Revenir en hautAller en bas



 
Nouveautés du mois
Venez vite voir les nouveautés du mois, par ici !
Chatbox du forum
N'hésitez pas à passer faire un tour sur la chatbox !
Plus on est de fous, plus on rit !
Les défis RP !
N'oubliez pas que vous pouvez gagner des points en
réussissant les défis RP ! Pour plus d'infos, c'est par ici !
Ils sont attendus
Petite soirée (ft Il Kyang) S43aQ9Pc_oPetite soirée (ft Il Kyang) S43aQ9Pc_oPetite soirée (ft Il Kyang) S43aQ9Pc_oPetite soirée (ft Il Kyang) S43aQ9Pc_o

 :: Défouloir :: La boîte à souvenirs :: Archive Rps
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Petite soirée (ft Il Kyang)

Im Azriel
Im Azriel
❝ REGULAR ☙ MEMBER
Mes petits secrets

Petite soirée (ft Il Kyang) Petite soirée (ft Il Kyang) Empty Jeu 11 Juin - 23:12
Tenue | Comment tu as connu ce garçon ? Est-ce que c'est réellement important ? Pourquoi est-ce que tu en as fait ton acolyte de soirée ? Tu pourrais répondre facilement à toutes ces questions : parce que tu aimes influencer les gens. Comme on a joué avec toi, tu joues avec les autres. C'est une tactique pour te consoler et te venger. Tu sais à présent l'effet que ça fait d'être naïf et tu es vacciné c'est clair. C'est donc Il Kyang que tu appelles car tu veux sortir et t'amuser. Aujourd'hui tu lui présentes un monde totalement différent du sien. Enfin de ce que tu as pu apprendre sur lui, il ne roule pas sur l'or comme toi. Car oui tu as fait tes petites recherches sur lui, tu aimes connaitre les gens avec qui tu traînes. C'est peut-être pour ça que ce soir tu as l'impression d'emmener Cendrillon au palais. Cette perspective t'amuse et tu as déjà plusieurs idées pour pimenter la soirée. Pour l'heure tu attends ton partenaire, comme d'habitude en retard. S'il y a bien quelque chose qui t'énerve plus que l'ignorance, c'est le laxisme. Tu es du genre servi avec Il Kyang qui est plutôt insouciant.

En le voyant arriver, tu te redresses du capot sur lequel tu t'étais appuyé. Tu t'approches de lui en le saluant de la main avec un sourire. Pourtant tu ne lui laisses pas le temps d'ouvrir la bouche. Tu l'attrapes par la nuque pour le coincer et lui ébouriffer les cheveux un instant.

« Ça va pas de me faire attendre ? Tu t'es pris Cendrillon ou quoi ? »

Tu ris en le taquinant. En effet tu lui as précisé le code vestimentaire. Ni trop, ni pas assez, enfin c'est ton avis. Lorsque tu vois ta sœur dans ces évènements, elle tape clairement dans l'extravagant, ce qui n'est pas ton cas. En réalité tu n'y vas clairement pas de bon cœur et c'est pour cette raison qu'Il Kyang t'accompagne. Tu espères qu'il va rendre cette soirée beaucoup morose qu'à l'ordinaire. Tu le lâches rapidement et tu lui envoies les clés de la voiture devant laquelle tu étais. Tu as fait sortir un bolide dans le seul but d'impressionner Il Kyang. Oui tu es un fils de riche qui en joue. C'est aussi une façon de te coller l'étiquette du petit con. C'est un choix de vie, cela t'évite de côtoyer trop de monde, mais cela t'attire aussi quelques soucis. Pour l'heure, tu espères juste qu'il va accepter, car tu n'as pas le permis. Ton paternel ne sait pas que tu as renvoyé le chauffeur pour t'amener ce bijou, dont tu offres les clés sans plus de cérémonie.

« Tu sais conduire ça ? T'as intérêt faut faire bonne impression dès le début. »

Tu lui mets un peu de pression et cela t'amuse. Malgré tout tu ne voudrais pas qu'il fasse une erreur. La rumeur pourrait courir que tu fréquentes des gens du peuple. En réalité cela toucherait plus tes parents et tu en entendais parler. Tu préfères donc éviter pourtant qui vivra, verra. C'est un peu ta rébellion à toi d'amener un ami. Tu te soustraites par la même occasion aux entrevues avec tes futures prétendantes. Cette soirée n'a rien d'exceptionnel, tu ne sais même pas pourquoi tes parents t'ont demandé de t'y montrer. C'est une simple fête autour du lac de Songpa-gu, certains pas mal de riches, mais pas de beau monde. C'était comme une pique-nique en plein air pour fêter le printemps

« Alors t'es prêt ?! »


« Je suis beaucoup moins sage que mon image. »
 
