Revenir en hautAller en bas



 
Nouveautés du mois
Venez vite voir les nouveautés du mois, par ici !
Chatbox du forum
N'hésitez pas à passer faire un tour sur la chatbox !
Plus on est de fous, plus on rit !
Avis aux nouveaux venus !
Ce mois-ci, c'est portes ouvertes chez les Beolsae.
N'hésitez donc pas à les rejoindre, si vous le souhaitez !
Les défis RP !
N'oubliez pas que vous pouvez gagner des points en
réussissant les défis RP ! Pour plus d'infos, c'est par ici !
Ils sont attendus
[♥︎11] stop hurting me - il kyang - Page 3 O1je[♥︎11] stop hurting me - il kyang - Page 3 O1je[♥︎11] stop hurting me - il kyang - Page 3 O1je[♥︎11] stop hurting me - il kyang - Page 3 O1je
-30%
Le deal à ne pas rater :
Remise de 30% sur les chaussures Nike Air VaporMax 2019
133 € 190 €
Voir le deal

 :: Défouloir :: La boîte à souvenirs :: Archive Rps
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

[♥︎11] stop hurting me - il kyang

Kim Ye Won
Kim Ye Won
❝ REGULAR ☙ MEMBER
Mes petits secrets

Re: [♥︎11] stop hurting me - il kyang [♥︎11] stop hurting me - il kyang - Page 3 Empty Jeu 21 Mai - 12:18
Une bulle qui se recrée autour d’eux, trop simplement, trop facilement. Comme avant, lorsque les nuits paraissaient moins sombres, et devenaient témoins de ces heures entières à refaire le monde. Un monde imaginaire dans lequel ils savaient si bien se perdre, qui se reforme autour d’eux ce soir. Et elle savoure, chaque seconde passée ainsi. Elle s’en délecte d’une certaine manière, sachant qu’il faudra arrêter à un moment donné. Qu’elle devra mettre de côté tout ce qui peut encore la faire flancher. Pour ce soir, elle reste simplement là, jouant ces notes, vidant son esprit de tout ce qu’il y a pu avoir de plus néfaste entre eux. Parce que cette peine qui reste au fond d’elle vient de là. De tout ce qu’ils ont du traverser ces dernières semaines. Elle se concentre sur les touches du piano, n’ose pas répondre de peur de déranger cet instant. Elle se berce de cette mélodie, et repense irrémédiablement à ce baiser. Au goût de ses lèvres qui lui ont tant manqué. Au réconfort que cela lui a apporté. Elle en aurait encore tant besoin, mais ne peut pas le montrer, ne peut plus le demander. Tout ça devrait rester loin derrière elle, pourtant ce souvenir reste intact à son esprit, comme s’il venait tout juste de se produire. Ses lèvres qu’elle pince en y repensant, qui lui fait rater une note. Elle s’arrête un instant, pour se concentrer une nouvelle fois, et reprend cette mélodie, avant qu’il ne s’approche un peu plus d’elle. Qu’il attrape sa main pour lui montrer comment jouer cette mélodie mieux encore. Et elle vacille, elle flanche un peu plus encore à ce simple contact, le laisse faire sans même pouvoir lui dire qu'il ne faut pas, qu'ils ne doivent pas continuer comme ça. L'impression de sentir toute sa chaleur la réconforter une fois de plus, sans qu'elle n'ai à le demander. Du coin de l'œil, elle peut voir ce sourire qui se dessine sur ses lèvres, et elle se meurt davantage dans ses sentiments. Dans tout ce qu'ils ne seront plus jamais. A tel point qu'elle a le sentiment de sentir les palpitations de son cœur dans tout son être. Elle tente de ne rien montrer, même si elle se doute que c'est impossible. Ses mains tremblent légèrement à rejouer cette chanson, à en découvrir les notes. A être capable de la jouer elle-même, finalement. Et c'est étrange à quel point elle mémorise rapidement les gestes, elle qui n'a jamais été réellement douée dans ce domaine. Mais cette chanson est trop particulière pour elle, unique surtout, qu'elle veut garder en elle la possibilité de l'entendre à n'importe quel instant. Même si ça ne sera jamais aussi beau que lorsqu'il la chantait pour elle. Sa voix qu'elle entend parvenir à ses oreilles, quelques bribes de paroles qui fendent son cœur. Quelques mots qui semblent vouloir prendre un nouveau sens, alors qu'elle sait au fond d'elle, qu'il a toujours été celui qu'il lui faut. Même si tout est allé trop loin, même si désormais elle tente de se convaincre de l'inverse. Comme s'ils étaient destinés, même si la raison voudrait qu'ils s'éloignent une bonne fois pour toute. Qu'ils vivent chacun leur vie. Parfois encore, malgré la douleur, elle tente de l'imaginer aux bras d'une autre, bien plus heureux qu'avec elle. Elle tente de se dire que c'est ainsi que ça doit se terminer. Mais ce soir, devant ce piano, tout sonne tellement faux. Et la voilà à relever son regard vers lui, croiser le sien. Son cœur bat si vite dans sa poitrine que ça en deviendrait douloureux. Qu'il ne réclame une fois de plus que ce contact qu'elle a tant chéri pour arriver à se calmer. Est-ce raisonnable ? Non, loin de là. Mais sa lucidité une fois encore semble s'être fait la malle, alors que son visage se rapproche de quelques centimètres à peine du sien. Qu'il comble un peu plus l'espace sans pour autant céder, pas encore. Y arriverait-elle ? Elle n'en est pas sûre, alors que son souffle se fait déjà plus court, l'impression qu'elle suffoque une fois de plus de sentir cette distance entre eux qui ne demande qu'à être comblée. Peut-être attend-elle un geste de sa part pour se laisser entièrement aller à ce que son corps entier réclame depuis si longtemps. Mais elle est encore trop faible face à lui, face à son amour pour lui qui continue de gonfler sa poitrine, prêt à imploser. Délivre-moi de ce supplice d'être si loin de toi. Délivre-moi de ces sentiments qui jamais, ne pourront s’effacer.


