Revenir en hautAller en bas



 
Nouveautés du mois
Venez vite voir les nouveautés du mois, par ici !
Chatbox du forum
N'hésitez pas à passer faire un tour sur la chatbox !
Plus on est de fous, plus on rit !
Les défis RP !
N'oubliez pas que vous pouvez gagner des points en
réussissant les défis RP ! Pour plus d'infos, c'est par ici !
Ils sont attendus
si seulement je pouvais t'aimer (saeren ♡ ) - Page 2 S43aQ9Pc_osi seulement je pouvais t'aimer (saeren ♡ ) - Page 2 S43aQ9Pc_osi seulement je pouvais t'aimer (saeren ♡ ) - Page 2 S43aQ9Pc_osi seulement je pouvais t'aimer (saeren ♡ ) - Page 2 S43aQ9Pc_o

 :: Défouloir :: La boîte à souvenirs :: Archive Rps
Aller à la page : Précédent  1, 2

si seulement je pouvais t'aimer (saeren ♡ )

Ahn Eren
Ahn Eren
❝ STAFF MODO ✯ DEMON SQUAD
Mes petits secrets

Re: si seulement je pouvais t'aimer (saeren ♡ ) si seulement je pouvais t'aimer (saeren ♡ ) - Page 2 Empty Ven 19 Juin - 0:18

“ risae & eren : si seulement je pouvais t'aimer .” & j'aurais pu rester assis dans l'herbe, aux bords de l'eau, à profiter de la jolie vue que m'offrait risae. mais même si j'en mourrais d'envie, je me suis vivement réveillé pour me concentrer sur l'instant présent et sur ses essais de ricochet. qui n'était pas forcément remplis de réussites, mais je la trouvais toute mignonne. je me suis finalement levé pour la rejoindre et me placer dans son dos. plaçant mes mains sur ses poignets pour la guider, je l'écoutais aussi attentivement dans sa proposition. comme mes lèvres étaient proches de son oreille, je chuchotais presque au creux de celle-ci lorsque je lui répondais. risae se justifiait sur la raison pour laquelle elle m'avait choisi pour lui donner un avis sur sa tenue et c'était, apparemment, parce que j'étais plus habitué aux caméras. ce qui n'était en soit pas un mensonge complet, mais je préférais penser qu'elle aimait bien mes goûts vestimentaires. ça flattait mon égo, comme elle pouvait le dire si bien. c'est à ce moment-là que, dans sa lancée, ma meilleure amie me partagea que ça lui ferait plaisir que je passe au dortoir des gris. évidemment, je ne m'appelle pas eren sans sous-entendre des petites choses. j'en ai donc profité que ma voix soit proche de son oreille pour lui chuchoter que oui, je pouvais passer à son dortoir quand elle le voulait. je ne sais pas vraiment ce qui m'arrive, mais cette ambiance réveille en moi des sentiments encore inconnus. la phrase que je venais de lui lancer était clairement connotative de situations ambiguës, mais c'était délibérément le but de mon intervention enjôleuse. et face à cette femme qui m'attire tant, mes mains sur ses petits poignets fins, mon regard faisant le yo-yo entre la direction dans laquelle elle devait lancer son ricochet et son cou qui m'appelait indéniablement, j'avais l'impression de devenir fou. l'espace d'une seconde ou même plus, j'ai envie que mes lèvres touchent la peau de sa nuque qui est là, qui m'attend, juste sous mes yeux. je n'ai qu'à franchir le pas, j'en ai de plus en plus envie mais mon cerveau m'intima gentiment de diriger son geste pour lancer son ricochet le mieux possible. oui, revenons à des actes plus sages. à quoi je pense bon sang.. j'ai envie de prendre une douche froide tout à coup. ça me remettrait les idées en place. trop de talent en moi. j'ai esquissé un sourire malicieux. son ricochet venait de réussir et elle avait l'air plutôt fière d'elle ce qui réchauffait légèrement mon coeur. par la suite, j'ai décidé d'en lancer un à mon tour, faisant mine de montrer les muscles de mon bras vaillamment. risae secoua la tête en me voyant faire, arquant un sourcil. j'ai affiché une mine boudeuse mais joueuse pendant une demie seconde à sa réponse mais bientôt, l'heure nous rattrapait. j'aurais aimé que l'on reste ensemble ici, même si j'avais envie de voir shin, ce n'était pas pareil. c'était loin d'être la même chose mais pedro et maru, en avaient eux aussi, décidé autrement. « il ne reste plus qu'à espérer qu'ils ne s'excitent pas trop à l'entente du ballon.. » j'ai observé pedro d'un oeil suspect, alors que celui-ci s'était assis à mes côtés, attendant patiemment que maru retrouve sa laisse. une fois prêts, nous nous sommes dirigés vers le terrain de basket qui était juste à côté des berges. entre temps, ma chemise avait eu le temps de sécher un peu, mais l'humidité restait présente. et les poils de nos compagnons... n'en parlons pas.