Seo Il Kyang
Seo Il Kyang
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Petite soirée (ft Il Kyang) Petite soirée (ft Il Kyang) Empty Lun 15 Juin - 8:24
«Kitae arrête ! » je l’ignore, passe mon chemin agacé alors qu’il me suit encore dans ma chambre. « T’es chiant t’écoute jamais ! Jamais Il Kyang ! » Je soupire, plus fort cette fois avant de me tourner vers lui. Je ne sais pas pourquoi il s’obstine autant à me faire la leçon. Tout ça pour une soirée. J’ai quand même encore le droit de sortir non ? Je l’observe, reste muet alors que la colère me gagne peu à peu. J’en ai assez de ses discours, de toutes ces précautions qu’il veut que je prenne. Ok, j’ai eu un souci avec l’alcool, mais merde, je ne suis pas un alcoolique. Pas un vrai ! Je n’éprouve plus rien face à ça. J’ai sombré seulement parce-que j’étais mal dans ma peau. Aujourd’hui, j’ai tout ce que je veux. Alors il lui faut quoi ? « Tu comptes m’interdire de sortir à chaque fois ? » je souris brusquement, désabusé. Je suis fatigué de l’entendre me dire ces choses-là. Je sais me contrôler. Et je lis dans son regard, ces reproches silencieux. « Tu veux que je te rappelle le karaoké ? » et voilà qu’il m’énerve encore. Je serre les dents, balance mes affaires sur mon lit « Putain ! J’ai bu ok et alors ? Est-ce que j’ai finis sur un trottoir ? est-ce que j’étais mal au point ? Non !!! Alors lâche-moi bordel ! J’ai quand même encore le droit de boire pour m’amuser. » Pas vraiment en fait. C’est surement trop tôt. Et je n’en ai pas parlé avec mon psy encore. Juste parce-que je tentais de me convaincre que ce n’était pas si grave. Mais je n’avais rien à me reprocher. J’en avais parlé à Kitae, même à Ye Won… au final même si ça les avait embêtés. Je n’étais pas dans un état pitoyable… enfin je crois… Je détourne les yeux, juste contrarié. « Kitae, lâche-moi. J’ai envie de sortir. Je vais pas rester toute ma vie enfermée pour te faire plaisir. Tu veux qui m’arrive quoi ? Je suis heureux merde ! J’ai tout ce que je veux dans la vie. Alors t’as peur que je fasse quoi ? » J’avais déjà tout pour être heureux à l’époque où j’avais sombré dans la drogue. Mais je préfère ne pas m’en souvenir. Juste lui rappeler à lui, que je sais ce que je fais. Je ne suis plus un môme. Ces derniers mois m’ont changé. Tant de choses se sont passées… aujourd’hui je sais ce que je veux et ce que je ne veux pas. Mais il ne m’écoutera pas, parce-que mon meilleur ami est borné. Trop sûr de lui et peu confiant sur moi. Je sais que tout est ma faute. Que j’ai brisé sa confiance, que j’ai merdée durant toutes ces années. Mais bon sang ! Ce n’est pas une soirée qui va me faire replonger. Puisqu’il ne sortira pas de cette chambre et qu’il continue à me faire ses longs discours, je décide de me préparer, en tentant bêtement de l’ignorer. Mais je suis lassé, de ces disputes. En réalité tout allai plutôt bien, jusqu’à ce karaoké où j’avais finis ivre. Seulement, mes amis et moi n’avions rien fait de mal. A part nous amuser… je soupire à cette idée, balance mes fringues, pour en choisir d’autres et me changer. Je suis à la bourre avec ces conneries ! Lui et ses discours moralisateurs. A croire que Kitae n’a jamais rien eu à se reprocher. J’en ai marre s’il savait. De vivre avec lui, ça devient un calvaire. Je suis sans cesse en train de devoir me justifier. C’est fatiguant ! Au bout d’un moment, je finis quand même par être prêt. Il tente encore de me bloquer le chemin, d’un geste je le repousse, lui renvoi un regard sombre avant de sortir de l’appart et essayer de me dépêcher. Je voudrais bien rattraper mon retard, mais c’est peine perdu. Je ne sais pas ce qu’il craint. Azriel est un type cool ! Je l’aime bien. On ne se connait pas encore parfaitement, mais ce que j’ai vu de lui me suffit à avoir un peu confiance. Il est différent des autres types que j’ai côtoyé. Et puis je l’ai rencontré quand j’essayais de m’en sortir. Rien à voir avec ces vieux potes de soirées qui m’entrainait vers le fond. A cette idée, je passe une main dans mes cheveux, me presse un peu plus pour le retrouver. Quand je l’aperçois enfin, je n’ai pas vraiment le temps de dire quoique ce soit, que déjà il devient amical. Je souris, désolé d’être en retard. C’est un de plus grand défaut, même à l’agence j’arrive toujours à la bourre. En reculant, je vois cette magnifique voiture, je genre que conduis Hwan… et que j’aurais pu lui envier si il était moins con et dangereux. Un sourire large sur mes lèvres, je relève la tête vers Azriel, ahuri « T’es pas sérieux ? Je peux la conduire ? » Si j’avais su. Putain, si j’avais su. Je me précipite déjà pour attraper les clés et faire le tour de la voiture. Ok, je l’admets, Azriel me vend du rêve. En réalité, c’est un peu ça aussi qui me plaisait chez lui. Cette différence entre nous. Par curiosité, mal placée surement, j’avais envie de connaitre un peu plus de ce milieu. Apprendre même peut-être quelque astuce pour m’en sortir face à des gens différents de moi. Après le gala que j’avais passé avec la famille de Ye Won, je me rendais compte que je n’avais pas ma place dans ces endroits. C’était à la fois cruel et à la fois excitant aussi. Montant à bord de la voiture, je prends le temps d’admirer l’intérieur, tout sourire avant de regarder Azriel. « Elle est à toi ? Ou à tes parents ? » Ne sait-on jamais si je venais à la rayer. Mais j’allais en prendre soin. Et comme un gamin surexcité, j’allumais déjà le moteur. Je n’avais jamais été un passionné de voiture, mais ça n’avait rien à voir avec celle d’occasion que je conduisais depuis mes dix-huit ans. Tout agité, je sautille presque sur mon siège avant de la démarrer et me rendre compte que la conduite est toute assistée. Un vrai bonheur, je n’ai qu’à profiter d’être assit dans cette belle bagnole. Si Kitae voyait ça il m’envierait surement. Je ris à cette idée, demandant à Azriel le chemin, avant d’oser lui demander « ça va ma tenue ? » parce-que je n’étais pas sûr de moi. Je ne sais jamais comment m’habiller pour ce genre de soirée. Je savais que ce n’était pas hyper guindé, mais je ne voulais pas faire tâche non plus. Alors un bon conseil ne ferait pas trop de mal. Lui souriant, je me concentre à nouveau sur la route, me sentant un peu nerveux à l’idée d’aller à cette soirée. Peut-être pour l’alcool finalement… 

Im Azriel
Im Azriel
❝ REGULAR ☙ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Petite soirée (ft Il Kyang) Petite soirée (ft Il Kyang) Empty Lun 15 Juin - 23:47

Après avoir embêté Il Kyang quelques secondes tu le libères de ton emprise. Tu ne veux pas qu'il termine le crâne en capilotade, en morceau en somme. Tu veux préserver un peu ton jouet. Tu es un sale con, c'est vrai. Tu préfères utiliser les gens plutôt que l'inverse. Sachant que la meilleure défense est l'attaque, il est évident que tu as une relation aux autres particulières. Non pas que tu te sentes supérieurs, aimant le pouvoir et l'influence. Tu n'es pas un satrape ou un despote. Seulement tu as toujours évolué dans un monde rempli de requins, tu es devenu l'un d'eux malgré toi. Au fond tu l'aimes bien Il Kyang. Il est amusant et gentil, terme poli pour dire naïf. Tu as rapidement vu que tu pouvais en faire un allier intéressant, c'est pour cette raison que tu t'es lié d'amitié avec lui. Tu pouffes de rire à sa réflexion. Tu as beau être un hypocrite fini, au fond tu n'es qu'un gosse de 19 ans qui veut un ami pour ce soir. Alors oui c'est vrai que tu mets les moyens pour te faire apprécier. Une partie de toi sait que c'est une ruse stupide et pourtant, visiblement cela fonctionne car Il Kyang ne se fait pas prier pour prendre les clés et faire le tour du bolide. Tu l'observes un fin sourire sur les lèvres. Tu as réellement l'impression d'amener Cendrillon au bal. A cet instant ta seule crainte c'est que cette princesse empruntée puise te faire défaut en cours de route. Si jamais il se transforme au milieu de la soirée, tu risques bien de subir un ostracisme de la part de tes pères. Soit de te faire rejet violemment pour manque cruelle de savoir vivre. Enfin l'heure n'est pas aux avertissements. Tu aurais le temps une fois en voiture. Tu es une personne dilatoire, qui gagne du temps si c'est à son avantage. Dans le cas présent, tu ne veux pas lui faire peur en lui parlant du programme. Tu préfères qu'il soit au volant du bolide pour débuter la peinture de ton tableau pessimiste de ce qui les attend.