tes rêves imaginaires
☾☾☾ AND I’D CHOOSE YOU; IN A HUNDRED LIFETIMES, IN A HUNDRED WORLDS, IN ANY VERSION OF REALITY, I’D FIND YOU AND I’D CHOOSE YOU.
Seo Il Kyang
Seo Il Kyang
❝ MISTER SHAKE ★ 2020
Mes petits secrets

Re: [♥︎11] stop hurting me - il kyang [♥︎11] stop hurting me - il kyang - Page 3 Empty Jeu 21 Mai - 15:25
Je te demande pardon Ye Won… encore une fois… j’aimerais tellement réécrire le passer, oublier tout ce qui est arrivé. Reprendre simplement où nous en étions tous les deux. Cette mélodie me glace, tout comme elle me transporte. Et je réalise qu’elle n’aurait jamais vu le jour si je ne l’avais pas laissé tomber… Abandon qu’elle ne me pardonnera jamais. J’espère de tout mon être... que le prochain homme qu’elle aimera sera la combler. La rendre heureuse, lui rendre au centuple tout ce qu’elle a à offrir. Si elle savait, c’est tout le mal que je lui souhaite. Que cet inconnu quelque part la chérisse, lui donne le courage d’avancer. Et la fasse sourire... chaque jour. Je ne veux plus jamais voir de larmes sur ses yeux… ceux dans lesquels je me plonge. Et je me rends compte en cet instant, que le monde pourrait dérouler, je ne verrais rien. Je replonge dans ces souvenirs, dans ces sensations interdites. Ces moments volés, ceux qui ne seront plus jamais vrais. J’entends encore ses rires, sens ses mains sur sa peau… des flashs, qui me transpercent et aujourd’hui plus que jamais, je dois lui faire comprendre qu’elle a raison. Qu’elle doit partir… qu’elle doit mettre cette distance entre nous. Qu’importe ce qui est arrivé, c’est terminé. Celui qui l’aimera est quelque part... ailleurs… loin d’ici. Et quand elle guérira elle retrouvera le courage de faire confiance. Je n’ai pas été à la hauteur de ce qu’elle avait à me donner. Et je suis tellement désolé… ces paroles sont pour elle, une fois de plus j’aimerais qu’elle ne les oublie pas. Mais tout devient plus confus. Imperceptible. Et je ne sais plus pourquoi elle me regarde de cette façon. Pourquoi elle avance vers moi… alors que tout lui crie de s’éloigner… Cette distance plus si grande que ça me fait douter. Quelques secondes où je pourrais céder, avant de brusquement détourner le visage. La mâchoire serrée, je me recule, avant de pincer mes lèvres. « A quoi tu joues ? » mon attitude est fermée tout à coup. Je serre le poing, le seul qui me reste pour contenir cette confusion. Je ne comprends pas… « Qu’est-ce qui te prends ? » je relève les yeux vers elle, presque blessé par le geste qu’elle allait faire. Je ne suis pas fou ! Elle était là… à quelques centimètres…. Et je l’ai vu dans ses yeux, cette envie. La même que la mienne… celle que je tais, celle qui est interdite. « Je comprends pas Ye Won. Pourquoi tu fais ça ? » Je suis contrarié. Tellement perdu par son geste. Je ne m’attendais pas à ça. « Tu m’ignores depuis ce matin, et maintenant t’es là... à faire ça ? » mon ton est plus dur, mon expression impassible. J’ai peur qu’elle lise mon trouble. Qu’elle voit aussi que j’en avais envie. Mais je ne peux pas ! Pas après tout ça. J’inspire profondément, tente de ne pas céder à la colère, parce-que je me sens démuni. Prit au dépourvu, comme si elle se moquait de moi. Je me redresse « C’est quoi le but ? Me faire souffrir comme je t’ai fait souffrir ? » Me levant du siège, je ne supporte plus cette proximité. Cette confession que je lui fais. Je suis perdu. « Ça t’amuses de jouer avec moi ? » et j’ai mal putain. Je ne pensais pas qu’elle ferait ça. Je ne comprends rien à ce qu’elle veut. Ses gestes, ses paroles… tout est contradictoire. Alors je ne saisis pas, je n’arrive plus à la suivre. Est-ce qu’elle oserait vouloir se venger de moi, de ce que je lui ai fait. C’est plus facile aujourd’hui, elle sait ce que je ressens pour elle. Alors c’est moi cette fois ! C’est moi qui suis en position de faiblesse. Qui la veut plus que tout. Et je ne supporte pas l’idée, qu’elle puisse vouloir s’amuser de ça. Je ne sais plus, ce que je pense n’a aucun sens. Aucune logique. Et je m’en voudrais presque de la croire capable d’une telle chose. Mais je n’ai plus la force de la comprendre.

