Revenir en hautAller en bas



 
Nouveautés du mois
Venez vite voir les nouveautés du mois, par ici !
Chatbox du forum
N'hésitez pas à passer faire un tour sur la chatbox !
Plus on est de fous, plus on rit !
Avis aux nouveaux venus !
Ce mois-ci, c'est portes ouvertes chez les Cheonglyong.
N'hésitez donc pas à les rejoindre, si vous le souhaitez !
Les défis RP !
N'oubliez pas que vous pouvez gagner des points en
réussissant les défis RP ! Pour plus d'infos, c'est par ici !
Ils sont attendus
trouble ((changmin)) Tumblr_pa4dqsassI1wdheayo7_250trouble ((changmin)) 8I2aGTmtrouble ((changmin)) 8I2aGTmtrouble ((changmin)) 8I2aGTm
-10%
Le deal à ne pas rater :
HUAWEI MateBook – PC Portable 13″
899 € 999 €
Voir le deal

 :: Le reste du monde :: Faille temporelle :: les histoires du passé

trouble ((changmin))

Yeo Jim Bae
Yeo Jim Bae
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

trouble ((changmin)) trouble ((changmin)) Empty Dim 8 Déc - 12:59
trouble

Journée suffisamment longue et chargée, une journée qu'il n'a pas vu passer tellement les heures se sont écoulées à la vitesse de la lumière. Ce matin encore il se dépêchait pour se préparer et se rendre en cours, mais voilà qu'il terminait tout juste de courir partout pour remplir telle ou telle tâche de son emploi du temps. Quand il parvient enfin à souffler, Bae pense à son père qui doit être rentré de son travail. Tous les jours après l'école, il va faire un saut chez lui pour s'assurer que tout va bien, même en sachant pertinemment à quoi s'attendre de cette visite. Dès son retour du chantier, son père entame une bière qu'il vide en quelques secondes avant d'en reprendre une autre. Tout l'argent qu'il récolte de ces longues heures de boulot finit dans l'alcool, dans les bouteilles et les canettes qui jonchent rapidement le sol de l'appartement. Bae déteste réellement cette partie-là de son père, celle qui a perdu espoir à la mort de sa femme, celle qui ne compte pas sur l'existence de son enfant pour se battre. Il a beau dire ou faire, l'homme a baissé les bras depuis le jour où elle s'est envolée pour un monde meilleur. Le fiston songe quand même à son père, il fait quelques cours avant d'aller le voir histoire de remplir un frigo négligé. Son père n'est pas du genre à perdre du temps en cuisine, donc c'est lui qui s'occupe aussi de cette mission-là. Si Bae n'était pas là, qui sait dans quel état serait cet homme paumé, détruit par le chagrin.

Quand il met un pied dans l'appartement, les rideaux sont tirés et les pièces plongées dans la pénombre. Son père n'est pas dans le salon, sûrement dort-il dans son lit puisqu'il n'entend rien. Soulagé de tomber face à ce silence, le blond profite de cette accalmie pour ouvrir les fenêtres et aérer l'endroit presque invivable avec la dose de poussière et le manque de ménage. à ce moment-là, Jim Bae se jure de revenir ce week-end pour un bon nettoyage de printemps, mais pour l'instant il s'investit dans un repas bien fourni. Comme à son habitude, il range chaque portion dans des boîtes hermétiques qu'il place ensuite dans le frigo, avec le reste des courses. C'est justement quand il termine de ranger la cuisine que son père se réveille, traînant des pieds jusqu'au réfrigérateur. Bae ne s'attend à aucun remerciement pour la nourriture, mais surtout à le voir boire à nouveau. ça ne loupe pas et il souffle, visiblement consterné par l'attitude de son père. Pendant que celui-ci s'enfile une nouvelle canette, son fils ose ouvrir sa bouche et commenter la scène, de façon à s'attirer les foudres de son vieux. La minute suivante, ils s'engagent tous les deux dans une dispute violente, à qui hausse plus fortement la voix que l'autre. Ces chamailleries cessent quand le père pousse son fils en lui disant de la fermer, geste assez brusque et incontrôlé, qui pousse le garçon contre le plan de travail. Bae heurte le coin du meuble en grimaçant et cette seule douleur refroidit ses ardeurs. Il abandonne, il lâche complètement l'affaire pour ce soir.

