Revenir en haut Aller en bas



 
Au mois d'août, le vent est fou !
HAPPY BIRTHDAY STW !!!! VIENS FÊTER L'ANNIVERSAIRE DE STW, PAR ICI !

vois comme un homme peut souffrir d'amour

 :: Défouloir :: La boîte à souvenirs :: Archive Rps
Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
vois comme un homme peut souffrir d'amour Empty Dim 11 Jan - 6:58


vois comme un homme peut souffrir d'amour
featuring park logan & na hae jin.

P
our la vingtième fois, je lis les indications des médicaments qu'on a refilés à Logan pour aider à soulager la douleur et l'aider à dormir. Je veux être sûr de ne faire aucune erreur puisque je suis chargé de m'assurer que sa convalescence se déroule le mieux possible. C'est un peu étrange de m'imaginer qu'il n'a plus de poitrine, mais c'est à la fois intriguant. On croit toujours que ce sont des trucs qui n'arrivent qu'aux autres, pourtant cela se produit dans mon entourage. Chez ma meilleure amie devenue mon meilleur ami, celle que j'aime devenue... celui que j'aime ? Je fronce les sourcils, abaissant la feuille de renseignements que je suis en train de lire et observe la cuisine vide des Park. Il n'y a que moi et le silence, Logan dort encore à l'étage puisqu'il n'est que huit heures passé. J'aurais normalement dormi davantage, mais j'étais trop stressé pour continuer de fixer le plafond, alors ça doit bien faire une bonne demi-heure que je stagne dans la cuisine. Je ne peux plus dormir avec lui puisque le moindre mouvement lui fait mal et, même s'il n'en demeure pas moins que je fais du camping dans sa chambre, je ne dors pas aussi bien. Égoïstement, la proximité me manque. Être avec lui, le cajoler, l'embrasser, avoir l'impression de vivre une relation normale sans pour autant être capable d'exprimer mes sentiments.

Je soupire longuement, croisant les bras sur le comptoir et laissant ma tête s'y poser. Le tic tac régulier de l'horloge accompagne mes pensées brouillons avant que je me glisse hors du banc pour aller ouvrir le frigo. Je scanne le contenu qui respire l'influence occidentale, puis en sort des oeufs et du lait. Je fouille ensuite le garde-mangé pour du sucre, de la farine, du cacao et de la cassonade. Plutôt que de laisser mon esprit continuer de vagabonder, je m'occupe à faire à déjeuner, cuisinant des crêpes accompagnées de chocolat. Une fois la tâche achevée, j'allume le four au plus bas degré et y glisse la nourriture pour la conservée chaude. Je jette un coup d'oeil à l'heure, jugeant que Logan devrait bien être sur le point de se réveiller et je me dirige vers sa chambre. Doucement, je pousse la porte laissée entre-ouverte pour entrer dans la pièce et m'approcher du lit. « Logan ? » Je parle à voix basse, murmurant dans la peur de le tirer du sommeil, mais je devine tout de suite par sa respiration qu'il ne dort plus. « T'as faim ? J'ai fait à manger pour t'aider à regagner des forces ! » J'ignore encore dans quel état il se trouve, s'il souffre horriblement ou si c'est du domaine tolérable pour l'instant, mais ça n'empêche pas un sourire de venir se plaquer à mes lèvres.


Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
vois comme un homme peut souffrir d'amour Empty Jeu 15 Jan - 6:05


vois comme un homme peut souffrir d'amour
featuring park logan & na hae jin.

M
al. C’est la seule chose que je peux ressentir, en ce moment même. Peu importe la position que je prends, une douleur intense se pointe dans mon thorax, me coupe légèrement souffle, m’empêche d’avoir une nuit de sommeil qui me serait vraiment réparatrice. Et franchement, c’est l’une de seules choses que j’aurais adoré avoir dans l’instant présent. Mais non. J’ai les yeux fermés depuis un bon moment, mais même en ayant tenté de m’endormir le soir même, j’eus du mal. Qui aurait dit que ce premier pas dans le corps d’un homme serait si douloureux et difficile à supporter? Je me disais qu’après cette étape, tout serait un peu plus simple. Moins de poids sur mes épaules – et c’était physiquement le cas, j’avais moins de poids à traîner avec moi. Je n’avais vraiment plus l’apparence d’une femme. Et à mes yeux, je ne ressemblais plus à grand. C’était le temps d’adaptation, j’imagine. Le temps que je me fasse à ce nouveau corps qui serait mien dès que toutes les opérations prendraient fin. Ma tête tourne lentement pour fixer le sac de couchage vide au sol, me disant que j’aurais mieux aimé que ce sac soit absent et que son propriétaire se trouve à mes côtés. Mais dans ma situation, c’était impossible. Mes yeux se refermèrent, et miraculeusement, je m’assoupis.

