sombre


    :: Le reste du monde :: Séoul

Calling for help isn't a shame feat. Hojin

Ra Yoo Him
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
Ra Yoo Him
Pseudo, pronom(s) : Lena | She/Her
Célébrité : bang yongguk
Crédits : kerushirei (vava) / anaphore (sign)
Messages : 1652
Âge : 30
 http://www.shaketheworld.net/t11602-ra-yoo-him-through-kicks-andhttp://www.shaketheworld.net/t11629p40-ra-yoo-him#1000011http://www.shaketheworld.net/t20800-lena-to-die-will-be-an-awfully-big-adventure#top
Re: Calling for help isn't a shame feat. Hojin | Ven 5 Mar - 22:17
Citer EditerSupprimer
calling for help isn't a shame

KANG HOJIN & RA YOOHIM

outfits. + Tout en restant à la surface de ce qu’il avait vécu et de ce qui le hantait, Yoo Him essayait de distiller assez de sa propre expérience pour connecter avec la jeune femme. Il savait que son propre parcours était particulier et chaotique et que si les sessions chez le psy l’avaient aidé (ce qui n’avait pas été tout de suite le cas), ce n’était pas une solution universelle qui convenait à tout le monde. Il accepta son refus et ses explications avec un hochement de tête continuant de boire son thé alors que le jeune homme questionnait et échangeait avec Ho Jin dans l’espoir de lui apporter des réponses et de l’aider.

Si la médecine ne pouvait l’aider, peut-être la loi le pouvait-elle ? Encore, la jeune femme refusa et sa réponse amena les sourcils de Yoo Him à se froncer légèrement. « Il serait protégé ? Il vient d’une famille aisée ? » Il avait eu l’horreur de découvrir ici à quel point la corruption permettait à certains de ces hommes de bien s’en sortir. « J’espère que vous ne dites pas ça parce que vous vous sentez responsable de ce qui vous est arrivé. » Il se pencha un peu vers elle, gardant juste une distance pour qu’ils se sentent en sécurité tous les deux. « Rien de tout ça n’est de votre faute. » Mais plus la conversation avançait, plus il se disait que ce n’était pas la culpabilité qui bloquait la jeune femme. Il se rassit correctement sur sa chaise, le dos droit contre le dossier, hochant la tête à ce que lui disait Ho Jin pour lui montrer qu’il l’écoutait et ce, jusqu’à ce qu’elle ait fini. « Je vois... » Il s’accorda une pause pour reprendre une gorgée de son thé en train de tiédir et d’organiser sa pensée. « Vous ne voulez pas vous adresser à un psy, ce que je comprends. Vous ne voulez pas vous adresser à un avocat de peur que cela n’amène à rien, ce que je trouve injuste. Enfin, vous ne souhaitez pas échanger avec ces femmes qui peuvent vous comprendre mieux que personne. » Il termina son énumération par un autre hochement de tête, posant ses mains sur la table. Il était perdu sur la démarche à suivre, mais il refusait d’abandonner. « Ho Jin, je peux te tutoyer ? » Il se permit une familiarité qu’il n’avait pas encore eu jusque-là. « Pourquoi es-tu venue ici ? Qu’est-ce que tu es venue chercher ? » Il n’y avait aucun reproche dans sa voix, juste une réelle demande et peut-être un peu d’impuissance. « Je refuse que tu partes d’ici en te disant que personne ne peut t’aider. Parce que ce n’est pas vrai. Il faut que tu nous dises comment nous le pouvons. » Ce n’était pas dans toutes les petites aides qu’on lui avait donné, il utilisait davantage ses cours de psycho. De là où il était, le comportement d’Ho Jin ressemblait à de l’autosabotage et il pouvait le comprendre.

________________________________

her smile shines

away the shadows
ANAPHORE
Kang Hojin
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
Kang Hojin
Pseudo, pronom(s) : MARION (SHE/HER).
Célébrité : JANG DA HYE (HEIZE).
Crédits : UNRAVEL;
Messages : 686
Âge : 27
 http://www.shaketheworld.net/t19319-kang-hojin-no-one-take-you-dhttp://www.shaketheworld.net/t15766p40-kang-hojin#992713http://www.shaketheworld.net/t22447-marion-fearless#942879
Re: Calling for help isn't a shame feat. Hojin | Mer 24 Mar - 0:39
Citer EditerSupprimer
calling for help isn't a shame

KANG HOJIN & RA YOOHIM

outfits. + La jeune femme était reconnaissante envers Yoohim d’essayer de lui porter assistance comme il le pouvait mais qu’importe la solution qu’il lui donnait, elle refusait. Ce n’était pas parce qu’elle ne voulait pas mais parce qu’elle ne le pouvait pas. Mentalement, Hojin n’était pas prête à voir un psy et à lui parler de tous les sévices que Jinsun lui avait fais subir, pas plus qu’elle n’était prête à le dire à Wei. Il en savait quelques brides, mais elle avait gardé sous silence les détails les plus sordides. Elle savait que s’il avait été au courant, il aurait pu le tuer et il en était hors de question. Pour ce qui était de la justice, ce n’était pas non plus possible. Son ex petit ami était un mafieux et elle se doutait, à raison, que des membres de la mafia se trouvaient dans les forces de l’ordre et même dans des métiers comme avocats ou même juges. Elle ne pouvait donc malheureusement faire confiance à personne. Même Yoohim aurait pu être quelqu’un de la mafia. C’était pour cette raison qu’elle ne donnait que très peu d’informations concernant le jeune homme qui avait été la personne qui avait partagé sa vie pendant quatre ans.

