Revenir en hautAller en bas



 
Nouveautés du mois
Venez vite voir les nouveautés du mois, par ici !
Chatbox du forum
N'hésitez pas à passer faire un tour sur la chatbox !
Plus on est de fous, plus on rit !
Les défis RP !
N'oubliez pas que vous pouvez gagner des points en
réussissant les défis RP ! Pour plus d'infos, c'est par ici !
Ils sont attendus
accident de parcours ((libre)) 68d672428bd8d7e61e8a35ff7283df7c942dd0a1accident de parcours ((libre)) 66cb95e2441b7724f6a296bf0a782c852eb1452caccident de parcours ((libre)) R0umlA0qaccident de parcours ((libre)) Ac6c25b8b51cd3f1c088fbe21a404f63a3fb1560

 :: Digital City :: Centre Ville :: L'hôpital

accident de parcours ((libre))

Song Hee Jun
Song Hee Jun
❝ TEAM ANIM ҉ HERE TO PLEASE YOU
Mes petits secrets

accident de parcours ((libre)) accident de parcours ((libre)) Empty Dim 5 Juil - 0:33
Heejun regardait devant lui, sans vraiment faire attention à ce qu'il se passait devant lui. Il fallait avouer aussi, que c'était confus pour lui. L'horloge du couloir devant afficher pratiquement trois heures du matin, et le jeune homme avait bu plus de verres que la raison voulait bien le permettre, ça aurait dû lui mettre la puce à l'oreille, de ne pas chercher à rentrer tout seul et se croire aussi agile que Spider-man sautant d'immeubles en immeubles. Parce qu'il était pas un Avengers jusqu'au dernières nouvelles, et vu la gamelle qu'il venait de se prendre, ça allait laisser des traces pour les prochaines semaines à venir. Outre le cocard qui pointait le bout de son nez sur le côté droit de son visage - ce qui annonçait une gueule d'enfer pour demain - Heejun avait du mal à sentir son poignet, ce n'est pas comme s'il souffrait non plus, il ne semblait pas cassé mais il était bien rouge lui aussi, légèrement gonflé, si le jeune homme avait été sobre, probablement qu'il se sentirait minable d'être dans cet état. Mais là, ça lui passait complètement au dessus de la tête, il attendait patiemment qu'un médecin vienne le prendre en charge, tête posée contre le mur derrière lui, sa conscience qui partait par moment au fur et à mesure que le sommeil venait prendre possession de lui, à cet instant il aurait bien payé cher pour avoir accès à un lit moelleux, plonger son visage dans un oreiller douillet et dormir jusqu'à pas d'heures, rien pour oublier l'humiliation qu'il venait de vivre. Encore heureux, personne avait été témoin immédiat de la chute dans l'escalier du métro, même si ce n'était que grâce à l'intervention d'un petit couple charmant qu'Heejun avait pu aller à l'hôpital le plus proche. Entre deux moments de somnolence, l'étudiant sent vaguement quelqu'un être placé près de lui, il n'ouvre pas les yeux, le côté droit de son visage lui faisait horriblement mal. « J'espère que t'es pas trop pressé d'être soigné, ils sont lents ici. » Il marmonne, la voix pâteuse.


- - so, apparently i'm dramatic
Yi Ga Eul
Yi Ga Eul
❝ SCHOOL MASTER ✎ I MAKE THE RULE
Mes petits secrets

Re: accident de parcours ((libre)) accident de parcours ((libre)) Empty Jeu 13 Aoû - 14:26
@Song Hee Jun

