Revenir en hautAller en bas



 
Nouveautés du mois
Venez vite voir les nouveautés du mois, par ici !
Chatbox du forum
N'hésitez pas à passer faire un tour sur la chatbox !
Plus on est de fous, plus on rit !
Les défis RP !
N'oubliez pas que vous pouvez gagner des points en
réussissant les défis RP ! Pour plus d'infos, c'est par ici !
Ils sont attendus
Like a dream - Sun Hi - Page 2 S43aQ9Pc_oLike a dream - Sun Hi - Page 2 S43aQ9Pc_oLike a dream - Sun Hi - Page 2 S43aQ9Pc_oLike a dream - Sun Hi - Page 2 S43aQ9Pc_o

 :: Défouloir :: La boîte à souvenirs :: Archive Rps
Aller à la page : Précédent  1, 2

Like a dream - Sun Hi

Seo Il Kyang
Seo Il Kyang
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Like a dream - Sun Hi Like a dream - Sun Hi - Page 2 Empty Mar 28 Juil - 8:49
Son geste m’avait surpris, mais je voyais ça comme un nouveau pas qu’elle faisait. Nous nous entendions bien en ligne et en vrai aussi. Je n’avais pas de gêne avec elle. Même si j’étais un peu intimidé. Mais je pensais que cette main sur la mienne, nous rapprocherait un peu. Pour rendre les choses plus vraies. Plus concrètes aussi. Je lui souriais, pour la rassurer. Mais quelque part j’avais peur d’être trop brute. D’y aller trop franchement. Je ne voulais pas la bousculer. Je ne souhaitais que partager des choses avec elle. Mais j’étais si maladroit dans mes relations avec les autres. Je ne prenais jamais le bon chemin. Ni les bonnes paroles pour me rapprocher de quelqu’un. Avais-je l’air d’un pauvre type qui la draguait ? Je n’espérais pas. J’étais juste sincère dans mes mots et dans ma musique. Quelque part je l’impliquais vraiment dans ma vie. En écrivant cette chanson c’était pour qu’elle en fasse partie. A part entière… alors oui peut-être était-ce un peu trop pour elle. Parler de nous était peut-être déplacé. Je guettais sa réaction, un peu nerveux, mais sa réponse me soulagea. Souriant enthousiaste, je ne pouvais lui cacher mon émotion. J’étais content qu’elle accepte. Me tournant déjà pour sortir ma guitare. Je n’avais pas de mal à jouer devant quelqu’un. C’était ma passion. La seule chose dont j’avais été certains toute ma vie. Mais j’avais conscience que ce moment pouvait être un peu gênant pour elle. Alors je lançais « Si c’est nul, tu pourras m’arrêter. » je ris pour la détendre. Je ne voulais pas qu’elle soit embarrassée d’être là face à moi. Et tandis que je lui souriais, je plaçais ma guitare sur moi. Un petit peu nerveux, je passais outre rapidement. Puis commençait à jouer. Les paroles étaient un peu triste, mais finalement pleine d’espoir. Je parlais d’elle, de moi. Du fait que j’avais entendu sa détresse. Malgré la distance, les murs qui pouvaient nous séparer… j’étais là. Pour elle. JE voulais qu’elle sache que certaines personnes n’étaient pas sourdes à sa détresse. Que quelque part, des gens étaient prêts à l’entendre. L’écouter… et l’aider. C’était peut-être prétentieux de ma part. Mais j’avais l’impression que ce lien était unique. Elle m’avait aidé, et je souhaitais l’aider en retour. Je chantais doucement, dans une version acoustique de la musique. J’osais relever les yeux vers elle, peut-être à l’affut d’une réaction. Mais je craignais surtout de la blesser… d’en faire trop. Ce n’était pas le but. Je voulais juste faire ça pour elle. Lui montrer que notre relation comptait à mes yeux. C’était bête peut-être. Mais c’était sincère… alors je continuais à jouer, sans avoir peur. A me concentrer sur elle, sur nous. Je me rendais compte qu’en réalité ma voix était chargée d’émotions. Parce-que cette fille m’avait réellement touchée. Plus qu’il n’aurait fallu je crois. Mais au moins elle avait changé quelque chose. Dans une période de ma vie où j’en avais besoin. Elle m’avait apaisé, sans s’en rendre compte. Alors que tout me filait entre les doigts, j’avais au moins nos discussions pour me raccrocher. Pour espérer… me dire que je pouvais être utile à quelqu’un. On me haïssait à l’extérieur, j’étais un monstre pour beaucoup. Mais au final avec elle j’étais juste… moi. Je tentais de lui faire comprendre ce que j’avais voulu. Et j’espérais ne pas être trop maladroit en le faisant. Si bien que lorsqu’arrivèrent les dernières notes de la musique. Je restais un peu silencieux… j’avais presque peur de voir sa réaction en fin de compte. Alors déposant ma guitare dans un coin. « Il reste encore des trucs à arranger. » parce-que j’étais modeste. J’avais juste fait quelque chose qui me ressemblait… mais j’étais gêné un peu. J’avais peur qu’elle réagisse mal. Qu’elle trouve ça bête ou même que ça ne soit pas elle. J’avais été franc avec elle. Je n’avais rien dit sur son histoire. Aucune allusion à ce qui s’était passé. Je gardais ces détails pour moi… cette amitié déchirée, ce drame… tout ça ne regardait personne d’autres que nous. Mais c’était d’elle, de petit bout de femme dont je parlais. Celle qui avait  perdu toute sa joie de vivre.  


