Revenir en hautAller en bas



 
Nouveautés du mois
Venez vite voir les nouveautés du mois, par ici !
Chatbox du forum
N'hésitez pas à passer faire un tour sur la chatbox !
Plus on est de fous, plus on rit !
Les défis RP !
N'oubliez pas que vous pouvez gagner des points en
réussissant les défis RP ! Pour plus d'infos, c'est par ici !
Ils sont attendus
I'm standing opened up but you close your eyes (ft. won hee) Ssds10I'm standing opened up but you close your eyes (ft. won hee) Ssds10I'm standing opened up but you close your eyes (ft. won hee) Ssds10I'm standing opened up but you close your eyes (ft. won hee) Ssds10
Le Deal du moment :
Nouveau maillot de l’équipe de France de ...
Voir le deal
89.99 €

 :: Le reste du monde :: Séoul :: Gangnam :: Résidences :: Maison de Joo Won Hee & Joo Ha Hee

I'm standing opened up but you close your eyes (ft. won hee)

Joo Ha Hee
Joo Ha Hee
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

I'm standing opened up but you close your eyes (ft. won hee) I'm standing opened up but you close your eyes (ft. won hee) Empty Mar 18 Aoû - 10:30


Pretend like happiness is a thing you can't deny

I'm standing opened up but you close your eyes (ft. won hee) C87bf5b29cb19e4992a75c7716b3820b43f266be
Ha Hee ne tient pas en place, elle touche à tout dans la cuisine sans savoir exactement quoi faire. Devrait-elle préparer quelques chose à boire ou bien de quoi grignoter ? Elle n’a pas eu une vraie conversation avec son frère depuis la dernière fois qu’elle a explosé devant son père, depuis qu’elle a trahi son secret ; et c’est à la maison qu’elle lui a donné rendez-vous pour briser la glace. Comme elle se l’est promis, elle a fait un magnifique bouquet d’hortensias et l’a tout de suite mis dans l’eau pour qu’il garde sa fraîcheur ; elle a choisi des fleurs de couleurs douces, blanches et violettes, qui elle pense siéent mieux à la personnalité de Won Hee.

Malheureusement, elle a abandonné l’idée de préparer un beau discours. Au fond, Ha Hee ne pense pas son frère capable de lui en vouloir pour longtemps, il comprendra certainement son geste et prendra ses mains dans les siennes pour lui assurer que tout va bien, qu’il n’est pas fâché. Oui, c’est ainsi que cela se passera, se rassure-t-elle. (Elle se décide enfin à faire bouillir de l’eau, juste au cas où il veuille quelque chose et elle-même ayant bien besoin d’un petit thé relaxant.) Ha Hee s’est également faite à l’idée qu’il voudra sûrement rencontrer leur grand-mère et pour cela elle a déjà un tout autre plan de prévu ; elle l’amenerait à la boutique après la fermeture, alors que grand-mère fait de l’inventaire et elle allumerait juste la petite guirlande lumineuse au-dessus du comptoir, pour leur donner une petite atmosphère de conte de fée et mamie se jetterait dans ses bras les larmes aux yeux en le voyant maintenant qu’il est devenu un homme. Ce serait parfait n’est-ce pas, qu’est-ce qui pourrait mal tourner ?

Elle entend enfin quelqu’un passer la porte d’entrée et se précipite pour s’assurer qu’il s’agit bien de son frère. Il ne manquerait plus qu’une autre dispute avec son père n’éclate ou pire encore, que sa mère ne vienne en rajouter une couche. En voyant que c’est bien Won Hee, elle lui sourit tendrement et va à sa rencontre pour le prendre dans ses bras ; elle n’a pas toujours été aussi tactile, mais cette situation de malaise lui donne le besoin d’être rassurée.

- Mon frère chéri, tu vas bien ? Sa voix est peut-être un peu trop haut perchée et sa marque d’affection inhabituelle pour paraître naturelle.

