Revenir en hautAller en bas



 
Nouveautés du mois
Venez vite voir les nouveautés du mois, par ici !
Chatbox du forum
N'hésitez pas à passer faire un tour sur la chatbox !
Plus on est de fous, plus on rit !
Les défis RP !
N'oubliez pas que vous pouvez gagner des points en
réussissant les défis RP ! Pour plus d'infos, c'est par ici !
Ils sont attendus
talking to the moon - ga eul S43aQ9Pc_otalking to the moon - ga eul S43aQ9Pc_otalking to the moon - ga eul S43aQ9Pc_otalking to the moon - ga eul S43aQ9Pc_o

 :: Le reste du monde :: Séoul

talking to the moon - ga eul

Lee Do Young
Lee Do Young
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

talking to the moon - ga eul talking to the moon - ga eul Empty Dim 16 Aoû - 16:39

|
talking to the moon ;
@Yi Ga Eul


— Un soupire qui s’échappait d’entre ses lèvres, une main qu’il passait dans ses cheveux. L’air si peu sûr de lui, Do Young observait le bâtiment face à lui. Il hésitait encore, se rappelait de cette première réunion, à laquelle il avait assisté quelques jours plus tôt. Il était resté en retrait, n’avait pas dit un mot. Mais il se souvenait encore, de l’état dans lequel il était en sortant. Ces quelques histoires qu’il avait entendu, ces autres personnes, comme lui. A vivre différemment. A cause de la maladie, à cause d’un accident. Des expériences contées, parfois similaires, parfois à l’opposé de lui. Mais surtout, des gens aussi abîmés que lui. Et si sa vie changeait sur le plan professionnel, Do Young savait, qu’il était grand temps de se libérer de ce poids. Il allait devoir avouer la vérité, un jour ou l’autre, à ceux qui lui étaient proches. A Bo Bae surtout. Elle qui lui accordait toute sa confiance, qui lui avait offert une place à ses côtés, au Kurss. Comment pouvait-il encore lui mentir ? C’était trop douloureux, de la regarder en face, de continuer ainsi. Mais il n’avait pas encore le courage de parler de tout ça, encore moins à elle. Alors peut-être bien qu’en discutant avec des étrangers, sa langue allait finir par se délier. C’était finalement tout ce qu’il espérait, en venant ici. Ses longues séances chez les psy après son accident n’avaient rien changé, sûrement parce qu’il était trop borné, pas encore prêt. Mais cette fois, il était temps. Temps de dire tout ce qu’il avait sur le coeur, même si ça ne se ferait pas en une fois. Alors il avait osé, passer le pas de cette porte. Entrer dans cette salle et prendre place sur l’une des chaises libres. Le groupe avait déjà commencé sa réunion, alors qu’il tentait de se faire discret. Pour autant, celui qui présidait la séance l’avait remarqué, s’était tourné vers lui au bout de quelques minutes. « Bonjour jeune homme, voulez-vous vous présenter ? » avait-il demandé, d’un air amical. « Je … Peut-être plus tard. » avait-il simplement répondu, laissant à d’autres la possibilité de parler. Mais son tour arrivait plus vite qu’il ne l’aurait cru, malgré les échanges qui se déroulaient devant lui. Son regard était triste. D’une tristesse infinie, alors qu’il entendait ces quelques mots. « On ne s’en rend pas compte, mais un accident est parfois si vite arrivé. » Une vérité brute, qui l’avait secoué, tandis qu’il relevait la tête. Un regard que celui qui lui faisait face lui lançait, alors qu’il se mordait la lèvre. « Et ça détruit des vies. » répondait-il simplement, une douleur certaine dans la voix. Ca avait détruit la sienne, en tout cas. Ca avait tout chamboulé, au point que même plusieurs années après, il ne se reconnaissait toujours pas.
(c) SIAL ; icon kawaiinekoj



boyoung ☾☾ i have galaxies hidden between my bones and i will love you until the stars burn out.
Yi Ga Eul
Yi Ga Eul
❝ SCHOOL MASTER ✎ I MAKE THE RULE
Mes petits secrets

