Revenir en hautAller en bas



 
Nouveautés du mois
Venez vite voir les nouveautés du mois, par ici !
Chatbox du forum
N'hésitez pas à passer faire un tour sur la chatbox !
Plus on est de fous, plus on rit !
Avis aux nouveaux venus !
Ce mois-ci, c'est portes ouvertes chez les Cheonglyong.
N'hésitez donc pas à les rejoindre, si vous le souhaitez !
Les défis RP !
N'oubliez pas que vous pouvez gagner des points en
réussissant les défis RP ! Pour plus d'infos, c'est par ici !
Ils sont attendus
est-ce qu'il va bien ?  Seo Joon & Selene Tumblr_pa4dqsassI1wdheayo7_250est-ce qu'il va bien ?  Seo Joon & Selene 8I2aGTmest-ce qu'il va bien ?  Seo Joon & Selene 8I2aGTmest-ce qu'il va bien ?  Seo Joon & Selene 8I2aGTm
-53%
Le deal à ne pas rater :
GACHI Batterie Externe 26800mAh
24.94 € 52.99 €
Voir le deal

 :: Digital City :: Centre Ville :: L'hôpital

est-ce qu'il va bien ? Seo Joon & Selene

Lim Selene
Lim Selene
❝ VICE-PRESIDENTE ♛ I'M YOUR LEADER
Mes petits secrets

est-ce qu'il va bien ? Seo Joon & Selene est-ce qu'il va bien ?  Seo Joon & Selene Empty Lun 9 Déc - 13:54




Les jambes cotonneuses, la tête qui tourne, les yeux qui se ferment, il n’avait pas su résister et il était tombé à même le sol pendant une de ces réunions. Son entreprise, c’était tout ce qu’il avait de plus cher au monde après elle, sa petite fille, celle qui comptait plus que tout pour lui. Ils avaient appelé les pompiers et le voilà transféré dans un hôpital. Elle, elle avait été prévenue pendant un cours de commerce, on l’avait fait sortir de classe avec ces affaires pour qu’elle s’en aille, pour qu’elle puisse le rejoindre. Elle avait le cœur qui tambourinait contre sa poitrine, elle courait à en perdre l’haleine. Elle n’avait que lui, elle savait qu’elle était encore trop jeune pour gérer l’entreprise, elle ne connaissait pas encore tous les stratagèmes nécessaire pour gérer un tel empire. Par-dessus tout, elle ne voulait pas qu’il s’en aille, pas lui. Cet homme a été le seul à s'occuper d’elle comme il le fallait. Lui n’avait pas fui parce qu’elle ressemblait à sa fille non, lui, il avait un partis de sa fille avec lui tous les jours que dieu lui donnait. Son propre père l’a laissé tombé alors qu’elle avait le plus besoin de lui, alors que son grand-père l'avait prise et s’était occupé d’elle comme de sa fille. Elle ne pouvait pas le perdre, pas maintenant, elle finirait vraiment orpheline si lui aussi partait loin d’elle. Les larmes brûlaient ses yeux alors qu’elle entrait dans le bus. Elle perdait pied parce qu’elle voulait arriver au plus prêt de lui, pour lui dire à qu’elle point elle a besoin de lui, combien elle se sentirait seule s’il partait maintenant.

Fermant les yeux, elle se souvient. Elle se rappelle combien de fois, il l’a relevé alors qu’elle tombait, combien de fois, il l’a engueulé parce qu’elle buvait, ou sortait trop faire la fête. Combien de fois, il avait pris le temps d’apprendre à nouveau avec elle les ficelles du métier qu’il exerce depuis tant d’années. Il avait fait des exercices avec elle pour ne pas qu’elle révise seule, il avait passé des test en même temps qu’elle chez, elle pendant qu’elle les passaient à l’école. Il voulait fait d’elle son héritière, mais il faisait tout pour comprendre et apprendre avec elle, pour ne pas que ça la pèse trop et quand c’était le cas, il savait comment l’aider, comme lui faire penser à autre chose. Pour elle, il était encore plus qu’un père et un grand-père, il était tout.

Elle se levait alors qu’elle n’était pas loin de l'hôpital, mais pas proche non plus, elle sortait du bus et se mis à courir encore plus vite et plus fort encore qu’avant il fallait qu’elle le voie pour mieux se sentir. Une fois devant la bâtisse, elle s’arrête et pose ses mains sur ses genoux, il ne fallait pas qu’il la voie faible, alors elle essuies ses joues, elle reprend son souffle et replace ses cheveux en vrac derrière son oreille. Elle entre et l’odeur de l'hôpital lui monte tout de suite dans le nez. Elle reprend une grande inspiration et s’approche de l’accueil. « Bonjour, je suis la petite fille Lim, mon grand-père vient d’être amené suite à un malaise à son travail, est-ce que je peux le voir s’il vous plaît ? » L’infirmière la regarde un instant lui demande sa pièce d’identité, qu’elle donne et lui indique la chambre dans laquelle son grand-père à été guidé. Elle se retourne et alors qu’elle allait monter voir son grand-père elle frappe de plein fouet un jeune homme, elle tombe en arrière et en fait tombé sa pièce d’identité, elle s’excuse et s’en va laissant par terre le papier, si important. Mais elle n’y pense déjà plus puisqu’elle court vers la chambre du malade.

