Revenir en hautAller en bas



 
Nouveautés du mois
Venez vite voir les nouveautés du mois, par ici !
Chatbox du forum
N'hésitez pas à passer faire un tour sur la chatbox !
Plus on est de fous, plus on rit !
Les défis RP !
N'oubliez pas que vous pouvez gagner des points en
réussissant les défis RP ! Pour plus d'infos, c'est par ici !
Ils sont attendus
i won't tell anyone (nari) Originali won't tell anyone (nari) Tumblr_px4kyhE3pq1xt5whko1_640i won't tell anyone (nari) 1cebeddac92a193930ff6e9678dc9d28i won't tell anyone (nari) Tumblr_pupejikGgR1tf3ycdo1_400
-27%
Le deal à ne pas rater :
Grosse promo sur le stabilisateur DJI Osmo Mobile 3 pour smartphone
79.99 € 109 €
Voir le deal

 :: Digital City :: Quartier Sud :: Dortoir Sango

i won't tell anyone (nari)

Chun Min Jun
Chun Min Jun
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
Mes petits secrets

i won't tell anyone (nari) i won't tell anyone (nari) Empty Dim 27 Sep - 12:29
Une soirée comme les autres se profilait à l’horizon. Minjun livrait les clients comme d’habitude, un sourire sur les lèvres et il contentait tout le monde en étant toujours à l’heure. Il n’aimait pas, quand lui commandait à manger, que ça arrive en retard alors, il faisait tout pour que ce ne soit pas le cas quand c’était lui qui livrait. Alors, il se dépêchait de récupérer les commandes et de les apporter à destination avec le moins de délai possible. Et aujourd’hui il devait se rendre au dortoir des sangos. Il livrait souvent les dortoirs de la Yonsei et ça ne le dérangeait pas vraiment. Au moins, il n’était pas loin de chez lui quand il finissait son service. Et c’était justement la fin de sa soirée de travail et sa dernière livraison. Jun se dépêcha de récupérer la commande de la dénommée Nari et roula vers le dortoir. Il pensait déjà à ce qu’il ferait une fois qu’il serait de retour dans son dortoir. Il prendrait une douche parce que l’air moite de Séoul l’avait légèrement fait transpirer et il ne supportait pas d’aller au lit sans s’être lavé. C’était devenu une habitude pour lui de se laver en fin de journée. Lorsqu’il ne le faisait pas, il ne se sentait pas bien et finissait pas se relever pour aller prendre sa douche.

Une fois qu’il l’aurait pris, il se mettrait dans son lit avec un livre, soit sur l’Egypte, soit un roman et il s’endormirait après quelques minutes. Ce programme lui plaisait énormément et il ne lui tardait qu’une seule chose, pouvoir le faire. Alors, dès qu’il fut en vu du dortoir des requins, il envoya un message pour dire qu’il était là parce qu’il n’avait pas l’accès au bâtiment. C’était différent quand il faisait chez les pyo parce qu’il vivait là-bas et chez les beolsae parce que Hyuntae lui avait donné, même s’il ne s’en servait pas réellement pour les attaques des dortoirs. Ça ne l’intéressait pas vraiment. Minjun se mit à chantonner en attendant la jeune femme et quand la porte du dortoir s’ouvrit, il s’inclina pour la saluer avant de sortir les affaires de son sac. Il ne la regarda pas vraiment et ce n’est qu’en lui tendant le sac, qu’il se rendit compte qu’il l’avait déjà vu. Cependant, il n’arrivait pas à se souvenir exactement d’où. Il rencontrait tellement de personne qu’il n’avait pas réellement la mémoire des visages. Il fronça les sourcils en essayant de se rappeler insistant pour la détailler. Puis la lumière se fit à tous les étages. C’était la fille de la convention qui lui avait pris la tête pour qu’il ne parle pas du fait qu’il l’avait vu là-bas. « Oh donc, tu es à la Yonsei ! » dit-il sans réel sous-entendu ou arrières pensées.
Ryu Na Ri
Ryu Na Ri
❝ TEAM ANIM ҉ HERE TO PLEASE YOU
Mes petits secrets

Re: i won't tell anyone (nari) i won't tell anyone (nari) Empty Dim 4 Oct - 7:52
Ça aurait dû être un jour comme tant d'autres. Bossant sur un devoir pour ses cours, Na Ri n'avait absolument pas vu le temps passer. C'était toujours comme ça de toute façon... Trop concentrée, trop déterminée, elle perdait la notion du monde autour d'elle dès qu'elle se lançait dans quelque chose. Tant qu'elle n'avait pas atteint son but, il était quasi impossible de la sortir de sa spirale productive. En fait il n'y en avait eu qu'un seul qui pouvait y parvenir, mais il n'était plus là pour accomplir ce miracle. Alors Na Ri se perdait encore plus dans le travail, un robot acharné branché sur secteur.