Re: talking to the moon - ga eul talking to the moon - ga eul Empty Lun 17 Aoû - 21:10

|
talking to the moon ;
@Lee Do Young


— Malgré les années, tu continuais à te rendre régulièrement aux groupes de soutien. La toute première réunion tu n'y as pas assisté, tu n'as pas pu. A peine arrivée tu t'es sauvée. Tu les as tous trouvé pathétiques, affreux et tu ne voulais pas, oui tu ne voulais pas être, toi aussi, pathétique et affreuse. Tu ne voulais pas faire partie de ce groupe. C'est horrible de penser comme ça, bien sûr. Tu en as culpabiliser, avant de réaliser : si tu continue à nier les choses, à t'enfermer chez toi, emplie de colère et de désespoir, tu vas vraiment finir pathétique et affreuse.
Tu t'es alors reprise en main, tu t'es battue, comme une tigresse. Ce combat était surtout contre toi-même. Quelques temps après, affrontant tes peurs, tu es allée à une autre de ces réunions. C'est précisément parce que tu t'y sentais mal que tu devais y retourner. Tu voulais forcer les choses, te forcer à des choses déplaisantes, pour les surmonter, pour pouvoir tout surmonter. Finalement, ces réunions, où tu te forçais à aller, sont devenues tes premières sorties officielles, les premières que tu faisais de ton propre chef.
Et mine de rien, elles t'ont offert quantité de petits conseils qui facilitent la vie. Des informations rarement accessibles en dehors de ce cercle de privilégiés : l'existence de prothèses adaptées au port de talons, l'utilité d'une chaise de douche ou des recommandations de spécialistes.
Aujourd'hui ces groupes restreint sont devenus ton échappatoire, un souffle de laisser-aller dans un monde d'apparences. Tu te dois de ne rien laisser transparaître, de constamment te montrer irréprochable, tel est le diktat de la société. Tu te dois de ne rien laisser transparaître, de toujours être forte, tel est la règle que tu t'imposes à toi-même. Pour tenir debout, pour réussir.
Ici, dans ce bâtiment, dans cette salle, sur cette chaise, avec ces gens, tu peux. Tu peux t’énerver, pleurer, rire, être fragile, fatiguée, mal habillée, tu peux monter tes doutes et tes peurs ; les gens t'écoutent et compatissent.

Jimin a encore besoin de raconter son histoire, son besoin d'être écoutée est toujours aussi fort. Alors on l'écoute, en silence et quand le récit se termine on lui montre notre compassion et notre soutien. C'est à ce moment que tu entends M. Choe dire « Bonjour jeune homme, voulez-vous vous présenter ? » et quelqu'un lui répondre « Je... Peut-être plus tard ». Tu ne l'avais pas remarqué, il s'était installé pendant que Jimin parlait. Tu le regardas un moment puis la séance reprit et tu t'y replongeas. Tu n'as pas su le voir.
Il est un peu effacé, en retrait, mais il écoute. La tête baissée, il ne nous laisse pas enter dans la tristesse de son regard. C'est déjà dur pour lui d'être là, comme ça l'était pour toi. Au cours de son récit, un autre membre du groupe prononce une phrase, anodine pour les gens de l'extérieur mais terriblement vrai pour nous. Le jeune homme sort de son silence. Doucement il relève la tête, dévoilant l’abîme de ses yeux : « Et ça détruit des vies. ». La douleur qui s'échappait de ces quelques mots résonnait dans nos tripes, dans nos cœurs et dans nos âmes. Enfin, tu ne peux pas parler pour les autres mais toi tu l'as sentie.
Tous les regards se sont tournés vers lui, quémandant plus d'information. Comme si c'était facile de s'ouvrir à des inconnus. « Oui, ma vie est détruite. Je ne suis plus rien. C'est plus la peine de rêver, je n'arriverai plus à rien. Mon corps ne ressemble même plus à un corps. Ma vie est détruite. J'ai pensé ça, pendant longtemps. Et c'est vrai, la vie ne sera plus jamais la même. On l'a changé à jamais, sans me demander mon avis. On a brisé mes rêves et mes espoirs, à peine entrer dans le monde, on m'a volé ma jambe. Mais j'ai décidé que personne ne pouvait détruire ma vie, personne à part moi. Je suis la seule capable de me détruire, en m'enterrant chez moi, en me privant des joies de la vie. Il ne fallait que ça pour que je transforme cette merde en quelque chose et aujourd'hui j'enseigne dans une université prestigieuse. Ce qui m'est arrivé m'a changé, à jamais, et ça craint. Seulement je suis toujours là. Et c'est aussi grâce à vous tous, alors merci ! » M. Choe t'approuve, te remercie d'avoir partagé et les gens t'applaudissent. Tu souris en faisant quelques révérences de politesse. Discrètement, tu cherches le jeune homme, tu essayes de lire à travers ses yeux.


