Revenir en hautAller en bas



 
Nouveautés du mois
Venez vite voir les nouveautés du mois, par ici !
Chatbox du forum
N'hésitez pas à passer faire un tour sur la chatbox !
Plus on est de fous, plus on rit !
Avis aux nouveaux venus !
Ce mois-ci, c'est portes ouvertes chez les Beolsae.
N'hésitez donc pas à les rejoindre, si vous le souhaitez !
Les défis RP !
N'oubliez pas que vous pouvez gagner des points en
réussissant les défis RP ! Pour plus d'infos, c'est par ici !
Ils sont attendus
[♥8] Take my hand - Ye Won O1je[♥8] Take my hand - Ye Won O1je[♥8] Take my hand - Ye Won O1je[♥8] Take my hand - Ye Won O1je
-29%
Le deal à ne pas rater :
Maillot Nike NBA Swingman – Stephen Curry Warriors Icon Edition
64 € 90 €
Voir le deal

 :: Défouloir :: La boîte à souvenirs :: Archive Rps
Aller à la page : 1, 2  Suivant

[♥8] Take my hand - Ye Won

Seo Il Kyang
Seo Il Kyang
❝ MISTER SHAKE ★ 2020
Mes petits secrets

[♥8] Take my hand - Ye Won [♥8] Take my hand - Ye Won Empty Sam 2 Mai - 20:55
« Il Kyang… nous voulions te dire merci pour cette lettre. Nous savons que ces dernières années n’ont pas été facile. » je les observe, encore apeuré. Nerveux, j’ose à peine parler. Je crois que c’est mieux si c’est eux qui le font. Mon père est un plus dur, un peu plus renfermé. Ma mère plus souriante, presque soulagée. J’aimerais leur dire que je suis désolé, mais je ne sais pas comment le faire. « Nous ne comprenons pas ce qui t’es arrivé… » Il s’empresse de le dire, comme si pour lui il serait incapable de passer au-dessus. Je ne leur ai jamais demandé d’oublier. Je voulais juste qu’ils sachent que je n’avais pas voulu ça. Ils sont prêts peut-être à en discuter, à ce que je leur dise que tout ça n’était que des erreurs. « Tu as l’air différent. » dit ma mère en me regardant avec un sourire aux lèvres. Croit-elle que je suis quelqu’un de bien ? J’aimerais tellement les rendre fier. Mais j’ai encore trop de choses à leur annoncer. « Je… je dois vous dire quelque chose. » j’aurais pu m’en cacher. Me contenter d’une discussion sur cette lettre. Mais je dois les affronter. « J’ai… j’ai signé dans une agence. Avec Kitae. » Une bonne nouvelle, je le crois. Ils se regardent, cherchent une réponse. « Mais je n’abandonne pas les études. Je vais finir mon diplôme comme je vous l’ai promis. » Cette fois mon père sourit. « C’est bien ! C’est une décision responsable. » Ce n’est pas qu’ils n’ont jamais cru en moi. Ils ont peur c’est tout. Peur que la musique ne fasse de moi quelqu’un de mauvais, comme c’est arrivé. Pour mon père il est évident que la musique m’a conduit à ces décisions bancales. Que si j’avais été un gosse normal, je n’aurais jamais touché à la drogue. « Nous sommes… heureux pour toi Il Kyang. » il faut qu’on apprenne à se ré-apprivoiser. J’aimerais leur dire que je n’ai que ça. Mais il y a autre chose. Et je sais, qu’ils ne sont pas prêts à l’entendre. « Avant de parler de tout ça, je dois encore vous annoncer quelque chose. » et je sais que tout va déraper. Je sais que j’aurais pu peut-être avoir une vraie discussion avec eux. « J’ai rencontré une fille à l’université… » je ne sais pas quels mots employés. Ils froncent les sourcils, l’air inquiet « Elle est enceinte. » je me suis presque empressé de le dire. Il faut que ça sorte de toute façon. Mon père se redresse « Vous êtes ensembles ? » « Non. » « Mais tu l’aimes ? » « Non. » Son visage change, son regard s’assombri. Ma mère n’ose pas parler, quant à lui il se lève, se plante devant moi. « Je vais assumer cet enfant. » « Mais bien sûr que tu vas l’assumer Il Kyang. Parce-que tu n’as pas le choix. Qu’est-ce que tu crois ? Que tu peux faire ta vie pendant que ce gosse aura besoin d’un père ? » Son ton est dur, son attitude menaçante. Je me sens petit, ridicule face à lui. « Il Kyang, tu me déçois ! Tu étais à ça, à ça de me rendre fier aujourd’hui et comme toujours tu n’en fais qu’à ta tête. Tu n’es qu’un gamin capricieux. On aurait dû être plus ferme avec toi. Tu n’aurais peut-être pas fait autant de mauvais choix. » Et je prends, sans rien dire. La tête baissée. Je me sens ridicule, j’ai mal, mais je n’ose rien dire. « Regarde-moi quand je te parle ! Je pensais que tu étais devenu un homme Il Kyang. En lisant ta lettre, j’ai cru que tu étais devenu quelqu’un de bien. Mais regarde ce que tu fais. » je l’observe, les lèvres pincées. Je me sens prit au piège tout à coup. Il s’agace, me regarde comme jamais il ne m’a regardé « Depuis que tu es ado, tu ne fais que des problèmes. Je regrette tellement qu’on t’es choisis Il Kyang. » Les mots sont durs. C’est une bombe qui vient d’exploser ce qui me restait de cœur. Il me regarde avec cette déception dans les yeux, la même qu’ils avaient eu ce soir-là. Mais elle est pire peut-être… il me tourne le dos, claque les portes tandis que ma mère me regarde presque désolée. Il l’a dit, il regrette de m’avoir choisis… je suis perdu… tellement triste… les secondes s’écoulent doucement, si lentement qu’elles me font l’effet d’une lame de rasoir. Mon regard devient flou « Il Kyang je… » « C’est bon, laisse tomber ! » Et je me lève brusquement, essuie une larme qui coule déjà sur mes joues avant de foncer vers les escaliers « Je vais récupérer ce que j’ai besoin et vous me verrez plus. » Elle se lève, esquisse un geste vers moi, mais c’est trop tard. Je m’enfuis dans ma chambre, claque ma porte épuisé et anéanti. J’ai envie de pleurer, de craquer mais la colère m’en empêche. Je jette mes affaires, des vieux trucs que je voulais prendre avec moi. C’était une mauvaise idée de venir ici, j’attrape mon téléphone pour demander à Kitae de venir me chercher, mais c’est le prénom de Ye Won que je vois s’afficher. Peut-être parce-que je lui avais dit que j’allais leur parler aujourd’hui. Des nouvelles… une réponse à lui dire « Mal. » ça s’est très mal passé. J’ai envie de tout plaquer.

