Revenir en hautAller en bas



 
Nouveautés du mois
Venez vite voir les nouveautés du mois, par ici !
Chatbox du forum
N'hésitez pas à passer faire un tour sur la chatbox !
Plus on est de fous, plus on rit !
Les défis RP !
N'oubliez pas que vous pouvez gagner des points en
réussissant les défis RP ! Pour plus d'infos, c'est par ici !
Ils sont attendus
Petite soirée (ft Il Kyang) - Page 2 S43aQ9Pc_oPetite soirée (ft Il Kyang) - Page 2 S43aQ9Pc_oPetite soirée (ft Il Kyang) - Page 2 S43aQ9Pc_oPetite soirée (ft Il Kyang) - Page 2 S43aQ9Pc_o

 :: Défouloir :: La boîte à souvenirs :: Archive Rps
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Petite soirée (ft Il Kyang)

Im Azriel
Im Azriel
❝ REGULAR ☙ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Petite soirée (ft Il Kyang) Petite soirée (ft Il Kyang) - Page 2 Empty Dim 26 Juil - 14:35
Tu te doutes que le sujet est délicat vu la réaction de Il Kyang face à ce type sorti de son passé. Tu as, toi aussi, plusieurs monstres qui hantent ton passé. Tu n'as clairement pas envie qu'ils refassent surface. Tu les as enterrés et tu n'es pas prêt à creuser pour les affronter. Si extérieurement tu parais fort en réalité tu n'es qu'un gamin brisé par la pression sociale et enchainé par tes responsabilités familiales. Lorsqu'il avoue ne pas avoir de souvenirs, tu lui fais un sourire rassurant. Tu ne sais pas si c'est la vérité ou s'il préfère éviter de se confier. Dans les deux cas tu ne lui en veux pas. Tu n'es pas non plus à l'aise lorsqu'il s'agit de parler de toi. Tu apprécies Il Kyang et tu n'as pas envie de le questionner jusqu'au malaise. Il est de bonne compagnie et pour une fois tu as l'impression qu'il ne s'intéresse pas à toi pour ton argent. Tu bois une gorgée du jus de fruit alors qu'il repend, cette fois ci abordant un sujet très personnel. Tu poses un regard amical sur lui en l'écoutant sans l'interrompre. Tu comprends pourquoi il ne boit pas et sa réaction face à la drogue que lui a proposé l'homme précédemment. Tu déposes une main amicale sur son épaule avec un léger sourire, signe que tu n'es pas dérangé par son passé. C'est vrai qu'en général tu ne traines pas avec des drogués, déchets de la société, rebuts incapables préférant fuir leurs problèmes plutôt que d'assumer.

Cependant tu n'es pas loin de faire partie de cette catégorie. En effet tu consommes parfois de la drogue, lorsque tu as besoin de t'échapper de ta prison dorée. Quand le stress est trop important, entre les aléas de ta vie étudiante et les complications familiales, tu as parfois besoin d'évacuer. C'est dans ces moments-là que tu te tournes vers l'alcool ou la drogue. Tu n'es jamais saoul ou défoncé en public, c'est quelque chose que tu ne peux pas te permettre. Peu de personnes savait que tu consommes et c'est quelque chose que tu n'avoues pas facilement. Cependant face à Il Kyang ce soir, tu as l'impression qu'il peut comprendre ce besoin. Visiblement il est passé par là et s'en est sorti, ou du moins essaye, tu ne sais pas réellement ou il en est.

« Tu sais...je peux comprendre. »

Tu baisses un instant les yeux, légèrement gêné de la confession que tu t'apprêtes à faire. Etrangement tu n'es pas du genre à parler de toi, à avouer tes faiblesses. Tu préfères largement connaitre celle des autres et les utiliser à ton avantage. Bizarrement Il Kyang t'inspire confiance, ce qui est assez rare. Tu as le sentiment qu'il ne te jugera pas, t'acceptant tel que tu es, soit un fil de riche, un connard prétentieux ou un jeune adulte perdu. Il a déjà vu la plupart des masques que tu enfiles et pourtant son attitude envers toi n'a jamais changé. Au fond tu le remercies pour ça, c'est peut-être pour ça que tu en viens à te confier à ton tour.

« Je consomme aussi. C'est occasionnel mais cela m'arrive quand j'ai besoin d'oublier un peu…»

A cet instant tu es ravi d'être un peu loin des oreilles indiscrètes. Un poil gêné par l'aveux que tu viens de faire, tu lâches un rire avant de siroter ton verre. Tu ne sais pas par quoi est passé Il Kyang, s'il consomme toujours ou s'il essaye d'arrêter. L'un comme l'autre, une question te brule les lèvres. Tu n'as jamais pris de drogue en compagnie de quelqu'un. Tu es plutôt quelqu'un de solitaire mais tu aimerais avoir un partenaire avec qui tu pourrais partager ça. Tu es conscient d'avoir une mauvaise influence et d'être égoïste. Il Kyang n'a peut-être pas le même rapport à la drogue que toi. D'ailleurs tu n'es pas certain de vouloir le questionner à ce sujet. Tu n'as pas envie de le gêner. S'il veut te parler, tu l'écouteras mais tu n'iras pas chercher à creuser dans son passé. C'est assez rare que tu ne veuilles pas savoir. Tu es plutôt curieux, seulement pour une raison inconnu, tu respects Il Kyang. C'est pour ça que tu reprends avec une question très différente.

« Est-ce que tu consommes encore de temps en temps ? On pourrait peut-être s'envoyer une dose un de ces quatre, tu ne risques rien c'est de la qualité, pas un truc acheté au dealer du coin. »

Tu poses sur lui un regard malicieux. Tu espères qu'il va dire oui, tu voudrais qu'il accepte malgré ce qu'il a vécu. Au fond, s'il refuse aujourd'hui, tu lui reproposeras, tel un enfant qui refuse qu'on lui dise non. Des fois tu peux être immature et capricieux, c'est surement car ton éducation ne t'a pas habitué aux refus. Néanmoins tu finis par ajouter, espérant le convaincre.

