Revenir en hautAller en bas



 
Nouveautés du mois
Venez vite voir les nouveautés du mois, par ici !
Chatbox du forum
N'hésitez pas à passer faire un tour sur la chatbox !
Plus on est de fous, plus on rit !
Les défis RP !
N'oubliez pas que vous pouvez gagner des points en
réussissant les défis RP ! Pour plus d'infos, c'est par ici !
Ils sont attendus
ah... c'est toi ? (wonhee) - Page 3 S43aQ9Pc_oah... c'est toi ? (wonhee) - Page 3 S43aQ9Pc_oah... c'est toi ? (wonhee) - Page 3 S43aQ9Pc_oah... c'est toi ? (wonhee) - Page 3 S43aQ9Pc_o

 :: Défouloir :: La boîte à souvenirs :: Archive Rps
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

ah... c'est toi ? (wonhee)

Shin Na Bi
Shin Na Bi
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
Mes petits secrets

Re: ah... c'est toi ? (wonhee) ah... c'est toi ? (wonhee) - Page 3 Empty Dim 28 Juin - 21:36
ah... c'est toi ?
shin na bi & joo won hee

je voulais un bg....
Nabi hocha vivement de la tête, toute heureuse de pouvoir tester la soufflerie de verre alors qu'elle n'aurait jamais pensé à le faire si Wonhee ne l'avait pas évoqué. Elle espérait qu'elle puisse provoquer le même sentiment chez son ami, essayer de lui faire penser à une activité qu'il aimerait. Mais rien ne sortait, il n'y avait que la surprise de Nabi qui augmentait au fur et à mesure. Comment ça il n'avait jamais voyagé ? Les yeux grands ouverts, elle le fixa du regard, se notant un quatrième but dans sa tête : amener Wonhee en voyage. Faussement ennuyée par son camarade trop pointilleux, elle fit mine de se masser l'arête du nez en secouant de la tête. « T'es compliqué, toi. Pour la peine c'est toi qui choisiras la destination, hein. » Hop, voyage scellé, elle le harcèlerait jour et nuit pour qu'il parte en voyage. Avec des amis, sa sœur ou même elle-même, elle voudra voir des photos autre que prises à Séoul postées sur son GNS. Et puis elle éclata de rire en imaginant le sango en guide touristique. Définitivement pas possible. Son rire redoubla quand il râla. Vraiment, il était trop drôle quand il râlait. Ça lui donnait encore plus envie de se moquer. « Aww, pauvre bébé est vexé ? » Elle fit l'effort de se lever de la banquette pour venir lui tirer sa joue et elle reprit son rire de plus belle, tombant sur le siège en se tenant le ventre tellement qu'elle riait. Satisfaite de ce qu'elle avait fait, elle finit par se calmer en se concentrant de nouveau sur ce qui pourrait plaire au garçon. Elle fut déçue de savoir que la seule chose qu'il aimerait bien faire, il y était allergique. Et mince. Sourire retrouvé dès lorsqu'il lui fit part de sa team, elle leva la main pour recevoir un high five. « Héé, top là ! Team chien aussi. » De toute façon, s'il ne voulait pas en faire son métier, ce n'était peut-être rien de perdu. « Absolument ! Je vais te traîner avec moi, tu vas voir. Toutes les expériences de bénévolat se révèlent différentes en plus puisque tu n'aides pas forcément les mêmes personnes. Enfin bref, c'est fatiguant mais qu'est-ce que c'est bien... » Et elle rêvait déjà de refaire l'expérience. Bientôt, bientôt. En attendant, elle devait étudier sagement ses cours de droit pour faire de sa vocation une réalité. Tapant son torse avec fierté, elle imaginait déjà le futur où Wonhee aurait besoin d'un avocat et l'appellera elle. Enfin. Elle espérait qu'il n'en aura jamais besoin car quand on en avait besoin, c'était qu'on était dans la merde. « Bien sûr, tu pourras toujours compter sur moi. Que ce soit en avocate ou en amie, d'ailleurs, » qu'elle lui rappela. Et la conversation repartit sur le garçon car s'ils s'étaient réunis dans ce café, c'était bien pour parler de lui. Elle leva un sourcil à sa réponse, pas convaincue. « Toi, faut vraiment que tu parles avec tes parents. Cette situation, elle ne peut pas durer. » Mais bon, Nabi avait toujours eu des parents trop aimants et compréhensifs alors elle ne pouvait sûrement pas comprendre les familles un peu plus détruites que la sienne. Avec son expression du visage, Nabi comprit que la psychologie n'était pas faite pour lui non plus et elle raya cet élément de sa liste. Qu'est-ce qu'il y avait bien d'autre... Elle faisait le catalogue de toutes les activités qu'elle connaissait mais à chaque fois, il lui semblait que Wonhee n'aimera pas. Et voilà que le garçon parla de lui-même, vint lui apporter la lumière dans son tunnel sombre. Soudainement, ses yeux s'illuminèrent alors qu'elle frappa la table, surprenant leurs quelques voisins. « Mais oui ! Fleuriste, ça te dit pas ? Tu pourrais ouvrir une boutique de fleurs ! » C'était la seule chose à laquelle elle pensait quand on lui disait un métier en rapport avec les plantes et elle imaginait déjà très bien Wonhee en fleuriste.
(c) DΛNDELION


BUTTERFLY

si tu n'as pas d'ailes, je ne volerai pas sans toi.
Joo Won Hee
Joo Won Hee
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
Mes petits secrets

Re: ah... c'est toi ? (wonhee) ah... c'est toi ? (wonhee) - Page 3 Empty Lun 6 Juil - 14:52
ah... c'est toi ?
shin na bi & joo won hee

