Revenir en hautAller en bas



 
Nouveautés du mois
Venez vite voir les nouveautés du mois, par ici !
Chatbox du forum
N'hésitez pas à passer faire un tour sur la chatbox !
Plus on est de fous, plus on rit !
Avis aux nouveaux venus !
Ce mois-ci, c'est portes ouvertes chez les Beolsae.
N'hésitez donc pas à les rejoindre, si vous le souhaitez !
Les défis RP !
N'oubliez pas que vous pouvez gagner des points en
réussissant les défis RP ! Pour plus d'infos, c'est par ici !
Ils sont attendus
W'HELL'COME FT MOKHO ♥ O1jeW'HELL'COME FT MOKHO ♥ O1jeW'HELL'COME FT MOKHO ♥ O1jeW'HELL'COME FT MOKHO ♥ O1je
Le Deal du moment :
Sélection de bandes dessinées à ...
Voir le deal
3 €

 :: Défouloir :: La boîte à souvenirs :: Archive Rps

W'HELL'COME FT MOKHO ♥

Wang Mok
Wang Mok
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

W'HELL'COME FT MOKHO ♥ W'HELL'COME FT MOKHO ♥ Empty Dim 10 Mai - 12:04

Sawan avait bien remarqué que Mok s’isolait de plus en plus dans la fraternité. Qu’elle ne se mélangeait ni au soirée, ni aux repas de groupes. Elle restait le plus souvent dans sa chambre, fuyant le reste des panthères. Elle ne s’attendait pas à ce que sa présidente pose sur elle un regard bienveillant. Sawan semblait tellement épuisée ces derniers temps que Mok avait espéré passer sous ses radars. A vrai dire elle voulait juste qu’on la laisse tranquille. Aller en cours, réviser, faire le minimum pour que personne ne vienne lui demander comment elle allait. Elle détestait ces rendez-vous forcés avec la psychologue de l’université. Pourquoi s’acharnaient-ils à vouloir aider une gosse qui ne voulait pas être sauvée. Elle était majeure maintenant, n’était-elle pas en droit de décider que sa vie pouvait être chaotique ? Elle était reconnaissante dans le fond de cette attention qu’on lui portait, car elle savait que sans ça, plongée dans une solitude qu’elle n’aurait pas choisie, elle se serait déjà foutue en l’air. Mais Mok avait envie de souffrir et souhaitait qu’on la laisse se faire du mal en paix. Elle prenait bien le soin de faire semblant devant le reste de ses amis. Certains n’étaient pas dupe, d’autres trop occupés avec leur vie personnelle pour réaliser pleinement ce qui se passait. Elle ne leur en voulait pas. Elle avait l’impression que tout le monde était à un tournant de sa vie et elle profitait de cette zone d’ombre pour sombrer à son tour sans être forcée de sortir la tête hors de l’eau. Elle se délectait presque son malheur. Souriant à son reflet chaque fois qu’elle savait pouvoir souffrir. Alors quand Sawan lui demanda de s’occuper du nouveau venu elle fronça le nez. Ne pouvait-elle pas être oubliée ? Elle ne sut toute fois refuser, et grimaça un sourire faux avant d’attraper le kit de bienvenue. Elle ne chercha ni à connaitre son nom, son âge, d’où il venait. Elle ferait le minimum requis, lui ouvrirait la porte, lui indiquerait les différentes pièces, sa chambre et lui donnerait son kit. Le reste, il se débrouillera. Elle aurait dû lire le nom sur le dossier. Elle aurait dû lire le nom sur le kit de bienvenue. Vraiment, elle aurait dû s’intéresser à ce garçon, peut-être que le choc aurait été moins violent, peut-être qu’elle aurait pu fuir, donner ce rôle à quelqu’un d’autre. Peut-être qu’elle se serait épargné un cœur broyé à la vue de ce visage. Toujours aussi beau, pas vrai ? Son Démon. Elle retient un hoquet de surprise mais ses yeux s’agrandissent. Elle recule d’un pas alors que son regard croise le sien. Etait-ce une mauvaise blague ? Ses yeux se posent sur sa bouche, toujours aussi pleine et délicate. Dit-il toujours autant de mensonge et d’horreur ? « Jun … ? » dit-elle la voix cassée et incapable de passer au-dessus de sa stupeur. Elle déglutit et crispe ses doigts sur le paquet que composait son kit de bienvenu. Etait-ce une mauvaise blague ou un signe du destin que cet enfer qu’elle cherchait temps venait d’arriver ?