Byun Sun-Hi
Byun Sun-Hi
❝ PAILLETTE ✨ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Like a dream - Sun Hi Like a dream - Sun Hi - Page 2 Empty Mer 29 Juil - 13:52
Le contraire de l'amour n'est pas la haine ; c'est l'indifférence.
Sun-Hi avait rencontré ce garçon en ligne, en écoutant sa voix au travers ses chansons, ses paroles pleines de sens lui faisait souvent du bien, mais qui dit que ce n’était pas juste sa voix à lui qui faisait qu’elle se sentait bien. Qu’elle se sentait en sécurité. Alors là avec lui, perdue aux yeux de tous elle l’écoutait lui dire qu’il avait écrit une chanson sur elle, sur eux deux et sur leurs relation, elle ne savait pas où se mettre. Oui, vu de l’extérieur on aurait pu croire qu’ils avaient une sorte de rencard et tout jouer en ce sens mais non, pour eux tout était clair, ils avaient été la bouée de sauvetage de l’autre. Ils sont arrivé dans la vie de l’autre quand ils en avaient le plus besoin, le choix de leur mots ont fait que les atomes se sont accroché et il ont fini par arrivé dans la vie de l’autre en chair et en os.

Sun-Hi n’était plus de ce genre-là. Elle n’avait plus énormément d’amis, elle n’était plus aussi joviale et gentille qu’elle aurait pu l’être à l’époque. Alors quand il la regardait où bien qu’il disait de vive voix qu’elle avait été un coup de coeur, qu’elle l’avait aidé son coeur battait plus fort dans sa poitrine. Elle l’aimait, pas amoureusement mais amicalement et fort malheureusement pour elle. Elle s’en voulait d’ailleurs parce qu’elle avait juré de ne plus s'accrocher à qui que ce soit de la sorte. Est-ce qu’elle finirait pas blessé à nouveau à s’accrocher à cet homme si plein de vie et de passion dans la vie ? Elle lui sourit cependant en le voyant en vrai prendre sa guitare contre lui et elle était impatiente parce qu’elle savait qu’elle entendrait pour sûr un morceau de musique de qualité, surtout si on ajoute sa voix à tout ça. Elle savait qu’elle adorerait sa chanson même s’il avait attendu d’être là pour lui dire qu’il avait écrit sur elle, sur lui, et sur eux.