Kim Ye Won
Kim Ye Won
❝ REGULAR ☙ MEMBER
Mes petits secrets

Re: [♥︎11] stop hurting me - il kyang [♥︎11] stop hurting me - il kyang - Page 3 Empty Jeu 21 Mai - 16:43
Son coeur s’emballe, à une vitesse folle. Et si sa lucidité s’envole, elle ne se maîtrise plus vraiment. Tentant de combler ce manque dont son corps entier souffre continuellement. Et si sa clarté était là, elle se serait giflée d’être assez faible pour se laisser aller une fois de plus. Parce que les conséquences de ce dernier baiser sont encore là, trop présentes. Elle y repense sans cesse, et n’arrive plus à croire que c’était quelque chose de mauvais. Parce que pendant ce court instant, elle s’était sentie reprendre vie. Elle avait senti ce réconfort qui lui manquait tant, qu’il était le seul à pouvoir lui apporter. Alors, quand il s’éloigne, ce n’est rien de plus qu’une flèche qui transperce son âme. Rien de plus qu’une blessure qu’on rouvre, et qui fait bien plus mal que le reste. Mais elle n’ose pas bouger. Elle reste lasse, sans être sûre de ce qu’il se passe. Il faut que la voix d’Il Kyang parvienne à ses oreilles pour qu’elle se réveille, comprenne ce qu’il se passe, ce qu’elle a osé faire. « Qu...quoi ? » murmure-t-elle à peine, alors que sa poitrine se serre et que ses mains se mettent déjà à trembler. Encore une erreur, encore une faiblesse. Elle ne tient plus la distance, cherchait des espoirs là ou il n’y en avait plus. Et c’est si stupide, elle s’en rend compte. Elle aurait dû s’éloigner bien avant, mais n’a fait que se torturer, n’a fait que se convaincre que de l’aider à reprendre sa vie aurait un autre impact sur elle. Mais tout ce que ça a causé, ce sont ces sentiments qui continuent de la transpercer, qui restent là, ancrés. « Je … J’suis désolée. » un souffle, à peine audible, alors qu’elle n’ose plus le regarder. Ce ton dur provoque un frisson le long de son échine, elle ne sait plus où se mettre. Quoi dire, quoi faire pour qu’il comprenne que tout ça n’a rien d’un jeu, mais qu’elle n’arrive plus à gérer correctement ses sentiments. Qu’ils lui crient encore de le retrouver, qu’elle a tant besoin de lui. Tout est fini depuis trop longtemps. Tout était interdit, et ces gestes qu’ils se sont accordés n’auraient jamais dû naître. Ils n’en seraient pas là aujourd’hui. Et elle s’en veut, d’être celle qui détruit tout cette fois. Celle qui est à bout de force et qui se raccroche encore à la mauvaise personne. Ses yeux s’humidifient déjà, alors qu’elle se sent vulnérable, à bout de souffle. Une main passe lentement sur son visage, alors qu’elle ne saurait trouver les mots pour lui exprimer tout ce qu’il se passe en elle. « J’voulais pas… J’suis désolée. » Qu’elle répète, de sa voix qui déraille. Ne voit-il pas toute cette envie, ce besoin constant de vouloir encore le retrouver ? Ne voit-il pas que dans ses gestes, depuis si longtemps, il n’y a que ce désir de le retrouver. Des mots qu’il a osé lui dire qui reviennent trop souvent à son esprit pour croire qu’il ne ressent plus rien. A quoi bon lui avoir dit qu’il l’aimait si c’est pour désormais la repousser. Elle se perd dans de nombreuses pensées, tout se bouscule alors que plus rien n’a de sens. Elle se relève à son tour, sent sa tête qui tourne. Elle se raccroche au piano, garde le regard rivé vers le sol. Déjà, elle empêche ces larmes de se mettre à couler. Elle tente de garder le peu de contenance qu’il lui reste, même si ça parait compliqué. « Comment tu peux croire que j’ai envie de jouer avec toi ? » Une autre preuve de faiblesse, de son amour pour lui qui ne fane pas, qui reste là. Et lentement, elle finit par se diriger vers l’extérieur. Elle a besoin de prendre l’air. Peut-être que ce soir, les choses se confirment, elle n’aurait pas dû venir. Elle aurait dû rester loin de lui, comme elle s’était convainc de le faire en arrivant ici. Mais elle n’en a pas eu la force, une fois de plus. Trop enivrée de cet amour qui la bouffe éternellement.


tes rêves imaginaires
☾☾☾ AND I’D CHOOSE YOU; IN A HUNDRED LIFETIMES, IN A HUNDRED WORLDS, IN ANY VERSION OF REALITY, I’D FIND YOU AND I’D CHOOSE YOU.
Seo Il Kyang
Seo Il Kyang
❝ MISTER SHAKE ★ 2020
Mes petits secrets

Re: [♥︎11] stop hurting me - il kyang [♥︎11] stop hurting me - il kyang - Page 3 Empty Ven 22 Mai - 10:30
Elle est désolée ? C’est tout ce qu’elle a à me dire ? Qu’elle est désolée… putain ! Mais ça ne suffit pas. Pas après tout ce qu’on a vécu. Pas après tout ce qui est arrivé. Je ne sais pas quoi penser. Je suis perdu, complètement perturbé. Je ne peux pas accepter parce-que je pensais que nous avions été clair l’un avec l’autre. Je pensais qu’on savait qu’on devait prendre nos distances. Et même si ce n’était pas physiquement au moins moralement. Je n’en sais rien, plus rien n’a de sens à mon esprit. Et je me rends compte que tout est encore plus flou. Inconfortable entre nous. Et si c’était ma faute ? Si c’était moi qui lui avait fait croire que… que quoi ? Que je l’aime ? Mais elle le sait merde ! Elle est au courant. Ça ne va pas changer du jour au lendemain. Je l’aime depuis des années, et qu’importent nos décisions. Ça ne changera rien. Je lui en veux terriblement. Parce-que j’ai l’impression qu’elle se moque de moi. Que tout ça ce n’est qu’un jeu. Est-elle aussi indécise que ça ? Je n’arrive pas à le croire. Je sais qu’elle est perdue, mais… c’est fini. On se l’est dit. On doit s’oublier, faire nos vies chacun de notre côté. Je sais que c’est stupide qu’on passe notre temps à se courir après mais… je ne sais plus. En réalité, tout sonne faux dans ma tête. Je subis simplement nos décisions. Mais je m’y accroche. Je m’y tiens ! Parce-que c’est pour elle que je le fais. Si on peut continuer à se côtoyer ce n’est pas de cette façon. Mais en apprenant à se séparer un peu mieux. Bon sang ! J’ai conscience que tout ça ne rime à rien. C’est comme penser quelque chose et faire l’inverse. Je le sais bien. Je pense que je ne dois pas, mais je veux aussi tellement être avec elle. Le fait qu’elle m’ait ignoré m’a rendu fou toute la journée. Mais je me disais aussi que c’était ce qu’il y avait de mieux… et pourtant cet instant j’en ai rêvé… et… plus rien. Qu’est-ce que j’attends au fond ? Qu’elle soit là, sans être là ? Ça n’a pas de sens. Ça ne veut plus rien dire. Et je lui en veux, de mettre à nouveau le trouble dans mon esprit. Après la perte du bébé, mon agression je n’avais vraiment pas besoin qu’elle me perturbe autant. Ce baiser… puis ce soir… ça ne ressemble  à rien. J’ai l’air d’un fou ! D’un idiot qui ne sais plus. Incapable de la retenir, je pars de mon côté. Me précipite même vers ma chambre alors que Kitae me croise. « Je vais me coucher. » il n’a pas le temps de réfléchir, ni de me retenir. J’ai besoin d’être seul. Je claque la porte de ma chambre, tourne en rond dans la pièce sans pouvoir me calmer. Et tout tourne dans ma tête, son attitude, ses gestes... ses mots… pourquoi plus rien ne me parait clair ? J’ai l’impression que tout n’est qu’un mensonge. Quelque chose pour me blesser. Pour se venger… et cette simple idée me fait peur. Je ne veux pas penser ça d’elle… j’abdique, me laisse tomber sur mon lit. Et je me rends compte que ma main tremble… j’ai si peur… peur de sombrer à nouveau. Peur de penser à elle, à nous… on ne doit plus se faire du mal. S’il te plait Ye Won… je sais que je t’ai blessé, mais je t’en prie… ne me fais pas ça. Je le mérite surement quelque part. Après tout ce que j’ai fait… mais je n’aurais pas le courage de me battre à nouveau. Je lâche prise, j’abandonne… je n’ai plus envie de rien. Et je me sens las tout à coup. Tandis que mon regard se trouble, tout devient flou… je ne contrôle plus ces larmes. 