@joo won hee



» girls be ambitious «
Joo Won Hee
Joo Won Hee
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
Mes petits secrets

Re: I'm standing opened up but you close your eyes (ft. won hee) I'm standing opened up but you close your eyes (ft. won hee) Empty Jeu 20 Aoû - 9:10


Pretend like happiness is a thing you can't deny

Une grimace s’affiche sur mon visage quand je relis le sms de ma sœur. Hahee me demande qu’on se retrouve à la maison, si on peut encore appeler cet endroit « maison ». Cela fait bien des années que je ne me sens plus chez moi ici, la seule vraie maison que j’ai à l’heure actuelle c’est ma chambre au dortoir sango. Alors y retrouver ma sœur ne me fait pas spécialement plaisir, surtout quand je connais la raison de ce rendez-vous. J’aurais sans doute préféré qu’elle me laisse un peu plus de temps avec moi-même. Plus de temps à réfléchir, plus de temps à essayer de la comprendre. Mais je connais aussi assez bien Hahee pour savoir qu’elle est à bout et qu’elle n’en peut plus de ce retraitement de presque silence que je lui impose depuis plusieurs semaines. C’est bien la première fois que quelque chose de ce genre se produit entre nous, cela a toujours été Hahee et Wonhee contre le monde et non l’un contre l’autre. C’est désolant mais ma sœur nous a mis dans cette situation en me mentant ouvertement depuis plusieurs années. Moi qui pensais bêtement partager tous mes secrets avec elle et vice versa, voilà quatre ans qu’elle vit une deuxième vie dans mon dos. Et aux vues de la façon dont je l’ai appris, cela aurait pu durée encore quelques temps. Alors je vais au rendez-vous avec appréhension, presque à reculons, me demandant si je ne ferais pas bien de fuir et d’aller me réfugier de l’autre côté de la rue chez mon meilleur ami. Obligé de m’y reprendre à deux fois avant de réussir à passer outre mes hésitations et mes doutes, je pousse finalement la porte de notre grande demeure familiale. Je me retrouve rapidement face à Hahee qui me sourit avant de me prendre dans les bras. Le contact me surprend et je manque de sursauter, depuis quand est-ce qu’on se prend dans les bras ? Aucun de nous deux n’est très tactile, c’est plutôt une forme de chamaillerie entre nous. Entre ça et sa voix mielleuse quand elle me demande si ça va, je me sens mal à l’aise. Rien de tout ça n’est très naturel, je sais qu’elle ne sait simplement pas trop comment régler la situation. C’est pourtant facile, elle a uniquement besoin de me donner ses raisons et je les comprendrais. Je m’éloigne de ma sœur après quelques secondes ne supportant pas vraiment cette proximité entre nous, je ne l’ai jamais aimé avec personne et j’ai besoin qu’on parle plutôt que de noyer le poisson sous de longues embrassades. « Hm. » je réponds vaguement sans réussir à la regarder dans les yeux. Je ne sais pas vraiment si je vais bien, je suppose que oui si on oublie le fait que ma sœur me ment depuis des années. « Tu voulais qu’on parle. » et c’est ce pourquoi je suis venue. Parler pour avoir des réponses à toutes ces questions qui tournent en boucle dans ma tête. Il est temps de savoir.
@joo ha hee




· MIETTES DE LUNE ·
ACTE Ⅱ. La pleine lune apparaît au milieu des nuages bleus et roses quand les couleurs n'ont plus d'heures. Ça scintille en noir et blanc, même dans les eaux de nuit, et de peine de lointain. ‒ Eric Poindron

Joo Ha Hee
Joo Ha Hee
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: I'm standing opened up but you close your eyes (ft. won hee) I'm standing opened up but you close your eyes (ft. won hee) Empty Jeu 20 Aoû - 13:30


Pretend like happiness is a thing you can't deny

I'm standing opened up but you close your eyes (ft. won hee) C87bf5b29cb19e4992a75c7716b3820b43f266be
Won Hee s’éloigne un peu et Ha Hee ne peut pas s’empêcher d’avoir le coeur gros. Elle qui a pourtant l’esprit si vif, elle ne sait pas comment agir face à la froideur de son frère, son bouquet lui semble soudain bien futile et tous les mots qui lui viennent en tête sonnent faux ; elle devrait parler à coeur ouvert, mais comment effacer des années de mensonges. Non, un instant. Elle n’a pas ouvertement menti, n’est-ce pas ? Elle a simplement omis de le mettre au courant, ce n’était qu’un détail, une broutille qui paraissait sans intérêt. Après tout, Won Hee n’a jamais demandé de nouvelle de leur grand-mère, il n’a jamais cherché de lui-même à savoir où elle était, peut-être que cela ne l’intéressait pas, sinon il lui aurait dit car après tout il lui dit tout. Si elle avait su, elle lui aurait dit depuis longtemps. Voilà, il n’a aucune raison d’être en colère.

- Viens dans la cuisine, je fais chauffer de l’eau. Et elle l’invite d’un geste à la suivre.

