec ce genou et je devrais me sentir coupable, mais ce n’est pas le cas… Parce qu’il déconne grave !

Mon regard le fixe, je le sais qu’il est énervé, que je l’agace, surement même qu’il finira par regretter de m’avoir dans ses pattes, mais je ne lâche pas son regard et ma détermination n’est en rien celle d’un enfant, je suis sérieux ! « Tu n’as pas besoin de le dire pour que je le ressente. » Il me voit comme un gosse et je le sais parfaitement, sa façon de me traiter me l’a souvent rappelé, je ne suis rien qu’un petit panda à ses yeux et j’ai compris il y a longtemps déjà, que je ne pourrais avoir aucune autre place que celle-là. « Est-ce un comportement d’enfant que de vouloir aider un ami ! » Je me sens frustré, il ne comprend pas et ça me rend fou. « Aucune dépendance ? Alors pourquoi tu tiens tant que ça à les reprendre !? Tu es vraiment capable de t’en passer ? Tu vas me dire que si tu n’en as pas, ça ne te rend pas malade ? » Je m’emporte, mais son déni sur le fait que ce soit une réelle drogue, qu’importe le nom ou les effets, ça me met en rogne. « Je t’ai déjà dit non. » J’insiste en gardant le sachet bien serré dans la paume de ma main. Je recule quand il approche, il y a beaucoup d’arbre autour de nous, je ne cherche pas spécialement à le fuir, juste à garder une bonne distance pour éviter qu’il récupère ce que je lui ai pris.

Finalement mon dos cogne un de ses troncs, je mets mes mains dans mon dos les cachant à la vue de mon ainé, le regard toujours plus déterminé, mais non moins sensible. Je suis pudique avec mes émotions, pourtant cette situation m’affaiblit, ses mots me heurtent, j’ai envie de lui balancer ce qui me pend aux lèvres quand sa question résonne dans ma tête, je me perds dans cet esprit difficile à cerner qui est le mien, partagé entre souvenir passé et présent, je me perds dans les tourments de mon cœur qui malgré moi s’impose et domine mes choix. Rien à faire ? Mon regard devient dur à cette accusation. « Tu es le seul à ne pas comprendre dans quelle situation JE ME TROUVE, pauvre abruti ! » Oups, je savais que j’allais finir par craquer. « Si j’en avais rien à faire de toi, est-ce que je serais là à essayer de te sauver de tes putain de démons dans lequel tu t’enfonces !? Réfléchis un peu idiot ! T’es un idiot ! » Je suis un idiot. On l’est tous les deux c’est certain. D’un geste vif je balance le sachet au loin et avant qu’il ne s’empresse de le récupérer, je l’attrape et le tire vers moi, passant mes mains dans son cou pour le tirer vers moi et déposer mes lèvres sur les siennes, geste impulsif, besoin de lâcher prise, une preuve de ma sincérité, qu’en sais-je et au fond, il ne vaut mieux pas que je m’interroge. Ce contact est léger, juste de quoi appuyer les mots qui arrive. « Tu ne peux pas avoir besoin de moi ? Ne puis-je pas t’aider à tenir ? Hyung je t’en prie… » Qu’il arrête ses conneries. L’adrénaline du moment m’empêche de réaliser ce que je viens de faire ou dire, emporté par l’impulsivité de mes sentiments, la colère de la situation, mais je crois que je viens clairement de franchir une ligne…


© LOYALS.
Gong Young Min
Gong Young Min
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Oops, I did it again ! [feat. Nam Ja] Oops, I did it again ! [feat. Nam Ja] Empty Jeu 14 Nov - 22:56
Oops, I did it again !

Cette dispute aurait presque pu faire partie de la série « Scènes de ménages » parce que nous nous emportons comme un vieux couple. Je ne comprends même pas pourquoi on se comporte ainsi tous les deux. On cherche encore qui aura le dessus ? Cela en deviendrait presque ridicule mais en même temps il y avait une tension entre nous depuis nos retrouvailles. Cela couvait ! Les orages finissent toujours par éclater. Je lance un regard assassin dans sa direction alors que monsieur prend le poudre d’escampette avec mes pilules. Abandonnant mes affaires, je poursuis ses petites fesses en boitant. Il ne ressent aucune honte à me faire courir de cette façon ? Il sait pourtant que je suis blessé. Pourquoi Il est aussi cruel avec moi ? Il veut quoi ? Je ne comprends pas ses motivations. Je suis perdu ! Cependant la colère parcourt toujours mes veines, embrase mon sang. Je pourrais en perdre la boule. Aveuglé par ce sentiment puissant, je me rapproche enfin de sa petite personne. Cette proximité me bouleverse comme jamais. Ai-je la sensation de perdre pied ? Oui ! Je voudrais que la terre s’ouvre sous mes pieds pour me faire disparaitre définitivement. En même temps, je souhaiterai me perdre dans son regard bien que ce dernier soit dur. Il me donnait l’impression de ne pas être juste un basketteur talentueux. Comment ? Pourquoi ? Je ne savais pas. Ce sont seulement les sensations que je ressens avec lui.

