Revenir en hautAller en bas



 
Nouveautés du mois
Venez vite voir les nouveautés du mois, par ici !
Chatbox du forum
N'hésitez pas à passer faire un tour sur la chatbox !
Plus on est de fous, plus on rit !
Les défis RP !
N'oubliez pas que vous pouvez gagner des points en
réussissant les défis RP ! Pour plus d'infos, c'est par ici !
Ils sont attendus
MAKE ME FEEL FREE FT AZRIEL ♥ JLM0KC9R_oMAKE ME FEEL FREE FT AZRIEL ♥ JLM0KC9R_oMAKE ME FEEL FREE FT AZRIEL ♥ JLM0KC9R_oMAKE ME FEEL FREE FT AZRIEL ♥ JLM0KC9R_o
Le Deal du moment :
Précommande Assassin’s Creed Valhalla sur ...
Voir le deal
54.99 €

 :: Le reste du monde :: Faille temporelle :: les histoires du passé

MAKE ME FEEL FREE FT AZRIEL ♥

Nan Lyvan
Nan Lyvan
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
Mes petits secrets

MAKE ME FEEL FREE FT AZRIEL ♥ MAKE ME FEEL FREE FT AZRIEL ♥ Empty Sam 27 Juin - 20:55

Elle passe une main dans ses cheveux et retient un soupire. L’heure semble s’éterniser et les dernières minutes étaient une longue torture à subir. Elle mordille sa lèvre et affiche un minois agacé. Elle n’y arrivera plus pour aujourd’hui elle le sait. Sa concentration lui fait défaut et la jeune femme se sent plus attirée par les rayons du soleil que par ses cours. Elle traverse une passe compliquée, ose à peine penser au cours de danse qui l’attendent ce soir. Elle n’a pas envie d’y aller. Comme toujours. Elle frémit à la penser de cet homme qui l’attend et se laisse ronger par la colère. Elle est tétanisée, même loin de lui. Incapable de dire ce qu’elle ressent, pire encore, ce qu’elle subit.  Alors elle se contente de sourire, de rire, d’agir comme elle l’a toujours fait. Elle ne voudrait pas attirer l’attention, qu’on remarque les bleus sur ses poignets. Elle ne voudrait pas qu’on découvre ses secrets. Qu’on sache ce qu’elle cache. Elle range rapidement ses affaires quand elle entend la cloche, fourre toutes ses affaires dans son sac et s’enfuit littéralement de la classe. Elle n’en pouvait plus de cette ambiance, des remarques de ses professeurs qui ne comprenaient pas comment ses notes pouvaient autant chuter. Elle étouffait dans son uniforme. Elle étouffait à faire semblant toute la journée. Elle voulait simplement se sentir libre. Partir d’ici, loin, voler de ses propres ailes et il n’y avait qu’une personne avec qui elle voulait le faire. Azriel. Il était le seul qui pourrait la comprendre. Elle portait son regard sur le couloir, cherchant déjà cette tête brune. C’était l’heure de déjeuner de toute façon. S’ils partaient maintenant personne ne pourrait les voir. Elle voulait profiter du beau temps. Elle voulait pouvoir aller en ville et qu’importe les regards sur eux. Elle voulait prendre son scooter et rouler, rouler jusqu’à la mer. S’enfuir le plus loin possible et laisser derrière elle toute ce qu’elle haïssait. Mais la voilà déjà soulagé en apercevant au loin son meilleur ami. Son regard s’illumina alors qu’elle le vit marcher vers elle. Son visage devint rayonnant et la jeune femme se mit à courir vers lui, bien trop impatiente de lui souffler son envie. Arrivée à sa hauteur elle lui saute au cou en soufflant « T’es enfin là ! » et son rire est cristallin, bien heureux. Leur étreinte et peu commune dans les murs de cet établissement mais les gens qui les entourent semblent être habitué à l’éclat parfois éblouissant que dégage Lyvan. Beaucoup les envies mais eux s’en moquent. Ils ne voient que l’autre. Elle pourrait avoir un million d’ami, tant qu’elle a Azriel, elle sait qu’elle sera protégée. Parfois elle se demande ce qu’il penserait de ce qu’elle vivait, s’il saurait l’aider, lui donner le courage d’affronter son bourreau. Mais elle a trop peur, trop peur de le perdre. A cette pensée elle se serre contre lui un peu plus fort et une fois rassurée dans ses bras, se détache avec peine. « Partons d’ici. » souffle-t-elle comme un secret alors qu’elle jette un regard par-dessus son épaule. « J’étouffe ici … je veux m’enfuir, rien qu’une après-midi, viens avec moi … » et elle sait pourtant à quel point son ami déteste faire ça, qu’il est droit et qu’il porte haut ses valeurs. Plus encore, que sa famille ne tolérerait pas qu’il puisse ainsi manquer les cours mais … « Je t’en prie Azriel … j’veux pas quitter cet endroit sans toi … rien qu’une fois je te le promets … » et son visage d’enfant candide devient craquant, adorable, peut-être bien dans le but de le convaincre, qui sait.
Im Azriel
Im Azriel
❝ REGULAR ☙ MEMBER
Mes petits secrets

