Revenir en hautAller en bas



 
Nouveautés du mois
Venez vite voir les nouveautés du mois, par ici !
Chatbox du forum
N'hésitez pas à passer faire un tour sur la chatbox !
Plus on est de fous, plus on rit !
Les défis RP !
N'oubliez pas que vous pouvez gagner des points en
réussissant les défis RP ! Pour plus d'infos, c'est par ici !
Date de la MAJ
Elle se déroulera le 8 Août à 14h,
N'oubliez pas vos actis rps, vos absences et ralentissement !
Ils sont attendus
anger trouble (yoohim) - Page 2 7b5a8878b4f6ac06836f097cb0be5827e291f456anger trouble (yoohim) - Page 2 400f3871fe5945c49b187f8d2e2f53fcb929af85anger trouble (yoohim) - Page 2 Originalanger trouble (yoohim) - Page 2 Tumblr_pupejikGgR1tf3ycdo1_400
Le Deal du moment : -49%
-49% sur le jeu MOTOGP 21 sur PC
Voir le deal
23.89 €

 :: Digital City :: Quartier Sud
Aller à la page : Précédent  1, 2

anger trouble (yoohim)

Nan Chang Min
Nan Chang Min
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
Mes petits secrets
Il commençait sérieusement à s’énerver. Alors qu’il avait réussi tant bien que mal de détendre ses muscles prêts à l’emploi pour frapper quelqu’un, avec le joint qu’il était en train de fumer, la présence du plus vieux près de lui le faisait se tendre à nouveau. S’il avait pu employer ses poings sur le gamin qui l’avait emmerdé, il ne serait pas dans cet état, il le savait. Cependant, à cause de l’intervention du mec qu’il ne connaissait ni d’Adam, ni d’Eve, il n’avait pas pu. Et maintenant, Changmin n’arrivait presque plus à contrôler les tremblements de son corps, ni même le flot de pensées négatives qui défilaient dans son esprit. Le plus vieux ne l’aidait pas plus à se calmer. Au contraire, il semblait vouloir rajouter de l’huile sur le feu. Comme si ça l’amusait de le voir se débattre avec tout ça. Chang mordit dans sa lèvre quand il reprit la parole et le fusilla du regard. Il entendait clairement l’ironie et le sarcasme dans ses mots. Mais il n’avait clairement besoin de personne et se débrouillait très bien seul. Il ne prit donc pas la peine de répondre à ce qu’il disait. Il pensait qu’il allait s’arrêter, qu’il allait partir et qu’il le laisserait tranquille. Mais c’était sans compter sur son entêtement. Changmin respira plus fortement, pour tenter de se calmer mais aussi pour exprimer autrement que par les poings son agacement. Les mots de l’étudiant l’énervèrent un peu plus et il planta son regard noir dans le sien. « Je crois que tu as un problème avec tes oreilles ou alors tu as du mal avec le coréen. » Un sourire mauvais s’afficha sur ses lèvres et il commença à décortiquer sa phrase, articulant chaque syllabes et faisant une pause après chaque mot. « Je. N’ai. Pas. Besoin. De. Toi. C’est compréhensif maintenant ? » Il grogna presque, le fusillant toujours de ses yeux noirs. « Qu’est-ce que ça peut te foutre si j’en envoie un à l’hosto ou même à la morgue. C’est ma vie pas la tienne. » Chang ne comprenait réellement pas pourquoi il s’obstinait de la sorte à essayer de stopper son comportement. Est-ce qu’il avait un complexe de super héros ? Ou alors ça l’amusait d’énerver les gens dans la rue. Il continua de fixer le plus vieux avec toute la colère et la haine qu’il ressentait pour lui à ce moment là et nota les pas de recul qu’il eut. Que manigançait-il pour que ce soit le cas ? Changmin n’en avait aucune idée et cela ne semblait rien donner de bon. Il se mordit à nouveau la lèvre et l’écouta quand il brisa une nouvelle fois le silence. Cependant, cette fois-ci, il alla trop loin bien trop loin. Chang se jeta sur lui de toutes ses forces, balançant son poing dans sa direction. Il fallait qu’il le fasse taire. Il en avait marre de l’écouter. « Ta gueule ! Tu connais rien de ma vie. Tu ne me connais pas. Ta gueule. » répéta-t-il tapant autour de lui, la vision brouillée par les larmes de rage et de tristesse qui étaient tombée sans qu’il ne s’en rende réellement compte.