Bang Jun Ho
Bang Jun Ho
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: W'HELL'COME FT MOKHO ♥ W'HELL'COME FT MOKHO ♥ Empty Dim 10 Mai - 14:13
Il n’était pas spécialement impatient de rejoindre sa nouvelle frat. En réalité il l’avait choisi parce-que ses amis s’y trouvait et surtout parce-que sa sœur n’y était. Une manière pour lui de lui crier « regarde je me démerde sans toi. » tout en espérant quand même attirer son attention. Pathétique, penserait-il de lui-même. Sans grande motivation ce matin. Il allait devoir faire le tour de la fraternité. Il espérait y voir Khee, mais cette dernière était trop occupée. Alors soit, peut-être que ça serait la présidente elle-même qui viendrait l’accueillir. « Je ne pourrais pas être là, mais une de nos membres t’attendra dans le hall. » et merde. Il avait sa réponse. Il n’était ni stressé, il s’en fichait au mieux il rencontrerait quelqu’un de nouveau. Se pressant un peu, il suivis les indications avant d’arriver sur le campus. Tout lui paraissait parfait. Une nouvelle vie qui l’attendait pour mettre l’ancienne de côté. Du moins, c’est ce qu’il espérait croire. Arrivé dans le hall, il chercha des yeux celle qui était censé l’accueillir. Mais il ne s’attendait pas à tomber sur… Mok. Se figeant, il resta quelques secondes debout encore à quelques mètres d’elle. Une plaisanterie, ou bien un simple coup du sort. Il ne savait pas encore quoi en penser, mais une vague de souvenirs le submergea alors qu’il posa ses yeux sur elle. Terrible rappelle d’une rupture qui l’avait conduit à sa perte. Cette fille l’avait jeté, comme toutes les autres d’ailleurs. Ne supportant surement pas ses choix de vie, ni même qui il était. Déglutissant, il se rapproche, se force à se tenir bien droit avant de lancer « Mok. » comme si il la prenait déjà de haut. Loin d’être un garçon arrogant, Junho est surtout blessé. Il pensait ne plus jamais la revoir. Elle l’avait jeté comme un mal propre et lui avait ses propres problème. Mais il fallait qu’il tombe sur elle, qu’elle était ici… dans la même frat que lui. « Je suppose que c’est toi la fille qui doit m’accueillir. » il baisse les yeux, Mok est beaucoup plus petite que lui, ce qui lui donnerait presque le dessus sur la situation. Pourtant, dans son esprit perturbé il est bien incapable de savoir ce qu’il pense. Peut-être une pointe de dégout alors qu’il la toise et avise ce qu’elle tient dans les mains. « C’est pour moi ? » il lui prend, sans lui demander la permission. Observant déjà les quelques objets et cette fameuse veste à son nom. Relevant un regard curieux vers elle « T’avais envie de le faire ou on t’a forcé ? » il est un peu direct. Mais au moins, il ne perd pas son temps. Il ne va pas jouer à l’hypocrite qu’il ne la connait pas. Tous les deux ont partagé plusieurs mois ensembles… il l’aimait bien… mais peut-être pas assez pour lui convenir. Il suppose qu’elle avait dût voir son nom inscrit. « Si tu rêvais de belle retrouvaille tu te fourre le doigt dans l’œil. Je n’ai pas oublié ce que tu m’as fait. » et sur ces mots, il lui passe devant. Peut-être n’aura-t-elle pas le courage de le suivre.

Wang Mok
Wang Mok
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: W'HELL'COME FT MOKHO ♥ W'HELL'COME FT MOKHO ♥ Empty Dim 10 Mai - 14:31