L’ambiance me ferait presque comprendre que Jaja ne supporte pas ma présence. Ses hurlements me vrillent les tympans. Je voudrais vraiment qu’il cesse de parler mais cela semble impossible. Mes solutions ne me paraissent pas si mal soudainement mais il me ramène dans une espèce de présent violent. AIE ! Il venait de me classer dans la colonne « ami ». En gros cela voulait dire que mes chances disparaissaient comme neige au soleil. Un coup mortel. Ses paroles sont acides. « Tu n’y connais rien ?! Non elles ne rendent pas accro. Elles me permettent juste de ne pas ressentir cette douleur atroce qui me vrille le genou tout le temps. Pourquoi tu ne peux pas comprendre ça ? Elles font partie de mon traitement. Rends-les-moi ! » On dirait presque un zombie cherchant à attraper une proie derrière une barricade. Je cherche à atteindre le paquet mais Jaja les planque dans son dos. Pourquoi ? Je chouinerai presque. Mon ton larmoyant me ferait presque pitié. « Redonne-moi ce sachet s’il te plait ! » J’articule comme si Jaja était incapable de comprendre mes paroles. Je le prends pour un débile ? Non pas du tout ! Je suis seulement un con qui ne se rend pas compte des choses qui se passent sous son nez.

Alors que Nam Ja est coincé contre un arbre, je prends un malin plaisir en lui balançant toutes ses choses qui me trottent dans la tête. Je ne garantis pas le sens de mes paroles. Il fallait comprendre. Je fais encore de vaines tentatives pour reprendre mes cachets mais il est plus filou que moi. Impossible de mettre la main dessus. Mes réflexes sont mauvais ou les siens sont meilleurs ? Cela me rend fou. QUOI ? Je suis le seul qui ne se rend pas compte de quoi ? Ai-je loupé un épisode de Kung-Fu Panda ? Je fronce des sourcils, cherchant dans ma mémoire ce que je pouvais avoir loupé. Est-ce son anniversaire ? Non pas encore ! On avait vécu quelque chose de spécial ? Pas dans mes souvenirs. Bordel ! Pourquoi il ne me donne aucun indice ? Je ne suis pas franchement patient comme mec. Ouvrant la bouche pour répondre aux attaques de Nam Ja, je suis encore plus surpris quand il me traite de « idiot ». C’est débile, non ? Je ressens pourtant autre chose dans ses mots. Un sens caché qui m’échappe totalement. Je cherche dans ses yeux une réponse sans me douter que celle-ci viendrait bien plus vite que je ne pouvais l’imaginer. Mon cœur manque de faire une crise cardiaque tandis que Nam Ja jette le sachet au loin. Je voyais voler une petite somme mais surtout ma source de bonheur et de soulagement. Pourquoi ? Je grognais. Je comptais dire ma façon de penser mais avant que je ne puisse esquisser un geste en direction de mes pilules rouges, il me prends par le bras et passe les siens autour de mon cou. Ce geste soudain me fige. Mon cœur stoppe son activité quand il comprend que ses lèvres vont se presser contre les miennes. Je retiens ma respiration pendant ce baiser. J’en prends conscience lorsqu’un courant d’air frôle mes lippes abandonnées. Je lâche un petit soupir et passe mes bras autour de sa taille. Ce simple geste me radoucit ? Quelques minutes du moins. « Tu ne peux pas gagner cette bataille juste avec un baiser ?! » Est-ce que je suis toujours en colère ? Oui. Il venait de lancer ma source de bonheur artificiel. Ce pendant ses paroles me touchaient aussi et réveillait le Young Min amoureux. Il devait en revanche se préserver parce que ce geste pouvait avoir une autre signification. La pilule de crimson fait-elle effet ? Aucune idée comme je suis furieux et en même temps guimauve. Un mélange des plus bizarres. « Pourquoi ? Tu ferais quoi ? » Sans attendre sa réponse, je me penche pour prendre possession de sa bouche comme si on me permettait pendant un laps de temps déterminé de m’abreuver à cette douce jouissance. Cela ne dura pas longtemps mais assez pour réveiller ce que je tentais d’enfouir depuis nos retrouvailles. Je le serre dans mes bras et enfouie mon visage dans le creux de son cou. « B-besoin de toi… Sauve-moi » Je ne savais pas comment lui dire que sans lui je ne pourrais pas m’en sortir ?

