Revenir en hautAller en bas



 
Nouveautés du mois
Venez vite voir les nouveautés du mois, par ici !
Chatbox du forum
N'hésitez pas à passer faire un tour sur la chatbox !
Plus on est de fous, plus on rit !
Les défis RP !
N'oubliez pas que vous pouvez gagner des points en
réussissant les défis RP ! Pour plus d'infos, c'est par ici !
Ils sont attendus
L'encens provoque des incendies. ((Qin Tian)) S43aQ9Pc_oL'encens provoque des incendies. ((Qin Tian)) S43aQ9Pc_oL'encens provoque des incendies. ((Qin Tian)) S43aQ9Pc_oL'encens provoque des incendies. ((Qin Tian)) S43aQ9Pc_o

 :: Défouloir :: La boîte à souvenirs :: Archive Rps
Aller à la page : 1, 2  Suivant

L'encens provoque des incendies. ((Qin Tian))

Mukai Yami
Mukai Yami
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

L'encens provoque des incendies. ((Qin Tian)) L'encens provoque des incendies. ((Qin Tian)) Empty Jeu 24 Sep - 23:15
La main replaçant ses cheveux en arrière d’un mouvement sec, la japonaise avançait dans les rues de la capitale sud coréenne. Très rares étaient les cas où elle avait un peu de temps pour se pavaner dans les quartiers commerçants, à tel point qu’elle n’y venait que très rarement. Le seul chemin qu’elle connaissait par cœur était celui entre l’université et son lieu de travail, à force de l’emprunter tous les jours. Elle n’avait même plus à vérifier sur son téléphone portable la direction à prendre, comme elle le faisait en ce moment-même pour trouver un magasin qu’on lui avait conseillé. Encore une fois, un cas rare. Car Yami avait cette réputation d’être toujours trop occupée pour accorder de l’attention à son entourage, jusqu’à ce que ce surmenage se remplace, dans les dires des personnes, par de l’arrogance. Seulement, l’étudiante était complètement ignorante face à ces pensées négatives la concernant, vivant dans son propre monde qui se réduisait à ses études et son travail. Triste vie qui la laissait bien trop souvent dans la solitude. Elle ne s’en plaignait pas pourtant, disant qu’elle avait ses objectifs qui étaient plus important que tout. Pourtant, elle ne pouvait s’empêcher de grimacer lorsqu’elle croisait les groupes d’amis qui riaient aux éclats tout en faisant leur shopping ensembles. Elle ne pouvait s’imaginer à leur place, au milieu d’amis tout aussi proches les uns que les autres, alors elle ne pouvait être jalouse d’eux. Néanmoins, l’envie de ressentir cette même joie se faisait ressentir parfois. Comme elle travaillait tous les jours depuis qu’elle avait l’âge légal, elle ne pu vraiment profiter de ses années au lycée pour y découvrir les joies d’être une jeune adolescente.

Détournant le regard du groupe pour son téléphone qui lui indiquait la route à suivre, Yami tourna dans une petite ruelle, s’éloignant des grandes enseignes des deux rues principales pour des restaurants et magasin plus discrets. Elle en cherchait un en particulier qui, selon les dires, l’aiderait grandement. Elle avait besoin d’encens et savait qu’elle pouvait en trouver dans n’importe quel magasin seulement, elle avait besoin de quelque chose de puissant qui pouvait l’aider à se concentrer. D’où le fait qu’elle se dirigeait vers un magasin en particulier et non une grande marque qui lui vendrait de l’encens plus générique. Elle comptait son argent comme elle n’en possédait pas beaucoup et chaque achat se devait d’être important, utile et de qualité. Il ne lui restait pas beaucoup mais elle allait bientôt recevoir sa paie à la fin du mois de la part du restaurant alors elle ne se faisait pas de soucis. Le reste des dépenses obligatoires avait déjà été réglées et, pour une fois, elle s’en sortait avec un peu plus d’argent de côté pour la fin du mois. Elle n’en profitait cependant pas pour faire des folies et économisait autant qu’elle pouvait pour ses projets futurs mais parfois, elle se laissait tenter.

Arrivée, elle poussa la porte du magasin qu’elle avait bien failli ne pas remarquer (quel était l’intérêt de ne pas mettre son échoppe plus en avant?), et rangea son téléphone. Elle jeta un rapide regard sur les premières étagères, trouvant des choses toujours plus étranges les unes que les autres. Elle ne pu s’empêcher d’arquer un sourcil face aux nombreuses amulettes et autres ingrédients dont elle n’avait aucune idée de leur utilité. C’était la première fois qu’elle mettait les pieds dans ce genre de boutiques, comme le village où elle avait grandit était trop petit pour contenir ces centres d’intérêts, un tel magasin n’aurait jamais pu s’y installer.

Finalement, Yami remarqua ce pour quoi elle était ici et s’avança d’un pas plus assuré vers les encens. Elle examina les différentes sortes et senteurs (qui pour elle sentaient tous la même chose) mais voulait s’assurer de ce qu’elle achetait. « Il y a quelqu’un ? » Elle n’avait pas pensé à lever les yeux lorsqu’elle était entrée ni même de saluer un possible vendeur du magasin et ne le faisait toujours pas car elle était trop concentrée sur ce qu’elle lisait sur les boites. Elle entendit d’abord des pas puis sentit quelqu’un s’approcher d’elle. « Quel serait le meilleur encens pour la concen... » Demanda-t-elle relevant enfin le regard. « Oh. » Sa voix sonnait aussitôt déçue alors qu’une des boites d’encens glissa entre ses mains.



BLOOD RED seeps from the pure WHITE MOON. Surging waves hide unnoticeable amongst the clamour, but somehow, these all seem like a fragrant dream to me. The more humble I am, the more terrified I feel. I can't bear  to touch anything in this world. ○○○
Wu Qin Tian
Wu Qin Tian
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: L'encens provoque des incendies. ((Qin Tian)) L'encens provoque des incendies. ((Qin Tian)) Empty Sam 26 Sep - 19:02
Outfits. | Un léger nuage de fumée se dégagea des deux coussins qu’il replaça correctement au sol après une séance de chiromancie. Qin Tian fronça le nez dans une légère grimace, retenant difficilement un éternuement. Après quelques secondes de fausse hésitation, il accrocha le rideau à l’entrée de la pièce, le fixant avec une cordelette pour qu’il ne se replace pas et ouvrit la porte en grand pour aérer l’espace. Après s’être assuré qu’aucun client n’était dans la boutique, le jeune homme entreprit d’aller chercher l’aspirateur pour s’occuper de la salle dite « des lectures » où avait lieu ces fameuses consultations privées. Il ne souffrait pas plus de mysophobie que ça, mais la journée était calme et il fallait bien s’occuper.  