(c) SIAL ; icons sial




☽ into the moon ☾
gime me some love ▬ Baby when it comes to love, it should be mutual, i know you think that you're on fire, but you're kinda cold and I need a little more than just the usual but you should know. You should know.
Lee Seo Joon
Lee Seo Joon
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: est-ce qu'il va bien ? Seo Joon & Selene est-ce qu'il va bien ?  Seo Joon & Selene Empty Mer 11 Déc - 15:22




D’un geste, je quittais la blouse bleue pour la faire tomber sans ménagement dans le panier prévu à cet effet. Le sang qui y luisait disparu en même temps que la tension quittait mes membres, et je fus soulager de quitter le bloc dans lequel j’étais resté immobile de longues heures. Je n’étais pas le marionnettiste, je n’étais pas celui qui donnait le coup de lame, ni même celui qui détenait les réflexes pour sauver une vie étendue sur un brancard. Non, je n’étais pour l’heure que celui qui observait assistait, mais aussi et surtout celui qui suturait les plaies béantes laissées par les chirurgiens plus aguerris. Je tirais sur la ficelle du calot qui retenait mes mèches pour qu’elle ne s’éparpillent et retombent en pagaille sur mon front avant d’enfin quitter la pièce aux néons aveuglants. Même dans les couloirs de l’hôpital j’avais la sensation de reprendre mon souffle, et sur une profonde inspiration, mes pupilles cherchèrent une horloge. Le sourire étira mes lèvres alors que je constatais la fin de la garde, et j’échappais un soupire avant d’arpenter de nouveau les allées blanches vers la chambre de garde dans laquelle m’attendait le reste de ma vie.

Mais le destin en avait visiblement décidé autrement, et de fait, il voulait prolonger un peu plus une journée qui comptait déjà plus de trente six heures. Je ne la vis pas sur l’instant, la brune qui, visiblement pressée, me percuta de plein fouet pour me faire perdre l’équilibre. Mais je n’eus pas le temps de lui offrir mon aide qu’elle repartait déjà à vive allure. J’avais tout juste eu le temps de voir une mine inquiète avant que le tourbillon de ses longues mèches couleurs d’ébène ne disparaissent derrière l’angle du couloir. Je ne râlais pas, pas plus que je ne lui assénais une remarque d’avoir si peu fait preuve d’attention, et me relevait en époussetant mes vêtements. Un réflexe plus qu’une nécessité qui me permis de voir une carte perdue. Sans même faire le rapprochement, je la ramassais, prêt à la remettre au personnel de l’hôpital, mais le visage qui s’y affichait était le même qui venait de me bousculer. J’hésitais, une fraction de seconde seulement avant que mon côté chevaleresque et ma conscience ne me cris de partir à sa poursuite pour lui rendre son bien.

Le pas rapide, je tentais tant bien que mal de retrouver sa trace, jusqu’à ce que je n’aperçoive une porte se refermer. Le souffle court et sans grande conviction, j’approchais de la lucarne pour y distinguer la silhouette endormie d’un homme, et celle plus frêle de la jeune fille à qui je devais sans doute un bel hématome. D’un geste hésitant, je poussais le battant pour l’y rejoindre, les doigts repliés sur sa carte. « Excusez-moi mais… » Je balayais la pièce du regard pour y découvrir un homme d’un certain âge avant de ne reporter mon attention sur celle qui m’avait valut de rallonger ma garde malgré moi. « Vous avez perdu ça et… est-ce qu’on vous a donné l’autorisation pour être ici ? »

(c) SIAL ; icons sial




« Only Human »
But I'm only human, And I bleed when I fall down, I'm only human, And I crash and I break down, Your words in my head, knives in my heart, You build me up and then I fall apart, Cause i'm only human...
©️crackintime
Lim Selene
Lim Selene
❝ VICE-PRESIDENTE ♛ I'M YOUR LEADER
Mes petits secrets

Re: est-ce qu'il va bien ? Seo Joon & Selene est-ce qu'il va bien ?  Seo Joon & Selene Empty Mer 11 Déc - 22:38




