Revenir en hautAller en bas



 
Nouveautés du mois
Venez vite voir les nouveautés du mois, par ici !
Chatbox du forum
N'hésitez pas à passer faire un tour sur la chatbox !
Plus on est de fous, plus on rit !
Les défis RP !
N'oubliez pas que vous pouvez gagner des points en
réussissant les défis RP ! Pour plus d'infos, c'est par ici !
Ils sont attendus
Calling for help isn't a shame feat. Hojin OriginalCalling for help isn't a shame feat. Hojin Tumblr_px4kyhE3pq1xt5whko1_640Calling for help isn't a shame feat. Hojin 1cebeddac92a193930ff6e9678dc9d28Calling for help isn't a shame feat. Hojin Tumblr_pupejikGgR1tf3ycdo1_400
Le Deal du moment :
Dates stocks PS5 : consoles en vente sur Carrefour et ...
Voir le deal

 :: Le reste du monde :: Séoul
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Calling for help isn't a shame feat. Hojin

Ra Yoo Him
Ra Yoo Him
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
Mes petits secrets

Calling for help isn't a shame feat. Hojin Calling for help isn't a shame feat. Hojin Empty Jeu 1 Oct - 16:33
calling for help isn't a shame

KANG HOJIN & RA YOOHIM

outfits. + « Noona ! Il faudrait remettre des serviettes et des affaires de toilettes dans la chambre 107 ! » Les bras chargés de draps sales, tout en descendant les escaliers, Yoo Him interpella la femme d’une quarantaine d’années, assise derrière le bureau dans l’entrée. Un peu plus tôt dans la matinée, une des occupantes du foyer était partie définitivement. Son divorce avait été prononcé la semaine précédente avec une restriction la protégeant de son ex-mari et elle avait trouvé un emploi dans une ville à des dizaines de kilomètres de là. Elle était donc partie pour sa nouvelle vie de femme libre, c’était un bel évènement. Yoo Him avait été en charge du nettoyage de la chambre nouvellement disponible et d’en changer les draps. Il l’avait fait sans rechigner, plus vite la chambre serait prête, plus vite quelqu’un pourrait trouver refuge au foyer. Et ce genre de tâches occupait bien l’esprit de l’étudiant, c’était appréciable.

Lorsqu’il revint de la blanchisserie où il avait déposé le linge de lit en machine, le bureau était inoccupé, dans le hall se tenait quelqu’un, une femme, visiblement agitée, probablement très nerveuse. « Bonjour. » Tenta-t-il prudemment pour se faire connaître sans surprendre la jeune femme. Il n’y parvint pas, et la vit sursauter au son de sa voix. Pour se rendre inoffensif, Yoo Him plaça ses mains dans son dos. Regardant la nouvelle arrivée, il pensa reconnaître une femme venue quelques semaines plus tôt. Il se souvenait avoir vu des ecchymoses sur ses bras mais à ce moment-là, elle n’était pas prête à venir chercher de l’aide. Sa présence dans le hall semblait montrer qu’elle avait changé d’avis. « Je peux vous aider ? À moins que vous ne vouliez parler à quelqu’un d’autre ? » À comprendre une femme avec qui elle se sentirait peut-être plus en confiance.


her smile shines

away the shadows
ANAPHORE
Kang Hojin
Kang Hojin
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
Mes petits secrets

Re: Calling for help isn't a shame feat. Hojin Calling for help isn't a shame feat. Hojin Empty Lun 12 Oct - 23:32
calling for help isn't a shame

KANG HOJIN & RA YOOHIM

outfits. + Sa relation avec Wei avançait et elle était heureuse que ce soit le cas. Elle avait enfin trouvé le courage de lui avouer ses sentiments. Il avait fallu qu’elle revoie Jinsun et qu’il la menace pour qu’elle le fasse. Hojin avait sûrement besoin de cet électrochoc pour pouvoir laisser son cœur s’ouvrir totalement au jeune homme. Et elle ne regrettait pas une seule seconde de l’avoir fait. Elle se sentait libérée et totalement en confiance avec le plus vieux. Il avait tenu sa promesse de venir si jamais elle se retrouvait face à son ex petit ami violent. Pour ça, elle lui en serait toujours reconnaissante. Jin savait que cet homme était le bon, elle l’avait su dès le départ. Ils avaient la même vision de la famille et de celle qu’ils voudraient fonder. Elle s’était même aventurée à penser que ce serait lui le père de ses enfants quand elle aurait décidé d’aller de l’avant et de laisser derrière elle tous ses démons.