Kim Ye Won
Kim Ye Won
❝ REGULAR ☙ MEMBER
Mes petits secrets

Re: [♥︎11] stop hurting me - il kyang [♥︎11] stop hurting me - il kyang - Page 3 Empty Ven 22 Mai - 20:08
Elle vacille, se perd un peu plus dans ce qu’elle peut, et ne peut plus faire. Elle tangue sur ses jambes sans pouvoir imaginer qu’il la croit en train de jouer avec lui. Pas après tout ce qu’il s’est passé. Pas après tout ce qu’ils ont traversé. Ne voit-il simplement pas à quel point elle a besoin de lui ? Encore aujourd’hui. Ne voit-il pas que l’amour qu’elle lui porte est bien trop fort pour qu’elle puisse arriver à se séparer totalement de lui ? Cette proximité dont ils ont fait preuve ces derniers jours la consume à petit feu, au point de tout enflammer sur son passage. Et la voilà à quitter la pièce, sans un dernier regard. Les regrets qui naissent en elle, sans arriver à les contrôler. Elle attrape ses cigarettes laissées sur la terrasse et fait le tour de la maison pour rejoindre un petit patio, à l’abri des regards. Sous la lumière des étoiles, elle restera de longues heures là, à laisser de nouvelles larmes couler. A se demander pourquoi elle a osé agir ainsi, ce qui lui est passé par la tête pour faiblir autant face à lui, une seconde fois. Beaucoup de questions qui ne trouveront aucune réponse, alors que le soleil se lève déjà. Elle n’a pas trouvé le sommeil, comme à chaque fois qu’une dispute a pu éclater entre eux. Et lorsqu’elle se décide de rentrer, c’est uniquement pour rejoindre la cuisine, préparer machinalement un café. Ses yeux sont encore rougis par cette nuit à pleurer, à tenter de se comprendre elle-même. Elle aurait pu appeler son psy mais n’en a pas trouvé le courage. Dans le fond, elle a besoin qu’on lui dise ce qui ne tourne pas rond chez elle. Ce qui la pousse irrémédiablement à vouloir retrouver les bras d’Il Kyang. Mais personne ne pourra lui dire, pas même Min Young qui arrive à son tour dans la pièce. « Déjà debout ? » une question qui la fait sursauter, elle qui ne s’attendait pas à voir quelqu’un ici aussi tôt. « Oui. » répond-elle simplement, sans se retourner, sans oser poser son regard vers son meilleur ami. Mais celui-ci s’approche bien vite d’elle, déposant un baiser sur sa joue, remarquant bien rapidement ses traits tirés et la peine dans son regard. « Est-ce que ça va ? » demande-t-il calmement, mais Ye Won n’a pas envie de parler, préfère rester silencieuse. Même si elle sait que ça éveillera les soupçons, que ça ne passera pas à la trappe. Elle continue simplement de préparer sa boisson, consciencieuse, sans mauvais geste. Et lorsque sa tasse est prête, elle se décide enfin à se retourner vers lui, énervée contre le monde, mais surtout contre elle-même. « Pourquoi t’as autant insisté pour que je vienne ? Je t’avais dit que c’était pas une bonne idée. » Elle se doute qu’une dispute avec lui au petit matin n’augure rien de bon, mais elle ne tient plus. Trop épuisée par cette nuit sans sommeil. « Quoi ? Mais pourquoi tu m’demandes ça Ye Won ? J’t’ai dit que ce week end c’était pour vous deux. On voulait pas avoir à choisir entre l’un ou l’autre. » Elle sait qu’il a raison, que tout ça partait d’une bonne intention. Comme à Sapporo, quelque part, même si ces vacances avaient été rythmées par bon nombre d’épreuves. « J’t’ai dit que j’voulais pas venir, alors pourquoi t’as insisté ? Vous aviez qu’à venir tous les quatre, c’était mieux pour tout le monde. Je t’avais dit qu’Il Kyang aurait bien mieux profité sans moi, et vous aussi, alors pourquoi ? » « Ye Won … Pourquoi tu t’obstines autant avec ce qui serait bon pour Il Kyang ? » « Laisse tomber… » Peut-être que Min n’est pas tout à fait en état d’encaisser une dispute aussi tôt dans la journée, qu’il a besoin d’être un peu plus éveillé pour comprendre exactement sa détresse. Mais Ye Won est usée, elle aussi. Préfère alors s’installer sur la table non loin, sans un regard vers son meilleur ami. Parce qu’elle sait, qu’elle devra lui expliquer, et quelque part, elle regrette déjà d’avoir lancé le sujet.


