Revenir en hautAller en bas



 
Nouveautés du mois
Venez vite voir les nouveautés du mois, par ici !
Chatbox du forum
N'hésitez pas à passer faire un tour sur la chatbox !
Plus on est de fous, plus on rit !
Les défis RP !
N'oubliez pas que vous pouvez gagner des points en
réussissant les défis RP ! Pour plus d'infos, c'est par ici !
Ils sont attendus
need a friend (ft Raon) UOAwuO7j_oneed a friend (ft Raon) UOAwuO7j_oneed a friend (ft Raon) UOAwuO7j_oneed a friend (ft Raon) UOAwuO7j_o
Le Deal du moment :
Code promo Cdiscount : de -30€ dès ...
Voir le deal

 :: Le reste du monde :: Séoul :: Myeongdong :: L'Évidence
Aller à la page : 1, 2  Suivant

need a friend (ft Raon)

Chae Yoon Ji
Chae Yoon Ji
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

need a friend (ft Raon) need a friend (ft Raon) Empty Lun 5 Oct - 23:26
need a friend
Raon + Yoon Ji  

▼▲▼
@Yeo Raon

Tenue | Comment décrire ton état ces derniers temps ? Tu as toujours eu l'impression d'être différent, incompris, une parte à part dans ce monde. Dès l'adolescence tu t'es construits différentes images, des facettes que tu exposes selon les situations. Tu as appris à t'adapter face aux gens, leur servant ce qu'ils veulent voir. Véritable caméléon, tu n'as jamais trouvé ta place dans la société, alors tu l'as créé, oscillant au gré de tes interlocuteurs. C'est à traverse le regard des gens que tu te sens le plus vivant. La solitude t'accompagne depuis longtemps, celle-là même que tu fuis, que tu redoutes. Tu as même un perroquet, seul compagnon fidèle, pour éviter de te retrouver seul face à toi-même. C'est d'ailleurs pour ça que tu as ouvert un bar, abandonnant les études imposées par tes parents. Tu n'as jamais été doué pour suivre un ordre, tu n'aurais pas été capable d'être salarié dans un bureau. Plus que tout, tu as compris qu'à trop vouloir rentrer dans le moule on finit par ressembler à une tarte. Tu as trop longtemps essayé de combler les attentes de tes parents et de cette société à l'esprit trop étriqué. Aujourd'hui tu as réussi ta vie, enfin c'est ce que tu pensais il y a encore quelques temps. Jusque-là tu t'accommodais de ton style de vie atypique. Tu es convaincu que l'amour n'est pas fait pour toi. Tu préfères vendre du rêve, en allumant un brasier dans les yeux de tes conquêtes. En leur offrant un peu de bonheur tu as l'impression d'y avoir droit toi aussi. Seulement toute cette vie a été chamboulé par la découverte d'un jumeau. Cette révélation a fait voler en éclat ton univers, ton identité et cette carapace que tu as mis si longtemps à construire. Tu as compris que tu étais adopté, issu d'une fécondation in vitro et que tu avais un jumeau. Autant d'informations que tu as du mal à digérer. Etrangement tu t'es tout de suite senti proche de ton frère, cette moitié de toi qui t'a manqué pendant toutes ces années. Pour autant ces derniers temps tu es un peu perturbé. Tu as l'impression d'être à côté de tes baskets, dans un sens c'est vrai. Tu n'as jamais trouvé chaussure à ton pied, tu as fait illusion, essayant par la même occasion de te convaincre que tu étais bien le gentleman dont tu joues le rôle souvent. Au fond c'est faux, comme toute ton existence. Tu es donc en plein phase de reconstruction, un chantier en travaux et c'est délicat de démêler le vrai du faux.

Ce soir, comme souvent depuis cette annonce, tu es au piano dans ton bar. Si d'habitude tu t'y mets surtout en fin de soirée, en ce moment tu ne le quittes pas. Tu laisses ton barman seul alors qu'en général tu adores être derrière le comptoir et observer tes clients, leurs interactions et leurs attitudes. En les observant vivre tu avais l'impression d'exister. Ça c'était avant, à présent tes doigts courent sur le piano pour offrir des mélodies tristes. Tu ne vois même pas les heures passer, ni même Raon qui s'approche de toi. Lorsque tu le remarque, tu te stoppes en pinçant les lèvres. Tu sais ce qu'il va te dire : t'es malade pour jouer des trucs aussi tristes ? Enfin tu es presque sûr qu'il pourrait te dire ça. Tu connais Raon depuis environ trois ou quatre ans, tu ne comptes plus. Au départ ce n'était qu'un client un peu saoul que tu as écouté se plaindre. C'est ton rôle de barman, être une oreille attentive et même de conseiller les gens. C'est un comble quand on sait le bordel qu'est ta vie. Pourtant tu as été touché par l'homme croulant sous les responsabilités, se retrouvant à gérer ses sœurs alors qu'il n'était même pas adulte lui-même. Aux fils des soirées, des discussions et des confessions il est devenu un ami. Pas de ces amis qu'on appelle au milieu de la nuit quand rien ne va.Quoi que tu es certain qu'il viendrait si réellement tu lui demandais, il a bon fond. Quoi qu'il en soit, il est ce qui ressemble le plus à tes yeux à un ami, c'est à lui que tu te confies. Il sait d'ailleurs que tu souffres d'un sentiment de solitude intarissable quelque soit la personne dans ton lit. Oh tu n'es pas un Don Juan, tu sélectionnes tes partenaires, celui du jeudi, celle du vendredi. Bref, tu lui as parlé de ton enfance difficile ou tu subissais des moqueries car tu étais trop parfait, attisant les jalousies, tout comme ta crise d'adolescence et ta rébellion. En réalité c'est surement celui qui te connait le mieux. A lui, tu ne le lui sers un masque d'hypocrisie surfait, non lui a droit d'entrevoir l'être blessé que tu es et à cet instant tu sais bien qu'il lit ta détresse dans ton regard. Tu esquisses un sourire désolé, te levant en l'invitant à la table juste dernière le piano. Sur cet estrade, à l'abri des regards c'est là que tu t'installes souvent avec lui pour parler.

