Revenir en hautAller en bas



 
Nouveautés du mois
Venez vite voir les nouveautés du mois, par ici !
Chatbox du forum
N'hésitez pas à passer faire un tour sur la chatbox !
Plus on est de fous, plus on rit !
Avis aux nouveaux venus !
Ce mois-ci, c'est portes ouvertes chez les Beolsae.
N'hésitez donc pas à les rejoindre, si vous le souhaitez !
Les défis RP !
N'oubliez pas que vous pouvez gagner des points en
réussissant les défis RP ! Pour plus d'infos, c'est par ici !
Ils sont attendus
✦ NO ESCAPE | SAHWAN [V] ✦ O1je✦ NO ESCAPE | SAHWAN [V] ✦ O1je✦ NO ESCAPE | SAHWAN [V] ✦ O1je✦ NO ESCAPE | SAHWAN [V] ✦ O1je
-53%
Le deal à ne pas rater :
GACHI Batterie Externe 26800mAh
24.94 € 52.99 €
Voir le deal

 :: Défouloir :: La boîte à souvenirs :: Archive Rps

✦ NO ESCAPE | SAHWAN [V] ✦

Su Hwan
Su Hwan
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

✦ NO ESCAPE | SAHWAN [V] ✦ ✦ NO ESCAPE | SAHWAN [V] ✦ Empty Ven 8 Mai - 11:18
Souffle court, regard intense et captivant. Le garçon passe une main dans ses cheveux, sent son corps se tendre dans une crampe assourdissante. Ses mains tremblent, les mêmes qui tiennent ce volant fermement. Tous jettent un regard en direction de cette voiture, mystérieuse cachant cet homme derrière ses vitres teintés. D’où il est, il peut observer le monde. La vie étudiante, celle qu’il ne connaitra jamais. Assit là, sur son siège de cuir, Hwan se sent différent. Il rêvasse, lui qui d’ordinaire garde son esprit aux aguets. Il s’imagine une vie différente, une existence plus douce où son seul problème se résumerait à son prochain devoir de math. Il soupire, malgré toutes ses tentatives pour redevenir l’homme froid qu’il est. Il défaille, se laisse porter par cette sensation nouvelle qu’il ne connaissait pas. Terriblement choqué, le garçon se sent abandonné. Seul… jamais il n’avait éprouvé un tel sentiment, encore moins auprès de sa sœur. Mais cette fois tout devient troublant. Sawan l’aliène. Le berce d’illusions malsaines et à la fois si apaisantes. Il ne pensait pas venir ici. Mais depuis des jours ses mots, son attitude et son absence le hantent. Il est mal au point Hwan. Malgré son allure encore parfaite, son apparat délicat, son cœur est meurtri. Il ne dort plus, tâche ses chemises blanches, laisse trainer un papier de côté. Obsession qu’il néglige, trouble qui le gagne. Le nord-coréen devient troublant. Si différent… Miso le regarde souvent, sans rien dire. Un échange qui dure une éternité. Jamais il ne baisse les yeux, ne prononce un mot. Elle n’ose peut-être pas lui demander clairement, il ne lui répondra pas de toute façon. Il la fuit le reste du temps, se réfugier dans son bureau, ailleurs à cet endroit qui survole le monde. Hwan rêve d’une chose aujourd’hui s’enfuir. Folle envie qui le prend. Il a pourtant demandé à avoir du temps libre, mais trop de boulot. Trop d’affaires importantes. Il craque. A besoin de se ressourcer, de faire une pause. D’un geste fin, il récupère une boite à ses côtés. Avec une rose… il ne sait pas vraiment ce qu’il fait. N’a jamais eu besoin d’un tel exercice. Mais il ne contrôlait rien. C’était la folie qui l’avait conduit ici. Son estomac se tord, il sait où la trouver. Alors il se donne du courage, sors de cette voiture et fait claquer la portière. Tous le regardent, de son allure parfaite. Il a l’air d’un gentleman et pourtant il est dévasté. Le cœur rongé par la culpabilité. Il se regarde, se trouve difficilement bien pour elle, mais s’avance tout de même. Rare sont les fois où il se dénigre autant. Il déglutit, reste droit et marche d’un pas décidé. Ils ne sont jamais vus au grand jour. Hwan vivant la nuit, il l’invite la plupart du temps à partager ces fins de soirées ou ses débuts pour lui. Il ne sait pas vraiment de quoi il a l’air aujourd’hui. Alors il redouble d’effort, réajuste sa veste parfaitement taillée pour lui. Puis il l’aperçoit, assise sur l’herbe avec un livre à la main. Cette scène lui fait rater un battement. Il prend un risque à aller la voir devant d’autres élèves. Mais il insiste… se retrouvant devant elle il lâche simplement. « Sawan… » Et prononcer son nom le submerge d’une émotion nouvelle. Elle est belle sur cette herbe, sa peau blanche au soleil. L’air frais fouette délicatement ses cheveux et lui donne une apparence légère. Délicate… il ne doute pas que les hommes doivent la regarder. La vouloir plus que de raison. Et lui… si cruellement égoïste. Serait-il à la hauteur de cette femme si merveilleuse ?