THE STEALER
the moment i feel like i could catch you. you disappear again from my fingertips and i see you standing over there. you’re looking at me with a smile, with that innocent looking face. the place you’re pointing at is my heart, my empty heart.
Ra Yoo Him
Ra Yoo Him
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
Mes petits secrets
outfits. | S’il était honnête avec lui-même, Yoo Him savait très bien pourquoi il insistait autant auprès du jeune homme. Parce qu’au fond, il aurait voulu que quelqu’un l’arrête lui, que quelqu’un ne le laisse pas s’enfoncer dans la violence jusqu’à ce qu’il finisse par frapper et blesser jusqu’aux personnes qu’il aimait. Il aurait voulu qu’on lui parle du mal qu’il allait faire, des vies qu’il allait irrémédiablement abîmer, y compris la sienne. Il avait conscience de le pousser à bout, la partie rationnelle de son cerveau lui disait que, dans un tel état, le jeune homme ne l’entendait pas. Et pourtant, comme un besoin viscéral, Yoo Him refusait de se taire, de fermer les yeux alors que ses mains tremblaient, sa gorge était nouée et que cette situation trop grande pour lui réveillait des choses bien trop douloureuses.

Il voyait bien qu’il l’énervait, qu’il l’exaspérait mais quelque chose d’acide s’était posé dans l’estomac du Sango qui refusait à présent de reculer. Quoique. Il n’eut pas le choix lorsque l’étudiant se jeta sur lui en criant, sa voix résonna aux oreilles de Yoo Him comme les cris d’un animal blessé se défendant pour survivre. Mû de ses réflexes de boxeur, il para les coups, les recevant dans les avants bras et les épaules alors que des images, des souvenirs défilaient dans sa tête. Il grimaça en sentant les chocs et chancela sous l’assaut qu’il recevait, il manqua même de tomber à cause de la bordure du trottoir. Il n’avait pas tous ses moyens, le sang battait à ses temps. Finalement, dans un geste qui relevait complètement du réflexe, un coup droit parti, « une sèche » comme ils disaient parfois au club. Un coup sec, rapide, franc qui sonnait souvent la personne en face. Ce fût le cas, c’eut au moins le mérite de stopper l’étudiant momentanément, pour combien de temps ? « Je suis désolé. » Lâcha Yoo Him dans un souffle, baissant ses mains, ces armes qu’il détestait tant. Témoin des larmes du jeune homme, il se retrouvait tant en lui qu’un miroir n’aurait pas pu renvoyer une image plus exacte. « On n’a pas à être comme eux. » Dit-il plus pour lui-même, pour se rassurer suite à son geste. Ayant la nausée et ayant du mal à calmer ses tremblements, Yoo Him préféra battre en retraite et commença à reculer sans pour autant se retourner. Il craignait un nouvel assaut et avait trop peur que la surprise n’alimente la violence qui venait d’éclater en lui.


her smile shines

away the shadows
ANAPHORE
Nan Chang Min
Nan Chang Min
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
Mes petits secrets
La colère le rendait incapable de penser et de réfléchir. Tout autour de lui était rouge et Changmin était enfermé dans un monde où son esprit était prisonnier de l’influence de son paternel. Qu’importe à quel point il disait qu’il était libre et qu’il n’avait pas besoin de l’étudiant en face de lui, ce n’était pas réellement le cas. Chang était pris au piège et ce depuis des années par ce type qui lui avait donné la vie. Il n’arrivait pas à se défaire du pouvoir qu’il avait sur lui et sur la façon dont il avait de vivre. Ce fut certainement pour cette raison qu’il était si enragé face aux mots que l’inconnu prononçait. Ils faisaient échos en lui plus qu’il ne l’aurait voulu et accepté et ça lui faisait mal d’admettre que c’était le cas. Il avait clairement besoin d’aide, mais il la refusait parce qu’il pensait, naïvement, qu’il n’était plus autant sous l’emprise de son géniteur. C’était faux, il s’en rendait compte maintenant alors qu’il se jeta sur celui qui semblait ne lui vouloir que du bien, et qu’il commença à le frapper.