Encore quelques mois auparavant, le chinois en aurait profité pour réviser, étudier ou se plonger dans un des nombreux livres que ses parents avaient dans leur réserve personnelle ou qu’ils proposaient à la vente. Mais depuis une discussion houleuse avec sa mère suite à un vol d’amulettes parce qu’il ne faisait pas attention, il tâchait d’être actif et attentif pour éviter tout autre incident. C’était qu’il n’avait jamais imaginé que leur boutique puisse être victime de vol à l’étalage. Alors à défaut de pouvoir se poser dans le fauteuil derrière le comptoir, il se retrouvait à faire le ménage. Cette action avait elle aussi quelque chose de méditatif au fond. On nettoyait un espace, mais cela permettait de se nettoyer de certaines pensées voire aussi de certaines émotions. Il n’était plus à prouver, selon lui, que mettre de l’ordre et nettoyer un espace faisait circuler les énergies et permettaient de les purifier.

D’ailleurs, lorsqu’il eut fini et rangé son matériel, il plaça dans la salle un bol en céramique dans lequel il fît brûler des feuilles de sauge. L’odeur agréable envahit rapidement l’espace de la salle « des lectures » et se diffusa même dans la pièce principale de la boutique. Qin Tian alla également chercher les pierres qu’il avait nettoyé et purifier et les plaça à des endroits stratégiques, passant d’un espace à un autre, concentré sur la tâche qu’il effectuait et l’intention avec lesquels il disposait les pierres. Tellement prit dans son « nettoyage de printemps » hors saison, il n’entendit pas retentir le tintement des clochettes placées à l’entrée du magasin, et ça ne fût que lorsqu’une voix l’interpella qu’il réagit. Il grimaça face à sa propre inattention, et après avoir posé ce qu’il avait en main, il sortit de l’arrière-boutique en scandant l’habituel « Bienvenue à Astra Bookshop, que puis-je faire pour vous ? » son léger accent faisant chanter le tout. Se dirigeant au son de la voix de la cliente, il tomba nez à nez avec un visage connu et, il fallait bien l’admettre, qu’il n’aurait jamais imaginé voir dans sa boutique.  

Se baissant pour ramasser la boîte d’encens qu’elle venait de faire tomber, il se redressa en l’agitant doucement sous le nez de la jeune femme. « On a une politique « vous cassez vous payez » ici. » Dit-il simplement, inspectant la boîte pour y repérer un quelconque défaut suite à sa chute. Il arqua un sourcil en voyant la fragrance de l’encens. « Anis étoilé ? » Il eut un léger sourire en coin. « Des petits soucis gastriques ? » Ah... Il lui devait bien ça après leur première rencontre catastrophique. Certes il était celui qui avait renversé du thé sur la jeune femme parce qu’il ne regardait pas où il allait mais elle l’avait (trop) largement réprimandé pour ce faux pas. Reprenant son sérieux aussi bien qu’il le put, il se redressa légèrement et reposa la boîte sur l’étale. « Le meilleur encens pour ? » Mais impossible de taire la lueur espiègle dans son regard, aussi professionnel puisse-t-il essayer d’être.


original minds are not distinguished by being the first to see a new thing, but instead by seeing the old, the familiar thing that is over-looked as something new, worth being seen ☉ ☾ ⊕ ☿ ♃ ♄ ♅ ♆ ♇ ✰
Mukai Yami
Mukai Yami
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: L'encens provoque des incendies. ((Qin Tian)) L'encens provoque des incendies. ((Qin Tian)) Empty Lun 28 Sep - 22:49
Le corps bloqué dans une certaine position, la boite d’encens à terre, et la japonaise qui ne pouvait détourner le regard du jeune homme à ses côtés. Cela pourrait grandement ressembler à une fin d’épisode de séries coréennes, avec la musique du thème qui démarrait et des ralentis s’enchaînaient à l’écran. Seulement, Yami ne regardait jamais la télévision et avait encore moins de temps pour visionner des épisodes qu’elle n’aimerait sûrement pas, alors cette image lui était inconnue. À la place, elle se répéta une promesse : celle de faire plus attention à son entourage à l’avenir afin d’éviter ce genre de situations. Il lui aurait suffit d’un rapide coups d’œil dès son entrée dans le magasin. Ou simplement de se renseigner un peu plus sur ce dernier. Il était pourtant trop tard et ce n’était plus qu’une leçon à retenir pour ses jours futurs.
Si elle n’avait pas autant de fierté, elle serait déjà partie. Elle aurait claqué la porte du magasin violemment telle une adolescente en pleine crise et aurait marché rapidement jusqu’à son dortoir. Au diable cet encens. Néanmoins, elle se contenta de se redresser et de laisser s’échapper un ‘oh’ significatif de ses émotions.

Ses yeux ne le quittaient pas, l’observant ramasser la boite à terre alors qu’elle ne put empêcher une expression de mécontentement apparaître sur son visage face aux taquineries du jeune étudiant. D’un mouvement brusque elle reprit la boite en main et la reposa à sa place. « Ça va, elle n’a rien. » Elle manqua cependant de la faire tomber de nouveau lorsqu’il reprit la parole. « Quoi- Je ne- NON ! » s’exclama-t-elle en japonais. Elle était tellement gênée et surprise qu’elle en perdit son coréen, déjà qu’elle ne le parlait pas encore parfaitement mais il semblait qu’elle ne pouvait plus le parler du  tout. Cette fois, elle avait vraiment envie de fuir, elle pouvait prétexter avoir à travailler, ou un code à finir, n’importe quoi. Elle n’avait pas de souvenir d’avoir fait quoique ce soit au chinois pour mériter de telles sournoiseries, bien au contraire, si quelqu’un devait être en colère dans cette histoire c’était elle. C’était Yami qui avait été brûlée par la boisson, qui avait du jeter un de ses vêtements alors qu’elle ne gagnait pas de quoi remplacer sa garde robe très souvent.