« Pardonne-moi » Je l’embrasse rapidement puis cherche des yeux l’endroit où le sachet avait échoué. Je partis même à sa recherche en me demandant comment je pouvais me comporter ainsi alors que mes sentiments m’envahissaient. Ils débordaient même. Il ne fallait pas grand-chose pour que je me laisse embarqué par Nam Ja vers la lumière. « Tu les as envoyés où ? »


© LOYALS.
Wang Nam Ja
Wang Nam Ja
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Oops, I did it again ! [feat. Nam Ja] Oops, I did it again ! [feat. Nam Ja] Empty Sam 16 Nov - 18:07
Oops, I did it again !

ootd Quelles importances que j’y connaisse un truc ou non, il s’amusait vraiment à ce jeu-là ? Me dire que c’était son traitement, j’avais envie de lui envoyer mon poing dans la figure ! Était-ce un docteur qui lui avait prescrit ça ? Non bien sûr ! Alors qu’est-ce qu’il me racontait comme connerie là ? Plus il me parle ainsi et me demande de lui rendre, moins j’ai envie de le faire. Il ne réalise pas dans quoi il se jette, depuis quand tombe-t-il si bas ? Pourquoi ne l’ai-je pas remarqué avant ? Peut-être parce qu’en sa présence j’essaie de ne pas rendre les choses « intimes » que je ne veux pas savoir, je fuis ses problèmes pour pouvoir échapper aux miens. J’ai l’impression de tomber de haut tout en sachant parfaitement que son état ne présageait rien de bon. Il insiste pour le récupérer, mais encore une fois c’est une réponse négative de ma part, hors de question que je lui donne, je suis borné, déterminé, je ne veux pas ! Il peut articuler, répéter encore et encore la même phrase, me supplier, me dire s’il te plaît pour me faire comprendre sa détresse, je ne capitule pas et c’est pour son bien, même s’il ne le remarque pas.

Je suis en colère contre lui, il ne voit rien et ne comprend pas ! Pour lui je sais que je ne suis qu’un gosse, mais cette situation me rend malade, mon cœur se serre et je suis frustré de ne pouvoir rien faire. Ce n’est pas moi dont il a besoin et j’ai beau le savoir avec certitude, je souffre avec lui en le voyant ainsi. Je suis un type contradictoire, voulant cacher mes sentiments passés -et présent- pour lui profondément d’un côté et de l’autre, j’aimerais qu’il comprenne mon comportement, les raisons qui me poussent autant à le fuir ou à le repousser, tout comme je veux l’aider. Je gueule pour me faire entendre, il semble sourd à mes paroles, je le traite d’idiot encore et encore, alors qu’au fond je ne suis pas mieux que lui… J’ignore ce qu’il m’est passé par la tête quand j’ai balancé ce sachet, je voulais juste ne plus le voir, le toucher, ne plus qu’il soit à proximité de mon ainé, mais la suite je n’ai rien contrôlé. Pulsion, envie soudaine de le retenir, besoin de lui faire piger mes raisons par des actions, je ne sais pas, j’ai juste chopé le plus grand pour le tirer contre moi et l’embrasser. C’est la première fois que je prends cette initiative et ça marque aussi le « premier » baisé avec mon premier amour, même si cela semble juste un geste désespéré. Mon esprit s’est totalement vidé, je n’ai écouté ni le petit démon, ni l’ange sur mes épaules, j’ai fait preuve d’impulsivité en ne pensant en rien à la suite des évènements.