Yun Pornsawan
Yun Pornsawan
❝ PRESIDENTE ♛ I'M YOUR LEADER
Mes petits secrets

Re: ✦ NO ESCAPE | SAHWAN [V] ✦ ✦ NO ESCAPE | SAHWAN [V] ✦ Empty Ven 8 Mai - 12:23

Sa colère ne disparaissait pas, ses larmes avaient cessé de couleur mais Sawan n’avait pas réussis à se défaire de cette sensation de vide, de gâchis. Elle était triste, infiniment triste de la tournure de sa relation avec Hwan, parce qu’elle avait espéré beaucoup plus de leur histoire. Elle avait imaginé beaucoup mieux et si elle y trouvait des notes de perfections, l’attitude de Hwan venait tout gâcher. Elle aurait pu, il y a quelques mois, s’asservir à ses désirs, tenter de satisfaire tout le monde. Elle aurait cherché à l’apaiser, elle lui aurait fait oublier Il Kyang en couchant elle lui. En lui montrant qu’elle était sienne mais Sawan savait que tout ça irait plus loin … Que leur relation d’aujourd’hui était bancale car aucun des deux n’étaient certains de savoir comment s’aimer. Elle avait des brusques dans sa rupture, dans cette façon qu’elle avait de lui tourner le dos, mais elle savait que ce n’était ni de la douceur, ni de compréhension dont avait Hwan pour ouvrir les yeux, mais un ultimatum pour qu’il prenne conscience de la gravité de ses paroles, de ses gestes. Elle ne lui en voulait pas de l’avoir agrippé ainsi au visage, elle ne lui en voulait d’avoir fait voler son téléphone en éclat, ni de cet excès de violence dont il a fait preuve, mais elle le détestait pour avoir voulu lui imposer de sortir Il Kyang de sa vie … Il était certain que Hwan le viverait mal, car Il Kyang avait tout eu de Sawan, si ce n’est son cœur comme on se l’attends d’un couple, mais il avait tout eu. Sa vie, son passé, son présent, son futur, son corps, ses nuits blanches, ses rires, ses pleures … Il Kyang faisait partie d’elle, comme un frère, un jumeau, un amant, un meilleur ami. Il avait une place qui rendrait sûrement Hwan fou de jalousie mais qu’il était hors de question qu’elle abandonne. Ils connaissaient leur limite, et la définition nette de leur amitié. Si cela semblait flou pour les autres … pour eux c’était limpide. Fini le sexe, fini de s’embrasser et de se réconforter dans les bras l’un de l’autre. Ils ne voulaient plus que la force et la pureté de leur union. Ils voulaient le plus beau et ce plus beau là, pouvait s’accorder avec une histoire d’amour, elle avec Hwan et lui avec Ye Won. Parce qu’ils s’aimaient et se soutiendraient quoiqu’il arrive et ne chercherait jamais à prendre la place de l’être aimé. Hwan aura un long chemin à faire pour le comprendre l’accepter. S’il l’acceptait un jour. Elle lui en voulait tellement, parce qu’elle lui avait offert son cœur, elle avait été d’une sincérité troublante et lui … lui n’avait fait qu’écouter sa jalousie, son égo de gosse maltraité. Elle ne connaissait rien de son passé et il était certain que les choses devraient changer s’il la voulait autant qu’il le disait. Elle le croyait, elle le voyait … Elle l’obsédait, et il fallait bien avouer qu’elle aimait ça. Cette idée malsaine de pouvoir l’assujettir. Tout était complexe dans leur relation, elle en avait conscience, coupable d’avoir voulu s’y perdre, de n’avoir plus rien contrôler. Elle devait lui apprendre les limites, et les manières de faire … Parce qu’elle le voulait, avec ses bons et ses mauvais côtés. Elle le voulait intense mais jamais dans la pire de leur folie, de leurs défauts exacerbés. Elle avait réussi à ravoir un téléphone, piquant un ancien de Il Kyang avant de pouvoir s’en commander un autre. Elle ne supportait plus la présence des autres étudiants. Elle avait besoin de solitude, de se retrouver avec elle-même. Assise dans les jardins de l’université, adossé à cet arbre, elle se plongeait dans la lecture du dernier livre donné par Hwan. Une façon pour elle de se lier encore à lui … Dieu qu’elle le maudissait, d’être encore en manque de lui alors qu’elle était en colère … Elle peine à se concentrer sur sa lecture et pendant un instant croit à nouveau imaginer sa voix. Elle met de longues secondes avant de réaliser sa présence. Surprise elle se redresse et penche la tête sur le côté. Ses sens lui jouaient un mauvais tour. Elle n’arrive pas à parler, à lui répondre. Ni sous la colère, ni sous la surprise. Sa gorge se noue et ses lèvres se pinces. Elle déglutit et s’adosse à nouveau contre cet arbre en reprenant sa lecture. Elle l’ignore ? Oui, mais seulement parce qu’elle n’arrive pas à contrôler l’émotion qui la submerge, puis c’était à lui de faire le premier pas, se pointer ici ne suffirait pas. Elle résistait si forte l’enfant, de ne pas lever son regard vers ce visage maudit qu’elle aimait tant.
