Revenir en hautAller en bas



 
Nouveautés du mois
Venez vite voir les nouveautés du mois, par ici !
Chatbox du forum
N'hésitez pas à passer faire un tour sur la chatbox !
Plus on est de fous, plus on rit !
Avis aux nouveaux venus !
Ce mois-ci, c'est portes ouvertes chez les Beolsae.
N'hésitez donc pas à les rejoindre, si vous le souhaitez !
Les défis RP !
N'oubliez pas que vous pouvez gagner des points en
réussissant les défis RP ! Pour plus d'infos, c'est par ici !
Ils sont attendus
Takes one mom to know one feat. Go Tae Hee O1jeTakes one mom to know one feat. Go Tae Hee O1jeTakes one mom to know one feat. Go Tae Hee O1jeTakes one mom to know one feat. Go Tae Hee O1je
-31%
Le deal à ne pas rater :
Scie sauteuse sans fil Ryobi – sans batterie (ODR 20€)
45.55 € 65.55 €
Voir le deal

 :: Digital City :: Quartier Sud :: Shark Coffee Shop

Takes one mom to know one feat. Go Tae Hee

Nah Woori
Nah Woori
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
Mes petits secrets

Takes one mom to know one feat. Go Tae Hee Takes one mom to know one feat. Go Tae Hee Empty Mar 10 Mar - 20:11
Takes one mom to know one feat. Go Tae Hee 274845b77e7ef44f7fe19bd05d808a56  
takes one mom to know one
being a mom isn't easy

Mars, la reprise des cours, l’ouverture des écoles... Woori n’était plus concernée depuis un petit moment maintenant. Depuis qu’elle avait lâché ses études, elle n’avait plus à se soucier de préparer ses affaires, s’inquiéter de son emploi du temps. Elle était libre. Enfin... Pas entièrement, puisque son fils avait repris l’école lui. Elle avait du mal à se dire que Yoon Woo était déjà en troisième année de primaire. Son petit bout savait à présent lire, écrire et elle était même certaine qu’il connaissait plus de caractères chinois qu’elle. C’était cette école qui expliquait qu’elle était seule ce jour-là, et qu’elle pouvait profiter d’un petit moment pour elle. La jeune femme avait tourné une nouvelle vidéo le matin-même, et elle s’occuperait de l’éditer et de la poster une fois son fils couché dans la soirée. En attendant, elle profitait d’une après-midi posée et quoi de mieux qu’un bon café pour ça ? La ville n’en manquait pas mais l’ancienne Sango aimait revenir au Shark Coffee Shop. Déjà parce que le café était bon, il fallait le dire, mais aussi parce qu’elle aimait la possibilité de retrouver certains de ses anciens camarades.  

Posée à sa table, Woori tenait la anse de sa tasse dans une main et de l’autre un stylo avec lequel elle griffonnait sur un petit carnet de notes. Bref, ce petit moment pour elle lui permettait de réfléchir et de rester dans sa bulle, ne prêtant plus vraiment attention à l’environnement qui l’entourait. Ce furent les pleurs d’un jeune enfant qui finirent par la sortir de ses pensées. À croire que c’était son instinct de mère qui l’avait menée à lever la tête pour aviser une jeune femme qui venait de passer le pas de la porte, un tout jeune enfant en larmes dans ses bras. Leurs regards se croisèrent et Woori lui adressa un petit sourire encourageant. Elle avait été à sa place un jour, elle aussi avait dû calmer les crises de larmes de son fils et ce n’était pas toujours chose aisée. Ne souhaitant pas mettre la nouvelle arrivante mal à l’aise, Woori détourna le regard et reporta son attention sur son calepin, elle n’aurait pas aimé qu’on la fixe alors que son fils était en train de faire une crise, alors elle ne le ferait pas à une autre.

feat @go tae heecode by su/coffee.


All my thoughts of you, they could heat or cool the room. I won't say I'm fine, honey I don't want to lie. It's the torture of small talks with someone you still deeply love. Oh darling I wish you knew how much I love you...
Go Tae Hee
Go Tae Hee
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Takes one mom to know one feat. Go Tae Hee Takes one mom to know one feat. Go Tae Hee Empty Mar 17 Mar - 17:57




Takes one mom to know one

ootd
Go Chin. Mon fils.