Si bien que ce n'était même pas étonnant pour elle quand elle leva enfin les yeux et vit que la nuit était déjà tombée. S'étirant sur sa chaise, elle réalisa aussi qu'elle n'avait toujours pas mangé, son estomac ne s'étant même pas manifesté - ou alors ne l'avait-elle pas entendu crier famine. N'ayant aucune idée de ce qui pouvait se trouver dans les placards ou le frigo du dortoir, Na Ri ne se posa pas plus de questions et se contenta d'attraper son téléphone pour commander la première chose qui se présentait.

Elle peaufina les détails de son devoir tout en attendant que sa commande daigne arriver. Na Ri était quelqu'un d'extrêmement patient, ce qui étonnait toujours. Vu la langue acérée qu'elle avait, on pourrait la croire impulsive, mais c'était bien tout le contraire. Il n'y avait pas plus réfléchi. Enfin... il y avait peut-être une chose ou deux sur lesquelles elle n'était pas totalement objective et pleine de sang-froid.

Un message l'alerta sur son téléphone : sa commande était arrivée. Munie de son badge, elle s'en alla nonchalamment vers la porte d'entrée, ne prêtant même pas attention aux gens qu'elle croisait dans le dortoir. Chacun vaquait à ses occupations, solitaires ou en groupes. Et Na Ri n'obéissait plus qu'à l'appel de son estomac qui se faisait de plus en plus pressant.

Et alors qu'elle aurait cru dire au revoir au livreur aussi vite qu'il était arrivé, le visage qu'elle vit en face d'elle la figea sur place. C'est pas vrai... Pourquoi il était ici? Attendez, c'était lui le livreur? Non, pas possible. Elle ne pouvait pas avoir cette malchance! Si? Au début, il sembla pas la reconnaître, et un vain espoir s'alluma en elle - même si son ego prit un léger coup par la même occasion. Mais ce ne fut que de courte durée, parce qu'il la reconnut. Et merde...

Sa voix qui s'exclamait la fit sursauter, et elle sortie tout en fermant la porte derrière elle, refusant que des Sango trop curieux ne décident de laisser trainer leurs oreilles indiscrètes. « Shhht! Parle pas si fort bon sang! » Na Ri poussa un profond soupir, agacée. Comment elle allait se sortir de là? Elle refusait qu'on apprenne pour son secret. Bon, d'accord, participer à des conventions, ce n'était pas le secret du siècle. Mais pour sa réputation, ce serait la misère! Il ne manquerait plus qu'on ne la prenne plus au sérieux... non, hors de question! Elle jaugea le livreur de son regard le plus noir. « Toi, je t'avais dit d'oublier mon visage non? »



- - heaven spit me out to make them fall to their knees.
Chun Min Jun
Chun Min Jun
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
Mes petits secrets

Re: i won't tell anyone (nari) i won't tell anyone (nari) Empty Mar 13 Oct - 22:20
Le dortoir sango était sa dernière destination avant la fin de sa journée. Après, il pourrait rentrer et se prélasser dans une douche bien chaude avant de regarder une série ou un anime. Peut-être même qu’il lirait. Tout ce qu’il voulait c’était la faire rapidement et ainsi ne plus être sur les routes. Il en avait marre pour aujourd’hui et il était fatigué. Fatigué de rouler mais également de livrer. Les gens n’avaient pas été forcément agréable avec lui et il ne se doutait pas que ça continuerait avec sa dernière cliente. Il se dépêcha donc d’arriver devant le dortoir des requins et prévint qu’il se trouvait dehors pour que la fille vienne chercher sa bouffe. Il patienta quelques minutes avant que celle dont le ventre criait sûrement famine ne se pointe devant ses yeux. Elle lui sembla familière et Minjun ne la remit pas tout de suite. Il voyait tellement de personnes qu’il ne savait pas vraiment s’il les avait déjà vu ou quelqu’un qui leur ressemblait. Seulement elle, elle ne lui était pas inconnue. Il chercha dans sa mémoire où il avait bien pu la rencontrer et après quelques secondes, la lumière se fit à tous les étages et il se rappela d’elle. C’était la fille qui lui avait demandé d’oublier son visage à la convention.