Je suis déçu que tu sois... toi.
Et oui, aussi étonnant que ce soit, je n’ai jamais voyagé. Je connais à peine mon propre pays alors ne parlons pas du reste du monde. Enfin, c’est peut-être arrivé quand j’étais enfant, trop jeune pour m’en souvenir. C’est possible… Et comme ce n’est clairement pas le genre de choses dont discutent mes parents, si on peut encore considérer ceci comme de la discussion je suppose que je ne saurais jamais si j’ai mis un pied en dehors de la Corée plus jeune. De toute façon, même aujourd’hui l’idée de partir loin de mon petit cocoon ne m’intéresse pas plus que ça. Je présume qu’on peut considérer que je suis quelqu’un de casanier. Amusé par la réaction exagérée de Nabi, je ne relève pas spécialement ce qu’elle me fait remarquer. Ce voyage n’aura certainement jamais lieu alors inutile de passer plus de temps là-dessus. Mon humeur dégringole brutalement quand Nabi se moque ouvertement, un nouvelle fois, de moi en m’imaginant en guide touristique. Je râle pour la forme, sachant que je n’arriverai pas à la faire culpabiliser, pas grand-chose ne semble l’atteindre de toute façon. M’entendre grogner la fait d’autant plus rire et bientôt, elle prend la liberté de venir me tirer la joue. Je me crispe instantanément et je retiens une pulsion qui me dit de dégager sa main de là, je n’aime pas que l’on me touche mais j’ai appris à ne rien dire. À peine s’est-elle rassise sur la banquette que je suis déjà entrain de frotter ma joue contre mon épaule en fronçant les sourcils, comme si son touché me filait des boutons. Pourquoi les gens se sentent toujours obliger de me tripoter sans permission ? Un peu de civisme par pitié. Le moment est très vite oublié lorsque Nabi s’intéresse au seul truc qui semble me plaire un peu mais elle est toute aussi déçue que moi d’apprendre que je suis allergique aux chiens. Pourtant, je suis quasiment sûre que j’aurais fait un bon assistant vétérinaire ou un bon soigneur. Dommage, dans une prochaine vie peut-être. Je vois un nouveau sourire fleurir sur son visage quand elle apprend que je suis dans la même team qu’elle. Son enthousiasme m’arrache un petit rire et je tape dans sa main rapidement, ne voulant pas faire durée le contact plus que nécessaire. Je l’écoute s’extasier sur le bénévolat en souriant, je ne suis honnêtement pas sûr que cela me plaira mais si ça amuse Nabi de me traîner avec elle, qu’elle le fasse. Ce n’est pas comme si j’avais tellement mieux à faire de mon temps. Je me contente de sourire aussi quand elle me dit que je pourrais toujours compter sur elle, à vrai dire je ne sais pas trop quoi lui répondre. Un simple « moi aussi » me semble trop facile alors je préfère ne rien dire. Je laisse alors Nabi reprendre son investigation sur mon futur et elle se heurte aux problèmes de mes parents. Un gros problème auquel je suis confrontée tous les jours depuis vingt-trois ans. Nabi me souligne une énième fois qu’il faut que je leur parle et elle ne semble pas vraiment comprendre que c’est bien plus facile à dire qu’à faire. « Je voudrais bien t’y voir, tiens… » je ronchonne en détournant les yeux. Communiquer avec mes parents, c’est essayer de parler avec un mur avec des oreilles très sélectives. Les rares fois où ils entendent quelque chose, ils choisissent avec précaution ce dont ils se souviennent et ce n’est jamais une bonne chose pour moi. Seule ma sœur semble avoir trouvé une technique fiable pour se faire entendre, malheureusement pour moi, je suis incapable de faire des caprices pour les avoir à l’usure. Nabi n’insiste pas plus sur le sujet et tant mieux, car je n’ai pas vraiment envie d’en parler infiniment. Après une mûre réflexion, je finis par partager à mon amie pour intérêt pour la nature en général. Son visage s’illumine directement et tape énergiquement sur la table. Non seulement cela surprend les autres clients du café mais cela me fait sursauter aussi. Sa proposition manque de me faire froncer les sourcils. Fleuriste… « Ma mère ne me laissera jamais faire. » je réponds du tac au tac, ce n’est pas comme si je n’y avais pas déjà pensé et que je n’avais pas réfléchir à la réaction de mes parents. Je soupire alors que je viens écarter machinalement ma joue contre la paume de ma main. « Conflit familial. Ma grand-mère est, enfin était je suppose maintenant, fleuriste et ma mère la déteste. Elle le répète à qui veut bien l’entendre. » j’explique d’un ton las. Les hurlements de ma mère résonnent déjà dans ma tête, rien qu’à m’imaginer en train de lui annoncer que je souhaite devenir fleuriste. Un rictus s’installe sur mes lèvres, ce serait une révolte dans la famille, un coup d’état, le genre de truc que Hahee ferait juste pour enrager les parents, rien que parce que ça l’amuse plus que de raison. Mais encore une fois, je ne suis pas ma sœur. « Donc pas fleuriste. Next. » je conclue en essayant de garder un air neutre, cela ne m’affecte pas plus que ça car ça n’a jamais été une possibilité.
(c) DΛNDELION



· MIETTES DE LUNE ·
ACTE Ⅱ. La pleine lune apparaît au milieu des nuages bleus et roses quand les couleurs n'ont plus d'heures. Ça scintille en noir et blanc, même dans les eaux de nuit, et de peine de lointain. ‒ Eric Poindron

Shin Na Bi
Shin Na Bi
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
Mes petits secrets

