Revenir en hautAller en bas



 
Nouveautés du mois
Venez vite voir les nouveautés du mois, par ici !
Chatbox du forum
N'hésitez pas à passer faire un tour sur la chatbox !
Plus on est de fous, plus on rit !
Les défis RP !
N'oubliez pas que vous pouvez gagner des points en
réussissant les défis RP ! Pour plus d'infos, c'est par ici !
Date de la MAJ du mois de novembre
La maj de novembre aura lieu le dimanche 6 décembre !
N’oubliez pas de vous mettre à jour ainsi que de remplir vos activités rps
et / ou absence et ralentissement. Merci :heart:
Ils sont attendus
An other kind of love feat. Choi Ming Wei - Page 3 JLM0KC9R_oAn other kind of love feat. Choi Ming Wei - Page 3 JLM0KC9R_oAn other kind of love feat. Choi Ming Wei - Page 3 JLM0KC9R_oAn other kind of love feat. Choi Ming Wei - Page 3 JLM0KC9R_o
Le Deal du moment : -44%
Baskets Nike Air Max 90 à moins de 80€ (du ...
Voir le deal
78.48 €

 :: Le reste du monde :: Faille temporelle :: les histoires du passé
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

An other kind of love feat. Choi Ming Wei

Wu Qin Tian
Wu Qin Tian
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: An other kind of love feat. Choi Ming Wei An other kind of love feat. Choi Ming Wei - Page 3 Empty Jeu 29 Oct - 23:08
outfits. + Faire peur à Ming Wei était beaucoup trop facile. Il suffisait de parler d’esprits, de fantômes, de mettre un peu de mystère et d’avoir une intonation grave et mystérieuse. C’était si simple, et Qin Tian était incapable de s’empêcher d’abuser de cette faiblesse. Ce n’était ni de la cruauté ni du sadisme. C’était tout simplement que le sino-coréen était absolument adorable lorsqu’il avait peur. Il redevenait un enfant apeuré, et ce n’était plus parce qu’ils n’étaient plus un couple à proprement parlé que le chinois allait cesser d’apprécier ces moments où Ming Wei se blottissait tout contre lui. Il était terriblement mignon dans ces moments-là, et ne comptez pas sur le médium pour ne pas se repaître de la chaleur de son visage dans son cou ou de ses bras serrés autour de lui. Amants, amis ou âme sœur, jamais Qin Tian ne se lasserait de tenir son meilleur ami tout contre lui.  

« Et même si j’avais le choix, je choisirais de te protéger. » Il choisirait toujours son âme sœur, il n’avait même pas à se poser la question. Et ce, même si Ming Wei en avait un jour marre de ses bizarreries, croyances et histoires. Souriant au sino-coréen tout en caressant doucement ses cheveux et sa nuque, il murmura ses quelques mots pour qu’eux seuls les entendent, bien qu’ils fussent en train de parler dans leur langue natale. « Mon cœur a toujours été entre de bonnes mains avec toi. » Et après ce jour, il savait qu’il n’aurait jamais à s’en inquiéter. Et ce, même si Ming Wei tentait parfois de lui rendre la pareille et de lui faire peur. Qin Tian plaisantait en lui parlant du gouvernement, mais son meilleur ami sembla prendre cette histoire au sérieux. Le chinois était en paix avec le passé de sa famille, avec le fait qu’il ne serait jamais capable de retourner dans son pays. Il n’avait pas pensé que sa moitié prenne les choses aussi au sérieux. Il le garda encore plus contre lui, ignorant le monde autour d’eux. « Rien ne peut m’arriver si tu restes avec moi. » S’appuyant un peu plus contre lui, sa main fermement agrippée à sa veste. « T’es coincé avec moi du coup. » Et il lâcha un rire avant de déposer un baiser sur sa joue à son tour.

Finalement, ils arrivèrent, et aussi vite qu’elle était arrivée, l’émotion laissa place à l’excitation alors qu’ils avançaient vers l’aquarium tout en discutant avec effervescence. « C’est classe les requins. » Et il lui tira la langue avant d’afficher un nouveau sourire. « Hey je veux des photos de toi aussi ! » À la base, il ne pensait pas à se trouver sur les clichés qu’il prendrait des animaux aquatiques mais l’argument qu’amena Ming Wei était indiscutable. « Notre premier non date... » Et sur cette idée, Qin Tian acheta leurs billets et ils entrèrent enfin dans l’aquarium. Le médium poussa un grognement à l’évocation de leur première venue. « M’en parle pas, je ne sais même pas comment on peut encore venir ici et ne pas être blacklistés... » Encore honteux en pensant à la situation dans laquelle ils avaient été découverts par un enfant. Il se demandait comment ses parents avaient réussi à préserver son innocence et expliquer ce que ces deux hommes faisaient. Heureusement pour lui et malheureusement pour son meilleur ami, il manqua de trébucher avant d’aller plus loin dans ce souvenir, et Qin Tian garda son bras autour de sa taille pour prévenir tout nouveau faux pas. « C’est moi qui traîne ? Sans moi pour te servir de tuteur tu serais déjà par terre. » Et il lui pinça la hanche avant d’avancer et de voir les premiers aquariums.  

Ce fût avec de grands yeux qu’il les admira, poussant des « ah » et des « oh » lorsqu’un de ces petits êtres à écailles faisaient quelque chose de drôle ou, selon lui, d’extraordinaire. « Wei-ge regarde ! » Et il pointait le spécimen qu’il trouvait particulièrement joli ou exceptionnel. Et c’est ainsi qu’ils traversaient les salles et ambiances. Ils arrivèrent dans une salle où des objets du quotidien étaient détournés pour faire des aquariums : cabine téléphonique, frigidaire, télévision, machine à laver et même une cuvette de toilettes. D’ailleurs, Qin Tian se fît prendre en photo faisant semblant de vomir sur les poissons. Puis ils arrivèrent au niveau des loutres, et le chinois colla presque son nez à la vitre. « Elles sont presque aussi mignonnes que toi ! » Il se tourna vers lui avec un grand sourire. « Ma petite loutre. » Et il se mît à rire avant de tirer sur le bras de Ming Wei. « Pose avec tes meimei ! » Et il se recula de quelques pas, prenant une photo (ou bien plus) de son meilleur ami devant ces boules de poils presque aussi mignonnes que lui. Il se plaça ensuite à côté de lui. « Il faut qu’on prenne notre première photo de non couple ! » Et il leva son téléphone pour prendre des selfies, quelques-unes en souriant, d’autres en faisant des grimaces ou encore en pointant les loutres derrière eux. Ils furent interrompus par un employé de l’aquarium qui arriva pour le nourrissage des loutres, et immédiatement, Qin Tian s’accrocha au bras de sa moitié. « Tu crois qu’on va avoir le droit de les nourrir ? » Il le regarda en prenant un air faussement dramatique. « Je meurs si on n’a pas le droit ! »


original minds are not distinguished by being the first to see a new thing, but instead by seeing the old, the familiar thing that is over-looked as something new, worth being seen ☉ ☾ ⊕ ☿ ♃ ♄ ♅ ♆ ♇ ✰
Choi Ming Wei
Choi Ming Wei
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: An other kind of love feat. Choi Ming Wei An other kind of love feat. Choi Ming Wei - Page 3 Empty Sam 31 Oct - 17:01
Ils venaient officiellement de rompre, mais ils se tenaient encore dans les bras. Ils n’étaient plus en couple au sens propre du terme cependant ils restaient tout aussi proches. Ils n’avaient pas de barrière entre eux et encore moins lorsque le sino-coréen était effrayé par les histoires. Lorsqu’il sortirent du métro, Mingwei avait fait en sorte de laisser les dites histoires de fantômes, revenants ou encore d’assassinats orchestrés par des gouvernements derrière lui. Il ne voulait plus y penser tout comme il savait que tout reviendrait d’un coup lorsqu’il serait temps d’éteindre les lumières le soir, lorsqu’il serait seul. Il pouvait faire le choix de ne plus jouer à ce jeu avec son meilleur ami, ou bien d’y rajouter encore des plus de règles (Qin Tian l’avait fait, alors pourquoi pas lui). Cependant, il savait qu’il ne résisterait pas à suivre sa moitié dans ses idées tout en y rajoutant sa propre touche de folie. Parmi leurs bêtises, ils continuaient de se faire des promesses. Des promesses qui n’avaient pas lieu d’être car celles-ci figuraient déjà dans ce contrat invisible qui les liait. « Je suis bien malheureux d’être coincé avec toi, alors. » Répondit Mingwei dans un grand sourire plein d’affections. Il était tellement loin d’être malheureux et savait qu’il pouvait éternellement passer sa vie avec le chinois. Seulement, aussi proches qu’ils pouvaient encore être, ils se devaient de se laisser certaines libertés et ces dernières concernaient le fait de rencontrer d’autres personnes. Ils pouvaient dire qu’ils n’avaient besoin de personne d’autre dans leurs aventures, mais c’était faux.