Tu es une femme prévoyante, tu fais toujours en sorte d'avoir du stock. Mais cette nuit tu as réalisé avec douleur ton imperfection.
Plus une pilule, la boîte est vide. Comment tu as pu passer à côté de ça ? Et où est cette fichue ordonnance ? Mais où est-elle bon sang ? La douleur s'intensifie. L'ordonnance est toujours introuvable. Tu regardes alors tes mails, mais elle n'y est pas non plus. Pourquoi elle n'est pas là, elle devrait être là. Tu te frappes le front : ta boîte mail, tu l'as triée avant-hier. Tu as supprimé l'ordonnance, mais pourquoi !
Deux erreurs, deux petites erreurs et voilà, tu te retrouves sans ressource contre cette douleur persistante. Tu fulmines contre toi-même en attendant le taxi. Il y avait longtemps que tu n'avais pas souffert ainsi. Évidemment ça devait arriver en pleine nuit, alors que tu étais à court de cachet. Tu as beau te pincer ou te masser la cuisse, tu souffres toujours autant. Ton chauffeur est d'humeur bavarde. Toi tu n'es pas d'humeur, tu ne lui réponds pas. Il ne semble pas s'en offusquer et continue son monologue. Il tente même quelques avances maladroites. Aucune pudeur : il doit bien avoir 20 ans de plus que toi ! Tu souris, par politesse. Visiblement il le prend comme un signe d'encouragement et reprend de plus belle. La douleur ne diminue pas, elle est cependant complétée par ton agacement. Regardant par dessus son épaule, il t'aperçoit en train de te masser la cuisse.
« Je vous fais tant d'effet ? ».
C'en est trop. Tu lui réclames d'arrêter, tu veux descendre. Il ricane, demandant pourquoi,  « nous ne sommes pas encore arrivés » dit-il. Tu dois te répéter : « arrêtez la voiture, maintenant ! ». Vous commencez à vous disputer. Il ne veut pas s'arrêter au milieu d'une course, l'honneur de taxi, il roulera jusqu'à destination. Tu répliques que tu lui donneras son argent. Un feu rouge, il freine sec. Ton visage est projeté sur la house en perle de son dossier. Finalement il accepte de te laisser descendre, si tu le paies comme convenu.
Ton GPS indique 20 minutes de marche jusqu'à ta destination. Impossible, tu as trop mal. Tu dois prendre un autre taxi, et repayer. Quelle journée !

Enfin arrivée à l'hôpital. L'infirmière t'indique qu'un médecin va venir t'examiner. Tu es juste là pour une ordonnance, de quoi elle parle. «Vous saignez mademoiselle.». Pardon ? Tu te passes les doigts sur le front. Oui, il y a bien un peu de sang. Soucieuse, elle te prend par le bras et t'installe elle-même sur une chaise de la salle d'attente. 
«J'espère que t'es pas trop pressé d'être soigné, ils sont lents ici. ».
Une voix pâteuse, des mots à peine articulés et cette odeur d'alcool. Tu tournes la tête pour voir qui parle. Ouh, c'est pas beau à voir. Tu détournes poliment le regard.
«Quel langage ! Vous êtes tellement saoul que vous avez oublié comment on s'adresse à un aîné ?».
Espérant qu'il dise faux, tu roules machinalement du poing sur ta cuisse. Ça va faire une heure que tes nerfs s'affolent. Alors, oubliant le ton de ta première remarque, tu te vois forcée de demander : «Vous attendez depuis longtemps ?».


Song Hee Jun
Song Hee Jun
❝ TEAM ANIM ҉ HERE TO PLEASE YOU
Mes petits secrets

Re: accident de parcours ((libre)) accident de parcours ((libre)) Empty Mar 29 Sep - 1:45
L'alcool et les escaliers cela n'avait jamais réellement fait bon ménage, ce soir plus que jamais, Heejun avait pris conscience de cette notion quand en souhaitant rentrer jusqu'aux dortoirs de sa fraternité, il avait voulu descendre dans le métro, se cassant la gueule sur les derniers marches, finissant étalé au sol les quatre fers en l'air, incapable dans son état d'ébriété de se relever. Une trentaine de minutes plus tard et grâce à l'aide charitable d'une bonne âme, que dieu bénisse cette personne, le jeune étudiant avait fini sa soirée alcoolisée aux urgences. Sauf que personne ne semblait être prêt à venir s'occuper de lui, et finalement il venait à se demander si cela aurait pas été mieux de rentrer tout simplement chez lui. Car après tout entre souffrir ici et attendre des heures qu'on le prenne en charge, et souffrir chez lui mais coucher bien au chaud au fond de son lit, pour Heejun le choix était rapidement fait. Le jeune étudiant préférait le confort aux soins dont il devait bénéficier. Mais ce n'était plus comme s'il avait le choix à présent, il devait faire preuve de patience et attendre qu'un médecin arrive, de toute façon vu son état, il avait le temps de piquer un somme, ça ne ferait pas une grande différence. Et au contraire, ça lui permettrait peut-être d'oublier la douleur pendant quelques minutes. Il ignore combien de temps passe exactement, son esprit alternant entre conscience et somnolence régulièrement, personne n'était venu encore troubler son demi-sommeil pour le soigner il finissait par s'habituer à la douleur qui lui lançait au poignet, et il était parti pour s'endormir complètement quand il ressent la présence d'une nouvelle personne. Les mots qui glissent entre ses lèvres sans qu'il prenne la peine d'ouvrir les yeux, mais autant prévenir son nouveau compagnon d'infortune qu'il fallait pas trop espérer être soigné rapidement, comme ça il sera pas déçu quand les soignants lui passeront devant le nez sans le prendre en charge. C'est une voix de femme qui lui répond, et le ton ainsi que les mots employés lui font ouvrir un oeil, cherchant à chasser la fatigue pour porter son attention sur la nouvelle arrivante. « Pardon milady, comment j'étais censé le savoir ça ? » Il répond à son tour, haussant un sourcil alors qu'un léger sourire lui traverse le visage. Sa tête commençait à le titiller aussi, son cocard devait y être pour quelque chose. Reposant sa tête contre le mur, ses yeux ouverts autant qu'il le pouvait pour celui blessé, il lâche un soupir profond. « J'aimerais dire non, mais ce serait mentir et c'est pas vraiment ce que vous cherchez je pense. » Il commente, le ton blasé. « Je sais pas quelle heure il est, mais on m'a amené ici vers deux heures trente, peut-être moins, ou plus j'avoue que c'est flou. » Apparemment son semi-repos lui avait remis quelques idées en place.