Re: ah... c'est toi ? (wonhee) ah... c'est toi ? (wonhee) - Page 3 Empty Mar 7 Juil - 17:04
ah... c'est toi ?
shin na bi & joo won hee

je voulais un bg....
Riant encore plus lorsqu'elle remarqua la réaction de Wonhee qui consistait à s'essuyer la joue sur l'épaule, elle prit en note qu'elle devrait tirer sa joue plus souvent, juste pour qu'il ait l'air agacé. C'était que son nouveau passe-temps, c'était d'embêter son ami. Décidément, ils auraient dû se rencontrer plus tôt. Elle aurait pu s'amuser depuis tellement de temps, s'ils avaient osé avant. Mais bon, Nabi n'en avait jamais vu l'intérêt avant qu'elle n'en ait assez que son ami ne se bouge pas pour arrêter de se plaindre de tous les problèmes de sa vie. Justement, on revenait là au point de départ. Le problème central pour le garçon, c'était que sa famille ne l'autoriserait jamais à faire autre chose qui lui plairait bien plus que ses études ennuyantes à mourir. Déterminée, elle croisa les bras, presque vexée que son ami puisse considérer qu'elle ne soit pas capable de monter la voix contre ses propres parents. Parce que ça, c'était la spécialité de Nabi. Se disputer avec ses parents comme un gamine capricieuse, c'était son dada. « Ben évidemment ! La communication c'est le point clé mon grand. Rien ne va changer si tu ne leur parles pas et tu seras bloqué dans cette situation. C'est pas ce que tu veux, pas vrai ? Alors bouge toi ! On n'a qu'une vie je te rappelle. Tu vas pas attendre ta prochaine vie, sachant qu'on n'en a peut-être même pas une ? » La mort pouvait venir toquer à notre porte n'importe quand et il serait temps d'en faire une piqûre de rappel à Wonhee. Parce que la vie ne nous attendait pas et qu'il fallait faire tout ce qu'on voulait faire, pour ne pas regretter. Quoi qu'il en soit, elle ne réussit pas à le convaincre (évidemment, mais elle n'abandonnera pas pour autant) et ils passèrent à autre chose, sur une nouvelle chose qui pourrait plaire au garçon. Mais oui, fleuriste ! Nabi était déjà ravie à l'idée qu'il devienne fleuriste, mais ce fut une nouvelle idée balayée. Pour cause : sa famille. Elle roula des yeux pour la énième fois. « Tu vas pas t'empêcher de vivre parce que ta mère déteste les fleuristes ! C'est ta vie, pas celle de ta mère. Sois responsable pour ce qui te rend heureux, pas ce qui la rend heureux. A un moment, il faut penser à toi ! » Un peu étrange de la part de cette fille qui pensait trop aux autres, mais contrairement à lui, elle savait quand même imposer des limites pour s'occuper d'elle-même. Et elle aimerait bien lui faire comprendre que la personne la plus importante au monde, c'était lui-même, car rien n'importait plus que soi. Agacée, elle prit une gorgée de son americano, continuant d'aspirer dans sa paille.
(c) DΛNDELION


BUTTERFLY

si tu n'as pas d'ailes, je ne volerai pas sans toi.
Joo Won Hee
Joo Won Hee
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
Mes petits secrets

Re: ah... c'est toi ? (wonhee) ah... c'est toi ? (wonhee) - Page 3 Empty Mar 7 Juil - 20:21
ah... c'est toi ?
shin na bi & joo won hee

Je suis déçu que tu sois... toi.
Alors que je peste silencieusement dans ma barbe inexistante combien je déteste qu’on me touche, Nabi rit encore un peu plus fort. Elle a de la chance d’avoir un joli rire… Et que je sois trop gentille et contre la violence sinon je lui aurais fait ravaler. Elle me rappelle ma petite sœur de temps en temps, et ce n’est pas spécialement un compliment. D’ailleurs, elle véhicule exactement le même message concernant mes parents que Hahee. La communication, blablabla. Je ne considère pas que s’engueuler c’est communiquer et comme il n’y a que ça qui marche pour que mes parents écoutent, je ne préfère rien dire et espérer secrètement qu’ils seront moins têtus un jour. Elle croise les bras, mécontente de mes paroles, sa réaction me fait presque rire. Les rôles seraient presque inversés à présent, je suis à deux doigts de réussir à la vexer. « Oui bah j’ai toujours été mauvais pour communiquer, c’est de famille je pense, et ce n’est pas maintenant que tu vas me changer. ». Pour ce qui est d’avoir une seule vie, je suis d’accord avec elle mais je garde cette information pour moi. Parce que même si elle a raison, il n’en reste pas moins que pour le moment, je suis bloqué par ce que mes parents attendent de moi. « Bon, on peut changer de sujet ? » je demande un sourire forcé sur les lèvres. Ce n’est pas comme s’il y avait quelque chose à ajouter. Ce sont mes parents, peu importe combien je les méprise, ce sont tout de même eux qui ont le contrôle sur ma vie jusqu’à ce que je sois autonome. Je ne doute pas que cela arrivera un jour, il faut juste que je sois patient. Et ça, ce n’est pas vraiment un problème pour moi. Mais ça a l’air d’en être un pour Nabi. Nous n’avons pas du tout la même façon de voir les choses ou de vivre nos vies. Quand je suis plutôt « tout vient à qui sait attendre », mon ami est plutôt « carpe diem ». Je suis également que je peux trouver quelque chose qui me plait dans la vie sans avoir à froisser qui que ce soit. Si le métier de fleuriste est direct écarté à cause de ma mère, qu’il en soit ainsi, je trouverais quelque chose d’autre, tant pis. Nabi n’est encore une fois pas du même avis et elle roule des yeux comme agacée de m’entendre dire que les sentiments de ma mère passent avant une possible passion. En soit, ce n’est même pas le problème des sentiments de ma mère… « Ma vie est déjà assez insignifiante pour elle, je n’ai pas besoin qu’elle me déteste en plus. » j’essaie de garder un air détaché, ça fait bien longtemps que cela ne m’atteint plus. Ca fait bien longtemps que nos parents sont plus intéressés par leurs petits problèmes que par leurs enfants et leurs émotions, alors ce que pourrait les rendre heureux, n’en parlons pas. « Je suis sûre qu’on peut trouver quelque chose d’autre pour me rendre… heureux, comme tu dis. » j’insiste pour que cette histoire de fleuriste soit oubliée. Au moins pour le moment, car je suis convaincu que Nabi n’en reste pas là.
(c) DΛNDELION