Su Hwan
Su Hwan
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: ✦ NO ESCAPE | SAHWAN [V] ✦ ✦ NO ESCAPE | SAHWAN [V] ✦ Empty Ven 8 Mai - 13:03
De son air insolent, elle le regardait et l’ignorait. Bien qu’il serre le poing pour se contenir, il regarda ailleurs le temps de quelque secondes. Surement parce qu’il était fou d’être venu ici. Pour lui dire quoi ? Désolé ? Hwan ne sait pas faire ces choses-là. Et visiblement elle n’avait pas l’air de vouloir le voir. Il déglutit, et voilà que le grand gangster qu’il est devient étrange. A la fois troublé et terriblement affaibli. Il inspire, observe sans livre sans rien dire. Celui qu’il lui avait donné quelques jours plus tôt. Elle n’avait pas l’air de l’avoir oublié c’était déjà ça n’est-ce pas ? Il se convainc, comme il peu avant de venir subitement s’agenouiller devant elle. « Tu l’aimes ? » ce livre, cette histoire ? Il ne sait pas pourquoi il joue à ça. Il n’est pas habitué à l’exercice. Et se voit mal lui dire qu’il a pensé à elle durant tous ces jours de silence. Il se sait responsable, être allé trop loin. Mais il pensait que c’était mérité. Parce qu’il ne jauge pas son humeur, ni ses sentiments. La boite dans les mains et sa rose, il finit par lui tendre. Presque gêné, pourtant son regard reste assuré. « C’est pour toi. » il fait un énorme vers elle. Il ne sait pas si elle s’en aperçoit. Peut-être va-t-elle juste l’ignorer ? Lui dire que tout est réellement finit. Mais il ne peut pas l’imaginer. Il avait eu tellement d’espoir avec elle. Sawan avait bouleversé sa vie. Elle l’avait déjà bien trop imprégner pour qu’il puisse l’oublier. Baissant les yeux sur la boite qui contient un nouveau téléphone « J’ai réinstallé tout ton contenu. » il sait faire ces choses-là. Sans encombre pour lui. Il a pris le meilleur des appareils, le dernier à la mode qui coute cher. Hwan se fout du fric, il en a un tas. Mais il a peur soudainement qu’elle prenne son geste comme un moyen de la surveiller. « Je n’ai rien fouillé. » d’un air neutre. Imperceptible enfant qui se cache derrière ce masque. Au fond, ne sait-elle pas qu’il est dévaste ? Qu’il meurt d’envie de la toucher ? Il garde ses distances, l’observe de loin Le cœur battant… comment lui dire qu’il a merdé. Il ne sait pas… c’est sa faiblesse. Il hésite tellement, ça tourne en rond dans son esprit torturé. Lui qui rêvait de devenir un type normal. Peut-être pourrait-il essayer. Il se mordille l’intérieur de la joue. Tente de garder sa prestance « Je sais que ça ne suffit pas. Je suis pas idiot Sawan. Mais… tu m’as excédé. » Il l’accuse. Voilà c’est ainsi plus facile. Il fronce les sourcils, siffle entre ses dents. Restant appuyé sur ses jambes, il refuse de salir son costard trop bien repassé. Ce n’est qu’une question d’apparence, mais surtout de contrôle. Il a l’impression de pouvoir encore fuir ainsi. De pouvoir maitriser ce qui va se passer. « Je ne sais pas quoi te dire. Je suis là. N’est-ce pas suffisant ? » Normalement ça le devrait. Dans son esprit en tout cas. Mais les relations humaines ne sont pas aussi faciles que ça. Ce n’est pas une question de respect, de crainte non plus. C’est une question de sentiments… de choses qui doivent être dites pour être comprises. Mais Hwan ne sait pas… c’est perturbant. Il la regarde encore, chercher ses yeux. Il est en manque d’elle. Cruellement… il a rêvé d’elle chaque nuit. Il a pensé à elle, chaque heure… et si elle savait les risques qu’il prenait, juste à l’imaginé dans son esprit. Il aimerait qu’elle le sache, qu’il est totalement fou… mais il n’y parvient pas. Pas de cette façon. Et ses mots à elle, il n’arrive pas à les oublier… « Qu’est-ce que tu attends ? Des excuses… je ne sais pas faire ça. » Il se braque un peu. Se renferme sur-lui-même. Mais Sawan n’a pas l’air d’apprécier. Peut-être même va t-elle le fuir ? Elle attend des mots surement. Les bons. Qu’il lui dise qu’il a compris. Mais il est tellement perturbé que ça en devient ridicule. Même lui ne se reconnaît pas. Il détourne les yeux, croisent les mains… de profil, il réfléchit, observe les alentours à la recherche de cette réponse qu’il n’a pas. Sa mâchoire se crispe. Et alors qu’il se tourne vers elle, il croise son regard et lâche « Il se pourrait que je t’aime aussi. »
Yun Pornsawan
Yun Pornsawan
❝ PRESIDENTE ♛ I'M YOUR LEADER
Mes petits secrets