quand nous arrivons sur le terrain, nous apercevons la silhouette familière de notre meilleur ami, shin, qui attendait tranquillement sur les bancs, ses affaires posées au sol. un ballon dans une main, il était déjà prêt à jouer. shin nous remarqua à son tour et lança des grands signes de mains, auxquels je répondis par un éternel et franc sourire. risae lui rendit son signe de la main et le sourire qu'elle avait déjà en ma compagnie s'agrandit tout à coup. à cette vision, j'ai appuyé mon regard sur elle, une once de tristesse s'emparant de mon corps et de mes pensées. encore quelque chose de différent. qu'est-ce qu'il m'arrive aujourd'hui ? est-ce que j'aurais mangé quelque chose d'avarié au petit déjeuner ? je ne comprends pas. mais en entendant les paroles de risae envers shin, ma tristesse se dissipa au loin. j'étais prêt à répliquer que je voulais risae dans mon équipe quand shin me devança. ahhh, oui, évidemment. je me suis mordu la lèvre inférieure discrètement, me trouvant soudainement bien idiot d'avoir espéré quoique ce soit. je les ai rejoins sur le banc, posant mes affaires dans un gros vacarme. j'ai affiché une légère grimace devant ma non discrétion et mon visage s'est tourné vers risae quand elle me tira la langue, taquine. le patron ? comment ça le patron ? je ne suis pas d'accord. en fait, ça jouait avec mes nerfs, mais je ne comprenais toujours pas ce qu'il se passait. pendant deux secondes, mon visage s'est fermé mais me rappelant que nous allions passer une bonne journée, je me suis secoué intérieurement moi-même et ai esquissé un sourire narquois. « lui, le patron ? laisse-moi rire. » « yah, tu trouves un truc à redire ? » j'ai lâché un léger rire pendant que shin haussait innocemment les épaules. ouvrant mon sac rapidement, j'ai sorti mon maillot bleu, n°2 des thunders. puisque personne n'était dans les parages autre que nous et que je n'étais pas particulièrement pudique, j'ai commencé à déboutonner ma chemise et j'ai fini par l'enlever entièrement, pas le moins du monde dérangé. en me mettant torse-nu, j'ai observé un moment mon épaule gauche, encore marquée par une de mes embrouilles avec les gars. j'ai lâché un léger soupir. je n'aurais jamais dû baisser ma garde à ce point. je l'ai sous-estimé. attrapant finalement mon débardeur thunders d'une main, je l'ai enfilé rapidement, avant de me diriger vers shin pour lui voler le ballon de basket des mains, le faisant tournoyer en l'air du bout de mon doigt. « le patron ne se fait jamais piquer le ballon des mains aussi naïvement. » j'ai affiché un grand sourire moqueur en l'observant me poursuivre sur le terrain d'un air amusé. « tu feras moins le malin quand j'aurais dépassé le nombre de points du meilleur arrière des thunders. » j'ai éclaté de rire, et j'ai continué de dribbler, en marquant un premier panier. shin râla que j'avais commencé avant qu'il ne se prépare mais mes yeux étaient déjà ailleurs. pedro et maru s'étaient rassemblés autour de risae, assise sur le banc et mon regard embrassait la scène tendrement. shin me réveilla et me ramena à la réalité, ballon sous le bras, revenant vers le banc, bientôt suivit par mes propres pas. déjà transpirant, j'ai lancé un regard complice à risae avant de m'agenouiller auprès de pedro qui frottait sa tête contre ma main. « sois sage martinez. veilles bien sur risae, je te fais confiance. » et tac. tu as entendu le patron ? ça change de tes taquineries. « mais taquines la un max, il paraît qu'elle adore ça. surtout les miennes, d'ailleurs. » j'ai esquissé un petit sourire qui voulait tout dire en levant le menton vers risae avant de sentir le regard de shin sur nous. « fallait me dire si y avait rendez-vous à la piscine avant. vous faites des trucs en douce tous les deux. » manquant de m'étouffer à ses mots, je me suis raclé la gorge, observant le terrain qui était encore plus intéressant qu'il y a quelques minutes. les vêtements de risae devaient être humides à certains endroits et il suffisait de jeter un seul regard aux chiens pour comprendre. même s'il faisait un soleil radieux, les poils ne séchaient pas rapidement. encore une fois, je ne savais clairement plus où regarder. rien que l'idée d'aller à la piscine et de voir risae en maillot de bain, intérieurement, ça m'avait rendu fou ces dernières secondes. moi qui suis plutôt tactile avec mes proches, je me demande comment je réagirais. « nous n'avons pas été à la pi... scine. » avais-je répondu d'un air détaché (seulement en apparence). je sentais le regard de shin m'interroger curieusement. qu'est-ce qu'il a ? il agit étrangement, lui aussi.



 
code by solosands




‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾
i must have been through about a million girls. i'd love 'em then i'd leave 'em alone. i didn't care how much they cried, their tears left me cold as a stone. but then i fooled around and fell in love. free, on my own is the way I used to be. but since I met you, love's got a hold on me. yes it did. ☾☾
Yeo Risae
Yeo Risae
❝ STAFF MODO ✯ DEMON SQUAD
Mes petits secrets

Re: si seulement je pouvais t'aimer (saeren ♡ ) si seulement je pouvais t'aimer (saeren ♡ ) - Page 2 Empty Dim 5 Juil - 20:14