Kim Ye Won
Kim Ye Won
❝ REGULAR ☙ MEMBER
Mes petits secrets

Re: [♥8] Take my hand - Ye Won [♥8] Take my hand - Ye Won Empty Sam 2 Mai - 22:47
Les choses avancent lentement pour Ye Won, elle arrive parfois à le sentir. Bien sûr, il y a toujours plus de bas que de hauts, mais elle essaie, tente de nouvelles choses. Poussée par Min Young, principalement, elle tente de sortir la tête de l’eau. Trouver d’autres occupations, d’autres moyens de passer à autre chose. Elle a beau peu à peu foncer à nouveau tête baissée dans la crimson, elle ne sort plus vraiment, passe le plus clair de son temps enfermée dans sa chambre, à l’abri des regards. Elle laisse les jours passer en se disant que ses sentiments arriveront à s’estomper, mais elle n’y croit pas. Aujourd’hui encore, elle n’a pas quitté la chambre, alors que le printemps commence à s’installer lentement sur la capitale. C’est pourtant la saison qu’elle préfère, alors qu’elle peut observer les arbres fleurir à nouveau, les gens semblant plus heureux. Mais elle est loin de l’être, d’être capable de le faire croire, comme elle l’a fait ces dernières années. Alors elle préfère se cacher, attendre que la saison passe. Une pilule qu’elle a fait glisser entre ses lèvres il y a quelques heures déjà, elle garde la tête baissée sur ce carnet devant elle. Des crayons, des feutres partout autour d’elle, elle se concentre sur un croquis, des tenues qu’elle a longtemps imaginé, mais qu’elle n’a jamais osé mettre sur papier. Depuis son retour des Etats-Unis, Min Young la pousse à participer à un de ces concours de stylisme, mais elle a toujours jugé qu’elle n’était pas assez douée pour ça, et c’est surtout pire maintenant. Mais comme à chaque fois, il n’a pas lâché l’affaire, allant même jusqu’à l’inscrire contre son gré à l’un d’entre eux. Et maintenant, elle se doit d’y participer, quoi qu’elle en dise. Elle se rend compte surtout que de plonger dans un monde qui lui plait fait passer le temps plus vite, lui permet quelque part d’oublier tout ce qui l’entoure. Et pendant quelques heures, c’est ce qu’il se passe, trop concentrée sur ce qu’elle dessine. La crimson l’aide à se focaliser uniquement là dessus, elle le sait, pourtant au bout d’un moment, elle finit par relever la tête, observer son téléphone. Elle se souvient qu’Il Kyang allait voir ses parents, allait supporter une nouvelle épreuve aujourd’hui. Et qu’importe ce qu’elle ferait pour ne pas y penser, ça revient à son esprit, alors qu’elle se décide trop rapidement à lui envoyer un message. Si elle y réfléchit trop longtemps, elle ne le ferait jamais, alors elle s’empresse simplement de taper quelques mots, se pinçant les lèvres avant de retourner travailler sur son croquis. Mais la réponse ne tarde pas à arriver, alors qu’elle se redresse, sent son coeur se serrer dans sa poitrine à cette idée. Un seul mot pour faire basculer le cours de la journée. Abandonnant son carnet, elle se relève rapidement, enfile un pull et des chaussures avant de quitter brusquement le dortoir. Encore une fois, elle ne réfléchit à rien, nerveuse, cette tristesse qui reste ancrée au fond d’elle et qui continue de prendre de la place. Plus encore en sachant qu’il ne va pas bien. Ce n’est qu’une fois qu’elle se retrouve devant la maison des parents d’Il Kyang qu’elle se rend compte. Qu’elle analyse enfin la situation, et comprend qu’il ne voudrait certainement pas la voir. Pas elle, pas avec ce qu’ils sont en train de traverser. Elle passe une main sur son visage, tourne en rond un instant, et se dit finalement que ce n’est pas une bonne idée d’être là. Un court instant, elle se sent terriblement stupide d’accourir vers lui comme ça, alors qu’ils doivent s’éloigner une bonne fois pour toute. Mais lorsqu’elle se décide à partir, elle entend cette porte claquer, voit déjà la silhouette d’Il Kyang devant elle. Et elle n’ose plus bouger, pendant de longues secondes. Elle ne peut plus revenir en arrière, disparaitre comme si elle n’était jamais venue pour le retrouver. « Il Kyang… ? » murmure-t-elle à peine. Et elle voit rapidement à son regard que ce qu’il vient de se passer dans cette maison n’a pas été facile, loin de là. « Je… J’suis désolée. J’aurais sûrement pas du venir, t’as certainement besoin d’être seul… » Ses joues qu’elle mordille nerveusement, ses doigts avec lesquels elle joue pour masquer un tant soit peu sa gêne. Elle n’aurait pas du se précipiter comme elle l’a fait, et le regrette déjà.


tes rêves imaginaires
☾☾☾ AND I’D CHOOSE YOU; IN A HUNDRED LIFETIMES, IN A HUNDRED WORLDS, IN ANY VERSION OF REALITY, I’D FIND YOU AND I’D CHOOSE YOU.
Seo Il Kyang
Seo Il Kyang
❝ MISTER SHAKE ★ 2020
Mes petits secrets