· MIETTES DE LUNE ·
ACTE Ⅱ. La pleine lune apparaît au milieu des nuages bleus et roses quand les couleurs n'ont plus d'heures. Ça scintille en noir et blanc, même dans les eaux de nuit, et de peine de lointain. ‒ Eric Poindron

Shin Na Bi
Shin Na Bi
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
Mes petits secrets

Re: ah... c'est toi ? (wonhee) ah... c'est toi ? (wonhee) - Page 3 Empty Ven 10 Juil - 14:55
ah... c'est toi ?
shin na bi & joo won hee

je voulais un bg....
Mauvais pour communiquer, ça oui, elle l'avait remarqué. Pour la énième fois, Nabi roula des yeux lorsqu'il demanda à changer de sujet sans lui laisser l'occasion de répondre. D'accord, cette fois elle se pliera à sa demande, juste parce qu'elle n'était pas une sans cœur et que bien qu'elle était du type à forcer les choses sur les autres, elle avait quand même un peu de considération pour leurs sentiments. Sinon, elle ne serait pas celle qui défendrait les plus faibles face à l'injustice du monde, mais celle qui écraserait les autres pour parvenir à ses fins. Avec sa chance, elle aurait pu. Avec son caractère, elle avait préféré rejeter cette chance. Changeant donc de sujet comme monsieur l'avait demandé, elle se demanda ce qui pourrait lui plaire. Et d'un coup, la réponse fleurit sur ses lèvres : fleuriste ! Heureuse d'avoir enfin trouvé la chose que fera son ami, elle fut déçue de voir que ça ne marchait encore une fois pas, pour la seule et unique raison que sa mère ne l'accepterait jamais. Et ça, elle ne l'acceptera pas non plus Nabi. Elle avait beau avoir accepté qu'il ne fasse pas quelque chose en rapport avec les animaux parce qu'il y était allergique mais ne pas essayer de s'occuper de plantes à cause de sa famille, la jeune femme ne pouvait pas le concevoir. Il fallait vivre pour soi avant les autres ! Évidemment, plus facile à dire qu'à faire. Faisant une moue en croisant les bras, elle voyait bien que cette situation blessait le garçon mais pour autant, il ne pouvait rien y faire. Et elle ne trouva rien à y dire car elle n'avait pas d'autres options que de respecter son choix de ne pas se rendre encore plus insignifiant aux yeux de sa mère. Elle avait simplement du mal à comprendre, car la fille choyée qu'elle était ne pouvait pas comprendre la douleur d'une famille moins aimante que la sienne. C'était justement ce qu'elle détestait chez elle, cette incapacité à comprendre les moins chanceux qu'elle parce qu'elle, elle était née avec une cuillère en argent dans la bouche. Ça la révoltait et évidemment, elle faisait de son mieux pour comprendre les plus malchanceux. Alors elle décida de se taire et de ne pas plus forcer le chemin. Elle n'était pas là pour rendre Wonhee triste, quand bien même il fallait bien avoir mal pour obtenir les choses qu'on voulait. Quand la discussion ne suffisait pas, il y avait forcément des conflits et c'était inévitable. Malheureusement pas très convaincue, elle laissa quand même tomber le sujet par simple considération envers lui. « Hm, » finit-elle par acquiescer en prenant ensuite son gobelet, aspirant le reste de son americano à travers sa paille. Et voilà que le café avait déjà disparu dans son estomac et qu'elle n'avait plus rien à boire. Agacée par cette situation, frustrée par son ami qui ne se décidait pas à se battre pour réaliser ce qu'il aimait faire, elle posa brusquement son gobelet sur la table. Puisqu'il était vide, il ne fit pas beaucoup de bruit (heureusement). « Bon, tu veux faire quoi alors ? C'est toi qui disais que t'avais déjà tout essayé et que t'aimais rien, à part les plantes. » Elle lui asséna un regard noir pour lui rappeler discrètement (?) que fleuriste serait la meilleure voie qu'il puisse prendre. « Tu peux te faire soigner ton allergie sinon, mais je suis pas sûre que ça marche. » La preuve, elle-même était toujours allergique aux acariens. D'accord, ça s'était calmé depuis qu'elle était petite mais c'était toujours là. « Je te traînerais dans du bénévolat un jour pour que tu voies ce que ça fait... » Elle leva les yeux au ciel comme pour réfléchir à plus d'options. « Et là dans l'immédiat, je vois pas d'autres choses à faire. On a déjà bien avancé, tu trouves pas ? Bien plus efficace que de t'envoyer des messages. J'ai bien fait d'insister pour qu'on se voie. » Insister ; obliger. Mais elle ne le dira pas de cette façon-là et se contenta de hocher de la tête, satisfaite de son initiative.
(c) DΛNDELION


BUTTERFLY

si tu n'as pas d'ailes, je ne volerai pas sans toi.
Joo Won Hee
Joo Won Hee
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
Mes petits secrets

Re: ah... c'est toi ? (wonhee) ah... c'est toi ? (wonhee) - Page 3 Empty Jeu 16 Juil - 11:43
ah... c'est toi ?
shin na bi & joo won hee

