Revenir en hautAller en bas



 
Nouveautés du mois
Venez vite voir les nouveautés du mois, par ici !
Chatbox du forum
N'hésitez pas à passer faire un tour sur la chatbox !
Plus on est de fous, plus on rit !
Les défis RP !
N'oubliez pas que vous pouvez gagner des points en
réussissant les défis RP ! Pour plus d'infos, c'est par ici !
Ils sont attendus
Sometimes You Win, Sometimes You Learn ★ Eren & Min Jae UOAwuO7j_oSometimes You Win, Sometimes You Learn ★ Eren & Min Jae UOAwuO7j_oSometimes You Win, Sometimes You Learn ★ Eren & Min Jae UOAwuO7j_oSometimes You Win, Sometimes You Learn ★ Eren & Min Jae UOAwuO7j_o
-40%
Le deal à ne pas rater :
-40% sur Logitech Z207 Système de hauts-parleurs Bluetooth pour PC ...
30 € 50 €
Voir le deal

 :: Campus Universitaire Yonsei :: Grand Hall :: Complexe des sports

Sometimes You Win, Sometimes You Learn ★ Eren & Min Jae

Joo Min Jae
Joo Min Jae
❝ PAILLETTE ✨ MEMBER
Mes petits secrets

Sometimes You Win, Sometimes You Learn ★ Eren & Min Jae Sometimes You Win, Sometimes You Learn ★ Eren & Min Jae Empty Dim 5 Juil - 0:39


SOMETIMES YOU WIN
SOMETIMES YOU LEARN

feat. Eren & Min Jae
Assis sur la banquette située près de la grande baie vitrée, Min Jae regardait d’un air absent les nuages danser dans le ciel. Il n’avait aucune idée du nombre de minutes qui s’étaient écoulées depuis qu’il était là mais il se souvenait être arrivé lorsqu’il faisait encore jour et, désormais, le ciel arborait sa tenue pour la nuit : une couleur bleue aux jolies teintes foncée dominait maintenant l’horizon face à lui. Seuls le faible éclat des étoiles et le réverbère devant la résidence des Beolsae donnaient un peu de lumière à la scène. Min Jae rongeait nerveusement l’ongle de son pouce, incapable de prendre sa décision. Pourtant le choix était simple : soit il se levait pour retourner dans sa chambre, soit il prenait son courage à deux mains et sortait de l’immeuble.

Lui qui se répétait sans cesse depuis des semaines qu’il allait bien… Il devait se rendre à l’évidence que ce n’était pas vraiment le cas… S’il allait bien, il n’aurait jamais hésité autant. S’il allait bien, cela ferait déjà deux bonnes heures qu’il serait en train de se défouler sur le terrain de basket. Il était pour l’instant coincé comme un con dans l’entrée du dortoir.

Les étudiants de la Beolsae défilaient devant lui, rentrant à la résidence pour aller se coucher. Plus le temps avançait et moins il se sentait le courage de sortir. Il avait été pourtant si amoureux de la nuit, de cette obscurité qui lui offrait l’anonymat, un moyen de se cacher, une vie presque normale… Mais la donne n’était plus la même aujourd’hui. Il suffisait qu’il passe une main sur son ventre et sur sa cicatrice pour s’en rappeler.

« Allez Min Jae… » se murmura-t-il comme pour se donner du courage. Cet accident avait déjà provoqué pas mal de changements dans sa vie, notamment son arrivée à la Yonsei, il était hors de question qu’il ait un impact plus grand. « Allez… » Un autre murmure, ses yeux qui se ferment, une profonde inspiration et Min Jae ouvrit tout à coup ses paupières, bien décidé à repartir de l’avant. Comme le disait si bien l’adage, après une chute, il faut vite se remettre en selle. Si on laisse passer du temps, c’est là qu’on se met à réfléchir et à y penser de plus en plus souvent. Il était hors de question que cet accident lui pourrisse la vie. Le jeune acteur attrapa le ballon et son sac à dos qu’il avait laissés à ses pieds et sortit dans la fraîcheur de cette nuit d’été. Il devait absolument arrêter de réfléchir et de penser que ça pourrait recommencer une nouvelle fois. Même si la personne qui l’avait agressé n’avait pas été retrouvée, elle ne pouvait pas savoir qu’il avait bougé et changé d’université, ni même qu’à cet instant précis il avait décidé de renouer avec ses vieilles habitudes et qu’il se rendait au terrain de basket.

D’un pas rapide, il atteignit sa destination et eut tout d’abord un mouvement de recul lorsqu’il vit que quelqu’un était déjà présent. Min Jae s’approcha et jaugea la situation. Il aimait bien être seul quand il jouait au basket, c’était comme un exutoire qui lui permettait de se vider instantanément la tête. Mais, après un instant de réflexion, le fait qu’il y ait quelqu’un, au final, le rassurait. Personne ne viendrait l’agresser s’il était en compagnie d’une autre personne.

Il déposa son sac au pied de la grille qui entourait le terrain de basket. Le ballon toujours entre ses mains, il hésita à entrer tout de suite sur le terrain. Il regarda quelques instants l’homme qui dribblait et marquait des paniers à 3 points à chaque tentative. Il était doué le bougre. Attendant le moment opportun, Min Jae posa enfin un pied sur le terrain.

« Je peux ? » demanda-t-il. Pas sûr qu’il ait le niveau pour rivaliser avec un gars de ce niveau mais il avait besoin de se vider l’esprit alors tant pis s’il le faisait courir à en perdre haleine d’un bout à l’autre du terrain.

C'était un risque que Min Jae était prêt à prendre. Et cela faisait des semaines qu'il n'en avait pris aucun, de risque...
 


tag : @Ahn Eren  | 692 mots | thoughts : miaou !  :y:


coded by Chookami



Ahn Eren
Ahn Eren
❝ STAFF MODO ✯ DEMON SQUAD
Mes petits secrets

Re: Sometimes You Win, Sometimes You Learn ★ Eren & Min Jae Sometimes You Win, Sometimes You Learn ★ Eren & Min Jae Empty Jeu 9 Juil - 22:35


SOMETIMES YOU WIN
SOMETIMES YOU LEARN

feat. Eren & Min Jae
mon doigt tapota légèrement l'écran de mon téléphone. ma galerie d'images s'afficha alors, sans se faire attendre et mes yeux se focalisèrent sur une photo prise il y a un an de ça environ. c'était l'été, il faisait chaud, et il avait volé mon iphone pour prendre un de ces fameux selfies. la tête surprise que je tirais sur le cliché méritait un oscar, c'était ce qu'il avait dit avant que je ne lui saute dessus, ébouriffant ses cheveux d'une manière joueuse. mon regard se perdait sur son visage éclatant sur mon écran, si bien que j'ai fini par verrouiller mon téléphone. j'essayais de me focaliser sur la nouvelle chanson que j'avais écrite, mais rien ne suivait. en ce moment, j'avais l'impression de me perdre un peu. j'ai reposé l'objet de mes dernières attentions sur le vieux meuble qui traînait dans ce sous-sol délabré avant d'empoigner à nouveau ma guitare électrique. ma main attrapa un de mes nombreux médiators, grattant les cordes doucement. je serrais les dents. rien n'allait. je n'arrivais pas à me concentrer. constatant que mes nerfs étaient à vif et que je m'énervais solo, j'ai levé les yeux au ciel de frustration, poussant un profond soupir. j'ai reposé ma guitare sur son socle, à côté de celles de mes potes. je pense que ça ne sert à rien que je reste ici. toutes mes pensées vont vers shin, et même jouer un air de musique, le plus simple au monde, je n'y arrive pas. dans ces moments-là, il n'y a qu'une seule chose qui me calme. une chose pour laquelle je vis, comme la musique. il n'était pas encore trop tard et comme je n'avais pas eu cours de la journée, j'avais trouvé bon de venir jouer ici, seul. sauf que ma concentration n'est pas à son maximum, alors je pense qu'un peu de sport me fera du bien.

