Revenir en hautAller en bas



 
Nouveautés du mois
Venez vite voir les nouveautés du mois, par ici !
Chatbox du forum
N'hésitez pas à passer faire un tour sur la chatbox !
Plus on est de fous, plus on rit !
Les défis RP !
N'oubliez pas que vous pouvez gagner des points en
réussissant les défis RP ! Pour plus d'infos, c'est par ici !
Ils sont attendus
Like a dream - Sun Hi S43aQ9Pc_oLike a dream - Sun Hi S43aQ9Pc_oLike a dream - Sun Hi S43aQ9Pc_oLike a dream - Sun Hi S43aQ9Pc_o

 :: Défouloir :: La boîte à souvenirs :: Archive Rps
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Like a dream - Sun Hi

Seo Il Kyang
Seo Il Kyang
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
Mes petits secrets

Like a dream - Sun Hi Like a dream - Sun Hi Empty Lun 13 Juil - 7:48
Elle n’était pas venue… je le savais, je l’avais senti qu’elle ne viendrait pas, mais j’étais resté. J’avais espéré la voir apparaitre, juste un peu au loin. Je n’avais rien voulu précipiter Sun Hi était timide, peut-être un peu trop d’ailleurs ? Mais je pensais qu’il était temps qu’on se fasse face. Elle et moi nous parlions depuis plusieurs mois, je l’avais rencontré après tout ce merdier dans ma vie, quand je tentais de remonter la pente. Et je crois que me confier à une inconnue derrière un écran ça avait du bon. En tout cas moi, ça m’avait aidé. Sans que je ne puisse vraiment m’expliquer pourquoi. Pas un jugement, elle ne m’avait pas bloqué non plus en apprenant le doux connard que j’avais pu être. Au final, on pouvait être différent mais se comprendre mieux que personne. Alors quand j’avais su qu’elle était à l’université, j’avais pensé qu’on aurait pu se voir. En vrai… juste pour boire un verre ou même discuter. Mais la vérité c’est qu’elle n’était pas venue… m’avait-elle vu au moins ? Ou n’avait-elle simplement pas souhaité venir ? J’aurais pu me vexer, me dire que ça ne servait à rien. Mais j’étais du genre tenace… et surtout parce-que j’avais des choses à lui montrer. Sun Hi, c’était le genre de fille douce et agréable, qui a un vécu… difficile. Pire que le mien, au final ça me faisait relativiser sur moi-même et sur mes problèmes. Quand j’avais appris son histoire, j’en avais versé des larmes silencieuses alors que je lisais ses mots. Le genre d’évènement qui marque une vie, qui vous affecte et vous rend différent. J’avais eu de la peine pour elle, mais par-dessus tout j’avais eu envie de l’aider. De la soutenir et malgré cette barrière de l’écran, je voulais qu’elle sache que je pouvais être là pour elle. J’aimais à croire qu’en parler pouvait la soulager, mais ça devait être dur pour elle. D’affronter ces angoisses, le monde après tout ça. Elle m’avait marqué, touché comme jamais. Et je repensais souvent à ses mots, à ces choses qu’elle avait pu vivre. J’y pensais tellement que j’avais finis par écrire quelques lignes à ce sujet. Au départ je ne voulais pas en faire une chanson, mais c’était plus fort que moi. J’avais besoin de le faire, pas pour m’immiscer dans sa vie, mais pour qu’elle sache que je pouvais être là pour elle. Je n’avais pas la prétention de croire que je la sauverais. Juste que je pouvais l’accompagner dans ces moments difficiles. Dans les instants de doutes, où elle pouvait se sentir seule… je serais là. Alors c’est surement pour cette raison que j’avais insisté une nouvelle fois. Pas pour la braquer, ni même pour qu’elle se sente piéger. Mais parce-que je pensais que le contact humain était plus salvateur que des lignes sur un écran. Un sourire, parfois même une étreinte pouvait changer nos humeurs. Je l’avais appris… depuis quelques mois. S’ouvrir aux autres, c’était surement la clé pour guérir nos plaies. Alors j’attendais, impatient, un peu nerveux aussi. Sans savoir si elle viendrait ou pas. Je lorgnais encore sur mon téléphone, voyait les minutes défiler… et si elle ne venait pas ? 

Byun Sun-Hi
Byun Sun-Hi
❝ PAILLETTE ✨ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Like a dream - Sun Hi Like a dream - Sun Hi Empty Mar 14 Juil - 0:02
Le contraire de l'amour n'est pas la haine ; c'est l'indifférence.
« Et donc au final vous n’êtes pas aller au rendez-vous qu’il vous avait donné, si j’en lis ce que vous avez écrit sur votre carnet, vous avait eu peur de le voir en vrai parce que je cite : « rien ne peut être vrai quand ça sort de la vie en ligne » ? » Comme à son habitude, il prenait le carnet qu’elle lui tendait en début de séance et il lisait pendant un bon quart d’heure, prenant soin de regarder aussi ses dessins sur le bord des pages. Elle, elle croisait ses jambes assise sur le canapé et attendait qu’il lise et qu’il lui donne les réponses qu’elle venait chercher. Souvent il débloquer les situations en lui donnant son raisonnement à lui, celui qu’elle avait perdu quand elle l’avait perdu lui, quatre ans plus tôt. « Je pense, miss Byun, que vous avez juste eu la trouille et que vous devriez ne pas être ici avec moi, mais bel et bien avec ce garçon. Si j’en lis ce que vous écrivez sur lui, il cherche juste à vous connaître, il n’attends rien de vous que vous ne lui donneriez. Allez y, écrivez votre rendez-vous pour la prochaine fois quand vous viendrez. » Et sans plus de cérémonie, il lui tendait son carnet fermé pour lui montrer la porte du doigts et qu’elle se presse de rejoindre cet ami-là.