Je suis déçu que tu sois... toi.
Ce n’est pas que je m’agace du sujet, quoi que peut-être que parler de mes parents est encore la seule chose qui arrive encore à m’énerver, c’est plus que je n’aime pas en discuter car je sais pertinemment que cela ne mène à rien. Cela ne fait pas moins que quinze ans que c’est la même chose, je suppose qu’il ferait refaire le monde pour changer les choses maintenant. Ou bien, il faudrait que l’entreprise coule. Si l’entreprise coule, je n’ai pas besoin de la reprendre je suppose. Note à moi-même : chercher comment couler l’entreprise familiale sans me faire détester par le reste de ma famille, donc discrètement. L’autre solution, c’est que je disparaisse de la surface de la terre assez longtemps pour que mes parents soient obligés de nommer Hahee à la tête de l’entreprise. Peut-être que je peux me cacher chez Junwan pendant quelques années ? Non, ils ne trouveraient trop facilement. Mais je peux peut-être demander à Nabi de me planquer par contre, genre simuler mon kidnapping. Je la fixe quelques longues secondes attendant une réponse à la question que je n’oserai jamais prononcer : est-ce que tu pourrais me mettre en scène mon kidnapping et mon meurtre ? Je soupire parce qu’évidemment, ça serait une solution mais pas une solution réalisable. Dommage, vu comment Nabi s’agace du pacifisme avec lequel je gère (pas) la situation, elle aurait sûrement partante pour m’aider. Elle roule, encore et toujours, des yeux mais elle décide finalement de laisser tomber le sujet fâcheux de mes parents, à mon plus grand soulagement. Je lui adresse un petit sourire pour la remercier de lâcher le morceau. Sauf que la discussion revient très vite sur le tapis quand j’annonce que je ne serais jamais fleuriste à cause des profondes rancœurs de ma mère. Encore quelque chose qu’elle ne peut pas comprendre, je sais que les parents de Nabi font passer le bonheur de leur fille avant tout le reste. J’avoue être envieux de sa relation avec sa famille, j’aimerais connaître ça et ne pas avoir à cacher mes pensées et mes émotions pour me faire un minimum accepter. Bien sûr, ma mère et mon père m’aiment aussi mais peut-être pas de la bonne manière ou bien ils ne savent pas non plus comment le montrer. Je fais comprendre de nouveau à Nabi qu’il faut qu’elle arrête d’insister sur cette histoire de fleuriste, ça ne se fera pas, un point c’est tout. Combien même cela me plairait, ce serait une limite à ne pas franchir. Mon ami, bien que mécontente de ne pas pouvoir creuser plus, finit par changer de sujet, même si je me doute que c’est noté quelque part dans sa tête et qu’elle reviendra à la charge une autre fois. Elle vide son café, alors que j’ai à peine commencé mon thé, je l’imite alors ne voulant pas la faire attendre si jamais elle veut quitter le café dans les minutes qui suivent. Elle reprend alors la parole. « Hey ! Je n’aime pas que les plantes ! J’aime bien sortir, boire… consommer de façon générale. Mais je ne vois pas trop comment je pourrais en faire ma nouvelle vocation. » je m’offusque, ignorant royalement son regard noir. Elle ne m’impressionne pas, enfin pas vraiment. « Je suppose… C’est moins facile d’esquiver les conversations fâcheuses en face à face. » je souffle, pas vraiment sûr que ce soit une bonne chose. « Mais t’étais quand même plus sympa par messages. » je me sens obligé d’ajouter. C’est assurément parce que je n’aime pas qu’on me brusque comme elle le fait, j’ai déjà une tornade dans ma vie, est-ce que j’en ai vraiment besoin d’une seconde ? J’ai des doutes. Comme je suis déjà épuisé par notre conversation, je préférerais qu’on en arrête là pour aujourd’hui et qu’on fasse autre chose. Un pas après l’autre comme on dit et je trouve qu’on a déjà fait pas mal (trop) de pas pour la journée. « Une séance de ciné, ça te dit ? » je propose alors que je sais que si ce n’est pas un film du studio Ghibli, il y a cinquante pour cent de chance que je dorme ou que je sens sur mon téléphone en moins de vingt minutes… Mais au moins, au cinéma, elle n’osera pas parler (j’espère ?) donc elle ne reviendra pas à la charge, ni sur mes parents, ni sur la possibilité de devenir un jour fleuriste.
(c) DΛNDELION
Shin Na Bi
Shin Na Bi
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
Mes petits secrets

Re: ah... c'est toi ? (wonhee) ah... c'est toi ? (wonhee) - Page 3 Empty Lun 20 Juil - 11:53
ah... c'est toi ?
shin na bi & joo won hee

je voulais un bg....
« Je n'aime pas que les plantes », qu'elle imita sur les lèvres avec une expression exagérée. Bien sûr elle se moquait ouvertement de Wonhee, parce qu'à part aimer les plantes Monsieur aimait apparemment aussi sortir et boire. « T'es en train de me dire que tu considères « goûteur d'alcools et de nourriture » comme future vocation, là ? » demanda t-elle en haussant un sourcil. « En étant une femme tu aurais pu devenir escorte pour sortir tout le temps mais je suis pas sûre que ce soit un métier fait pour toi. » Elle haussa des épaules avec une petite moue, comme pour lui dire « dommage pour toi ». Un nouveau rappel aussi que comme sortir et boire n'était pas une option pour un futur travail, il allait devoir s'en tenir à fleuriste et que fleuriste serait la meilleure idée pour son avenir. Il ne cessait de rejeter cette idée mais la jeune femme tiendra bon, elle le convaincra. C'était ce à quoi elle était particulièrement douée, après tout. Forcer son opinion sur les autres. Elle roula des yeux et aurait dramatiquement pris une gorgée de son café si elle en avait encore. « Mouais, j'ai surtout fait preuve de beaucoup de patience. C'était dur de vouloir t'aider alors que tu esquivais sans cesse les sujets et que je ne pouvais rien te dire ! Comme tu le soulignes, en face en face, c'est bien plus facile. » Elle, elle était sûre que ce soit une bonne chose. Curiosité soulevée quand Wonhee proposa une séance de cinéma, elle afficha un petit sourire intéressé. Les soucis du garçon on pouvait les oublier pour aujourd'hui. Nabi était d'accord pour une séance de cinéma, le sujet de la carrière de son ami était clos de toute façon. Maintenant, il fallait le laisser réfléchir seul (à devenir fleuriste). « Ouais bien sûr ! Allons-y. » Il y avait un cinéma dans le centre commercial donc ça leur prendra maximum cinq minutes pour s'y rendre. Elle se leva en prenant son gobelet vide et n'attendit pas Wonhee pour sortir, jeta simplement un coup d’œil derrière elle quand elle fut dehors pour confirmer qu'il était encore là et qu'il ne s'était pas enfui. Lorsqu'elle le vit, elle se mit alors à marcher, s'attendant bien sûr à ce que le garçon soit juste à côté d'elle. « C'est quoi tes goûts en films ? » Il lui avait peut-être dit un jour mais elle ne se souvenait plus exactement. En tout cas elle, elle aimait les films d'action ou thriller, encore plus ceux d'horreur. Quel plaisir de sentir l'adrénaline monter en elle...
(c) DΛNDELION