Et c’est ce qu’elle fit en se rendant une nouvelle fois au foyer dont elle avait essayé de fouler le sol de nombreuses fois. Elle allait de l’avant, décidant de prendre son problème par les cornes. Hojin savait qu’elle devrait aussi aller consulter un psy pour effacer les quelques traces de Jinsun qui lui restait, mais elle voulait faire cette démarche avec Wei. Elle avait besoin qu’il soit là pour elle. Alors qu’entrer dans un foyer pour femmes battues était quelque chose qu’elle devait faire seule. Elle se trouvait dans le hall d’entrée et lançait des regards dans toutes les directions, quelque peu anxieuse. Est-ce qu’elle avait fait le bon choix ? Est-ce qu’elle devait partir ? Elle n’eut pas le temps de répondre à ses questions qu’elle sursauta en entendant la voix masculine dans son dos. Elle se retourna vivement et se décala légèrement pour être plus loin de lui. Il n’était pas menaçant et lui montrait même qu’il ne lui voulait pas de mal en mettant ses mains dans son dos. Hojin releva le regard vers lui et elle le reconnut. Il l’avait intimité quand elle avait essayé de venir il y a quelques temps. « Non… Vous pouvez me renseigner. » Il fallait qu’elle se fasse à l’idée que tous les hommes n’étaient pas des connards comme Jinsun. « Je… Enfin… C’est compliqué… » reprit-elle, cherchant ses mots alors qu’elle détourna le regard. Elle ne savait pas comment dire les choses.
Ra Yoo Him
Ra Yoo Him
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Calling for help isn't a shame feat. Hojin Calling for help isn't a shame feat. Hojin Empty Mer 14 Oct - 17:41
calling for help isn't a shame

KANG HOJIN & RA YOOHIM

outfits. + Les premiers pas dans le foyer étaient toujours importants. C’était un moment assez crucial pour les personnes qui y entraient. C’était le moment où on appelait enfin à l’aide, c’était un moment autant de vulnérabilité que de force pure. Les personnes qui venaient ici venaient chercher refuge, chercher quelqu’un avec qui parler ou même de l’aide dans des démarches judiciaires. Peu importait pour quelles raisons ces personnes venaient, il fallait pouvoir répondre à l’appel, parce que le courage pour revenir en ce lieux pouvait être long à rassembler. Yoo Him évitait souvent d’être celui qui devait accueillir les personnes au foyer, d'abord parce qu’il n’était qu’un bénévole et parce que les employés avaient probablement plus d’empathie et trouvaient plus facilement les mots que lui. Mais dans l’immédiat, il n’avait aucun échappatoire, un mauvais enchaînement faisait qu’il était seul face à cette jeune femme qui avait enfin rassemblé ce supplément de courage qui avait réussi à l’amener jusque-là.  

S’apaisant lui-même, se souvenant des choses qu’il avait entendu en ces lieux à de nombreuses reprises, il prit les choses en main. Il hocha doucement la tête pour rassurer la jeune femme. « Malheureusement, les choses sont rarement simples ici. » Et elles ne le devenaient pas en un claquement de doigts, mais à ne plus être seule à les affronter, la jeune femme se sentirait peut-être moins submergée ou impuissante. « Je suis content de vous revoir. » Ajouta-t-il en tentant un fin sourire, peut-être apprécierait-elle d’être reconnue, cela pouvait créer une certaine proximité. Se grattant la nuque en cherchant ses mots, Yoo Him finit par faire retomber sa main le long de son corps. « Je m’appelle Ra Yoo Him. » Il récitait ce qu’il savait dans sa tête, créer de la complicité, mettre en confiance, c’était important. Ils semblaient aussi être du même âge, plus ou moins, il espérait que ce détail puisse aussi l’aider. « Nous avons un espace commun, il n’y a pas grand monde à cette heure-ci, vous voulez qu’on discute autour d’une tasse de thé ? » D’un geste de la main, il lui indiqua la direction de la salle commune qui ne se trouvait qu’à quelques pas en passant une porte. « Je pense que ce sera plus confortable que de rester dans le hall. » Mettre la personne à l’aise, créer un lien, ne pas être trop frontal, Yoo Him ne cessait de se répéter quoi faire, espérant dire ce qu’il fallait pour qu’elle reste et trouve l’aide qu’elle était venue chercher. Il tenta un autre sourire, ce qui n’était pas forcément une force chez lui. « Si vous n’aimez pas le thé, il y aura toujours autre chose à boire. »  


her smile shines

away the shadows
ANAPHORE
Kang Hojin
Kang Hojin
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
Mes petits secrets