- - so, apparently i'm dramatic
Yi Ga Eul
Yi Ga Eul
❝ SCHOOL MASTER ✎ I MAKE THE RULE
Mes petits secrets

Re: accident de parcours ((libre)) accident de parcours ((libre)) Empty Ven 11 Déc - 17:04
« Quel langage ! Vous êtes tellement saoul que vous avez oublié comment on s'adresse à un aîné ? ». C'est pas vraiment le soir pour te parler ainsi.
« Pardon milady, comment j'étais censé le savoir ça ? ». Je répète : c'est pas vraiment le soir pour te parler ainsi.
« Si vous ne savez pas, utilisez les politesses, par précaution. Personne n'a fait votre éducation ? »
Il hausse un sourcil, quel toupet ! Tu remarques le sourire discret qui traverse son visage, non mais quel toupet ! Décidément, c'est ta soirée ! Argh cette douleur ! Tu ne veux pas attendre encore, tu ne peux pas.
Alors, oubliant le ton de tes premières remarques, tu demandes : « Vous attendez depuis longtemps ? ».  Il soupire, ça ne présage rien de bon...
« J'aimerais dire non, mais ce serait mentir et c'est pas vraiment ce que vous cherchez je pense. Je sais pas quelle heure il est, mais on m'a amené ici vers deux heures trente, peut-être moins, ou plus j'avoue que c'est flou. »
Ton téléphone indique 3:54 a.m. « Fait chier. » Toi qui parlais de langage, c'est sorti tout seul. Un cri du cœur.

Tu tournes à nouveau le regard vers lui. C'est vraiment pas beau à voir... Encore un gosse qui a levé le coude à l'excès et a fini par se battre avec le premier venu. Et celui-là est mal élevé en plus. Pathétique... Où va la jeunesse ?
La douleur te rend peut-être un tout petit peu... méprisante, agressive, irritable, acerbe, vilipendante ou méjugeante. Bientôt ta patience va s'envoler et ce sera l'apocalypse. Et lui, tranquillement posé sur sa chaise, un énorme cocard en prévision, plus aucune notion du temps mais il trouve le moyen de sourire. Hn hn... connard. C'est la douleur qui parle. Un soignant passe devant vous, tu tentes de l'intercepter. « Quelqu'un va s'occuper de vous ». Hn hn... connard. C'est la douleur qui parle ? Tu soupires en t'engouffrant dans ta chaise.


accident de parcours ((libre)) E95b542849cdea379bc87d787fa50379
Song Hee Jun
Song Hee Jun
❝ TEAM ANIM ҉ HERE TO PLEASE YOU
Mes petits secrets