Reprenant ses affaires, le blond ne dit pas un mot à son père et quitte l'appartement. De rage, il claque la porte de l'entrée, mais aussi celle de l'immeuble. C'est une fois dehors, mordu par le froid, qu'il inspire un bon coup et retient ses larmes. Ce n'est ni le moment, ni l'endroit pour craquer... Pourtant il meurt d'envie d'exploser. Les larmes brillent dans ses yeux, rapidement balayés par ses longs cils qui battent à répétition comme pour chasser la moindre émotion forte de ce corps frêle. Il ne doit pas perdre espoir, un jour il parviendra à faire entendre raison à son père, mais dans l'immédiat il est surtout à bout.

© LOYALS.


just for one day
I’d like to go high

Nan Chang Min
Nan Chang Min
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: trouble ((changmin)) trouble ((changmin)) Empty Dim 15 Déc - 21:55
trouble

Encore une fois, ça n’a servit à rien d’essayer de lui faire entendre raison. Encore une fois, Changmin s’est incliné face à cet homme plus fort que lui. Il a essuyé les coups sans broncher, hurlant de douleur intérieurement. Il lui en veut de passer son temps à boire comme le pauvre type qu’il est. Mais plus encore, il s’en veut à lui-même pour ne pas être assez fort pour riposter ou même s’imposer. Il a baissé les bras depuis bien longtemps et même sa fratrie n’arrive pas à lui faire croire qu’un jour, leur père ne sera plus ce connard qu’il connait. Ça fait trop d’années qu’il prend des coups et ce pour tout et n’importe quoi. Alors ce soir, alors qu’il continue de le frapper à cause d’une mauvaise journée, Chang arrive à s’enfuir entre deux coups de pieds dans le ventre et il se réfugie dans une ruelle adjacente à la sienne, crachant le sang qui s’est accumulé au coin de sa bouche. Il sort son téléphone pour faire l’inventaire des dégâts. Un bel œil au beurre noir, qu’il devra cacher avec un peu de maquillage. Il demandera à Sori de lui faire, ou alors à Miree. Sa lèvre est éclatée et il a mal aux côtes. C’est moins pire que ça aurait pu être et que ça a été par le passé. Il pousse un soupir à s’en décoller les poumons et envoie un rapide message à sa grande sœur, lui indiquant de ne pas rentrer pour le moment, sinon, elle risquait de s’en prendre aussi, vu qu’ils étaient tous les deux les vilains petits canards de la famille. Après tout, ils n’étaient pas comme leurs jumeaux. Sori était un esprit rebelle tout comme lui et ça ne plaisait pas réellement à leurs parents. Changmin s’en moquait totalement de tout ça. Il n’allait pas changer pour les beaux yeux de son abruti de père. Il était comme il était et c’était tout.

Il pousse un soupir tandis qu’il sort de sa poche le reste de joint qu’il s’était roulé plus tôt dans la journée. Il l’allume et commence à le fumer alors qu’il sort de la rue pour bouger dans la ville. Le jeune homme n’a aucune envie de rester près de chez lui, autant parce qu’il ne veut pas voir son géniteur que parce qu’il a également besoin de se calmer. Maintenant, qu’il est dehors et à chaque fois après une bonne raclée, la colère prend le dessus et il serre les poings. Chang sait que la première personne qu’il croisera, il pourrait en venir aux mains. Il perdrait très certainement vu son état, mais il aurait évacué sa frustration. Heureusement, il ne rencontre personne et il peut finir son joint tranquillement. Il se fait la réflexion qu’il va devoir en racheter, ce qu’il fera certainement plus tard. Mais pour le moment, il n’en ressent pas le besoin. Il laisse donc ses pieds le mener où ils veulent. Il se perd souvent dans les rues de Séoul sans savoir où il va. Sauf que là, il se rend dans un quartier qu’il ne connait pas vraiment et entend des éclats de voix. Il fronce les sourcils et lève la tête vers l’appartement d’où sortent ces voix en colère. Il distingue les propos et hausse les épaules. Ce ne sont pas ses oignons. Il a ses propres problèmes parentaux à gérer pour gérer ceux des autres. Changmin pense donc à passer son chemin jusqu’à ce qu’il entende le bruit caractéristique d’une bousculade. Nouveau soupir qui s’échappe de ses lèvres alors qu’il change de trottoir au moment où le jeune homme sort de l’immeuble.

Le jeune homme s’approche de l’inconnu et le hèle. « Ça va ? » demande-t-il sachant très bien que dans ce genre de situation on a pas réellement envie de répondre à cette question. Changmin le sait et ça se voit sur son visage. D’ordinaire, il aurait tout fait pour le cacher, mais pas aujourd’hui. Il voulait pouvoir montrer à ce garçon qu’il n’était pas seul dans cette situation.