(c) SIAL ; icon kawaiinekoj



talking to the moon - ga eul E95b542849cdea379bc87d787fa50379
Lee Do Young
Lee Do Young
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: talking to the moon - ga eul talking to the moon - ga eul Empty Mer 9 Sep - 19:59

|
talking to the moon ;
@Yi Ga Eul


— C’était difficile pour Do Young d’être assis dans cette pièce, d’écouter cette autre histoire. Différente de celles qu’il avait pu entendre lors de cette première réunion à laquelle il s’était présenté. Compliqué de gérer ses émotions, se souvenir de cet accident qui avait tout détruit sur son passage. A son esprit revenaient tous ces souvenirs douloureux. Ces longues semaines à l’hôpital, toute cette rééducation. Ces mois entiers à apprendre à marcher autrement, à l’aide d’une prothèse. Et tout ce qui s’en était suivi. L’agence qui mettait un terme à son contrat, le parquet des salles de danse qu’il ne pourrait plus fouler. Un appartement entier à adapter, des factures qui s’accumulaient sans travail pour les payer. Ces séances chez le psy pour tenter d’arriver à l’acceptation, sans y parvenir. Et puis, tous ces non-dits, tous ces mensonges, ces secrets. Tout ce qui le bouffait encore aujourd’hui. Tout ce pour quoi il devait désormais se battre. Et c’était si compliqué, encore à l’heure actuelle. Il se battait contre lui-même, pour rester dans cette pièce. Pour écouter cette jeune femme prendre la parole après lui. Après ces quelques mots qu’il avait osé prononcer, sans réellement savoir pourquoi. C’était plus fort que lui, peut-être. La douleur dans son coeur après son accident était toujours trop vive. Cette plaie n’avait pas cicatrisé, et finalement, il ne savait plus quoi faire pour tenter de la panser. Serait-ce avec quelques paroles, qu’il arriverait à se défaire de cette colère qui grondait toujours en lui ? Il l’espérait sûrement un peu, malgré ces doutes toujours présents. Il ne savait pas réellement quoi penser du discours de cette jeune femme, osait à peine poser son regard sur elle. Comment un tel traumatisme pouvait-il se surmonter aussi facilement ? Lui n’arrivait à rien. Il avait beau savoir qu’il se privait de beaucoup de choses, il préférait taire cette souffrance, la garder pour lui. Mais c’était surtout une façon de protéger ses quelques proches, de les préserver de cette rage qui grondait encore en lui. Et cette tristesse infinie, alors qu’il était encore incapable de faire le deuil de cette vie passée, celle dont il avait si longtemps rêvée, celle pour laquelle il était fait. « Comment tu veux reprendre le cours de ta vie quand on détruit ta carrière, tous tes rêves ? Quand on t’enfonces plus bas que terre sans même en payer le prix ? » Des questions, qui tournaient sans cesse dans son esprit, alors qu’il l’observait elle, celle dont le discours semblait aider les autres. Tout était peut-être trop flou pour lui, trop confus. Lui ne voyait plus aucune issue, depuis si longtemps. Et bien qu’il essaie, il n’était pas certain de pouvoir en trouver une ici. Quelques espoirs qui restaient encore là, auxquels il devait pourtant s’accrocher, aussi difficile que cela puisse paraître.
(c) SIAL ; icon kawaiinekoj



boyoung ☾☾ i have galaxies hidden between my bones and i will love you until the stars burn out.
Yi Ga Eul
Yi Ga Eul
❝ SCHOOL MASTER ✎ I MAKE THE RULE
Mes petits secrets

Re: talking to the moon - ga eul talking to the moon - ga eul Empty Lun 28 Sep - 11:49
@Yi Ga Eul a écrit:

|
talking to the moon ;
@Lee Do Young


— Il n'aura pas mis longtemps pour réagir à ton petit discours. Tu pensais lui donner espoir, l'aider un petit peu, lui faire voir la lumière au bout du tunnel. Quelle naïveté ! Quelqu'un t'aurait sorti le même discours, le même, tu l'aurais envoyé chier, ou carrément ignoré. Aurais-tu déjà oublié ? La colère, la souffrance, la rage, le désespoir... Toutes ses émotions néfastes qui t'ont dévorées durant des mois. Il t'a fallut des dizaines et des dizaines d'heures pour être à l'aise ici, lui vient visiblement d'arriver. Le caractère que tu t'es forgé en escaladant la montagne de la résilience, la joie d'être si proche du sommet, ne te permettent pas de manquer d'empathie envers ceux qui galèrent encore à mettre un pied devant l'autre. Parce que justement, l'empathie au sens strict, c'est cette capacité à ressentir les émotions de quelqu'un d'autre, arriver à se mettre à la place. Or, tu y as été, à sa place.

« Ce jeune homme pose-là une excellente question. Comment reprendre le cours de sa vie ? Où est la justice ? Merci d'avoir partagé jeune homme. Puis-je vous demander votre prénom ? » C'était M. Choe, le président de séance. Il a toujours la même voix calme, monocorde et légèrement hypnotique qu'à son habitude. Il ne cherche qu'une chose : nous faire partager. Qu'on cri, qu'on pleure, qu'on déballe toute notre vie depuis le jardin d'enfant, qu'importe, l'essentiel c'est qu'on parle et qu'on parle de nous. Lui en revanche parle très peu. En fait, il ne parle que pour nous inciter à parler... ou pour nous remercier d'avoir partagé. Il fournit les mouchoirs et le café aussi, les yakgwa et autres sucreries sont à notre charge.