Re: MAKE ME FEEL FREE FT AZRIEL ♥ MAKE ME FEEL FREE FT AZRIEL ♥ Empty Sam 25 Juil - 23:20
Encore une journée comme les autres, ou les professeurs rabâchent leurs cours à des élèves distraits. Certains sont déconcentrés et sujetéq à la rêverie, ce n'est pas ton cas. Tu n'as pas le loisir d'être un adolescent dissipé, ton éducation t'oblige à mettre la barre haute. Tu ne peux pas te permettre d'être moyen, l'échec n'est pas permis. Dans cette course à l'excellence, tu n'as pas le temps de t'encombrer de boulets. La seule qui compte à tes yeux c'est Lyvan. Elle est tout simplement ta moitié. Venant du même milieu que toi, elle comprend ton quotidien. Tu partages tout avec elle, tes joies et tes peines, tes jours et tes nuits. C'est elle qui a éveillé ton âme d'adolescent rigide à des plaisirs simples. C'est aussi elle qui fait battre ton cœur d'un sentiment nouveau. Tu comprends tout à fait ce que tu ressens pour elle, cependant tu ne lui en as jamais parlé de peur de la perdre. De toute façon tout le monde vous prend déjà pour un couple. En effet vous passez le plus clair de votre temps au lycée ensemble et en dehors aussi. Il n'était pas rare que tu l'accompagnes après les cours à son entrainement de danse. Cela fait quelques temps que tu ne l'as plus fait. Quoi qu'il en soit Lyvan a une place importante dans ta vie et dans ton cœur. Lorsque la sonnerie marque la fin du cours, tu ranges calmement tes affaires avant de sortir. Comme toujours, lorsque tu n'es pas en cours avec elle, tu pars la chercher. Lorsque tu l'aperçois au loin, un sourire vient illuminer ton visage. Tu n'es pas le même lorsqu'elle est à tes côtés. Tu as l'impression de pouvoir être toi, sans jugement. Dans ces moments-là tu ne te préoccupes pas du regard des autres. Sa seule présence te permet de t'évader de ta cage. En la voyant courir, tu te prépares à la réceptionner. Lorsqu'elle est dans tes bras tu la soulèves en le faisant virevolté en riant.

« Tu sais que je ne suis jamais loin. »

Tu ajoutes un clin d'œil à ta réplique avant de te détacher d'elle. Cette étreinte est clairement extravagante, ce qui déplaisait surement à tes parents. Cependant tu n'en fiches, pour elle tu serais prêt à renier ta famille et décrocher la lune. Lorsqu'elle te serre dans ses bras, tu l'enlaces un peu plus appréciant cette intimité fugace. Il est évident que votre amitié est fusionnelle et qu'importe ce qu'en pensent les autres. A la demande de Lyvan, tu écarquilles une seconde les yeux. Tu n'es pas du genre à sécher les cours, elle le sait. Néanmoins cela t'arrive et c'est toujours suite à une demande de sa part. De toi-même tu n'irais pas chercher à t'évader de ta prison. Tu as appris à prendre sur toi, t'oubliant un peu plus chaque jour pour rester dans ton rôle. Ta bouffé d'air pur, ta graine de folie, c'est Lyvan et encore aujourd'hui elle vient bousculer ton quotidien. Quand elle te supplie arborant un visage irrésistible, tu te mets à sourire puis à rire. Tu la prends à nouveau dans tes bras quelques secondes.