Ne parlant plus, elle l’observait, il était stressé et doucement alors que sa voix s’élevait elle l’écoutait avec attention. Elle s’attendait à tout sauf à ça. Les sentiments prennaient le dessus sur tout ce qu’elle ressentait, sa voix avait toujours eu cet effet sur elle. Il savait la remuer dans le bon sens du terme, il savait ramener doucement la Sun-hi du passé devant lui, celle qui n’aurait pu vivre sans lui sans doute, celle qui aurait voulu l’avoir comme meilleur ami aussi. Elle l’observait et alors qu’elle cherchait à contrôler ses émotions, elle ne pu s'empêcher de laisser coulées ses larmes sur ces yeux. Elle était plus touché que n’importe qui suite à ces mots, c’était vraiment ce qu’il ressentait ? Il voulait être là pour elle, il voulait entendre sa détresse ? Il ne savait sans doute pas que c’était surement la plus belle choses qu’on ai fait pour elle. Elle relevait à peine son visage baigné de larme vers lui le coupant dans ses paroles. « Elle est parfaite. » Elle ne savait juste pas comment contrôler tout ça et elle elle parlerait sans doute beaucoup trop alors rien de mieux que lui montré qu’il l’avait touché, elle se penchait et attrapait sa main et la posait sur son coeur pour qu’il comprenne qu’elle était bien plus touché qu n’importe lesquelles de leurs conversations secrètes. Et pour qu’il vois son âme elle lui montrait ses larmes et ses yeux rougis. Elle ne savait juste pas comment être plus claire à l’heure actuelle. Il était le meilleur.

(c) AMIANTE



ok not to be ok.