« T'en fais pas, je serais ton garde-fou et toi le mien, qu'est-ce que tu en penses ? »


« Je suis beaucoup moins sage que mon image. »
 
Seo Il Kyang
Seo Il Kyang
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Petite soirée (ft Il Kyang) Petite soirée (ft Il Kyang) - Page 2 Empty Mar 28 Juil - 8:17
Lui confier ces choses sur moi me rendais surement vulnérable. Je ne savais pas si je pouvais lui faire confiance mais j’aimais Azriel. Je le trouvais sympa, plutôt différent des autres que j’avais l’habitude de côtoyer. J’avais tendance à faire toujours des mauvais choix. Accorder ma confiance à ceux qui voulait profiter de moi. J’étais souvent qu’un jouet pour eux. Une façon de rendre leur vie moins triste. Je me sentais souvent idiot de tomber dans des pièges aussi ridicules. Mais j’étais juste naïf ou alors j’aimais à dire que je laissais sa chance aux gens. Parce-que moi aussi j’avais fait des conneries. Je n’étais pas toujours le mec parfait. Et je me rendais compte que Kitae mon meilleur ami, avait tout fait pour moi. A chaque fois il m’avait donné cette chance de lui prouver que je pouvais changer. Alors j’avais envie de faire pareil avec les autres. Rester sur des aprioris ce n’était pas mon fort. Mais à cause de ça je tombais sur des gens malhonnêtes. Cela dit entre eux je me faisais quand même de vrais amis… des mauvaises influences certes, mais on partageait une amitié. Un peu nerveux à l’idée de lui dire ces choses-là. Je fus surprit de voir qu’il me comprenait. Il n’était donc pas de ces garçons qui détestent la drogue. C’était déjà une victoire pour moi. Il n’allait pas me cataloguer. Cependant je ne m’attendais pas à ce qu’il me confesse en prendre aussi. Occasionnellement… et ce simple mot me fit frissonner. Parce-que ’avais longtemps cru que je faisais ça aussi après ma cure. Que je savais me stopper, en prendre que occasionnellement. C’était ridicule ! J’étais toujours accro voilà tout. J’avais besoin de savoir que je pouvais avoir cette dose. Quand je le voulais et ça me rassurait en quelque sorte. J’avais l’impression de contrôler encore ma vie. Mais c’était faux… j’ai mis trois ans à me rendre compte qu’en réalité je n’étais pas guéris. Aujourd’hui les choses avaient changés. J’étais passé par moins de souffrance qu’à ma première cure. Tout se jouait surtout psychologiquement. Alors quand il vint à me poser cette question. Je me figeais… restant presque abasourdi par ce qu’il osait me demander. Si je voulais en reprendre ? Je ne m’attendais pas à ça. Si bien que je restais muet de longues secondes. Peut-être voyait-il mon trouble. Il reformula sa question, d’une façon plus bienveillante. Comme un secret qu’on pourrait partager. Mais j’étais pris au dépourvu… pourtant la réponse était simple « Non. » mais j’étais incapable de le dire. Parce-que je ne m’y attendais pas. J’avais arrêté depuis des mois. Depuis que Sawan m’avait annoncé être enceinte, et malgré qu’elle ait perdu le bébé je n’avais pas replongé. J’avais tout fait pour m’y tenir. Et j’avais fait cette promesse, à mes proches… à Ye Won. Je ne voulais plus fauter. Pour elle, pour notre avenir… elle avait déjà tellement enduré. J’avais du mal à croire qu’Azriel me demandait ça. Mais il n’était pas au courant de tout mon passé. « Je… je ne suis pas sûr. » si en réalité je le suis. Mais je n’arrivais pas à lui dire. Parce-que ce doute s’immisçait en moi. Parce qu’une part de moi... Pouvait l’envisager. Oh bon sang ! Cette idée me faisait froid dans le dos. Jusqu’à maintenant je m’étais tenu à l’écart de mes addictions. Mais… là j’y étais confronté, sans réussir à être clair avec moi-même. « Je ne consomme plus. Plus rien ok ? » Et je me rendais compte que mon ton était un peu agacé. Mais c’était surtout contre moi. Il ne pouvait pas savoir. Et je crois que je lui faisais assez confiance pour lancer « Je suis en thérapie. J’ai déjà fauté une fois… » Avec l’alcool et la drogue. La drogue c’était à mon insu encore une fois, mais le fait est que c’était arrivé. Et qu’à chaque fois c’était la même guerre. S’avouer qu’on aimait ça, voir son corps apprécier et devoir tout oublier. Se forcer à la haïr, à l’oublier. Non je ne voulais plus revivre ça. Je me sentais moins dépendant de l’alcool, mais la drogue… c’était un réel vice pour moi. Je lui avouais ma faiblesse, mais je pensais pouvoir lui faire confiance. « Je peux pas faire ça. Azriel, je ne suis pas comme toi… moi j’aime ça. » Et je ne sais pas pourquoi je lui balançais ça. Mais parce-que je devais être honnête. Avec lui et moi. Ouais, j’adorais ça. Perdre le contrôle, me sentir confiant, puissant. C’était ces effets là que j’aimais. Perdre notion du temps, de l’espace. Vivre plus intensément les choses… alors ouais. J’avais été assez accro pour m’en souvenir. 

Im Azriel
Im Azriel
❝ REGULAR ☙ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Petite soirée (ft Il Kyang) Petite soirée (ft Il Kyang) - Page 2 Empty Mar 28 Juil - 22:49
Tu es le pire des connards de demander à un ancien drogué s'il veut à nouveau s'envoyer une ligne. Depuis quand tu es aussi égoïste ? Cela date surement de ton adolescence, lorsque ta sœur t'a fait comprendre le peu d'importance du mot confiance. La perte de ta meilleure amie t'a aussi appris la réalité de la solitude alors tes parents se sont chargés de t'enseigner comment survivre dans le monde en utilisant les autres. C'est donc devenu un instinct, tu es proche des gens avec beaucoup de distance. Tu interprètes différents rôles en fonction des situations et pourtant il y a toujours un trait constant qui revient : l'égoïsme. C'est ta façon de te protéger, penser d'abord à toi avant les autres. Quoi de plus contradictoire avec tes études de médecines. Ton moi profond est peut être altruiste, tu n'en sais rien car tu ne lui laisses pas souvent l'occasion de sortir. Tu apprécies Il Kyang, il a déjà vu plus que la plupart des gens que tu fréquentes. Tu aimes réellement sa compagnie, c'est surement pour ça que tu lui proposes de pactiser avec le diable. Pourquoi serais-tu seul sur la mauvaise pente. Tu n'as pas envie de vivre ta descente aux enfer seul et lui serait un bon collègue à entrainer avec toi. Cependant lorsqu'il hésite tu comprends qu'il lui faudra plus qu'une simple question pour qu'il accepter de replonger. Tu retiens la vague de frustration qui née en toi. Tu affiches à la place un léger sourire compatissant. C'est vrai que ta demande était déplacée et visiblement tu as réussi à le mettre mal à l'aise, ce qui en soi, n'est pas la première fois.

