Revenir en hautAller en bas



 
Nouveautés du mois
Venez vite voir les nouveautés du mois, par ici !
Chatbox du forum
N'hésitez pas à passer faire un tour sur la chatbox !
Plus on est de fous, plus on rit !
Avis aux nouveaux venus !
Ce mois-ci, c'est portes ouvertes chez les Beolsae.
N'hésitez donc pas à les rejoindre, si vous le souhaitez !
Les défis RP !
N'oubliez pas que vous pouvez gagner des points en
réussissant les défis RP ! Pour plus d'infos, c'est par ici !
Ils sont attendus
[♥︎11] stop hurting me - il kyang - Page 2 O1je[♥︎11] stop hurting me - il kyang - Page 2 O1je[♥︎11] stop hurting me - il kyang - Page 2 O1je[♥︎11] stop hurting me - il kyang - Page 2 O1je
-30%
Le deal à ne pas rater :
Remise de 30% sur les chaussures Nike Air VaporMax 2019
133 € 190 €
Voir le deal

 :: Défouloir :: La boîte à souvenirs :: Archive Rps
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

[♥︎11] stop hurting me - il kyang

Kim Ye Won
Kim Ye Won
❝ REGULAR ☙ MEMBER
Mes petits secrets

Re: [♥︎11] stop hurting me - il kyang [♥︎11] stop hurting me - il kyang - Page 2 Empty Sam 16 Mai - 15:39
Au départ, elle voulait rester tranquille, profiter des transats au bord du lac, admirer la vue, observer ses amis en train de s’amuser. Mais elle se laisse tenter. Si elle veut pouvoir relâcher la pression, elle doit s’en donner les moyens, et peut-être que ces activités l’aideront. Elle l’espère, souhaite simplement tout mettre de côté pendant ces deux jours, même si ça semble parfois compliqué. Alors elle a osé aller enfiler ce maillot de bain, pour accompagner les garçons faire du jet ski. Cette fois, elle est plus libre de ses mouvements, elle a totalement récupéré physiquement. Et elle veut en profiter, alors qu’elle est ici. Les sifflements de Jae ne manquent pas de la faire rire, alors qu’elle enroule un bras autour de son cou quand il se rapproche d’elle. Relevant la tête vers lui, elle le regarde amusée. « N’en profite pas pour me tripoter, j’te connais. » Et elle rit à son tour, se focalisant uniquement sur l’instant présent. Elle devrait le faire au quotidien, elle le sait, mais ça semble bien plus compliqué lorsqu’on vit dans une maison qui fait remonter tant de souvenirs. Min Young et Kitae mettant les jet ski à l’eau, elle part récupérer les gilets qu’elle distribue rapidement. Les clés en main, elle en donne une à Kitae, avant de s’installer sur son jet ski. Elle serait incapable de dire à quand remonte la dernière fois qu’elle a conduit l’un d’eux, mais se trouve ravie d’en profiter à nouveau. Un regard complice en direction de son meilleur ami, elle observe Kitae un instant. « On fait la course ? Le dernier aux bouées fait à manger ce soir. » Et elle s’élance, rapidement. Jae avec elle, il l’encourage pour aller un peu plus vite, chose qu’elle fait rapidement. Elle s’amuse à slalomer dans le vide, narguant Kitae. Elle est agile sur un jet ski, habituée à en faire à chaque fois qu’elle vient ici et qu’elle le peut. Elle est à l’aise, pouvant sentir le vent sur son visage. Une certaine forme de liberté qu’elle retrouve finalement, et qui lui fait du bien, réellement. Au loin, on peut déjà entendre son rire s’élever, pour la première fois depuis longtemps, alors que Jae en profite pour raconter quelques blagues à son oreille. Comme si elle était dans son élément, comme si à cet instant, il n’y avait rien d’autre qui existait. Juste elle, à glisser sur l’eau, profiter de la chaleur que le soleil leur offre aujourd’hui. Rapidement, elle arrive aux bouées, Kitae les suivant de près. Alors elle leur fait signe au loin, et fait demi-tour une fois arrivée proche de celles-ci. Et elle repart, à toute allure. Jae a tout autant l’air de profiter de l’instant, ce qui ne manque pas au regard de Ye Won qui pour une fois depuis longtemps, s’amuse réellement. Et dans cette course, elle finit par véritablement croire que Min Young avait raison, que ce week end était un bon moyen pour elle de ne plus penser à ce poids constant sur ses épaules. Une façon d’oublier un tant soit peu tout ce qu’il se passe autour d’elle en temps normal. Et ça fait un bien fou, ça soulage son coeur bien plus qu’elle ne l’aurait cru.


tes rêves imaginaires
☾☾☾ AND I’D CHOOSE YOU; IN A HUNDRED LIFETIMES, IN A HUNDRED WORLDS, IN ANY VERSION OF REALITY, I’D FIND YOU AND I’D CHOOSE YOU.
Seo Il Kyang
Seo Il Kyang
❝ MISTER SHAKE ★ 2020
Mes petits secrets

