sombre
Le Deal du moment : -38%
KINDERKRAFT – Draisienne Runner Galaxy Vintage
Voir le deal
27.99 €


urbex (hani)

Im Eui Geon
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
Im Eui Geon
Pseudo, pronom(s) : MARION (SHE/HER).
Célébrité : BYUN BAEK HYUN (EXO).
Crédits : AVA : WILD HEART, SIGNA : EXODIURM, GIF : TUMBLR.
Messages : 3366
Âge : 29
 http://www.shaketheworld.net/t14309-im-eui-geon-we-can-skydive-fhttp://www.shaketheworld.net/t11953p50-im-eui-geon#992698http://www.shaketheworld.net/t22447-marion-fearless#942811
Re: urbex (hani) | Dim 28 Nov - 11:21
Citer EditerSupprimer
urbex...
Un rire se fit entendre et Euigeon posa un regard amusé sur la jeune femme. Apparemment, le fait qu'il veuille la protéger la faisait rire. Ça lui plaisait bien au jeune homme. Cela montrait que Hani était une femme forte et indépendante ou alors c'était une façade derrière laquelle elle se cachait. Mais au vu de ce qu'il avait appris d'elle et de sa présence dans ces lieux abandonnés, il n'avait aucun doute sur le fait qu'elle pouvait très bien se débrouiller sans l'aide d'un homme. Quand elle lui répondit, il ne put s'empêcher de rire, en écho avec le sien quelques secondes plus tôt. Il ne s'était clairement pas attendu à ce genre de réponse et il en était agréablement surpris. « Je vois que tu n'as aucun scrupule à sacrifier tes camarades d'une soirée ! Je ne sais pas si je dois me réjouir d'avoir cette information. Je suis tiraillé entre deux sentiments : celui de savoir que si tu fais ça, tu seras saine et sauve et celui de me dire que tu n'auras aucune hésitation à me laisser sur place... » Dans un film d'horreur, il était persuadé que la jeune femme survirait et resterait donc en vie jusqu'à la fin en sacrifiant les autres ou en étant plus intelligente qu'eux. Euigeon espérait quand même que ce ne soit qu'une blague parce qu'il n'avait pas vraiment le souhait de servir de nourriture à des rats qui n'avaient sûrement rien de mieux que des petits animaux à manger. Un humain de bonne consistance que lui serait donc un repas de choix et surtout digne d'un cinq étoiles. Heureusement, il n'eut pas réellement à se faire plus de souci par rapport à cette hypothèse parce qu'ils prirent le chemin de l'entrée et que la conversation redevint normale. Il écouta les explications de Hani sur sa passion pour ce genre d'expédition et du fait qu'elle n'avait pour le moment pas eu de preuves d'activités surnaturelles. « Et t'as jamais pensé que le jour où tu trouveras une preuve, c'est parce que ce sera ton cerveau qui a créé cette preuve. Comme tu l'auras attendu pendant longtemps, ton cerveau analyse tout ce qui se trouve autour de toi et peut potentiellement t'induire en erreur. » Ce ne serait pas forcément la première fois que ce genre de choses arrivent malheureusement. De nombreuses personnes en avaient fait l'expérience. Ils avaient été trop focalisés sur leur recherche de preuve quant à la potentielle existence de faits surnaturels et fantastiques que leurs cerveaux en avaient créés de toutes pièces. C'était sûrement les aléas de la recherche et Hani devait certainement en être consciente. Comme elle l'était du fait que l'urbex pouvait devenir une drogue. Euigeon ne s'était pas attendu à ce que l'atmosphère le happe de la sorte et le plonge dans une sorte d'état second. Un sourire s'afficha sur ses lèvres alors qu'il se tournait vers Hani. « Peut-être que je