Revenir en hautAller en bas



 
Nouveautés du mois
Venez vite voir les nouveautés du mois, par ici !
Chatbox du forum
N'hésitez pas à passer faire un tour sur la chatbox !
Plus on est de fous, plus on rit !
Les défis RP !
N'oubliez pas que vous pouvez gagner des points en
réussissant les défis RP ! Pour plus d'infos, c'est par ici !
Date de la MAJ du mois de novembre
La maj de novembre aura lieu le dimanche 6 décembre !
N’oubliez pas de vous mettre à jour ainsi que de remplir vos activités rps
et / ou absence et ralentissement. Merci :heart:
Ils sont attendus
An other kind of love feat. Choi Ming Wei JLM0KC9R_oAn other kind of love feat. Choi Ming Wei JLM0KC9R_oAn other kind of love feat. Choi Ming Wei JLM0KC9R_oAn other kind of love feat. Choi Ming Wei JLM0KC9R_o
-47%
Le deal à ne pas rater :
Trottinette électrique Mi Electric Scooter Essential de Xiaomi
240 € 450 €
Voir le deal

 :: Le reste du monde :: Faille temporelle :: les histoires du passé
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

An other kind of love feat. Choi Ming Wei

Wu Qin Tian
Wu Qin Tian
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

An other kind of love feat. Choi Ming Wei An other kind of love feat. Choi Ming Wei Empty Jeu 1 Oct - 18:32
outfits. + Les doigts de Qin Tian caressèrent la tranche de la carte de tarot qu’il gardait dans sa poche alors que le mouvement du bus dans lequel il était le berçait presque. Il tirait régulièrement cette lame ces derniers temps, et il s’était demandé ce que les cartes voulaient lui dire. Du moins, il s’était obstiné à ne pas comprendre ce qu’elles lui disaient. Autant il pouvait être clairvoyant sur certaines choses, autant le chinois persistait parfois à ignorer ce qui lui était intimé. Puis son sens avait fini par s’imposer à lui.

« La Mort. » Un changement. Il ne s’était pas demandé lequel très longtemps. Il savait clairement qu’il s’agissait de sa relation avec Ming Wei. S’il voulait garder le jeune homme dans sa vie (et il le voulait sincèrement, ils étaient tous les deux comme des âmes synchronisées, cette réalisation l’avait perturbé quelques temps), il fallait qu’il y ait un changement. Qin Tian avait réalisé depuis longtemps qu’il fallait parfois briser une chose pour la faire durer. Il fallait parfois passer par une sorte de rupture pour se rapprocher de quelqu’un. Et il était presque certain que Ming Wei partageait ce ressenti.

Le médium n’avait pas hésité à répondre positivement à l’invitation de l’étudiant en commerce pour boire un café dans l’après-midi, Qin Tian se disait qu’il était peut-être temps d’arrêter d’ignorer l’appel des cartes. Le bus arriva à son arrêt et il resserra son manteau le temps de parcourir les quelques centaines de mètres qui le séparaient du point de rendez-vous. Il ouvrit rapidement la porte du café où ils devaient se retrouver et ne mit que quelques secondes à trouver Ming Wei dans l'établissement, déjà assis à une table sur laquelle étaient posées deux boissons. Le chinois devina sans mal que l’étudiant avait commandé pour eux deux, se souvenant de sa commande habituelle, une bouffée de tendresse étreignit Qin Tian.

Il s’accrocha au poids rassurant du quartz rose, de la calcédoine bleue et du chrysocolle qui se trouvaient dans la poche de son manteau. Il avança vers lui, et arrivé à sa hauteur et se permit, avec une certaine mélancolie au cœur, de lui passer une main dans le cou. Il grimaça légèrement en le voyant sursauter, il était vrai que ses mains étaient rougies par le froid « Hey. » Dit-il doucement avant de s’asseoir en face du jeune homme et de mettre ses mains autour du gobelet qui l’y attendait. Il ferma les yeux et poussa un soupir de soulagement en sentant la chaleur sous ses paumes. « Tu me sauves bao bei. » Dit-il en souriant et en rouvrant les yeux. « Le bus était bondé, c’était à mourir de chaud, terrible choc thermique à la descente. » Il tendit ses mains sur la table comme pour démontrer sa remarque suivante. « Je ne sens plus mes doigts. » Une petite moue collée au visage, il sourit néanmoins à Ming Wei, content de le retrouver.


original minds are not distinguished by being the first to see a new thing, but instead by seeing the old, the familiar thing that is over-looked as something new, worth being seen ☉ ☾ ⊕ ☿ ♃ ♄ ♅ ♆ ♇ ✰
Choi Ming Wei
Choi Ming Wei
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: An other kind of love feat. Choi Ming Wei An other kind of love feat. Choi Ming Wei Empty Jeu 1 Oct - 22:46
La main sur sa cuisse tentait d’arrêter le tremblement de la jambe, en vain. Mingwei était bien trop nerveux pour contrôler son corps à se calmer, surtout lorsqu’il savait ce qu’il s’apprêtait à annoncer à son petit ami. Il avait préparé cette rencontre depuis des jours, écrivant sur papier ce qu’il comptait dire, les différentes façons dont il pourrait s’exprimer pour se faire comprendre sans blesser sa moitié. Car la dernière chose qu’il souhaitait était de faire du mal à Qin Tian. Il l’aimait trop pour cela, et aussi étrange que cela pouvait paraître, il l’aimait tellement qu’il fallait qu’il mette un terme à leur relation. Pas à toute leur relation car le sino-coréen n’y survivrait certainement pas, mais au moins à cet amour entre amants pour ne garder qu’une amitié réelle et pure. Pourtant, si Qin Tian le prenait mal et le quitterait pour de bon, amour et amitié, il comprendrait. Il comprendrait et ça ne serait que ce qu’il mériterait. Il ne pouvait pas, ou plus, lui en demander trop.

Par habitude, il était entré dans le café. Par habitude il avait commandé deux boissons connaissant sa moitié par cœur pour savoir ce qui lui ferait plaisir par ce temps. Alors que lui-même avait été assez stupide pour ne pas se couvrir assez (il faisait trop beau le matin même dirait-il pour sa défense, il pensait que les températures seraient restées hautes) à tel point qu’il attendait sagement, le téléphone sur la table et les mains dans les poches de sa veste légère. Elles n’y restèrent cependant pas longtemps alors qu’il alternait entre les cacher dans son vêtement et sa boisson chaude préférée (un caramel macchiato, toujours) pour se les réchauffer au mieux. Pour finir par se concentrer sur son téléphone, envoyant des messages à sa mère.