tes rêves imaginaires
☾☾☾ AND I’D CHOOSE YOU; IN A HUNDRED LIFETIMES, IN A HUNDRED WORLDS, IN ANY VERSION OF REALITY, I’D FIND YOU AND I’D CHOOSE YOU.
Seo Il Kyang
Seo Il Kyang
❝ MISTER SHAKE ★ 2020
Mes petits secrets

Re: [♥︎11] stop hurting me - il kyang [♥︎11] stop hurting me - il kyang - Page 3 Empty Sam 23 Mai - 11:11
J’ai passé une nuit horrible, j’ai à peine dormis, incapable de trouver une position dans laquelle je me sentais bien. Inconfortable, douleurs qui me réveillaient et esprit perturbé n’ont rien arrangés à cette soirée. Encore allongé dans mon lit, je regarde devant moi, incapable de détourner les yeux. Le regard plongé dans le vide, je repense encore et encore à la veille. A ce qui s’est passé. Kitae a bien essayé de m’envoyer de messages mais je n’ai répondu à aucun. Je suis resté seul, avec mes pensées et ma musique pour essayer de me calmer. En réalité, qu’importe la chanson que j’écoutais tout me rappelait elle. Il avait toujours une phrase qui me faisait penser  à notre histoire. Alors j’ai finis par devenir fou et envoyer valser mon téléphone. Je ne sais même plus où il est maintenant ni même si il est encore intact. Je m’en fous… plus rien ne m’intéresse et j’ai le cœur serré à l’idée de devoir me lever. Affronter une fois de plus cette journée. Ces émotions qui m’échappent… pourquoi fait-elle ça ? Toutes ces questions me hantent, me font tourner en rond je n’arrive pas à réfléchir, à comprendre ce qui lui arrive. C’est comme si tout ce que j’essayais de construire elle le balayait d’un revers de main. Comme si elle m’empêchait de m’épanouir… de vivre loin d’elle. Mais à quoi bon ? Elle doit tourner la page, tout comme je dois le faire. Elle ne m’aime plus… elle ne m’aime pas… c’est ce que je me dis, encore et encore. Pour m’en convaincre pour me dire que j’ai raison d’avancer. Je crois que ça m’aide, si j’en suis persuadé c’est plus facile pour l’oublier n’est-ce pas ? Je ne sais pas… ça n’a plus de sens, et me voilà encore à me triturer l’esprit, de bon matin. Je crains de me lever, de devoir la voir, de devoir faire semblant. J’ai envie de rentrer, de prendre la voiture et m’évader loin d’ici. Mais je reste bloqué, le cœur lourd, incapable de sortir de cette pièce. J’espère pouvoir me rendormir, trouver le sommeil mais rien n’y fait. Il est encore tôt je crois, dehors tout est calme, aucun bruit si ce n’est les oiseaux. Et malgré ce cadre idyllique je n’ai plus envie de rien. Finalement je finis par me redresser, contrarié je grimace, j’ai mal partout et je n’ai même pas trouvé le courage de sortir pour aller prendre un antidouleur. Je suis juste resté comme un con, enfermé dans cette pièce. Et sur cette idée je soupir, cherche mon téléphone. Quand enfin je le trouve, j’ai de la chance, mon sac à amorti la chute et à part quelques pets, rien de grave. Pfff…. Je suis lassé. Et comme je le pensais il est encore vraiment tôt. Tandis que je sors j’espère ne voir personne mais mes espoirs s’envolent en entendant des voix provenir de la cuisine… c’est Ye Won, évidement avec Min. Je suis prêt à faire demi-tour, mais ils ont l’air de se disputer. Curiosité mal placée, je surprends leur conversation et sent mon cœur se serrer… elle se sent de trop ? Pas à sa place. J’ai pourtant la même impression qu’elle me concernant. Je pensais que je n’aurais pas dut venir. Qu’elle aurait dut être avec eux. Pourquoi se souci-t-elle autant de ce que je pense, de mon bien-être ? Je me passe une main sur le visage, serre les dents sans comprendre pourquoi ça m’affecte autant. J’aimerais lui dire qu’elle me rend fou. J’ai l’impression qu’elle se moque de moi, et à côté de ça, elle a l’air inquiète. Comment suis-je censé réagir ? Est-ce qu’elle se rend compte dans quel état elle me met ? Je soupire, contrarié, confus et me précipite à nouveau vers le couloir pour que personne me voit. Laissant tout le monde se séparer. Je rentre l’air de rien, quelques minutes plus tard. Dans la cuisine je salut Min qui a l’air fermé. Et j’évite le regard de Ye Won. Allant me servir un café, je ne sais pas comment aborder la journée. Je me sens tellement à la dérive. Mon humeur est maussade tout comme le temps dehors. Il pleut déjà… aucun moyen de fuir alors ? Je garde pour moi un soupire, avise la silhouette de Min sans oser lui parler. Son air contrarié, ne me dit rien qui aille et je commence à croire que Ye Won lui a peut-être tout raconté. Suis-je encore le coupable dans l’histoire ? Je le serais toujours quoiqu’il arrive avec lui. Alors j’attrape ma tasse et fuit à mon tour dans le salon pour m’installer sur le canapé. 