Re: [♥︎11] stop hurting me - il kyang [♥︎11] stop hurting me - il kyang - Page 2 Empty Dim 17 Mai - 8:21
Assit au bord du lac, je laisse mes pieds dans l’eau en essayant d’oublier mon nouvel handicap. Je me sens légèrement contrarié de devoir rester assit ici, alors que les autres vont s’amuser. Je suis content pour eux mais… je me sens idiot, presque inutile. Mais à quoi bon aller contre l’avis de la majorité ? Je savais que c’était stupide d’y aller. Je le sens, ces douleurs encore trop présentes. Alors j’abdique, reste sage. Je les observe de loin, les entends se parler sans pouvoir comprendre ce qu’ils se disent. Baissant la tête, je cherche une musique à écouter, avant d’ouvrir mon livre et me concentrer sur ma lecture. Je n’avais pas lu depuis un moment, et je me rends compte que la dernière fois où je m’étais autant replonger dans un livre c’était au Japon. A croire que j’avais besoin de ça pour me vider la tête. En même temps sans musique je me sentais frustré. Un peu vide aussi. Relevant le visage vers le lac, je ne pouvais qu’assister à la scène qui se jouait sous mes yeux. Tous mes amis en train de profiter, s’amuser… et pour la première fois depuis longtemps, je pouvais voir ce sourire sur le visage de Ye Won. Entre deux chansons, j’entendais même son rire s’élever plus fort que le reste. Et sans pouvoir le contrôler, ça me rendait… heureux. Pourtant une part de moi se sentait jalouse… envieuse de ne pas être celui qui la faisait rire. J’aurais aimé être capable de ça. Au lieu de la détruire. De lui avoir fait perdre tout espoir… je m’en veux tellement encore. Je n’arrête pas de penser que tout ça est ma faute. Et même si j’aimerais qu’on avance, je crois que ça restera toujours en moi. Alors oui, je suis jaloux, triste de ne pas être capable de la faire sourire. Mais je me sens bien aussi, parce-que peut-être qu’elle finira par trouver le bonheur loin de moi. Et assister à cette scène ne me fait que réconforter mon idée. Elle n’aurait jamais pu se lâcher autant si j’étais avec eux. Ce moment leur appartenait, et j’ai beau vouloir y trouver ma place. Je trouve ça bénéfique pour elle. Petit sourire que j’esquisse, avant de prendre mon téléphone et filmé leur course. Je sais que Jae m’en voudrait si je ne le faisais pas. Je garde l’appareil quelques secondes sur eux avant d’enregistrer la vidéo. Amusé, je profite d’avoir mon téléphone en main pour envoyer un message à Sawan. J’ai besoin de savoir comment elle va, et je m’inquiète vraiment pour elle depuis que j’ai appris pour Hwan. Alors c’est plus fort que moi, même ici il faut que je lui envoie ce message, que je sache si elle va bien. Je n’hésite même pas à lui dire qu’elle peut m’appeler si elle le veut. Cette fois, je suis dans sa vie et ça ne changera pas. Même si Hwan en voudrait autrement, si Ye Won aussi… je laisse mon téléphone sur le côté, les regarde encore de loin et cette fois finis par me concentrer sur la lecture. Je ne sais pas combien de tour ils font, ni même de courses. Ce n’est qu’après un moment, quand ma musique se termine que j’entends Jae m’appeler au loin. Il me fait des grands signes des bras, avant de plonger directement dans le lac. Je suppose qu’il voulait me narguer ? Je lâche un soupir, alors que certains veulent profiter pour se baigner. Je trouverais presque le temps long assit tout seul ici. A tel point, que je finis par me redresser et récupérer mes affaires. Je ne leur en veux pas, mais je cherche de quoi m’occuper. Alors je traine un peu à l’intérieur, vais me prendre un jus. Mais comme souvent je rencontre un problème avec cette bouteille neuve. Je n’arrive pas à ouvrir le bouchon. Je fais la moue, tente de la coincer comme je peux entre mes jambes. Je force, insiste un peu plus avant que finalement il ne cède et tombe au sol. « Merde ! » je ramasse la bouteille, quasiment vide pour la remettre sur le plan de travail. Je ne suis pas chez moi, alors je n’ai pas envie de casser des trucs. Tout comme je ne sais pas non plus où je peux trouver de l’essuie tout. Ou même une serpillère avec la catastrophe que j’ai faite. Je râle, peste contre moi-même quand j’entends brusquement la voix de Kitae. « Hey Il Kyang tu manigances quoi ? » suivis de Jae, les deux sont encore trempés. Le deuxième s’avance d’ailleurs jusqu’à moi avec mon air coupable. « Han ! Le bordel que t’as fait ! »  Il se retourne aussi vite pour crier « Ye Won ! Il Kyang il a foutu la merde chez toi. » Si je pouvais je lui aurais balancé un truc mais je n’ai rien. « Ferme la ! Aide-moi à trouver un chiffon. » Il se marre comme un gosse, tandis que Kitae se précipite pour ouvrir tous les placards. « T’aurais dut nous demander. » « Je sais encore ouvrir une bouteille. » « Ah bah oui ça se voit. » je serre les dents, attrape un morceau de chiffon que me tend Kitae alors qu’il essaie de m’aider contrairement à Jae qui rigole encore. Me baisser de cette façon tire beaucoup trop sur mon dos, alors je laisse le torchon sous mes pieds pour essuyer. « Rappelle-moi de tuer Jae ce soir. » Kitae rit à ma remarque « T’as pas finis de l’entendre il a gagné la course avec Ye Won. Alors tu sais quand il gagne… » Il peut devenir insupportable. Je lève les yeux au ciel, tout en continuant à nettoyer ma maladresse. « Hey Il Kyang, t’aime bien renverser tes jus à chaque fois qu’on part en voyage. C’était pas toi qui en avais déjà foutu partout ? » « J’avais oublié à quel point tu peux être irritant. » Je fais semblant de frissonner avant de plisser les yeux et lui offrir une grimace digne d’un enfant. Je ne lui en veux pas ! C’est drôle, et il n’a pas tort. J’avais déjà fait une catastrophe dans ce genre au Japon. 