« Quelle différence ça fait ? L'interroges tu, accompagnant ta question d'une mimique faussement interrogative et un regard amusé. »

En réalité elle n'est pas à toi, même s'il y a ton nom sur la carte grise. Pour la simple et bonne raison que tu n'as pas le permis. C'est quelque chose d'inutile dans ta vie. Tu te déplaces peu et sinon avec un chauffeur. Enfin jusque-là récemment tu n'en avais jamais ressenti le besoin. A présent tu as l'impression que c'est une stratagème de tes parents pour contrôler ton emploi du temps. En réalité tu en es convaincu, car tu vois le mal partout. Aussi lorsque Il Kyang te demande s'il est présentable, tu hausses un sourcil avec une mine désolée.

« Ça va que t'es avec moi… »

Le tact est une abstrusion, c'est un concept compliqué. Tu sais en faire preuve lorsque c'est nécessaire. Cependant avec Il Kyang tu ne prends pas de gants, c'est d'ailleurs ce que tu apprécies. Tu n'es pas obligé de jouer le rôle du mec parfait, tu peux être franc et honnête, dans une moindre mesure. Tu lâches un rire moqueur en lui tapotant l'épaule pour indiquer que c'était une blague...dans un sens.

« T'inquiète pas, j'avais prévu ça. Tu sais que la première impression est toujours celle qui reste. C'est comme pour un premier rendez-vous, tu n'as pas le droit à l'erreur. Du coup on va passer acheter deux trois trucs. T'inquiète pas, ça va bien se passer ! »

Tu lui lances un clin d'œil, sachant bien que tu enchaines surprises sur surprises. Seulement c'est une étape non négociable. Le monde dans lequel il va mettre les pieds ne jugent que par l'apparence. La beauté est un facteur déterminant au pays du matin frais, tout comme le style vestimentaire. Il faut toujours être dans la tendance, suivre la mode et surtout s'offrir ce qu'il a de mieux. Autant dire que tu as les moyens et une carte de crédit illimité, les avantages d'être le dernier fils encore en cours pour l'héritage. Tu sais qu'il pourrait se vexer de ton attitude. Cependant tu espères que l'envie de refaire sa garde-robe soit plus forte que le reste. Tu lui indiques le chemin vers une boutique dont la réputation n'est plus à faire.


« Je suis beaucoup moins sage que mon image. »
 
Seo Il Kyang
Seo Il Kyang
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Petite soirée (ft Il Kyang) Petite soirée (ft Il Kyang) Empty Mar 16 Juin - 8:41
Je souris, amusé. En réalité ça ne fait aucune différence c’est vrai. Azriel a cet air de fils à papa, qui peut dépenser l’argent comme bon lui semble. Celui qui obtient tout ce qu’il veut, juste pour un petit sourire ou une bonne note. Bien que j’avais presque en horreur ces gens-là, il était différent. Du moins, je crois. Ou alors peut-être était-ce moi qui avais changé ? Depuis que je suivais ma thérapie, j’avais pris du recul sur beaucoup de choses. Sur les autres, moi-même... et finalement le monde qui m’entourait. Pourquoi haïr certaines les autres quand on avait déjà traversé l’enfer ? J’étais surement plus patient, plus à l’écoute aussi et plus attentif. Certes Azriel et moi n’avions rien en commun, mais j’avais envie d’apprendre à le connaitre. Il était sympa, drôle… alors pourquoi je devrais me méfier de lui ? Kitae serait le premier à m’envoyer chier, à dire que j’étais surement trop idiot pour me rendre compte de ce que les autres pouvaient faire. Mais il ne comprend pas… comment pouvait-il le faire alors qu’il n’avait rien traverser ? Oui, je lui avais imposé mes propres épreuves dans sa vie, mais au fond il n’avait pas eu à vivre tout ce que moi j’avais vécu. Il n’avait pas à se sentir aussi mal, ce moins que rien qui ne méritait presque plus d’exister. Il n’a pas connu cette haine, cette colère qui m’a ravagée. Ce besoin cruel de toujours se faire du mal, se mettre au plus bas pour ne plus penser à rien. Alors oui, au fond je joue peut-être encore à l’égoïste. Mais il ne peut pas me surveiller comme un gosse. Je sais ce que je fais ! Et depuis que Ye Won est de retour dans ma vie, tout me parait plus… facile. Les vraies épreuves à affronter sont avec elle. Le reste, ça n’a plus d’importance. Peut-être suis-je un peu trop insouciant. Mais je suis fatigué, lassé de devoir faire attention à tout. Je n’ai plus envie de me méfier, je veux juste vivre ma vie, comme je savais le faire avant. Et ça me fait du bien, de pouvoir me lâcher. Souffler un peu. J’avais besoin de ça, après tout ce qui m’était arrivé. Je ne suis pas vexé par sa remarque, je crois que je m’y attendais un peu. Je n’ai jamais été doué pour la mode. La seule qui me conseillait bien c’était ma petite amie. J’avais bien trop souvent le même look. Le seul effort que j’avais fait, c’était pour ce gala en sa compagnie. Je fais la moue, observe rapidement ma tenue et finis par sourire encore. Azriel lui était élégant. Juste une chemise, qui faisait déjà bien plus soignée que moi. « Une boutique ? » je ne suis pas certain que ça soit une bonne idée. Je veux dire… c’est quel genre de boutique ? J’hésite à lui poser la question, la ravale rapidement par peur de passer pour un idiot. Un imbécile… avec le portemonnaie vide. C’est surtout ça qui me tracasse. Quelques minutes plus tard, je gare la voiture. En sort, comme si j’avais les moyens de pouvoir me la payer, et d’aller dans cette fameuse boutique. Grimaçant, je suis Azriel l’air de rien, pourtant je me sens déjà nerveux. Il doit avoir ses habitudes, et surtout l’argent nécessaire pour s’acheter des trucs ici. A peine entré, je me dirige vers le premier vêtement que je trouve, observe l’étiquette et ouvre en grand les yeux. Merde ! C’est beaucoup trop pour moi. Je déglutis, mal à l’aise alors que mes comptes tournent déjà dans ma tête. Si je dois payer mon mois, et me chercher un appart, je ne peux pas me permettre trop d’écart. Sans oublier, que j’ai dépensé énormément le mois dernier pour me racheter un ordinateur que j’ai pris à crédit. Fais chier ! Un rapide coup d’œil dans sa direction, j’imagine qu’il n’a jamais connu ce genre de problèmes n’est-ce pas ? Je soupire discrètement, passe une main dans mes cheveux, sans oser toucher à rien. A quoi bon ? Je ne pourrais pas le prendre de toute façon. Alors qu’on tourne dans un nouveau rayon, j’ose enfin lâcher « Azriel… je ne suis pas certain que cette boutique soit une bonne idée. Tu sais, je suis plus…. H&M et autre connerie du genre. » Je détourne les yeux, grimace à nouveau un peu embêter. Je dois avoir l’air stupide, mais je suis franc. Ça ne sert à rien de lui mentir. Je ne vais pas me faire passer pour un riche. Il sait très bien que je n’ai pas les moyens. « Après si c’est toi qui te prends les fringues… tu peux me les prêter ? Promis, je les abîmes pas. » Je ris, en pensant que je n’oserais même pas m’assoir sur le bitume avec. Mais je trouvais que ça pouvait être une solution. Pour que je me sente moins con, et surtout qu’il n’est pas l’idée de me les payer. 

