Revenir en hautAller en bas



 
Nouveautés du mois
Venez vite voir les nouveautés du mois, par ici !
Chatbox du forum
N'hésitez pas à passer faire un tour sur la chatbox !
Plus on est de fous, plus on rit !
Les défis RP !
N'oubliez pas que vous pouvez gagner des points en
réussissant les défis RP ! Pour plus d'infos, c'est par ici !
Ils sont attendus
brownie points with breakfast ? (lucas) - Page 2 S43aQ9Pc_obrownie points with breakfast ? (lucas) - Page 2 S43aQ9Pc_obrownie points with breakfast ? (lucas) - Page 2 S43aQ9Pc_obrownie points with breakfast ? (lucas) - Page 2 S43aQ9Pc_o

 :: Défouloir :: La boîte à souvenirs :: Archive Rps
Aller à la page : Précédent  1, 2

brownie points with breakfast ? (lucas)

Beom Lucas
Beom Lucas
❝ CRAZIEST ❣ MEMBER
Mes petits secrets

Re: brownie points with breakfast ? (lucas) brownie points with breakfast ? (lucas) - Page 2 Empty Lun 20 Juil - 12:25

“ lucas & jiyool : brownie points with breakfast ?” + De ses petits yeux, le garçon jugea du regard son aînée alors qu'elle tentait de rattraper le coup en faisant des œufs brouillés. Vraiment pas un œuf au plat, quoi. « C'est moins bon que des œufs au plat, » râla t-il alors qu'il la regarda faire. Bon certes, il faisait son difficile mais il était du type à être perfectionniste, à aimer quand les choses étaient bien faites et s'il voulait des œufs au plat, alors il obtiendra ces œufs au plat. Quand bien même il devra peut-être les faire tout seul, vu le talent en cuisine de Jiyool. Il ne fit que proposer l'idée en voyant l'aspect de ses œufs mais se fit directement dégager du plan de travail par des coups de coude alors que le plus jeune se plaignit de la douleur avec des petits « aïe », s'éloignant rapidement de la poêle. Lucas hocha de la tête d'un air peu convaincu mais la laissa avoir raison quand même, parce qu'au fond il espérait bien qu'elle allait réussir. Si elle n'y arrivait pas, il allait se demander de quelle planète elle venait parce que pour ne pas savoir faire des œufs, il fallait vraiment le faire. Au lieu de l'observer, il se concentra alors sur le café de Jiyool qui sonna prêt à peine quelques secondes plus tard. Il posa les deux sur la table et prit les carrés de sucre pour en déposer deux dans le sien. Le café était trop amer sinon et il n'aimait pas ça. « Tu prends du sucre ? » demanda t-il. Si elle n'en prenait pas, il allait arrêter toutes ses critiques sur ses œufs et la respecter jusqu'à la fin des temps car il fallait être un bonhomme pour ça. Ce qu'il n'était évidemment pas. Lorsqu'il eut fini d'ajuster leurs cafés selon leurs goûts, Lucas reposa le pot de sucre puis prit une gorgée de son propre café. Il grimaça légèrement, la chaleur du liquide passant dans sa gorge et réchauffant son corps entier. Eh bien, ça avait le mérite de le réveiller au moins... Lui qui s'était couché bien trop tard à cause de on-sait-qui, il avait bien besoin d'un réveil fort. Il reposa son café devant lui et regarda le dos de son aînée qui était face à la poêle. D'après le bruit, ça semblait aller... mais Lucas était un peu trop curieux (et inquiet). Elle lui avait dit de ne pas la regarder faire mais quand même, il voulait savoir. Se mettant sur la pointe des pieds pour approcher le plus discrètement possible, il regarda par-dessus l'épaule de la sango. Et, miracle : les œufs avaient l'air bons ! « Woah ! » s'exclama t-il, dévoilant sa présence juste à côté d'elle. Il n'aurait peut-être pas poussé un tel cri si Jiyool avait réussi du premier coup mais là, voir des œufs parfaits après deux échecs était très satisfaisant. « C'était vraiment ma présence qui te gênait alors ? Je ne sais pas comment le prendre, » plaisanta t-il avec un sourire. « Retire-les du feu maintenant, là, ils sont nickels. » Et il s'écarta de la cuisinière une nouvelle fois, comme s'il allait tout faire foirer s'il restait près d'elle (car apparemment c'était le cas et en y pensant, ça lui aurait fait écho sur le fait qu'il avait toujours été celui qui faisait foirer la vie des autres – mais il n'y pensa pas, les pensées noires ne faisant pas leur apparition si tôt le matin). Il prit deux tartines qu'il plaça dans le grille-pain mais juste avant d'appuyer sur cuisson, il se rappela que c'était peut-être Jiyool qui devait faire ça pour lui. C'était les habitudes qui avaient pris possession de son corps. Il se tourna pour regarder son aînée, un sourire espiègle faisant son apparition sur son visage. « Dis-moi, y'a pas moyen que tu foires des tartines, non ? » Il leva un sourcil avec toujours le même sourire, complètement moqueur.
 
code by solosands


- - c'est à partir de toi que j'ai dit oui au monde.
Choi Ji Yool
Choi Ji Yool
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
Mes petits secrets

Re: brownie points with breakfast ? (lucas) brownie points with breakfast ? (lucas) - Page 2 Empty Ven 24 Juil - 14:54