Re: ✦ NO ESCAPE | SAHWAN [V] ✦ ✦ NO ESCAPE | SAHWAN [V] ✦ Empty Ven 8 Mai - 13:24

La jeune femme attendait, tendue, elle relisait la même phrase pour la centième fois d’affilée. C’était une torture pour elle d’être si près de lui, de ne pas le retrouver comme avant. C’était simple au début, des rires, des épaules qui se frôlent, des regards langoureux … puis ils ont voulu jouer à ce jeu stupide … Ne pas s’embrasser, s’apprendre ? Que s’étaient-ils appris dans le fond ? Sawan leva un regard vers la boite, la rose. Elle sait qu’il ne ment pas, elle peut le voir, elle sait aussi que cela à dû lui demander un effort surhumain pour ne pas fouiller. Elle pouvait le savoir car s’il avait fouillé, il aurait su pour le bébé, et il n’agissait pas en homme connaissant la vérité. Alors oui elle eut peur pendant une seconde, mais réalisait qu’il était sincère. Jaugeant son regard, son expression, ses yeux amandes le fixaient avec une telle intensité qu’il ne pouvait ne sentir que ça. Elle ne sait pas comment réagir. Elle a mal au cœur, voudrait simplement qu’il l’embrasse, qu’il lui dise qu’il la comprenait, qu’il ne forcerait rien, qu’elle valait tous les sacrifices du monde. Il lui offrait son attention, son temps, un téléphone, une rose. Preuve de son amour pas vrai ? Elle aimerait se saisir de la rose, le plus beaux de cadeaux. Elle se moque du téléphone. Elle s’en moque bon sang. C’est lui qu’elle veut, sans sa folie, sans sa frustration. Elle se redresse légèrement, s’approche de lui, sans son cœur flancher. Je t’ai excédé ? Lui cri son regard plein de colère. Elle déglutit, sans se gorge se serrer. Elle a envie de parler, de partir, de l’embrasser, de le gifler. Bon sang cet homme est effroyablement énervant. Elle voudrait pouvoir lui dire tout ce qu’elle pense mais elle se retrouve confuse … elle serre les dents et se redresse en commençant déjà à rassembler ses affaires mais sa dernière phrase le bute. Il se pourrait que je t’aime aussi. Et leur image que donne-t-elle ? Au vu des regards sur eux, Sawan se doute que Hwan est en train de faire fantasmer la moitié des filles de ce campus. Un homme beau, élégant, avec une allure de bad boy, qui offre des roses et des cadeaux chers à sa petite amie. Oui ils ont l’air tout droit sortie d’un film mais Sawan déteste ça. Elle préfère la quiétude du café, la banquette arrière de sa voiture, sa baignoire étroite. Elle laisse échappe un gémissement avant de plaquer ses mains sur son visage pour se cacher, cacher ses larmes (foutu hormones qu’elle déteste) et se renferme sur elle-même. « Hwan… » lâche-t-elle dans un gémissement. Jamais elle ne s’était attendu à ce qu’elle lui dise ça … elle avait mal au cœur, mais une part d’elle en était heureuse. Elle prend le temps de rassembler ses émotions avant de déglutir et de baisser ses mains doucement. Bon sang … Elle se redresse lentement et lui fait face, le visage triste, amoureuse, et pleine de rancœur. « Hwan … » elle renifle et repousse son cadeau, mais pas ses efforts, verrait-il la différence « Tout était parfait jusque-là … puis il a fallu que tu parles » elle ravale ses sentiments (était-ce méchant de lui dire ça ?) et souffle « Je vois tous les efforts que tu fais, je me doute combien cela a été dur pour toi de venir, de changer de téléphones sans fouiller. » elle baisse les yeux un instant et souffle « Je n’attends pas d’excuse de ta part … seulement que tu me comprennes et que tu me respectes … » Elle se redresse debout et se saisit de la rose « Elle est magnifique. » elle la glisse dans son sac. Elle lui tient le bras pour qu’il se mette debout et murmure « Il va falloir que tu fasses encore plus d’efforts si tu veux me récupérer Hwan. Va falloir que tu sois sincère, que tu me dises ce qu’il y a dans ta tête même si c’est dur, même si t’y arrives. Va falloir que tu t’ouvres à moi si tu ne veux pas me perdre définitivement. » elle marque une pause et croise son regard en caressant sa joue « Tu penses pouvoir faire ça pour moi ? Est-ce que j’en vaux la peine pour toi ? » sa voix était fragile, elle savait que tout pouvait voler en éclat en un quart de secondes. Elle savait que tout était difficile, qu’il se refermait déjà sur lui-même. Mais elle n’allait pas laisser passer cet incident comme on concède a un enfant quelques maladresses. Elle allait lui apprendre à aimer, et s’il fallait qu’elle l’éduque durement alors elle le ferait … n’étaient-ils pas depuis le début dans une relation oscillant entre la soumission et la dominance. Sawan le dompterait, le dresserait, comme on apprend l’obéissance … mais elle le ferait de sa douceur, de ses mots, de ses charmes … je pourrais être tout à toi si tu me suis Hwan.
Su Hwan
Su Hwan
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: ✦ NO ESCAPE | SAHWAN [V] ✦ ✦ NO ESCAPE | SAHWAN [V] ✦ Empty Ven 8 Mai - 14:22