“ risae & eren : si seulement je pouvais t'aimer .” & comme si nous n'étions pas assez nombreux, nous nous dirigeons désormais vers le terrain de basket pour pouvoir rejoindre shin. je ne suis pas étonnée de le voir assis sur les bancs. très vite, je lui fais remarquer notre présence et le jeune homme nous accueille avec un fin sourire aussitôt. refermant le portail derrière nous, histoire que nos deux compères à quatre pattes ne se fassent pas la malle dés que nous avons le dos tourné, je ris légèrement quand shin accepte de faire de moi sa coéquipière. je ne sais pas si c'est la meilleure idée que j'ai pu avoir. si je voulais remporter la victoire, il aurait été plus simple de me mettre avec le joueur expérimenté qu'eren. toutefois, je ne pouvais pas voir shin souffrir de tous les côtés. je pourrais essayer de me liguer contre eren. il ne démérite pas et je pourrais lui donner un piètre coup de main... mais à mon avis, mon jeu ne sera pas à la hauteur de mes espérances, ni des siennes. je me dirige alors naturellement vers les bancs tandis que shin les avait quitté pour se mettre en place. je me décharge de mes quelques affaires tandis que les deux jeunes hommes se charrient. je lève les yeux au ciel, pourtant habituée à ce type d'intervention venant de leur part. c'est d'ailleurs pour cette raison que je ne rajoute pas mon grain de sel. je ne voudrais pas en rajouter une couche, et puis, je suis quelque peu interrompue par la séance de strip tease de mon cher eren. ce n'est pas la première fois que j'ai ce genre d'aperçu. c'est loin d'être désagréable mais bon, j'en ai vu plus d'un des hommes torses nus. il suffit d'aller à la plage pour ça ou de fréquenter des castings de mannequins, comme moi. je me retiens cependant de regarder, ayant crainte de m'aventurer dans des pensées plus ou moins sordides. ce n'est clairement pas le moment. et puis, de toute façon, maru vient à moi pour me réclamer des caresses. ne prêtant pas à leurs premiers échanges, je cherche une source d'occupation. j'avais pris quelques magazines et bouquins pour passer le temps. or, dés que je commence à me mettre en place pour ma lecture, mon chien trouve bon de me donner des coups de museau dans l'unique but d'avoir des caresses. ces mâles ont toujours besoin d'attention. il suffit que je fasse des papouilles à l'un, que l'autre me fait une crise de jalousie. heureusement, eren arrive à ma hauteur sous mon regard étonné. quoi ? ils prennent déjà une pause ? je sourcille et secoue naturellement la tête. " oui, il paraît seulement. " un sourire en coin se dessine sur mes lèvres, bien décidée à le provoquer pour une énième fois sauf que nous n'étions plus seuls. relevant le menton vers shin, je ne comprends pas vraiment sa réaction. et ? celle d'eren n'était pas mieux. je finis par échapper un léger rire. " je ne savais pas que les chiens étaient acceptés dans les piscines... " shin m'offre son plus beau rire forcé alors que je croise son regard pendant plusieurs secondes. il reprend contenance et surenchéris : " enfin bref. je remarque tout de même que tu t'es dégonflé, risae. c'est que je t'attends pour jouer avec moi. " c'est vrai qu'avec tout ça, j'avais préféré les laisser jouer tranquille. je vais ressembler à une véritable plaie. je me mets à râler: " aish... maintenant je suis obligée de te prouver le contraire ! mais ok ok, c'est d'accord. " je me lève, abandonnant eren pour rejoindre shin à quelques mètres de nous. " par contre, t'as intérêt d'être un bon coéquipier. si tu me lances une réflexion désagréable, crois-moi, tu vas finir trempé de la tête aux pieds. " j'argumente mes propos en brandissant mon poing avec un air faussement menaçant sur le visage. " mais nooon, risae tu me connais. jamais de la vie ! " dit-il, en faisant presque le joli coeur. pas vraiment convaincue, je souffle et lui donne un léger coup de coude. " bon, jouons avant que je ne change d'avis. " je ne suis pas vraiment en tenue pour jouer mais bon, vu mon niveau, je ne vois pas pourquoi je m'embêterais avec ce genre de détails. j'espère juste que je ne vais pas faire un trou dans mon jean. dans ce cas, je n'aurais plus que les poils de maru pour dissimuler cette petite ouverture, ce qui risque délicat quand on constate que le shiba a bien sûr les poils courts. dommage. jetant un coup d'oeil vers les chiens, ces derniers semblent vouloir chasser un papillon. le terrain étant fermé, nous ne craignons rien sauf s'ils décident de nous courir après. je ne voudrais pas les blesser mais nos chiens sont dressés. abandonnant ma dernière trace d'inquiétude, je me focalise sur le ballon que shin a entre les mains. ne me laissant même pas le temps de m'échauffer, celui-ci commence à lancer sa course. " aaaaatt- " je trotte légèrement pour lui laisser l'occasion de me faire une passe. dans un sens, shin n'a pas intérêt de la faire mais dans un autre sens, je n'ai pas envie de ressembler à un poteau. par chance, celui-ci semble lire dans mes pensées, ce qui me fait sourire. malheureusement pour moi, celui-ci disparaît aussitôt quand eren débarque devant moi, ni vu, ni connu. " yahh, mais c'est shin ton adversaire, ne viens pas m'embêter. " je verrais presque rouge. je me mets de dos à lui, ne voulant pas faire face directement à ce mur. " shin !!! je fais quoi !!! il va prendre le ballon avec ses tentacules ! "

 
code by solosands




style with attitude.
Nymphadora Tonks ☽ You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.
Ahn Eren
Ahn Eren
❝ STAFF MODO ✯ DEMON SQUAD
Mes petits secrets

Re: si seulement je pouvais t'aimer (saeren ♡ ) si seulement je pouvais t'aimer (saeren ♡ ) - Page 2 Empty Lun 27 Juil - 20:56