« Ne me juge pas, ok...j'ai passé une sale semaine. » soupire « J'espère que la tienne a été mieux ? Tu veux boire comme quoi ? »

 
CODAGE PAR AMATIS



« Je fabrique ma tendresse avec de la colère mélangée à toutes mes blessures secrètes »
Yeo Raon
Yeo Raon
❝ SCHOOL MASTER ✎ I MAKE THE RULE
Mes petits secrets

Re: need a friend (ft Raon) need a friend (ft Raon) Empty Mer 7 Oct - 16:08
need a friend
Raon + Yoon Ji  

▼▲▼
@Chae Yoon Ji

outfits. + Le mouvement bringuebalant du bus aurait presque bercé le coréen si ce n’était pour la musique forte et entraînante que ses écouteurs diffusaient dans ses oreilles. Raon n’était pas particulièrement fatigué en soit, c’était d’ailleurs surprenant à bien y penser, mais la chaleur et l’ambiance presque tamisée du véhicule le poussait presque dans un état de somnolence. Pour éviter de sombrer, le coréen se concentrait sur la musique et allait de pensée en pensée sans trop s’y abîmer. Quand serait les prochains vaccins du chien ? Bientôt il en était certain, ce devait être écrit quelque part dans son carnet de santé. Est-ce que les filles revenaient dormir à la maison ce week-end ? Probablement Rin, elle était vraiment déçue d’avoir manqué le rituel des décorations d’Halloween la semaine précédente. Avait-il envoyé son emploi du temps au nouveau professeur remplaçant qui commençait le lundi suivant ? Oh... Pas sûr. Il ajouta rapidement un rappel dans son agenda professionnel pour le faire lorsqu’il serait au bureau. Avait-il eu des nouvelles de Bora ? Non, elle n’avait pas répondu à son dernier sms envoyé en début d’après-midi, dommage...

Les arrêts passaient, sans doute moins vite que les minutes, et la moiteur dans le véhicule devenait de plus en plus pesante alors que les gens montaient et descendaient. Raon avait hâte d’arriver à destination, les odeurs corporels des employés de bureau en fin de journée/soirée étaient quelque chose qui le dégoûtait sans fin. Tristement, il était un employé de bureau également... Pour son équilibre mental, il tâchait de se trouver des différences avec tous ces hommes et femmes à l’air morose qui rentraient du boulot ou d’un diner de société. Malheureusement, des différences, il y en avait peu, du moins c’était la conclusion à laquelle il arrivait.

Ah. Une pensée à une autre pour ne pas s’abîmer Raon. Il reprit le fil, pensant à son ami Yoon Ji qu’il allait retrouver dans son bar. C’était presque lors d’une soirée comme celle-ci qu’il l’avait rencontré. Enfin, presque, parce qu’à l’époque, la vie de Raon était tourmentée par les disputes et les désaccords familiaux. Les choses n’étaient pas toutes roses aujourd’hui mais certainement moins conflictuelles. Un peu de positivisme, c’était sur ces pensées plutôt sympathiques qu’il sorti enfin du bus pour retrouver l’air humide et frais de cette soirée d’automne coréen. Il resserra les pans de son imperméable et se dépêcha de prendre la direction du bar avant qu’il ne se remette à pleuvoir.  

En entrant dans le bâtiment, la première chose que Raon entendit fût cette mélodie terriblement mélancolique jouée au piano. Il n’eut aucun mal à deviner que c’était des doigts de Yoon Ji qu’elle sortait. Immédiatement, le cœur du coréen se pinça, il savait à quel point son ami pouvait se sentir seul, et ce sentiment était exacerbé ces derniers temps, à tel point qu’il semblait le dévorer. Raon se sentait presque impuissant. Il alla le rejoindre, et lorsque son ami l’avisa et prit conscience de sa présence, il hocha légèrement la tête en souriant pour le saluer. Il le suivit pour s’asseoir à leur table habituelle, prenant ses habitudes en posant son manteau bien plié sur le dossier. « Depuis quand je suis assez bien placé pour juger qui que ce soit ? » Demanda-t-il en voyant son ami soupirer. « Je prendrais la même chose que d’habitude. » À savoir un whisky sans glaçon, c’était d’ailleurs avec Yoon Ji qu’il avait découvert cette boisson et avait appris à l’apprécier et la savourer. « Je suis surpris qu’aucun des clients ne soit en train de pleurer. » Dit-il en regardant la salle où se trouvaient des personnes assises aux tables ou au bar. « Ce que tu jouais était à briser les cœurs. » C’était dit sans pathos et sans jugement, un constat simple que son ami était toujours aussi triste et mal dans sa peau. « J’en déduis que ma semaine a été plus douce que la tienne... » Il poussa un petit soupir, ne sachant quoi dire pour réconforter Yoon Ji. « Tu as l’air crevé... » Un moyen détourné pour sonder s’il avait dormi un minimum et s'il avait mangé un minimum, son ami sombrait, et Raon tâchait de le retenir aussi bien qu’il le pouvait, mais il avait la sensation de n’avoir aucune force pour le hisser hors de l’eau.