Sans attendre son reste, il venait malgré elle de la motiver pour rejoindre Il Kang, un garçon qu’elle avait rencontré plus tôt sur les réseaux. Elle ne pensait pas qu’elle s'attacherait autant à lui, si bien qu’il à été une des personnes à qui elle a décrit cette soirée-là. Celle où elle a perdu son ex petit-copain pour qui elle aurait sans doute tout fait. Lui, ne l’avait pas juger, ni elle, ni les deux autres personnes qui étaient présentes ce soir-là, non, il avait lu son texte qui était aussi sans doute trop long et il lui avait dis que ça l’inspirait. Elle s'était senti flatté, parce qu’elle pensait aussi que cette soirée-là c’était une sorte de poème, sombre et entier, mais un poème au final. Elle marchait dans rue, plus rapidement qu’elle ne le pensait, elle voulait voir cet être qui ne l’avait pas jugé, qui ne les avaient pas juger. Elle se sentait maintenant stressé et triste de lui avoir posé un lapin la première fois en mentant au sujet d’une rendez-vous qu’elle avait alors qu’il n’y en avait aucun, mais surtout elle se demandait comme il pourrait la percevoir en vrai, elle qui parlait pas ou assez peu.

Le temps passait et elle n’en voyait pas la fin, elle voulait le voir, le rencontrer et entendre sa voix qui était si jolie quand il chantait. Parce que oui, elle était fan de lui, il faisait des chansons en ligne et elle était sa fan numéro un. Un commentaire long et qui pointait du doigts les paroles et ce que ça représentait pour elle dans sa vie actuelle. Un jour, prise d’une folie elle lui avait écrit sans penser qu’il lirait, ni même qu’il lui répondrait et c’était ce qu’il avait fait. Elle le voyait enfin, il était là-bas, assis regardant son téléphone, elle, était en retard et se confondrait en excuse une fois devant lui. Les pas passaient rapidement et elle se pointait devant lui. « Salut Il Kang. » Il ne connaissait pas sa voix à elle, mais elle n’oublierais pour rien au monde la sienne, sombre elle aussi et grave. Elle se penchait en avant et lançait simplement : « Désolé du retard. » Se redressant elle remontait la bretelle de son sac sur son épaule en le regardant droit dans les yeux, encore surprise de le voir en vrai et honteuse de lui avoir poser un lapin la première fois.

(c) AMIANTE



ok not to be ok.