Mok ne savait comment réagir. Elle n’était même pas certaine de savoir ce qu’il pensait d’elle, mais elle fut rassurée sur l’attitude du garçon. De la haine. Du dégoût. Elle put même déceler une pointe d’amertume. Réellement Jun Ho ? Je suis celle que tu détestes ? Ouvre les yeux bon sang. Elle ne sait quoi dire, quoi penser, ni comment réagir pendant de longues secondes. Elle le laisse mener son petit jeu, cette guerre froide qu’il lui déclare avec une attitude grossière et déplacée. Ça lui faisait mal ? Oui, très certainement, mais cela faisait un moment qu’elle n’arrivait plus à ressentir quoique ce soit. Elle le laisse avancer, à vrai dire elle n’arrive même pas à comprendre ce qu’il lui reproche. De l’avoir quitté ? Parce qu’il n’avait pas la même considération pour elle ? Son seul défaut était de ne pas être Sunan, était-ce suffisant pour la faire souffrir ? Ils avaient eu quelques choses de beaux tous les deux, mais rien qui ne puisse lui faire oublier ce maudit sentiment. Aurait-elle dû souffrir en silence ? Elle était beaucoup trop jeune pour se cantonner une relation aussi toxique, aussi accroc était-elle à lui. Elle le suit par automatisme, le temps de mettre de l’ordre dans ses pensées. Quel genre de retrouvaille c’était ? De toute évidence pas celle qu’elle avait imaginé. Etait-il devenu un véritable connard depuis ? Ou avait-il toujours été ainsi ? Le doute la prit mais jamais il ne pourrait se douter de ce qu’elle, elle était devenue. Elle devrait être blessée, littéralement, se sentir comme une merde, mais tout ce qu’elle voyait, tout ce qu’elle comprenait de ce cri du cœur qu’elle ressentait, ce n’était qu’une lassitude, une envie folle de ressentir n’importe quoi. Mok comprenait au fond que la tristesse qui la submergeait n’était que factice, parce qu’elle savait qu’elle aurait été triste en temps normal, alors se forçait à être triste mais … rien. Non rien n’arrivait à la faire chavirer. Elle jura, se sentant stupide, avant de le dépasser pour l’arrêter en plaquant sa main sur son torse. Peut-être qu’elle était là sa délivrance ? Si elle le poussait à bout, il pourrait être ignoble avec elle ? Et s’il était ignoble avec elle ? S’il jouait la carte de l’indifférence, elle en souffrirait peut-être ? C’était devenu comme un jeu, une occasion à ne pas rater de ressentir quoique ce soit. Alors elle lève son minois vers lui et pince ses lèvres. « Réellement Jun Ho ? Même pas un bonjour ? » elle ironise, le toise de haut en bas. Qu’il est beau. « Tu n’as pas bonne mine. Toujours tes insomnies à cause de Sunan ? » elle ricane, cruelle enfant. Elle se moque bien de savoir qu’il peut en souffrir, elle semble oublier que les autres ne sont pas annihiler. Ils ne sont pas comme elle, mais elle … elle oublie que même si elle ne ressent rien, les autres eux … peuvent souffrir. Elle se contente d’attendre son tour en secouant la boite de pandore de toutes ses forces pour l’ouvrir.
Bang Jun Ho
Bang Jun Ho
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: W'HELL'COME FT MOKHO ♥ W'HELL'COME FT MOKHO ♥ Empty Dim 10 Mai - 15:01