Il sursauta, manquant de laisser un petit cri s’échapper d’entre ses lèvres alors que son téléphone tomba sur la table. « Tian tian... » Il mentirait s’il disait que le chinois ne l’avait pas manqué, et que le voir l’aider à se relaxer. Cependant le sourire qu’il dévoilait restait crispé par l’angoisse qui continuait de lui ronger l’estomac au fur et à mesure que les secondes avançaient. Toujours plus proche du moment fatidique.
Il n’était pas obligé de lui dire ce qu’il ressentait. Après tout, il était assez confortable dans sa relation avec Qin Tian, la briser n’était peut-être pas nécessaire. Surtout lorsqu’il l’écoutait parler avant de, doucement, glisser ses mains pour attraper celles froides de sa moitié. Il se pencha comme il put pour y déposer un léger baiser avant de sourire à Qin Tian. « Finis ta boisson, ça te fera du bien. Au pire je t’en prendrai une autre si t’as toujours froid. » Hésitant, il lâcha les mains du chinois pour se remettre dans le fond de son siège. Il croisa les jambes, preuve que l’angoisse le mangeait toujours plus. « Puis tu aurais pu mettre une écharpe. » Un peu hypocrite de la part de Mingwei qui n’avait qu’une simple veste.

Un silence. Le temps que le cuisinier prenne une gorgée de sa boisson, essayant rien passer dans ses expressions. Il ne savait pas comment lancer le sujet fatidique, il n’était même pas sûr s’il en avait réellement envie, s’il ne se trompait pas au final. Ça se serait pas la première fois. « Tian tian. » Lâcha-t-il pour attirer l’attention de sa moitié. Il hésitait, beaucoup, n’osait même pas regarder le chinois dans les yeux. « Tu m’as manqué. » Sa décision était la fuite, donc.


  

☾ UNDER THE BRIGHT MOON ☽
A breeze caresses the heart. Someone watches the snow, gazing into days long gone. fools that came before, asking again for the departed people. Black and white, praise and blame, what is it all worth? ○○○ 
Wu Qin Tian
Wu Qin Tian
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: An other kind of love feat. Choi Ming Wei An other kind of love feat. Choi Ming Wei Empty Dim 4 Oct - 19:57
outfits. + Le médium n’avait pas besoin d’utiliser ses dons pour voir que Ming Wei n’était pas dans son état habituel. Il le trouvait tendu ou peut-être crispé. Il aurait pu, s’il le voulait, creuser et insister, mais pour le moment, il se contentait de sentir ses paumes chaudes contre les siennes glacées et s’accrocha à cette sensation pour s’ancrer dans le moment. Et puis, il serait hypocrite de la part de Qin Tian d’ignorer sa propre nervosité. À présent, face à son partenaire, il perdait toutes ses certitudes. Il savait pourtant qu’un changement était nécessaire, la carte de tarot au fond de sa poche était un rappel de cette nécessité. Mais il tenait à Ming Wei, il l’aimait même, alors se dire qu’il prenait le risque de lui faire de la peine et de le perdre n’était pas quelque chose de simple à envisager. Jusque-là, personne n’avait été aussi compréhensif avec lui, personne n’avait été aussi ouvert à ce qu’il était et avait compris son fonctionnement. Comme deux rouages qui peuvent tourner seuls, Qin Tian avait la sensation de tourner encore mieux lorsqu’ils étaient ensemble.  

Seulement, leur relation ne devait pas être ce qu’elle était. Il savait que ce qu’ils partageaient actuellement serait un jour un grain de sable qui bloquerait les rouages qu’ils étaient et les endommageraient. Certains amours n’étaient pas faits pour certains couples même si tout semblait aller bien, même s’ils étaient sur un niveau de partage et de compréhension mutuelle bien plus fort que ce que les gens appelleraient « une simple amitié ». Il y avait parfois une sorte d’entre-deux, et le médium était certain que c’était eux. Il fallait donc revenir un peu en arrière pour se placer dans cet entre-deux. Qin Tian replia ses mains sur son gobelet avec une petite moue, cette chaleur ne valait pas celle des paumes de son partenaire. « C’est toi qui me dis ça ? Tu es très beau dans ce que tu portes mais tu as vu le temps qu’il fait ? » Il secoua légèrement la tête dans un air réprobateur, c’était un coup à ce qu’il tombe malade.

Finalement, il leva sa boisson pour en prendre une première gorgée, fermant les yeux alors que la boisson sucrée et réconfortante aidait à apaiser ses émotions troublées. Relevant le regard vers Ming Wei, le médium afficha un sourire tendre. « Tu m’as manqué aussi. » Son cœur se serra légèrement. Il tendit la main pour prendre celle de son compagnon dans la sienne. Son pouce vint caresser le haut de sa main dans un geste tendre et réconfortant. « Tout va bien bao bei ? » Il n’avait pas besoin d’utiliser ses dons pour voir le froncement soucieux entre les sourcils de Ming Wei et le mouvement nerveux de sa jambe. Il glissa son autre main dans sa poche et en sortit les trois pierres qui s’y trouvaient. Ouvrant la paume de son partenaire, celle toujours au creux de la sienne, il y déposa les trois gemmes et referma les doigts du sino-coréen dessus. « Je ne les avais pas amenées pour ça, mais tu sembles en avoir besoin. » Il caressa la main de son compagnon. « Glisse les dans ta poche. » Et il poussa doucement le bras de Ming Wei pour le regarder faire. Il ne savait plus ce qu’il devait faire, si ce n’est rassurer le jeune homme et voir un sourire sincère sur ce visage auquel il tenait tant. Le poids de la treizième lame dans sa poche se fît plus lourd encore, il se mordit la lèvre avant de se lever. Il ne s’éloigna pas, au contraire, il vint prendre la place juste à côté de Ming Wei, et reprit sa main dans la sienne. Il savait très bien ce que son changement de position pouvait envoyer aux yeux des autres personnes dans le café*, mais si une distance devait finir par s’installer entre eux, il voulait baigner dans cette proximité et cette complicité encore un peu. Adressant un sourire malicieux à son compagnon, il se remit à caresser le dos de sa main, au final, ce mouvement l’apaisait lui aussi.