Re: [♥8] Take my hand - Ye Won [♥8] Take my hand - Ye Won Empty Dim 3 Mai - 7:46
J’observe toutes ces affaires, ces vieux souvenirs que je veux emmener avec moi. Il faut que je tourne la page sur eux aussi on dirait. J’ai été bête ! Stupide de croire qu’ils pourraient comprendre et me pardonner. Mon père regrette… parce qu’ils m’ont choisis, parce qu’ils pensaient que je serais leur fils. Je renifle comme un gosse qu’on vient de mettre au sol, les mains tremblantes, je ne sais pas ce que je fais encore ici. Personne n’est monté pour me retrouver. J’entends leurs voix s’élever au salon et je suis incapable de dire de quoi ils parlent. De moi surement… de leur déception. Du fait que je ne sois pas le fils qu’ils attendaient. J’ai mal… c’est pire que ce que j’avais imaginé je crois. Mais je n’ai pas envie de sombrer, pas encore une fois. Alors je m’accroche à ce que je trouve. Tente de focaliser mon esprit sur des objets. Ces vinyles que j’adore, ces musiques qui me sauveront surement encore une fois. J’ai presque envie de tout prendre pour ne plus jamais revenir. Je pose un sac, y glisse tout ce qui me parait être un remède à mes maux. Mais dans ma tête c’est un enfer. Des paroles qui résonnent ces regards encore. Je ne sais plus quoi faire… je suis démuni. Incapable de pouvoir garder la tête haute. Je me déteste ! Putain si ils savaient comme je me hais. Alors dans un geste désespéré, j’envoie valser toutes ces choses qui me barrent la route. Celles qui me font mal, qui me rappelle cette adolescence heureuse. Je n’ai plus la force de rester ici. Je prends juste ce sac, et pars, dévale les escaliers en trombe. « Il Kyang attends ! » ma mère, la seule qui voudra encore me retenir surement. Mais c’est trop tard ! Je claque violemment la porte, le cœur battant, les larmes au bord des yeux. J’ai peur de me retrouver seul et sur cette idée, je la vois là…. Devant moi. Son regard, ancré dans le mien. Comme un mirage, une lueur d’espoir dans ce ciel si sombre. « Ye Won… » Je l’ai murmuré, à peine audible, comme pour me rendre compte que je ne rêve pas. Mais elle est bien là, face à moi. Elle veut s’enfuir, encore une fois mais je me précipite « Non reste. » s’il te plait. Ne pars pas encore… ça ferait trop pour moi aujourd’hui. Dieu que je la trouve belle, malgré son air épuisé… je m’en veux de ne pas être capable de l’ignorer. Mais elle est venue pour moi ? Parce-que je lui ai dit que ça n’allait pas ? Je déglutis, essuies mon visage maladroitement pour ne pas lui montrer que j’ai pleuré comme un enfant. « Je n’ai pas vraiment envie d’être seul… » Si ça peut la rassurer. Je m’avance vers elle, lui adresse un sourire presque maladroit. Je ne sais pas quoi faire, alors je resserre ma prise sur mon sac pour m’empêcher de la toucher. De la prendre dans mes bras… « Tu es venu pour moi ? » lui demander est idiot, mais je ne sais pas. J’ai du mal à croire qu’elle puisse faire ça. Je lui ai fait tellement de mal pourquoi veut-elle m’aider ? J’y pense, puis me dit qu’au final je m’en fous. Même si c’est un hasard. « Je suis content que tu sois là. » et j’avance un peu plus, sans regarder derrière moi. Je n’ai pas envie de rester ici, alors « On marche ensembles ? » je ne veux pas parler ici, pas devant cette maison. J’ai trop peur qu’ils sortent. Me crient encore dessus… je suis un môme qui prend la fuite. J’en ai conscience mais je ne suis pas si prêt que ça. Je tente juste de garder la tête sur les épaules pour ne pas sombrer… J’ai besoin de marcher, de m’aérer l’esprit. Ne plus penser à tout ça… « Je ne veux pas les croiser si ils sortent. » je préfère être franc. Je n’ai pas besoin de lui mentir. Elle le sait, j’ai passé un sale moment à l’intérieur. J’avance déjà sur le trottoir, regarde devant moi comme pour me convaincre que je dois encore continuer. Aller de l’avant… mais c’est difficile. Je m’en suis pris encore plein la figure. Mon père n’a même pas cherché à savoir, mais est-ce que je peux lui en vouloir. Après tout, je sais que pour lui la famille c’est important. Je sais qu’il avait de vrai espoir en moi… et je repense à ses mots. A cette fierté qu’il aurait pu ressentir… et cette honte qu’il a de m’avoir. « C’était pire que ce que je pensais… » Je lâche ça, sans filtre. Presque pour m’en rendre compte aussi. Assimiler ses mots. Je me tourne vers elle, sourit malgré tout « J’aurais dut m’en douter. ». Je veux garder cet air faussement désabusé, me convaincre que ce n’est pas si terrible au fond. Parce-que je sais qu’elle aussi à ses propres démons à vaincre. M’en voudra-t-elle, d’essayer de la préserver ? Je fais ça pour elle, je n’ai pas envie de craquer.