“ lucas & jiyool : brownie points with breakfast ?” + « C’est bien moins bon que des œufs au plat. » blablabla. Dans quoi je me suis lancée au juste ? Petit un, je ne sais pas vraiment cuisiner donc cette histoire de lui préparer des œufs pour le petit déj est un challenge en elle-même. Et petit deux, il se trouve que mon cadet est un difficile. Honnêtement, entre nous… Les œufs brouillés et les œufs au plat, ce n’est pas si différent, cela fait exactement la même chose dans l’estomac. Lucas est juste difficile ou bien, il joue délibérément au gars casse-pied. Je ne réponds rien mais je gonfle les joues pour afficher mon mécontentement. Sans plus attendre, je me lance de nouveau dans la réalisation du met parfait pour monsieur le râleur mais non sans avoir écarter le plus jeune de moi d’un coup de coude. Un petit couinement qui s’échappe de ses lèvres me fait rouler des yeux. Ce n’est pas comme si je l’avais éloigné à coup de poêle, pas besoin d’être aussi dramatique. Ma petite action fonctionne et Lucas se retourne s’occuper sur nos cafés, loin de moi et de mon incapacité à faire des œufs corrects. Je me reconcentre à mon tour sur ma tâche oubliant presque Lucas et ses mauvaises ondes, c’est pourquoi je sursaute légèrement quand il me demande si je veux du sucre dans mon café. Je grimace à l’idée de quelqu’un puisse mettre un sucre dans un café nature, cela gâche tout le sublime goût de ce magnifique liquide noir. Je n’ai aucun souci avec le fait de sucrer toutes les boissons un peu sophistiquées à base de café mais il me semble impensable, à mon humble avis d’amatrice de bons cafés, de dénaturer la boisson pure qui offre ce parfait goût acre sur la langue. « Non, merci. » je réponds simplement, ne cherchant pas à débattre de la question avec le plus jeune alors que je dois réussir à la perfection ces satanés œufs. Cependant, je ne manque pas t’entendre ce dernier faire tomber quelques flocons de sucre dans son propre café. Cela me fait légèrement sourire car je ne sens aucun étonnement face à la façon dont il préfère son café. Il me rappelle un gamin… Celui qui voudrait faire comme les grands et boire un café le matin mais qui n’aime pas son goût. J’ai fait la même chose pendant de longues années au lycée pour montrer à mon frère que j’étais une grande fille maintenant, j’ai fini par tomber amoureuse de cette boisson magique qui pense tous les maux de mes nuits trop courtes. Je suppose que c’est pour cette raison que Lucas en boit, se faire oublier le sommeil qui le hante. Il en a sûrement besoin pour affronter la journée, surtout aujourd’hui. Avec ce café et le petit déj que je lui prépare il commencera bien la journée au moins. En parlant de petit déj, tout se présence à présent plutôt bien. Mes œufs paraissent plus que satisfaisant comme me le confirme mon cadet lors qu’il se penche par-dessus mon épaule. Toujours concentrée sur ma mission, je me contente d’écouter ses conseils et de retirer les œufs du feu. Alors que je dépose mes superbes œufs dans une assiette d’une façon qui se veut un peu artistique, Lucas se lance dans le grillage des tartines. Je fronce les sourcils car je suis celle qui est censée gérer la préparation de ce repas, mais bon, ce ne sont que des tartines, je ne vais pas péter un scandale pour ça. Par contre, ce serait tout à fait justifier de faire un scandale pour la suite, puisque le plus jeune se tourne vers moi, un sourire malicieux sur les lèvres, avant de se moquer encore une fois de moi. Je fronce de nouveau les sourcils, il ne paie rien pour attendre. L’expression de mon visage se détend et j’essaye d’afficher un sourire doux qui ne collent pas du tout à la situation. « J’en connais un qui veut un coup de pied aux fesses. » je m’exclame sur un ton milieux qui ne matchent pas vraiment avec mes mots. Sur ceci, je dépose l’assiette sur la table avant d’attraper mon café que je glisse directement à mes lèvres avec un soupire de soulagement. Me contentant de profiter de ces quelques gorges de bonheur, je ferme les yeux et je laisse le calme s’envahir. Bien sûr, mon bonheur est de courte durée car le clic du grille-pain me fait une nouvelle fois sursauter. Après avoir déposé ma tasse, je m’empare de deux toasts pour les poser sur l’assiette de Lucas et je relance une nouvelle tournée de pain grillé. « Tu vois, je peux faire ! » je plaisante le ton léger et rieur.
 
code by solosands




DARK OCEAN

who are you ? why do you hide in the darkness and listen to my private thoughts ? who told you how to get here below my bedroom ? sad l♡ve
Beom Lucas
Beom Lucas
❝ CRAZIEST ❣ MEMBER
Mes petits secrets

Re: brownie points with breakfast ? (lucas) brownie points with breakfast ? (lucas) - Page 2 Empty Ven 24 Juil - 15:45