Kim Ye Won
Kim Ye Won
❝ REGULAR ☙ MEMBER
Mes petits secrets

Re: [♥︎11] stop hurting me - il kyang [♥︎11] stop hurting me - il kyang - Page 3 Empty Sam 23 Mai - 11:45
C’est comme si le même schéma se redessinait. Celui de Sapporo, ou pendant la majeure partie du séjour, elle s’est sentie de trop. Elle ne comprend pas pourquoi les garçons continuent inlassablement de vouloir les réunir lors de ces séjours. Bien sûr, elle peut comprendre qu’il serait difficile pour eux de choisir entre l’un et l’autre. Mais depuis le départ, elle est celle qui d’elle-même, se met à l’écart, pour ne pas faire voler en éclat leur amitié. Et au final, c’est comme s’ils n’en avaient que faire, alors qu’elle tente de faire ce choix pour eux. Elle est usée de tout ça. Ne supporte plus voir que tout le monde est autant touché par la situation. Même ses sourires et ses rires de la veille lui semblent bien loin, alors qu’elle se retrouve seule face à cette tasse de café. Elle a mal au crâne, n’arrive plus à remettre correctement en place ses idées. A tel point qu’elle finit par aller s’enfermer dans sa chambre, pendant une partie de la matinée. Sans vouloir voir qui que ce soit, sans même daigner ouvrir la porte à Min Young. Peut-être deux heures, à tourner en rond dans sa chambre, laissant les autres faire leur vie dans cette maison, avant de trouver le courage d’envoyer un message à Min, pour lui expliquer brièvement ce qui lui est passé par la tête. Et elle sait, qu’il lui en voudra, quelque part. Qu’il lui dira une fois de plus qu’elle est stupide de se laisser aller à ce genre de gestes. Et elle sait qu’il a raison, lorsqu’elle survole rapidement la réponse qu’il lui envoie. Ce n’est que lorsqu’il lui propose de venir cuisiner avec lui qu’elle accepte de sortir de sa chambre, évitant les autres. La pluie dehors est de plus en plus forte au rythme des heures, et elle sait qu’elle ne pourra pas sortir, même si elle le voulait. Alors elle se contente de suivre les instructions de Min pour préparer un galbijjim. Se concentre là-dessus avant que les autres ne les retrouvent pour manger. Mais même pendant le temps du repas, elle reste un peu à part, suit simplement d’une oreille ce qui se dit. Elle n’a pas le coeur à parler, encore moins à rire. Elle agit comme si elle était seule, malgré les regards que peut lui porter son meilleur ami. Mange en silence quelques bouchées à peine de son assiette avant de débarrasser la table lorsque tout le monde termine. « Hé les gars, on se fait un uno ? » La voix de Jae retentit dans la pièce, et elle déglutit. Elle sait d’avance qu’elle ne pourra pas y échapper, et garde un soupir pour elle, tentant de gagner du temps en s’occupant seule de tout ranger. Pendant que les garçons s’installent dans le salon, Ye Won trouve de quoi s’occuper. Vider le lave-vaisselle pour le remplir, essuyer le plan de travail, … tout y passe avant qu’elle n’entende la voix de Jae ressurgir pour la rappeler à la réalité. « Ye Won, on t’attend ! » Un nouveau soupire, une appréhension, alors qu’elle récupère un verre d’eau avant d’aller trouver une place sur le canapé, le plus loin possible d’Il Kyang. Les cartes sont déjà distribuées, ils n’attendaient qu’elle pour se mettre à jouer. Alors elle tente simplement un sourire, maladroit, et récupère le tout pour ne pas les bloquer dans cette partie qu’ils ont déjà commencé.


tes rêves imaginaires
☾☾☾ AND I’D CHOOSE YOU; IN A HUNDRED LIFETIMES, IN A HUNDRED WORLDS, IN ANY VERSION OF REALITY, I’D FIND YOU AND I’D CHOOSE YOU.
Seo Il Kyang
Seo Il Kyang
❝ MISTER SHAKE ★ 2020
Mes petits secrets

Re: [♥︎11] stop hurting me - il kyang [♥︎11] stop hurting me - il kyang - Page 3 Empty Sam 23 Mai - 12:05
La matinée est peut-être pire que la soirée. Assit sur le canapé avec les autres, j’oublie pourquoi je suis venu, mais me rappelle pourquoi j’ai envie de partir. Lassé, usé par tout ce qui s’est déjà passé, je n’ai plus le cœur à expliquer les raisons. Kitae me regarde, tente de me prendre à part plusieurs fois mais je n’ai pas la force. J’en ai marre ! Je veux juste qu’on me laisse tranquille pour une fois. Et si mon regard la cherche, ce n’est que parce-que je suis un idiot. Un crétin qui s’accroche encore et qui ne sait plus réfléchir par lui-même. Son absence se fait remarquer, du moins moi je la sens et ça me tue de la savoir quelque part dans cette maison à m’éviter elle aussi. Pourquoi en sommes nous arriver là ? Je pensais qu’on pourrait être un soutien l’un pour l’autre. Mais je me rends compte qu’en réalité je me trompais. Ce que nous avons traversé est bien trop difficile à oublier. Et quelque part j’ai peur que Ye Won m’en veuille encore. Qu’elle ne soit plus jamais capable de voir en moi quelqu’un d’autre que celui qui l’a brisé. Et cette idée me tue. A tel point que j’ai envie de tout plaquer, fuir d’ici. Mais ne voulant pas créer de problèmes, je reste là, le nez fourré dans mon bouquin. Je ne me lève que pour aller manger, sans pour autant oublier cette tension palpable. Et même si l’envie me prendre de lui parler, de vouloir régler ce qui ne va pas. Je reste silencieux ! Attends que les heures s’écoulent en espérant pouvoir rentrer plus tôt. Avec le temps qu’il fait, j’y vois un espoir. Un ennui qu’on pourrait tous ressentir pour précipiter notre retour. Mais Jae propose cette partie de cartes… et je n’ai vraiment pas le cœur à ça. Je fais un effort, m’installe avec les autres et tente de rire. Faire du faux semblant je suis doué pour ça. Les cartes sont distribuées, la partie commence et je suis presque satisfait de ne pas être aux côtés de Ye Won. Je ne sais plus quoi penser. Comme si lui mettre un coup fourré dans cette partie pourrait témoigner de ma rancœur contre elle. Ça en devient ridicule. Et je m’en veux d’être là ! De lui imposer ça encore une fois. Je voulais juste qu’elle soit bien…. Qu’elle passe à autre chose. Seulement, c’est impossible, n’est-ce pas ? Tant que je serais là, elle ne pourra pas. Et une part de moi le sais, doit l’accepter sans que je ne sache quoi faire. Je joue, tente de me mettre dans cette partie. Les autres s’esclaffent, rient, s’amusent… bien plus qu’elle et moi. Et je me risque parfois à la regarder, à deviner son air triste. Pourquoi on se fait ça Ye Won ? Pourquoi il faut qu’on se blesse encore ? L’histoire ne cesse de tourner en rond entre nous. Malgré tout ce qu’on essais de faire. Je reste un peu en retrait et brusquement mon téléphone se met à sonner. Le surnom de Sawan s’affiche sur mon écran. Ma lueur d’espoir dans cette journée morose. Posant mes cartes, j’attrape l’appareil « Désolé, je dois répondre c’est important. » et tout le monde sait que en dehors de Kitae, je ne me presse jamais vraiment pour répondre à qui que ce soit. Il n’y a finalement que mon meilleur ami qui sait, vers qui je me précipite. Décrochant déjà « Allo ! Ça va ? » Ma voix est plus douce, un sourire sur les lèvres, alors que m’éloigne pour m’isoler dehors à l’abri. Il fait plus frais, mais prendre l’air me fait du bien. Tout comme entendre le son de sa voix. Elle me manque, elle seule pourrait savoir comment gérer cette situation. J’aimerais lui en parler, mais je n’ai pas envie de l’embêter avec ça. « Euh… ça peut aller » que je réponds à sa question si mon weekend se passe bien. En réalité il est horrible Sawan. Si tu savais… Ye Won ne cesse d’instaurer des doutes dans ma tête. De me rendre fous… et je ne sais plus ce que je ressens. Alors je m’accroche à cette fille à l’autre bout du fil. Celle qui arrive à me faire sourire. Jusqu’à ce qu’on évoque ce fameux Hwan, et l’inquiétude me guette… « Sawan… je déteste te savoir avec lui… » Parce-que ce gars me fait flipper. Je sais qu’il n’est pas net… mais je n’ai pas le courage de la briser encore plus.

