Revenir en hautAller en bas



 
Nouveautés du mois
Venez vite voir les nouveautés du mois, par ici !
Chatbox du forum
N'hésitez pas à passer faire un tour sur la chatbox !
Plus on est de fous, plus on rit !
Les défis RP !
N'oubliez pas que vous pouvez gagner des points en
réussissant les défis RP ! Pour plus d'infos, c'est par ici !
Date de la MAJ du mois de novembre
La maj de novembre aura lieu le dimanche 6 décembre !
N’oubliez pas de vous mettre à jour ainsi que de remplir vos activités rps
et / ou absence et ralentissement. Merci :heart:
Ils sont attendus
I wish this last | SAHWAN  - Page 3 JLM0KC9R_oI wish this last | SAHWAN  - Page 3 JLM0KC9R_oI wish this last | SAHWAN  - Page 3 JLM0KC9R_oI wish this last | SAHWAN  - Page 3 JLM0KC9R_o
Le deal à ne pas rater :
Chargeur sans fil – Samsung – Intérieur Noir (ODR 20€)
4.99 €
Voir le deal

 :: Le reste du monde :: Les mondes parallèles
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

I wish this last | SAHWAN

Su Hwan
Su Hwan
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: I wish this last | SAHWAN I wish this last | SAHWAN  - Page 3 Empty Dim 19 Juil - 12:36
Il restait assit sur son lit, sans trop savoir quoi faire ni penser. Le temps passait lentement et ce même rituel à prendre sa douche, à se demander ce qu’il fabriquait. Etre amoureux c’était épuisant. Il s’en rendait compte et se sentait fébrile tout à coup ça le replongeait dans ces années de lycée. Lui le pauvre gamin que personne ne remarquait. Il fallait toujours qu’il s’intéresse à la fille qui se fichait de lui. Mais Sawan était différente… si particulière à ses yeux. Et cet intérêt qu’elle lui avait donné. Il était trop oppressant, trop déroutant. L’avait-il inventé ? Il ne pensait pas être fou… à part fou d’elle. Mais il avait l’impression que quelque chose existait entre eux. Une amitié derrière laquelle il voulait se voiler la face. Reviens à la raison. Encore et toujours cette même phrase. Soit réaliste ! Elle ne t’aimera jamais. Finalement changer de boulot était peut-être la solution. En vu de ses compétences il pourrait trouver une meilleure place ailleurs. Mais Sawan… c’était celle qui le faisait rester. Il hésitait toujours quand il pensait à elle. En vérité, il n’était pas assez ambitieux face à ce qu’il ressentait. Il aimait la croiser dans les couloirs. Echanger un sourire à la machine à café. Elle avait toujours cette allure élégante, son petit rayon de soleil dans les journées parfois mornes et répétitives. Quel idiot il faisait ! Il laisse échapper un soupir, se laisse tomber sur son lit avant de jouer sur son téléphone. Heureusement pour lui ses amis étaient connectés, alors il en profita pour jouer avec eux. Un moyen pour penser à autre chose. Oublier que derrière cette porte se trouvait l’objet de ses tourments. Il se mordille la lèvre, tente de balayer ses pensées. Et ça fonctionne