Elle reposa les autres boites sur l’étagère avant de murmurer comme réponse, en Japonais encore « Pour rien du tout. » Elle tourna le dos au jeune vendeur et fit mine d’observer les autres objets à vendre exposés plus loin. « Je me suis trompée de magasin. » Dit-elle plus fort, cette fois en coréen. Pourtant elle prouva de nouveau qu’elle avait grandement besoin d’aide pour la concentration, alors que son sac cogna contre un des articles qui tomba à terre lui aussi. Elle s’arrêta net, ferma les yeux et pria pour que ce ne soit pas quelque chose de précieux. Rapidement, elle se baissa pour ramasser les articles en question et remarqua qu’une des trois bougies était abîmée. « Merde. » Râla-t-elle tout bas dans sa langue natale.
Elle se retourna et ignorant l’étudiant vendeur (plus parce qu’elle était bien trop gênée pour rencontrer son regard), elle se dirigea vers l’endroit où elle pouvait régler. « Je l’ai cassé alors que je paie. » Son accent à couper au couteau en plus de sa mauvaise grammaire, preuve qu’elle n’avait pas suivi sérieusement ses cours autodidactes de coréen ne firent que la mettre de plus mauvaise humeur encore.

Porte-monnaie en mains, Yami compta les billets qui lui restaient. Elle pouvait se permettre de rembourser les dégâts qu’elle avait causés, et même acheter l’encens, mais elle devrait réduire ses repas jusqu’à la fin du mois. Ce n’était pas un réel problème car elle ne mangeait déjà pas beaucoup (elle oubliait trop souvent). « Si j’avais su que tu travaillais dans ce genre d’endroits... »



BLOOD RED seeps from the pure WHITE MOON. Surging waves hide unnoticeable amongst the clamour, but somehow, these all seem like a fragrant dream to me. The more humble I am, the more terrified I feel. I can't bear  to touch anything in this world. ○○○
Wu Qin Tian
Wu Qin Tian
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: L'encens provoque des incendies. ((Qin Tian)) L'encens provoque des incendies. ((Qin Tian)) Empty Dim 4 Oct - 19:56
Outfits. | Si Wu Qin Tian avait été un minimum narcissique, il aurait mis la torpeur de la jeune femme sur le compte de son physique à tomber à la renverse. Mais ce défaut ne faisait pas parti de la liste de ceux qu’il avait, il se doutait donc que la mine surprise de l’étudiante venait simplement du fait qu’elle ne s’attendait pas à tomber sur lui en entrant dans la boutique. C’était pour elle, très probablement, une mauvaise surprise. Pour le chinois, avant de s’en faire la moindre idée, il trouvait la situation plutôt amusante et comptait bien jouer dessus.  

Lâchant la boîte lorsque la jeune femme s’en saisit brusquement, il pinça les lèvres pour ne pas rire de sa réaction. C’était exactement ce qu’il attendait. Il la remercierait presque d’avoir pris cet encens parmi tous ceux qu’ils proposaient. Il aurait juste aimé comprendre ce qu’elle disait dans sa langue natale, il espérait juste que cela ne soit pas des insultes. Bien qu’il ne le parlât pas, il reconnut du japonais, sans grand mal, il déduisit qu’elle était japonaise. L’observant avec intérêt, il la regarda se débattre avec sa gêne, attendant qu’elle ne se décide enfin à répondre à sa question. Néanmoins, il sembla l’avoir embarrassée plus qu’il ne l’aurait voulu, car si elle cherchait réellement de l’encens, il ne voyait pas à quel moment elle pouvait penser s’être trompée de magasin, Qin Tian en déduisit que le problème était sa présence à lui. Il aurait pu s’en vouloir, mais la situation était plus intrigante voire amusante qu’autre chose à ses yeux.  

Il eut néanmoins la bonté d’âme de lui laisser un minimum d’espace en la voyant faire tomber la bougie et il retourna derrière le comptoir. Ayant un minimum de remord, estimant que le comportement de la jeune femme était un mélange de surprise et d’embarras qu'il causait, il n’encaisserait pas le montant propre à l’objet. Posant ses mains à plat sur le comptoir, il regarda la japonaise qui l'avait rejoint, ses sourcils se froncèrent légèrement. « Ce genre d’endroits ? » Il devinait que ce n’était pas forcément un compliment aux yeux de l’étudiante. « Quel est le problème avec ma boutique ? » C’était demandé sans agressivité, il avait depuis bien longtemps dépassé le point où ce genre de questions et autres remarques le mettaient sur la défensive. Il était juste curieux de comprendre les gens et peut-être, s’ils étaient réceptifs, leur montrer que le monde était plus que ce qu’ils voyaient, que ce qu’ils croyaient. Mais ce n’était plus son combat principal, il s’était trop heurté aux mentalités, c’était épuisant.  « Tu viens bien y acheter de l’encens. » Dit-il simplement. Il devinait qu’elle ne devait pas croire à ce qu’ils proposaient en ces lieux, pourtant elle y était, c’était paradoxale. Comme à son habitude, il voulait creuser cela (et n’y voyez là aucun mauvais jeu de mot avec ses études en géologie).  

Il aurait voulu lui demander, une nouvelle fois, pour quoi elle avait besoin d’encens, mais le téléphone de la boutique sonna. Il leva le doigt, demandant silencieusement à la jeune femme de patienter quelques instants, il estimait que cette conversation était loin d’être terminée. « Astra Bookshop bonjour, que puis-je faire pour vous ? » Cette formulation était désormais davantage un automatisme qu’une réelle politesse. « Nous n’avons pas assez de staff pour de la cartomancie aujourd’hui, vous pouvez venir demain toute la journée ou samedi en début d’après-midi. » Etant seul à la boutique ce jour-là, il ne pouvait se permettre de disparaître une demi-heure dans la salle des lectures et laisser le magasin sans surveillance. Avant de raccrocher, il prit le nom de la personne au téléphone, et laissa un message sur le comptoir pour ses parents, le tout écrit en mandarin. Il reposa l’appareil sur son socle avant de se tourner vers la japonaise, appréciant le fait qu’elle n'ait pas fui pendant cet appel bien qu’il se disait qu’elle en avait certainement eut envie. Il haussa légèrement un sourcil en la regardant, c’était qu’elle n’avait toujours pas répondu à ses questions et il était prêt à parier que ce qu’elle venait d’entendre devait accentuer le ressenti qu’elle avait sur ces lieux.