comme s'il m'espionnait littéralement, min me donna un coup de fil alors que j'arpentais les rues de hongdae, les mains dans les poches. salut eren l'alien, y a pas entraîn' ce soir. le coach est malade. il a du manger trop de toasts. j'ai esquissé un sourire narquois. « d'où il vient encore ce surnom crétin ? » je ne donne un surnom qu'aux personnes proches, donc considères-toi honoré que je- « tu m'as l'air bien heureux pour quelqu'un qui ne va pas retrouver l'équipe ce soir. t'as rendez-vous ? » ...on peut rien te cacher à toi. ça m'arrange, la nana est canon. vu que toi t'avances pas tu vois, je le fais pour nous deux.. mon doigt effleura vite fait le tactile servant à terminer l'appel. « t'es quand même incroyablement énervant. fais le malin, demain je te mets à terre. » min a lâché un léger rire au téléphone pendant que je levais les yeux au ciel. allez, va donc rejoindre ta belle, ça s'entend que t'es frustré. je te jure.. on attend toujours le baiser depuis la période de jose- prêt à balancer mon téléphone au sol, j'ai préféré lui raccrocher au nez plutôt que de l'incendier dans les secondes qui suivaient. min est gentil, drôle mais parfois un peu trop chiant. il connaît risae, il l'a déjà vu plusieurs fois mais.. j'ai rangé mon téléphone dans ma poche, reprenant un air maussade, le regard vide. il ne sait pas pour shin.

je ne rejoindrai donc pas les thunders ce soir, mais si je n'avais pas entraînement avec eux, je savais que je pouvais toujours me rendre sur le terrain de basket de la yonsei. car oui, ce qui me calme et me fait penser à autre chose quand la musique n'arrive pas à le faire, c'est mon autre passion, le basket. en règle général, mes journées sont très bien remplies. c'est rare que j'ai du temps libre comme là, et quand j'en ai, j'en profite pour voir sol ah ou rejoindre risae ou haesoo. mais ce soir.. j'avais bien pensé à aller rendre visite à youngwon, mais au vu de l'heure, il devait être occupé au restaurant. minsoo me vint alors en tête. se prendre une cuite en sa compagnie ne serait pas de refus, mais finalement, j'avais envie d'autre chose pour me défouler. accélérant le pas, j'arrivais bientôt au club et à mon casier où j'avais laissé mes affaires de sport, notamment mon maillot n°3 chez les thunders. à chaque fois que je voyais ce chiffre, des souvenirs revenaient dans mon esprit et ne me lâchaient pas. mais ce maillot, malgré tout, je ne pourrais jamais le changer. quelques minutes plus tard, ballon sous le bras, écouteurs dans les oreilles et changé aux couleurs de mon équipe professionnelle, j'avais atteins le complexe extérieur des sports, la nuit était pratiquement tombée. posant mon sac sur un des bancs du terrain, j'ai sorti une bouteille d'eau en prévision de l'effort sportif que je m'apprêtais à faire. jouant tranquillement avec le ballon au départ, je me suis contenté de le faire rebondir un peu, réfléchissant encore à ce que j'allais faire pour m'entraîner.

ça devait bien faire un bon quart d'heure que j'étais là. je courrais sur le terrain, ma vision focus sur le ballon et les paniers que je mettais toutes les 15 secondes. plus rien d'autre n'existait autour et à chaque fois que le visage de shin apparaissait dans mes pensées, j'accélérais le rythme des paniers, et je récupérais la balle immédiatement, continuant sur un autre enchaînement. j'avais toujours vécu pour le basket, je vivais encore pour ça, je respirais ce sport tout entier et à chaque fois que le ballon trouvait sa place au coeur du panier, c'était comme une bouffée d'air frais. un bruit me fit alors sortir de ma concentration, et reprendre mon souffle. j'ai attrapé le ballon agilement, tournant la tête vers un nouvel arrivant. d'un geste de la main, j'ai essuyé les gouttes de sueurs qui perlaient mon front, fixant l'étudiant qui avait l'air de vouloir lui aussi jouer ici. je me suis rapproché, me dirigeant vers le banc qui ne se trouvait pas loin de lui. j'ai attrapé ma bouteille d'eau, buvant un peu en fermant les yeux. évidemment, comme à chaque fois, j'en laissais dégouliner le long de mon menton et mon cou, ça me rafraîchissait bien. refermant ma bouteille, je lui ai jeté un coup d'oeil curieux. « je ne crois pas que le terrain m'appartienne. fais-toi plaisir. » lui ai-je répondu accompagné d'un sourire en coin. j'ai secoué légèrement mes cheveux humides, me remettant en place pour marquer d'autres paniers. j'ai simplement besoin d'un peu de concentration encore mais.. une fois au milieu du terrain, j'ai remis quelques mèches de mes cheveux en ordre, observant le nouveau venu à travers celles-ci. il est plutôt mignon. je me demande s'il est bon au basket. faisant tournoyer le ballon sur mon doigt aisément, j'ai continué de l'observer. j'attends de voir ça.


 


tag : @Joo Min Jae  | 1242 mots | thoughts : miaou basket !  :y:


coded by Chookami





‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾
i must have been through about a million girls. i'd love 'em then i'd leave 'em alone. i didn't care how much they cried, their tears left me cold as a stone. but then i fooled around and fell in love. free, on my own is the way I used to be. but since I met you, love's got a hold on me. yes it did. ☾☾
Joo Min Jae
Joo Min Jae
❝ PAILLETTE ✨ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Sometimes You Win, Sometimes You Learn ★ Eren & Min Jae Sometimes You Win, Sometimes You Learn ★ Eren & Min Jae Empty Dim 9 Aoû - 23:24


SOMETIMES YOU WIN
SOMETIMES YOU LEARN

feat. Eren & Min Jae
Min Jae était prêt à suer sang et eau sur le terrain de basket. Maintenant qu'il avait posé un pied sur le terrain, il se trouva bien bête d'avoir mis aussi longtemps à se bouger de la résidence des Beolsae. Il tergiversait trop en ce moment. Chaque question, même la plus anodine, prenait une dimension quasi philosophique. Et réfléchir autant, ce n’était sûrement pas ce qu’il avait de mieux à faire, lui qui désespérait de passer à autre chose et oublier tout ce qui lui était arrivé il y a quelques semaines. C’était décidé : à partir de ce soir, il viendrait s’aérer l’esprit ici. Quand il jouait, Min Jae arrivait à faire le vide, que ce soit pour s’amuser sur un terrain de basket ou lors de compétitions sur un terrain de volley. Il aimait ces deux sports autant l’un que l’autre et à un moment, planning chargé oblige, il avait été obligé de faire un choix. Et ce choix s’était porté sur le volley, même s’il aurait pu faire partie intégrante de l’équipe de basket. Il n’était pas si nul que ça. Du moins s’il se comparait aux joueurs de la SungKyungKwan. Il ne connaissait pas du tout les joueurs de la Yonsei (du moins pas encore).