finalement plutôt bien… du moins jusqu’à ce qu’il se retrouve à nouveau seul. Jetant son téléphone sur son lit, il allume la télé. Laisse passer le temps, jusqu’à ce qu’il entende subitement du bruit. Il ne pensait pas qu’elle oserait franchir à nouveau cette porte. Mais à moins qu’il hallucine Sawan était là. Approchant doucement vers le lit. Oh bon sang ! Il se maudissait d’avoir des idées malsaines à son égard. Son pas qu’il imaginait surement plus félin, et même malgré ce pyjama il la trouvait… désirable. Beaucoup trop, assez pour qu’il déglutisse et se force à penser à autre chose. Il n’ose pas parler… la regarde juste monter sur le lit. Hochant la tête pour lui indiquer qu’elle pouvait. Oh Sawan… il l’observe, reste interdit aux moindre de ses gestes. L’écoutant presque trop attentif. Suspendu à ses lèvres… il espère. Imagine autre chose… ils pourraient… quoi ? Franchir cette limite qu’ils s’interdissent ? Bien sûr que non. Il veut de son amitié. Il la veut dans sa vie… de cette façon. Il veut continuer à faire semblant. Pour ne rien gâcher. Alors il se recule un peu, replace un coussin à côté de lui pour l’inviter à prendre place. Doux sourire sur les lèvres, il espère encore qu’elle ne verra pas son trouble. Mais son cœur à lui devient fou. Il est dingue d’elle. Ça crève les yeux… Si seulement il avait le courage de lui dire. Mais il ne veut pas tout gâcher « Viens… » lui murmure-t-il doucement. Comme une supplique presque. A peine se retrouve-t-il plus proche d’elle, qu’il sent son parfum. Baisse les yeux sur le livre qu’elle tient en main. « Je… je suis content que tu sois venu. » parce-que j’étais trop lâche pour le faire. Il sait que c’est ce qu’il pense. Il lui offre un nouveau sourire, tourne les pages pour continuer là où ils en étaient. Il est obligé de se rapprocher d’elle, et cette proximité fait bondir son cœur. Il cache son trouble, tente de se concentrer sur les lignes. Laissant ce temps s’arrêter… pour juste profiter de l’instant. C’est ce qu’il espère, mais ses pensées s’égarent à nouveau. A elle… ce baiser… à ce qu’elle lui avait dit. Et ce mensonge aussi… il inspire doucement, lorsqu’une mèche de cheveux de Sawan vient lui cacher la vue sur ses pages. Alors d’un geste fin, il l’attrape, pour venir lui replacer derrière son oreille. Délicatement, tandis que son visage se lève vers elle. Et ce regard… si brillant. Cette lueur dans ses yeux. C’est la même qui l’avait fait craquer. Il se demande ce qu’elle peut cacher. Parce qu’il en est certain… cette fille face à lui n’est pas la femme forte et charismatique que tout le monde voit. C’est une jolie poupée… fissurée. Il ose à peine parler, pourtant il laisse échapper « Qu’as-tu voulu dire par… ce que tu as ressenti ? » il ne devrait pas lui demander. Mais il y pensait depuis qu’elle lui avait dit. Ces phrases qu’elle ne finissait pas. ça le rendait curieux.  