Dans l’entrée des aquariums, les deux hommes commençaient déjà à faire leurs plans pour cette première activité. Prendre des photos était au centre de leurs discussions et ils allaient en prendre beaucoup. « Les requins sont cool, pourquoi tu n’en adoptes pas un ? » Il payerait pour voir les expressions qu’afficheraient les visages des parents de Qin Tian si ce dernier arrivait chez eux avec un requin. Il ne voulait cependant pas risquer de se faire détester par les parents de sa moitié pour avoir mis dans la tête de ce dernier une idée idiote.
Les billets payés, ils pénétrèrent dans les couloirs qui dévoilaient déjà les premiers aquariums. Ils se remémorèrent des souvenirs passés, certains qui avait été très embarrassants au moment venu, mais qui faisaient bien rire le sino-coréen à présent. « On est trop mignons pour être blacklistés. » Ils avaient quand même eu beaucoup de chance cette fois-là. Perdu dans ces mémoires, Mingwei manqua de tomber mais se rattrapa à son meilleur ami. Il poussa un cri soudain alors qu’on lui pinça la hanche et s’éloigna aussitôt du chinois. Il garda une distance de sécurité afin de ne pas se faire chatouiller de nouveau et les deux hommes avancèrent au milieu des aquariums. Ils étaient aussi excités l’un que l’autre face aux différentes espèces présentées et le cuisinier en devenir suivait le plus jeune partout. Il faisait de grands yeux lorsqu’il était surpris et il ricanait comme un enfant lorsqu’un animal bougeait bizarrement. Mingwei ne s’arrêtait pas de tout prendre en photo, surtout Qin Tian et dans tous les angles possibles.

Lorsqu’ils passèrent devant les loutres, le sino-coréen sortit une grimace, faussement apeuré. « Suis-je une loutre ? » Il imita un air choqué. « Est-ce qu’on m’aurait menti toute ma vie ? » Il n’était pas contre le fait d’être un des leurs, alors qu’il se laissait attrapé par le bras pour être pris en photo. Forcément son petit jeu ne dura pas longtemps alors qu’il prenait déjà toutes les poses possibles et inimaginables. « Toujours plus de photos ! » S’exclama Mingwei alors qu’ils passèrent aux selfies. Pour des photos qui célébraient leur premier non-date et leur rupture, le sino-coréen ne manqua pas d’embrasser plusieurs fois la joue de sa moitié. « Je les imprimerai et en ferai des magnets pour les mettre sur le frigo. » Sa mère en serait sûrement ravie (c’était faux).
Qin Tian s’était mis dans l’idée de nourrir les loutres et le plus âgé des deux savait qu’il était inutile de le faire changer d’avis dans ces cas-là. « Cette diva... » Dit-il en direction de sa moitié. « Personne ne meurt aujourd’hui. » Il attrapa le bras de Qin Tian cette fois et avança, le tirant derrière. Il trotta jusqu’à arriver à hauteur de l’employé et expliqua la situation en coréen. Seulement, ils rencontrèrent un refu, sous prétexte que s’il acceptait pour eux deux, il devrait accepter pour tout le monde et que les règles étaient les règles. « Mais on vient de rompre, on doit fêter ça ! » Au vu du regard de l’employé, ce n’était pas forcément le meilleur argument qu’il avait pu utiliser. Surtout lorsque leurs bras étaient aussi étroitement liés. Mingwei se retourna vers son meilleur ami et le pris dans ses bras aussitôt. « Ne meurs pas !! » Il fit une pause pour installer l’atmosphère. « On ne peut pas les nourrir, on peut que regarder. » Il caressa les cheveux du chinois, souhaitant le consoler en faisant la moue. Il le guida alors jusqu’aux gradins installés devant la zone des loutres et ils s’assirent tous les deux. Le sino-coréen était complètement contre sa moitié, alors qu’il se mordait la lèvre inférieure. « J’adopterai une loutre et tu pourras la nourrir quand tu voudras Tian Tian. » Il sortit son téléphone portable et prit une selfie, montrant leurs visages déçus. « On aurait peut-être du se faire blacklister, ça aurait été plus drôle. »


  

☾ UNDER THE BRIGHT MOON ☽
A breeze caresses the heart. Someone watches the snow, gazing into days long gone. fools that came before, asking again for the departed people. Black and white, praise and blame, what is it all worth? ○○○ 
Wu Qin Tian
Wu Qin Tian
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: An other kind of love feat. Choi Ming Wei An other kind of love feat. Choi Ming Wei - Page 3 Empty Dim 1 Nov - 23:20
outfits. + En effet, ils avaient l’air bien malheureux tous les deux à l’idée de rester coincer l’un avec l’autre... Comme si. C’était les visages fendus de sourires qu’ils avaient avancé vers l’aquarium et toujours avec ces mêmes sourires qu’ils y étaient entrés. Qin Tian se sentait libéré de tout doute et de toute émotion négative en cet instant. Ils avaient rompu et pourtant, ils n’avaient jamais été aussi proches émotionnellement et sans doute spirituellement. Il ne captait aucune interférence sur leurs ondes, contrairement aux semaines précédentes. Ne rentrer dans aucune case était parfait pour eux. Ni un couple, ni de simples amis. Des âmes sœurs. Ils ne rentraient dans aucune description, et finalement, c’était de cela qu’ils avaient besoin. Néanmoins, jamais le chinois ne regretterait les mois qu’ils avaient passé ensemble en tant qu’amants, car il avait appris beaucoup sur lui-même, avait appris beaucoup sur ce qu’il voulait, ne voulait pas dans une relation et surtout, ils en avaient eu besoin pour savoir ce qui les définissait tous les deux.

Evoquer le passé n’avait donc rien de douloureux, Qin Tian le portait sans regret. S’il grogna d’un air contrarié, c’était simplement parce que l’évocation de se souvenir suffisait à le mortifier, le rouge lui montant encore aux joues rien que d’y penser. « Ou alors ils auraient aimé voir la suite alors on est encore autorisé à venir. Ils vont être déçus. » La gêne ne l’empêchait pas d’en rire, c’était même plus facile à gérer de cette façon. Et au final, en quelques secondes il n’y pensa plus, trop occupé à s’émerveiller des animaux aquatiques mais aussi des décors dans lesquels ils évoluaient. Leurs téléphones sortaient régulièrement de leurs poches pour prendre des photographies, des souvenirs qu’ils voulaient garder l’un de l’autre, de cette journée un peu particulière aussi, ils n’en revivraient pas deux comme ça. Devant les loutres, qui étaient un des animaux les plus mignons que Qin Tian eut la chance de voir, il lui semblait impossible de n’avoir aucun cliché de Ming Wei avec elles. Et il fût servi. « Si tu es une loutre je t’adopte sur le champ ! » Et il lui gratta le menton, comme on le ferait à un chiot ou un chaton.