 
CODAGE PAR AMATIS



tell me where our time went and if it was time well spent. i don't know.
JUS'T DON'T LET ME
FALL ASLEEP
Chae Yoon Ji
Chae Yoon Ji
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: need a friend (ft Raon) need a friend (ft Raon) Empty Ven 9 Oct - 20:30
need a friend
Raon + Yoon Ji  

▼▲▼
@Yeo Raon

Tenue | Tu soupires légèrement avant d'esquisser un sourire reconnaissance à Raon. Tu sais qu'il n'est pas du genre à juger. C'est d'ailleurs une qualité que tu apprécies chez lui. Celle-là même qui t'a poussé aux fils de vos rencontres à te confier à ton tour, lui avouant tout ce qui te ronge le cœur depuis des années. Avant de t'asseoir, tu fais un signe de tête à un serveur sans un mot. Ton personnel sait ce qu'il doit t'apporter. Si ton bar a bonne réputation c'est aussi grâce à la qualité du service autant que celle de l'alcool. En effet tu ne sers rien de bas de gamme et pourtant les prix sont abordables. Tu n'as jamais voulu faire ce bar un endroit sélect, tu veux simplement offrir à tes clients un endroit chaleureux et calme ou ils peuvent pendant quelques heures pour oublier leurs soucis et le tumulte de leur vie. En général tu fais tout pour que tes clients se sentent comme sur un petit nuage, porté par une ambiance feutré hors du temps et de l'espace. Et une fois la soirée bien avancé, lorsqu'il ne reste que les habituées, tu te mets au piano, leur offrant un voyage différent, jouant des mélodies en fonction du public. A la réflexion de Raon, tu suis son regard et tu constates l'étendue des dégâts de ton humeur. Alors qu'en général les tables sont remplies, d'amis qui plaisantent discrètement, de couple en train de flirter, ce soir il n'y a moins de monde et tous les regards sont tournés vers toi accompagné de messe basse. Tu soupires en t'adossant au fauteuil en posant la tête dans ta main, elle-même posé sur l'accoudoir.

« Tu as raison je fais un piète hôte en ce moment. C'est bien la première fois que je fais fuir les clients. »

Tu pouffes de rire de façon ironique alors que le serveur vous apporte une bouteille de votre whisky habituel. Tu acquisses en silence à sa question indirecte. En effet ta semaine a été épouvantable, il n'y a pas que l'arrivée de ton jumeau dans ta vie. Tu t'es fait voler ton téléphone par une pickpocket qui t'a ensuite agressé ce qui t'as amené à l'hôpital. Tu as aussi été pris pour ton frère par un énergumène se faisant passer pour une femme. A croire que le scénariste de ta vie a décidé de s'amuser à écrire les choses les plus étranges. Tu regrettes presque le temps où tu souffrais de ta solitude enfermé dans ton duplex, pleurant en silence. Tout en servant deux verres, tu inspires doucement.

« C'est ce que j'aime chez toi, tu vois tout de suite quand je vais mal. C'est un talent inné ou c'est parce que c'est moi ? »

Tu relèves les yeux vers lui en lui tendant son verre avec un léger sourire pour trinquer. Tu apprécies la compagnie de Raon, avec lui tu n'as pas besoin de porter ce masque de gentleman qui te colle à la peau. Tu peux te permettre de laisser transparaitre ton vrai visage....D'ailleurs quel est ton vrai visage ? C'est bien la question que tu te poses ces derniers temps ? Qui es-tu ? Toute ta vie a été remise en question et tu te demandes comment tu dois gérer ça. Tu bois une gorgée appréciant toutes les saveurs du whisky sec avant de reprendre.

« Raon...Tu m'as souvent parlé de tes sœurs, tu as toujours vécu avec elles et je sais que la famille c'est important pour toi. Comment tu réagirais si jamais tu apprenais avoir un frère du jour au lendemain...un jumeau...»

Ta question est lourde de sens et tu sais qu'il va comprendre ton aveux détourné. Tu as toujours été comme ça, annonçant certaines choses sous forme de questions. Après tout énoncer un fait est une chose, ce qu'il te faut, ce que tu cherches c'est des réponses, des avis, en somme de l'aide. Tu sais que Raon a déjà traversé des problèmes familiaux, de la perte de ta mère, suivi par son père avec pour résultat de devoir gérer la fratrie. Tu sais qu'il va avoir un regard différent du tien sur le sujet. Toi tu as toujours été enfant unique, jusqu'à récemment.

 
CODAGE PAR AMATIS



« Je fabrique ma tendresse avec de la colère mélangée à toutes mes blessures secrètes »
Yeo Raon
Yeo Raon
❝ SCHOOL MASTER ✎ I MAKE THE RULE
Mes petits secrets

Re: need a friend (ft Raon) need a friend (ft Raon) Empty Dim 11 Oct - 18:09
need a friend
Raon + Yoon Ji  

▼▲▼
@Chae Yoon Ji

outfits. + Raon serait le dernier à juger quelqu’un qui traînait sa carcasse plus qu’il ne profitait de la vie. Lui-même avait plus souvent l’impression d’être un automate qui traversait les journées par habitude et mécanisme plutôt que par plaisir et envie. Néanmoins, l’aîné semblait porter ce poids avec moins de difficulté contrairement à Yoon Ji. Ces dernières semaines, son ami semblait submergé par cette solitude et ces émotions sous lesquelles il croulait. Raon aurait aimé pouvoir l’aider, le secourir, mais il ne savait quoi dire, quels mots trouvés dans ces moments-là ? Il se contentait d’être là. Il espérait que pour Yoon Ji cela soit suffisant, que pendant quelques heures, sa présence soit un minimum de réconfort pour son âme esseulée.  

« Tu ne fais pas fuir les clients, c’est juste que les mélodies que tu joues ne sont pas la meilleure bande son pour une soirée romantique ou entre amis. » Le tout était dit d’un ton léger, il ne fallait pas non plus que Yoon Ji se sente coupable d’exprimer ce qu’il ressentait par la musique. C’était en fait plutôt sain d’extérioriser de cette façon plutôt que d’un autre. Regardant avec une certaine envie la bouteille de whisky que le serveur déposa sur la table, Raon attendit avec patience que Yoon Ji le serve, il mettait toujours un point d’honneur à faire son travail d’hôte. « C’est un talent que j’ai développé grâce aux filles. Elles ne souhaitent pas toujours parler de leurs problèmes, à moi d’essayer de voir quand elles ont besoin de leur grand-frère ou de parler entre elles. » Parce que des fois il n’était pas celui à qui elles voulaient se confier, il avait fini par l’apprendre et le retenir, mais cet apprentissage avait été laborieux. Il le remercia en prenant son verre, buvant une petite gorgée après avoir trinqué avec son ami. Il avait appris à aimer le whisky avec lui, mais surtout à le savourer.  