Yun Pornsawan
Yun Pornsawan
❝ SATAN SQUAD ◈ PRESIDENTE
Mes petits secrets

Re: I wish this last | SAHWAN I wish this last | SAHWAN  - Page 3 Empty Dim 19 Juil - 12:36

Elle se glisse près de lui, osant à peine le toucher, pas les première minutes. Puis au fil du temps qui passe, des pages qui se tournent elle finit par se glisser contre lui. Allant jusqu’à poser sa tête sur son épaules d’un air détendu. C’était ça qu'elle voulait pour eux. De la simplicité, de la complicité. Elle se sentait soulagée en un sens de voir que ce baiser n’avait pas tout cassé. Elle tenait à lui beaucoup plus qu’elle ne voudrait l’admettre et si elle ne pouvait obtenir que son amitié … elle préférait la chérir et faire ce qu’il fallait. Leur proximité n’était elle pas de trop ? Que penserait sa petite amie si elle les voyait ainsi … Pour être honnête à cet instant Sawan s’en moquait. Elle était fatiguée, de trop réfléchir, de pleurer, de regretter, de désirer. Elle voudrait que tout soit simple sans savoir ce que ce simple pouvait être : qu’il soit célibataire et à elle ? Ou qu’elle oublie ses sentiments naissants pour n’être que son amie et le vivre sereinement. Une part voulait pouvoir lever son visage vers lui et l’embrasser. Sans culpabiliser ou devoir penser à cette fameuse petite amie. Qui était elle ? A quoi ressemblait elle ? Que faisait elle dans la vie ? L’embrassait il comme il l’avait fait avec elle ? La désirait il avec intensité ? Depuis combien de temps étaient il ensemble ? Combien de fois avaient ils rompu ? Combien de fois s'étaient ils réconciliés ? Tout autant de questions de l’oppressaient, qui la rendaient jalouse de toute évidence. Mais elle les repoussait de toutes ses forces pour ne se concentrer que sur l’instant présent et cette étreinte, ce moment de douceur qu’il lui offrait. Elle adorait le sourire qui lui offrait. Elle adorait la façon qu’il avait de respirer calmement à ses côtés en lisant. Elle mentirait si elle disait qu’elle arrivait à se concentrer. Elle relit plusieurs fois les mêmes phrases, tourne les pages de façons mécaniques. La vérité c’est qu’elle voulait simplement profiter de leur étreinte, de sentir son corps contre le sien allongée contre lui. Elle savait qu’elle n’aurait plus jamais l’occasion. Qui invitait un ami chez lui pour lire entrelacé dans un lit ? Seul les couples faisaient ça, pas vrai ? Elle esquisse un petit sourire malgré elle et se maudit de se satisfaire d’une situation alors qu’une femme, celle de Hwan, l’attendait chez elle. C’était triste … et elle ne voulait pas être la femme de trop. L’amante. L’amie était un rôle beaucoup plus décent. Mais quand il replace sa mèche de cheveux délicatement elle sent son cœur rater un battement et relève le visage vers lui. Un visage aux rougeurs qui trahit ce frisson qui la parcours. Elle déglutit et mordille sa lèvre : autant pour s’empêcher de l’embrasser que pour masquer sa gêne quant à la question.  « he bien ... » amorce t elle en se forçant à garder ses yeux dans les siens. « pour être honnête … tu me plais Hwan. » elle esquisse un sourire contrit, presque désolée « Mais je ne suis pas vraiment douée avec les hommes qui me plaisent … je suis assez … timide … » elle marque une pause et rit gênée « d’où le bisou magique … je suppose que c’était ma façon à moi de te le faire comprendre … mais c’était stupide. » souffle t elle intimidée, d’une candeur adorable. « Mais je ne savais pas que tu étais en couple … je suis désolée d’avoir agit ainsi … » elle se redresse sur un coude pour pouvoir le surplomber légèrement en mieux le regarder « je comprends mieux ta réaction. » assure t elle avec un sourire qui se voulait rassurant. « J’ai pas envie de te perdre tu sais, je suis ravie d’être ton amie … et ça me suffit amplement. J’ai pas envie de tout gâcher et de perdre cette …. bulle qu’on a tous les deux … tu trouves ça stupide ? » murmure t elle timidement en posant une main sur son torse. Pourquoi fallait il que même ses gestes soit délicats et gracieux ? 
Su Hwan
Su Hwan
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: I wish this last | SAHWAN I wish this last | SAHWAN  - Page 3 Empty Dim 19 Juil - 12:37