On m’a dit un jour que l’amour qu’une mère porte à son enfant est un amour plus grand que nature. Avant de le tenir, mon bébé, dans mes bras, je ne le croyais pas. J’y avais rêvé, une fois. Je me suis réveillée cette nuit-là avec les larmes aux yeux tellement c’était merveilleux. J’ai ensuite demandé à une maman de mon entourage si j’allais ressentir cet amour incommensurable alors qu'il n’était même pas encore une toute petite boule de vie, dans mon ventre. Cela me faisait peur. « Oui, et même plus grand que ça. » , m’a-t-elle répondu. J'avais peur d’aimer autant. Parce que lorsqu’on aime, on a souvent mal. Pas une seule fois, je n’aurais pu m’imaginer pouvoir l’aimer autant, l’aimer d’amour, l’aimer de peur, l’aimer d’admiration, mon garçon.

Quand il est né, mon premier enfant, celui que ma regrettée soeur a décidé de me confier, j’ai compris. J’ai compris ce qu’était que vivre un amour plus grand que nature. Un amour pur, vrai, plus fort que tout. Je l’ai pris dans mes bras, alors que j’étais morte de chagrin. Je venais de perdre ma grande soeur, mais j'étais aussi tellement heureuse. Je venais de devenir maman. J’étais secouée par une foule d’émotions sur lesquelles j’étais incapable de mettre des mots. Puis, c’est arrivé. J’ai croisé son regard, son amour. Ses si petits yeux qui renfermaient les mêmes craintes que les miennes. Puis, sa si petite main a tenté d’agripper la mienne, comme pour me dire « accroches-toi maman, ça va bien aller ». C’était une nouvelle aventure pour nous deux. J’avais peur de l’inconnu. Mais je savais déjà que je l’aimerais plus que tout, et que grâce à cet amour, grâce à cette force, nous pourrions déplacer des montagnes, ensemble, lui et moi.

Les premières tétées, les premiers câlins, les premiers faux pas, les premières nuits entrecoupées, les premières berceuses fredonnées à son oreille, les premières chatouilles. Tant de premières fois qui nous ont fait grandir. Qui m’ont fait grandir en tant que mère. Qui l’ont fait grandir, simplement. Mon bébé. Du temps, cette notion aujourd’hui si abstraite, j’en avais beaucoup pendant les premiers mois de sa vie, dedans et en dehors de moi. Du temps pour me flatter la bedaine, du temps pour rêver à lui, puis du temps pour le cajoler, le bercer, le laisser téter pendant de longues minutes, au chaud, blottis l’un contre l’autre, du temps pour le laisser dormir dans mes bras, par choix. Souvent. Longtemps. Je me soudais à lui. Mon beau bébé.

Parfois, je pleurais, tellement l’amour que j’avais en moi, cet amour qu'il me faisait vivre, mon fils, ne pouvait être contenu. Il était tellement immense, ce sentiment, qu’il explosait hors de moi. Mais c’était bien. C’était bon. Parfois, j’osais penser à ces terribles personnes qui font mal aux enfants comme lui. Juste d’imaginer quiconque voulant le blesser… c’était insupportable.

Mon aîné, mon premier enfant, je t’aime profondément. Plus que tout. J’ai souvent voulu le nier, mais plusieurs choses, je crois, ont contribué à faire en sorte qu'il s’est taillé une place toute spéciale dans mon cœur, bien en haut de quiconque, de quoi que ce soit. Ses câlins se font de plus en plus rares, aujourd’hui, mais je profite de chacun d’eux pour raviver notre amour. Car avant de le tenir, mon premier bébé, dans mes bras, je ne me croyais pas capable d’aimer autant. Mon fils, mon premier grand amour. Ce lien qui nous unit l’un à l’autre est très spécial. Et je regrette de ne pas passer tout mon temps avec lui. De faire passer cette histoire de vengeance avant notre amour.

Et franchement, j’espère qu’il ne me le reprochera jamais.

- Excusez-moi... Dis-je, à une femme qui me regardait avec colère puisque Chin n'arrivait pas à se calmer.