“ lucas & jiyool : brownie points with breakfast ?” + Lucas se redressa subitement lorsqu'il entendit qu'elle ne voulait pas de sucre dans son café. Pas de sucre ?! Il fixa son dos avec deux gros yeux ronds alors qu'il entreprit d'ouvrir la bouche puis de la refermer, sous le choc. Il avait déjà tenté le café sans sucre mais avait failli tout recracher après tellement que le goût était affreux. Alors qu'elle boive ce café immonde tous les jours... Respect. « Je retire toutes mes critiques sur tes œufs, t'es une héroïne, » déclara t-il alors qu'il mit ses deux sucres dans son café. En tout cas lui, il adorait les choses sucrées. Un peu comme un gosse dirait-on, mais il en avait bien le droit puisqu'il en était un. Il aimait particulièrement les gâteaux et les bonbons mais c'était vrai que ça faisait enfantin et que surtout, on ne mangeait pas ça au petit-déjeuner. En tout cas, ni en Corée du Sud ni aux États-Unis.
Une fois les cafés prêts, Lucas ne put s'empêcher de jeter un coup d’œil à ce que son aînée faisait et woah. La perfection le frappa. Sublime. Incroyable. Extraordinaire. Les œufs étaient comme lui les aimait ! Il lui recommanda de les retirer du feu maintenant, ce qu'elle fit. Et puis, il s'occupa de mettre deux tranches de pain dans le grille-pain par simple action automatique, avant de se rappeler qu'elle aimerait peut-être le faire pour lui comme elle était censée préparer son petit-déjeuner de A à Z. Ne retenant pas une remarque cynique, il éclata de rire à sa réponse. « Non ça ira, » répliqua t-il avec un sourire, certain qu'il ne faisait pas ça pour se faire frapper, même si l'idée d'embêter son aînée encore plus était très alléchante. Il appuya sur le bouton pour cuire les tartines et se tourna vers la sango, qu'il regarda déposer l'assiette d’œufs parfaits sur la table (et les œufs brouillés là, ugh) et boire une gorgée de son café... amer. Il ne le dit peut-être pas à voix haute, mais le jugement se lit dans son regard. Il se demandait comment c'était possible d'aimer son café comme ça. Il préféra garder la question pour lui, se retournant plutôt lorsqu'il entendit que les tranches de pain étaient prêtes. Le garçon n'eut pas le temps de faire quoi que ce soit que Jiyool était déjà là, avait rangé les tranches de pain sur l'assiette et dégaina une nouvelle fournée. Le petit bouton fut appuyé, les tartines descendirent et se mirent à cuire. Lucas ne réprima pas son rire qui s'échappa de sa gorge. « Attention, je ne considère pas ça comme une réussite parce qu'elles ne sont pas encore sorties. » Mais évidemment, il n'allait pas y avoir de problème, à part si un miracle (ou un désastre) faisait que le grille-pain se cassait en plein fonctionnement. Fort heureusement, cela n'arriva pas et les tranches de pain sortirent nickel. Lucas poussa un soupir de soulagement qui se voulut discret puis alla prendre un couteau et le beurre qu'avait utilisé Jiyool pour ses œufs pour les poser sur la table. Il aimait ce goût beurré des tartines.
Son petit-déjeuner finalement prêt, il s'assit en face de son assiette avec un sourire. « Eh ben, t'auras bien galéré avec les œufs. » Il s'en amuserait et se moquerait d'elle jusqu'à la fin de ses jours. « Merci pour le petit-déjeuner. » Il prit le couteau et beurra ses tartines, tandis qu'il regarda le contenu de l'assiette de Jiyool. « Dis, tu prends le même petit-déjeuner que moi d'habitude ? » Un peu surpris de voir ça – au simple détail près qu'il aimait ses œufs au plat lui. Après tout, les coréens aimaient plutôt les petit-déjeuners très consistants mais Lucas n'en avait pas vraiment l'habitude avec son petit estomac (et sa petite carrure aussi). Il ne pouvait pas manger énormément.
 
code by solosands


- - c'est à partir de toi que j'ai dit oui au monde.
Choi Ji Yool
Choi Ji Yool
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
Mes petits secrets

Re: brownie points with breakfast ? (lucas) brownie points with breakfast ? (lucas) - Page 2 Empty Ven 31 Juil - 10:48