original minds are not distinguished by being the first to see a new thing, but instead by seeing the old, the familiar thing that is over-looked as something new, worth being seen ☉ ☾ ⊕ ☿ ♃ ♄ ♅ ♆ ♇ ✰
Mukai Yami
Mukai Yami
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: L'encens provoque des incendies. ((Qin Tian)) L'encens provoque des incendies. ((Qin Tian)) Empty Lun 5 Oct - 20:07
Ses doigts fouillaient l’intérieur de son porte-monnaie, comptant les billets avant de lever le regard vers un point invisible alors qu’elle continuait ses calculs dans sa tête. Elle essaya de se remémorer si elle avait encore de la nourriture dans le frigo commun de sa fratrie, au pire elle pourrait bien acheter des boites de nouilles instantanées pour le reste du mois. Ce n’était pas comme si elle mangeait beaucoup d’ordinaire, bien trop concentrée dans son travail pour voir les heures défilées. Le moment où elle quittait son écran des yeux ou qu’elle finissait son travail au restaurant, elle n’avait plus aucune énergie et allait profiter de deux ou trois heures de sommeil avant d’entendre son réveil pour les cours du matin. La japonaise était loin de vivre une vie seine et allait sûrement le regretter un jour mais pour l’instant, elle n’avait que son objectif en tête.

Yami posa sa main avec les billets sur le comptoir mais ne laissa pas ces derniers s’échapper de sa prise. Son regard se jeta rapidement sur les encens qu’elle avait laissés derrière elle mais dont elle avait toujours besoin avant de retourner sur les bougies. Pensive, elle ne put retenir une remarque qui, à réécouter sonnait quelque peu désagréable. Il était vrai que la serveuse avait beaucoup de a priori sur les objets qui étaient vendus car c’était un univers qui lui était inconnu et sa fierté ne l’aidait pas à s’ouvrir plus sur ce monde. Elle, qui ne jurait que par l’argent et le statut social. Elle, qui avait perdu confiance en la race humaine pour ne faire confiance qu’à la seule chose qui faisait bouger le monde : l’argent. Elle avait quitté le restaurant familial pour s’élever et pourtant, elle travaillait de nouveau dans un restaurant.
Elle se tourna pour jeter un regard rapide autour de la boutique. Il n’y avait rien de gênant avec la boutique elle-même. Simplement qu’elle ne voyait pas qui pouvait acheter certains des articles exposés. De l’encens ? Ok. Des bougies ? Pourquoi pas, encore fallait-il aimer ça, mais le reste ? Elle n’était pas sûre. A moins que ces personnes préparaient une soirée sur le thème de Halloween. « Une boutique bien étrange, c’est sûr. » Répondit-elle sans agressivité. Yami n’était pas encore sûre si, au fond d’elle, elle trouvait que c’était un bon étrange ou qu’elle utilisait le terme de manière péjorative. Elle fit cependant une grimace face à la remarque suivante. La Japonaise n’était pas une femme méchante naturellement, elle avait seulement une façon de dire les choses et d’exposer son point de vue qui manquait cruellement de tact. « Je n’ai pas le choix. C’est l’encens ou ils commencent à glisser des somn... » Elle fut coupée par le téléphone qui sonna et le geste du vendeur.

Pendant qu’il discutait avec possiblement un client, Yami observa de nouveau la boutique. Elle ressentait l’envie d’aller étudier tout ce qui était exposé, à quoi cela pouvait servir et pourquoi des gens en étaient fanatiques. Elle mettrait ça sur le dos de sa soif de connaissances.
Elle s’était approchée d’un meuble qui dévoilaient des pierres et lisait les étiquettes, avant de se rediriger vers les encens (elle en avait toujours besoin d’une boite). Elle flânait, tentant de se faire discrète quand la conversation attira son attention. C’était impoli d’écouter ce qui ne la regardait pas mais elle fut surprise de découvrir que ce genre d’activité se déroulaient dans le magasin. « De la cartomancie ? » Dit-elle alors qu’elle revenait vers le comptoir. « Est-ce que vous dites aux gens qu’ils vont mourir bientôt ou rencontrer le succès ? Ça doit bien gagner non ? » Jamais elle n’aurait pensé à participer à une de ces séances qui, pour elle, étaient de l’arnaque. Les soi-disant voyants racontaient bien ce qu’ils voulaient, ceux qui demandaient à être guidés n’avaient pas les moyens de vérifier. C’étaient simplement de beaux parleurs. « Si je dis que j’ai besoin d’argent, est-ce que tu me dirais ‘je vais réussir prochainement’ ou plutôt ‘un piano va me tomber sur la tête en sortant d’ici’ ? » Elle avait tenté de faire de l’humour, seulement elle ne savait pas s’y faire et son ton restait trop strict. Le relationnel n’était jamais son fort. « Désolée. » Marmonna-t-elle en Japonais avant de faire deux pas en arrière pour reprendre en coréen. « Finalement, j’ai toujours besoin d’encens... Je crois... »



BLOOD RED seeps from the pure WHITE MOON. Surging waves hide unnoticeable amongst the clamour, but somehow, these all seem like a fragrant dream to me. The more humble I am, the more terrified I feel. I can't bear  to touch anything in this world. ○○○
Wu Qin Tian
Wu Qin Tian
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: L'encens provoque des incendies. ((Qin Tian)) L'encens provoque des incendies. ((Qin Tian)) Empty Mar 6 Oct - 16:40
Outfits. | Confronter la jeune femme sur la boutique n’était pas très honnête de la part de Qin Tian. Elle n’était pas la première personne pleine de doutes et de préjugés à passer le pas de la porte et, en général, le chinois les ignorait ou ne prenait pas le temps de parler avec eux. Ce combat, il l’avait longtemps mené et à part en ressortir épuisé et abimé, il n’avait que rarement réussi à semer quelques graines de doute et de curiosité dans l’esprit de ces personnes. Forcer l’étudiante à justifier ses préjugés, c’était presque du sadisme de la part du médium. Peut-être était-ce parce qu’elle n’était pas tout à fait une inconnue, il avait l’envie de voir qui se cachait vraiment là-dessous. Il aurait voulu davantage entendre la japonaise parler de sa boutique bien étrange (adjectif fort délicat soit dit en passant), mais le téléphone les interrompit.