L’aventure avec ces animaux ne s’arrêtait pas là, du moins, le chinois l’espérait de tout son cœur en voyant la possibilité de les nourrir. Ses yeux scintillaient comme un enfant le matin de Noël, mais cela ne dura pas longtemps alors que le soigneur ignora leurs supplications. Avançant sa lèvre inférieure dans une moue déçue et boudeuse, le médium se tourna vers son meilleur ami. « Si je meurs, tu auras les magnets sur le frigo pour te souvenir de moi. » Il était légèrement dramatique, un moyen pour lui d’exprimer sa déception, il aurait aimé faire quelque chose d’extraordinaire en cette journée qui semblait l’être tout autant. À défaut, il se laissa entraîné par Ming Wei, s’asseyant dans les gradins. Il s’appuya tout contre lui également, posant sa tête sur son épaule. « J’ai déjà une loutre. Elle s’appelle Weiwei, très mignonne, un peu bête des fois, mais c’est la mienne. » Et il ricana très fier de lui avant de pousser un son offusqué. « Si on ne s’est pas fait blacklisté la dernière fois, je n’ai pas envie d’imaginer jusqu’où il aurait fallu qu’on aille pour l’être. » Finalement, la théorie comme quoi ils auraient aimé voir la suite n’était pas si folle que ça. « Maintenant il faudrait trouver d’autres stratagèmes pour nous faire virer et blacklister... » Réalisant qu’il venait d’ouvrir la boîte de Pandore, il leva la main pour mettre en garde son meilleur ami. « Pas avant qu’on ait vu les méduses et les requins s’il te plait. » Il reporta son attention sur les loutres, poussant des petits sons en les voyant prendre les aliments entre leurs pattes, elles étaient adorables. Jusqu’au moment où elles se virent offrir des têtes de poissons et le chinois poussa un « beurk » quelque peu écœuré, alors qu’il avait déjà lui-même manipulé des choses bien pires. Mais il ne les avait jamais mangés, du moins rien qu’il n’eût consumé cru.

Après quelques instants supplémentaires, il prît la main de son meilleur ami pour l’aider à se lever et se remit en route avec lui, un peu plus calme que lors de la première partie de leur exploration. Ils arrivèrent dans une pièce avec des animaux aquatiques, mais pas que. Il y avait aussi des aquariums et terrarium avec des grenouilles, des axolotls, des salamandres mais aussi des araignées et des scorpions. Devant ces derniers, Qin Tian s’arrêta quelques instants. « Tu sais que petit, j’avais peur des scorpions ? Dans un film, pour tuer quelqu’un, le méchant met un scorpion dans son lit et il meurt sur le coup. Ça m’a traumatisé. » Il lâcha un petit rire alors qu’il fixait la bête noire et brillante, elle paraissait presque inoffensive derrière sa vitre. Du coin de l’œil, il aperçut un petit mouvement de foule, et après un échange de regard avec Ming Wei, ils le suivirent. Ils se retrouvèrent face à une sorte de spectacle où une sirène nageait au milieu des poissons et des requins. C’était plutôt joli à voir, et la bouche de Qin Tian était entrouverte dans une expression admirative. « Ça doit être sacrément cool d’être une sirène... » Il fronça légèrement les sourcils. « C’est quoi l’équivalent masculin d’une sirène d’ailleurs ? » Il sourit à Ming Wei d’un air taquin. « Tu serais une très jolie sirène. »


original minds are not distinguished by being the first to see a new thing, but instead by seeing the old, the familiar thing that is over-looked as something new, worth being seen ☉ ☾ ⊕ ☿ ♃ ♄ ♅ ♆ ♇ ✰
Choi Ming Wei
Choi Ming Wei
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: An other kind of love feat. Choi Ming Wei An other kind of love feat. Choi Ming Wei - Page 3 Empty Mer 4 Nov - 21:23
Les aquariums avaient toujours eu un côté magique pour le sino-coréen. C’était un lieu de mystère, qui ne montrait qu’une partie de la vie océanique alors qu’une bien plus grand partie était encore inconnue pour l’Homme. Se balader entre les vitres avait le don de l’apaiser, tout comme observer les animaux que les aquariums contenaient. C’était fascinant, attendrissant et drôle à la fois. Mingwei s’amusait de temps en temps à reproduire l’expression du poisson et peu importait s’il passait pour un idiot. Ce genre de lieux l’apaisait et le faisait se sentir tellement bien qu’il s’était jeté sur sa moitié par le passé, osant des actions qui flirtaient avec l’outrage à la pudeur. Un air choqué cependant se dessina sur son visage alors que Qin Tian expliqua la possible raison de leur laisser passer. « Je suis choqué, CHOQUE ! » Cria-t-il, alors qu’il était lui-même coupable d’avoir démarré cette indécence par le passé.  

Les deux garçons avancèrent dans les couloirs, observant les différents bassins. Ils s’arrêtaient quelques fois pour prendre des photos, d’autre fois pour simplement observer et être émerveillés tels des enfants qui découvraient ce monde pour la première fois. Les poissons laissés de côté, Mingwei se vit comparé à une loutre et se prêta au jeu, feignant de se découvrir une nouvelle identité. Encore plus de photos fut prises et le cuisinier en devenir ne put s’empêcher de sourire bêtement, attendri par les paroles de sa moitié. Il laissa échapper un son étrange qui ressemblait à un ronronnement de chat lorsque que le chinois lui gratta le menton. Voyant l’expression de joie sur le visage de l’homme de sa vie, Mingwei attrapa la personne travaillant à l’aquarium pour lui demander s’il était possible de nourrir les loutres. Ils rencontrèrent un refus et le sino-coréen se retourna pour supplier son meilleur ami de ne pas donner suite à ses paroles dans de faux pleurs. Aussitôt, son expression changea pour un rire léger alors qu’il coinça le visage de Qin Tian entre ses mains. « C’est toi qui sera collé sur mon frigo si tu continues comme ça. » Il tenta de se montrer menaçant, mais en vain. Attrapant le bras de sa moitié, il les menèrent tous les deux sur les gradins pour observer les loutres manger. Tentant de rassurer le chinois, Mingwei lui dit qu’il adopterait lui-même une loutre et qu’ils pourraient tous les deux s’en occuper. Il se redressa dans un seul mouvement cependant, le visage fermé. « Depuis quand t’as une loutre, et tu m’as pas di- Oh. » Les paroles mirent du temps pour atteindre sa cervelle mais lorsque les connexions furent faites, Mingwei rit pour cacher sa gêne. Accroché au bras de sa moitié, il changea le sujet pour cacher sa bêtise. Celle-ci se transforma bien vite en rire alors qu’il montait déjà des plans pour réussir à se faire virer de l’aquarium. Tout était pris à la légère car il n’avait pas réellement envie d’être interdit d’accès alors qu’il aimait tellement le lieu. « Oui, après les requins et les méduses. » Répondit-il alors simplement.
Commentant chaque action des animaux, les deux hommes regardèrent le spectacle face à eux. Mingwei fut amusé du dégoût qu’éprouvait son ami alors qu’il commenta qu’il lui en avait déjà fait manger de la tête de poisson, juste qu’il n’avait pas été mis au courant.

Silencieux pour une fois, le sino-coréen se laissa guider par Qin Tian. Ils arrivèrent dans une autre salle, un peu plus originale pour un aquarium. On aurait dit que cette courte aventure avec les loutres les avait épuisés. Mingwei ne put s’empêcher de grimacer lorsqu’ils passèrent devant les araignées alors qu’il s’imaginait déjà qu’elles étaient sur lui. Il laissa un frisson parcourir son corps alors qu’ils s’arrêtèrent devant des scorpions. Se raccrochant à nouveau au bras de sa moitié, il écoutait son histoire. Il fut presque surpris qu’il existait encore des parties de son âme-sœur qu’il ignorait. « Est-ce que tu me dis ça pour que je vérifie ton lit tous les soirs ? » Il préférait repartir sur de la plaisanterie, essayant de transformer une peur en une blague. « Ou si c’est déjà trop tard, je sucerais le poison pour toi. » Il avait dit ces mots avec la plus pure des innocences cependant, il comprit l’insinuation bien cachée derrière et laissa échapper un ‘graou’ en direction de sa moitié.