Pour réfléchir à la question du coréen, Raon posa son verre, le regardant les sourcils froncés. Cette question ne devait pas être posée au hasard. La surprise était lisible sur ses traits, avouez que ce n’était pas le genre d’évènements qui avait lieu tous les jours. « Je me dirais déjà que j’aurais un autre mec dans la famille. Ça serait pas mal ! Une personne en plus sur qui m’appuyer. » Il n’imaginait pas le choc que cela devait être, découvrir que l’on avait un frère caché, un jumeau qui plus est ! Mais il devait bien y avoir du positif à tirer de tout ça non ? « C’était peut-être ça non ? » Il inclina doucement la tête sur le côté. « Tu t’es souvent senti seul, une solitude dont tu n’arrivais pas à te défaire. C’était peut-être ça, inconsciemment, tu savais qu’il te manquait quelque chose. Ou plutôt quelqu’un. » Parce qu’il n’allait pas faire semblant de croire que Yoon Ji lui parlait de quelqu’un d’autre. Ce n’était pas leur genre de faire semblant lorsqu’ils étaient ensemble de toute façon. « On dit bien que les jumeaux ont une certaine télépathie non ? » Sans croire à quelque chose de mystique, mais tout le monde parlait de ce lien unique et puissant chez les jumeaux. « Depuis quand tu es au courant ? » Depuis quand portait-il ce secret sur ses frêles épaules ? Raon, en attendant la réponse de son ami, bu une nouvelle gorgée de son whisky.  

 
CODAGE PAR AMATIS



tell me where our time went and if it was time well spent. i don't know.
JUS'T DON'T LET ME
FALL ASLEEP
Chae Yoon Ji
Chae Yoon Ji
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: need a friend (ft Raon) need a friend (ft Raon) Empty Dim 18 Oct - 18:30
need a friend
Raon + Yoon Ji  

▼▲▼
@Yeo Raon

Tenue | La présence de Raon te fait du bien, il n'y a qu'avec lui que tu peux être toi, soit un être vide, perdu dans les méandres de sa conscience. Oh tu n'as pas toujours été de si mauvaise compagnie, à une époque s'était plutôt l'inverse. Aujourd'hui c'est Raon qui fait acte de présence et tu ne sais même pas comment le remercier pour ça. Tu n'as jamais eu d'amis, ni de meilleur ami, il est ce qu'y ressemble le plus. Il n'y a que peu de constance dans ta vie. Raon en fait partie, contrairement à ta famille, lui ne t'a jamais menti. Il s'est même ouvert à toi sans filtre, t'avouant des choses qu'on ne partage pas avec n'importe qui. Cette relation te fait du bien, c'est rassurant de pouvoir se confier lorsque ça ne va pas. Tu n'es pas du genre bavard, tu préfères garder tes problèmes et te débrouiller avec, néanmoins depuis quelques années, le réconfort et l'écoute de Raon t'ont beaucoup aidé. Encore aujourd'hui tu lui es reconnaissant d'être là et de t'écouter. Tu lui souris alors qu'il allège ton cœur, chassant les reproches que tu te fais. Il est le meilleur pour ça, te déculpabiliser. Il t'aide à accepter que parfois tu as le droit de te sentir mal et de l'exprimer. C'est vrai que tu es loin de l'animateur que tu es lorsque tu fais des soirées à thème. Tu le remercies et repart sur une pointe d'humour avec ta question.

Sa réponse te fait sourire sincèrement. Tu admires la force de caractère et le courage qu'il lui a fallu pour s'occuper de sa famille, faisant une croix sur ses projets, ses ambitions et toute sa vie. Il a tout offert à ses sœurs et encore aujourd'hui tu sais qu'il fait tout pour elles, s'oubliant dans l'équation. Forcement cette vie l'a obligé à être observateur, protecteur et attentionné. C'est une qualité rare, à tes yeux la plus belle qui soit. L'être humain est de nature égoïste, enfin c'est ce que la vie t'a appris, toi moi au fond, même si tu aimes vendre du rêve à tes partenaires, tu ne le fais pas de façon désintéressé, tu en tires une satisfaction qui chauffe ton cœur. Aussi sa bienveillance à ton égard te touche.

« Tu es une perle rare Raon, comme ce whisky, les années de maturation révèlent toute sa saveur. »

Tu lèves ton verre en son honneur avec un sourire un peu moins crispé. Tu ris au début de sa tirade, en effet dans son cas, un homme en plus à la maison ne serait pas du luxe. Et dans ton cas ? La question est différente puisqu'en apprenant l'existence de ton jumeau, tu as perdu la confiance que tu portais à ta famille. Tu n'appartiens pas non plus à la sienne, alors d'où viens-tu ?

« Oui tu as raison, en le rencontrant c'est ce que j'ai compris. Après le choc j'ai réalisé qu'il m'avait toujours manqué, c'est bizarre, je ne suis pas très superstitieux, mais on était comme connecté, comme si on se connaissait sans jamais s'être vu. »

Tu esquisses un sourire légèrement amusé. En effet tu n'aurais jamais cru se sentir si proche d'une personne dès la première rencontre. Et pourtant c'est bien ce qui s'était passé et après une étreinte fraternelle vous avez parlé toute la nuit. Quelques heures ne suffisant pas à expliquer 27 ans de vos vies, vous vous êtes revenu et vous êtes allé voir vos familles. Tu avais besoin d'explications, de réponses à tes questions. Seulement ce que tu as appris t'a plus anéanti encore que la révélation d'avoir un jumeau. Lorsque Raon te demande un peu plus d'explication, tu as bu une gorgée avant de reprendre, la suite est délicate. En découvrant l'existence de ton jumeau, tu as compris que tu étais adopté et que toute ta vie n'a été qu'une mascarade. Tu reportes ton attention sur Raon.