« Tu te rends compte elle ne répond pas. Ça fait deux heures, je l’ai appelé dix fois mais rien. Elle s’en fout. Elle vit sa vie sans moi. Mais putain, quelle sœur fait ça hein dis-moi Mok ? » Il était encore là, à la regarder à attendre une réponse dont il se fichait. Combien de fois s’étaient-ils donné rendez-vous, pour qu’il ne cesse de parler d’une autre. Il n’y pensait pas, Mok il s’en fichait. Il l’aimait à sa façon, mais celle qu’il voulait c’était Sunan. Un peu d’attention de sa sœur, qui avait décidé de vivre sa vie sans lui. Quelle garce osait-il dire, alors que sa petite amie le regardait sans pouvoir rien faire. Plus les jours passaient et plus il s’éloignait. Il s’enfonçait encore et encore vers cet inconnu déroutant et terriblement déchirant… « Je peux plus Jun ... » soufflait-t-elle en levant un regard douloureux vers lui. « Je t'aime mais ça suffit plus ... et je mérite un homme qui m'aime en retour, tes obsessions ... je peux plus ... j'ai le droit d'être heureuse et je peux plus l'être avec toi. » il était resté de longues secondes à la regarder sans rien dire. Son regard baissé, ses épaules affaissées sous la honte qu’il ressentait. Désormais il était seul… Sunan avait sa vie, et Mok venait de le quitter. Il n’avait pas eu le courage de la retenir ni même de lui dire qu’il l’aimait bien... Il était désemparé, au bord du gouffre. La souffrance était trop forte. L’abandon plus douloureux encore alors qu’il se rendait compte que sa propre existence n’avait plus aucun sens. Perdu et désespéré… il tentait de commettre l’irréparable… Et pourtant quelques années plus tard il est là, devant elle. Il pensait avoir occulté ces souvenirs de sa mémoire. Pour son propre bien lui disait les psys. Mais au final, rien ne s’efface vraiment. Ces non-dits entre sa famille et lui, le rendait plus apte à se renfermer. Faire semblant, c’est ce qu’il se conseillait à lui-même. Alors se retrouver face à ce fantôme de son passé, c’était une douce épreuve qui le faisait jubiler. Et malgré qu’il tente de la fuir, elle trouve le courage de le retenir. Puis il serre les dents à l’évocation de Sunan. Elle le fait exprès. Il le sait… et malgré qu’il aime la rembarrer il se sent toucher. S’il y a bien quelque chose qu’il déteste c’est qu’on parle de sa sœur. Surtout la façon dont elle le faisait. Parce-que Mok le connaissait… et savait ses faiblesses. « Tu te fais du soucis pour moi ? » il sourit, désinvolte. « Fallait peut-être y réfléchir avant… » Les années étaient passées, mais ça n’avait rien changé. Il avait la même rancœur contre elle. Une part de lui se disait que sans elle peut-être que les choses auraient été différentes. Il avise de nouveau sa silhouette, Mok était jolie, le genre de fille un peu street, au visage d’ange. Ce qu’il avait aimé chez elle, c’était ses yeux. Si différente de Sunan, à son opposé et pourtant… elle avait su l’attirer. Ils s’entendaient bien tous les deux à l’époque il ne cherchait qu’à vivre sa propre vie. A se raccrocher à quelqu’un… Mok avait été là. La seule qui l’avait aimé vraiment… au fond, il n’avait jamais vu la chance qu’il avait. Se contentant simplement de toujours chercher l’attention d’une autre. Etait-il si perturbé ? Pauvre petit garçon, qui voulait juste qu’on le remarque. Il ne pensait pas être différent, mais avec le temps il avait fini par comprendre que quelque chose clochait chez lui. « Qu’est-ce que tu veux ? Que je joue au gentil garçon. Comment tu vas Mok ? T’es enfin heureuse non ? » Ironie qui sortait d’entre ses dents. Il affiche un sourire amusé. D’ordinaire il n’était pas méchant. Mais Mok l’avait… blessé. Et réellement traumatisé. Ça ne paraissait pas, mais dans ses séances il parlait encore d’elle. Ne cherchant jamais les bonnes réponses aux questions que lui posaient les psys. Elle était juste sa plaie, une blessure parmi les autres qui n’avait pas cicatrisés. 