Tu me plais… il reste contrit. Interdit. Ses yeux ancrés dans les siens. Folle euphorie qui l’envahie quelques secondes. Puis de l’incompréhension. Il n’y croit pas. Il a dût imaginer tout ça. Devant elle il hésite à lui redemander. Mais les mots de Sawan deviennent plus forts selon lui. Il n’en croit pas ses oreilles. Malgré lui il esquisse un petit geste de recule. Pour la regarder. Pour être sûr de ce qu’il vient de comprendre. Ses autres phrases ne l’atteignent plus vraiment. Il reste subitement coincé. A se rappeler ces mots qui font battre son cœur. Il s’emballe, résonne si fort qu’il n’est pas sûr qu’elle ne puisse pas l’entendre elle aussi. Ses mains tremblantes, il se redresse un peu. Déglutissant comme un gosse nerveux. Il a du mal à croire ce qu’il a entendu. Sawan ne peut pas s’intéresser à lui. « Je te plais ? » finalement la phrase sort. Son air étonné, surprit et timide aussi. Il détourne aussi vite les yeux. Souris gêné. « Tu… tu es sûre ? » inconscient de lui-même. Du fait qu’il pourrait plaire. Hwan se sent bizarre. Pas à la hauteur surement. Il manque cruellement de confiance en lui. Sawan ne peut pas lui avoir dit ça. Pourtant… tout parait si vrai. Ses gestes, ses mots. Ces regards qu’ils se lançaient. Alors il n’était pas fou ? Mais… comment ? « Pourquoi ? » il la regarde sans comprendre. Pourquoi lui ? Il est si banal. Il n’a rien que les autres n’ont pas. Il n’est pas si beau non plus. Il se sent simple… sans saveur presque. Comment une fille comme elle pourrait l’apprécier. Il baisse les yeux, joue un peu nerveusement avec ses propres mains. Puis quand il relève le visage vers elle « Sawan c’est… » Impossible. Mais il se ravise. C’est toujours la même chose avec lui. Il fuit. Parce qu’il a peur de ne pas être à la hauteur. Parce qu’il n’a pas assez confiance en lui pour se lancer et croire les autres. C’est plus facile de prendre la suite. Il ne se sent pas capable de plaire aux autres. Mais avec Sawan... il ne peut pas. Il n’a pas envie de faire comme il fait à chaque fois. Sans le contrôler, il se rapproche à nouveau d’elle. La regarde un peu intimidé. Elle est beaucoup trop bien pour lui. Il le sait… Posant sa main sur le matelas, il cherche la sienne, frôle seulement son doigt du sien. D’une voix plus douce « Je ne trouve pas ça stupide… » Parce-que lui aussi aimait cette bulle qu’ils avaient. Et il sait que ce mensonge ne lui servira pas. Que tout devient confus tout à coup. Mais il n’a pas le courage de lui dire qu’il a menti. Que ce n’est pas vrai… et si tu profitais juste de l’instant. Voilà la seule chose à laquelle il s’attache finalement. Lui avouant simplement « J’aime bien… tes bisous magiques Sawan… » et malgré l’innocence de ses propos, ses yeux parlent pour lui. Indique à cette jeune femme tout autre chose. Sa main glisse lentement jusqu’à sa joue tandis qu’il se penche un peu plus vers elle. Déposant brièvement ses lèvres à la commissure des siennes. Comme ce fameux baiser chaste. Ce bisou « magique »… relevant lentement les yeux vers elle. Il sait en croisant son regard, qu’il ne peut se contenter de ça. D’un simple frôlement… d’un avant-gout. Et malgré qu’il ne devrait pas. Que son cœur se met à palpiter plus vite, il cède… trop vite avant de venir embrasser sa bouche à nouveau. Cette fois plus doux, encore interdit. Il ose à peine parcourir ses lèvres mais en la sentant lui rendre ce baiser, il n’hésite plus. Passant une main autour de sa taille, pour la rapprocher de lui. Approfondissant cet échange pour le rendre plus passionné. Et c’est comme un doux rêve dans lequel il s’immisce. Un geste qu’il attendait, qui devient plus réel encore. Se reculant lentement, il cherche une réponse à cette question qui lui traverse l’esprit. Est-ce un seul baiser ? Ou peut-il espérer plus ? Cette lueur dans les yeux de Sawan est la preuve qu’elle désire la même chose que lui. Alors il ne pense pas à ce qu’il ne doit pas faire. Se détache simplement d’elle, pour venir retirer son tee-shirt et repousse le livre. Il a le cœur battant, en réalité Hwan a peur. Peur de ne pas être à la hauteur. Peur d’être un gamin face à elle. Mais il craint de lui montrer. Qu’elle sente ses hésitations. Alors il se force, balaye ses doutes pour venir l’allonger sur le lit et la surplomber. Il se risque à contempler son visage, caresser sa peau en suivant ses traits qu’il trouve si beaux. Du bout du pouce il frôle sa bouche… Elle est beaucoup trop belle pour lui. Il le sait. Et ça le dévore de l’intérieur. Le rend plus fragile encore. Il laisse son regard descendre sur les boutons de son pyjama, les déboutonnant lentement. Presque religieusement… il ne sait pas ce qu’il fait. Sent la crainte l’envahir alors qu’il voit apparaitre les lignes de sa poitrine… s’arrêtant dans son geste, il en devine leurs formes, mais n’ose découvrir sa peau… « Sawan je… » et si c’est une erreur ? et si il ne sait pas s’y prendre avec elle ? Il y a cette crainte dans son regard finalement. Celle qu’il ne voulait pas qu’elle voit. Hwan n’est pas comme ces autres hommes qu’elle a connu. Il n’a eut que peu d’expérience. Il ne devrait pas… Elle est trop bien pour lui.