(* En Corée être côte à côte dans un café/bar/restaurant c’est une position de “couple” plus que d’ami.e.s)


original minds are not distinguished by being the first to see a new thing, but instead by seeing the old, the familiar thing that is over-looked as something new, worth being seen ☉ ☾ ⊕ ☿ ♃ ♄ ♅ ♆ ♇ ✰
Choi Ming Wei
Choi Ming Wei
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: An other kind of love feat. Choi Ming Wei An other kind of love feat. Choi Ming Wei Empty Lun 5 Oct - 1:15
Quand il avait demandé conseil à sa mère quant à sa situation, elle lui avait doucement dit de prendre son temps, de faire la liste des points positifs et négatifs, mais surtout d’écouter ce que son cœur lui disait. Il en avait passé des nuits, à se tourner dans tous les sens (sûrement, provoquant la mauvaise humeur de son colocataire) dans son lit en se posant la question sur sa relation. Ce matin, lorsqu’il s’était levé il était déterminé sur sa décision et à la mener jusqu’au bout. Pourtant, maintenant qu’il était en face de son petit-ami, tous les doutes étaient revenus à la charge, faisant monter l’angoisse dans son estomac. Il revoyait toutes les sorties, tous les moments partagés où il avait été plus qu’heureux en sa compagnie. Le perdre était la dernière chose qu’il souhaitait mais il était fort possible que ce soit inévitable avec ce qu’il s’apprêtait à lui dire.
En attendant, il souriait. « Je suis obligé de bien m’habiller, j’oserai pas faire honte à l’homme de ma vie. » S’il n’y avait pas toute cette discussion à venir entre les deux, Mingwei aurait certainement commenté quelque chose d’encore plus niais, visant à simplement flirter avec son partenaire. Seulement, il n’avait rien dit de plus car il trouverait ça bien hypocrite de sa part.

Il continuait de parler, comme pour retarder toujours plus le moment, manquant cruellement de courage pour prendre de telles décisions. Le cuisinier avait toujours été vite angoissé par la moindre chose et ce n’était que lorsqu’il était sur un ring, près à mettre à terre un adversaire qu’il ne doutait plus de rien. Mais entre gérer un combat illégal et s’occuper d’une relation précieuse, c’était deux choses différentes.
Son attention fut sollicitée de nouveau (il ne s’était même pas rendu compte qu’il s’était perdu dans ses pensées) lorsque sa main fut attrapée par Qin Tian, il se retint tout juste de sursauter face au soudain contact bien que tendre. « Ça va, comme toujours. » Tout était loin d’aller bien et Mingwei détestait mentir à sa moitié mais il avait besoin de temps pour trouver les mots. Il reçut les pierres, silencieux et curieux de la raison d’un tel présent. Il n’était plus sûr de leur usage, si c’était pour aider à dormir, calmer quelque chose ou la confiance. Il ne possédait pas autant de connaissances que le chinois lorsqu’il s’agissait de voyance et tout ce qui touchait la spiritualité mais il n’était pas contre ça. Ouvert à toutes sortes d’idées, il lisait quelques livres pour continuer à suivre son partenaire dans ses monologues. « Tu les avais amenés pour… ? » Est-ce que Qin Tian avait eu un besoin de se calmer, peu importait la raison ? Les yeux de Mingwei ne lâchèrent pas les gemmes jusqu’à ce qu’elle glissèrent dans sa poche.

Changement de place, la seule preuve que le sino-coréen n’était pas totalement à l’aise devant autant de spectacle en publique était dans ses joues discrètement rosées. Il ferma les yeux quelques secondes lorsqu’il sentit de nouveau ce contact apaisant sur le dos de sa main. Il inversa la danse et déposa rapidement un autre baiser sur le dos de la main de son partenaire (dans sa relation, il avait remarqué qu’embrasser était une chose qu’il adorait faire). « Tian tian. » Inconsciemment, il fit pression sur la main de sa moitié. Comme s’il s’accrochait à lui pour la dernière fois. Comme si le fait de lâcher sa main le ferait sombrer dans les ténèbres aussitôt. « Je dois te parler de quelque chose. » L’angoisse était remontée jusque dans sa gorge alors qu’il fixait leurs mains entrelacées pour ne pas affronter directement les yeux de son amour, de peur de s’y perdre. Il avait l’impression d’étouffer, il avait chaud et la réaction à laquelle il s’attendait le moins était les larmes qui montaient. Il n’allait pas pleurer, pas dans ce café, devant des inconnus. « J’ai trouvé un job dans un restaurant japonais ! Je serai leur cuisinier ! » Preuve qu’il ne retomberait plus dans les combats illégaux, preuve qu’il avait décidé de gagner de l’argent propre. Mais preuve qu’il fuyait encore.

Il reprit sa boisson, lâchant presque brutalement les mains de son compagnon. Il ne supportait pas cette situation, de se sentir aussi impuissant, aussi inutile alors qu’il avait que quelques mots à prononcer. Il se brûla la gorge au passage mais lorsqu’il eut fini de tout engloutir, il prit une grand inspiration et reporta toute son attention vers son partenaire. « Tian tian, amour. Je crois que je dois te rendre tes pierres. » Tout comme l’avait fait plus tôt Qin Tian, il sortit les gemmes de sa poche et les replaça dans le creux de la main du chinois.


  

☾ UNDER THE BRIGHT MOON ☽
A breeze caresses the heart. Someone watches the snow, gazing into days long gone. fools that came before, asking again for the departed people. Black and white, praise and blame, what is it all worth? ○○○ 
Wu Qin Tian
Wu Qin Tian
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: An other kind of love feat. Choi Ming Wei An other kind of love feat. Choi Ming Wei Empty Mar 6 Oct - 11:18
outfits. + « L’homme de ma vie », ces simples mots résonnèrent en Qin Tian avec une intensité qu’il ne saurait mesurer. Dans un sens, il était persuadé que c’était ce que Ming Wei était pour lui, l’homme de sa vie, l’âme parfaitement accordée à la sienne si compliquée et tortueuse. Mais à entendre l’écho de ces mots, il savait aussi qu’il n’était pas, au sens « propre » du terme (du moins de ce que la société entendait par cette expression), cet homme pour son compagnon. Il espérait que ce dernier ne s’accroche pas au sens premier de ces mots, car cela voudrait dire que Qin Tian allait lui briser le cœur, lui faire plus de peine qu’il ne l’imaginait. L’idée de faire du mal à Ming Wei était détestable et douloureuse, laissant déjà un goût de bile dans sa gorge tant cela le rendait malade.  

Tout comme le fait que son partenaire ne lui mente. Si Ming Wei ne souhaitait pas lui dire ce qui n’allait pas, le médium ne le forcerait pas. Néanmoins, il ne pouvait que constater qu’il lui cachait quelque chose, la nature de son mal-être, et pour eux qui, jusque-là, se disaient tout, le laissait dérouté et en peine. Faisant semblant d’y croire par un silence chargé, Qin Tian avait tenté d’apaiser le sino-coréen comme il avait pu, avec ce qu’il avait, les gemmes au fond de sa poche. « Je les avais amenées pour moi... Et pour toi aussi. » Voyant que Ming Wei ne semblait pas comprendre, il lui sourit doucement. « J’avais besoin de te parler de quelque chose. Et quoi de mieux que deux esprits calmes et posés pour discuter ? » L’art de tout dire et de ne rien dire était quelque chose que le médium avait appris à maîtriser. Il s’en servait souvent face aux clients qui lui posaient des questions auxquelles il était incapable de répondre ou auxquelles il ne souhaitait pas répondre. User de ce talent avec son compagnon n’était pas quelque chose dont il était fier. « Mais on en parlera quand je serais certain que tout va bien. » C’était dit d’un ton léger, mais il montrait par-là qu’il avait bien vu que Ming Wei ne lui disait pas tout, et malgré lui Qin Tian continuait de s’inquiéter.