Je suis réveillé par sa voix. La voix de mon meilleur ami. Un murmure, comme s’il avait peur de me déranger. Directement, un sourire se colle à mes lèvres. « Haejin… » Je murmure en retour, tout simplement parce que ma voix ne semble pas décidée à quitter ma gorge. Cette dernière me fait encore atrocement souffrir, peut-être autant que mon torse dorénavant plat. Je laisse une main glisser hors de mon lit, atterrissant contre la cuisse d’Haejin qui venait de s’approcher, ouvrant les yeux pour poser mon regard sur son visage. Il ne me semble plus très inquiet. Mais je sais qu’il n’a pas beaucoup dormi. Je l’ai entendu tourner dans son sac de couchage toute la nuit, je l’ai entendu se lever plusieurs fois. Et je lui en suis franchement reconnaissant de prendre ainsi soin de moi alors qu’à la base, ce n’était pas sa tâche. « Je ne sais pas si je pourrai manger… » Dis-je en pointant ma gorge. Je pose de nouveau ma main sur le matelas, poussant sur celui-ci pour tenter de me redresser, la douleur de l’effort me coupant une nouvelle fois le souffle. Je pose ma main sur mon visage en soupirant, déjà énervé par cette limitation. « Tu n’es pas fatigué, Hyung..? Tu n’as pratiquement pas dormi… » Oui, parce que même si je suis dans un sale état, son bien-être m’importe plus que tout autre chose en ce moment.


Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
vois comme un homme peut souffrir d'amour Empty Jeu 15 Jan - 6:40


vois comme un homme peut souffrir d'amour
featuring park logan & na hae jin.

J
e me doute qu'il a du mal à dormir convenablement, alors l'idée de le tirer du sommeil m'inquiète, mais je me risque tout de même. Un sourire illumine mon visage lorsque sa faible voix murmure mon prénom et je sens ensuite sa main frôler ma cuisse. Par réflexe, je viens serrer ses doigts entre les miens un bref instant en l'informant que j'ai fait à manger. Je dois avouer que je n'ai pas pensé à sa gorge et je me sens soudainement coupable, mon sourire diminuant légèrement d'intensité. « Oh, c'est vrai. Ça fait encore mal ? » J'hésite à intervenir quand je le vois tenter de se redresser dans le lit, grimaçant inconsciemment. Même si je ne connais pas sa douleur, je suppose que ça ne doit pas être bien agréable de se faire charcuter la poitrine... enfin, le torse. Qu'il se soucie de mon niveau de repos est mignon, mais je ne suis pas l'élément principal et je reprends mon sourire. « Ça va, n'oublies pas que des fois je dors pas du tout. Toi, ça ira ? » Je ne voudrais pas le forcer à se déplacer si l'action lui demande trop d'énergie. À la rigueur, je peux toujours troquer le déjeuner pour un smoothie aux fruits ou qu'importe, ce n'est pas comme si j'allais n'en faire qu'à ma tête en ce moment.

Logan est particulièrement adorable avec les cheveux qui se dressent dans toutes les directions et je ne peux m'empêcher de me pencher dans sa direction pour lui voler un baiser. Je me recule aussitôt avec un léger rire nerveux, mais tout de même heureux. « Sorry. J'ai pas pu résister. » Doucement, je tends une main pour passer les doigts entre ses cheveux, les démêlant légèrement en tentant de le coiffer grossièrement. Décidément, je suis l'esclave de mon instinct, mais ça ne m'arrête pas pour autant. Après quelques autres mèches remisent en place, je ramène ma main vers moi en l'examinant vite-fait du regard pour être sûr que je ne le considère pas trop blême ou qu'un truc semble clocher. Globalement, Logan a l'air de s'en tirer selon les informations données. Du moins, je crois ? J'imagine que si quelque chose ne va pas, il me le dira. « Tu veux que je t'aide ? » Même si j'ai la frousse de lui faire mal si je lui touche, je le lui propose. C'est tout nouveau pour lui, mais pour moi aussi.


Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
vois comme un homme peut souffrir d'amour Empty Ven 16 Jan - 6:19


vois comme un homme peut souffrir d'amour
featuring park logan & na hae jin.

J
e sens un léger sourire se coller à mes lèvres lorsque les doigts de mon ami se nouent aux miens. Je sais au moins que ce contact ne me cause aucune douleur et j’en suis soulagé. S’il fallait que je me coupe totalement des contacts avec mon aîné, je ne sais pas si je pourrais supporter toute la situation. C’était un choix que j’avais fait, quelque chose que je voulais depuis longtemps et je ne regrettais pas. Je ne le regretterais pas dans le futur non plus. Mais sur le coup, c’était à se demander si c’était la bonne chose à faire. « C’est un peu mieux.. Mais oui, ça fait mal… » Ça fait mal, oui, mais pas autant que la douleur qui me tiraille la poitrine alors que je tente de me relever. Et c’est bien pourquoi je laisse tomber. Même si je tente de me pousser à l’aide de mes bras, j’ai l’impression que la force qui m’habitait avant mon opération m’a quitté. « Je t’ai demandé de veiller sur moi, pas de te crever à la tâche, tu sais… Et je préfèrerais que tu dormes avec moi plutôt qu’au sol. » Mes joues se gonflent doucement suite à cette remarque, ma seconde main glissant sur mon ventre, pianotant jusqu’à mon torse pour tenter de faire abstraction de la douleur.

Haejin, lui, a trouvé un meilleur moyen. Je sens ses lèvres se presser aux miennes et directement, le sourire me revient. Je penche doucement la tête sur le côté pour le regarder, bougeant sous la couverture pour que mes jambes se glissent hors de mon lit, restant toujours en position allongée. « Si tu m’aides à me lever, je devrais être capable de marcher… » Dis-je en tapotant de le plancher du bout des pieds. J’espère franchement que je ne sous-estime pas ma force, parce que me manger le plancher me faisait beaucoup moins envie que de manger la nourriture qu’Haejin m’avait préparée. Je tends toutefois une main pour attraper son col, le tirant lentement vers moi pour lui voler un baiser, beaucoup plus long que celui qu’il venait tout juste de me voler. « Je n’ai pas pu résister non plus… Tu as mangé un truc sucré? Ça goûte franchement bon.. » C’était peut-être une façon subtile de dire que j’avais aimé et que je n’étais aucunement contre un nouvel échange de ce genre.


Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
vois comme un homme peut souffrir d'amour Empty Dim 18 Jan - 4:46


vois comme un homme peut souffrir d'amour
featuring park logan & na hae jin.

S
avoir et voir qu'il souffre me ronge moralement puisque je ne peux rien faire pour diminuer sa douleur. Même tenter de le faire rire ne fait qu’aggraver les choses, pour l'avoir testé. J'ai l'impression d'être complètement inutile, alors je tente de trouver toutes les façons possibles de faire quelque chose de ma carcasse. Lui décernant un sourire sincèrement désolé, je continue de regarder la suite des choses d'un œil impuissant, me mordillant la lèvre en constatant visuellement la douleur qui le traverse. Je secoue la tête, niant tout ce que Logan peut tenter de dire pour me raisonner. « Je suis là pour m'occuper de toi en premier lieu, je passe après. » Un fin sourire gagne ensuite mes lèvres tandis que mon regard se pose ailleurs timidement. « Moi aussi je préfère qu'on dorme ensemble. » Faut bien l'admettre : le plancher n'est pas ce qu'il y a des plus confortables comparé au lit de Logan. Puis, par terre je ne peux profiter de sa douce chaleur ou même de pouvoir le contempler quand il dort - du moins, les rares fois où il s'endort avant moi.