Qin Tian craignait presque que la jeune femme ne profite de cette ouverture pour prendre la fuite, alors une fois le combiné reposé, il fût agréablement surpris de la voir dans la boutique à regarder les objets occultes et autres accessoires ésotériques. Il aurait aimé avoir un don en plus, celui de lire dans les pensées, qu’est-ce que toutes ces choses inspiraient à la japonaise à l’air si fermé ? Il n’était pas du genre à porter des jugements, mais ce qu’il retenait d’elle, c’était que la spiritualité ne semblait pas quelque chose qui animait le quotidien de l’étudiante. Il hocha la tête lorsque la jeune femme revint vers elle, et se retint in extremis de rouler des yeux à son avis complètement cliché sur la cartomancie. Evidemment, elle basait ses certitudes sur ce qu’elle voyait à la télévision ou au cinéma, un réel fléau pour les médiums comme Qin Tian. Mais il n'avait pas le temps ni l'envie de se lancer dans un long monologue à ce sujet, les représentations de son art dans la pop culture était une calamitée.

Il poussa un léger soupir avant de s’appuyer sur le comptoir, les paumes à plat sur la surface en verre et les coudes légèrement pliés. « Si j’avais la capacité de savoir quand les gens allaient mourir, je ne serais pas assez cruel pour le leur dire. » Vous vous imaginez vous, vivre en sachant exactement à quel moment précis la mort allait venir vous chercher ? C’était à rendre les gens fous, et ce n’était pas le but du chinois et ce n’était pas en son pouvoir de toute façon. « Mais c’est drôle... D'habitude les gens me posent des questions sur l’amour ou sur le bonheur en général. Toi, toutes les questions qui te traversent l’esprit sont en rapport avec l’argent... » Il afficha un léger sourire, presque un peu moqueur avant de faire une légère moue détachée. « Mais les gens ont tous des priorités différentes après tout. » Il haussa les épaules et afficha un air plus malicieux. « Et je suis juste médium, pas clairvoyant. » Et il n’aurait jamais souhaité l’être que cela soit bien clair.  

Avant de passer devant le comptoir pour retourner devant l’étagère abritant les différents encens, Qin Tian se baissa et ouvrit la vitrine du comptoir, en sortit un petit pochon jaune or et sans rien ajouter le posa sur le comptoir à côté des billets que la jeune femme y avait déposé. Devant les différents encens, il se concentra sur les différentes fragrances et ce qui en émanait. « Donc, cet encens, vu que ce n’est pas pour des problèmes de transit, pourquoi en as-tu besoin ? » Il lâcha un petit « oh » en pensant à quelque chose à peine sa question posée. « Pour la prospérité je recommanderai le vétiver, très réputé pour attirer la richesse. » Et il pointa une boîte de cette essence pour montrer à la japonaise où se trouvait l’objet. « La vanille également peut avoir des vertus semblables. » Il posa le doigt sur ses lèvres dans une mine pensive. « Je fais fausse route ? » Plus que l’utilisation d’un don, c’était la conclusion à laquelle il arrivait face à l’expression qu’arborait la japonaise.  


original minds are not distinguished by being the first to see a new thing, but instead by seeing the old, the familiar thing that is over-looked as something new, worth being seen ☉ ☾ ⊕ ☿ ♃ ♄ ♅ ♆ ♇ ✰
Mukai Yami
Mukai Yami
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: L'encens provoque des incendies. ((Qin Tian)) L'encens provoque des incendies. ((Qin Tian)) Empty Mer 7 Oct - 1:58
Si la Japonaise voulait être entièrement honnête envers elle-même, elle dirait que la boutique était étrangement intéressante. Elle ne supportait pas ne pas savoir, et parmi ses nombreuses lectures qui l’avaient fait grandir, l’ésotérisme n’y avait pas figuré. Malheureusement ses seules références étaient ce qu’ils en disaient à la télévisions ou dans les romans qui étaient passés entre ses mains. Elle savait que tout ce qu’elle avait lu et vu sur le sujet n’était pas réel, néanmoins elle n’avait pas assez de connaissances pour tout contredire non plus. Elle n’avait pu s’empêcher de montrer sa curiosité pendant que le vendeur était occupé au téléphone. Scrutant chaque recoin de son regard, notant des détails dans un recoin de sa tête alors qu’elle lisait les différents noms sur les étiquettes pour des possibles recherches futures. Lorsqu’elle aurait un peu de temps pour elle. Elle espérait que son intérêt ne se montrait pas trop. Préférant garder un maximum d’indifférence sur son visage, alors qu’elle se rapprochait du comptoir quand la conversation au téléphone fut terminée. Sa curiosité alla plus loin, touchant la cartomancie alors qu’elle sortit d’un air faussement hautain des a priori sur la pratique. Apparemment, poser normalement ses questions n’était pas dans ses cordes et sa fierté mal placée l’en empêchait.
Elle fit la moue devant la réponse à laquelle elle s’attendait un peu. Avec son caractère bien trempé Yami aurait annoncé aussitôt la date de la mort d’une personne, pensant lui rendre service. « N’est-ce pas plus cruel de leur cacher et qu’ils ne puissent pas profiter pleinement de leurs derniers moments ? » Rétorqua-t-elle pleine de sérieux. Elle savait que, s’il s’agissait de sa propre date de mort, elle voudrait absolument la connaître. Peu importait ce que cette révélation pouvait impliquer, peu importait si les planètes ne s’alignaient plus ou autre, elle voulait savoir. Elle avait des objectifs très précis et ferait tout pour les atteindre avant son dernier souffle. « Les gens sont stupides à ne penser qu’à l’amour. » ‘Au moins l’argent a une vraie valeur’ avait-elle voulu continuer. Seulement, l’étudiante savait qu’elle ne partageait pas le même point de vue que les autres qui n’étaient pas autant capitalistes et matérialistes qu’elle. Yami avait eu le droit à de nombreuses remarques qui la qualifiaient de robot ou cœur de pierre car elle mettait sa carrière et l’argent au dessus de tout. Elle était distante avec la plupart de son entourage mais elle n’avait jamais été méchante sans raison et appréciait encore la compagnie des humains. Elle s’entendait parfaitement bien avec sa colocataire, par exemple. Elle n’y faisait plus attention depuis des années. Les gens pouvaient bien dire ce qu’ils voulaient, ils s’en mordraient les doigts lorsqu’elle aurait atteint son but.