Wang Mok
Wang Mok
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: W'HELL'COME FT MOKHO ♥ W'HELL'COME FT MOKHO ♥ Empty Dim 10 Mai - 15:55

Mok l’avait aimé, sincèrement, autant qu’lele le pouvait. Elle avait supporté avec patience ces heures qu’il passait à lui parler de sa sœur. Elle notait ce manque d’elle constant, cette envie obsédante d’être avec elle. Si elle n’avait pas été sa sœur elle aurait été jalouse, tout du moins c’est ce qu’elle se disait au début avant de comprendre que l’amour qu’il portait à sa sœur dépassait l’entendement. Ce n’était peut-être pas de l’amour ? Rêvait-il de faire l’amour avec elle ? Combien de fois l’enfant s’était posé la question quand ils couchaient ensemble. Pensait-il à elle, ou à Sunan ? Elle savait que si elle entrait dans sa tête elle en souffrirait, alors elle se contentait de lui donner son corps et se conforter dans l’idée qu’elle n’était qu’à lui … qu’il n’était qu’à elle. Quelle idiote. Elle lui avait tout donné, de ce que son petit cœur pouvait offrir. Mais ça n’aurait jamais été suffisant. Il ne l’aimait pas. Il l’aimait bien ? Quelle torture. Elle n’était même pas une amie à ses yeux. Qu’avait-elle été réellement ? Une soupape ? Un moyen pour lui de vider sa frustration, de rendre jalouse Sunan ? Avait-il ne serait-ce que posé un regard tendre sur elle ? Avait-il eu un peu de considération pour elle ? Elle n’était plus certaine de rien. Il lui reprochait leur séparation ? Pouvait-elle en rire ? Lui qui n’avait jamais eu le courage d’assumer ce qu’il ressentait. C’était petit de sa part, même pour le connard qu’il était. Elle laisse échapper un petit rire, parce qu’elle trouve pathétique son attitude, et cette façon qu’il a de se faire plaindre. Elle lève les yeux au ciel et secoue la tête. « N’as-tu pas un peu d’honneur à sauver ? T’es devenu aussi pathétique que ça Jun Ho ? » pas étonnant, pensa-t-elle en pinçant ses lèvres. « Epargne nous tes fausses jérémiades. » elle se détourne, ses cheveux volants autour d’elle. « Bref. Je te montre la fraternité et après tu te démerdes. » elle sort de la poche arrière de son jean la carte magnétique qui servait à ouvrir la porte. « C’est ta nouvelle clé, ne la perds pas ça coute un bras à faire refaire. » elle lui parle, l’ignore en même temps, reviens sur ses pas pour lui fourré la carte dans les mains. Mok n’a jamais réussi à oublier leur histoire, ni leur séparation. Jun Ho lui avait brisé le cœur et ce n’était pas pour rien qu’elle n’a jamais retrouvé de relation après lui. Elle n’en voulait plus. Elle fuyait les hommes parce qu’aucun n’était comme lui. C’était une chance et la pire de leur tare. Parce qu’elle l’avait aimé si longtemps. Si fort aussi. Il l’avait détruite. Et il avait suffi qu’un regard de Wei pour tout remettre en question. Mais là encore, elle avait succombé pour la pire des hommes. Un homme doux et parfait, mais un homme qui ne la voyait pas. Avait-elle fait exprès ? D’aimer un garçon qui ne pourrait jamais être sien ? Au moins il n’aurait pas à briser son cœur volontairement, c’était déjà fait. Elle aimerait pouvoir se contrôler, détourner les yeux et ne plus sentir son cœur s’affoler, Wei était la seule chose qu’elle ressentait encore un peu. Mais doucement elle sombrait dans un enfer sans émotion et elle espérait pouvoir l’atteindre rapidement et ne plus souffrir. Elle détestait la présence de Jun Ho car elle craignait qu’il ne remette tout en question et la seule chose qu’elle lui autoriserait c’était de l’achever, de la blesser plus encore, elle n’était qu’à un rien de tout abandonner. Elle attrape sa feuille sans ménagement et lit le numéro de sa chambre. « Je te montre ta chambre. »
Bang Jun Ho
Bang Jun Ho
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: W'HELL'COME FT MOKHO ♥ W'HELL'COME FT MOKHO ♥ Empty Dim 10 Mai - 17:08