BUTTERFLY

si tu n'as pas d'ailes, je ne volerai pas sans toi.
Joo Won Hee
Joo Won Hee
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
Mes petits secrets

Re: ah... c'est toi ? (wonhee) ah... c'est toi ? (wonhee) - Page 3 Empty Mar 21 Juil - 14:58
ah... c'est toi ?
shin na bi & joo won hee

Je suis déçu que tu sois... toi.
C’est avec un grand mécontentement que je suis ses lèvres qui m’imitent, de façon tout à fait grotesque en plus, alors que j’exprime que je ne suis pas aussi simple qu’elle le résume. Qui plus est, je ne sais même pas si le métier de fleuriste me plairait, je n’ai jamais testé. Après tout c’est peut-être simplement une idée qui me trotte dans la tête parce que ma grand-mère exerce cette profession ou bien parce que, pour une fois, cela voudrait dire aller à l’encontre de la volonté de mes parents et surtout de ma mère. Je précise avec conviction que j’aime d’autres activités, notamment sortir et boire mais Nabi réfute assez vite l’idée. Je suis presque un peu vexé quand elle me dit qu’escort ne serait pas un métier pour moi. Déjà les escorts hommes, ça existe, elle n’a pas la moindre idée du nombre de femmes qui viennent accompagnés par des jeunes hommes payés lors des galas de pseudo charité auxquels participent souvent mes parents. Et en plus, je suis sûre que beaucoup de femmes rêveraient de m’avoir à leur bras le temps d’une soirée contrairement à ce qu’elle a l’air de penser. Je ne préfère tout de même pas m’enfoncer sur le sujet, je ne suis pas sûre d’avoir envie d’entendre une nième moquerie de sa part. « Mais nooooooon, pas gouteur d’alcools… Mais genre vignerons ou brasseur, je sais pas. » je couine, elle semble avoir arrêté de coopérer depuis que je lui ai demandé d’oublier la possibilité que je sois un jour fleuriste. Tant pis. Elle apprendra à faire avec, on n’a pas toujours ce qu’on veut dans la vie, j’en suis la preuve vivante. Et si Nabi a l’impression que nous avons bien avancé, je suppose que c’est effectivement parce qu’elle m’a obligé à venir aujourd’hui. Néanmoins, de là à dire qu’elle a fait preuve de patience, il ne faut pas exagérer, Nabi est tout sauf la définition de la patience ou alors nous avons une définition bien différente. Je soupire, je sais que je ne suis pas toujours facile sur ce point-ci, peut-être le seul où je ne suis pas entièrement collaboratif, mais elle n’a pas besoin de faire sonner ça comme un reproche. Ce n’est pas comme si je l’avais forcé à m’aider, loin de là. « Personne ne t’a obligé à vouloir m’aider. » je murmure d’une voix qui se veut désintéressée, à peine assez fort pour qu’elle m’entende. Soit elle emploie les mauvais mots, soit c’est moi qui suis particulièrement susceptible. Ou bien les deux. Faut dire que j’avais rarement entendu autant de critiques sur ma personne en si peu de temps, il y a de quoi être un peu susceptible. Je me décide à finalement clore le débat, je suis déjà fatigué par cette journée, nul besoin d’en rajouter une couche. Pour trouver une échappatoire, je propose donc à mon amie de décaler vers un cinéma où la tranquillité sera normalement de la partie pour mon plus grand bonheur. Honnêtement, ce n’est pas mon divertissement favori vu que je trouve d’ordinaire jamais de film à mon goût mais si ça peut faire plaisir à Nabi (et réduire son flux de paroles), pourquoi pas. À peine ma proposition acceptée, la jeune femme est déjà dehors, sans même d’avoir laissé le temps de lever mes fesses de la chaise. Je roule des yeux quand elle jette un coup d’œil vers moi, vérifiant visiblement que je n’en ai pas profité pour prendre mes jambes à mon cou et déguerpir. J’aurais pu mais moi qui ai proposé la suite de cette sortie, je n’oserais pas fuir maintenant, quand même. Pour qui elle me prend au juste ? Je prends alors tout mon temps pour la rejoindre, cela lui apprendra à ne pas m’attendre. Quand je suis enfin à sa hauteur, elle cale ses pas sur les miens.  « Je suis un peu près sûr qu’on n’aime pas du tout la même chose. » je déclare en riant un peu, parce que franchement, ça serait bien la première chose qu’on aurait en commun elle et moi. « J’aime bien les films d’animation en général. Je trouve le reste un peu… chiant ? » j’explique en grimaçant. Pas que je veuille dégrader ses goûts en matière de films, c’est juste ma pensée brute sur la question. C’est pour ça que je viens rarement au cinéma et encore moins accompagné. Notamment, ça fait bien longtemps que même ma sœur a arrêté de s’embêter à emmener regarder ses comédies romantiques à la noix. Les seules fois où je trouve le courage de me déplacer jusqu’ici, c’est seul pour des sorties précises. Quand Nabi et moi arrivons devant le cinéma, je constate sans étonnement que cela ne sera pas un film d’animation puisqu’il n’y en a pas. « Choisis celui que tu veux. ». Car pour moi, cela n’a pas vraiment d’importance. Je m’éloigne vers le snack, car pas moyen de regarder un film, surtout s’il est chiant à en mourir, sans popcorn dans les mains. « Quels popcorns ? » je demande à mon amie, la laissant choisir une fois de plus. Si ça ne tenait qu’à moi, on prendrait des popcorns salés mais je sais que peu de gens les apprécie à leur juste valeur. Beaucoup préfère les popcorns sucrés, voire les popcorns au chocolat, rien que d’y penser à avoir autant de sucre dans la bouche, j’ai un haut le cœur mais qui suis-je pour juger le goût des autres.
(c) DΛNDELION