« Il serait protégé effectivement. » répondit-elle, laissant de côté le fait qu’il venait ou non d’une famille aisée. Ce n’était pas le cas, mais la mafia et les gangs étaient comme une famille. Ils feraient donc tout pour le sortir de là et encore plus pour la faire taire elle, ainsi que ses proches. Alors, Hojin gardait le silence, et secoua la tête en entendant les mots du plus vieux. Elle ne se rendait pas responsable de ce qui lui était arrivé. Si ça avait été le cas pendant quelques temps, maintenant, elle avait compris que le véritable responsable était Jinsun et sa jalousie et possessivité maladive. « Je sais que ce n’est pas ma faute. C’est lui qui avait un problème de confiance en soi et en moi… Il est jaloux et possessif. Il me faisait des crises même quand j’enlaçais mes petits frères ou mon père. Comme si quelque chose aurait pu se passer entre nous. » Une grimace de dégoût se peignit sur son visage rien qu’à cette mention. Cependant, Jinsun ne l’avait pas vu ainsi. Pour lui, n’importe quel homme, qu’importe qu’il soit de la même famille que Hojin ou non, était un rival potentiel. C’était excessif, elle le savait et s’en était rendu compte, bien trop tard néanmoins. Il avait déjà commencé à la frapper.
Yoohim lui proposa finalement de venir parler aux femmes du foyer. C’étaient des femmes qui avaient vécu plus ou moins les mêmes choses que Hojin, mais encore une fois, elle refusa. Comme elle lui avait dit, elle tentait d’oublier ce qu’elle avait vécu. Ce n’était donc pas pour écouter les récits d’autres femmes. La pyobeom se savait égoïste, mais c’était comme ça qu’elle voyait les choses et malheureusement, ça ne changerait pas, malgré l’aide qu’il pouvait lui proposer. Le plus vieux reprit alors la parole et elle hocha la tête, lui donnant l’autorisation d’être familier avec elle. En l’écoutant, elle se rendait compte qu’elle-même ne savait pas ce qu’elle était venue chercher ici. Peut-être qu’elle avait simplement voulu se rassurer sur le fait qu’elle n’était pas la seule à avoir subi des maltraitances de la part d’un homme qu’elle avait aimé. Hojin soupira avant de répondre. « Je ne sais pas… » Elle était honnête. A quoi bon mentir. « Je pensais peut-être, naïvement, que j’aurai des réponses immédiates sur la façon d’oublier, de gérer tout ça… Mais c’est pas le cas. » Elle sourit tristement, se grattant la nuque gênée. « J’aurais sûrement pas du revenir… C’était une mauvaise idée. »
Ra Yoo Him
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
Ra Yoo Him
Pseudo, pronom(s) : Lena | She/Her
Célébrité : bang yongguk
Crédits : kerushirei (vava) / anaphore (sign)
Messages : 1652
Âge : 30
 http://www.shaketheworld.net/t11602-ra-yoo-him-through-kicks-andhttp://www.shaketheworld.net/t11629p40-ra-yoo-him#1000011http://www.shaketheworld.net/t20800-lena-to-die-will-be-an-awfully-big-adventure#top
Re: Calling for help isn't a shame feat. Hojin | Sam 3 Avr - 23:00
Citer EditerSupprimer
calling for help isn't a shame

KANG HOJIN & RA YOOHIM

outfits. + Le fait que les victimes étaient souvent celles qui devaient se cacher, fuir, changer de vie, était révoltant aux yeux de Yoo Him. Il revoyait à chaque fois la fuite de sa mère, elle avait quitté des décennies de vie avec une simple valise et quelques photos de ses enfants. Elle avait laissé tout le reste derrière elle, la violence et la souffrance bien évidemment, mais c'était elle qui avait perdu sa maison, ses meubles et tout le reste. C'était injuste. Mais quand, en plus, le coupable était protégé... Il en viendrait presque à la violence, lui qui voulait pourtant la fuir à tout prix. Mais face à Ho Jin, à l'injustice de vivre dans la peur alors que l'autre vivait dans l'impunité, il irait bien échanger quelques mots avec cet homme. Mais parfois, cela n'en valait pas la peine, rien ne les changeraient. Plus il en apprenait sur celui qui avait traumatisé la jeune femme, plus Yoo Him était écœuré et à la fois, il se demandait ce qui avait poussé cet homme à avoir si peu confiance en lui pour se dire que la femme qu'il aimait pourrait même l'abandonner pour les bras d'un membre de sa propre famille. N'était-ce pas pathologique à ce niveau ? Mais cela n'excusait aucune la violence qu'il avait faite subir à Ho Jin, surtout si cela restait impuni. « À ce niveau de manque de confiance, on peut parler de pathologie. Tout le temps qu'il ne fera pas de travail sur lui-même, il restera cet homme qui vous a autant fait souffrir. » Il eut un sourire triste. « Je ne l'excuse aucunement, rassurez-vous. » Parce que cela voudrait dire que Yoo Him s'excusait lui-même, ce qu'il refusait de faire malgré les années qui étaient passées.