L’adrénaline le faisait cogner sans réellement regarder où il touchait. Cependant, il sentait une douleur à chaque fois que ses phalanges rencontraient les os du plus vieux. Il cherchait à lui faire mal et en même temps, il lui restait assez d’esprit et de contrôle de lui-même pour que ce ne soit pas vraiment le cas. Néanmoins, trop aveuglé par sa propre rage, Changmin ne vit pas la riposte arrivée. Il se prit une droite et recula de quelques pas sous l’impact, trébuchant sur ses pieds. Le futur journaliste se retrouva bien vite sur le cul, hébété et complètement perdu sous le coup. La colère descendit presque instantanément alors qu’il essayait de reprendre ses esprits et que celui qui quelques instants auparavant parait ses coups s’excusa de l’avoir frappé. Chang le regarda sans comprendre et mordit dans sa lèvre quand il reprit la parole, ravivant légèrement le feu de sa rage. « Ta gueule ! » répéta-t-il les larmes coulant toujours sur ses joues. C’était plus une supplique, un geignement, qu’un véritable ordre hargneux. Changmin était fatigué de tout ça. Il voulait que ça s’arrête mais ne savait pas comme faire. « Tais toi. Tu sais rien de ma vie ! De ce que je vis ! » Il se releva et le fusilla du regard. « Je n’ai besoin de personne… Personne, tu m’entends. » De toute façon, personne ne l’avait jamais aidé. Sa mère avait tourné le dos à ce que leur père leur faisait subir. Son grand frère San aussi. Il n’était même pas sûr que Lyvan fut au courant. La seule qui lui avait un tant soit peu donné du temps et de l’amour, c’était Sori. « C’est pas maintenant que j’ai besoin d’aide… J’en avais besoin quand j’étais un gamin… » Sa voix n’était plus qu’un murmure, un souffle qu’il n’était pas sûr soit assez fort pour qu’il l’entende.


THE STEALER
the moment i feel like i could catch you. you disappear again from my fingertips and i see you standing over there. you’re looking at me with a smile, with that innocent looking face. the place you’re pointing at is my heart, my empty heart.
Ra Yoo Him
Ra Yoo Him
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
Mes petits secrets
outfits. | La violence dont Yoo Him venait de faire preuve le rendait malade. Il faisait de la boxe pourtant, donner des coups, il le faisait souvent, tous les jours presque. Mais cette fois, ce n'était pas pareil. Ce n'était pas du sport, ce n'était pas pour se défouler, c'était de la violence pour répondre à de la violence. Tout ce que le Sango ne voulait plus faire, ce à quoi il ne voulait plus céder. Il était autant sous le choc que l'étudiant qu'il venait de frapper. Ses phalanges étaient presque douloureuses, il bougea ses doigts à plusieurs reprises pour que le sang circule de nouveau dedans tant il avait serré le poing sous le coup de l'angoisse. Malgré tout, Yoo Him avait du mal à reprendre ses esprits, il avait presque la respiration coupée sous le poids de la culpabilité qu'il ressentait face à son geste, et de l'angoisse habituelle lorsqu'il était violent sans le contrôler.

Les larmes du jeune homme le désarçonnaient complètement, Yoo Him en avait la gorge nouée. Se taire, comme le lui demanda bien moins poliment l'étudiant n'était pas difficile. Dans l'immédiat, il était incapable d'en dire plus. Alors il l'écouta. Sa voix était forte. Si pour beaucoup Chang Min aurait eu l'air hargneux, aux yeux du plus vieux, c'était un gamin en souffrance, un gamin dans lequel il se retrouvait tout à fait. Ils étaient de ces enfants qui, petits, avaient comme avalé un miroir brisé. Et selon la façon dont ils bougeaient, les débris déchiraient l'intérieur et les faisaient saigner. C'était ce qu'ils vivaient tous les deux à l'instant même, cette douleur interne, violente, cette peur aussi... Yoo Him poussa un soupir, fermant les yeux quelques secondes en essayant de s’accrocher au moment pour ne pas se laisser entraîner par des pensées sombres et amères. Ils tremblaient toujours autant, mais ses idées étaient un peu plus claires, du moins, assez pour qu'il reporte son attention sur le jeune homme. « Mais on est toujours ces gamins au fond. » Ils avaient toujours besoin d'aide. Il prit une inspiration tremblante, toujours aussi perdu. « Je suis désolé. » De l'avoir frappé mais aussi de l'avoir confronté avec une telle maladresse. Yoo Him avait fait pire que mieux, il y était allé sans aucune psychologie alors que lui-même savait à quel point c'était important, en tant que thérapeute mais surtout en tant que victime aussi. Au loin, il entendit les sirènes d'une voiture de police. Il ignorait si c'était pour eux ou non, mais ils avaient définitivement eu un public pendant leur altercation, et il ne serait pas surpris que des badauds inquiets aient contacté les forces de l'ordre. De nouveau l'angoisse lui serra les entrailles, il savait qu'avec le casier qu'il avait, il ne serait pas épargné. Il s'approcha du plus jeune sans jamais le toucher. « Il vaut mieux filer d'ici, on risque de finir au poste. » Et il ne précisa pas que c'était un risque qu'il ne pouvait pas prendre. Il lança un dernier regard autour d'eux, et d'un mouvement de tête nerveux et tendu, essaya de convaincre l'étudiant de le suivre ou au moins de partir également. Yoo Him commença à s'éloigner, alors que les sirènes se rapprochaient, son cœur se mettant à battre de plus en plus vite à ce son cauchemardesque.