Perdue dans ces pensées, elle ne voit pas qui elle frappe de plein fouet, elle s’excuse dans de faibles excuses et est déjà en train de marcher à vive allure pour rejoindre la chambre de son grand-père. Elle soupire grandement une fois devant la porte de la pièce et se recoiffe rapidement. Il ne faut pas qu’il se rende compte qu’il l’a inquiétée parce qu’il pourrait s’en vouloir et ça causerait encore plus de stress chez lui, ce qu’elle ne veut en aucun cas. Elle finit par y entrer et s’approche du lit où est étendu son grand-père, elle s’approche encore et pose sa veste et son sac sur la chaise près du lit. Elle prend sa main dans la sienne et elle le regarde. Il semble si loin d’elle, si fatigué et en même temps, il semble si paisible et tranquille. Elle pense qu’il avait peut-être besoin de ça pour se reposer, c’est vrai qu’avec l’entreprise, il devait gérer quelques problèmes, mais elle ne pensait pas que ça le préoccupait tant. Elle soufflait un coup prête à râler après lui pour qu’il se réveille et la rassure parce que dans le fond, c’était ce qu’elle voulait. Qu’il se réveille et prenne soin d’elle, elle sentait les larmes perlaient au bord de ses yeux, mais elle entendait le petit clic de la porte qui indiquait qu’on entrait dans la pièce et elle se retournait sans jamais lâcher la main de son grand-père dans la sienne. Le jeune homme en face d’elle ne devait pas être plus vieux qu’elle en tous cas, il n’en avait pas l’air, il lui dit qu’elle avait fait tombé un truc et finit par lui demander si elle a le droit d’être ici. Elle ne sait pas vraiment quoi dire, elle était venus si vite de son école de commerce qu’elle n’avait même penser à rien.

Elle penchait la tête et le regardait en s’inclinant. « Bonjour, je suis désolé, j’ai dû vous importuner avec cette carte, je n’avais même pas fait attention qu’elle était tombé. » Elle n’avait aucune idée que l’homme en face d’elle était celui qu’elle avait frappé de plein fouet plus tôt en arrivant. Elle prenait la carte et en sortait son portefeuille pour le ranger alors qu’elle se souvient aussi qu’il avait demandé si elle avait le droit d’être là, dans cette pièce. Elle se retourne et regarde la pièce de fond en comble, elle ne semble pas être partagée avec qui que ce soit. Elle regarde l’homme face à elle et mordille sa lèvre. « Je suis la petite fille de l’homme allongé sur le lit, il est mon grand-père alors je pense, oui avoir le droit d’être ici ? » Un peu perdue, elle regarde l’homme et semble perdue surtout qu’elle ne pensait pas qu’il fallait une autorisation pour rendre visite à un proche dans un hôpital. Elle s’approche de lui comme pour lui montrer tout la force de son caractère. « Et vous, avez-vous le droit d'entrer dans les chambres des internes de cet hôpital ? Est-ce que vous faite partis de l’hôpital ou bien vous êtes entré ici sans autorisation ? » Elle lui rendait bien la monnaie de sa pièce. Après tout l’homme l’avais faite comme sentir de trop alors qu’il s’agissait de l’homme le plus important de sa vie. Elle croisait les bras sur sa poitrine un peu vexée de la question de l’homme sur sa présence ici. Même la nouvelle femme de son grand-père n’était pas venue le voir, en tout cas pas pour le moment.

(c) SIAL ; icons sial




☽ into the moon ☾
gime me some love ▬ Baby when it comes to love, it should be mutual, i know you think that you're on fire, but you're kinda cold and I need a little more than just the usual but you should know. You should know.
Lee Seo Joon
Lee Seo Joon
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: est-ce qu'il va bien ? Seo Joon & Selene est-ce qu'il va bien ?  Seo Joon & Selene Empty Lun 16 Déc - 15:19




La politesse fut sa première réaction, se confondant en excuse avant de récupérer son bien, mais si je crus que ma question avait été oubliée, je vis son regard prendre une toute autre teinte avant de se ficher dans le mien. La lueur de défi éclaira ses iris alors que son corps se tendit sous l’impulsion. L’atmosphère s’alourdit soudainement, et comme si je venais de l’insulter elle chargea. Sa réplique fut jouée sur un ton froid et cinglant avant qu’elle ne remette en question ma présence. La mine décomposée devant son attitude offensive, je restais interdit quand à ses questions… sans fondement. Mes yeux chutèrent sur la tenue que je n’avais pas encore pu quitter, l’ensemble en coton bleu aurait décidément fait désordre dans la foule qui pressait le pas hors des portes de l’hôpital. « Pardon ? » fut le seul mot qui parvint à franchir la barrière de chair avant que je ne reprenne vie. Les longues heures de gardes avaient eu raison de moi et faisait peser la fatigue sur mes épaules endolories, mais l’adrénaline qu’elle vint provoquer déferla dans mes veines, me donnant l’illusion de ne pas avoir besoin de sommeil. « Est-ce que ça… » je désignais mon uniforme. « … serait une tenue civile ? » Mes mains vinrent s’ancrer sur mes hanches et me donner un air faussement supérieur. « Je ne remets pas en question votre lien de filiation avec ce patient, mais vous ne pouvez pas déambuler à cette vitesse dans des couloirs qui sont empruntés par des malades. » Ce n’était qu’un petit rappel à l’ordre, asséné par une voix éreintée et empreinte d’un soupçon de chaleur. Je comprenais sa course folle, je comprenais l’inquiétude au point de ne plus voir ce qui se trouve sur son chemin, mais je me contentais d’exercer mon métier, et les avertissements en faisaient également partie. Néanmoins, sous son air déterminé, je pu déceler la peur et la tristesse, après tout, qui ne le serait pas de découvrir un membre de sa famille étendu sur un lit d’hôpital. Le soupire m’échappa, et sans même réfléchir, je me dirigeais vers le malade pour saisir le dossier pendu à ses pieds. J’en parcourais les quelques lignes, juste pour m’assurer que ses proches ne soient pas tenus à l’écart de ses problèmes de santé. Et je fus soulagé de n’y lire aucune pathologie, rien qui indiquait un traumatisme ni même une maladie, juste la fatigue et le corps fragilisé d’un aîné. « Tout ira bien pour votre grand père, il semble qu’il ait besoin de repos avant de pouvoir retourner chez lui, mais il n’est pas en danger immédiat en tout cas. » tentais-je de la rassurer. « Est-ce que vous voulez passer la nuit ici ? »