« D'accord, d'accord...Tu sais que je ne peux rien te refuser. »

Tu t'es reculé pour plonger ton regard dans le sien un instant. Cette demande a bousculé ton cœur, comme si ton instinct t'avait alerté sur cet appel de détresse. Cela fait quelques temps que Lyvan est de plus en plus rebelle. Tu as bien essayé d'aborder le sujet, seulement tu n'es pas doué et elle a la capacité d'esquiver les questions comme personne.

« Qu'est-ce qui t'arrive ? Avoue que tu as sport et tu as la flemme ?! »

Malgré ta question, tu t'empresses de lui prendre le bras pour l'entrainer avec toi. Tu ne rates pas souvent les cours, voir jamais. C'est toujours Lyvan qui vous fait sortir. Aujourd'hui tu lui empruntes simplement un plan qui fonctionne à chaque fois. La pause midi est le moment idéal pour s'enfuir. L'arrière du bâtiment de chimie est l'endroit le plus sûr avec peu de passages et le grillage donne sur une ruelle peu fréquenté. C'est là que tu l'entraines. Tu n'as aucune idée de ce qu'elle a envie de faire une fois dehors. Vu le temps tu t'imagines bien aller au borde l'eau et manger une glace. Elle n'a clairement pas besoin de ton aide pour s'échapper, malgré tout tu lui proposes de lui faire la courte échelle. Tu la suis, te hissant sans mal par-dessus le grillage. Une fois libre, tel deux délinquants, tu lui prends la main et tu te mets à courir pour t'éloigner. Pendant cette course, tu te permets de sourire et même rire en lui lançant des regards amusés. Il n'y a qu'avec elle que tu te sens réellement heureux et cela doit se lire dans tes yeux.

« Alors on fait quoi princesse ? »


« Je suis beaucoup moins sage que mon image. »
 
Nan Lyvan
Nan Lyvan
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
Mes petits secrets