Seo Il Kyang
Seo Il Kyang
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Like a dream - Sun Hi Like a dream - Sun Hi Empty Mer 15 Juil - 7:15
Elle ne viendrait pas… je ne cessais de me le répéter encore et encore. Peut-être pour ne pas être déçu, si elle ne venait finalement pas. Je ne sais pas pourquoi j’avais autant d’espoir dans cette rencontre. Surement parce-que j’avais besoin d’autres choses dans ma vie, des choses plus douces, plus belles aussi que tous ces derniers mois que j’avais passé. Trop d’évènements avaient marqués mon existences, apprendre qu’on avait jumeau sans l’avoir jamais connu c’était étrange. Sombrer à nouveau dans les vices de la nuit… pousser la femme qu’on aime à vouloir disparaitre de cette terre… et ce bébé… celui que j’avais perdu moi aussi. Ça faisait beaucoup pour un seul homme et je me rendais compte que malgré tout ça, la musique m’avait surement aidé. Du moins ça m’avait maintenu la tête hors de l’eau. Quand j’ai décidé de suivre enfin cette thérapie, de m’en sortir vraiment je ne pensais pas qu’une simple rencontre pouvait changer ma vision que j’avais de la vie. C’est peut-être pour toutes ces raisons que j’étais aussi nerveux. Inquiet à l’idée qu’elle s’absente encore, qu’elle ne veuille pas venir. Je ne lui en voudrais pas… parce-que j’en suis incapable. Parce-que j’ai envie de la comprendre et me dire que je trouve ça normal. Pour elle ça doit être si difficile… mais cette fille m’avait touchée, plus que n’importe qui d’autre à travers cet écran. Ces mots qu’elle avait choisis pour me parler, pour me dire ce que ma musique avait comme effet sur elle. C’était de loin le plus beau des compliments qu’on m’ait fait. Je ne me voyais pas rester là, sans rien lui dire… il fallait que je la remercie, que je comprenne tellement plus que ces phrases… Je lâchais un petit soupire, tendu sans avoir la force de lui écrire un message. J’aurais pu, simplement pour savoir si elle viendrait, mais je respectais le temps qu’elle s’accordait… jusqu’à ce que finalement, je l’aperçoive s’avancer vers moi. Allez savoir pourquoi, mon cœur rata un battement alors que je rangeais mon téléphone. Je ne m’attendais pas à me sentir aussi angoissé. Comme si le moindre faux pas pourrait la faire fuir… mais pour la première fois j’entendais sa voix et ça me faisait l’effet d’une jolie bombe qui s’écrasait contre mes tympans. Je ne voulais pas qu’elle s’excuse… elle était venue. C’était le plus important. « Salut. » lâché-je presque bêtement. « Ce n’est pas grave. Je suis content que tu sois là. » Les premières paroles seraient surement ainsi. Réservée, un peu timide. Mais j’étais réellement satisfait de la voir. Un sourire étirait mes lèvres, alors que je restais quelques secondes à la regarder. J’avais ma guitare sur le dos, comme souvent mais cette fois c’était surtout parce-que je voulais lui faire écouter quelque chose. Dans mon sac, mes carnets de chansons, des notes que je prenais à longueur de temps… et ce goût retrouvé pour observer le monde. Les autres qui m’entouraient… désormais dans mes musiques, je savais parler de moi aussi. Des choses qui me touchaient et qui pouvaient me rendre parfois triste ou même heureux. Je ne voulais pas que ce silence lui pèse, alors je m’empressais de l’inviter « Tu veux qu’on aille se prendre une boisson ? On pourrait aller se poser au parc. » Loin des autres, loin des regards qui pourraient la gêner. Je ne voulais pas qu’être avec moi soit une épreuve pour elle. Qu’elle se force à faire des choses qu’elle ne voudrait pas. Alors sur cette demande, j’avançais vers le premier café que je trouvais. Me postant dans la file, j’avais cette question qui me brûlait les lèvres « Est-ce que… tu as hésité ? » à venir bien sûr. A être là avec moi… bien que je craignais sa réponse, c’était surtout le fait de savoir qu’elle l’avait fait qui me faisait plaisir. Je me demandais ce qui l’avait poussé à finalement se lancer. Je me commandais un café glacé, l’invitant à prendre ce qu’elle désirait. Je pouvais bien au moins lui offrir une boisson. Pour la mettre à l’aise j’espérais… 

Byun Sun-Hi
Byun Sun-Hi
❝ PAILLETTE ✨ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Like a dream - Sun Hi Like a dream - Sun Hi Empty Jeu 16 Juil - 11:18
Le contraire de l'amour n'est pas la haine ; c'est l'indifférence.
Elle respirait vite et fort, elle marchait rapidement vers le taxis qui devrait la mener vers ce rendez-vous. Elle stressait parce qu’elle savait ce qu’elle était sur le point de faire, elle allait enfin le rencontrer. Lui, qui avait fait irruption dans sa vie sans qu’elle puisse gérer quoi que ce soit, sans qu’elle puisse dire non. Non ces paroles, cette chanson, avait fait que Sunny l’aimait déjà avant quoi que ce soit d’autre. Elle devait gérer ces sentiments à cette époque, elle devait remonter la pente et même si elle n’y est pas encore parvenue entendre cette voix dans ses oreilles faisait qu’elle se sentait parfois mieux que d’autres. Elle sourit quand elle y repense dans le véhicule qui devait l’a menée vers lui, mais en soit là, c’était une boule de stresse au plus haut point. Elle avait peur qu’il ne la juge, qu’il voit le malheur qu’elle avait causé autour d’elle, cette nuit-là. Elle voulait pas que les gens la juge pour ce qu’ils avaient fait tout les trois, après tout c’était qu’une promesse de trois gamins qui jurent de ne plus jamais se quitter et au final c’était ce que sa avait provoqué. Les deux homme qui à ce moment-là partageaient sa vie l’avait laissée tombé et si elle ne pouvait pas en vouloir à celui qu’elle aimait car il n’était plus, l’autre l’avait juste quitté sans remords, alors qu’il avait aussi promis. Comme quoi, parfois les promesses sont vides de sens. Elle reprenait vie maintenant, après tout sa vie, elle ne l’avait jamais quitté et quand elle avait entendu les chansons de ce type elle n’avais pas eu la force de lui écrire pour lui dire ce qu’elle en pensait, mais un jour particulièrement dur pour elle elle avait sauté le pas. Elle avait vidé son esprit des choses qu’il lui faisait ressentir, lui en disant plus à lui qu’à n’importe qui d’autre, même son psychologue n’en savait pas tant. Ce à quoi elle ne s’attendait pas par contre, c’était qu’il lui écrive en retour. Au début elle croyait que c’était une sorte de bot qui s’occupait de répondre à toutes ses fans, mais elle avait vite comprit que ce n’était pas le cas. Finissant par répondre elle aussi, ils avaient entamé une amitié virtuelle et se parlait souvent se racontant leurs soucis comme qu’il avaient besoin de ça plus que de n’importe quoi d’autre. Sunny s'était attaché à lui et c’est pour ça que la première fois qu’il lui avait proposé de venir le rencontrer elle avait dit oui, sans penser une seconde qu’elle prendrait ses jambes a son cou lorsqu’elle le verrait de loin et qu’elle fuirait sans trouver la force de s’excuser non plus. Elle lui avait dit qu’elle avait eu un rendez-vous de dernière minutes mais la vérité c’était qu’elle avait eu peur. Alors la seconde fois, elle voulait faire pareil, mais son psychologue lui avait presque ordonné d’y aller et c’était pour ça qu’elle se trouvait devant lui à s’excuser pour son retard, contente tout de même de voir qu’il avait attendu qu’elle arrive. Il la saluait en lui disant qu’il était content de la voir et elle se redressait en plongeant son regard dans le sien. Il était vraiment bel homme et avait un joli sourire, sa lui faisait vraiment chaud au coeur de le voir ainsi. Lui proposant d’aller se poser ailleur avec un café, elle tournait la tête de gauche à droite, voyant un monde fou elle hochait la tête vraiment très ravie de s’en aller d’ici. C’était juste pratique pour se rejoindre mais pas pour y rester. Alors plus loin, quand ils entraient dans le café il demandait une nouvelle fois, si elle avait hésité à venir. Elle tournait la tête vers lui, curieuse de savoir si ça le blesserait qu’elle dise qu’elle n’avait pas l'intention de venir cette fois-ci aussi. Elle hochait la tête. « Oui, j’ai failli ne pas venir aujourd’hui aussi. » Elle baissait la tête honteuse, se rendant compte de combien toute cette histoire l’avait changée. « J'étais angoissée, à l’idée de te rencontré en vrai. » Gênée elle n’osait plus le regardait, demandant à la serveuse un ice coffee. Jouant avec ces doigts en signe de légère angoisse, après tout depuis presque personne ne restait près d’elle, alors pourquoi le ferait-il aussi ?