Im Azriel
Im Azriel
❝ REGULAR ☙ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Petite soirée (ft Il Kyang) Petite soirée (ft Il Kyang) Empty Mar 16 Juin - 22:22
Tu apprécies Il Kyang, ce qui te plais chez lui c'est qu'il vit l'instant présent. En tout cas c'est l'impression qu'il te donne. Tu lui envies cette insouciance et cette attitude sereine, comme si le pire était dernière lui. Alors oui, une partie de toi jalouse cette liberté, c'est peut-être pour ça que tu veux l'amener dans ton monde. Ton but n'est pas de le faire redescendre de son nuage. Au fond tu as besoin de quelqu'un comme lui avec toi. Il est évident que tu n'avoueras jamais cela. Tu préfères dire que tu t'amuses. Tu joues le mecs cool et sympa. C'est aussi un masque que tu sais porter, en plus de l'étudiant modèle et du fils de riche. Ta mère dit tout le temps que tu aurais dû faire acteur. Tu n'es pas le roi des hypocrites, simplement que tu ne donnes pas ta confiance facilement. Il Kyang a beau être un mec bien, tu sais qu'un jour il finira par te décevoir. La vérité c'est que tu vas l'abandonner en premier pour éviter cette situation. Quoi qu'il en soit, à cet instant tu ris lorsqu'il grimace à ta réflexion. Tu n'as pas voulu être trop dur. Son style est très bien, c'est uniquement la marque et la qualité du tissu qui font défaut. Tu espères lui indiquer dans un sourire amusé mais amicale.

« C'est chiant mais c'est comme ça. Tu sais ce que c'est… »

Il doit savoir l'importance de l'apparence. Tu sais qu'il connait le monde de l'industrie musicale. Il doit donc être en capacité de comprendre qu'une soirée comme ça c'était comme une sortie d'aéroport pour les idols de kpop. Malgré la futilité de l'évènement, il faut être irréprochable. C'est bien ce qui t'ennuie le plus dans ces soirées, la condescende et l'hypocrisie générale. Arrivé au magasin de luxe, tu salues poliment les vendeuses. L'une d'elles vient vers toi et en deux mots tu expliques ce dont tu as besoin. Elle repart bien vite, rejoignant les cabines d'essayage pour préparer des tenues. Tu n'as pas remarqué la réaction d'Il Kyang, si cela avait été le cas, tu l'aurais probablement taquiné, discrètement. Contrairement à tout à l'heure, à cet instant tu es sérieux, arborant un visage placide. Lorsqu'au détour d'un rayon Il Kyang t'annonce que ce n'est pas son style, tu te permets d'esquisser un léger sourire.

« Profit du moment Cendrillon et dit moi ce qui te plait ? »

Tu n'as pas parlé fort, respectant les principes de ton statut. C'est inconscient chez toi, tu vires voltes souvent entre toi et l'image de fils parfait. Tu sais très bien que ton ami n'a pas les moyens d'acheter une ceinture ici. Ce soir pourtant il va repartir avec un peu plus, car c'est toi la banque...Enfin plutôt tes parents. Quoi que tu as déjà des revenus mais bref. Il reprend la parole en t'avouant de façon détournée que c'était hors budget. Tu ris avec lui en lui tapant l'épaule amicalement.

« Ne t'en fais pas pour ça. C'est cadeau ce soir. Au moins tu auras plusieurs tenus pour tes rendez-vous. »

Tu lui fais un clin d'œil discret, évitant d'ajouter : "à charge de revanche". Tu n'es pas certain qu'il arrive à se décider, c'est pour cette raison que tu as fait appeler à une vendeuse. Celle revient d'ailleurs après plusieurs minutes, vous informant qu'il y a plusieurs tenues qui vous attendent quand vous serez prêts. Tu la remercies d'un regard, reportant ton attention sur ton partenaire du soir. Fin prêt vous pourrez ensuite rejoindre les festivités.


« Je suis beaucoup moins sage que mon image. »
 