Quand il te répond plus sèchement, tu fronces les sourcils, le toisant froidement. Tu n'as pas habitué à ce qu'on te dise non de cette façon. Ce n'est clairement pas dans tes habitudes d'accepter une telle réponse. Tu n'as pas le temps de répliquer qu'il reprend, comme s'il essayait de justifier ce refus. Ton visage s'adoucis, contrairement à la tempête qui gronde en toi. Tu ne peux pas lui en vouloir, tu connais les thérapies de ce genre. Tu n'en as jamais suivit bien entendu, mais tu sais le carcan que cela doit être. D'un côté tu n'as pas envie de le pousser à la faute et d'un autre côté, tu as besoin de lui. Tu gères clairement mal ta solitaire, c'est pour ça que tu t'entoures, c'est pour ça qu'il est là ce soir. Lorsqu'il reprend, tu as l'impression qu'il t'avoue être un toxico. Tu esquisses un sourire et tu déposes une main amicale sur son épaule.

« Mec qui n'aime pas ça...»

Tu ne te sens pas mal à l'aise, pourtant tu joues les garçons légèrement gêné. Tu appuis ton contact tout en plongeant ton regard dans le sien. Tu aurais pu lui dire que tu comprends, que tu admires sa détermination et sa volonté de vouloir s'en sortir. Au fond c'est la ,mais tu n'es du genre à complimenter les gens. En réalité cette réaction, bien que déplaisante pour toi, est tout à son honneur. Tu savais qu'Il Kyang n'était pas comme toi, tu as beau venir d'un milieu mondain, il a surement plus de valeurs que toi et tu respectes ça, tu es même un peu jaloux. Tu admirais déjà sa façon de vivre, cette passion qui l'anime et cette capacité à être naturel, voir naïf. A présent tu constates qu'en plus il est loin d'être démunie et sait ce qu'il veut. Une qualité qui te fait cruellement défaut. Tu sais ce qui t'attend, ta vie est planifié jusque dans les moindres détails mais qu'est-ce que tu veux ? Tu n'as toujours pas la réponse à cette question. Tu décides donc de détourner l'attention, préférant clore le sujet qui a l'air douloureux pour lui et pour toi par la même occasion. Tu n'as pas envie de savoir par quoi il est passé pour en être là aujourd'hui ? Tu ne veux pas savoir ce qu'il vécut et te rendre compte que tu es encore loin de pouvoir être aussi libre que lui.

« J'ai compris le message, tu n'auras qu'à être mon garde-fou, ça te va ? » Tu lâches un sourire construit avant de reprendre. « C'est pour ça qu'on est au jus de fruit. M'en veux pas mais je vais avoir besoin d'un truc plus fort. » - pour faire passer la pilule -

Alors que tu appelles un serveur avec un regard et un signe de la main, un vieux couple s'approche tout sourire. Tu connais bien entendu ces deux personnes, ce n'est autre que les hôtes de cette soirée. Tu arbores donc plus beau masque, leur souriant respectueusement.

Mr Kim : Bonsoir Azriel, c'est un plaisir de te voir ici.

Tu réponds de façon courtoise, saluant monsieur et complimentant madame comme il se doit. Tu es sur ton terrain et tu n'attends pas qu'ils posent des questions au sujet d'Il Kyang, tu le présentes donc préférant amener la conversation là où tu veux plutôt que de subir les questions de routine sur le pedigree de ces parents.

« Je vous présente Il Kyan, un ami musicien. Quand je lui ai parlé de votre association il a tout de suite voulu venir. » Tu te tournes vers lui pour lui donner les informations qu'il faut sur les individus en face de vous. « Monsieur et Madame Kim qui ont la gentillesse de nous recevoir ce soir. »

Tu es certain qu'il comprend l'importance de ces ronds de jambes. Tu l'avais prévu que vous sauriez obligé d'en passer par là. Cependant contrairement à toute attente, Mr Kim reprend la parole et demander à te parler en privée. Tu n'as pas le droit de montrer ton agacement, tu es contraint d'accepter et de laisser Il Kyang avec madame, qui va surement lui parler musique, du moins tu l'espères. Tu t'éloignes donc, l'abandonnant quelques minutes à son sort.


« Je suis beaucoup moins sage que mon image. »
 