Kim Ye Won
Kim Ye Won
❝ REGULAR ☙ MEMBER
Mes petits secrets

Re: [♥︎11] stop hurting me - il kyang [♥︎11] stop hurting me - il kyang - Page 2 Empty Dim 17 Mai - 10:48
Ça lui fait du bien, de profiter de cet instant. Prendre le temps d’oublier pendant quelques heures tous ces malheurs qui continuent de s’abattre sur elle. Elle peut sentir à quel point elle est encore vivante, capable de sourire et de rire. Et ça fait un bien fou, elle qui avait oublié comment vivre, s’amuser. Elle qui ne fait que broyer du noir depuis tant de semaines. Il y a parfois de la lumière, et elle avait besoin de le voir, qu’importe la façon, il fallait qu’elle puisse le comprendre, enfin. Et c’est dans cet instant qu’elle le devine. Une parenthèse de bonheur dans les catacombes de sa propre vie. Plusieurs tours qu’ils font, plusieurs courses. Et Ye Won ne lâche rien, fait en sorte de gagner pour une fois. Et elle y arrive, ce sourire si sincère qui orne ses lèvres, que personne n’avait vu depuis si longtemps. Après un moment à profiter, ils se décident à s’arrêter, retournent au ponton. Instinctivement, Ye Won cherche Il Kyang du regard, sans pouvoir le trouver. Mais elle est bien vite perturbée par Jae, qui enroule son bras autour de son cou. « J’ai bien fait de t’choisir ! Pas d’corvée cuisine pour nous ce soir ! » Ils tapent leurs poings l’un contre l’autre, alors que Jae suis déjà Kitae à l’intérieur de la maison. Min Young vient vers elle, un air heureux sur le visage. « Ca fait du bien de t’voir comme ça, tu sais. » A ces mots, il dépose un baiser sur sa joue. Toujours attentif à sa meilleure amie, toujours avenant avec elle. « Même si à cause de toi je me colle encore à la cuisine ce soir. » « Tu me connais pourtant, fallait être plus rapide que Jae. » Et elle rit de sa propre remarque, offre une étreinte à son ami. « Merci Min Young. T’avais raison, ça peut me faire du bien d’être ici. » « Tu crois quoi, je te connais trop bien surtout. » Et il sourit, fier d’entendre de la bouche de Ye Won qu’il avait raison. Et alors qu’elle part s’installer sur l’un des transats pour se faire sécher au soleil, elle entend à travers la fenêtre de la cuisine les voix des autres qui résonnent jusqu'à elle. Se tournant vers eux, elle tente d’observer ce qu’il se passe, sans que cela ne soit possible. Elle garde pourtant ce sourire sur ses lèvres, jetant un coup d’œil vers Min pour qu’il puisse aller les aider. « Désolée les gars, vous vous démerdez, je savoure ma victoire ! » Elle en profite pour s’allonger, fermant les yeux un instant. Tant pis si la maison sera en sale état lorsqu’ils partiront, elle sait qu’une des employées de maison de son père viendra tout nettoyer, encore une fois. Elle n’a pas envie de se prendre la tête pour si peu, surtout, et préfère rester dehors à se prélasser. Quelque chose qu’elle n’a plus fait depuis trop longtemps. Un moment à elle seule, sans la pression qu’elle peut habituellement ressentir lorsqu’elle est au dortoir, ou chez ses parents. Non, cette fois elle peut admirer la vue sans avoir toutes ces pensées qui la rongent, sans se dire que de mauvais souvenirs vont remonter à la surface lorsqu’elle entrera dans l’une des pièces. Une maison vierge de malheur, dans lequel elle commence tout juste à se construire des images heureuses. Voilà tout ce qui importe, alors qu’elle refait déjà dans sa tête le film de cet après-midi.


tes rêves imaginaires
☾☾☾ AND I’D CHOOSE YOU; IN A HUNDRED LIFETIMES, IN A HUNDRED WORLDS, IN ANY VERSION OF REALITY, I’D FIND YOU AND I’D CHOOSE YOU.
Seo Il Kyang
Seo Il Kyang
❝ MISTER SHAKE ★ 2020
Mes petits secrets

Re: [♥︎11] stop hurting me - il kyang [♥︎11] stop hurting me - il kyang - Page 2 Empty Lun 18 Mai - 9:20
Min ne tarde pas à venir nous rejoindre pour éponger la catastrophe. Si je pensais trouver un allier avec lui, il rit bien plus que je ne l’aurais pensé. Il se permet même une réflexion sur ma maladresse à croire que ça m’arrivait souvent. Je peste, demande gentiment à Kitae de m’aider à ramasser le torchon sous mes pieds. Et finalement on se retrouve tous les trois à tout nettoyer. Tandis que Jae se prélasse déjà sur le canapé. Il joue de son petit roi, de sa petite victoire. Lançant des piques à Min qui sera de corvée encore ce soir pour cuisiner. « Si tu veux je peux t’aider. » je tente de lui proposer, après tout il est toujours en cuisine quand on est ensembles. Mais il se met à rire un peu plus. « J’ai peur que tu brûles tout Il Kyang. » bien sûr ! Je suis l’empoté de la maison. Je grimace, tant pis pour lui. Finissant de tout essuyer et ranger, je marche dans la cuisine jusqu’à regarder par la fenêtre pour voir Ye Won encore dehors. J’aimerais bien aller la voir. Juste pour lui parler… ou même savoir comment elle va. Mais elle va bien n’est-ce pas ? Encore mieux quand je ne suis pas avec elle ? Je soupire lentement, presque trop fort alors que Min me jette un regard au coin. Relevant les yeux vers lui, prit sur le fait, je lui tourne rapidement le dos avant d’aller jusqu’au salon pour rejoindre Jae. Restant entre garçons, Jae nous partage de nouvelles anecdotes. Tout en nous confiant qu’il appréhende les résultats de ses examens. Je suis certain qu’il a réussi et je l’envie presque d’avoir terminé ses études. Les miennes… me fatiguent un peu pour être franc. J’aimerais me consacrer davantage à la musique. Mais j’avais promis à mes parents que j’aurais mon diplôme… Le début de soirée ne tardait déjà pas arriver, tandis que Kitae s’élançait le premier pour aller se doucher. Je suivais rapidement le mouvement, vu qu’il me fallait au moins plus de trente minutes pour prendre une simple douche. D’ailleurs mon meilleur ami me tendait déjà un sac plastique amusé. « J’en ai marre tu sais. » « Et moi donc ! » échange de regard complice, je m’en voudrais presque de lui imposer ça. Heureusement que je pouvais compter sur Kitae. Et c’est avec ce nouveau rituel qu’il m’aidait encore à me laver. Ce qui ne manquait pas d’alerter Jae, se trouvant derrière la porte pour venir nous charrier « Hey les amoureux ! On se grouille. J’attends ! » Il ouvrait même, juste pour me faire chier surtout qu’il y avait plusieurs salles de bains. Alors la seconde fois où il se risquait à l’entrouvrir, il se prit mes fringues en pleine figure. Mais ça avait le don de me faire sourire. J’en oubliais vraiment tout le reste. Cette ambiance si particulière, je ne pouvais la vivre qu’avec eux. Cette impression d’être encore un ado… En terminant, je récupère mes affaires avant d’aller dans ma chambre. « Ça va aller ? » « Ouais t’en fais pas. J’ai développé le truc. » J’avais trouvé une technique pour réussir à enfiler mes tee-shirts. Il me laisse, allant rejoindre les autres dans le salon. D’ici je les entendais déjà chahuter et surtout Jae qui se moquait de nous. Enfilant des vêtements pour la soirée, je mets un temps fou à passer mon haut. D’ailleurs il n’est pas bien mit, mais au bout de quelques minutes je perds un peu patience. Je pousse un soupir, attrape l’écharpe que je dois mettre et tente de l’accrocher comme je peux. Je galère tellement, que je râle un peu plus, sortant de ma chambre pour me retrouver au milieu du couloir. « Fais chier ! » je dois appeler Kitae.