J'ignore pourquoi l'idée de venir dans ce café m'est venue. Je voulais simplement me poser et respirer un peu. Je souhaitais simplement être normale pour une fois. Mais Chin semblait gêné et je ne savais plus quoi faire pour tenter de le calmer. Rien ne semblait fonctionner. Les regards se font de plus en plus lourds sur moi et je décide donc de reprendre mes affaires, mon fils, et de quitter les lieux. Au passage, je croise de nouveau le regard d'une femme qui semblait m'avoir encouragé du regard à mon arrivée. Je lui adresse un petit sourire puis un petit signe de tête. Comme pour m'excuser auprès d'elle, également. Malgré mon amour, je suis loin d'être une bonne mère.
.


12.03.2020 at
Shark Coffee Shop.
Being a mom
isn't easy.
© SIAL ; icon tumblr





Ma devise de la célébrité est le pouvoir.
Nah Woori
Nah Woori
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Takes one mom to know one feat. Go Tae Hee Takes one mom to know one feat. Go Tae Hee Empty Mer 1 Avr - 22:20
Takes one mom to know one feat. Go Tae Hee 274845b77e7ef44f7fe19bd05d808a56  
takes one mom to know one
being a mom isn't easy

Yoon Woo, jusqu’à un an, avait été un bébé relativement calme. Après ce cap des douze mois passé, il avait commencé à beaucoup exprimer sa personnalité. Lorsqu’il était content, il riait très fort et criait de joie, lorsqu’il avait mal, il était inconsolable pendant un bon moment et lorsqu’il était frustré ou en colère, il le faisait savoir à coup de cris, de larmes et de crises que Woori avait mis un temps à comprendre et maîtriser. Définitivement, devenir mère n’était pas inné, et elle avait dû apprendre à le devenir alors qu’elle avait à peine vingt ans et n’était pas prête.  

Alors pendant cette période où elle ne savait pas quoi faire lorsque son fils rentrait dans de tels états, elle avait aussi accusé les regards des gens. Elle avait eu le droit à des remarques, à des jugements. Entre l’enfant qui hurlait et son doigt sans alliance, le nombre de personnes qui se permettaient de lui faire des réflexions était bien plus grand que ce que l’on pourrait imaginer.

Alors lorsqu’elle vît cette jeune femme être mal à l’aise face aux regards que lui lançaient les gens ainsi qu’à son enfant qui paraissait ne pas vouloir se calmer, Woori ne comprit que trop bien son émotion. Alors que l’inconnue se leva pour fuir, la jeune maquilleuse ne parvint pas à se contenir, et se leva pour la retenir en posant sa main sur son avant-bras. Elle lui adressa un sourire et regarda la table que quittait la jeune femme. « Vous avez à peine touché à votre boisson, vous devriez finir avant de partir. » Parce que oui l’enfant était bruyant mais c’était le seul moyen qu’il avait d’exprimer ce qu’il ressentait, lui aussi avait droit d’avoir ses humeurs. Son corps était encore si petit, pas de place pour deux émotions à la fois, juste une qui le submergeait.

Woori se rassit à sa table à côté de celle de la jeune femme. Elle pointa du doigt l’enfant en souriant. « Je peux ? » Sans réellement attendre de réponse, elle se pencha doucement pour attraper le bout de chou et, ne rencontrant aucune résistance, l’attrapa et le prit sur ses genoux. Parfois, une simple diversion suffisait pour calmer un enfant, l’émotion qu’il ressentait était calmée par la curiosité ou le changement d’atmosphère. Il devait finir par ressentir la tension qui l’entourait, passer sur une personne plus posée ne pouvait que l'apaiser. Elle prit la tasse de sa boisson, petite certes mais une paille quand même, elle la nettoya rapidement dans son verre d’eau avant d’amener le verre et la paille vers le petit. Elle lui montra comment souffler dedans et l’encouragea à faire pareil en lui parlant doucement, d’une voix un peu plus aigüe qu’à l’accoutumée. Si le petit décidait de jouer le jeu, il serait diverti ce qui le calmerait un peu, mais surtout cette respiration folle à cause de sa crise s’apaiserait un peu et ce petit cœur qui battait contre la paume de sa main ralentirait un peu.

feat @go tae heecode by su/coffee.