Seo Il Kyang
Seo Il Kyang
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Petite soirée (ft Il Kyang) Petite soirée (ft Il Kyang) Empty Mer 17 Juin - 9:11
Je sais ce que c’est oui. Pour l’avoir expérimenté auprès de ma petite amie. Il faut dire qu’elle et moi ne partagions pas le même monde. Avoir été à ce gala c’était apercevoir un petit bout d’elle, que j’avais longtemps ignoré. Je ne le faisais pas délibérément, seulement parce-que ça ne m’intéressait pas et puis… notre relation n’était pas aussi sérieuse à l’époque. Aujourd’hui, je veux tout connaitre d’elle. Faire partie de sa vie et ce même si son père doit me haïr. J’y repense souvent en vérité, sans oser lui dire à elle. Cette façon qu’il avait de me juger, de se croire si mieux que moi. Et pourquoi au fond ? Je ne suis pas un bon à rien. Oui, j’ai un passé compliqué, j’ai fait des conneries dans ma vie. Mais aujourd’hui, plus que jamais je sais ce que je veux. Et ce que je veux, c’est vivre de ma musique. Avoir une vraie carrière. Tout donner pour réussir. Tout comme je rêve de poursuivre ma route aux côtés de sa fille. Qu’il le veuille ou non c’est comme ça. Je n’ai pas traversé toutes ces épreuves pour abandonner aussi rapidement. Il n’en sait rien lui ! La détermination qui m’habite aujourd’hui. Cette folie de vouloir tout réussir et devenir enfin un type bien. Je ne lâcherais rien ! Et je crois aussi que c’est ce qui m’attire chez Azriel. Cette différence entre nous. Peut-être ais-je envie de prouver que moi aussi je peux avoir ma place dans ce monde si parfait ? Je l’observe du coin de l’œil, un peu gêné mais à la fois presque ravi. Il a raison, j’ai l’air d’une princesse pouilleuse à qui on doit faire découvrir la vie mondaine. Et je trouve ça drôle finalement. Me laissant porter par l’instant présent. Lui adressant un sourire, je n’ose pas vraiment lui dire ce que je ressens maintenant. Mais j’ai presque l’air d’un gosse quand on arrive aux cabines. Un dernier coup d’œil dans sa direction « T’es sûr ? » évidement qu’il l’est. Je n’ai pas besoin d’attendre une réponse je crois. Et je ne saurais pas expliquer ce qui me traverse l’esprit. Passant dans la cabine, j’observe les tenues choisies, elles sont surement toutes parfaites. J’ai une brusque envie de partager ça avec Ye Won, mais j’ai peur qu’elle m’appelle pour me demander ce que je fais vraiment. Pas qu’elle me flic, loin de là… mais elle aura surement des craintes si elle sait que je vais en soirée au vu de la dernière que j’ai faite. Alors autant la laisser à l’écart pour l’instant. C’est du moins ce que je pense, avant de prendre l’une des tenues et l’essayer. Un rapide regard en direction de mon reflet, je ne sais pas si ça me change beaucoup. En réalité pas tellement, c’est juste plus cher et avec une marque que jamais je n’ai porté auparavant. Je fais la moue, je n’ai jamais été le genre de garçon qui se trouve beau par lui-même. J’avais toujours besoin des mots des autres ou du regard de ma compagne, pour me trouver agréable à regarder. Haussant simplement les épaules, j’ouvre le rideau pour me présenter à Azriel « Tadam ! T’en penses quoi ? J’ai l’air d’un mec friqué ? » Je ris, avant de prendre un air gêné. « Désolé. Je veux pas être… désobligeant avec toi. » je suis tout le temps en train de me moquer des mecs pleins d’argent. Alors que lui aussi en est un. Mais je ne voulais pas qu’il prenne ça pour lui. Attendant son verdict, je m’observe encore dans le miroir. « Je n’ai aucun avis en fait. Si tu me dis que c’est bien, je le prends. » Je ricane amusé. Parce-que c’est vrai, je n’y connais rien et je passe rarement plus de dix minutes dans une boutique de fringues. Je ne faisais des efforts que pour passer du temps avec les autres. Essayant quand même les autres tenues, histoire de respecter le boulot de la vendeuse. Je me présentais à chaque fois à Azriel pour avoir son opinion. En fin de compte, j’optais pour la première. Quelque chose de simple aussi, chemise, pantalon ajusté et ceinture hors de prix. J’osais à peine regarder les étiquettes. Souriant toujours un peu gêné à Azriel. « Donc si je comprends bien, t’es ma petite bonne fée ? J’espère que t’assumes ce rôle et le tutu. » Je ris doucement. La vendeuse récupérait seulement les étiquettes, puisque je partais habiller comme ça. Un dernier regard à mon reflet, je souris finalement d’un air satisfait. Après tout, j’étais là pour m’amuser ce soir et si ça devait passer par les fringues alors j’assumais pleinement. Un passage en caisse et nous nous retrouvions à nouveau à l’extérieur. Cette fois j’avais la panoplie parfaite entre les vêtements et la voiture. Sortant mon téléphone, je ne résistais pas à l’envie de me prendre en photo. C’était ridicule je l’admets, mais j’avais l’air d’un gosse qui allait au parc d’attraction. « Ne ris pas ! » je lance un regard faussement menaçant à Azriel avant de monter à nouveau à bord. J’en profite aussi pour prendre une photo de nous deux. « Je garde un souvenir de toi. Si tu t’évapores à minuit. » je ricane encore entre mes dents avant de prendre un air plus sérieux « Merci… je sais pas que ce que je pourrais faire pour te rendre ce que tu viens de m’offrir… » je grimace un peu, passe une main dans mes cheveux. C’est vrai, de quoi aurait-il besoin ? Puis parce-que je n’ai pas envie de rendre l’atmosphère trop sérieuse, je souris et démarre déjà avant d’allumer la radio. « J’ai pas osé tout à l’heure mais, faut de la bonne musique dans cette bagnole. » ça va avec tout le reste non ? Et je suis tellement passionné. Je ne fais jamais aucun trajet sans musique en réalité. Peut-être n’ais-je pas les mêmes gouts que lui cela dit ? D’ailleurs j’en profite pour lui demander de mettre ce qu’il veut sur la route pour aller à la soirée.

Im Azriel
Im Azriel
❝ REGULAR ☙ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Petite soirée (ft Il Kyang) Petite soirée (ft Il Kyang) Empty Sam 20 Juin - 13:12
Tu lâches un fin sourire en guise de réponse silencieuse à sa demande de confirmation. En réalité, c'est une étape obligatoire. Dans le monde que tu fréquentes, il n'y a que l'apparence qui compte. C'est ce qui fait de toi un acteur hors paix, rempli de mimiques condescendes et de sourires hypocrites. Tu n'es pas libre de tes mouvements, tes parents gèrent encore beaucoup ton emploi du temps. Aux yeux de ces derniers, tu es l'enfant prodigue. Bien entendu cela a des avantages, comme le fait de pouvoir payer pour ton ami du soir. Par contre les responsabilités associées t'obligent à certains sacrifices. Tu n'as pas le loisir d'être toi-même, ni d'avoir tes rêves ou tes projets, contrairement à Il Kyang. Tu lui envies cette passion qui l'anime et qu'il peut vivre. Lorsqu'il sort avec la première tenue, tu reposes ton regard sur lui. Habillé comme ça il peut clairement passer pour un bourgeois, seulement s'il sait tenir sa langue. A sa réflexion tu le toises une seconde. Ce n'est pas réellement contre lui, plutôt pour garder ton statut face à la vendeuse. Tu souris lorsqu'il s'excuse immédiatement. Tu te permets de te lever pour t'approcher et le détailler.

« Ça va, la coupe te va bien. A toi de prouver la véracité du proverbe : l'habit fait le moine. » termines-tu moins fort

Tu lui lâches un sourire et tu te places dernière lui quand il s'observe dans le miroir. Tu te permets de lui remonter le menton et de lui dégager les épaules. S'il doit se fondre dans la masse, il doit savoir se tenir. L'allure et les paroles sont aussi importantes que la marque de vêtements.

« Là c'est mieux. A partir de maintenant t'es un fils de riche. Agis comme tel. »

Tu lui fais un sourire rassurant, espérant lui transmettre toute ta confiance. Après les essais, tu fais signe à la vendeuse d'emballer deux tenues en plus de celle qu'il porte. En effet tu n'as pas envie de revenir faire les magasins lors de la prochaine sortie avec lui. Tu ris lorsqu'il te traite de bonne fée. En réalité ce compliment te fait plaisir, c'est évident que tu apprécies pouvoir faire plaisir. Au fond tu es juste un gamin qui a besoin d'amour, même si cette reconnaissance est achetée, elle te réconforte. Tu sais que l'argent en peut pas tout acheter, ce n'est pas faute d'essayer. Jusqu'ici tu as toujours réussi à trouver le prix d'une personne, sauf celui de ta sœur et ton frère. Quoi qu'il en soit tu assumes le rôle qu'il te confit, le tutu en moins.

« Tu peux rêver pour le tutu, tu vas te prendre un coup de baguette, attention ! »

Tu mimes de lui mettre un coup de la tête avec un petit rire. Tu apprécies l'humour d'Il Kyang. Il est loin des sous-entendus hypocrites et des piques cyniques auxquels tu es habitué. C'est pour cette raison que tu apprécies sa compagnie. Il est loin des standards et des préoccupations qui font ton quotidien. Il est comme un bol d'air frais dans ce monde asphyxié par les faux semblants. En arrivant dehors, tu ris en voyant Il Kyang immortalisé cette soirée. Décidément il te fait rire et cela te fait du bien. Tu te retrouves même avec lui pour un cliché souvenir. A sa réflexion tu souris, rétorquant sur un ton plus sérieux.