“ risae & eren : si seulement je pouvais t'aimer .” & je ne sais pas pourquoi je ressens ça. vouloir rester uniquement avec risae, passer encore un peu plus de temps avec elle. je n’ai aucune idée d’où ça vient mais c’est ce que je ressens depuis déjà quelques minutes. j’imagine que c’est sûrement parce que c’est ma meilleure amie et qu’on s’entend très bien. je n’ai pas le temps d’y réfléchir plus que nos pas nous avaient déjà mené sur le terrain de basket où shin nous attendait patiemment, assis sur un des bancs autour du tracé. risae referma le portail et shin nous salua avant que nous nous approchions de lui. evidemment, il ne perdit pas une minute pour proposer à la jolie mannequin de faire équipe avec lui. ce n’était clairement pas l’échange le plus plaisant au monde, et j’avais toujours du mal à comprendre pourquoi mes nerfs se tendaient tout à coup. je resté silencieux, avant d’être piqué par le surnom patron donné à shin par risae. j’ai esquissé un sourire narquois faisant mine de n’être pas touché le moins du monde. shin s’offusqua à ma remarque et j’ai laissé s’échapper un léger rire taquin. j’étais heureux de le voir, et notre relation avait toujours été ainsi, à se chercher h24. depuis le temps qu’on se connaissait, on pouvait se charrier jusqu’à ce que le soleil se couche et il nous arrivait parfois d’être dans notre bulle à deux, s’isolant des autres. toutefois, lorsque risae était présente, en général c’était plutôt une bulle qui grandissait et qui devenait une bulle à trois. je finis par me changer et enfiler mon débardeur des thunders, me mettant à l’aise pour bien jouer. mais intérieurement, je réfléchissais encore à ce qui m’avait piqué un peu plus tôt. pourquoi est-ce que je fais une fixette sur un truc si futile ? comme si je voulais m’imposer de manière enfantine, j’ai volé le ballon des mains à shin, le faisant tournoyer sur mon doigt fièrement, accentuant sur le surnom patron ironiquement. et nous voilà déjà parti pour un échauffement de terrain qui ne dura pas longtemps car très vite, le ballon se retrouva dans le panier d’un geste rapide de ma part. shin râla alors mais mon regard était déjà ailleurs. j’observais de manière tendre risae, assise sur le banc, qui interagissait avec maru et pedro et j’ai senti mon cœur rater un battement. encore une fois, le temps paru s’arrêter autour de moi et ce fut shin qui me réveilla lorsqu’il me dépassa et arriva dans mon champ de vision, ballon sous le bras, rejoignant le banc à nouveau. je l’ai suivi, m’accroupissant à la hauteur de pedro, lui assénant une douce caresse. risae ne perdit pas de temps pour réagir à ma taquinerie. oui, il paraît seulement. mes yeux brillants ont rejoint les siens mais l’espace de quelques secondes, j’avais oublié que nous n’étions plus seuls. nous n’étions plus seuls, et shin comptait bien nous le faire comprendre, même sans le vouloir vraiment. a sa remarque, je me suis raclé la gorge, sentant encore mon cœur battre. j’ai décidé d’observer le terrain que je trouvais soudainement très curieux. des choses en douce ? ce n’est pas vraiment ça en fait.. shin était au courant de notre petite promenade avec les chiens, mais quand on y réfléchit bien, la situation pouvait porter à confusion. et vu qu’il semble bien intéressé par risae.. mon regard a croisé celui de shin finalement, suspicieux. il réagit comme un mec.. jaloux ? bref je ne sais plus où me mettre. en plus l’idée de la piscine m’a fait imaginer risae en maillot de bain. génial, eren c’est ta meilleure amie, à quoi tu joues.. j’avais fini par répondre d’un air détaché, hésitant sur le mot piscine pendant que shin m’interrogeait curieusement du regard. il est vraiment étrange lui aussi. risae laissa échapper un petit rire suivit d’une remarque logique. evidemment que c’est compliqué d’amener son chien à la piscine.. je suis resté silencieux, me contentant de fixer toujours de la même manière mon meilleur ami. je le vois lâcher son plus gros rire forcé ce qui me fit hausser un sourcil discrètement. la situation me paraît étrange et je ne saurais dire qu’est-ce qu’il est en train de se passer exactement, mais j’ai comme une boule dans la gorge qui n’a pas l’air de vouloir s’échapper. shin parut reprendre contenance avant de faire remarquer à risae qu’il l’attendait toujours pour jouer. j’ai détourné mon regard de mes amis pour le poser sur pedro, perdu dans mes pensées. mes oreilles restaient tout de même l’affût de ce qui m’entouraient lorsque je sentis risae se lever du banc en râlant, suivant shin qui s’avançait déjà sur le terrain. pedro frotta sa petite tête contre ma main ce qui me fit esquisser un petit sourire, encore confus par la réaction de shin mais aussi la mienne. « amuses-toi bien avec maru, je reviens. »