Heureusement leur attention fut rapidement captée par un regroupement devant un des bassins. Les deux hommes s’approchèrent et y découvrirent une sirène. Le sino-coréen n’était pas sûr de trouver ça amusant ou totalement gênant mais il resta silencieux. Il regarda son ami, néanmoins, un sourcil levé. « J’aimerais bien avoir une poitrine aussi jolie qu’elle » Répondit-il en se touchant le corps. Il n’était pas sûr qu’une version masculine des sirènes existait. Elles étaient celles qui faisait couler les marins par leur charme après tout. « Une sirène ou une loutre, faut te décider quand même. » Lança-t-il en direction de son ami.
Il attrapa Qin Tian par derrière glissant ses bras autour de son corps avant de poser son menton sur son épaule. « Et si je te faisais couler par ma douce voix. » Un sourire sur le visage, il était connu que Mingwei ne savait absolument pas chanter juste et beaucoup de séances de karaoké pouvaient le témoigner. « Allez viens » Il entraîna Qin Tian derrière lui, les éloignant de la sirène, des scorpions et autres créatures terrifiantes. Rapidement, ils arrivèrent enfin devant les bassins des requins et Mingwei lâcha la main de sa moitié pour s’approcher des vitres, impressionné. « Tu crois que si je tombe dans l’eau ils me mangent ? » Il se tourna ensuite vers le chinois. « Mais t’es un requin aussi, tu me protégeras. » Il sortit son téléphone, prêt à prendre des photos des animaux marins. « Allez, fais ta plus belle pose, mon requin. » Ils prit autant de photos que son téléphone pouvait le supporter, puis posa son bras sur les épaules de Qin Tian, un air taquin sur le visage. « A ton avis, Tian Tian, combien de temps tiendrait un requin face à un dragon ? » Partant du fait que le dragon finirait vainqueur automatiquement.


  

☾ UNDER THE BRIGHT MOON ☽
A breeze caresses the heart. Someone watches the snow, gazing into days long gone. fools that came before, asking again for the departed people. Black and white, praise and blame, what is it all worth? ○○○ 
Wu Qin Tian
Wu Qin Tian
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: An other kind of love feat. Choi Ming Wei An other kind of love feat. Choi Ming Wei - Page 3 Empty Jeu 5 Nov - 15:50
outfits. + Pouvait-on reprocher au chinois de penser à Ming Wei dès qu’il voyait quelque chose de joli ou de mignon ? Une adorable loutre ? Immédiatement, son subconscient trouvait des points communs entre l’animal et son meilleur ami à croquer. Et même sa stupidité (laquelle, selon Qin Tian n’était qu’un jeu car il était certain que le sino-coréen était un génie qui s’ignorait) faisait son charme, le rendant parfois enfantin ou parfois terriblement charmant. Comme sa lenteur à comprendre que cette fameuse loutre Weiwei n’était autre que lui. Le médium ne parvint pas à retenir un rire franc et un sourire attendri en regardant le jeune homme soudainement gêné. Probablement pas par la comparaison, il était même assez impertinent pour l’apprécier, c’était sans doute son délai à comprendre la comparaison qui l’embarrassait. Par pure bonté d’âme, Qin Tian décida de ne pas insister, mais ce n’était pas l’envie qui lui manquait. Ils continuèrent leur pérégrination, pour découvrir des animaux qui, selon le médium, n’avait pas forcément leur place dans un aquarium mais dont il apprécia l’exotisme. D’abord un peu pris au dépourvu par la remarque de Ming Wei devant le scorpion, il afficha un sourire en coin à son tour. « J’espère que tu en as aspiré assez la dernière fois alors... Sinon tu hériteras de Peanut et devras prendre bien soin elle, je viendrais te hanter sinon. » Et essayant de combattre le rouge qui lui montait aux joues en faisant référence à leurs derniers moments d’une telle intimité, il se remit en route pour rejoindre ce fameux attroupement non loin.

Le spectacle de sirène était assez impressionnant, la jeune femme était en apnée, remontant de temps en temps reprendre de l’air avant de revenir à l’eau. Le chinois se demandait combien de temps elle pouvait enchaîner de cette façon sans finir par boire la tasse. « Si t‘avais une aussi jolie poitrine, t’arrêterais pas de te la toucher ou de vouloir l’exhiber, tu finirais au poste pour atteinte à la pudeur tous les deux jours. » Dit-il en souriant un brin moqueur, les yeux toujours fixés sur le spectacle qu’ils avaient sous les yeux avant de finalement se tourner vers lui à sa question. « Je te préfère en loutre. » Il prit un air grave, presque triste. « Quand Weiwei ne sera plus, je le ferais empailler pour le garder toujours avec moi. C’est impossible qu’on se sépare. » Il fît une petite moue. « En plus à part crever les tympans, je doute que tu puisses faire couler quoique ce soit... » Et avec un air espiègle collé au visage, il se mît à rire avant de se laisser entraîner vers la suite du parcours.

Dès que ses yeux se posèrent sur les requins, la bouche de Qin Tian s’entrouvrit et il s’approcha au plus près. Il était un requin de par sa fratrie, mais en regardant ces animaux aquatiques, il avait du mal à se trouver des points communs avec eux. Ils semblaient tellement forts, acérés et gracieux à la fois. « Je crois que les requins n’attaquent que s’ils ont faim ou se sentent agressés, si t’es doux avec eux, ils te laisseront tranquilles. » Il lui sourit en coin, d’un air espiègle. « Regarde, je t’ai jamais attaqué moi. » Il marqua une légère pause. « Enfin, jamais sans que tu ne sois d’accord. » Et après un clin d’œil, il se plaça à côté de la vitre, espérant qu’un requin se rapproche pour avoir un cliché parfait. Les photos prises, il revint se caler contre sa meilleure moitié, posant même sa tête sur son épaule alors qu’ils étaient en train de marcher. « Le requin peut tenir éternellement face au dragon, tu crois quoi ? » Il releva la tête. « Il a juste à se mettre au fond de l’océan et le dragon ne peut pas l’atteindre. Il finira par abandonner et s’en aller et le requin continuera à faire sa vie. » Il afficha un sourire plutôt fier comme s’il s’agissait de sa propre réussite. « Tu sais que les requins sont aussi vieux que les dinosaures ? Alors que les dragons, on ne les voit plus, pouf, disparus. » Et il lâcha un petit rire, sachant très bien que Ming Wei allait vouloir rétorquer. « Et tu savais que les requins avaient deux pénis ? Définitivement, des winners. » Et il lâcha cela comme si c’était là un argument imparable et que c’était bien là la raison principale qui faisait que les requins étaient meilleurs que tout le reste.

Ils arrivèrent dans un couloir, entouré d’eau, autour d’eux, jusqu’à au-dessus d’eux, des aquariums, mais surtout des requins qui leur passaient au-dessus de la tête ou juste à côté d’eux. En entendant la musique des Dents de la Mer que l’aquarium diffusait à cet endroit, le chinois éclata de rire, quel cliché. Mais son rire disparût pour laisser place à un long « oh » impressionné alors qu’un squale semblait les suivre le long de ce couloir. « Tu vois ce que je ressens, les énergies, elles sont aussi gracieuses. » Il les sentait mais ne les voyait pas, il était néanmoins certain qu’elles se déplaçaient avec cette même élégance, aussi nocive puissent-elles être. Arrivant à la fin de ce couloir, il se retourna lâchant un « bye bye » pour saluer le requin qui repartait dans l’autre sens. « Il était sympa. » Et sur ce commentaire sorti de nulle part, il entraîna Ming Wei sur la suite du parcours.


original minds are not distinguished by being the first to see a new thing, but instead by seeing the old, the familiar thing that is over-looked as something new, worth being seen ☉ ☾ ⊕ ☿ ♃ ♄ ♅ ♆ ♇ ✰
Choi Ming Wei
Choi Ming Wei
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: An other kind of love feat. Choi Ming Wei An other kind of love feat. Choi Ming Wei - Page 3 Empty Lun 9 Nov - 10:56
Il n’y avait aucune ambiguïté entre les deux hommes, du moins pas de ce qu’ils voyaient, eux. Même si mettre un mot sur leur nouvelle relation pouvait être une chose compliquée et non nécessaire. Seulement, d’un point de vue extérieur, l’image qu’ils renvoyaient de cette relation pouvait être totalement différente. Leurs gestes affectifs n’avaient pas disparus pour autant, au contraire, le sino-coréen avait cette impression de liberté, qu’il pouvait aller encore plus loin (dans la limite de leur relation) car cette non-définition leur donnait toutes les libertés. Ce fut donc sans aucune gêne que Mingwei avait commencé à taquiner sa moitié quant au poison des scorpions. Il eut un sourire en coin face à la réponse de Qin Tian, répondant qu’il était sûrement le mieux placer pour le savoir.