Re: MAKE ME FEEL FREE FT AZRIEL ♥ MAKE ME FEEL FREE FT AZRIEL ♥ Empty Lun 27 Juil - 23:00

Evidemment qu’il ne pouvait rien lui refuser, pas lui. Elle n’en jouait pas souvent, parfois, un peu, rarement, d’accord peut-être un peu, mais jamais à mauvais escient. Elle mordille sa lèvre et retient un rire soulagée quand il l’invite à la suivre. Ils connaissaient le chemin à prendre pour s’enfuir de cette prison. Une pause déjeunée, un bâtiment qu’ils contournent, un grillage qu’ils surmontent et la liberté s’offrait à eux. Il l’aide, quand bien même elle n’en n’aurait pas besoin. Mais elle se laisse faire, passe son corps frêle par-dessus la rambarde et tombe agilement sur ses pieds de l’autre côté. Qu’est-ce qui t’arrives ? Est-ce que tout serait aussi facile à dire ? Simplement avouer ce qu’elle subissait. Elle qui cachait habilement les bleus qu’il laissait sur son corps. Elle qui continuait de danser, comme on s’accrocherait à son dernier souffle pour ne pas perdre pied … Elle ne dansait plus pour vivre, mais pour survivre et il était fort de constater à quel elle était devenue habile pour cacher son mal être. Elle s’accroche à cette main qu’il saisit et le suit en courant, se berce de ses rires et de cette euphorie qu’il lui communique. Quand elle était avec lui tout était plus facile, plus simple … elle n’avait qu’à se blottir contre lui pour être heureuse. Il avait toujours les mots, les gestes qu’il fallait. Il était le seul à la comprendre et quand elle aura le courage de tout lui dire, elle sait qu’il resterait à ses côtés. Elle ne survivrait pas sans lui. Cette constatation lui réchauffa le cœur, autant qu’elle lui fit peur. Alors elle savait qu’aujourd’hui encore elle ne dirait rien. Elle se contenterait de ses perdre dans leur jeu d’adolescent, rire de ce qu’il lui offrait et se laisser aller contre ce torse rassurant. La jeune femme ne dormait jamais aussi bien que dans ses bras. Ils n’étaient que des enfants aux yeux des autres, mais elle savait que son avenir serait rempli de lui. Tout le monde les imaginait comme un couple et elle ne cherchait pas à les détromper. Après tout ils s’aimaient, ils passaient tout leur temps ensemble. Il était ce genre de couple platonique, dont l’amour était sincère. Elle n’avait jamais envisagé autre chose avec lui, car Lyvan aimait trop sa liberté et elle ne voudrait prendre aucun risque à le perdre. Qui lui tiendra la main si son Azriel venait à disparaitre. Elle ne voulait pas y penser. Alors quand leur course effrénée s’arrêta elle se laissa aller contre un mur pour reprendre son souffle et réfléchi à sa question. A vrai dire elle n’y avait pas pensé … Elle voulait simplement s’enfuir de l’école, le plus loin possible. Elle avisa leur uniforme et grimaça avant de sortir un jean de son sac et de l’enfiler avant de retirer sa jupe et de la ranger, pareil pour sa veste. Ils feraient moins lycéen ainsi. Moins hors la loi. Elle souffle, passe une main dans ses cheveux blonds et sourit « J’ai faim ! Je veux dévorer un énorme bol de riz et de poulet fris ! » elle vint noue ses bras autour de sa nuque et souffle « Je veux que tu sois à moi aujourd’hui et qu’on fasse tout ce qu’on a toujours voulu ! On pourrait finir par manger une glace et trainer près de la rivière ? Je n’ai pas envie de rentrer chez moi. » une moue passagère ourle sa bouche alors qu’elle imagine cette chambre dans laquelle elle étouffe. « D’ailleurs … » elle mordille sa lèvre timidement, comme chaque fois qu’elle veut lui demander quelque chose « Je peux dormir chez toi ce soir … ? » Savoir qu’elle saura trouver refuge pour sa nuit, lui permettait de concevoir son après-midi plus sereinement. S’il te plait. Lui murmurait son regard avec une tendresse, teintée d’une lueur craintive qu’il aurait été difficile de comprendre à cet instant.
Im Azriel
Im Azriel
❝ REGULAR ☙ MEMBER
Mes petits secrets

Re: MAKE ME FEEL FREE FT AZRIEL ♥ MAKE ME FEEL FREE FT AZRIEL ♥ Empty Mar 28 Juil - 19:46
Une fois de plus tu n'as pas de réponse et tu ne comptes pas la questionner pour en avoir. Tu l'adores c'est pour ça que tu taies tes inquiétudes, de peur de la braquer et de la perdre. Tout comme tu gardes le silence sur les sentiments que tu éprouves. Il est évident que tu l'aimes. Il n'y a qu'elle à tes yeux, plus que ça, elle est ton monde, ton univers. L'euphorie et le bonheur que tu ressens à ces côtés n'a pas de prix. C'est grâce à elle que tu as compris les limites du pouvoir de l'argent et celui de l'amour. Tu ne t'imagines pas vivre sans elle. Tu refoules souvent cette pensée, refusant d'imaginer la vie si elle n'y est pas. Si au départ tes parents étaient favorables à cette relation, qu'ils ont même encouragé dans un sens. Cela fait quelques temps qu'ils la voient d'un mauvais œil, notamment car Lyvan te fait découvrir les joies de la vie, principalement le gout de la liberté. C'est pour cette raison que tu as acceptée si vite de l'accompagner. Tu es certain de te faire sévèrement remonter les bretelles quand ton père apprendra que tu as séché les cours. Il ne pourra pas jouer sur tes notes qui sont toujours excellentes, cependant il ne se privera pas de te punir et tu sais déjà qu'il va t'empêcher de la voir. C'est pour ça que tu profites d'autant plus de cette escapade au côté de ta meilleure amie. Tu graves dans ta mémoire chaque regard et tu enregistres son rire cristallin et son sourire radieux.