Son bouquet d’hortensia trône sur le comptoir bien en évidence et elle va vers lui pour remettre une tige en place. Elle soupir avant de se retourner pour faire face à Won Hee, seul le cri de la bouilloire casse le silence qui s’installe, pesant. Ha Hee se souvient de toutes les fois où ils se sont installés ensemble dans la cuisine pour se raconter des petits secrets. La pièce est lumineuse, on s’y sent bien et leurs parents n’y mettent pas souvent les pieds, alors ils passaient souvent des heures assis au comptoir avec une boisson ou une douceur achetée sur le tas quand quelque chose n’allait pas. Aujourd’hui aussi elle s’assoient sur un tabouret en hauteur et lui fait signe de se poser en face d’elle pour qu’ils puissent commencer à discuter, puisque ce bien pour cela qu’elle l’a convié après tout. Mais par où commencer ? Ha Hee sourit, cependant son frère ne lui montre que de l’indifférence et ses mots restent coincés en travers de sa gorge. Les yeux vers le plafond, elle respire par de grandes inspirations pour garder son calme, elle ne montre pas souvent de signes d’anxiété, mais alors qu’elle voit le fossé se creuser depuis des semaines entre eux, la panique commence à l’envahir.

- Ecoute Won Hee, je… Un clic lui indique que l’eau est prête et c’est la distraction qu’il lui faut pour éviter de rentrer dans le vif du sujet. Tu ne veux pas boire quelque chose d’abord ? Elle se lève pour aller lui faire la liste de ce qu’il y a dans les placards et sa voix tirant encore sur les aiguës.

@joo won hee



» girls be ambitious «
Joo Won Hee
Joo Won Hee
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
Mes petits secrets

Re: I'm standing opened up but you close your eyes (ft. won hee) I'm standing opened up but you close your eyes (ft. won hee) Empty Ven 21 Aoû - 21:06


Pretend like happiness is a thing you can't deny

Cela a toujours été comme ça. Hahee la rebelle, Wonhee l’obéissant. Depuis notre plus tendre enfance, cette dynamique rythme notre famille… Que dise-je quelle famille ? Notre relation entre frère et sœur. Car Hahee est la seule que je considère comme ma famille. C’est peut-être pour cela que je suis tant dérangé par le fait qu’elle m’ait menti. Si loin qui plus est. La seule à qui je peux faire confiance, la seule à qui je peux tout dire, la seule qui me comprend. J’ai l’impression que ce mensonge met fin à cette partie de notre histoire, celle où on se battait ensemble contre nos parents. Je sais que j’étais toujours été plus discret, plus passif dans ce combat, parfois peut-être un peu trop et c’est peut-être pour cette raison que Hahee a décidé d’avancer sans moi. Je la suis en silence dans la cuisine, où mes yeux se posent sur le bouquet de fleurs qui trône fièrement dans son vase sur le comptoir. Il est magnifique, mais je ne comprends pas ce qu’il fait là, ni pourquoi Hahee semble y prêter tant d’attention. Je reconnais les fleurs en question, des hortensias. De très belles hortensias. En tant normal, j’aurais pris la peine de partager cette pensée avec ma sœur mais aujourd’hui je préfère la garder pour moi, de peur qu’elle croit qu’il s’agit là d’une ouverte, d’une possibilité de fuir la conversation que l’on doit avoir. Je m’assois alors en silence sur un des tabourets hauts qui entourent l’îlot de notre grande cuisine. Comment de fois nous nous sommes retrouvés à discuter joyeusement ici ? Comment de fois j’ai cuisiné pour ma sœur et moi parce que cela fait bien longtemps que notre mère ne le fait ? Et pourtant, cette espace ne m’a jamais paru aussi froid qu’aujourd’hui. Je ne la pousse pas à commencer la conversation, elle a besoin de temps pour trouver ses mots, pour calmer ses nerfs, je la comprends. J’accepte qu’elle prenne son temps. Quand elle ose enfin ouvrir la bouche, elle est très vite coupée par la bouilloire. Cela la coupe dans son élan et là voilà qui se distrait en me faisant la liste de ce que je pourrais boire. Je connais très bien ce qu’il y a des ces placards. « Hahee. » je l’arrête dans sa tirade en l’appelant. « Je ne suis pas là pour boire un thé. » je crois que c’est la première fois de ma vie que j’utilise cette voix autoritaire sur ma sœur. Même la première fois que j’utilise ma voix autoritaire tout court, car justement, je ne suis pas comme ça du tout. J’ai plutôt tendance à tout laisser couler, absolument tout, alors j’imagine que cela doit la surprendre. « Tu voulais qu’on parle, alors je t’écoute. » je me répète, mais c’est vraiment la raison pour laquelle je me suis déplacé et je ne compte pas repartir sans ses explications.
@joo ha hee