Lorsqu’ils arrivèrent devant le spectacle de la sirène, le cuisinier en devenir était témoin de l’admiration de son meilleur ami. Contrairement à lui-même qui trouvait cela impressionnant, mais quelque peu gênant. C’était bien pour faire rêver les enfants, il dirait. Pourtant, ça ne l’empêchait pas d’enchaîner sur les mêmes taquineries, se touchant les pectoraux pour essayer d’y rajouter du volume. « C’est pas grave, Tian tian, viendra me chercher tous les deux jours. » Et heureusement que le chinois ne faisait pas encore partie de sa vie lorsque Mingwei se faisait régulièrement arrêter à cause de ses combats de rue.
Il eut comme un hoquet, écoutant avec terreur ce que Qin Tian ferait de son corps un fois mort. Il aurait presque voulu continuer d’être stupide et penser que cette ‘Weiwei’ était réellement une loutre que son ami avec adopté. « Je viendrais te hanter et te crever les tympans par la même occasion ! » Répondit-il faussement vexé, alors qu’il pointait le chinois du doigt, se voulant menaçant. « Tu m’entendras crier la nuit que je veux retrouver mon corps. » Il faisait le malin mais cette pensée avait eu le don de lui glisser un frisson dans le dos.

Les deux hommes continuèrent le parcours main dans la main et arrivèrent enfin devant les aquariums contenant les requins. Aussitôt la curiosité infantile du sino-coréen de manifesta. Mingwei ne fut pas déçu de la réaction de son ami alors qu’un sourire en coin se formait déjà sur ses lèvres. « Et pourtant, je me suis fait attaquer tellement de fois. » Il fit la moue avant de sortir son téléphone pour prendre plus de photos encore. « Mais le dragon a toujours su se venger  de ces attaques. » Son sourire narquois était revenu alors que les yeux de l’étudiant scannèrent le corps de Qin Tian de haut en bas.
Mingwei secoua légèrement la tête en soupirant. Il avait pourtant pensé son meilleur ami intelligent. Il passa un bras autour de ses épaules. « Tian tian... » Il feignait sa déception. « Les dragons contrôlent les mers et rivières. » Il disait ça avec un ton presque arrogant. « C’est pour ça qu’on les voit plus, on est trop puissant pour ce monde. » Cependant, il ne put garder son visage fermé trop longtemps et explosa de rire devant le dernier argument de Qin Tian. Le bras autour du cou du chinois se retira et glissa le long du dos de ce dernier. Alors qu’il continuait de rigoler, Mingwei s’était d’avantage approché de son ami et, une main déjà dans son dos, il rajouta son autre main libre, venant chatouiller le ventre de sa moitié du bout de doigts alors qu’il murmura dans son oreille. « Tu dois être une exception à la règle, alors. Je n’ai pas le souvenir d’avoir vu deux pénis chez toi. » Riant de nouveau, il se détacha de son ami. Il n’alla pas trop loin car il lui prit la main et tous les deux, il avancèrent sur le parcours.

Ils se retrouvèrent dans un couloir entouré d’eau. Mingwei ne s’y sentait pas du tout angoissé, mais plutôt apaisé. Son pas se fit involontairement plus lent alors qu’il observait un requin qui semblait les suivre. Il ne commenta pas la remarque de son ami, se contentant de sourire et de l’imiter lorsqu’il fit signe à l’animal. « Tu crois qu’on pourrait devenir amis ? » Il n’y avait aucune moquerie dans ses paroles, juste Mingwei qui se voulait taquin mais qui était aussi extrêmement stupide. Ils continuèrent d’avancer, toujours sur ce même rythme calme, jusqu’à ce qu’ils arrivèrent enfin devant les aquariums des méduses. Il y en avait beaucoup, des petits, des plus grands, s’accommodant à la taille des animaux qu’ils renfermaient. « Pourquoi quelque chose d’aussi beau et gracieux peut faire si mal ? » Il se souvenait lors de ses vacances en famille, il s’était fait plusieurs fois piquer par ces méduses. « Tu savais que les méduses étaient une clef importante dans l’équilibre des océans ? » Et pourtant, il se souvenait de ces histoires de pêcheurs qui râlaient de leur invasion. « Mais l’activité humaine fait que cet équilibre est corrompu, c’est dommage. » Il y avait beaucoup trop de ces espèces en conséquence de la surpêche. « C’est dommage de ce dire qu’il y a ‘trop’ d’une espèce. » Perdu dans ses pensées, Mingwei se parlait surtout à lui-même.


  

☾ UNDER THE BRIGHT MOON ☽
A breeze caresses the heart. Someone watches the snow, gazing into days long gone. fools that came before, asking again for the departed people. Black and white, praise and blame, what is it all worth? ○○○ 
Wu Qin Tian
Wu Qin Tian
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: An other kind of love feat. Choi Ming Wei An other kind of love feat. Choi Ming Wei - Page 3 Empty Mer 11 Nov - 13:55
outfits. + Les quelques instants qui avaient suivi cette « rupture », Qin Tian s’était demandé comme il allait s’adapter à ce nouvel équilibre. Peut-être même avait-il eu quelques craintes. Mais voyant la facilité avec laquelle ils continuaient de se parler, de se toucher, il se demandait encore pourquoi il avait porté ces craintes. Sans doute la peur inconsciente de finir oublié dans un coin ? Mais les deux hommes semblaient être encore plus libérés, s’autorisant tout, s’autorisant de s’aimer comme leurs cœurs l’aspiraient réellement parce qu’ils n’avaient plus d’étiquettes à porter sur ce qu’ils étaient. Ils savaient, ils s’étaient trouvés. Et n’en déplaisent aux regards extérieurs qui pouvaient être en coin ou lourds de reproches, ils étaient dans leur bulle et ne comptait pas la voir éclater de sitôt.

Devant le spectacle de sirène mais surtout devant les commentaires que Ming Wei pouvait faire sur une poitrine imaginaire, le chinois roula des yeux en secouant la tête. Mais il n’avait pas tort, il irait le chercher à chaque fois que son meilleur ami aurait besoin de lui, peu importe la situation, le danger ou les conséquences. Il força ensuite une étreinte, attrapant le jeune homme par le coup, amusé par sa réaction en imaginant le sort réservé à son alter-ego de loutre. « Si je suis prêt à t’accueillir, tu ne me hanteras pas. Nos deux mondes évolueront côte à côte, ensemble même dans la mort. » Il lâcha un petit rire mais n’insista pas plus, ne souhaitant pas le mettre mal à l’aise ou évoquer un sujet qui pourrait finir par être pesant. Ils étaient là pour s’amuser, c’était une célébration.

Ils continuèrent leur parcours et, comme toujours, ils partirent dans un débat, peut-être futile, mais pour lequel ils étaient tous les deux passionnés. Il lâcha un petit rire à la remarque du sino-coréen, s’amusant de le voir dire des choses aussi provocantes alors qu’il avait l’air si innocent à prendre les squales en photo. « Oh oui, je m’en souviens bien, qui aurait cru qu’un dragon puisse mordre autant. » C’était une des habitudes (et jamais il ne la qualifierait de mauvaise) de son âme sœur et le médium avait appris à l’aimer et à y trouver lui aussi un plaisir certain. Faisant la moue, il regarda le jeune homme, et bien qu’il semblait bouder, son regard était chargé de tendresse. « De toute façon, quoique je dise, les dragons seront toujours les meilleurs avec toi... » Il expira d’un air dramatique mais Ming Wei semblait décider à avoir le dernier mot. Se stoppant en sentant les mains de son meilleur ami dans son dos et sur son ventre, il le fixa en haussant légèrement un sourcil. Il entrouvrit légèrement la bouche, surpris d’une telle audace (allaient-ils finir par se faire bannir ?), mais le fait de s’exprimer en chinois leur offrait toujours l’opportunité d’être plus impertinents dans leurs propos (et il n’était pas certain qu’ils le fussent moins en parlant en coréen). « Un seul semblait te satisfaire de tout façon, mmh ? » Et avec un sourire vainqueur (et les joues bien roses), il se remit en route pour terminer de parcourir l’espace dédié aux requins, qu’il quitta avec un léger regret, trouvant ces animaux réellement fascinants. « Tu as le meilleur requin avec toi, pourquoi t’en veux un autre ? » Et dans une étreinte serrée, il exprima sa possessivité, ce qu’il se permettait rarement. Il sortit une arme terrible et détestable, regardant Ming Wei avec de grands yeux humides. « Je te suffis plus ? » Et il avança sa lèvre inférieure en avant, espérant attendrir sa moitié.  