je me suis relevé pour rejoindre mes amis, entendant simplement la fin de la phrase de risae. crois-moi, tu vas finir trempé de la tête aux pieds. je la vis brandir son poing en l’air pendant que je passais une main dans mes cheveux, m’éloignant un peu d’eux pour réfléchir tranquillement quelques secondes. je ne sais pas ce qui m’arrive. je me sens tellement.. étrange. et j’ai l’impression de ressentir une certaine concurrence avec shin, et ce n’est pas du sport. parfois c’est même de l’animosité qui s’empare de mon être envers lui, et je m’en veux comme c’est pas permis. qu’est-ce qu’il se passe bon sang ? je tourne à nouveau les yeux vers eux, pour ne remarquer qu’un seul geste de taquinerie, le coup de coude de risae donné à shin et quelque chose en moi me fait mal. je les vois rire ensemble et se charrier, et finalement je trouve que.. qu’ils vont bien ensemble. mais pourquoi est-ce que ça me prend autant la tête ? j’ai lâché un soupir, distrait soudainement par les deux chiens qui courraient gaiement après ce qui me semblait être un papillon. bien, y en a au moins qui s’amusent. et ça doit être une bonne journée pour tout le monde, alors faut que je me secoue et que j’arrête de me prendre la tête seul dans mon coin. shin doit sûrement être dans un mauvais jour et moi aussi. oui, c’est sûrement ça. j’ai secoué ma tête rapidement, comme pour me vider les esprits avant de m’approcher un peu plus de mes amis, concentré sur le ballon que tenait shin et qui venait d’arriver dans les mains de risae. elle était mignonne, à trottiner doucement pour se démarquer et faire en sorte que shin puisse lui faire une passe. j’aurais bien failli me laisser distraire par sa silhouette toute douce mais mon esprit joueur et compétiteur prit le dessus, comme à chaque fois. seul contre deux, c’était équitable dans mon cas. je suis arrivé rapidement devant risae, faisant disparaître shin de son champ de vision. j’étais bien décidé à reprendre le ballon qu’elle tenait et sa remarque me fit sourire de mon éternelle expression taquine. elle se mit tout à coup dos à moi, en criant à shin qu’elle ne savait pas quoi faire, que j’allais lui prendre le ballon avec mes.. tentacules. j’ai pouffé de rire avant de me pencher vers son oreille pour murmurer : « tant pis, tu n’avais qu’à te mettre avec le meilleur. toi aussi, tu es mon adversaire. » j’ai tapé sur le ballon qu’avait risae, le faisant rebondir au sol avant de l’attraper rapidement d’un drible et de m’éloigner vers le panier. shin se mit à me poursuivre vite (c’est qu’il court bien le bougre) s’offusquant une nouvelle fois sur mon action. « yah, y a eu contact là ! » je n’ai pas touché risae, j’étais juste très proche d’elle et vu que nous étions dos à lui, il a du mal voir. je lui ai échappé de manière vive avant de sauter jusqu’au panier, faisant disparaître le ballon à l’intérieur. ma main accrochée au panier, je me suis laissé retomber sur mes pieds agilement en souriant. « c’est ce que disent les mauvais perdants. » j’ai repris le ballon, le lançant à risae. « je viendrai t’embêter autant de fois si ça peut me permettre de marquer des points. » ai-je renchéri d’un grand sourire amusé à l'adresse de risae. mon regard croisa alors celui de shin et quelque chose se passa. pendant une seconde, j’ai cru déceler dans son regard ce que j’avais imaginé tout à l’heure, ce sentiment désagréable, la jalousie. il parut se reprendre aussi vite que tout à l’heure et observa risae, passant un bras autour de ses épaules, les yeux lumineux. a cette vue, mon cœur s’arrêta. « tu ne l’embêteras pas tant qu’elle est avec moi. » hein ? je les ai fixé du regard silencieux, ne sachant trop quoi répondre. le bras qu’il venait de passer autour d’elle, leur proximité, mes nerfs se tendaient à nouveau. tant qu’elle est avec moi. cette phrase résonnait dans mon crâne, elle ne me lâchait pas. sans le vouloir vraiment, je leur ai lancé un regard noir, paraissant adresser à shin des couteaux aiguisés. cette scène ne me plaît pas. je ne supporte pas ce que je vois. j’ai envie de les séparer. j’ai l’impression de devenir fou. pourquoi mon cœur recommence à battre si vite. est-ce que la jalousie que j’ai décelé dans le regard de shin.. est-ce qu’au final.. moi aussi je serais.. jaloux ? mais alors tout ça.. tout ça, ça voudrait dire que..


 
code by solosands




‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾
i must have been through about a million girls. i'd love 'em then i'd leave 'em alone. i didn't care how much they cried, their tears left me cold as a stone. but then i fooled around and fell in love. free, on my own is the way I used to be. but since I met you, love's got a hold on me. yes it did. ☾☾
Yeo Risae
Yeo Risae
❝ STAFF MODO ✯ DEMON SQUAD
Mes petits secrets

Re: si seulement je pouvais t'aimer (saeren ♡ ) si seulement je pouvais t'aimer (saeren ♡ ) - Page 2 Empty Lun 10 Aoû - 22:34