(c) AMIANTE



ok not to be ok.

Seo Il Kyang
Seo Il Kyang
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Like a dream - Sun Hi Like a dream - Sun Hi Empty Lun 20 Juil - 14:09
Il y avait cette hésitation, mais elle n’était pas négative. Je la comprenais, comme beaucoup de choses qu’elle m’avait dites. Je m’attendais à cette réponse, sans la juger coupable de cette angoisse qui naissait en elle. Ça devait être dur pour elle, un peu difficile aussi de se retrouver face à quelqu’un qui savait. Une faiblesse en soit, une vérité qui devait la mettre mal à l’aise. L’écran nous avait permis de nous libérer. Mais face l’un à l’autre, nous étions juste… nous. Des personnes avec leurs problèmes, leurs passés et leurs inquiétudes. Ça nous rendait plus humain aux yeux de l’autre, je pensais ça en la regardant. Avec ce sourire sur les lèvres, parce-que je voulais la rassurer. Elle n’avait pas à craindre que je la blesse où me serve des choses qu’elle m’avait confié. Nous n’étions même pas obliger d’en parler si elle ne le voulait pas. Avec elle, je savais qu’il fallait prendre du temps. La laisser peut-être venir à moi, plutôt que la forcer. Commandant aussi, je l’écoutais attentivement avant de me faufiler jusqu’à la caisse pour payer nos boissons. Lui jetant un regard, j’osais lui demander « Pourquoi ça ? » je ne voulais pas qu’elle se sente angoissée avec tout ça, alors je souriais pour essayer de la détendre un peu. « Tu sais, vu ce que nous avons partagé, j’aurais surement plus de raison d’être angoissé que toi. » je disais ça pour plaisanter, laissant échapper un rire entre mes lèvres. Pour qu’elle comprenne que nous étions sur le même point d’égalité. Je jugeais d’ailleurs que j’avais surement à avoir plus honte de ce que je lui avais confié qu’elle. Parce-que ce qu’elle avait vécu me paraissait plus dur et plus difficile à gérer. Récupérant nos boissons, je lui tendais la sienne avant de l’inviter à sortir à nouveau. J’avais repéré un parc non loin d’ici et je trouvais ça plus agréable comme endroit. Entrant dans celui-ci, je trouvais un endroit un peu plus éloigné. Tranquille, où on pourrait juste discuter, profiter du beau temps. J’avais besoin de ce genre d’instant, plus doux et plus calme. Depuis quelques temps je pouvais admettre me sentir mieux. Même si parfois j’étais obligatoirement confronté à mes démons. Mais je misais beaucoup sur ma nouvelle vie. Entre mon entrée à l’agence, l’arrivée de mon jumeau, ma reprise de ma relation avec Ye Won... j’avais tout pour être heureux. Avoir ces bases solides qui m’avait parfois tant manqué quand j’étais plus jeune. Cette fois, je sentais que c’était la bonne. Que je pouvais trouver l’équilibre parfait. Je savais que je ne devais pas trop miser dessus, mais pour une fois j’avais envie de croire en moi. Et mes choix me paraissaient être les plus judicieux depuis quelques temps. M’installant sur un banc, je déposais mes affaires avant de la regarder. J’avais cette question qui me brûlait les lèvres depuis qu’elle était arrivée. « Ça va ? » osais-je enfin lui poser. Ce n’était pas une banalité, je voulais vraiment savoir comment elle se sentait. Pas pas rapport à ce rendez-vous, mais elle.