Douce lacération sur son cœur abîmé, celui qui ne pensait jamais aimer. Il est dévasté, lui l’homme qui se voulait fort et inatteignable. Sawan avait su le transpercer, l’animer d’une nouvelle émotion qu’il ne connaissait pas. Trouble installé dans son esprit, il reste pourtant là à la regarder. Malgré ses mains croisées, celles-ci tremblent, alors que son cœur s’affole. Il ne s’attendait pas à lui dire ce qu’il pensait vraiment. Il n’est même pas sur de ce que c’est. Aimer, c’est se sentir comme il se sent ? Euphorique quand elle est à ses côtés, ce besoin toujours obsédant d’être avec elle, de la posséder. Il n’en sait rien, en tire une conclusion un peu trop hâtive peut-être et il se sent mit à nu. Quel idiot fait-il, voilà ce qu’il pense en la regardant. Dans ses yeux, une lueur mystérieuse. Celle d’un homme touché par la grâce d’une folie amoureuse. Mais celle aussi d’un garçon, apeuré à l’idée qu’il puisse s’être dévoilé. Il est trop tard Hwan. Il a parlé… il l’a dit à voix haute. Et si le trouble s’installe dans son esprit, il reste pourtant droit l’écoute parler. Il a peur subitement. Qu’elle lui dise qu’il avait mal comprit. Mais il n’avait eu de cesse de repenser à ses paroles. Au fait qu’elle lui avait dit l’aimer… c’était sorti dans un contexte qu’il détestait. Elle avait peur de tomber amoureuse, tout comme il été effrayé à l’idée d’aimer… mais il se pourrait que cela soit arriver trop vite. Comme une évidence qui le frappait. Sawan… dis-moi que je ne suis pas fou. C’est tout ce qu’il voudrait d’elle. Pas de remarques, pas de critiques. Il les entend, les comprends mais il est mal à l’aise. Aux yeux de tous, devant tous ces gens… Hwan préfère vivre la nuit. La nuit la vie est différente, plus accueillante à ses yeux. C’est moins dur de rester dans l’ombre. Il est déstabilisé par ses propos. Devoir se plier à ses volontés, le rend nerveux. Il n’est pas ainsi. Pas un de ceux qu’on manipule. Est-ce ce qu’elle veut ? D’un homme faible, qui dit oui à tout ? Il se méprend, reste dans son confort égocentrique. Laissant apparaitre une grimace, il ne sait pas quoi lui répondre. Il n’a pas envie de se soumettre à elle. Il veut qu’elle le respecte… qu’elle le… craigne ? Non, il est évident que c’est différent. Il fronce les sourcils, la regarde avant de dire « Je… je ne peux pas faire ça. » il est trop honnête ? Brise-t-il ses rêves ? Il se sent tendu, observe autour de lui. Il n’aime pas ces regards qu’il perçoit. D’ordinaire il aime jouer à l’homme brave, se pavaner devant les autres. Mais aujourd’hui il n’y arrive pas… s’approchant d’elle, il attrape son poignet « Sawan… allons ailleurs. Je ne suis pas à l’aise ici. » Et il se perd encore. Dans un moment de sincérité. Ne voit-elle pas à quel point il est perturbé ? Il ne se reconnait pas, pousse même un soupir visible avant de passer une main dans ses cheveux. Il la suit un peu plus loin, derrière un bâtiment où personne ne pourrait les voir. A l’abri des regards, Hwan se détache, laisse retomber cette pression. Puis il jette un regard « Ce que tu me demandes est beaucoup trop pour moi. » il reprend son air fermé. Grimace alors que son esprit s’égare. « Si tu veux me changer alors… je crois que ça ne sert à rien de continuer. » il ne parle pas du fait de la respecter, ni d’être sincère avec elle… mais il ne peut pas s’ouvrir. Il ne peut pas lui dire plus que ce qu’il n’a déjà dit. « Sawan, je… je ne suis pas comme les autres. Il faut que tu l’acceptes. Si tu rêves d’une relation banale, tu ne l’auras jamais avec moi. » et il pèse ses mots, car au fond ce qu’il est vraiment le dévore. Et il a conscience que ses mots sont peut-être blessants. Qu’il donne l’allure d’un homme qui veut l’oublier. Alors sans vraiment se contenir il se rapproche, se saisis brusquement de son visage. Mais cette fois ça n’a rien d’agressif. C’est douloureux, passionnel « Bien sûr que tu en vaux la peine… je pourrais tuer pour toi. » et elle n’a conscience de la portée de ses mots. Mais Hwan pourrait le faire… réellement. Il serait prêt à n’importe quoi. Laissant sa main glisser jusqu’au creux de ses seins, il la fixe « Je n’ai pas cessé de penser à toi. De tourner ces images dans ma tête… à en perdre la raison… je ne sais plus ce que je fais Sawan… je n’arrive plus à être concentré. » Et il grimace, de douleur presque. Bien qu’elle ne puisse pas réellement comprendre ce qu’il veut dire. Mais il perd pied… il est perturbé. Ses manies ne sont que plus rassurantes aujourd’hui. S’il insiste autant dans son quotidien c’est pour se dire que rien n’a changé. Mais il fait des fautes ! Il soupire, crispe ses mains avant de se dégager brusquement « Tu ne comprends pas… je ne peux pas… Je ne peux pas être avec toi. » Et voilà qu’il le dit à voix haute. Ça rend les choses plus réelles surement. « Prendre conscience de ce que je ressens pour toi, c’est signer ma perte… » Et il fixe le vide, se rend compte à quel point son quotidien n’est pas fait pour accueillir une femme. Il ne peut rien lui promette. Il ne peut pas aimer… c’est une folie. Une hérésie à laquelle il croit bêtement. « Je n’aurais pas dut venir Sawan. J’aurais dut te laisser me haïr… » Ça aurait été plus facile comme ça. Il le sait. C’était l’occasion de l’oublier. De passer à autre chose. Il aurait pu l’aimer, derrière ses vitres teintées. Il aurait pu continuer à la désirer, sans qu’elle ne sache qu’il était là… il n’aurait été qu’un doux rêve.
Yun Pornsawan
Yun Pornsawan
❝ PRESIDENTE ♛ I'M YOUR LEADER
Mes petits secrets