Il se demanda si le garçon face à lui faisait partie de l’équipe de basket. Vu le niveau qu’il semblait avoir, ça n’étonnerait pas Min Jae qu’il le soit. Il semblait parfaitement dans ses mouvements, à l’aise avec le ballon, dribblant et marquant avec une facilité évidente. Il le regarda jouer durant quelques minutes, impressionné par sa dextérité. S’il jouait à un contre un contre lui, ça n’allait pas être une partie de plaisir mais il aimait ça les défis et puis après tout, il était venu là pour suer un peu. D’une moue acquiesçante, il le regarda mettre un énième panier (il n’en avait loupé aucun) avant de lui demander s’il pouvait le rejoindre. L’homme s’arrêta et s’approcha de l’endroit où il se trouvait, attrapant sa bouteille d’eau qu’il avait laissée sur le banc. Min Jae le regarda du coin de l’oeil, la lumière du réverbère lui permettant de mieux voir son - peut-être - futur adversaire du jour. Il n’était peut-être pas un spécialiste mais en tant qu’acteur, il savait ce qui plaisait à l’oeil des cameramen et aux ahjummas derrière leur écran. Ce mec avait un profil à tomber par terre : un nez droit, les lignes de sa mâchoire parfaitement dessinées, un physique totalement attrayant. Min Jae le regarda boire ses quelques gorgées d’eau fraîche et les quelques gouttes qui s’étaient échappées de ses lèvres pour venir s’échouer sur son tee-shirt trempé par l’effort. La scène était tellement cliché qu’il se dit que s’il avait été une fille, il aurait sûrement eu le coup de foudre. Ou alors s’il avait été gay. Mais il n’était ni l’un ni l’autre. Ce n’était que son expérience en tant qu’acteur qui lui faisait dire que ce mec était magnifique et qu’il le serait encore plus devant une caméra. Il n’empêche que cette pensée le troubla beaucoup (depuis quand il matait des hommes ? Il n’avait jamais maté ses partenaires masculins au boulot…) alors il se secoua la tête, comme pour chasser ces pensées incongrues, et pénétra sur le terrain vide, ballon de basket en main.

Ça lui faisait bizarre de se retrouver là après ces longues semaines passées à ne pouvoir faire aucun sport. Pas sûr que ses docteurs soient contents qu’il reprenne aussi vite : la douleur à son ventre était parfois encore très vive selon les mouvements qu’il faisait et c’était peut-être un peu prématuré de vouloir reprendre maintenant. Mais Min Jae avait besoin que sa douleur morale disparaisse et tant pis pour la douleur physique si elle venait à se manifester. Il commença tout doucement par quelques dribbles et se concentra pour marquer son premier panier, qu’il ne rata pas bien heureusement. Il en enchaina quelques uns, prenant petit à petit confiance en lui. La cicatrice sur son ventre ne lui faisait pas mal et il finit même par l’oublier.
Il n’avait peut-être pas la taille des basketteurs de haut niveau mais son expérience au volley l’avait doté d’une incroyable détente et il atteignait sans difficulté le panier, réalisant maintenant à chaque fois des dunks pour aller marquer ses points.
Maintenant qu’il s’était échauffé, il était prêt à tout affronter. Après avoir marqué un autre panier, les pieds à nouveau ancrés au sol, Min Jae se retourna vers le rond central où était resté le joli brun. Il lança alors le ballon en sa direction et lui fit signe de le rejoindre : « Ça te tente un petit un contre un ? »
Reprenant sa respiration pendant quelques secondes, Min Jae attendit, les poings serrés contre ses flans. Il était temps qu’il reprenne le sport, il respirait comme une vieille locomotive. Ce petit match improvisé, voilà ce qui allait le remettre d’aplomb et il avait hâte que les hostilités commencent.
 


tag : @Ahn Eren  | 829 mots | thoughts : coucou le plus beau :cute:


coded by Chookami



Ahn Eren
Ahn Eren
❝ STAFF MODO ✯ DEMON SQUAD
Mes petits secrets

Re: Sometimes You Win, Sometimes You Learn ★ Eren & Min Jae Sometimes You Win, Sometimes You Learn ★ Eren & Min Jae Empty Ven 4 Sep - 1:12


SOMETIMES YOU WIN
SOMETIMES YOU LEARN

feat. Eren & Min Jae
mes écouteurs avaient quitté mes oreilles depuis déjà un long moment. je n’entendais simplement que le silence et le bruit de mes pas rapides qui martelaient le bitume. rien ne pouvait m’aider à chasser toutes mes pensées noires plus que le sport et plus principalement le basket. me retrouver avec moi-même, avec mes performances et le ballon. le ballon et moi, rien que nous deux. après avoir marqué un énième panier, un son étranger parvint à mes oreilles. j’avais récupéré mon coéquipier rond agilement et venais de tourner la tête pour observer le nouveau venu. après avoir bu un peu maladroitement, trempant mon maillot par la même occasion, je l’ai regardé avec curiosité et un sourire narquois dessiné sur mes lèvres. fais-toi plaisir, c’était clairement le sujet. je suis reparti après avoir secoué légèrement mes cheveux humides. j’aurais bien besoin d’une douche à la fin moi. je me suis replacé au milieu du terrain bitumé, remettant mes cheveux dans un ordre plutôt correct. mais au lieu de me reconcentrer comme je l’aurais fait habituellement pour jouer dans mon coin, mes yeux semblaient attirés par la silhouette de l’inconnu qui s’avançait à présent sur le terrain où je me trouvais. je ne regarde pas souvent les hommes, pour ne pas dire que ça ne m’arrive presque jamais, mais je dois avouer que physiquement, il a un certain charme. sans gêne aucune, je le détaille de haut en bas à travers mes mèches brunes qui me tombaient sur le visage, le ballon dans les mains. lui aussi avait emmené son ballon et j’attendais vraiment de voir ce qu’il valait. il se mit alors à faire quelques dribbles, rien de transcendant mais il avait l’air de ne pas débuter déjà. plus mon regard noir le suivait à la trace, plus je trouvais que son visage m’était étrangement familier. est-ce que c’est un beolsae ? c’est étrange, j’ai vraiment l’impression de l’avoir vu quelque part et comme je n’ai pas l’habitude de faire attention à toutes les personnes que je croise… il marqua un premier panier, puis deux, trois, quatre. il n’avait pas l’air de vouloir s’arrêter et il était plutôt rapide. restant silencieux, j’ai fini par lancer mon ballon un peu plus loin, croisant les bras sur mon torse, perdu dans ma contemplation. au fur et à mesure, il avait l’air de prendre de plus en plus confiance en lui. quand il se retourna finalement vers moi, je me suis senti un peu con. merde. je suis vraiment resté planté là tout ce temps ? j’ai grimacé pour moi-même avant de me frotter les cheveux et de regarder ailleurs, faisant mine d’avoir été occupé. je ne m’attendais pas à ce qu’il soit bon. il aurait pu venir au club de basket. qu’est-ce qu’il fiche ici s’il n’est pas dans mon équipe ? le bel inconnu finit par me lancer la balle que j’attrapa avec dextérité. je l’ai observé avec un regard interrogateur. ça te tente un petit un contre un ? oh. j’ai ricané un peu, le fixant silencieusement d’un regard perçant. il a du culot, il me plaît bien.