deviendrai accro... Qui sait ! » Ce ne serait pas un problème, surtout s'il pouvait trouver et photographier des animaux dans leur habitat naturel. Le futur professeur était prêt à découvrir une nouvelle drogue, bien moins dangereuse pour sa vie que la cigarette. Le jeune homme fut ensuite admiratif de la façon dont elle connaissait les lieux alors qu'elle n'avait jamais mis les pieds dans cet hôpital. Le fait de se documenter sur un lieu qu'il allait visiter et qui était abandonné ne lui avait jamais traversé l'esprit. Il nota cet information dans un coin de son esprit pour la prochaine fois, si prochaine fois il y avait. « Okay je note de me renseigner avant pour éviter de me faire ensevelir sous des murs ou plafonds qui pourraient me tomber sur la gueule. J'avoue que de ce point de vue, c'est pas forcément une mauvaise idée de se documenter. » S'il n'avait pas discuté de ça avec Hani, Euigeon n'y aurait probablement jamais pensé, pas plus que le côté historique. « Ah oui, effectivement. Ça aide aussi de savoir ça. Y a eu des histoires sordides sur cet hôpital ? On sait pourquoi il a été abandonné ? » Vu que la jeune femme s'était renseignée dessus, autant qu'il lui pose des questions et qu'il en apprenne plus sur le lieu dont il foulait le sol. Il se promit que s'il faisait une nouvelle expédition de la sorte, il prendrait en compte ses conseils et les appliquerait. Euigeon finit par lui demander si elle voulait être en tête de cortège vu qu'elle semblait plus s'y connaître que lui, mais elle refusa, le laissant aller devant. Il lui fit un signe de la tête avant de prendre la tête de leur duo, regardant autour de lui et se retournant de temps en temps pour vérifier qu'ils n'avaient pas été séparés. Il entendait les porte s'ouvrir sur le passage de la jeune femme et nota également dans un coin de son esprit de faire ça également le jour où il sera seul. Lui n'avait en tête que le jardin intérieur dont elle avait parlé et ne prenait pas vraiment la peine d'explorer comme elle le faisait. Euigeon ralentit le pas et se tourna vers elle quand elle reprit la parole, brisant le silence qu'elle interrompait en ouvrant les portes. « C'est rare que tu explores les bâtiments en une seule nuit ? Et t'es toujours seule ou ça t'arrive de rencontrer du monde une fois à l'intérieur ? » Pas comme lui, parce qu'ils s'étaient trouvés sur le parking mais quand elle se pensait seule dans le bâtiment. Le jeune homme releva la tête au croisement de deux couloirs et son regard se porta vers celui plus éclairé signe que le jardin ne devait pas être loin. Il continua donc son chemin, dans le silence, appréciant la quiétude qui rendait le lieu légèrement hors du temps, comme si on avait mis sur pause. Ils finirent par arriver devant une sorte de cloître et il vit le jardin, baigné par la lumière de la lune. Euigeon y pénétra en premier et il ouvrit la bouche pour parler, mais eut le souffle coupé. La nature avait repris ses droits sur le jardine et c'était magnifique. Aussitôt, il arma son appareil photo et fit quelques clichés. « Wahou... C'est magnifique ! » finit-il par lancer se tournant vers Hani. Il avait un regard d'enfant qui découvrait Noël pour la première fois de sa vie. « T'as toujours de belles surprises comme ça ? » demanda-t-il, ne pouvait s'empêcher de s'extasier alors qu'il se détourna de la jeune femme pour continuer ses photos, sous tous les angles.

