Revenir en hautAller en bas



 
Nouveautés du mois
Venez vite voir les nouveautés du mois, par ici !
Chatbox du forum
N'hésitez pas à passer faire un tour sur la chatbox !
Plus on est de fous, plus on rit !
Avis aux nouveaux venus !
Ce mois-ci, c'est portes ouvertes chez les Beolsae.
N'hésitez donc pas à les rejoindre, si vous le souhaitez !
Les défis RP !
N'oubliez pas que vous pouvez gagner des points en
réussissant les défis RP ! Pour plus d'infos, c'est par ici !
Ils sont attendus
un dîner désastreux (wooyoung </3) O1jeun dîner désastreux (wooyoung </3) O1jeun dîner désastreux (wooyoung </3) O1jeun dîner désastreux (wooyoung </3) O1je
Le Deal du moment : -20%
Balance Connectée Wifi & Bluetooth Withings ...
Voir le deal
47.99 €

 :: Le reste du monde :: Séoul :: Myeongdong

un dîner désastreux (wooyoung </3)

Kwak Bora
Kwak Bora
❝ STAFF MODO ✯ DEMON SQUAD
Mes petits secrets

un dîner désastreux (wooyoung </3) un dîner désastreux (wooyoung </3) Empty Mer 6 Mai - 20:46
un dîner désastreux
wooyoung & bora

« And if the birds are just all the words flying along, singing a song, what would they do ? If they just knew what they could do.  »
Les rires et taquineries vont bon train mais je n'ai plus le coeur à l'ouvrage. Ne pouvant nommer, ni exprimer ma détresse, je cherche du regard un ange gardien qui serait en mesure de me sauver des membres de ma propre famille. Cet ange aurait pu être Wooyoung comme avant, mais quand je l'observe, je ne croise même pas son regard. Cela fait des mois que je ne parviens plus à l'atteindre, et ce, par tous les moyens. Alors, ce résultat est sans surprise, et pourtant, il me laisse amère. Ma vie a un goût d'inachevé et je n'arrive plus à lutter contre ce triste sentiment. Mon mari me manque, mon couple me manque et je me sens d'autant plus seul au monde quand une voix féminine s'exprime. Il s'agit de ma mère, qui rayonne: " Je connais un petit loulou qui rêve de se coucher. " Des énièmes rires se font entendre dans la grande pièce quand les yeux de l'assemblée, se focalisent, sans aucune exception sur cet enfant. Mon coeur se serre durant quelques secondes. Je ne suis pas jalouse de ce petit, qui a déjà trop vite grandi. Qui refuserait l'idée d'avoir Yoon Woo au centre de l'attention ? Au moins, cela nous évite des remarques qui seraient jugées déplacées à la longue si nous n'étions pas une famille asiatique. Celles-ci me rappellent, au même titre que la présence de mon neveu, mes nombreux tests négatifs. Je devrais avoir honte d'avoir de telles pensées mais cela confirme à quel point ma vie familiale et sentimentale est devenue pathétique. Tournant la tête la première, je ferme les yeux pendant quelques instants. Le supplice va encore durer combien de temps ? Pourtant, je sais bien depuis de nombreuses années que cette histoire ne s'arrêtera jamais. Lorsque ce repas prendra fin, le retour au bercail se fera avec une atmosphère lourde de sens et de tension. Et puis, les jours suivants, je continuerai à prendre ce nouveau traitement hormonal, qui ne parviendra pas à faire de moi une femme, une mère. Je retiens un soupir de douleur, suite à un spasme. Je n'ai pas forcément trop mangé, c'est simplement dû à un effet indésirable... Woori prend ensuite la parole pour signaler son départ imminent. Cette fois-ci, je parviens à échanger un regard avec mon mari et je lui adresse quelques mots: " On devrait y aller, nous aussi ? " Je n'ai clairement plus envie de rester, n'ayant plus la force nécessaire pour faire acte de présence. J'espère que c'est également son cas. Le père Nah semble surpris par cette proposition et je l'entends ruminer. Toutefois, personne n'attend réellement son avis puisque tout le monde s'attelle à récupérer ses vestes et autres accessoires. Je serre la ceinture de mon cardigan autour de ma taille avant de déposer un bisou sur la joue de mon petit neveu. " Fais de beaux rêves. " Woori et Yoon Woo ouvrent la voie et nous les suivons après avoir pris soin de saluer tous les invités et les hôtes de la soirée. Son père reprend la parole, de façon audible cette fois-ci. " A partir aussi tôt, on pourrait croire que vous êtes deux petits vieux. Ca va vous changer les habitudes quand je serais de nouveau grand père. " J'échappe un rire, forcé mais j'ai pris l'habitude de faire bonne figure. La porte se referme ensuite derrière nous. Nous avançons donc dans l'allée, dans un silencieux religieux que je finis par briser bêtement : " Tu t'es bien amusé ? "
(c) DΛNDELION