Seo Il Kyang
Seo Il Kyang
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Petite soirée (ft Il Kyang) Petite soirée (ft Il Kyang) - Page 2 Empty Mer 29 Juil - 20:38
Je ne pouvais pas lui mentir. Face à mes démons, il fallait que je sois honnête. Avec les autres mais surtout avec moi-même. Ce qui comptait au final, ce n’était pas le regard que les autres pouvaient avoir sur moi. Mais le fait que j’assume ce passé et veuille m’en sortir. Je n’avais pas à avoir honte je l’espérais. Je ne savais pas vraiment quelle était le rôle de ces questions. Si Azriel aimait prendre de la drogue, il ne devait pas compter sur les autres. Etait-ce égoïste d’avoir besoin de quelqu’un avec qui plonger ? Bien sûr… mais je m’évitais de lui dire. Quand j’étais toxico, je n’avais eu besoin de personne. J’étais seul, face à cette addiction. Mais il y avait ce groupe, celui qui m’entrainait et qui jamais me freinait. Seulement, même sans eux j’avais su me débrouiller seul… parler de ça me mettait mal à l’aise. Et bien qu’il avait raison où qu’il tentait peut-être de me rassurer ? Je restais sur la réserve. Je lui faisais confiance. Parce-que j’étais trop naïf surement, mais surtout parce-que je laissais la chance à tout le monde. Je n’étais pas sûr d’aimer comme lui pouvait aimer sa drogue. Lui savait se contenir d’après ce que je comprenais. Moi… c’était plus compliqué. En réalité, je n’avais jamais retouché à la cocaïne. Parce-que je savais que si je le refaisais… je replongerais. Inspirant doucement, je tentais tout de même de sourire et de me détendre. Je ne pouvais pas l’empêcher de consommer. Drogue ou alcool. Il pouvait faire ce qu’il voulait. Déglutissant, je finis mon verre de jus. Trop accaparé par cette discussion que je devais oublier. L’observant appeler pour se prendre une boisson, je posais la mienne dans un coin, avant d’apercevoir un couple arriver vers nous. Oh ça me rappelait vaguement quelque chose. J’étais prévenu que lors de ces soirées, il fallait toujours s’armer d’un masque. Jouer des courbettes au passage. Mais voir Azriel agir ainsi, me rappelait à quel point pour les gens comme lui c’était facile de mentir. Il n’avait pas la moindre fatigue, il n’avait pas l’air d’être épuisé de jouer à ça. Rien à voir avec ma petite amie. Elle qui rêvait que d’une chose, changer de vie. Me mordillant la lèvre, je tentais de rester courtois. Souriant, pour avoir l’air normal et détendu. Je devais rester aimable, même si je n’étais pas sûr d’être à l’aise. « Enchanté. » si au moins ici on pouvait un peu m’apprécier. A la soirée de gala de ma petite amie c’était une autre histoire.  Son père me haïssait… j’écoutais attentivement la scène qui se jouait devant moi. Me sentant brusquement un peu abandonné par Azriel. Sérieusement ? Je n’étais pas à l’aise avec l’exercice. Mais la femme en face de moi, était souriante et avenante. Elle avait cet air un peu hautain, comme toutes les femmes de ce genre-là. « Alors vous faites de la musique ? » oui mais surement pas le genre qu’elle aimait. « Oui oui. » mince, je devais avoir l’air idiot non ? Je devais faire la conversation. Je ne savais pas encore comment j’allais m’en sortir. « C’est la première fois que nous vous voyons à ces soirées. » une remarque mesquine ou alors sincère ? Je n’en savais rien. Ces gens étaient tous hypocrites. « Oh, j’étais au gala de charité de monsieur Kim Yun Suk. Je ne vous y ai pas vu. » Ah je crois qu’elle ne s’attendait pas à ça. Mais au vu du nom que je venais de lui sortir, elle eut un grand sourire. J’avais attisé sa curiosité. Le père de Ye Won était vraiment connu… « C’était une soirée formidable. Nous n’avons pu nous y rendre malheureusement. » Bon sang est-ce que cette conversation allait durer encore longtemps ? Je souris. Faussement intéressé, alors que je tentais de voir Azriel plus loin. Je n’étais pas sur de m’en sortir complètement. Et parce-que j’avais envie de faire chier le père de ma compagne, je me permettais d’ajouter « Oui, merveilleuse. Je suis le compagnon de sa fille Kim Ye Won. » J’étais fier de moi. Au moins monsieur Kim Yun Suk serait bien fâché que je me présente ainsi. Lui qui espérait m’oublier ou se débarrasser de moi. La femme eut l’air surprise, mais tout à fait ravie. Disant même que j’avais soit disant fait belle impression à la soirée. Ah peut-être parce-que j’étais le soit disant auteur du plus gros chèque. Au moins les gens me prenait pour un friqué. De quoi se mêler dans la masse.

Im Azriel
Im Azriel
❝ REGULAR ☙ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Petite soirée (ft Il Kyang) Petite soirée (ft Il Kyang) - Page 2 Empty Jeu 30 Juil - 0:15
Tu n'as clairement pas dit ton dernier mot au sujet de la drogue. Ta conscience te fait bien la morale, mais comme souvent tu ne l'écoutes pas. La seule éthique tu appliques c'est celle que t'a inculqué tes parents soit : chacun pour soi. Tu l'appliques d'ailleurs divinement bien, trop peut-être. Tu as renié ta sœur et ton frère sans sourciller, même ta meilleure amie a pâti de cette dure réalité. Au fond tu as beau te rebeller parfois, tu ne vas jamais à l'encontre ouvertement de tes parents. Très tôt tu as été conditionné pour répondre aux critères du fil parfait et si au départ c'était dur, aujourd'hui c'est comme une seconde nature. Tu passes d'un rôle à un autre sans même t'en rendre compte, oubliant parfois qui tu es vraiment. La drogue est ta solution pour trouver cette réponse. Tu n'en prends pas régulièrement et jamais en public, en tout cas tu fais attention que cela arrive aux oreilles de tes parents. Quoi qu'il en soit tu as beau être entouré, tu as perdu il y a longtemps la seule personne qui pouvait te comprendre et depuis tu dépéries à petit feu. C'est peut-être pour ça que tu en viens à vouloir un partenaire pour t'accompagner dans ta chute. Pour l'heure tu as besoin d'un verre mais le destin en décide autrement.

Tu enfiles ton masque mondain sans aucun souci et visiblement Il Kyang prend le pli. Tu commences à croire qu'il connait le milieu et qu'il n'est pas étranger au fonctionnement de la sphère dans laquelle tu évolues. Il te plait de plus en plus et le sourire surfait que tu affiches n'est pas si dénudé de sens lorsque tu poses tes yeux sur lui. Malheureusement tu ne peux pas esquiver la demande de Mr.Kim. Avant de t'éloigner tu t'excuses auprès de Madame et de Il Kyang, à qui tu fais un sourire et un léger signe de tête, comme une promesse silencieuse de ne pas être long. En effet la conversation est rapide, simplement car il se met à parler d'une invitation et tu sens l'embrouille. Tu as déjà dit à ton père que tu n'avais pas le temps pour des rendez-vous arrangés et pourtant il continue de t'en parler. Tu comprends que lui et ton père ont discuté et il t'invite donc à un brunch ce dimanche ou sa fille sera surement présente. Si intérieurement tu grimaces rien qu'à l'idée de devoir te lever un dimanche pour assister à ça, tu n'as pas d'autres choix que d'afficher un sourire ravi en acquissent. Il est évident que ton père a dû refuser cette proposition. Monsieur Kim espère surement court-circuiter cette décision en te le proposant directement. Il n'a clairement pas tort, c'est comme ça que cela fonctionne dans le milieu et comme il se doit tu acceptes. Une fois le deal passé, vous venez vers sa femme et Il Kyang. Tu comprends en une seconde que ton ami a dû faire mouche en voyant l'air hautain et le sourire coincé sur le visage de madame. Tu ne sais pas ce qu'il a dit mais ce n'était clairement pas rien. Tu l'interroges du regard discrètement alors que la conversation repend.