“ risae & eren : si seulement je pouvais t'aimer .” & la partie de basket vient de commencer et mon équipe rencontre sa première difficulté. eren ne nous rend pas la tâche facile mais cela ne me surprend pas. il a toujours pour habitude de se donner à cent pour cent quand il joue avec son meilleur ami. bien qu'il le taquine sur son niveau, les deux ne se sont jamais sous-estimés. j'imagine facilement qu'ils sont les premiers fans de l'autre, en dehors de cette compétition amicale qui règne sur ce terrain de sport. toutefois, je risque de désavantager shin. je ne suis pas une grande sportive, en tout cas, pour les jeux d'agilité, de ballon. ainsi, je suis déjà perdue quand je dois faire face au professionnel. ce match ne va pas durer longtemps si je n'essaye pas de donner mon maximum mais même avec toute la volonté du monde, il existe une grande différence de niveau entre eren et moi. d'ailleurs, il vaut mieux pour lui. dans le cas contraire, il serait obligé de mettre un terme à sa carrière, ce qui serait un véritable gâchis. espérant que shin vienne à ma rescousse, je ne fais malheureusement pas long feu devant les tentacules d'eren. si seulement j'avais toujours le ballon à ma possession, j'aurais pu lui jeter en pleine face. j'aurais pu me venger, lui qui se paye encore ma tronche. mon petit doigt me signale que je n'aurais pas du jouer avec eux mais shin m'aurait traité de dégonflée. décidément, aucun des deux est en mesure de me laisser tranquille. ce banc était parfait pour accueillir pour mon petit fessier. j'imagine qu'il est aussi confortable pour devenir un salon de lecture bas de gamme. je me tourne vers eren et shin qui s'affrontent dans un sprint et nous prenons finalement notre premier point. " pour un compétiteur comme toi, tu choisis quand même la solution de facilité. " les mains sur les hanches, je le regarde d'un air boudeur et retourne dans mon camp. je n'avais pas réellement avancé. désormais à la hauteur de shin, celui-ci s'approche de moi et glisse son bras derrière mes épaules. je suis loin d'être une naine vu la taille moyenne de la population sud-coréenne mais ces deux-là sont de véritables géants. mais, cette sensation de confort et de tendresse que je ressens au contact de mes amis, je le ne ressens pas spécialement à l'instant. en effet, pour une raison que j'ignore, je sens comme une certaine tension dans le corps de shin et ce n'est pas le regard lancé par eren qui peut me rassurer. relevant le menton, je regarde shin d'un air étonné. j'ai sûrement raté un épisode mais je n'ai pas non plus envie de mettre les pieds dans le plat. il s'est passé un truc et personne m'a informé ? si mes deux meilleurs amis se sont disputés, j'imagine que le beolsae aurait eu la présence d'esprit de m'en informer tout à l'heure... il n'avait pas l'air contrarié quand on parlait de lui tout à l'heure... il m'avait juste paru absent ? je fronce les sourcils et finis par vouloir détendre l'atmosphère. " heureusement que vous n'êtes pas aussi bavards quand vous jouez pour de vrai. " ma tentative se transforme en échec. personne ne s'amuse de ma remarque et je trouve que le temps commence à se faire long. au lieu de se remettre en place, j'ai l'impression qu'ils voulaient produire un western. " il se passe quelque chose les garçons ? " finis-je par demander, ne supportant pas cette ambiance des plus bizarres et qui sort surtout de nul part. " vous n'avez pas à vous inquiéter. je serais toujours là pour prouver que vous êtes toujours plus forts que moi. " je fais mine de retrousser mes manches. " on joue ? " je n'en reviens pas d'avoir dit ça mais se regarder dans les blancs des yeux... et pour tout dire, cela m'évitera de penser et de trop réfléchir au regard noir que m'a lancé eren.. j'étais visée, moi aussi ? ma précédente remarque l'avait vexé ? cela m'étonnerait beaucoup de sa part.

 
code by solosands




style with attitude.
Nymphadora Tonks ☽ You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.
Ahn Eren
Ahn Eren
❝ STAFF MODO ✯ DEMON SQUAD
Mes petits secrets

Re: si seulement je pouvais t'aimer (saeren ♡ ) si seulement je pouvais t'aimer (saeren ♡ ) - Page 2 Empty Ven 4 Sep - 1:11

“ risae & eren : si seulement je pouvais t'aimer .” & ce genre de journées, entouré de ceux que j’aime le plus avec ma sœur et ma bande, je voudrais qu’elles n’aient pas de fin. qu’elles ne se terminent jamais. et même si l’ambiance était devenue quelques peu étrange entre moi et shin, je comptais bien passer une bonne journée. je me suis donc repris, chassant mes idées noires et je me suis avancé vers mes amis. la partie de basket débuta mais très vite, risae perdit le ballon en rétorquant que je venais déjà l’embêter en appelant shin à la rescousse. elle est vraiment mignonne quand elle s’y met, même si elle ne s’en rend pas compte, moi je le vois. et si je me laisse trop déconcentrer, je vais perdre la main dans cette partie sportive, et ce n’est pas le but non plus. j’attrape rapidement le ballon des mains de ma meilleure amie, le faisant rebondir sur le sol, shin à ma poursuite. mon meilleur ami est plutôt bon à la course, mais quand on voit le niveau de ses entraînements cardio, ça se comprend. il faut dire que le baseball n’est pas un sport où tu peux te permettre d’avoir une vitesse normale. si on veut éviter un home run, il vaut mieux savoir courir vite. c’est pour ça qu’en sautant jusqu’au panier pour y rentrer le ballon, shin était à deux doigt de me rattraper alors qu’il s’était laissé surprendre par la panique de risae. même si au fond, je boudais un peu de savoir que risae s’était mise avec shin, en les regardant ensemble, je me disais que ce n’était.. pas plus mal. ils font vraiment la paire tous les deux. quoi ? mon regard se tourna vers risae. la solution de facilité.. j’ai pouffé de rire en la voyant bouder comme un enfant. elle a finit par faire trois pas en arrière pour retourner à sa place et je trouvais cette scène encore plus adorable. elle a une manière de se déplacer aussi légère qu’une plume et je la trouve élégante, gracieuse. je ne sais pas si c’est son côté mannequin mais j’aime bien cette manière à elle d’agir. j’ai cligné des yeux plusieurs fois, me rendant compte que j’étais encore une fois parti loin dans mes pensées. j’ai alors renchéri avec un grand sourire amusé que j’allais venir l’embêter autant de fois qu’il le faudrait, pour marquer le plus possible de paniers. mais c’est aussi, et surtout, parce que j’aime la taquiner tout le temps.