Re: Calling for help isn't a shame feat. Hojin Calling for help isn't a shame feat. Hojin Empty Dim 25 Oct - 1:49
calling for help isn't a shame

KANG HOJIN & RA YOOHIM

outfits. + Entrer dans les lieux lui avait demandé bien moins de courage que la première fois. Cette fois-ci, Hojin avait réussi à pénétrer dans les lieux sans avoir l’envie de disparaitre et de ne plus jamais revenir. Bien sûr l’idée lui avait traversé l’esprit mais comparé à la dernière fois où elle s’était retrouvée dans le bâtiment, elle n’avait pas ressenti ce besoin vital de partir. Et encore moins quand elle avait entendu la voix grave du nouvel arrivant dans son dos. Certes, il lui avait fait peur, mais qui n’aurait pas été surpris dans cette situation. Elle ne s’était pas attendue à ce que quelqu’un apparaisse derrière elle et c’était pour cette raison que Jin avait eu peur. Elle lui sourit légèrement tendue et crispée. « J’imagine oui… Sinon, on ne viendrait pas ici. » Si la vie des femmes qui passaient cette porte était facile, elles ne se retrouveraient pas ici pour parler de ce qu’elles avaient subi. Hojin posa un regard surpris sur le jeune homme. « Vous vous souvenez de moi ? » C’était étonnant et elle ne savait pas comment gérer cette information. Il ne l’avait pas oublié. Elle était flattée et en même temps très surprise.

Il finit par se présenter et elle se courba légèrement pour le saluer. « Enchantée. Kang Hojin. » La jeune femme lui donna son véritable prénom. Elle n’avait pas réellement peur de lui. Elle était simplement méfiante comme avec n’importe quel autre homme qui n’était pas son petit ami. Elle espérait cependant qu’un jour, cette méfiance qu’elle ressentait pour les hommes puissent disparaitre et la laisser en paix. Il reprit la parole et elle lui sourit doucement. Elle lui était reconnaissante de lui proposer un endroit plus ouvert qu’un bureau pour qu’ils discutent, mais également de quoi boire. Yoohim, puisque c’était son prénom, faisait tout pour la mettre à l’aise et elle appréciait grandement ce qu’il faisait. Hojin lui emboita le pas en silence et hocha la tête à ses mots. Effectivement, ce serait mieux d’être assis que dans le hall d’entrée. Elle poussa un soupir pour se donner de la force et rougit quand il proposa autre chose que du thé. Elle ne voulait pas le gêner et donc le thé irait très bien. « Un thé fera l’affaire, c’est gentil merci. » Inconsciemment, elle gardait une certaine distance avec le jeune homme et en le remarquant, elle espéra qu’il ne le prenne pas mal. C’était la même chose avec les autres de son entourage qui n’était pas ses frères, Wei ou le gamin à qui elle avait appris la cuisine Mingwei. « Vous êtes bénévole depuis longtemps ici ? » demanda-t-elle, cherchant d’abord à orienter la conversation vers lui pour éviter de parler d’elle. Hojin était déjà présente dans le foyer, c’était beaucoup. Il lui fallait légèrement plus de temps pour s’ouvrir et parler de ce qu’elle avait vécu avec Jinsun pendant près de trois ans.

Ra Yoo Him
Ra Yoo Him
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Calling for help isn't a shame feat. Hojin Calling for help isn't a shame feat. Hojin Empty Ven 30 Oct - 18:49
calling for help isn't a shame

KANG HOJIN & RA YOOHIM

outfits. + L’important à cet instant, pour Yoo Him, c’était que ses insécurités ne soient pas visibles et ne viennent pas parasiter ce qu’il espérait faire passer à la jeune femme. C’était trop important, il avait beau être nerveux, s’il ne parvenait pas à la rassurer, à faire qu’elle se sente en sécurité et à créer une sorte de connexion avec elle, qui sait ce qui pourrait lui arriver à l’avenir ? Alors il allait sortir de sa retenue habituelle, de sa zone de confort et réussir premier contact. Ce n’était pas la première fois, malgré tout, il n’était toujours pas à l’aise dans cet exercice. « Oui je me souviens de vous. » Il afficha un petit sourire en coin. « Ce n’est pas tous les jours que je cours après une jeune femme comme je l’ai fait avec vous. » Il grimaça légèrement en y repensant. « Je suis désolé, j’espère ne pas vous avoir fait peur en faisant ça. » En y repensant, ce n’était vraiment pas malin de courir après elle de cette façon, il aurait très bien pu la faire paniquer... Mais il ne fallait pas qu’il culpabilise pour ce qui était arrivé ce jour-là, après tout, elle était là, c’était que la démarche avait fonctionné.