Venir s’asseoir aux côtés de son partenaire était autant un moyen de le réconforter que de ses réconforter. Et s’il lui en voulait après tout ça ? Et s’il n’avait plus droit à ses sourires réconfortants ? S’il n’avait plus droit à cette compréhension et acceptation au-delà des mots ? Et s’il n’avait plus droit à ces moments tendres et ces moments d’une intimité émotionnelle que seul Ming Wei avait su lui offrir jusque-là ? Il ne pouvait plus l’aimer comme ils s’aimaient actuellement, mais il continuait et continuerait de l’Aimer après cette conversation... La voix du sino-coréen le sortit de ces pensées qui l’abimaient, et il reporta son attention sur lui, serrant peut-être un peu plus sa main dans la sienne comme pour s’ancrer à l’instant. Fronçant les sourcils (une nouvelle fois), il l’écouta tout autant qu’il le détailla, et entre ce qu’il disait et ce qu’il montrait, il avait la certitude que Ming Wei était troublé. Espérant que sa main serrant la sienne un peu plus ne l’aide, le chinois continua de caresser le dessus de sa main dans un geste tendre et réconfortant. « Leur cuisinier ? C’est super ça, Félicitations ! Tu pourras me préparer des bons petits plats à l'œil ! » Il lui sourit doucement. « Je viendrais te soutenir le premier jour. Si tu veux bien de moi là-bas, bien sûr. » Parce qu’il n’était pas certain qu’il le veuille encore.

Se reculant légèrement pour laisser son partenaire boire, Qin Tian le regarda, surpris, lorsqu’il replaça les pierres au creux de sa main. Sa bouche dessina légèrement un « oh », avant qu’il ne se tourne un peu plus vers Ming Wei. « Ming W... » Décidant de ne pas finir cette phrase (il était rare, d’ailleurs, qu’il appelle son partenaire par son prénom), il reprit simplement la main du jeune homme, la posa au dessus de la sienne. Il entrelaça ses doigts aux siens, coinçant ainsi les gemmes entre leurs deux paumes. « Pourquoi me les rendre quand on peut les partager ? » Bien que sa voix soit légère, le sourire qu’il affichait était faible, presque hésitant. Glissant son autre main dans sa poche, il effleura la carte de tarot qui s’y trouvait. Refermant ses doigts dessus, il la sortit et la posa sur la table devant eux. « Bao bei, tu te souviens du sens de cette carte ? « La Mort » ? Je l’ai tiré ce matin, et presque tous les jours précédents depuis quelques temps. » Il ne savait si c’était pour lui faire plaisir ou si c’était par réelle curiosité, mais un jour, Ming Wei lui avait dit vouloir connaître le sens des cartes. Le médium s’était plié à l’exercice avec un plaisir non dissimulé, récompensant son partenaire par un baiser à chaque fois qu’il avait bien retenu le sens d’une lame. Cela remontait à un moment maintenant, il n’était pas certain que cela soit encore présent dans la mémoire de son compagnon. De plus, le visuel de sa carte pouvait être effrayant, la Mort avait un air lugubre sur celle-ci, heureusement son sens ne l’était pas. « Elle n’annonce rien de grave. » Sourit-il pour le rassurer. « Juste un changement. Dans une situation, une profession... Ou dans une relation... » Sa voix se fît plus timide alors qu’il croisa enfin le regard de Ming Wei. « J’ai mis du temps à comprendre quel changement elle m’intimait. Je ne suis même plus sûr que ce soit réellement ce qu’elle me conseille... » Sa gorge se serra sur ces derniers mots, partagé entre rester dans le confort de leur relation actuelle ou la changer pour ce qu'elle devait être réellement.


original minds are not distinguished by being the first to see a new thing, but instead by seeing the old, the familiar thing that is over-looked as something new, worth being seen ☉ ☾ ⊕ ☿ ♃ ♄ ♅ ♆ ♇ ✰
Choi Ming Wei
Choi Ming Wei
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: An other kind of love feat. Choi Ming Wei An other kind of love feat. Choi Ming Wei Empty Mer 7 Oct - 2:15
Ce qu’un cœur pouvait être lourd lorsque celui-ci souffrait. Mingwei avait l’impression d’être coincé sous un rocher alors qu’il était simplement assis sur une chaise, aux côtés de sa moitié. Il s’en voulait de lui mentir. Il s’en voulait de toujours retarder l’inévitable. Il avait peur, tellement peur. Tout dans son corps lui disait que c’était la chose à faire, mais son cœur lui disait de rester auprès de Qin Tian, de le prendre dans ses bras pour ne jamais le lâcher. Il ne voulait pas le blesser, il ne le souhaitait vraiment pas. Pourtant, il savait que se le répéter dans la tête n’allait en rien changer la situation. Etait-il vraiment égoïste à imaginer qu’il pouvait mettre un terme à leur relation et pourtant le garder à ses côtés ? Est-ce que cela faisait de lui un être horrible qui l’entraînait dans une danse macabre qui ne pourrait que mal finir ? Mais qu’en savait-il ? Son partenaire était l’homme le plus gentil qu’il connût, l’être le plus adorable que le monde pût rencontrer. Peut-être qu’ils resteraient au moins amis. Mais qu’en savait-il ? Pourtant, il ressentait comme une étrange sensation, comme si son instinct voulait lui dire quelque chose, lui murmurer à l’oreille mais n’en trouvait pas les mots. Qin Tian voulait aussi lui parler et ça semblait important. S’il eut le besoin d’amener des pierres pour se calmer. L’angoisse rongeait toujours autant les entrailles du sino-coréen. Sa respiration s’accélérait discrètement, mais se rendant plus difficile à chaque minute. Il fallait qu’il en finisse pour qu’il ne succombât pas sous le poids de ses sentiments au milieu du café. Mais il avait besoin de ces minutes en plus, du contact de la main de sa moitié dans la sienne. Cette caresse qui, bien que douce et apaisante n’était pas suffisante pour calmer Mingwei. Il avait besoin d’entendre sa voix grave, même si celle-ci était pleine d’inquiétudes, pour se rassurer que, le temps de quelques minutes, ils étaient encore amants.
Il avait eu l’envie de lui répéter que tout allait bien, mais c’était déjà trop et sa gorge se serrait, ne laissant aucun son passer. Il continuait de sautiller autour du sujet tabou, annonçant des nouvelles qui semblaient tellement insignifiantes à côté. Il avait un travail, c’était une bonne nouvelle mais à quel prix. Alors qu’il donnait des pressions sur la main de Qin Tian, il ne pouvait s’empêcher d’avoir un regret pour ses activités illégales. Les arrêter complètement était une erreur alors qu’il avait cruellement envie de retourner sur un ring, peut-être que son cœur arrêterait de le torturer alors.