Md « Et bien vous nous ferez bien l'honneur de nous jouer quelque chose ? »

Elle s'adresse bien entendu à Il Kyang et tu te retiens d'hausser un sourcil. D'autant plus lorsqu'elle se tourne vers toi t'incluant dans le scénario. C'est vrai que tu as pris des cours de piano, étape incontournable pour être parfait : intelligent, beau, musicien, sportif, la liste est longue. Cependant tu ne t'attendais pas à être embarqué dans une histoire pareille. L'homme s'en réjouit en ajoutant

Mr « Oh c'est parfait, cela fera comme une première partie avant le groupe. Quel brillante idée chérie. »

Il est clair qu'il suit sa femme et même si la proposition est anodine, elle n'en reste pas moins empli de mauvaises intentions. C'est évident qu'Il Kyang l'a assez agacé pour qu'elle veuille qu'il s'humilie en public, ou qu'il décline de peur d'échouer et donc le rabaisser par la même occasion. Tu aurais pu décliner pour lui, ou au moins l'entrainer un peu plus loin et lui conseiller de refuser. Cependant à cet instant tu ne peux qu'afficher un sourire de circonstances, te demandant ce que ton ami va bien pouvoir répondre.


« Je suis beaucoup moins sage que mon image. »
 
Seo Il Kyang
Seo Il Kyang
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Petite soirée (ft Il Kyang) Petite soirée (ft Il Kyang) - Page 2 Empty Jeu 30 Juil - 19:07
J’avais dût avoir titillé son intérêt, car elle avait brusquement l’air… différente. Un poil arrogante, peut-être même encore plus hautaine qu’auparavant. Néanmoins, j’étais incapable de dire si c’était une bonne chose ou non. Je ne voulais pas me servir de ma petite amie pour me mettre en avant. Juste je prenais ça comme une… provocation. Et j’avais dut taper dans le mile, puis qu’à l’évocation de ces noms, elle avait eu l’air de se tendre légèrement. Kim Yun Suk était connu dans le milieu, peut-être même un peu craint. Je finissais même par me dire que peut-être ses soirées à lui faisaient de l’ombre à celles de cette femme ? Quoiqu’il en soit, elle avait cette lueur étrange dans le regard. Mais je ne me laissais pas démonter. Jusqu’à ce qu’Azriel revienne vers nous. Je lui lançais un regard, sans savoir si j’étais fier de moi ou désolé. Je ne voulais attirer des problèmes à aucune personne ici. Je souhaitais juste qu’on cesse de me…. Juger. Cependant, je ne m’attendais pas à ce qu’elle nous invite à faire de la musique. Lui et moi... je ne savais pas que Azriel savait jouer. Relevant les yeux vers lui, surprit mais aussi un peu perdu. Cette requête était loin d’être anodine. Je le sentais… elle avait surement envie de se venger de quelque chose ou simplement me rappeler qu’ici c’était elle qui choisissait. L’avais-je vexé finalement ? A faire presque parti de cette autre famille fortunée qu’ils devaient haïr par simple égocentrisme. Je n’en savais rien, et je ne savais même pas si Azriel pourrait m’éveiller à ce sujet. Mais je voyais bien dans son regard qu’il attendait ma réaction. J’avais le choix n’est-ce pas ? Dire oui et risque d’être humilier ou dire non et être… humilié. Finalement c’était rapide. Et je lâchais « Pas de problème. Je ne refuse jamais une occasion de jouer. » Et je sous entendais par jouer, de la musique mais surtout de répondre à sa provocation. Quelle garce pensais-je, avant d’avoir un sourire factice. Elle ne s’attendait peut-être pas à ce que je réponde oui. Mais elle afficha aussi un sourire, avant de s’éloigner avec son mari qui nous donnait quelques directives. Puis quand ils furent plus loin, je me tournais brusquement vers Azriel « Quelle conne ! » bon j’étais un peu dur. J’espérais qu’elle ne l’avait jamais gardé étant petit. Ah non, je suis bête, ces gens-là ont des nounous. J’en aurais presque ris, mais j’étais un peu agacé. Cette femme se prenait pour le centre du monde. A croire que la terre entière tournait autour d’elle. « Elle pensait que je dirais non je suppose. Par peur de quoi ? De l’échec ? » Je laissais échapper un rire désabusé. Elle était idiote, si ce monde-là n’était pas le mien, la musique l’était. C’était ma vie entière. Alors j’avais surement plus de chose à lui montrer qu’elle ne le pensait. J’étais sur de moi, assez pour reprendre contenance et presque être impatient. « Tu joues ? » parce-que je ne le savais pas. Et si c’était le cas, alors j’aimais encore plus ce type. Sur cette idée, je souriais d’un air satisfait. « Ils veulent quel style ? Je joue guitare, piano… je chante… je peux tout leur faire. » Et j’étais un peu vantard. Mais je n’allais pas me laisser marcher dessus. Surtout pas par une bonne femme qui n’avait surement jamais rien fait de ses dix doigts. J’avais la rage contre elle, mais contre cet univers là aussi. Je me rappelais la soirée avec ma petite amie. Ces réflexions qui pesaient à mon sujet. J’étais le type du coin, celui qui n’avait pas d’avenir… un pauvre déchet selon son père. Mais ici je pouvais peut-être leur montrer l’inverse. C’est peut-être moi demain qui ferait des grandes scènes, qui gagnerait des millions de wons et qu’on verrait partout à la télé. Je m’enflammais un peu, je le sais. Mais elle m’avait contrarié. Finalement, je lâchais d’un ton léger « Tu veux qu’on joue quoi ? Je pourrais leur jouer du rock, mais j’ai peur pour leurs brushings. Je te propose une musique que tout le monde pourrait aimer. » Je ne voulais pas non plus qu’il ait des problèmes. J’optais donc pour un registre que tout le monde pouvait apprécier. Une chanson qui pouvait tourner partout et qui avait de belles paroles.


