Revenir en hautAller en bas



 
Nouveautés du mois
Venez vite voir les nouveautés du mois, par ici !
Chatbox du forum
N'hésitez pas à passer faire un tour sur la chatbox !
Plus on est de fous, plus on rit !
Les défis RP !
N'oubliez pas que vous pouvez gagner des points en
réussissant les défis RP ! Pour plus d'infos, c'est par ici !
Ils sont attendus
[chapter15] meet me in the pale moontlight - il kyang - Page 2 S43aQ9Pc_o[chapter15] meet me in the pale moontlight - il kyang - Page 2 S43aQ9Pc_o[chapter15] meet me in the pale moontlight - il kyang - Page 2 S43aQ9Pc_o[chapter15] meet me in the pale moontlight - il kyang - Page 2 S43aQ9Pc_o

 :: Défouloir :: La boîte à souvenirs :: Archive Rps
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

[chapter15] meet me in the pale moontlight - il kyang

Kim Ye Won
Kim Ye Won
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
Mes petits secrets

Re: [chapter15] meet me in the pale moontlight - il kyang [chapter15] meet me in the pale moontlight - il kyang - Page 2 Empty Mer 29 Juil - 14:34
Si Ye Won a souvent cherché des moyens de contrer son père, lui faire comprendre qu’elle existe bel et bien, en tant qu’humain, ce soir tout semble bien différent. Elle ne peut cacher ce bonheur certain de pouvoir passer une autre soirée aux bras de celui qu’elle aime. Pour autant, elle est anxieuse. Parce que cette fois, tout sera bel et bien officiel. Ce n’est plus une simple question de faire accepter à leurs proches qu’ils s’aiment assez pour se laisser une nouvelle chance. Cette fois, elle va contre tout ce que son père a toujours imaginé pour elle. Ce soir, elle est sur le point de lui imposer l’homme qu’elle veut à ses côtés, pour le reste de ses jours. Il n’y a rien d’anodin dans ce geste, et même si elle appréhende quelque peu la réaction de son père, elle préfère ne pas se concentrer là-dessus, mais plutôt sur celui qui l’accompagne. Devant le bar, elle commande la même boisson qu’Il Kyang, préfère ne pas toucher à une goutte d’alcool - pour le moment en tout cas. Un léger sourire orne ses lèvres à sa question, alors qu’elle pose sa main sur sa joue délicatement. « T’es toujours parfait. » souffle-t-elle à son égard, lui volant un baiser chaste. Elle n’a pas envie de se priver de tels gestes simplement parce qu’elle est là. Elle ne veut pas avoir à jouer ce rôle qui ne lui ressemble pas, et ça se remarque encore une fois, finalement. « Elle est avec mon père, toujours à faire aussi bonne impression. » grimace-t-elle sans le contrôler. A vrai dire, elle n’a jamais vu sa mère contredire son père, bien au contraire. Toujours à aller dans son sens, même si, à la voir, on pourrait croire qu’elle est plus douce, plus avenante. Simple image qu’elle se donne elle aussi, pour parfaire les apparences. Un coup d’oeil qu’elle jette en leur direction, puis elle récupère son verre, en boit une gorgée. Sourire qu’elle offre au loin, à une famille arrivant à son tour. Elle se fout bien de l’avis que les autres auront ce soir, elle n’est pas là pour ça. Se retournant vers Il Kyang, elle réfléchit un instant, posant son regard sur lui. « Evite simplement de lui dire ce que tu ressens. Si tu lui dis que tu te sens nerveux, il trouvera un moyen de s’en servir contre toi. » elle grimace une fois de plus, baisse légèrement la tête. Même elle, doit encore faire attention à ce qu’elle lui dit, à chaque fois. Elle n’a pas cette relation qu’on qualifie de spéciale entre un père et sa fille. Jamais, elle n’oserait leur dire réellement ce qu’elle a sur le coeur. Parce qu’elle sait, qu’il serait le premier à le tourner à son avantage, à l’utiliser pour qu’elle finisse une fois de plus par aller dans son sens. Encore nerveuse, elle attrape sa main, joue un peu avec ses doigts. Un contact qui arrive à la rassurer un tant soit peu, alors qu’elle termine rapidement son verre. « On y va quand tu veux. » lance-t-elle finalement, ne voulant pas presser les choses. Ils auront bien assez de la soirée pour voir ce monde dans lequel elle a toujours baigné. Le plus stressant restant ces présentations face à son père, elle sait dans le fond, qu’après ça, ils seront plus à l’aise pour en profiter. Mais elle ne veut rien précipiter, préfère attendre son feu vert avant d’y aller. Le temps pour chacun de reprendre un peu contenance, avant d’aller affronter ce patriarche au visage impassible, qui saura certainement tromper son monde une fois de plus ce soir.


tes rêves imaginaires
☾☾☾ AND I’D CHOOSE YOU; IN A HUNDRED LIFETIMES, IN A HUNDRED WORLDS, IN ANY VERSION OF REALITY, I’D FIND YOU AND I’D CHOOSE YOU.
Seo Il Kyang
Seo Il Kyang
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
Mes petits secrets