« Je m'évaporerais pas, toi ne te transforme pas à minuit ou je te tue ! »

Tu lui tapes l'épaule avant d'entrer dans la voiture. Même si ta tirade était sur le ton de l'humour, tu espères sincèrement qu'il ne va pas devenir incontrôlable une fois sur le ring. Oui à tes yeux cette soirée n'est rien d'autres qu'un combat de coqs. Tu as bien testé ton poulain préalablement, cependant dans un cadre aussi différent, les probabilités de surprises sont multiples. A sa question sur ce qu'il te doit, tu plonges une fraction de secondes ton regard dans le sien, illuminant ton visage d'un sourire

« T'en fais pas pour ça, va ! »

Tu lui lâches un sourire que tu veux rassurant. Quand il te demande ce que tu veux écouter, tu hausses les épaules. Cette voiture est bien à toi mais il n'y a aucun cd, ni aucun enregistrement et tu n'es pas du genre à écouter la radio. Cependant la voiture est prévue pour se connecter à un téléphone. Tu n'aimes pas te dévoiler pourtant avec Il Kyang tu as envie de partager un moment agréable avant d'arriver à la soirée. Une fois ton smartphone branché, tu mets donc un morceau : Alligator de Monsta X. Cette musique est une belle introduction à la soirée à venir. Pour l'heure, tu te permets de déconcentrer Il Kyang en chantant le refrain, lui lançant des regards amusés. Tu fais de petites danses des épaules en riant. Une fois de plus c'est un accalmie dans ton rôle hautain personnage.

Un peu avant d'arriver à destination. Tu reprends ton sérieux, expliquant comment va se dérouler l'arrivée avec voituriers et entrées contrôlées. Tu le rassures en lui disant qu'à l'intérieur vous n'aurez plus le droit à l'erreur. Tu vas devoir faire la conversation à certains, te montrer et faire bonne impression. C'est pour cette raison que l'a invité, pour éviter de te mêler trop et pouvoir passer une bonne soirée.

« T'es ma cavalière ce soir alors me fait pas faux bond hein… »

Il est clair que tu places tous tes espoirs en lui. Tu espères qu'avec lui cet évènement peut être un bon moment au lieu d'un calvaire interminable. Il est clair que tu vas te transformer une fois sur place, arborant l'arrogance de ton rang comme apparat. Tu n'as pas le choix. Une fois à l'intérieur, tu te postes dans un coin pour observer le terrain de combat. La fête se passe dans un pavillon le loin du lac, l'extérieur est aménagé pour la réception et une scène est monté pour recevoir un concert privé. Cette soirée est organisée par une famille du milieu au profit de la promotion de leur association caritative. Le but est de recollecter de nouveaux adhérents pour augmenter l'évasion fiscale de cette combine. Tu laisses ton regard vaguer sur la foule déjà présente. Tu ne te tournes pas vers Il Kyang lorsque tu reprends la parole.

« Il y a des têtes que tu connais là ? »

Tu ne sais pas quel est son lien avec le monde que tu lui présentes là. Tu veux donc savoir ce qu'il en ai. Tu veux être prêt à toutes alternatives possibles.


« Je suis beaucoup moins sage que mon image. »
 
Seo Il Kyang
Seo Il Kyang
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Petite soirée (ft Il Kyang) Petite soirée (ft Il Kyang) Empty Mar 23 Juin - 7:59
Je devais prendre mon rôle au sérieux… je ne sais pas vraiment mais Azriel avait l’air de compter sur moi. Ce n’était pas qu’une simple soirée à ses yeux, sa réputation devait être en jeu comme à chaque fois qu’il devait se présenter en public. A cette idée je ne sais pas trop quoi en penser. Je crois qu’au fond ça me fatiguerait de toujours devoir faire semblant et d’avoir l’air d’un type heureux alors que je ne le suis pas. Je préférais de loin ma vie de baroudeur, celle que j’avais vécu durant quelques années avec mon meilleur ami. Sur les routes, à dormir parfois dehors, ou juste dans un hôtel miteux. Je me foutais de l’argent, ce qui m’importait c’était la musique. Juste ça ! Rien de plus. Je n’avais pas besoin du reste pour être heureux. Et aujourd’hui les choses ont changés. Les études, le quotidien ont fait de moi un homme différent. J’ai mis du temps à l’accepter, à me rendre compte que je n’aurais plus jamais la vie que j’avais avant. Mais Ye Won rendait les choses plus agréables. Etre un étudiant c’était moins chiant en sachant qu’elle était là et ce contrat en agence changeait aussi la donne. Je crois que depuis quelques mois je pouvais enfin rêver à nouveau. Espérer un jour devenir un artiste reconnu et vendre des disques. C’est tout ce que je voulais au fond. Et dans ce genre de moment je me demandais ce dont Azriel pouvait rêver. De quoi avait-il envie ? Etait-il comme Ye Won ? Brimé, obligé de suivre les ordres de ses parents ? Je le voyais avec ma petite amie, à quel point ces choix de vie ne lui correspondaient pas. A quel point c’était dur de toujours se plier à ce que veulent les autres. Je gardais pour moi ce genre de réflexion. Profitant de l’instant présent avec lui. Azriel était drôle, se laissait même aller sur la musique qu’on écoutait. Et ça m’allait de le voir plus léger. Je l’écoutais attentivement quand il m’expliquait le déroulement. Je n’avais pas l’habitude de ces choses-là, je n’avais vécu que de maigres expériences. Alors oui, je me doutais que je devais avoir l’air de faire partie du milieu. Arrivé sur place, je laissais la nervosité de côté, mais ça ne durait pas vraiment. Il suffisait d’une remarque de Azriel pour me rappeler que je ne pouvais pas faire l’idiot. Il n’y avait pas de raison que ça arrive. Je suis sobre… je ne bois plus vraiment, et je ne prends plus aucune drogue. Alors il n’y a pas de risques. Je lui souris, lui promets d’être comme il se doit, avant de le suivre et observer les lieux. Comme je m’imaginais tout était bien trop beau ici. Une petite réception… le mot me faisait sourire. Il n’y avait rien de petit finalement. C’était déjà bien trop par rapport à ce que je connaissais. La scène m’intriguait évidement et je laissais trainer ms yeux sur elle un long moment. Me demandant quel genre de musique serait joué ce soir. Puis me redressant, je jetais un rapide coup d’œil autour de nous. Les gens ici ne me disaient rien. « Non, pas que je me souvienne. » enfin j’espère. J’avais à peine fricoté avec la haute et je n’étais pas dans des états normaux. Je ne pense pas reconnaitre quelqu’un ici ce soir. J’espérais d’ailleurs ne pas avoir à croiser mon passé. Déglutissant, je me redresse, tente de copier vaguement l’attitude de mon ami. Il avait l’air un peu sur le qui-vive. « Ça va t’as l’air un peu… tendu ? » je souris malgré tout. Mais je ne sais pas si pour lui toutes les soirées se passent ainsi. S’il avait peur que je fasse une connerie, il pouvait compter sur moi. Et tandis que je passais une main dans mes cheveux, une serveuse faisait le tour des gens, proposant des boissons alcoolisées. Alors d’un geste, je refuse « Non merci. Vous avez des jus ? » Est-ce que je venais déjà de faire le premier faux pas ? Elle m’observa un peu étrangement, m’indiquant un petit buffet plus loin. Je ne pouvais pas me tenter à nouveau. Mais j’évitais le regard de mon ami, avant de lui lâcher « Je préfère commencer soft. » doux mensonge. Je ne vais pas lui dire que j’ai eu des soucis avec l’alcool. Il n’a pas besoin de savoir ça n’est-ce pas ? J’ai parfois envie de laisser le passé derrière moi. De me dire qu’il n’est pas toujours nécessaire d’en parler, surtout si c’est pour être jugé. Mon verre de jus à la main, je bois une gorgée, observe encore les alentours quand une voix s’élève. « Hey salut mec ! » je le regarde, pense qu’il s’adresse à Azriel, mais c’est vers moi qu’il avance. De plus en plus proche. Ouvrant grand les yeux, je me fais surprendre alors qu’il me donne une accolade comme si on se connaissait déjà. « Il… Kyang c’est ça ? Tu vas bien, ça fait longtemps qu’on s’est pas croisé. » Merde ! Je suis censé le connaitre ? Et moi qui disais ne voir personne de familier. Je souris gêné, et adresse un regard à Azriel. Il va me prendre pour un menteur… je n’en sais rien. « Salut, ouais ça fait longtemps. » ok, j’ai l’air d’un mec super coincé. Il n’y a qu’à voir la tronche que je tire. Ce sourire forcé, je suis gêné. Je ne sais pas qui est ce mec. D’ailleurs de ce dernier avise mon verre, puis se met à rire « Un jus ? Je t’ai connu plus fun que ça. A moins que t’es caché un truc dedans. » Il arque un sourcil amusé. Et je me décompose sur place, le regard fuyant le cœur battant. Ce mec me connait… et mes anciens vices aussi on dirait. Mais je n’ai pas le moindre souvenir de lui. L’avais-je rencontré durant des soirées trop arrosées ? « Moi c’est Sung Min. Et toi, t’es un pote d’Il Kyang ? » Sung Min… Sung Min ? Putain, ça ne me dit rien. Et j’ai le réflexe de boire mon verre, comme une solution à mon trouble. Mais ce n’est pas avec un jus que je pourrais me réfugier dans quoique ce soit. Déjà amical, il se penche vers Azriel et moi, sort soudainement un sachet de sa poche « En tout cas si vous voulez vous amuser un peu j’ai ce qu’il faut. » il me fait un clin d’œil, alors que j’observe cette jolie poudre blanche entre ses doigts. Fais chier ! « Non non. On veut pas de ça. » j’ai le réflexe de parler trop vite et trop fort. De faire un pas en arrière et me donner un air étrange. Si Azriel voulait que je sois comme les autres, c’est raté. Mais je ne veux pas de ce truc devant moi. Encore moins être confronté à des types de mon passé. D’où il sortait celui-là ? Je ne me souvenais pas de lui. Il se redresse, range son sachet et me dévisage. 