Kim Ye Won
Kim Ye Won
❝ REGULAR ☙ MEMBER
Mes petits secrets

Re: [♥︎11] stop hurting me - il kyang [♥︎11] stop hurting me - il kyang - Page 2 Empty Lun 18 Mai - 18:38
Pour la première fois depuis longtemps, Ye Won se sent un peu plus à l’aise, un peu moins oppressée par ce qu’elle vit. Son regard vagabondant sur la vue qui lui est offerte, un verre de jus de fruit et une cigarette dans ses mains, elle profite d’un moment de paix. Un instant ou tout disparait. Pas besoin de drogue ou d’alcool cette fois, juste une légère brise qui se lève, et les nuages se mouvant dans le ciel au rythme du vent. Des minutes qui s’écoulent lentement, avant que Min ne vienne la rejoindre une fois de plus. Un moment ou ils restent silencieux, chacun un léger sourire sur les lèvres. Il n’a pas besoin de le dire, Ye Won sait que son ami apprécie la voir ainsi. Elle ressemble un peu plus à celle qu’elle était, avant tout ça. Avant que tout n’aille trop loin. Avant qu’il n’ai à la ramasser à la petite cuillère. Elle finit par se tourner vers lui, lui adresse un regard reconnaissant. Il faut un moment avant qu’il ne perturbe ce silence. « J’peux te poser une question ? » Elle accepte d’un geste de la tête, sait déjà de quoi il s’agit, mais ne dit rien. « Il se passe quoi maintenant avec Il Kyang ? J’veux dire, tu l’as embrassé, et entre nous c’était pas l’idée du siècle, mais maintenant ? » Elle mordille sa lèvre, pose son verre sur la table et s’assoit en tailleur sur le transat. « Je sais pas. J’crois qu’on a besoin de s’éloigner, même si y’a encore beaucoup de choses qui nous lie, d’une certaine manière. Ce baiser … ça montre que j’arrive pas à tourner la page finalement. Et c’est dur. Beaucoup plus dur qu’on imagine. » C’est dur de l’imaginer aux bras d’une autre, l’imaginer refaire sa vie. Dur de devoir s’éloigner alors que son corps ne cesse de le réclamer. Mais il le faudra bien, elle le sait. Et ça recommencera sûrement encore si elle se retrouve dans un de ces autres moments de faiblesse. Ceux ou elle succombe à ses sentiments sans être capable de réfléchir correctement, de se rappeler que tout est terminé. « Avec un peu de chance, j’y arriverais un jour. » Elle hausse ses épaules, même si elle ne croit pas en ce qu’elle dit. Et Min Young le sait, il le voit dans son regard, que jamais elle n’arrivera à l’oublier totalement. Il a bien trop marqué sa vie pour ça. « J’vais prendre une douche. » qu’elle finit par lancer, alors que le soleil commence déjà à se coucher. Rapidement, elle s’engouffre dans la maison, rejoint sa chambre pour récupérer ses affaires, et part en direction de la salle de bains la plus éloignée du salon, pour ne pas déranger les autres. Elle veut pouvoir prendre son temps, laisser l’eau couler sur sa peau de longues minutes pour se débarrasser une fois de plus de cette peine qui la secoue encore trop souvent. Elle ne veut plus de ça, veut être capable de mettre tout ça de côté, ne serait-ce que ce week end. Alors elle profite encore une fois, d’un moment de calme, avant de sortir de la cabine, enfiler des vêtements confortables. Les mêmes que d’habitude, un simple legging noir avec un pull trop large pour elle. Ses cheveux encore mouillés, elle passe par sa chambre déposer ses affaires, et part rejoindre les autres. Mais en chemin, elle peut voir Il Kyang au loin, en train de tenter d’enfiler son écharpe. Ses lèvres se pincent alors qu’elle s’arrête un instant, sans savoir quoi faire. Et c’est plus fort qu’elle, elle s’avance finalement vers lui. « Attends, j’vais t’aider… » qu’elle murmure une fois arrivée à sa hauteur. D’un geste fin, mesuré, elle récupère cette écharpe, avant d’arranger un peu son tee-shirt. Son regard se relève vers lui, alors qu’elle tente de lui adresser un sourire, bienveillant, presque réconfortant. Elle souffre tant de le voir ainsi, mais ne peut rien dire, elle le sait. Alors elle se contente simplement de l’aider, en faisant attention à tout ce qu’elle fait. Une aura de douceur semble émaner d’elle alors qu’elle laisse sans le vouloir sa main glisser dans son dos, attrape lentement son bras pour l’enfiler dans cette écharpe. « Et voilà. » un autre murmure, un autre sourire, avant qu’elle ne disparaisse dans la pièce d’à côté, retrouvant les autres. Elle n’attend rien de lui, s’en convainc encore, et préfère faire comme si rien ne s’était passé, alors que les garçons les attendent déjà pour manger.