· MIETTES DE LUNE ·
ACTE Ⅱ. La pleine lune apparaît au milieu des nuages bleus et roses quand les couleurs n'ont plus d'heures. Ça scintille en noir et blanc, même dans les eaux de nuit, et de peine de lointain. ‒ Eric Poindron

Joo Ha Hee
Joo Ha Hee
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: I'm standing opened up but you close your eyes (ft. won hee) I'm standing opened up but you close your eyes (ft. won hee) Empty Sam 22 Aoû - 12:40


Pretend like happiness is a thing you can't deny

I'm standing opened up but you close your eyes (ft. won hee) C87bf5b29cb19e4992a75c7716b3820b43f266be
Ha Hee a un rire gêné alors qu’elle referme doucement les placards, après s’être choisis un thé au bouton de rose pour elle-même. Won Hee ne semble pas avoir la patience de jouer à son va et vient et c’est parfaitement compréhensible, franchement, pourtant elle aimerait qu’il joue le jeu, à la petite famille parfaite qu’ils ont toujours été juste tous les deux. Elle verse son eau chaude trop vite dans une grande tasse et en renverse la moitié, manquant de justesse de se brûler. Ses yeux regardent partout, sauf là où il faut, elle n’arrive pas à se concentrer sur un point alors que dans sa tête des millions d’idées et de scénarios déferlent ; c’était une erreur de ne pas avoir préparé quelque chose à l’avance et de compter sur la bonté de son frère, il lui montre clairement qu’il en a eu assez. Ha Hee revient s’installer sur son tabouret, elle pose sa tasse un poil trop fort sur l’îlot ce qui pourrait laisser croire qu’elle est en colère et peut-être qu’elle commence un peu à se fatiguer elle-même en effet. Elle pousse son vase d’hortensias vers le centre, plus près de son frère.

- Tu aimes les fleurs ? arrive-t-elle enfin à articuler, je les ai choisis pour toi pour… pour m’excuser. Elle regrette que son thé soit si chaud et qu’elle ne puisse pas l’avaler tout entier.

Ha Hee laisse un silence passer, fixant une tâche sur le comptoir pour éviter le regard de son grand-frère. Elle se demande soudain s’il va accepter ses excuses, car après tout, elle ne peut pas le forcer ; tout ce qu’elle peut faire c’est demander, implorer, son pardon, mais le choix n’est pas le sien. S’il décide de ne pas le lui accorder, elle ne sait pas ce qu’elle fera. Elle qui est d’habitude toujours certaine de l’issue de ce qu’elle entreprend, pour la première fois la voilà face à mur et Won Hee est le seul qui puisse le briser. Ha Hee a beau y réfléchir, elle ne sait pas comment expliquer les actions qui l’ont menées jusqu’ici. Qu’est-ce qui l’a empêchée durant toutes ses années de lui dire la vérité ? Une boule se forme dans ses entrailles alors qu’elle formule la question dans sa tête.

- Dans le langage des fleurs on offre des hortensia quand on demande pardon. Elles viennent de la boutique de grand-mère… Les fleurs ne sont encore qu’une distraction, même si elles en font une piètre.

@joo won hee



» girls be ambitious «
Joo Won Hee
Joo Won Hee
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
Mes petits secrets

Re: I'm standing opened up but you close your eyes (ft. won hee) I'm standing opened up but you close your eyes (ft. won hee) Empty Lun 24 Aoû - 14:44