Son sourire se crispa lorsqu’il entendit la promesse. Bien sûr qu’il souhaitait que son partenaire vînt le voir lors de son premier jour de travail. Mais aurait-il encore le droit d’une telle demande ? Quand bien même il insisterait, est-ce que Qin Tian s’y déplacerait ? Les larmes devenaient de plus en plus dures à retenir alors qu’il pensait au futur qu’il imaginait déjà sans sa moitié. Un futur où rien était pareil. Un monde gris et tellement triste. « Je te ferai tous les plats que tu veux, en échange de tout ce que tu m’as déjà appris. » Nulle besoin de préciser qu’il parlait du Monde ésotérique. Nulle besoin de préciser qu’il continuait sur une promesse qui ne serait sans doute pas tenue. Néanmoins, s’il pouvait, ne serait-ce qu’une fois, cuisiner pour sa moitié, ça lui ferait tellement plaisir. De voir son visage s’illuminer à la première bouchée. Il n’avait cependant pas la force de lui demander pourquoi il ne voudrait pas le voir. Il n’avait pas la force de continuer sur cette voie alors qu’il commençait à se douter que Qin Tian avait des suspicions sur le sujet qui l’attendait.

Il replaça les pierres dans la main du Chinois. Il ne pouvait pas dire qu’il fut surpris face à la réaction de son partenaire, tout comme ce qui s’en suivait. Qin Tian était trop gentil et il ne méritait pas d’avoir le cœur brisé. Alors que le sino-coréen le demandait. Et il pouvait déjà entendre une fissure s’y glisser lorsqu’il entendit son nom. S’il n’était pas autant chamboulé par ses émotions, il penserait que leur rôle étaient inversés.
Mingwei avait légèrement pivoté sur son siège, faisant totalement face au cadet. « Ce sont les tiennes, pourtant. » Répondit-il d’une voix faible, à peine audible.
Son regard suivit la carte que Qin Tian venait de poser sur la table. Il la reconnaissait mais avait peur de se tromper sur sa signification. Tout son corps se crispa. Il ne pouvait rien cacher à sa moitié qui le lisait aussi bien qu’il lisait les cartes. C’était une chose qui l’avait toujours fasciné chez le voyant. Il avait adoré leurs séances de voyance et lorsqu’il lui donnait les significations de chaque carte (il avait surtout adoré les gestes affectueux échangés lors de ces séances). Voir Qin Tian concentré et parler avec passion était une vision merveilleuse qu’il ne voulait pas oublier. Et il ne l’oublierait pas. Bien qu’ils étaient voués à se séparer, Mingwei chérirait à jamais les moments et souvenirs partagés avec Qin Tian. Néanmoins, alors qu’il écoutait son amour lui expliquer de nouveau la signification de cette carte, il sentit ses dernières défenses lâcher et une perle salée glisser le long de sa joue. Il brisa le contact entre leur main comme s’il venait de se brûler. Les pierres tombèrent au sol. Plus de larmes firent leur apparitions, dans une chute qui ne s’arrêtait plus. Ses mains allèrent cacher son visage, frottant comme si ça l’aidait à arrêter ses pleurs. Il ne savait plus s’il se sentait libéré d’un poids ou complètement brisé. Qin Tian l’avait devancé sans le faire et il pouvait s’en vouloir pour cette raison. « Je… Je… » Les sanglots bloqués dans sa gorge l’empêchaient de parler mais il insistait. « Tian tia... » Doucement, il prit la carte dans sa main et l’observa de plus près. « Ce dont je voulais te parler... » Il avait si peur de prononcer les mots même s’il était si proche, que la vérité était à moitié révélée. Il retenait sa force sur sa poigne pour ne pas froisser la carte de l’homme qu’il aimait, puis se jeta dans sur Qin Tian. Ses bras s’enroulèrent autour de son torse alors qu’il posa la tête sur son épaule pour éclater complètement en sanglots. « Tian tian. J’ai tellement peur… Non, Je suis effrayé. » Pourquoi sentait-il le besoin d’en finir avec le chinois alors qu’il se sentait si bien à ses côtés ? Encore maintenant il continuait de se poser la question alors que son étreinte se fit plus ferme.

D’un coup il se sépara du plus jeune. « Pardonne-moi pour ça, je t’en supplie. » Dit-il rapidement avant d’attraper les joues de Qin Tian pour se pencher en avant et déposer un baiser sur ses lèvres. Il voulait être égoïste une dernière fois. Il voulait que ce soit qu’eux deux, seuls, alors que le café était oublié, pour quelques secondes en plus. Le baiser fut bien trop rapide pour l’aîné qui se retira et posa son front sur l’épaule du Chinois dans un soupir. « Pourquoi faut-il que tu sois si bon pour lire les cartes ? »


  

☾ UNDER THE BRIGHT MOON ☽
A breeze caresses the heart. Someone watches the snow, gazing into days long gone. fools that came before, asking again for the departed people. Black and white, praise and blame, what is it all worth? ○○○ 
Wu Qin Tian
Wu Qin Tian
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: An other kind of love feat. Choi Ming Wei An other kind of love feat. Choi Ming Wei Empty Mer 7 Oct - 18:38
outfits. + L'émotion qui émanait du sino-coréen était presque étouffante. Qin Tian suffoquait presque face à elle, il la sentait rentrer par les pores de sa peau et s’infiltrer dans ses veines. Mais il ignorait d’où elle venait. Pourquoi Ming Wei était-il si nerveux ? Pourquoi ses yeux brillaient des larmes qu’il retenait ? Feignant de ne rien voir, le jeune chinois se réjouit pour le nouvel emploi de son partenaire, mais il doutait que ce dernier ne soit la cause de cette émotion. De son côté, le médium s’accrocha aux promesses implicites qu’ils se faisaient, ils resteraient amis, Ming Wei n’allait pas quitter sa vie lorsqu’ils quitteraient ce café. S’il n’en était pas convaincu, jamais Qin Tian ne trouverait le courage d’avoir cette fameuse conversation qu’il avait trop repoussée, à tel point qu’il se demandait si le timing ne lui avait pas échappé et qu’il était à présent trop tard. Et était-ce si grave ? Ils étaient bien tous les deux après tout.  