Byun Sun-Hi
Byun Sun-Hi
❝ PAILLETTE ✨ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Like a dream - Sun Hi Like a dream - Sun Hi Empty Mer 22 Juil - 13:19
Le contraire de l'amour n'est pas la haine ; c'est l'indifférence.
Elle savait par avance que lui dire qu’elle avait hésité à venir lui ferait du mal, elle le savait mais sa franchise avait plus de poids dans son esprit et elle n’avait pu lui mentir. Pas à lui, elle ne l’avait connue que via internet, mais elle ne pouvait pas lui mentir maintenant alors que toute leur relation se basait sur la franchise, l'honnêteté et la vérité pure. Pourtant il n’avait pas l’air de le prendre mal, peut-être une pointe de déception, mais pas de tristesse dans son regard. Elle baissait la tête légèrement gêné puis il lui demandait pourquoi elle hésitait. Elle redressait le visage vers lui et son sourire la mettait en confiance. C’était de la curiosité qu’elle voyait dans son regard. Elle qui n’arrivait plus à parler énormément voulait lui cité toutes les raisons qui avait poussé à son hésitation, elle haussait les épaules et plongeait son regard dans celui du beau blond. « Je… Je crois juste que j'avais peur de ton regard sur moi… » Elle jouait avec ses doigts sous le stresse que cette phrase avait pu engendrer chez elle mais elle reprit aussitôt. « Tu connais toute l’histoire… Sa a tendance à me faire stresser plus facilement. » Elle ne parlait avec personne d’autre de cette façon, il devait bien le comprendre parce qu’il cherchait à la mettre en confiance. Il avait été le seul qui ne l’avait pas juger quand il avait appris le pourquoi du comment. Pourtant il s’agit là d’un accident, bien qu’ils étaient alcoolisé ce soir-là. Puis alors qu’elle commençait à se perdre dans ces pensées, il l’a fit revenir en lui disant qu’il aurait plus de chance qu’elle d’être stressé et elle sourit, c’était une sorte de moyen pour la détendre sans doute ajoutant à ça de l’honnêteté de ses paroles. « Non, tu n’a pas de raison de l’être toi… » Il devait l’être tout de même. Après tout, il avait aussi raconté son histoire à Sun-Hi et ça avait du le stressé aussi, ou du moins ça avait dû lui coûter de le lui raconté comme quand elle, lui avait raconté. Recevant le café tant attendu, ils partaient dans un parc ou ils trouvaient un banc qui semblait tranquille et où il n’y avait pas tellement de personne autour, et il lui demandait si elle allait bien. Elle hochait la tête en le regardant avant de boire une gorgés de son café. Puis se disant qu’il fallait qu’elle lui demande en retour elle penchait la tête et le regardait un moment sans rien dire avant que les mots ne sortent seuls. « Et toi, est-ce que tu va bien, Il Kang ? » Elle voulait vraiment savoir si lui aussi il se sentait bien, surtout quand on sait leurs passé et le fait qu’ils rendent ça réel. Elle voulait passer un peu plus de temps avec cet homme à la si jolie voix qui avait su lui mettre du baume au coeur quand elle en avait besoin. Elle le regardait trouvant ça encore fou, de l’avoir si près d’elle, alors que tant de personne aimerait être à sa place sans doute.
(c) AMIANTE



ok not to be ok.