tes rêves imaginaires
☾☾☾ AND I’D CHOOSE YOU; IN A HUNDRED LIFETIMES, IN A HUNDRED WORLDS, IN ANY VERSION OF REALITY, I’D FIND YOU AND I’D CHOOSE YOU.
Seo Il Kyang
Seo Il Kyang
❝ MISTER SHAKE ★ 2020
Mes petits secrets

Re: [♥︎11] stop hurting me - il kyang [♥︎11] stop hurting me - il kyang - Page 2 Empty Mar 19 Mai - 10:45
Je m’agace tout seul, ne sait pas réellement comment mettre ce truc. Et sans m’y attendre, j’entends déjà la voix de Ye Won s’élever à côté de moi. Instinctivement je m’arrête dans mon geste et la laisse s’en occuper. Mais mon cœur se serre lentement, alors qu’elle est aussi proche de moi. Pourquoi est-ce qu’elle ne me parle que maintenant ? Qu’est-ce que j’ai fait pour qu’elle s’éloigne une fois de plus ? Ye Won ça me tue cette distance. Tu n’as pas le droit de me faire ça, après ce qu’on vient de vivre. Je ne sais pas ce que j’ai fait de mal. Ou peut-être ce que je n’ai pas fait ? Pourtant elle n’a pas l’air en colère, ni même de m’en vouloir. Elle m’adresse ce petit sourire, et je me sens déjà défaillir. Je crois qu’en réalité une part de moi lui en veut. Je m’en rends compte maintenant qu’elle est là si proche. Je lui en veux parce qu’elle s’éloigne, mais aussi parce qu’elle a su raviver ces émotions en moi. Et je suis perturbé… bien plus que je ne veux le laisser croire. Finalement ce baiser n’était pas si anodin. J’avais tenté de l’oublier, avec mon agression je n’y pensais plus. Puis tout compte fait… il est encore là dans mes souvenirs. Et je ne sais pas quoi penser de tout ça. Elle a flanché ok… ce n’est rien pas vrai ? Parfois on perd un peu le contrôle de soi quand ça ne va pas… enfin, c’est ce que j’essaie de me dire. Mais j’ai envie de lui poser la question. De savoir si elle aussi y repense comme moi… et surtout pourquoi elle me laisse… autant seul. Je suis là putain ! Je suis avec les autres, pourquoi Min, Jae ou même Kitae auraient le droit à plus d’attentions de sa part ? Je ne suis pas jaloux d’eux. Je voudrais juste qu’elle… me parle, qu’elle rit aussi avec moi. Est-ce trop demander ? Sentir ses mains sur moi, devient un calvaire. Parce-que j’ai toutes ces questions qui me hantent et ce geste même aussi bienveillant soit-il, devient gênant. J’ai l’impression qu’on a fait quelque chose qu’on ne devrait pas. Comme si chacun de nous pouvait se le reprocher. Mais je ne sais pas vraiment… J’ai envie de lui parler, mais aucun mot ne franchit mes lèvres avant qu’elle parte. A part un pauvre « Merci » qui meurt à la minute où elle rejoint les autres. Et mon cœur tambourine plus vite, me rappelle que trop bien ces sentiments que je tente d’enfouir et d’oublier. Putain ! Bien sûr que je l’aime encore et oui ce baiser m’a perturbé. Mais je pensais qu’on pourrait passer au-dessus de ça ? Je ne sais pas. Tout est flou dans ma tête et je tente de me redonner du courage pour aller rejoindre les autres. Arrivé là-bas, ils sont déjà tous prêts pour aller manger. Kitae me jette un regard et plisse les yeux. Je sais qu’il me demande si ça ne va pas, mais qu’est-ce qu’il veut que je dise ? Non ça ne va pas. Je me sens un peu paumé tout à coup. Presque de trop mais je garde un faux sourire accroché à mes lèvres avant d’aller m’assoir aussi. Durant le repas je tente de faire abstraction. Je ris aux plaisanteries des uns et réponds aux discussions. Je ne sais pas ce que je dois penser de tout ça. Et je n’ai pas envie d’être de mauvaise humeur non plus. Alors j’agis normalement. Le dîner se passe dans la bonne ambiance, une fois terminé tout le monde débarrasse et Jae est le premier à proposer que chacun fasse un peu ce qu’il veuille avant de peut-être jouer tous ensembles plus tard. Ça me va parfaitement ! J’ai besoin de souffler un peu. Pendant que Kitae, Jae vont à l’extérieur, je trouve refuge au piano. J’ai besoin de jouer un peu, j’envie Kitae qui est déjà sur sa guitare. Même si jouer d’une main est compliqué, j’ai envie de m’isoler. De penser et de remettre mes idées aux claires. Je suis heureux de constater que la musique puisse à nouveau me faire cet effet. Je n’ai pas eu trop le temps de m’entrainer au piano. Mais j’aime ça ! Et je trouve que ça pourrait apporter un plus parfois à notre duo. J’avais déjà essayé de composer une nouvelle musique sur cet instrument. Ça rendait les mélodies plus tristes je trouvais. Avec plus d’émotion encore. C’est l’un de mes profs qui était enfin ravi que j’ai franchi le cap. « Ah Il Kyang enfin vous allez utiliser votre potentiel » ça le rendait fou que je me concentre sur la guitare depuis des années. Mais peut-être que cette fois j’allais prendre le temps pour d’autres choses. Maintenant que la musique était revenue dans ma vie, il était hors de question que je fasse les choses à moitié. Assit devant le piano, je relève le couvercle avant d’écouter les notes. Comme je m’en doutais il est accordé. A croire que le père de Ye Won pensait même à ce détail. Petit sourire au coin des lèvres, je tentais les premières notes de cette chanson… sorry que j’avais écrite. La seule que j’avais véritablement bossée au piano. Et je la connaissais par cœur, assez pour trouver facilement les touches, même d’une main. Bien que les accords n’étaient pas parfaits. Je me laissais aller, à me détendre et tout oublier.