Yun Pornsawan
Yun Pornsawan
❝ SATAN SQUAD ◈ PRESIDENTE
Mes petits secrets

Re: I wish this last | SAHWAN I wish this last | SAHWAN  - Page 3 Empty Dim 19 Juil - 12:37

Que faisait elle ici ? Contre lui, à lire un livre sur lequel elle n’arrivait pas à se concentrer. Que faisait elle a croire qu’elle pouvait encore faire passer leur geste pour quelque chose d’innocent. Elle ne préméditait rien mais ne pouvait pas non plus cacher l’attirance qu’elle avait pour lui. Malheureusement elle n’était pas que physique et son cœur s’emballait à mesure qu’elle réalisait leur proximité, que leur doigt se touchait et qu’elle n’avait qu’à lever la tête pour venir l’embrasser. Alors Sawan se forçait à penser à autre chose mais un rien la ramenait à Hwan comme si son esprit ne voulait ne penser à rien d’autre qu’au garçon. Il a une petite amie ne cessait elle de se répéter comme si c’était le seul rempart qui pourrait la sauver de cette folie à laquelle elle ne cessait de rêver. Concentre toi ! Mais il n’aidait pas. Ni dans sa façon de la regarder, ni dans la façon qu’il avait de replacer une mèche de ses cheveux. Le plus sage aurait été de retourner dans sa chambre. Ils pouvaient ressentir quelque chose l’un pour l’autre parce que c’était le genre de chose qu’on ne contrôlait pas … mais ils pouvaient choisir de ne pas céder. De rester fidèle … de faire ce qu’il fallait. Mais honnêtement quand Hwan lui confesse qu’il aime bien ses bisous magiques Sawan n’a plus envie de faire ce qu’il faut. Tout son corps ne réclamait qu’une chose : l’attention de Hwan. Donne moi tes caresses. Donne moi ton ivresse. Et son souffle qu’elle peinait à garder normal lui brûlait la poitrine, ou bien était-ce cette envie de lui qu’elle n’avait pas le courage de réprimer. Il se penche vers elle, la surplombe et jamais Sawan n’avait trouvé plus belle vision du garçon. L’assurance incertaine qui se lisait sur son visage ne le rendait que plus grisant et d’une manière déroutante elle s’en sentait rassurée. Sawan avait prit la fâcheuse habitude de ne côtoyer que des hommes sûrs d’eux (parfois beaucoup trop) et qui pensait que prendre la situation en main était suffisant pour plaire à la jeune femme. La plupart se précipitait sur son corps sans aucune hésitation la mettant mal à l’aise. Elle masquait toujours sa gêne et se contentait de faire de son mieux. Mais à cet instant elle n’avait peur de rien … parce qu’elle pouvait lire dans son regard qu’il était tout aussi maladroit qu’elle. Et elle savait que son hésitation n’avait rien à voir avec cette femme qui l’attendait à Séoul mais parce qu’il voulait bien faire. Parce qu’elle voulait être à sa hauteur … à elle ? Dieu que cette constatation lui fit ressentir un élan d’affection si intense qu’à l’instant où il cessa de l’embrasser timidement elle l’attira pour l’embrasser avec plus de passion, plus d’envie. C’était beaucoup trop fou pour qu’elle ne veuille pas se plonger à cœur perdue dedans. S’ils ne pourraient n’avoir qu’une nuit, un secret entre eux, elle s’en contenterait. Parce qu’il était beaucoup plus judicieux de faire taire cette envie d’eux et calmer ce feu brûlant que de l’ignorer. (Mais en vérité toutes les excuses étaient bonnes pour céder.) comment pourraient ils ne pas vouloir se brûler encore et encore en revenant sur Séoul. Si sawan pouvait être honnête rien qu’une seconde, elle avouerait avoir même pensé (dans un instant de pur euphorie) qu’il pourrait quitter sa relation toxique pour elle. Pour elle ? En valait-elle la peine sincèrement ? Il avait su lui faire