(c) SIAL ; icons sial




« Only Human »
But I'm only human, And I bleed when I fall down, I'm only human, And I crash and I break down, Your words in my head, knives in my heart, You build me up and then I fall apart, Cause i'm only human...
©️crackintime
Lim Selene
Lim Selene
❝ VICE-PRESIDENTE ♛ I'M YOUR LEADER
Mes petits secrets

Re: est-ce qu'il va bien ? Seo Joon & Selene est-ce qu'il va bien ?  Seo Joon & Selene Empty Mar 17 Déc - 22:05




L’attitude de Selene se traduit par sa peur de perdre son grand-père. Son seul repère dans ce monde où personne ne voulait d’elle au final. Elle n’agissait que parce qu’elle n’avait aucune idée de pourquoi il était là, juste qu’on lui avait dit que son grand-père avait faire un malaise. Le voir étendu là l’avait touché plus que de raison. Alors oui quand l’homme est entré dans la pièce elle n’avait pas fait attention à sa tenue et ce n’est que lorsqu’il lui parle de sa tenue et du fait de la porter en dehors de l’hôpital qu’elle se rendait compte qu’il faisait partit du personnel. Elle finit par s’incliner devant lui. «  Oh mon dieu, quelle honte. Je n’aurait pas dû vous parler de cette manière là, je suis sincèrement désolé. » Elle regarde le jeune homme et se redresse. Elle voyait bien qu’elle était aller trop loin et que dans sa panique de perdre cet être si cher à son coeur, elle en avait oubliée ses bonnes manières. Elle regarde l’homme en face d’elle prendre le dossier de son grand-père entre les mains et elle s’approche à son tour d’un ou deux pas. Elle regarde le jeune homme, le bel homme qu’il est finalement et elle se détend légèrement. « Est-ce qu’il va bien, mon grand-père ? » On ne lui avait rien dit depuis qu’elle était arrivé et elle se rendait maintenant compte que peut-être elle avait grossi la chose. Les larmes lui montait aux yeux pendant qu’elle regardait l’homme cherché des détails dans le dossier, mais il finit par lui dire.

Il lui dit que son grand-père à besoin de repos, que tout ira bien pour lui et sans même qu’elle s’en aperçoive les larmes qu’elle tentait de refouler plus tôt coulaient sur ses joues. Elle n’en faisait pas cas et elle s’inclinait à nouveau face à l’homme qu’elle ne connaissait pas. « Je vous remercie, vous n’avez pas idée de la peur bleue que j’ai eu, je ne peux pas le perdre, pas lui. » Elle se redresse une fois de plus et elle plonge son regard humide par les larmes dans le sien. Elle hoche vivement la tête quand gentiment il lui demande si elle veut passer la nuit près de son grand-père. « Oh ! si c’est possible, alors oui je veux bien rester près de lui. »< Elle devait aussi tenir sa nouvelle grand-père au courant, il fallait qu’elle sache que Selene était là pour s’occuper de lui et qu’ils rentreraient le plus tôt possible à la maison. Selene se sentait mal face à l’interne qui semblait ne vouloir que l’aider et n’avez pas voulu être désagréable avec elle. « Est-ce que je peux faire quelque pour me faire pardonner de mon comportement ? Je voulais pas faire de bêtise, j’avais juste peur… » Elle ne pouvait pas encore lui dire, qu’il était sa seule famille et qu’elle avait peur d’être seule et véritablement orpheline.