© LOYALS.
[/quote]


lies

never lies to someone who trusts you
never loves someone who lies to you
Yeo Jim Bae
Yeo Jim Bae
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: trouble ((changmin)) trouble ((changmin)) Empty Lun 30 Déc - 16:17
trouble

c'est toujours la même rengaine, à chaque nouvelle visite. Alcool, déraison, colère, coup. Il subit cette boucle infernale depuis quelque temps déjà, depuis que sa mère s'est éteinte et a laissé derrière elle un mari dépressif et un fils désespéré. Sa tristesse n'a été que de courte durée, vite rattrapé par le comportement instable de son père qui lui mène la vie dure. Jim Bae accuse le coup, il se dit que c'est normal et qu'il doit faire son deuil, mais cela dure depuis trop longtemps pour qu'il accepte sans broncher encore une année supplémentaire. ça doit changer, son père doit changer. Malheureusement il a beau dire et beau faire, l'homme n'entends pas raison et continue de boire, de se mettre mal dans l'espoir d'oublier sa peine et sa douleur. Son fils ne peut pas l'aider s'il ne veut pas s'en sortir, même s'il se bat tous les jours, même s'il continue de hurler après lui quand la douceur n'a aucun effet sur la surdité du plus âgé. Un combat qui mène à la même conclusion à chaque fois, l'enfant perd quand le père gagne. Et ce n'est pas une victoire joyeuse, ni agréable. Bae ressort souvent de chez lui avec une nouvelle marque, peu importe où il frappe, où il le pousse. Un nouvel hématome, une nouvelle cicatrice. La souffrance physique est une chose, mais elle s'efface après un moment, ce qui n'est pas le cas de cette douleur dans sa poitrine, toujours aussi persistante et lourde. Son coeur pèse des tonnes quand il se décide à lâcher l'affaire, à lâcher prise tout simplement. Parfois c'est mieux, de partir et de remettre cette bataille à plus tard, sans perdre de vue qu'il ne faut pas baisser les bras. S'il abandonne, la situation sera pire.

Quand le meuble percute son dos, c'est le moment où il doit arrêter avant d'en prendre davantage. Son père n'écoute rien, il est à peine conscience de son comportement et de sa violence. Bae le sait et c'est bien pour cela qu'il quitte l'appartement, le coeur encore plus lourd qu'à son arrivée. Claquant les portes derrière lui, il est sur le point de craquer au beau milieu de la route si la petite voix dans sa tête ne lui conseillait pas de se calmer. Comment? à chaque dispute avec l'adulte irresponsable, le souvenir de sa mère vient le hanter et il a terriblement envie de fondre en larmes, de crier, de laisser sa colère et sa peine éclater. Mais il ne peut pas, il ne doit pas. Il doit garder en tête que ce n'est pas facile, mais pas impossible pour autant. Il ne s'attendait pas à être intercepté, sursautant à cette intrusion. Après tout, il est dans la rue, là où tout le monde peut le voir. Encore sous les émotions de son accrochage, le blond hoche maladroite sa tête en sentant son visage se réchauffer. La honte de s'afficher ainsi à la vue de n'importe qui. « ce n'est rien... » Il voudrait s'en persuader, comme il le fait à chaque fois, mais ça doit se lire sur son visage que ce n'est pas rien. Que peut-il bien dire à un inconnu? Ce n'est pas son genre de raconter sa vie au premier venu, bien que pour le coup ça serait plus simple de vider complètement son sac et de ne rien conserver de cette haine, de cette lourdeur.

« Je... » Commente-t-il, incertains de son plan. C'est là qu'il remarque la tête du garçon et son oeil marqué. S'est-il battu? Sa lèvre est blessée aussi... Bae soupire doucement, constatant à quel point il n'est pas le seul à souffrir ce soir. « Je te retourne la question... Est-ce que ça va? » Il fronce légèrement les sourcils, soucieux de son visage abîmé. Malgré son état, il ne fait pas passer sa propre tristesse en première, s'inquiétant pour quelqu'un qu'il ne connaît pas le moins du monde.