« Seulement un médium ? Quelle déception. » Elle sourit, essayant de gentiment se moquer, essayant de se mettre à l’humour, encore. Presque honteuse et après un petit désolé soufflé dans sa langue natale, elle relança sa recherche. Ce pour quoi elle était venue en premier lieu. Le regard fixant l’encens et rien d’autre, elle s’approcha de nouveau de l’étagère contenant les articles et attendit que le vendeur arrivât à sa hauteur pour lui donner des explications. Yami fronça les sourcils, mécontente des suggestions proposées. Elle passait forcément pour une fille attirée que par l’argent mais elle l’avait cherché et ce n’était pas totalement faux. Seulement elle avait ses principes et demander de l’aide à quelqu’un ou une entité (qu’est-ce qu’elle en savait) était hors de question. Elle n’avait pas quitté sa famille, coupant tous liens avec cette dernière pour se retrouver dépendante d’une autre abstraction.
Elle soupira. Elle n’était pas censée se soucier des pensées des autres et surtout, elle n’était pas censée en être dérangée. S’il voulait croire qu’elle était superficielle, soit. Elle n’avait pas à se justifier. « Pour un médium, ce n’est pas très convaincant. » Répondit-elle, plus fatiguée qu’énervée. Si elle voulait son argent, elle allait travailler dur pour cela et la concentration était une bonne chose pour finir ses projets à temps et correctement. Tant pis pour ce que Jaehwan lui disait, tant pis pour son sommeil déjà trop léger pour ne pas être mauvais pour sa santé. Elle en avait assez d’être ridiculisée par ses principes et idéaux, elle allait monter les échelles pour réussir, quitte à y parier sa santé. « J’en ai besoin pour la concentration. Peu importe le parfum. »

Elle laissa le vendeur prendre la boite adéquate et retourna auprès de ses affaires qu’elle avait laissés sur le comptoir. Elle s’arrêta de nouveau devant les pierres pour les observer de nouveau quelques secondes puis finit son chemin. « Beaucoup de monde vient ici d’habitude ? » La question était innocente. Yami était simplement curieuse.



BLOOD RED seeps from the pure WHITE MOON. Surging waves hide unnoticeable amongst the clamour, but somehow, these all seem like a fragrant dream to me. The more humble I am, the more terrified I feel. I can't bear  to touch anything in this world. ○○○
Wu Qin Tian
Wu Qin Tian
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: L'encens provoque des incendies. ((Qin Tian)) L'encens provoque des incendies. ((Qin Tian)) Empty Mer 7 Oct - 15:51
Outfits. | Quand vais-je rencontrer l’amour ? Quels sont les chiffres du loto ? Est-ce que je vais réussir mes examens ? Quand vais-je mourir ? Ces questions, Qin Tian les entendait souvent lors de séance de cartomancie ou chiromancie et à chaque fois il devait faire comprendre qu’il ne pouvait y répondre. Le médium n’était pas omniscient, il ne souhaitait pas l’être, ce serait des connaissances à devenir complètement fou. Et qui était-il pour annoncer à des personnes qu’ils allaient se faire briser le cœur, faire faillite, raté leurs études ou tout simplement mourir ? C’était le meilleur moyen pour voir des personnes sombrer dans la paranoïa ou la folie. Ce n’était clairement pas ce à quoi aspirait le jeune médium. Les dons qu’il estimait avoir étaient faits pour aider les gens, c’était avec cette conviction qu’il pouvait affronter le scepticisme et les moqueries auxquels il était confronté quotidiennement.

Prenant un air pensif à la réflexion de la jeune femme, il réfléchit à ses mots, elle n’avait pas tort, c’était une question qu’il s’était posé souvent. Certes il n’avait pas la possibilité de savoir quand quelqu’un allait mourir, mais parfois les choses qu’il avait à annoncer n’était pas bonnes ou étaient douloureuses. Il s’était demandé de quel droit il pouvait se permettre de dire ces choses et de quelle manière. « Certains profiteraient de leurs derniers jours, d’autres les vivraient dans la peur et regretteraient de savoir. Dans certains cas l’ignorance est la meilleure solution. » Puis il haussa les épaules. « Mais ce n’est pas le genre d’informations que je suis capable d’offrir de toute façon. » Et il préférait qu’il en soit ainsi. Il inclina légèrement la tête lorsque la jeune femme parla d’amour. Il y avait une sorte de dédain dans sa voix... La conclusion à laquelle le chinois arriva était qu’elle s’était probablement faite briser le cœur et n’y croyait plus. Il espérait que ça n’était que temporaire. Tant de personnes étaient dans son cas, mais elle ne semblait pas particulièrement handicapée par ce fait, ce n’était visiblement pas pour cela qu’elle était venue.

Et le médium fît fausse route, pensant qu’elle avait des soucis d’argent ou envie de gagner plus. Qui était-il pour juger, ne dit-on pas que l’argent était le nerf de la guerre ou quelque chose comme ça ?  Il accepta son échec avec humilité, et écouta la jeune femme avec attention, il restait un professionnel. « Pour la concentration. » Répéta-t-il alors qu’il repassait les fragrances qu’ils avaient en stock et les plus appropriés pour ce cas de figure. Il prit une boîte menthe poivrée, une autre de lavande et une de basilic. Il les montra à la jeune femme. « La menthe poivrée est souvent conseillée pour les étudiants, elle aide à se concentrer et à apaiser les nerfs pour avoir un esprit plus clair. La lavande c’est plus pour se relaxer, un anti-stress. Il est plus facile de se concentrer lorsqu’on est détendu, mais l’odeur est loin d’être une de mes favorites. Enfin le basilic, recommandé pour les esprits fatigués qui ont besoin d’un peu plus de ressources pour finir un dossier ou préparer un examen. » Dit-il d'un ton assuré. « Mais le meilleur remède pour la concentration c’est le repos, le sommeil. Bien dormir repose l’esprit qui est, ensuite, plus apte à se concentrer. » Il la regarda en souriant de son sempiternel sourire malicieux. « Mais je suis mal placé pour donner des conseils sur le sommeil. » Il n’était pas insomniaque, mais disons que son rythme de sommeil n’était pas idéal pour un corps sain et un esprit sain, il serait donc mal venu pour lui de donner des leçons à ce sujet. « Pour le sommeil, le bois d’agar est recommandé mais mon préféré reste le bois de santal. » Ajouta-t-il à tout hasard.