j’ai esquissé un sourire taquin avant de lancer le ballon d’où j’étais, sans difficulté aucune, vers le panier. je devais bien être à quelques mètres facile, mais j’avais été tellement entraîné, que ça ne me posait plus de problème de tirer de loin. le ballon rentra aisément dans le panier. je me suis avancé rapidement vers lui pour aller récupérer la balle, réduisant les quelques mètres de terrain qui nous séparaient. en passant, je me suis arrêté quelques secondes pour murmurer à son oreille avec un léger accent américain, « très bien. montre-moi ce que tu sais faire. » avant d’attraper le ballon un peu plus loin et de le faire tournoyer autour de mon doigt une nouvelle fois. je le fixais, passant ma langue sur mes lèvres. drôlement mignon. je me demande s’il sait qui je suis. s’il joue au basket, peut-être qu’il suit les équipes professionnelles ? je n’en ai aucune idée mais il ne m’a pas sauté dessus comme un fan enragé, donc ça m’arrange bien. si on peut juste ne pas se prendre la tête et jouer sans limite, je ne dis pas non. surtout que j’ai bien apprécié le spectacle qu’il m’a offert tout à l’heure. et pas que parce qu’il se débrouille pas mal en basket, si vous voyez ce que je veux dire. j’ai arrêté de faire tourner le ballon sur mon doigt pour reprendre la parole. « j’espère que tu es prêt. je suis capable de jouer jusqu’au bout de la nuit. » les réverbères éclairaient doucement le terrain et le visage de mon vis-à-vis, très agréable à regarder. on dirait un peu ce type d’acteur que je vois passer sur les chaînes de temps à autre. je me demande ce qu’il fait dans la vie. mannequin ? bon il n’a pas l’air très grand, surtout comparé à moi et à tous les basketteurs que je connais. pourtant, il est bon et il a une très bonne détente. où est-ce que je l’ai déjà vu bon sang ? ça m’a tout l’air d’être un sportif. au bâtiment des étudiants staps ? ça ne m’étonne pas que je ne m’en souvienne pas. j’ai déjà du mal à me rappeler des prénoms des gens alors des visages.. à part si ça m’a marqué, comme là ce soir. je repense au prénom de san, ou song j’en sais foutrement rien, l’ex de selene, que j’ai écorché et que j’écorche toujours. mais en tous les cas, quelque chose me dit que je l’ai déjà vu quelque part, même juste aperçu. et comme il a l’air motivé à me défier, je ne vais pas lui demander son nom. je lui demanderai plus tard, même si ça me rend curieux. ma main gauche passa dans mes cheveux bruns mouillés. « tu n’as pas peur de perdre ? » lui ai-je demandé d’un air taquin. il ne doit pas savoir qui je suis, ou bien alors, il a une sacrée détermination. ça ne peut que me plaire encore plus. une soirée intéressante en perspective a l’air de se dessiner.



 


tag : @Joo Min Jae  | 1102 mots | thoughts : coucou le plus mignon  :y:


coded by Chookami





‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾
i must have been through about a million girls. i'd love 'em then i'd leave 'em alone. i didn't care how much they cried, their tears left me cold as a stone. but then i fooled around and fell in love. free, on my own is the way I used to be. but since I met you, love's got a hold on me. yes it did. ☾☾
Joo Min Jae
Joo Min Jae
❝ PAILLETTE ✨ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Sometimes You Win, Sometimes You Learn ★ Eren & Min Jae Sometimes You Win, Sometimes You Learn ★ Eren & Min Jae Empty Dim 20 Sep - 17:33


SOMETIMES YOU WIN
SOMETIMES YOU LEARN

feat. Eren & Min Jae
Très franchement, Min Jae ne connaissait rien de mieux que le sport pour se vider la tête. C'était pour ça qu'il en était devenu accro et qu'il passait presque tout son temps libre à en faire, seul ou en sport collectif. Mais son agression d'il y a quelques semaines l'avaient empêché de pratiquer quelque sport que ce soit et c'était un plaisir de pouvoir retrouver enfin le bitume d'un terrain de basket. Le bien-être que lui procurait ses séances de sport lui avait manqué et il n'allait peut-être pas être le meilleur ce soir étant donné qu'il n'était pas à 100% de ses capacités mais au moins il aurait repris le chemin des terrains.
Le ballon semblait être son ami ce soir, il ne loupait plus aucun panier et sa douleur au ventre semblait ne plus être là. Il sentait juste qu'il n'avait pas faire de sport depuis quelques temps car il s'essoufflait plus vite que d'habitude. Mais ce n'était rien de grave. Dans quelques entraînements, ce serait un mauvais souvenir. Il attendit patiemment que le un contre un avec son adversaire du soir débute. Il risquait de lui mettre la misère et Min Jae risquait de ne pas avoir beaucoup de ballons et de courir dans tous les sens mais tant pis. Il vit le jeune homme tirer depuis sa position. Le jeune acteur tourna la tête pour voir le ballon rentrer docilement dans le panier. Ok, il n'avait pas à faire à un débutant on dirait. Il tourna à nouveau la tête mais fut surpris de constater qu'il n'était plus à sa place mais… tout à côté de lui. Min Jae ne bougea pas d'un pouce alors que les mots du jeune homme entraient dans le creux de ses oreilles. Ca voulait dire quoi tout ça ? Cette absence de distance, cette proximité si soudaine ? Il tourna légèrement la tête pour croiser son regard taquin et son sourire en coin. Min Jae était figé sur place alors qu'il sentit son cœur se mettre à battre la chamade. De près, il était encore plus beau. Il avait rarement croisé des mecs avec un tel physique. C'était bien simple : il avait tout pour lui. Et Min Jae avait l'impression d'être tout à coup une midinette en face de son crush qui venait de lui adresser pour la première fois la parole. Heureusement qu'il faisait nuit et qu'il avait déjà pas mal transpiré parce que pas sûr qu'on puisse mettre uniquement la rougeur de ses joues sur le compte du sport là… Il se retourna totalement vers le basketteur qui montrait ses talents en faisant tournoyer le ballon sur le bout de son doigt. « Moi aussi, pas de souci. » Min Jae aussi était prêt à passer des heures ici, ça lui était déjà arrivé plusieurs fois de faire des nuits blanches passées sur le terrain de basket. En plus, il n'avait cours que dans l'après-midi demain donc il pouvait se permettre ce soir de traîner dans les parages. Il fallait juste que son corps suive mais il allait bientôt avoir la réponse. « Tu n'as pas peur de perdre ? » La question était posée sur le ton de l'humour, malgré la distance, il avait vu son sourire sur ses lèvres et cette fossette se former sur sa joue. « Ce verbe ne fait pas partie de mon vocabulaire… » rétorqua Min Jae, sûr de lui. Il en avait vécu des merdes depuis son plus jeune âge et l'une de ses forces c'était son abnégation et sa volonté de ne jamais abandonner. Ca lui avait permis d'être là où il en est dans sa vie professionnelle.
Le jeune acteur s'élança vers son adversaire qui commença à faire des dribbles avec le ballon. Arrivé devant lui, Min Jae ne put que constater que la soirée allait risquer d'être longue. Il maniait le ballon avec tant de dextérité qu'il se demanda s'il allait être capable de toucher la balle au moins une fois dans la soirée. Il tenta tant bien que mal de lui faire barrage mais il le moucha en un instant. Une seconde auparavant il était devant lui et la seconde d'après, il était sous le panier, prêt à marquer. Un saut plus tard et voilà qu'il venait de marquer ses premiers points. « J'avoue… Plutôt pas mal… » Min Jae lui fit signe d'approcher et un autre duel face à l'autre commença. Qui se termina comme le tout premier. Puis un troisième, puis un quatrième… Il sentit la frustration le gagner : il n'avait pas touché le moindre ballon pour l'instant.
Il souffla un bon coup et le cinquième face à face commença. Min Jae commençait à comprendre sa façon de jouer et de dribbler. Il était persuadé que son prochain mouvement serait de partir sur la droite, c'est ce qu'il avait fait jusque là, alors qu'il avait toujours essayé de lui faire croire avec son pied d'appui qu'il allait partir vers la gauche. La feinte avait fonctionné à chaque fois mais Min Jae n'allait pas se laisser avoir cette fois-ci. Et effectivement, son adversaire prit sa droite et Min Jae contra enfin le ballon qui roula au loin dans un coin du terrain. La seule chose qu'il n'avait pas prévue c'était la collision qui s'ensuivit et se sentit s'écrouler de tout son long au dessus de son adversaire. « Je crois que j'ai fait faute… » murmura-t-il, perturbé par cette soudaine proximité entre eux. Il ne fallait pas qu'il plonge son regard dans ses yeux noisette mais c'était trop tard. Le mal était fait…
tag : @Ahn Eren  | 916 mots | thoughts :  Sometimes You Win, Sometimes You Learn ★ Eren & Min Jae 4181205724   