Seo Il Kyang
Seo Il Kyang
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Like a dream - Sun Hi Like a dream - Sun Hi Empty Jeu 23 Juil - 11:14
J’avais peur de ton regard sur moi… cette phrase était aussi cruelle que réaliste parce-que je la comprenais. Il m’était arrivé de la penser, de craindre le regard qu’on pourrait avoir sur moi. Sur mon passé, l’homme que j’avais été et celui que j’étais aujourd’hui… je me souviens avoir compris le sens de cette phrase en voyant cette lueur dans ses yeux… ceux de Ye Won… le monde s’était écroulé autour de moi, comme si plus rien n’avait de sens, de saveur… tout avait perdu sa couleur et je n’étais plus rien qu’un simple enfoiré dans ce regard. Et c’est triste à dire, mais je crois que quelque part cette menace, cette ombre planera toujours au-dessus de nous. Parce-que je n’ai pas agi comme il le fallait, parce-que j’ai eu peur d’admettre ce que j’étais. J’ai fait de si nombreuses erreurs… malgré ce qu’on ressent l’un pour l’autre. J’ai marqué notre histoire au fer rouge… c’est surement ces raisons qui me poussent aussi à me sentir gêné. Malgré qu’elle sache, j’avais encore honte de moi. J’avais baissé la tête, parce-que je la comprenais mieux que personne surement. Je saisissais réellement la portée de ses mots, même si elle savait que jamais je ne la jugerais. Partant ailleurs, on avait fini par trouver une place sur un banc. Et si je ne voulais pas être trop intrusif, je me devais quand même de lui demander comment elle se sentait. Ce n’était pas une simple question, je voulais qu’elle ose se confier si jamais quelque chose la tracassait. Mais je n’eus que pour seule réponse un hochement de tête. Etait-ce suffisant ? Je devais penser que oui. Je pensais qu’elle m’aurait confié le contraire, si elle avait des soucis en ce moment. Lui accordant un sourire bienveillant… pour me rassurer aussi peut-être. Puis je fus surprit de sa question. Calant mon dos sur le dossier « Bah… étrangement oui. Tout va bien en ce moment. » Et sur ces mots j’avais cette expression différente. A la fois inquiet mais aussi étonné de voir que c’était ce que je ressentais. C’était tout ce que j’avais espéré. Tout ce que j’avais désiré depuis des années. Mais quand on est face à ses rêves et son avenir, je me rendais compte que je ne savais pas comment réagir. M’en rendre compte était une chose, mais j’avais peut-être peur aussi des retombées. Mon psy me le disait… « Vous devez vous canaliser… » Peut-être, et il avait raison. Parce-que en ce moment, j’étais persuadé de pouvoir bouffer le monde. Mais peut-être fallait-il se freiner ? « C’est un peu bizarre. Quand tout se passe enfin comme tu le veux. T’as l’impression de devoir te forcer à pas aller trop vite. » Et je savais de quoi je parlais. Si je m’écoutais, je passerais plus de temps au studio, à bosser deux fois plus. J’abandonnerais les études pour me consacrer qu’à la musique. Je demanderais à Ye Won de vivre avec moi, qu’on s’achète une baraque même si on n’avait pas les moyens. Je ferais des projets, plus gros que moi. Plus ambitieux encore. Mais tout ça, c’était trop précipité. Je le savais… j’avais encore tellement de chose à gérer. Alors je me contentais de sourire, posant ma main sur ma guitare. « Hum, en fait Sun Hi, je voulais te parler de quelque chose. Et je pensais que c’était mieux si je le faisais de vive voix. » J’étais un peu gêné tout à coup. « C’est aussi une des raisons qui m’a poussé à te demander de venir. » c’était mieux si je le faisais en face d’elle. Je n’avais pas eu envie de lui envoyer une maquette, ou encore moins une vidéo. Je ne savais pas comment elle le prendrait. Lui faire écouter cette chanson me tenait à cœur. Mais si elle prenait mal le fait que je parle d’elle ? « Je dois être franc… j’ai… j’ai bossé sur un morceau. En pensant… à toi... » Je relevais les yeux doucement, embarrassé mais assuré quelque part aussi. Parce-que j’avais eu envie de le faire. Parce-que je n’avais pas honte de dire que Sun Hi avait pu m’inspirer. « J’ai écris une chanson qui parle de toi… mais je n’ai pas écrit ton histoire. Je ne suis pas fou. Ça reste entre nous. » Comme une promesse silencieuse que je lui faisais. Oui je parlais d’elle, mais pas de son histoire, je n’avais pas couché des mots sur ce qu’elle avait vécu. Je l’évoquais elle, avec ses problèmes, ce sourire qu’elle pouvait avoir, celui de façade. Mais je savais qu’au fond, elle souffrait… qu’elle se cachait derrière ces choses, des excuses. C’était ça qui m’avait inspiré. « Je t’avoue craindre ta réaction. J’ai peur de t’entendre me dire que je me sers de toi. Mais je te promets que ce n’est pas le cas. Tu m’as touché Sun Hi. Réellement. J’ai eut ce besoin de parler de toi, parce-que tu m’inspires. » est-ce que c’était déplacé ? Je ne pensais pas que ça l’était. Peut-être avais-je été trop sincère.