· MIETTES DE LUNE ·
ACTE Ⅱ. La pleine lune apparaît au milieu des nuages bleus et roses quand les couleurs n'ont plus d'heures. Ça scintille en noir et blanc, même dans les eaux de nuit, et de peine de lointain. ‒ Eric Poindron

Shin Na Bi
Shin Na Bi
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
Mes petits secrets

Re: ah... c'est toi ? (wonhee) ah... c'est toi ? (wonhee) - Page 3 Empty Ven 24 Juil - 21:18
ah... c'est toi ?
shin na bi & joo won hee

je voulais un bg....
« Vigneron ? Brasseur ? » Son éclat de rire suffit à exprimer le fond de sa pensée et elle ne prit pas la peine de développer son opinion, préférant faire semblant d'essuyer une larme invisible qui coulait sur sa joue et de changer de sujet. Se faire des éloges était l'une de ses spécialités car après tout, il fallait bien s'apprécier à sa bonne valeur n'est-ce pas ? Et Nabi savait très bien qu'elle en avait, de la valeur ; confiance exagérée en elle mais qui lui permettait de ne jamais se sentir trop désemparée quand on la critiquait (elle s'en fichait). En revanche, ce dont elle ne se fichait pas c'était quand on lui disait qu'elle n'avait jamais été obligée d'aider quelqu'un. Alors certes, elle n'avait jamais été obligée d'aider Wonhee mais elle faisait tout pour parce qu'elle le voulait. Offusquée, elle émit un petit souffle alors qu'elle croisa les bras. « Mais je t'ai déjà dit que je voulais t'aider ! » Et elle pesait ses mots. « C'est bon, le prends pas comme ça. C'est pas ma faute non plus si tu n'étais pas très coopératif à l'écrit, il faut l'admettre monsieur. » Elle regarda ailleurs, la mauvaise humeur faisant de l'ombre sur son visage avant que le soleil ne revienne lorsque Wonhee évoqua l'idée d'un ciné. Évidemment qu'elle était toujours partante pour un film.
Et c'était ainsi qu'elle était déjà hors du café, jetant un petit coup d’œil suspicieux vers son ami d'Internet pour vérifier s'il n'en avait pas profité pour faire la malle. On ne savait jamais, avec quelqu'un comme lui. Elle continua d'avancer tranquillement lorsqu'elle confirma qu'il était encore là et dût attendre quelques temps avant qu'il ne pointe le bout de son nez (pourquoi est-ce qu'il marchait si lentement ?!) sans se douter qu'il avait fait exprès. Quand il fut enfin là, elle se montra intéressée par ses goûts en film. Effectivement, ils n'avaient pas les mêmes goûts. « Hm, » fit-elle, à moitié désintéressée et à moitié vexée. Complètement agaçant mais elle n'en avait rien à faire. « Moi c'est les films d'animation que je trouve chiant. Trop enfantin. Les films d'horreur c'est mieux. » Son genre favori.
Une fois arrivés au cinéma, Nabi fut laissée le choix du film. Elle haussa un sourcil. « C'est que j'ai affaire à un gentleman, » le taquina t-elle. Puis ses yeux se portèrent sur les films, ne remarquant nullement qu'il n'y avait pas de film d'animation. Au contraire, son attention se centra sur une affiche qui annonçait un film mouvementé. Invisible Man. Une femme qui était en couple avec un riche scientifique, qui ne supportait plus la violence de son mari et qui se réfugia ailleurs, jusqu'à ce qu'on lui annonce que son mari s'était suicidé. Et apparemment, il ne serait pas réellement mort ? Elle eut un petit sourire sur les lèvres. Intéressant.
Les billets en main, elle se dirigea vers Wonhee qui avait fait directement son chemin vers la nourriture. « J'espère que t'es pas une chochotte ? » demanda t-elle une fois à sa hauteur même si ça lui importait peu, il avait dit qu'elle avait le choix, il devait s'en tenir à ses paroles. Parole d'homme, voyons. « J'ai pris deux places pour Invisible Man. C'est un thriller/horreur. » De quoi bien s'amuser, donc. Elle agita les deux tickets devant son nez et lui en tendit un. Pas besoin de la rembourser, elle n'évoqua même pas le sujet. Lorsqu'il lui demanda son goût en popcorns, elle avait bien peur qu'ils finissent par se disputer sur ce sujet. Personne dans son entourage, personne n'acceptait ses goûts en popcorn. Pourtant, le salé c'était tellement meilleur que le sucré ! Ils rataient quelque chose. « Salé. Et pas de débat, je ne changerai pas mon avis peu importe le nombre d'arguments que tu vas me sortir, » répliqua t-elle sans lui laisser en placer une, roulant des yeux. Elle était loin de se douter que les popcorns salés seront un sujet sur lequel ils tomberont d'accord. Peut-être le seul.
(c) DΛNDELION


BUTTERFLY

si tu n'as pas d'ailes, je ne volerai pas sans toi.
Joo Won Hee
Joo Won Hee
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
Mes petits secrets

Re: ah... c'est toi ? (wonhee) ah... c'est toi ? (wonhee) - Page 3 Empty Lun 27 Juil - 10:54
ah... c'est toi ?
shin na bi & joo won hee