(c) SIAL ; icons sial




☽ into the moon ☾
gime me some love ▬ Baby when it comes to love, it should be mutual, i know you think that you're on fire, but you're kinda cold and I need a little more than just the usual but you should know. You should know.
Lee Seo Joon
Lee Seo Joon
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: est-ce qu'il va bien ? Seo Joon & Selene est-ce qu'il va bien ?  Seo Joon & Selene Empty Dim 5 Jan - 19:54




Je me sentais presque honteux de lui avoir fait la morale de cette manière, les mots m’avait échappés sur un ton de reproche qu’elle ne méritait sans doute pas, et la voir s’incliner ainsi pour s’excuser à nouveau acheva de me faire retrouver ma douceur légendaire. Sans attendre, j’allais me saisir du dossier de l’homme endormi, et délivrais quelques informations à sa petite fille. Mon cœur se serra à la vue de ses yeux bordés de larmes, moi qui pensais pouvoir la soulager, il s’avérait que le diagnostic que je lui posais eut l’effet inverse. Mais comment l’en blâmer ? Comment aurais-je réagit si l’un de mes proches avait été allongé et inconscient devant moi ? Et si ça avait été ma mère allongée là ? Mes pensées s’emmêlèrent et mon cœur se serrait rien qu’à l’idée de la revoir, elle qui avait été claire et qui ne souhaitait en aucun cas revoir le fruit de sa douleur. Je n’eus pas le temps de réfléchir davantage que la jeune femme qui me faisait face me remercia, encore et encore, jusqu’à ce que finalement je ne me laisse guidé par la sensibilité qui parfois me faisait défaut. Lui offrir le gîte aux côtés de son grand père… je me mettais à nouveau dans une situation délicate, et plus encore alors qu’il s’agissait de la fin de ma garde. Un sourire contrit s’affichait sur mes lèvres avant que ma paume ne vienne frotter la base de ma nuque dans un geste inconscient et qui trahissait ma gêne soudaine. Mais avant même que je ne puisse faire volte face pour partir en quête d’une autorisation, sa sincérité me désarçonna. « Ne vous inquiétez pas, n’importe qui vous dira que votre réaction est normale et personne ne vous en tiendra rigueur. » affirmais-je. « Je vais aller vous chercher un lit d’appoint et vous devrez sans doute signer une décharge afin de pouvoir rester. » Je vis son regard se tourner une nouvelle fois vers son aîné avant que je ne disparaisse dans le couloir. Le pas lent et fatigué, je priais pour que les infirmières de garde acceptent cette invitée imposée. « Salut Mee Na » lâchais-je sur un ton à l’engouement surjoué. « Seo Joon, comment va mon interne préféré ? » « Mieux depuis que tu es là… » Mais je vis dans son regard que ma réplique ne masquait malheureusement pas les sous entendus qu’elle impliquait. « Je t’écoute, tu as besoin de quoi ? » Un rire nerveux m’échappa. « J’aurais besoin d’un lit d’appoint et d’une autorisation visiteur pour la nuit… » Ses sourcils se froncèrent à ma demande, et les mains sur les hanches me suggéraient que je n’avais pas suivi les procédures comme je l’aurais dû. « Si tous les internes étaient comme toi… on ne s’en sortirait pas, tu le sais ça !? » « Je sais… je t’offre un café à ma prochaine garde si tu veux… » « Oh non mon grand, tu ne partiras pas temps que ta visiteuse sera là ! » J’avais espéré ne pas devoir passer par cette étape, me faire oublier pour pouvoir rentrer mais je n’ignorais pas certaines règles comme celle qui voulait que temps que ma signature trônait sur un dossier, je ne pouvais y déroger. « Je sais… » soufflais-je.

Une fois les documents partiellement complétés et le matelas récupéré, je retournais au chevet du vieil homme. « Ce ne sera pas très confortable j’en ai bien peur… » Le gilet qui recouvrait mes épaules tranchait avec ma tenue d’hôpital, et alors que j’installais son campement à la brune qui tremblait comme une feuille, je ne pus m’empêcher d’à nouveau user de ce talent que j’avais à vouloir sauver le monde. « Un chocolat chaud ? » Quitte à passer une nuit de plus à l’hôpital, il valait mieux s’occuper…

(c) SIAL ; icons sial




« Only Human »
But I'm only human, And I bleed when I fall down, I'm only human, And I crash and I break down, Your words in my head, knives in my heart, You build me up and then I fall apart, Cause i'm only human...
©️crackintime
Lim Selene
Lim Selene
❝ VICE-PRESIDENTE ♛ I'M YOUR LEADER
Mes petits secrets

Re: est-ce qu'il va bien ? Seo Joon & Selene est-ce qu'il va bien ?  Seo Joon & Selene Empty Mer 8 Jan - 10:42