Pretend like happiness is a thing you can't deny

Ce n’est pas rare de voir Hahee aussi agitée mais c’est rare de la voir complétement désemparée comme elle l’est à cet instant. Peut-être parce qu’elle n’a pas l’habitude de me sentir aussi froid envers elle. Peut-être parce qu’elle comprend enfin qu’il ne faudra pas trop compter sur ma patience et ma gentillesse cette fois. Peut-être parce qu’elle réalise que pour la première fois elle a dépassé les bornes avec la seule personne qui lui laisse toujours tout passer. Je la suis des yeux, la voyant nerveusement se servir un thé avant de venir s’asseoir en face de moi sans pour autant oser me regarder. Plus que la tasse qui tape bruyamment sur le marbre, c’est le vase qu’elle pousse vers moi qui me surprend. À croire qu’elle ne veut vraiment pas me partager ses raisons. Là voilà qui cherche encore un moyen de me distraire mais cela ne marche pas. Mes doigts viennent caresser les pétales des hortensias patiemment. Je laisse le silence s’installer, espérant qu’elle trouve rapidement le courage nécessaire pour me parler. Mais encore une fois, ma sœur discute de ces jolies fleurs sans jamais évoquer ce pourquoi nous sommes là. « Hahee… » je soupire, perdant légèrement ma patience. « Je me fiche pas mal de ce que ces fleurs veulent dire ou d’où elles viennent. » c’est un demi-mensonge mais elle n’a pas besoin de le savoir. Bien sûr que je suis curieux de savoir comment va ma grand-mère, où est installé sa boutique ou si l’affaire tourne bien. Mais j’ai aussi peur que ces retrouvailles entre elle et Hahee ou elle et moi entrainent plus de malheur que de bonheur. Nos relations avec les parents ne sont déjà pas les meilleurs, nous n’avons pas besoin d’envenimer les choses une nouvelle fois. Le calme a pourtant mis du temps à revenir dans la famille après qu’elle ait annoncé vouloir reprendre l’entreprise à ma place, alors pourquoi tout gâcher maintenant ? « Je ne veux pas non plus de tes excuses parce que je sais très bien que tu ne regrettes pas une seconde ce que tu as fait. ». Bien sûr l’entendre s’excuser me fait du bien, mais ce n’est pas ce que j’attends. Je veux des explications. « Je veux juste savoir pourquoi tu l’as fait. » et pourquoi tu ne me l’as pas dit. Mais cette seconde interrogation meurt dans ma gorge parmi tant d’autres car elle soulève des inquiétudes bien plus profondes que ma petite sœur n’a pas besoin d’entendre. La peur qu’elle ne me confie plus rien, celle qu’elle ne me fasse plus confiance, qu’elle me pense capable de la dénoncer aux parents ou qu’elle me voit comme un obstacle à la mission qu’elle s’est donné. Mais je ne montre rien de ce qui m’inquiète, impassible, comme je pourrais l’être avec mes parents, attendant simplement les raisons pour lesquelles elle a renoué les liens avec notre grand-mère.
@joo ha hee




· MIETTES DE LUNE ·
ACTE Ⅱ. La pleine lune apparaît au milieu des nuages bleus et roses quand les couleurs n'ont plus d'heures. Ça scintille en noir et blanc, même dans les eaux de nuit, et de peine de lointain. ‒ Eric Poindron

Joo Ha Hee
Joo Ha Hee
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: I'm standing opened up but you close your eyes (ft. won hee) I'm standing opened up but you close your eyes (ft. won hee) Empty Lun 31 Aoû - 6:07


Pretend like happiness is a thing you can't deny

I'm standing opened up but you close your eyes (ft. won hee) C87bf5b29cb19e4992a75c7716b3820b43f266be
Ha Hee est prise de court alors que Won Hee décline ses excuses comme on refuse de prendre un prospectus dans la rue. Elle était certaine d’avoir tout bien préparé pour qu’il lui accorde son pardon et qu’ils puissent passer à autre chose ensemble, en évitant de ressasser cette stupide erreur, ce faux pas. Elle pensait qu’ils pourraient le mettre derrière eux grâce à son joli bouquet et qu’ils redeviendraient complices comme avant, sans avoir besoin d’en discuter plus en détail. C’était son plan et Ha Hee le pensait bien ficelé, elle avait confiance en son frère et en sa gentillesse, mais c’était là sa plus grande erreur. Elle sent son coeur s’arrêter de battre un instant alors qu’il lui pose la question fatale, celle qu’elle avait essayé d’éviter jusqu’à maintenant sans succès, car elle sait qu’elle n’a pas de réponse satisfaisante à lui donner. Elle qui ne se lance jamais dans quoi que ce soit sans avoir calculé les risques à l’avance, elle n’a pourtant pas prévu de se retrouver face à un mur si tôt dans la conversation, elle est piégée alors que Won Hee ne demande que la vérité, dans son juste droit.

Ha Hee inspire longuement, pour sentir toute sa cage thoracique se remplir d’air, pour laisser l'oxygène pénétrer son corps et vérifier ainsi qu’elle n’est pas en train de faire un cauchemar. Elle qui est d’habitude si forte, elle se sent si vulnérable maintenant qu’elle sent des larmes se former au coin de ses yeux, mais elle ne les laissera pas couler, elle refuse de se montrer encore plus faible face à son frère ; Ha Hee sent vraiment qu’il est l’aîné aujourd’hui et elle encore qu’une gamine. Elle prend une gorgée de thé, son parfum l’apaisant un peu même si elle se brûle le bout de la langue, elle dessine des formes abstraite avec son ongle sur le comptoir et son regard reste bas.