Kim Ye Won
Kim Ye Won
❝ REGULAR ☙ MEMBER
Mes petits secrets

Re: [♥︎11] stop hurting me - il kyang [♥︎11] stop hurting me - il kyang - Page 2 Empty Mar 19 Mai - 20:00
Elle a le coeur qui se serre à chaque fois qu’elle le voit, un peu plus à chaque fois. Elle repense à tout ce qui a pu se passer entre eux. Inévitablement, elle repense à ce baiser, ce geste qu’elle lui a donné. Elle aurait du être plus forte, ne pas céder à la ferveur de ses sentiments. Mais c’est toujours plus difficile, parce qu’il est encore si près d’elle. Des étreintes qui semblaient proscrites mais qui reprennent place entre eux, qui font vriller son coeur à chaque fois. Ca ravive son amour pour lui un peu plus encore à chaque contact, à tel point qu’elle ne sait plus quoi faire. Elle préfère croire que c’est plus simple de s’éloigner un peu, le laisser respirer. Ne pas être constamment à ses côtés pour éviter à ses sentiments de revenir au galop à chaque fois. C’est ce qu’elle se dit, alors qu’elle profite de ce repas, entourée de ses amis. Elle aimerait pouvoir être à nouveau capable de parler, rire avec Il Kyang, mais ça lui semble encore trop compliqué. Ne se voir qu’en simples amis alors qu’il est l’amour de sa vie. Celui qui a créé ses plus beaux souvenirs, et ses plus grandes blessures. Celui qui continue inlassablement de faire battre son coeur plus rapidement dans sa poitrine. Et même à cette table, ses yeux le cherchent encore, même si elle tente de le cacher. Ils se sont trop détruits pour croire qu’un jour, ils pourront à nouveau être heureux ensemble. L’amour ne fait pas tout, elle essaie de s’en convaincre, plus encore lorsqu’elle repense à ce baiser. Pour ce soir, elle tentera une fois de plus de penser à autre chose, partageant ce repas, laissant les garçons l’aider à débarrasser. La salle à manger se vide plus vite qu’elle ne l’aurait cru alors que Jae et Kitae se retrouvent tous les deux dehors. Elle en profite pour aller voir son meilleur ami, quémande un câlin dont elle a terriblement besoin. « Tout va bien ? » Il s’inquiète beaucoup pour elle, elle le sait. Parfois même, elle s’en veut de lui faire subir autant. Mais il sait toujours trouver les mots pour la rassurer à ce sujet. « Ca va, et toi ? » Il acquiesce d’un geste de la tête, semble un peu ailleurs lui aussi ce soir. « Je m’suis un peu pris la tête avec Bo Ram, mais ça va passer, j’vais l’appeler. » Elle offre un sourire à son ami, réconfortant. « Si y’a quoi que ce soit, tu me dis. » Ajoute-t-elle simplement avant de quitter sa chambre pour le laisser seul. Gardienne de ses secrets, elle ne dira rien aux autres, et laisse Min Young gérer ses histoires sans inclure le reste du groupe. Elle se promet simplement d’être là pour lui quand il en aura besoin, comme il a toujours fait avec elle. Un soupire qui s’échappe d’entre ses lèvres alors qu’elle passe une main dans ses cheveux, elle vagabonde dans cette grande maison, jusqu’à entendre ces notes au piano, qui la font changer de route. A l’entrée du salon, elle s’appuie sur le cadran de la porte. Elle peut y voir Il Kyang, jouer au piano. Une image qu’elle ne pensait pas voir, et une mélodie qu’elle reconnait bien rapidement, qui laisse ses émotions la secouer sans même pouvoir le contrôler. Un instant, elle reste là, à l’observer. Elle ne devrait pas, elle devrait partir, vaquer à ses occupations, mais … C’est comme si elle était happée. Glissée dans une bulle qui n’est plus sienne, mais dont elle savoure la sincérité. Les secondes passent, une minute peut-être, avant qu’elle n’ose s’avancer, glisser une main sur le bois de l’instrument. « Je peux … ? » ose-t-elle tout juste demander, montrant d’un geste de la main le siège sur lequel il est installé.


tes rêves imaginaires
☾☾☾ AND I’D CHOOSE YOU; IN A HUNDRED LIFETIMES, IN A HUNDRED WORLDS, IN ANY VERSION OF REALITY, I’D FIND YOU AND I’D CHOOSE YOU.
Seo Il Kyang
Seo Il Kyang
❝ MISTER SHAKE ★ 2020
Mes petits secrets