Re: ✦ NO ESCAPE | SAHWAN [V] ✦ ✦ NO ESCAPE | SAHWAN [V] ✦ Empty Ven 8 Mai - 15:19

La jeune femme accepta de le suivre, elle aussi n’était pas à l’aise des regards qu’on portait sur eux. Elle lui fait signe de la suivre, profitant du chemin pour rassembler un peu ses idées. Elle enfile sa veste, croise les pans sur son ventre préférant prétendre qu’elle avait froid que de le laisser voir son ventre. Peut-être que c’était mieux ainsi ? Que dirait-il s’il apprenait qu’elle était enceinte d’Il Kyang ? Leur histoire était vouée à l’échec, elle le savait. Elle le comprendrait dans le fond, elle avait été l’idiote de croire que les choses pouvaient être différentes, la cruelle de le faire succomber alors qu’elle savait pertinemment que son secret détruirait tout. Elle passa une main dans ses cheveux, nerveuse, avant de venir s’adosser au mur du bâtiment derrière lequel ils seraient au moins à l’abris des regards. Elle serre son sac contre elle et lève son regard vers lui. Non je ne peux pas me passer de toi tu sais, non je ne peux pas t’oublier. Je te cherche dans les moindres détails. Dans ce livre que je lis, dans ma chambre dans laquelle tu t’es introduits. Ton esprit pervers et tordu attise mes sens d’enfants cherchant constamment la même rengaine. L’attention d’un homme. Je ne suis pas différente des autres, j’ai mes Daddy issues moi aussi, j’en suis ridicule, pas vrai ? Je t’ai dans la peau Hwan et ça fait mal. Ça fait mal de voir qu’il n’aurait fallu que quelques jours pour que notre histoire soit différente. Elle aurait pu être belle, j’en suis certaine, mais le timing n’est pas le bon. Elle aimerait pouvoir lui dire ce qu’elle ressent, mais elle lui demande de s’ouvrir, alors elle l’écoute. Son cœur souffre, tout dans ce qu’il dit sonne comme une rupture, puis soudain c’est trop dur de le fixer, d’affronter cette lueur dans son regard. Elle baisse le regard, se contente d’observer la façon qu’il a de se tenir devant elle. Bon sang. Je ne veux pas te changer, je veux juste que tu fasses des efforts pour moi … a-t-elle envie de gémir. De lui faire comprendre. Elle le veut telle qu’il est mais il doit comprendre que sa violence et sa possessivité ne seront que leur perte. Elle ne peut pas lui dire tout ce qu’elle cache, peut-être que si dans le fond ? Mais ça ne ferait que le détruire d’avantage … elle voulait le préserver, le sauver de cette folie, de cette angoisse … de cette torture. Le plus dur peut-être, c’est de sentir cette tension entre eux, cette sincérité déboussolant le cœur de la jeune femme. Elle peut voir à quel point il est intense avec elle, vrai. Ça la bute de le voir aussi … amoureux. Cette grimace de douleur qu’il affiche après sa confession lui tue le cœur, elle aimerait simplement le soulager. Disparaitre de sa vie pour lui rendre sa sérénité, mais honnêtement … quelle serait leur vie l’un sans l’autre ? Parfois Sawan se disait que sa vie n’avait été vécu que pour l’amener à sa rencontre avec Hwan. Et soudain, au détour d’un escalier, dans le pire des lieux pour eux, l’amour les avait frappés. Il y avait sa vie avant, et celle après Hwan. Elle n’en voulait pas d’une vie vide de son absence. Oh non, quelle torture … Pourquoi ?! A-t-elle envie de demander. Pourquoi tu ne peux pas être avec moi, pourquoi m’aimer signerait ta perte. Qu’est-ce que tu caches … ? Mais ce son les derniers mots du garçon qui la tire de son mutisme. Elle grimace en gémissant « Je ne te hais pas Hwan … » une plainte qui venait du cœur. « Je suis en colère contre toi … » c’est tout, aurait-elle envie d’ajouter, mais sa colère était beaucoup trop forte pour être banalisée ainsi. Loin des autres elle n’était plus froide avec lui, simplement désemparée … « Je ne veux pas que tu changes Hwan, simplement que tu fasses des efforts pour moi … mais ça sonne égoïste dit ainsi … » souffle-t-elle tristement avec un sourire désabusé. Elle croise enfin son regard et murmure pour ne pas qu’il entende à quel point sa voix été cassée d’émotion. « Hwan il faut que tu comprennes que tu ne peux pas fracasser mon téléphone parce que je reçois des messages de mon meilleur ami, tu ne peux pas … tu ne peux pas m’interdire de le voir parce que tu es jaloux, parce que tu me veux que pour toi … » elle se rapproche et sent ses larmes lui monter aux yeux alors qu’elle lui dit « J’aimerais tellement être à toi, être à toi entièrement Hwan … » sa voix craque malgré elle alors qu’elle se force à ajouter « Mais je peux pas … je peux pas et tu le sais … » ou tu le sauras quand tu verras mon ventre grossir encore et encore. « J’ai l’impression qu’on est en train de rompre, et je déteste ça … » elle colle son front à son torse mouillant sa chemise de larmes elle accroche ses petits doigts à la ceinture du pantalon du garçon pour le rapprocher d’elle. Elle renifle, pleure contre lui quelques secondes avant de souffler « Tu es tellement élégant aujourd’hui … tu t’es fait beau pour moi … » elle adore cette idée. En oublierait presque sa fureur, mais Sawan ne veut pas se fatiguée à la détester pour ça … Elle a compris, qu’ils ne pourront pas être compatible sur ce point … elle renifle à nouveau et croise son regard en venant caresser sa joue. « Peut-être qu’on s’est rencontré trop tard, toi et moi … » elle se force à détailler dans son esprit ce visage qu’elle aime tant, pour ne jamais avoir à l’oublier … « Ma vie va bientôt changer Hwan … » dit-elle sans chercher à lui en dire plus et se met alors à gémir « Et je n’ai pas envie que tu m’oublies, j’ai la trouille d’une vie sans toi Hwan … » mais elle la savait impossible avec lui et ce bébé, et Il Kyang. Sawan pleurait pour lui, pour son amour, pour ce qu’ils auraient pu être … alors c’est fini ? Tu ne peux pas changer, et moi je ne peux pas t’imposer ce bébé. C’est fini entre nous Hwan ?