Seo Il Kyang
Seo Il Kyang
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Like a dream - Sun Hi Like a dream - Sun Hi - Page 2 Empty Ven 31 Juil - 12:47
J’avais peur de la blesser, peur de lui faire du mal. A remuer ces émotions, la mettre face à ce que je ressentais. C’était difficile de se livre, de dire les choses, avec douceur, mais compassion aussi. Cette fille avait quelque chose de plus. Une aura qui m’attirait, qui me criait de prendre soin d’elle. Alors cette chanson était là pour ça. Pour lui montrer à quel point je pouvais tenir à elle. Et qu’importe la distance, le fait qu’on ne se voyait pas, il y aurait toujours quelques choses pour elle. Une musique, un mot… une conversation, ou un geste. Je serais là…et j’y mettais du mien. Je me confiais, me livrait sans prendre peur. Je craignais encore de m’ouvrir aux autres, mais je tentais de le combattre. De redonner un sens à toutes ces relations que j’avais eu. J’étais un peu tremblant en finissant la chanson, mais ce fut pire en voyant son visage baigné de larmes. Mon cœur raté un battement, alors qu’elle prenait ma main pour la poser sur le sien. Le souffle coupé, je me sentais tout à coup… fragile. Et si touché par cette fille. J’étais désolé… désolé de la faire pleurer. Ce n’était pas ce que je voulais. Mais je me rendais compte que mes yeux à moi aussi s’embuaient. Et j’étais incapable de rester là, juste à écouter les affolements de son cœur. Alors sans réfléchir, je posais une main sur sa joue, essuyait du bout de mon pouce ses larmes qui coulaient. « Sun Hi… » Je suis désolé. Je ne voulais pas te faire souffrir. Et durant ce temps, ces quelques secondes je m’imaginais la connaitre avant tout ça. Quel genre de fille aurait-elle été ? Souriante, forte et indépendante ? Aurions-nous pu nous rencontrer ? Aurions-nous été assis sur ce banc à se confesser ? Je n’en savais rien, mais j’aimais à croire que oui. Comme si nous étions destinés à nous parler. Ça n’avait rien de malsain à mes yeux. J’avais envie de prendre soin d’elle, comme un grand frère pourrait le faire. Je n’avais jamais eu de petite sœur, de personne sur qui je devais veiller. Mais ces derniers mois difficiles avaient éveillés mes instincts. Je me rendais compte que mon malheur n’était peut-être pas si violent finalement. Qu’il y avait des gens autour de moi qui souffrais davantage. Et si je pouvais les aider à s’en sortir, alors moi aussi j’irais mieux. « Est-ce que… » Je peux te prendre dans mes bras ? Je n’arrivais pas à lui demander. J’avais peur de al faire fuir. D’être trop tactile avec elle. Après tout, elle avait déjà hésité à venir. Peut-être que je la mettrais mal à l’aise ? Mais en cet instant c’était ce que je voulais faire. Pour lui dire que j’étais là… que j’étais heureux de la connaitre. Mais je réprimandais cette envie, me contentant de garder sa main dans la mienne. « Je suis désolé… je ne voulais pas te faire pleurer. » c’était aussi important que je lui dise. Je ne cherchais pas à rendre les gens tristes. Je voulais juste la soulager… je supposais que la chanson devait lui plaire. Et j’en étais ravi. Mais… ça me rendait triste aussi. De savoir qu’elle pouvait être si malheureuse. Tout ce monde, celui qui l’entourait devait paraitre dur pour elle. Si je pouvais au moins lui rendre un peu de cette joie de vivre. « J’aimerais tellement te faire sourire. » j’avais déjà cette volonté quand nous parlions sur internet. Mais la barrière de l’écran me rendait moins curieux. Cette fois, je l’avais en face de moi. Et cette volonté me rongeait l’estomac. Je voulais qu’elle soit… heureuse. Qu’elle puisse à nouveau trouver le bonheur. Tout ça été difficile pour elle. « Il te faudra du temps je sais… mais il peut être moins difficile avec un peu de compagnie ? » la mienne ou celles des autres. Je tentais de lui dire qu’elle devrait s’ouvrir. Que tout le monde ne lui voulait pas du mal. En tout cas... Moi je ne le voulais spas. Et j’avais beau avoir enchainé les mauvais choix. Sun Hi n’en était pas un. Retirant ma main de la sienne, je baissais les yeux un peu gêné. « Est-ce que tu crois… qu’on se reverra ? » je ne sais pas pourquoi j’avais cette crainte soudaine. Que ça ne soit qu’un instant volé. Que pour elle tout ça ne soit trop. « J’ai peur de te faire fuir… » Au moins, j’étais honnête avec elle. Parce-que j’imaginais que cette journée serait le début d’une belle amitié. D’une relation qui nous ferait du bien à elle et à moi. 