Kim Ye Won
Kim Ye Won
❝ REGULAR ☙ MEMBER
Mes petits secrets

Re: [♥8] Take my hand - Ye Won [♥8] Take my hand - Ye Won Empty Dim 3 Mai - 10:08
Pendant un instant, elle s’en veut elle-même d’être là. D’être assez faible pour le retrouver quand elle sait que rien ne va. Mais c’est plus fort qu’elle, elle n’arrive pas à le combattre. Elle est fatiguée de se battre et baisse les armes, accourt vers lui quand elle le sait blessé. Mais ce n’est plus son rôle, ce n’est plus ses bras à elle qu’il doit retrouver désormais. Il a d’autres personnes autour de lui qui sauront bien mieux l’aider qu’elle, elle en est persuadée. Mais de le voir là, en face d’elle, elle ne trouve pas le courage de s’enfuir. Son coeur qui tambourine lorsqu’elle l’entend lui dire de rester. Comment pourrait-elle faire pour refuser ? Elle en est simplement incapable. Et elle a beau continuer de détester tous les actes qu’il a pu commettre, elle continue encore de l’aimer, de vouloir le savoir heureux. Elle ne devrait pas être là, elle le sent au fond de ses entrailles. Une torture de plus qu’elle s’inflige alors qu’à le voir ainsi, elle voudrait simplement pouvoir le prendre dans ses bras. « Oui… » murmure-t-elle à sa question. Bien sûr qu’elle est venue pour lui. Encore une fois leurs chemins se croisent et elle n’a rien fait pour l’empêcher, au contraire. D’elle-même, elle est venue le retrouver sans même penser aux conséquences que cela pourrait avoir sur l’un ou sur l’autre. A simplement suivre ses besoins, elle continue de penser qu’elle fait des mauvais choix, et s’y perd lentement. « Je te suis. » avait-elle simplement ajouté, se mettant déjà à marcher dans la même direction que lui. Et même si elle avait du mal à croire qu’il puisse être content de la voir, ses mots l’apaisent un tant soit peu. Elle appréhende les prochaines minutes mais ne dit rien. Elle sait que si elle est là, ce n’est pas pour s’apitoyer sur son sort une fois de plus. Non, la seule chose qui l’a poussée à être là à cet instant précis est de savoir qu’il vient de traverser un moment difficile. Peut-être veut-elle simplement s’assurer que rien de pire n’arrivera ensuite. « C’était à ce point ? » ose-t-elle finalement demander, alors que son regard se relève vers lui. Elle voit bien que sous ses airs désabusé, Il Kyang est bien plus mal qu’il ne le prétend. Elle le connait que trop bien, elle sait comment il peut se montrer parfois. Surtout ces derniers jours, alors qu’ils arrivent enfin à discuter plus calmement, qu’ils arrivent à échanger sans avoir à crier. Elle attend de tourner dans une rue, que cette maison soit loin de leur vue pour attraper son poignet délicatement, faire en sorte qu’il se tourne face à elle. Un contact qu’elle ne devrait pas avoir, elle le sait alors qu’elle s’empresse de fourrer ses mains dans ses poches, baissant la tête. « J’suis désolée… Je … Je sais pas ce qu’il s’est passé, et j’te forcerais pas à m’en parler mais… » Elle plonge son regard dans le sien, hésitante. Ses lèvres se pincent alors qu’elle cherche le courage de lui dire ce qu’elle pense vraiment. « T’es pas obligé de faire semblant avec moi. J’vois bien que ça te touche. Et j’suis désolée parce que je me doute que ce que je t’ai dit la dernière fois t’as sûrement poussé à aller les voir. Et c’était peut-être pas une bonne idée, je sais pas… » Elle en est certaine, mais n’en dit rien. Voilà qu’en plus de ses gestes, elle regrette les paroles qu’elle peut avoir à son égard. Si elle sait que ces échanges l’ont aidé, il fallait qu’elle pense que ça puisse être différent pour d’autres. Baissant ses yeux vers le sol, elle se remet alors en route, ne s’attend pas vraiment à une réponse, à savoir exactement ce qu’il s’est passé dans cette demeure. Elle veut juste qu’il sache qu’elle n’a pas forcément su mesurer l’impact de ses mots, ce soir-là sur le toit. Mais surtout, qu’elle ne voulait pas qu’il sombre une nouvelle fois, plus encore en sachant qu’elle pourrait avoir sa part de responsabilités.


tes rêves imaginaires
☾☾☾ AND I’D CHOOSE YOU; IN A HUNDRED LIFETIMES, IN A HUNDRED WORLDS, IN ANY VERSION OF REALITY, I’D FIND YOU AND I’D CHOOSE YOU.
Seo Il Kyang
Seo Il Kyang
❝ MISTER SHAKE ★ 2020
Mes petits secrets