Continuant sur cette note, après les présentations, il emmena la jeune femme dans l’espace commun, heureusement vide, pour parler tranquillement autour d’une boisson chaude. Il la laissa prendre place, s’affairant à faire bouillir l’eau et sortir la boîte de thé, contenant de nombreux sachets de différentes saveurs sur la table. Tout en faisant, il continua de converser avec elle, tachant de garder un contact visuel pour maintenir le lien. « Oui ça fait quelques années maintenant. » Dit-il en sortant deux tasses qu’il vint également poser sur la table. La jeune femme s’était placée en retrait, et pour respecter cette distance, il plaça les tasses espacées l’une de l’autre. « Je suis là depuis à peu près huit ans... Ma mère a été pensionnaire ici pendant presque un an. Au début j’ai commencé comme une sorte de remerciement, mais au final, je me suis rendu compte que ce qui se faisait ici était vraiment important. Et depuis, je fais du bénévolat dès que j’en ai la possibilité. » Que Yoo Him parle autant, en une seule fois, c’était presque miraculeux. Il essayait de créer un lien avec elle, de continuer de la mettre en confiance. La bouilloire indiqua que l’eau était prête, le coréen alla la chercher puis revint verser l’eau chaude dans les tasses. Il la reposa pour ensuite ouvrir la boîte à thé. « Je vous laisse choisir ce qui vous ferait plaisir. » Il prit place, gardant ses distances avec la jeune femme, prenant un simple sachet de thé vert pour le mettre dans l’eau. Après un léger silence, il reprit la parole, espérant ne pas trop brusquer la coréenne. « Je doute quand même que vous ne soyez venue jusqu’ici pour parler de moi... » Il espérait que la touche d’humour, quelque peu incertaine, ait l’effet qu’il espérait.


her smile shines

away the shadows
ANAPHORE
Kang Hojin
Kang Hojin
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
Mes petits secrets

Re: Calling for help isn't a shame feat. Hojin Calling for help isn't a shame feat. Hojin Empty Ven 13 Nov - 0:39
calling for help isn't a shame

KANG HOJIN & RA YOOHIM

outfits. + Un sourire crispé s’afficha sur les lèvres de Hojin alors qu’elle repensa au jeune homme qui lui avait couru après. Elle avait eu extrêmement peur ce jour-là, ne comprenant pas vraiment pourquoi il avait voulu la rattraper. Elle grimaça légèrement quand il s’excusa. « C’est pas grave… Vous avez fait ce que vous avez pensé être ce qu’il fallait faire… Mais j’ai quand même eu peur oui. » Jin n’allait pas mentir. Elle avait cru que sa vie allait se finir parce qu’il l’avait poursuivi. Heureusement, ce n’était pas pour lui faire du mal, simplement pour qu’elle comprenne qu’elle pouvait revenir et que personne ne la jugerait ici. Finalement, après quelques jours, peut-être même des semaines, elle avait pris la décision d’y retourner et la voilà, devant lui à se présenter lorsqu’il fit pareil. Elle n’était pas totalement rassurée en sa présence, mais elle se doutait que si Yoohim était ici, ce n’était pas pour faire du mal aux femmes. Sinon, ce n’était pas vraiment le lieu où il devrait se trouver.

Hojin le suivit dans le petit salon et elle se mit en retrait du jeune homme, priant pour qu’il ne prenne pas mal le fait qu’elle ne l’approchait pas trop près. Elle était comme ça avec tout le monde. Le seul qui avait réussi à entrer dans sa bulle sans qu’elle ne soit effrayée avait été Wei. Comme si son corps avait su avant elle qu’il était l’homme de sa vie, la personne avec qui elle se marierait, aurait des enfants et vieillirait. Il avait été le seul homme depuis des années, en dehors de ceux de sa famille, à arriver à l’approcher autant sans qu’elle ne ressente l’envie de fuir à grandes enjambées. Si elle avait fui le chinois, ce n’était simplement que par crainte qu’il ne brise une nouvelle fois son cœur fragile. Pas parce qu’elle avait eu peur de lui. Jin laissa Yoohim s’affairer pour préparer leurs boissons chaudes et elle meubla le silence en lui posant des questions sur lui. La jeune femme n’avait pas encore la foi de parler d’elle. Elle avait encore besoin de temps. Elle l’écouta parler de sa mère et Hojin baissa la tête penaude. « Je suis désolée pour votre mère. » Certes, elle n’avait aucun rapport avec le fait qu’elle se soit retrouvée là, mais elle se sentait obligée de compatir avec ce qui lui était arrivé. Le plus vieux revint ensuite avec les tasses et elle prit place avant de prendre un thé noir aromatisé au citron. « Est-ce que vous auriez du sucre s’il vous plait ? » demanda-t-elle, s’autorisant cette requête, malgré qu’elle soit mal à l’aise de la faire. Elle mit son sachet de thé dans l’eau chaude et secoua la tête aux mots de Yoohim. « C’est vrai… » Hojin n’était clairement pas là pour parler de la vie de l’homme en face de lui. « Je sais même pas par où commencer ni même quoi… » Elle était venue mais ne savait pas les démarches à faire. Elle prit une grande inspiration et se lança. Après tout, elle était venue pour parler, pour vider son sac et sa conscience. « Je ne suis plus dans une relation abusive depuis quelques années. Mais ça ne fait que quelques semaines que je me suis réellement détachée de lui, grâce à un autre homme. Cependant, il hante encore mes nuits malgré tout. »
Ra Yoo Him
Ra Yoo Him
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Calling for help isn't a shame feat. Hojin Calling for help isn't a shame feat. Hojin Empty Lun 23 Nov - 16:52
calling for help isn't a shame