her smile shines

away the shadows
ANAPHORE
Nan Chang Min
Nan Chang Min
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
Mes petits secrets
Ce n’était pas dans ses projets de pleurer et de laisser libre court à sa rage et sa tristesse. Changmin n’était pas quelqu’un qui pleurait énormément. Il préférait garder tout en lui et exploser lorsqu’il était tout seul. Seulement, le plus vieux avait tout fait pour ouvrir les vannes du plus jeune et ce sans même s’en rendre compte. Alors, Chang laissait ses larmes baigner son visage alors qu’il souffrait, plus qu’il ne voulait bien l’admettre. Il n’avait pas eu d’enfance, pas eu le loisir d’être insouciant. On lui avait tout pris parce que son connard de géniteur n’avait pas su gérer l’alcool qu’il buvait et les coups qu’il donnait à ses enfants. Changmin exprimait donc ce qu’il ressentait bien qu’il détestait le faire devant des personnes qu’il ne connaissait pas. Les seules qui avaient pu voir ses larmes avaient été Sori et Keeho. Les autres n’avaient le droit qu’à son mépris et ses poings.

Chang lui parla à nouveau mal et mit des mots sur ce qu’il pensait, lui apprenant que c’était lorsqu’il était un gamin qu’il aurait eu besoin d’aide et il n’avait eu personne. Il le fusilla du regard, au travers de ses larmes quand il reprit la parole. Il retint un nouveau “ta gueule” de sortir alors qu’il en avait extrêmement envie. Seulement, il décida que ça n’en valait pas la peine. Après tout, ça ne changerait rien au fait qu’il continuerait de parler comme il l’avait fait fait. Cependant, Changmin ne resta pas sans réaction quand il s’excusa. Un rire jaune s’échappa de ses lèvres et une nouvelle fois, il darda son regard noir dans sa direction. « C’est trop tard, tu ne penses pas ? » répliqua-t-il alors qu’il fut surpris par les sirènes qu’il entendait au loin. « Génial, manquait plus que ça. » Il ne répondit pas quand l’inconnu lui parla à nouveau et se redressa sans lui adresser un seul regard et essuya ses yeux remplis de larmes rageusement. Il détestait pleurer devant les autres et encore plus quand il ne savait pas qui était la personne. Changmin se mit alors en chemin, suivant de loin le plus vieux. « Ne pense pas que je te suis. Je m’en contrefous de toi ! Je dois juste aller dans cette direction. » Il se sentit obligé de se justifier alors qu’il avança d’un pas plus rapide alors que les sirènes se rapprochaient. Sori le tuerait si elle devait se déplacer jusqu’au commissariat pour venir le chercher, parce qu’il était hors de question qu’il appelle ses parents. Son père en profiterait pour lui en foutre une et il ne savait même pas s’il attendrait d’être à la maison où s’il le ferait devant les policiers. Et sa mère le regarderait déçue par son comportement et se sentirait obligée de le répéter à son mari. Dans les deux cas si c’était ses parents qui venaient le chercher chez les flics, il passerait un mauvais quart d’heure physique. Alors que si c’était Sori, elle l’engueulerait mais elle ne lèverait jamais la main sur lui. « La prochaine à gauche. » dit-il simplement alors qu’il dépassa le plus vieux pour aller se réfugier dans la ruelle qu’il avait mentionné, juste à temps pour voir passer la voiture de police. Il ne savait pas si l’autre l’avait suivi et s’en moquait bien. C'était simplement une façon de se rattraper pour l’avoir frappé en premier et ce même s’il s’était défendu.


THE STEALER
the moment i feel like i could catch you. you disappear again from my fingertips and i see you standing over there. you’re looking at me with a smile, with that innocent looking face. the place you’re pointing at is my heart, my empty heart.
Contenu sponsorisé
Mes petits secrets
Aller à la page : Précédent  1, 2

Excursions sur le terriroire coréen
L'été a bien commencé et pour ne pas laisser les élèves sans rien faire pendant ce temps là, des séjours sous la responsabilité d'un citizen ont été prévus. Le but est simple, promouvoir la culture de la Corée du Sud. Alors, mettez vos plus beaux maillots et embarquez pour Busan ou Jeju à votre convenance.
Quelques liens utiles

Les Recherches de Rps
Les Rps libres
Le Bizutage des Fraternités
Les Recherches de Pairings
Les Pré-Liens
Les défis RP
Le Discord du Forum