Im Azriel
Im Azriel
❝ REGULAR ☙ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Petite soirée (ft Il Kyang) Petite soirée (ft Il Kyang) - Page 2 Empty Jeu 30 Juil - 23:31
Heureusement que tu es bon acteur, car sinon tu aurais eu la mâchoire qui serait décroché lorsqu'Il Kyang a accepté. Tu comprends le dilemme que lui a posé l'ajumma, soit l'humilier en public, soit face à soi-même. En réalité si tu avais été à la place de ton ami, tu aurais accepté aussi quel que soit le défi. Tu es un genre à réussir tout ce que tu entreprends, ce qui en énerve plus d'un. Pour ce qui est de la musique, tu as fait du piano et de la guitare. Tu sais même chanté, même si ce n'est pas un exercice que tu fais souvent. Pour autant tu n'es pas angoissé à l'idée de monter sur scène. Cela t'arrive de prendre la parole en public lors de ce genre d'évènement. Tu as aussi participé à des spectacles scolaires, ce n'est donc pas la première fois que tu te prêtes à l'exercice. Tu affiches un sourire ravi face au couple, écoutant sans grand intérêt les directives. Visiblement il faut que vous vous prépariez, ce à quoi tu acquisses sans un mot. Ils partent et tu pouffes de rire à la remarque d'Il Kyang.

« Tu n'imagines pas à quel point, un peu comme tous les gens ici présents...»

Tu esquisses un sourire réalisant que tu n'es pas mieux. Tu es surement le pire des connards ici, vu que tu es prêt à entrainer n'importe qui dans ta chute. Tu tapotes l'épaule de ton ami lorsqu'il se demande les réelles intentions de la vieille femme. Il a clairement compris, il est loin d'être bête. Qu'est-ce que tu pourrais bien ajouter, par contre une chose t'intrigue.

« Est-ce que tu lui as dit pour la mettre dans cet état ? »

Tu n'es pas certain d'avoir été entendu, car il reprend. Tu as l'impression qu'il est impatient de prouver sa valeur. Intérieurement cela te fait rire, à une époque tu étais comme ça. Plus jeune tu voulais réellement rendre fier tes parents et jaloux les mauvaises langues. Aujourd'hui tu n'as plus rien à prouver à personne, enfin à tes yeux. Malgré ton âge ta réputation n'est plus à faire, grâce à tes parents qui t'ont propulsé sur le tapis rouge. Tu as déjà des actions au sein de l'entreprise familiale et tu participes aux réunions d'actionnaires, sans parler de tous les évènements auxquels tu es obligé de te rendre. Autant dire qu'en plus de tes études de médecins, cela te faisait un emploi du temps chargé et cela ne laissait pas beaucoup de places à un loisir, comme la musique.

« Oui mais ça fait longtemps que j'ai pas joué. »

Tu lâches un sourire amusé, sachant bien qu'il ne devait pas s'en douter. A l'époque Tu as essayé d'autres instruments comme le violon mais il faut beaucoup trop d'années de pratique pour pouvoir jouer un morceau convenable. Dans ce domaine comme dans beaucoup d'autres, il faut que le rapport temps investi et résultat vaille le coup. Si aujourd'hui tu te donnes à fond dans tes études, plus jeune tu avais plusieurs activités extra-scolaire, la musique mais aussi le sport. Lorsqu'il te demande et t'explique ce qu'il sait faire, tu l'observes admiratifs. Si tu as touché à beaucoup de choses, contrairement à lui, tu ne t'es pas découvert une passion et un talent. Ton talent c'est d'être un bel hypocrite et ta passion c'est d'utiliser les gens pour arriver à tes fins, cela n'avait rien de glorieux.

« Ok, je peux jouer de la guitare, du piano et je crois que je pourrais chanter un peu. »

Tout en discutant vous vous êtes rapproché de la scène. Au passage, tu as pris un verre que tu as vidé d'un trait. Non pas que tu sois stressé, simplement que tu as besoin d'avoir de l'alcool dans le sang pour pouvoir te lâcher un peu. Après tout il est clair que vous n'avez pas passé inaperçu et tu ne sais pas encore quelle retombée cet épisode aura sur toi. Pour l'instant tu te tournes vers Il Kyang pour répondre.

« Quel que soit ce qu'on va jouer on va être critiqué alors autant qu'on se fasse plaisir. J'aime bien le rock mais c'est toi l'artiste alors je te suis. Avec une partition je pense que je peux me débrouiller. »

Le technicien du son vous rejoins pour savoir ce dont vous avez besoin. A cet instant tu t'effaces un peu, laissant Il Kyang prendre les choses en main. Tu lui souffles juste un mot entre deux.

« J'ai le droit de savoir à quel morceau tu penses maestro ? »


« Je suis beaucoup moins sage que mon image. »
 