Oui, mais il y avait cette carte dans sa poche. Ce rappel, cette alarme qui ne cessait de revenir à chaque fois qu’il essayait d’y voir plus clair. Cette carte qu’il avait fini par poser sur la table, le cœur au bord des lèvres, se demandant s’il faisait ce qu’il fallait ou alors la pire erreur qui soit. Ses yeux s’écarquillèrent en voyant la première larme couler sur la joue de son compagnon. Il eut presque le souffle coupé, face à sa peine, détestant voir cette expression sur son visage habituellement si doux. Il eut, pendant les secondes qui suivirent du mal à comprendre la vivacité de sa réaction. Le bruit des pierres qui tombèrent au sol résonna autour d’eux, et le chinois imagina sans mal les têtes se tourner vers eux, mais toute son attention était tournée vers son partenaire et sa peine. « Baobei... » Sa voix était à peine perceptible alors qu’il refermait ses bras autour du sino-coréen, le serrant contre lui presque instinctivement. Il avait la sensation que dans cette étreinte, il retenait les morceaux du cœur de son partenaire pour les empêcher de se briser. Il le lui avait confié ce cœur et voilà ce qu’il en faisait... À son tour Qin Tian sentit les larmes lui brûler les yeux, la peine de son partenaire le submergeant, en même temps que le sens des paroles qu’il prononçait. C'était donc ça...

La gorge nouée, le chinois serrait tellement fort les mâchoires pour retenir son émotion qu’il eut du mal à les desserrer pour lui répondre. « N’ai pas peur, je suis là, mmh ? » Aussi longtemps qu’il voudrait de lui, même s’il comprenait que Ming Wei, tout comme lui, avait senti que leur relation n’était pas ce qu’elle devait être. Ne parvenant plus à retenir ses larmes, le médium les laissa couler, sa lèvre tremblait légèrement face à l’intensité de ce qu’il ressentait. C’était stupide de se mettre dans un tel état alors qu’ils semblaient, encore une fois, sur la même longueur d’ondes. Le cœur serré, Qin Tian était submergé par les émotions, et ce baiser que lui donna son partenaire (ex-partenaire ?) avait un goût salé et un gout de fin qu’il n’aimait pas du tout. Alors que la tête de Ming Wei se reposa sur son épaule, le chinois vint perdre sa main dans ses cheveux, tentant de l’apaiser par ce geste, tout en s’apaisant lui aussi. Il passa une main sur son visage pour essuyer ses propres larmes (en vain puisqu’elles ne cessaient de couler), avant de repasser son bras autour de Ming Wei et de le serrer contre lui. « Il n’y a rien à pardonner... » Il déposa un baiser sur sa tempe tout en continuant de caresser ses cheveux. « Je les ai détestées ces cartes et je les ai ignorées un moment parce que... » Sa voix trembla si fort qu’il fût obligé de faire une pause. « Je ne voulais pas te faire de la peine, je ne voulais pas te faire pleurer, je ne voulais pas te perdre, je... » Il se mordit la lèvre alors qu’un flot de larmes fraîches s’échappa de ses yeux. Il se recula doucement et vint relever le visage de Ming Wei, gardant sa main sur la joue du jeune homme alors qu’il plongea son regard dans le sien. « Je t’aime. Rien ne changera ça. » Sa voix tremblait toujours alors que du bout des doigts il séchait les larmes de son partenaire. « Par dessus tout, tu es mon ami. Mon meilleur ami. » Il lâcha un petit rire en levant les yeux au ciel pour retenir ses propres larmes avant de reporter son regard sur Ming Wei. « Mon âme sœur. » Il se força à sourire, un sourire vrai malgré tout. « Regarde-nous à pleurer alors qu’on est là pour se dire la même chose, parce qu'on a ressenti la même chose, encore une fois. » Et il déposa ses lèvres sur le front de Ming Wei et en un battement de cils son émotion (ou celle du sino-coréen il ne saurait le dire) le submergea et un faible sanglot quitta ses lèvres tremblantes.  


original minds are not distinguished by being the first to see a new thing, but instead by seeing the old, the familiar thing that is over-looked as something new, worth being seen ☉ ☾ ⊕ ☿ ♃ ♄ ♅ ♆ ♇ ✰
Choi Ming Wei
Choi Ming Wei
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: An other kind of love feat. Choi Ming Wei An other kind of love feat. Choi Ming Wei Empty Jeu 8 Oct - 23:36
A ce moment précis, le monde de Mingwei se résumait à Qin Tian. Ils n’étaient plus dans le café, devant tous ces gens qui devaient sûrement voir cette situation gênante comme une scène d’un drama. Il était seulement question des deux hommes que la peur avait conquis, et avec elle les doutes qui s’en suivaient. Le sino-coréen avait le visage caché, refusant de quitter le l’étreinte confortable des bras de sa moitié. Il pleurait comme il n’avait jamais pleuré. Pas même lorsqu’il ne se sentait plus exister dans une intimité qui lui avait été enlevée. Pas même lorsqu’il avait quitté sa famille et son pays. Pas même lorsqu’il avait tout avoué à sa mère, ses angoisses, son passé et ses activités illégales (sa mère s’en était chargée pour lui). Ce qu’il ressentait à ce moment, la manière dont ses entrailles se tordaient à chaque sanglot, dont sa gorge se serrait et son cœur le faisait souffrir, tout cela était bien au dessus.
Il n’avait pourtant aucune raison de s’en faire. Il faisait confiance à Qin Tian de toute son âme, il savait qu’il pouvait retourner ciel et terre pour lui, donner sa vie pour lui. Il était si important dans la vie de Mingwei. Entendre sa voix se tordre ne faisait qu’accentuer ses pleurs. Savoir qu’il était la cause des larmes de l’homme de sa vie accentuait son mal-être et un cercle vicieux s’en suivait. Néanmoins, il se sentait continuellement protégé dans ses bras, malgré la situation. Il hocha doucement la tête, preuve qu’il écoutait le plus jeune. Qin Tian était toujours là. Il n’avait pas à être effrayé, il n’avait pas à se mettre dans des états pareils et pourtant, les doutes restaient gravés au fond de son imagination et il n’avait pu s’empêcher de visualiser mille scénarios sur comment leur relation pouvait se terminer.

Il s’était permis d’être égoïste, persuadé que c’était la dernière fois qu’il pouvait se montrer aussi intime avec le Chinois, que ce baiser était le dernier. Pourtant, au fond de lui, il ne regrettait pas son choix. C’était douloureux, mais ça passerait. C’était un changement nécessaire qu’il devait imposer pour leur bien à tous les deux. Son instinct lui disait de le faire, et si celui-ci était bon, il ne perdrait pas son lien avec sa moitié. Comment le pouvait-il ? Ils étaient liés de plein de manières différentes, comme connectés par un lien invisible. Les doutes l’avaient mis dans un état lamentable. Un état dont il aurait certainement honte dans les jours à venir, mais à bien y réfléchir, il serait bien difficile de les séparer. Leur relation prenait un autre chemin, sur lequel ils marcheraient toujours côte à côte, mais plus en tant qu’amants, en tant que meilleurs amis. En tant qu’âmes sœurs.