Kim Ye Won
Kim Ye Won
❝ REGULAR ☙ MEMBER
Mes petits secrets

Re: [♥︎11] stop hurting me - il kyang [♥︎11] stop hurting me - il kyang - Page 3 Empty Sam 23 Mai - 12:33
Elle se sent mal, ne sait pas ou se mettre. Alors elle reste proche de son meilleur ami, même si elle sait qu’elle a encore merdé. Que cette fois, s’ils en sont là, elle en est responsable. Et même si elle reste physiquement présente, elle encaisse difficilement. Elle déglutit, joue sans réellement jouer. Qu’elle gagne ou qu’elle perde la partie, ça ne changera rien finalement. Les tours s’enchaînent, jusqu’à ce qu’un téléphone sonne, qu’Il Kyang se lève brusquement pour aller répondre. Tant bien que mal, elle tente de ne pas le regarder, reste concentrée sur les cartes qu’elle a encore en main. Mais le temps passe, semble être au ralenti alors qu’ils commencent à s’impatienter. Plusieurs minutes, avant que Min ne se décide à sortir lui aussi, lui demander ce qu’il fait. Il s’avance, mais se retient d’aller plus loin en entendant son ami au téléphone. Une simple phrase qui l’agace au plus haut point, qui l’énerve bien plus encore qu’il ne le montre. « Sawan… je déteste te savoir avec lui… » Un long soupire qui s’échappe d’entre ses lèvres, avant qu’il ne retourne à l’intérieur, sans le déranger dans cette discussion. Il s’affale à côté de Ye Won, regarde tour à tour tout le monde. « Bon courage pour terminer la partie. Il préfère taper la discut avec Sawan. » lâche-t-il froidement, observant plus attentivement Ye Won. Il n’en faut pas plus pour qu’elle se recroqueville sur elle-même, enfouisse sa tête dans ses genoux, et enroule ses bras autour de ses jambes. Si elle pensait qu’elle arrivait enfin à recoller quelques morceaux de son coeur, ils se brisent une nouvelle fois à entendre ce prénom. Mais elle ne dit toujours rien, reste murée dans son silence. Kitae ne semble pas surpris, alors que Jae s’impatiente déjà, jette des regards vers la fenêtre en espérant que le dernier du groupe se dépêche pour revenir. Pourtant, il faudra encore attendre un moment, avant qu’Il Kyang ne revienne. Et Ye Won tremble, en voyant son meilleur ami sur la défensive. Elle a tout d’un coup peur de ce qu’il pourrait se passer. « Ca y est, t’as fini ? » commence-t-il sèchement à son intention. Elle tente un geste vers son ami, mais il la prend de court une nouvelle fois. « Tu veux peut-être qu’on rentre maintenant ? Comme ça tu pourras retrouver Sawan, vu qu’il n’y a qu’elle qui à l’air de te donner le sourire. » Sa voix est tranchante, à tel point que Ye Won en frissonne, enfoncée dans le canapé, sans savoir ou se mettre. « Arrête Min… » tente Kitae, mais rien n’y fait, il se lève, s’avance d’un pas vers Il Kyang. « Tes potes te suffisent plus ? On n’est plus assez bien pour toi ? » Ye Won tourne le regard, ne supporte plus tout ce qu’il se passe finalement ici. Le but n’était pas que le groupe se déchire à ce point. Et c’est encore pire qu’à Sapporo, pire que tous ces mensonges qu’ils s’étaient raconté pendant des jours. Parce que désormais, tout se passe sous les yeux de tout le monde, comme si plus rien n’avait d’importance. Elle refusait encore cette idée, même s’il semble que c’est en train de se produire sous ses yeux. Et elle n’ose rien dire, reste simplement là à regarder son meilleur ami en train de s’énerver, sans savoir quoi faire. Elle finit malgré tout par se lever à son tour, posant sa main sur l’épaule de Min pour qu’il se recule, arrête avec ses remarques. Et le regard qu’elle ose poser sur Il Kyang est rempli de tristesse, d’amertume. Elle ne comprend pas tous les propos de son meilleur ami, refuse d’en croire le sens qu’il lui donne. Mais encore une fois, elle se sent défaillir, sombrer davantage encore dans des sentiments qui finalement, ne sont plus partagés.