Lorsqu’elle a su que son grand-père était ici, elle avait couru et elle s’était donné à fond pour arriver ici et le voir de ses propres yeux. Elle avait même fait tombé un jeune homme sur son passage, ce même jeune homme qui est actuellement dans sa chambre à la regarder pleurer. Elle n’est pas comme ça pourtant, elle n’est pas ce genre de personne qui pleure devant qui que ce soit. Elle se reprends un peu alors qu’il lui dis que n’importe qui lui dira que sa réaction est une réaction normale pourtant, elle elle se sent vulnérable de pleuré devant quelqu’un, devant un homme. Elle sèche ses larmes comme elle le peut avec ses mains sans doute et regarde le jeune mâle devant elle. Malgré qu’elle l’est fait tombé, malgré aussi qu’elle se soit mal comporté avec elle, il reste là à essayer de lui remonter le morale en lui disant qu’il est surmené et que son grand-père devrait se repose. Il lui propose même de rester passer la nuit ici, ce qu’elle accepte en hochant vivement la tête, elle ne se voyait pas rentrer chez eux, sans son grand-père de toute les façons. Il repart, lui dis qu’il va cherché un lit d’appoint et elle acquiesce.

Elle se tourne vers son grand-père, voyant qu’il dort encore et elle prends sa main dans la sienne, elle le regarde et essaie de voir s’il n’a pas de température au niveau de son front finissant par lui faire une caresse fine. Elle s’assoit sur la chaise non loin d’elle et le regarde se perdant dans ses pensées. elle se souvient de la première fois ou elle aussi s’est surmené quand elle venait à l’entreprise. Elle était aussi tombé dans les pommes et il l'avait ramené chez eux, il avait fait venir le médecin directement chez eux pour savoir si elle irait bien. Elle avait beaucoup dormis cette fois-là et quand elle s’était réveillé à nouveau la première chose qu’avait faite son grand-père c’était de l’engueuler parce qu’elle ne prenais pas assez soin de sa santé. Elle pensait en souriant qu’elle devrait faire la même chose lorsqu’il se réveillerait mais elle savait déjà qu’elle serait tellement contente qu’il se réveille en forme qu’elle ne pourrait pas lui rendre la monnaie de sa pièce. Elle rit un peu à cette pensée, avant d’entendre la porte s’ouvrir.

Le jeune homme lui apporte de lit d’appoint et s’occupe de le mettre en place, elle se sent gênée alors elle mordille sa lèvre et le regarde. « Je suis désolé de vous apportez du soucis, laissez moi faire s’il vous plais, je vais m'occuper de tout le reste… » Elle se sentait gênée parce qu’elle se doutait qu’il avait déjà dû passé une sale journée alors elle ne voulait pas en rajouter en plus de ça. Sans vraiment l'écouter il ajoute que ce n’est pas vraiment confortable et elle hoche la tête en secouant les mains devant elle. « oh, ce n’est pas grave du tout, je pensais rester installé sur le fauteuil de toute façon, je ne crois pas que j'arriverai à m’endormir dans tous les cas… » Elle sourit timidement en le regardant. Finissent, par briser le blanc qui venait de s'installer dans la pièce il lui propose d’aller lui chercher un chocolat chaud et elle rougit. « Oh non, pas du tout, laissez moi vous payé un café à vous, vous le méritez en plus j’ai été affreuse avec vous alors je saurais me faire pardonner comme ça ! » Elle se penche prenant son petit porte monnaies puis lui fait signe de l'accompagner jusqu’à la machine à boisson. « Choisissez ce que vous voulez s’il vous plais. » Elle y tenait.

(c) SIAL ; icons sial




☽ into the moon ☾
gime me some love ▬ Baby when it comes to love, it should be mutual, i know you think that you're on fire, but you're kinda cold and I need a little more than just the usual but you should know. You should know.
Lee Seo Joon
Lee Seo Joon
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: est-ce qu'il va bien ? Seo Joon & Selene est-ce qu'il va bien ?  Seo Joon & Selene Empty Ven 28 Fév - 15:26