- Tu veux savoir pourquoi…, répète-t-elle doucement avant de se mordre la lèvre. Elle considère un instant lui mentir, lui inventer une explication sans queue ni tête pour lui donner raison et en finir une bonne fois pour toute, mais elle n’en a pas la foi et elle sait bien que cela ne ferait qu’envenimer encore plus les choses si son mensonge venait à être découvert. Au fond, Ha Hee n’est même pas une menteuse, elle dit les choses comme elle sont sans remords, mais cette fois-ci, la vérité est difficile à dessiner et elle ne sait pas comment mener la conversation pour lui faire accepter qu’elle n’a jamais eu de bonnes raisons. Tu te souviens de mon voyage en France ? C’est en rentrant que j’ai voulu la retrouver… Alors Ha Hee se dit qu’il faut peut-être raconter l’histoire depuis le début et filer au fur et à mesure.

@joo won hee



» girls be ambitious «
Joo Won Hee
Joo Won Hee
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
Mes petits secrets

Re: I'm standing opened up but you close your eyes (ft. won hee) I'm standing opened up but you close your eyes (ft. won hee) Empty Ven 4 Sep - 7:27


Pretend like happiness is a thing you can't deny

Je perds patience, cela m’étonne moi-même. Pour quelqu’un qui a longtemps évité toute conversation avec sa soeur, me voici bien impatient d’arriver au coeur de cette discussion avec elle. Je n’ai pas envie qu’elle tourne autour du pot, je n’ai pas besoin qu’elle tourne autour du pot ; je veux uniquement ses raisons et rien de plus. Une logique à cette trahison. Car c’est une forme de trahison non ? Mentir pendant tant d’années à son frère, moi qui pensais naïvement que l’on partageait tout. C’est difficile pour moi de l’avouer mais son mensonge m’a blessé plus que je ne l’aurais pensé et plus que je ne l’aurais voulu. Quelque part c’est comme si j’avais perdu la confiance que j’avais dans le dernier membre de ma famille. Alors je suis peut-être un peu dur à refuser ses excuses, à l’obliger me donner la vérité… Mais malgré ses yeux brillants qui m’indique que le sens que la conversation prend ne lui plait pas, je reste impassible et froid, gardant en tête mon objectifs d’obtenir enfin des réponses. Mes yeux regardent machinalement ses doigts qui s’amusent à dessiner à l’encre invisible sur le marbre quand elle ose enfin ouvrir la bouche. Ses premiers mots me tirent simplement un hochement de la tête, oui je veux savoir pourquoi alors dis moi. Honnêtement, brutalement s’il le faut mais donne-moi un raison, une unique raison suffira. Hahee commence alors à me parler de la France et je comprends que j’avais raison, que c’est de là-bas que tout est parti. À son retour, notre relation a changé, trop légèrement pour que ce soit notable par le commun des mortels mais assez pour que je m’en rende compte. La suite ne vient pas alors je reprends la parole. “Et elle est sortie d’où cette envie ?” je demande sans prendre de pincettes. Une pensée noire me traverse l’esprit et je n’arrive pas à retenir la grimace qui se dessine sur mon visage. Les mots quittent ma bouche avant même que j’ai le temps de m’arrêter. “Oh et t’as mis cinq ans à te rappeler que t’avais un frère à qui en parler ? Ou t’avais juste aucune intention que je sois au courant ?”. Je me maudis presque instantanément quand je me rends compte que ces questions ont passé mes lèvres sans permission. Mes amis seraient fiers de m’entendre enfin lever la voix et partager mon opinion mais je ne suis pas fier du sarcasme dont je fais preuve envers Hahee. Ne suis-je pas trop impatient avec elle ? Trop méchant ? Malheureusement, aujourd'hui, je ne trouve pas la force d’employer des mots doux pour lui parler. On m’a toujours dit que j’étais trop gentil. Je ne pense pas que cela soit vrai ; je ne suis pas trop gentil, je laisse passer beaucoup de choses, j’accepte beaucoup de choses simplement parce que la vie est plus facile ainsi. La seule exception valable est l’application à ma vie familiale. S’il y a bien une personne avec qui j’ai été trop gentil, il s’agit bien de ma soeur. Et voilà, que cela se retourne contre moi. J’ai tellement facilement accepté ses demandes et ses écarts qu’elle semble aujourd’hui considérer que mon avis ne compte pas et que mon pardon est acquis. Mais s’en est trop. Pour la première fois, s’en est trop pour moi.
@joo ha hee