« Juste avec un baiser ? » Pour moi ce n’était pas rien, mais je savais parfaitement que ce ne serait pas aussi simple, j’ai à peine le temps de réalisé ce que j’ai faits qu’il m’interroge sans attendre de réponse, ses lèvres ont déjà repris le contrôle des miennes, à son tour d’initier l’échange et je sens mon cœur s’affoler, qu’est-ce je fous !? Je dois être en train de rêver, ça ne peut être que ça… L’étreinte s’ensuit et je l’écoute et ses mots me font oublier une seconde cette folie dans laquelle je me suis lancé, fermant mes bras autour de lui en guise de réponse, je suis là. C’est ce que je hurle en silence, je suis encore incapable d’être honnête, de tout lui raconter, mais s’il a besoin de moi, comment pourrais-je lui tourner le dos ? J’ai beau être un enfoiré avec lui, ce n’est pas pour autant que je ne reste pas à ses côtés, mauvaise foi, voilà tout.

Je n’ai encore rien dit, je ne sais que dire, je n'ai pas encore assimilé ce qui se passe réellement, mais quand je le vois s’éloigner pour chercher son sachet, je sens la colère revenir au galop. Frustré par son comportement, mes poings serrés, je lui donne un coup de pied aux fesses. « Tu te fous de ma gueule ? » Je soupire d’agacement. « Tu veux tant que ça tes pilules, et bien cherche les et crève avec ! » Le retour de la violence, mais il me désespère, comment pouvait-il agir ainsi, me demander de le sauver et la seconde d’après chercher sa drogue sous mes yeux, je le maudissais, il me rend dingue. Je n’allais clairement pas l’aider à les trouver, je me sentais tellement bête, j’avais ouvert mon cœur l’espace d’un instant et pourquoi ? Pour voir qu’il n’avait aucune intention de résister à sa drogue et après il me dit qu’il n’est pas dépendant ? Foutaise, c’est juste un putain de drogué !


© LOYALS.
Gong Young Min
Gong Young Min
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Oops, I did it again ! [feat. Nam Ja] Oops, I did it again ! [feat. Nam Ja] Empty Dim 17 Nov - 22:45
Oops, I did it again !

Il y a un problème dans ma tête… mon cerveau, englué dans une masse grisâtre créée par la crimson, ne fonctionne plus correctement ? Pourquoi je ne comprends pas les signaux envoyés par petit panda ? Pourquoi je me comporte comme un imbécile alors que le jeune cherche un moyen pour me faire prendre conscience que cette drogue est un poison ? Les paroles de Nam Ja paraissent glisser sur ma peau comme le savon quand on prend une douche. Cela ne veut pas s’imprimer dans mon cerveau pourtant ses intentions sont plus que louables. Je devrais même le remercier de s’inquiéter autant pour moi. Cela me touche ! Mon cœur exploserait de joie si mes neurones envoyaient les bons messages afin de faire comprendre la situation. Malheureusement tout dysfonctionne en moi depuis ma blessure au genou… enfin depuis CETTE blessure. Je me suis déjà abimé mon genou aux USA mais cela avait bien guéri. Cette fois, en revanche, je souffrais beaucoup plus. L’opération ne paraissait pas avoir porté ses fruits. Les médecins souhaitaient me faire passer à nouveau sur le billard pour mettre un terme à mon avenir. Je ne me sentais pas capable d’affronter le vide de mon existence maintenant. Je suis encore jeune ! Pourquoi mes rêves devraient-ils tous se briser ? Je refusais alors de voir la vérité en face. Mon corps avait pris la décision. Je devais donc l’écouter pour me montrer raisonnable et ne pas risquer de pourrir mon avenir complet avec mon aveuglement.

Je prenais de la crimson depuis quelques mois. Les effets peuvent paraitre anodins parce qu’elle permettait de rester plus concentré, de donner un coup de fouet. Étrangement cela apaisait aussi mes souffrances. Il devait y avoir autre chose pour soulager autant une blessure. Comme je ne suis pas un chimiste, je préfère imaginer que Hermione Granger y avait lancé un sort. Je ne pouvais pas me passer de ses petits cachets rouges. Mon addiction commençait doucement à pourrir mon existence. J’en prenais vaguement conscience parce que je voyais moins mes parents, mes coéquipiers ne pouvaient plus me voir en peinture, Jaja me repoussait, etc. Comment faire pour reprendre ma vie en mains ? Je ne savais pas… puis je me sens incapable de prendre une décision sans ouvrir les yeux sur ma situation. Je ne serai plus un sportif professionnel. Il me faudra des mois avant de pouvoir refaire du sport sollicitant mon genou. Que pourrais-je alors faire ensuite de ma carcasse ? Les choses m’apparaissaient tout en noir MAIS c’était sans compter sur un petit panda. Nam Ja semblait déterminé ! Il voulait me sauver de mes conneries… mais surtout il venait de me demander de faire de lui mon but dans ma vie ?