S’il osait penser un aussi mauvais jeu de mots, Qin Tian se dirait médusé devant les méduses. Heureusement, son humour était un peu mieux que cela. Ils regardèrent leur danse hypnotisante. « Faire mal ? Tu as déjà été piqué par une méduse ? » Il était à la fois inquiet et à la fois amusé, ne fallait-il pas uriner sur la piqûre pour la soulager ? Pauvre Ming Wei. Se tournant légèrement vers son meilleur ami pour l’écouter il fronça légèrement les sourcils, sont regard porter sur ces créatures si particulières. « Tu veux dire qu’il y a trop de méduses ? » Il poussa un petit soupir, attristé à cette idée bien qu’il n’en fût pas surpris. « Les hommes ne savent pas écouter ni regarder le monde dans lequel ils vivent. » Il sourit tristement, bien trop au courant de l’hermétisme de ses semblables. « S’ils s’ouvraient un peu plus à tout ce qui les entoure, ils découvriraient un tout autre monde. Si tu savais tout ce qu’il y a à voir et à entendre. » Et il parlait aussi de ce que lui percevait de ce monde que beaucoup l’accusaient d’imaginer mais qui était sa réalité et sa vision du monde dans lequel il évoluait. Il poussa une exclamation, tirant sur la manche de son meilleur ami. « Je sais comme on peut participer à rééquilibrer tout ça, Wei-ge ! » La façon qu’il eut de prononcer ce « Wei-ge » montrait bien qu’il avait quelque chose derrière la tête. Inclinant légèrement la tête sur le côté, il sourit. « Tu sais cuisiner la salade de méduses ? » Ce n’était pas parce qu’il aimait les regarder qu’il n’aimait pas aussi les manger. « Quoi ? Ça pourrait aider vraiment. Ma mère m’en avait fait une fois quand j’étais petit. » Le comble était qu’il ne se souvenait pas s’il avait aimé ou non. « Et tu sais qu’on dit que les méduses n’ont pas de cerveaux ? Mais elles fonctionnent avec une certaine intelligence, c’est dingue... » Le monde était fascinant. « Tu crois que ça fait de moi une méduse ? » Il lâcha un petit rire. « Ah ! Est-ce que les loutres mangent les méduses ?! » Il le regarda avec de grands yeux avant de se mettre à rire. Finalement, il attrapa le bras de sa moitié et l’entraîna un peu plus en avant, ils se rapprochaient de la sortie, mais avant, il y avait la boutique, étape obligatoire. En y entrant, Qin Tian s’accrocha au bras du sino-coréen. « Comme aujourd’hui on fête ton embauche, tu as le droit de choisir un truc, ça sera mon cadeau. » Il ne roulait pas sur l’or, mais il était assez à l’aise pour se permettre de lui offrir cette journée spéciale.


original minds are not distinguished by being the first to see a new thing, but instead by seeing the old, the familiar thing that is over-looked as something new, worth being seen ☉ ☾ ⊕ ☿ ♃ ♄ ♅ ♆ ♇ ✰
Choi Ming Wei
Choi Ming Wei
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: An other kind of love feat. Choi Ming Wei An other kind of love feat. Choi Ming Wei - Page 3 Empty Jeu 12 Nov - 23:58
Ils continuèrent leur chemin, toujours d’un pas léger entre les vitres et aquariums. Un débat féroce sur qui gagnerait entre un requin et un dragon s’entama. Mingwei aurait normalement rougi face à certains dires, pourtant, il n’en fut rien, au contraire, il était celui qui en rajoutait une couche. Comme s’il cherchait à voir jusqu’où il pouvait à présent aller avec ce nouveau statut de leur relation. Il était comme un enfant. Jamais il n’admettrait la défaite d’un dragon. C’était une créature légendaire après tout, il était inconcevable qu’elle puisse être mise à terre par un poisson, pour lui.
Allant toujours plus loin, Mingwei laissa ses mains glisser le long du corps de sa moitié. Un sourire triomphant apparut sur ses lèvres alors qu’il était témoin du rouge sur les joues de Qin Tian mais savait que, lui-même, n’était pas dans un meilleur état. Ils étaient deux hommes joueurs, qui était de loin le plus beau non-couple d’amoureux. « Oh oui, ton prochain partenaire ne pourra qu’être satisfait. » Il avait presque hâte que son ami se retrouve quelqu’un pour qu’il puisse les taquiner tous les deux et leur donner les conseils les plus indécents.

Ils passèrent sous un tunnel d’eau et alors qu’un requin les suivait depuis l’autre côté de la vitre, Mingwei ne put s’empêcher de sourire face à la réaction de son ami, attendri. L’idée de s’en faire un ami fut soulevée mais, bien vite, le sino-coréen fut surpris par une forte étreinte venant du chinois. Presque inconsciemment, sa main vint se perdre dans les cheveux de sa moitié alors qu’il posa sa tête contre son épaule. « Monsieur le meilleur requin du monde est possessif, je vois. » Commenta-t-il tout bas. « T’es bête. Tu me suffis amplement. Si je devais emporter une seule chose sur une île déserte ça serait toi. » Il était faible, tellement faible face à l’expression que montrait son ami. Il avait presque envie de faire disparaître cette moue d’une quelconque façon. « Comme ça je monterais sur ton dos et tu pourras nager vers de la civilisation. » Il déposa un baiser sur le haut de son crâne avant de se détacher de Qin Tian, de lui prendre la main et l’emmener jusque devant les méduses.

A les observer, Mingwei se perdit dans ses souvenirs datant de lors que sa famille prétendait être encore heureuse. Lorsqu’il n’était qu’un jeune enfant, que sa mère était encore mariée à son père. Elles avaient été les dernières vacances heureuses et le sino-coréen s’était fait piqué par une méduse, non loin du bord de l’eau. « Dans mes souvenirs, ça faisait très mal. » C’était à son tour de faire la moue. Continuant de se perdre dans la beauté des danses, il se mit à penser tout haut, alors que son visage afficha la déception. Il connaissait les réalités de ce monde, mais ce n’était pas comme s’il pouvait les changer en philosophant. « C’est dommage qu’on soit aveugles, comme ça. » ‘On’ car il se comptait lui-même dedans. L’étudiant n’avait pas la prétention de connaître le monde mieux que ses semblables.
Il fut sortit de ses pensées quelque peu tristes par une force sur sa manche. Il ne fut pas rassuré par ce qu’il se passait dans la tête de son meilleur ami avec cette façon qu’il avait eu de l’appeler (il devait aussi avouer que ‘baobei’ lui manquait un peu). Pourtant, il rit. Sans réelle moquerie, mais il ne pouvait s’empêcher de rire face à l’idée de son ami. « Tu ferais une très belle méduse. Et tu as de la chance, je crois que ce n’est pas au menu des loutres. En tout cas, moi, je ne te cuisinerais pas. » Il lui achèterait le plus beau des aquariums et l’exposerait dans sa chambre, au dortoir, de quoi énerver un peu plus son colocataire.  