« Cela fait un peu plus d'une semaine. Quand j'ai mis mes parents devant le fait accompli, ça ne s'est pas bien passé. Je...j'ai craqué...Je sais que la famille c'est important mais comment je peux leur pardonner de m'avoir menti tout ce temps. Est-ce que tu pourrais toi ? »

 
CODAGE PAR AMATIS



« Je fabrique ma tendresse avec de la colère mélangée à toutes mes blessures secrètes »
Yeo Raon
Yeo Raon
❝ SCHOOL MASTER ✎ I MAKE THE RULE
Mes petits secrets

Re: need a friend (ft Raon) need a friend (ft Raon) Empty Lun 19 Oct - 16:34
need a friend
Raon + Yoon Ji  

▼▲▼
@Chae Yoon Ji

outfits. + S’il pouvait voir son lui d’une dizaine d’années plus tôt, il lui dirait qu’un jour, ça serait à lui qu’on demanderait conseil et à qui on se confirait quand quelque chose n’allait pas. Et son lui plus jeune aurait sans doute explosé de rire en lui demandant s’il ne s’était pas cogné la tête, parce que jamais Raon ne pourrait être le genre de personne à donner des conseils aux gens et surtout, il n’aurait jamais envie de le faire. Mais ne jamais dire jamais. Du haut de ses trente-trois ans, il se demandait à quel moment tout cela avait changé. Depuis quand les responsabilités le terrifiaient un peu moins ? Depuis quand acceptait-il de leur faire face plutôt que de les fuir en prenant ses jambes à son cou ? Définitivement, il avait sans doute grandi, au moins un peu, bien qu’il refusât de se voir comme un adulte accompli, il n’était pas certain de vouloir l’être de toute façon.

Il lâcha un rire à la remarque de Yoon Ji, secouant légèrement la tête. « Ce whisky est beaucoup trop exceptionnel pour que tu le compares avec moi, arrête tes bêtises. » C’était insultant pour ce petit bijou qu’était ce whisky. D’ailleurs, Raon prit la bouteille en main pour en lire l’étiquette, une expression appréciative s’afficha sur son visage en voyant la provenance et l’année de création. Définitivement, Yoon Ji ne s’était pas moqué de lui. Reposant la bouteille, il regarda son ami, écoutant avec attention ce qu’il disait. Il eut confirmation que le coréen parlait bien de lui (il n’en avait pas douté), et n’imaginait pas dans quel état de confusion et de trahison il devait se sentir.  

« Sans être superstitieux, il y a des études scientifiques très sérieuses sur les liens de jumeaux. » C’était dit sans moquerie ou aucune ironie. Il n’excluait pas que le mal-être de son ami puisse être lié à l’absence de ce frère qu’il ne connaissait pas mais qui, d’une façon inexplicable, lui manquait malgré tout. « Tu as parlé avec lui de ce ressenti ? Est-ce qu’il souffrait de ton absence sans le savoir également ? » Peut-être que de savoir qu’une autre personne avait porté cette même solitude et cette même mélancolie pourrait l’aider à se sentir moins seul, à se sentir compris. Raon l’espérait en tout cas, Yoon Ji méritait d’être heureux.  

« Ah... » Souffla-t-il avant de boire une gorgée de son verre. Il comprenait la colère du jeune homme, il ignorait ce qu’il ressentirait s’il était à sa place. Mais il avait été de l’autre côté du miroir, de ceux qui mentent ou imposent des choses à ceux qu’il aime, pour leurs propres biens. « Tu sais... » Il réfléchit à la formulation des choses qu’il allait dire, Yoon Ji était à fleur de peau. « Parfois, pour protéger ceux que l’on aime, on prend de décisions ou on fait des choses qui apparaissent discutables, voir même égoïstes. » Il pinça légèrement les lèvres, jouant à faire courir ses doigts le long de son verre. « Tu te souviens quand je m’opposais constamment à Risae ? Quand je refusais à ce qu’elle devienne mannequin et que les choses étaient catastrophiques ? » Se souvenir de cette période n’était pas facile, c’était des mots odieux qu’ils s’étaient balancés qui lui revenaient en tête, c’était beaucoup de colère et beaucoup de regrets, mais surtout tellement d’incompréhension entre le frère et la sœur. « Elle était en colère, elle était malheureuse. Elle m’en a voulu longtemps de mettre des bâtons dans les roues de son rêve. Mais moi je faisais ça pour elle. Enfin je croyais. Je voulais la protéger. » Il le regarda dans les yeux, essayant de faire passer son message. « Parfois, pour protéger ceux qu’on aime, en pensant faire ce qui est le mieux pour eux, on fait des erreurs, on les blesse... On ment. » Il reprit une gorgée de son verre avant de le poser et de s’asseoir un peu plus au fond de son siège. « Tu as pensé à avoir une conversation avec eux, à froid ? » Parce que lorsque les émotions étaient trop vives, les choses pouvaient dégénérer facilement.

 
CODAGE PAR AMATIS



tell me where our time went and if it was time well spent. i don't know.
JUS'T DON'T LET ME
FALL ASLEEP
Chae Yoon Ji
Chae Yoon Ji
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: need a friend (ft Raon) need a friend (ft Raon) Empty Ven 30 Oct - 20:54
need a friend
Raon + Yoon Ji  

▼▲▼
@Yeo Raon

Tenue | Tu ris à la réflexion de Raon en secouant la tête. Comme souvent il est trop modeste et refuse d'admettre ses qualités. Pourtant à tes yeux c'est la personne la plus forte que tu es rencontré, capable d'apprendre de ses erreurs, se remettre en question et affronter l'adversité pour le meilleur au travers du pire. C'est à ton tour aujourd'hui d'être courageux et pour l'instant tout ce que tu as réussis à faire c'est en venir aux mains avec ton père adoptif et insulter celle qui t'a servi de mère toutes ces années. Alors non, tu n'en rajoute pas, tu es sincère, tu aimerais être au moins à moitié aussi fort que Raon. Seulement, de ton côté les gens ne retiendront surement toi que ton talent d'acteur incroyable. Tu restes silencieux lorsqu'il détaille le whisky, observant de ton côté la robe de celui dans ton verre, le faisant tourner. Tu repenses à ta rencontre avec ton jumeau. Tu acquisses sans un mot à Raon. En effet, tu n'as rien d'un scientifique et pourtant tu t'es senti connecté à Soo Jung. C'est un sentiment inexplicable de se retrouver face à un sosie en ayant l'impression que c'est la moitié qu'on cherchait depuis si longtemps. Tu acquisses doucement aux questions de ton ami.