someone told me that
je t'ai cherchée partout, même ailleurs. je t'ai trouvée, où que tu sois, je m'endors dans tes regards. même sans toi, je ne serai plus jamais seul, puisque tu existes quelque part. @marclévy ≈ vous revoir©️ alaska.  

Nah Wooyoung
Nah Wooyoung
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: un dîner désastreux (wooyoung </3) un dîner désastreux (wooyoung </3) Empty Dim 10 Mai - 22:24
un dîner désastreux
wooyoung & bora

« And if the birds are just all the words flying along, singing a song, what would they do ? If they just knew what they could do.  »
ce n'était clairement pas le dîner de l'année. comme à chaque fois, de toute manière. l'ambiance se voulait festive et heureuse, autour de cette table embellie de différents plats dans lesquels les convives piquaient chacun leur tour, mais pour ne pas changer, je ne ressentais pas ce sentiment d'être lié à tout ça. ce que je ressentais était plus de la solitude, qu'on ne me comprenne pas, qu'on ne prenne pas le temps de faire attention à ce que j'avais dans le coeur réellement. mon regard perdu dans le vide, je n'accordais pas un seul contact visuel à bora, mon épouse assise à mes côtés mais au fond, je sentais que ce qu'elle devait ressentir n'était pas si différent de moi. les rires et la joie remplissaient cette pièce mais pour nous deux, c'était autre chose. c'était comme si, une bulle s'était formée autour de nous, nous ne parlions pas énormément, et nous étions comme détachés de tout ça. la famille, les enfants. ce genre de dîner de famille insupportable était parfait pour remettre sur le tapis des choses que je préférerais enfouies au plus profond de notre relation de couple. mon père et ma mère observaient yoon woo et woori avec des yeux brillants, et moi pas très loin, je me sentais totalement à côté de la place. si je souffrais ? je mentirais si je vous disais non. mais honnêtement, cela faisait des années que c'était ainsi, et peu à peu, mon couple et toute cette pression m'avait fait ressentir de nouvelles choses: le questionnement, l'inquiétude, la jalousie ou encore l'incertitudes des sentiments. « je connais un petit loulou qui rêve de se coucher. » les rires résonnaient dans la grande pièce pendant que je baissais de nouveau les yeux, silencieux. j'ai feins un nouveau sourire mais tout cela était faux. ça m'énervait d'être là, et ça m'énervait encore plus de faire genre, mais j'en étais si conscient que ça devenait habituel et plus vraiment exceptionnel. tous les regards se portèrent sur yoon woo, mon neveu, le fils de ma petite-soeur. ce petit garçon auquel je tenais plus que tout, et qui, si woori l'avait bien voulu, serait devenu mon fils, notre fils à bora et moi. voulant détourner mon regard, j'ai surpris mon épouse, fermant les paupières un instant. j'ai regardé ailleurs avec tristesse, préférant toujours garder le silence. que pourrais-je dire dans tous les cas ? si je l'ouvrais, ça allait sûrement casser l'ambiance, et je préfère que ça reste entre nous deux. reprenant mes esprits, j'ai continué de me focaliser sur la fin du repas, que j'avais envie de quitter plus que n'importe qui en ce monde. enfin.. discrètement, j'ai jeté un coup d'oeil à bora. plus que n'importe qui en