KANG HOJIN & RA YOOHIM

outfits. + Cela allait lui demander du temps, mais Yoo Him allait essayer de ne pas trop s’en vouloir d’avoir fait peur à la jeune femme en lui courant après pour la rattraper. Sur le moment, cela lui avait semblé la seule chose à faire, dans un sens, il avait eu raison, elle était là aujourd’hui. Néanmoins, il ne parvint pas à retenir une grimace en entendant de la bouche de l’étudiante qu’il lui avait fait peur. Il allait s’en vouloir un moment, quel crétin... Surtout que même si ses intentions étaient louables, il savait aussi qu’au-delà du fait d’être un homme, d’autres choses chez lui pouvaient intimider ou faire peur. Il se disait qu’il ne fallait pas qu’il y pense trop, ce qui était fait était fait... Mais il gardait un goût amer en bouche, ne pouvant qu’afficher un air contrit.

Utilisant ensuite son livret mental pour créer une certaine complicité avec la jeune femme et l’amener à parler, il parla sans réelle difficulté du passé de sa mère, gardant une partie de sa propre histoire sous silence. Au final, parler avec des femmes qui partageaient le même passé que sa mère était facile, dans le sens où elles allaient se reconnaître dans leur parcours. Il ne parlait juste pas de son adolescence, d’abord pour qu’elles n’aient pas peur de lui et ensuite pour qu’elles ne prennent pas peur de leurs enfants (si elles en avaient). Depuis qu’il était au foyer, bien qu’il ne soit que bénévole, Yoo Him avait insisté pour que les enfants des femmes soient aussi suivis par les psychologues de l’établissement. Sortant de ses pensées à la demande de Ho Jin, il se leva en faisant grincer les pieds de sa chaise, ce qui lui arracha une grimace au passage. « Oui bien sûr. » Et il alla chercher le sucrier et une cuillère avant de se rasseoir. Il l’invita ensuite à parler d’elle, jouant la carte de l’humour, et cela sembla fonctionner. Une fois qu’elle sembla décider à essayer de parler des raisons de sa venue, il la laissa faire sans la presser. Elle pouvait avoir besoin de temps pour mettre des mots sur les choses ou tout simplement avait besoin de temps pour organiser ses pensées. Il l’écouta avec attention, hochant la tête pour montrer qu’il l’écoutait sans pour autant l’interrompre. « Je vois... » Il joua doucement avec sa tasse. « Est-ce que vous avez l’impression que l’emprise qu’il a sur vous est plus forte maintenant qu’un autre homme est dans votre vie ? » Il humidifia ses lèvres, cherchant ses propres mots, ne voulant pas la brusquer. « Je comprends que vous faites des cauchemars... Il s’agit de mauvais rêves ou de flashback ? » La difficulté à avancer pouvait venir de stress post traumatique, il n’était jamais trop tard pour en développer des symptômes. « Vous avez été suivie par un professionnel ? C’est peut-être la raison de votre venue... » Il se réprimandait presque, et opta pour se taire en buvant une gorgée de thé.


her smile shines

away the shadows
ANAPHORE
Kang Hojin
Kang Hojin
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
Mes petits secrets

Re: Calling for help isn't a shame feat. Hojin Calling for help isn't a shame feat. Hojin Empty Mar 15 Déc - 15:31
calling for help isn't a shame