Il la juge d’un regard, ne se souvenant pas qu’elle ait cet air si… éloigné. D’ordinaire Mok avait une lueur pétillante dans les yeux. Malgré les hauts et les bas, elle avait ce petit truc en plus. Cette chose qui l’avait fait craquer. Mais elle avait l’air lointaine. Juste là, parce qu’il fallait l’être. Surement dût à sa propre présence. C’est ce qu’il se disait, avant de froncer les sourcils et rire. « De l’honneur ? C’est toi qui as supporté mes conneries durant des mois. Lequel de nous d’eux n’a pas d’honneur ? » Une remarque un peu dure. Junho ne semble pas avoir honte de ces frasques. De tous ces mauvais choix ou expérience qu’il a faite. Il est ce qu’il est voilà tout. Jamais il n’avait fait aucune promesse. Il vivait au jour le jour, sans jamais se soucier de demain. Il finit par détourner les yeux, vivement piqué par sa remarque. En réalité, il est agacé. Mok l’irrite. Sa façon d’être, de lui faire croire que tout était sa faute. Car c’est ce qu’elle pense non ? Que c’est lui qui a merdé. Il la regarde s’éloigner, la maudit déjà avant qu’elle ne vienne lui donner sa carte. Il soupire, se retient de lui dire quelque chose mais quoi ? Qu’il lui en veut ? Qu’il ne pense pas vraiment à elle, et quand il le fait, il est déboussolé ? C’est compliqué pour lui. Junho est un peu troublé. Il a du mal à mettre de l’ordre dans ses idées. Il porte son attention sur elle de nouveau, et la suis. Sans rien dire de plus. Du moins il essaye. Il n’est pas ici pour régler ses comptes. Il se souvient de la dernière fois qu’ils s’étaient vus. C’était à l’hôpital après sa première tentative de suicide. Elle était venue, inquiète… et il l’avait repoussé. Lui disant qu’elle n’était pas si importante que ça à ses yeux. Une simple parole, qui avait fini par les séparer réellement. Depuis ? Il n’avait jamais regretté. Se souciant surement plus de ce qu’il ressentait et de cet esprit perturbé. Il aurait parfois aimé être comme les autres. Plus insouciant, plus facile à vivre. Mais le simple fait d’être lui parfois le fatiguait. Il avait beau garder le sourire, faire semblant, au fond il lui arrivait souvent d’être confronter à lui-même. Il grimace, garde la carte et les affaires dans ses mains tout en la suivant dans le dortoir. Avisant les couloirs et les portes qui se ressemblent il lâche « Surtout oublie le numéro de la mienne. » une demande presque sincère, alors qu’il lui jette un nouveau regard. Il n’a pas de sarcasme, ni même d’ironie. Il est juste honnête. Terriblement franc. Junho est comme ça. Puis s’arrêtant subitement, il décide de la stopper. « Alors du coup, on va devoir se croiser tout le temps ? » comme si il venait tout juste de réaliser ce qui leur arrivait. « Je n’ai pas envie de te parler Mok. Tout chez toi m’irrite. » Il serre la mâchoire, son ton neutre dénote avec son allure nerveuse « Je n’ai pas besoin de savoir comment tu vas. Ni même ce que tu es devenu. J’ai ma vie, tu as la tienne. » Il se redresse. « Ce que tu représentes, c’est une partie de mon passé qui n’existe plus. Tu comprends que si tu es là, je vais devoir revivre ça tous les jours. Toi non plus tu n’en as pas envie n’est-ce pas ? » il n’est pas fou, juste totalement détaché. Et c’est aussi flippant que trop mature. A croire qu’il serait capable de passer outre aussi facilement. En réalité, c’est une vraie bombe à retardement. Junho repense à cette période, se souvient d’eux, de cette rupture… et de tous ces mensonges entre lui et sa famille. La vérité, c’est qu’il doit avoir un comportement normal, avoir l’air d’être bien pour faire plaisir. C’est plus facile que de leur crier « Au secours aidez-moi. » alors il joue son rôle. Avec Mok c’est pareil… elle aussi représente une page de son passé. Il ne peut pas lui dire bêtement qu’il est troublé par sa présence. Que le simple fait de la revoir, le replonge dans cette période de sa vie qu’il tente de fuir. A moins que ça ne soit les autres qui le persuadent d’oublier… il ne sait plus vraiment à force. 