ce monde, je n'en suis pas réellement certain. à ce moment, je vis son expression changer pendant quelques secondes, comme si elle souffrait. légèrement inquiet, j'ai senti ma main se lever, discrète, voulant se poser sur la sienne, mais elle se reposa finalement sur mon genoux après un temps d'arrêt. on ne peut pas dire que je mérite d'agir ainsi à son attention. j'ai baissé les yeux pour la énième fois de la soirée, impuissant, et retenant un gros soupir de frustration qui inquiéterait plus ma famille qu'autre chose. woori signala ensuite son départ et mes yeux noirs croisèrent ceux de bora, sûrement une des premières fois de la soirée. « oui, rentrons. » moi non plus, je n'avais clairement plus envie de rester dans cette maison. j'appréciais ma famille mais c'était trop pour moi, trop pour nous. mon père se mit à ruminer, apparemment mécontent que nous nous en allions déjà tous. personne ne semblait y faire attention et après avoir remercié mes parents, j'ai suivi tout le monde dans le couloir d'entrée. mes yeux se dirigèrent instantanément vers bora qui embrassait yoon woo sur la joue. mon coeur se serra à cette vue et je ne peux que détourner le regard vers woori qui ouvra la porte pour sortir. deux secondes plus tard, mon père trouva ce moment adéquat pour lâcher la petite blague du siècle, qui avait fait rire mon épouse mais qui en réalité, n'avait fait rire que lui. j'ai levé les yeux au ciel en douce devant tant de maladresse avant de lui adresser un faux sourire. « bonne soirée à vous deux. » la porte se referme pendant que bora et moi, nous nous dirigeons dans l'allée vers la voiture, garée devant. woori et yoon woo n'étaient déjà plus dans notre champ de vision. un silence s'était installé entre nous, un silence auquel je m'étais un peu habitué, pour dire la vérité. bora brisa alors ce silence en me questionnant d'une interrogation dont la réponse paraissait presque évidente et en arrivant à la voiture, je me suis retourné pour lui faire face, m'adossant doucement contre le véhicule. « honnêtement, j'ai connu mieux comme soirée. et toi ? » croisant les bras, j'ai penché légèrement ma tête sur le côté, la fixant avec une pointe d'inquiétude. « je t'ai vu tout à l'heure. ça fait quelques jours que tu ne te sens pas bien et que tu me dis que c'est la fatigue. ce n'est pas réellement ça, je me trompe ? » entre nous, c'était devenu si secret, comme si nous ne nous disions plus rien. moi qui voulait m'aérer l'esprit avec les clientes du restaurant, parfois il m'arrivait de me dire, que ce n'était peut-être pas la bonne façon de le faire et que, je faisais fausse route. complètement fausse route.



(c) DΛNDELION


escaping gravity
prisonnier d'une routine que je brise de toutes mes forces. vacillement impardonnable entre le jour et la nuit, la lumière et l'obscurité, la bonne conduite et le pêché. je vois flou, je tombe dans cet avenir obscur où l'incertain est maître de toutes choses. moi seul dicte ma route et mes choix, comme un électron libre, en perpétuel mouvement.

Kwak Bora
Kwak Bora
❝ STAFF MODO ✯ DEMON SQUAD
Mes petits secrets

Re: un dîner désastreux (wooyoung </3) un dîner désastreux (wooyoung </3) Empty Dim 24 Mai - 20:43
un dîner désastreux
wooyoung & bora