Une fois hors de l'enceinte du lycée elle se change et tu détournes instinctivement les yeux par principe. De ton côté tu n'as pas la même organisation et tu n'as rien à te mettre. Malgré tout, tu ôtes la cravate et le blason de l'école. Tu fourres le tout dans ton sac et tu détaches les premiers boutons de ta chemise. Lorsqu'elle annonce son envie de manger, tu pouffes de rire sans retenue.

« Ahah ça ne m'étonne pas, dit moi quand tu n'as pas faim ?! »

Quand elle s'approche de toi et t'enlace, une vague de chaleur t'envahit, te donnant des vertiges. Tu t'accroches à-elle en souriant. Tu sens tes joues en feu, mais si elle le remarque tu prétexteras que la course t'as donné chaud. Tu acquisses à son programme. Il n'y a pas beaucoup de personnes à qui tu pourrais te donner comme ça. En réalité c'est la seule. Si tu devais te jeter sous un train pour elle tu le ferais sans réfléchir. Qu'importe ce qu'elle pourrait te demander, tu acceptais simplement car tu veux la voir heureuse, tu ferais tout pour ça. C'est son sourire qui te rend heureux et te met le baume au cœur. Il n'y a qu'avec elle que tu te sens heureux. Tu as l'impression d'effleurer du doigt le bonheur, c'est grisant autant que cela fait peur. Tu n'as pas le temps de répondre qu'elle reprend, hésitante. Tu passes tes bras autour de ses hanches pour la garder contre toi, plongeant ton regard dans le sien, curieux de ce qu'elle veut dire. Tu attends donc, en haussant un sourcil, espérant la faire cracher le morceau. Vous n'avez pas besoin de mots pour vous comprendre. La question tombe et tu souris face à son regard suppliant. Tu la serres contre toi, calant ta tête dans sa nuque avant de répondre dans un murmure.

« Je n'ai pas envie de rentrer non plus. Je ne veux pas te quitter...»

Tu te recules pour lui faire face et un nouveau sourire rempli de malice illumine ton visage.

« Et si on passait la nuit dehors...est-ce que...est-ce que tu veux fuguer avec moi Lyvan ? »

Tu n'aurais jamais imaginé demander ça un jour. Cependant à cet instant tu aimerais que le temps s'arrête. Tu voudrais pouvoir rester à ses côtés pour toujours, loin des pressions sociales et familiales, loin de vos responsabilités respectives, juste elle et toi pour l'éternité. Bien que ta proposition soit soudaine, tu as déjà un plan pour la mettre à exécution. Tu as de l'argent liquide, tu peux donc acheter des couvertures et de quoi manger pour plusieurs jours. D'ailleurs, c'est bien ce que tu comptes faire, lui acheter autant de poulet fris qu'elle veut et de la bière. Pour l'heure tu profites encore un peu de la proximité que vous avez, attendant sa réponse.


« Je suis beaucoup moins sage que mon image. »
 
Nan Lyvan
Nan Lyvan
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
Mes petits secrets