Wang Mok
Wang Mok
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: W'HELL'COME FT MOKHO ♥ W'HELL'COME FT MOKHO ♥ Empty Dim 10 Mai - 17:33

Mok aimerait juste pouvoir faire son tour. Lui montrer ce qu’il doit voir et disparaitre à nouveau dans sa chambre. Comme toujours. Elle n’a pas envie de rester plus longtemps avec lui. Elle n’a pas envie de se souvenir. De se rappeler combien elle l’avait aimé. Non maintenant elle préférait rêver de Wei. La jeune femme, sans même le réaliser, se forçait à penser au plus vieux pour ne plus avoir l’image d’un Jun Ho souriant. Elle préférait le détester. Lui qui l’accusait de tous les maux. Tant pis si c’était elle la responsable, c’était plus simple comme ça. Elle déteste cette façon qu’il a de lui envoyer des piques, elle se défend mais leur jeu stupide ne durera pas vraiment. Il était stupide. Il ne servirait à rien. Peut-être à les défouler, tout au plus ? « J’ai retrouvé mon honneur en te quittant, tu te souviens ? » Je suis celle qui est partie, je suis celle qui a eu le courage de te couper de sa vie. Homme toxique que tu étais. Elle aurait pu tout lui donner, mais il avait usé jusqu’à son dernier souffle. Il ne l’a jamais su et elle s’était toujours arrangée pour le cacher, mais leur rupture l’avait détruite. Elle l’avait fait sombrer un peu plus dans cette crise identitaire qui l’avait poussé à rejeté ses parents, ses frères. Cette dispute dans la voiture … elle se revoit encore prononcer son prénom. Pourquoi ? Elle préférait l’oublier. Le détester. Mais là encore Mok ne ressentait rien, peut-être un peu de lassitude et une fatigue soudaine et extrême. Elle pince ses lèvres en se tournant vers lui. Elle le jauge, l’écoute, retient un rire avant de croiser les bras sous ses seins. Tout dans son attitude respire l’insolence mais elle est juste … indifférente. Désillusionnée pour les plus observateur. « Si je suis une partie de ton passé qui n’existe alors tu ne devrais pas avoir trop de mal à m’ignorer. » elle soupire et se rapproche de lui en laissant ses bras retomber le long de son corps. « Ecoute Jun Ho, j’ai bien compris ce que je représentais à tes yeux, que pour toi je n’ai jamais été assez bien. Une gosse baisable que t’aimait bien tout au plus, pas trop chiante, patiente et parfois docile. J’ai pas perdue mon honneur avec toi, faut qu’on arrête avec ces conneries. J’étais amoureuse de toi. Réellement, sincèrement, mais j’n’étais pas Sunan, j’avais perdu d’avance. Je l’ai compris et tant pis. Mais tout ça c’est du passé. Maintenant soit tu prends sur toi et tu m’ignores comme un grand. Soit tu changes de frat. Mais c’est pas mon problème si je te rappelle un passé que t’as pas envie de revivre. » elle marque une pause et ancre son regard au sien pour prononcer les paroles qu’il lui avait dite à l’hôpital quand elle avait accouru « je suis personne pour toi, tu te souviens ? » elle affiche une moue compatissante. Puis souffle en se détournant « Je suis discrète dans la fraternité de toute façon. Sawan m’a demandé de te guider aujourd’hui pour me faire sortir de ma chambre un peu. » Puis ne voulant pas l’écouter bien qu’il pourrait lui répondre quand bien même elle changeait de sujet enchaina « Elle est d’ailleurs plutôt cool sur le couvre feu mais faut pas faire de la merde. Elle est exigeante avec les règles de sécurité. Tout est dans le livret qu’on t’a remis à ton inscription pour rejoindre la fraternité. »
Bang Jun Ho
Bang Jun Ho
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: W'HELL'COME FT MOKHO ♥ W'HELL'COME FT MOKHO ♥ Empty Dim 10 Mai - 21:19
Il voulait être sincère, peu importe ce qu’elle est ou deviendra. Leurs chemins se sont séparés… il ne veut rien. Junho n’attends rien de personne, hormis de sa sœur. C’est d’elle, dont il attend tout. La moindre attention, la moindre parole… tout. Il aime ses amis, ses proches mais ce n’est pas pareil. Mok… c’est une vieille image, celle froissée qu’on a laissé dans un vieux carnet. Et lui le sait. Il avait avancé, enfin il essayait depuis quelques années déjà. Il ne s’attendait pas à ce qu’elle finisse par lui dire tout ça. Il sourcille, se recule un peu et dit simplement « Pourquoi tu dis ça ? » c’est vraiment ce qu’elle imaginait sur leur relation ? Qu’elle n’était qu’une fille qui lui faisait du bien… il trouve ça triste, ne cherche même pas à se justifier. S’ils étaient restés ensembles aussi longtemps ce n’était pas pour ça. Mais il s’en fout, hausse même les épaules et lui balance « Je ne changerais pas de frat ! Je dois rester dans celle-là. » Parce qu’il y a Kyu, Khee… et parce qu’il ne voudrait surtout pas aller dans celle de sa sœur. C’est aussi facile que ça. Il doit lui montrer qu’il peut se débrouiller seul. Et avoir sa propre vie. Il grimace, visiblement troublé par tout ce qui lui traverse l’esprit. Il est hésitant un instant. Encore céder à la colère ou bien simplement l’ignorer. Il est un peu perdu, incapable de faire le tri dans ses émotions. « En t’écoutant j’ai l’impression d’être le seul responsable de ce qui est arrivé. Mais c’est toi qui m’a quitté je te rappelle. Tu mens ! Tu as fait pareil qu’elle… tu m’as laissé tomber. » Et il a l’air si détaché quand il dit cela. Ça fait froid dans le dos. Pourtant il est sincère. Il lui dit juste cette vérité qu’il n’a jamais eu le courage de lui dire. A l’époque il l’avait simplement rejeté. Mais il n’avait pas eu l’audace de lui dire ces mots. Se sentait-il soulagé ? Il était bien incapable de savoir ce qu’il pensait. Peut-être avait-il juste envie de crier. Aujourd’hui il se console comme il peut, se disant que sa sœur était revenue dans sa vie. Mais à quel prix ? Ceux des silences et des sourires qui n’ont aucun sens. Il déglutit à cette idée, se focalise sur Mok. Son esprit s’égare encore sur des images d’eux. Des souvenirs qui lui plaisaient… d’une époque qui n’existe plus. Et c’est douloureux finalement, malgré qu’il a l’air d’être haut-dessus de ça. Se rapprochant d’elle, il finit par dire « Je t’en veux. Tu as gâché ma vie Mok. » Et c’est lourd de sens. A cause d’elle il a tenté de disparaitre, il s’est senti abandonné. A cause de ça… sa sœur s’en est voulu et aujourd’hui ils leur restent quoi ? Ces mensonges ? Il n’a pas la force d’y penser. De revoir ces images qui ne ressemblent à rien. Première expression, contrariée cette fois. Une lueur dans ses yeux… Il était passé au-dessus de ces explications. Se foutant un peu du reste finalement. Sa peur soudaine de s’éloigner, de devoir se retrouver seul avec lui-même. « Je ne veux plus t’écouter. Je préfèrerais que tu m’oublies. » et sur ces mots, il s’occupe simplement de relire les instructions. Et d’y trouver son numéro de chambre. « Je vais me débrouiller seul. Tu peux me laisser, comme tu sais si bien le faire. » remarque qu’il lui fait avant de s’engouffrer dans le couloir et trouver sa porte et s’éloigner. 