« Oui, on a beaucoup discuté tous les deux et on a toujours eu cette même impression de vide. De ce côté-là ça va mieux mais c'est tout ce que cela implique qui me perturbe maintenant...»

Tu mets quelques secondes à expliquer ce que tu sous-entends, le mensonge de tes parents, la terrible vérité que ta vie n'a été qu'une farce. C'est difficile d'apprendre 27 ans après qu'on est adopté, qu'on a un jumeau né par fécondation in vitro. Evidement ces révélations ont répondu à beaucoup de questions mais elles ont aussi fait naitre un sentiment de haine que tu as du mal à gérer. Tu écoutes Raon, dont tu sais que l'avis sera judicieux vu les difficultés familiales qu'il a vécu. Tu acquisses à sa question, tu te souviens en effet de la période ou Raon te confiait ses soucis et ses craintes. A cette époque tu l'avais écouté, lui offrant ton point de vue et du bon whisky dans l'espoir qu'il puisse noyer un peu ses démons. Si on t'avait dit qu'un jour tu vivrais cette situation, tu n'y aurais pas cru. Aujourd'hui tu écoutes Raon ayant un autre regard sur la situation. Tu as beau être adulte, ces derniers temps tu ne t'es pas mis à la place de tes parents. Au fond tu sais qu'ils ne pensaient pas à mal, seulement ta rancœur est trop grande pour leur pardonner, pas maintenant, pas tout de suite.

« Je comprends...seulement je crois que j'aurais besoin de temps avant de pouvoir entendre leurs raisons. Je sais qu'ils ne voulaient surement pas me faire souffrir, comme toi avec ta sœur....c'est juste que c'est dur d'apprendre que toute ta vie les personnes que tu pensais être sincère, t'ont menti...»

Tu as baissé la tête, conscient d'être égoïste et surement puéril, pourtant ton cœur est encore meurtrie par le comportement de tes parents. Comme Raon, ils voulaient peut être te protéger, souhaitant le meilleur pour toi, cependant ce n'était pas une question de carrière, ni une question de point de vue, cela concerne une moitié de toi, toute ta vie en fait. Pourtant la sagesse de Raon te fait réaliser que tu as surement tort. Ils ont toujours été là pour toi et tu les as lâchement abandonné en les insultant.

« Je devrais, tu as raison...mais...comment je peux revenir après ce que je leur ai balancé...Raon...j'aimerais être aussi réfléchi que toi parfois...»

Tu as vidé ton verre d'une traite, réellement honteux d'être aussi faible et pourtant ton cœur saigne sans que tu n'arrives à mettre un pansement dessus. Tu as resservi Raon en même temps que toi. Il y a plusieurs années c'était lui qui était dans ton état et qui buvait pour oublier. Ce soir c'est toi qui besoin de noyer ton chagrin, tes remords et ta peine.

 
CODAGE PAR AMATIS



« Je fabrique ma tendresse avec de la colère mélangée à toutes mes blessures secrètes »
Yeo Raon
Yeo Raon
❝ SCHOOL MASTER ✎ I MAKE THE RULE
Mes petits secrets

Re: need a friend (ft Raon) need a friend (ft Raon) Empty Dim 8 Nov - 20:59
need a friend
Raon + Yoon Ji  

▼▲▼
@Chae Yoon Ji

outfits. + Le lien qui unissait les jumeaux était réellement fascinant plus Raon en entendait parler. Il trouvait cela fou et beau à la fois de se dire que bien que séparés, Yoon Ji et son frère ressentaient le manque l’un de l’autre sans se connaître et sans être au courant de l’existence de l’autre. Raon avait trois sœurs, mais ils n’avaient pas de lien psychique particulier. Il y avait de l’amour, il y avait de la complicité, il y avait de l’intimité mais pas cet aspect presque surnaturel, ce fil invisible qui liait les jumeaux l’un à l’autre... Vraiment, c’était fascinant. Cependant, il comprenait que son ami soit perturbé par tout cela. C’était un réel chamboulement. Ce qu’il avait cru jusque-là s’était révélé être faux... Raon lui-même ne savait pas comment il réagirait s’il venait à découvrir un tel secret de famille. C’était une trahison dans un sens, mais dans l’autre, il ne parvenait pas à voir cela comme une mauvaise chose.

Tout en buvant, il écoutait son ami parler, vider son sac et exprimer son mal être, peut-être que cela l’aiderait à aller mieux. Bien que Raon n’était pas certain d’être le mieux placer pour donner des conseils, il tentait d’apporter son point de vue sur la situation. « Ils t’ont menti là-dessus, mais je doute qu’ils t’aient menti sur l’amour qu’ils te portent. Lorsqu’on aime quelqu’un, on finit souvent par faire des choses folles, des choses qui blessent... Ils ont voulu faire ce qui était le mieux pour toi, ils devaient penser que c’était mieux que tu ne saches pas, comme ça ton frère ne te manquerait pas. » Il fît une petite grimace, c’était un échec mais l’enfer était pavé de bonnes intentions. Pour lui, la meilleure chose à faire était d’en parler, au calme avec ses parents. Raon avait découvert qu’une bonne discussion avec des esprits apaisés pouvait faire des miracles, c’était ce qu’il avait fait avec Risae, et miraculeusement, ils étaient parvenus à se comprendre. Tout n’était pas toujours tout rose entre eux deux, mais le frère et la sœur semblaient enclins à s’ouvrir à la vision de l’autre et c’était déjà énorme.