Mingwei ferma les yeux, sentant son corps se relaxer légèrement malgré les sanglots qui le secouaient encore. La main dans ses cheveux aidait beaucoup à le calmer. Sa respiration ralentissait, les émotions encore à vif restaient présentes mais il pouvait au moins y voir plus clair dans ses pensées. Il se redressa, guidé par sa moitié et tenta de sourire pour le rassurer. Le résultat ressemblait plus à une grimace. « Je ne veux pas te perdre non plus. » Il y avait un espoir. Leur relation se terminait mais une nouvelle, une beaucoup plus pure démarrait. Le ‘Je t’aime’ qui s’en suivait était tellement réconfortant. Le sino-coréen savait parfaitement qu’il n’avait plus la même signification, mais il se sentait mieux à l’entendre encore, avec ce tout nouveau sens, comme s’il le redécouvrait complètement. Il était rassuré. Le poids dans son cœur se soulevait peu à peu alors qu’il acceptait ce nouvel aspect que prenait leur relation. Il savait qu’il n’allait pas perdre sa moitié, son âme-sœur.

Il riait face aux paroles du plus jeune. Il était heureux, réellement heureux de pouvoir mettre les choses au clair dans leur relation malgré la méthode qui n’était pas des plus efficaces. C’était là encore la preuve qu’ils se complétaient, qu’il se comprenaient parfaitement. Qu’ils étaient fait l’un pour l’autre. « Tu es un idiot, oui. Arrête de pleurer. » Mingwei ferma les yeux au contact des lèvres de Qin Tian sur son front. « Mais je suis aussi idiot. On se complète. » Il se recula légèrement, assez pour plonger ses yeux dans ceux du Chinois mais pas assez pour briser le contact entre eux deux. « Allez, allez. Wei-ge est là, arrête de pleurer. » Tendrement, il frotta les joues de son meilleur ami, continuant de se forcer à sourire pour ne pas laisser les sanglots prendre le dessus une nouvelle fois. Il fouilla dans son sac à dos, à la recherche de mouchoirs avant d’en sortir deux. Un pour lui et l’autre qu’il força contre le nez de Qin Tian. « Mouche-toi, tu ressembles à rien. » De son côté il faisait tout pour cacher toutes traces de larmes malgré ses yeux rouges qui restaient une preuve évidente. Il se pencha sur le côté et ramassa les pierres qui avait été oubliées par terre. « Tian tian, on restera toujours ensemble ? » Il ne parlait bien évidemment pas en tant que couple, mais en tant qu’âmes liées, que meilleurs amis. « Je t’aime. Tu comptes beaucoup trop pour moi. » Il plaça les pierres dans la main du plus jeune et la referma, comme ce dernier l’avait fait plus tôt. « Je serai toujours là pour toi. Peu importe la situation. Ça, ne changera pas. Mais je ne peux plus te voir comme mon petit-ami car tu es mon meilleur ami. » C’était déjà trop tard car tout avait déjà été dit, mais il tenait à s’exprimer correctement comme il en avait eu l’intention dès le départ.


  

☾ UNDER THE BRIGHT MOON ☽
A breeze caresses the heart. Someone watches the snow, gazing into days long gone. fools that came before, asking again for the departed people. Black and white, praise and blame, what is it all worth? ○○○ 
Wu Qin Tian
Wu Qin Tian
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: An other kind of love feat. Choi Ming Wei An other kind of love feat. Choi Ming Wei Empty Sam 10 Oct - 14:32
outfits. + Ils devaient offrir un spectacle digne des plus belles scènes de films dramatiques et romantiques. Mais Qin Tian s’en moquait bien, qu’on les regarde. C’était ce qu’il se passait quand deux personnes s’aimaient, pas de l’amour que tous connaissaient (et auquel tout le monde, ou presque, aspirait) non c’était plus fort, plus profond. À tel point que pour cette affection et pour la protéger, ils l’avaient mis tous les deux en danger, ils avaient pris le risque de se perdre si jamais l’un ou l’autre n’acceptait pas la décision de l’autre. Mais ils s’aimaient, et surtout, ils se comprenaient, il n’y avait rien à craindre. Ils avaient juste à s’éloigner un peu pour être encore plus proches. Le jeune chinois ne doutait pas que l’affection qu’ils avaient l’un pour l’autre était même plus forte et plus solide que l’amour partagé entre la plupart des amants et des amoureux.  

Les larmes coulaient et se mélangeaient, il y avait des larmes de peur mais aussi des larmes de soulagement. Les deux hommes avaient les yeux rougis, le nez qui coule mais surtout, des mains et des bras qui ne se lâchaient pas. Comme s’ils cherchaient à mutuellement se rassurer, quoiqu’il arrive, ils ne se lâcheraient pas. Rétrospectivement, Qin Tian se sentait stupide de ne pas avoir eu davantage foi en eux, foi en ces sentiments qui les unissaient. Et, plus tard, ils penseraient sans doute à ce moment avec beaucoup de tendresse mais aussi avec une certaine gêne. Ming Wei devait ressentir la même chose, et le médium ne put retenir un rire, ils étaient idiots en effet. « Wei-Ge... » Répéta-t-il presque maladroitement, l’avait-il un jour déjà appelé ainsi ? Se laissant happer par le sourire de son meilleur ami et par ses gestes tendres, les sanglots de Qin Tian s’estompèrent et le flot de larmes se ralentit. Quelques perles salées s’échappèrent encore, probablement du soulagement, la peur le quittait alors qu’un sentiment de tranquillité et de certitude s’installait.

Essuyant son visage et obéissant presque trop bien à Ming Wei, le médium se détacha légèrement de lui dans l’espoir d’effacer les traces de ce moment de vulnérabilité. Glissant le mouchoir dans sa poche, il grimaça légèrement lorsque son meilleur ami lui prit la main et y glissa les pierres sans qu’il n’ait pu la laver. Cela n’enleva rien à la chaleur intérieure qu’il ressentait, ces derniers moments de tension quittant enfin son corps. Son regard dans celui du sino-coréen, il avait presque l’impression d’y lire les mêmes émotions que celles qui l’animaient. Remettant les pierres dans sa poche, il lui sourit en secouant légèrement la tête. « C’était moi qui voulais dire ça. » Sa voix était encore un peu faible avec les sanglots qui l’avaient affaiblie. Il lâcha un petit rire. « Je suis désolé de pas l’avoir fait plus tôt. J’avais peur... » Il poussa un soupir, levant les yeux au ciel face à sa propre stupidité avant de regarder Ming Wei avec douceur. « Je suis désolé d’avoir douté de nous, on aurait pu éviter tout ça. » Et pour illustrer « tout ça » il fît un mouvement vague vers leurs deux visages encore rougies et sur lesquels on voyait encore des traces de larmes.