Re: [chapter15] meet me in the pale moontlight - il kyang [chapter15] meet me in the pale moontlight - il kyang - Page 2 Empty Mer 29 Juil - 14:47
Je ne suis pas convaincu de ses mots. Pourtant je sais bien qu’ils devraient être les seuls qui m’importent. Mais aujourd’hui j’ai du mal à me dire que cela suffit. Je suis content d’être parfait à ses yeux. Mais je sais à quel point je ne le saurais pas pour son père. Et cette simple idée me fait frissonner. Pourtant, je m’en étais tellement fichu auparavant. Son avis ne comptait pas. Je me fichais bien de qu’il pouvait penser de moi. Mais je n’avais certainement pas prévu de faire ma vie avec sa fille à l’époque. Et ça changeait tout dans mon esprit aujourd’hui. Plus mature peut-être, je suis sûr de ce que je veux. Ma vie je l’imagine avec elle…. et par conséquent je dois faire avec lui. Je grimace encore, cherche même un appui en imaginant sa mère plus douce et plus conciliante. Mais je fais erreur, je le sais très bien. Elle a accepté les jugements de son mari, ses attitudes, ses décisions. Jamais elle ne s’est opposé à quoique ce soit, et elle n’a pas été d’un soutien sans faille pour Ye Won. Alors je déglutis, persuadé que je n’ai que ma compagne à qui me raccrocher. Jouant avec mon verre nerveusement, avant de relever les yeux vers elle « Non, je ne lui laisserais pas cette opportunité. » je ne veux pas qu’il puise se servir. De ce que je ressens contre moi. Je sais qu’une fois face à lui, je devrais jouer aux types costauds. Celui que rien ne touche ! Et je sais que j’en suis capable. Je ne veux juste pas avoir l’air trop décontracté non plus. Attrapant sa main, je joue aussi avec ses doigts, tente de me trouver du courage pour les affronter. Elle me laisse le temps. Je la remercie presque silencieusement, alors que je baisse les yeux sur nos mains. Je sais que je dois faire abstractions du personnage. Et je suis certain qu’il ne sera pas aimable, ni accueillant. Je dois me préparer à ça. Je ne sais juste pas comment réagir. Quoi dire réellement sans avoir l’air d’un idiot. Je ne veux pas qu’il prenne le dessus sur moi. Tout comme je ne veux pas être agressif non plus. Et c’est cette attitude que je dois trouver. Tout ça marque un tournant pour nous. Une façon d’assumer ce que nous sommes. Et l’avenir dont nous rêvons… je me surprend même à avoir envie de parler à mes parents aussi. Leur dire que pour une fois je suis heureux… même si c’est sans eux. Relevant les yeux vers elle, je reste quelques secondes à la regarder. Car finalement je sais qu’elle est la seule à pouvoir me convaincre que tout ira bien. Même si elle doute, même si elle aussi a peur… au final ça ne change rien. Nous sommes tous les deux. Ce que dira son père ne changera rien pour nous. Cette idée me fait du bien ! A chaque fois, je me sens plus fort. Moins atteignable. Alors dans un geste tendre, je viens lui voler un baiser. Une façon pour moi d’apaiser un peu mon stresse. Et malgré mon inquiétude, je lui souris « Je te suis. » et pas seulement ce soir. Où elle voudra. Je n’ai plus peur… quand elle est là. Je ne crains rien, quand on est deux. Il ne pourra rien nous faire. Ni à elle, ni à moi. Je ne la laisserais plus, plus jamais et qu’importe ce qu’il pense ou dira. Il ne pourra pas nous atteindre. J’en suis convaincu. Je me redresse, garde sa main dans la mienne et me tourne déjà. Je sais bien que je resterais nerveux jusqu’à ce qu’il parte. Mais je lui ferais croire l’inverse, que je suis plus fort que lui.

Kim Ye Won
Kim Ye Won
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
Mes petits secrets

Re: [chapter15] meet me in the pale moontlight - il kyang [chapter15] meet me in the pale moontlight - il kyang - Page 2 Empty Mer 29 Juil - 15:03
Tout sera différent, après ce soir, après cette rencontre. C’est certainement ça, qui l’effraie le plus. Savoir qu’il s’agit d’un nouveau tournant. Que cette fois, elle impose Il Kyang dans sa vie, le fait comprendre au reste du monde. Et c’est si exaltant, quelque part. Cette sensation de bonheur qui l’envahit, à se dire que désormais, tout cela prend réellement forme. Que tout sera enfin officiel, aux yeux de tous, et surtout de sa famille. Pour autant, elle a peur. Des réactions de son père, des conséquences qu’il pourrait y avoir. Elle aimerait pouvoir se dire que pour une fois, il comprendra. Qu’il la laissera faire ses propres choix. Mais ça semble encore si impossible. Elle lui adresse un sourire, encore un peu crispé, avant de lâcher un soupire. Cette fois, le moment de vérité arrive. Son regard qu’elle pose un instant sur lui, et elle l’attire avec elle. Se fraie un chemin jusqu’au patriarche. Elle garde ses lèvres légèrement étirées, dans un autre sourire, plus insolent peut-être, qui lui donne le courage dont elle a besoin. Ses parents l’avaient vue s’approcher, sans tenir compte de la personne qui était à son bras. L’homme de famille semblait si familier, si détaché et sûr de lui. Comme à chaque fois qu’il présentait une soirée. Mais elle savait que ce n’était qu’une façade, et qu’elle risquait d’imploser bien rapidement. « Salut maman, salut papa. » « Ah Ye Won, enfin de te voilà. J’ai cru que tu ne viendrais jamais. » Elle fait mine de rien, hausse légèrement ses épaules. « C’est pas comme si j’avais eu le choix. » Ca a toujours été comme ça, entre eux. La gamine qui lance des pics sans cesse, et le père, qui joue éternellement ce rôle qui lui va si mal. « Enfin, ne raconte pas de bêtise. » « J’suis pas venue toute seule. » qu’elle réplique, lui coupant la parole. La devise chez les Kim était simple, toujours faire bonne impression devant les autres. Et ce soir ne dérogeait pas à la règle. « Vous vous souvenez d’Il Kyang ? » Elle évite toute autre phrase, se contente de faire les présentations. Sur le visage de sa mère, on remarque bien rapidement cette légère grimace, ses traits tirés sous la surprise, mais aussi l’appréhension. Son père, quant à lui, écarquille discrètement ses yeux, finissant par reporter son attention sur lui. « Hé bien, je vois que tu n’as pas encore compris les erreurs que tu as pu commettre plus jeune. » lance-t-il simplement, avant de se retourner vers sa fille. Sourire narquois qu’il aborde, comme si, finalement, le voir là ne lui faisait rien. « Content de voir, jeune homme, que vous ne vous êtes pas encore lassé de ce monde qui, sans aucun doute, ne vous ressemble en rien. Je me demande combien de temps ça va durer cette fois. » Il garde cette allure calme. Pourtant, dans ses yeux, on peut aisément y lire du dégoût. Sur son visage, on remarque cet air hautain qu’il aborde toujours. « C’est pas une histoire de quelques mois papa. Tu le sais très bien. » fait-elle simplement remarquer. Elle est sûre d’elle, serre un peu plus dans sa paume la main d’Il Kyang. « C’est ce qu’on verra. » A ces quelques mots, il relevait la tête au-dessus de sa fille, observait ces autres invités arriver. La soirée allait être lancée, et au regard qu’il lui portait déjà, elle sentait, qu’il n’allait clairement pas s’arrêter là.