coded by Chookami



Ahn Eren
Ahn Eren
❝ STAFF MODO ✯ DEMON SQUAD
Mes petits secrets

Re: Sometimes You Win, Sometimes You Learn ★ Eren & Min Jae Sometimes You Win, Sometimes You Learn ★ Eren & Min Jae Empty Mer 30 Sep - 21:35


SOMETIMES YOU WIN
SOMETIMES YOU LEARN

feat. Eren & Min Jae
le ballon fila dans l’air à la vitesse de l’éclair avant d’atterrir tout droit dans le panier à quelques mètres d’où je me tenais sur le terrain, debout avec ma tenue de basketteur pro. j’ai affiché une mine satisfaite avant de réduire la distance avec le jeune homme. je voulais le taquiner un peu, et puis, il vient de me proposer un un contre un. je ne lui ferai pas de cadeaux, qu’importe qu’il soit débutant ou non. je file attraper avec agilité le ballon et le fait tourner avec mon index levé. ma nouvelle rencontre semblait figée sur place et ça me faisait doucement rire. ça ne le rend qu’encore plus mignon. moi aussi, pas de soucis. j’ai esquissé un sourire en coin. si nous sommes sur la même longueur d’onde, ça tombe bien. mon air taquin est alors ressorti lorsque je lui ai demandé s’il n’avait pas peur de la défaite. il rétorqua que perdre ne faisait pas partie de son vocabulaire. oh, intéressant. mon sourire s’agrandit un peu plus pendant que je me recoiffais pour la énième fois. je me suis sûrement un peu trop trempé les cheveux. des gouttes d’eau dégoulinent encore légèrement sur mon débardeur déjà humide. pour autant, l’étudiant a l’air plutôt confiant et ça fait plaisir. s’il veut me défier, il a intérêt à s’accrocher. n’empêche.. mes yeux se plissent à nouveau pour le regarder en détail. il doit être nouveau. ce n’est pas possible qu’il ne me connaisse pas ou qu’il n’ait jamais entendu parler de moi. je ne dis pas que je suis ultra populaire à la yonsei mais avec wei par exemple, on a l’habitude de se faire arrêter à tous les angles de couloir parce qu’un étudiant nous a salué. et ça n’a rien de faux.. le pire dans tout ça, c’est que je ne suis pas très sociable de base. mais depuis que je me suis retrouvé à la tête de l’équipe de basket de l’université, mon fan club s’est agrandi. peut-être qu’il a juste entendu parler de moi mais il ne sait pas à quoi je ressemble ? surtout s’il aime le basket ou le sport en général, c’est assez intriguant.  

finalement la partie débuta. les dribbles s’enchaînaient de mon côté et du coin de l’œil, je voyais mon adversaire qui tentait d’attraper le ballon, tant bien que mal. je tenais la balle dans mes mains et je ne la lâchais pas et mon adversaire semblait pris au dépourvu. avec un autre sourire joueur, j’ai remis le ballon dans son panier accompagné d’un saut bien placé. rattrapant le ballon à la volée, je l’ai relancé à ce nouvel inconnu qui me fit signe d’approcher pour une seconde partie. une fossette apparue sur ma joue lorsque mes lèvres s’étirèrent. « pas mal seulement ? et encore, tu n’as rien vu, accroches-toi. » ai-je fanfaronné d’une voix grave, un peu essoufflé par les efforts physiques. un second duel, un troisième, un quatrième même. mon adversaire n’avait pas l’air d’être prêt à abandonner. il n’était pas mauvais en plus, mais il manquait encore d’entraînements et il était sûrement moins rapide que moi. mais tout vient avec l’entraînement, et il a déjà les capacités de devenir meilleur, ce qui n’est pas donné à tout le monde. ce que je n’ai pas précisé, c’est que les duels s’étaient enchaînés et je n’avais pas fait que reluquer sa façon de jouer. si tout mes adversaires au basket pouvaient être aussi mignons et agréables à regarder, ça me convient.