All my thoughts of you, they could heat or cool the room. I won't say I'm fine, honey I don't want to lie. It's the torture of small talks with someone you still deeply love. Oh darling I wish you knew how much I love you...
Go Tae Hee
Go Tae Hee
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Takes one mom to know one feat. Go Tae Hee Takes one mom to know one feat. Go Tae Hee Empty Sam 4 Avr - 16:12




Takes one mom to know one

ootd
Il était évident que je me sentais totalement dépassée par la situation. J'étais mère d'un petit garçon qui était en réalité même pas mon fils biologique. Son histoire, sa conception, son passé, ses parents... Tout était douloureux dès lors que j'y pensais. Ce n'était pas chose aisée ni même chose facile que d'être une bonne mère dans ces conditions. Et pourtant, j'essayais. Vraiment. Je l'aimais plus que ma propre vie. Mais rien n'est simple. Je me sens si impuissante, si vulnérable lorsqu'il est ainsi. Moi qui, d'habitude, essaie d'être forte et de ne pas montrer mes faiblesses en public, il m'était impossible de contrer cette fatalité lorsque Chin est là. Je me sentais désorientée. Désolée. Coupable de ne pas pouvoir le gérer correctement. Tous ces regards braqués sur moi m'accusent de ça. Ils me montrent et me prouvent, une nouvelle fois, que je ne suis pas à la hauteur. Je fais pourtant tout ce que je peux. Je ne pense que toutes ces personnes connaissent beaucoup de femmes mannequin, célibataire, mère d'un petit garçon et devant par la même occasion retrouver le violeur de sa soeur. Cette dernière étant, d'ailleurs, la mère biologique de celui qu'elle décrit comme son fils. Non, il ne doit pas en avoir partout. Et pourtant, j'en suis une. De ces femmes là. C'est mon histoire. Mon identité. Et il y a de quoi en devenir folle. Fort heureusement pour moi, une femme, cette femme dont j'ai croisé le regard par deux fois, me vient en aide et mon coeur semble retrouver de la force. Je me contente de lui offrir un petit sourire et me remets donc à ma place. J'essaie de ne regarder personne d'autre. De peur de voir de nouveaux regards remplis de jugements. Elle me demande ensuite si elle peut s'occuper de mon fils et sans vraiment comprendre le pourquoi du comment, elle finit par l'avoir sur les genoux très rapidement. C'était assez rare pour moi, de laisser quelqu'un s'occuper de mon fils. Il y avait bien cette étudiante que je payais quasi tous les jours quand je devais travailler ou enquêter. Mais sinon, aucune autre personne n'avait posé ses mains sur lui. Et pourtant, je me sentais rassurée. En sécurité auprès d'elle. Et il faut croire que Chin aussi puisqu'il finit par se calmer. Je souris doucement. Rassurée et redevable envers cette inconnue.

- Merci...


@Nah Woori


12.03.2020 at
Shark Coffee Shop.
Being a mom
isn't easy.
© SIAL ; icon tumblr





Ma devise de la célébrité est le pouvoir.
Nah Woori
Nah Woori
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Takes one mom to know one feat. Go Tae Hee Takes one mom to know one feat. Go Tae Hee Empty Sam 18 Avr - 21:57
Takes one mom to know one feat. Go Tae Hee 274845b77e7ef44f7fe19bd05d808a56  
takes one mom to know one
being a mom isn't easy

Woori avait mis du temps à se sentir à l’aise dans son rôle de maman. Et bien qu’elle ait presque huit ans d’expérience, elle se posait encore beaucoup de question sur ce qu’elle devait faire et si elle le faisait bien. Être mère, au final, c’était un apprentissage constant. Tous les jours, elle apprenait comment être maman et c’était Yoon Woo qui la guidait. C’était un peu comme si pendant que lui grandissait, elle grandissait dans son rôle de maman. Alors, elle comprenait très bien que l’on puisse être perdue au début, que certaines situations paraissent insurmontables (et c’était encore le cas pour la maquilleuse).

Dans certaines situations, il fallait un coup de main, cela pouvait aller du simple sourire à un petit geste de bienveillance pour surmonter l’obstacle. Alors c’était soit son envie d’aider, soit son instinct maternel, mais Woori n’avait pu rester de marbre face aux pleurs de cet enfant et à la lueur presque désespérée dans le regard de cette jeune femme. Autant dire que voyant sa diversion et le petit jeu qu’elle montra au petit garçon parvinrent à le calmer, Woori se sentait on ne peut plus fière. Comme si c’était un nouveau pas pour elle et qu’elle était à présent assez aguerrie pour apprendre aux autres.