Pourquoi ses mots résonnaient autant en moi ? Ils faisaient écho aussi à ce que je ressentais pour lui. Les années avaient passé mais il semblerait que mes sentiments pas du tout. Bordel ?! Je suis foutu. Lorsque ses lèvres se plaquent aux miennes, mon cœur loupe un premier battement puis un second avant de partir en rythme irrégulier. On dirait presque une fillette lors de ses premiers émois sentimentaux. Je me laisse fondre dans son étreinte. Quand nous nous séparons, je ronchonne pour essayer de cacher ma faiblesse face à ses baisers. Il pourrait presque me demander ce qu’il veut si ensuite on a une séance de bisous. Mon côté adolescente énamourée prendrait alors le dessus. Ma remarque ne semble pas lui plaire mais je prends l’initiative de reprendre nos baisers en lui donnant un second. Ses bras se serrent autour de moi lorsque je lui demande de venir me sauver. Un appel au secours ?! Oui ! Je ne pourrais jamais le faire tout seul sans toucher le fond. Nam Ja n’est pas obligé d’accepter mais il semblerait que son cœur de Superman soit plus fort que tout.

Je mets malheureusement sa patience immédiatement à rude épreuve parce que je l’abandonne pour aller à la recherche de mes cachets. Cela avait été beaucoup plus fort que moi. Ils représentaient ma seule source d’apaisement. Je grognais tout en fouillant les environs proches. Jaja ne lançait pas assez fort pour les envoyer trop loin ? Je ne remarquais pas surtout qu’il se rapprochait pour me mettre un coup de pied aux fesses. Oui ! Oui ! Vous lisez bien ! Je me fais battre par un panda. Je suis un homme battu alors qu’il ne s’est encore rien passé entre nous. Je manque de m’étaler… non en faites, je me retrouve allongé contre le sol. Mon genou a cogné contre le goudron mais tant pis. Je ne lui ferai pas le plaisir de montrer ma souffrance. En revanche ma peau me fait mal. Je dois être blessé. Je me redresse tout en grognant avant de me tourner vers lui. Ma voix monte d’une octave pour exprimer mon mécontentement, ma révolte. « T’es malade ou quoi ? Tu frappes ton copain comme ça ! Il se passe quoi dans ta tête ? » Ouais je me suis octroyé ce titre sans lui demander son avis. Il ne va pas me dire non alors que ses baisers trahissent son envie. On en parle de la mienne ? « Je t’ai dit que ce sont des médicaments pour mon genou. » Il me faut quoi pour comprendre la réalité ? Une bonne claque ? Un coup ? Une chute ? La mort ? Subitement je cours derrière lui comme un petit chien avec son maitre. « Non attends… promis je peux m’en passer. Ça ne compte pas ! » Une attitude des plus pitoyables. Je sais que cette promesse ne tiendra pas. Je ne suis tout simplement pas prêt pour me sevrer. « Hey petit panda ! Tu m’as embrassé parce que je te plais ? » Je veux son attention. « Tu veux que j’ai besoin de toi parce que tu craques pour moi ? » Mon sourire risque de disparaitre. Jaja est imprévisible. Il me fout toujours la tête à l’envers.



© LOYALS.
Wang Nam Ja
Wang Nam Ja
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Oops, I did it again ! [feat. Nam Ja] Oops, I did it again ! [feat. Nam Ja] Empty Lun 18 Nov - 22:30
Oops, I did it again !