Malgré le fait qu'il comprenne la jeune femme, le coréen savait qu'il n'était pas le mieux placé pour parler de ce qu'elle avait vécu. Comme elle avait déjà refusé l'aide d'un avocat spécialisé, il avait proposé un échange avec d'autres femmes du foyer. Il s'était presque attendu à un refus, ce qu'il eut en effet, mais bien qu'il ne soit pas tout à fait surpris, il était complètement désarmé. Alors il décida de ne plus utiliser les conseils du livret, et juste de parler et d'échanger avec elle, il ne s'attendait pas à ce que la conclusion à laquelle elle parvienne soit l'inutilité de sa venue. Bien qu'un vent de panique en lui souffla, il essaya de le garder sous contrôle et il sourit un peu tristement. « Tu as très bien fait de venir. » Il réfléchit à la formulation à donner à ses pensées. « Les réponses mettent un peu de temps à arriver. Et guérir encore plus. Lorsqu'il s'agit des traumatismes qu'on a vécu, rien n'est immédiat et on ne peut même pas établir de temporalité pour s'en remettre. » Sans s'en rendre compte, il avait utilisé le « on », révélant par là qu'il avait lui aussi des traumatismes qui pouvaient être communs à ceux de Ho Jin. « Je devrais m'en vouloir de décevoir tes attentes. Mais moi ou un ou une autre, on te dirait tous la même chose. C'est le temps qui fera tout. Le fait de parler pas forcément. Certaines femmes gèrent mieux sans réellement en parler, alors voir un psy ou un groupe de paroles n'est pas forcément la solution. » La jeune femme pourrait bientôt se vanter de parvenir à le faire enchaîner des phrases de plus de quelques mots. Lui d'habitude assez taciturne et silencieux, il se surprenait à parler tant dans l'objectif d'aider et c'était, en quelque sorte, la confirmation de quelque chose pour lui. « Par contre, on peut reprendre clairement pour voir ce qui serait à faire ? » Il joua avec sa tasse, le fond de sa boisson à présent complètement froid, mais il était bien plus absorbé par la conversation que son thé. « Tu cherchais des réponses à quelles questions exactement ? » Il laissa une petite pose pour la laisser assimiler la question avant de reprendre. « Et qu'est-ce que tu n'arrives pas à gérer ? » De nouveau, il laissa une petite pause. « C'est bête, mais c'est parfois en étant le plus concret possible qu'on parvient le mieux à organiser ses pensées. » C'était quelque chose que Yoo Him avait appris à faire en thérapie. Il listait parfois ses pensées, faisait même des tableaux pour savoir quelles pensées étaient les siennes et lesquelles étaient celles de ses traumatismes qui s'exprimaient. Au final, est-ce que cela ne pouvait pas l'aider ? « Ce serait dommage que tu sois venue jusqu'ici pour repartir exactement dans la même situation. » Il faisait tout ce qu'il pouvait pour la retenir craignant de ne plus la revoir s'il la laissait partir ainsi.

________________________________

her smile shines

away the shadows
ANAPHORE
Kang Hojin
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
Kang Hojin
Pseudo, pronom(s) : MARION (SHE/HER).
Célébrité : JANG DA HYE (HEIZE).
Crédits : UNRAVEL;
Messages : 686
Âge : 27
 http://www.shaketheworld.net/t19319-kang-hojin-no-one-take-you-dhttp://www.shaketheworld.net/t15766p40-kang-hojin#992713http://www.shaketheworld.net/t22447-marion-fearless#942879
Re: Calling for help isn't a shame feat. Hojin | Dim 25 Avr - 12:32
Citer EditerSupprimer
calling for help isn't a shame

KANG HOJIN & RA YOOHIM

outfits. + La jeune femme savait qu’elle aurait du dénoncer Jinsun et ce depuis des années. Elle aurait eu assez de preuves entre ses séjours à l’hôpital, mais également avec les témoignages de ses amis qui l’avaient vu revenir avec des blessures. Elle pensait notamment à Kyungho et savait qu’il aurait tout fait pour le faire payer pour ce qu’il lui avait fait. Cependant, le fait que son ex soit dans la mafia lui avait toujours mis un frein pour tenter quoique ce soit. Elle savait que si elle le faisait, il s’en sortirait encore et encore et qu’il finirait par s’en prendre à nouveau à elle ou même à sa famille et ses amis. Hojin se retrouvait donc dans l’incapacité de faire quoique ce soit. Elle espérait, qu’un jour quand même, il se ferait arrêter pour ses agissements, qu’importe la raison, parce qu’elle, elle ne pouvait malheureusement pas le faire. La pyo avait été terrorisée, pendant longtemps, dès qu’on parlait de lui et des potentielles retombées si elle se mettait à le défier. Ça allait mieux avec le temps, mais elle se doutait que si elle tentait quelque chose contre lui il ne resterait malheureusement pas sans rien faire. Alors, elle ne disait rien, ne donnait même pas son prénom quand elle parlait de lui, de peur qu’on puisse lui raconter par la suite que c’était Jinsun qu’elle avait mentionné. La terreur qu’il lui inspirait devait cesser mais ce n’était malheureusement pas encore le cas. Heureusement, Hojin avait compris avec le temps que ce n’était pas sa faute si son ex petit ami était comme ça. Elle écouta Yoohim parler et hocha la tête. « Il n’y a pas d’excuses dans son comportement. » dit-elle, comme pour mettre un point final à cette conversation.