Re: [♥︎11] stop hurting me - il kyang [♥︎11] stop hurting me - il kyang - Page 2 Empty Mer 20 Mai - 10:14
Mes doigts sur les touches, je laisse les notes me porter. Oublier… tout effacer avec cette musique. Pourtant je m’obstine encore à la jouer, à me rappeler tout ce qu’elle représentait. Je me sens moins triste en la jouant ce soir. Bien que mon cœur se serre un peu… pour cette distance, celle qu’elle met entre nous. Comment lui en vouloir, elle fait surement le bon choix. Et même dans cette chanson, je m’étais persuadé que quelqu’un pourrait mieux l’aimer que moi. Alors oui, je sais que c’est le meilleur choix à faire. Mais il me fait souffrir… j’en viens à penser que je n’aurais pas dut venir. Que peut-être même nos amis devraient choisir entre elle et moi … et je trouve ça immonde. Presque trop triste pour être vrai. J’inspire doucement, rate une note et fronce les sourcils contrarié. Je n’arrive pas à jouer comme il le faudrait. Ça sonne plus creux que si j’avais mes deux mains, mais ça me réconforte un peu. Je n’ai plus que ça au final. La musique… déjà avant, j’avais reprit ce goût pour ma passion. Mais depuis la perte du bébé… c’est un refuge. Une motivation. M’occuper l’esprit, pour ne pas souffrir. Je me focalise sur ce que je voudrais faire. Qui je voudrais devenir… un jour peut-être y arriverais-je. Je chantonne dans ma tête, me rappelle de chaque parole, chaque note comme si je ne cessais jamais de la jouer. Prit dans mon occupation, je ne fais pas attention à la personne qui s’approche de moi. Ce n’est que lorsque je la vois apparaitre à mes côtés, que je stoppe mon geste. Les yeux relevés vers elle, je sens mon cœur défaillir… « Oui… vas-y. » ma voix est basse, presque interdite. Je ne sais pas si j’ai raison de faire ça. Ni même pourquoi elle est venue me voir. Me mettant plus au bord du siège, je m’éloigne comme je peux pour éviter qu’on se touche. J’ai le souffle coupé, deviens un peu nerveux à l’idée qu’elle s’installe à côté de moi. Les yeux baissés sur les touches, je me demande si elle a reconnu la mélodie. Mais je ne veux pas en parler. Encore moins lui poser trop de questions. « C’est pas facile à une main. » je lâche cette remarque, un petit sourire gêné au coin des lèvres. Je n’ose pas la regarder, parce-que je ne sais pas vraiment ce qu’elle attend. Préfère-t-elle qu’on s’éloigne ? Mais si c’est le cas, pourquoi est-elle là ? J’ai envie de lui demander pourquoi elle m’a évité toute la journée. Pourquoi elle semble si distante avec moi. Si j’ai fait quelque chose de mal… ou si simplement elle repense encore à ce baiser… mais je reste interdit. Figé sur mon siège. Comme si de rien n’était, je recommence à appuyer sur les touches du piano. A rejouer cette mélodie… mais sa présence me perturbe, tout comme elle m’apaise. Et ce conflit d’émotion me fatigue. Alors pour cacher mon trouble… je lance « Tu peux m’aider si tu veux… » Ne relevant toujours pas les yeux vers elle, je lui indique les touches devant elle « Tu peux jouer de ce côté. » Ça donnera un peu plus de profondeur à la mélodie. Et sans réfléchir, je me saisis de sa main, chassant cette vague d’électricité qui me parcourt les doigts, avant d’attraper les siens pour les placer correctement sur le piano. Je suis délicat, ne brusque aucun de mes gestes… « Ici… ». Me redressant « Quand je termine par cette note, tu peux jouer les tiennes. » et je lui fais écouter le son, la note la plus grave pour qu’elle poursuivre par cette tonalité plus douce. Je la laisse essayer, lui fait réécouter une deuxième fois « Ouais c’est ça. » je garde toujours la tête baissée sur le piano. Je n’ose pas la regarder, encore moins croiser son regard. J’ai peur en réalité… peur d’y lire quelque chose… alors je préfère rester dans l’ignorance. Me cacher derrière cette mélodie que je recommence à jouer mais avec elle cette fois… parce-que la musique adoucit les mœurs, n’est-ce pas ? Parce qu’on est encore capable de partager ces instants pleins de sincérité. 

Kim Ye Won
Kim Ye Won
❝ REGULAR ☙ MEMBER
Mes petits secrets

Re: [♥︎11] stop hurting me - il kyang [♥︎11] stop hurting me - il kyang - Page 2 Empty Mer 20 Mai - 18:27
Elle ne devrait pas être là, elle le sait. Son esprit lui hurle de partir d’ici. Mais Il Kyang, il est comme une drogue dont elle ne sait plus se passer, depuis le premier jour, le premier regard certainement. Et si pendant trois ans, elle a cru qu’elle était capable de vivre sans lui, elle s’est rapidement rendu compte qu’elle était loin de la vérité. Et chaque fois qu’elle se retrouve près de lui, elle se souvient du bonheur qu’elle a pu ressentir à être à ses côtés, de la douleur de le voir aux bras d’une autre. Elle en arrive à un point ou elle se demande si c’est réellement sain pour elle de rester si proche, mais a parfois encore du mal à contrôler son corps qui ne cesse de le réclamer, encore et encore. Qui ne demande que sa chaleur, son odeur. Sa douceur et son amour. Son réconfort et sa protection. Même si c’est impossible désormais. Et il faut croire qu’elle le cherche encore, assise si près de lui, une distance certaine installée entre eux, à cause d’elle. Ses lèvres qu’elle mordille, elle reconnait une fois de plus cette mélodie, mais ne dit rien. Reste une fois de plus silencieuse lorsqu’il attrape sa main, lui montre les notes à jouer. Elle n’est pas sûre d’y arriver, mais se concentre uniquement là-dessus. Ce contact provoque un frisson qu’elle tente de cacher. Elle sent son coeur battre un peu plus fort dans sa poitrine, et s’en voudrait de jouer à ce jeu qui n’a rien de bon pour elle. Et pourtant elle se laisse faire, laisse son regard vagabonder sur ses mains, tenter de capter ce qu’elle doit jouer, sans se tromper. C’est étrange pour elle, de se retrouver là, devant ce piano, à jouer avec lui. Elle n’aurait jamais cru ça possible, a l’impression de vivre un moment particulier, qu’il ne faudrait pas gâcher. Parfois, ses yeux remontent vers son visage pour y voir ses expressions, cette façon si particulière qu’il a de plonger dans la musique, qu’importe ses blessures. Elle aime voir ce qui se dégage de lui, lorsqu’il peut jouer, et l’admire une fois de plus, discrètement. Elle laisse ses doigts glisser sur les touches du piano, sans faire de fautes. Elle prend son temps pour être sûre de ne rien manquer, et profite simplement de cet instant. « J’aime cette mélodie… » Murmure-t-elle, alors qu’elle se concentre sur ce qu’elle fait. Elle n’ose plus vraiment le regarder, la laisse continuer de laisser ces notes emplir la pièce, et elle ajoute la pointe finale à cette chanson si particulière à son coeur. Elle se rappelle encore ces paroles, celles qu’il a écrites pour elle. Se souvient de chaque mot qu’il a pu lui chanter, dans ce bar, quelques mois en arrière. Tout a bien changé depuis, sauf ses sentiments, toujours intacts. Pourtant, à jouer sur ce piano, elle tente d’oublier, tout ce qu’a pu constituer leur histoire. Tout le mal qu’ils ont emmagasiné, fait exploser. « Tu as repris d’autres chansons à toi au piano ? » demande-t-elle, d’une voix basse, comme si elle avait peur de tout briser une nouvelle fois entre eux. Elle sait, qu’elle tente de s’éloigner, qu’il a dû le remarquer. Mais elle sait qu’elle n’arrive jamais à rester trop longtemps loin de lui. Et cette idée lui arrache un battement de cœur, alors qu’elle tourne la tête, tente de rejouer ces notes. Comme si elle n’avait plus que ça à quoi se raccrocher, finalement.