tes rêves imaginaires
☾☾☾ AND I’D CHOOSE YOU; IN A HUNDRED LIFETIMES, IN A HUNDRED WORLDS, IN ANY VERSION OF REALITY, I’D FIND YOU AND I’D CHOOSE YOU.
Seo Il Kyang
Seo Il Kyang
❝ MISTER SHAKE ★ 2020
Mes petits secrets

Re: [♥︎11] stop hurting me - il kyang [♥︎11] stop hurting me - il kyang - Page 3 Empty Sam 23 Mai - 12:38
Au téléphone je ne pense plus à ce qui se passe dans la maison. La seule chose qui m’intéresse c’est Sawan et ces inquiétudes que je lui confesse. Je n’arrête pas de lui répéter la même chose. Je suis contrarié, ce mec est bizarre. J’ai peur qu’elle s’attache encore à quelqu’un de mauvais. Qui lui fasse du mal… et je ne supporte pas cette idée. Je sais qu’elle s’en veut, pour lui, pour ce qu’il a fait. Mais je me fous de tout ça ! Tout ce qui compte c’est son bien-être. Je veux qu’elle prenne soin d’elle, qu’elle arrête de se faire avoir par les autres. Et je ne fais plus attention à rien. Je reste concentré, rigole avec elle pour me détendre un peu. Qu’importe qui se passe à l’intérieur. Du moins jusqu’à ce que je raccroche et me retrouve face aux autres. L’ambiance à l’air tout à coup pesante. Je les regarde un à un sans comprendre… mais c’est Min qui prend la parole en premier. Une petite pique, avant qu’il ne parle de Sawan devant tout le monde. Et mon cœur se serre, instinctivement je cherche le regard de Kitae. Est-ce qu’il aurait dit quelque chose ? Aurait-il tout raconté ? Je fronce les sourcils, laisse Min approcher alors que je serre les dents. Nouvelle remarque, une provocation, une attaque que je n’avais pas demandée. Je reste silencieux, observe les autres mais surtout Ye Won. Et ce regard qu’elle me lance me fait vriller. Cette lueur dans ses yeux… alors c’est ça. Tout le monde veut m’accuser ? Ils veulent enfin parler de tout ça à cœur ouvert ? « Ok, donc c’est mon procès c’est ça ? » « Il Kyang, laisse tomber. » Kitae tente encore une fois, d’apaiser la rancœur qui me gagne. « Non c’est bon.  Min meurt d’envie que je dise à tout le monde que je suis un connard. » Jae s’enfonce dans son siège, baisse les yeux. Mon regard se porte sur Ye Won « Tu lui as tout raconté je suppose ? Avec ta version de l’histoire comme toujours ». Car je ne l’avis pas fait moi. Je ne m’étais pas senti assez en confiance avec lui pour lui raconter les choses qui me pesaient. Celles qui me blessaient… Et je me braque, serre le poing avant de tous les regarder. « Alors vous voulez savoir quoi ? » Kitae affaisse ses épaules, prend un air découragé. Il n’a pas envie que ça aille plus loin. Qu’on s’agace et perdre patience. Mais c’est trop tard ! « On commence par où ? Par le fait que je couchais avec Sawan et que j’ai décidé de la garder dans ma vie ? » Je ris désabusé, prend cet air insolent. « Et bien soit ! Oui, j’ai choisis de la garder. Parce-que oui, elle est  importante pour moi. Ensuite vous voulez savoir quoi ? » Je garde quelques secondes de silences. Pesante, détruisant toute cette atmosphère. « Ah ça vous intéresse de savoir que c’est son mec qui m’a agressé ? Non ? » Je tourne mon visage vers Ye Won, la regarde durement. Agacé, et finalement déçu qu’on en arrive là. « Bah oui tu vois c’est son mec qui nous a agressé. Encore un truc dût à la faute de Sawan ! » Désinvolte avec elle, je regrette déjà. Mais je ne sais plus quoi faire. Tout le monde m’accuse encore une fois. Je me sens démuni, comme si tout ce que j’aurais à dire n’aurait aucun impact sur eux. Je suis déjà condamné quoiqu’il arrive. « Et est-ce qu’on parle aussi de ce bébé ? De ce putain de bébé qui a crevé ? » Je parle plus fort, m’approche davantage d’eux. « Est-ce que l’un de vous à la moindre idée ce qu’elle peut ressentir ? Ou même moi bordel ? Est-ce que tu crois vraiment que je peux tourner la page comme ça ? Juste parce-que t’es là ?! » Et cette fois je parle à Ye Won. Parce-que c’est elle qui m’accuse le plus. C’est elle qui m’en veut autant. « Tu veux savoir si j’ai envie de la retrouver ? Oui ! Parce-que je suis le seul dans cette putain de maison à m’inquiéter pour elle. Parce-que c’est la seule qui comprend ce que je ressens. Et c’est la seule à pas me faire autant de reproches ! » Ma voix se casse, mes yeux s’emplissent de larmes. Je me sens triste. Démuni face à eux. Je pensais qu’ils m’aideraient, mais aucun d’eux n’est à la hauteur. Je suis las tout à coup. Mon regard balaye mes amis, tous devant moi… et je suis tellement déçu par eux. « Je pense que vous serirez là pour moi… mais en fait je me suis trompé… » et c’est sur ces mots, je fuis… 

Contenu sponsorisé
Mes petits secrets

Re: [♥︎11] stop hurting me - il kyang [♥︎11] stop hurting me - il kyang - Page 3 Empty
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Rejoins les colibris !
Les Beolsae sont ouverts. Vous avez donc la possibilité de les rejoindre directement, sans passer par la case bizutage. Alors n'hésitez plus ! Ils seront ravis de vous accueillir dans leurs rangs !