Souriant à la jeune femme, elle continua de tenir l’enfant en le faisant doucement sautiller sur ses genoux. « De rien. » Elle se pencha légèrement sur le côté pour voir le visage poupon du petit garçon. Voyant qu’il ne pleurait plus mais gardait des traces de larmes sur le visage. Elle fouilla dans son sac pour en sortir des lingettes bébés, cela faisait presque huit ans qu’elle en avait toujours sur elle, et en passa une sur ce visage tout rond pour enlever toutes les traces de son gros chagrin. « Et voilà, c’est mieux comme ça. » Dit-elle doucement en mettant la lingette sale hors de portée. « C’est terrible parfois lorsqu’ils se mettent dans cet état, on ne sait plus quoi faire pour les calmer. » Échangeant un regard avec la jeune femme, elle avait un air plutôt serein. « Ça lui arrive souvent ce genre de crises ? Comment s’appelle-t-il d’ailleurs ? »  

feat @go tae heecode by su/coffee.


All my thoughts of you, they could heat or cool the room. I won't say I'm fine, honey I don't want to lie. It's the torture of small talks with someone you still deeply love. Oh darling I wish you knew how much I love you...
Go Tae Hee
Go Tae Hee
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Takes one mom to know one feat. Go Tae Hee Takes one mom to know one feat. Go Tae Hee Empty Jeu 30 Avr - 1:32




Takes one mom to know one

ootd
Lorsque je la regardais faire, je me disais que j'avais en face de moi une femme accomplie qui devait être une excellente mère. Je la prenais presque comme modèle alors que l'on venait tout juste de se rencontrer. C'était assez étrange comme sensation mais le résultat est là. On ne peut pas le nier. Elle a réussi à calmer mon fils. Assez facilement et surtout assez rapidement. Je retiens chacun de ses gestes, chacun de ses mots. Son attitude peut être reproduite et peut-être alors que la prochaine fois, je pourrais m'occuper de mon fils toute seule et le calmer comme il vient de l'être à cet instant. Je souris doucement et ne peux m'empêcher de regarder, encore et encore, mon petit homme. Je le trouve si beau et je ressens un immense soulagement au fond de mon coeur lorsque ses larmes arrêtent de couler.

- C'est tout à fait ça... On finit par être totalement perdue et nous ne sommes plus en mesure de réfléchir ni faire quoi que ce soit alors ça empire... Et c'est sans fin !

Je lui souris doucement. Il semblerait qu'elle comprenne ma situation actuelle et cela me rassure quelque peu, quand même. Je me dis que je ne suis pas la seule maman à être passée par là. Elle poursuit en me posant quelques questions et je lui réponds en toute honnêteté.

- Oui, c'est vrai que ces derniers jours, c'est assez récurrent... Il faudrait très certainement que je l'emmène voir un médecin... Je grimace puis me pince la lèvre, mal à l'aise. Il s'appelle Go Chin. Je souris en prononçant son nom. Oh, et je me présente. Go Tae Hee !


@Nah Woori


12.03.2020 at
Shark Coffee Shop.
Being a mom
isn't easy.
© SIAL ; icon tumblr





Ma devise de la célébrité est le pouvoir.
Nah Woori
Nah Woori
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Takes one mom to know one feat. Go Tae Hee Takes one mom to know one feat. Go Tae Hee Empty Dim 17 Mai - 18:53
Takes one mom to know one feat. Go Tae Hee 274845b77e7ef44f7fe19bd05d808a56  
takes one mom to know one
being a mom isn't easy

Woori n’avait pas vraiment eu de personnes pour la guider lorsqu'elle avait donné naissance à son fils. Oh, il y avait bien eu sa mère, elle ne pouvait pas le nier, elle avait été d’une aide précieuse. Sauf que la jeune maman, à cette époque, refusait de trop s’imposer auprès de ses proches. Alors la première année de vie de Yoon Woo avait été assez dure et solitaire. L’apprentissage de la maternité avait été pour Woori assez brutale, pas toujours agréable et si elle était honnête avec elle-même, elle n’avait pas toujours aimé son rôle de mère et avait mis du temps à s’y sentir à l’aise et à l’apprécier. Elle imaginait que cela devait être pareil pour toutes les mères, il suffisait de voir l’air un peu perdu qu’avait affiché la jeune femme.  