Il fut surpris par son geste quand il mentionna le fait qu’elle était à la Yonsei. Il n’avait rien dit de compromettant et la trouvait légèrement parano sur les bords. « Ah oui pardon. Faut pas que ça se sache que tu étudies ici. Ils sont au courant tes potes sangos qu’il y a une clandestine parmi eux ? » dit-il en riant se moquant légèrement d’elle et de son comportement. Non mais elle était vraiment sérieuse à avoir ce genre d’attitude. Elle continua d’être froide et lui lança même un regard noir. Il aurait pu décéder sur place si elle avait eu des fusils à la place des yeux. Il leva les siens au ciel avant de répondre. « Bah écoute si t’as une télécommande pour supprimer les souvenirs. Ou alors mieux une pensine et une baguette magique, je suis preneur. En attendant, je pense que je vais garder ton visage en tête. » Il la gratifia d’un sourire un poil insolent avant de reprendre la parole. « Et en quoi ce serait si mal que les gens sachent ? T’as peur de quoi ? Que ton image de reine des glaces s’effrite et fonde comme neige au soleil ? » Minjun ne faisait que des suppositions. Mais c’était cependant ce qu’il pensait en ayant vu la jeune femme simplement deux fois dans sa vie.
Ryu Na Ri
Ryu Na Ri
❝ TEAM ANIM ҉ HERE TO PLEASE YOU
Mes petits secrets

Re: i won't tell anyone (nari) i won't tell anyone (nari) Empty Jeu 22 Oct - 4:40
C'était pourtant une bonne journée, sans accroche ni faux-pas. Et il avait fallu que tout soit gâché aussi facilement, comme ça, en un claquement de doigt - ou plutôt en une livraison. Devant ce témoin gênant, le cerveau de Na Ri bouillonnait et ses neurones s'afféraient à la vitesse de la lumière. On aurait pu croire qu'après avoir bossé des heures durant, elle serait fatiguée de penser autant, mais c'était mal la connaître. A croire qu'elle était inépuisable, mais épuisante, ça oui. Surtout concernant ce secret gênant. C'était décidé, elle n'enlèverait plus jamais un masque à une convention, ja-mais. Mais en ce qui concernait l'étudiant en face d'elle, c'était déjà trop tard. Pour le coup, Na Ri aurait adoré un coup de pouce venant de là-haut, et ce qu'elle entendait par-là, c'était bien évidemment un sniper perché sur un toit... Dans le fond, elle aurait pu, elle aussi, oublier ce visage et faire comme si de rien n'était, dans le fond ça aurait sûrement été mieux, et même beaucoup plus simple. Mais Na Ri était probablement trop paranoïaque à ce sujet, tenant trop à sa réputation de vipère pour la voir ruiner si facilement par la nerd qu'elle était en cachette. Malheureusement pour ce pauvre livreur, elle n'était pas prête de le laisser s'en tirer comme ça. Quitte à passer pour la plus grande psycho de l'université, et si ça pouvait lui faire peur, ça l'arrangerait!

Elle pouffa à sa réflexion. Une clandestine? Il était clairement en train de se moquer d'elle, et elle n'appréciait pas du tout. « Tu te crois drôle peut-être? » Bras croisés sur la poitrine, elle n'était peut-être pas grande, mais son aura meurtrière était suffisante. Peut-être qu'elle en faisait trop. Peut-être qu'elle en avait conscience, ou peut-être pas. Peut-être que toute cette histoire lui tenait à cœur, et peut-être même trop. Mais elle n'en avait rien à faire. C'était une part d'elle qui lui appartenait à elle seule, une part qu'elle montrait et partageait avec ceux qui le méritaient. Ce fut à son tour de rire et d'enchérir, un sourire presque sadique sur les lèvres. « Oh crois-moi, si j'avais une baguette c'est un Avada Kedavra que je te lancerai, au moins ce serait vite réglé... » Dramatique à souhait? Digne de Shakespeare? Que voulez-vous! La faute aux repas familles où tout le monde est prêt à sauter à la gorge les uns des autres. Protéger ce qui vous est cher, coûte que coûte, ça peut aller loin et prendre des proportions effrayantes chez les Ryu. Son regard se glaça encore plus - si c'était possible - aux dernières suppositions du livreur. « Et toi? Qu'est-ce que ça peut te faire? T'as quoi à y gagner? » C'était vrai dans le fond, quel intérêt pouvait-il avoir dans toute cette histoire? Elle lui retournait ses questions sans hésitation, vieille technique de débat qu'elle avait apprise de sa sœur, pour une fois que cette dernière était utile à quelque chose.