Elle refusa de voir quelqu’un et encore plus de parler à d’autres femmes qui avaient vécu la même chose qu’elle. Hojin partait du principe que même si elle aimait aider les autres et se faisait souvent, voire tout le temps, passer après les autres, pour ce sujet, elle se devait de penser à elle-même. Elle n’avait pas envie d’entendre d’autres femmes lui raconter les horreurs qu’elles avaient subies, et ce pas tant qu’elle n’aurait pas guéri de ses propres démons. Elle ne le disait pas forcément, mais ils étaient encore tapis au coin de son esprit, prêts à bondir à la moindre occasion. Ce n’était pas pour rien qu’elle en rêvait encore et qu’elle avait peur pour elle, mais également pour sa famille et son nouveau bonheur. Wei avait réussi à chasser la plupart de ses mauvaises pensées, mais elle savait qu’un jour ou l’autre, Jinsun se vengerait d’une façon ou d’une autre. Elle ne savait pas encore comment, mais ça ne tarderait pas à arriver. Elle le sentait. Hojin finit par avouer qu’elle n’aurait sûrement pas du revenir parce qu’elle n’avait pas les réponses aux questions qu’elle se posait. Rien n’avait avancé et elle n’était pas plus sereine que lorsqu’elle avait franchi les portes de l’établissement. Un soupir s’échappa de ses lèvres tandis qu’elle écoutait les mots de Yoohim. Il n’avait pas tort. Tout n’était qu’une question de temps, mais combien de temps devrait-elle attendre pour être totalement débarrassée de tout ça ? La pyobeom devenait de plus en plus impatiente à l’idée de ne pas être capable de l’oublier et de ne pas être capable de passer à autre chose. Hojin voulait que son couple n’ait plus à subir son passé et qu’elle n’ait plus de cauchemars liés à tout ça. Yoohim reprit la parole et elle l’écouta avant de mordre doucement sa lèvre. Elle se doutait que le plus vieux souhaitait l’aider mais c’étai quand même quelque chose dont elle avait du mal à parler. Elle resta donc silencieuse quelques temps réfléchissant à comment répondre correctement à toutes ses questions. « Je sais que le temps m’aidera à aller mieux… Le soucis c’est que ça fait déjà longtemps que je ne suis plus avec lui. Ça fait presque 3 ans… » Elle commença par ça, pour avoir un peu plus de temps pour penser à ce qu’elle allait lui dire. Hojin détourna les yeux quelques secondes, reportant son attention sur la tasse chaude qu’elle avait entre les mains. « Quand est-ce qu’il arrêtera d’être un monstre tapi dans ma tête ? Quand est-ce que je pourrai me détacher complètement de lui et arrêter d’avoir des cauchemars… » La jeune femme mordit un peu plus dans sa lèvre et se rendit compte qu’elle l’avait fait trop fort en sentant le sang dans sa bouche. Un nouveau soupir s’échappa de ses lèvres et elle remonta son regard vers le plus vieux. « Je sais ce dont il est capable… Et j’ai pas envie de voir mon petit ami revenir avec des blessures… Ça pourrait arriver parce que je sais qu’il n’a pas supporté de me voir avec un autre. » Ses mains se serrèrent plus fort sur la tasse avant qu’elle ne reprenne. « Je ne pense pas qu’il soit mué par des sentiments envers moi. Il ne m’aime plus c’est sûr… Je dirai juste que c’est parce que ça l’emmerde de ne plus avoir, du moins en apparence, l’ascendance sur moi. » Hojin savait qu’il n’aimait pas ne plus avoir de pouvoir sur elle et ne plus pouvoir la contrôler. Alors, à un moment donné, il cherchera à le reprendre d’une façon ou d’une autre.
Ra Yoo Him
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
Ra Yoo Him
Pseudo, pronom(s) : Lena | She/Her
Célébrité : bang yongguk
Crédits : kerushirei (vava) / anaphore (sign)
Messages : 1652
Âge : 30
 http://www.shaketheworld.net/t11602-ra-yoo-him-through-kicks-andhttp://www.shaketheworld.net/t11629p40-ra-yoo-him#1000011http://www.shaketheworld.net/t20800-lena-to-die-will-be-an-awfully-big-adventure#top
Re: Calling for help isn't a shame feat. Hojin | Sam 22 Mai - 15:48
Citer EditerSupprimer
calling for help isn't a shame

KANG HOJIN & RA YOOHIM

outfits. + Une des choses les plus frustrantes dans le travail au foyer, c’était l’impuissance. Cette émotion laissait souvent un goût amer dans la bouche de Yoo Him mais il avait tristement appris qu’elle faisait partie du package. Si ce n’était pas les femmes qui n’étaient pas prêtes, paralysées par la peur de leur compagnon, c’était la justice qui leur tournait le dos, protégeant le bourreau plutôt que la victime. Dans cette situation, le plus dur était de déculpabiliser la victime, et de, justement, lui faire réaliser son statut de victime. Au moins, Ho Jin semblait avoir fait cette partie-là du travail mais ce n’était pas pour autant qu’elle semblait décidée à faire quelque chose. Et il ne pouvait pas le lui reprocher, le cheminement était long, il l’avait vécu lui-même, il avait fallu beaucoup de temps à sa mère pour qu’elle se décide à partir, et il n’était même pas là pour l’accompagner dans ces réalisations... Ses mains se serrèrent un peu plus fort autour de sa tasse alors que les regrets le traversèrent, voyant un peu de sa mère en la jeune Ho Jin.  