Byun Sun-Hi
Byun Sun-Hi
❝ PAILLETTE ✨ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Like a dream - Sun Hi Like a dream - Sun Hi - Page 2 Empty Sam 1 Aoû - 18:44
Le contraire de l'amour n'est pas la haine ; c'est l'indifférence.
Leur relation avait tout d’unique, elle ne pouvait en aucun cas être similaire à une autre sur cette terre. Il avait tout de la relation amoureuse sauf le côté amoureux, aux yeux des gens qui les observait sans doute de loin, ils devaient ressembler à un couple, mais là n’était pas leur relation, non eux c’était différent. C’était comme un astre, unique, majestueux et magnifique. C’était beau de les voir ensemble parce qu’ils se sauvent l’un l’autre, il étaient là l’un pour l’autre et tout ça grâce à un stupide commentaire envoyer sur un coup de folie. Sun-Hi quand elle y pensait, elle se demandait souvent si ils se seraient rencontré si elle n’avait pas écrit ce commentaire là, s’il ne lui avait pas répondu et s’il ne lui avait pas demandé de la voir en vrai. Tout sortait de sa nouvelle zone de confort, pourtant elle n’avait pas peur parce qu’inconsciemment elle savait qu’il ne la laisserait pas tomber. En ce sens elle se laissait guider par lui, bien que ses terreurs soient encore là et présente. Il chantait pour elle et les émotions l’envahirent, elle ne savait plus comment gérer ses sentiments là, elle ne les avaient plus ressenti depuis quatre longues années qui pour elle lui paraissaient une éternité. Quand il eu finit de chanter et qu’il voyait enfin son visage baigné de larmes elle sentait son désespoir, ce n’était pas l’effet escompté. il ne voulait pas la faire pleuré et elle le faisait. Sa devait la déstabilisé surtout qu’elle avait posé sa main à lui comme son coeur à elle. Il commençait à lui posé une question mais n’allait pas jusqu’à la fin, ce qui avait accentué sa curiosité. Elle penchait la tête toujours en le regardant, puis il s’excusait encore de la faire pleuré, elle à son tour secouait la tête, les mots ne sortaient pas parce qu’elle subissait actuellement le poids des sentiments de quatres ans, ses sentiments si longtemps refoulé qui sortait en des millions de fois plus puissant. Elle se dit qu’ils seraient pour lui, qu’il serait comme son pilier sur cette terre, sans oser le lui dire, elle en rougissait d’ailleurs. Comment avouer quelque choses comme ça sans que ce ne soit mal interprété. Attention, Sun-Hi n’est pas amoureuse de lui, elle lui ai redevable de l’aider à ressentir à nouveau ses sentiments qui étaient si doux et si beaux. Lui disant qu’il voudrait la faire sourire elle en penchait à nouveau la tête en le regardant. « Un jour, Il Kang… » Parce qu’elle croyait en lui, qu’il serait celui qui y parviendrait sans doute en premier. Elle l’observait, analysait chacun de ses gestes et alors qu’il retirait sa main de la sienne, Sun-Hi se sentait comme abandonné à elle-même comme si elle devait faire elle aussi un pas vers lui, comme il venait de le faire pour elle. « Je suis contente d’avoir envoyer ce commentaire, je crois en toi Il Kang.» Elle ne pouvait pas lui dire autre chose, pourtant alors qu’il semblait comme perdu et loin de tout, elle écoutait ses paroles. Lui demandant s’il la reverra et lui avouant qu’il avait peur de la faire fuir, elle sentait son coeur battre encore plus fort dans sa poitrine, comment avait-elle pu ne pas voir la bonté et la douceur émané de lui ? Elle prenait son courage à deux mains et s’approchait de lui encore un peu plus et venait lentement comme ralenti par le temps, le prendre dans ses bras. Elle enroulait ses bras autour de son cou en susurrant. « Tu ne me fait pas fuir, Il Kang» Elle ne pouvait pas lui donner plus maintenant mais s’il s’accrochait à elle, elle saurait être une amie pour lui aussi, elle apprendrait à nouveau dans le but de garder cet homme à ses côtés, en ami, un confident et qu’importe, elle voulait pas qu’il ne l’abandonne lui aussi.

(c) AMIANTE



ok not to be ok.