et c’est à ce moment-là que quelque chose dans l’air changea. shin paru m’observer avec soupçon pendant une à deux secondes avant de reprendre son visage souriant. j’ai haussé un sourcil interrogateur à son soudain changement d’expression qui ne me rendait pas à l’aise. si risae n’avait pas vu son regard, moi, je l’avais bien remarqué. qu’est-ce qu’il se trame au juste ? la suite ne me laissa pas de marbre. les battements de mon cœur s’arrêtèrent quand mes yeux noirs le virent passer un bras doucement autour des épaules de risae. tu ne l’embêteras pas tant qu’elle est avec moi. la connexion entre les fils nerveux de mon cerveau ne s’est pas faîte. il y a quelque chose que je ne comprends pas. quel est ce sentiment au juste ? pourquoi ça ne me plaît pas ? pourquoi est-ce que j’ai envie de les séparer ? je me suis mordu la lèvre. tant qu’elle est avec moi. ça continuait de résonner comme un marteau à l’intérieur de mon crâne. shin.. un silence se fit. un silence étrange pendant lequel risae tenta de changer l’ambiance. mais aucun de nous deux ne répondit. shin me toisait silencieusement aussi et je lui ai lancé un regard noir. qu’est-ce qu’il fabrique ? qu’est-ce que je fiche bon sang ? il se passe quelque chose les garçons ? une nouvelle fois, notre cadette se fit entendre mais sa question ne trouva pas de réponse. shin détourna ses yeux des miens qui paraissaient lancer des éclairs tout autour de nous. il observa risae retrousser ses manches pendant que mon envie omniprésente de les séparer était toujours présente. eren, calmes-toi, qu’est-ce qu’il t’arrive… en vérité, je commençais à comprendre. et ça me donnait la nausée. ce que j’avais cru déceler dans le regard de mon meilleur ami, c’était ce que je ressentais actuellement. de la pure et simple jalousie. on joue ? je fixais toujours shin et risae d’un regard froid avant de finir par détourner le regard à la question de la jeune mannequin. je n’y crois pas. je ne veux pas y croire. c’est une blague. « yes, on joue désolé risae. dis, tu trouves vraiment pas qu’il y a eu contact ? » non. j’y crois vraiment pas. « je t’ai dit qu’il n’y a rien eu. je ne l’ai pas touché. » ai-je lancé d'une voix grave et sèche. ça me gave. j’ai les nerfs tendus un max et si je ne m’éloigne pas un peu, je vais exploser. je me dirige vers le banc où sont posés nos affaires sans rien dire. « tu abandonnes déjà eren ? » « non, je reviens. je vais boire de l’eau. » j’ai attrapé ma bouteille d’eau à la volée et j’en ai bu un peu, m’en versant une bonne partie sur mes cheveux, histoire de me réveiller. maru trottinait pas très loin, intéressé par des fleurs pendant que pedro avait accouru vers moi, apparemment content que je revienne vers le banc. je sais ce qu’il se passe. la jalousie, les regards, tout ça, j’ai compris. j’ai tout compris. et ça me met les nerfs tellement à vif que j’ai envie de taper un footing pour me défouler. si je joue avec eux, c’est pour m’amuser et pas pour me prendre la tête. pourquoi a-t-il fallu que je découvre tout ça maintenant ? j’ai refermé ma bouteille, la balançant avec haine dans l’herbe plus loin. j’ai lâché un profond soupir de frustration pendant que j’entendais shin discuter avec risae sur le terrain. mes yeux se tournèrent vers eux. je sais ce que je ressens. pourquoi les choses tournent-elles ainsi ? je ne pouvais pas simplement rester dans l’amical, non.. j’ai enfin trouvé la réponse à mes questions. il m’a fallu du temps, mais j’ai compris. j’ai compris que ce que j’ai ressenti ce soir de juin 2017, ce n’était pas anodin. passant une main dans mes cheveux trempés, je suis revenu lentement vers eux, prêt à continuer la partie. mon regard s’est d’abord tourné vers shin qui riait de bon cœur, apparemment plus détendu. lui, il l’aime. ça se voit, il a les yeux qui brillent quand il la regarde. je me sens diablement con de ne pas l’avoir remarqué plus tôt. c’est clair comme de l’eau de roche. ses attentions, ses regards, tout. a cette soirée, je pensais simplement qu’il avait un léger crush sur elle, comme il avait déjà eu avec d’autres nanas. mais en fait, c’est bien plus que ça. je me rapprochais peu à peu et mon regard se détourna sur risae, aussi belle que la première fois que mes yeux se sont posés sur elle. c’est bien plus que ça. néanmoins, il y a un problème. le problème..

je les avais rejoints affichant un sourire, en apparence, détendu. « on continue ce qu’on a commencé ? promis, je ne sors pas mes tentacules cette fois. » j’observe risae avec un doux regard, ce qui contraste beaucoup avec les yeux glaçants que j’avais montré quelques minutes auparavant.

le problème.. le problème c’est que moi aussi, je l’aime. je suis tombé amoureux d’elle dès le premier jour où l’on s’est rencontrés, à cette soirée. je viens tout juste de me rendre compte que je suis dans un putain de triangle amoureux avec mon meilleur ami et ma meilleure amie. et que je vais devoir tout faire pour oublier mes sentiments.