comprendre que oui … elle ses lèvres se perdent sur les siennes. Et son souffle plus encore. Elle gémit contre sa bouche de cette impatience timide. Elle peine à déglutir en le voyant retirer son haut. Son torse est si finement dessiné qu’elle ne résiste à l’envie d’y glisser ses doigts. Qu’il est beau. Pense t elle avec le cœur fou et le bas ventre en feu. Elle mord sa lèvre inférieure pour garder un minimum de contrôle et descend ses doigts jusqu’à son ventre. Délicieux. Elle le laisse faire quand il se met à déboutonner son pyjama. Elle l’avait voulu sage et couvrant suffisamment de sa peau pour ne pas attiser les convoitises, quelle bêtise. Elle respire avec peine car la sensation lui coupe le souffle et lui arrache un frisson agréable. Il se stop, croise son regard et Sawan peut y lire sa peur … je suis comme toi a t elle envie de lui dire, pourtant elle reste silencieuse mais le baiser qu’elle lui donne en venant caresser sa joue ne laisse place à aucun doute. Elle lui mordille la lèvre, frissonnant de sentir sa bouche si délicate sur la sienne et de pouvoir en savourer le goût sans peur. Lentement elle se redresse, assise, et termine de déboutonner son haut. Le maintenant dans un premier temps sur sa poitrine elle dénude lentement ses épaules avant de croiser son regard et de lâcher le tissu pour dévoiler son corps … elle ne saurait dire pourquoi elle se sent si émue. Si prise par ses émotions … elle déglutit et avise l’expression de son regard pour se rassurer : lui plaisait elle ? Elle glisse ses doigts à sa nuque et l’attire à elle pour se rallonger alors qu’elle l’embrassait. C’était lent, doux, nouveau pour elle en toute honnêteté. Elle griffe lentement son dos pour descendre jusqu’à la cambrure de ses reins. Taquine, sensuelle. Mû par son désire de lui, elle vient caresser ses fesses par dessus le tissu de son sous vêtement avant de glisser des doigts sous son boxer. Le galbe de ses fesses sous ses paumes chaudes la font frissonner. Elle croise alors son regard et se presse contre lui car elle ne trouvait rien de plus grisant que la sensation d’avoir le torse de Hwan écrasant sa poitrine …. et parce que cela faisait bien trop longtemps, et que le désir se faisait de plus en plus intense, elle vint presser son bassin contre le sien alors que ses lèvres cherchent les siennes dans un souffle plein de luxure et de plaisir …. Elle lui offre son corps, sa poitrine, avec une sensation d’ivresse qu’elle n’avait pas ressenti depuis longtemps, depuis toujours peut être même ? Elle frémit et cesse enfin son petit jeu et son audace pour venir l’embrasser avec une fièvre nouvelle lançant leur ébat sans plus aucune pudeur. 
Su Hwan
Su Hwan
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: I wish this last | SAHWAN I wish this last | SAHWAN  - Page 3 Empty Dim 19 Juil - 12:37
Yun Pornsawan
Yun Pornsawan
❝ SATAN SQUAD ◈ PRESIDENTE
Mes petits secrets

Re: I wish this last | SAHWAN I wish this last | SAHWAN  - Page 3 Empty Mar 4 Aoû - 17:10
Contenu sponsorisé
Mes petits secrets

Re: I wish this last | SAHWAN I wish this last | SAHWAN  - Page 3 Empty
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Evénement explosion !
Malgré ces temps difficiles, on vous souhaite un joyeux mois de novembre et on espère vous réchauffer le coeur avec ce petit Calcifer adorable ❤N'oubliez pas l'événement explosion en cours ! Lutter contre les effets du gaz toxique qui se promène dans le bâtiment pour sortir et sauver les centaines de vie vous apportera peut-être un bon karma et peut-être plus, qui sait.