“ lucas & jiyool : brownie points with breakfast ?” + J’hausse un sourcil en me demandant que quoi mon cadet parle. Une héroïne ? Je crois que je n’avais jamais entendu ce mot pour me décrire. Je le regarde de travers, m’interrogant sur la raison qui l’a amené à me qualifier d’héroïne. La tête qu’il tire en plongeant ces deux morceaux de sucres dans son propre café en dit long. Et je ne peux m’empêcher de rire quand je capte de quoi il parle. J’en connais un qui déteste le café pur. Pas que je comprenne, en tant qu’amatrice de café, mais ce n’est pas rare de rencontrer des étudiants qui boivent la boisson amère pour en boire et non par plaisir du goût. Je ne dis rien, je les juge mais je respecte leur choix, en général. Et pour Lucas, l’occasion est trop bonne. « Oh bébé Lucas est trop jeune pour supporter le café pur ? » je demande avec toute la fausse compassion du monde, une moue désolée pour lui. Très vite, ses traits s’effacent et je reprends mon air moqueur. « Je suis pas étonnée bizarrement ! » j’ajoute sur un ton bien plus taquin et un regard plein de jugement. C’est avec un sourire amusé que je retourne à mes œufs qui s’avèrent très plus que correct et assez bien pour monsieur. Il était temps après ces nombreux échecs que je finisse par cuire quelque chose de satisfaisant pour Lucas. Malgré la perfection de mes oeufs, Lucas ne peut retenir une remarque cynique et je ne peux retenir la menace qui s’en suit. Il bat en retrait pour s’occuper des tartines, même si je suis quasiment convaincue que c’est aussi mon job de le faire. Après avoir déposé les œufs sur la table, je prends trente secondes pour apprécier une bonne gorgée de mon café noir. Bien sûr, je vois bien que Lucas me regarde de travers et cela me fait rouler des yeux. C’est que du café, pas besoin d’en faire toute une histoire. Le grille-pain saute, me faisant abandonner ma tasse pour relancer une tournée de pain, précisant à mon cadet que je suis tout à fait apte à faire griller des tartines. Je ne relève pas la nième moquerie de Lucas parce que je sais qu’il n’y a aucun risque de rater ces tartines, à moins qu’une météorite vienne s’écraser sur le grille-pain. Bien sûr, comme attendu, les tartines ressortent parfaitement bien grillées et je les dépose dans mon assiette. Je grimace un peu en la regardant, œufs et pain… Qu’est-ce que vraiment j’arriverai à les manger ? J’ai peut-être vu un peu gros. Les essaies ont été nombreux et j’ai mangé au fur-et-à-mesure les tentatives plus ou moins réussi. En plus, tout ce temps passé devant la cuisinière à renifler les odeurs de nourriture m’ont presque retourné l’estomac. J’ai du mal à imaginer que je vais encore devoir avaler toute cette assiette. J’espère que ma tasse de café m’aidera à tout faire passer. Quand tout est enfin prêt, j’imite Lucas et je m’installe à la table, devant cette assiette qui ne me donne pas trop envie. Une nouvelle fois le jeune homme me rappelle combien j’ai galéré avec ce petit déj, j’ai presque envie de lui refaire une pichenette sur le front tellement il m’agace. Mais je n’ai pas le temps puisqu’il me remercie pour le repas, ce qui me radoucit instantanément. « Non, pas vraiment. Ça dépend des jours, des fois je me contente d’un café, parfois je mange un peu plus… traditionnel. Mais je ne mange pas beaucoup le matin en général. » j’explique quand mon cadet s’étonne de la ressemblance entre nos deux assiettes. Pas que j’ai des soucis pour m’alimenter, j’ai juste de très mauvaises habitudes alimentaires. Peu manger le matin, boire beaucoup (trop) de café, manger normalement le midi, manger beaucoup le soir, manger des cochonneries un peu tout le temps dans la journée. Rien ne se devine quand on me regarde, mon métabolisme plutôt rapide m’aide à garder une silhouette fine malgré le manque évident de muscles. « Et j’ai déjà mangé je ne sais plus combien d’œufs avant que tu arrives… Je sais pas si je vais avoir la force d’avaler ceux-là. » j’avoue regardant mon assiette avec un léger dégoût.
 
code by solosands




DARK OCEAN

who are you ? why do you hide in the darkness and listen to my private thoughts ? who told you how to get here below my bedroom ? sad l♡ve
Beom Lucas
Beom Lucas
❝ CRAZIEST ❣ MEMBER
Mes petits secrets

Re: brownie points with breakfast ? (lucas) brownie points with breakfast ? (lucas) - Page 2 Empty Sam 1 Aoû - 11:04