- - heaven spit me out to make them fall to their knees.
Chun Min Jun
Chun Min Jun
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
Mes petits secrets

Re: i won't tell anyone (nari) i won't tell anyone (nari) Empty Lun 2 Nov - 13:49
Si la première fois qu’ils s’étaient vus, Minjun n’avait pas trop fait de commentaire, la prenant simplement pour une folle qui n’assumait pas le fait qu’elle aimait se cosplayer et encore moins être dans ce genre de convention. Jusque-là, il n’avait rien vu d’anormal. C’était son choix, si elle ne souhaitait pas que ça se sache. Cependant, qu’elle lui parle comme de la merde, ça, Jun ne pouvait l’accepter. Il n’était certes qu’un livreur, et il n’y avait pas de sous-métier, mais la façon dont elle lui avait parlé l’avait grandement irrité. Alors, cette fois-ci, il n’allait pas se laisser faire. Il l’avait fait la première fois parce qu’il avait été en parti surpris par son comportement, mais maintenant qu’il la connaissait un peu mieux, il n’allait pas se laisser surprendre. Il répondit donc à la jeune femme, un sourire arrogant sur les lèvres. « Je suis hilarant. » renchérit-il alors qu’il ne cessait pas de sourire et qu’il la jaugeait du regard. Elle lui semblait totalement inoffensive. Qu’est-ce qu’elle pouvait bien lui faire ? Sortir les griffes et s’en servir ? Il n’avait pas réellement peur. Il s’en moquait un peu à dire vrai. Ce n’était pas comme si elle allait pouvoir lui faire grand mal. Ses mots ? Pareil il s’en foutait. Elle ne le connaissait pas et donc, ne pouvait pas utiliser quelque chose contre lui. Il avait donc tout le loisir de la taquiner sans avoir peur des représailles. Autant parce que Minjun désirait se venger de la dernière fois, que parce qu’il trouvait ça divertissant de la voir autant essayer de se dépêtrer du merdier qu’elle avait causé elle-même. Si elle n’avait rien dit quand il l’avait vu, il aurait tout simplement oublié son visage et sa présence dans la convention. Dommage.

Il continua donc de faire allusion à cette première rencontre, sans jamais réellement mentionner le lieu où ils s’étaient vus. Il se mit à rire légèrement en l’entendant. « Carrément, tu veux me tuer. Ce serait dommage… Je pourrai pas révéler au monde entier ton petit secret honteux. » Enfin, honteux pour elle apparemment. Jun se moquait pas mal de son secret. Ce n’était pas comme s’il allait réellement pouvoir en faire quelque chose. Il ne voulait rien de la jeune femme, sauf peut-être des excuses. Elle fut prête à, à nouveau, le tuer de son regard et Minjun ne laissa pas son sourire disparaitre de ses lèvres. Il n’avait pas peur d’elle. « Moi ce que j’ai à y gagner ? » Il sembla réfléchir quelques instants. Rien. Il ne faisait ça que parce qu’il trouvait ça stupide de cacher, mais aussi parce qu’il était curieux de la raison pour laquelle, elle ne voulait pas en parler. « Rien. Je fais pas ça pour gagner quoique ce soit. Je te connais pas et donc je n’ai rien à gagner que tu pourrais m’offrir. » Il s’approcha alors d’elle et sourit encore plus avant de murmurer comme s’ils étaient écoutés. « Par contre, toi tu as tout à perdre vu la ferveur avec laquelle tu me fusilles du regard…. Je me trompe ? » Il lui sourit encore plus avant de se reculer, toujours l’observant de la tête aux pieds. S’il lui demandait des excuses pour son comportement, est-ce qu’elle le ferait ? Ce n’était pas sûr. Alors, il ne préféra pas demander.
Ryu Na Ri
Ryu Na Ri
❝ TEAM ANIM ҉ HERE TO PLEASE YOU
Mes petits secrets