tes rêves imaginaires
☾☾☾ AND I’D CHOOSE YOU; IN A HUNDRED LIFETIMES, IN A HUNDRED WORLDS, IN ANY VERSION OF REALITY, I’D FIND YOU AND I’D CHOOSE YOU.
Seo Il Kyang
Seo Il Kyang
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
Mes petits secrets

Re: [chapter15] meet me in the pale moontlight - il kyang [chapter15] meet me in the pale moontlight - il kyang - Page 2 Empty Mer 29 Juil - 15:26
C’est le cœur battant que j’avançais dans sa direction. En réalité je ne voyais déjà plus rien, seulement lui à quelques pas de là. Une folle envie de la retenir, de lui dire que finalement je n’étais pas prêt  pour ça. Mais je devais assumer et avoir le courage de le faire. C’est pourtant stupide, qu’un pauvre type plein d’argent. Mais c’est son père… celui qui au final commande tout. Et j’ai beau savoir qu’elle cherche son indépendance. La vérité est là, sous nos yeux. Ye Won dépend de lui… et de ses choix. Et je déteste l’idée, la balaye aussi vite qu’elle me ronge, pour serrer sa main plus fort dans la mienne. J’aborde ce sourire, celui de façade pour faire croire que je me sens bien. Mais dans ma tête tout tourne déjà. J’écoute à peine les premières paroles échangées. Sa mère a l’air… étrange. Soumise surement à cet homme à ses côtés. Est-ce qu’ils font toujours ça ? Faire croire qu’elle a le choix ? Je jette un rapide coup d’œil à Ye Won, me pince la lèvre et tente de garder pour moi mes réflexions. Peu importe ce que je pense aujourd’hui, n’est-ce pas ? Je ne veux pas lui causer de problèmes. Une part de moi croit même pouvoir leur plaire. Encore naïf que je suis, je grimace à l’idée ou en simple réponse à celle de sa mère. Est-ce que c’est pour moi ? Ou pour son père ? Je ne sais pas vraiment. J’oscille entre le fait qu’elle appréhende la réaction de son mari, ou si c’est un dégout qu’elle a déjà pour notre relation. Je me sens déjà mal à l’aise et c’est à peine si j’existe. A croire que j’étais totalement transparent avant qu’elle ne m’annonce. Je souris malgré tout, prend cet air de garçon de bonne famille. Mais qui pourrais-je tromper ? Surement pas lui. « Je suis enchanté de faire enfin votre connaissance. » trois longues années passées à ses côtés, sans jamais avoir pris le temps de leur parler. Sa remarque est vive, presque instinctive mais je pense qu’il m’en faut plus pour me faire chavirer. J’ai trop subit dans ma vie, ce n’est pas une simple réflexion qui va me mettre à terre. Je détourne les yeux vers Ye Won, puis revient à son père qui décide de me parler. Je ne sais pas ce qu’il insinue, sous ses airs hautains. Que je ne suis qu’un pauvre gosse normal au revenu moyen ? Ou alors que j’ai l’air de faire semblant. Peut-être un peu des deux. Je me retiens de lui répondre franchement. Combien de temps cela va durer ? Mais pour toute la vie… je n’ai jamais été aussi sûr de moi. J’avais beau être un gamin à l’époque. Aujourd’hui je sais ce que je veux. Et je déteste sa méprise déguisée. Cette scène était à prévoir, pourtant elle me pique un peu. Je ne sais pas si je peux répondre, ou faire comme si je n’étais pas là. Lui dire quelque chose c’est un affront ? Et ne pas le faire c’est se soumettre. Alors je grimace discrètement en détournant les yeux. Incapable de soutenir le regard de cet homme trop puissant. De toute façon, j’ai l’impression de ne plus être là. Du moins pour lui. C’est à peine si je ne suis pas un vulgaire parasite qui le dérange. C’est aussi facile que ça donc ? Refroidi par l’ambiance et les paroles de son père je relève brièvement les yeux vers Ye Won puis je lui glisse « Je suppose que si je dis quoique ce soit ça se retournera contre moi ? » pourtant je meurs d’envie de lui dire que je me sens à ma place. Juste là, aux côtés de sa fille. Je me redresse, passe une main dans mes cheveux, avant de masquer un soupir dans mon geste. Je me mets à observer les alentours aussi, comme si je pouvais y voir quelqu’un que je connaissais. Mais je me sens un peu perdu. Et je capte ce regard, celui que lui lance son père. Malgré son assurance, il n’a pas l’air d’apprécier la situation. Ça me ferait sourire, si je n’étais pas aussi démuni. Alors je préfère en plaisanter, balance juste « ça pourrait être pire. » je le devine à cet échange. Je ne suis peut-être pas poli à lui murmurer des choses à l’oreille. Mais le sont-ils en m’ignorant ? Au final, je m’en fiche je crois. Jusqu’à ce qu’un couple plus âgé arrive dans notre direction. Un bref regard au père de Ye Won, avant de l’écouter faire semblant. Des amis ou des connaissances du milieu surement ? Mais ils semblent les connaitre. Et comme je doute brusquement d’être présenté par son père, je prends les devant et m’approche « Seo Il Kyang. Je suis le compagnon de Ye Won. » Histoire que les choses soient claires. Je lance un regard à monsieur Kim, peut-être un peu insolent avant de sourire et faire bonne figure. Si il pensait se débarasser de moi ce soir, c’est raté.