 
Byun Sun-Hi
Byun Sun-Hi
❝ PAILLETTE ✨ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Like a dream - Sun Hi Like a dream - Sun Hi Empty Jeu 23 Juil - 22:10
Le contraire de l'amour n'est pas la haine ; c'est l'indifférence.
Quand elle s'était livré à lui, elle l’avait fait de manière spontané. Elle n’y avait repensé que plus tard et c’était à ce moment-là qu’elle avait comprit ce qu’elle avait fait. Qu’elle avait enfin réussis à dire même par écrit ce qui lui été arrivé alors, lui faire savoir que sa voix l'apaisait était pour elle une évidence. Il se devait de comprendre qu’en chantant, en usant de cette voix rauque et douce, il touchait les coeur et les âmes. En tout ça c’était ce qu’elle pensait, qu’il avait su retrouver son coeur depuis tant de temps perdu, et son âme fragilisé. Mais par écrit, tout est beaucoup plus simple et dav antage si on ne vois pas la personne en vrai, face à soi. C’est une des raisons qui fait que Sun-Hi est gênée, parce qu’il avait su la toucher et être face à lui lui prouvait que tout était bel et bien réel, vrai et surtout que tout était unique, non contrôlé franc et honnête. Parfois la franchise peut faire peur mais Sun-Hi, elle l’aimait parce que c’était tout ce qui pouvait être de plus pure chez une personne, quand elle n’était pas travestie par la connerie humaine. Elle l’écoutait lui dire que tout allait bien pour lui en ce moment, et il reprenait en lui disant qu’il devait se contrôler parce qu’il gâcherait sans doute trop de choses s’il allait trop vite. « Cultive ton présent avec sagesse et sans relâche, pour conjuguer ton avenir au futur plaisant. » Elle lui dit ça doucement, et finissait par le regarder pour savoir s’il avait comprit où elle voulait en venir. Prendre son temps, vivre le moment présent et surtout comprendre ce qui se passera bientôt. « Prendre son temps à des valeurs sûres, ça te permettra plus tard de savourer tes souvenirs, Il Kang. » Elle ne pouvait pas être plus clair, et elle le laissait surtout prendre en considération ces mots. Elle buvait une gorgés de son café en regardant devant elle avant qu’il ne reprenne la parole une nouvelle fois, pour cette fois-ci la laisse pantoise. Il lui dit qu’il y avait une raison pour qu’il lui demande de venir et sa avait le don de la stressé, il avait donc une idée derrière la tête et elle n'était pas sûre d’aimer ça. Elle se redressait sur elle-même curieuse mais en même temps pas très heureuse d’apprendre qu’il avait une idée. Et là, le choc. C’était tellement fou qu’elle en sentait son coeur prendre un coup et battre plus fort dans sa poitrine. « à moi ? Mais je… » Elle n’était pas le genre de muse dont on se sert dans ces cas-là, et au vu de son histoire la chanson ne devait pas être si joyeuse que ça, c’était embarrassant ? Pourtant en le regardant franchement dans les yeux elle sentait qu’il était plus honnête que jamais et le fait qu’il ajoute ne pas s’être servis de son histoire pour le faire, la laissait perplexe. Elle ne savait plus où donner de la tête, comment le prendre ? Sans doute bien au fond sa voudrait dire qu’il inspire les gens mais tout de même. Il ajoute qu’il craint sa réaction et la seule chose qu’elle se sentait capable de faire c’était de poser sa main sur celle de l’homme en face d’elle et de secouer la tête. Il fallait qu’elle digère ça, et qu’elle comprenne le pourquoi du comment. Elle aimait ce qu’elle entendait et contre toute attente, elle se sentait heureuse qu’il lui dise tout ça, c’était bénéfique pour elle. « Je… Merci ? Je suis perdue mais heureuse d’entendre que je t’ai touché, Il Kang… Toi aussi tu m’as touché avec ta voix… » Elle rougit parce qu’elle avait eu un comportement déplacé à l’instant et d’une seconde à l’autre elle avait reprit sa place, ses mains sur ses genoux essayant de comprendre tout ce qu’il venait de se passé.
(c) AMIANTE



ok not to be ok.

Seo Il Kyang
Seo Il Kyang
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Like a dream - Sun Hi Like a dream - Sun Hi Empty Lun 27 Juil - 8:07
Pendant de longues années, j’avais été très égoïste. A ne penser qu’à moi, ce que je voulais sans jamais me soucier des autres. Je ne le faisais pas par méchanceté, mais parce-que je pensais que vivre au jour le jour c’était ce qu’il y avait de mieux. Je prenais tout à la légère, je faisais ce que bon me semblait. Mais désormais, j’étais plus stable dans ma vie. Avec des projets… un avenir que j’avais envie d’imaginer. Seulement, j’étais si impatient de me débarrasser de mes mauvais travers. De ce passé qui m’avait trop bouffé. Qu’il m’arrivait de vouloir aller trop vite… elle avait raison, il fallait prendre le temps. Que je m’apaise aussi de ce côté-là. Pour me laisser aller, peut-être ? Rendre les choses moins compliquées. Je lui souriais, en entendant ces mots que je trouvais juste. Et puis tout ça m’avait emmené à venir lui dire ce pourquoi je voulais qu’on se voit. Je voyais bien que je parlais trop. Un peu nerveux, je tentais de lui expliquer les choses sans la brusquer. Mais peut-être étais-je maladroit ? Je me sentais un peu idiot tout à coup. J’aurais peut-être dût emmener les choses autrement. Sun Hi avait l’air gênée, ça se voyait mais surtout perdue. La pauvre, je lui balançais ces choses-là sans réfléchir. Mais je fus plutôt confus de son geste, je ne m’attendais pas à ce qu’elle pose sa main sur la mienne, pour venir me remercier. Finalement, gêné de ce qu’elle me disait. Parce-que je ne me sentais pas à la hauteur de ces compliments. Déglutissant timidement, je baisais les yeux, sans trop savoir quoi lui dire. Je la touchais… avec ma voix. Mais n’avais-je pas été un imposteur toutes ces années ? À parler des autres, sans jamais oser parler de moi ? J’avais compris que la musique c’était du partage, pas seulement observer les autres. La musique que j’avais faite pour elle… était différente. Je m’étais aussi impliqué dedans. Parce-que je jugeais ça nécessaire. « Je suis désolé… je ne voulais pas te perdre. » ce n’était pas le but qu’elle ne sache pas quoi en penser. Ça devait être compliqué pour elle. Je lui avais dit trop de choses en si peu de temps. « J’étais vraiment content que tu viennes me parler la première fois… tu n’as pas idée du bien que ça m’a fait. » parce-que à cette période je n’étais qu’un pauvre con qui sombrait dans l’alcool. Qui n’avait plus foi en rien et surtout pas la musique. J’avais perdu toute passion, je me forçais à jouer seulement pour mon meilleur ami. Alors savoir que des chansons que j’écrivais ou chantais, pouvait encore toucher des gens…ça m’avait transporté. Je m’étais senti rassuré quelque part. Parce-que je n’avais plus aucune confiance en moi… et au final elle le savait. Avec tout ce que j’avais pu lui confier sur mes erreurs ou ma vie. « J’ai continué à écrire des chansons plus personnelles… et celle-là, en fait je crois qu’elle parle un peu de toi et moi. » ouais je m’en rendais compte. Pace-que je m’étais impliqué autant qu’elle dans cette relation. Je sais que ça pouvait paraitre bizarre. Qu’on connaissait beaucoup de choses sur nos peines, nos douleurs, nos émotions… mais je n’étais même pas capable de dire quel était son film préféré. Etait-ce une erreur ? Ou nous connaissions nous vraiment finalement. Il n’y avait rien de superficiel entre nous. « Est-ce… tu veux l’écouter ? » j’espérais qu’elle accepterait. « Si ça te met trop mal à l’aise oublie. Je ne veux pas que tu le sois. » J’étais peut-être trop égoïste. Sun Hi était réservée, si méfiante… peut-être que ce n’était pas une bonne idée. Je ne voulais pas qu’elle se force non plus.