Re: MAKE ME FEEL FREE FT AZRIEL ♥ MAKE ME FEEL FREE FT AZRIEL ♥ Empty Jeu 17 Sep - 21:43

Elle l’aimait pour ça, pour sa folie, pour ses idées farfelues, de celles qui lui arrachaient toujours un rire quand elle voudrait pleurer. Elle se sentait triste, abandonnée du monde entier. Mais Az était là, toujours là … Elle savait qu’elle pourrait toujours compter sur lui et ce n’était que ça qui importait. Cette vérité absolue, qu’elle n’imaginait pas autrement, la ferait alors tombée de haut, quand l’avenir viendra à les séparer. Elle souffrait en silence Lyvan, mais sa douleur semblait plus atténuer quand elle était avec son meilleur ami. Il avait une façon unique de la regarder, mais ils se connaissaient depuis bien trop longtemps pour qu’elle comprenne que c’était de l’amour. Elle l’aimait, elle aussi, mais de cet amour plus enfantin. Elle ne lui en voudrait pas, s’en voudrait même de lui infliger ça, de ne pas savoir lui retourner ses sentiments. Mais ce qui était certain c’est qu’elle l’aimait suffisamment pour avoir besoin de lui dans sa vie. Elle ne se voyait pas vieillir s’il n’était pas là … Et sa folie, celle qu’il n’avait qu’avec elle, la comblait. Lui faisait croire que tout était possible. Elle se laisse porter par son idée folle. Rit en acquiesçant « Bien sûr ! » fuir. Fuir était une idée séduisante, de celle qu’elle voulait pouvoir réaliser. Elle savait qu’avec lui tout serait parfait … mais que ferait deux ados seuls au bout du monde … ? Sûrement un tas de truc cool. Elle sourit tristement à cette idée, parce qu’elles n’étaient pas visibles, mais de lourdes chaines l’emprisonnaient. Elle restait là, oubliait ce que ça faisait de rêver. Elle relève son visage vers lui et caresse sa joue, avec l’envie furieuse de lui dire qu’elle avait mal, qu’on lui retirait le droit d’être une enfant. Cet homme lui volait tout … et Azriel le lui rendait sans même le savoir. Fais-moi oublier cette vie. Avait-elle envie de lui dire. Pourtant tout était presque parfait. Elève modèle elle avait les meilleures notes de sa classe. Une famille riche et puissante, un rêve qu’elle frôlait du bout des doigts. Elle avait tout pour être heureuse. Un meilleur parfait, et malgré l’absence de son jumeau et de sa sœur, elle avait un frère ainé merveilleux bien que trop prit par son boulot. Elle avait un avenir magnifique qui s’offrait à elle et pourtant elle n’était pas heureuse. Elle perdait son sourire à cette idée, réalisant qu’elle n’était pas prête. Pas prête à fuguer. « J’sais pas si j’aurais le courage de m’enfuir loin … » lui avoue-t-elle en se blottissant contre lui. Ces derniers temps Lyvan semblait pensive, distraite, triste aussi … souvent. Elle ne l’expliquait jamais, souriait pour cacher son trouble, se contentait de faire ce qu’on attendait d’elle. Elle soupirait lourdement, frottant son nez contre son torse car il lui chatouillait. Une enfant perdue, adorable et terriblement craquante, rien de plus. « Et si on allait juste se perdre au fin fond d’une salle de cinéma avec du popcorn et de la glace ? » souffle-t-elle, alors qu’elle ne voulait que se blottir contre lui devant un film sûrement nul. Comme d’habitude elle s’endormirait sûrement et Azriel n’aurait d’autre choix que de ne plus bouger, son bras autour d’elle, jusqu’à en avoir des crampes … Mais son ami, sans qu’elle ne le réalise toujours, la faisant souvent passer avant tout le reste … alors peut-être qu’elle en prenait l’habitude ? « J’ai pas envie de quitter tes bras. » murmure-t-elle avec cette impression que rien ne pourrait lui arriver si le garçon était là.
Im Azriel
Im Azriel
❝ REGULAR ☙ MEMBER
Mes petits secrets

Re: MAKE ME FEEL FREE FT AZRIEL ♥ MAKE ME FEEL FREE FT AZRIEL ♥ Empty Ven 25 Sep - 23:45

Lorsqu'elle rit tu es heureux. C'est surement les seuls moments où tu as réellement l'impression d'effleurer du bout des doigts le bonheur. Elle illumine ta vie et te permet de supporter tout le reste, ta famille, tes obligations en somme tous tes problèmes. Au fond tu te sens terriblement seul, sauf quand elle est avec toi. Tu as l'impression qu'elle t'insuffle la vie qui te manque, qu'elle te rend meilleur et rallume la petite bougie qui éclaire tes pas. Sans elle tu ne serais rien, rien de plus qu'un gosse de riche balloté au grès des envies qui ne lui appartiennent pas. Elle fait de toi le garçon que tu es, joyeux, un brin fou et surtout heureux. Ton idée de fugue n'est clairement pas envisageable. Tu en as conscience, rien qu'une nuit dehors et tu es certain d'être sévèrement puni. Pourtant tu es prêt à courir le risque si c'est pour t'allonger à côté d'elle, observer les étoiles et rêver toute la nuit. Oui pour elle tu es prêt à tout, cependant à sa réponse tu comprends que cette petite évasion ne vous est paspermise. Alors que d'habitude c'est elle qui propose des folies, aujourd'hui elle se blottit contre toi espérant surement pouvoir oublier les barreaux qui vous enferme chacun. Tu passes tes bras autour d'elle, la serrant doucement.