Kim Ye Won
Kim Ye Won
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
Mes petits secrets

Re: [chapter15] meet me in the pale moontlight - il kyang [chapter15] meet me in the pale moontlight - il kyang - Page 2 Empty Mer 29 Juil - 15:42
C’était à prévoir, cette façon que son père a à être aussi méprisant. Il l’a toujours été, avec toutes les personnes qui l’entourent. Simples employés comme membres de la famille, s’ils ne suivent pas les directives, il reprend rapidement cet air de patriarche puissant. Mais Ye Won est usée, face à un père agissant ainsi. Face à un homme qui se pense si important, qu’il peut avoir le contrôle sur tout le monde. Il y a tant de choses qu’elle aimerait lui dire, tant de piques qu’elle aimerait lui lancer, mais quelque part, elle se retient. Cette image de fille parfaite qu’il arrive à lui imposer d’un seul regard. Et elle déteste ça, cette façon qu’il a de prendre le contrôle sur elle. Alors elle serre un peu plus la main d’Il Kyang dans la sienne, garde ce sourire de façade. Sourire qui n’a aucun charme, qui n’est là que pour l’image. « Que tu le veuilles ou non, je resterais avec Il Kyang. » qu’elle lance à son égard. Son regard se fait un peu plus sombre, pour autant, ce rictus reste là, puissant. Même face à ce rire qui lui prend, comme diabolique. Qui la fait frémir. « Crois bien ce que tu veux ma fille, je sais déjà comment se terminera ta vie. » Comme s’il avait réellement le contrôle sur tout. Comme s’il avait assez de force pour tout lui imposer, absolument tout. Elle se presse un peu plus contre Il Kyang, tourne la tête vers lui. Elle grimace à sa question, entrelace leurs doigts. Une manière pour elle de se raccrocher à ce qu’elle a de plus précieux, l’homme qu’elle aime. Elle aurait pu continuer sur cette pente glissante, répliquer, mais voilà que déjà, d’autres invités arrivent vers eux. Et les mots d’Il Kyang la rassurent, laissent un sourire plus sincère orner ses lèvres. Elle tend la main vers ce couple qu’elle connait, que son père côtoie depuis des années. La femme semble surprise et amusée à la fois, l’observe quelques secondes. « Ye Won, c’est bien la première fois que je vous vois accompagnée. Enchantée Monsieur Seo. » lance-t-elle à leur égard, comme si de rien n’était. Comme si aux yeux des autres, lui aussi faisait partie de ce monde qu’elle lui impose. « Et ce ne sera pas la dernière fois que nous viendrons ensemble. » répond-t-elle le plus naturellement du monde, lançant un regard plein de défi à son père. Peut-être trop vindicative face à son père, Ye Won ne compte pas se laisser faire, pas cette fois. Elle le voit soupirer discrètement, voit sa mère rester à l’écart, sans rien dire, une fois de plus. Elle a l’habitude finalement, de voir qu’elle n’aura jamais le soutien de celle qui lui a donné la vie. Et ça la désole, en fin de compte. Jamais elle n’oserait agir ainsi si elle venait à être mère. Jamais elle n’imaginerait imposer une telle vie à ses enfants. Et la voir aussi discrète, sans jamais oser rien dire, lui donnerait simplement envie de la secouer, lui crier qu’elle est là, qu’elle reste un être humain avant tout. Mais ça ne changera rien, elle le sait. A déjà essayé. Alors elle préfère simplement rester tout contre Il Kyang. Echanger quelques banalités avec ce couple avant qu’ils n’aillent saluer ses parents. Au bout de quelques longues secondes, alors que les autres s’éloignent, elle se tourne vers Il Kyang, ne peut s’empêcher de venir embrasser ses lèvres, timidement. Un contact dont elle a besoin. Et qu’importe, si la situation ne s’y prête pas, si ce n’est pas le genre de choses que l’on fait lors de ces soirées, elle est déjà en manque de ce contact si singulier. « Je suis désolée… » qu’elle souffle contre lui, les yeux fermés pendant un instant. Un moment ou ses doutes l’assaillent, ou elle se demande si finalement, tout ça était réellement une bonne idée. Mais elle se reprend, rapidement. Préfère se dire que cette fois, elle pourra véritablement vivre cet amour au grand jour. Envers et contre tout. Qu’elle fait en sorte que leur histoire soit plus vraie que jamais, plus réelle qu’elle ne l’a jamais été. Et c’est dans ces pensées, qu’elle trouve la force de l’observer, lui offrir un sourire tendre, amoureux. Une façon de lui dire, de lui montrer, qu’elle ne laissera personne les condamner.


tes rêves imaginaires
☾☾☾ AND I’D CHOOSE YOU; IN A HUNDRED LIFETIMES, IN A HUNDRED WORLDS, IN ANY VERSION OF REALITY, I’D FIND YOU AND I’D CHOOSE YOU.
Seo Il Kyang
Seo Il Kyang
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
Mes petits secrets