L’enfant calmé, Woori espérait que la jeune mère pourrait elle aussi s’apaiser. Elle ne se souvenait que trop bien de la tension qu’elle ressentait lorsque Yoon Woo faisait des crises et la fatigue qui s’en suivait. Elle adressa un sourire franc à la jeune femme, Tae Hee. « Et bien enchantée Go Tae Hee. » Elle se pencha vers l’enfant. « Et enchantée Chin-ah ! » Elle se redressa et s’inclina doucement. « Je m’appelle Nah Woori. » Fronçant les sourcils en se souvenant de ce qu’avait dit Tae Hee à peine quelques secondes plus tôt. Elle plaça le revers de sa main sur le front de l’enfant, il ne semblait pas avoir de fièvre, ses joues n’étaient pas plus rouges que ça. « Mmh... Cela pourrait être le début d’une poussée dentaire.” Dit-elle sans grande conviction. « Mais on dirait surtout qu’il cherche à s’exprimer. Il va entrer à l’âge où il va tester ses petites limites. » Elle fît une légère grimace. « Mon fils était infernal à cette période, j’avais presque peur de sortir et de devoir affronter le regard des gens. » Elle adressa un sourire rassurant à la jeune maman. « Mais ça finit par leur passer, faut pas se laisser intimider par ces petits trucs. » Dit-elle en riant doucement, pinçant légèrement la joue du bambin qui émit un son de désaccord face à ce geste, ce qui en amusa d’autant plus Woori.

feat @go tae heecode by su/coffee.


All my thoughts of you, they could heat or cool the room. I won't say I'm fine, honey I don't want to lie. It's the torture of small talks with someone you still deeply love. Oh darling I wish you knew how much I love you...
Go Tae Hee
Go Tae Hee
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Takes one mom to know one feat. Go Tae Hee Takes one mom to know one feat. Go Tae Hee Empty Hier à 22:07




Takes one mom to know one

ootd
Je souris et penche légèrement ma tête vers l'avant lorsqu'elle se présente à son tour. On se salue respectueusement puis l'écoute attentivement lorsqu'elle me donne de suppositions quant au comportement changeant de mon fils depuis quelques jours. J'en prends note et me dis que je vais devoir surveiller ça de plus près. Même si je suis très occupée et que mon fils passe le plus clair de son temps et de ses journées avec sa baby-sitter, je vais devoir m'occuper un peu plus de lui à mon tour. Je souris un peu plus, amusée, lorsqu'elle vient taquiner mon fils.

- C'est assez étrange, en fait... commençais-je à révéler avant de pincer légèrement ma lèvre inférieure. Je tiens ouvertement et fièrement tête à n'importe qui. Homme ou femme. Personne ne peut me faire plier. Mais lui... Je regarde mon fils avec tendresse et amour dans les yeux. Il arrive à me rendre faible. Je ris légèrement. J'ai trouvé mon maître.

Je souris doucement puis regarde l'heure qu'il est. Même si je peux dorénavant profiter de l'instant et m'apaiser grâce à l'intervention de cette super maman, je n'oublie pas que j'ai rendez-vous et que je ne peux le rater. Fort heureusement, j'ai encore un peu de temps devant moi. J'aimerais profiter encore un peu.

- Et votre fils... Comment s'appelle-t-il ?


@Nah Woori


12.03.2020 at
Shark Coffee Shop.
Being a mom
isn't easy.
© SIAL ; icon tumblr





Ma devise de la célébrité est le pouvoir.
Contenu sponsorisé
Mes petits secrets

Re: Takes one mom to know one feat. Go Tae Hee Takes one mom to know one feat. Go Tae Hee Empty

Rejoins les colibris !
Les Beolsae sont ouverts. Vous avez donc la possibilité de les rejoindre directement, sans passer par la case bizutage. Alors n'hésitez plus ! Ils seront ravis de vous accueillir dans leurs rangs !