Je suis déçu que tu sois... toi.
Je ne peux m’empêcher de froncer les sourcils lorsque Nabi me rappelle qu’elle a choisi de m’aider, même si, à priori, je n’ai pas été très coopératif. Ce n’est pas comme si je n’avais pas envie d’avancer et de trouver ce qui m’intéresse vraiment mais Nabi a la sale habitude de s’aventurer sur les chemins boueux qui ne mènent à rien, à mon avis. En plus, vu combien elle ressasse la difficulté de la tâche, cela a plus l’air de l’ennuyer qu’autre chose. Je ne comprends toujours pas pourquoi elle veut m’aider. Bref. Ce que je comprends par contre c’est que cela ne sert à rien de surenchérir pour lui indiquer que je ne suis pas d’accord avec ce qu’elle avance puisque de toute façon, elle trouvera toujours quelque chose à redire. Battre en retrait me semble bien moins consommateur en énergie que de continuer cet échange de sourds. Décidant qu’on en a fini pour aujourd’hui en termes de réflexion sur mon avenir, je suggère un cinéma à Nabi qui accepte sans se poser de question. Me forçant à prendre mon temps pour la rejoindre, je souris intérieurement en la voyant s’impatienter. À croire que le cinéma va s’envoler si nous ne nous pressons pas d’y aller, l’idée me fait rouler des yeux. Une fois à sa hauteur, nous discutons de nos préférences en matière de film, ce qui nous aidera à choisir plus facile celui que nous verrons dans quelques minutes. Bien sûr comme je m’y attendais nos goûts cinématographiques n’ont rien à voir, encore un truc sur lequel nous sommes dramatiquement opposés. Quand elle semble plus attirée par l’action, le mystère voire l’épouvante, je préfère les films d’animation colorés, courts et plein de fantaisie. À sa réponse, Nabi me semble légèrement vexée par le fait que je trouve tout ce qui n’est pas films d’animation, et donc ses genres favoris, ennuyeux. De mon côté, sa remarque ne m’atteint pas le moindre du monde, je ne m’attendais pas à ce qu’elle soit fan de films d’animation de toute façon. Je laisse la jeune femme choisir le film, assez peu concerné par ce que nous allons voir sachant pertinemment que je vais m’endormir devant donc autant voir quelque chose que Nabi appréciera. Je l’abandonne, non sans l’entendre sous-entendre que je suis un gentleman, pour aller trouver quelque chose à grignoter pendant la séance. Je laisse mes yeux vagabonder sur le choix en popcorns et en boissons alors que Nabi revient vers moi, billets en main, m’annonçant qu’elle a choisit Invisible Man. J’hausse les épaules lui indiquant que je m’en fiche un peu mais que cela me convient.  « Non je ne suis pas une chochotte. ». Je roule des yeux avant de réaliser qu’elle vient de payer nos places de cinéma, je lui avais simplement dit de choisir, rien de plus. Je ne dis rien mais mon éducation me rappelle que c’est censé être à moi de payer et non à elle, et cela me dérange un peu. Fronçant les sourcils, je note dans ma tête de ne rien la laisser payer lors de notre prochaine sortie. Essayant de penser à autre chose, je lui demande ce qu’elle veut comme snacks pour notre séance. Sa réponse me laisse sans voix. Je regarde Nabi incrédule pendant quelques longues secondes avant d’afficher un grand sourire, celui d’un gagnant de loto. Mais après tout, peut-être que j’ai gagné au loto, une femme qui aime les popcorns salés cela ne court pas les rues. « C’est vrai ? Popcorns salés ? » je demande pour confirmer, me mordant la lèvre pour freiner un sourire trop éclatant. « Mais c’est trop bien ! Les popcorns salés se sont les meilleurs popcorns du monde, je suis content de savoir que quelqu’un d’autre l’ai réalisé. » je m’enthousiasme. Oui, le choix des popcorns est important à ce point, cela fait toute la saveur de la séance de cinéma et donc des souvenirs qu’on en gardera, même si le film n’est pas terrible. Je suis un peu étonné pour me pas mentir, Nabi n’a pas spécialement l’air d’une fille à popcorns salés mais plutôt d’une fille à popcorns-chocolat. Elle a peut-être plus de points positifs qu’elle ne laisse paraître, à creuser. « Woah. On a un truc en commun, je n’en reviens pas. » je souris bêtement avant de me diriger vers les comptoirs de commande. L’attente n’est pas très longue en pleine journée comme maintenant alors je peux commander immédiatement. « Popcorns salés, un extra grand à partager, s’il vous plait. » je demande sans même demander l’avis de mon ami, on n’a jamais trop de popcorns. Si cela lui semble trop, elle n’a pas à s’inquiéter que je finirais la boite en un temps record. « Ah Nabi, quelque chose à boire ? » je demande en me retournant vers elle, c’est vrai qu’après notre passage au café un peu plus tôt je me suis dit que l’on ne prendrait rien à boire mais ce serait peut-être mieux pour faire passer cette dose importante de popcorns.
(c) DΛNDELION



· MIETTES DE LUNE ·
ACTE Ⅱ. La pleine lune apparaît au milieu des nuages bleus et roses quand les couleurs n'ont plus d'heures. Ça scintille en noir et blanc, même dans les eaux de nuit, et de peine de lointain. ‒ Eric Poindron

Contenu sponsorisé
Mes petits secrets

Re: ah... c'est toi ? (wonhee) ah... c'est toi ? (wonhee) - Page 3 Empty
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

BIENVENUE À L'AUTOMNE !

Bon mois d'octobre à tous ❤
L'automne est arrivé et il a apporté le froid avec lui. On suppose que vous avez sorti les plaids polaires et les écharpes en grosse laine pour faire face à la situation~ (et peut-être aussi les imperméables). On espère que vous allez survivre à ce brusque changement de saison sans tomber malade ! Bon courage à tous ♡