Peut-être qu'il a raison, ce cher monsieur Choe, de se contenter de nous faire parler. De l'extérieur, on ne peut pas faire grand chose d'autre, c'est à la personne de décider d'avancer, de stagner ou d'abandonner. C'est ta conviction personnelle, elle n'engage que toi. Peut-être que tu te trompes, que seul, finalement, c'est impossible, même avec de la volonté, parce que la vie peut être encore plus cruelle que ce que tu en as vu ; ou perhaps que tu sous-estimes la force de l'entourage. Mais de ton expérience, de ta perception, tu es la seule responsable de ton ascension.
Pourtant, ce jeune homme, dont tu ignores encore le nom, tu veux l'aider. Tu te dis que tu peux l'aider. Il a les yeux si triste et ces mots débordent tellement de colère. Tu te dis que tu dois l'aider... Mais tu ne sais pas comment t'y prendre.


Pourquoi lui plus qu'un autre, pourquoi ça te prend maintenant ?
(c) SIAL ; icon kawaiinekoj



talking to the moon - ga eul E95b542849cdea379bc87d787fa50379
Lee Do Young
Lee Do Young
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: talking to the moon - ga eul talking to the moon - ga eul Empty Lun 12 Oct - 14:41

|
talking to the moon ;
@Yi Ga Eul


— Cette rage restait omniprésente. Tout le temps, à chaque instant. Les seules fois ou il arrivait à ne plus y penser, c’était lorsqu’il se retrouvait avec Bo Bae. Souvent avec un peu d’herbe à fumer, à partager quelques discussions sur le monde. Il arrivait à la contenir, la garder pour lui, cette colère si vive. Mais elle était surtout devenue un poids, trop lourd à porter. Parce qu’elle regorgeait de secrets, de non-dits. Parce qu’elle n’était finalement pas exprimée. Il la rangeait quelque part au fond de son esprit, et la laissait ressortir parfois, lorsqu’il se retrouvait seul le soir. Mais au bout du compte, Do Young avait fini par comprendre que ce n’était pas une solution. Qu’il ne pourrait jamais s’en sortir comme ça. Les années pourtant, continuaient de défiler. Ne faisant que se ressembler, empirant même son état psychologique, en fin de compte. Pourtant, il était bel et bien là. Après tout un cheminement pour savoir ce qui serait le mieux à faire. Il était assis là, à écouter les autres parler, sans pour autant être capable de faire de même, pas encore. Quelques mots qu’il avait osé lancer, pour la première fois. Mais rien qui ne laissait aux autres la possibilité de comprendre ce qu’il avait véritablement vécu, ce qu’il vivait encore. Un soupire, son prénom qu’il murmurait à celui qui présidait la séance, puis il était redevenu silencieux. Le temps d’un autre témoignage, de quelques échanges. Aucun courage pour en dire plus aujourd’hui, il n’attendait qu’une chose, que cette réunion se termine. Sans trouver la force de partir avant, maintenant qu’il était là. De longues minutes, interminables. Puis ce fameux M. Choe, de cette voix monocorde, annonçant la fin, le laissait s’enfoncer un peu plus dans sa chaise, quelques secondes tout au plus, avant qu’il ne se relève, et quitte déjà la pièce. C’était difficile pour lui, de rester là. De faire comme les autres, se retrouver autour des boissons et autres pâtisseries qu’ils avaient ramener, pour parler de la pluie et du beau temps, avant de rentrer. Il appréhendait les questions, les interrogations des autres, et préférait partir le premier. L’espoir fou, qu’il n’y ai personne pour le rattraper, pour venir parler. Ses yeux étaient déjà embués, de toute cette tristesse et cette rage qui ne faisaient que gronder en lui, inlassablement. Une épreuve de plus qu’il venait de surmonter, mais pour laquelle il aurait besoin de temps, pour digérer. Comme si, finalement, il se mettait à comprendre, que ce fameux temps dont on lui parlait, pouvait bien servir à quelque chose. Sans qu’il n’en soit totalement convaincu.
(c) SIAL ; icon kawaiinekoj



boyoung ☾☾ i have galaxies hidden between my bones and i will love you until the stars burn out.
Contenu sponsorisé
Mes petits secrets

Re: talking to the moon - ga eul talking to the moon - ga eul Empty

BIENVENUE À L'AUTOMNE !

Bon mois d'octobre à tous ❤
L'automne est arrivé et il a apporté le froid avec lui. On suppose que vous avez sorti les plaids polaires et les écharpes en grosse laine pour faire face à la situation~ (et peut-être aussi les imperméables). On espère que vous allez survivre à ce brusque changement de saison sans tomber malade ! Bon courage à tous ♡