Im Azriel
Im Azriel
❝ REGULAR ☙ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Petite soirée (ft Il Kyang) Petite soirée (ft Il Kyang) Empty Sam 11 Juil - 13:16
Une fois entré, tu arbores ton visage le plus hautain, posant un regard prétentieux sur ce qui t'entoure. Tu t'es bien amusé dans la voiture, à présent tu dois être à la hauteur de ton statut. Tu enfiles donc le rôle du fils parfait. La réponse de ton partenaire te soulage, tu n'as pas envie de faire des ronds de jambes plus que nécessaire. Tu vas déjà être obligé de faire la conversation à certains et cela ne t'enchante pas. Lorsque Il Kyang te demande si tout va bien, tu esquisses un léger sourire en hochant la tête.

« Oui, ne t'en fait pas. »

En effet cela doit être la première fois qu'il te voit comme ça. Tu dois toujours faire attention à ton image, ici ou l'université. Malheureusement tu n'as pas le loisir de pouvoir être toi-même. Il n'y a qu'avec tes amis, lorsque tu es loin de cette sphère que tu te permets d'être un peu toi-même, comme précédemment en voiture.

Lorsqu'il demande un jus de fruit, tu lâches un sourire léger. Tu n'aurais jamais cru un jour voir quelqu'un demander un soda dans ce genre de soirée. Bien que cela soit contre les habitudes et donc un peu mal vu, tu ne comptes pas en faire la réflexion à Il Kyang. Tu toises la serveuse qui se permet de juger. En un regard tu lui fais comprendre qu'elle n'est clairement pas bien placé pour émettre un jugement. Elle comprend sans mal le message et s'éloigne discrètement.

« Je te croyais plus téméraire. Tu sais que tu ne pourras pas rester au jus de fruit ? »

Ce n'est pas la première fois que tu sors avec lui. Tu as remarqué qu'il était plutôt modéré dans sa consommation, c'est d'ailleurs ce qui t'a plu chez lui. Tu n'aimes pas être saoul. Enfin c'est plutôt que tu ne peux pas te permettre de déraper. Il n'y a qu'en petit comité lorsque ton image n'est pas en jeu que tu te lâches parfois. Ce soir il est clair que tu ne vas pas beaucoup boire, en tout cas pas jusqu'a l'ébriété. Tu comptais quand même t'enfiler quelques verres, histoire de supporter la soirée. Cependant tu décides de suivre ton ami. Il y aura surement des réflexions à ce sujet, ce qui te fait sourire.

Lorsqu'un homme s'approche de vous, tu le toises de la tête aux pieds. Tu connais pas mal de tête ce soir, lui compris. Tu n'as pas son nom et pour cause, il a beau fréquenter cette sphère, il n'est pas assez important pour être quelqu'un à tes yeux. Quand il s'adresse à Il Kyang, tu hausses un sourcil. Ce dernier vient de te dire qu'il ne connaissait personne et voilà qu'il se fait aborder de façon très amicale. Tu es un peu déçu mais vu l'attitude de ton ami, tu comprends qu'il ne reconnaissait pas cet homme, ces mimiques ne mentent pas. La situation te dérange, tu n'apprécies pas être surpris. Ce que tu détestes le plus c'est d'être dans l'ignorance. Tu ne connaissais pas le lien entre eux et vu l'attitude du nouveau venu, tu as clairement un mauvais apriori. Cependant indirectement tu en apprends plus sur ton partenaire du jour, ce qui éveille ta curiosité.

Il Kyang est clairement malaise et subit le flot de parole de l'homme. Ce dernier fini par se présenter et t'adresse la parole de façon totalement déplacé. Tu poses un regard dédaigneux sur lui. Il n'y a parfois pas besoin de mot pour faire passer un message. Tu ne comptes pas te présenter, inutile de donner de grain à moudre à ce type. Il Kyang sirote son verre nerveusement alors que l'importun vous proposes un peu de blanche. A cet instant tu prends les choses en main. Tu ne peux pas laisser passer ce comportement. Tu fais un pas en avant pour capter le regard du pseudo dealer.

« Pas besoin de consommer de la drogue, je suis la drogue. »

Ta réplique fait référence à une citation de Salvador Dali que ce pauvre homme ne doit pas connaitre. A nouveau tu déposes un regard méprisant sur lui. Tu n'en as que faire de ce qu'il pense de toi. Son avis n'a que peu d'importance vu son rang. Tu lâches un soupir ironique avant de le rabaisser et lui remettre les idées en place. S'il est ici à vendre sa came il ne veut pas mieux que les serveurs à tes yeux.