Lorsqu’elle eut fait son choix, Qin Tian retourna derrière le comptoir avec la boîte d’encens dont il entra le code dans la caisse, relevant la tête à la question de la jeune femme. « Mmh... Il n’y a pas foule comme tu peux le voir, mais on a des curieux qui passent tous les jours et des habitués qui viennent souvent. On a la chance d’être dans un pays qui restent superstitieux sur certaines choses. » Et au moment des grands examens et autres moments importants, il était parfois difficile de circuler tant il y avait de monde dans la boutique. « Tu verrais le monde qui se précipite au moment du Suneung... » Ses doigts lui faisaient mal rien qu’à penser au nombre de nœuds qu’il devait faire pour les pochons, charmes de la réussite. En parlant de pochon, il prît celui qu’il avait posé sur le comptoir et le montra à la jeune femme. « Plutôt que rembourser la bougie, pour le même prix je te propose un charme, je sais que tu as l’air sceptique mais qui dirait non à une bonne fortune, mmh ? » Et le terme bonne fortune était à prendre au sens général du terme.


original minds are not distinguished by being the first to see a new thing, but instead by seeing the old, the familiar thing that is over-looked as something new, worth being seen ☉ ☾ ⊕ ☿ ♃ ♄ ♅ ♆ ♇ ✰
Mukai Yami
Mukai Yami
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: L'encens provoque des incendies. ((Qin Tian)) L'encens provoque des incendies. ((Qin Tian)) Empty Jeu 8 Oct - 3:19
Est-ce que Yami regretterait presque de découvrir que le vendeur de cette étrange boutique ne pouvait lui fournir les réponses qu’elle aurait secrètement souhaitées ? Peut-être. Est-ce qu’elle était déçue de voir que c’était bien chose impossible de connaître la date de sa mort ? Sûrement. Elle ne savait pas encore ce qu’elle aurait pu faire d’une telle information la concernant, si ce n’était que de travailler plus dur, pour finir plus rapidement son cursus et commencer à travailler et vivre dans le luxe plus rapidement. Mais le voulait-elle vraiment ? Et si la date était trop proche qu’elle n’avait le temps pour rien ? Elle ne pouvait se dire qu’elle gâchait sa vie, c’était impossible. Elle changea rapidement le sujet pour se moquer des gens qui payaient pour des questions de sentiments. Il semblait bien que personne ne pouvait avoir toutes les réponses à ses questions dans ce genre d’endroits et la Japonaise continuait à penser que ce n’étaient qu’au final de belles paroles utilisées pour amadouer les gens à donner plus de leur argent.

Tous les deux retournèrent devant ce pour quoi l’étudiante était là en premier lieu. Elle ne comptait pas partir tant qu’elle n’avait pas ce qu’elle voulait et tant pis si plus d’objet s’étaient glissés par accident dans ses achats. Elle pouvait toujours tenter de réparer ces bougies et les donner à sa colocataire pour la remercier d’avoir été si patiente avec elle.
Silencieuse, elle écoutait les instructions du jeune homme, les yeux fixés sur les différentes boites comme si elle les examinait de près. « Non, justement le sommeil est à éviter. » En pleine conversation avec elle-même, alors qu’elle continuait d’observer les encens, elle ne remarqua même pas qu’elle venait de parler tout haut. Gênée et espérant qu’elle n’avait pas été entendue, elle plaça sa main sur ses lèvres mimant le penseur alors qu’elle se retenait de faire la même erreur. Finalement, son regard se leva vers le vendeur, curieuse de comprendre pourquoi il semblait autant insister sur le sommeil. « Dormir me fait perdre du temps. » Et c’étaient là ses réelles pensées. Elle finirait pas se tuer à la tâche, mais elle pourrait toujours rattraper toutes les heures où elle travaillait au lieu de dormir lorsqu’elle serait plus stable financièrement et socialement. Pour le moment, elle continuait de persévérer tout en endurant les difficultés. Un sourire se forma au coin de ses lèvres. « Monsieur a des problèmes de sommeil ? » Il valait mieux ça que des problèmes gastriques elle se dit silencieusement. « Fermer les yeux et compter jusqu’à 100, ça aide parait-il. » Elle n’avait aucune idée de ce qu’elle avançait, pas une technique pour se relaxer jusqu’au sommeil n’avaient fonctionné sur elle. « Je vais prendre la menthe poivrée. »

Elle retourna au comptoir non sans laisser sa curiosité l’attirer sur d’autres objets. Les affaires abandonnées sur le meuble furent replacées sur son épaule alors qu’elle interrogeait sur les fréquentations du magasin. Elle n’osait même pas imaginer le volume sonore qui devait s’installer dans la salle en pleine vague envahissante d’étudiants. Yami était habituée au calme depuis qu’elle vivait seule et d’autant plus avec sa colocataire qui était sourde et ne parlait donc pas. Elle nota mentalement qu’elle ne viendrait jamais un de ces jours où la foule était au rendez-vous (si elle revenait tout simplement même). « Beaucoup de gens aiment croire à ce genre de choses, uh. » Elle n’était pas jalouse, loin de là, elle était heureuse avec ses idéaux et principes. Seulement, elle n’avait rien pour compenser ces manques qu’elle ressentait parfois dans des moments de faiblesse. La serveuse n’appartenait à aucune religion, se confirmant athée. Elle n’avait aucune lubie, aucune envie de croire à des entités dont l’existence ne pouvait être prouvée. Elle n’avait rien pour se rattacher si elle se perdait. Si, peut-être l’argent. « Tu ne me verras jamais les jours avant et après le suneung... »

Les billets étaient déjà déposés et elle rangea les affaires dans son sac, laissant le sachet jaune sur le côté pensant à une erreur de la part du medium. « Non. » Répondit Yami catégoriquement. « Je paie pour ce que je casse, c’est la politique du magasin non ? » Elle n’était pas énervée mais refusait la pitié des autres qui comprenaient qu’elle avait des difficultés financières. « Il est joli mais... » Elle hésita un temps, se demandant si elle sortait un autre billet pour le garder ou si elle partait en le laissant sur le comptoir. Elle n’avait pas besoin de l’aide du garçon et détesterait donner l’impression qu’elle profitât de sa gentillesse. Finalement, elle frotta son visage de ses mains dans un mouvement fatigué, faisant baver légèrement son trait de khôl. Elle posa ensuite les mains à plat sur la surface en verre, le regard planté dans celui du plus jeune. « Tu donnes souvent ces sachets aux clients ? Comment, pour les fidéliser ou pour flirter ? » Elle soupira. « Je le prends si tu arrives à m’en convaincre. » Elle espérait qu’ainsi il abandonnerait et demanderait même à ce qu’elle quitte sa boutique, elle pouvait devenir réellement agaçante lorsqu’elle le voulait et, sûrement, qu’il avait autre chose à faire que de persuader une cliente qu’il ne rencontrait que pour la deuxième fois.