KANG HOJIN & RA YOOHIM

outfits. + Etre revenue dans ce centre était déjà une épreuve pour Hojin. Elle avait fait un grand pas vers le chemin de la guérison. Elle le savait, mais ça n’en était pas plus facile à faire. La jeune femme avait encore bien du chemin à faire et elle n’était qu’au début de ce dernier. Il lui faudrait être forte et surtout soutenue par l’homme qu’elle aimait. Cette dernière option était déjà présente depuis des mois. Wei n’avait jamais cessé d’être là pour elle et de lui faire comprendre qu’il ne l’abandonnerait pas et ce malgré ce qu’elle pouvait lui révélait. Jin était encore effrayée à l’idée de l’avoir laissé entrer dans sa vie, parce qu’elle n’avait aucune certitude quant au fait qu’il lui ferait du mal ou non, mais elle se disait qu’elle avait fait le bon choix. Le tenir à l’écart avait été une erreur qu’elle n’était pas prête à recommencer. Ils s’aimaient tous les deux et c’était déjà beaucoup pour Hojin qui avait pensé pendant des années que l’amour, c’était ce que Jinsun lui donnait alors que ce n’était clairement pas le cas. Il avait abusé d’elle de bien des manières et même si elle ne comptait pas tout raconter à Yoohim en face d’elle, elle allait lui faire un topo rapide sur ce qu’elle avait vécu.

Mais avant ça, elle avait besoin de sucre dans son thé. Elle sourit maladroitement au plus grand avant de le remercier d’un signe de tête. La jeune femme prit une inspiration pour se donner du courage et commença à rester en surface en ne mentionnant que le fait qu’elle avait été dans une relation abusive et qu’elle s’en sortait à peine. Cependant, Jinsun était encore là dans son esprit tapi et la réveillait toujours en pleine nuit dans des cauchemars où il revenait et où il faisait en sorte de détruire encore un peu plus sa vie et sa personne. Hojin laissa Yoohim lui poser des questions et secoua la tête à sa dernière. « Non je ne suis pas suivie… J’ai essayé mais à chaque fois j’ai pris peur et je me suis enfuie. » Elle savait qu’elle n’y arriverait pas seule et qu’elle aurait besoin de Wei avec elle et ce même s’il apprenait encore plus de chose sur le jeune homme et ce qu’il avait fait subir à Jin. Mais elle n’arrivait pas à se résoudre à y aller seule. Refaire face à ses démons du passé était bien trop pour elle. « Avant c’étaient souvent des flashbacks de ce qu’il m’a fait subir. Je revivais les scènes et je ne pouvais rien faire à part me voir encore une fois dans cette position de faiblesse… Mais maintenant que j’ai quelqu’un, mes cauchemars ont changé. C’est lui qui prend ou alors, mon ex vient détruire mon bonheur en essayant de me détruire encore plus qu’il ne la déjà fait. » Elle se souvenait dans les moindres détails de toutes les humiliations, de tous les coups portés et de tout le reste. La jalousie, le contrôle constant sur sa vie et bien d’autres choses dont elle n’avait pas réellement envie de se souvenir maintenant. Hojin frissonna légèrement avant de reprendre la parole. « Je ne pense pas que ce soit pire maintenant qu’un autre homme a pris sa place. Je dirai juste que c’est plus effrayant. Avant c’était moi la cible, je revivais ce qu’il m’avait fait. Maintenant, j’ai peur qu’il s’en prenne à mon petit ami parce qu’il est celui qui est avec moi maintenant… » Elle soupira, se rendant compte qu’elle se confiait à lui presque facilement. Comme si elle avait simplement eu besoin d’un petit coup de pied aux fesses pour parler. Elle n’avait jamais réellement mentionné tout ça à Wei ou même Rian. Elle avait toujours tout gardé pour elle, cherchant simplement à ce qu’il disparaisse de lui-même de son esprit.
Ra Yoo Him
Ra Yoo Him
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Calling for help isn't a shame feat. Hojin Calling for help isn't a shame feat. Hojin Empty Sam 2 Jan - 18:52
calling for help isn't a shame