Seo Il Kyang
Seo Il Kyang
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Like a dream - Sun Hi Like a dream - Sun Hi - Page 2 Empty Sam 1 Aoû - 21:05
Un jour peut-être… oui un jour. Mais nous ne savions pas combien il en faudrait entre. Et ça me rendais triste tout à coup. J’aurais aimé qu’elle soit heureuse, qu’elle puisse sourire. Peut-être allais-je trop vite ? Je ne voulais pas qu’elle soit mal à l’aise. Mais je n’avais pu m’empêcher d’être honnête avec elle. J’avais peur que cette journée ne soit qu’une parenthèse. Un moment volé. Comme si tout ça n’avait jamais exister. Ma vie était bien meilleure aujourd’hui, plus douce, plus agréable. Je savais où j’allais pour une fois. Avec Ye Won aussi, nous allions à notre rythme, nous avions tant de choses à rattraper. Nous devions nous caller à nouveau, combler ces erreurs qui nous avaient abimées. Mais Sun Hi était un plus dans ma vie. Je ne voulais plus passer à côté des gens. Je ne voulais plus faire semblant, ne plus m’investir. Cette fille... elle avait quelque chose en plus. Et je savais qu’une part de moi aurait dût garder ses distances, se dire qu’il ne fallait pas toujours se sentir investir dans la vie des autres. Mais… je n’y arrivais pas. Si je pouvais l’aider… j’avais même l’espoir fou de la sauver. Et je savais pertinemment que j’étais idiot de croire ça. Je ne pourrais jamais être celui qui la sortait de là… mais si je pouvais l’accompagner, ne serait-ce qu’un peu ? J’avais finis par lui confier. Lui dire ce que j’avais sur le cœur. Et je ne pensais pas qu’elle oserait me prendre dans ses bras. Mon cœur ratait un battement, surprit par son geste, mais à la fois touchée. Ça ne devait pas être elle… ça devait être moi. J’étais soulagé je crois, de l’écouter me dire ces mots. De me dire que cette amitié, pouvait être réelle. Plus qu’une relation fictive à travers un écran. Je voulais qu’elle fasse partie de ma vie. Je ne savais pas pourquoi, j’avais déjà des gens sur qui compter… mais qui comptait sur moi ? Je m’étais tellement reposer sur les autres. Kitae, Sawan, Young Min… et même Ye Won finalement. Mais cette fois, je voulais servir à quelque chose. Etre un homme bien, pas seulement pour eux… mais aussi pour Sun Hi. Elle avait su ce que j’avais vécu. Les erreurs que j’avais commises, mais elle était resté. Elle m’avait lu, sans jamais me juger. Alors si cette fille pouvait me comprendre, je lui devais bien ça. Je n’avais pas pu résister à l’envie de passer mes bras autour d’elle. De la blottir contre moi. Pour sceller cette amitié. Ce lien qui désormais nous rendait plus vrai. Elle croyait en moi, là où peut-être je pourrais avoir des doutes. Là où peut-être je ne me sentais pas à la hauteur. Ça me faisait du bien de l’avoir rencontré, parce-que j’avais l’impression de pouvoir à nouveau vivre. Nouer des liens qui m’apportaient. Je pouvais m’ouvrir aux autres… caressant ses cheveux dans un geste tendre, je lui avais soufflé un « Merci… » Parce-que je ne voulais pas que tout s’arrête là. Si je pouvais t’aider Sun Hi… je serais l’homme le plus heureux du monde. Me reculant doucement, je lui souriais tendrement « Je ne veux pas te forcer… tu sais… si jamais tu trouves que je suis trop insistant. Il faut que tu me le dises. » Parce-que je ne veux pas qu’elle ait cette impression. Qu’elle se sente coincée. « Je suis content… de t’avoir. » je n’étais pas égoïste au point de l’oublier. « Tu sais… c’est pas parce-que je vais mieux. Que toi… je veux te laisser de côté. J’ai vraiment envie d’apprendre à te connaitre… » Autrement. On pourrait même sortir des fois, elle pourrait me dire les choses qu’elle aime faire. Je serais prêt à prendre du temps pour elle. J’imaginais qu’avant l’accident, c’était une fille joyeuse et comme les autres. Mais elle était éteinte… « Tu n’es pas toute seule… » Je voulais qu’elle le sache alors que je trouvais à nouveau sa main pour la tenir contre moi. « Je prendrais soin de toi… autant que je le peux. » et ce n’était pas une promesse en l’air. Je le pensais vraiment. Elle avait cette douceur que j’aimais. Et j’avais envie de m’investir dans sa vie. Pour elle… « Tu peux m’appeler quand tu veux. J’accourais. » Et je me mis à sourire un peu plus. Je ne voulais pas avoir l’air d’être prétentieux. Mais je voulais qu’elle sache que j’étais capable de ça pour elle.