« And if the birds are just all the words flying along, singing a song, what would they do ? If they just knew what they could do.  »
depuis toutes ces années, nous aurions pu apprendre à vivre avec. mais ce soir encore, nous faisons face à nos démons et à nos détresses qui ne trouvent jamais leur point de chute. le temps n'avait pas été là pour panser nos blessures, ni pour nous permettre de réussir là où nous avons eu échoué à multiples reprises. je ne perdais pas encore espoir, quitte à provoquer les hormones de mon corps pour atteindre cet objectif, et peut-être au détriment de ma santé. si j'avais pu trouver l'énergie pour ce repas, la journée avait pourtant été très longue pour moi. je n'ai pas compté le nombre de fois où j'avais dû m'interrompre en plein travail pour me tordre dans mon lit, avec ces foutus spasmes au ventre. comme si mon sort n'était pas suffisant, voilà que le destin s'évertuait à se moquer une nouvelle fois de mon couple. mais que restait-il de celui-ci aussi ? heureusement, nous nous préparons à quitter les lieux. m'approchant de mon neveu, je dépose un bisou sur sa joue avec tendresse. j'envie quelque part la naïveté et l'insouciance de cet enfant. pourtant, mes plus belles années ne correspondaient pas à mon enfance mais celles où j'étais follement amoureuse de wooyoung. maintenant, je le suis encore, juste plus de la même façon. enfin, c'est marrant comment cet homme avait pu contribuer aux meilleurs comme aux pires moments de ma vie. mais je ne peux résonner ainsi. je ne pouvais pas lui en vouloir, personne n'était réellement responsable à part moi. est-ce que la culpabilité qui me pousse à fermer les yeux sur ses actes ? je suis pathétique à l'image de ma prise de paroles. au fond de moi, je connaissais déjà la réponse à cette question. " pareil que toi. " je regarde mon mari s'adosser contre l'habitacle de notre voiture. j'arque un sourcil, m'attendant à regagner l'intérieur du véhicule. je suis étonnée par sa question. malgré la situation, je ne pouvais pas le tromper. il n'était pas complètement dupe. c'est ironique. je le gratifie d'un sourire, ne voulant pas lancer le sujet alors que nous sommes encore dans les parages. " comme je te l'ai dit. j'ai pris du retard avec la réalisation des dernières commandes. du coup, j'enchaîne les heures et je suis un peu étourdie. ça... et je dois l'avouer que je stresse un peu. " je m'approche de lui et adopte le comportement habituel d'un menteur. je le fixe comme si je cherchais à l'amadouer, à l'hypnotiser avec mes âneries. heureusement, je préfère glisser ma main sur sa joue et dépose un baiser sur ses lèvres. " c'est gentil de t'inquiéter mais ça ira mieux dans quelques jours. " puis, je recule d'un pas. " du coup, je laisse le chef conduire. " j'échappe un léger rire, déterminée à changer de discussion. pour autant, on reste dans le thème. " tu dois être fatigué toi aussi. tu es rentré tard cette semaine. tout se passe bien au restaurant ? " à vrai dire, je lui rends très rarement visite au nyam nyam ces derniers temps. peut-être que je devrais essayer de lui faire plaisir ? j'ai beau goûter à sa cuisine quotidiennement ou presque, le soutenir dans ses projets avait été naturel lors de sa reconversion. maintenant, c'est devenu aussi délicat que le reste. toutefois, je doute que cela soit une bonne idée. je n'en sais trop rien d'où venait ce doux parfum sur wooyoung qui n'était pas le mien. désormais assise au siège passager, je ne me rends pas compte et le fixe une nouvelle fois intensément. si seulement je pouvais lire dans ses pensées, peut-être que je finirais par le comprendre à nouveau. mon mari, mon premier amour me manque si fort..
(c) DΛNDELION


someone told me that
je t'ai cherchée partout, même ailleurs. je t'ai trouvée, où que tu sois, je m'endors dans tes regards. même sans toi, je ne serai plus jamais seul, puisque tu existes quelque part. @marclévy ≈ vous revoir©️ alaska.  

Contenu sponsorisé
Mes petits secrets

Re: un dîner désastreux (wooyoung </3) un dîner désastreux (wooyoung </3) Empty

Rejoins les colibris !
Les Beolsae sont ouverts. Vous avez donc la possibilité de les rejoindre directement, sans passer par la case bizutage. Alors n'hésitez plus ! Ils seront ravis de vous accueillir dans leurs rangs !