KANG HOJIN & RA YOOHIM

outfits. + Yoo Him ne dirait jamais qu’il était le mieux placé pour comprendre les peurs de la jeune femme. Au contraire, il avait été, dans un sens, plutôt épargné par son père, et il avait été davantage témoin que victime. Cela n’empêchait pas que les traumatismes soient profonds chez lui et que des peurs, des terreurs même l’habitent et le hantent à chaque instant de la journée et de la nuit. Néanmoins, il pouvait comprendre ce que Hojin pouvait ressentir jusqu’à un certain point, parce que leurs peurs se rencontraient à un certain niveau. Il inclina légèrement la tête, à la fois surpris et à la fois non de savoir que la jeune femme ne voyait pas de professionnel. Lui-même avait mis beaucoup de temps à s’ouvrir et à accepter de parler avec le thérapeute du centre de détention. « Je ne peux pas généraliser, mon cas n’est pas la loi, mais parler à un psy m’a aidé... » Il poussa un petit soupir. « J’ai encore des cauchemars, des crises d’angoisse et d’autres trucs mais... Ça m’a permis de sortir certaines choses. » De toute façon, il n’y avait aucun remède miracle à ce qu’ils avaient vécu. Avec attention, tout en buvant sa boisson, Yoo Him écouta la jeune femme. Il hochait la tête de temps en temps pour montrer qu’il comprenait l’idée qu’elle essayait de partager ou tout simplement en signe qu’elle avait toute son écoute.  

Il ne s’autorisa à prendre la parole que lorsqu’elle eut terminé, et seulement après un bref temps de silence, pour lui le temps d’assimiler et de penser à une réponse, et pour elle, se remettre de ses émotions. « Y a-t-il des restrictions pour votre ex petit-ami ? Pour vous protéger vous mais aussi vos proches ? » Il joua avec sa tasse. « Je ne suis pas juriste, ni un professionnel de la loi, mais peut-être pourriez-vous engager des procédures pour tous vous protéger ? » Pour le reste, la peur de perdre ce bonheur retrouvé, il comprenait tellement... Il était lui-même habité par des peurs similaires avec Hye Sun, il était terrifié de recommencer les mêmes erreurs ou de ressembler que trop à son père. Cela l’amenait à ne pas profiter du moment présent, il en avait longuement parlé avec son propre psy. « Pour ce qui est de craindre pour votre nouvel équilibre et votre bonheur... » Il sourit tristement. « Je vous comprends tout à fait, mais en le laissant prendre cette place dans votre vie, vous le laissez abîmer ce que vous êtes en train de construire. » Il poussa un faible soupir. « C’est toujours bien plus facile à dire qu’à faire, les plaies sont profondes et encore récentes mais qu’il soit présent ou non, actuellement, il a cette emprise sur votre bonheur que seule vous êtes capable de défaire. » Il espérait ne pas trop la brusquer, c’était quelque chose qu’il avait entendu à sa propre encontre et il n’était même pas capable de réellement se défaire de l’emprise de son passé et de son père. C’était presque ironique de le voir répéter ces mots qui lui avaient été tant de fois adressés. « Mais la route est longue... Si jamais vous ne souhaitez pas vous adresser à un professionnel, les femmes du foyer se réunissent une fois par semaine. C’est une sorte de cercle de paroles où elles peuvent aussi bien parler de ce qu’elles ont vécu que du dernier film qu’elles ont été voir au cinéma... Peut-être que votre ressenti... Non pas peut-être, je suis certain que ce que vous vivez fera écho dans beaucoup d’entre elles et elles pourraient vous apporter leurs sagesses ? » Il grimaça légèrement. « Je sais que nous avons certaines limites ici, enfin je ne veux pas parler pour mes autres collègues mais... » Mais il n’était qu’un homme et pas le mieux placé, ayant lui-même été un bourreau un jour.


her smile shines

away the shadows
ANAPHORE
Kang Hojin
Kang Hojin
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
Mes petits secrets

Re: Calling for help isn't a shame feat. Hojin Calling for help isn't a shame feat. Hojin Empty Jeu 28 Jan - 19:06
calling for help isn't a shame

KANG HOJIN & RA YOOHIM

outfits. + Bien que peu à l’aise à l’idée de raconter ce qui lui était arrivée, Hojin se surprenait à en parler avec relativement d’aisance. Elle ne rentrait pas dans les détails, cependant, elle arrivait à décrire ce qu’elle ressentait avec plus ou moins d’éléments. Néanmoins, elle n’arrivait pas à faire taire cette méfiance qu’elle ressentait. Yoohim n’avait rien fait qui pourrait lui laisser penser qu’il était un danger, mais son corps ne parvenait pas à se détendre totalement, toujours sur le qui vive si jamais il lui fallait s’enfuir. Heureusement, parler avec lui réussissait à lui faire légèrement oublier son état d’esprit. Elle hocha la tête et un mince sourire s’afficha sur ses lèvres. « J’en ai conscience. Seulement, je n’ai pas encore eu le déclic. Je n’ai pas envie de retomber dedans parce que je sais que mon cerveau a « effacé » certaines parties pour éviter que je me perdre à nouveau dans cette peur. Et c’est sûr que si je vais parler à un professionnel, ça ressortira. » Hojin n’y parviendrait pas seule et pour le moment, elle n’avait pas envie de forcer Wei à venir avec elle. Ils commençaient à peine leur relation, ce n’était pas pour la cacher parce qu’il apprendrait encore plus que ce qu’elle a bien voulu lui dire. Parce qu’elle avait omis de nombreux détails quand elle avait avoué à Wei ce que Jinsun lui avait fait subir, notamment à cause du caractère dégradant de certains choses qu’elle avait subi. Hojin n’avait clairement pas envie que son petit ami ait une mauvaise image d’elle.