Re: accident de parcours ((libre)) accident de parcours ((libre)) Empty Lun 15 Fév - 19:30
Il en avait marre d'être ici, d'attendre encore et encore alors que clairement il semblait pas avoir un monde fou non plus aux urgences à cette heure-ci, alors à moins qu'un bus soit soudainement accidenté et un flot de patients à soigner qui arrive, Heejun ne comprenait pas pourquoi on pouvait pas s'occuper de lui. Ne serait-ce qu'à vue de lui, il savait qu'il avait besoin d'une radio et potentiellement un bandage, c'était pas non plus la mer à boire non ? Il ruminait, l'alcool n'aidant pas son humeur maussade et sa fatigue, qui bien qu'apaisant son état général, n'allait pas être un réconfort éternel. Son attention attirée par la venue nouvelle d'une femme, blessée également sinon elle se serait pas amuser à venir passer sa nuit ici - et elle avait plutôt intérêt à pas avoir de projet pour la suite parce qui dieu seul sait combien de temps elle allait être là, Il était déjà de mauvaise humeur, et elle ajoutait une couche qu'il n'avait pas demandé. les femmes... Il soupire en silence sans la quitter des yeux, sourire insolent au visage. « Mes parents ont dû louper ce détail dans le manuel, ou alors ça les intéressait pas ? Il faudra que je leur pose la question. » Il se contente de répondre alors, fermant les yeux en espérant que le temps passe plus vite. Il est néanmoins honnête quand elle le questionne, lui disant tout haut ce dont elle avait peur certainement tout bas. Passe trois plombes ici, dans ce couloir. « Bienvenue au club ! » Il ajoute, un faux air joyeux sur ses traits. Et il ne peut s'empêcher de ricaner quand il la voit essayer d'attirer l'attention d'un interne, se faisant recaler presque sans appel. « Qu'est-ce que j'avais dit ? Ils sont pas pressés ici, alors installez-vous confortablement et profiter de la nuit, elle est longue. » Si ça se trouvait, il allait finir par désaouler tout seul.


- - so, apparently i'm dramatic
Yi Ga Eul
Yi Ga Eul
❝ SCHOOL MASTER ✎ I MAKE THE RULE
Mes petits secrets

Re: accident de parcours ((libre)) accident de parcours ((libre)) Empty Jeu 18 Fév - 14:55
« Quelqu'un va s'occuper de vous » Tu soupires en t'engouffrant dans ta chaise. Et voilà que le poivrot ricane, il se moque de toi ! « Tss... » Pourquoi tu te marres ? T'es dans la même galère. « Qu'est-ce que j'avais dit ? Ils sont pas pressés ici, alors installez-vous confortablement et profiter de la nuit, elle est longue. »  Tu soupires à nouveau. « Je crois que j'ai pas vraiment le choix, en effet. » Ton téléphone indique 3:57 a.m, trois minutes écoulées, seulement. Tu déverrouilles l'appareil et sélectionnes une appli de jeu. Mise à jour demandée, le sort s'acharne, troisième soupir. Résignée, tu t'exécutes. Heureusement, le téléchargement n'est pas bien long. La douleur est toujours aussi vive, mais au moins, l'esprit concentrée sur ton jeu, tu peux l'ignorer pour quelques secondes.

Après une dizaine de niveaux, te voilà à court de vie : il te faut payer ou attendre 30 minutes. Dégoutée, tu quittes l'application dans un soupir, presque un râle. Ton téléphone indique 4:14 4:15 a.m. Tu le fixes quelques secondes, une minute, nouveau soupir, le cinquième. Ta jambe ne s'est pas calmée, elle hurle mais personne ne l'entend, personne sauf toi. Tu voudrais bien trouver le sommeil, rentrer chez toi et embrasser ton lit, mais elle hurle trop fort. Tu essayes de la remuer, la tournes un peu à droite, puis à gauche, tu la masses, la tapotes, en vain.
Tu poses le regard sur ton compagnon d'infortune, il n'a pas bougé. Tu scrutes l'horizon mais aucun médecin ni aucune infirmière ne semble se soucier de vous. Tout le monde est occupé ailleurs. Tu retournes vers ton voisin et observes ses blessures. « Rha les jeunes avec l'alcool... Ils devraient arrêter de boire si c'est pour finir comme ça. ». Ton téléphone indique 4:21, un sixième souffle d'air désespéré s'extirpe de ton corps. Le p'tit a pas l'air mauvais, tu devrais te montrer plus aimable. « Pardon... Vous vous appelez comment ? »


accident de parcours ((libre)) E95b542849cdea379bc87d787fa50379
Contenu sponsorisé
Mes petits secrets

Re: accident de parcours ((libre)) accident de parcours ((libre)) Empty

Les études sont finies !
Une nouvelle année s'achève pour une nouvelle année qui démarre. C'est le changement d'année (2021 - 2022) sur la Digital City. Les étudiants profitent de leurs vacances alors que les citizens continuent leurs acitivités des tous les jours. Cette année, nous célébrons la victoire des Pyobeom !