“ lucas & jiyool : brownie points with breakfast ?” + Faire comme les adultes alors que c'était un gosse. C'était un peu ça, l'idée. Sauf que Lucas avait été forcé de devenir un adulte trop tôt parce que plus personne ne s'occupait de lui. Les papiers administratifs, l'argent, les tâches domestiques, il avait dû s'en occuper bien trop tôt. Ce n'était pas à un gosse de quatorze ans de s'inquiéter de ses fins de mois et pourtant ça avait commencé à devenir son quotidien. Quotidien difficile, quotidien auquel il avait dû se forcer à s'habituer et le café était donc rentré dans ses habitudes. Il l'aidait à tenir ses journées, à tenir encore debout alors qu'il aurait dû être couché depuis longtemps. Mais il ne fallait pas oublier que Lucas restait un garçon, qu'il y avait toujours cet enfant qui sommeillait en lui, cet enfant blessé qui n'avait jamais pu se montrer au monde car il avait dû devenir adulte trop tôt. Alors le café, il n'en supportait pas le goût amer. Lui qui était fan de sucreries, qui gardait toujours quelques bonbons dans son sac car c'était son plaisir personnel, évidemment qu'il devait ajouter du sucre dans son café.
Lucas leva les yeux au ciel alors que son aînée le taquina sur le sujet. « J'aime juste les choses sucrées, » se justifia t-il comme si ça allait changer grand chose au fait qu'il ne supportait pas le café pur. « Dans quarante ans, je mettrais toujours deux sucres dans mon café. » S'il était encore vivant. Mais il n'exprima pas cette remarque cynique à voix haute.
Observant avec un air de jugement Jiyool boire son café pur (car qui était capable d'aimer cette horreur ?!), le garçon grimaça lorsque celle-ci roula des yeux face à son regard oppressant. Il ne comprendrait définitivement jamais. S'occupant plutôt des tartines, il se rappela que c'était en fait à Jiyool de les faire et il la laissa s'occuper de la deuxième fournée. A part si la machine décidait de dysfonctionner juste pour elle, il ne devrait pas y avoir de problème comme il s'agissait simplement d'appuyer sur un bouton. Sans surprise, les tartines sortirent parfaites et leur aventure pour cuire leur petit-déjeuner se termina ainsi, Lucas s'asseyant face à son assiette. Il avait pris un peu de retard sur son temps habituel, il finirait probablement par arriver avec moins d'avance que d'habitude, ou même pile à l'heure. Il n'aura pas le temps de relire son cours avant le début du cours mais bon, tant pis. Tout ça pour un petit-déjeuner que Jiyool aura galéré à faire. Il ne put s'empêcher de la taquiner sur le sujet puis remarqua que leurs petit-déjeuners se ressemblaient bien trop pour que ce soit normal. La réponse ne le surprit pas vraiment, le faisant hausser des épaules. « Oh je vois, moi non plus. Je saute souvent le petit-déjeuner. » Il préférait réviser ou dormir un peu plus longtemps que de manger un petit-déjeuner, en général. Il aurait même pu se contenter d'un café aujourd'hui, s'il n'avait pas vu que son aînée était en train de lui préparer son petit-déjeuner. Il ne lui aurait probablement pas dit qu'en général il ne prenait pas son premier repas de la journée si elle ne faisait pas la même chose, car il n'aimait pas vraiment qu'on le reprenne sur ses mauvaises habitudes. Il savait qu'elles étaient mauvaises mais il n'y pouvait rien s'il n'avait pas d'autres choix que de faire comme ça pour survivre dans la jungle de la vie. Ce n'était pas vous qui deviez fournir deux fois plus d'efforts que les autres pour espérer arriver à leur niveau. Non, deux fois était un euphémisme. C'était malheureusement bien plus qu'il devait fournir pour avoir les mêmes résultats que ses camarades.
Un sourire amusé grimpa sur ses lèvres quand il comprit que son aînée s'était entraînée... beaucoup, entraînée, pour faire ses œufs. « Tu t'es entraînée avant que je n'arrive ? » L'idée l'amusait et réchauffait son cœur. Certes, c'était marrant de constater que même après un entraînement rigoureux son aînée avait réussi à rater ses œufs (deux fois !) mais c'était réconfortant de voir qu'elle avait vraiment voulu lui faire un bon petit-déjeuner. Il appréciait l'intention. « Combien de fois t'as raté tes œufs alors ? C'est encore plus incroyable que ce que je pensais... » Évidemment, il préférait la taquiner que lui dire « merci ». Gratitude à la Lucas. « Si tu n'arrives pas à manger tes œufs, je peux les manger pour toi si tu veux. » Lui aimait les œufs alors ça ne le dérangeait pas d'en manger en plus. Il finit par enfin prendre la première bouchée de son petit-déjeuner et sourit en goûtant l’œuf qui était réussi. « Parfait, » commenta t-il, son côté perfectionniste ravi. Et il regarda l'heure sur sa montre, histoire d'être sûr de ne pas finir en retard vu qu'un bon petit-déjeuner n'était même pas prévu sur son planning de base. Il devrait peut-être accélérer.
 
code by solosands


- - c'est à partir de toi que j'ai dit oui au monde.
Choi Ji Yool
Choi Ji Yool
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
Mes petits secrets

Re: brownie points with breakfast ? (lucas) brownie points with breakfast ? (lucas) - Page 2 Empty Mar 4 Aoû - 22:46