@made by ice and fire.

________________________________


--- because of you.
i’m losing control. it’s a sweet chaos. ever since you entered, my life, my dreams, my future, everything has changed.
Yoon Ha Ni
❝ STAFF MODO ✯ DEMON SQUAD
Yoon Ha Ni
Pseudo, pronom(s) : kerushirei / she.
Célébrité : kim hee jung.
Crédits : me (ava) & drake (signa).
Messages : 1234
Âge : 26
 http://www.shaketheworld.net/t4157-yoon-ha-ni-we-are-young-wild-http://www.shaketheworld.net/t4235-yoon-ha-nihttp://www.shaketheworld.net/t20725-kerushirei-unleash-the-dragon#903836
Re: urbex (hani) | Sam 5 Mar - 23:02
Citer EditerSupprimer
urbex...
Évidemment, tu n'es pas sérieuse pour un sou lorsque tu « menaces » Eui Geon de l'abandonner à son propre sort, si mauvaise rencontre vous étiez amenés à faire. Et, à dire vrai, toute personne te connaissant un tant soit peu saurait que, dans une telle situation, tu serais même la première à foncer tête baissée pour venir en aide à ton prochain. Mais, justement, le jeune homme ici présent ne sait rien de tout ça et c'est bien pour cela que tu t'en amuses, décidant même d'en rajouter une couche en concluant simplement : « Que veux-tu ?! C'est la dure loi de la jungle, très cher… Mais je pense que tu ne devrais pas le voir sous cet angle là. Dis toi juste que si ça arrive, tu auras au moins eu le privilège de vivre tes derniers instants en ma compagnie ! » Et en la compagnie de quelques rats. Et de quelques fantômes aussi... D'ailleurs, en parlant de fantômes, tu te contentes dans un premier temps d'acquiescer doucement de la tête quand l'étudiant en ornithologie fait preuve d'un certain scepticisme (ce que tu comprends parfaitement), te rappelant finalement que si notre cerveau est d'abord censé être notre allié, il peut également parfois devenir notre pire ennemi lorsqu'il est question de surnaturel. Et tu ne saurais clairement pas le contredire sur ce point.   « C'est le risque, en effet… » que tu finis donc par répondre, en haussant légèrement les épaules, avant d'ajouter tandis qu'un fin sourire vient doucement étirer tes lèvres : « D'ailleurs, si ça devait arriver ce soir et que, d'un seul coup, je me mettais à voir des choses qui n'existent pas, je t'autorise à me donner un coup sur la tête pour me remettre les idées en place. Mais pas trop fort, quand même. Je tiens à ma boite crânienne... » Laissant échapper un rire, vous vous retrouvez finalement en plein cœur de ce beau bâtiment et tu éprouves alors une certaine satisfaction de voir le jeune homme apprécier l'ambiance qui s'en dégage, ou même s’intéresser un peu plus à cette discipline qu'est l'urbex. Une discipline loin de faire l'unanimité, pour être honnête. Pour autant, cela ne t'empêche pas de continuer à t'y adonner et à arpenter les forums de discussion à la recherche de témoignages et de nouveaux endroits à aller explorer. Le nombre d'heures que tu peux passer sur les dits forums avant une exploration est d'ailleurs assez conséquent quand on y pense mais, même si ce n'est pas forcément la partie la plus drôle, c'est le passage obligé si l'on souhaite éviter les risques de mauvaises surprises. Ou du moins les réduire... Parce qu'il ne faut pas se leurrer, peu importe à quel point l'on est préparé, les incidents sont toujours possibles. Chose que tu t'empresses d'ailleurs de préciser au jeune homme. « Bien sûr, le risque zéro n'existe pas dans ce genre d'endroit, et ce, même lorsque l'on prend toutes les précautions. Car hormis les murs et les plafonds susceptibles de nous tomber dessus, il y a aussi les gens. Un de mes potes urbexeur est déjà tombé sur quelqu'un lors d'une exploration - un squatteur certainement - et disons qu'il ne garde pas forcément un très bon souvenir de cette rencontre... » Esquissant une légère grimace, tu reprends aussitôt : « Mais, ouais, mieux vaut prévenir que guérir, comme on dit... » Puis, au delà de ça, se renseigner sur les lieux que l'on s'apprête à visiter, c'est aussi en apprendre un peu plus sur leur histoire et celle-ci peut parfois s'avérer particulièrement « intéressante ». Malheureusement – ou heureusement, tu ne sais pas trop – ce n'est pas vraiment le cas de l’hôpital que vous explorez aujourd'hui et alors que vous commencez à avancer dans l'obscurité du lieu, toi fermant la marche, tu