· MIETTES DE LUNE ·
ACTE Ⅱ. La pleine lune apparaît au milieu des nuages bleus et roses quand les couleurs n'ont plus d'heures. Ça scintille en noir et blanc, même dans les eaux de nuit, et de peine de lointain. ‒ Eric Poindron

Joo Ha Hee
Joo Ha Hee
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: I'm standing opened up but you close your eyes (ft. won hee) I'm standing opened up but you close your eyes (ft. won hee) Empty Mer 16 Sep - 18:54


Pretend like happiness is a thing you can't deny

I'm standing opened up but you close your eyes (ft. won hee) C87bf5b29cb19e4992a75c7716b3820b43f266be
Ha Hee n’est pas du genre à montrer des larmes, pourtant maintenant, elle a très envie de pleurer. Elle espère peut-être que cela fasse oublier sa rancoeur à Won Hee, qu’il réalise qu’il va trop loin en la traitant ainsi ; comme si elle était coupable. Elle s’est déjà excusée, elle a avoué son tort, est-ce qu’il ne voit pas les efforts que cela lui a demandé ? Ha Hee sait qu’il se sent trahi, mais à cet instant, elle aimerait tellement retrouver son frère qui la fait passer avant tout le reste. Ah, reviendra-t-il seulement un jour ? Après ce qu’il s’imagine qu’elle lui a fait, peut-être qu’il ne la mettra plus jamais au premier plan. Elle tente, sincèrement, de se mettre à sa place, mais peu importe comment elle tourne la situation, elle arrive à la même conclusion : il y a des choses que l’on doit faire seul, sans arrières pensées, simplement comme une quête pour gagner un niveau en quelques sortes, pour devenir plus adulte. Elle pense respecter son indépendance, alors pourquoi a-t-il autant de mal à accepter qu’elle ait fait quelque chose sans lui en parler…. certes cela le concernait aussi, mais elle est arrêtée sur le fait qu’il aurait fait la même chose si la situation était inversée, n’est-ce pas ? Lui a-t-elle seulement dit tout cela, est-ce qu’il ne peut pas le deviner, car après tout il est la personne qui la connaît le mieux dans le monde entier.

- Ce n’est pas ça du tout, laisse moi finir ! Ha Hee s’empresse de l’arrêter avant qu’il ne fasse l’accusation de trop et qu’elle ne se ferme à lui pour de bon. J’ai du mal à l’expliquer mais je fais de mon mieux, tu pourrais toi aussi faire un effort pour me comprendre. S’il te plaît. Elle déteste être si plaintive, elle en serait malade si elle n’était pas déjà à bout. Elle prend à nouveau une grande inspiration, pour retrouver le contrôle sur ses émotions et pouvoir lui partager pour la première fois, ce qu’il s’est vraiment passé dans sa tête en France. Ha Hee se met à lui raconter, les moments passés avec Mamie, la tendresse de la vieille dame et le vide qu’elle a ressenti, car sa propre grand-mère lui manquait, alors qu’elle se souvenait à peine d’elle. Elle était si jeune lorsqu’elle est partie, Won Hee doit avoir plus de souvenirs de son enfance avec elle, deux ans d’écart, c’est beaucoup quand on est si jeune. C’est beaucoup encore aujourd’hui, alors qu’elle se sent si petite face à son frère.

- Et quand je suis revenue, je savais que je devais la retrouver et j’étais persuadée que je devais le faire seule finit-elle enfin par déclarer et c’est comme si raconter toute cette histoire l’avait vidée, elle n’a pas tout de suite la force de continuer même si elle sait que son frère ne va pas se satisfaire de cette conclusion. Il a été clair, il veut des raisons concrètes, mais Ha Hee n’a rien à lui donner. Elle n’a jamais remis les sentiments qui la guidaient en question, elle a toujours fait comme bon lui semblait sans se soucier des conséquences. Après tout, elle n’a jamais eu à le faire, car elle a toujours pris ses responsabilités, contrairement aux adultes qui l’entourent pense-t-elle ; jusque là sa conscience était tranquille, mais Won Hee dans sa quête de vérité vient semer le trouble chez sa soeur, qui doit pour la première fois reconnaître que ses actions égoïstes touchent d’autres personnes.