La boisson entre ses mains refroidissait, perdant de sa chaleur réconfortante, et Yoo Him perdait doucement son assurance face aux différents refus de l’étudiante. Pouvait-il vraiment aider la jeune femme ? En avait-il les capacités ? Il n’était pas le mieux placé finalement. Mais il refusait de la laisser partir sans, au moins, avoir planté quelques graines dans son esprit pour l’aider à avancer sur ce fameux cheminement. Tous les deux semblaient perdus dans leurs réflexions alors qu’un silence s’installa, sans que pour autant ni l’un ni l’autre ne semble vouloir se lever et ainsi mettre fin à cette conversation. C’était plutôt un bon signe dans un sens. Pour s’occuper les mains, il but une gorgée de sa boisson devenue tiède, laissant Ho Jin arriver à ses propres conclusions ou avancement, la brusquer était tout sauf son intention. Il releva le regard vers elle en entendant de nouveau sa voix. Il pinça légèrement les lèvres en assimilant ses mots. « Trois ans c’est peu si je peux me permettre... Je n’ai plus vu mon père depuis l’adolescence, et pourtant il n’y pas une semaine où il n’apparait pas au moins une fois dans mes rêves... Ma mère n’en parle pas, mais je suis certain qu’elle vit la même chose... » Il marqua une pause. « Et pourtant, j’ai 29 ans. » C’était la première fois depuis la conversation qu’il laissait entrevoir qu’il avait été lui aussi victime du comportement de son paternel et non pas seulement sa mère. Tous les deux avaient des blessures lourdes, tristement les avait exprimés de la pire façon à tel point qu’il avait lui-même du point à se désigner comme victime lui-même. La voyant se mordre la lèvre si fort, il devina qu’il ne la rassurait pas vraiment, c’était désespérant de réaliser que les années de combat mental allaient être longues. Il se leva pour attraper un mouvoir en papier dans une boîte posée dans la pièce et le lui tendit. La vision de ce liquide écarlate coulant de la lèvre de Ho Jin le mettait mal à l’aise, pour des raisons dont il avait parfaitement conscience mais repoussait avec une grande maîtrise. « En effet, ces situations sont plus souvent une histoire de contrôle et d’ascendance plutôt que de sentiments... » Il s’humidifia les lèvres, réfléchissant à plein de choses, pensant lui-même à Hye Sun... Elle connaissait les angoisses et les peurs de Yoo Him, elle savait à quel point il était fichu à l’intérieur et avait deviné une partie de ce qu’il avait vécu. Pourtant, elle avait relevé le défi, il avait fini par accepter le fait qu’elle l’aimait et que pour cette raison elle relevait le défi qu’était d’être avec lui et ses démons. Et il était à la fois terrifié par les choix de sa petite-amie, autant qu’il en tombait davantage amoureux rien que d’y penser. « Tu en as déjà parlé avec lui ? Vraiment parlé, en lui parlant de ce dont il était capable, des risques que tu penses qu’il prend en étant avec toi ? » Il marqua une petite pause, un fin sourire soulevant un coin de ses lèvres alors qu’il pensait à Hye Sun. « Des fois, les risques sont peu de choses par rapport aux sentiments. Il préfère risquer quelque chose et être avec toi, plutôt que l’inverse. » Il inclina légèrement la tête. « Et je peux facilement imaginer qu’il espère le rencontrer un jour et avoir l’occasion de lui faire comprendre le fond de sa pensée. Je ne suis pas pour la violence, mais ton petit-ami a sans doute des choses qu’il aimerait régler avec lui... » Il poussa un petit soupir. « Mais pour cet aspect des choses... Si la police ne peut pas vous protéger lui et toi, il faudra vous protéger vous-mêmes... Pas mal de femmes ici se sont mis aux sports de combat de façon intensive. » Il avait l’impression de passer à côté de ce qu’il fallait réellement dire, de ce que le livret de conseils stipulaient, mais face aux nombreux rejets de la jeune femme, Yoo Him se contentait de parler avec le cœur et de parler de ce qu’il connaissait réellement.