Byun Sun-Hi
Byun Sun-Hi
❝ PAILLETTE ✨ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Like a dream - Sun Hi Like a dream - Sun Hi - Page 2 Empty Dim 2 Aoû - 22:30
Le contraire de l'amour n'est pas la haine ; c'est l'indifférence.
Sun-Hi savait qu’elle avait fait un grand pas, là. Elle venait de prendre cet homme dans ces bras alors qu'elle n’y arrivait pas avant. Ça fait quatre longue années, qu’elle évite tout contacte avec les gens. Elle n’y arrive simplement plus, elle ne veux pas qu’on la touche alors amoureusement parlant, n’en parlons même pas. Elle était dans les bras de cet homme et il venait de passer ses bras autour d’elle, alors elle prenait conscience que son petit ami n’était plus le dernier à l’avoir prise dans ses bras et sans comprendre pourquoi, elle ne se sentait pas coupable aujourd’hui. Peut-être parce qu’il ne semblait pas avoir de pensés ambiguës à son encontre, parce que leurs relation était naturelle et sans trucages aussi, mais elle se sentait bien. Il caressait ses cheveux et elle fermait les siens pendant un moment, elle l’écoutait simplement lui parler. Sa voix avait le don simple de la détendre alors qu’en temps normal elle était du genre stressé et très tendu aussi. Elle était contente qu’il la remercie et recule lentement ce qui provoque à Sun-Hi une timidité nouvelle en sa présence, elle reprend sa place sur le banc toujours face à lui et le laisse garder sa main dans la sienne. Mains qu’elle fixe gênée de son câlin précédant. Lui disant qu’il fallait qu’elle lui dise s’il était trop insistant elle secouait la tête. Elle n’avait pas trouvé qu’il l’était, au contraire, il était gentil et attentionné avec elle, ce que personne n’était depuis ce jour-là. Il ajoute qu’il est content de l’avoir et elle rougit alors même en continue de fixer leurs mains emmêlé. Il ajoute qu’il va mieux et qu’il n’a pas envie de la laissé de côté qu’il veut apprendre à la connaitre et elle ne pu s'empêcher d’ajouter. « Tu sais exactement quoi dire aux filles toi. » Bien sûr, ici aucun reproche, elle pensait juste que c’était des choses qu’elle avait voulu entendre ses quatre années passés et elle aurait adoré que quelqu’un qu’elle aimait beaucoup les lui dises. Peut-être que le fait d’avoir attendu aussi longtemps qu’on les lui dises les rendaient encore plus appréciables et doux. Elle redressait son visage pour le regarder droit dans les yeux. Et encore une fois en l’écoutant lui parlé si gentiment et si tendrement, elle était touché. C’était sûr dans une autre vie ils seraient là à se déclaré leur flammes mais aujourd’hui il avait sans doute réussis plus que n’importe qui jusque là à toucher à ce point et directement au coeur. « Je pense exactement les mêmes choses Il Kang, je suis contente d’être là avec toi. » Elle était gêné d’avoir dis ça à voix haute mais elle savait qu’il en serait plus que content, parce qu’elle lui disait des choses qu’il voulait lui aussi entendre. « J'appellerai si j’ai besoin… Promis. » Et elle ne faisait jamais de promesse en l’air, elle l’appellerait si elle se sentait au bout du rouleau, et si elle a besoin d’une épaules pour pleurer. Elle sait à présent qu’il serait là pour elle et dans les moments les plus sombres.

(c) AMIANTE



ok not to be ok.