Seo Il Kyang
Seo Il Kyang
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Petite soirée (ft Il Kyang) Petite soirée (ft Il Kyang) - Page 2 Empty Ven 31 Juil - 11:51
J’étais agacé contre cette femme. Et je comptais bien prouver à tous que j’étais bien plus qu’un pauvre petit type qu’on ne connaissait pas. La musique c’était ma vie, ma réelle passion. M’attaquer sur ce terrain était la pire des idées qu’ils avaient pu avoir. Mais je prenais ça comme un jeu. J’étais le genre de type qui aimait les défis de toute façon. Remonté, je tentais de réfléchir à ce qu’on pourrait faire. Je ne savais pas qu’il était aussi musicien et pour le coup l’idée me plaisait vraiment. Nous avions ça en commun, même si il ne pratiquait pas au même niveau. Qu’importe pour moi ce soir il serait mon allié. Avançant vers la scène, je réfléchissais à quelle musique nous pourrions faire. J’étais bien aussi partant pour marquer le coup. Evitons finalement les chansons que tout le monde aimait ? J’étais partagé entre deux. Parce-que je savais que cette soirée finirait par retomber dans l’oreille de la famille Kim. Celle de ma petite amie… et si Ye Won s’en ficherait, il n’en était pas de même pour son père. J’avais donc le choix, jouer la provoc et savoir que son père allait en entendre parler en négatif ou alors être soft… dans les deux cas il me détesterait. Qu’on parle de moi en bien ou en mal, ça l’insupporterait. En mal ça lui donnait une raison pour s’en prendre à Ye Won, en bien… il serait contrarié. Je dirais même agacé d’entendre certaines personnes faire mon éloge. Me postant un instant, tout en observant le matériel présent, je réfléchissais en même temps. Ignorant un peu Azriel, mais j’étais perdu dans mes pensées. Ça pouvait paraitre un peu idiot, mais le choix était important. Pour moi… pour ma place dans ce milieu et surtout auprès de Ye Won. Si j’avais été égoïste, je crois que j’aurais opté pour la provocation. Parce-que j’avais envie d’emmerder ces gens qui me jugeaient. Mais je n’étais plus seul… Ye Won faisait partie de ma vie désormais. Me redressant, je finissais par confier à Azriel. « Je vais… partir sur un truc soft. Juste pour les impressionner. » Je relevais les yeux vers lui. Peut-être était-il déçu, mais si pour lui sa place était déjà chaude, la mienne était glaciale. « Je… je ne veux pas d’emmerde pour la famille de ma petite amie. » je devais changer. Et arrêter de penser à moi en premier. Ye Won passait avant tout le reste. Et d’un sourire j’ajoutais « Crois-moi. Je suis bon sur scène. Je me ferais remarquer quand même. » Je me vantais un peu, mais si il y avait bien une chose sur laquelle j’étais sûr dans ma vie c’est la musique. « Attends, je vais te filer les partitions. » j’allais sur le site où j’avais l’habitude de me rendre pour trouver les partitions des chansons connues. Puis j’osais lui demander « Tu ferais une de nos chansons ? » à Illmatic, mon groupe. Kitae et moi avions un drive où nous rangions nos partitions aussi. Je pouvais lui en filer une. Et sur ces mots, je lui cherchais deux trois chansons. Deux connues, et une de nous. Kitae serait jaloux, pas d’Azriel, mais de ce que nous allions faire. Il aimait tellement être sur scène aussi. Tendant mon téléphone à mon ami, j’attrapais une des guitares et écoutais le son qu’elle émettait. Puis tout sourire, je finissais par lancer « Aller on y va. » et je partais déjà devant. Je n’avais pas peur du tout au contraire. J’étais excité. A une époque je ne vivais que pour être sur scène. Et quoiqu’il arrive, je me sentais toujours bien. Montant dessus, j’observais les gens amusé par leurs tenues ou leurs allures. C’était surtout les regards qu’ils lançaient qui me faisait rire. Quelques minutes plus tard, on pouvait enfin lancer les premiers accords des musiques qu’on allait interpréter. Je n’avais aucune crainte, je me sentais à l’aise. Dans mon élément ici, plus qu’ailleurs surement. Et j’avais cette assurance, celle qui me manquait toujours au quotidien. Quand j’étais sur scène j’étais différent. Je chantais bien, assuré, je n’avais pas honte de sourire non plus. Je croisais même le regard de ces gens… cette femme qui m’avait mis au défi. J’espérais qu’elle était agacée de voir que je maitrisais ce que je faisais. Comme nous avions choisis une chanson connue, les gens chantaient. Et c’était exactement ce que je voulais. Qu’on parle de cette soirée, du type qui était monté sur scène avant le groupe. Je m’amusais, vraiment. Enchainant les musiques avec Azriel. Qui m’impressionnait aussi finalement. Je ne savais pas qu’il était capable de jouer et chanter aussi. Je prenais du plaisir sur scène et avec lui. 

Im Azriel
Im Azriel
❝ REGULAR ☙ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Petite soirée (ft Il Kyang) Petite soirée (ft Il Kyang) - Page 2 Empty Mar 4 Aoû - 1:37
Tu n'es clairement pas quelqu'un irréfléchi. Chaque action que tu entreprends à un but et il faut que tu en tires un avantage. Ce n'est pas sans raison que tu te lies d'amitié avec les gens, que tu entames la conversation et tu joues souvent sur plusieurs tableaux. C'est tes parents qui t'ont appris à tirer profit de chaque situation et malgré ton jeune âge, tu as bien compris la leçon et l'applique sans faux pas. Ce soir aussi Il Kyang est un instrument pour lutter contre l'ennui de ces fêtes mondaines. Cependant la soirée ne se déroule clairement pas comme tu l'avais prévu. D'abord l'intervention d'un petit avorton et maintenant un passage sur scène. Tu as mal jugé Il Kyang, tu pensais amener Cendrillon au bal alors qu'en fait tu as fait entrer le loup dans la bergerie, sauf qu'ici tous les moutons sont aussi des requins. Tu sais que tu vas entendre parler de cette soirée. Tu es certain que tes parents vont t'en toucher deux mots au prochain diner. Tu entends déjà ton père te demander ce qui t'a pris de te faire remarquer comme ça. C'est vrai que tu as proposé à Il Kyang de t'accompagner sans rien savoir de lui, c'était une erreur et en même temps c'était un risque à prendre. Tu n'as pas beaucoup de moyens de rebeller, celui-ci en fait partie. Tu ne sais pas quel style de musique va choisir Il Kyang. Il a l'air hésitant comme si c'était délicat. Encore une fois tu as le sentiment qu'il comprend parfaitement l'importance de ce choix et qu'il connait le milieu dans lequel il évolue. Lorsqu'il t'annonce qu'il veut faire forte impression, tu esquisses un sourire ravi. C'est une décision judicieuse qui te convient, cela t'évitera d'avoir à entendre parler de cette performance pendant des mois. Tu hausses un sourcil quand il mentionne sa petite amie. Tu ne connais rien de sa vie privée, mais les pièces du puzzle s'assemblent doucement. C'est donc sa petite amie qui a un pied dans le milieu. Curieux, tu te demandes qui peut être cette femme et surtout si tu la connais. Cependant tu n'as pas le temps de le questionner, il est trop concentré sur la représentation que vous allez faire. Tu ris doucement quand il parle de son talent.

« Je n'en doute pas, vu ta gueule même si tu étais mauvais tu aurais attiré les regards. »

Tu le taquines légèrement, appréciant l'assurance dont il fait preuve. Tu n'as jamais eu l'occasion de voir jouer en live et cela te tarde. Tu lui envies cette passion qui anime son cœur, contraire au tient qui ressemble plus à trou noir, vide, aspirant tout ce qui passe pour l'entrainer dans le néant.

« Bien sûr avec plaisir. Par contre ne t'attend pas à ce que ça soit parfait. J'essayerais de pas trop saccager le morceau promis. »

Tu lui tapes amicalement l'épaule pour plaisanter. Tu n'es pas mauvais musicien néanmoins cela fait un bout de temps que tes doigts n'ont pas gratté de cordes. Pendant qu'il prépare et vérifie le matériel, tu te poses pour lire les partitions. Une guitare à la main, tu revois les accords de base et tu fais les enchainements qui se semblent les plus délicats. Après quelques minutes, Il Kyang te fait signe et tu le rejoins, prêt à commencer.