@joo won hee



» girls be ambitious «
Joo Won Hee
Joo Won Hee
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
Mes petits secrets

Re: I'm standing opened up but you close your eyes (ft. won hee) I'm standing opened up but you close your eyes (ft. won hee) Empty Jeu 17 Sep - 14:46


Pretend like happiness is a thing you can't deny

L’état de Hahee me déstabilise, ses yeux brillants m’indiquent que mes mots lui font plus de mal que je ne le souhaiterais et elle semble à deux doigts de pleurer. Mais je garde la tête froide, battre en retraite maintenant serait la laisser gagner. Gagner le droit de faire ce qu’elle veut quand elle veut sans avoir à penser aux conséquences. Elle est grande maintenant, il n’est plus possible pour elle d’agir comme une enfant surprotégée, de penser que je serais toujours à ses côtés à accepter ses erreurs et à ramasser les pots cassés pour elle. Peut-être aurais-je continuer de le faire jusqu’à la fin des temps, si elle n’avait pas dépassé les bornes. Mes ongles s’enfoncent dans ma peau quand je l’écoute narrer ses récits de cette contrée lointaine, si étrangère à mes oreilles. Et je reste silencieux. Hahee a l’air de croire qu’elle est la seule à qui cette situation pèse, comment lui dire que c’est faux alors qu’elle est si focalisée sur sa propre peine. Seule. Ce mot résonne dans ma tête quelques instants, avant qu’un rire nerveux m’échappe. “J’imagine que tu es satisfaite maintenant. Tu as tout fait toute seule, félicitations.” je siffle sur un ton qui se veut neutre, mais le sarcasme est plus que notable dans ma voix. J’ai tellement plus à ajouter mais je ne veux pas aller trop loin, dépasser un point de non-retour qui me ferait devenir méchant, ce que je ne suis pas. Je me demande si elle se rend compte que la portée de ces actes ; cacher une telle relation avec une personne de la famille n’est pas une action anodine. Pourtant, ma soeur semble croire que ses excuses suffiront, que me dire que je ne fais pas d’efforts pour la comprendre suffira. Je ne peux d’ailleurs pas m’empêcher de froncer les sourcils quand je l’entends prononcer ces mots. Ils ont du mal à passer, je n’ai pas l’impression d’être en tort dans cette situation, j’estime que j’ai le droit de savoir ou de ne pas comprendre comme elle en est arrivée là, à si peu me faire confiance qu’elle a décidé de ne rien me dire. Ses propos me blessent, je l’ai toujours fait passer avant ma personne et mon bonheur, j’ai toujours fait tout pour la comprendre, ne s’en rend-t-elle pas compte ? Je sens mon coeur se serrer et je grimace légèrement, mais jamais je ne laisse la peine m’envahir. Être capable de refouler mes émotions est l’une de mes plus grandes qualités. “T’es une grande fille maintenant, indépendante et tu prends des décisions par toi-même.” je reprends d’une voix un peu plus calme, comme totalement détaché de ce qui se passe, comme si je ne faisais que énoncer des faits sans importance. “Tu es un peu comme les parents au final, tu prends des décisions toute seule et tu te fiches bien de ce que je peux en penser.” Je lui lâche un sourire des plus faux avant de lui tourner le dos pour aller me servir un verre d’eau. J’aimerais ne pas penser un mot de ce que je viens de dire mais je ne peux pas contourner cette idée qui envahit mon esprit. J’ai été bien naïf de croire tant d’années que Hahee accordait de l’importance à ce que je pouvais ressentir. Peut-être que c’est même de ma faute, à force de ne partager aucune émotion et de cacher la moindre faille sentimentale, tout le monde semble oublier que leurs actions et leurs propos peuvent me toucher.

@joo ha hee




· MIETTES DE LUNE ·
ACTE Ⅱ. La pleine lune apparaît au milieu des nuages bleus et roses quand les couleurs n'ont plus d'heures. Ça scintille en noir et blanc, même dans les eaux de nuit, et de peine de lointain. ‒ Eric Poindron

Contenu sponsorisé
Mes petits secrets

Re: I'm standing opened up but you close your eyes (ft. won hee) I'm standing opened up but you close your eyes (ft. won hee) Empty

BONNE RENTREE !

Bonne rentrée à tous <3
le staff de STW vous envoi tout son courage pour ce retour en cours, et au travail ! Mais pour égayer un peu plus vos journées n'hésitez pas à venir participer aux concours d'écriture et de graphisme que vous trouverez >> par ici !