« Ce n'est pas parce que tu as une place, que c'est forcément ta place, fait attention. »

Tu décides de mettre fin à la conversation sur ces mots. Tu tournes le dos à ce type, invitant Il Kyang à te suivre d'un regard. Tu n'es pas désolé d'avoir coupé court à ces retrouvailles. Tu as plutôt l'impression que tu as rendu service à Il Kyang. Ce dernier allait l'air déstabilisé par la situation. Tu sors sur la terrasse pour éviter de recroiser ce mec tout de suite. Tu te tournes vers Il Kyang avec un sourire moqueur.

« Je comprends pourquoi t'a commencé soft, si tu descends ton verre à chaque coup de stress. Ce mec avait l'air de bien te connaitre ? Tu l'as rencontré ou ? »

Tu n'es pas sûr que Il Kyang veuille te répondre. Après tout, vous n'avez jamais parlé de sujets personnels. Pourtant les allusions à l'alcool et la drogue ont éveillé tes soupçons et tu es curieux de savoir si ton ami est consommateur. C'est ton cas en de rares occasions lorsque tu as l'impression de suffoquer dans ta vie. Ce n'est pas quelque chose que tu cris sur les toits, peu sont au courant. Tu n'estimes pas avoir de problèmes avec la drogue, c'est plus un jeu pour toi et tu es prêt à jouer avec Il Kyang si ce dernier s'avère être un équipier potentiel.


« Je suis beaucoup moins sage que mon image. »
 
Seo Il Kyang
Seo Il Kyang
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Petite soirée (ft Il Kyang) Petite soirée (ft Il Kyang) Empty Mer 15 Juil - 11:40
Je savais qu’opter pour un jus éveillerait les soupçons. Mais je ne voulais pas céder, pas une fois de plus alors que je devais rester sobre. Je grimaçais, peu à l’aise et ce fut pire lorsqu’une connaissance de mon passé revenait ce soir dans ma vie. J’avais beau me répéter son nom, chercher à me souvenir rien ne me revenait. Je soupçonnais donc qu’il devait sortir de ces soirées, où j’étais bin trop peu lucide pour me rappeler de ceux avec qui je trainais. J’étais souvent dans des sales états, ivre mais surtout défoncé par cette jolie poudre. Avec le temps j’avais finis par saisir qu’on prenait de la drogue pour se sortir de son quotidien. Mais j’avais beau avoir passé des mois en thérapie, je n’avais jamais été foutu de savoir ce qui n’allait pas dans ma vie. J’avais tout pour être heureux en réalité. Je vivais de ma musique, j’étais sur les routes tout le temps, mes parents me laissaient faire et j’avais une petite amie. J’avais surement l’air d’un pauvre con, incapable de se rendre compte de ce qu’il avait. Et je sais qu’une part de moi en était persuadé, mais peut-être était-ce finalement ce manque. Celui que j’avais eu toute ma vie, ce vide qui s’était creusé et que j’avais fuis de longues années quand j’étais gosse. Mon jumeau surement… ce frère que je n’avais pas connu. Peut-être oui, mais je restais muet à ce sujet. Incapable d’assumer réellement ce que je ressentais encore aujourd’hui vis-à-vis de lui. Tout me ramenait toujours à mon passé. Et je restais si maladroit, mal à l’aise face à ce type. Heureusement pour moi Azriel avait décidé de s’en mêler. Il l’avait rembarré, aussi vite qu’il était arrivé. Je lui jetais un dernier regard, presque agacé sans trop savoir ce que je devais faire. Je suivais néanmoins mon ami, plus loin à l’abri des autres je crois. Et j’avais beau sourire sur sa remarque, je restais nerveux. Parce-que j’étais partagé entre le fait de lui dire ou de mentir. Est-ce que nous étions assez proches pour ça ? Je l’aimais bien ce type. Il était cool… marrant et différent. Je ne pensais pas qu’il pourrait se servir de ce que je lui dirais contre moi. Mais plutôt qu’il serait peut-être déçu. Je ne savais pas encore quelle vision de la vie il avait. « Je… je ne me souviens pas. » et je n’osais pas relever le visage vers lui. C’était toujours pareil. Peu importe où j’allais on me rappelait trop souvent les conneries que j’avais faite. « Je crois que c’était en soirée. » un fournisseur potentiel. Un pote d’un type qui m’avait poussé au vice. Tout était possible ! J’étais tellement addict à l’époque. Je ne vivais que pour la cocaïne. Comme si elle me sauvait, comme si elle me permettait d’être moi. Elle me donnait des ailes, me donnait l’impression d’être puissant. Avec elle je ressentais tout deux fois plus. La musique aussi, comme une euphorie permanente, jusqu’à ce que je finisse par trop en consommer. M’étaler sur scène et perdre tout ce que j’avais. Seule ma famille m’avait laissé tomber… mais mes amis… eux ils étaient restés. Comment avais-je pu croire que vivre sans eux c’était plus facile ? Que je n’avais plus besoin de Ye Won dans ma vie… je voulais le faire pour elle. Mais en réalité, j’avais juste été trop égoïste. Honteux d’être moi. Me tournant vers Azriel je finissais par lâcher « Bon en réalité… je ne bois plus. Parce-que j’ai eu des soucis avec l’alcool… et… la drogue aussi. Surtout la coc… » Et je savais que tout ça faisait parti de l’exercice. « Dîtes le à voix haute Il Kyang. Assumez ce que vous avez été. » c’était facile à dire, je devais le faire sans cesse à ces réunions ridicules. Souriant d’un air gêné « Voilà. Tu sais à peu près tout sur moi. » Comme si je pouvais résumer ce que j’étais que par ces mots alcool et toxico. Ridicule ! Je m’en voulais d’être encore une fois confronté à ça. Mais j’aimais bien ce type, je ne voulais pas lui mentir sur ça. Peut-être comprendrait-il ? C’était personnel. Quelque chose dont je n’étais pas fier. « Ça ne change rien pour toi ? » parce-que peut-être qu’il était le genre de garçon qui trouvait ça idiot. Qui n’aimait pas ces choses-là. Peut-être qu’il aurait un avis sur moi différent. Je ne sais pas, mais je me sentais nerveux à l’idée qu’il sache désormais. Et s’il avait honte de moi ? Je veux dire, peut-être était-il trop important dans ces soirées, pour me trimballer avec lui. 


Contenu sponsorisé
Mes petits secrets

Re: Petite soirée (ft Il Kyang) Petite soirée (ft Il Kyang) Empty
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

BIENVENUE À L'AUTOMNE !

Bon mois d'octobre à tous ❤
L'automne est arrivé et il a apporté le froid avec lui. On suppose que vous avez sorti les plaids polaires et les écharpes en grosse laine pour faire face à la situation~ (et peut-être aussi les imperméables). On espère que vous allez survivre à ce brusque changement de saison sans tomber malade ! Bon courage à tous ♡