Seo Il Kyang
Seo Il Kyang
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Like a dream - Sun Hi Like a dream - Sun Hi - Page 2 Empty Sam 29 Aoû - 10:02
Je ne me pensais pas si doué avec les mots. Au contraire, j’en avais bien trop souvent manqué à une époque. Je préférais les actes, plutôt que les paroles. Incapable de dire tout haut ce que je ressentais tout bas. Et je me souviens de ces fois, où je restais silencieux face à ces discours, ces choses si précieuses que tout le monde rêvait d’entendre. Une pauvre étreinte en guise de merci, pour faire comprendre que moi aussi je pouvais avoir des sentiments. Mais les dire… c’était plus précieux que n’importe quoi d’autre. Je m’en étais aperçu. Aujourd’hui, je me sentais plus libre. J’avais moins peur de dire ce que je ressentais. Et avec Sun Hi c’était pareil. Je ne voulais pas être trop pressant, mais je tenais à lui dire que je tenais à elle. Elle n’était pas toute seule. Je souriais à sa remarque, à une époque elle n’aurait surement pas dit ça. J’étais le pire des maladroits, à toujours esquiver les phrases qui parlaient de sentiments. Je crois qu’au fond j’étais fier de ce que je savais faire aujourd’hui. Parce-que j’étais capable de dire à cette fille qu’elle comptait pour moi. Sun Hi était justement le genre de personne qui avait besoin de l’entendre. Pour avancer, se construire à nouveau. Mon cœur apaisé, je lui souriais un peu plus. Cette main dans la mienne, j’étais conscient que je ne voulais plus la lâcher. Je ne savais pas si mes mots suffiraient. Si elle pourrait se sentir aussi confiante à l’idée de me parler. Ou même d’avoir besoin de moi. Mais elle avait l’air de m’avoir écouté. C’était le plus important. Peut-être n’oserait-elle pas, mais je serais vraiment là pour elle. Et tandis que je jouais un peu avec ses doigts « Je t’enverrais la chanson. » osais-je lui dire. Je ne voulais pas que ça soit déplacé. Mais qu’elle puisse l’écouter quand ça lui semblait nécessaire. Puis je pensais que c’était un peu un cadeau pour elle aussi. J’étais si content d’avoir osé lui proposer qu’on se voie aujourd’hui. Ça avait changé des choses en moi et j’espérais pour elle aussi. Je me sentais plus apaisé que jamais. Enfin je pouvais souffler un peu. Je me sentais vraiment différent. Tout allait si bien pour moi, à l’université, l’agence, ma vie personnelle… outre mes parents, je n’avais plus aucun conflit avec personne. Et ça m’enlevait un poids sur les épaules. Je pouvais même devenir quelqu’un de bien. Un type sur qui on pouvait compter. Et ça m’aidait à me sentir mieux. A avoir confiance en moi malgré les erreurs du passé. Au final, nous sommes restés sur ce banc, à parler, rire un peu même. Ça m’avait fait du bien d’avoir une journée aussi calme. Je sentais qu’elle et moi allions réellement être proches. Et c’était tout ce qui comptait pour moi. Elle était si merveilleuse, si douce… tout ça n’avait pas prix. Je la laissais aller à son rythme, si elle préférait garder pour elle des choses, je ne la forçais pas. J’essayais de ne pas être trop curieux, mais j’avais tellement envie de savoir des détails sur elle. Ça pouvait nous aider aussi à se sentir plus à l’aise. A nous voir comme des gens normaux et sans problèmes. Nous savions déjà le pire l’un de l’autre, alors ça ne pouvait qu’aller en s’améliorant. Une belle amitié qui naissait entre elle et moi. Et c’est tout ce dont je rêvais pour elle et moi.

Contenu sponsorisé
Mes petits secrets

Re: Like a dream - Sun Hi Like a dream - Sun Hi - Page 2 Empty
Aller à la page : Précédent  1, 2

BIENVENUE À L'AUTOMNE !

Bon mois d'octobre à tous ❤
L'automne est arrivé et il a apporté le froid avec lui. On suppose que vous avez sorti les plaids polaires et les écharpes en grosse laine pour faire face à la situation~ (et peut-être aussi les imperméables). On espère que vous allez survivre à ce brusque changement de saison sans tomber malade ! Bon courage à tous ♡