“ lucas & jiyool : brownie points with breakfast ?” + Vraiment, je n’ai aucun souci avec les choses sucrées. Je ne suis pas difficile niveau nourriture de façon général, hormis le chocolat que j’ai en horreur depuis gamine – enfin, non. Que j’ai en horreur depuis que mon adolescence. Grande consommatrice de cacao, mes goûts ont progressivement changé quand j’ai commencé à habiter chez ma tante et mon oncle. Ma psy vous dirait que c’est une part de mon traumatisme d’abandon, que jerapproche le chocolat à ma mère. Honnêtement, je pense juste que j’ai grandi et que mes goûts se sont adaptés à mon nouveau quotidien, tout comme le café est entré dans mes habitudes pour palier à la fatigue permanente. Aujourd’hui le liquide noir coule dans mon sang tout comme le sucre doit couler dans celui de Lucas. Je le taquine mais je ne peux retenir un sourire d’affection quand il tente de se justifier – en vain. Je m’en fiche pas mal à vrai-dire s'il boit son café avec deux sucres, chacun ses affaires après tout. Un petit rire me gagne quand mon cadet sous-entend que peu importe son âge il continuera à trop sucrer son café matinal. Je n’ose pas lui répondre qu’avant d’avoir quarante ans, il fallait survivre à ses années étudiantes. Et je suis bien placée pour savoir que la fatigue l’emportera peut-être avant – enfin non parce que je suis un peu près sûre qu’on ne peut pas mourir d’épuisement uniquement. Je ravale mon défaitisme cynique pour choisir des mots plus positifs, personne n’a besoin de négativité dans la vie. « Hâte de voir ça. » je souris à Lucas avant de poser deux-trois tapettes sur le haut de son crâne. Très certainement que cela n’arriverait jamais mais l’espoir, la positivité, voilà les choses qui aide à avancer, je regrette souvent de ne pas en être assez doter. Je grimace légèrement avant de retourner à mon café noir, j’espère ne pas avoir perturbé l’ambiance petit déj. Je peux avoir du mal à dissimuler mes émotions mais cela ne semble pas être le cas puisque Lucas ne contente de me regarder de travers alors que je profite de mon café. Je lève les yeux au ciel pour la forme mais quelque part cela me rassure. Le reste de la préparation du petit déjeuner se fait dans le calme – ou presque – jusqu’à ce que je dépose enfin les yeux sur la table avec nos tartines et nos boissons pour que l’on puisse attaquer. Même si dans mon cas, ça fait bien longtemps que je n’ai pas d’appétit pour ces œufs. Mon cadet ne garde pas une nouvelle remarque sur mon incapacité à faire mes œufs potables. Ce n’est pas si grave, j’ai plein d’autres qualités. Je ne serais juste jamais cuisinière, ce n’est pas la fin du monde, surtout que je préfère largement qu’on cuisine pour lui plutôt que l’inverse. J’explique d’ailleurs à mon camarade de fraternité que je ne suis pas fan de petit déj, notamment parce qu’il n’y a jamais personne pour me le préparer et que je me contente d’un café. Je me mords légèrement la lèvre quand Lucas me dit faire de même, pas terrible pour un gamin en pleine croissance comme lui, mais qui suis-je pour lui faire une remarque là-dessus alors que je ne suis pas mieux ? Je me note tout de même mentalement d’en parler avec Miyoung pour voir si on ne peut pas se débrouiller pour qu’il ait toujours quelque chose à manger avant de partir le matin, ça ne lui ferait pas de mal. Après… Je ne compte pas lui préparer le petit déj tous les jours, je n’ai pas toujours autant de temps devant moi, particulièrement si je dois m’entrainer à chaque fois. « Je voulais que ce soit parfait pour me faire pardonner de t’avoir kidnappé contre ton gré hier. » et c’est raté, assurément. Néanmoins, c’est mieux que rien et il va falloir s’en contenter. « Pas tant que ça… Maximum une dizaine de fois, je pense. » bizarrement quand je le dis à voix haute, j’ai vraiment l’impression que dix fois ça fait beaucoup pour réussir à faire une cuisson d’œuf satisfaisante. Tant pis, j’hausse les épaules avant de reprendre une gorgée de café. « Je croyais que tu ne voulais pas d’œufs brouillés, faut savoir. » je contre en roulant des yeux. C’est pas lui qui m’a pété un scandale il y a dix minutes parce qu’il aimait pas les œufs brouillés ? À ne rien y comprendre. Je regarde vaguement Lucas attaquer ses œufs, un fin sourire s’étend sur mon visage mais il est vite remplacé par un bâillement. Tout cette agitation m’a pompé le peu d’énergie qu’il me restait. Je ne m’en reviens pas que l’appel du sommeil me rattrape seulement maintenant alors qu’une nouvelle journée se prépare, comme si je ne l’attendais pas depuis plusieurs heures déjà. « La journée va être longue. » je soupire en reposant mes lèvres sur ma tasse qui se vide beaucoup trop vite à mon goût.
 
code by solosands
Beom Lucas
Beom Lucas
❝ CRAZIEST ❣ MEMBER
Mes petits secrets

Re: brownie points with breakfast ? (lucas) brownie points with breakfast ? (lucas) - Page 2 Empty Dim 9 Aoû - 16:52