lorsque le cinquième face à face débuta, mon adversaire comprit finalement la feinte que j’avais continué d’utiliser jusque là. il commence à apprendre et c’est un bon point. sauf qu’en voulant me prendre le ballon des mains, il le fit voler un peu plus loin sur le terrain et. rentra en collision avec moi, me faisant tomber à la renverse en arrière. merde. d’habitude j’ai plus de réflexe que ça. j’ai maugrée doucement en me frottant le crâne, les paupières toujours fermées. « fuck it, ça fait pas du bien.. » 1m85 de hauteur ça rend la chute plus grande.. sans oublier le juron américain qui a passé mes lèvres et qui était plus que charmant. je crois que j’ai fait faute… j’ai ouvert les yeux, et me suis rendu compte à ce moment-là de la proximité de nos visages et de nos corps. la seconde d’après, mon adversaire plantait déjà ses pupilles dans les miennes. il a de grands yeux pour un coréen, et ils sont plutôt expressifs, j’ai l’impression de lire dans son crâne comme dans un livre ouvert. je le fixe de mes yeux sombres sans rien dire, analysant chaque parcelle de son visage. je le redis, en temps normal, je ne m’intéresse pas aux mecs, ça m’est déjà arrivé mais ça reste rare et je ne suis jamais allé plus loin. lui, je ne connais ni son nom, ni son prénom, encore moins son âge mais tout ce que je sais, c’est qu’il me plaît. et je pense que c’est suffisant pour commencer à jouer. je ne le lâche pas du regard et je ne me relève pas pour autant tandis que lui, a l’air plutôt bloqué dans sa position au-dessus de moi. un sourire narquois prend place sur mon visage et je finis par rapprocher volontairement mon visage du sien. « on vient juste de commencer le match et tu veux déjà passer aux préliminaires ? tu es bien pressé… » ai-je murmuré d’une voix suave. je passe ma langue sur mes lèvres de façon joueuse, détaillant minutieusement ses lèvres à lui. je le mangerais bien. il a vraiment une beauté à passer dans des dramas. j’imagine qu’on le lui dit tous les jours. je sens une forme d’excitation monter en moi et avant qu’elle ne parte plus loin, je préfère mettre fin à ce contact, non sans une énième taquinerie à la ahn eren. « relèves-toi avant que je ne passe aux choses sérieuses. » ai-je ajouté sur un ton mi-autoritaire et froid, mi-enjôleur et séducteur. ma phrase pouvait se comprendre dans les deux sens, soit on comprenait que je voulais passer aux choses sérieuses pour ce duel de basket, soit on le comprenait d’une autre manière. et ça ne sert à rien que je décrive cette autre manière en question. est-ce que je flirte ouvertement avec lui ? définitivement.

 


tag : @Joo Min Jae  | 1137 mots | thoughts :  :hum:  :hug:  


coded by Chookami





‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾
i must have been through about a million girls. i'd love 'em then i'd leave 'em alone. i didn't care how much they cried, their tears left me cold as a stone. but then i fooled around and fell in love. free, on my own is the way I used to be. but since I met you, love's got a hold on me. yes it did. ☾☾
Joo Min Jae
Joo Min Jae
❝ PAILLETTE ✨ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Sometimes You Win, Sometimes You Learn ★ Eren & Min Jae Sometimes You Win, Sometimes You Learn ★ Eren & Min Jae Empty Dim 8 Nov - 20:47


SOMETIMES YOU WIN
SOMETIMES YOU LEARN

feat. Eren & Min Jae
Le choc fut rude. Du moins, il le fut plus pour son adversaire que pour Min Jae car le jeune acteur n'était pas tombé de toute sa hauteur sur le bitume lui, contrairement au basketteur. Ce dernier avait été là pour amortir le choc et malgré le fait que Min Jae se soit vu tomber, il n'avait pas pu faire autrement que de se vautrer de tout son long sur ce corps musclé. En le voyant grimacer et se frotter le crâne, Min Jae eut peur qu'il se soit fait réellement mal. « Ca va ? » lui demanda-t-il, inquiet. « Ta tête a frappé le sol ? » Il n'avait pas vu si sa tête avait frappé violemment le sol ou pas mais il ne fallait pas plaisanter avec un choc à ce niveau là, il en savait quelque chose après avoir explosé la tête de Lei avec une poêle, il avait eu peur toute la nuit que son colocataire ne se réveille pas et l'avait surveillé en se maudissant de ne pas l'avoir amené aux urgences.
Sur ce coup là, Min Jae avait merdé (il avait pris Lei pour un méchant cambrioleur) et ce soir il merdait encore, il n'avait jamais eu l'intention de faire tomber son adversaire mais le croc-en-jambe en avait décidé autrement. Il était allongé sur lui et ne pouvait pas s'empêcher de se trouver fautif, ce qu'il venait d'avouer dans un souffle au basketteur allongé sous lui.

Il aurait dû se dégager de là et se lever tout de suite mais Min Jae avait fait l'erreur de plonger son regard noisette dans celui ébène du basketteur. A une certaine distance, il l'avait déjà trouvé très attirant mais maintenant qu'il était à quelques centimètres à peine de son visage, il le trouvait… tout simplement magnifique. Les lèvres entrouvertes, le regard perdu, quelques secondes passèrent sans qu'aucun mot ne soit échangé entre eux et pourtant il sentait comme une connexion passer tout à coup, un silence bien plus communicant que n'importe quelle parole. Le joli brun avala sa salive avec mal, conscient qu'il avait laissé s'exprimer un peu trop à son goût son attirance pour ce joli basketteur. Il ne pouvait pas nier qu'il le trouvait encore plus charmant que tout à l'heure maintenant qu'il voyait cette sueur descendre lentement le long de sa mâchoire et ces petites gouttes s'échouer juste en dessous dans son cou. Ok, la situation devenait vraiment dangereuse et hors de contrôle à son goût et il ne savait pas trop comment se sortir de là sans paraître pour un mec bizarre. Lui-même se trouvait bizarre !! Qu'est-ce qu'il lui arrivait bon sang tout à coup ??? Depuis quand il regardait les mecs ? Depuis quand il trouvait un mec à son goût ???!!!! Ca n'allait vraiment pas bien dans sa petite tête, à croire que c'était lui qui venait d'avoir un choc avec le sol. Il fallait qu'il aille se coucher et vite parce que cette journée finissait dans une apothéose de n'importe quoi…!

Alors qu'il était sur le point de se relever, il vit le visage du jeune homme s'approcher du sien, le fixant de ses iris sombres, ce qui paralysa instantanément Min Jae. Il n'osait même plus respirer et ses joues se teintèrent d'un rouge vif quand il entendit le basketteur lui parler de… préliminaires ? Il avait vraiment bien entendu là ? Le mot lui fit instantanément avoir des images pas très catholiques dans la tête et encore plus quand il le vit passer sa langue sur ses lèvres. Là, c'en était trop pour Min Jae qui avait la désagréable sensation d'être comme une cocotte minute prête à exploser sous la pression. Et pourquoi il commençait à avoir si chaud ? Comme d'habitude, quand il était gêné, il réagit à sa façon, éclatant d'un rire franc, ce qui lui permettait de détourner le regard au passage. « Ça a l'air d'aller ta tête, vu les plaisanteries que tu sors ! » Et il espérait quelque part que c'était vraiment de l'humour cette histoire de préliminaires et qu'il les avait rêvés son regard incendiaire et sa langue tentatrice.