________________________________

her smile shines

away the shadows
ANAPHORE
Kang Hojin
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
Kang Hojin
Pseudo, pronom(s) : MARION (SHE/HER).
Célébrité : JANG DA HYE (HEIZE).
Crédits : UNRAVEL;
Messages : 686
Âge : 27
 http://www.shaketheworld.net/t19319-kang-hojin-no-one-take-you-dhttp://www.shaketheworld.net/t15766p40-kang-hojin#992713http://www.shaketheworld.net/t22447-marion-fearless#942879
Re: Calling for help isn't a shame feat. Hojin | Sam 12 Juin - 16:33
Citer EditerSupprimer
calling for help isn't a shame

KANG HOJIN & RA YOOHIM

outfits. + La jeune femme voulait aller trop vite. Elle le savait et en même temps elle ne pouvait pas s’en empêcher. Wei avait été patient et avait attendu qu’elle se rende compte de ses sentiments pour lui. Il avait été là pour elle à chaque fois qu’elle avait eu besoin, que ce soit après un cauchemar, qu’après une crise de larmes ou même simplement pour passer du temps avec elle. Les sentiments qu’il nourrissait à son égard ne s’étaient pas évaporés au fil du temps et malgré tout, Hojin continuait de le faire attendre. L'ombre de son petit ami planait encore entre eux et elle ne pouvait rien y faire. Elle voulait passer ce moment difficile pour qu’ils puissent vivre leur idylle sans que personne ne vienne les emmerder dans leur amour naissant. Cependant, Jin avait des cauchemars bien trop souvent où la cible n’était plus elle, mais bien Wei. Elle savait qu’il pouvait se défendre, mais elle ne pouvait pas s’empêcher d’avoir les entrailles nouées à l’idée que Jinsun lui fasse du mal à lui comme à leurs familles respectives. En plus de la peur d’avoir à nouveau le cœur brisé, ça avait été une des raisons pour laquelle, elle avait fait attendre Wei. Parce qu’elle s’en serait voulu toute sa vie de lui faire du mal inconsciemment à cause de Jinsun. Elle soupira en entendant les mots de Yoohim. « Ça ne me rassure pas d’entendre ça... C’est pas assez rapide ! J'en ai marre d’être tributaire de ce que cet homme a fait et de ce qu’il pourrait faire à mon petit ami et nos familles. » Hojin ne pouvait pas faire subir ça à Wei pendant des années. Elle ne le permettrait pas.

Pourtant, elle savait qu’en sortant avec elle, il avait accepté ça. Il était au courant de toute l’histoire, ou du moins ce qu’elle avait bien voulu lui dire, c’est à dire le principal sans les détails sordides. Il savait qu’elle avait été maltraitée, mais elle n’avait jamais réellement mis de mots sur tout ce qu’il lui avait fait subir. Hojin avait gardé tout cela secret parce qu’elle savait que s’il l’apprenait Wei deviendrait violent et qu’il pourrait potentiellement briser la promesse qu’il lui avait fait. Alors, elle n’alimentait pas le feu qui brûlait déjà en lui. Cependant, elle se doutait que s’ils se trouvaient face à face, il ne resterait pas de marbre et se battrait avec lui. Jin espérait de tout son cœur que ça n’arrive jamais. Elle ne pouvait pas vivre avec l’angoisse qu’un jour Wei rentre avec des blessures infligées par Jinsun. La jeune femme fit alors part de ce qu’elle pensait être la cause des agissements de son ex petit ami maintenant. Il n’y avait plus de sentiments entre eux, elle le savait. Mais il n’aimait clairement pas que ce qu’il avait un jour clamé comme étant sien, lui échappe comme elle le faisait quand elle allait dans les bras d’un autre. Le fait de ne plus être le seul dans son cœur et surtout à avoir de l’ascendance sur elle devait l’emmerdait plus que tout. « Je doute qu’il m’ait aimé un jour... » murmura-t-elle avec un sourire dépité. Hojin ne savait même pas s’il avait vu un jour en elle une petite amie ou simplement un objet pour exprimer sa rage. Elle avait espéré de nombreuses fois qu’il arrête d’être comme ça et à chaque fois, elle était tombée plus bas, toujours plus bas. Soupirant, la jeune femme baissa la tête vers son thé qui avait bien refroidi. Elle le but d’une traite avant de relever la tête vers Yoohim qui avait repris la parole. Ses paroles faisaient sens, mais elle secoua la tête vigoureusement quand il mentionna le fait que Wei rêvait de le voir. Il ne pouvait pas, elle ne le voulait pas et ne le permettrait pas. Une fois qu’il eut fini de parler, elle posa délicatement la tasse vide sur la table et secoua la tête. « Je ne peux pas apprendre à me défendre seule... J’ai une maladie rare qui fait que je ne ressens pas la douleur. Si je commence à apprendre un sport de combat, j’ai peur de me blesser et de ne pas savoir que je suis blessée. » C’était pour cette raison aussi qu’il frappait plus fort à chaque fois, parce qu’elle ne criait pas, ne pleurait pas de douleur. Les seules larmes qui coulaient le long de ses joues étaient celles de la honte, celles de la peur de le voir devenir plus violent, plus dangereux. Elle ne pouvait donc pas se défendre d’elle-même malheureusement. « Et sinon, pour répondre, il est au courant... Enfin, du plus gros. Il sait que j’ai été dans une relation abusive, mais je n’ai jamais donné les détails, parce que je sais qu’il serait parti le chercher... Il peut pas... Il me l’a promis. » Et Wei ne briserait pas sa promesse elle le savait. « Il serait là, il serait d’accord pour dire qu’être avec moi vaut le risque. Mais je ne suis pas d’accord. Je ne suis qu’une coquille vide, j’ai rien à offrir. Pourquoi et surtout comment, il voudrait être avec quelqu’un comme moi ? » Hojin pouvait se permettre ce genre de réflexion parce que Wei n’était pas là avec elle. Il l’aurait été, il l’aurait de suite arrêté dans ses propos. « Est-ce que le fait de vivre avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête, à voir mon ex qui revient dans nos vies pour les détruire, c’est mieux que de vivre loin de tout ça ? Je ne pense pas. » Hojin avait beau l’aimer de tout son cœur, elle savait qu’il serait probablement mieux loin d’elle et de tout ça.
Ra Yoo Him
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
Ra Yoo Him
Pseudo, pronom(s) : Lena | She/Her
Célébrité : bang yongguk
Crédits : kerushirei (vava) / anaphore (sign)
Messages : 1652
Âge : 30
 http://www.shaketheworld.net/t11602-ra-yoo-him-through-kicks-andhttp://www.shaketheworld.net/t11629p40-ra-yoo-him#1000011http://www.shaketheworld.net/t20800-lena-to-die-will-be-an-awfully-big-adventure#top
Re: Calling for help isn't a shame feat. Hojin | Mer 1 Sep - 21:45
Citer EditerSupprimer
calling for help isn't a shame