BLOOD RED seeps from the pure WHITE MOON. Surging waves hide unnoticeable amongst the clamour, but somehow, these all seem like a fragrant dream to me. The more humble I am, the more terrified I feel. I can't bear  to touch anything in this world. ○○○
Wu Qin Tian
Wu Qin Tian
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: L'encens provoque des incendies. ((Qin Tian)) L'encens provoque des incendies. ((Qin Tian)) Empty Jeu 8 Oct - 22:37
Outfits. | Donner autant d’informations sur les différents encens n’était pas un moyen d’embobiner les clients (il ne faisait plus ce genre de choses depuis le lycée, après avoir frôlé le renvoi). Il voulait juste offrir le choix aux gens de prendre les éléments qui leur correspondaient le plus. Le rapport que chacun entretenait avec sa spiritualité était intime, personne n’avait la même approche qu’une autre, la preuve Qin Tian ne partageait pas forcément les mêmes croyances et convictions que ses parents. Offrir un seul choix, celui qu’il préférait pour lui, c’était imposer sa vision des choses, il n’en avait pas le droit. Vu le scepticisme dont la japonaise avait fait preuve jusque-là, il espérait juste ne pas passer pour un bonimenteur, pas pour sa réputation, mais pour qu’elle puisse, au moins, repartir avec quelque chose qui pourrait peut-être l’aider.

Prenant la boîte de menthe poivrée, il se dirigea vers le comptoir, quelque peu dubitatif quant au fait que l’on puisse voir le sommeil comme une perte de temps. Si elle ne souhaitait pas dormir, il aurait, lui, choisit une essence qui permettait aux esprits fatigués de tenir davantage. Mais qui était-il pour remettre le choix de l’étudiante en cause ? « Je n’appellerais pas ça des problèmes de sommeil. » Dit-il en riant à moitié. « Juste un rythme complètement flingué. » Il la regarda légèrement amusé. « N’est-ce pas le cas de tout étudiant qui se respecte ? » La majorité devait jongler entre les études, un petit job, des activités extra-scolaires et d’autres obligations, ils en étaient tous au même point. C’était d’ailleurs rassurant que la japonaise préfère l’encens à cette saloperie de Crimsom, Qin Tian espérait juste qu’elle serait assez réceptive, ce qui n’était pas forcément gagné vu les réflexions qu’elle émettait. « Certaines personnes ont juste besoin de se rassurer, d’autres sont simplement superstitieux. Mais les gens aiment croire en la magie si on peut appeler ça comme ça, et ils ont raison, il suffit juste d’élargir un peu sa vision. » Puis il lui adressa un sourire malicieux, s’attendant à la voir rouler des yeux ou quelque chose du genre en réponse, mais il ne parvint pas à s’empêcher de rajouter : « Mais je prends note que tu ne reviendras pas au moment du Suneung, je t’attendrais un autre jour alors. » Parce qu’à demi-mots, n’était-ce pas une façon d’envisager de revenir dans la boutique ?

Mais le médium n’était pas bête, il savait que convaincre la jeune femme ne serait pas aussi simple, il suffisait de voir sa réaction lorsqu’il lui proposa le pochon au lieu de rembourser la bougie cassée. Qin Tian tapota du bout des doigts sur le comptoir alors qu’elle semblait hésiter ou réfléchir, et se stoppa net, manquant de s’étrangler avec sa salive. « Flirter ? » Il la regarda les yeux ronds quelques instants avant de se reprendre. « Si je flirtais j’aurais peut-être commencé par te demander ton prénom, tu ne crois pas ? » N’était-ce pas au moins la base ? Après tout, un prénom avait du pouvoir aussi lorsque l’on pouvait le dire. Il pointa la bougie du doigt. « Disons que c’est un geste commercial. La bougie contre ton chemisier de la dernière fois. » Mais s’il était honnête avec lui-même, il trouvait toujours que la réaction qu’elle avait eu ce jour-là était démesurée, mais soit. « Et c’est un charme. Il amène bonne fortune au porteur. Tu l’accroches à tes clés ou ton sac pour le garder tout le temps avec toi. » Il croisa les bras, se tapotant le menton en réfléchissant aux conditions qui pourraient finir de convaincre la japonaise, lorsque l’idée lui vint, il claqua des doigts. « Je te propose un deal, pour le charme, c’est « satisfait ou remboursé », ça sera une exception, tu auras droit à un remboursement si tu n’es pas satisfaite. » Il avait tout intérêt à être présent ce jour-là, si un de ses parents apprenaient qu’un tel accord avait été fait par Qin Tian, il risquait d’en entendre parler longtemps. « Tu risques quoi après tout ? Tout ça n’est qu'arnaque non ? » Et l’air espiègle sur son visage était définitivement une mise au défi. Il tendit la main. « Passe-moi tes clés. » C'était presque dit comme un ordre, mais elle avait toujours le choix, il était quand même prêt à accrocher le charme à son porte-clé.


original minds are not distinguished by being the first to see a new thing, but instead by seeing the old, the familiar thing that is over-looked as something new, worth being seen ☉ ☾ ⊕ ☿ ♃ ♄ ♅ ♆ ♇ ✰
Contenu sponsorisé
Mes petits secrets

Re: L'encens provoque des incendies. ((Qin Tian)) L'encens provoque des incendies. ((Qin Tian)) Empty
Aller à la page : 1, 2  Suivant

BIENVENUE À L'AUTOMNE !

Bon mois d'octobre à tous ❤
L'automne est arrivé et il a apporté le froid avec lui. On suppose que vous avez sorti les plaids polaires et les écharpes en grosse laine pour faire face à la situation~ (et peut-être aussi les imperméables). On espère que vous allez survivre à ce brusque changement de saison sans tomber malade ! Bon courage à tous ♡