Sur scène, il n'est pas le même. Dès que les regards se sont tournés vers lui sa joie de vivre s'est décuplée et sa confiance est sans faille. Le sourire qu'il affiche et les regards qu'il te lance te pousse à sourire à ton tour. Tu ne portes pas la même attention au public, préférant le laisser sur le devant de la scène, concentré sur tes accords. Après le premier morceau, tu as retrouvé tes repères et tu viens même à côté de lui pour que tes accords répondent aux siens. Le chant ne te pose pas de souci et vos voix se mélangent bien. Tu ris même en suivant Il Kyang en canon ou en même temps. En somme tu t'amuses bien. Tout n'est pas parfait c'est évident, mais tu espères que le public ne l'entend pas. De toute façon Il Kyang fait le show sans souci et prend possession de la scène. Après un petit final, vous saluez le public qui applaudit, certains chaleureusement, d'autres plus timidement. L'ajumma est clairement déçu alors que son mari acquiesce à votre performance. Vous descendez de la scène et tu sais que certains invités vont venir vous voir. Pour l'heure tu ranges la guitare et tu souris à ton ami.

« Waou, t'es vraiment incroyable sur scène. T'es une vraie star en fait ! Ça leur a embouché un coin je crois ! » termines-tu en lui tendant la main pour faire un check.


« Je suis beaucoup moins sage que mon image. »
 
Seo Il Kyang
Seo Il Kyang
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Petite soirée (ft Il Kyang) Petite soirée (ft Il Kyang) - Page 2 Empty Mar 11 Aoû - 11:19
J’avais donné beaucoup de moi sur scène. Parce-que je n’étais pas capable de faire semblant, pas quand je faisais de la musique. Ça venait de moi, de ce que j’étais et qu’importe les jugements. Je me pensais plus fort que tous quand j’étais là. Je maitrisais mon art, j’en étais accro depuis des années et je n’avais pas autant fait d’erreur pour elle, pour me vautrer lamentablement. Ces sacrifices que j’avais faits, cet égoïsme dont j’avais fait preuve… payait finalement. Et malgré tous mes regrets, quand je pensais à la musique, tout me paraissait plus évident. J’étais fait pour ça, peu importe ce qui arriverait, j’avais ça dans le sang. Et mes parents l’avaient compris, ils avaient eu beau me pousser à faire des études, je ne pouvais pas changer du jour au lendemain. Alors ils avaient accepté, mais au moins, pour eux j’aurais ce diplôme, de quoi pouvoir atterrir si jamais je m’envolais trop loin. Ils n’avaient douté de moi, de mon talent ou de ma passion. Mais ils craignaient juste que le monde de l’Entertainment soit trop cruel. Difficile et éphémère. Quoiqu’il en soit, je me sentais bien tout à coup. Le final avait été l’apothéose et je n’avais aucune honte à avoir été sur scène devant ces gens. En sortant, j’avais ce sourire sur les lèvres. Cette fierté et cette confiance que personne ne pouvait me voler. Là en cet instant, j’aurais pu bouffer le monde. Reposant les instruments, j’étais essoufflé en relevant les yeux vers Azriel. « Je t’avais dit que j’étais bon. » et ça n’avait rien de prétentieux. Je ne pensais pas l’être ni avoir besoin d’être modeste. Pas après tout ça ! Riant, je reprenais mon souffle, m’éloignant un peu de la scène pour aller me chercher une boisson. Proposant à Azriel de me suivre, je profitais de ce moment de répit pour lui dire « En fait, j’ai signé dans une agence avec mon groupe. » autant lui dire que j’avais déjà un pied dedans. J’aimais bien ce type, je pouvais lui parler de toute, du moins c’est ce que je pensais. « Toi non plus tu te débrouilles pas trop mal. » lâchais-je pour lui. « Tu jouais parce-que t’aimais ou par obligation ? » autant être franc. Je savais que dans ce milieu on se forçait beaucoup. Ye Won avait fait des tonnes de choses qu’elle ne voulait pas. J’imaginais donc qu’Azriel devait vivre la même expérience. Mais il était différent d’elle… lui avait l’air plus à l’aise dans ce milieu. Presque à sa place. Il jouait bien la comédie, je l’avais vu faire et prendre ses airs qu’on attendait de lui. J’aurais pu me méfier, me dire qu’il n’était pas franc. Mais je pensais sincèrement qu’il était un type sympa différent de moi, certes mais on pouvait être ami. J’avais des choses à apprendre de lui, et peut-être que je pouvais espérer lui en apprendre aussi. Quoiqu’il en soit, j’étais à l’aise. Encore plus après ce passage sur scène. « C’est qui la femme qui nous a parlé ? Hormis le fait qu’elle organise cette soirée et qu’elle a du pognon. » Je riais à ma remarque. Peut-être avaient-ils un empire ? Une société très côté… Prêt du buffet, je prenais un verre de jus, puis grignotais quelques trucs. J’avais faim subitement. Surement parce-que je m’étais pas mal dépensé. Plus à l’aise, j’osais aussi lui dire « Mon beau père c’est Kim Yun Suk. Tu connais ? » J’avais ce sourire insolent sur les lèvres. J’aurais pu avoir l’air de me vanter, mais en réalité je ne portais pas cet homme dans mon cœur. J’avais de la haine profonde pour lui. Je supposais qu’Azriel devait le connaitre… comme beaucoup de personnes ici. Est-ce que ça m’aiderait à m’y faire ma place ? Peut-être. En tout cas cette femme avait changé d’opinion sur moi. Peut-être connaissait-il même Ye Won. Je lui avais juste parlé vaguement qu’elle faisait partie de ce milieu. Mais je n’avais pas déballé toute ma vie… 

Contenu sponsorisé
Mes petits secrets

Re: Petite soirée (ft Il Kyang) Petite soirée (ft Il Kyang) - Page 2 Empty
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

BIENVENUE À L'AUTOMNE !

Bon mois d'octobre à tous ❤
L'automne est arrivé et il a apporté le froid avec lui. On suppose que vous avez sorti les plaids polaires et les écharpes en grosse laine pour faire face à la situation~ (et peut-être aussi les imperméables). On espère que vous allez survivre à ce brusque changement de saison sans tomber malade ! Bon courage à tous ♡