Re: [chapter15] meet me in the pale moontlight - il kyang [chapter15] meet me in the pale moontlight - il kyang - Page 2 Empty Mer 29 Juil - 16:04
Je sais déjà comment se terminera ta vie… quelques mots lancés parmi tant d’autres. Un sourire, de cet homme que j’apprenais déjà à détester. Une vérité surement qui s’échappe de ses lèvres, alors que son aura me glace. Je ne sais pas comment expliquer ce frisson qui me parcourt l’échine. Je suis…mal à l’aise tout à coup. Pas à cause de cette ambiance, ni de l’endroit. C’est lui. Ce qu’il dégage, cette assurance à toute épreuve. A croire qu’il était né avec cette facilité. Qu’il n’avait jamais su douter de lui. Sa vie avait-elle été si parfaite depuis sa naissance ? Lui avait-on tout tracé, sans qu’il ne puisse jamais dire ce qu’il pensait. Aujourd’hui, il avait l’air d’être au centre de tout. Comme si ce monde entier tournait autour de lui. Et si d’ordinaire, je trouvais toujours les mots pour me faire entendre, cette fois je restais sans voix. Perplexe aussi, parce-que tout me paraissait trop gros pour être vrai. Je ne l’avais jamais craint, jusqu’à ce soir finalement. Et tout semblait étrange tout à coup. Ma main s’accrochait encore à celle de Ye Won. Mon seul repère ce soir. L’exercice était finalement plus dur que je ne le pensais. Et malgré le trouble qui m’assaillait je restais simple. Moi-même, du moins je l’espérais. Je voulais qu’on sache que j’étais là, quoiqu’il arrive ça ne changerait rien. Et j’aimais cette façon qu’elle avait d’appuyer mes mots. De rendre notre lien encore plus fiable. Ces gens avaient l’air heureux de me rencontrer, et pour une fois je ne me sentais pas de trop. A croire que je pouvais finalement réussir à me mêler dans la masse. Le cœur battant, je leur souris, les observe s’éloigner. Ça n’a duré que quelques minutes, mais je suis presque essoufflé. J’ai retenu mon souffle trop longtemps, recherche à nouveau l’oxygène qui me manque. Et je ne le trouve qu’avec elle… qu’en la sentant venir chercher un baiser. Un moyen de nous rassurer peut-être ? Je n’ose pas vraiment lui dire ce que je ressens là maintenant. Parce-que je ne sais pas vraiment en réalité. C’est compliqué… mais je ne veux pas qu’elle s’en veuille. Après tout, on s’y attendait je crois. D’un geste, je relève son menton, caresse sa joue d’un doigt tendre. Et j’aime voir ce sourire sur ses lèvres, me dire que tout ça au final on s’en fout. « Cest rien. Si je peux avoir le rôle du petit con, ça me va. » Et je ris légèrement. Parce-que je n’ai pas envie de croire que son père pourrait s’immiscer entre nous. C’est stupide n’est-ce pas ? Nous avions passé trois ans ensembles, sans que jamais il n’apparaisse dans ma vie. Alors que ferait-il aujourd’hui ? Rien. C’est tout ce en quoi je croyais encore, alors que je laissais mon regard ancré dans le sien. Tout ça n’est qu’une mascarade, une façon de nous intimider. De croire qu’il a encore un pouvoir sur elle. Mais la vérité c’est que la vie de Ye Won était différente aujourd’hui. Que malgré tout ce qu’il aurait pu prévoir les choses allaient changer. J’en étais persuadé. Rien ne pourrait la faire abdiquer. Son père avait certes du pouvoir mais rien de plus… quant à sa mère. Elle me faisait de la peine en fait. A côté mes parents n’étaient pas si étranges que ça. Et je comprenais leurs colères, leurs paroles trop dures. C’est moi qui avais été difficile avec eux. Je leur avais tourné le dos bêtement, alors qu’ils m’avaient tout donné. Me retrouver ici avec sa famille, me faisait me rendre compte de la chance que j’avais quelque part. Et je m’en veux soudainement, d’être trop bête, trop fier pour aller leur parler. Pour quoi ? Parce-que j’en veux à mon père. Parce qu’il m’a blessé et humilié ? Au final, j’étais coupable de la peine que je lui avais faite. Il n’avait trouvé que ce moyen pour se défendre. J’inspire doucement, embrasse ses doigts liés aux miens, avant de l’inviter à me suivre pour s’éloigner un peu. Je ne suis pas à l’aise avec ces mondanités. Allant à nouveau au bar, je commandais une boisson fraiche. De quoi pouvoir me redonner un peu de salive, avec ma gorge sèche. « Et donc on fait que se tourner autour pendant toute la soirée ? Juste pour sexhiber ? » Je ris, un peu moqueur, mais ça n’a rien de méchant. Je trouve juste un peu… barbant. Je préférais de loin les soirées autour d’une table à rire et parler que ça. Mais je ne lui reprochais pas, j’apprenais juste. « Ton père fait souvent ce genre d’évènements ? » je me demandais à quelle fréquence. Si maintenant que nous étions ensembles, j’allais devoir assister à tout ça. M’approchant un peu plus d’elle « Ta mère elle a lair… très… absente ? Enfin… je sais pas. Elle a toujours été comme ça ? » Ou s’était-elle épuisée avec le temps ? En réalité je trouvais ça un peu triste. Et cette image me renvoyait celle que je craignais pour Ye Won. Qu’un jour elle soit aussi… effacée. Presque sans vie. Comme une vulgaire poupée qui ne faisait que suivre ce qu’on lui disait. Est-ce dont ça la vie qu’il désirait pour elle ? Moi j’avais autre chose à lui offrir. Quelque chose de plus authentique. De plus vrai aussi. Touchant son visage délicatement « Tes pas faite pour cette vie là. » je le sais Ye Won. Parce-que moi je te connais. Je sais qui tu es... et ce que tu as traversés. Et je crois qu’aujourd’hui je suis assez confiant pour me dire que je peux… que je suis celui qu’il lui faut. 

Kim Ye Won
Kim Ye Won
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
Mes petits secrets

Re: [chapter15] meet me in the pale moontlight - il kyang [chapter15] meet me in the pale moontlight - il kyang - Page 2 Empty Mer 29 Juil - 16:20
Les paroles d’Il Kyang la rassurent, tout autant que ses gestes. Qu’importe, qu’ils soient proscrits lors de ces soirées, elle en a besoin. Ils l’aident à voir le monde plus beau, moins tragique. Ils l’aident à croire qu’elle a fait le bon choix ce soir. Et ce, malgré les mots que peut avoir son père à son égard. Peut importe la façon qu’il a de croire qu’il pourra tout contrôler dans sa vie, jusqu’à son dernier souffle. Parfois, elle aimerait avoir la force de tout abandonner, une bonne fois pour toute. Quitter ce monde qui ne lui ressemble pas. Mais elle a peur aussi, parce qu’elle ne connait que ça, finalement. Toute cette luxure, ces sourires de façade. Elle n’a fait que grandir et évoluer dans ce monde, malgré toutes ces tentatives pour vivre le plus normalement possible. Un soupire qu’elle laisse échapper, elle garde son regard ancré dans le sien, se nourrit de ses paroles pour s’apaiser. Sa main dans la sienne, elle le suit jusqu’au bar, commande un soda. S’il n’était pas là, Ye Won aurait certainement fait les mêmes erreurs que d’habitude. S’enivrer de champagne, laisser son esprit divaguer pour oublier ou elle est. Mais cette fois, c’est différent. Elle veut pouvoir rester lucide, voir à quel point d’autres peuvent aisément croire qu’ils sont beaux ensemble. Elle aime à se dire que c’est ce que pense ce couple qu’ils viennent de croiser, ce que pourrait imaginer les autres aussi. Elle relève la tête à sa question, lui offre un nouveau sourire, plus amusé cette fois. « C’est un peu ça l’idée. » qu’elle répond simplement, jetant un coup d’oeil furtif autour d’elle. « Et encore, t’as pas tout vu. Après le discours de mon père, ils vont tous s’acharner à montrer combien ils sont riches. » soupire-t-elle, presque désolée de lui montrer cette part d’elle. Elle aurait tant donné pour vivre autrement. Ne serait-ce que d’avoir des parents aimants, capables de voir en elle l’être humain qu’elle est avant tout, avant de se concentrer sur tout ce qu’elle pourrait apporter à cet empire familial. « Il fait ça deux fois par an. Sans compter les soirées d’entreprise, et de son club de golf. » Mais aussi, toutes ces soirées ou ils sont conviés, organisées par d’autres familles. Elle ne compte plus le nombre de fois ou ses week end se sont retrouvés gâchés par ces invitations auxquelles elle devait elle aussi répondre par la positive. Depuis quelques temps, elle fait en sorte de trouver des excuses, aussi souvent que possible, pour éviter de se rendre à ce genre d’événements. Mais il reste encore des soirs, ou elle n’a pas d’autre choix que de se présenter dans l’une de ces robes hors de prix, simplement pour faire bonne figure. « Ma mère ? » elle grimace, l’observe un instant de loin. « Elle a toujours été du côté de mon père. Elle a toujours connu que ça, alors que je crois que c’est plus facile pour elle de rien dire. » Du moins, c’est ce qu’elle a fini par penser. Elle voit en elle une autre marionnette que son père a si bien façonné, qu’elle en est que plus éteinte. Morne face à cette vie qu’elle subit depuis toujours. Elle ne supporterait pas finir ainsi, mais dans cet univers, elle sait que c’est monnaie courante. Un monde fait de mariages arrangés pour perpétrer la lignée de la haute société. Parfois, avec un peu de chances, certains couples tombent amoureux, profitent de cette idylle imposée. Mais tout ce qu’elle voit, ce sont les travers de cette société qu’elle fuit. Les tromperies, l’image à donner. Il n’y a rien de vrai dans tout ce qui les entoure ce soir, sauf eux, finalement. Posant sa main sur la sienne, elle plonge son regard dans le sien. Et ses yeux pourraient le supplier, de l’emmener loin de cette sphère, loin de ce qui l’attend au tournant. « Je veux pas de cette vie là… » finit-elle par souffler à son égard. Et ça peut paraître stupide, dit comme ça, alors qu’elle l’a trimballé à cette soirée. Mais elle reste sincère. Elle a beau lui montrer cette part d’elle qui la suit depuis toujours, quelque part elle lui montre aussi cet univers sournois dont elle tente de s’échapper depuis si longtemps. Elle lui fait part de cette grande faiblesse au fond d’elle, celle qui la torture encore. Mais malgré ça, elle a envie de croire qu’il arrivera à la sortir de là, un jour ou l’autre.