Portant son verre à ses lèvres en écoutant Yoon Ji, il manqua de s’étouffer et de tout recracher. Lui ? Réfléchi ?! Reposant son verre, il éclata d’un rire franc et bruyant, à tel point que certains clients tournèrent leurs regards vers eux. Mais Raon ne leur prêta aucune attention, pris dans son fou rire, il en eût même les larmes aux yeux. Il mît quelques instants à reprendre son calme, et essuya ses yeux humides du revers de sa main. « Ah Yoon Ji... » Il étouffa un nouvel élan de rire. « Tu veux bien redire ça pendant que je te filme ? Je pense que ça peut beaucoup faire rire les filles. » Elles auraient sans doute une réaction semblable à la sienne. Il plaisantait bien évidemment et son téléphone resta bien au fond de sa poche. « T’es le seul qui me sort ce genre d’énormités, tu sais ? » Il relâcha un petit rire avant de reprendre son sérieux. « Ce n’est pas que je suis réfléchi Yoon Ji. » Son air se fît un peu plus sérieux. « Tu as la chance d’avoir tes parents. Ils sont là, ils t’aiment. Ils sont plein d’imperfections mais leur plus grande qualité c’est d’être en vie. » Il lui sourit tristement. « Ça peut changer du jour au lendemain, il ne te resterait rien si ce n’est des regrets. » Lorsqu’il but une nouvelle gorgée de whisky, la dernière du verre, pour cacher son émotion, la déglutition fût plus compliquée tant sa gorge était nouée. « Mais loin de moi l’idée de te faire la leçon. » Dit-il d’une voix légèrement rauque. Pour se reprendre, il força un sourire taquin sur ses lèvres et avança son verre vers Yoon Ji. « Mon verre est vide, tu n’es vraiment pas un hôte en forme ce soir ! » Evidemment, il plaisantait et son ton rieur en était l’illustration.

 
CODAGE PAR AMATIS



tell me where our time went and if it was time well spent. i don't know.
JUS'T DON'T LET ME
FALL ASLEEP
Chae Yoon Ji
Chae Yoon Ji
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: need a friend (ft Raon) need a friend (ft Raon) Empty Ven 13 Nov - 21:30
need a friend
Raon + Yoon Ji  

▼▲▼
@Yeo Raon

Tenue | Quand les rôles étaient inversés et que c'était Raon qui te parlait de ses problèmes avec ses sœurs, tu n'avais jamais été de bon conseil. Enfin tu lui avais bien dit qu'il devait surement essayer de comprendre le point de vue de sa sœur, de lui parler calmement et surtout de ne pas se brouiller avec elle car la famille était ce qu'il avait de plus important dans la vie. A tes yeux cela a toujours été ça. Tu n'as jamais eu confiance à l'être humain, perfide et vil. Tu as vite compris que certains sont prêts à tout pour marcher sur les autres et s'élever au sommet. C'est pour cela que tu t'es retiré de la course à la gloire, préférant créer ton propre chemin, sans être persécuté par les règles et les dogmes de la société. Tu as d'ailleurs eu beaucoup de mal à le faire accepter à ta famille avec qui tu t'es pris le bec plus d'une fois. C'est pour ça qu'à l'époque tu pouvais soutenir Raon car tu avais été à la place de sa sœur. Aujourd'hui c'est toi qui cherche conseil car tu sais qu'il a dû vivre ce genre de dilemme et tu es heureux d'avoir son avis. Aprés tout malgré tes convictions sur la famille, tu en veux à tes parents. Il a beau grimacé, toi tu acquisses à sa tirade. Comme toujours il a raison, ce que tu ne manques pas de lui dire, à tes yeux il est la voie de la sagesse, ce que tu ne sauras jamais. Sa réaction te fait bien rire. Tu l'accompagnes car son rire est communicatif sans te soucier des regards qui se tournent vers vous. Tu as bien besoin de rire et au fond ça te fait du bien. Pourtant tu reprends ton sérieux pour lui répondre.

« Je t'assure, tu ne t'en rends pas compte Raon et pourtant c'est vrai. Il faudra bien que l'admettre, tu es un adulte responsable. »

Tu lui as souri en pouffant de rire. Tu sais qu'il n'aime pas entendre ça. Tu sais qu'il refuse de grandir, de vieillir et pourtant vous avez tous les deux dépassés la vingtaine et ces années vous ont mis du plomb dans la tête. Tu l'écoutes se moquer une dernière fois avant que son visage se marque de sérieux et d'une voile de tristesse. Tu l'observes en répondant avec un sourire compatissant. Face à ces mots il est évident que tu ne peux que t'en vouloir. C'est vrai que tes parents adoptifs t'ont menti, cependant c'est bien eux qui ont toujours été là pour toi. Tu ne peux pas comprendre ce qu'a pu vivre Raon et sa famille. Malgré ta compassion, la peine de ne pas connaitre tes vrais parents, de ne pas avoir su que tu étais un enfant éprouvette et de découvrir tout cela après des années, te perturbe. Si Raon a du se construire seul, toi tu t'es construit sur un tissu de mensonge et maintenant que les masques tombés tu ne sais plus à quoi te raccrocher. Cependant tu respectes la tirade de ton ami et tu lui sers un verre lorsqu'il te plaisante sur ton rôle d'hôte.

« Je suis désolé Raon, je suis en dessus de tout. Je sais que je ne devrais pas en vouloir à mes...parents. Je suis conscient de la chance que j'ai...c'est juste que tout ce que je croyais vrai est faux. Comme si les fondations sur lesquels je m'appuyais s'étaient effondrées d'un coup et je ne sais pas trop quoi faire au milieu des ruines. Mais je te promets d'aller m'excuser auprès d'eux et d'essayer de leur pardonner. Désolé d'avoir fait remonter des souvenirs douloureux. »

A ces mots tu lèves ton verre pour trinquer en signe de promesse. Tu vas suivre son conseil et prendre sur toi, les pardonner et t'estimer heureux qu'ils soient encore là. Il n'en saura peut-être pas capable tout de suite mais tu feras les efforts qu'il faut. Tu esquisses un sourire reconnaissant à ton ami avant de reprendre, t'inquiétant à présent comme l'hôte que tu es d'habitude

« Est-ce que tu veux manger quelque chose ? J'ai fait un Toppoki aux ormeaux. »