J’étais témoin de sa détresse sans pour autant réellement en prendre la mesure. Combien de famille avais-je déjà vu dévastées par la tristesse, affligées par la douleur et étouffées par la maladie ? Trop… beaucoup trop sans doute, et pourtant je restais encore étranger à ces démonstrations d’affections. J’imaginais ce qu’ils pouvaient vivre, j’imaginais seulement ce qu’ils pouvaient ressentir en rêvant qu’un jour, un jour peut être je trouverais ce genre de lien. Fort, solide, ressentir un amour irrépressible pour une personne… je n’aspirais qu’à trouver cette famille qui me donnerait l’impulsion nécessaire pour aller de l’avant, cette lumière qui viendrait faire fuir les ombres de mon passé. Aussi m’attelais-je à fournir tout ce que je pouvais pour aider ces âmes perdues et en quête de soutien pour rester auprès des leurs. Un lit d’appoint, même inconfortable était accepté avec joie. Alors je l’installais et disposais les quelques draps que j’avais pu trouvé pour lui permettre de veiller son aïeul. « Vous ne me causez aucun soucis ! Je suis ravi de pouvoir vous être d’une aide, même aussi futile. » répondis-je. Mais avant que je n’ai pu terminer ma phrase, elle s’emparait déjà des tissus qui gisaient entre mes doigts pour les mettre en place elle même. Je l’écoutais, d’une oreille attentive alors qu’elle affirmait sans sourciller choisir l’inconfort d’une chambre d’hôpital juste pour pouvoir être aux côtés de son grand père. J’avais en face de moi une jeune femme avec une force de caractère peu commune, mais les tremblements qui venaient secouer ses épaules trahissaient la fatigue et l’angoisse qui l’avaient étreint quelques minutes plus tôt. Aussi lui proposais-je une boisson chaude pour tenter de l’aider à surmonter la prochaine vague de frissons qui viendraient chasser les dernières traces d’adrénaline de ses membres. Je ne pus m’empêcher de sourire à sa réflexion. Les yeux arrondis à l’évocation de son comportement alors qu’elle n’était animée que par le désespoir. « Ça arrive à tout le monde ! » tentais-je de la rassurer. « Mais d’accord pour le café ! » Je savais que refuser n’était pas forcément bon signe, et c’était notamment l’occasion de lui permettre de quitter le chevet du malade pour oublier, quelques minutes seulement, la silhouette étendue qui l’attendait. Je lui emboitais ainsi le pas, éblouis par les néons en quittant la pièce plongée dans la pénombre, jusqu’à la machine la plus proche. Du bout du doigt, j’appuyais sur le bouton qui déversait un café au lait onctueux dans le gobelet, et lui laissais la place avant de l’inciter à se reposer quelques instants sur les bancs à proximité. Mais je pouvais déjà voir que, de son regard inquiet, elle ne semblait pas prompte à prendre un moment de repos. « Ne vous inquiétez pas, il est seulement endormi. Il a reçu un traitement pour l’aider à se remettre plus rapidement, tout ira bien, vous pouvez souffler un peu. » tentais-je en lui désignant l’assise en velours. « Est-ce que cela vous arrive souvent de courir dans les couloirs en renversant les gens sur votre passage ? » plaisantais-je, une tentative comme une autre pour qu’elle ne puisse finalement cesser de se crisper.

(c) SIAL ; icons sial




« Only Human »
But I'm only human, And I bleed when I fall down, I'm only human, And I crash and I break down, Your words in my head, knives in my heart, You build me up and then I fall apart, Cause i'm only human...
©️crackintime
Lim Selene
Lim Selene
❝ VICE-PRESIDENTE ♛ I'M YOUR LEADER
Mes petits secrets

Re: est-ce qu'il va bien ? Seo Joon & Selene est-ce qu'il va bien ?  Seo Joon & Selene Empty Ven 28 Fév - 17:43




Selene était de ce genre-là, à toujours croire qu’elle était un poids pour les autres, alors ne parlons même pas de cet interne qui était venue l’aider mais qui avait sans doute dû prendre des heures en plus pour s’occuper d’elle et de son grand-père. il était un amour, à lui avoir cherché un lit d’appoint, a y mettre des draps et tout ce qu’il lui fallait alors elle n’avait eu qu’un seul réflexe c’était de prendre les draps en questions et de les installer elle-même pour le décharger de cette tâche. Il lui dit en plus qu’il veut l’aider même s’il ne s’agit là que d’une tâche aussi futile que celle là et Selene voit en lui comme dans un livre. Le genre d’homme que tout le monde veut, gentil, attentionné, présent quand l’autre va mal ou à besoin d’aide, pourtant même si ce fut aussi limpide que de l’eau elle arrivait quand même à y voir un tâche, comme un lourd secret caché au fond. Son boulot à Selene c’était de pouvoir juger les gens, de savoir le fond de leurs pensées et même si ce fût assez facile avec lui elle se dit aussi qu’il cachait des choses, choses qu’elle ne voudrait sans doute même pas savoir. « Je vous assure que vous n’êtes pas d’une aide futile, votre travaille aide de nombreuse personnes sincèrement, si j’avais autant de force et de courage que vous j’aurais fait le même métier mais là n’est pas ma voie alors je vous remercie de votre courage et de votre force, au nom de tous ce que vous avez aider et que vous aiderais encore. » Elle savait y faire, Selene quand elle le voulait mais là n’était que sa pensée propre et elle avait été plus sincère maintenant qu’avec qui que ce soit ces dernière heures.