Il se laissa guider pour la suite et la fin de leur visite, toujours un grand sourire au visage. Il ne put échapper à la boutique, se demandant ce que sa moitié pourrait bien y acheter avant de comprendre que c’était pour lui. Tel l’enfant qu’il était encore, il guida Qin Tian autour du magasin, de grands yeux émerveillés. Il n’hésita pas et alla aussitôt voir les différentes peluches que la boutique proposait. Il fit mine de chercher avant de s’emparer d’un grand requin. « Serais-tu jaloux si je prends ça ? Et si je la nomme Tian tian ? » Pourtant, il avait déjà fait son choix. « Comme ça tu resteras avec moi même quand tu seras ailleurs. » Le prix était abordable et la peluche était la plus mignonne de toutes. Il prévoyait déjà de rester collé à celle-ci lors des rares fois où il n’était pas collé à sa moitié.
La peluche payée, Mingwei la garda entre ses bras, l’enlaçant tendrement alors que les deux hommes sortaient de l’aquarium. « Un film pour la suite ? Avec les arcades avant selon la séance ? » Il y avait un cinéma dans ce centre commercial, pourtant il n’était pas sûr qu’il y ait aussi un centre de jeux. La peluche le gênant quelque peu, il tenta d’attraper son téléphone pour chercher une adresse, cependant il remarqua que l’appareil était éteint, vidé de batterie. « Tian tian, c’est terrible, je n’ai plus de batterie ! » S’écria-t-il dans les allées du centre commercial. « Faut aller où ? Je sais pas. Ou est-ce qu’il y a salle d’arcade ? A Hongdae je crois, mais c’est loin ! Et si y’a plus de films ?! » Il s’agitait dans tous les sens alors que les mots sortaient à une vitesse folle. Finalement, il remarqua que sa peluche n’était plus entre ses bras, tombée à cause de l’agitation. Il se retourna lorsqu’il apperçut un passant inattentif donner un coup de pied dedans. « Noooooooooooon !! Tian tian !! » Le sino-coréen courut jusqu’à la peluche et l’attrapa aussitôt dans ses bras. Il se retourna alors vers sa moitié, le visage triste. « Tian tian, il faut sortir de cet endroit de malheur, les gens y sont méchants. »


  

☾ UNDER THE BRIGHT MOON ☽
A breeze caresses the heart. Someone watches the snow, gazing into days long gone. fools that came before, asking again for the departed people. Black and white, praise and blame, what is it all worth? ○○○ 
Wu Qin Tian
Wu Qin Tian
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: An other kind of love feat. Choi Ming Wei An other kind of love feat. Choi Ming Wei - Page 3 Empty Mer 18 Nov - 23:19
outfits. + Evoquer déjà l’idée d’être avec une autre personne que Ming Wei était bien trop précipité pour le jeune chinois. Il avait du mal à s’imaginer dans les bras de quelqu’un d’autre que son meilleur ami, sans doute parce que leur niveau de complicité portait leurs moments d’intimités à un autre niveau. Il n’était pas prêt à se livrer autant à quelqu’un d’autre et il n’était pas pressé non plus, il gardait cette histoire qu’ils avaient vécu ensemble trop précieusement encore. De toute façon, il savait qu’il ne pourrait pas s’ouvrir autant à d’autres partenaires, pas tout de suite, pas de cette façon. Il ignorait quand elle aurait lieu, mais sa prochaine histoire serait obligatoirement différente de ce que lui et Ming Wei avaient partagé, et c’était ce qu’il voulait parce que ce qu’ils partageaient était tout simplement unique. Pour autant, il souhaitait aussi que son meilleur ami trouve une autre personne avec qui partager des moments de complicités et d’intimités, Qin Tian étant certain que rien ne viendrait ébranler ce qu'eux avaient. Et il ne souhaitait qu’une chose, que sa moitié trouve le bonheur, quant à l’amour, dans un sens, ils l’avaient déjà tous les deux.

Malgré cela, il joua les jaloux, ce qu’il n’était pas vraiment quoique parfois légèrement possessif. Il sourit d’un air satisfait en sentant l’étreinte de son meilleur ami sur lui, et il resserra la sienne. « Si on est sur une île déserte, on y reste, on sera mieux là-bas je suis sûr. » Parce que trop souvent Qin Tian avait du mal à trouver sa place dans ce monde, alors que sur un monde qu’il pourrait créer avec Ming Wei il pourrait être complètement lui, à l’aise. Bien évidemment, tout cela n’était qu’utopique. « Ou alors le requin te mangera, qui sait ? » Et après avoir reçu un baiser, il en déposa un sur la joue de sa moitié tout en ricanant doucement avant de se laisser emporter devant les méduses. La bouche entrouverte à la révélation que lui fit son meilleur ami. « Oh non pauvre weiwei ! » Et pour montrer sa propre détresse à cette nouvelle, il affichait une moue exagérément triste. « Qui s’est dévoué pour te faire pipi dessus ? » Demanda-t-il en souriant en coin, avant de prendre une expression très sérieuse. « Si un jour il le faut. Je te ferais pipi dessus. » Et il ricana légèrement avant que le sujet ne devienne plus profond et les amène à une certaine gravité. « On se croit au-dessus de tout, mais on est trop bête. » Conclut le médium à la remarque de Ming Wei, l’être humain avait tant à apprendre et encore tant d’efforts à faire. Mais ne souhaitant pas s’appesantir sur ce sujet, ils finirent par plaisanter et Qin Tian éclata de rire en entendant que son meilleur ami ne le mangerait pas. Et avant de continuer à avancer, il lui lâcha d’un air espiègle un « t’as pas toujours dit ça » et fila vers la prochaine étape.

Dans la boutique, il laissa carte blanche au sino-coréen pour se choisir un cadeau pour se souvenir de cette journée mémorable sur tellement de niveaux. « J’accepte l’entrée de Tiantian dans nos vies que si ça veut dire que tu penseras à moi à chaque instant. » S’il parlait d’une voix sérieuse, son sourire en coin et la lueur espiègle dans le regard du chinois montraient bien qu’il plaisantait. Une fois la peluche payée, ils sortirent, et l’agitation de Ming Wei amusa le médium jusqu’à ce que le pauvre petit Tiantian termine au sol. « Han !” Il regarda son meilleur ami bouche bée. « C’est comme ça que tu prends soin de l’extension de moi-même ! » Il secoua la tête. « Tu malmènes tant mon cœur aujourd’hui. » Et prenant un air dramatique (fort mal joué), il commença à avancer mais s’arrêta bien vite pour attendre sa moitié. Passant son bras autour de lui, il marcha en le tenant par les épaules et se pencha pour regarder le requin en peluche dans les bras de son meilleur ami. Il caressa la tête du jouet comme on caresserait la tête d’un nouveau-né dans les bras d’une autre personne. « Comment va notre bébé ? » Et il l’entraîna vers un escalator pour fuir ce terrible endroit. Ils descendirent et arrivèrent au niveau supérieur. « On va d’abord regarder quels films sont à l’affiche et à quelles heures avant d’aller à la salle d’arcade. » Tout en parlant, il regarda les différentes affiches pour voir ce qu’ils pouvaient regarder. « Alors, on a le choix entre un film de super-héros, un film d’horreur coréen, des thriller et autres films policiers coréens, un film d’horreur américain... Une comédie... » Plus il regardait les affiches, moins il était convaincu et une petite moue déçue s’afficha sur son visage. Il poussa un soupir déçu, n’ayant pas envie de perdre deux heures avec Ming Wei pour regarder des films qui ne l’emballaient pas plus que cela.  