Qin Tian passa sa manche sur son visage, puis regarda son meilleur ami, appréciant la nouvelle dynamique entre eux. Les rouages tournaient, ils tournaient bien, rien ne pourrait venir les arrêter, le grain de sable qui aurait eu la possibilité de tout faire vriller, ils venaient de l’enlever. Un sourire malicieux vint étirer ses lèvres, et il inclina doucement la tête sur le côté. « Wei-Ge... » Il testa une nouvelle fois l’appellation, se rendant compte qu’il en aimait la sonorité. Il le regarda en faisant la moue, la lèvre inférieure légèrement en avant. « Tu sais ce qui me réconforterait vraiment ? » Il se rapprocha de lui et appuya sa tête sur la table, levant les yeux vers Ming Wei, il devait ressembler à un chiot à cet instant. « Une part de gâteau au chocolat... » Et après quelques secondes, un sourire on ne peut plus malicieux étira ses lèvres et ses yeux pétillèrent révélant l’espièglerie derrière ce comportement.  


original minds are not distinguished by being the first to see a new thing, but instead by seeing the old, the familiar thing that is over-looked as something new, worth being seen ☉ ☾ ⊕ ☿ ♃ ♄ ♅ ♆ ♇ ✰
Choi Ming Wei
Choi Ming Wei
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: An other kind of love feat. Choi Ming Wei An other kind of love feat. Choi Ming Wei Empty Mar 13 Oct - 3:43
Comme la tête sortie de l’eau, Mingwei pouvait enfin prendre une grande inspiration. Il avait l’impression d’avoir été coincé dans un océan de sentiments, l’empêchant de respirer correctement s’il ne voulait pas recevoir l’eau directement dans ses poumons. Sa poitrine était plus légère, moins douloureuse et ce sentiment d’un poids disparaissant s’était manifesté par des larmes de soulagement. Ces dernières se rajoutant à celles de tristesse et d’angoisse. Il était heureux et son sourire en était la preuve. Il ne semblait plus vouloir disparaître, collé pour l’éternité sur ses lèvres du Sino-coréen à chaque fois que celui-ci pensait à sa moitié, son âme-sœur. Cette impression de gagner en courage et énergie en présence de Qin Tian, le plus âgé la ressentait déjà depuis leur première rencontre. Ils n’étaient même pas majeurs lorsque leurs regards s’étaient croisés pour la première, une rencontre hasardeuse au milieu d’une foule de gens qui n’auraient jamais eu la même importance dans la vie de Mingwei. Seul le Chinois avait compté à ce moment et il n’avait pu détourner le regard. À présent, aux côtés du medium, il se sentait invincible sortir de cette relation lui donnait des ailes pour mieux démarrer la suite des aventures. Il se sentait prêt pour affronter tous les obstacles que la vie lui enverrait s’il pouvait rester aux côtés de son meilleur ami.

Il tenta de détendre l’atmosphère. Les larmes pouvaient donner un beau spectacle mais il détestait être la cause de la tristesse de l’homme de sa vie. Ils étaient deux idiots qui étaient tombés amoureux, et maintenant deux idiots qui sortaient de ce même amour pour créer leur propre version du terme avec les sentiments les plus précieux et purs qu’ils soient. Mingwei n’avait plus peur, et il était même un peu honteux d’avoir pu penser qu’il perdrait Qin Tian à jamais. Il replaça les pierres dans la main du Chinois, comme une preuve de la fin de leur relation en tant qu’amants. « Trop tard, je t’ai devancé. » Répondit-il dans un rire discret avant de continuer en marmonnant. « On avait peur tous les deux au final. Mais c’est la preuve qu’on tient à l’autre. » Amusé, Mingwei alla poser sa main sur le visage de l’autre étudiant et le poussa légèrement en arrière. « Je t’interdis de t’excuser. Il fallait que ça arrive, juste que ça aurait été mieux en privé. »

Mingwei n’arrivait plus à ne pas sourire. Les larmes avaient séchées mais ses yeux étaient encore rouges. Peu importait, alors qu’il se sentait si heureux. Il devient un peu plus sérieux cependant devant la mention de son nom avec un certain suffixe, près à entendre les paroles de son meilleur ami et régler ce qu’il n’irait pas aussitôt. Seulement, sa réaction fut tout autre alors que sa bouche s’entrouvrit, comme abasourdit par ce qu’il venait d’entendre. Une grimace apparut sur son visage et il ne put s’empêcher de juger du regard Qin Tian. « Non mais toi... » Il avait envie de râler, plus pour la forme que le fond car il savait qu’il ne pouvait rien lui refuser (malheureusement Qin Tian le savait aussi). « Tu aurais pu dire un câlin ou quoi, mais non tu préfères le gâteau je vois. » Dans un soupir qui se voulait faussement vexé, le Sino-coréen se leva de son siège, essuya une dernière fois son visage et partit en direction du comptoir, non sans un dernier coup d’œil accusateur vers Qin Tian.

S’appuyant sur le comptoir, il commanda une part de gâteau au chocolat (il avait longuement hésité s’il n’allait pas lui prendre autre chose juste pour l’embêter, mais il ne voulait pas gâcher) et il prit un deuxième café pour lui-même. Il lança un sourire à la serveuse quand elle lui demanda si tout allait bien avant de complètement l’ignorer, de prendre ses commandes et de rejoindre Qin Tian. « T’as de la chance, je suis trop gentil. Ton gâteau. » Il n’avait rien pris à manger pour lui, et ne comptait pas demander à partager (déjà il n’était pas très sucré) car il ne mangeait pas beaucoup d’ordinaire. Le comble pour un cuisinier en devenir. « Maintenant que tu as ce que tu veux, tu as l’interdiction de pleurer. » Ça lui briserait le cœur de revoir des larmes sur les joues du Chinois. Il se fit la promesse silencieusement qu’il ferait tout pour qu’il soit toujours heureux. « Je te promets que je te ferai tous les gâteaux au chocolat du monde. » Et il en était capable. La pensée que sa moitié puisse trouver quelqu’un dans le futur ne le dérangeait même pas tant qu’il était heureux. Cependant, il savait que si le-a futur-e partenaire de Qin Tian osait même lui faire un minimum de mal, il leur réglerait leur compte.


  

☾ UNDER THE BRIGHT MOON ☽
A breeze caresses the heart. Someone watches the snow, gazing into days long gone. fools that came before, asking again for the departed people. Black and white, praise and blame, what is it all worth? ○○○ 
Contenu sponsorisé
Mes petits secrets

Re: An other kind of love feat. Choi Ming Wei An other kind of love feat. Choi Ming Wei Empty
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Evénement explosion !
Malgré ces temps difficiles, on vous souhaite un joyeux mois de novembre et on espère vous réchauffer le coeur avec ce petit Calcifer adorable ❤N'oubliez pas l'événement explosion en cours ! Lutter contre les effets du gaz toxique qui se promène dans le bâtiment pour sortir et sauver les centaines de vie vous apportera peut-être un bon karma et peut-être plus, qui sait.