Min Jae se releva, offrant par la suite sa main pour aider le basketteur à se mettre en position assise. Il s'agenouilla devant lui, encore un peu inquiet tout de même. « Comment tu te sens ? Ca va la tête ? Tu veux qu'on arrête là ? Que j'aille chercher ta bouteille d'eau ? Dis-moi si tu as besoin que je fasse quoi que ce soit. » Le moulin à paroles qu'était Min Jae refit son apparition. Il n'y était pour rien, c'était plus fort que lui. « Prends ton temps avant de te relever. J'espère que tu ne fais pas partie d'un club, je m'en voudrais que tu aies eu un choc à la con à cause de moi alors qu'on ne faisait que s'amuser. C'est la première fois en tout cas que je te croise à la Yonsei, tu fais partie d'une fraternité ? Je suis arrivé y a pas longtemps, j'ai débarqué chez les Beolsae. Je m'appelle Min Jae au fait. » Avec tout ça, ils ne s'étaient même pas présentés. « On peut dire que notre première rencontre a été plutôt… renversante, tu ne trouves pas ? » Il lui offrit un sourire dont seul Min Jae avait le secret et qui avait fait succomber bien des ahjummas derrière leur écran. Il se releva lentement et tendit sa main vers le basketteur : « Prêt à te remettre sur tes jambes ? »

tag : @Ahn Eren  | 957 mots | thoughts :   :sunmi:    


coded by Chookami



Ahn Eren
Ahn Eren
❝ STAFF MODO ✯ DEMON SQUAD
Mes petits secrets

Re: Sometimes You Win, Sometimes You Learn ★ Eren & Min Jae Sometimes You Win, Sometimes You Learn ★ Eren & Min Jae Empty Sam 14 Nov - 23:33


SOMETIMES YOU WIN
SOMETIMES YOU LEARN

feat. Eren & Min Jae
décidément. ce nouvel adversaire est plutôt surprenant. certes, à un moment donné j’étais pratiquement sûr qu’il finirait par apprendre mes techniques mais de là à me tomber dessus, ça par contre, je ne m’y attendais pas. sous le choc assez rude, ma tête avait rencontré le sol de façon brutale. j’ai grimacé mais pour dire la vérité, je suis habitué à ce genre de chutes. depuis le temps que je fais ce métier, j’ai eu des personnes plus imposantes que lui à me percuter de la sorte mais le fait que je ne m’y attende vraiment pas cette fois me fait ouvrir les paupières rapidement. un juron américain de chez moi sortit de mes lèvres pendant que je finissais de me frotter les cheveux avec énergie. ça va ? ta tête a frappé le sol ? j’ai préféré ne rien répondre si ce n’est un léger gémissement grave avant de soupirer pour moi-même. ça m’apprendra à vouloir défier un débutant.. si pour l’instant le choc n’a pas l’air si violent, souvent on ressent bien plus fortement la douleur dans les secondes ou minutes qui suivent. surtout que l’inconnu reste allongé sur moi et ne s’enlève pas pour autant. et lorsque j’ai détourné mon regard sombre dans le sien, j’ai cru que le temps s’était arrêté. la sueur perlait de son front, sa respiration rapide contre la mienne, sa mâchoire bien dessinée et son doux visage me laissait perplexe et m’empêchait d’effectuer un quelconque autre mouvement pour me relever. une sorte d’ambiance, de lien, de fil invisible semblait se tisser entre lui et moi. je ne crois pas être le seul à l’avoir remarqué puisqu’il semblait aussi perdu que moi dans sa contemplation. mes yeux tombèrent sur ses lèvres entrouvertes que je mourrais d’envie d’embrasser et j’ai finis par rapprocher volontairement mon visage du sien. si ça ne tenait qu’à moi, ça ferait longtemps que cet espace vide qui ne sert à rien entre nous deux aurait été brisé. et sa réaction tant attendue vint, ne faisant que me faire accentuer mon sourire narquois. trop mignon. ses joues devinrent aussi rouges que la pomme que je mange à chaque fin de match ce qui me poussa un peu plus à me dire que ses deux pommettes devaient être à croquer. ma langue n’en perdit pas une seule seconde pour passer sur mes lèvres à cette idée avant qu’il ne me réponde en éclatant d’un rire franc. il vient de détourner le regard. je l’observe tranquillement, réagissant tout de suite après à ce qu’il venait de dire. « ce ne sont pas des plaisanteries. » ai-je lâché accompagné d’un rire léger.

il finit par se relever et me soulager un peu, en m’offrant sa main pour que je puisse me mettre assis en face de lui qui s’était déjà agenouillé avec un air inquiet affiché sur le visage. mes yeux détaillaient chaque partie de son visage comme si c’était la première fois que je le voyais. pourtant, j’ai toujours cette impression de l’avoir vu quelque part.. c’est alors que mon adversaire se mit à me poser des milliard de questions qui me firent déjà perdre la tête avant de l’avoir entièrement retrouvée. « je suis un dur. c’est pas la première fois que je tombe et ce ne sera sûrement pas la dernière non plus. » j’ai affiché un sourire sincère, dévoilant une nouvelle fois mes deux fossettes avant de plisser les yeux sur le moulin à paroles qui avait reprit de plus belle. oula, mais c’est qu’il discute bien ce petit. en plus, il débite tout ce qui semble sortir de sa tête à la vitesse de la lumière. je passe ma main dans mes cheveux pour me recoiffer, ne perdant pas un mot de ce qu’il me racontait. beolsae. j’ai ouvert de grands yeux et me suis stoppé dans mon redressement capillaire. surpris, je l’ai écouté se présenter. min jae. j’ai acquiescé d’un signe de tête, riant après l’avoir entendu déblatérer tout à vitesse grand v. « du calme min jae, on est pas sur une autoroute. nice to meet you, moi c’est eren. » j’ai affiché un sourire de chat, bien décidé à en apprendre plus sur lui. « ahn eren, capitaine du club de basket de la yonsei et joueur professionnel au poste de n°2 arrière chez les thunders, équipe nationale de seoul. je suis aussi chez les beolsae. » je pris un air malicieux après m’être présenté fièrement. passant de nouveau ma langue sur mes lèvres comme un vieux réflexe, je l’ai regardé me lancer un grand sourire attendrissant et charmeur malgré lui. je ne pense pas qu’il se rende réellement compte que je le mangerais bien. « sorry si je parle parfois en anglais. j’ai une partie de ma famille qui vit là-bas. » et je m’arrêterai là. ce n’est pas le côté de ma famille dont je suis le plus fier. mais ça explique en grande partie ma grande taille et ma carrure imposante pour un coréen. « renversante, c’est le mot. ça fait longtemps qu’on ne m’a pas.. renversé comme ça. » ai-je répondu d’une voix charmeuse remplie de sous-entendus. j’ai appuyé volontairement sur le mot renversé pour qu’il comprenne que j’avais particulièrement bien apprécié le rapprochement physique. j’ai finalement attrapé sa main tendue pour me relever et me retrouver face à lui, le regardant en penchant légèrement ma tête vers le bas. « tu fais un mètre combien ? tu n’es pas si petit que ça. tu joues en club peut-être ? » clairement, il a l’air sportif. ce que je me demande, c’est pourquoi il n’est pas dans le mien. ça, ça me gonfle. on perd vraiment quelqu’un. j’ai repensé à ce qu’il m’a dit quelques plus tôt. un nouveau sourire taquin s’est glissé sur mes lèvres et je me suis rapproché de lui, posant ma main sur son épaule. j’ai alors murmuré à son oreille. « tu sais ce que je veux que tu fasses là ? » j’ai laissé un moment de silence avant de rajouter. « que tu rejoignes mon club et qu’on passe plus de temps ensemble. » non, en vrai, ce que je veux vraiment c’est lui donner le meilleur french kiss de sa vie, mais ça, c’est autre chose. « je suis sévère avec mon équipe mais mieux vaut être trop dur que pas assez, tu ne crois pas ? » j’ai lâché un léger rire coquin. « on la fait cette partie jusqu’au bout de la nuit ? »