tes rêves imaginaires
☾☾☾ AND I’D CHOOSE YOU; IN A HUNDRED LIFETIMES, IN A HUNDRED WORLDS, IN ANY VERSION OF REALITY, I’D FIND YOU AND I’D CHOOSE YOU.
Seo Il Kyang
Seo Il Kyang
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
Mes petits secrets

Re: [chapter15] meet me in the pale moontlight - il kyang [chapter15] meet me in the pale moontlight - il kyang - Page 2 Empty Mer 29 Juil - 16:42
Je souris me faisant à l’idée qu’ici la vie est différente de dehors. C’est assez drôle en fait. Nouveau et intriguant. Pourtant je suis incapable de savoir ce que je ressens vraiment. Je n’ai pas honte d’être ici, encore moins d’elle. Je suis juste un peu troublé, pas habitué. Alors je préfère en sourire, observer l’endroit, les gens que je ne connais pas. Tous on a peu près la même allure. Assurée, élégante… les hommes sont plus austères, plus charismatiques quelque part et les femmes, plus raffinée, pour donner une belle image. Rien de tout ça ne me plait vraiment. Je n’ai jamais envié les gens pleins d’argent. Ce que j’aimais c’est cette incertitude. Cette façon de se dire que demain je n’aurais peut-être plus rien. Avec Kitae, sur les routes l’argent ne coulait pas à flot. On devait jouer la plupart du temps, juste pour quelques billets. On avait de quoi aller à l’hôtel parfois d’autre non, mais on s’en fichait. On dormait dehors et cette idée me fait rire. Si son père savait ces choses-là, je n’ose imaginer la tête qu’il ferait. Amusé par ces propos « Le golf bien sûr. Peut-être que j’aurais le droit d’aller jouer avec lui. » Dans une autre vie. Et je ris un peu plus, voulant rendre les choses plus légères. Je ne veux pas que Ye Won s’en veuille d’être venue avec moi. Qu’elle se sente mal de m’imposer ça. Elle ne m’avait pas forcé, j’avais eu envie de venir. Quelque part je m’en voulais un peu, d’être bercer de clichés sur ce monde-là. J’aurais dut être plus clément, mais son père était un stéréotype à lui seul. Il était tout ce que je pouvais détester ou imaginer sur cet univers. Quant à sa mère elle aussi, répondait trop facilement à ce que j’avais pensé. Je suis un peu peiné pour elle. Pour sa mère, mais surtout Ye Won. Même elle n’avait pas été une alliée de choix dans son existence. A s’effacer, laisser son père prendre le dessus. Dans chacune des situations qu’ils avaient vécues. C’est difficile pour une enfant, même une ado... et encore plus en tant que jeune femme. Et toutes ces pensées me pincent le cœur soudainement. Encore plus lorsque je vois cette lueur dans son regard… ne me regarde pas comme ça Ye Won… j’ai envie de fuir. De t’emmener avec  moi loin d’ici. Comme si on craignait quelque chose à être là devant tous ces gens. Mais je me rends compte en cet instant que je suis incapable de savoir de quoi demain serait fait. J’étais pourtant assuré de nous, de mes choix… mais qu’en état-il de sa famille ? Jamais ça ne m’avait importé. Jamais ça n’avait compté avant aujourd’hui… et si jusqu’à maintenant, nous avions évité de nous y confronter. Ce soir je m’aperçois que nous devrons faire avec. Qu’un jour ou l’autre un choix s’imposera. Je ne craignais pas qu’elle s’éloigne, juste qu’elle souffre d’être avec moi. De devoir m’imposer dans sa vie, à ses parents. Qu’ils n’approuvent pas ses choix… Il est évident que jusqu’à maintenant elle n’avait pas pu se lever contre eux. Mais demain ? Elle ne pourrait pas toujours faire ce qu’ils veulent. Elle ne pourrait pas toujours les écouter. J’en suis persuadé, je ne doute pas un instant que nous serons tous les deux. Que je suis celui qu’il lui faut. Je redoute simplement la colère de sa famille. Ces histoires à n’en plus finir ces paroles qui pourraient la blesser. Un jour il s’y fera… c’est ce que j’ai envie de croire en cet instant. M’approchant d’elle, je la presse un peu plus contre moi « Si je m’écoute je t’emmène loin d’ici. » mais je ne veux pas qu’on remarque son absence. Encore moins que son père trouve une raison à me détester… si ce n’est pas déjà fait. « Tu seras plus obligé de faire tout ça… » ça va changer Ye Won. Parce-que je suis là désormais. Parce-que ta vie n’est plus celle qu’il croit. Et je m’en fiche d’être un rêveur. J’y crois à nous… Me penchant vers elle, je dépose un baiser sur sa joue, avant de lui souffler « On partira avant que la soirée ne se termine. » comme une promesse. Je veux pouvoir profiter d’elle. Le reste m’importe peu finalement. Et tandis que je me recule un peu, j’aperçois quelques musiciens monter sur une petite scène. De quoi surement mettre de l’ambiance, mais la musique jouer est de toute évidence pas celle que j’écoute. Buvant une gorgée de ma boisson, j’observe le mini spectacle avant de me mettre à rire « La prochaine fois je viens avec Kitae. » et je souris, arquant un sourcil moqueur. Je doute que son père aimerait, mais au moins ça serait un peu moins barbant.