ootd Je me retrouvais démuni devant cette situation, je ne savais plus trop quoi faire ni quoi penser, j’agissais égoïstement, mais c’était pour le protéger. Mon cœur saignait de le voir ainsi tomber, frustré de ne pouvoir l’aider. Il ne pouvait pas me comprendre, il ne pouvait absolument pas voir ce que je ressentais ou pourquoi j'agissais de la sorte, impossible. Sauf que voilà, il fallait que je dise quelque chose comme ça, stupide, idiot, fallait que je lui demande de me voir, de m’utiliser pour le sortir de là, de me laisser être sa bouée de secours ou qu’importe le sens de mes mots, j’en ai clairement trop dit. Si seulement ce n’était que des mots, mais c’est aussi mes actes qui me poussent vers le trou, un geste que je ne pensais pas faire un jour, une impulsion ou un simple désir enfoui, tout ce que je sais c’est que je me suis emparé de ses lèvres sans réfléchir ! Je n’imaginais pas vraiment notre premier baiser de cette façon autrefois, j’étais beaucoup plus « romantique » et rêver de ces moments culcul la praline dont on a honte de parler ouvertement tellement c’est cliché… Oui oui. Là il n’y a rien de romantique, rien qui ne soit prévu ou même logique, je l’embrasse simplement en y mettant inconsciemment un certain désir et des sentiments que je cache depuis trop longtemps. Imbécile que je suis…

Ce moment, cet échange aurait pu être plus que marquant et apporter quelques détails à cette relation qui ne se situe nulle part, faisant des vas et viens dans le passé et le présent sans trop savoir où s’arrêter vraiment. Il me fait perdre patience, je me sentais déjà nul d’avoir laissé mes émotions guider mes gestes, mais là, il me rend dingue. J’en oublie ce que j’ai faits pour le frapper, qu’importe qu’il se fasse mal ou autres, il se fiche de ma gueule et je déteste ça chez lui. Comment peut-il agir de la sorte ? Ne ressent-il rien ? J’aurais du m’en douter… Pourtant ça me fait mal. Ce n’est qu’un jeu à ses yeux et de mon côté je me fais seulement piéger, comme un gosse. Je suis bête, trop bête. La rage de le voir ainsi à chercher ses cachets me fait perdre toute envie de l’aider, je préfère encore l’abandonner là et le laisser avec sa drogue… à quoi bon, il ne veut pas s’en sortir, ce n’est que du blabla pour lui. Je suis en colère, tellement. « Mon… Quoi !? Tu rêves ! Jamais je ne sortirais avec un drogué comme toi ! » La violence dans mes mots résume seulement ma frustration, puis merde… comment peut-il balancer ça aussi aisément ? Puis j’ai une « copine » bien que ce soit une fausse relation, cela n’enlève en rien le fait que je peux utiliser ce prétexte pour qu’il me lâche, mais là encore je ne dis rien. Le jugeant seulement d’un regard noir.

« La ferme ! Tu te voiles juste la face et je n’ai aucune envie de voir ça… Je ne signerais pas pour te regarder te détruire avec tes « médicaments » abruti ! » Je gonfle les joues et m’éloigne, agacé, j’aimerais qu’il se reprenne, mais comment l’aider s’il ne veut pas s’en sortir lui-même ? Je ne suis pas magicien. Je ne fais pas de miracle non plus. Il me rattrape, mais je ne cesse pas de le fusillé du regard comme une arme prête à tirer et l’achever d’une seconde à l’autre. De beaux yeux révolvers en soi

« Hyung, il y a marqué idiot sur mon front ? » S’il dit oui je le bute vraiment. « Ne fais pas de promesse que tu ne peux pas tenir, celui qui sera blessé ce sera moi, pas toi. » Autant que je la joue franc-jeu ce coup-ci, je n’ai aucune envie de me retrouver dans cette situation à avoir un espoir vain. Et voilà qu’il revient sur le baiser… Je vire rouge, je ne voulais pas en parler ! Ma colère devient embarra.

« Tais-toi, comment tu pourrais me plaire ! » Mauvaise foi jusqu’au bout… Même si mes mots le repousse, mon expression me trahis. « Puis, tu m’as embrassé aussi ! » Je ne suis pas le seul, certes j’ai initié l’échange, mais il a recommencé ensuite. « Tu vas trouver l’excuse de la faiblesse ? Quoique, ça ne te dérange surement pas d’embrasser n’importe qui. » Oups, un peu dur. Je n'ai tellement pas confiance en moi de ce côté-là que je n’ose pas imaginer une seule seconde que je pourrais réellement lui plaire, ça n’aurait aucun sens. Je ne suis que petit panda à ses yeux…


© LOYALS.
Contenu sponsorisé
Mes petits secrets

Re: Oops, I did it again ! [feat. Nam Ja] Oops, I did it again ! [feat. Nam Ja] Empty
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Tu peux prétendre être assez fort pour l’éviter mais le Crimson saura toujours te trouver.

Evolution de contexte en cours !

Tous aux abris, la Doyenne débarque !
Plus d'infos par ici !