hoches la tête de gauche à droite à la question de ton camarade d'un soir. « Hm, non... Je n'ai rien trouvé de tel en faisant mes recherches. Je sais juste que cet hôpital accueillait principalement des enfants mais qu'il a du fermer par manque de moyens financiers. » Et quand on voit la taille du bâtiment et le nombre de pièces qui le composent, on peut aisément comprendre que l'entretenir puisse coûter très cher. Cela dit, qu'il n'ait pas forcément une histoire sordide n'enlève en rien le côté légèrement glauque du lieu. Après tout, c'est d'un hôpital dont on parle. Un endroit où « séjournaient » des enfants gravement malades et dans lequel certains d'entre eux ont sûrement aussi perdu la vie. Tu ne peux d'ailleurs retenir un léger frisson lorsqu'en ouvrant l'une des portes, tu tombes sur une pièce remplie de jouets, et en particulier des poupées. Non pas qu'il s'agisse d'une phobie mais pour avoir un peu trop regardé Annabelle et autre Chucky, tu te méfies un peu... Chassant toutefois bien vite de ton esprit l'image d'une probable poupée tueuse, tu refermes la porte et te remets en route. C'est que tu as encore pas mal de choses à explorer et même si t'es presque certaine de ne pas pouvoir tout voir ce soir – ce qui est pas mal frustrant, tu dois bien l'avouer – tu veux quand même en voir le maximum. D'ailleurs, quand Eui Geon te demande si c'est rare pour toi de réussir à explorer un bâtiment en une seule nuit, tu finis par répondre : « Ça dépend de la taille des bâtiments, à vrai dire. Et aussi des gardiens… » Et devant l'expression étonnée qu'il arbore, tu reprends aussitôt : « Disons que, parfois, il arrive que les explorations se transforment en partie de « gendarmes et voleurs » avec les personnes chargées de surveiller les sites et, dans ces moments là, on est bien obligé de remettre nos plans à un autre jour. » Et, bien évidemment tu parles en connaissance de cause... « Sinon, ça m'est également déjà arrivé de rencontrer d'autres explorateurs une fois à l'intérieur, oui… Là, encore, ça dépend des endroits. Mais c'est pas rare de tomber sur des gens, surtout quand on explore des lieux assez « prisés ». Après, tout est une question de feeling. Soit on accroche et on décide de continuer l'exploration ensemble ou alors chacun s'en va de son côté... » Et, pour le coup, il semblerait que le feeling passe plutôt bien entre toi et Eui Geon. Arrivant d'ailleurs aux abords du fameux jardin, tu laisses échapper un rire devant sa réaction, puis ton regard se met lui-aussi à parcourir l'endroit qui, effectivement, est magnifique. « Pour tout te dire, je suis aussi étonnée que toi de ce que je vois. Je savais que l'endroit était plutôt joli mais, entre les photos et la réalité, il y a quand même tout un monde... » Tu aurais presque l'impression de te trouver dans l'un de ces magnifiques paysages de film fantastiques, c'est pour dire... Il ne te manque plus que l'arc et les oreilles d'elfe (;D). Pour autant, et même si ce n'est pas l'envie qui te manque d'aller gambader à travers toute cette belle verdure, telle une créature magique, tu décides cependant de rester tranquille pour ne pas te retrouver dans l'objectif du jeune homme qui, soit dit en passant, n'aura clairement pas amené son appareil photo pour rien. « Dis, t'étais pas censé photographier des animaux, à la base ? » finis-tu d'ailleurs par plaisanter, alors que ce dernier continue de mitrailler le jardin. « N'empêche, ils doivent être sacrément bien ici. Du moins, quand ils ne sont pas dérangés par des guignols comme nous… » Laissant échapper un rire, tu zieutes de nouveau autour de toi, avant de reporter ton attention sur le jeune homme. « Alors, monsieur l'expert en oiseaux ?! Comment doit-on procéder ? On se planque dans un coin, avec tout le matos, et on attend qu'un petit animal veuille bien nous faire l'honneur de sa présence ? » Bah oui, toi aussi t'as envie de voir de jolis oiseaux...
@made by ice and fire.

________________________________

be u, be unique, be crazy
being who you are is more important than being who others expect you to be. a rose can never be a sunflower, and a sunflower can never be a rose. all flowers are beautiful in their own way. and that’s like women too...

Une petite réponse rapide


Aller en hautAller en bas