KANG HOJIN & RA YOOHIM

outfits. + S'il était bien une émotion que Yoo Him connaissait et reconnaissait, c'était la colère. Il avait appris à la reconnaître chez son père, dans le pincement de ses lèvres et dans le froncement de ses sourcils, aussi imperceptibles soient-ils. Lorsqu'il les repérait, il savait qu'il devait aller se cacher et/ou dire à sa mère de fuir quelques heures (malheureusement, il était souvent déjà trop tard). Au-delà de la reconnaître, cette émotion, il la connaissait bien car elle l’habitait bien trop souvent encore. La rage qui l'animait le plus souvent était celle liée à son père, pourquoi sa mère et lui avaient-ils eu à le subir ? Pourquoi eux ? Pourquoi personne n'avait rien remarqué ou rien dit ? Et cette colère, cette injustice, cette lenteur à reprendre le contrôle et, aussi, l'impatience que tout ça générait, il connaissait bien. Il n'avait pas de mots de réconforts à apporter à Ho Jin car lui-même se battait au quotidien avec cette colère et cette impatience. Il se contenta de sourire, de ce sourire qui voulait dire qu'il la comprenait mais n'avait malheureusement pas de réponse à lui offrir.

À défaut, il y avait des choses à tenter pour essayer d'avancer. C'était laborieux et épuisant, mais nécessaire pour ne pas laisser leurs bourreaux gagner sur ce qu'ils étaient. Il fût surpris d'apprendre la raison pour laquelle Ho Jin ne pouvait apprendre à se battre. Il s'imaginait atteint d'une telle pathologie, il serait sans doute mort depuis longtemps. Il n'osa pas le demander, mais cela sous-entendait que certaines de ses blessures avaient dû passer sous le radar et leur gravité sous-estimée... « Je vois, ce ne serait pas prudent pour toi en effet. » Alors la solution qu'il tenta de lui suggérer était la communication, surtout avec son petit-ami. C'était un peu hypocrite de sa part puisque lui-même n'avait pas encore vraiment parlé de son passé (et surtout de ce qu'il avait fait) à sa petite-amie. La réponse que lui adressa l'étudiante ne le surprit pas vraiment cette fois. « Mmh... Je me pose souvent ces questions aussi. J'ai du mal à voir ce que ma petite-amie voit en moi. Elle est bien plus que tout ce que je suis... » Il marqua une courte pause, déglutissant comme s'il ravalait ses propres angoisses. « Mais je l'aime, je lui fais confiance et surtout je l'estime et la respecte. Si elle est avec moi, c'est qu'elle doit voir quelque chose en moi. C'est pareil pour ton petit-ami, fais lui confiance. Et je suis certain que tu es trop dur avec toi. » Il lâcha un rire en secouant légèrement la tête. « Si tu savais les idées qui me traversent l'esprit parfois, tu me trouveraient bien hypocrite de te dire ça. » C'était parfois, souvent même, plus simple d'appeler une bienveillance aux autres plutôt qu'à soi-même. Il avait beau en avoir conscience, ça ne restait pas aisé de changer cet avis négatif qu'il avait envers lui-même. Mais il faisait confiance à ceux qu'il aimait, c'était des gens merveilleux, jamais ils ne s'attacheraient à un moins que rien (ce que Yoo Him pensait trop souvent être). Il refusait à présent de s'empêcher de vivre et d'aimer à cause de tout ce que son père avait planté dans sa tête. « Avoir une épée de Damoclès veut dire qu'au moins tu t'es autorisée à vivre des choses, à aimer des gens. En gros, tu as repris un minimum de contrôle sur ta vie, tu peux aussi en reprendre sur qui tu es. » Le chemin était terriblement long, Yoo Him pouvait en témoigner et à parler à Ho Jin, il se rendait compte qu'il avait quand même avancé.