La jeune femme répondit aux questions de Yoohim la boule au ventre. Ce qu’elle redoutait le plus maintenant était que Jinsun s’en prenne physiquement à Wei parce qu’il savait à quoi il ressemblait et surtout avait remarqué que son ex petite amie était attachée à lui. Sa jalousie avait été l’élément déclencheur de l’enfer qu’il avait fait vivre à Hojin. Elle ne serait donc pas étonnée si un jour elle voyait Wei revenir avec des bleus ou même qu’on l’appelle pour qu’elle vienne à l’hôpital. Elle vivait maintenant avec cette peur constante. La pyo secoua la tête aux questions du plus vieux. Elle n’avait rien engagé du tout, parce que Jinsun n’était pas un homme comme les autres. Il faisait parti de la mafia et elle n’avait clairement pas envie de mêler sa famille et ses proches dans ce merdier et encore moins faire face à la justice corrompue de son pays. « Je n’ai parlé de ça à personne. Seuls ma meilleure amie, mon petit ami actuel, lui et vous êtes au courant. Ça ne servirait à rien d’aller voir la police ou un avocat. Il serait protégé. » Il s’en tirerait, elle en était sûre. Elle préférait donc ne pas perdre de l’argent et du temps sur ce genre de choses. Yoohim reprit la parole et elle ne put qu’hocher la tête à ses mots. Effectivement, il avait raison. Même s’il n’était pas présent physiquement dans leurs vies, les angoisses, auxquelles elle devait faire face, étaient elles bien réelles. Hojin ne savait pas ce qu’elle pouvait faire pour qu’elle se stoppe et arrêter de penser à celui qui pourrait en un rien de temps détruire ce qu’elle avait mis des mois à construire avec Wei et des années pour se reconstruire elle-même. La jeune femme ne répondit donc pas à ce qu’il venait de dire, hochant simplement la tête, d’accord avec lui. C’était facile à dire, mais pas à faire. Jin savait qu’elle avait encore de nombreux efforts à fournir si elle ne voulait pas que son histoire avec Wei tourne mal et que Jinsun ne revienne pas dans sa vie. Elle humidifia ses lèvres de nervosité quand il lui indiqua qu’elle pouvait venir ici pour parler avec d’autres femmes qui avaient vécu la même chose qu’elle. Seulement, comme pour le psy, le fait de parler à d’autres personnes de ce qui s’était passé, ne la mettait pas réellement à l’aise. « Je sais pas si ce serait une bonne idée… » commença-t-elle d’abord pour se donner une contenance avant de refuser. Parce que c’était ce que faisait Hojin. Elle refusait bien souvent la main qu’on lui tendait sans réelle raison valable. « Je n’ai pas envie de parler en détails de ce qui s’est passé, pas plus que je pense qu’écouter d’autres personnes parler de leurs histoires m’aidera à aller mieux. Je sais que c’est égoïste comme façon de penser… Mais clairement, je n’ai pas besoin d’entendre et de savoir que d’autres personnes ont vécu ou vivent ce que j’ai vécu. J’essaie déjà de me reconstruire ce n’est pas pour plonger plus bas. » C’était peut-être méchant ce qu’elle disait, elle allait peut-être trop loin, mais elle ne pouvait pas faire ça. Pourtant, la jeune femme était la première à tendre la main quand quelque chose n’allait pas. Mais là, dans cette situation, ce n’était pas possible. « Je vous remercie cependant d’avoir proposé et de chercher à m’aider. »
Contenu sponsorisé
Mes petits secrets

Re: Calling for help isn't a shame feat. Hojin Calling for help isn't a shame feat. Hojin Empty
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Yonsei sous panique !
Des rumeurs circulent dans les couloirs, des on-dits, des murmures qui courent et parcourent les allées du campus. Apparement notre chère directrice est en bien mauvaise position après la catastrophe survenue dans le nouveau bâtiment.
Quelques liens utiles

Les Recherches de Rps
Les Rps libres
Le Bizutage des Fraternités
Les Recherches de Pairings
Les Pré-Liens
Les défis RP
Le Discord du Forum