Re: [♥8] Take my hand - Ye Won [♥8] Take my hand - Ye Won Empty Lun 4 Mai - 8:15
Je n’ose pas vraiment lui répondre. C’était même pire que ça Ye Won… ils regrettent de m’avoir choisi comme fils. Ils auraient voulu prendre quelqu’un d’autre. C’est comme si ils balayaient toutes ces années. Comme si je n’avais jamais été celui qu’ils voulaient. Et je m’en veux, je me sens si triste, si perdu… après avoir trouvé mon frère j’ai compris que ma vie n’était pas forcément celle qu’elle aurait dû être. J’ai compris que quelque part j’aurais pu être quelqu’un d’autre aussi. Et c’est bizarre ! Troublant de se dire que j’avais une famille avant. Famille à laquelle je n’avais jamais pensé avant tout ça. Je vivais que pour moi, mes parents… même si ils me détestaient ils étaient mon repère malgré tout. Mais aujourd’hui… je n’ai finalement plus que Yo Han sur qui compter ? Et c’est assez déroutant. Lui que j’idéalise, lui à qui je n’ose pas dire toutes ces choses qui me caractérisent. Qu’importe les erreurs qu’il a faites, je le trouve mieux que moi. Plus légitime que moi d’exister… et j’ai conscience de la violence de ces pensées. De m’infliger encore cette peine. Mais je ne sais plus quoi faire… j’avais pensé que Ye Won était le seul vrai problème dans ma vie. Mais je me suis trompé… il y a cette addiction, et ma famille. Et je m’en veux d’être un enfant qui croit encore pouvoir s’excuser après une mauvaise note. Ce que j’ai fait est impardonnable et même si j’ai frôlé leur fierté, je sais que désormais elle est loin. Alors je reste silencieux, regarde devant moi en tentant de me dire que je pourrais oublier. Mais Ye Won me connait que trop bien. Son contact me brûle, j’ai envie de me jeter dans ses bras, de lui demander de ne pas m’abandonner à son tour. D’être fier de moi, comme jamais plus personne ne le saura… Je n’ai jamais pensé que c’était sa faute. Je suis troublé par ce qu’elle me dit, assez pour garder le silence tandis qu’elle avance déjà. Mais… je ne veux pas qu’elle croit ça. Que c’est à cause d’elle. J’accélère le pas, la rattrape pour venir me saisir de son poignet. Geste frustrant, mais je n’ai pas envie de la lâcher « Ne dis pas ça. C’est pas ta faute. Je… je devais le faire. Je n’ai fais que le repousser depuis des années. » Je veux qu’au contraire elle se rende compte du bien qu’elle m’apporte. Si elle n’était pas là, qu’est-ce que je ferais ? Oui, j’aurais demandé à Kitae de venir. Mais après ? Il a beau être mon meilleur ami, je n’arrive pas à lui parler de ma famille. C’est trop compliqué, il me dirait de penser à moi, la musique et c’est tout. Mais c’est plus intense, qu’une simple dispute. « Tu as eut raison de me pousser à aller les voir. J’ai juste cru que ça serait moins difficile… et ça l’était presque. » Je lâche son poignet, baisse les yeux. « Mon père m’a dit qu’il était… presque fier de moi… » C’est stupide hein ? Mais je n’attends que ça, depuis des années. « Mais je leur ai annoncé… et… maintenant ils regrettent de m’avoir eu comme fils. » c’est violent. Ça me détruit. Mais à quoi bon lui mentir ? Si elle veut savoir où j’en suis là maintenant, c’est un véritable bordel dans ma vie. Alors je lui dois bien ça. Qu’elle sache… parce-que je n’ai qu’elle a qui me confier. Mais je déteste évoquer ce sujet, je n’ose même pas prononcer le nom de Sawan ou du bébé. Je sais qu’elle comprendra, mais j’ai peur aussi que ça l’éloigne. « C’est dur à entendre mais ils ont raison. Si j’étais à leur place, je me détesterais aussi. » Ils doivent penser que j’ai tout gâché. Après l’annonce de la signature dans une agence. C’était une façon de leur dire que j’allais y arriver. Que j’avais grandi et que je croyais encore en mes rêves. Que je faisais ce qu’il fallait pour continuer. Que je m’étais reprit en main aussi… mais il y a ce bébé. L’ombre dans mon avenir. Qui commence sa vie avec un enfant ? Un enfant non désiré en plus… alors oui, ils sont durs, mais ils ont raison. J’ai tout gâché une fois de plus… tout ce qui est arrivé c’est ma faute. Je suis gêné tout à coup, parce-que je sais que ce sujet aussi est sensible pour elle. Alors je détourne les yeux « Ne me laisse pas Ye Won… s’il te plait. » pas aujourd’hui. Je n’ai pas envie que tu m’en veuilles, que tu me déteste pour ça aussi. Je le sais déjà, je me le rappelle chaque jour. Alors s’il te plait, ne t’éloigne pas… pas maintenant alors que j’ai besoin de toi. 

Kim Ye Won
Kim Ye Won
❝ REGULAR ☙ MEMBER
Mes petits secrets

Re: [♥8] Take my hand - Ye Won [♥8] Take my hand - Ye Won Empty Lun 4 Mai - 11:11
Elle reste plongée dans cette folie, celle qui la pousse à croire qu’elle ne prend que des mauvaises décisions, que ses paroles provoquent de nouvelles peines. Peut-être est-ce là simplement le résultat de cette dépression qui la bouffe à petit feu. Elle se sent le devoir de lui demander pardon, parce qu’elle déteste le voir au plus bas. Malgré tout ce qu’il s’est passé, elle a envie de le voir heureux, se pousse à croire que ça l’aidera elle aussi à passer outre tout ce qu’elle ressent encore à cet instant. Elle se raccroche à l’idée qu’en le voyant sourire de nouveau, elle y arrivera elle aussi, et tant pis si ce n’est pas lui le précurseur de cette nouvelle page qu’elle se doit désormais d’écrire. C’est avec une surprise certaine qu’elle se retourne à nouveau devant lui, ses yeux qui s’écarquillent lentement. Et ça fait mal d’entendre ce qu’il a à dire, elle est peinée pour lui, bien plus qu’il ne pourrait le croire. Elle comprend à travers ses sous-entendus qu’il a parlé de Sawan, de ce bébé qu’il s’apprête à avoir. Le simple fait d’y repenser brise encore son coeur, mais elle tente de garder le peu de contenance qu’elle peut avoir. « Je suis désolée pour toi… » qu’elle soupire. Et dieu qu’elle aimerait pouvoir le prendre dans ses bras à cet instant. Être capable de lui dire que tout finira par s’arranger. Mais comment pourrait-elle alors qu’elle n’y croit pas elle-même. Et quelque part, elle s’en veut encore d’être elle aussi au plus bas, parce qu’elle n’a pas la force pour tout ça. Pour se débattre et être celle qui pourra l’aider, au moins à cet instant. « Laisse leur le temps de prendre du recul… Ca ne doit pas être facile pour eux aussi. » Elle n’est pas sûre d’avoir les bons mots, au contraire. Elle se doute que pour eux aussi, ça ne doit pas être évident d’apprendre que leur fils va à son tour devenir père, dans de telles circonstances. « Mais ne dis pas des choses pareilles, s’il te plait… » Regarde-moi, même après tout ça, je n’arrive pas à te détester. Des mots qui restent coincés, qu’elle n’osera jamais avouer. Parce qu’elle n’arrive toujours pas à se retenir dans ses sentiments, qu’elle peine à accepter que son amour pour lui sera toujours quelque part en elle. Et son regard reste posé sur lui, de longues secondes, aux mots qu’il ose prononcer. Yeux qui se dirigent vers le sol, qui s’humidifient à cette demande. « Je suis là… » un souffle, tout juste audible. Je n’ai pas la force de te laisser, ne le vois-tu pas ? Ne vois-tu pas à quel point je crève de ne plus pouvoir te prendre dans mes bras ? Parce que j’ai besoin de toi, encore une fois. Elle chasse ses pensées d’un geste de la tête, effleure simplement son bras pour l’inviter à reprendre leur route. Ses mains qu’elle enfouit une fois de plus dans ses poches, regardant à peine vers ou elle se dirige, elle ose à peine l’observer, évite qu’il puisse voir à quel point elle a du mal à imaginer un futur ou il ne sera pas là. Mais elle ne voit pas ou ces discussions pourront les mener un jour. Seront-ils comme ça à chaque fois qu’il se retrouveront ? A avoir cette tristesse qui les envahit. Serait-ce à chaque fois qu’ils font un mauvais pas sur leurs routes respectives ? Difficile de ne pas y penser, elle n’était pas venue pour ça, pourtant de nouvelles questions lui viennent à chaque fois à l’esprit. Comme si cette peine, quoi qu’elle fasse, ne s’en ira jamais. « Tu veux aller ou ? » finit-elle par demander. Comme si ça allait effacer ces quelques mots qu’ils viennent de s’échanger. Comme si ça enlèvera la douleur qu’il pourrait ressentir. Elle se sent stupide une fois de plus, ne sait plus comment réagir à son désarroi. Elle s’en veut encore, alors qu’elle sait que pour aujourd’hui tout du moins, elle le suivra. Comme une évidence certaine, elle se doit d’être près de lui. Une dernière fois, ose-t-elle penser, alors qu’elle sait, que ça sonne terriblement faux. Qu’ils seront toujours trop proches l’un de l’autre pour se dire à chaque fois que ça ne recommencera pas.