 


tag : @Joo Min Jae  | 1088 mots | thoughts :  :hum:  :y: 


coded by Chookami





‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾
i must have been through about a million girls. i'd love 'em then i'd leave 'em alone. i didn't care how much they cried, their tears left me cold as a stone. but then i fooled around and fell in love. free, on my own is the way I used to be. but since I met you, love's got a hold on me. yes it did. ☾☾
Joo Min Jae
Joo Min Jae
❝ PAILLETTE ✨ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Sometimes You Win, Sometimes You Learn ★ Eren & Min Jae Sometimes You Win, Sometimes You Learn ★ Eren & Min Jae Empty Hier à 23:36


SOMETIMES YOU WIN
SOMETIMES YOU LEARN

feat. Eren & Min Jae
Min Jae se tut. Il savait qu'il parlait trop et trop vite, qu'il en saoulait plus d'un lorsque les vannes étaient ouvertes. Mais quand on lui faisait la remarque, surtout quand un inconnu lui faisait la remarque, il se taisait avec un petit air coupable sur le visage, comme un gamin pris en faute. C'était le cas avec Eren qui lui demandait de baisser sa cadence digne d'une ligne droite sur autoroute.

« Pardon… » murmura-t-il, tout penaud. « J'ai la fâcheuse tendance à trop parler…. » Mais Eren l'avait déjà remarqué. Il resta face à lui, lui laissant la parole. A chaque mot qui sortait de la bouche du basketteur, les yeux du jeune acteur s'agrandissaient. Eren était lui aussi un Beolsae et Min Jae s'étonna de ne pas l'avoir vu plus tôt parce qu'Eren était définitivement le genre de garçons qu'on remarquait. Oh que oui. S'il l'avait croisé dans les couloirs du dortoir, il s'en serait rappelé. Il ne fut pas étonné d'apprendre qu'il était le capitaine de l'équipe de basket de la fac, vu ce qu'il avait vu en arrivant ce soir, c'était plus que compréhensible : Eren avait un sacré niveau et pas étonnant qu'il lui ait mis la misère au niveau des points (jusqu'à ce qu'il trébuche par sa faute…. ^^' )  Par contre, savoir qu'il faisait partie de l'équipe des Thunders le laissa sans voix. OK, il n'aurait jamais pu lui mettre le moindre point ce soir.

Mais si Min Jae restait autant silencieux tout à coup, ce n'était pas simplement parce qu'Eren lui avait fait la remarque… Il ne savait pas trop comment répondre aux paroles du basketteur pleines de... sous-entendus. Min Jae avait peur de ne pas interpréter correctement ses propos. Il avait.... l'impression qu'il lui faisait du rentre-dedans sans en être vraiment sûr. Et s'il lui faisait la remarque et qu'il se trompait lourdement ? Il n'allait jamais pouvoir regarder le basketteur en face quand il allait le croiser dans les allées de la Yonsei ou pire dans le dortoir des Beolsae....!
Il l'aida à se relever, se sentit tout petit face à cette musculature imposante et ce nombre de centimètres qu'il avait en plus (je parle de sa tête hein, oui je préfère préciser, on sait jamais avec ton esprit tordu, coquinette xD).

« Euh… 1m79… » bredouilla Min Jae quand il lui demanda quelle taille il faisait. Puis avec un simple hochement de tête, il lui fit comprendre qu'il jouait en club. Pendant longtemps il avait hésité entre le volley et le basket mais il n'était clairement pas assez grand pour jouer en club au basket. Il n'y avait que des grandes perches et lui n'était qu'une moyenne perche… Il ne s'était pas rabattu sur le volley par dépit cependant, c'était un sport qu'il affectionnait particulièrement et il aimait pouvoir utiliser la force qu'il avait dans le bras dans les frappes contre le petit ballon en cuir.
Min Jae eut tout à coup du mal à avaler sa salive. C'était quoi ce rapprochement soudain ? Ce bras autour de son épaule ? Ce murmure au creux de son oreille ? Il secoua légèrement la tête pour dire à Eren qu'il ne savait pas ce qu'il voulait là tout de suite. Min Jae, lui, avait envie de se cacher dans un trou de souris. Il devait être rouge tomate-écrevisse-pompier (choisis la teinte qui te plaît le plus) en cet instant. Il n'allait tout de même pas…. Lui proposer un truc cochon ?
Il poussa presque un soupir de soulagement lorsqu'il entendit Eren lui proposer de rejoindre son club de basket. Il lâcha un rire gêné, avant de s'éloigner de ce corps qui lui donnait affreusement chaud (personne n'a un ventilateur dans le coin ?)
On ne lui avait jamais fait de rentre dedans comme ça, d'habitude les gens étaient impressionné par son statut de star et n'osaient pas lui parler librement. Eren semblait se ficher d'être face à la célébrité qu'il était et ne se gênait pas pour le mettre mal à l'aise.

« Je te plais tant que ça ? » demanda Min Jae qui se mettait lui aussi à jouer au jeu des sous-entendus. Parlait-il de lui en tant que joueur de basket ou parlait-il de lui tout court ? « J'aurais aimé te dire oui… mais… je suis déjà pris. » Il ramassa le ballon de basket qui se trouvait devant lui et le tint entre ses bras. Se retournant vers Eren, il lui avoua : « T'as le capitaine de l'équipe de volley face à toi… » Il fit une légère courbette, se tenant le short comme s'il s'agissait d'une robe et qu'il faisait la révérence à la Reine d'Angleterre.

« Et comment qu'on la fait cette partie jusqu'au bout de la nuit ! Je compte bien mettre au moins un point au n°2 des Thunders ! Je veux avoir de quoi me vanter demain matin au petit déjeuner des Beolsae ! »

Dans un rire, Min Jae lança le ballon vers Eren. « Vu que j'ai fait faute, je crois que c'est à toi que revient le ballon. Mais je compte bien te le reprendre. » Aussi compétiteur sur les terrains que sur les plateaux de tournage, Min Jae n'allait rien lâcher. Même si Eren comptait user de son charme dévastateur une nouvelle fois avec lui.

tag : @Ahn Eren  | 926 mots | thoughts :   :sunmi:    


coded by Chookami



Contenu sponsorisé
Mes petits secrets

Re: Sometimes You Win, Sometimes You Learn ★ Eren & Min Jae Sometimes You Win, Sometimes You Learn ★ Eren & Min Jae Empty

Bonne année 2021 !
Après une année 2020 difficile, nous vous souhaitons une bonne année 2021, en espérant qu'elle sera bien plus belle et meilleure que celle que nous venons de passer ♡Nous espérons également que vous avez passé de bonnes fêtes de fin d'année et que vous êtes prêts à commencer cette nouvelle année sur les chapeaux de roue (#teamadminmamies).Pour l'année des sept ans du forum, nous souhaitons avoir votre avis sur l'avenir des fraternités, n'hésitez pas à le donner en passant ici ➤ sujet. N'hésitez pas à consulter les news pour en savoir plus sur ce que nous vous avons réservés (/◕ヮ◕)/