Ne pouvant résister à son adorable bouille malgré tout, je lui vole un baiser dans une réaction un peu niaise puisque nous sommes déjà allés nettement plus loin que de simples bisous. Le voyant gigoter pour sortir les jambes, je prends en charge de carrément retirer les draps du lit de sur son corps pour les enlever du chemin. J'hésite toujours à le toucher même s'il m'a demandé de l'aider. Si je lui faisais mal ? J'en suis encore à me poser un tas de question lorsque Logan me tire vers lui pour m'embrasser et je sens bêtement mes joues s'enflammer, alors qu'un sourire largement trop heureux étire mes lèvres. « J'ai mangé un peu du chocolat que j'ai fait... » Je me sens comme un gamin prit la main dans le sac jusqu'à ce que je me ressaisisse un peu et hoche la tête à moi-même. « Allons manger. Après, je passe la journée à admirer ta beauté devant un film ? Je suis sûr y'a moyen de bouger un matelas dans le salon et se faire un truc confo. » En parlant, j'oublie mes inquiétudes et lui porte assistance pour se mouvoir, l'aidant à se mettre sur pied sans pour autant retirer mes mains de son corps par la suite. « Ça va aller ? Je voudrais bien t'offrir de te porter, mais ça risque de faire plus de mal que de bien. »


Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
vois comme un homme peut souffrir d'amour Empty Jeu 22 Jan - 18:02


vois comme un homme peut souffrir d'amour
featuring park logan & na hae jin.

H
aejin m’intrigue. Pourquoi, je ne le sais vraiment, mais depuis notre plus tendre enfance, quelque chose me ramène toujours à lui. Je sais qu’il réussira toujours à prendre soin de moi, à me remonter le moral même si cela me fait mal, comme en ce moment. La situation était particulière, bien entendu, mais il était bien l’un des seuls à me faire rire en tout temps. Et même si la douleur me cisaillait le poitrail, mon moral, lui, se portait très bien. C’était probablement l’un des facteurs qui m’aidait à continuer, à ne pas jeter l’éponge. Je bouge lentement mes pieds, tentant de m’étirer sans trop me faire de mal, mais je me ravise presque directement en sentant mon flanc tout entier me tirailler. « Ce soir, on dormira ensemble. » Dis-je tout bas, un fin sourire aux lèvres. Mon lit était assez grand pour accueillir nos deux corps et assez grand pour garder une distance entre nous deux si c’était nécessaire. Nous n’aurions qu’à placer quelques oreillers entre nous pour s’assurer que je ne recevrai pas de claques.

Le sourire qu’il affiche dès que nous lèvres se décollent me fait totalement fondre. J’ai l’impression que son sourire a changé, depuis notre enfance. Plus prononcé, plus heureux. Toujours aussi attirant. « J’aime bien.. Aussi bon qu’à l’habitude… » Il ne lui faut pas beaucoup de temps pour me tirer sur mes pieds. Je ferme les yeux, douloureusement, retenant de moi-même mon souffle, enfouissant mon visage contre son torse maintenant à ma portée. « Je vote pour qu’on reste bien calme… Le canapé du salon se transforme en lit, tu n’auras pas à traîner autre chose que quelques oreillers et couvertures… » Je baisse la tête, glissant mes mains sous mon haut pour m’assurer que le gilet de compression que je dois porter est toujours bien en place et bien fixé, hochant la tête positivement à sa question. Je ne prends pas la peine de lui répondre directement et je sors de ma chambre sur des jambes qui, à ma grande surprise, son beaucoup plus solide que je ne l’aurais cru. Je fronce toutefois les sourcils en m’arrêtant devant les escaliers. Les monter n’avait pas été une partie de plaisir. Les descendre serait probablement un enfer. Je m’attaquai lentement à la tâche, descendant une marche à la fois, limitant mes mouvements pour m’éviter le plus de douleur possible. Une fois rendu au rez-de-chaussée, j’eus envie de m’applaudir moi-même pour l’exploit que je venais de compléter, mais la force me manqua, m’accrochant à la rampe d’escalier pour m’assurer que je ne perdrais pas pieds. « Je crois qu’il serait plus sage d’établir notre camp de base ici… Du moins jusqu’à ce que je ne veuille plus mourir en montant et descendant les marches. Tu en penses quoi..? » J’espérais vraiment qu’il dise oui. Même si ça impliquait lui donner plus de travail parce qu’il devrait bouger toutes mes choses, ainsi que les siennes. Je déteste profiter de lui ainsi.


Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
vois comme un homme peut souffrir d'amour Empty Ven 23 Jan - 3:06


vois comme un homme peut souffrir d'amour
featuring park logan & na hae jin.

C
ette simple promesse impliquée de partager le même lit une fois la nuit tombée me donne presque l'impression qu'il s'agit de la meilleure nouvelle que Logan aurait pu mentionner. Je suis bien conscient que cela implique de garder une bonne distance entre nous, au risque de lui faire mal physiquement par la faute de son opération, et je me mets bien vite à dodeliner de la tête de manière incertaine. Il faut voir la réalité en face : je ne suis pas de ceux qui s'endorment dans une position pour se réveiller exactement dans la même. « Tu sais bien que ce sera pas possible tant que t'iras pas mieux. Je bouge trop : je risquerais de te frapper. » Bien sûr, c'est un scénario que je ne veux pas qui arrive. Autant ne pas prendre de risque et me garder dans mon sac de couchage sur le plancher jusqu'à ce que ça aille mieux. Je m'en voudrais à mort de le faire souffrir et ce n'est pas quelques vulgaires oreillers qui m'empêcherait de m'approcher. Faut croire que ma carcasse endormie est attirée par tout ce qui dégage le moindrement de la chaleur à une distance allant jusqu'à un maximum d'un mètre.

Je me sens bien con d'avoir le feu aux joues pour si peu, mais je connais très bien la raison de cette sensation d'avoir des papillons dans l'estomac. Oui, comme le classique dans les livres pour adolescentes. Que ce soit en Loann ou Logan, mon attirance pour lui ne démord pas. Il y a déjà un petit moment que je suis bien conscient de ne pas être hétéro comme je l'ai si bien pensé pendant plus de quinze ans, mais je ne sais plus quoi penser maintenant. En fait, non. Je sais, je refuse simplement de fouiller plus loin parce que ce n'est pas important. Tout ce qui m'importe c'est le fait que je l'aime et que je suis prêt à tout pour son confort. Si je pouvais lui permettre de rester allongé dans son lit h24, je le ferais, mais il faut bien qu'il bouge un peu. Je l'aide à se remettre sur pied, me sentant horrible pendant quelques secondes tandis qu'il trouve refuge contre mon torse. Profitant de la proximité, je passe doucement une main dans son dos que je remonte dans ses cheveux en luttant contre mon envie de le serrer contre moi. Bientôt j'aurai de nouveau le droit de le câliner. « C'est comme tu préfères, mais je ne vais pas me plaindre de pas avoir à me battre avec ton matelas pour le descendre au salon. »

Viens ensuite le moment effrayant pendant lequel je dois me contenter de suivre Logan marche à marche - avec bien sûr une d'avance sur lui au cas où il tomberait, ce qui serait douloureux, mais toujours moins que de débouler un escalier au complet. « Ça va aller ? » Je jure que ces quelques petites minutes sont les plus horribles jusqu'à ce que Logan pose enfin le pied sur le plancher du rez-de-chaussé et je laisse aller ma respiration que j'avais retenue. Veiller sur lui doit avoir fait grimper ma tension artérielle dans le plafond, j'en suis persuadé. J'écoute sa nouvelle proposition avant de hocher la tête avec un peu trop d'énergie. « Oh mon dieu, oui ! » Je ne me suis même pas rendu compte sur le coup que je lui ai répondu en français dû au fait que l'idée me soulage grandement. « Je vais descendre nos trucs après le déjeuner et avoir installé le salon. » Parce que je refuse de le laisser seul hors de mon champ de vision s'il n'est pas étendu. Couché, il ne peut rien lui arriver de dramatique. Afin de le guider jusqu'à la cuisine, je lui offre ma main en la glissant dans la sienne pour qu'il n'ait qu'à serrer mes doigts en cas de problème. Mon Logan est plus endurant que j'ai tendance à le croire et se rend jusqu'à la table où je tire une chaise pour le laisser y prendre place, allant ensuite chercher la nourriture.


Contenu sponsorisé
PLUS D'INFORMATIONS ?
vois comme un homme peut souffrir d'amour Empty

Tu peux prétendre être assez fort pour l’éviter mais le Crimson saura toujours te trouver.

Evolution de contexte en cours !

Tous aux abris, la Doyenne débarque !
Plus d'infos par ici !