Wang Mok
Wang Mok
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: W'HELL'COME FT MOKHO ♥ W'HELL'COME FT MOKHO ♥ Empty Dim 10 Mai - 21:20

« Alors on est quitte … » murmure-t-elle avec un pincement au cœur qui la surprend. Elle grimace en le regardant partir et serre son haut dans poing, à la hauteur de la poitrine, comme si ce pic l’empêchait de respirer. Le prémisse d’une émotion ? Pensa-t-elle. Elle ne sait pas si c’est ce qu’elle veut finalement. Ne rien ressentir ? C’est ce qu’elle a longtemps cherché. Et maintenant la voilà à courir après une émotion, n’importe laquelle. La souffrance elle la désirait. La punition elle la suppliait. Mais l’esprit de Mok cherchait surtout à la protéger. D’elle-même sûrement. Elle avait écouté chacun de ses mots sans s’en sentir blessée ou triste. Pourtant elle n’avait pas rêvé ce pincement, cette douleur à sa poitrine. Etait-ce réellement ce qu’il pensait ? N’avait-elle pas fait ce qu’il fallait pour attirer son attention ? Ce n’était pas son affection qu’elle voulait, ni son temps. Elle voulait ses pensées, ses obsessions, son cœur. Elle voulait être celle qui le tenait éveillé la nuit et celle qui l’apaisait. Elle ne voulait plus être celle qui l’attendait, l’invisible de Sunan, l’ombre de cette sœur qui ne comprendrait jamais, non jamais, à quel point Jun Ho l’aimait. Elle n’était pas certaine d’elle-même le comprendre. La confusion dans l’esprit de son ex petit ami déroutait. Lui comme elle de toute évidence. Elle se détourne, le corps lasse. Elle entre dans sa chambre et se fixe dans le miroir. Ça te fait quoi de le revoir ? La question la taraude et elle cherche, essaye de comprendre. Rien. Rien, ça ne fait rien. Elle avise son carnet et pince ses lèvres avant de l’attraper et de se mettre à écrire dedans. Elle place des mots. Ceux du passé. Son prénom. Elle écrit le mot rien. Comme un néant qui l’englouti. Rien, elle ne ressent rien si ce n’est ce faible et fugace pincement au cœur. Elle devrait être inquiète, pas vrai ? Craindre la vie si elle n’avait plus aucune saveur, ni couleur. Prise d’une frénésie qu’elle ne voulait pas réfréner elle attrape son encre de chine et noirci sa page, elle la noircie sans réfléchir, traçant ces traits jusqu’à former le visage de Jun Ho. Essoufflée de son geste qui n’avait pourtant rien de physique elle déglutit et observe son dessin. T’as gâché ma vie. Les mots du garçon lui reviennent et dans un élan soudain elle jette ce qui reste de son encrier sur la page. Le visage de Jun Ho disparait et cette frénésie disparait. Un sourire ourle alors ses lèvres. Elle se sent mieux. Sereine ? Impossible à définir. Il ne cohabitait qu’avec ce vide en elle, mais le visage du garçon ainsi gâché la comblait rien qu’un peu. Elle referme son carnet brusquement et le serre contre elle. « Oui, on est quitte. » car il avait gâché la sienne. Se laissant retomber en arrière sur son lit la jeune femme pousse un soupir et tente d’ignorer ce silence qui la met mal à l’aise. Jun Ho pouvait bien être là : ça ne lui faisait rien. Retrouvant ce calme angoissant si familier, elle ferma les yeux et se laissa porter par la fatigue, vidée de toute sensation. Rien. Ça ne fait rien de le revoir.
Contenu sponsorisé
Mes petits secrets

Re: W'HELL'COME FT MOKHO ♥ W'HELL'COME FT MOKHO ♥ Empty

Rejoins les colibris !
Les Beolsae sont ouverts. Vous avez donc la possibilité de les rejoindre directement, sans passer par la case bizutage. Alors n'hésitez plus ! Ils seront ravis de vous accueillir dans leurs rangs !