Elle prenait son porte monnaie dans son sac, prête à offrir un café à cet homme qu’elle ne connaissait que depuis peu et s’en allait doucement vers le coin à café auxquels cas elle payer le café et le laissait choisir sa boisson. Une fois fait il s'installe sur l’un des sièges et ce fût au tour de Selene de choisir, un café crème à base de noisette ferait parfaitement l’affaire. Elle le prenait en main, rangeait son pote-monnaie et regardait à droite puis à gauche sans vraiment savoir quoi faire, devait-elle le remercier et retourné prêt de son grand-père. Oui, c’était ce qu’elle devait faire mais alors qu’elle allait le congédié il prenait la parole pour lui dire que son grand-père ne risquait rien et qu’il avait seulement fait un traitement pour qu’il aille mieux plus vite, un moyen de l'inviter à s’asseoir cinq minutes avec lui. Elle ne pouvait pas refusé puis dans la chambre à part tourner en rond elle ne saurait rien faire d’autre, alors elle hochait la tête. « Vous avez raison, il ne faut pas que je m’inquiète plus, il dort et ira vite mieux. » elle s’installe près de lui et le regarde alors qu’il lui demande si c’est souvent dans ces habitudes de courir dans des hopitau et de faire tomber des gens a son passage. Elle pouffe de rire et s’incline doucement pour se faire pardonnée. « Non, je crois bien que c’est une grand première aujourd’hui, et j’en suis encore une fois désolé. » Elle buvait un peu de sa boisson finissant de bien se détendre pour laisser place à la tranquillité, elle sait que son grand-père est fort et qu’il sera vite sur pied et sur canne. « Vous avez commencé tôt aujourd’hui, je vous retient peut-être de partir rejoindre votre famille, ou votre copine non ? Je peut rester seule cette nuit vous savez j’en ai l’habitude. » Elle penchait la tête curieuse d’en savoir un peu plus sur cet homme plein de mystère.

(c) SIAL ; icons sial




☽ into the moon ☾
gime me some love ▬ Baby when it comes to love, it should be mutual, i know you think that you're on fire, but you're kinda cold and I need a little more than just the usual but you should know. You should know.
Lee Seo Joon
Lee Seo Joon
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: est-ce qu'il va bien ? Seo Joon & Selene est-ce qu'il va bien ?  Seo Joon & Selene Empty Jeu 26 Mar - 14:59




Soigner les blessures de l’âme était décidément bien plus difficile que de panser les plaies du corps. Un domaine dans lequel j’étais très loin d’exceller mais auquel je refusais de baisser les bras si facilement. Je pouvais lire dans ses pupilles fatiguées toute la douleur et la peur, le traumatisme de voir un membre de sa famille étendu et inconscient. J’imaginais seulement, et j’offrais mon aide du mieux que je pouvais. Je détendais l’atmosphère comme je le pouvais, mais face à sa détresse, je demeurais incompétent. Alors le café entre les mains, je l’écoutais et lui prêtais une oreille attentive, et je souriais à l’entendre s’excuser une nouvelle fois. Mes doigts se resserraient sur mon gobelet tandis qu’elle enchaînait. Et à sa question, j’avalais de travers la longue rasade que je venais d’ingurgiter. Famille ou petite amie… je n’avais ni l’un, ni l’autre. Mais ce fardeau était le mien, et je refusais d’en laisser échapper une once. « Tôt oui… très tôt hier matin. » précisais-je en souriant. Peu importait le nombre d’heure que j’enchaînais, j’étais conscient de la charge de travail, de la responsabilité, mais si je voulais donner l’image d’un interne encore en pleine forme après avoir passé plus de vingt quatre heures sous les néons du bâtiment, je ne pus me retenir de bailler. Presque à m’en décrocher la mâchoire. « Désolé, pas que votre compagnie soit ennuyante, au contraire. Disons que je manque un tout petit peu de sommeil. » plaisantais-je. Néanmoins il fallait me rendre à l’évidence, la fatigue gagnait inexorablement du terrain et je me sentais plus lourd chaque minute qui passait. Mais pouvais-je seulement quitter mon poste ? Entre mon pouce et mon index, je pinçais l’arrête de mon nez avant que ma paume ne s’échoue dans mes mèches brunes. Je réfléchissais à toute allure, et la seule solution qui me vint finalement fut de noter mes coordonnées sur un bout de papier. « Tenez. Si jamais vous avez une question, n’hésitez pas à m’appeler. » Exténué, je lui tendais le papier, et lui fis promettre de composer mon numéro dès lors qu’elle en aurait besoin. Un dernier sourire bienveillant, et je lui tournais finalement le dos, les jambes ankylosées et les membres raidis d’avoir lutté contre le sommeil pendant de trop longues heures. Et je regagnais ma vie d’étudiant, non sans une dernière pensée pour la jeune femme qui devrait combattre ses démons.

(c) SIAL ; icons sial




« Only Human »
But I'm only human, And I bleed when I fall down, I'm only human, And I crash and I break down, Your words in my head, knives in my heart, You build me up and then I fall apart, Cause i'm only human...
©️crackintime
Contenu sponsorisé
Mes petits secrets

Re: est-ce qu'il va bien ? Seo Joon & Selene est-ce qu'il va bien ?  Seo Joon & Selene Empty

Rejoins les dragons !
Les Cheonglyong sont ouverts. Vous avez donc la possibilité de les rejoindre directement, sans passer par la case bizutage. Alors n'hésitez plus ! Ils seront ravis de vous accueillir dans leurs rangs !