tes rêves imaginaires
☾☾☾ AND I’D CHOOSE YOU; IN A HUNDRED LIFETIMES, IN A HUNDRED WORLDS, IN ANY VERSION OF REALITY, I’D FIND YOU AND I’D CHOOSE YOU.
Seo Il Kyang
Seo Il Kyang
❝ MISTER SHAKE ★ 2020
Mes petits secrets

Re: [♥8] Take my hand - Ye Won [♥8] Take my hand - Ye Won Empty Lun 4 Mai - 11:52
Je le sais oui ce n’est pas facile pour eux, mais ça ne l’est pas pour moi non plus en réalité. J’ai peut-être l’air de vouloir assumer, d’avoir la tête sur les épaules mais en réalité je suis perdu. Je fais juste semblant. Je tente de ne pas paniquer, de ne pas imaginer cet avenir avec un enfant. Mais… cette idée m’angoisse tellement en fait. Je ne me vois pas avec lui… c’est grave ? Est-ce horrible de ma part ? Pourtant je n’ai pas hésité à être là pour elle. Quand elle me l’a dit ça m’a paru évident. Après ce que nous avions vécu tous les deux… je ne voulais plus qu’on se haïsse. Mais… c’est effrayant. Je suis encore un gosse je crois. Pour ces choses-là en tout cas. Je n’étais pas prêt et si je l’avais été ce n’était pas avec elle mais avec celle qui me fait face. Je me sens désolé… si perdu. J’aimerais qu’elle me prenne dans ses bras, qu’elle me dise que tout finira bien. Mais je sais que c’est impossible. J’ai fait une croix dessus. Nous sommes désormais… juste « ça ». Sans pouvoir mettre un mot sur ce que nous sommes et serons. Je baisse les yeux, le cœur battant à ses mots. Elle est là oui… mais peut-être pas comme j’aurais aimé qu’elle le soit. Absurde réalité qui me prend aux tripes et me fait frissonner. Je sais que c’est impossible. Nous avons franchi ce cap, accepter ce que nous ne saurons plus jamais. Mais j’aurais aimé qu’elle me prenne dans ses bras, qu’elle m’assure qu’au moins rien ne changerait entre nous. Sauf que c’est faux ! Tout est déjà si différent… je n’ose pas dire grand-chose, la suit simplement tout en restant à ses côtés. Même si nous ne pouvons rien changer. Je suis rassuré de la savoir là pour moi. Elle m’aide, plus qu’elle ne peut le croire surement. « Je… j’ai envie d’un café, ça te dit ? » c’est peut-être idiot, mais je n’ai pas envie qu’elle rentre chez elle, et moi aussi. Je voudrais qu’on passe ces instants ensembles. Comme… avant ? Comme si on en avait encore le droit. Je sais que c’est mal. Peut-être que mn psy me dirait que je fais le mauvais choix. Mais j’aime croire que je choisis par moi-même. Et puis… il ne pourrait pas comprendre. Ce lien si spécial qui nous attire toujours l’un vers l’autre. Nous sommes conscients de la réalité. De ce qui nous sépare désormais. Mais mieux que quiconque on se comprend l’un et l’autre. Et pendant qu’on marche « Tu as raison... je pense qu’il faut du temps pour accepter tout ça. » regarde entre nous. Nous avons mis du temps à l’accepter, mais depuis que nous avons réussi à faire un pas vers l’autre, les choses sont… je ne sais pas, moins horrible. Je lui adresse un petit sourire, surement parce-que je parle de nous aussi. J’ai fait l’erreur d’être impatient par le passé. « Je n’ai pas envie de précipité les choses… » Pas cette fois. Je ferais l’effort d’attendre, de patienter. Même si je repense à ce qu’il m’a dit… Arrivé près du café, je l’invite à entrer avant d’aller commander des boissons. Je préfère prendre à emporter, au moins on pourra continuer à marcher et prendre l’air. La laissant choisir ce qu’elle veut, je prends un café bien chaud « Laisse, je le paye. » c’est le moins que je puisse faire après qu’elle débarque chez moi. Nos boissons en main, je ressors à l’extérieur pour continuer notre chemin. Buvant une gorgée, j’ose lui dire « ça m’a manqué… tout ça. » juste être là, l’un pour l’autre. A faire quelque chose de naturel. J’espère qu’elle ne m’en voudra pas de lui dire ça. 
 