“ lucas & jiyool : brownie points with breakfast ?” + Le garçon fronça des sourcils quand il se fit tapoter la tête par son aînée, comme un adulte ferait à un gosse. Certes, Lucas était jeune, mais il n'était pas si jeune. Il allait avoir vingt ans, il était donc parfaitement un adulte. Et puis, Jiyool n'était pas si âgée que ça non plus comparée à lui, alors pourquoi est-ce qu'elle le traitait comme un enfant ? Il en râlait intérieurement mais malgré tout, comportement d'enfant, il gonfla une joue et s'en alla préparer le reste du petit-déjeuner. Déjà, il avait du mal à s'imaginer encore ami avec Jiyool à leurs quarante ans. Puis, est-ce qu'ils étaient vraiment amis ? Ils avaient fait connaissance à peine hier. Peut-être qu'ils ne deviendront même pas amis un jour, en fait. Rien ne garantissait non plus que Jiyool et lui seraient encore en vie quand Lucas aura quarante ans. Pensées pessimistes qu'il ne partagea pas, la préparation se fit alors dans le calme (avec le garçon qui ne se retint pas de taquiner son aînée ; jamais il ne s'arrêtera) et les voilà face à face avec leur nourriture. Ce fut là qu'il apprit que Jiyool avait eu beaucoup de tentatives avant même qu'il ne la surprenne. Il en était surpris, très surpris. Mais aussi amusé et réconforté. On avait pensé à lui.
Il sourit en coin, l'expression se voulant taquine mais les yeux trahissant sa douceur. Ces yeux-là s'écarquillèrent lorsqu'il entendit le nombre d'échecs qu'elle avait enchaîné. « Une dizaine de fois ?! Mon dieu, il va falloir que je t'apprenne à cuisiner des œufs. » Non pas que Lucas soit un pro de la cuisine mais il savait très bien se débrouiller. Résultat des années d'indépendance et de solitude qu'il avait dû affronter. Et en conséquence, ça le touchait aussi beaucoup trop qu'on fasse de petites actions pour lui, quand bien même c'était parfaitement normal pour les autres. Il finit par rire à la remarque de son aînée sur les œufs brouillés. « J'ai dit que je voulais un parfait petit-déjeuner, ça ne veut pas dire que je n'aime pas les œufs brouillés. Mais je préfère les œufs au plat. Je te l'ai dit hier, non ? » Il haussa un sourcil, un brin provocateur, mais la figure ne resta pas longtemps, les lèvres s'étirant en un sourire. « J'aime tous les types d’œufs, en fait. J'adore ça. » Information inutile et c'était bien pour ça qu'il pouvait bien la partager à Jiyool. Les informations trop précieuses, trop délicates, il n'y avait que peu de monde qui les connaissait.
Il prit sa première bouchée de son petit-déjeuner, fut satisfait. Suite au bâillement de Jiyool, il ne put s'empêcher de bailler à son tour, les bâillements étant bien trop contagieux. Il se frotta ensuite les yeux, la fatigue déjà présente alors qu'il n'avait même pas commencé sa journée. « Tu l'as dit, » enchaîna t-il, prenant ensuite une gorgée de son café sucré. Il repensait à son emploi du temps et à son travail qui allait suivre puis enfin, ses devoirs. Ça le fatiguait déjà. Et il se demanda si Jiyool sera là aussi ce soir, sur le canapé. Mais ça, ce n'était que si elle n'arrivait pas à dormir. Il espérait qu'elle dormira bien, cette nuit. Juste pour qu'il puisse bien dormir, lui (et intérieurement parce qu'il pensait à elle). « Vu comment on est fatigués, je pense qu'on passera une bonne nuit. » Il n'était pas vraiment convaincu mais il lançait ça juste comme ça. Et il continua à finir son petit-déjeuner, l'heure le pressant et lui rappelant qu'il devrait accélérer.
 
code by solosands


- - c'est à partir de toi que j'ai dit oui au monde.
Choi Ji Yool
Choi Ji Yool
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
Mes petits secrets

Re: brownie points with breakfast ? (lucas) brownie points with breakfast ? (lucas) - Page 2 Empty Dim 6 Sep - 10:31

“ lucas & jiyool : brownie points with breakfast ?” + La main sur le crâne de mon cadet, je me rends compte que j’abuse peut-être avec des marques d’affection et mon côté tactile. J’espère ne pas mettre mal à l’aise Lucas en le traitant comme un gosse alors qu’il a la vingtaine. Mais je ne peux pas m’en empêcher, j’ai toujours eu pour habitude de prendre soin de plus jeune. Déjà lorsque je vivais à Mokpo, j’avais l’habitude de prendre les premières années sous mon aile pour les accompagner dans leurs études et les jeunes étudiants avaient donc le réflexe de venir chercher conseils à mes côtés, notamment avec le travail. Le fait de vivre maintenant dans un dortoir de fraternité va sûrement étendre cet aspect de ma personnalité. Materner les plus jeunes dans leurs études mais aussi dans leur vie privée. Dis comme cela, ça parait envahissant comme comportement mais Lucas n’a pas l’air de s’en plaindre. Il faudrait quand-même que je fasse attention à ne pas en faire trop. Et peut-être que devoir s’entraîner une dizaine de fois pour réussir son petit déjeuner, c’était un peu trop à en juger la surprise qu’il affiche lorsque je lui dis. Je me mords la lèvre me sentant un peu bête sur le moment mais je ne me manque pas de remarquer que son regard s’est adoucit, comme si l’attention l’avait touché. J’espère quelque part au fond de moi que c’est le cas, lui faire plaisir plutôt que de lui faire penser que je suis trop envahissante. Si la pensée lui avait traversé l’esprit, il ne me proposerait pas de m’apprendre à cuisiner, si ? Car je prends sa proposition au pied de la lettre, je ne dis pas non à quelques cours de cuisine. « Tout ça pour que je puisse te faire des petits déj encore meilleurs… Un peu intéressé comme proposition, jeune homme. » je le taquine avant de reprendre une gorgée de mon café noir. Affichant clairement mon dégoût face à mon assiette, pas du tout intéressée par le fait de la manger, Lucas me propose de la finir pour moi. Ce à quoi j’hausse un sourcil me rappelant la mimi-crise qu’il m’a fait pour ne pas avoir à manger ces yeux bouillés. Sa réponse me fait rouler les yeux mais très vite un sourire reprend sa place sur mon visage quand Lucas me dit adorer les œufs. La réalité c’est que j’avais remarqué mais cela me réchauffe le cœur de l’entendre partager volontairement une information sur lui. Dans un silence confortable, nous attaquons notre petit déjeuner et mon cadet semble parfaitement satisfait de la cuisson de ses œufs. Le regarder manger me fait bâiller, bâillement qui se propage à Lucas en quelques secondes. Je grimace un peu aux paroles de mon cadet. « Hm, peu de chance de mon côté, sauf si je prends un somnifère. » et un sacré somnifère qui plus est, le genre qui ont des sales tendances à provoquer des addictions et donc que j’évite. Enfin, je n’aurais pas de mal à m’endormir en rentrant du boulot mais comme à mon habitude, je vais me réveiller au milieu de la nuit. Je soupire, déjà fatiguée d’avoir à subir cette journée et la nuit qui va s’en suivre. Vivement que cela s’arrête un jour. Tasse de café à la main, une nouvelle et dernière gorgée disparait entre mes lèvres avant que je pose les yeux sur mon téléphone. Un peu surprise que le temps passe si vite, je lève les yeux vers Lucas. « T’as cours dans combien de temps ? Tu ne vas pas finir par être en retard à prendre tout ton temps pour manger ? » le vérité c’est que s’il est en retard c’est parce que j’ai mis trois heures à réussir à faire des œufs à sa convenance mais je ne vais pas m’enfoncer un peu plus en lui rappelant.
 