Il se tourna vers son meilleur ami, lui prenant les épaules. « Je t’ai promis l’arcade, y en a une ici je crois, faut juste que je regarde où, mais qu’est-ce que tu dis d’une séance de jeux et ensuite regarder un truc tranquille à la maison. Comme ça je te garde avec moi cette nuit pour te protéger du fantôme de Bloody Mary. » Et ce fait n’était pas une question, il comptait bien passer cette première nuit de non couple avec lui. Et il lui prît la main pour l’emmener de nouveau vers l’escalator mais en sens inverse. « Come on baby. » Dit-il avec un léger accent. Après avoir vérifié sur son téléphone, le chinois tâcha de se retrouver dans le dédale du centre commercial, descendant encore d’un étage et marchant encore quelques minutes avant d’entendre les bruits typiques d’une salle de jeux. « Ha ha ! » C’était qu’il était plutôt fier de lui. Rapidement, les néons et sons électroniques les accueillirent, Qin Tian avait un grand sourire aux lèvres. « Alors, par quoi veut commencer le héros du jour ? Ton ex petit-ami régale ! » Et le haussement de ses sourcils ponctua cette remarque, avant qu’il ne l’entraîna davantage à l’intérieur pour qu’il puisse faire son choix. « Ou notre enfant Tiantian veut choisir ? » Et il se pencha vers le requin en peluche, comme si ce dernier avait un avis.


original minds are not distinguished by being the first to see a new thing, but instead by seeing the old, the familiar thing that is over-looked as something new, worth being seen ☉ ☾ ⊕ ☿ ♃ ♄ ♅ ♆ ♇ ✰
Choi Ming Wei
Choi Ming Wei
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: An other kind of love feat. Choi Ming Wei An other kind of love feat. Choi Ming Wei - Page 3 Empty Lun 23 Nov - 17:46
S’il y avait une chose dont Mingwei était sûr, c’était qu’il ferait un très mauvais Robinson, s’il venait un jour à être coincé sur une île déserte. Le sino-coréen avait besoin de la ville, de voir du monde. Il avait besoin d’avoir le confort et les magasins sous la main, sans devoir se soucier du trafic car il n’avait pas à prendre la voiture. Les bruits des foules, des klaxons et sirènes le rassuraient étrangement, tout comme le son de la musique sortant des commerces. Alors, finir sur une île déserte était loin au bout de la liste de chose qu’il aimerait faire. Pourtant, si son meilleur ami faisait aussi partie du voyage, c’était complètement différent. Au diable les grandes métropoles s’il était dans les bras de sa moitié (pourtant sa mère et grand-mère lui manqueraient grandement).
Devant les méduses, l’étudiant s’était perdu dans ses pensées, mais avait vite été retrouvé grâce à Qin Tian. Affichant un petit sourire avant de ricaner comme un enfant, il fixa son ami dans les yeux. « Devine. » Personne n’avait uriné sur son pied pour apaiser les douleurs (Un Meng ne devait mentionner des choses aussi indécentes ! Règle numéro 48), il avait simplement du la supporter jusqu’à ce qu’elle disparaisse par elle-même. « De toute façon je n’accepterais personne d’autre que toi pour me faire pipi dessus. » Répondit-il dans un sourire espiègle. Heureusement qu’ils discutaient tous deux en chinois.
Leurs taquineries continuaient, entremêlées par des gestes tendres et portant plein d’affections. Parfois des petits moments qui pouvaient sembler être de la drague, qui l’étaient à cause de leur passé de couple, mais qui finalement étaient simplement des habitudes qui avaient du mal à partir. Ce n’était que leur premier jour de non-couple. Pour le fêter, Mingwei avait eu le droit de choisir une peluche que le chinois lui offrait. Il adopta un petit requin qu’il nomma Tiantian, pour la bonne raison qu’il pouvait ainsi penser à sa moitié même lorsqu’ils étaient séparés. « Tu sais déjà que je pense toujours à toi. » Il fit la moue.

L’aquarium enfin derrière eux, le sino-coréen ne manqua pas de provoquer un grave accident alors qu’il perdait déjà la peluche des mains. Aussitôt perdue, aussitôt retrouvée alors qu’il la prit de nouveau dans ses bras, comme une personne porterait son enfant. Sa moue ne le quittait pas alors qu’il paniquait déjà entre la batterie de son téléphone ainsi que l’envie de partir de cet endroit. « C’est un accident Tian tian, je ne pourrais pas faire ça volontairement ni à notre bébé, ni à ton cœur. » Ils étaient donc papa. La peluche toujours en sécurité entre ses bras, les deux hommes se dirigèrent vers le cinéma mais Qin Tian ne semblait pas convaincu par les films proposés. Mingwei était relativement bon public et tant qu’il ne s’agissait pas d’un film horreur, tout lui allait. Malheureusement le seul film qui lui donnait envie était le film de super-héros qu’il avait déjà vu. Il fit la moue de nouveau alors qu’il fut légèrement secoué par sa moitié qui lui prit les épaules. Si l’idée semblait plaisante au début, le sourire du sino-coréen disparut rapidement. « Encore cette Bloody Mary, je l’avais oubliée et tu me rappelles de ça ! » Il n’était pas réellement en colère, malgré ses sourcils froncés qui faisaient ressortir ses traits enfantins. Cependant, il ne mentait pas non plus. Il avait bien été content d’avoir pu mettre cette maudite femme dans les oubliettes de sa mémoire.

Toujours avec une moue sur le visage, Mingwei hocha rapidement de la tête pour accepter les propositions de sa moitié. « Bien sûr que tu dors avec moi, surtout maintenant que je me souviens qu’elle existe ! » Pour accentuer ce côté enfantin, il serra un peu plus Tiantian venant frotter sa joue contre la fourrure artificielle. Il se laissa entraîner dans les escalateurs, pour arriver jusqu’à leur nouvelle destination. La musique de la salle, ajoutée aux jeux divers proposés, s’entendait déjà au loin et le sino-coréen eut un sourire attendri face à la réaction de son ami. « Eh oh, le héros c’est moi, pas Tiantian. » Si leur nouvel enfant commençait déjà à lui voler l’attention de sa moitié, ils allaient mal s’entendre. Faisant mine d’ignorer son ami d’un geste de la tête exagéré, il lui prit tout de même la main et l’emmena à travers les diverses bornes d’arcade. « Tiantian qui choisit… Non mais je te jure ! Et puis quoi encore, il dort avec toi et pas moi ? » Il se retourna brusquement, pointant du doigt le torse de Qin Tian, un air accusateur sur le visage. « C’est moi qu’il risque de remplacer si ça continue ! » Tout n’était qu’un acte et ça se voyait par les grands gestes exagérés de l’étudiant, qui balançaient la peluche dans tous les sens par la même occasion. Toujours aussi soudainement, il se jeta dans les bras du chinois, Tiantian coincé entre leur deux corps, puis ricana, avant de tirer la langue. « Je plaisante, c’est notre bébé. » Il plaça un bisou sur la joue de son meilleur ami, ensuite sur la peluche, et repartit pour les balader dans les allées. « Hmm. Pourquoi pas un peu de danse ? » Il réfléchissait à haute voix alors qu’une plateforme de Dance Dance Revolution se présenta devant eux. Mingwei était extrêmement nul en chant, mais il savait se débrouiller lorsqu’il éait question de danser. Il avait toujours eu un bon sens du rythme et avait un bon équilibre grâce à ses connaissances en arts martiaux. Il s’agissait là d’un de ses jeux préférés où il pouvait y rester des heures.
Il glissa les première pièces dans la machine, ne voulant pas profiter totalement de l’argent de son ami puis regarda ce dernier, un sourire moqueur. « Alors, débutant pour toi Tian tian ? Ou expert pour notre petit Tiantian ? » Il se positionna sur la plateforme fléchée et faisait défiler les morceaux avec son pied. « Tu veux que je t’apprenne ? Comme à l’ancienne, les mains sur les hanches. » Finit-il par dire à Qin Tian, toujours avec ce petit sourire narquois sur les lèvres.


  

☾ UNDER THE BRIGHT MOON ☽
A breeze caresses the heart. Someone watches the snow, gazing into days long gone. fools that came before, asking again for the departed people. Black and white, praise and blame, what is it all worth? ○○○ 
Contenu sponsorisé
Mes petits secrets

Re: An other kind of love feat. Choi Ming Wei An other kind of love feat. Choi Ming Wei - Page 3 Empty
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Evénement explosion !
Malgré ces temps difficiles, on vous souhaite un joyeux mois de novembre et on espère vous réchauffer le coeur avec ce petit Calcifer adorable ❤N'oubliez pas l'événement explosion en cours ! Lutter contre les effets du gaz toxique qui se promène dans le bâtiment pour sortir et sauver les centaines de vie vous apportera peut-être un bon karma et peut-être plus, qui sait.