Byun Sun-Hi
Byun Sun-Hi
❝ PAILLETTE ✨ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Like a dream - Sun Hi Like a dream - Sun Hi Empty Lun 27 Juil - 11:17
Le contraire de l'amour n'est pas la haine ; c'est l'indifférence.
Sun-Hi avait du tout au tout avec cet accident qui lui rongeait la vie aujourd’hui. Avant c’était une pile électrique, douce gentille, abordable et surtout elle avait de l’amour à revendre. Elle sortait tout le temps avec ces deux amis dont un avec qui elle sortait réellement, c’était l’amour de sa vie à ce moment-là. Elle voyait des amie filles aussi avec qui elle faisait des séances de shopping intense tant elle voulait plaire à celui qui avait volé son coeur, mais plus maintenant. Quand elle y repense elle se dit que c’était il y a longtemps, une autre vie peut-être. Aujourd’hui, elle n’est plus comme ça, et tout ceux en qui elle avait eu confiance à l’époque l’ont laissé tombé en la traitant de meurtrière, de sauvage et bien pire encore. Tout le monde à retourner sa veste et Sun-Hi qui n’avait plus de nouvelles de son ami Han Jae a finit elle aussi par se renfermer et ne plus donner de nouvelle à qui que ce soit. Elle se sentait affreusement mal, ils avaient fait une connerie si grosse ce soir-là que l’un d’entre eux trois en est mort et si elle devait choisir à l’heure actuelle et avec la haine qu’elle lui porte, elle dirais que ce n’était pas la bonne personne qui y est resté. Elle se mord les lèvres de suite en ayant une telle pensée qui la blesse plus férocement encore. Elle s’en veut parce qu’elle n’a pas le droit de lui en vouloir, tout le monde l’as laissé tombé alors pourquoi pas lui. Revenant au moment présent, elle se dit que lui n’as pas l’air d’être de ce genre-là à laisser tomber les gens sans raison. Elle le regardait encore étonné de ce qu’il venait de lui dire. Il avait écrit une chanson sur elle, pas sur ces problèmes, mais elle à proprement parlé. Rien que ça c’était incroyable mais qu’en plus elle lui prenne la main pour lui dire qu’il n’avait pas à s'en faire la surprenait. Gênée, elle se replace sur le banc correctement, comme prise dans le sac d’une erreur qu’elle n’aurait pas dû commettre, elle l’écoute lui dire qu’elle ne se rendait pas compte à quel point son message à été marquant dans sa vie et que peut-être ça avait changé quelque choses en lui et pour sa vie. Elle en rougissait davantage en écoutant toujours sans rien dire ces mots. « De toi et moi…? » Surprise elle le regardait à nouveau ne sachant que lui répondre, peut-être qu’il avait l’habitude de faire ce tour-là à des filles mais pour le coup, Sun-Hi se disait juste qu’il avait l’air sincère et qu’il n’y avait rien d'ambiguë en ces mots. Puis il lui demande si elle veut l’écouter et l’envie se faisant trop pressant malgré elle, elle hochait la tête. « Hm… Jamais personne n’avait écrit de chanson pour moi, alors je… je crois que j’ai envie d’entendre ce que j’ai pu t’inspiré. » Elle attendait patiemment qu’il commence à chanter, elle était des plus curieuse mais même si elle cherchait à le cacher elle était heureuse qu’il l'ait fait pour elle.
(c) AMIANTE



ok not to be ok.

Contenu sponsorisé
Mes petits secrets

Re: Like a dream - Sun Hi Like a dream - Sun Hi Empty
Aller à la page : 1, 2  Suivant

BIENVENUE À L'AUTOMNE !

Bon mois d'octobre à tous ❤
L'automne est arrivé et il a apporté le froid avec lui. On suppose que vous avez sorti les plaids polaires et les écharpes en grosse laine pour faire face à la situation~ (et peut-être aussi les imperméables). On espère que vous allez survivre à ce brusque changement de saison sans tomber malade ! Bon courage à tous ♡