Re: i won't tell anyone (nari) i won't tell anyone (nari) Empty Dim 4 Avr - 1:28
On pourrait aisément se demander pourquoi elle en faisait autant pour si peu. Pourquoi ça semblait tant lui tenir à cœur ? Ce n’était pas grand-chose, si ? Dans le fond. Ce n’était pas comme si des espions étaient sur son dos à l’épier jour et nuit. Encore moins comme si sa vie en dépendait. Bien au contraire. Mais Na Ri elle avait trop eu l’habitude qu’on lui enlève ce qui lui était cher. Petite, à être enfermée malgré elle dans cette peau de jolie fleur à présenter aux dîners. Adolescente, à être critiquée sur le moindre de ses faits et gestes par ses frères et sa sœur. Adulte, à perdre la seule personne au monde pour qui elle aurait fait les pires folies. Na Ri était une habituée de la perte. Habituée à voir ce qu’elle aimait lui être arraché, et piétiné sous ses yeux. Le cosplay était un secret qu’elle gardait jalousement. Une partie d’elle qu’elle voulait protéger coûte que coûte. Et peu importe si elle avait l’air d’une folle égocentrique. Ce côté de sa personnalité était probablement la seule chose qui lui empêchait de perdre la tête. Et surtout qui lui permettait de s’éloigner de cette famille maudite, de ne surtout pas leur ressembler. Défendre cette partie d’elle, elle le faisait toutes griffes dehors. Peu importe qui se trouvait en face. Peu importe si elle blessait. Si on lui avait appris une chose, c’était que dans ce monde, c’était chacun pour soi. Et si on n’était pas assez fort, c’était tant pis pour nous.

Alors oui, elle se fichait de savoir qui était ce livreur. Qu’il s’amuse avec ses nerfs, c’était déclencher les enfers. Excessive, elle n’avait pas peur de l’être. Elle ne serait pas faible. Hors de question. Plus il parlait, et plus Na Ri réfléchissait. Et surtout, plus son sourire s’élargissait. Il voulait jouer ? Bien. Ils allaient jouer. Mais c’était Na Ri la maîtresse du jeu. Et elle ne suivait aucune règle, c’était elle qui les créait. « Dommage ? Oh aller, je suis certaine que ce ne serait pas une grosse perte… » Insolente ? Acerbe ? Na Ri ? Peut-être juste un peu. Il avait l’air trop sûr de lui. Devait se sentir hors de portée, en sécurité. Croyait-il qu’elle ne pouvait rien lui faire ? Etait-il si naïf ? Ne savait-il pas qu’il ne fallait pas mettre une femme en colère, peu importe qui elle pouvait être ? Na Ri ne répondait rien, se contentait de l’observer en souriant. D’aucun dirait que c’est de la faiblesse. Que Min Jun avait le dessus sur elle et qu’elle ne savait pas quoi répliquer. Quelle idiotie. Elle était simplement en négociation avec le Diable sur la sentence à appliquer au jeune homme en face d’elle, et le Diable tentait en vain de la calmer. Elle laissait parler le livreur tant qu’il le voulait. Souriait toujours, comme si elle savait quelque chose que lui ignorait. Fit une moue, comme si elle avouait une quelle conque défaite. « Oh… si toi tu n’as rien à perdre… je peux donc appeler ton patron et lui dire que son livreur a été absolument exemplaire ? Ça ne te posera pas de problème ? » Sourire faussement innocent qu’elle affichait, téléphone en main. C’était elle qui avait passé commande, si elle voulait joindre le service après-vente, elle savait très bien comment faire. Le client était roi après tout ! Le ferait-elle réellement ? Probablement pas. Elle avait mieux à faire. Mais c’était lui qui avait voulu jouer…



- - heaven spit me out to make them fall to their knees.
Contenu sponsorisé
Mes petits secrets

Re: i won't tell anyone (nari) i won't tell anyone (nari) Empty

Yonsei sous panique !
Des rumeurs circulent dans les couloirs, des on-dits, des murmures qui courent et parcourent les allées du campus. Apparement notre chère directrice est en bien mauvaise position après la catastrophe survenue dans le nouveau bâtiment.
Quelques liens utiles

Les Recherches de Rps
Les Rps libres
Le Bizutage des Fraternités
Les Recherches de Pairings
Les Pré-Liens
Les défis RP
Le Discord du Forum