 
CODAGE PAR AMATIS



« Je fabrique ma tendresse avec de la colère mélangée à toutes mes blessures secrètes »
Yeo Raon
Yeo Raon
❝ SCHOOL MASTER ✎ I MAKE THE RULE
Mes petits secrets

Re: need a friend (ft Raon) need a friend (ft Raon) Empty Mer 25 Nov - 14:25
need a friend
Raon + Yoon Ji  

▼▲▼
@Chae Yoon Ji

outfits. + S’il avait imaginé un jour que l’on puisse dire de lui qu’il était un adulte responsable... Fuir les responsabilités et tout ce que l’on attendait d’un adulte, c’était ce qu’il avait fait presque toute sa vie d’adulte. Jusqu’à ce jour fatidique où leur père les avait quittés. À partir de là, Raon avait enfilé un costume trop grand pour lui, trop lourd pour lui, un costume qu’il n’était pas prêt à porter et, surtout, qu’il ne voulait pas porter. Mais ce n’était pas pour lui qu’il avait endossé ce rôle d’adulte. C’était pour trois jeunes filles qui le regardaient les yeux plein de larmes, de détresse et de peurs pour l’avenir. Le coréen n’était pas l’adulte qu’il aurait aimé être, puisque son désir profond aurait été de ne jamais le devenir. D’ailleurs, dès qu’il le pouvait, il lâchait ses responsabilités et la lourdeur de cette « maturité” forcée, et lorsqu’il pouvait redevenir ce grand enfant, il se moquait bien qu’on lui rappelle son âge. Néanmoins, la remarque que lui fît Yoon Ji ne lui pesa pas sur le cœur autant qu’il l’aurait imaginé, au contraire, elle lui arracha un sourire. Ce sourire était plein d’une certaine mélancolie, mais pour la première fois, il se disait qu’enfin, ce costume d’adulte lui allait bien, peut-être qu’enfin, il pouvait le remplir sans avoir l’air ridicule. « J’en connais deux qui se diraient qu’ils ont pas trop mal bossé alors... » Même si ses parents ne l’auraient pas formulé ainsi... C’était quelque chose qui lui revenait souvent en tête, seraient-ils fiers de l’homme qu’il était ?

Bien que les deux hommes tentassent de placer de l’humour ici et là pour détendre l’atmosphère, la conversation restait lourde. C'était normal dans un sens, c’était lourd à porter, et la tristesse et la détresse se lisaient aisément sur le visage de Yoon Ji, du moins, pour l’œil habitué de l’aîné. Il pinça légèrement les lèvres, hochant la tête en écoutant le jeune homme. Il comprenait son point de vue, il comprenait que découvrir que ses parents n’étaient pas liés à lui par le sang était violent, tout comme découvrir ce frère et se rendre compte qu’ils lui avaient caché cette partie de son histoire. Néanmoins, à ses yeux, le tissu de mensonges n’était pas si épais que Yoon Ji semblait le voir. « Okay, disons que ta conception, ta naissance et l’existence de ton frère soient des mensonges et pour cela, tu as le droit d’être en colère et de réclamer des explications. Pour le reste, je doute que ta vie entière soit un mensonge. Yoon Ji, tu as un sens de la famille si fort, tu as été le premier à me pousser vers Risae quand elle et moi avions du mal à rester dans la même pièce. Pourquoi à ton avis ? » Il marqua une très brève pause. « Parce que t’es parents t’aiment. Ils t’ont toujours aimé. Même si parfois ils ont été maladroits ou ne t’ont pas aimé comme toi tu l’aurais voulu, ils t’aiment et ont fait tout ce qu’ils pouvaient et pensaient être juste pour toi. Mais les parents, c’est loin d’être infaillible. » Il poussa un petit soupir. « Si tu leur en veux pour leurs mensonges, n’oublie pas non plus cette vérité. » Et bordel pourquoi avait-il le cœur aussi lourd à parler de parents ? Il ne voulait pas faire la leçon à son ami, mais... Raon aurait tout donné pour se disputer avec son père. Parce que cela aurait voulu dire qu’il était encore là.

Heureusement, Yoon Ji sembla voir son émotion et changea de braquée. « Un topokki aux ormeaux, topokki de luxe ! » Et qui était-il pour refuser une telle proposition. « Ça se marie bien avec le scotch ça ? » Demanda-t-il avec un léger rire. « Et t’es comme ça avec tous tes clients ou j’ai le droit à des extras ? » Ce n’était pas que l’aîné ne payait rien lorsqu’il venait, mais il avait le droit à plus de gratuité que beaucoup d’autres, il le savait bien mais n’en abusait jamais. « Tu sais que c’est pas comme ça qu’un commerce tourne. » Ce n’était que des taquineries bien évidemment, il ne mettrait jamais en cause la façon dont son ami tenait son établissement, surtout que depuis le temps, il savait qu’il s’en occupait avec le plus grand sérieux. « Ou alors tu tiens mon ardoise et tu ne me l’as jamais dit ?! » Il fît semblant de prendre peur, imaginant la longueur de cette ardoise, mais il savait aussi que Yoon Ji ne lui ferait pas ça, il était juste généreux avec ses amis, Raon avait la chance de l’être.

 
CODAGE PAR AMATIS



tell me where our time went and if it was time well spent. i don't know.
JUS'T DON'T LET ME
FALL ASLEEP
Contenu sponsorisé
Mes petits secrets

Re: need a friend (ft Raon) need a friend (ft Raon) Empty
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Bonne année 2021 !
Après une année 2020 difficile, nous vous souhaitons une bonne année 2021, en espérant qu'elle sera bien plus belle et meilleure que celle que nous venons de passer ♡Nous espérons également que vous avez passé de bonnes fêtes de fin d'année et que vous êtes prêts à commencer cette nouvelle année sur les chapeaux de roue (#teamadminmamies).Pour l'année des sept ans du forum, nous souhaitons avoir votre avis sur l'avenir des fraternités, n'hésitez pas à le donner en passant ici ➤ sujet. N'hésitez pas à consulter les news pour en savoir plus sur ce que nous vous avons réservés (/◕ヮ◕)/