© LOYALS.


just for one day
I’d like to go high

Nan Chang Min
Nan Chang Min
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: trouble ((changmin)) trouble ((changmin)) Empty Ven 17 Jan - 16:04
trouble

Se balader dans les rues de Séoul avec la gueule qu’il a, lui vaut quelques regards. Cependant, aucun n’est un regard de pitié. A cause de son accoutrement, Changmin est souvent pris pour un gangster, pour un petit voyou qui passe son temps à se battre. Alors, pourquoi quelqu’un viendrait lui demander s’il va bien ? Pourquoi viendrait-on demander à un délinquant s’il allait bien ? De toute façon, Chang les enverrait chier à chaque fois s’ils venaient. Il n’avait pas besoin de la pitié des gens et encore moins quand elle était intéressée. Parce que s’il y avait des gens foncièrement bons, comme Yeosang par exemple, il y avait aussi des connards qui ne faisaient ça que pour se faire bien voir. Et ça, Changmin n’avait pas besoin de ça. Or, il n’arrivait pas encore à faire la différence entre ces gens mal attentionnés et ceux qui le faisaient parce qu’ils le voulaient réellement. Alors, au lieu de regarder les gens, droit dans les yeux, il baissait la tête et continuait son petit bout de chemin. Il avait l’habitude de sortir dans cet état. Après tout, ce n’était pas la première fois que son père levait la main sur lui, et ça ne serait pas la dernière fois non plus. Il s’était enfui avant d’être dans un trop mauvais état et il avait erré dans les rues de Séoul sans réel but. Il voulait simplement mettre le plus de distance entre lui et la maison familiale, entre lui et ce père qui ne savait pas exprimer son amour que par des coups. Chang doutait cependant, qu’il ait eu une once d’amour pour lui un jour. Il n’était que l’ombre de son grand frère. Qu’une pâle copie qui ne servait à rien. Il n’était rien d’autre qu’un paria.

Alors qu’il est plongé dans ses pensées, Changmin entend des hurlements et des bruits de meubles. Il reconnait clairement ce que c’est, vivant la même chose chez lui. Le jeune homme serre les dents au tapage que cela fait et hausse les épaules. Ce n’était pas son souci. Lui aussi, avait ses propres problèmes avec son père. Pourtant, Chang change de trottoir sans y penser vraiment et se retrouve devant le jeune homme qui sort de chez lui. Il s’inquiète de son état et une fois de plus hausse les épaules en l’entendant lui répondre. Si ce n’était rien, il n’allait pas lui poser plus de questions. Lui-même détestait quand on le harcelait pour lui sortir les vers du nez, alors, il ne le ferait pas à ce type. « Si tu le dis. » répond-il simplement en lui faisant bien comprendre qu’il savait qu’il mentait et qu’il savait ce qui se passait, à travers un regard. L’inconnu s’apprête à parler quand il se rend compte de l’état de Changmin. Et merde, il avait le droit à la même question. Il sourit un peu, grimaçant lorsque sa lèvre s’ouvre un peu plus. « Comme toi. C’est rien… » lance-t-il un clin d’œil, lui faisant tirer la tronche à cause de la douleur.

Il pousse un soupir avant de reprendre la parole. « On vit la même chose. » Il ne dit rien de plus, laissant le jeune homme assimiler ce qu’il venait de dire. Après tout, il n’avait pas besoin de parler plus, il comprendrait. Parce qu’à part leurs pères qui les battaient, Changmin ne savait rien de ce type et lui non plus ne savait rien de lui. Il hausse à nouveau les épaules avant de lui attraper le poignet pour le tirer plus loin. Le fils Nan ne savait pas si le père du jeune homme était du genre à le courser dans la rue ou non, mais il voulait éviter de lui donner l’occasion de le faire. Alors, il l’amène dans une ruelle pas très loin de chez lui et lui fait relever le visage vers lui. « Ça fait longtemps ? » qu’il te bat ? demande-t-il sans ajouter la fin de la phrase. Il avait appris avec le temps à parler de ce genre de choses de façon très discrète, sans jamais mettre de réels mots dessus. Ça n’enlevait pas ce qu’il vivait, mais ça le rendrait un petit peu moins réel.

© LOYALS.


lies

never lies to someone who trusts you
never loves someone who lies to you
Yeo Jim Bae
Yeo Jim Bae
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: trouble ((changmin)) trouble ((changmin)) Empty Lun 27 Jan - 17:14
trouble