Kim Ye Won
Kim Ye Won
❝ REGULAR ☙ MEMBER
Mes petits secrets

Re: [♥8] Take my hand - Ye Won [♥8] Take my hand - Ye Won Empty Lun 4 Mai - 12:03
Plus rien ne sera comme avant. Les sourires, les moments passés ensemble. Même la peine n’aura plus la même saveur. Elle semblera toujours moindre comparé à la perte de celui qu’elle aime. Un désengagement brutal, vif, qui laisse des plaies ouvertes dans son coeur. Plaies qui laisseront toujours des cicatrices, qui la changeront à jamais. Ye Won pourra dire ou faire ce qu’elle veut, elle ne sera plus jamais vraiment la même, pas après tout ça. Et si depuis quelques temps elle ne se reconnait plus, elle sait surtout que, si un jour tout semblera aller mieux, elle ne sera plus la Ye Won du passé. Mais malgré tout ça, certaines choses ne changent pas. Il semblerait qu’il faille sa présence près de lui lorsqu’il doit surmonter une nouvelle épreuve. Sa faiblesse lui fait défaut, ce besoin constant de vouloir le voir heureux, même si ce n’est pas avec elle, même s’il a fini de l’achever si peu de temps en arrière. Son psychologue serait le premier à dire qu’elle fait encore des mauvais choix, que son idée première de s’éloigner de lui était la meilleure si elle veut définitivement passer à autre chose. Mais elle n’y arrive pas. Elle en est simplement incapable, plus encore lors qu’elle sait qu’il va mal. Elle accepte ce café d’un simple geste de la tête, aurait au moins dû avoir la force de simplement le raccompagner chez lui, pour s’enfuir à nouveau. Ca serait bien mieux pour eux, pour vivre enfin cette vie qui n’aura plus jamais le même goût. Mais elle le suit simplement, encore une fois. Elle suit ses pas comme s’il était évident pour eux de se retrouver aujourd’hui. Elle s’en veut terriblement de ne pas réussir à le lâcher, le laisser prendre son envol loin d’elle. Chaque seconde un peu plus. Et même si elle tente de chasser ces pensées, elles restent là, bien ancrées en son esprit. Un cappuccino commandé, le gobelet à la main, elle continue inlassablement de le suivre, comme si tout ça était finalement normal. Ses lèvres se pincent, son regard se porte sur lui. Mais à chaque fois c’est pareil. Cette envie puissante de pouvoir le prendre dans ses bras, retrouver ne serait-ce que quelques heures ce qu’ils étaient avant tout ça. « Moi aussi… » ose-t-elle laisser échapper d’entre ses lèvres. Sa présence, le simple fait de pouvoir marcher ensemble. Des petits riens qui font toujours la différence. Mais ça ne sera plus jamais comme avant, pas vrai ? Des mots qui restent coincés, elle se résigne à ce qu’il reste d’eux, pas grand chose finalement. « Sinon… Ca se passe bien à l’agence ? » Changement de sujet brutal, mais elle n’a pas le courage de parler d’eux, encore une fois. Elle n’a pas la force de repenser une fois de plus à cette autre fille, ce bébé, ces mots échangés. Elle ne l’a pas retrouvé pour ça, mais simplement pour voir d’elle-même qu’il pourra s’en sortir. Que d’ici peu, il n’aura plus besoin d’elle pour vivre pleinement sa vie. Qu’importe la douleur que ça peut encore provoquer en elle, elle veut s’en assurer pour commencer à aller de l’avant, réellement. Et si pour le moment elle ne semble toujours pas prête pour ça, elle veut s’en donner les moyens, quelque part. Même si ses décisions prises à la volée ne l’aident en rien à cet instant. Ils ne font que lui montrer une fois de plus ce qu’elle n’aura plus jamais. L’homme qu’elle aimera toujours a beau être à quelques mètres à peine d’elle, il y aura désormais cette distance, aussi minime soit-elle, pour les garder séparés à jamais.


tes rêves imaginaires
☾☾☾ AND I’D CHOOSE YOU; IN A HUNDRED LIFETIMES, IN A HUNDRED WORLDS, IN ANY VERSION OF REALITY, I’D FIND YOU AND I’D CHOOSE YOU.
Seo Il Kyang
Seo Il Kyang
❝ MISTER SHAKE ★ 2020
Mes petits secrets

Re: [♥8] Take my hand - Ye Won [♥8] Take my hand - Ye Won Empty Lun 4 Mai - 12:11
Je ne dois plus y croire, je ne dois plus espérer. Je le sais. C’est terminé et la dureté de ces mots me le rappelle à chaque fois. Tout est fini. Arrête de penser au passé Il Kyang. Il était beau, il était doux, innocent… il était nous. Il nous ressemblait. C’était le nôtre, égoïstement je voulais le garder, le revivre. Je n’ai fait que survivre durant toutes ces années en espérant pouvoir y regoûter. Mais j’étais fou d’y croire. Fou de m’y perdre. Trop de choses s’étaient passés durant ces trois ans. Et je regrette de ne pas avoir su m’en rendre compte. Me construire aussi, pour accepter qui j’étais devenu. Est-ce qu’elle aurait pu m’aimer ? Apprécier celui que j’étais ? J’avais peur je crois. Peur qu’elle ne le trouve pas mieux que le précédent. Peur qu’elle se rende compte que je ne serais plus celui qu’elle avait connu. Tout comme moi je me suis perdu. J’ai cru souvent la retrouver, la revoir... mais Ye Won avait changé. Elle n’était plus cette inconsciente que j’aimais. Cette fille pleine de vie… et je m’en veux. Terriblement de ne pas l’avoir compris. Je n’avais pas peur d’aimer cette fille que j’avais sous les yeux. Et je le sais… aujourd’hui, j’étais amoureux de la Ye Won d’avant, tout comme je suis amoureux de la Ye Won qui me fait face. Elle a beau n’être que l’ombre d’elle-même, je l’aime. A en perdre le souffle, à ne plus savoir qui je suis. Et je sais que c’est terrible, car plus rien ne nous sourira désormais. Ensembles on se détruit, alors vaut mieux être éloigné, s’observer de loin. Même si c’est difficile. Je l’accepte dans ma vie d’une façon différente. Et je tais tous ces espoirs, ces lueurs que j’aimerais avoir. Je ne céderais plus… je suis plus fort que ça, malgré que je lui confis que ça m’avait manqué. De juste parler avec elle, partager un moment simple et presque banal. Je lui souris, tristement et le cœur lourd. Il faut que je continue dans cette voie-là. Je ne me fais pas du mal, je crois qu’au contraire ça me fait du bien. Tout comme cette question, finalement trop facile. « Ça va. J’y suis beaucoup en ce moment. » J’y passe la plupart de mon temps et même quand je dois faire autre chose je le repousse. Pour rester là-bas. Jouer m’apaise tellement. Si elle savait… il est là mon remède. Le seul que je cherchais pour calmer ma peine. Je ne trouve même pas le temps long. J’y vais parce-que j’en ai besoin. « Je ne sais pas encore comment je vais gérer l’agence et les études. » je lui confie ça, sur un ton presque léger avec un sourire aux lèvres. Je n’avais signé qu’à quelques mois de la fin de l’année et vu les mois misérables que j’avais passé à l’université. J’étais surprit moi-même d’avoir réussi mes examens. Mais cette fois, j’allais réellement m’investir à l’agence, le rythme allait être plus soutenu. Et les études… je voulais les finir. Mais peut-être est-ce une folie ? Je bois une gorgée de mon café en me tournant vers elle. « Et toi ? A quoi tu occupes ton temps ? » J’espérais bêtement qu’elle n’allait pas être toute seule pendant ses journées. Qu’elle avait quelque chose qui lui plaisait. Même voir des gens… j’espérais juste qu’elle ne retombe pas dans ses mauvais travers. Je refusais d’y croire… elle m’avait promis que ces choses-là ne se reproduirait pas. Pour moi ça signifiait aussi qu’elle ne toucherait plus à cette drogue, qu’elle ne sortirait plus en soirée… à tout faire pour tout oublier. Est-ce que son psy était comme le mien ? A lui conseiller des activités particulières ? Je ne sais pas… nous n’avions pas les mêmes démons à combattre. Mais depuis qu’elle n’était plus avec Ji Ho je me sentais soulager je dois l’admettre. Car les imaginer ensembles me tordait l’esprit avant.