 
code by solosands




‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾
i must have been through about a million girls. i'd love 'em then i'd leave 'em alone. i didn't care how much they cried, their tears left me cold as a stone. but then i fooled around and fell in love. free, on my own is the way I used to be. but since I met you, love's got a hold on me. yes it did. ☾☾
Yeo Risae
Yeo Risae
❝ STAFF MODO ✯ DEMON SQUAD
Mes petits secrets

Re: si seulement je pouvais t'aimer (saeren ♡ ) si seulement je pouvais t'aimer (saeren ♡ ) - Page 2 Empty Dim 13 Sep - 16:26

“ risae & eren : si seulement je pouvais t'aimer .” & d'habitude, quand je les regarde depuis les gradins, je les vois jouer, le sourire aux lèvres. selon le sport du jour, l'un râle plus que l'autre mais c'est toujours un plaisir de les observer s'amuser ensemble. leur amitié semble si importante à leurs yeux, que parfois, il m'arrive d'être jalouse de les voir entretenir un lien si fort, si important. je me rappelle toujours nos premières sorties à trois, comme si je m’immisçais dans un monde inconnu. j'ai eu des amis, des personnes dont j'ai été plus proche mais je n'étais pas sûre d'avoir déjà eu une relation aussi puissante. les deux sont très complices. au début, je me considérais comme une intrus mais le temps passant, les deux hommes ont toujours su me guider et m'intégrer. ils possèdent une aura chaleureuse, une aura de confiance dans laquelle je me sens bien, que je ne saurais quitter non plus. c'est peut-être pour cette raison que mon échine se met à trembler un instant. c'est la première fois que je ressens une telle chose en leur présence. je ne saurais l'expliquer, et personne ne semble vouloir le faire non plus. posant la question, je n'aime pas spécialement les secrets. malheureusement, je ne pourrais pas obtenir ma réponse. s'il m'arrive parfois de jouer de mon âge ou de mon genre pour atteindre mes objectifs, je ne tiens pas à appliquer cette règle en ce moment-même. c'est tellement rare de les voir se disputer. leurs petites taquineries, leurs petits excès de testostérones avaient tendance à m'amuser plus que le reste. rejoint par shin rapidement, le regard que me jette eren me heurte, me chamboule mais pas comme lors de notre rencontre. je n'étais pas sûre d'avoir fait quelque chose de mal mais comment pourrais-je m'excuser si je ne comprends pas ce qui se passe ? j'ai envie de souffler comme j'ai envie de reprendre le cours du jeu. pour être honnête, c'est l'une des premières fois que je décide de suer en leur compagnie. si j'avais su que ma présence de pauvre looseuse pourrait les contrarier, je serais restée en compagnie de mes deux toutous préférés. mais hormis avoir aucun talent en basket, je ne pense pas avoir commis d'impair.

une mouche passa, une deuxième. comprenant que le silence risque de durer plus longtemps que prévu, je finis par briser une nouvelle fois celui-ci. s'ils ne sont pas prêts à s'exprimer, autant reprendre là où nous nous sommes arrêtés. à l'entente de la question de shin, je manque de lever les yeux au ciel. est-ce que la supposée faute d'eren les agace autant ? dans tous les cas, j'aurais clairement perdu le ballon. mon instinct me dit que je n'ai pas intérêt de lui répondre. et puis, d'un autre côté, j'ai envie de leur faire payer gentiment : une réponse pour une autre réponse. ça serait un bon deal, n'est-ce pas ? " qu'est-ce que ça change ? on aurait perdu le point dans tous les cas. ce n'est qu'un jeu. " tant qu'on ne me demande pas de miser de l'argent, je me moque royalement de perdre. " mais ne t'inquiète pas. je vais faire mon maximum. " shin finit par s'excuser à mon attention mais je sens encore cette hostilité entre les deux jeunes hommes. ils sont de mauvaise humeur, je ne peux rien faire de plus. finalement, nos petits bousculades au bord de l'eau me manquent.. j'observe eren du coin de l'oeil, qui a trouvé bon de se prendre une nouvelle douche froide. " je sais bien riri. et moi, je compte bien t'impressionner. " je gratifie shin d'un sourire, abandonnant la jolie vue offerte par mon meilleur ami. " commence par jouer au lieu de râler, dans ce cas. promis ? " il se met à rire et ça me soulage quelques instants. ce sentiment se multiplie quand eren semble aborder un sourire plus détendu. sûrement un coup de chaud alors ? " non. cette fois-ci, on va renverser la tendance. je ne te dirai pas mon secret mais .. " un sourire arrogant prend possession de mes lèvres. je vais devenir à mon tour la femme élastique. je n'aurais même pas besoin de courir ! " bref trêves de bavardage les filles. on joue ! " je donne un léger coup de coude dans le ventre de shin. " fais l'engagement. " me plaçant derrière, je regarde shin et eren se faire face, le ballon dans les mains de mon coéquipier. qui gagnera le duel ?

 
code by solosands




style with attitude.
Nymphadora Tonks ☽ You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.
Contenu sponsorisé
Mes petits secrets

Re: si seulement je pouvais t'aimer (saeren ♡ ) si seulement je pouvais t'aimer (saeren ♡ ) - Page 2 Empty
Aller à la page : Précédent  1, 2

BIENVENUE À L'AUTOMNE !

Bon mois d'octobre à tous ❤
L'automne est arrivé et il a apporté le froid avec lui. On suppose que vous avez sorti les plaids polaires et les écharpes en grosse laine pour faire face à la situation~ (et peut-être aussi les imperméables). On espère que vous allez survivre à ce brusque changement de saison sans tomber malade ! Bon courage à tous ♡