 
Kim Ye Won
Kim Ye Won
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
Mes petits secrets

Re: [chapter15] meet me in the pale moontlight - il kyang [chapter15] meet me in the pale moontlight - il kyang - Page 2 Empty Mer 29 Juil - 17:05
Ye Won a grandit dans ce monde remplis de clichés, tous autant vrais les uns que les autres. Pourtant, quand elle était enfant, elle rêvait déjà d’autre chose. De soirées moins farfelues, de parents plus aimants. Si au départ, tout semblait normal pour elle, en grandissant, ces envies se sont fait bien plus fortes. Au fur et à mesure du temps, elle a finit par comprendre, que tout ce qu’elle voyait n’était qu’une image que tout le monde veut bien se donner. Qu’il n’y a rien d’authentique, encore moins dans les relations que tout le monde entretient. Pour la jeune femme sensible qu’elle a toujours été, ça l’a freinée, lui a fait détester ce monde bien plus rapidement qu’elle ne l’aurait cru. Et même avec tout ça, elle est encore là. A subir les choix de son père, à vivre comme lui l’entend. Elle a beau s’être rebellée plus d’une fois, adolescente. Mais au fil du temps, elle a perdu cette force qui la poussait à se battre, un tant soit peu, contre ce monde-là. Certainement que les épreuves qu’elle a essuyé y sont pour beaucoup, mais ce soir, avec Il Kyang, elle a envie de croire qu’elle en sera de nouveau capable. Qu’elle saura se relever, dire non, imposer ses propres choix. N’est-ce pas exactement ce qu’elle fait ici ? Montrer à son père que quoi qu’il pense, quoi qu’il choisisse pour elle, Il Kyang sera à ses côtés. « J’aimerais bien voir ça. » répond-t-elle simplement, dans un léger rire. Quelque chose d’impossible, parce que dans le fond, elle sait qu’à cet instant, son père lui voue une bien belle colère, se met sûrement déjà à le détester. Celui qui empêchera sa fille de devenir celle qu’elle doit être. Elle soupire à cette idée, préfère se concentrer sur cette étreinte qu’il lui offre. Ca a le don d’apaiser son coeur, de la rassurer. Elle se souvient de ces mots qu’ils se sont échangés. Ils ne laisseront plus personne s’immiscer entre eux. Et elle y croit, aussi fort que possible. Son père pourrait bien être le dernier monstre à combattre, elle se sent prête. « Merci Ilki… » qu’elle souffle à son égard. Se redressant face à lui, elle lui offre un sourire, acquiesce face à la proposition qu’il lui fait. Partir avant la fin, profiter d’un moment volé, ensemble. Elle n’a pas besoin de plus pour trouver la force nécessaire d’affronter ces quelques heures. Se dire qu’elle ne fait pas d’erreur cette fois, et que tout deviendra possible, s’ils s’en donnent les moyens. Elle finit par se retourner vers la scène, observe quelques secondes ce groupe s’installer, commencer à jouer. Riant de sa remarque, elle pince ses lèvres, amusée. « Je proposerais Illmatic à mon père la prochaine fois, il sera ravi. » Encore faudrait-il qu’il y ai une prochaine fois. Mais même si son père l’obligera à venir seule, elle sait qu’elle ne le fera pas. Il Kyang a une place bien trop importante dans sa vie pour qu’elle le laisse de côté, plus encore pour le patriarche. « Mon père va pas tarder à faire son discours. Accroche-toi, on va avoir droit à la flopée de chèques et de billets. » Elle grimace, alors qu’elle connait cette scène par coeur. Quelques heures à se montrer, afficher sa fortune. Faire grimper les dons pour une cause dont ils se foutent complètement. Une de ces soirées ou l’on fait croire que dans la haute société, on en a réellement quelque chose à faire des moins fortunés. Elle sait à quel point tout ça semble faux. Il n’y a qu’à voir la manière dont ils s’y prennent. Demain, il y aura une ligne à l’honneur de Monsieur Kim, rappelant quelle somme il a encore réussi à récolter pour une nouvelle cause. Il n’y a que ça qui l’intéresse, et ça la désole une fois de plus. « Tu veux qu’on s’éloigne un peu ? » demande-t-elle finalement, presque hésitante. Elle ne lui en voudrait pas, au contraire. Se doute bien que cette soirée restera particulière pour eux. Elle préfère simplement se concentrer sur lui, voir comment elle pourrait rendre sa soirée plus agréable, malgré le lieu ou ils se trouvent. Il n’y a plus que ça qui compte à ses yeux, finalement.


tes rêves imaginaires
☾☾☾ AND I’D CHOOSE YOU; IN A HUNDRED LIFETIMES, IN A HUNDRED WORLDS, IN ANY VERSION OF REALITY, I’D FIND YOU AND I’D CHOOSE YOU.
Seo Il Kyang
Seo Il Kyang
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
Mes petits secrets