Su Hwan
Su Hwan
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: ✦ NO ESCAPE | SAHWAN [V] ✦ ✦ NO ESCAPE | SAHWAN [V] ✦ Empty Ven 8 Mai - 16:41
Elle ne le hait pas… juste de la colère. Il ne sait pas ce qui est pire au final. Jamais il n’a eu à confronter autant de sentiments. Pour lui, envers lui mais aussi les siens. Tout s’est compliqué. De cette irrésistible attraction est nait un amour sans condition. Et le voilà désormais perdu, dans les affres d’une émotion qui le rend désormais trop humain aux yeux des autres. Il l’observe, se sent faible et si démuni. Détresse dans ses yeux, tout sonne comme un adieu. Et il le sait. Lui qui était venu pour lui dire à quel point elle comptait. Il se rend compte que leur relation est vouée à l’échec. Le poids de leur secret, pèse trop sur eux. Incapable d’affronter la vérité. De pouvoir se soumettre au jugement de l’autre. Et il condamne leur relation, leur amour impossible. Le voilà qui vit cette histoire qu’il aimait tant. De ces livres qu’il lisait, de ces récits qu’il apprenait. Grand classique d’un scénario qui finit mal. Il ne voulait pas être le héros… elle ne pourra jamais être à lui. Alors qu’il est prêt à tout lui donner. A l’inverse d’elle, Hwan n’a rien à partager. Mais il se sait quelque part égoïste, d’un affront qu’il ferait à sa sœur. Après lui avoir promis une vie auprès d’elle. Il lui avait promis… et il ne pouvait pas tourner le dos à Miso. Jamais… Sawan avait pris trop de place dans son cœur. Et il ne voulait pas. Alors il souffre un peu plus, réalise les erreurs qu’il a faites. Son cœur bat plus fort alors qu’elle s’accroche à lui. Mais il se retient lui aussi, de laisser échapper cette perle salée. Jamais il n’a pleuré depuis la disparition de sa mère… alors pourquoi aujourd’hui ? Pourquoi pour une autre femme qu’elle. Il ne la touche pas, se refuse à un geste qui pourrait le tuer. Mais pourtant, il se sent si troublé. D’une simple excuse nait une discussion qui touche à sa fin. Il ne comprend pas la portée de ses mots… ce secret qu’elle cache, il l’a accepter. Il serre les dents, laisse sa main se poser sur son menton. Elle est belle, si délicieuse… finalement elle avait réussi. A l’assassiner. A user de son pouvoir pour l’achever. Aujourd’hui, il est plus bas que terre. Ecrouler au sol… sans avoir la force de se relever. « Je crois qu’on a raté notre… moment… » Dans une vie meilleure il aurait su l’aimer. Il l’aurait apprécié, lui aurait tout donné. Mais sa vie ne lui appartient plus depuis des années. Il n’est que l’esclave de cette promesse silencieuse. Enchainé, jamais sans pouvoir s’éloigner. « Pardonne moi Sawan… » Parce-que cette discussion va avoir une fin. Il fait ce qu’il y de mieux. Laissant sa main retomber, il détourne le regard. Se sent plus fébrile encore. « Nous y avons cru… et c’était beau. » le temps que ça a duré. Et il sait que tout sonne comme une fin. Mais il ne peut rien lui donner. « Je n’ai rien à t’offrir… qu’une vie pleine de mensonges. » et il se refuse à ça. « Tu mérites mieux. » son ton est neutre. Si renfermé. Hwan s’éloigne, de plus en plus d’elle. Il ne lui dira rien de ce qu’elle veut entendre. Qu’ils peuvent y arriver s’ils veulent, qu’ils seront forts à deux. C’est faux ! Ils courent à leur perte. Alors vaut mieux être réaliste. Tant qu’il est encore temps. Tant qu’ils peuvent encore se relever. « Laisse-moi partir. Je te rends ta liberté. » Il baisse les yeux sur elle. Caresse sa joue d’un geste trop tendre. Puis sans vraiment le vouloir, il se recule. Ça lui fait trop mal d’être là. De réaliser qu’il va mettre fin à cette relation. Première femme, la seule… émotion le dévastant. Déchirant son cœur, le lacérant alors qu’il recule encore. Il fronce les sourcils, expression douloureuse sur son visage, alors qu’il se fige. Déjà trop loin à son goût. Il va partir… et pourtant, sans vraiment maitriser son geste, il revient vers elle, attrape son visage et dépose ses lèvres contre les siennes. Baiser douloureux, plein d’émotion, alors qu’il retient encore ces larmes d’un être fragile. Il parcourt se lèvre avec une avidité certaine, un besoin d’oxygène… vivre sans elle, c’est laisser échapper son dernier souffle. Et il en prend conscience, la pressant davantage contre elle. Il voulait ne plus jamais revenir à cette réalité. Jamais il n’a eu aussi mal, jamais il n’a été autant dévasté par un simple baiser. Un échange terrifiant ou se mêle amour et rancœur. Leur premier baiser… qui devient rapidement le dernier… A bout de souffle, il se détâche, plonge son regard noir dans le sien. Pour la dernière fois… Il ne dira rien de plus. Lui tournant le dos avant de disparaitre et retourner à sa vie… celle d’un tueur au cœur froid, qui jamais ne succombera à nouveau.
Yun Pornsawan
Yun Pornsawan
❝ PRESIDENTE ♛ I'M YOUR LEADER
Mes petits secrets