code by solosands




DARK OCEAN

who are you ? why do you hide in the darkness and listen to my private thoughts ? who told you how to get here below my bedroom ? sad l♡ve
Beom Lucas
Beom Lucas
❝ CRAZIEST ❣ MEMBER
Mes petits secrets

Re: brownie points with breakfast ? (lucas) brownie points with breakfast ? (lucas) - Page 2 Empty Sam 12 Sep - 23:10

“ lucas & jiyool : brownie points with breakfast ?” + Lucas éclata de rire. Qu’on lui dise ouvertement qu’il était quelqu’un d’intéressé, ça l’amusait. Parce que oui, c’était le cas, mais on ne s’en apercevait en général pas vraiment. Ou alors on le savait, mais comme on était soi-même quelqu’un d’opportun, alors on s’utilisait mutuellement. Mais là, Jiyool ignorait encore sa nature, celui du gars qui voulait tellement se faire aimer par tout le monde qu’il utilisait les autres pour parvenir à ses fins. Alors il en rit, sans que la jeune femme puisse se douter qu’elle avait mis le doigt sur quelque chose de vrai. « Évidemment, je ne fais des efforts que si j’y gagne quelque chose. » Il mima un petit sourire taquin, se cachant derrière l’humour pour transmettre ses réelles pensées. Pour une fois, il n’avait pas besoin de mentir. Jouer sur ça était quelque chose qu’il aimait. Les non-dits, la passive-agressivité, c’était des choses que Lucas utilisait bien trop souvent. Peut-être même en abusait-il.
Mangeant tranquillement son petit-déjeuner, lâchant une information sur lui parce que ce n’était pas important, il finit par faire une remarque à laquelle lui-même croyait très peu. Ils étaient fatigués mais ce n’était pas pour autant qu’ils dormiront bien. Certes, le garçon ne faisait pas d’insomnie mais il avait l’habitude de dormir peu, alors il ne passait jamais de bonne nuit (sauf en week-end, et encore). Lucas fit tout de même un sourire de sympathie à l’intention de la sango, haussant des épaules. « J’espère quand même. » Mots vides.
Continuant de finir petit à petit son petit-déjeuner tout en n’oubliant pas l’heure, le rappel de son aînée lui remit les pensées en place, ce qui le poussa à se presser davantage. « Si si, je vais finir par être en retard si je ne pars pas dans les cinq prochaines minutes. » Et pour un garçon comme lui qui avait l’habitude d’arriver à l’heure, il sentait déjà ses camarades de classe le charrier. Prenant sa dernière bouchée, il mâcha hâtivement avant de déglutir puis d’enchaîner avec son café (sucré). Il reposa ensuite sa tasse sur la table puis se leva presque immédiatement, mettant le tout dans l’évier pour rincer ce qu’il avait utilisé sans laisser la sango le faire pour lui (ça l’arrangerait mais non, il voulait tellement bien se faire voir que même ce genre de petites choses, il faisait exprès de tout faire lui-même). Il se retourna ensuite, souriant à Jiyool d’un air enfantin. « J’espère ne pas avoir à te revoir ce soir. » Ou sinon, ça voulait dire qu’elle refaisait une insomnie, mais la phrase sonnait carrément méchante (et il jouait là-dessus). « Passe une bonne journée. » Il la salua d’une main et grimpa les escaliers pour aller prendre son sac dans sa chambre puis repartir direction l’université. Il avait intérêt à se dépêcher un peu. Il était déjà à la cinquième minute de sa limite. Malgré tout, pour une fois, il avait le sourire aux lèvres, le matin. Il était content de ce petit-déjeuner certes un peu chaotique, mais surtout, rassurant. Ça ne le gênerait pas, de refaire ça tous les jours (mais il ne le dira pas à Jiyool ou sinon, elle allait lui faire un truc à manger tous les matins et ce n’était pas une option envisageable).
 
code by solosands


- - c'est à partir de toi que j'ai dit oui au monde.
Contenu sponsorisé
Mes petits secrets

Re: brownie points with breakfast ? (lucas) brownie points with breakfast ? (lucas) - Page 2 Empty
Aller à la page : Précédent  1, 2

BIENVENUE À L'AUTOMNE !

Bon mois d'octobre à tous ❤
L'automne est arrivé et il a apporté le froid avec lui. On suppose que vous avez sorti les plaids polaires et les écharpes en grosse laine pour faire face à la situation~ (et peut-être aussi les imperméables). On espère que vous allez survivre à ce brusque changement de saison sans tomber malade ! Bon courage à tous ♡