Re: [chapter15] meet me in the pale moontlight - il kyang [chapter15] meet me in the pale moontlight - il kyang - Page 2 Empty Mer 29 Juil - 17:54
Ça n’a rien de déroutant, c’est juste étonnant et différent. Je ne sais pas combien de temps durera ces scènes factices, ces soirées où il faudra faire bonne figure. Mais je ne suis pas certain de pouvoir y résister longtemps. Ça n’a rien d’égoïste, je ne crois pas. En réalité, je suis surtout peiné de voir Ye Won ainsi. De me rendre compte à quel point elle doit se forcer, subir les paroles ou même les simples regards de son père. Oui, je l’admets… c’est troublant et ça me blesse pour elle. Si je m’écoutais, j’irais juste lui dire ma façon de penser. Lui dire qu’il n’est qu’un pauvre con qui n’a jamais su ouvrir les yeux et aimer sa propre fille. Parce-que c’est ce que je pense. Sans ménagement ! Depuis que je savais qu’il n’avait rien fait, pas un seule geste pour elle après son overdose, j’avais un avis bien tranché sur lui. Incapable de lui trouver la moindre excuse, ou même ne serait-ce qu’un cœur. Pauvre homme ! Voilà ce que je pense réellement. Il croit être heureux, mais il n’a pas la moindre idée de ce qu’est le bonheur. Et ça me fait doucement sourire, qu’il se croit si puissant pour de l’argent. La vraie richesse ce n’est pas ça… elle se trouve ailleurs. Dans les passions, dans les sourires de ceux qui comptent pour vous. Et moi non plus j’avais mis du temps à m’en rendre compte. Désormais, je savais que j’étais sur la bonne voie. Je ne pouvais le faire qu’avec elle… et tandis que j’étais là encore à ses côtés, j’y pensais. Je laisse échapper un rire, avise la scène et nous imagine. Ça pourrait être amusant… même si c’est un peu irréaliste. Je grimace un peu, relève le fait que ce discours va m’agacer. Parce qu’il n’aura rien d’honnête. Il se fout d’aider les gens, ce qui compte c’est qu’on parle de lui. Et je déteste ça ! « J’ai oublié mon portefeuille. » lâchais-je pour rire. Comme si je pouvais avoir les moyens de payer quoique ce soit. Je crois que même si je voulais participer, je ne pourrais pas. Ou j’aurais simplement l’air ridicule. On me dirait gentiment, gardez votre argent pour vous jeune homme. J’en suis certain… sur cette idée, je ris malgré tout, finissant mon verre avant que Ye Won ne me propose de s’éloigner. Je ne refuse pas, en réalité j’ai bien envie qu’on souffle un peu. Le monde ici est hypocrite… aucun ne s’intéressent vraiment à ce qui se passe où ce pourquoi ils sont là. Ils veulent juste qu’on les remarque… Attrapant sa main, je la suis un peu plus loin, un endroit plus reculé où on pourrait s’isoler. Avisant un escalier, je grimpe quelques marches, avant de l’attirer à moi et l’installer entre mes jambes. Posant ma tête sur son épaule, je souffle légèrement « Enfin, j’ai le droit d’être plus proche. » et ça me fait doucement sourire, alors que je dépose un baiser sur sa peau nue. La serrant contre moi, je reste niché dans son cou « Je sais que j’en ai pas l’air… mais je suis content d’être là avec toi. » je ne veux pas qu’elle en doute. Que malgré les plaisanteries que je fais, mon air un peu renfermé. Je suis ravi d’être là avec elle. Je suis content, parce-que je sais que notre relation évolue. Que nous voulons réellement construire quelque chose. « Je t’aime. » lui glissais-je contre son oreille, avant de laisser une main trouver la sienne et jouer avec ses bagues. Puis de l’autre, j’attrapais son menton, pour venir l’inciter à tourner le visage vers moi et l’embrasser tendrement. A l’abri des regards, je me sentais surement plus apaisé. Personne pour venir nous juger, ni même pour croiser cet homme qui m’intimidait. Est-ce que Ye Won m’en voudrait si elle le savait ? Que je me sentais partager entre ces deux émotions. Celles d’avoir envie de m’imposer, et celle qui me renfermait sur moi-même. Je ne sais pas…. Je crois que c’est une question d’habitude. Peut-être avec le temps je m’y ferais. Je n’aurais plus peur de le voir, et même de m’opposer à lui. Mais ce soir c’est encore un peu trop tôt pour savoir ce que je serais vraiment. Me détachant d’elle, je reste mon visage proche du sien pour lui souffler « Et si on partait en week-end tous les deux ? » je sais que nous n’avons aucun jours de libre… mais… j’en ai envie. « On pourrait sécher les cours, juste deux jours… on s’en fout. » et sur ces mots je lui vole un nouveau baiser, plus chaste avant de sourire contre sa bouche. « Ça rendrait fou ton père si il l’apprenait. » et j’aime bien cette idée. Lui mettre des bâtons dans les roues, lui qui  voulait seulement que Ye Won aille en cours et devienne la femme qu’il désire. « J’ai d’autres projets pour nous… c’est beaucoup plus fun que d’être coincée derrière un bureau. » Je sais que ce n’est pas bien, que j’ai eu une année universitaire compliquée. Mais… honnêtement, plus les jours passent et plus je m’en fiche. Je veux juste profiter. Vivre ma vie comme bon me semble. Je me suis privé pendant quatre ans. Aujourd’hui, j’ai envie de faire ce que je veux. Et si c’est avec elle c’est mieux. Me penchant davantage vers elle, je me saisis de son visage et souris un peu plus « Dis-oui… je sais que t’en meurs d’envie. » puis je reste raisonnable, je ne lui propose pas deux semaines, juste quatre jours et seulement deux sur nos heures de cours. Dis-oui Ye Won, j’ai envie de t’offrir autre chose que ce quotidien barbant. Que tu sois libre aussi, tout comme moi… je sais que nous n’avons plus vingt ans. Mais nous avons encore le temps de nous laisser aller. De ne vivre que pour nous. 

Contenu sponsorisé
Mes petits secrets

Re: [chapter15] meet me in the pale moontlight - il kyang [chapter15] meet me in the pale moontlight - il kyang - Page 2 Empty
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

BIENVENUE À L'AUTOMNE !

Bon mois d'octobre à tous ❤
L'automne est arrivé et il a apporté le froid avec lui. On suppose que vous avez sorti les plaids polaires et les écharpes en grosse laine pour faire face à la situation~ (et peut-être aussi les imperméables). On espère que vous allez survivre à ce brusque changement de saison sans tomber malade ! Bon courage à tous ♡