tes rêves imaginaires
☾☾☾ AND I’D CHOOSE YOU; IN A HUNDRED LIFETIMES, IN A HUNDRED WORLDS, IN ANY VERSION OF REALITY, I’D FIND YOU AND I’D CHOOSE YOU.
Seo Il Kyang
Seo Il Kyang
❝ MISTER SHAKE ★ 2020
Mes petits secrets

Re: [♥︎11] stop hurting me - il kyang [♥︎11] stop hurting me - il kyang - Page 2 Empty Jeu 21 Mai - 10:32
Je repense à ces paroles, à ces mots qui sonnent plus vrais que jamais. Cette mélodie qui me transporte, qui m’aide à apaiser mon cœur fou. Je m’en convaincs, c’est la meilleure chose à faire. S’éloigner, vivre chacun de notre côté. Prendre des chemins différents, la laisser aimer quelqu’un d’autre. Je me le promets, c’est ce que je veux vraiment. Et même si je saigne, même si je la voudrais toujours je suis prêt à accepter d’être malheureux toute ma vie si c’est pour la revoir sourire… je l’aime au point de m’effacer, de ne plus jamais exister pour elle. Et c’est cette force qui me permettra d’avancer. Une part de moi à beau lui en vouloir. Je sais qu’elle fait le bon choix. Alors je ne forcerais pas les choses. J’arrêterais de lui courir après… elle doit me fuir. Etre loin… mais j’ai beau vouloir y croire, je sais à quel point ce moment compte pour moi. Cet instant qu’on partage, si fragile et si éphémère. Est-ce que nous ne serons plus que ça ? Vivre des instants cachés. Volés… pour se rappeler, pour ne jamais oublier qui nous avons été. En écoutant cette mélodie, je laisse mon cœur meurtri se soigner… rien ni personne ne pourra jamais rien changer à ce que je ressens. Rien ni personne ne pourra panser mes plaies… elles seront toujours béantes, mais je l’accepte aussi. De souffrir en silence… Et sur sa confession, je sens mon cœur qui chavire un peu plus. Au son de sa voix, je tente de me souvenir que je n’ai plus le droit de l’aimer… je ne sais plus vraiment où je suis. Un ailleurs, un peu meilleur qu’ici. Un endroit qui n’appartient qu’à nous. Ces minutes sont précieuses… dans une bulle fermée. Rien que tous les deux. Et ça n’a rien d’interdit, n’est-ce pas ? Ce n’est que pour mieux s’éloigner encore une fois. Tirer un trait sur ce que nous étions ou aurait pu être. J’aurais pu être ce garçon, passionné et attentionné. Nous aurions pu être simples, comme maintenant. Mais nous avons tout gâché, nous n’avons pas su nous aimer. Peut-être apprendrais-je de mes erreurs… Je reste focalisé sur le clavier, incapable d’affronter son regard. « Pas vraiment… » Je n’ai fait que répéter celle-là encore et encore. Je tente de nouvelles choses, mais rien d’aussi abouti que cette chanson. J’avais passé beaucoup de temps dessus. Et je ne sais pas comment lui dire que c’est encore trop douloureux pour moi. J’ai l’impression parfois d’avancer, pour reculer… et j’ai peur… si peur de redevenir celui que j’étais. Je ne veux plus être cet homme-là. Je ne veux plus jamais la blesser… lui faire du mal. Je crois que pour elle c’est la meilleure chose à faire. Rester loin, m’oublier… je continue de jouer les notes de mon côté, sans jamais oser la regarder. Je ne sais pas ce que nous faisons. Ni même à quoi ça rime. Je tente de me persuader de certaines choses, sans vraiment y croire au final. Et c’est lassant, de devoir toujours faire attention. Et tandis que je jouais encore, soudainement je me stop dans la chanson. Avant de lancer « Tu peux aussi utiliser ton autre main… je vais te montrer. » j’attrape son autre main, de la seule que j’ai de libre. Pour venir lui montrer quelques notes. A son tour, je lui apprends à jouer celles qui suffisent à rendre la mélodie juste. Elle ne sera pas parfaite, mais elle restera reconnaissable et belle à écouter. Je ne sais pas pourquoi je fais ça. Dans une telle position, je suis obligé de me rapprocher un peu plus d’elle. Délicatement encore, j’appuie sur ses doigts, pour faire retentir les notes. « Tu vois… ça sonne bien… » Et sur ces mots je souris pour moi-même. Mon visage toujours baissé. J’accompagne sa main de la mienne, alors qu’elle se retrouve à jouer cette chanson presque toute seule. Alors je me mets à chantonner, presque tout bas ces paroles qui lui sont adressées. Peut-être pour la convaincre que nous faisons le bon choix… qu’elle à raison de vouloir s’en aller… Je ne suis pas celui qu’il lui faut… Someone will love you But someone isn't me … et sur ces paroles, j’ose enfin la regarder… 

Contenu sponsorisé
Mes petits secrets

Re: [♥︎11] stop hurting me - il kyang [♥︎11] stop hurting me - il kyang - Page 2 Empty
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Rejoins les colibris !
Les Beolsae sont ouverts. Vous avez donc la possibilité de les rejoindre directement, sans passer par la case bizutage. Alors n'hésitez plus ! Ils seront ravis de vous accueillir dans leurs rangs !