Re: ✦ NO ESCAPE | SAHWAN [V] ✦ ✦ NO ESCAPE | SAHWAN [V] ✦ Empty Ven 8 Mai - 17:23

Qui a-t-il à ajouter ? Que dire de plus ? Elle aimerait comprendre pourquoi lui ne peut pas vivre avec elle ? Pourquoi, que cache-t-il ? Mais à vouloir découvrir ses secrets, il était certains qu’ils n’en seraient que plus blessés. Il était nécessaire pour eux d’arrêter maintenant ou d’accepter de se détruire. Sawan aurait tout accepté pour lui, mais pas de mettre la vie de son enfant en jeu … elle ne pouvait décemment lui faire accepter sa grossesse et l’avenir que cela changerait pour eux. Tout était beaucoup trop compliqué, trop tard, trop injuste aussi. Elle retient un hoquet alors qu’il relève sa tête vers elle. Il sait, comme elle, ils se sont presque résignés, ils font face à leur histoire qui ne pouvait durer ainsi … des mois de passions, de bonheurs, des semaines où ils se sont unis de la plus simple des façons, mais aussi de la plus belle. Il avait réussi à la faire tomber amoureuse et maintenant elle lui rendait sa liberté. Jamais Sawan n’avait connu plus cruelle sensation. Elle se rendait compte qu’avec Moon, ce n’avait été qu’une histoire d’enfants, un sentiment exacerbé par la peur de l’abandon. Quelle connerie. Cela n’avait rien à voir avec Hwan. Avait-elle déjà le cœur aussi brisé ? Elle n’en avait pas souvenir. Elle s’accroche à lui parce qu’elle sait qu’il va partir, qu’il va tourner le dos, parce qu’il est plus fort qu’elle, parce qu’il en sera capable lui. C’est certain. Elle pince ses lèvres et relève son visage vers lui. Je t’en prie, mens-moi. Dis-moi qu’on se retrouvera quand notre temps sera venu. Mais c’était ridicule d’espérer ainsi. Elle ne voulait pas lui tourner le dos. Elle ne voulait pas que tout s’arrête, mais l’impasse de leur relation était de toute évidence sans chance. C’était fini. Voilà tout. Et cette finalité la tuait. Elle veut être forte pour lui, le laisser partir dignement mais son visage est si douloureux. Oh mon amour je suis désolée … elle serre ses bras contre elle, le froid que laisse le corps chaud de Hwan pourrait l’achever. Elle le laisse se reculer, et ça la brûle de pas pouvoir se jeter dans ses bras. Elle suffoquerait presque. Puis soudain, il craque, revient vers elle. Non pas pour une étreinte de ces comédies romantiques où le héro soufflerait tous les mots d’amour du monde avec une solution parfaite. Mais ce baiser … Dear Lord. Elle se jette à cou et lui rend alors cette passion qui les fait basculer dans le vide. Elle heurte le mur et s’accroche à lui. Ses lèvres si douces, si avides de sensations. Elles sont parfaites, pour elle, pour les siennes. Leur bouche se dévore, d’amour, de passion, de sentiments. Elle ne veut pas qu’il parte, même si elle sait que c’est pour le mieux. Sa langue se perd contre sa jumelle et c’était si douloureux … Si douloureux. Ce n’est qu’à bout de souffle qu’elle le laisse se reculer. Non pas tout de suite ! A-t-elle envie de crier. Etait-ce sa faute ? Très certainement. Elle vacille, perds son souffle et alors qu’elle réalise que ce baiser sera leur premier et leur dernier, elle lève son regard plein de larmes sur ce dos qui s’éloigne d’elle avec assurance. Il fait ce qu’il faut, elle le sait, elle était la première à le repousser … « Hwan … » gémit-elle en faisant un pas vers lui pour lui courir après, mais elle s’effondre. Tombe au sol et éclate en sanglot, gémissant sa douleur de perdre l’homme qu’elle aime. Deux idiots, ils n’étaient que deux idiots. Ça la dévaste. Totalement. Elle sombre et serre contre elle son sac, sa rose, son cadeau. Cette boite qu’elle ne veut pas lâcher. Et son enfant qui grandit en elle devient alors la seule chose qu’elle déteste autant qu’elle aime … jamais Sawan n’avait autant détesté sa vie.
Contenu sponsorisé
Mes petits secrets

Re: ✦ NO ESCAPE | SAHWAN [V] ✦ ✦ NO ESCAPE | SAHWAN [V] ✦ Empty

Rejoins les colibris !
Les Beolsae sont ouverts. Vous avez donc la possibilité de les rejoindre directement, sans passer par la case bizutage. Alors n'hésitez plus ! Ils seront ravis de vous accueillir dans leurs rangs !