________________________________

her smile shines

away the shadows
ANAPHORE
Kang Hojin
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
Kang Hojin
Pseudo, pronom(s) : MARION (SHE/HER).
Célébrité : JANG DA HYE (HEIZE).
Crédits : UNRAVEL;
Messages : 686
Âge : 27
 http://www.shaketheworld.net/t19319-kang-hojin-no-one-take-you-dhttp://www.shaketheworld.net/t15766p40-kang-hojin#992713http://www.shaketheworld.net/t22447-marion-fearless#942879
Re: Calling for help isn't a shame feat. Hojin | Dim 3 Oct - 13:30
Citer EditerSupprimer
calling for help isn't a shame

KANG HOJIN & RA YOOHIM

outfits. + Vouloir avancer, oublier les traumatismes qu’il lui avait laissé était déjà un grand pas. Hojin le savait et elle pouvait être fière d’elle pour vouloir le faire. Elle avait déjà passé un pas en acceptant de faire confiance à un autre homme et en lui ouvrant son cœur. Seulement, malgré ça, ce n’était pas assez rapide. Elle voyait encore Jinsun dans ses rêves et elle se doutait que ça n’était qu’une question de temps avant qu’il ne réapparaisse dans sa vie sans qu’elle ne le veuille. Hojin était terrifiée à l’idée qu’il s’en prenne à Wei et à leurs familles. C’était souvent le sujet de ses cauchemars et même si la plupart du temps elle disait à son petit ami qu’elle ne s'en souvenait pas, c'était faux. Elle se souvenait des moindres détails avec tellement de précisions qu’elle les revivait presque en étant éveillée. Alors oui, elle voulait se débarrasser de ça le plus tôt possible, même si cela voulait dire brûler des étapes. Seulement, elle n’y arrivait pas et ça l’effrayait encore plus que le reste. Et les mots que Yoohim lui disait ne l’aidait pas à penser qu’un jour elle arriverait à se défaire de l’emprise de son ex petit ami.

Il lui proposa même d’apprendre à se défendre mais même si l’idée lui avait déjà traversé la tête, elle ne pouvait pas le faire. Hojin était atteinte d’une maladie qui l’empêchait de sentir la douleur et lui faisait perdre lentement l’odorat. Malheureusement, il n’y avait pas de traitement et elle ne souhaitait pas apprendre à se battre pour cette raison. Elle savait aussi que si elle le faisait, Wei aurait peur qu’elle se blesse et ne s’en rende pas compte. « J’essaie de m’éloigner de tout ce qui pourrait être potentiellement dangereux pour moi… Et les arts martiaux le sont. Déjà que je me brûle sans m’en rendre compte quand je cuisine. Si je me casse quelque chose sans m’en rendre compte, je pourrai pas le faire soigner. » Il lui avait fallu presque constamment une présence à ses côtés pour l’aider à reconnaître les dangers quand elle était plus jeune, parce qu’elle ne voyait pas le mal puisqu’elle ne ressentait pas de douleur. Heureusement, sa famille avait veillé sur elle et maintenant, elle pouvait vivre normalement sans qu’on la surveille. Cependant, c’était quand même compliqué parce qu’il lui arrivait d’être distraite et elle se blessait sans même le savoir. Ce n’était qu’après qu’elle remarquait les stigmates de ses blessures. Elles étaient visibles sur son corps et c’étaient celles mentales qui étaient les plus compliquées à guérir. Hojin ne voyait pas ce que Wei lui trouvait et encore moins la raison pour laquelle il voulait rester avec elle. Mais elle était bien trop mordue pour le laisser partir et ce même si elle ne pensait rien pouvoir lui offrir. Yoohim reprit la parole et elle hocha la tête. « Je lui fais confiance… C’est le premier à qui je fais confiance depuis mon ex... » Elle passa sous silence l’épisode où elle s’était laissée aller dans les bras de son meilleur ami pour se sentir aimée et femme à nouveau. Ça n’avait pas été une bonne idée mais Sejun avait été parfait même si avec le temps elle s’était rendue compte qu’elle avait joué avec ses sentiments. « C’est juste qu’il pourrait trouver tellement mieux qu’une femme brisée, autant mentalement que physiquement, comme moi… Je ne comprends pas comment ni même pourquoi il est tombé amoureux de moi. » Et encore moins si vite. Il avait sûrement eu le coup de foudre à leur première rencontre dans la salle commune des pyo. Mais Hojin ne comprenait réellement pas ce qu’il avait pu lui trouver, elle la coquille vide, l’animal effrayé par un simple regard d’homme. Mais petit à petit, il avait réussi à se faire une place dans sa vie et son coeur. « C’est vrai que vu comme ça. Mais c’est éphémère et tellement peu. S’il revient, il détruira tout et je devrai recommencer à nouveau. » Ça l’angoissait de se dire qu’elle devrait refaire le même chemin encore et encore. Mais cette fois-ci, le chinois serait avec elle. « Est-ce que t’as déjà eu envie de tout abandonner ? » Hojin parlait autant de sa relation avec sa petite amie, que sa vie en général.
Contenu sponsorisé
 
Re: Calling for help isn't a shame feat. Hojin | 
Citer EditerSupprimer

Une petite réponse rapide


Aller en hautAller en bas