Ce n'était pas dans ses intentions de se faire entendre jusqu'au bout de la rue, mais avec ce genre de logement bon marché, les murs sont assez fins et mal isolé pour ne posséder que très peu d'intimité. Alors quand ça commence à crier et à se chamailler, les gens aux alentours sont rapidement informé. Bae n'a jamais eu affaire avec ses voisins pour un quelconque souci de tapage nocturne ou tapage tout court. Ceux-ci n'osent peut-être pas s'immiscer dans la vie privée de leur famille ou alors, ils ne veulent pas se mêler à leurs problèmes et c'est mieux ainsi. Quel adolescent voudrait avouer qu'il est battu ou dans une situation désastreuse? Sûrement pas Bae. Car il ne veut pas s'admettre que sa relation avec son père peut être aussi dramatique. à ses yeux, il n'en veut pas totalement à cet homme et il tient réellement à l'aider, à le sentir de sa détresse. Mais comment pourrait-il parvenir à ce résultat-là si lui-même est en danger? En essayant de régler les choses, il ne fait que s'enfoncer un peu plus. Se voiler la face ne l'aidera pas à s'en sortir, ni à être une meilleure personne. Peu importe s'il se bat, s'il tient le coup, ce ne sera pas toujours ainsi très longtemps. La nouvelle dispute vient de se terminer sur un geste brutal de son père le poussant contre un meuble. Une énième blessure, néanmoins ce n'est pas cet hématome qui lui fera le plus mal... Mais bien leurs échanges, l'état de son père, cette vérité qu'il cherche à tout prix à changer sans réaliser à quel point il va mal.

Bae s'enfuit, c'est tout ce qu'il lui reste à faire. Partir, s'en aller avant que ça ne dégénère davantage. Il sait que son père va s'en vouloir quand il réalisera, alors autant ne pas être dans les parages quand il reprendra conscience. Sauf que, Bae est moralement touché. La douleur dans son dos n'est rien comparé à celle dans sa poitrine, dans sa tête. Il est vulnérable à chacune de ces disputes, comme si on lui injectait un poison dans les veines encore et encore, jusqu'à ce qu'il crève. Ce n'est pas le moment pour lui de rencontrer qui que ce soit, ni de s'expliquer sur la raison de ce boucan... Tout ce qu'il souhaite, c'est rentrer chez lui et ne plus penser à tout ceci pour le moment. Or, ce garçon qu'il vient de croiser est loin d'être stupide ou aveugle. Son corps ne présente aucune marque susceptible de le trahir, pourtant l'autre semble voir à travers son jeu. S'il dit que ce n'est rien, ce n'est pas vrai. Il le dit tout le temps pour se donner bonne conscience, pour avancer sans s'effondrer. Quand il allait parler à nouveau, Bae remarque la tête de l'autre et l'interroge. Comme lui? Le blond sent un pincement au coeur, comme si une partie du poison venait de remonter jusqu'à lui. Son clin d'oeil ne fait que donner du sens à sa réponse... C'est terrible.

« Comment... Tu as entendu? » ça ne l'étonne qu'à moitié. Personne avant ce garçon ne l'avait fait remarquer, tout le monde ne se préoccupe pas des problèmes de sa famille. Il se sent idiot face à cette évidence, mais soulagé de ne pas se sentir seul. Du moins, c'est l'impression que lui donne ce garçon en avouant vivre la même chose. Malgré tout, Bae a peur de révéler la vérité et de ne pas être sur la même longueur d'onde, de ne pas vivre véritablement le même enfer. Le geste de l'inconnu le surprend, il ne s'attendait pas à être ainsi attrapé par le poignet et tiré plus loin. Que peut-il bien dire ou faire à ce moment-là? Bae tente de le ralentir, mais il met si peu de volonté que ça n'impacte nullement l'action de l'autre. Quand ils arrivent dans cette ruelle, il se demande bien pourquoi... Face à face, Bae le regarde dans les yeux et se mordille la lèvre. Depuis quand tout ce cirque a commencé? Des années, de longues années à se mentir soi-même. « Assez... » Ose-t-il répondre, sentant les larmes lui piquer les yeux. Il n'aime pas pleurer, encore moins devant des gens. ça fait si longtemps qu'il se retient, qu'il encaisse, qu'il garde tout pour lui en croyant se libérer de ce fardeau quand il parviendrait à régler ce souci... Mais il a tort. Il ne peut pas retenir autant d'émotion, de peine et de colère, de tristesse et de haine. C'est trop dur pour lui d'avoir les épaules larges et solides. « Pourquoi m'as-tu amené ici? » Il demande avec une esquisse maladroite, légèrement forcée pour ne pas laisser éclater la bulle.

© LOYALS.


just for one day
I’d like to go high

Contenu sponsorisé
Mes petits secrets

Re: trouble ((changmin)) trouble ((changmin)) Empty

Rejoins les dragons !
Les Cheonglyong sont ouverts. Vous avez donc la possibilité de les rejoindre directement, sans passer par la case bizutage. Alors n'hésitez plus ! Ils seront ravis de vous accueillir dans leurs rangs !