« On peut juste...rêver qu'on le fait... »

Tu as le cœur lourd mais il s'allège lorsqu'elle se frotte à toi. Si tout le monde vous prend pour un couple c'est à cause de ce genre de proximité, pourtant à tes yeux c'est normal. Tu l'aimes, tu n'as pas conscience que le sentiment que tu ressens est plus fort que l'amitié. Tu n'as jamais eu d'ami, alors pour toi c'est normal que votre relation soit si fusionnelle. C'est comme lorsque tu étais avec ta sœur, tu l'aimais de tout ton cœur. Avec Lyvan c'est pareil, tu as l'impression que tu ne pourrais pas vivre sans elle. Tu apprendras à tes dépends que c'est possible, ou du moins tu comprendras ce que le mot survie signifie. Pour l'instant tu es juste triste de ne pas pouvoir vivre comme bon te sembles avec elle à tes côtés. Pourquoi ne pourriez-vous pas fuir cette vie dans laquelle vous êtes étriqués ? Pourquoi est-ce que vous ne pouvez pas tout abandonner pour vivre vos rêves. A ces côtés tu te sens capable de rêver. Tu es conscient de braver un interdit et pourtant tu te le permets : rêver de rester avec elle pour toujours quoi qu'il arrive. Tu lui caresses les cheveux, la gardant contre toi, comprenant parfaitement la détresse qu'elle peut ressentir, sans savoir que c'est pire que ce que tu crois. Ces derniers temps tu as compris qu'elle va mal et pourtant tu n'es pas parvenu à la faire parler. Ne voulant pas la brusquer, tu préfères lui faire comprendre que tu es là et toujours à l'écoute si besoin. A son programme tu te recules d'elle en lui souriant. Elle sait que tu ne peux rien lui refuser, tu accepterais tout, même si elle te demandait la lune, tu trouverais un moyen d'aller la décrocher.

« Ok tout ce que tu veux princesse. »

Tu plonges à nouveau tes yeux dans les siens en souriant espérant arriver à raviver cette lueur de bonheur qu'elle a perdue en réalisant que vous êtes enchainé à vos vies. Tu lui attrapes la main pour l'entrainer dans la rue. A sa demande indirecte, tu passes ton bras autour de son épaule pour la garder près de toi.

« Promis tu pourras dormir dans mes bras ce soir. Ça te va ? »

Qu'importe le moyen, tu ne comptes pas rentrer. Quitte à te faire engueuler pour avoir séché les cours autant en profiter jusqu'au bout et découcher pour la nuit. Tu ne veux pas la quitter, tant pis si tes parents décident de t'assassiner en rentrant, au moins tu auras passé la meilleure nuit de ta vie à ces côtés. Tu l'entraines vers le cinéma, la questionnant sur ce qu'elle veut voir. C'est toujours elle qui choisit alors que c'est souvent toi qui regarde le film jusqu'au bout et ensuite tu le fais un résumé.

« On va voir quoi cette fois ? »


« Je suis beaucoup moins sage que mon image. »
 
Contenu sponsorisé
Mes petits secrets

Re: MAKE ME FEEL FREE FT AZRIEL ♥ MAKE ME FEEL FREE FT AZRIEL ♥ Empty

Evénement explosion !
Malgré ces temps difficiles, on vous souhaite un joyeux mois de novembre et on espère vous réchauffer le coeur avec ce petit Calcifer adorable ❤N'oubliez pas l'événement explosion en cours ! Lutter contre les effets du gaz toxique qui se promène dans le bâtiment pour sortir et sauver les centaines de vie vous apportera peut-être un bon karma et peut-être plus, qui sait.