Kim Ye Won
Kim Ye Won
❝ REGULAR ☙ MEMBER
Mes petits secrets

Re: [♥8] Take my hand - Ye Won [♥8] Take my hand - Ye Won Empty Lun 4 Mai - 12:38
Tout lui semble encore insurmontable. La peine, la douleur. Elle a le sentiment que ça restera toujours enfoui en elle, quoi qu’elle fasse. Qu’elle n’arrivera jamais à s’en défaire. Peut-être a-t-elle simplement besoin d’un peu de lumière pour voir que ces sentiments peuvent finalement s’atténuer, laisser place à des émotions plus douces, moins dévastatrices. Mais le plus difficile dans tout ça, c’est de continuer de voir, de croire que le seul qui pourra lui apporter cette lumière se tient juste à côté d’elle. Qu’il n’est qu’à quelques mètres à peine, mais qu’elle ne peut plus le toucher, l’approcher. Que tout est bien trop détruit pour croire que désormais, ils pourraient à nouveau être heureux ensemble. Une torture qu’elle s’inflige encore et encore, mais elle se laisse faire, une fois de plus. « Tu trouveras un moyen d’y arriver. » répond-elle simplement, un sourire maladroit qu’elle lui adresse. Elle a toujours autant mal à le regarder, mais ça reste moins douloureux d’être si près de lui, ça lui évite de penser à toutes ces choses qu’il pourrait faire sans elle. De l’imaginer aux bras d’une autre, ou pire encore, aux bras de Sawan. Un soupire qui s’échappe d’entre ses lèvres à sa question, elle ne saurait quoi répondre. Ses journées sont toutes les mêmes, elle retombe dans ce tourbillon infernal qu’est la crimson. Mais elle n’en dira rien, elle qui évite désormais de sortir, prendre l’air. Elle reste simplement enfermée en attendant que le temps passe et que ses sentiments s’en aillent. Ça parait si stupide, mais c’est tout ce qui lui semble être de plus censé à faire. « Min Young m’a inscrite à un concours de stylisme… » ose-t-elle malgré tout répondre. Elle qui n’a jamais eu assez confiance en elle pour croire que ce qu’elle dessine pourrait plaire, sait qu’elle a peu de chances de gagner. Elle sait qu’il n’a pas fait ça pour rien, mais pour qu’elle se concentre sur autre chose, ne serait-ce que quelques heures. Il arrive souvent à savoir ce dont elle a besoin pour aller un peu mieux, il ne la connaît que trop bien pour ça. Mais même malgré ça, elle ne trouve aucune satisfaction dans ce qu’elle fait. Des mois qu’elle avait mis de côté cette passion qu’elle avait depuis toute petite, c’est difficile pour elle de s’y remettre, elle tente malgré tout. « J’essaie de m’y remettre, mais bon… » Elle-même n’est pas si convaincue que ça, même si ça a du bon pour elle de se concentrer sur quelques croquis. Ça lui permet de se vider l’esprit parfois, de mettre de côté ces images qui la hantent encore certains soirs. Alors elle s’y efforce, comme elle le peut. « On verra bien ce que ça donne. » ajoute-t-elle enfin, buvant une gorgée de son café pour dissimuler un tant soit peu son malaise. Elle sait qu’elle aura besoin de bien plus si elle veut réellement s’en sortir, que son père continuera de lui mettre la pression pour qu’elle réussisse ses études, qu’il l’empêchera à sa manière de continuer de dessiner. Mais pour le moment, elle tente au mieux pendant ces quelques jours qui lui sont encore accordés. Ca ne durera pas dans son esprit, mais ça a le mérite d’être là pour le moment. Peut-être qu’à la reprise, elle se plongera plus sérieusement dans ses études, même si elle les déteste. Parce qu’elle aura encore besoin de se concentrer sur autre chose pour oublier un minimum tout ce qui la tourmente. Et elle n’a plus que ça à quoi se raccrocher.


tes rêves imaginaires
☾☾☾ AND I’D CHOOSE YOU; IN A HUNDRED LIFETIMES, IN A HUNDRED WORLDS, IN ANY VERSION OF REALITY, I’D FIND YOU AND I’D CHOOSE YOU.
Contenu sponsorisé
Mes petits secrets

Re: [♥8] Take my hand - Ye Won [♥8] Take my hand - Ye Won Empty
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Rejoins les colibris !
Les Beolsae sont ouverts. Vous avez donc la possibilité de les rejoindre directement, sans passer par la case bizutage. Alors n'hésitez plus ! Ils seront ravis de vous accueillir dans leurs rangs !